9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté"

Transcription

1 Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales Ethel Côté 30 années d expérience en développement économique communautaire, coopératif, social et solidaire. Formation, accompagnement, mobilisation de capitaux, assistance technique, recherche, planification. Praticienne en développement d entreprises sociales au Centre canadien pour le renouveau communautaire. Membre co-fondatrice du Conseil des entreprises sociales du Canada et fondatrice d Entreprise Sociale. CCCR-CCRC 1 1

2 Plan de l atelier Votre session d une durée de 1h30 1 L argent 2 Les obstacles à la diversification financière 3 Les entreprises sociales quoi, pourquoi, bénéfices, opportunités, 4 Les étapes de développement 5 Les appuis au développement 6 Les questions L Argent Plusieurs sources CCCR-CCRC 1 2

3 Plusieurs activités CCCR-CCRC 1 3

4 À NOUS DE PRENDRE LA CLÉ EN MAIN! LA SOLIDARITÉ 11 Ensemble Quels sont les obstacles à notre diversification financière? Qu aimerions-nous découvrir dans le cadre de cet atelier? CCCR-CCRC 1 4

5 Impact économique Secteur sans but lucratif de base (excluant les hôpitaux, les collèges et les universités) Le secteur sans but lucratif de base a contribué pour 2,5 % au PIB) en 2005, soit 31 milliards de dollars (Compte satellite, 2008). Cela représente plus de trois fois la contribution des fabricants de véhicules automobiles. Source: Imagine Canada ONTARIO 40,000 ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (incluant les organismes de bienfaisance) 600,000 EMPLOIS 5,000,000 BÉNÉVOLES GÉNÈRENT 9 MILLIARDS $ EN VENTE DE PRODUITS ET DE SERVICES SECTEURS: Arts, culture, services sociaux, sports, loisirs, services aux immigrant.es, développement communautaire, etc. Source: Ontario NonProfit Network - ONN Levez la main si vous faites partie d un organisme qui reçoit 100% de son financement de sources gouvernementales (municipal, provincial, fédéral) Levez la main si vous faites partie d un organisme qui vend des billets de spectacles, des repas, loue des salles, vend quoi que ce soit sur le marché? CCCR-CCRC 1 5

6 D où provient notre argent? GOUVERNEMENTS: % Provincial % Fédéral % Municipal % ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS: % VENTES DE SERVICES, DE PRODUITS, DE PROGRAMMES: (Vente de billets, location d espace, inscriptions aux activités, etc.): % AUTRES: % TOTAL : 100 % Sources de financement pour le secteur Source: Imagine Canada Tout le secteur sans but lucratif Secteur sans but lucratif de base NOUS! (excluant les hôpitaux, les collèges et les universités) 49% des revenus proviennent du gouvernement 35 % des revenus proviennent du revenu gagné 12 % des revenus proviennent de dons 36 % des revenus proviennent du gouvernement 49 % des revenus proviennent du revenu gagné 17 % des revenus proviennent des dons Levée de fonds: l argent provient de 1. (88%) des individus 2. (7%) des fondations 3. (5%) des entreprises Source: Mo David CFRE CCCR-CCRC 1 6

7 Pour faire de l argent, il faut investir! Entreprise d économie sociale Entreprise sociale LES MODÈLES D ENTREPRISES SOCIALES DIVERSIFICATION DE NOS REVENUS CCCR-CCRC 1 7

8 Bâtir des communautés en santé Opportunités d emploi Diversité économique Capital social Capital économique Capital environnemental Diversité Capital culturel Partenaires de la communauté Secteur privé Secteur public Gouvernements Secteur sans but lucratif (social) CCCR-CCRC 1 8

9 L entreprise sociale est un moyen de favoriser la réussite et la pérennité des organismes sans but lucratif. Note: L appelation Entreprise d économie sociale est utilisée au Québec et au sein de la francophonie canadienne. L entreprise sociale Impacts communautaires Personnes ayant des défis en employabilité CCCR-CCRC 1 9

10 Qu est-ce qu une entreprise sociale? Une entreprise exploitée par un organisme sans but lucratif Elle est: Directement impliquée dans la production et/ou la vente de produits et de services aux client.es Dans le but: -De générer des revenus en provenance de la vente et -De réaliser des objectifs sociaux, culturels et/ou environnementaux Qu est-ce qu une entreprise sociale? «Propriétés d organismes sans but lucratif (OSBL), les entreprises sociales produisent et vendent des biens et des services pour générer des revenus qui permettront à leur propriétaire d atteindre leurs objectifs sociaux, culturels ou environnementaux. Ainsi, l entreprise sociale est un outil parmi d autres que les OSBL utilisent pour réaliser leur mission et contribuer à bâtir des communautés plus saines.» Conseil des entreprises sociales du Canada Dépliant d information «L entreprise sociale est une entité double, une association de personnes: mission sociale et une entreprise: activités économiques sur le marché concurrentiel. L entreprise permet à l association de réaliser sa mission.» Chantier de l Économie sociale Présentation: L expérience du Québec en économie sociale Chantier de l économie sociale CCCR-CCRC 1 10

11 L entreprise sociale cherche un rendement mixte de l investissement Rendement social sur l investissement Rendement mixte sur l investissement Rendement sur l investissement Rendement financier sur l investissement Pourquoi acheter des entreprises sociales : Critères de l achat Un continuum Propriété Sans but lucratif Propriété À but lucratif, privée Dons Contributions Subventions Entreprise sociale Entreprise socialement responsable Responsabilité sociale d entreprise À la recherche du profit à tout prix Rendement mixte de l investissement CCCR-CCRC 1 11

12 Économie sociale Social Culturel Environnemental Propriété collective Coopératives Entreprises privées PME Entreprises privées Responsabilité sociale Entreprises privées avec mission sociale Social Purpose Businesses Social Culturel Environnemental Entreprises sociales Organismes sans but non lucratif (subventions, Contributions) Organismes sans but lucratif de bienfaisance (subventions, Contributions, Dons, levée de fonds) Propriété privée Profit Productivité Rendement Économie de marché Un continuum Rôle de l entreprise sociale Répondre à un besoin auquel le marché ne répond pas Promouvoir la mission Améliorer la viabilité financière CCCR-CCRC 1 12

13 Cheminement de l entreprise privée Cheminement de l entreprise sociale Avec qui allons-nous partir en affaires? Que connaissonsnous de l économie? Alphabétisation économique, connaissance sur la coopération et les entreprises sociales Est-ce que cela peut fonctionner? Est-ce que cela fonctionnera? Ouverture des portes Prochaines étapes? Création d un groupe Formation Étude de faisabilité Plan d affaires Démarrage Croissance Évaluation de notre niveau de préparation Identification de l opportunité Lancement Évaluation Sommes-nous prêt.es? Auto-évaluation adaptée aux femmes et à la reconnaissance de leurs acquis Que pouvons-nous faire? Les femmes doivent sortir des sentiers battus et explorer des secteurs porteurs de développement Connaissons-nous les pistes de financement? (grand défi faute de contacts, et de fonds adaptés) Trouver l espace Confirmer les ressources humaines Se doter d un plan de gestion et de marketing en respect de nos valeurs Etc. Avons-nous atteint les objectifs? Financièrement? Socialement? Environnementalement? EXEMPLES CCCR-CCRC 1 13

14 Besoin local du marché Co-operative Mokonzie Jardin du Niagara Sofifran Coopérative La Samaritaine Franco-Présence Librairie du Centre COFRD Coopérative funéraire d Ottawa mangeonslocalsudbury Emploi et formation Entreprises sociales - Groupe Convex EcoEquitable Mission Coopérative des artisanes De l UCF Inc. Éco-Huronie CCCR-CCRC 1 14

15 9/12/2012 Viabilité financière La Nouvelle Scène : Centre de théâtre francophone 4 Compagnies La Clé d la Baie en Huronie: 4 garderies, 1 radio communautaire, 4 camps d été La Maison verte Association parmi-elles CCCR-CCRC 1 15

16 SUBVENTIONS VENTE DE BILLETS LNS LEVÉE DE FONDS LOCATION ESPACE CCCR-CCRC 1 16

17 ACTIVITÉ DE LEVÉE DE FONDS VENTE DE FROMAGE ENTREPRISE SOCIALE UN PROGRAMME Réveil brutal pour certaines et certains L entreprise sociale Ne règlera pas vos défis organisationnels N est pas une arme miracle pouvant régler tous les problèmes rapidement et facilement! N est pas un filon pour avoir de l argent facilement et rapidement! Coopératives à but lucratif Entreprises collectives ELLES FONT PARTIE DE L ÉCONOMIE SOCIALE CCCR-CCRC 1 17

18 9/12/2012 Dans tous les secteurs coopératives de travail (divers services et produits centres de périnatalité (soins pré et postagroalimentaire manufacturés), accouchement), coopératives Arts et culture ambulancières (services de santé), centres de travail adapté (insertion coopératives agricoles (production et mise en marché de Commerce de détail socioprofessionnelle des personnes handicapées), produits agricoles), Environnement centres de formation en entreprise et récupération médias communautaires (radio, télévision, journaux, solidaire (CFER)(recyclage de matières résiduelles, Finance information alternative, services à la collectivité), collectif réintégration des décrocheurs scolaires), Immobilier centres de petite enfance (CPE)(service de garde), Infrastructures collectives communautaire (services financiers), coopératives d alimentation (alimentation, vente au crédit Loisirs et entreprises tourisme d insertion (insertion socio-professionnelle des détail), sans emploi, diversité de services et de produits), Manufacturier coopératives forestières (foresterie, coupe, entreprises informatiques et multimédia (nouvelles sylviculture, protection du territoire), Médias et communication technologies de l information), Petite enfance (garderie) coopératives funéraires (salons et services entreprises de services-conseils (services-conseils aux Recherche funéraires), entreprises), Représentation entreprises et concertation de transport (transport), coopératives scolaires (fournitures scolaires), entreprises de restauration et d hébergement (restauration et Ressources naturelles coopératives d habitation (logement social), hébergement), groupes de ressources technique en habitationsanté coopératives art et artisanat, organismes culturels (arts, Services auxculture, entreprises (GRTH) (logement social), patrimoine, musée, festivals, événements), Services aux personnes (incluant l accueil, l établissement des organismes de loisir : auberges de jeunesse, ressourceries (environnement, récupération, recyclage, réutilisation et sensibilisation), entreprises immigrant.es) d aide camps familiaux, pourvoiries, domestique (aide domestique et maintien à domicile), TIC coopérative jeunesse de services en milieu scolairetransport ou camps de jeunes (loisir communautaire). universitaire, ETC. Questions Webinaires à venir Les considérations légales 28 septembre, 13h30 (Est)/ 10h30(Pacifique); Hôte : Marcel Lauzière, Imagine Canada Personne ressource : Karen J. Cooper, LL.B., LL.L., TEP CARTERS PROFESSIONAL CORPORATION Un environnement habilitant pour l'entreprise sociale 12 octobre, 13h30 (Est)/ 10h30(Pacifique); Hôte : Peter Hominuk Personnes ressources : Caroline Lachance RCDÉC et Ethel Côté CCRC Le cheminement d'une entreprise sociale, et les ressources 26 octobre, 13h30 (Est)/ 10h30(Pacifique); Hôtesse : Aldéa Landry Personnes ressources : Caroline Arcand Groupe Convex et Ethel Côté CCRC CCCR-CCRC 1 18

19 CCCR-CCRC 1 19

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger André Leclerc Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives Université de Moncton Campus d Edmundston et Faculté d Administration

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC

Plus en détail

Centre Meredith/ Meredith Centre. Centre communautaire Gymnase double Aréna. Présentation du plan d affaires 25 février 2009

Centre Meredith/ Meredith Centre. Centre communautaire Gymnase double Aréna. Présentation du plan d affaires 25 février 2009 Centre Meredith/ Meredith Centre Centre communautaire Gymnase double Aréna Présentation du plan d affaires 25 février 2009 Contenu de la présentation Bref historique de la Fondation Chelsea et le Centre

Plus en détail

Capsules vidéo Pôle ES

Capsules vidéo Pôle ES Capsules vidéo Pôle ES Utilisez ce formulaire pour soumettre votre candidature et voir votre entreprise apparaître dans les capsules vidéo commanditées par le Pôle régional d'économie sociale. Sous le

Plus en détail

Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale. Marguerite Mendell, Université Concordia

Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale. Marguerite Mendell, Université Concordia OCDE Séminaires sur le développement des capacités communautaires Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale Marguerite Mendell, Université Concordia 1

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s Le sens du partenariat Notre mission En plus d aider nos clients à prendre des décisions, nous les guidons dans leurs projets et démarches

Plus en détail

Le mouvement coopératif et la communauté. Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012.

Le mouvement coopératif et la communauté. Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012. Le mouvement coopératif et la communauté Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012. LE CONSEIL DE LA COOPÉRATION DE Mandat du CCO : L ONTARIO Le Conseil de la coopération de l Ontario (CCO)

Plus en détail

Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale

Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale Des outils uniques et novateurs pour toutes les étapes du développement de votre entreprise d économie sociale Les produits financiers 1. RISQ Aide technique Prédémarrage Capitalisation 2. Fiducie Capital

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Le financement de l économie sociale au Québec. Financing social economy in Québec. La financiación de la economía social en Quebec

Le financement de l économie sociale au Québec. Financing social economy in Québec. La financiación de la economía social en Quebec Le financement de l économie sociale au Québec Financing social economy in Québec La financiación de la economía social en Quebec Il finanziamento dell'economia sociale in Quebec Die Finanzierung der Sozialwirtschaft

Plus en détail

Une mutuelle de formation est un regroupement

Une mutuelle de formation est un regroupement MISSION DU COMITÉ SECTORIEL DE MAIN- D OEUVRE DE L ÉCO NOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAU- TAIRE Créé en 1997, le comité sectoriel de maind oeuvre de l sociale et de l action communautaire (CSMO-ÉSAC)

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport 2004-2007 Troisième année du programme triennal Date limite d inscription : 23 juin 2006 Le sceau de la poste faisant

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES Créé en juillet 2008 Mise à jour avril 2015 AIDE-MÉMOIRE

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

j achète! AGPI 19 novembre 2013 L économie sociale, j achète! 19 novembre 2013

j achète! AGPI 19 novembre 2013 L économie sociale, j achète! 19 novembre 2013 L économie sociale, j achète! AGPI Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupationdu territoire Plan de la présentation 1. Mission dumamroten économie sociale 2. Définition de l économie

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie MANDAT Stimuler la création de richesses au Canada

Plus en détail

Structures d entreprise du secteur alimentaire

Structures d entreprise du secteur alimentaire Camp de formation intensive Séminaires Web presentés par Food Secure Canada soutenus par La fondation de la famille J.W. McConnell Structures d entreprise du secteur alimentaire avec Julie Hamel ~ FDEM

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE»

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» ADOPTÉE LE 22 MARS 2013 MISE EN APPLICATION LE 1 ER MAI 2013 TABLE DES MATIÈRES FONDEMENTS

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Pierre Nantel // Député de Longueuil Pierre-Boucher BUREAUX DE CIRCONSCRIPTION 192, rue Saint-Jean, bureau 200 Longueuil, QC J4H 2X5 Tél. : 450 928-4288 Téléc. : 450 928-4293

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

La réussite de vos projets de croissance

La réussite de vos projets de croissance La réussite de vos projets de croissance PLAN STRATÉGIQUE DE CROISSANCE (BUSINESS CASE) FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX INTRODUCTION MISE EN CONTEXTE La Vitrine culturelle de Montréal poursuit l objectif de mettre sur pied un projet d accueil culturel pour les étudiants

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Pistes d emplois d été

Pistes d emplois d été Pistes d emplois d été Pistes d emplois Bars laitiers et casse-croûte : Annuaire téléphonique, pages jaunes, sous les rubriques bar laitier et restaurant Offres d emplois: Île-St-Quentin (Section stages

Plus en détail

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Présentation Origine et mission L assurance, un puissant moteur économique pour la région Québec-Lévis La face cachée des membres de Puissance Onze PUISSANCEONZE.CA

Plus en détail

Un concours d envergure nationale

Un concours d envergure nationale Mission Développer la culture entrepreneuriale au Québec par le déploiement et la reconnaissance de nouvelles entreprises et de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire. Un concours d envergure nationale

Plus en détail

SOCIAUX 18 JUIN 2014 ESG UQÀM

SOCIAUX 18 JUIN 2014 ESG UQÀM RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS SOCIAUX 18 JUIN 2014 ESG UQÀM LES DÉFIS DU FINANCEMENT ET DE LA MISE EN MARCHÉ PROGRAMMATION PRÉSENTÉ PAR LE PROGRAMME À GO, ON CHANGE LE MONDE! DE L INSTITUT DU NOUVEAU MONDE

Plus en détail

Étude sur la situation économique des communautés de langue officielle en situation minoritaire

Étude sur la situation économique des communautés de langue officielle en situation minoritaire Étude sur la situation économique des communautés de langue officielle en situation minoritaire Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles Par Ethel Côté Séance no 17 Le mardi 1 avril

Plus en détail

Projet de loi n o 19 (2013, chapitre 1) Loi n o 1 sur les crédits, 2013-2014

Projet de loi n o 19 (2013, chapitre 1) Loi n o 1 sur les crédits, 2013-2014 PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 19 (2013, chapitre 1) Loi n o 1 sur les crédits, 2013-2014 Présenté le 21 février 2013 Principe adopté le 21 février 2013 Adopté le 21 février

Plus en détail

Charles Sirois. Bagoré Bathily

Charles Sirois. Bagoré Bathily ENABLIS SENEGAL Charles Sirois Président Fondateur d Enablis Global Le monde ne peut se passer de l Afrique; les cultures, le talent, les richesses naturelles que l on retrouve en Afrique, l humanité

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Laurie Guimond Doctorante en géographie, Université d Ottawa Coordonnatrice de recherche, Institut

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE MUNICIPALE MRC DE PONTIAC. TERRE DE VIE (ACCUEILLANTE) POUR LES FAMILLES ET LES AîNÉS. Plan d action triennal 2012-2015

POLITIQUE FAMILIALE MUNICIPALE MRC DE PONTIAC. TERRE DE VIE (ACCUEILLANTE) POUR LES FAMILLES ET LES AîNÉS. Plan d action triennal 2012-2015 VOLET Services d accueil Arrimer les actions des comités famille- aînés des municipalités et celles du service d accueil pour les résidents professionnels de la Favoriser l accueil et l intégration des

Plus en détail

RÉPERTOIRE DES BOURSES

RÉPERTOIRE DES BOURSES RÉPERTOIRE DES BOURSES décernées par La Fondation du Cégep de La Pocatière et Le Cégep de La Pocatière Dernière mise à jour : 13 janvier 2015 Table des matières Bourses d accueil... 2 Bourses du Gouverneur

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada Gouvernement du Canada Agence canadienne de développement international Sous la rubrique «Zone jeunesse», on retrouve de l information sur les stages et le travail à l étranger ainsi que des sites Web

Plus en détail

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES

Plus en détail

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu Fiche technique 1.1 Étude de faisabilité page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE!

PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE! PROJET PILOTE MONTRÉALAIS L ÉCONOMIE SOCIALE J ACHÈTE! Danny Roy, agent de développement Économie sociale Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal droy@credemontreal.qc.ca 514 842-2400, poste 2500

Plus en détail

Les citoyens des municipalités entourant les grandes villes sont très peu informés sur ce qui se passe dans leur région par les radios de Québec.

Les citoyens des municipalités entourant les grandes villes sont très peu informés sur ce qui se passe dans leur région par les radios de Québec. Les journaux régionaux ne parlent pas beaucoup de ce qui se passe dans les villages sauf lors d un événement majeur. Il est difficile pour les citoyens de savoir ce qui se passe chez eux. Plusieurs familles

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Programme d attestation d études collégiales (AEC) en Coordination d événements Cégep de Saint-Jérôme

Programme d attestation d études collégiales (AEC) en Coordination d événements Cégep de Saint-Jérôme Programme d attestation d études collégiales (AEC) en Coordination d événements Cégep de Saint-Jérôme Présenté dans le cadre du congrès de l AQLM - 10 octobre 2013 Enseignant : Paul Chaddock Techniques

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Boîte à idées. Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture. Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires. Partenaire majeur

Boîte à idées. Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture. Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires. Partenaire majeur Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires Partenaire majeur Boîte à idées La culture, qu est-ce que ça Le Québec offre les avantages fiscaux les plus

Plus en détail

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2014 Échanges de jeunes #MOBILITÉ Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 Critères d éligibilité et règles de financement Partie B //

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Vue d ensemble de l atelier Qui nous sommes et nos qualifications en animation d atelier Définir les commandites et la philanthropie Tendances

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES CIVIQUES, DE L'IMMIGRATION ET DU COMMERCE INTERNATIONAL

MINISTÈRE DES AFFAIRES CIVIQUES, DE L'IMMIGRATION ET DU COMMERCE INTERNATIONAL BUDGET DES DÉPENSES 1 DU COMMERCE INTERNATIONAL Le ministère des Affaires civiques, de l'immigration et du Commerce international (MACICI) sert trois ministres : le ministre des Affaires civiques, de l'immigration

Plus en détail

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE LES COOPÉRATIVES JEUNESSE DE SERVICES : APPRENTISSAGE MULTIDIMENSIONNEL, IMPACT ÉDUCATIF ET COMPLÉMENTARITÉ À L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE PAR Jean-Marc Fontan Marie Bouchard No 0997-085 La Chaire de coopération

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

ON CULTIVE. erable.ca L HOSPITALITÉ TROUSSE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS

ON CULTIVE. erable.ca L HOSPITALITÉ TROUSSE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS ON CULTIVE L HOSPITALITÉ TROUSSE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS erable.ca BIENVENUE Voici votre trousse d accueil de la MRC de L Érable! Cette pochette aux couleurs régionales contient toutes les

Plus en détail

Postes de 1 $ inclus dans le présent budget supplémentaire des dépenses

Postes de 1 $ inclus dans le présent budget supplémentaire des dépenses Le tableau qui suit illustre, par organisation, les autorisations demandées affiliées aux postes de 1$. Le texte souligné indique l autorisation qui est demandée. Affaires étrangères et Commerce international

Plus en détail

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb DESCRIPTION DU PROJET Programme AMBASSADEURS

Plus en détail

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska Une expérience réussie de valorisation des matières résiduelles Carline Ghazal, coordonnatrice du développement durable Service de l environnement, Ville de Victoriaville Webinaire 7 avril 2010 Maison

Plus en détail

OBJECTIFS, CALENDRIER DE RÉALISATION, RESPONSABLES & SOURCES DE FINANCEMENT (Annexe A)

OBJECTIFS, CALENDRIER DE RÉALISATION, RESPONSABLES & SOURCES DE FINANCEMENT (Annexe A) N.1 : Amélioration des services communautaires Centre communautaire - Réaliser une salle multifonctionnelle accessible pour diverses activités et différents groupes d âge 2016 ité - Pacte rural 2014-2015

Plus en détail

Financement pour les entreprises d économie sociale

Financement pour les entreprises d économie sociale Financement pour les entreprises d économie sociale Nom : Pacte rural Nom du produit Nature MRC Abitibi Pour un projet local, le projet se doit d être en lien avec le plan d action de la municipalité.

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2014

PLAN D ACTION 2013-2014 Le cadre d intervention de la SADC Côte-Nord 1 2 Les grands axes du cadre d intervention 1 Les services de soutien aux Les enjeux des collectivités La planification stratégique régionale 3 4 Diagnostic

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR Mauro-F. Malservisi Max N. tereraho No 1097-090 La Chaire de coopération

Plus en détail

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local

LE 28 NOVEMBRE 2015. Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local LE 28 NOVEMBRE 2015 Un événement qui soutient les petites entreprises et qui encourage le commerce local Participez gratuitement en tant que commerçant, association de commerçants ou consommateur. Joignez-vous

Plus en détail

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 1 En tant que pionnier en matière d alphabétisation au Canada, nous rejoindrons plus d apprenants d ici 2014 en faisant preuve de leadership. Nous atteindrons

Plus en détail

29 e édition (édition spéciale)

29 e édition (édition spéciale) Le rendez-vous de l industrie touristique de l Outaouais PROPOSITION DE PARTENARIAT 2015 29 e édition (édition spéciale) Présentation de notre organisme 2 Organisme privé sans but lucratif Une organisation

Plus en détail

Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté. Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010

Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté. Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010 Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010 Trois questions de base Qu est-ce qu une municipalité? Une entreprise ou

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ Préambule POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ La MRC de Maskinongé a parmi ses objectifs, d offrir aux entrepreneurs des outils essentiels à la réalisation de

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Le territoire d intervention

Le territoire d intervention Le territoire d intervention Au nord du canal de Lachine: Saint-Henri (H4C) Petite-Bourgogne (H3J) Griffintown (H3C, secteur arrondissement Sud-Ouest) Au sud du canal de Lachine: Émard / Côte Saint-Paul

Plus en détail

PARTICIPER NOS MEMBRES

PARTICIPER NOS MEMBRES VISION 2020 : FAIRE PARTICIPER NOS MEMBRES Conférence des fédérations de la FHCC novembre 6-9 2008 Panélistes: Nicholas Gazzard Panélistes: Nicholas Gazzard Sue Moorhead Objectifs informer les fédérations

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOUS CHOISIR La mission du CLD d Avignon est de contribuer à la création et au développement d entreprises rentables et compétitives dans la MRC d Avignon,

Plus en détail

Engagé à aider Les. jeunes Canadiens. des médias

Engagé à aider Les. jeunes Canadiens. des médias Engagé à aider Les jeunes Canadiens à tirer le maximum des médias 950 avenue Gladstone bureau 120 Ottawa, Ontario K1Y 3E6 1.800.896.3342 Numéro d enregistrement d organisme de bienfaisance : 89018 1092

Plus en détail

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013 COOPÉRATIVE D HÉBERGEMENT AUBERGE DE JEUNESSE DE G AT I N E A U JUILLET 2013 1 TABLE DES MATIÈRE 1. PRÉSENTATION DU PROJET 3 2. GROUPE DE PROMOTEURS 4 3. DESTINATION GATINEAU 5 4. APERÇU DU MARCHÉ 6 2

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS)

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Guide de demande de financement JUILLET 2015 Table des matières QU EST-CE QUE L ÉCONOMIE SOCIALE?... 5 LES ORGANISMES ADMISSIBLES...

Plus en détail

L économie sociale du Bas-Saint-Laurent : une force en émergence

L économie sociale du Bas-Saint-Laurent : une force en émergence Économie sociale dans le monde L économie sociale du Bas-Saint-Laurent : une force en émergence Anne Gauthier Agente de développement Conseil régional de concertation et de développement du Bas-Saint-Laurent

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

La diversification économique, une affaire de partenariat

La diversification économique, une affaire de partenariat La diversification économique, une affaire de partenariat CONCERTATION AUTOUR DE L AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES HAUTES-LAURENTIDES Membres du conseil d administration : - Luc Rajotte, Caisse

Plus en détail

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail