DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL"

Transcription

1 DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL VILARGREN SAINT-POL-DE-LEON NOTE GESTION DES EAUX USEES, DES EAUX PLUVIALES ET RETENTION DES EAUX SUSCEPTIBLES D ETRE POLLUEES PROJET DE CONSTRUCTION D UNE STATION DE COLLECTE ET D EXPEDITION LIEE A L AGRICULTURE Juin 2015 INSTALLATION CLASSEE 1

2 GESTION DES EAUX USEES 1- Utilisations, consommations et volumes rejetés Les utilisations, les consommations, ainsi que les volumes rejetés, sont estimés dans le tableau ci-après : 2

3 2 Gestion des eaux usées Classement de la zone Zone sensible à l eutrophisation OUI Zone vulnérable aux nitrates OUI Zone contributrice aux marées vertes OUI Zone de répartition des eaux NON Estimation des flux de pollution bruts L estimation des flux brut a été réalisée sur la base : Des consommations et des rejets décrits ci-avant, D analyses réalisées sur les sites existants de la SICA, D analyses réalisées sur d autres sites, notamment en ce qui concerne les tours de refroidissement. Valeurs retenues Volume maximal rejeté 180 m 3 /j Flux bruts en kg/j DCO 70 DBO5 17,0 MES 550 Pt 1,2 Nitrates 10,0 Nitrites 0,030 3

4 Convention de déversement Les effluents de la station seront rejetés au réseau d assainissement communal dans les conditions fixées par la convention de déversement établi par la lyonnaise des eaux, exploitant de la station. Le projet de convention est joint en annexe 1. Les normes de rejet sont rappelées ci-après : Volume maximal rejeté 180 m 3 /j Flux en kg/j DCO 70 DBO5 17 MES 90 Pt 1,5 NTK 9 Prétraitement Afin de respecter les normes de rejet de la convention de déversement, il est nécessaire d installer un prétraitement afin d éliminer notamment les matières en suspension. Ce prétraitement comprendra au minimum un dégrillage et/ou un tamisage des effluents ainsi qu un débourbeur afin de réduire le flux de MES ainsi qu un canal de mesure et un préleveur d échantillons. Transfert des eaux prétraitées Les eaux prétraitées seront raccordées au nouveau réseau communal d assainissement aménagé par la commune afin de rejoindre celui de la ZI de Kéranou. Les eaux seront ensuite traitées sur la station d épuration communale de St Pol-de-Léon. 4

5 5

6 Impact sur la station d épuration de Saint Pol-de-Léon Données sur la station d épuration communale Les données relatives à la station d épuration sont jointes en annexe 2 (normes de rejet, bilan de fonctionnement 2013, conformité par paramètre pour 2013, courrier de la DDTM vis-à-vis de la conformité du système de collecte et de traitement des eaux usées au titre de l année 2013, ). La capacité nominale est rappelée ci-après pour chacun des paramètres : Paramètres Capacité nominale EH DCO en kg/j DBO 5 en kg/j 720 MES en kg/j 840 NK en kg/j 180 Pt en kg/j 120 Débit m 3 /j Débit m 3 /h 250 Débit m 3 /j par temps de pluie Source : Lyonnaise des Eaux Pour l année 2013, le taux de charge moyen de la station d épuration communale est précisé dans le tableau ci-après : Capacité nominale Flux moyens entrants 2013 Taux de charge DCO en kg/j ,2 % DBO ,8 % MES en kg/j ,2 % NK en kg/j ,0 % Pt en kg/j 120 9,43 7,9 % Débit en m 3 /j % Le taux de charge moyen actuel est très en deçà de la capacité nominale de la station d épuration. Par ailleurs, la conclusion du bilan de fonctionnement 2013 précise que les résultats sont très bons. De plus, le courrier du service eau et biodiversité, pôle police de l eau de la DDTM 59, indique le système d assainissement de Saint-Pol-de-Léon est conforme au regard de la directive européenne, de la réglementation nationale et préfectorale. 6

7 Impact des rejets sur le fonctionnement de la station d épuration communale Capacité nominale Flux moyens entrants 2013 hors SICA Hors SICA Taux de charge Rejet SICA Avec SICA Flux entrants avec rejet maxi SICA Taux de charge DCO ,2 % ,1 % DBO 5 en kg/j ,8 % ,1 % MES en kg/j ,2 % ,9 % NK en kg/j ,0 % ,0 % Pt en kg/j 120 9,43 7,9 % 1,2 10,63 8,9 % Débit en m 3 /j % ,0 % La station d épuration communale dispose de la capacité de traitement nécessaire à l épuration des effluents de la SICA tels que définis dans le projet de convention. 7

8 GESTION DES EAUX PLUVIALES Exutoire Le terrain ne permet pas l infiltration des eaux pluviales. Le réseau hydrographique local est caractérisé par : L Horn située à plus de 300 mètres à l Ouest du site projeté, de l autre côté de la RD 788, Un affluent de l Horn situé à plus de 300 mètres au Nord, de l autre côté de la RD 788. La vue aérienne ci-après représente l exutoire des eaux pluviales du réseau aménagé par la commune. Exutoire eaux pluviales L Horn Site projeté Source : Bretagne Environnement Aménagements L objectif de l état futur est de ne pas aggraver l état initial, c est-à-dire ne pas augmenter le débit d eau pluviale rejoignant le milieu naturel par au volume d eau pluviale initial. 8

9 Pour cela, il est nécessaire de mettre en place un bassin d orage. Son volume est calculé suivant la méthode des volumes pour une pluie de fréquence décennale. Les données prises en compte sont les suivantes : Surface terrain = m 2, dont : o m 2 de bâtiment, o m 2 de voiries, o m 2 d espaces verts. Débit de fuite : 53,6 l/s sur la base de 3 l/s/ha, Région I selon le zonage de Caquot, Fréquence décennale, Le résultat conduit à un volume utile minimal pour le bassin d orage de m 3. La fiche de calcul est jointe en annexe 3. Transfert des eaux pluviales En sortie du bassin d orage, les eaux pluviales seront raccordées au nouveau réseau d assainissement pluvial aménagé par la commune en bordure du site afin de rejoindre l Horn de manière gravitaire selon le plan joint ci-avant. Impact sur la rivière Hydrologie Selon la banque hydro, les 2 stations de mesure du débit de l Horn sont : - La station de Mespaul Pont Milin (code station J ), située à environ à 5,5 km en amont (distance mesurée en suivant le cours d eau, de la station de mesure jusqu à l Horn au droit du terrain projeté), - La station de Mespaul Kertanguy (code station J ), située à environ à 9 km en amont (distance mesurée en suivant le cours d eau, de la station de mesure jusqu à l Horn au droit du terrain projeté). 9

10 Terrain projeté L Horn à Mespaul Pont Milin L Horn à Mespaul - Kertanguy Station de Mespaul Pont Milin janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. dec. année débits (m 3 /s) Qsp (l/s/km 2 ) lame d'eau (mm) 1,150 1,200 1,050 1,050 0,870 0,701 0,399 0,321 0,331 0,433 0,605 0,902 0,705 23,0 24,1 21,0 17,4 14,0 10,5 8,0 6,4 6,6 8,7 12,1 18,0 14, Ecoulements mensuels (naturels) - données calculées sur 44 ans ( ) fréquence VCN3 (m 3 /s) VCN10 (m 3 /s) QMNA (m 3 /s) biennale [0.180;0.240] [0.200;0.260] [0.230;0.300] quinquennale sèche [0.110;0.150] [0.120;0.170] [0.150;0.200] Basses eaux (Loi de Galton - janvier à décembre) - données calculées sur 44 ans ( ) NB : Les valeurs entre crochets représentent les bornes de l'intervalle de confiance dans lequel la valeur exacte du paramètre estimé a 95% de chance de se trouver. 10

11 Au niveau de la station de Mespaul Pont Milin - située à 5,5 km en amont du terrain, le débit moyen mensuel sec de récurrence 5 ans est de 0,180 m 3 /s pour un bassin versant de 50 km 2. Estimation du débit au droit du terrain La surface du bassin versant drainée au droit du terrain est estimée à 68 km 2. A partir des valeurs de la station de Mespaul Pont Milin, on peut estimer les débits suivant au droit du terrain. janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. dec. Année Débits (m 3 /s) Mespaul Pont Milin Débits (m 3 /s) Au droit du terrain 1,150 1,200 1,050 1,050 0,870 0,701 0,399 0,321 0,331 0,433 0,605 0,902 0,705 1,564 1,632 1,428 1,183 0,953 0,711 0,543 0,437 0,450 0,589 0,823 1,227 0,959 En ce qui concerne le QMNA5, on peut l estimer à 0,245 m 3 /s à partir des données de la station de Mespaul Pont Milin. Objectif de qualité L Europe a adopté en 2000 une Directive Cadre sur l Eau (DCE). L objectif est d atteindre d ici 2015 le bon état des différents milieux aquatiques sur tout le territoire européen. Elle définit la politique de l eau des années à venir pour atteindre le bon état écologique des eaux en 2015 : - Arrêter toute dégradation nouvelle des milieux aquatiques et restaurer leur bon état, - Elaborer un plan de gestion par bassin (SDAGE) et le réviser tous les 6 ans en associant les acteurs intéressés et en consultant le public. En ce qui concerne le bassin de l Horn, un délai/ des actions supplémentaires sont à mettre en place pour atteindre les objectifs de la Directive Cadre Eau. Le programme de mesures issu de la directive cadre eau européenne est arrêté par le préfet coordonnateur de bassin, après avis du comité de bassin. 11

12 Qualité Les données relatives à la qualité de l Horn depuis 2007 sont issues du site Osur Web de l agence de l eau Loire Bretagne pour les stations suivantes : - Station «Amont» : L Horn à Plouénan (code station ), - Station «Aval» : L Horn à Saint Pol-de-Léon (code station ). Les résultats mettent en évidence une eau de bonne qualité voire de très bonne qualité selon les paramètres excepté pour les nitrates probablement du au fait que l Horn traverse une zone d élevage intensif, ainsi qu une teneur en DCO dépassant l objectif de qualité de 30 mg/l pour l année On remarque que la qualité de l Horn est relativement constante entre ces 2 stations. Dans le cadre de l étude, nous retiendrons comme qualité de l Horn en amont des rejets de la SICA : Concentrations en mg/l Source DBO 5 2,1 Moyenne amont 2008 DCO 36,5 Moyenne amont 2008 sans la valeur maxi MES 19,5 Moyenne amont 2008 sans la valeur maxi Nitrates 76,4 Moyenne amont 2008 Nitrites 0,17 Moyenne amont 2008 Ammonium 0,25 Moyenne amont 2008 Pt 0,16 Moyenne amont 2008 On constate un dépassement de l objectif de qualité pour les nitrates et dans une moindre mesure pour la DCO. A noter qu en 2007, l objectif de qualité pour la DCO était atteint. Etude d acceptabilité Les eaux pluviales issues des voiries du site transiteront au préalable par des débourbeurs déshuileurs permettant d obtenir une teneur en hydrocarbures inférieure à 5 mg/l. La qualité des rejets des eaux pluviales satisfera aux contraintes de qualité ci-après. Paramètres Concentrations en mg/l MES 30 Hydrocarbures 5 12

13 Volume d eau pluviale rejeté Sur la base d un débit de fuite 53,6 l/s, le débit maximal pouvant être rejeté sur 24 heures est de m 3 /j soit un volume supérieur à la capacité du bassin d orage calculé ci-avant pour une pluie de fréquence décennale par la méthode des volumes. Pour mesurer l impact des rejets des eaux pluviales issues de l ensemble de la zone considérée, nous retiendrons le volume maximal de m 3 /j. Le schéma ci-avant met en évidence que les rejets d eaux pluviales du site n engendreront pas de déclassement de la rivière. 13

14 GESTION DES EAUX SUCEPTIBLES D ÊTRE POLLUEES Un bassin de rétention des eaux susceptibles d être polluées va être aménagé sur le site. Le volume du bassin de rétention est calculé suivant la règle D9A. Le volume du bassin est de m 3 (calcul joint en annexe 4). En parallèle, le dimensionnement du bassin d orage a conduit à un volume de m 3. En fonctionnement normal, le bassin sera utilisé comme bassin d orage et en cas d incendie, le bassin sera utilisé comme bassin de rétention des eaux d extinction d incendie. Le volume retenu est donc le plus grand volume, soit m 3. Il sera aménagé deux bassins d orage et de rétention des eaux polluées de m 3 chacun. Ces bassins seront implantés sous le parking véhicules légers au Nord du terrain et au Sud du terrain sous la zone tracteurs producteurs. Ils seront équipés d une vanne en sortie afin de stocker les eaux d extinction d incendie. 14

15 ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Projet de convention de déversement des eaux usées Données sur la station d épuration communale Annexe 3 : Annexe 4 : Annexe 5 : Dimensionnement du bassin d orage selon la méthode des volumes Dimensionnement du bassin de rétention des eaux polluées Avis de la DDTM sur la gestion des eaux usées et des eaux pluviales 15

16 Annexe 1 Projet de convention de déversement des eaux usées 16

17 17

18 18

19 19

20 20

21 21

22 22

23 23

24 24

25 25

26 26

27 27

28 28

29 Annexe 2 Données sur la station d épuration communale 29

30 30

31 31

32 32

33 33

34 34

35 35

36 36

37 37

38 Annexe 3 Dimensionnement du bassin d orage selon la méthode des volumes 38

39 39

40 40

41 Annexe 4 Dimensionnement du bassin de rétention des eaux polluées 41

42 Annexe 5 Avis DDTM relatif à la gestion des eaux usées et des eaux pluviales 42

43 43

44 44

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS DISPOSITIONS RELATIVES A LA SURETE ET LA SURVEILLANCE 1 DOSSIER ETABLI PAR LE CANAL DE GAP EN AOUT 2011 AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE L UNION EUROPEENNE DE

Plus en détail

Loi sur l eau et les milieux aquatiques

Loi sur l eau et les milieux aquatiques Continuité écologique des cours d eau Procédure classement L. 214-1717 du Code de l Environnement 1 Préambule Loi sur l eau et les milieux aquatiques La loi sur l eau et les milieux aquatiques réforme

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action?

Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? 1 Directives Cadre Gestion des eaux littorales et marines quels outils pour l action? Outils de planification Directive Cadre sur l Eau

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT CARNAC LA TRINITE-SUR-MER

SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT CARNAC LA TRINITE-SUR-MER DEPARTEMENT DU MORBIHAN SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT CARNAC LA TRINITE-SUR-MER COMMUNE DE LA TRINITE SUR MER REVISION DU ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX USEES ENQUETE PUBLIQUE 29 Avril 31 Mai 2013

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME Pour tous renseignements

Plus en détail

Résumé non technique

Résumé non technique Résumé non technique Contexte du projet La réalise le prolongement de la ligne 12 de la station «Porte de la Chapelle» (Paris 18 ème ) à la station (93) soit un linéaire de 3,8 km sur le territoire de

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

RECUEIL DE TEXTES SUR L'ASSAINISSEMENT TEXTES TECHNIQUES RELATIFS A L ASSAINISSEMENT COLLECTIF DES EAUX USEES DOMESTIQUES

RECUEIL DE TEXTES SUR L'ASSAINISSEMENT TEXTES TECHNIQUES RELATIFS A L ASSAINISSEMENT COLLECTIF DES EAUX USEES DOMESTIQUES Ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de la mer Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l eau et de la biodiversité Sous-direction de

Plus en détail

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne Patrice BEAUDELIN DREAL Midi-Pyrénées Le cadre législatif et réglementaire de la restauration de la continuité écologique Journée d information pour la restauration de la continuité écologique des cours

Plus en détail

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE)

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) RÈGLEMENT I Nature des projets Le fonds départemental pour l environnement (FDE) concerne les projets d équipements relatifs à l amélioration des services

Plus en détail

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC)

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC) Les Services d'assainissement Non Collectif () 69 La Compétence L article L 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (modifié par la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 art. 159 et 161) précise

Plus en détail

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES DEPARTEMENT DE LA LOIRE ATLANTIQUE SEPTEMBRE 2009 MIS A JOUR : DECEMBRE 2011 N 4.57.0168 N Affaire 4-57-0168 Etabli et Vérifié par 8 Avenue des Thébaudières - BP 20232 44815 SAINT HERBLAIN CEDEX Tél. :

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT COLLECTIF

L ASSAINISSEMENT COLLECTIF L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Mode d emploi pour les collectivités Janvier 2015 DDT de Saône et Loire L assainissement un sujet technique. Oui mais. Il doit être pris en compte lors de l élaboration des documents

Plus en détail

CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles. Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine

CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles. Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine CLE du 21 octobre 2015 à Mordelles Préparation du tableau de bord du SAGE Vilaine I. Rappel La Disposition 199 - Suivre et évaluer le SAGE précise que : «Le tableau de bord de suivi du SAGE, dont une première

Plus en détail

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Semaine de l eau Albi Fonlabour - Jeudi 7 février 2013 Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Présentation : Valérie VITHE Directrice Hydraulique

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dispositif «Systèmes d'éclairage Public Autonome» Communes de moins de 10 000 habitants 2014-2015 Dossier de candidature 1 1 Rappel des objectifs et obligations: Bénéficiaires : Communes de moins de 10

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Puroseptic

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Puroseptic NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Puroseptic Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et communautaire En démonstration Mars

Plus en détail

Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie

Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie Nouvelle organisation territoriale de l Agence de l Eau Artois-Picardie - SAGE - Missions territoriales = Ambassadeurs du territoire - Multithèmes - G. Aubert - cohérence SAGE / SDAGE - enjeux juridiques

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS Laurie VAYSON Chargée des affaires juridiques et foncières 1 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES - Les eaux pluviales et le droit privé. - Les eaux pluviales et

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Département de l Isère Aides aux collectivités Dotation territoriale

Département de l Isère Aides aux collectivités Dotation territoriale Modalités de programmation des aides en dotation territoriale Territoire de Bièvre Valloire Validé en Conférence territoriale du 9 février 2015 Dans le cadre du règlement d intervention du Département

Plus en détail

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016

Création de l assainissement Hameau d Arpenty. Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 Création de l assainissement Hameau d Arpenty Rencontre avec les riverains le 9 février 2016 1 Accueil des participants I Historiqueduprojet Déroulement de la réunion II L Assainissement Collectif(AC)

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS Kurt-R. Scheidegger SA Bureau d ing. conseils 1010 LAUSANNE en collaboration avec: F. Liard + Associés SA Ing. civils dipl. HES 1163 Etoy L.-E. Rossier Ing. EPF Bureau d études - géomètre officiel 1170

Plus en détail

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau «Sous nos pieds, un service public départemental de premier ordre : celui de l assainissement. Le Conseil général

Plus en détail

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais ARRÊTÉ établissant le programme d actions régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d origine agricole pour la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers 45170 NEUVILLE AUX BOIS

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers 45170 NEUVILLE AUX BOIS Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers 45170 NEUVILLE AUX BOIS Objet de la consultation : Etude Diagnostic du système d assainissement

Plus en détail

(Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE

(Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE RAPPORT DE VISITE DE CONTROLE DES DISPOSITIFS D'AUTOSURVEILLANCE (Etablissement ou station) (Ville + dpt) Visite du. CDA n x/y Intervenant : N de commande :.. N INSEE :.. N Interlocuteur :. N d Ouvrage

Plus en détail

Ville de TARBES. N PA0186701 Version 2

Ville de TARBES. N PA0186701 Version 2 Ville de TARBES Étude diagnostique des réseaux et schéma directeur d assainissement de la ville de Tarbes Phase 4 N PA0186701 Version 2 JANVIER 2010 Siège social : Parc de l île 15/27 rue du Port 92022

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE MAITRISE D OEUVRE VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché Avenue de Nice Résidence Saint Roch 13120 GARDANNE AMENAGEMENTS PLUVIAUX DU RUISSEAU DES MOLX Date

Plus en détail

Instruction du Gouvernement du 4 juin 2015 relative au financement par les agences de l eau des retenues de substitution NOR : DEVL1508139J

Instruction du Gouvernement du 4 juin 2015 relative au financement par les agences de l eau des retenues de substitution NOR : DEVL1508139J RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l eau et de la biodiversité Sous-direction

Plus en détail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 11 août 2014 Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Relative au projet

Plus en détail

PREFECTURE DES ALPES MARITIMES

PREFECTURE DES ALPES MARITIMES PREFECTURE DES ALPES MARITIMES Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence Alpes Côte d'azur Unité territoriale Alpes Maritimes Nice Leader Tour Hermès 64/66 route

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Ville de Parentis en Born

Ville de Parentis en Born Tél 05 58 78 40 02 Fax 05 58 78 90 22 Délibération n 10/20 : Finances Rapporteur : Monsieur LAVIELLE VOTE DU COMPTE ADMINISTRATIF BUDGET ANNEXE FORET EXERCICE 2009 L arrêté des comptes de la Collectivité

Plus en détail

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER Etape 1 : calcul de la pluie de projet La pluie de projet utilisée pour les calculs est donnée par la formule de Montana : t : durée de l évènement

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.

AVIS. Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV. AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.742 Liège, le 22 mai 2006 Objet : Demande de permis unique pour la rénovation et l extension d un hypermarché «Carrefour» à MARCHE-EN-FAMENNE Avis du CWEDD portant sur la demande

Plus en détail

Gestion des autocontrôles. des stations d'épuration. Canton du Valais. Service de la protection de l environnement. Rue des Creusets 5 1950 Sion

Gestion des autocontrôles. des stations d'épuration. Canton du Valais. Service de la protection de l environnement. Rue des Creusets 5 1950 Sion Département des transports, de l équipement et de l environnement Service de la protection de l environnement Departement für Verkehr, Bau und Umwelt Dienststelle für Umweltschutz Gestion des autocontrôles

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV.1278. Liège, le 19 juillet 2007

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV.1278. Liège, le 19 juillet 2007 AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.1278 Liège, le 19 juillet 2007 Objet : Demande de permis unique pour la régularisation d une exploitation bovine d une capacité de 830 animaux ainsi que pour la construction d une

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime)

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) I - Extrait de l Arrêté du 5 septembre 1989 modifié relatif aux études préparatoires et au Diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales

Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales Commune du Folgoët (29) Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales Source : LeFolgoët.fr Mai 2013 Siège Social 11 bis, rue Gabriel Péri - B.P. 286 54515 Vandoeuvre-lès-Nancy cedex 03 83 50 36

Plus en détail

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau»

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau» NOTE RELATIVE A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LES PARCELLES PRIVATIVES «le Pré Bourdeau» 55 b rue Gaston Boulet 76380 Bapeaume les Rouen TEL : 02.32.82.36.81 FAX : 02.35.76.96.50 contact@infraservices.fr

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

Observatoire de l eau

Observatoire de l eau environnement Observatoire de l eau Suivi des systèmes d assainissement collectif en Seine-et-Marne 2011 www.seine-et-marne.fr Table des matières Préface... 1 Synthèse... 2 I. Notions de base en assainissement

Plus en détail

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011 HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES Séminaire France Nature Environnement Montpellier Septembre 2011 Onema et hydroélectricité Directive cadre sur l eau 23 octobre 2000 Directive sur

Plus en détail

OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Centre National de Formation aux Métiers de l Eau Développer les compétences pour mieux gérer l eau

OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Centre National de Formation aux Métiers de l Eau Développer les compétences pour mieux gérer l eau OFFICE INTERNATIONAL DE L'EAU Développer les compétences pour mieux gérer l eau Novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE LES JOURNEES DE L OIEau EN 2011 «Les Journées de l OIEau» visent à apporter un éclairage

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i)

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) MISSION INTERMINISTERIELLE DES RISQUES NATURELS DU PUY - DE - DÔME PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) NOTE DE PRESENTATION Bassin de la TIRETAINE NORD et ses

Plus en détail

Notice du zonage d'assainissement des eaux pluviales PREAMBULE

Notice du zonage d'assainissement des eaux pluviales PREAMBULE PREAMBULE Le développement de l'urbanisation et l'imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux pluviales une véritable menace pour de nombreuses collectivités. En effet, la diminution de la

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 04/2013 Objets du préavis Réalisation des Infrastructures publiques et aménagement routier relatifs à la construction du bâtiment de la

Plus en détail

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE FRANCE SYMSAGEL PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS DE SURFACE RAPPORT FINAL DE PHASE 2 OCTOBRE 2005 N 1

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013 CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Rappel de l ordre du jour : Le 9 avril 2013 1) La réglementation en matière d assainissement non collectif et le rôle du SPANC 2) Les modalités des aides de

Plus en détail

Exemple du SATESE MAGE 42

Exemple du SATESE MAGE 42 LE LAGUNAGE Exemple du SATESE MAGE 42 Rapide état des lieux Perspectives d association avec le procédé Filtre Planté de roseaux LAGUNAGES DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE Conception et dimensionnement Principaux

Plus en détail

Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977

Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977 Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977 LE PREFET DES HAUTS DE SEINE - Chevalier de la Légion d Honneur Vu les articles L 183-1, L 183-2 et L 181-13 du Code des Communes, Vu l ordonnance n 69.15090 du 17

Plus en détail

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction de l Espace rural et de la forêt Sous-direction du Cheval Bureau des Courses et du pari mutuel Adresse : 3,

Plus en détail

RPI - VILLE DE TIMMINS

RPI - VILLE DE TIMMINS Veuillez cocher [ ] pour que ce qui suit soit fourni : Six (6) exemplaires de la demande remplie; Six (6) plans d implantation (plans de situation); Demande d autorisation remplie; Droit de demande de

Plus en détail

Projet d implantation de REEL sur le site du GPMLR

Projet d implantation de REEL sur le site du GPMLR 10 avril 2013 La recherche d un site pour le développement d un projet industriel complexe Le Groupe REEL est une entreprise qui développe, construit, installe et maintient des systèmes complexes de manutention.

Plus en détail

POLLUTION DES EAUX PLUVIALES

POLLUTION DES EAUX PLUVIALES POLLUTION DES EAUX PLUVIALES De quoi parle-t-on? La pollution des eaux de ruissellement urbain est un concept qui a maintenant été bien intégré par les acteurs de la ville. Cependant ce concept est souvent

Plus en détail

Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique

Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique Des animateurs pour des opérations collectives sur l assainissement non domestique Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Dépolluer les rejets des activités

Plus en détail

Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion.

Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion. Mots clés : Bassin versant, réseau hydrographique, écoulements superficiels, Système d'information Géographique, Ile de la Réunion. l I I En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Chevalier

Plus en détail

Inventaire des Zones Humides

Inventaire des Zones Humides Inventaire des Zones Humides 1-Aspects réglementaires et Sage 2-Bilan sur le bassin Loire Bretagne 3-Perspectives méthodologiques 4-Conclusions 1 1- Aspects réglementaires Définition d une ZH Loi sur l

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME ARTICLE 1 er : FINALITES Règlement d Application La finalité de ce dispositif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 Contact : Alain Coudray, Président du CDPMEM 22 acoudray@bretagne-peches.org Grégory Le Drougmaguet, chargé de mission «pêche et éolien en mer», CDPMEM22 gledrougmaguet@bretagne-peches.org

Plus en détail

«DOSSIER DE CANDIDATURE» CDG-PRO

«DOSSIER DE CANDIDATURE» CDG-PRO «DOSSIER DE CANDIDATURE» CDG-PRO (ou de perfectionnement) la fonction «contrôle de gestion» Ce dossier a pour vocation d étudier votre candidature pour définir un parcours de perfectionnement à partir

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Annexe : Connaissance de la contamination des sédiments fluviaux et estuariens par les PCB

Annexe : Connaissance de la contamination des sédiments fluviaux et estuariens par les PCB Annexe : Connaissance de la contamination des sédiments fluviaux et estuariens par les PCB Données prises en compte : Les données intégrées dans ce bilan sont issues de la Banque nationale des données

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Syndicat National des Patinoires Congrès CLERMONT FERRAND 11-13 mai 2015 LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Jean-Pierre RIPOLL Pilote d opération,

Plus en détail

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL RÈGLEMENT e règlement d assainissement communal permet de préciser les modalités de déversements d effluents* dans les réseaux d assainissement communaux. Ce règlement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1282 du 28 août 2007 relatif aux aides à l investissement immobilier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES INVENTAIRE DES ZONES HUMIDES Septembre 2012 Préambule Le SAGE Rance Frémur baie de Beaussais, par sa disposition 17 «inventorier les zones humides»,

Plus en détail

et de prise en charge du transport jusqu au lieu d élimination des matières extraites des installations d Assainissement non collectif

et de prise en charge du transport jusqu au lieu d élimination des matières extraites des installations d Assainissement non collectif PRÉFET DES PYRÉNÉES-ORIENTALES Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service de l'eau et des Risques Unité Police de l Eau et des Milieux Aquatiques FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT POUR

Plus en détail

CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU

CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU CHAPITRE 3 ANNEXE 3.1 : EVALUATION DE LA QUALITE DE L EAU DES COURS D EAU Les cartes de qualité des cours d eau présentées dans l état des lieux ont été réalisées à partir de grilles de qualité permettant

Plus en détail

INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS ENERGETIQUES ET TECHNIQUES DE BATIMENTS (H/F)

INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS ENERGETIQUES ET TECHNIQUES DE BATIMENTS (H/F) INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS ENERGETIQUES ET TECHNIQUES DE BATIMENTS (H/F) Dispositifs de sécurité et de contrôle à distance, installations de techniques énergétique, thermique, de sécurité ou encore de

Plus en détail

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron Charte départementale d urbanisme en Aveyron FICHE N 5 Le principe de réciprocité en matière de distances d'éloignement à l'égard de bâtiments agricoles Pour limiter les atteintes à l'environnement et

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations Communauté de Communes du Val de Saire Sommaire LE SPANC - Qu est ce que l Assainissement Non Collectif (ANC)? - Le SPANC -

Plus en détail

DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER

DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER DIRECTION GESTION DES AIDES SERVICE AIDES NATIONALES 12, RUE ROL-TANGUY TSA 20002 93555 MONTREUIL SOUS BOIS CEDEX Dossier suivi par : Unité CPER Aides aux

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT DE PLAINE COMMUNE. Assainissement collectif

REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT DE PLAINE COMMUNE. Assainissement collectif REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT DE PLAINE COMMUNE Assainissement collectif NOVEMBRE 2013 SOMMAIRE Préambule... 5 CHAPITRE I Dispositions générales... 6 Article 1 Objet du règlement... 6 Article 2

Plus en détail

guide pratique photovoltaïque Branchements producteur - consommateur Août 2009 HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE

guide pratique photovoltaïque Branchements producteur - consommateur Août 2009 HABITAT ET RÉSEAU ÉLECTRIQUE guide pratique photovoltaïque Août 2009 Branchements producteur - consommateur Branchements producteur - consommateur Sommaire Contexte du guide pratique... p. 3 Principe de raccordement... p. 4 Injection

Plus en détail

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly

Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Ville de Chambly Complément à la demande de cas par cas juin 2015 Complément à l étude de cas par cas déposé le 27 mai 2015 dans le cadre d un projet de création d un stade de football à Chambly Introduction

Plus en détail

Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau

Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau Pollution de nappe par du fuel : recommandations d actions vis-àvis des hydrocarbures flottants Note dans le cadre des Appuis à la Police de l Eau Rapport final BRGM/RP- 56829 - FR Décembre 2008 Pollution

Plus en détail

COMPTE RENDU ORDRE DU JOUR

COMPTE RENDU ORDRE DU JOUR VILLE DE NEVERS -=- MDB/AL/Secrétariat - N 7 RETOUR SERVICE ) ET DIFFUSION ) LE COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL Séance publique du lundi 3 décembre 2012 Le lundi 3 décembre 2012, à 18 heures 30, le conseil

Plus en détail

Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille

Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille Dossier de presse Visite du Président Guy Teissier au poste de contrôle des eaux pluviales de Marseille Lundi 12 octobre 2015 Retrouvez toute l actualité de MPM, les communiqués et les dossiers de presse

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOUVELLEMENT ET D EXTENSION DES RESEAUX EAUX USEES, EAU POTABLE ET EAUX PLUVIALES, CHEMIN DES FOURCHES ET DES NOYEREAUX COMMUNE DE MARIN

TRAVAUX DE RENOUVELLEMENT ET D EXTENSION DES RESEAUX EAUX USEES, EAU POTABLE ET EAUX PLUVIALES, CHEMIN DES FOURCHES ET DES NOYEREAUX COMMUNE DE MARIN TRAVAUX DE RENOUVELLEMENT ET D EXTENSION DES RESEAUX EAUX USEES, EAU POTABLE ET EAUX PLUVIALES, CHEMIN DES FOURCHES ET DES NOYEREAUX COMMUNE DE MARIN 26 juin 2014 Localisation du projet Phasage du projet

Plus en détail

(communication du Departement de la Statistique, Le Caire, RAU)

(communication du Departement de la Statistique, Le Caire, RAU) mmmmmmmmmmmmmm / i CAS/2. WP/3 CCMMISSION ECONOMISE POUR L'AFRIQUE CONFERENCE DES STATISTICIENS AFRICAINS DEUXIEME CONFERENCE JUIN TUNIS, TUNISIE Point 5 a) de lfordre du jour provisoire REPUBLIQUE ARABE

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement soumis à déclaration

Plus en détail

Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement

Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement Erdre La Loire et ses petits affluents Bureau de la CLE du 8 mars 2016 Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole

Plus en détail

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général Expérience de l ONAS Khalil ATTIA Président Directeur Général Tunis, 9 juillet 2009 Sommaire 1. Présentation de l ONAS 2. Financement des activités 3. Partenaires financiers 4. Participation du secteur

Plus en détail

INFORMATIONS. MISE EN ACCESSIBILITE des ETABLISSEMENTS. QUI RECOIVENT du PUBLIC

INFORMATIONS. MISE EN ACCESSIBILITE des ETABLISSEMENTS. QUI RECOIVENT du PUBLIC DOSSIER URGENT - RAPPEL- INFORMATIONS MISE EN ACCESSIBILITE des ETABLISSEMENTS QUI RECOIVENT du PUBLIC L actualité La mise en accessibilité des établissements qui reçoivent du public (ERP) est devenue

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA REALISATION D ASSAINISSEMENTS INDIVIDUELS A LA PARCELLE

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA REALISATION D ASSAINISSEMENTS INDIVIDUELS A LA PARCELLE Bureau d Etudes Techniques MONTEMONT 12, rue Auguste Boulan, 49 130 les Ponts de Cé, tél/fax : 02-41-44-61-78 Courriel : bureau-etudes-montemont@wanadoo.fr Date de rédaction : mercredi 27 mai 2009 ETUDE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Philippe OURLIAC publié le 17 février 2010

Plus en détail