ASPECTS GENERAUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASPECTS GENERAUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats"

Transcription

1 ASPECTS GENERAUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats

2 Introduction Définition La Propriété intellectuelle est un ensemble de droits qui portent sur un objet immatériel et sont sanctionnés par l action en contrefaçon.

3 Cadre légal de la Propriété Intellectuelle - Accord de BANGUI du 2 mars 1977, révisé le 24 février Création de l Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI)

4 L OAPI 16 Pays Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d Ivoire, Gabon, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad, Togo.

5

6 La Propriété intellectuelle Propriété INDUSTRIELLE Propriété LITTERAIRE ET ARTISTIQUE Brevet Marque Dessin et Modèle Certificat d obtention végétale Droit d auteur Droits voisins

7 Les autres droits Droit du producteur de la base de données Savoir-Faire secret

8 Chapitre 1 La propriété Industrielle Brevet Marque Dessin et Modèle Certificat d obtention végétale (COV)

9 LE BREVET

10 La spécificité de la propriété industrielle repose dans le DEPOT En effet pour pouvoir bénéficier de la protection par le droit des brevets, modèles d utilité, marques, dessins et modèles ou COV, il faut faire un dépôt auprès de l OAPI.

11 I. Le brevet Le brevet est une invention nouvelle, impliquant une activité inventive et susceptible d application industrielle.

12 Cadre légal du Brevet Convention de l union de Paris du 20 mars 1883 Convention de PCT (Patent Cooperation Treaty) du 19 juin 1970 Annexe I de l Accord de Bangui

13 A. Le brevet Durée de la protection : 20 ans Le brevet doit faire l objet d un dépôt à l OAPI. Le coût d un brevet : minimum CFA CFA/an.

14 Le brevet Le brevet confère à l inventeur ou à son employeur un monopôle d exploitation moyennant la divulgation de son contenu. Le brevet est public, toutefois pour pouvoir le commercialiser ou commercialiser les produits qui en découlent il faut obtenir une licence de l inventeur ou de son employeur.

15 a) Invention nouvelle Une invention est considérée comme nouvelle si elle n est pas comprise dans l état de la technique. La nouveauté est appréciée de manière absolue Le caractère de la nouveauté peut être détruit par toute antériorité

16 a) L Invention nouvelle Le caractère de nouveauté n est pas limité à la Côte d Ivoire = MONDIAL La divulgation et l antériorité détruisent la nouveauté secret nécessaire jusqu au dépôt du brevet

17 b) L Activité inventive Article L du Code de la propriété Intellectuelle : une invention est considérée comme impliquant une activité inventive si, pour un homme du métier, elle ne découle pas d une manière évidente de l état de la technique.

18 c) L Application industrielle Une invention est considérée comme susceptible d application industrielle si son objet peut être fabriqué ou utilisé dans tout genre d industrie, y compris l agriculture.

19 Ne sont pas considérés comme des inventions Les découvertes, les théories scientifiques et méthodes mathématiques Les plans, principes et méthodes dans l exercice d activité intellectuelle en matière de jeu ou dans le domaine des activités économiques exemples : une règle de jeu, une méthode de gestion des stocks, une méthode d enseignement, un plan d usine.

20 Ne sont pas considérés comme des inventions Les créations esthétiques qui bénéficient du régime spécifique des dessins et modèles Les programmes d ordinateur et logiciels Les présentations d informations

21 Ne sont pas brevetables Les méthodes de traitement chirurgical ou thérapeutique du corps humain ou animal : l exercice de la profession de médecin n est pas une industrie. Redeviennent brevetables les méthodes à but non thérapeutique comme les méthodes à but esthétique, les méthodes contraceptives.

22 Ne sont pas brevetables Les Inventions dont l exploitation commerciale serait contraire à la dignité de la personne humaine, à l ordre public et aux bonnes mœurs. Le corps humain, la séquence totale ou partielle d un gêne. Les procédés de clonage des êtres humains

23 Ne sont pas brevetables Les races animales Les variétés végétales qui bénéficient d un régime spécifique Le croisement ou la sélection chez les animaux et les variétés végétales

24 Inventeur et titulaire des droits Ne pas confondre Inventeur et titulaire des droits L inventeur est la personne physique qui a mis au point l invention Exemple : chercheur, thésard

25 Inventions de salariés Inventions de mission Inventions hors mission Invention réalisée dans le cadre de son contrat de travail Invention obtenue avec les moyens techniques de l employeur Dans les autres cas Employeur titulaire des droits Employeur titulaire des droits Inventeur titulaire des droits

26 Inventions de salariés Une personne morale ne peut JAMAIS être désignée comme inventeur Une invention peut avoir plusieurs inventeurs provenant d employeurs différents Le salarié inventeur doit obligatoirement avertir son employeur de la réalisation de l invention

27 ANALYSE CRITIQUE En moyenne seulement 10% des brevets font l objet d une exploitation commerciale Le Brevet est un titre coûteux Le Brevet est difficile à défendre La copropriété complexifie l exploitation des brevets

28 LA MARQUE

29 II. La marque La marque de fabrique, de commerce ou de service est un signe susceptible de représentation graphique servant à distinguer les produits et services d une personne physique ou morale.

30 Cadre légal de la marque Convention de Paris du 20 mars 1883 L arrangement de Madrid du 14 avril 1891 L arrangement de Nice du 15 janvier 1951 Annexe III de l Accord de Bangui

31 Exemples

32 Condition de validité Le signe choisi doit être : Licite Distinctif Non déceptif Disponible

33 a) La licéité de la marque Le signe ne doit pas être contraire à l ordre public et aux bonnes mœurs. Ordre public : La contrariété à l ordre public doit résulter de la marque ellemême. Exemples : - La marque OPIUM pour un parfum a été acceptée. - La marque Etain de Paris pour des matériaux autres que de l Etain a été considérée comme contraire à l ordre public.

34 b) Le caractère non déceptif Il est interdit d adopter comme marque ou élément de marque un signe «de nature à tromper le public, notamment sur la nature, la qualité ou la provenance géographique du produit ou du service. On parle alors de marque déceptive. Intérêt du consommateur afin d éviter le risque de confusion.

35 c) Le caractère distinctif La marque doit permettre d identifier un produit ou un service parmi les produits ou services de même nature proposés par les concurrents. Sont dépourvus de caractère distinctif les signes qui constituent la désignation nécessaire du produit ou service. Exemple : le signe «Voiture» ne peut pas être utilisé pour désigner des voitures.

36 d) Le signe doit être disponible Le signe doit être disponible, c est-à-dire qu un tiers ne doit pas avoir déjà acquis des droits sur lui. Il suffit que la marque ne soit pas, au moment de son dépôt, l objet d un droit concurrent dans le même secteur d activité.

37 d) Le signe doit être disponible Le principe de spécialité : - Pour constituer +une antériorité de nature à rendre un signe indisponible comme marque, il est nécessaire que cette antériorité existe dans le même secteur commercial que celui où l on veut déposer la marque. - Une marque déjà déposée pour des produits et services différent peut être valide. Exemple : je peux déposer une marque de vêtements qui a déjà été déposée pour désigner des produits d entretien.

38 Le dépôt de la marque La marque doit être déposée auprès de l OAPI. Lors du dépôt, le titulaire de la marque doit préciser les produits ou services désignés. Lors du dépôt, le déposant doit s acquitter d une taxe : - Taxe Dépôt : CFA - Classe supplémentaire : CFA - Renouvellement : CFA

39 Durée de la protection La marque est protégée pendant 10 ans renouvelables indéfiniment. C est une des différences avec le brevet qui est protégé pendant une durée limitée.

40 LE CERTIFICAT D OBTENTION VEGETALE

41 III. Le certificat d obtention végétale Cadre légal : Convention UPOV de 1961 Adhésion de l OAPI à la convention UPOV le 10 juin 2014 Annexe X de l Accord de Bangui

42 a) Les conditions de fond L obtention végétale se définit comme la variété nouvelle créée ou découverte qui se différencie (1) des variétés analogues déjà connues par un caractère important, précis et peu fluctuant ou par plusieurs caractères dont la combinaison est de nature à la conférer la qualité de variété nouvelle, qui est homogène (2) pour l ensemble de ces caractères, et qui demeure stable (3).

43 Une variété nouvelle N est pas nouvelle l obtention qui, en France ou à l étranger, est antérieurement à la date du dépôt de la demande, a reçu une publicité suffisante pour être exploitée, ou qui se trouve décrite dans une demande de certificat non encore publié ou dans une demande déposée à l étranger.

44 Actes détruisant la nouveauté La divulgation : - L offre à la vente : mise sur le marché, par voie d exposition, publicité, démarchage etc - La commercialisation : mise en circulation des produits par la vente, l échange ou l offre gratuite. L existence d une demande antérieure : - Lorsque un obtenteur a déjà créé ou découvert la variété et a déposé une demande antérieurement.

45 Les caractères de la variété 1)Le caractère distinctif de la variété : - Pour être distincte la variété doit se différencier des variétés analogues déjà connues - Ce caractère s apprécie par rapport à toute variété existante. - Il faut éviter de protéger une variété bénéficiant déjà d une protection.

46 Les caractères de la variété 2) Le caractère homogène de la variété : - Toutes les plantes appartenant à une même variété doivent présenter une certaine identité.

47 Les caractères de la variété 3) Le caractère stable de la variété : - La descendance des plantes composant la variété protégée doit présenter les mêmes caractéristiques que les exemplaires initiaux. - Un acquéreur de semences doit à l issue de plusieurs cycles de production, obtenir des plantes ayant les mêmes caractéristiques que celles de la variété de départ.

48 Durée de la protection La durée de protection du certificat d obtention végétale est de 25 ans. Le point de départ est la délivrance du titre.

49 Coût du dépot Dépôt : minimum CFA Annuités : CFA les 6 premières années.

50 LES DESSINS ET MODELES

51 Définition Un dessin ou modèle industriel est constitué par l aspect ornemental ou esthétique d un objet. Il peut être tridimensionnel il s agit alors de la forme ou de la surface de l objet ou bidimensionnel, par exemple un assemblage de lignes ou de couleurs.

52 Exemples

53 Caractère de l objet protégeable Le dessin ou le modèle doit être Concret : doit être matérialisé. On ne protège pas un idée, un genre un style. Apparent : sensible à la vue ou au toucher. Esthétique : la forme fonctionnelle ou utilitaire d un objet n est pas protégeable. Nouveau : c est le fondement du droit du créateur.

54 Durée de la protection Le dessin ou le modèle est protégé pour une durée de 5ans, renouvelable 2 fois. Durée maximale de la protection : 15 ans

55 Coût du dépôt Dépôt : minimum CFA Renouvellement : CFA

56 Brevet ou solution alternative? Le brevet est un titre relativement coûteux, qui nécessite une stratégie de propriété intellectuelle. La question se pose de savoir si le brevet est le meilleur outil de valorisation en pays émergent?

57 Le savoir faire secret Définition : le savoir-faire est un ensemble de connaissances de nature technique, non directement accessibles au public et conservées secrètes par son titulaire. Ce n est pas un droit de propriété intellectuelle

58 Le savoir-faire secret 3 conditions : Secret : ne doit pas être directement accessible au public = confidentiel Substantiel : il ne doit pas s agir simplement d un tour de main. Ce savoir faire doit contenir des informations utiles permettant d améliorer la compétitivité de celui qui les détient. Identifié : de façon suffisamment complète pour permettre de vérifier qu il remplit les conditions de secret et de substatialité.

59 Tableau Comparatif Brevet Savoir-faire Durée Protection Coût Protection Copropriété Licence Brevet 20 ans CFA minimum Droit du brevet Facile Facile Savoir - faire Secret Illimité Gratuit Droit de la concurrence Complexe Complexe

60 Chapitre 2 La propriété littéraire et artistique Le droit d auteur Les droits voisins du droit d auteur (pas étudié)

61 Les grands principes L œuvre est protégée par le droit d auteur dès sa création. La protection par le droit d auteur ne nécessite pas de dépôt.

62 L auteur La qualité d auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l œuvre est divulguée. L auteur d une œuvre de l esprit jouit sur cette œuvre du seul fait de sa création d un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. L auteur est la personne physique qui a créée l œuvre.

63 Le droit d auteur Le droit d auteur se décompose en deux : Droits moraux Droits patrimoniaux Droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre Droit de représentation et de reproduction Droit perpétuel, inaliénable et imprescriptible Durée de protection : 70 ans post-mortem Droit transmissible à cause de mort aux héritiers

64 L œuvre Sont considérés comme œuvres de l esprit : - Les livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques; - Les conférences, allocutions, sermons, plaidoiries ; - Les œuvres dramatiques ou dramatico-musicales ; - Les œuvres chorégraphiques, les numéros de cirque ; - Les compositions musicales avec ou sans parole ; - Les œuvres de dessin, de peinture, d architecture, de sculpture, gravure ; - Les illustrations, les cartes géographiques ; - Les logiciels ; - Les structures de bases de données ; -.

65 Exceptions Il est permis sans autorisation de l auteur et sans le paiement d une rémunération - De reproduire une œuvre licitement publiée exclusivement pour l usage privé de l utilisateur ; - De citer une œuvre licitement publiée dans une autre œuvre à la condition d indiquer la source et le nom de l auteur ; - D utiliser une œuvre licitement publiée en tant qu illustration à des fins d enseignement ; - De reproduire une œuvre destinée à une procédure judiciaires ou administrative ; - D utiliser une œuvre licitement publiée à des fins d informations

66 Chapitre 3 Le droit sui generis du producteur de la base de données Une base de données est un recueil d œuvres, de données ou d autres éléments indépendants disposés de manière méthodique et systématique et individuellement accessibles par des moyens électroniques ou par tout autre moyen.

67 La base de données La structure = droit d auteur La donnée = aucun droit sauf exceptions droit d auteur La base de données = droit sui generis du producteur de la base de données

68 Base de données Date Lieu Taille Image Climat Mois 2001 Brésil 2mètres 40 Humide Janvier 2002 Afrique du sud 6 mètres 10 Sec Août 2003 Togo 4 mètres 60 Sec à très sec Juin 2004 Portugal 4 mètres 20 Humide à sec Octobre 2005 Côte d Ivoire 8 mètres Sec Juillet

69 Structure Date Lieu Taille Image Climat Mois

70 Données Brésil, Afrique du sud, Togo. 2 mètres40, 4 mètres10, 6 mètres. = Pas de protection sauf exception Exceptions : droit d auteur

71 Producteur Celui qui a investit et qui a pris l initiative de la base de données Droit d interdire l extraction qualitativement et quantitativement substantielle de la base de données.

72 MERCI DE VOTRE ATTENTION

La protection par le brevet

La protection par le brevet GUIDE DU BREVET La protection par le brevet SATT Conectus Alsace Parc d Innovation - 650 Bd Gonthier d Andernach - 67400 Ilkirch Tel. : (+ 33) 3 68 41 12 60 - www.satt.conectus.fr Préface GUIDE DU BREVET

Plus en détail

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations

Protéger ses REPÈRES. créations. pour bien protéger ses créations Protéger ses créations REPÈRES Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations Vous êtes à l origine d innovations, de créations esthétiques, d une nouvelle image ou d un nom pour votre entreprise?

Plus en détail

La propriété intellectuelle au service de vos créations

La propriété intellectuelle au service de vos créations La propriété intellectuelle au service de vos créations La propriété intellectuelle regroupe la propriété industrielle, d une part, et la propriété littéraire et artistique, d autre part. PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle!

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Partageons des bonnes pratiques 1 l L innovation, la créativité, le savoir-faire sont les moteurs et la richesse de toute entité économique

Plus en détail

FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE

FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE FORUM TECHNOLOGIQUE D AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE POUR L EXPLOITATION INDUSTRIELLE DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AFRIQUE Yaoundé, du 05 au 09 décembre 2011 Aspects généraux de la Propriété intellectuelle

Plus en détail

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE EN FRANCE ET A L EXPORTL

STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE EN FRANCE ET A L EXPORTL STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE EN FRANCE ET A L EXPORTL St Gilles les Hauts 22 septembre 2011 Claire ARDANOUY MARCURIA 1 POURQUOI DEPOSER UNE MARQUE Une stratégie commerciale La valorisation d un

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 7

guide du créateur d entreprise 7 01 Protéger les idées guide du créateur d entreprise 7 Si votre projet se base sur une nouvelle invention, sur un concept original ou sur une création novatrice, pensez à protéger votre idée. Vous n aimeriez

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle ***************

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** 2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 3 I - PRESENTATION DE L OAPI :... 4 II - TERRITOIRE OAPI :... 4 III - GENERALITES :... 5 IV -

Plus en détail

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche TITRE : Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-150421-13 Date : 21 avril 2015 Révisions : Résolution : Date : TABLE

Plus en détail

La protection des savoirs traditionnels: rôle des Indications géographiques

La protection des savoirs traditionnels: rôle des Indications géographiques Congrès AFTER Dakar 11-12 novembre 2014 La protection des savoirs traditionnels: rôle des Indications géographiques Didier CHABROL UMR Innovation - CIRAD Montpellier - France 1 Modernisation des produits

Plus en détail

«La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1

«La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1 «La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1 Alain BENSOUSSAN, Laurence TELLIER-LONIEWSKI, Claudine SALOMON. www.alain-bensoussan.com Née du développement des réseaux sociaux et

Plus en détail

protéger ses REPÈRES créations Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations

protéger ses REPÈRES créations Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations protéger ses créations REPÈRES Tout ce qu il faut savoir pour bien protéger ses créations Vous êtes à l origine d innovations, de créations esthétiques, d une nouvelle image ou d un nom pour votre entreprise?

Plus en détail

LE CHERCHEUR FACE À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

LE CHERCHEUR FACE À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE scouting LE CHERCHEUR FACE À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Que faut-il savoir? Le chercheur face à la propriété intellectuelle Que faut-il savoir? Toute reproduction du présent fascicule sans l autorisation

Plus en détail

Sommaire. 1. Préambule

Sommaire. 1. Préambule 2. Annexe juridique Sommaire 1. Préambule.......................... page 11 2. La protection des données nominatives..... page 11 3. La protection des personnes............. page 12 4. La protection des

Plus en détail

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle ***************

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** 2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 3 I PRESENTATION DE L OAPI... 4 II TERRITOIRE OAPI... 4 III - GENERALITES... 5 IV - DE LA CONSTITUTION

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité?

Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Propriété intellectuelle : comment valoriser son activité? Aliénor DAGORY Service Innovation CCI LR 04 67 13 68 00 arist@languedoc-roussillon.cci.fr Michael TOUCHE INPI Délégation régionale Languedoc-Roussillon

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle?

Pourquoi enregistrer un dessin ou un modèle? L Office Benelux de la Propriété intellectuelle est l instance officielle pour l enregistrement des marques, dessins ou modèles dans le Benelux. A ce jour, plus de 16.000 dessins ou modèles y sont enregistrés.

Plus en détail

Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques

Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques Les ressources pédagogiques des UNT: enjeux juridiques Emmanuelle Vitalis, juriste emmanuelle.vitalis@gmail.com Mars 2011 Introduction L Université numérique. Logique de partage vs/ droit d auteurd L Université

Plus en détail

FACULTÉ DE DROIT ET DES SCIENCES POLITIQUES DE NANTES COURS DE DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

FACULTÉ DE DROIT ET DES SCIENCES POLITIQUES DE NANTES COURS DE DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE FACULTÉ DE DROIT ET DES SCIENCES POLITIQUES DE NANTES COURS DE DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE MASTER 1 2012 / 2013 SEMESTRE 2 JEAN-PIERRE CLAVIER PROFESSEUR À L UNIVERSITÉ DE NANTES DIRECTEUR DU MASTER

Plus en détail

MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES

MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES MODELES, LOGICIELS, BASES DE DONNEES PRINCIPES JURIDIQUES NATHALIE MORCRETTE, INRA UCPI SOMMAIRE Modèles, quelle protection? Rappel des principes de protection des logiciels Focus sur les logiciels libres

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

PROTECTION DE L INNOVATION

PROTECTION DE L INNOVATION PROTECTION DE L INNOVATION Guide des bonnes pratiques Direction Juridique Groupe Pôle Corporate - Janvier 2015 - "Protection de l'innovation" Keolis Isabelle Balestra, Directrice Juridique Groupe Laurent

Plus en détail

Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche

Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche Guide juridique de l'utilisateur des systèmes d information des ministères de l éducation nationale, et de l'enseignement supérieur et de la recherche 1/ 10 Sommaire Article I Préambule... 3 Article II

Plus en détail

DIRIGEANTS : COMMENT PROTEGER ET EXPLOITER VOS INNOVATIONS?

DIRIGEANTS : COMMENT PROTEGER ET EXPLOITER VOS INNOVATIONS? DIRIGEANTS : COMMENT PROTEGER ET EXPLOITER VOS INNOVATIONS? Maître Bertrand ERMENEUX Barreau de Rennes Maître Anne Laure le BLOUC H Barreau d Angers Maître Isabelle GALAND-PADRAO Barreau de Nantes 1 DIRIGEANTS

Plus en détail

CE QUE TOUT CHIMISTE AVERTI DEVRAIT SAVOIR SUR LES BREVETS. MINI GUIDE DU DÉPOSANT - PARTIE II

CE QUE TOUT CHIMISTE AVERTI DEVRAIT SAVOIR SUR LES BREVETS. MINI GUIDE DU DÉPOSANT - PARTIE II CE QUE TOUT CHIMISTE AVERTI DEVRAIT SAVOIR SUR LES BREVETS. MINI GUIDE DU DÉPOSANT - PARTIE II LAURENCE BOURGET-MERLE ET ZHEN WONG * ROBIC, S.E.N.C.R.L. AVOCATS, AGENTS DE BREVETS ET DE MARQUES Dans la

Plus en détail

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles

Stratégie de la protection du design. Luxembourg, le 5 mars 2013. Programme. Définition et cadre légal des dessins et modèles Stratégie de la protection du design Luxembourg, le 5 mars 2013 Diter WUYTENS Juriste OBPI Programme Introduction des dessins et modèles Les dessins et modèles par rapport aux autres droits de P.I. Choisir

Plus en détail

Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins. Des dispositions générales

Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins. Des dispositions générales CAMEROUN Loi n o 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d auteur et aux droits voisins 1 er. La présente loi régit le droit d auteur et les droits voisins du droit d auteur au Cameroun. Titre I

Plus en détail

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos...

Sommaire. Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... Sommaire Préface... 5 Ouvrages cités par le seul nom de leur auteur, par un nom collectif ou sous une forme abrégée... 15 Avant-propos... 21 Introduction... 23 Chapitre 1 Prolégomènes à la propriété intellectuelle...

Plus en détail

Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale* Partage à l'identique 3.0 France

Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale* Partage à l'identique 3.0 France Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale* Partage à l'identique 3.0 France *Note de Synaps Collectif audiovisuel : Nous considérons comme commerciale toute utilisation lucrative Licence

Plus en détail

Propriété intellectuelle en informatique

Propriété intellectuelle en informatique 47 Chapitre 4 Propriété intellectuelle en informatique 1. Introduction Propriété intellectuelle en informatique Nous avons été amenés précédemment à examiner les principes relatifs à la propriété intellectuelle.

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE POLITIQUE DE GESTION Règlement Procédure Politique Directive CA CE CG Direction générale Résolution : CA-14-376-8.00 Direction : Nouveau document Remplace le document : DATE D

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs

Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs Les marques de commerce et les droits d'auteurs - l'essentiel pour les entrepreneurs Hilal El Ayoubi, B.Sc., LL.B. Associé Avocat et Agent de marques de commerce Le 23 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Comment tirer le meilleur parti de votre nouvelle variété végétale

Comment tirer le meilleur parti de votre nouvelle variété végétale Comment tirer le meilleur parti de votre nouvelle variété végétale par l UPOV La mise au point de variétés végétales nouvelles (voir encadré 1), se caractérisant par une meilleure qualité, un rendement

Plus en détail

Protéger son idée, sa propriété intellectuelle. Michel Grenier 6 février 2013

Protéger son idée, sa propriété intellectuelle. Michel Grenier 6 février 2013 Protéger son idée, sa propriété intellectuelle Michel Grenier 6 février 2013 Source d information Extrait de matériel fourni par Me Jocelyn Auger et Brigitte Nepveu Cabinet BCF Principaux droits de P.I.

Plus en détail

La protection par les droits de propriété industrielle au Canada. France Côté Associée directrice du bureau de Montréal

La protection par les droits de propriété industrielle au Canada. France Côté Associée directrice du bureau de Montréal La protection par les droits de propriété industrielle au Canada France Côté Associée directrice du bureau de Montréal Sommaire Au sujet de Bereskin & Parr Les spécificités du Droit canadien Brevet Marque

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux

Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux Protection des dessins ou des modèles dans le Benelux Information pour les entrepreneurs Le succès d une entreprise commence par l enregistrement 17 Assurer la protection de votre création «Pourquoi ai-je

Plus en détail

Présentation de l Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani 4

Présentation de l Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani 4 Catalogue APIDE Mars_Catalogue de formation 09/05/14 15:03 Page2 SOMMAIRE Avant propos 3 Présentation de l Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani 4 Présentation générale du programme 5 Calendrier

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Commission juridique et fiscale Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Réunion du 3 février 2010 au Cabinet CMS Bureau Francis Lefebvre CEMAC = 40,11 millions habitants UEMOA = 92,087 millions

Plus en détail

UMS3468 INFORMATIONS JURIDIQUES AUTOUR DES DONNÉES

UMS3468 INFORMATIONS JURIDIQUES AUTOUR DES DONNÉES UMS3468 INFORMATIONS JURIDIQUES AUTOUR DES DONNÉES Qu est-ce qu une base de données au sens juridique? Loi n 98-536 du 1er juillet 1998 : «base de données»: un recueil d'œuvres, de données ou d'autres

Plus en détail

Qu est-ce que la Propriété Intellectuelle?

Qu est-ce que la Propriété Intellectuelle? Qu est-ce que la Propriété Intellectuelle? Montre : autorisation Swatch AG ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Qu est-ce que la Propriété Intellectuelle? Table des matières Page Qu est-ce

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

Rédaction et négociation des contrats de licences

Rédaction et négociation des contrats de licences Rédaction et négociation des contrats de licences Partenariat Modèle contractuelle Clauses juridiques standard Principe d évaluation du brevet Département De l idée au projet à sa mise sur le marché, les

Plus en détail

Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur

Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur Loi n 73-52 Décembre 1973 relative à la protection du droit d auteur L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Chapitre premier Objet,

Plus en détail

Propriété. industrielle. réflexes. Les bons

Propriété. industrielle. réflexes. Les bons vet marque dessins modèles propriété industrielle contrefaçon idée secret ovation GUIDE invention PRATIQUE propriété industrielle brevet marque dessins modèles proté industrielle contrefaçon idée secret

Plus en détail

Brevets Marques Dessins et modèles Certificats d obtention végétale Droits d auteur

Brevets Marques Dessins et modèles Certificats d obtention végétale Droits d auteur Brevets Marques Dessins et modèles Certificats d obtention végétale Droits d auteur Edition février 2009 L Office belge de la Propriété intellectuelle L Office belge de la Propriété intellectuelle Brevets

Plus en détail

décide: Chapitre 1. Généralités Article premier. Principe

décide: Chapitre 1. Généralités Article premier. Principe Recueil systématique..7 DIRECTIVES concernant les inventions, la protection de la propriété intellectuelle, les brevets, et les relations industrielles dans le domaine de la recherche Le Rectorat Vu l

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Brevets 103 Droit d auteur 105 Marques de commerce 107 Noms de domaine 108 Autre propriété intellectuelle 109 Par Alfred Macchione et Dan Glover Propriété intellectuelle 103 Les lois fédérales sur les

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION?

QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? QU EST-CE QU UN CONTRAT D EDITION? Le contrat d édition est un contrat par lequel L auteur d une œuvre de l esprit (ou ses ayants droit) cède le droit de fabriquer (ou faire fabriquer) en nombre des exemplaires

Plus en détail

PROTEGER LA CREATION. Latham & Watkins, Paris

PROTEGER LA CREATION. Latham & Watkins, Paris PROTEGER LA CREATION Emmanuel Baud Latham & Watkins, Paris Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle Le 28 Février 2008 l Rights Reserved. kins LLP and Affiliates. All 2003 Latham & Watk SOMMAIRE

Plus en détail

Protection juridique des inventions biotechnologiques

Protection juridique des inventions biotechnologiques BREVETS Protection juridique des inventions biotechnologiques Directive 98/44 CE du Parlement Européen et du Conseil du 6 Juillet 1998 Le Parlement Européen et le Conseil de l' Union Européenne ont arrêté

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007 De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer 1 INTRODUCTION La «donnée» est un terme qui n a pas de définition unique s imposant à tous Son contenu, sa nature

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

*définition de Jacqueline Febvre dans Eurodesigner, vers un référentiel du design.

*définition de Jacqueline Febvre dans Eurodesigner, vers un référentiel du design. Le guide J.A.D.E. a été rédigé à l attention des professionnels du design. Est qualifié de designer, un consultant extérieur (indépendant ou en agence) ou designer intégré dans une entreprise, qui crée

Plus en détail

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES Un mémento incontournable pour tous les utilisateurs du web soucieux de protéger leurs bases de données Le droit français accorde aux bases de données un système original

Plus en détail

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles www.paulroubier.com CALENDRIER 01 9 modules de 1 à jours Titre du stage Nb. jours Dates Page 1 La brevetabilité 15, 16 et 17 janvier L obtention du brevet 5,6 et 7 février 4 Les droits conférés par le

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf.

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf. Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement,

Plus en détail

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013 Organisation pour l Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires Organization for the Harmonization of Business Law in Africa Organizacion parala Armonizacion en Africa de la Legislacion Empresarial

Plus en détail

Savoirs traditionnels et indications géographiques

Savoirs traditionnels et indications géographiques Savoirs traditionnels et indications géographiques Philippe Cadre Responsable de la coopération Afrique, et Océan Indien Sommaire! Elément nouveau! Les mécanismes des DPI! Le besoin! Savoirs traditionnels

Plus en détail

marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque

marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque Som Sommaire maire Pourquoi déposer une marque? p. 4 Une protection efficace de vos produits et services Bien choisir sa marque pour

Plus en détail

EXPOSÉ SYNTHÉTIQUE DU DROIT ATTACHÉ AUX DONNÉES ET AUX BASES DE DONNÉES Version du 19 avril 2012

EXPOSÉ SYNTHÉTIQUE DU DROIT ATTACHÉ AUX DONNÉES ET AUX BASES DE DONNÉES Version du 19 avril 2012 EXPOSÉ SYNTHÉTIQUE DU DROIT ATTACHÉ AUX DONNÉES ET AUX BASES DE DONNÉES Version du 19 avril 2012 I - Définition Donnée 1 : Elément fondamental servant à la base à un raisonnement, à une recherche. Résultats

Plus en détail

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque sommaire Pourquoi déposer une marque? Une protection efficace de

Plus en détail

144 questionsréponses. l activité des artistes plasticiens. Centre national des arts plastiques

144 questionsréponses. l activité des artistes plasticiens. Centre national des arts plastiques 144 questionsréponses sur l activité des artistes plasticiens Centre national des arts plastiques Éditorial Depuis la première parution en 2001 du journal 123 questions-réponses, l information des artistes

Plus en détail

Services susceptibles d être retenus pour le classement :

Services susceptibles d être retenus pour le classement : NOTICE relative à la constitution des DOSSIERS de CLASSEMENT (Décret n 51-1423 du 05/12/51 modifié) Division des Personnels Enseignants Services susceptibles d être retenus pour le classement : - tous

Plus en détail

ACCORD PORTANT REVISION DE L'ACCORD DE BANGUI DU 02 MARS 1977 INSTITUANT UNE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

ACCORD PORTANT REVISION DE L'ACCORD DE BANGUI DU 02 MARS 1977 INSTITUANT UNE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ACCORD PORTANT REVISION DE L'ACCORD DE BANGUI DU 02 MARS 1977 INSTITUANT UNE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE 1 2 Le Gouvernement de la République du Bénin, Le Gouvernement du Burkina

Plus en détail

La Protection des Logiciels en Droit Tunisien

La Protection des Logiciels en Droit Tunisien La Protection des Logiciels en Droit Tunisien Par Chiheb GHAZOUANI (Conférence à l'insat 17.05.2006) PLAN I. Le régime r juridique de la protection des logiciels 1. Principe 2. Conditions de la protection

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque.

2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque. Table des matières La marque 2 - La Vie D'une Marque. 2.1 - Le choix du signe. 2.2 - Le dépôt de marque. 2.2.1 - La marque est-elle distinctive, c'est à dire, permet-elle de distinguer les produits ou

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D ADMISSION AUX FORMATIONS «METIERS DE L ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION» ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

DOSSIER UNIQUE D ADMISSION AUX FORMATIONS «METIERS DE L ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION» ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 DOSSIER UNIQUE D ADMISSION AUX FORMATIONS «METIERS DE L ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION» ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 DOSSIER N... (à remplir par la scolarité) Dossier à remplir et à retourner

Plus en détail

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences

La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences La protection juridique des bases de données illustrée par les dernières jurisprudences Les bases de données sont protégées juridiquement et sauf exception, l extraction de contenus, même librement accessibles,

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 3 La propriété intellectuelle et toi LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI Table des matières INTRODUCTION 3 LE DROIT

Plus en détail

Tél. 01 44 23 60 21 Fax 01 45 85 07 66. Création - direction artistique : Myriem Belkacem Disc, Inserm. Photos : M. Depardieu B. Loret L.

Tél. 01 44 23 60 21 Fax 01 45 85 07 66. Création - direction artistique : Myriem Belkacem Disc, Inserm. Photos : M. Depardieu B. Loret L. Ce guide a été conçu et réalisé par Aude Michel, ingénieur brevets, sous la direction de Françoise Moisand, directrice du département Valorisation et transferts de technologie (DVTT) Tél. 01 44 23 60 21

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE OMPI WIPO/GRTKF/IC/3/4 ORIGINAL : anglais DATE : 17 mai 2002 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE RELATIVE AUX RESSOURCES

Plus en détail

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE

L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE L ASSURABILITE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE CORINNE GROSBART Avocat au Barreau de Paris 76, Avenue Raymond Poincaré 75116 PARIS Tél: 01 45 53 68 34 Fax: 01 45 53 87 94 E mail corinne.grosbart@wanadoo.fr

Plus en détail

Brevet - Source d informations techniques, Stratégiques et Juridiques

Brevet - Source d informations techniques, Stratégiques et Juridiques Brevet - Source d informations techniques, Stratégiques et Juridiques Dr. Diegane DIOUF Maître de Conférences Chef de la Division de la Propriété Intellectuelle et de la Valorisation des Résultats de Recherche

Plus en détail

BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE BAREME GENERAL DES CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE A PARTIR DU 1ER JUIN 2008 (Document non limitatif et modifiable) 2 I - OUVERTURE DE COMPTE Compte épargne Marina : 100.000 FCFA Dantokpa, Jéricho,

Plus en détail

Le droit d auteur et les. thèses électroniques

Le droit d auteur et les. thèses électroniques Le droit d auteur et les Projet soutenu par l ANR thèses électroniques 26 mars 2009 Sommaire 1.Droit d auteur a. Définition b. Types d œuvres c. Titularité des droits d. Cession des droits d auteur e.

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Arnaud REDOUTEY v.1.2 au 01/12/13 1 Généralités 1-1. GÉNÉRALITÉS Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les droits et obligations des parties

Plus en détail

Droit d auteur et propriété intellectuelle en questions. Guide pour les communicateurs fédéraux. COMM Collection - N 20

Droit d auteur et propriété intellectuelle en questions. Guide pour les communicateurs fédéraux. COMM Collection - N 20 Droit d auteur et propriété intellectuelle en questions Guide pour les communicateurs fédéraux COMM Collection - N 20 COMM Collection est une série de guides pratiques à l'intention des communicateurs

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR

LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR LE GUIDE DES DROITS D AUTEUR On peut obtenir cette publication sur supports accessibles, sur demande. Communiquer avec le Centre de services à la clientèle, dont les coordonnées

Plus en détail

COMMUN TC 8 I ARIF T

COMMUN TC 8 I ARIF T T A R I F C O M M U N TC 8 I 1 TARIF COMMUN TC 8 I Reprographie dans les administrations publiques 1 Objet du tarif 1.1 Le tarif commun 8 I définit le champ d application, fixe les conditions et les redevances

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Ressources APIE. à l image à l ère du numérique (foire aux questions) l immatériel. Cahier pratique. En bref...

Ressources APIE. à l image à l ère du numérique (foire aux questions) l immatériel. Cahier pratique. En bref... Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état Cahier pratique DROIT D auteur, droit à l image à l ère du numérique (foire aux questions) En bref... Les rapports, les photos

Plus en détail