Cuir News. Oct-Nov-20i2. "Créatif 2013" Les 13 et 14 Mai «Essentiel, Simple et Fonctionnel» Sera le sujet de l'édition 2013 du concours créatif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cuir News. Oct-Nov-20i2. "Créatif 2013" Les 13 et 14 Mai 2013. «Essentiel, Simple et Fonctionnel» Sera le sujet de l'édition 2013 du concours créatif"

Transcription

1 "Créatif 2013" Les 13 et 14 Mai 2013 Cuir News Oct-Nov-20i2 «Essentiel, Simple et Fonctionnel» Sera le sujet de l'édition 2013 du concours créatif Bulletin d'information mensuel publié par Le Centre National du Cuir et de la Chaussure

2 <U 02 E E o 04 Editorial -Export Helpdesk - Info Cuir 06 Vie du secteur Vie du secteur Gagner le défi de avec ISO50001 l'énergie 03 Innovation Lean Manufacturing 05 Veille Intentions d'investissements déclarées dans le secteur des Industries du Cuir et de la Chaussure durant les 09 premiers mois Evénements Affiche Créatif 2013 Cuir News Directeur responsable de la publication Amor BOUZQUADA Editorial O8-O9 Mode Chaussures-Tendances automne/hiver Statistiques Commerce extérieur du secteur des ICC- 9 mois io Evénements Foires et Manifestations du Secteur I.C.C pour l'année 2013 L'ANTI CITOYENNETE A l'heure de la révolution, on croyait tous que nous allions vivre des conditions propices au développement économique, des conditions propices à l'équité entre citoyens, des conditions propices à la suppression de toutes formes d'égoïsme... On espérait durant plus d'une année voir des valeurs humaines dominant notre vie sociale et économique. Nos espoirs étaient grandioses et le secteur cuir et chaussure était certainement concerné par cette logique. En fait, l'apothéose de la prospérité du secteur était atteinte avec l'entame de ce vingtièmement siècle là où les exportations évoluaient à un rythme constant avoisinant la moyenne de 20% d'un mois à l'autre, là où les investisseurs déferlaient sur le site Tunisie, là où la vitrine nationale du secteur des ICC, le salon PROMOCUIR, prenait place parmi les manifestations internationales spécialisées les plus connues. Mais, durant la dernière décennie, venant l'ère de la mafia, l'ère de l'ancien régime, des pseudos industriels montent, des pseudos commerçants s'enrichissent, des analphabètes deviennent des hommes d'affaires, et ce, par des voies anarchiques, allant du commerce illicite et parallèle, aux importations de containers de chaussures en passant par l'assemblage de parties de chaussures importées en l'état. Imaginer le tord que provoque l'importation de containers de chaussures (de basse qualité) sur l'employabilité dans le secteur des ICC, l'artisanat voire le commerce. C'est pourquoi nous croyons que notre tissu productif (des produits de cuir et chaussure) a encore besoin de protection, car malgré la lutte contre le marché parallèle de la part des vrais citoyens, des groupes de militaires et police et des instances de contrôle On n'arrive plus à anéantir les réseaux gérés par des anti citoyens qui cherchent le profit immédiat et l'intérêt personnel. Un tel comportement ne peut que nuire à notre économie et à nos consommateurs, et faire un obstacle aux vrais valeurs humaines, exigées par les impératifs de transition sociale et économique à laquelle aspire le peuple tunisien et qui est basée sur l'invulnérabilité, l'équilibre entre les régions, la concurrence loyale, et la stabilité des prix... en somme la pérennité. Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 2

3 Lean Manufacturing L'ouverture des marchés et la libéralisation des échanges à l'échelle globale ont imposé sur l'entreprise des nouveaux réflexes et des comportements plus exigeants. Ainsi Les enjeux stratégiques et financiers tels que la planification et l'aménagement d'usine ne son! plus un luxe, mais une nécessité. De ce fait, la préoccupation capitale des entreprises est devenue la maîtrise des facteurs clés du succès tels que les délais de livraison, le coût de revient, la qualité des produits et la flexibilité des flux. Ceci ne peut être atteint que par la mobilisation de toutes les ressources de l'entreprise pour se focaliser sur quelques points clés, c'est à dire des objectifs de progrès. Une des méthodes les plus efficaces est la méthode de Lean Manufacturing. Le Lean est un système de management qui se concentre sur la production de valeur, la valeur étant quelque chose que le client attend, et l'élimination des gaspillages sous toutes leurs formes. Le concept de Lean Manufacturing est né dans les ateliers de TOYOTA, après la seconde guerre mondiale, sous l'impulsion de Kiichiro Toyoda, président de TOYOTA Motor Company, qui déclara : «Il faut rattraper l'amérique en trois ans, sinon l'industrie automobile japonaise ne survivra pas.» Les différences entre les marchés et les constructeurs automobiles américains et japonais étaient telles que Toyota devait obligatoirement innover pour survivre. Les ingénieurs de Toyota vont alors revisiter de manière critique les ateliers et se rendre compte que les opérations sont à envisager par processus et non plus par type d'activité (tournage, perçage, fraisage, etc.) et que celles-ci comportent énormément de gaspillage. Au fil de leurs observations, ils en définissent sept types génériques : - Gaspillages provenant de la surproduction. - Gaspillages provenant des temps d'attente. - Gaspillages occasionnés par les transports. - Gaspillages dûs aux stocks inutiles. - Gaspillages dans les processus de fabrication. - Gaspillages dûs aux mouvements inutiles. - Gaspillages dûs aux pièces défectueuses. Le mot anglais «lean» signifie littéralement «maigre». Le lean manufacturing, le plus souvent traduit par «production au plus juste», est fondé sur la recherche du minimalisme, du juste nécessaire pour produire, et plus largement pour satisfaire le client. Le lean manufacturing est une approche, un mode de pensée issu des expériences de Toyota, après des décennies de tâtonnements et d'apprentissage par essais et erreurs. Il procède du constat que les processus mis en œuvre pour satisfaire un client sont alourdis, en quelque sorte rendus obèses, par une multitude de gaspillages, d'opérations inutiles, qui ne créent aucune valeur mais consomment néanmoins des ressources. «Le Gaspillage (MUDA) consiste en tout ce qui dépasse la quantité minimale requise en matériel, équipement, espace et temps pour ajouter de la valeur au produit.» Kiichiro Toyoda, président de TOYOTA Motor Company. Le concept s'appliquait à l'origine au Manufacturing (KANBAN, SMED, TPM, Zéro-défaut). Les Américains l'ont étendu à l'ensemble de l'entreprise en lui donnant un cadre théorique cohérent. Le Lean fait appel à l'analyse des processus, à l'élimination des non-valeurs ajoutées, à la régularisation du flux tout au long de la Supply Chain. Il repose sur la décentralisation des décisions, le décloisonnement, la montée en compétences du personnel. La mise en œuvre des outils du Lean Manufacturing nécessite la participation et l'implication des personnels opérationnels, car c'est sur le terrain que se détermine en grande partie la performance. Les acteurs savent le mieux quels sont les problèmes du quotidien et quelles mesures peuvent les résoudre et éviter qu'ils surviennent à nouveau.,.*» AMÉLIORATION CONTINUE «" ACTIVITÉ LISSEE MOCESSUS STABLES ET STANDARDISÉS MANAGEMENT VISUEL VAUBKATTITUOEJCOIIPOinBKBTS LA MAISON LEAN La pratique du Lean est devenue une voie essentielle de la compétitivité industrielle mondiale. Elle permet de réduire les coûts sans délocaliser, en s'appuyant sur les personnes de l'entreprise pour découvrir et éradiquer les problèmes. Le Lean est adapté aux PMI et à tous les ateliers technologiques sans qu'il soit nécessaire de produire en série des articles standards. Mohamed Ali BAKOUCHI/DCA Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 3

4 Export Helpdesk Export Helpdesk est un service en ligne proposé par la Commission Européenne depuis l'année 2004 dans le but d'une meilleure diffusion des informations sur les exportations vers l'europe. Cet outil qui représente l'unique point d'accès à des informations en ligne concernant le marché Européen, vise en premier lieu les pays en développement en leurs facilitant l'accès aux conditions d'exportation de tous types de produits vers l'europe. L'Export Helpdesk fournit en ligne des informations qui concernent : Conditions et taxes : il s'agit des informations sur les conditions requises à l'importation par l'union Européenne et les Etats membres ainsi que les taxes internes applicables aux produits, Droits de douane : il s'agit des informations sur les régimes d'importation préférentiels de TUE qui s'appliquent aux pays en développement, Statistiques commerciales : ce sont des données statistiques sur le commerce de l'ue et de chacun de ses Etats membres, Liens : l'export Helpdesk met à la disposition des exportateurs des pays en développement un espace commercial virtuel où ils peuvent établir des contacts avec les importateurs de l'ue, et des liens vers des autorités et des organisations internationales compétentes dans le domaine du commerce, Info Cuit Les entreprises exportatrices tunisiennes peuvent voire doivent également tirer avantages de cette plate forme. En effet, l'export Helpdesk représente un outil d'aide pour rechercher des partenaires commerciaux au sein du marché européen. Il permet aux exportateurs tunisiens de profiter au mieux des régimes d'importation préférentiels de l'ue dont bénéficient les pays en développement. En outre, l'export Helpdesk permet d'évaluer l'intérêt de cibler un marché particulier de l'ue à travers les statistiques qu'il fournit sur le commerce de l'ue et ses Etats membres. Finalement, l'export Helpdesk donne la possibilité d'obtenir des informations détaillées sur des cas de figure concrets et des problématiques rencontrées par les exportateurs. En conclusion, l'export Helpdesk, outil simple, gratuit et facile à accéder, peut contribuer à l'évolution des entreprises exportatrices tunisiennes qui ciblent le marché européen, et par conséquent au développement des entreprises exportatrices opérant dans le secteur des industries du cuir et de la chaussure. Alors n'hésitez pas à consulter cette plateforme sur le web site IchrafGUEDDICHE/DIC - le 8éme carrefour de l'industrie du cuir qui s'est organisé le mois de juin dernier par l'afitctic, Association Française des Ingénieurs Chimistes et Techniciens des Industries du Cuir, et l'aftic Association Française des Techniciens des Industries de la Chaussure, avec le soutien du CTC. Ce congrès biannuel a connu la participation de plus de 115 professionnels qui ont assisté pendant deux jours à la prospective et l'innovation au sein de la filière du cuir. - le 18éme congrès international de la chaussure technique se tiendra du 13 au 16 novembre 2013 à GUANGZHOU au Chine sous le thème «responsabilité sociale : un défi pour l'industrie de la chaussure», l'événement est organisé par l'association des Industriels Chinois du Cuir - CLIA. - l'egypte a imposé à partir du Juin dernier un certificat d'inspection pour toute importation d'articles en cuir et de produits textiles. Elle a exigé que les étiquettes de vêtements et de chaussures doivent comporter : teneur en fibre, pays d'origine, nom du fabricant ou importateur de la marque, instruction d'entretien. - le Turque VOLKAN Candar a été élu président de l'iultcs (Union Internationale des Sociétés de Techniciens et Chimistes des Industries du Cuir) en remplaçant le chinois Bi Shi. Le prochain rendez vous du l'iultcs congrès se tiendra en Mai 2013 à Istanbul. - la Turquie vient de publier des normes applicables aux articles pour enfants de moins de 14 ans dont les vêtements, ces normes entreront envigueur le 1 er janvier Du 4 au 6 octobre 2012, tous les professionnels de la filière cuir ont eu un rendez-vous à la 5ème édition de MaroCuir, cet un événement incontournable a proposé une sélection de près de 150 fabricants répondant aux exigences de proximité, de qualité, de créativité, de fast fashion et de valeur ajoutée dans les différents secteurs d'activités: Chaussure, Maroquinerie, Vêtement en cuir, Bagagerie, Sellerie..., Peaux et cuir, Fournitures et accessoires, Equipements, Services et Activités annexes... ImenHEDFI/DIC Vie du secteur Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 4

5 Intentions d'investissements déclarées dans le secteur des Industries du Cuir et de la Chaussure durant les 09 premiers mois Au cours des 9 premiers mois 2012 les intentions d'investissements déclarées dans le secteur des industries du cuir et de la chaussure ont atteint 44.9 MDT contre 10.3 MOT durant la même période de l'année 2011 soit une évolution de %. Ces investissements permettraient la création de 2863 emplois. secteur 9 mois mois ,9 Evolution % 335,9 Unité en MDT 1 -Répartition par branche d'activité : 81 projets déclarés durant les 9 premiers mois de l'année 2012 ont été enregistré dans le secteur des ICC et sont répartis comme suite : Branche d'activité Nb d'entreprises Industrie de la chaussure Parties et accessoires de la chaussure Maroquinerie Industrie du cuir et de la chaussure Tannerie-conservation et collecte de peaux Habillements en cuir 2-Répartition par région : Région ^^^^^^^^^^_^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^_ Tunis Ben Arous Ariana Manouba Zaghouan Bizerte Nabeul Sousse Kairouan Sfax Kassrine Kbili Tozeur Total Nb d'entreprises Imen HEDFI/DIC source; Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 5

6 Gangner le défi de l'énergie avec ISO50001 Pour la première fois en Tunisie, un séminaire régional sur le thème du management énergétique et la norme ISO est organisé par l'innorpi, en collaboration avec d'autres organismes nationaux et internationaux. Tenu entre les 24 et 26 septembre, l'événement rassemble différents acteurs du secteur énergétique, pour l'échange d'expérience et d'expertise autour de la gestion efficace de l'énergie. Le Centre National du Cuir et de la Chaussure CNCC a suivi l'événement, dans le cadre de la formation et de la sensibilisation de ses ingénieurs sur les nouvelles normes et outils énergétiques utilisés au niveau international, Gagner le défi de l'energie avec ISO ISO Management de l'eiiei-rie Ce séminaire a permis aux cadres du centre d'entamer d'autres axes de prestation à savoir les formations sur le mangement de l'énergie et l'assistance technique pour l'optimisation énergétique dans les entreprises du secteur des ICC. «Il n'est pas possible de parler d'énergie renouvelable ou de quoi que ce soit, tout en continuant à gaspiller de l'énergie», déclare Liam McLaughlin, expert de l'organisation internationale de la normalisation (ISO), lors de sa présentation introductive sur le management de l'énergie. Voilà qui est dit. A l'heure où, à l'échelle planétaire l'énergie pose problème en matière de coût et d'environnement, elle continue malgré tout à être gaspillée à plusieurs niveaux. «Aujourd'hui, il n'y a tout simplement pas d'approche intelligente quant à la gestion énergétique», insiste McLaughlin. La norme ISO 50001, relative aux systèmes de management de généralisée en Tunisie et dans les pays arabes, de façon à l'énergie, permettrait de pallier en partie ce problème. Ce affirmer un peu plus, l'instauration du développement référentiel a été adopté sur le plan international par l'iso en durable. juin 2011, et en Tunisie quelques temps après, sous la désignation de NT Il s'adresse à tous les organismes du secteur privé ou public, et leur propose des méthodes et des stratégies leur permettant d'améliorer l'efficacité et la performance énergétique et de réduire à la fois le gaspillage et les coûts. Le séminaire, organisé par l'innorpi en collaboration avec l'iso et le secrétariat d'etat suisse à l'economie (Seco), est «l'occasion pour les représentants des différentes parties prenantes (industriels, représentants d'institutions etc.) de mieux connaître cette norme et les enjeux qu'elle porte. Durant ces trois journées de rencontre, le processus aboutissant à la certification a été expliqué aux participants venus de 24 pays arabes. Des cas concrets d'utilisation de l'iso de par le monde, au niveau des industries et des services tels que les municipalités et les universités en été également au menu. «Tout le monde est concerné par la norme, et on doit tous réfléchir sur la manière de réduire la consommation d'énergie», affirme Nargès Boudali Rezgui, responsable des relations extérieures à l'innorpi. Ce séminaire, espère-t-elte, contribuera à ce que l'application de cette norme soit MounirTOUZRI Abir KSOURI/DCA 2012 CARREFOUR D'AFFAIRES et de TECHNOLOGIES Novembre 2012 tunlï. Parc International des Exposition! API Vie du secteur Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 6

7 I Comme de coutume, les jeunes étudiants tunisiens et internationaux en design et modélisme et les professionnels du domaine du cuir et de la chaussure seront au rendez vous pour une nouvelle édition du concours «Créatif» le «Talon de Cristal». qu'organise annuellement le Centre National du Cuir et de la Chaussure (CNCC) en collaboration avec la fédération Nationale du Cuir et de la Chaussure (FNCC) et en partenariat avec ses homologues de France, d'italie et d'espagne. Sous l'égide DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE Le Centre National du Cuir et de la Chaussure & La Fédération Nationale du Cuir el de la Chaussure en Partenariat avec N Organisent LE CONCOURS EURO-MEDITERRANEEN "Créatif 2013" Les 13 et 14 Mai 2013 Ayant pour thème : CNCC. de& ca**tfiétehce& tut texocce cu& métce*! du. eaù% [mail :t>oc^<r«team»«.ln Evénements Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 7

8 I Chaussures - Tendances automne/hiver î Cette saison, le doré tient la dragée haute au velours, le bordeaux gagne en désirabilité, les slippers se chicisent, les mix de matières osent l'audace, tandis que les cuissardes sela jouent Catwoman et que les rangers battent le rappel: petit tour d'horizon des principaux courants shoesesques de l'automne/hiver I. Formes et styles 1.1 Les slippers Mis à l'honneur sur les podiums printemps/été 2012, les slippers et leur dégaine néo-dandy continuent cette saison d'inspirer les créateurs, slippers bijoux mêlant micro talons strassés et velours brodé. Choisies de préférence en panne de velours, les slippers de 2012 accompagneront les jupes en cuir plissé, robes-pulls angora et autres bermudas en jean. 1.2 Les rangers: HJI Ces 1.3 Lessneakers:... v bottines de combat à l'origine destinées à chausser les militaires perdent ici de leur caractère martial en arborant tour à tour volants de cuir. Cela dit, les modèles les plus classiques n'auront pas à rougir de leur ADN 100% Rambo, ceux-ci apparaissant idéaux pour insuffler un peu de décadence grunge aux imprimés sixties, dorures baroques et autres broderies du moment Des tennis de courses, les modeuses qui souhaitent s'adonner à la tendance "runnings en ville" sévissant actuellement dans les capitales branchées n'ont bien souvent que l'embarras du choix. L'idée est ici de délaisser les baskets trop urbaines au profit de pièces clairement plus dynamiques 1.4 Les cuissardes: Sensuelles en diable, les cuissardes envahissent les podiums, Et si elles gagneront à se faire ultra moulantes et à monter haut sur la cuisse (de manière à se perdre sous une mini-jupe folk ou sous une robe-pull asymétrique), les cuissardes pourraient également II. Couleurs et imprimés accompagner le come-back du jodhpur... En matière de bottes, on retient par ailleurs que les bottes 2.1 Le bordeaux: guêtres qui envahirent récemment les pages du Vogue ne devraient pas tarder à se retrouver sur les wishlists des trerpâç&teuses. fwji Introduit sur les podiums de le bordeaux étend son les boots basses à sangles font d'ores et déjà partie influence des en incontournables 2012 en infusant de prèt-à-porter la saison (voir et ici. accessoires. ici et là) et que les bottes courtes et compensées ont tout de la fusion parfaite Ankle boots, entre brogues sexyness et et escarpins minimalisme open (voir toes ici. sont ici et en là) effet nombreux à adopter une teinte bourgogne. On note au passage que s'ils semblent moins faciles à porter que d'autres modèles de couleurs plus classiques, les souliers bordeaux se marieront néanmoins parfaitement au bleu marine, à toutes les sortes de marrons, mais aussi au vert d'eau et au vert émeraude. O Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 8

9 I 2.2 Le doré : Valeur refuge par excellence, l'or est à consommer sans modération en ces temps de crise. Idéal pour raviver teintes pastel, kaki pâlots et autres denims passés, le doré apparaît en effet comme l'un des meilleurs alliés "anti-morosité" du moment. 2.3 Le léopard : Désormais totalement démocratisé, l'imprimé léopard n'hésite plus à s'inviter aux pieds des fashionistas, qui raffolent de l'aura sauvage de ce tacheté savane. Un état de fait parfaitement intégré par les designers, qui sont nombreux cette saison à proposer un ou plusieurs modèles léopard, de (sandales épurées) à {slippers) en passant par (escarpins). 2.4 Le pied de poule : Plus facile à porter en petites touches qu'en all-over, le motif pied-de-poule s'empare des ballerines, insufflant à ces dernières une allure un brin désuète qui devrait faire des ravages une fois associée au sex appeal d'un slim en cuir ou à la dégaine roots d'un skinny camouflage. III. Les matières 3.1 Le velours: 3.4 Le cuir verni : Idéal pour conférer un style "boudoir" aux slippers et autres sandales de rentrée, le velours ras s'empare des souliers du moment. Attention cependant à ne pas surestimer les facultés de cette matière, qui aura toutes les peines du monde à sortir indemne des intempéries automnales. Brillant de mille feux, le cuir verni séduit tous azimuts. Il faut dire qu'une fois recouverts de ce lustre chic, les atours les plus classiques (bottes, boots) gagnent aussi bien en modernité qu'en radicalité. 3.2 L'effet tapisserie : Portées par la vague baroque ayant déferlé sur les collections automne/hiver les tapisseries chères aux monarques d'antan recouvrent en all-over les boots hautes lorsqu'elles ne se travaillent pas en médaillon. Une tendance à réserver aux expertes capables de dédramatiser ce genre de travaux d'aiguille un brin kitsch. 3.5 Mix de matières : Désireux d'injecter un peu d'inattendu à leurs souliers, nombreux sont les créateurs à décliner le concept du patchwork de matières. L'idée étant soit de pimenter des chaussures monochromes via d'audacieuses combinaisons de textures, soit de miser sur une fantaisie sans limites en associant diverses matières de différentes couleurs. 3.3 La dentelle: Délaissant le cuir traditionnel, certains créateurs optent cette saison pour une dentelle diaphane, conférant ainsi aux bottes et bottines une fragilité envoûtante baignée d'ultra féminité. Source: Mode Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 9

10 I Foires et Manifestations du Secteur I.C.C pour Tannée 2013 EXPO RIVA Trente o U Salon international de S chaussure Janvier Ju«2013 ZOOM BY FATEX Parts U Ssion professonnei 100% déd* à la confecton à façon pour la mode en zone Europe. Ejifojne^. Madagascar. Ma une* Février 2013 Septembre 2013 LE CUIR A PARI S =3-3I 1 Salon mtematonalducuir et de la fourrure Février Septembre 2013 MICAM SHOEVENT MtinLl Saton ritemationalde a chaussure Mars Septembre 2013 MIPEL MtinU Saon mtemat»onai de a maroqutene Mars Septembre 2013 GDS Dûssetdorf Saton internationale la chaussure Mars 2013 AYMOD Istanbul EH Salon international de la chaussure Avri2013. LINEAPELLE TANNING-TECH tateaoa"- 1 Bologne L l Salon international des ours, accessoires. composants, produits synthétiques et des modèles de chaussures. maroquinerie, vêtements en CJ ' *'. 3~e_s emeni Salon ntemetîonaldes machines et des technologies pourla tanner* Avnl 2013 Cc'.Dd-e 2013 SIMAC Bologne U Saton international des machines et des technologies pour la chaussure et les artdes en cuir Octobre Octobre Evénements Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page10

11 Commerce extérieur du secteur des ICC- 9 mois 2012^ Unité :MDT Exportations Ui i,imiii<.n Importation! Répartition Soldes Cuirs, )eaus el pelleterie % % % Chaussures Tiycs de chaussures % 20,3% ,2 7,8% 12.4% % % Maroquinerie Habillement en cuir Accessoires et composants Totiil 1 Désignatio Cuirs, peaux et pelleterie Chaussures Tiges de chaussures Maroquinerie Habillement en cuir ^_^_ Accessoires et composants Total % 11% 1.3% % 1,1% 15.6% % ,6% 13.1% 753,9 100% 495,1 100% 258, % Evolution des Exportations 9 me lis 9 mois 9 mois Unilé Evolution %! 9 mois 9 mois I 2010/ / ,6 35,4% 26.6% ,1% 158, ,2 6.4% -4.4% -8.9% 68, ,4 55.7% -7.2% 6, % -21,8% n o , % -15,9% 708,6 788,6 753,9 11,3% -4,4% :MDT Evolution des Importations Unité : MDT Désignations Cuirs, peaux et pelleterie 9 mois ,2 9 mois ,2 9 mois Evolution % 9 mois 9 mois 2010/ / o -4.5% Chaussures Tiges de chaussures % 13% 50.1*0-23.5% Maroquinerie Habillement en cuir Accessoires et composants Total ,8 2# , , ,7% 23.9% 15% 10,1% 53^5% 4,3% -2,9% -u% CNCC/DIC Statistiques Cuir News N"106 Oct-Nov 2012 Page 11

12 17, Rue du cuir, 2.1 Sidi Rézig MégrineTunisie Tél.: Fax: bocë'cnccleather.tn Site Web :

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p.

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p. ... LE GOUVERNEMENT Projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions d'accès du public et des administrations aux informations conservées par la Centrale des bilans et le tarif applicable. 1.

Plus en détail

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015 République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques 1. Objectifs et enjeux Le numérique introduit des innovations de rupture. En permettant de réduire les cycles et les coûts il induit des transformations profondes. Le CNIS est un programme de l AFNeT dont

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Building on BIM. Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM

Building on BIM. Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM Building on BIM Comment les maîtres d'oeuvre améliorent la rentabilité en passant à la vitesse supérieure avec le BIM Productivité de la construction Le secteur de la construction vient de traverser une

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

Rapport d'activités 2011

Rapport d'activités 2011 Rapport d'activités 2011 SOMMAIRE 1 - Animation éditoriale du site www.alpesolidaires.org 1.1 : Animer la participation des acteurs ESS et politique de la ville Des contributions en hausse Une fréquentation

Plus en détail

3l4l5 FÉVRIER 2015 LE RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE DE VOTRE MARCHÉ

3l4l5 FÉVRIER 2015 LE RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE DE VOTRE MARCHÉ Page 1/5 3l4l5 FÉVRIER 2015 LE RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE DE VOTRE MARCHÉ Deux événements professionnels ambitieux, une Plateforme dè services qui prend de l'ampleur, une configuration revue pour permettre

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Le salon des métiers et des technologies du développement durable

Le salon des métiers et des technologies du développement durable Le salon des métiers et des technologies du développement durable PLUS QU UN EVENEMENT, UN MODE DE VIE! GREENDAYZ 11 greendayz.ehtp@gmail.com Sommaire Greendayz : Le pourquoi de l événement...03 Notre

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

Quels progrès dans le développement des composants icargo?

Quels progrès dans le développement des composants icargo? News letter n 5 Juin 2013 Editorial Erick Cornelisse icargo est un projet de l'union européenne du septième programme-cadre qui vise à faire progresser et à étendre l'utilisation des TIC pour soutenir

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1 Et Santé au travail Miguel Lefrançois Syndicat Sud Renault Trucks 5 juillet 2012 1 Sommaire Histoire du Lean management ou Lean manufacturing Les grands principes du Lean Quelques exemples du Lean Le chez

Plus en détail

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 19 novembre 2014 Conclusions du Conseil concernant le sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: investissement

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique

Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Les Métiers du Secrétariat et de la Bureautique Mondial des Métiers 2008 Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles

Plus en détail

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009

Bleu design Inc. Ronde finale Cas de marketing. Place à la jeunesse 2009 Bleu design Inc. Place à la jeunesse 2009 BLEU DESIGN Alors que pour certains le design est accessoire, pour d'autres c'est un mode de vie. C'est le cas d'amélia et d'éric, qui se sont rencontrés à l Académie

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Demandes via www.eata.be Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E mail: info@belgianchambers.be

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting FORMATION DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 POLYFORMATION & CONSULTING NON CONFORMITE Animé par les consultants du Cabinet : OJN_CONSULTING Polyformation & Consulting 64, place des papillons

Plus en détail

Unipart Rail. Experts en supply chain, solutions d'ingénierie et services de conseil pour le secteur ferroviaire SERVING THE WORLD S RAILWAYS

Unipart Rail. Experts en supply chain, solutions d'ingénierie et services de conseil pour le secteur ferroviaire SERVING THE WORLD S RAILWAYS Unipart Rail Experts en supply chain, solutions d'ingénierie et services de conseil pour le secteur ferroviaire SERVING THE WORLD S RAILWAYS Unipart Rail offre au secteur ferroviaire une gamme de solutions

Plus en détail

Le 6 Sigma et le lean manufacturing

Le 6 Sigma et le lean manufacturing Le 6 Sigma et le lean manufacturing Réalisé par: Meryem NOURI Demandé par: Mme Houda EL AOUFIR Introduction Année Universitaire: 2010/2011 Plan 1 ère Partie : Le 6 Sigma I- Son historique ; II- Sa signification

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Page 153 ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Les Membres, Considérant que les Ministres sont convenus, dans la Déclaration de Punta del Este, que "à la suite d'un

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

L après ETEBAC et le SEPA

L après ETEBAC et le SEPA L après ETEBAC et le SEPA CODINF 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codinf@codinf.fr N TVA CEE : FR 17 481 350 700 2 Pour y voir plus clair, vous

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

Systèmes de transport public guidés urbains de personnes

Systèmes de transport public guidés urbains de personnes service technique des Remontées mécaniques et des Transports guidés Systèmes de transport public guidés urbains de personnes Principe «GAME» (Globalement Au Moins Équivalent) Méthodologie de démonstration

Plus en détail

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES

DIALOGUE AVEC LES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 e-mail: ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 9 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Plus en détail

La culture : quatrième pilier du développement durable

La culture : quatrième pilier du développement durable La culture : quatrième pilier du développement durable S'appuyant sur le travail mené de longue date par la Commission de culture de CGLU, sur la Déclaration universelle de l'unesco sur la diversité culturelle

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE UGS lance NX 4 : un logiciel de développement numérique de produits au support de la perpétuelle quête d'innovation des industriels. Des centaines d'améliorations suggérées par les

Plus en détail

Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service

Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service Un rapport Thought Leadership Paper élaboré par Forrester Consulting à la demande de Lexmark. Partie 2 : Les impératifs de croissance obligent à concentrer l'activité sur le personnel des points de vente/service

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Livre Blanc. L'utilisation. Transforming Passion into Excellence

Livre Blanc. L'utilisation. Transforming Passion into Excellence Livre Blanc L'utilisation du Chat Une popularité croissante Le développement d'internet a connu une croissance exponentielle ces dix dernières années au point d être aujourd'hui accessible à plus de 3

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

SUBVENTIONS. Notifications conformément à l'article XVI: 1 TURQUIE

SUBVENTIONS. Notifications conformément à l'article XVI: 1 TURQUIE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED L/7162/Add.l8 6 mai 1994 Distribution limitée (94-0829) Original: anglais SUBVENTIONS Notifications conformément à l'article XVI: 1 TURQUIE

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Comité du commerce des services financiers S/FIN/W/25/Add.1 19 juin 2003 (03-3275) Original: anglais COMMUNICATION DE HONG KONG, CHINE Tendances du marché et questions

Plus en détail

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION ISO/CEI/GEN 01:2001 DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION Avant-propos Parallèlement à l'essor rapide du commerce international des biens et services,

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion creer un forum supprimer les publicites ToutelaQualite FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion ISO 9001 V2008 ToutelaQualite Index du

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne Agence de Promotion de l Industrie Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Centre de Promotion

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité INFORMATIONS MEDIATION La médiation fait partie du dispositif de protection de la personnalité des membres du personnel de l'etat de Genève et des institutions

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

EuroMed@Change - Business Roadshow Egypte : "De l'innovation locale à l'internationalisation"

EuroMed@Change - Business Roadshow Egypte : De l'innovation locale à l'internationalisation Having trouble reading this mail? Click here Mai 2014 EuroMed@Change - Business Roadshow Egypte : "De l'innovation locale à l'internationalisation" Dernier d'un cycle de quatre évènements de matchmaking

Plus en détail

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement?

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? Terminale Enseignement spécifique de SES Devoir type bac DISSERTATION Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? DOCUMENT 1 :

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

1. Contexte de l activité.

1. Contexte de l activité. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE TERMES DE REFERENCES relatifs AU DEUXIEME APPEL A PROPOSITIONS DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'APPUI

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

http://bookshop.europa.eu/fr/affaires-maritimes-et-p-che-en-europe-pbklan14065/?catalogcategoryid=jvgkabstiqsaaaejlicy4e5k

http://bookshop.europa.eu/fr/affaires-maritimes-et-p-che-en-europe-pbklan14065/?catalogcategoryid=jvgkabstiqsaaaejlicy4e5k Tour d'europe n 66 - février 2015 ACTUALITÉ ENTREPRISE Soutenir l'accès des PME et des ETI aux financements Banque européenne d'investissement (BEI INFO, N 156, Décembre 2014, 23 p.), - DOC00319629 Encourager

Plus en détail

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES...

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... Tellement à la mode depuis quelques années, le mot de créativité est peut-être déjà démodé. La publicité, la médiatisation,

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS FRANCK MOLLE - MISSION TICE Septembre 2012 Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Export des données utiles depuis un poste administratif

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé

Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé Petits déjeuners de promotion de la santé Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé Intervenant : M. Valéry Bezençon, Professeur de marketing et directeur de l'institut de l'entreprise,

Plus en détail

R E G L E M E N T I N T E R I E U R

R E G L E M E N T I N T E R I E U R 19, rue Cognacq-Jay 75007 PARIS Tél. 01 44 15 60 00 Fax : 01 44 15 90 05 www. Edificas.fr ASSOCIATION LOI 1901 CREEE A L INITIATIVE DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES R E G L E M E N T I N T E R I E U R

Plus en détail

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte

Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte Développement d un réseau de prospection TUNIS, 29-30 - 31 Janvier 2003 Paola Morris, Ceipiemonte 1 1. Le contexte international et les investissements à l étranger 2 Les dévelopements récents Plus de

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Sous l'égide DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE. Le Centre National du Cuir. t i la Chaussure. en Partenariat avec

Sous l'égide DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE. Le Centre National du Cuir. t i la Chaussure. en Partenariat avec Sous l'égide DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE «* Le Centre National du Cuir et de la Chaussure & en Partenariat avec IMEQCQ» Organisent LE CONCOURS EURO-MEDITERRANEEN "Créatif 2013" Les 13 et 14 Mai 2013 Ayant

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012

Le LEAN en complément de la démarche ITIL. Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 Le LEAN en complément de la démarche ITIL Jean-Louis FELIPE Date : 04-12-2012 2 Les concepts de base du Lean 3 Ce qu attend le Client Résolvez mon problème en totalité Ne gaspillez pas mon temps Fournissez

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc

Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc Analyse tarifaire en ligne (TAO) de l'omc L'analyse tarifaire en ligne (TAO) permet d'effectuer des recherches et d'analyser les données tarifaires conservées dans deux bases de données de l'omc, à savoir

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO Opération PLATO Programme 2008-2009 Un tremplin pour les PME / PMI Dossiier «ENTREPRISE» 1 DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO 1- DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO L'origine de PLATO PLATO est un programme de

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

PANORAMA DES AIDES. - Les aides de l'etat sont de deux types

PANORAMA DES AIDES. - Les aides de l'etat sont de deux types PANORAMA DES AIDES Les aides à l'industrie sont trop nombreuses et multiformes. Elles proviennent de trop d'échelons institutionnels, de trop d'administrations sectorielles et revêtent autant d'aspects

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

L expertise adaptée à vos besoins

L expertise adaptée à vos besoins Cabinet de conseil Formation professionnelle Etude CATALOGUE DE FORMATION 2015 L expertise adaptée à vos besoins 1 MARKETING Elaborer une stratégie marketing. Veille stratégique et intelligence marketing.

Plus en détail

Décisions et conclusions de la 33e réunion du Comité des assurances

Décisions et conclusions de la 33e réunion du Comité des assurances MARKT/2521/03 FR Orig. EN 14 juillet 2003 Décisions et conclusions de la 33e réunion du Comité des assurances Bruxelles, le 2 juillet 2003 Commission européenne, B-1049 Bruxelles / Europese Commissie,

Plus en détail

Connaissance de l Entreprise

Connaissance de l Entreprise Connaissance de l Entreprise Produire Université Lyon I -2011-2012 -Master Physique M2 ERGE3 et DIMN - Master GEP : M1 GPA - M2P DEI - M2P E3I - M2P GE- M2P GP - M2P GPA - M2P GSA - Licence Pro Auto Info

Plus en détail

Accélérez la transition vers le cloud

Accélérez la transition vers le cloud Livre blanc technique Accélérez la transition vers le cloud Architecture HP Converged Cloud Table des matières Une nouvelle informatique pour l'entreprise... 2 Faites évoluer votre stratégie informatique

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Fiche-Pays : République de l Italie

Fiche-Pays : République de l Italie Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur المملكة المغربية الوزارة المنتدبة لدى وزارة

Plus en détail