FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE"

Transcription

1 FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci

2 A propos de l Unapei L Unapei a été créée en L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées mentales. Il y a aussi l association «Nous aussi» qui regroupe des personnes handicapées intellectuelles. Les associations de l Unapei s occupent de la plus grande partie des établissements et services qui accueillent et accompagnent les personnes handicapées mentales en France. Les associations et l Unapei travaillent pour que toutes les personnes handicapées mentales soient accueillies et accompagnées. Les associations et l Unapei travaillent pour que les personnes handicapées soient intégrées dans la société. Cela veut dire qu elles puissent mieux vivre dans la société avec les autres et qu elles aient les mêmes droits que les autres citoyens. Les associations et l Unapei travaillent aussi pour que les familles de personnes handicapées mentales soient aidées. L Unapei en chiffres : familles sont dans les associations de l Unapei associations sont regroupées par l Unapei établissements et services sont gérés par les associations de l Unapei personnes handicapées mentales sont accompagnées par les établissements et les services personnes travaillent dans les associations et les établissements des associations de l Unapei. UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE PARENTS, DE PERSONNES HANDICAPEES MENTALES ET DE LEURS AMIS 15, rue Coysevox Paris Cedex 18 - Tél : Fax : Courriel : - Site internet : 2

3 Avant-propos La loi dit que tous les citoyens doivent avoir accès aux même choses. La loi dit aussi que tout le monde doit avoir les mêmes droits. Aujourd hui, ce n est pas vrai pour les personnes handicapées mentales. L Unapei demande aux candidats pour les élections de 2012 de s engager pour les personnes handicapées mentales. L Unapei propose un programme d actions urgentes pour répondre aux besoins des personnes handicapées mentales. Ce programme regroupe 8 engagements. Ce sont 8 actions urgentes pour permettre aux personnes handicapées d accéder à plus de citoyenneté. Pour être citoyens les personnes handicapées mentales ont besoin que l on prenne en compte leurs besoins et leurs difficultés. Les 8 engagements demandés par l Unapei sont prévus pour ça. Les engagements parlent d accessibilité, de santé, des aides pour les personnes handicapées, d éducation, de travail, de retraite. Les engagements parlent aussi des établissements et des parents qui dirigent les associations. 3

4 Sommaire Créer les conditions d une société accessible p.5 Garantir un accès à la santé p.6 Compenser réellement les conséquences du handicap mental p.7 Assurer l accès à l éducation de tous les enfants handicapés mentaux p.8 Rendre effectif le droit au travail pour les personnes handicapées mentales p.9 Répondre aux besoins des personnes handicapées mentales qui vieillissent p.10 Financer les établissements et services pour qu ils continuent d accompagner correctement les personnes handicapées mentales p.11 Permettre aux dirigeants des associations d être bénévoles et d avoir un travail p.12 4

5 Créer les conditions d une société accessible La loi française prévoit que toutes les personnes handicapées doivent accéder aux mêmes choses que les autres citoyens. Cette accessibilité à tout pour tous doit être appliquée en Aujourd hui la France est en retard. Il faut avant tout mieux accueillir les personnes handicapées et accepter leur différence. Il faut informer les autres citoyens sur le handicap mental pour que les personnes handicapées soient acceptées et comprises. Il faut former les personnes qui accueillent le public pour aider les personnes handicapées et pour les conseiller. Il faut créer une signalétique adaptée pour que les personnes handicapées se repèrent et circulent facilement. Il faut que l information disponible pour tous les citoyens soit en facile à lire. L Unapei demande que les besoins des personnes handicapées mentales soient pris en compte. Il faut : Adapter l information disponible pour tout citoyen pour la rendre accessible. Créer une signalétique adaptée pour que les personnes handicapées mentales s orientent seules. Informer toute la population sur le handicap mental pour que les personnes handicapées soient mieux acceptées. Former toutes les personnes qui accueillent du public pour permettre aux personnes handicapées mentales d accéder aux mêmes services que les autres. 5

6 Garantir un accès à la santé Aujourd hui les personnes handicapées mentales sont mal soignées. Cela peut leur créer de gros problèmes. Le travail entre les établissements et les hôpitaux n est pas assez organisé. Les médecins et les professionnels de santé ne sont pas formés au handicap mental. Les établissements n ont pas assez de professionnels de la santé. Les établissements accueillent des personnes de plus en plus âgées qui ont besoin de plus en plus de soins. L Unapei demande que les personnes handicapées mentales soient mieux soignées. Il faut : Les hôpitaux, les médecins qui travaillent en ville et les établissements doivent mieux travailler ensemble Les médecins et les autres professionnels de la santé doivent être formés au handicap mental Les établissements doivent avoir plus de professionnels de la santé. Les médecins qui soignent les personnes handicapées mentales doivent être mieux payés parce qu ils passent souvent plus de temps. Les personnes handicapées doivent payer moins pour être soignées. 6

7 Compenser réellement les conséquences du handicap mental. Depuis 2005, la loi prévoit que le handicap doit être compensé. Cela veut dire que les difficultés que les personnes ont à cause de leur handicap doivent être compensées par des aides. Cela veut dire que la France doit financer des aides pour permettre aux personnes handicapées de vivre le plus possible comme les autres. Il existe une nouvelle allocation qui s appelle la prestation de compensation. La prestation de compensation permet de financer des aides pour les personnes handicapées. Aujourd hui la prestation de compensation n est pas assez adaptée aux besoins des personnes handicapées mentales. Certains besoins des personnes handicapées mentales ne sont pas financés par la prestation de compensation. Les personnes des Mdph qui décident de donner cette prestation de compensation ne prennent pas assez en compte les besoins des personnes handicapées mentales. Les besoins sont mal mesurés. Les personnes handicapées mentales doivent encore payer une partie de certaines aides. D autres aides ne sont pas encore financées par la prestation de compensation Par exemple les personnes handicapées payent une partie de leur protection juridique (tutelle, curatelle). L Unapei demande que la France finance tous les besoins des personnes handicapées mentales. L Unapei demande que les personnes handicapées mentales n aient plus à payer pour compenser leur handicap. Pour ça il faut : La loi doit être appliquée pour que toutes les aides qui permettent aux personnes handicapées de vivre comme les autres soient financées. Les dépenses liées aux mesures de protection juridique (tutelle, curatelle) ne doivent plus être financées par les personnes handicapées. Les personnes qui mesurent les besoins des personnes handicapées mentales dans les Mdph doivent être formées pour mieux répondre aux besoins des personnes handicapées mentales. La prestation de compensation doit mieux financer les besoins des personnes handicapées mentales. De nouveaux services à domicile ou en établissement doivent être proposés pour permettre aux personnes handicapées mentales d être mieux aidées. 7

8 Assurer l accès à l éducation de tous les enfants handicapés mentaux Le ministère de l Education nationale s occupe des écoles. Le Ministère dit qu il y de plus en plus d enfants handicapés qui vont à l école. Mais certains enfants passent très peu de temps à l école. D autres enfants ne sont pas accueillis à l école ou dans un établissement. Ils sont obligés de rester chez eux. Il faut que tous les enfants handicapés aient une éducation. Les enfants handicapés mentaux ont besoin de l école et des établissements. Il faut que les écoles et les établissements comme les IME travaillent ensemble. Il faut que tous les professeurs soient formés au handicap mental. Il y a dans les écoles des personnes qui aident les enfants handicapés mentaux. Ils s appellent les auxiliaires de vie scolaire (AVS). Aujourd hui les AVS ne sont pas assez formés au handicap mental. Il existe des services qui s appellent services d éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD). Ces services aident les enfants handicapés qui vont à l école. Il n y a pas assez de SESSAD en France. Les enfants qui sont en établissements, dans les IME par exemple, ont aussi besoin de professeurs. Il n y a pas assez de professeurs dans ces établissements. L Unapei demande que les enfants handicapés mentaux puissent être éduqués comme tous les autres français Il faut créer places pour accueillir les enfants handicapés mentaux. Il faut que l école et les établissements travaillent ensemble. Il faut que tous les enseignants soient formés au handicap mental Il faut que les AVS soient formés au handicap mental Il faut que le handicap mental soit expliqué à tous les enfants qui vont à l école. Il faut qu il y ait plus de professeurs dans les établissements, par exemple dans les IME. Il faut que les cours soient accessibles aux personnes handicapées mentales. Cela veut dire que les livres et les exercices doivent être faciles à comprendre. 8

9 Rendre effectif le droit au travail pour les personnes handicapées mentales Tout le monde a le droit de travailler. Mais les personnes handicapées mentales ne sont pas souvent embauchées dans les entreprises. Souvent on pense qu elles ne sont pas capables. On pense aussi que les personnes handicapées mentales ne travaillent pas assez vite et pas assez bien. Certaines personnes handicapées mentales peuvent travailler dans les entreprises. Pour que les personnes handicapées mentales puissent travailler dans les entreprises il faut les aider à comprendre le travail à faire et les aider à s organiser. Les personnes qui aident les travailleurs handicapés à trouver du travail ne savent pas bien s occuper des personnes handicapées mentales. Elles ne connaissent pas leurs besoins et leurs capacités. Des associations de l Unapei ont créé des services pour aider les entreprises et les personnes handicapées. Mais ces services ne sont pas assez financés. Les personnes handicapées mentales peuvent aussi travailler dans des établissements fait pour eux. Ce sont les Esat et les entreprises adaptées. Il faut que les Esat et les entreprises adaptées soient toujours financés pour bien accompagner les travailleurs handicapés et pour leur proposer des formations. L Unapei demande que toutes les personnes handicapées mentales accèdent à un travail adapté à leurs possibilités. Il faut financer l aide au travail des personnes handicapées mentales pendant toute leur activité professionnelle en entreprise ou en ESAT ou en entreprise adaptée. Il faut que les personnes handicapées mentales aient des formations accessibles pour apprendre de nouveaux métiers. Il faut que les personnes handicapées puissent travailler en entreprise et en ESAT ou en entreprise adaptée. Parfois les personnes handicapées mentales doivent travailler moins. Parfois les personnes handicapées mentales ne peuvent plus travailler en entreprise et doivent revenir dans leur ESAT. 9

10 Il faut que tout cela soit possible, pour répondre aux besoins et aux choix des personnes handicapées mentales. Il faut que les services des associations qui aident les entreprises et les personnes handicapées soient financés. Il faut aussi qu il y ait plus de ces services en France. Répondre aux besoins des personnes handicapées mentales qui vieillissent Les personnes handicapées mentales vivent de plus en plus longtemps. Il faut que la France prenne en compte qu il y aura de plus en plus de personnes handicapées mentales âgées. En vieillissant, les personnes handicapées mentales restent handicapées. Elles ont en plus des difficultés nouvelles comme toutes les personnes âgées. Il faut que les établissements puissent les accueillir correctement et les soigner. Il faut aussi créer de nouveaux établissements pour les personnes handicapées mentales et des services adaptés dans les maisons de retraites qui existent déjà pour tous les citoyens. Il faut que les personnes handicapées mentales âgées puissent continuer de vivre à coté d où elles ont habité. Il faut que le gouvernement agisse vite pour que les personnes handicapées mentales âgées soient toujours bien accueillies et bien accompagnées. L Unapei demande que l accueil et l accompagnement des personnes handicapées mentales âgées soient des priorités du Gouvernement. Il faut tout de suite places pour l accueil et l accompagnement des personnes handicapées mentales âgées. Il faut compter le nombre de personnes handicapées mentales qui seront âgées dans 5 ans pour prévoir leur accueil. Il faut que les personnes handicapées aient toujours leur AAH après 60 ans. Aujourd hui elles perdent l AAH à 60 ans. On leur donne une allocation qui est moins bonne. Pourtant elles sont toujours handicapées. 10

11 Financer les établissements et services pour qu ils continuent d accompagner correctement les personnes handicapées mentales Les établissements et les services sont utiles pour les personnes handicapées mentales. Mais aujourd hui il n y a pas assez d établissements et de services pour accueillir et accompagner les personnes handicapées mentales. Les établissements et services doivent proposer de nouvelles méthodes d accompagnement pour proposer des activités qui conviennent aux personnes handicapées. Les Esat et les entreprises adaptées doivent aussi répondre aux souhaits de leurs clients et leur proposer de nouveaux travaux. Il y a beaucoup d établissements et services qui sont vieux. Ils ont besoin d être rénovés et accessibles. Il faut améliorer la sécurité des travailleurs. Pour cela il faut que les établissements et services soient suffisamment financés. Les établissements et services sont gérés par des associations. Les associations qui gèrent des établissements et services doivent payer une taxe appelée «taxe transport». La taxe transport sert à financer les transports des villes, comme le bus ou le métro. Avant, les associations de l Unapei ne payaient pas la taxe transport. L Unapei demande que les associations continuent de ne pas payer cette taxe. Si elles doivent la payer, elles auront moins d argent pour leurs établissements. Les établissements risquent de ne plus pouvoir accompagner correctement les personnes handicapées. L Unapei demande que la qualité d accueil et d accompagnement des personnes handicapées mentales ne baisse pas. Elle demande aussi que leurs besoins soient pris en compte. Il faut créer de nouvelles places en établissements et services Il faut que les personnes autistes et les personnes très handicapées aient rapidement plus de places en établissements et services. Il faut que les établissements et services qui existent depuis longtemps soient modernisés. Il faut que les établissements et services aient plus d argent pour fonctionner Il faut que les associations ne paient pas la taxe transport. 11

12 Permettre aux dirigeants des associations d être bénévoles et d avoir un travail Les parents qui dirigent des associations passent beaucoup de temps pour les personnes handicapées. On demande souvent à ces parents de travailler aussi pour le pays. Ils vont dans des réunions pour aider les responsables du pays à prendre les bonnes décisions pour les personnes handicapées. On leur demande leur avis sur la politique pour les personnes handicapées. Ils peuvent aussi travailler pour les MDPH par exemple. Tout cela leur prend beaucoup de temps. Les parents sont bénévoles dans les associations. Cela veut dire qu ils ne sont pas payés. Ils ne demandent pas à être payé. Mais quand ils sont bénévoles ils ne peuvent pas en plus travailler pour gagner de l argent. Il faut que le temps passé par les bénévoles soit reconnu. Il faut que les bénévoles puissent aussi avoir du temps pour une vie de famille et un travail. Aujourd hui le pays ne compte pas le temps que passent les parents qui sont bénévoles L Unapei demande que l action des dirigeants d associations bénévoles pour le pays soit reconnue. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent avoir des congés de représentation. Cela veut dire qu ils auront des jours de congés en plus. Sinon, ils doivent poser des vacances à leur travail pour aller aux réunions ou avoir moins de salaire parce qu ils sont absents de leur travail. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent conserver leur salaire quand ils participent aux réunions organisées par les responsables du pays. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles soient remboursés quand ils se déplacent pour les réunions organisées par les responsables du pays. Aujourd hui ils doivent souvent payer avec leur argent. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent se former. Ces formations doivent être financées. Il faut que les dirigeants d associations bénévoles puissent prendre leur retraite dans de bonnes conditions. Cela veut dire que le temps qu ils passent bénévolement doit être compté pour calculer le montant de leur retraite. La retraite est calculé en fonction du temps que l on passe à travailler. 12

13 14

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

Une convention internationale est une sorte de loi pour plusieurs pays.

Une convention internationale est une sorte de loi pour plusieurs pays. Convention sur les droits des personnes handicapés La Belgique a accepté une Convention internationale sur les droits des personnes handicapés. Une convention internationale est une sorte de loi pour plusieurs

Plus en détail

Bilan des actions de Marie-Arlette Carlotti

Bilan des actions de Marie-Arlette Carlotti Bilan des actions de Marie-Arlette Carlotti Marie-Arlette Carlotti est la ministre en charge des personnes en situation de handicap et de la lutte contre l exclusion. Un ministre est une personne qui aide

Plus en détail

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France.

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France. Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013 Bonjour, Je m appelle Cédric Mametz. J ai 34 ans. Je travaille dans un ESAT. L ESAT est le nom des structures de travail protégé

Plus en détail

Conférencedepressedu17mai2013. L Unapeipubliesesrecommandations. pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales

Conférencedepressedu17mai2013. L Unapeipubliesesrecommandations. pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales C Conférencedepressedu17mai2013 L Unapeipubliesesrecommandations pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales Dossier de presse Paris, le 17 mai 2013 L Unapei publie son livre blanc pour une

Plus en détail

La COG en facile à lire et à comprendre

La COG en facile à lire et à comprendre La COG en facile à lire et à comprendre Texte en facile à lire et à comprendre réalisé grâce à la collaboration d Elisabeth Bachelot, Louis Jurine et Béatrice Santarelli. La CNSA est la caisse nationale

Plus en détail

du Conseil de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie pour faire participer les personnes handicapées

du Conseil de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie pour faire participer les personnes handicapées Les 31 propositions du Conseil de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie pour faire participer les personnes handicapées et les personnes âgées de moins en moins autonomes aux décisions qui

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

La formation en alternance pour les personnes handicapées

La formation en alternance pour les personnes handicapées La formation en alternance pour les personnes handicapées Trouver un travail grâce à la formation en alternance Avril 2016 2 Les différentes parties du dossier 1) La formation en alternance... 4 Les 2

Plus en détail

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Guide pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Je m appelle Christel Prado. Je suis présidente de l Unapei. L Unapei est une association nationale qui défend, les droits des personnes handicapées

Plus en détail

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES Services à l enfant et à la famille Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES Section : 542 Page : 1 SERVICES Révision : 1 er déc. 99 Sujet : SERVICES AUX REQUÉRANTS APPROUVÉS NORMES 542.1 Inscription

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Rendez-vous des générations. Rapport du Café des âges Centre-du-Québec MRC de l Érable

Rendez-vous des générations. Rapport du Café des âges Centre-du-Québec MRC de l Érable Rendez-vous des générations Rapport du Café des âges Centre-du-Québec MRC de l Érable Mars 2010 RENDEZ-VOUS DES GÉNÉRATIONS DE L INSTITUT DU NOUVEAU MONDE RAPPORT DU CAFÉ DES ÂGES 1. Identification Nom

Plus en détail

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés Dossier de presse Paris, le 30 août 2010 Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés La loi du 11 février 2005 pour l

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH)

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Volet Soutien de l emploi du POSPH : Comment se préparer à travailler, trouver un emploi et Le volet Soutien de l emploi du POSPH peut vous

Plus en détail

Après nous avoir fait miroiter des mesures pour améliorer notre pouvoir d achat il a accordé des miettes!

Après nous avoir fait miroiter des mesures pour améliorer notre pouvoir d achat il a accordé des miettes! A la Ville de Paris A la Ville de Paris, Delanoë applique à la lettre les consignes du gouvernement. Et pourtant, il a les moyens de faire quelque chose pour son personnel! Après nous avoir fait miroiter

Plus en détail

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19 ROUBIERE Constance N étudiante : 20331550 Master mention sciences du langage spécialité Fle, 2ème année Mémoire professionnel Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 3 INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS LES ETABLISSEMENTS DE SERVICE D AIDE PAR LE TRAVAIL (ESAT) CE QU IL FAUT SAVOIR : POUR QUI? Les établissements accueillent

Plus en détail

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION Des outils pour la réflexion INTRODUCTION Les politiques d austérité du gouvernement ont des effets importants sur les groupes et sur les gens avec qui nous travaillons.

Plus en détail

Démarche du facile à lire et à comprendre

Démarche du facile à lire et à comprendre Rendre l information en santé accessible au plus grand nombre : un enjeu de santé publique Démarche du facile à lire et à comprendre Sandrine Paniez Responsable du service accessibilité Que dit la loi?

Plus en détail

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Le améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Le DOMAINE D ACTIVITÉ Secteur Public Nexthink a été sélectionnée par le pour fournir

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

Code de déontologie Guide d information

Code de déontologie Guide d information Code de déontologie Guide d information À quoi sert l Office de consultation publique de Montréal? Comment se passe une consultation publique? Quels règlements les employés de l Office de consultation

Plus en détail

District 1680. Procédure de Pré-Inscription

District 1680. Procédure de Pré-Inscription District 1680 Procédure de Pré-Inscription *Pour commencer je vous conseille vivement de créer sur votre ordinateur (PC) un dossier dans lequel vous allez regrouper tous vos documents, photos.et les instructions

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement Peter Eberhard, 21 avril 2009 Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Plus en détail

Plan d accessibilité

Plan d accessibilité Plan d accessibilité Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (R) en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) exige que Hunter Douglas Canada

Plus en détail

Ce totem est le point de départ du jeu.

Ce totem est le point de départ du jeu. Ce totem est le point de départ du jeu. Demande ton livret de jeu au stand de l Unicef puis pars à la découverte de 5 enfants du monde. Comme toi, ils ont des droits, mais ces derniers ne sont pas toujours

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

L ACCUEIL FAMILIAL. Le partage au quotidien DES PERSONNES AGÉES ET DES PERSONNES HANDICAPÉES

L ACCUEIL FAMILIAL. Le partage au quotidien DES PERSONNES AGÉES ET DES PERSONNES HANDICAPÉES Création-impression : Département du Morbihan. Photo : Anne-Cécile Esteve Papier PEFC fabriqué à partir de pâtes provenant de forêts gérées de façon durable. Octobre 2015. L ACCUEIL FAMILIAL DES PERSONNES

Plus en détail

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural vous accompagner La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural www.msa.fr Qui est la MSA? Trois lettres pour dire Mutualité sociale agricole. La MSA, ce sont 17 000 hommes et femmes qui

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 PLAN L accès à la majorité, le changement de statut - 18 ans la majorité

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services.

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services. Politique de la Compagnie d assurance-vie Première du Canada («Première du Canada») et de la Compagnie d assurances générales Legacy («Compagnie Legacy») en matière de service à la clientèle : Offrir des

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Avril 2011 Préparer sa retraite est un exercice déjà compliqué lorsque l on vit en France. Mais lorsqu on se trouve à l étranger depuis un certain temps,

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2014 N oubliez pas L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre caisse d Allocations

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE?

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? JANVIER 2011 QU SOMMES NOUS? Au plus près des familles Depuis plus de 60 ans, les Allocations

Plus en détail

Que prévoit la loi? Synthèse (1)

Que prévoit la loi? Synthèse (1) Annexe : Consacrer du temps à l enfant accueilli à moyen terme. Que prévoit la loi? Synthèse (1) Le congé pour soins d accueil (6 jours par année civile). Un parent d accueil, désigné officiellement par

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Protection Temporelle Pour rester maître de la situation si vous devenez en état de dépendance La Protection Temporelle est une assurance soins de

Plus en détail

Cours SPIP pour administrateur (contenu) 1. Introduction. 2. Hiérarchie des utilisateurs d un site SPIP

Cours SPIP pour administrateur (contenu) 1. Introduction. 2. Hiérarchie des utilisateurs d un site SPIP Cours SPIP pour administrateur (contenu) 1. Introduction L objectif de ce cours est d apprendre à utiliser le logiciel SPIP en tant qu administrateur et savoir gérer et animer la partie rédactionnelle

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Prestations Obsèques

Prestations Obsèques Tout organiser pour vivre l esprit libre! PRÉVOIR Prestations Obsèques ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE PRÉVOIR Prestations Obsèques Organisez vos obsèques en toute tranquillité. PRÉVOIR Prestations

Plus en détail

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Article I - Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Elle doit pouvoir profiter de l autonomie permise par ses capacités physiques et mentales, même au prix

Plus en détail

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF 1.000 places de crèches supplémentaires pour les franciliens SOMMAIRE Page 1 : programme de la matinée du 7 octobre

Plus en détail

3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1)

3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1) 3.6 Pratique de gestion et ressources humaines (3.6.1) 3.6.1 L Organisation doit s efforcer d appliquer les pratiques de gestion les mieux adaptées à sa mission, à son fonctionnement et à sa structure

Plus en détail

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 1 Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 2 LE PRÉSIDENT Le président d assemblée, tout comme le vice-président et le secrétaire, est élu par l ensemble de l assemblée, avec des pouvoirs et

Plus en détail

Cumul d activités & protection sociale

Cumul d activités & protection sociale Cumul d activités & protection sociale Avec le soutien financier de EURES Contributeurs CUMUL D ACTIVITéS ET PROTECTION SOCIALE EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne avec

Plus en détail

La charte du Coach de Vie en Auvergne

La charte du Coach de Vie en Auvergne La charte du Coach de Vie en Auvergne Charte d engagement des Coachs de Vie en Auvergne et des nouveaux arrivants qui en bénéficieront L'Agence des Territoires d Auvergne (ARDTA) est une association financée

Plus en détail

Vos droits en tant que citoyens

Vos droits en tant que citoyens Vos droits en tant que citoyens Etre une personne devant la loi Inclusion Europe Rapport Inclusion Europe et ses 49 associations membres nationales, régionales et locales dans ces 36 pays luttent contre

Plus en détail

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 %

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 % Actuellement, vous êtes près de 6,5 millions dans le monde et 150 000 en France à être atteints par la maladie de Parkinson. Vous pourrez avoir besoin d informations administratives, pratiques... ou tout

Plus en détail

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net.

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net. Facebook Facebook est un réseau social sur Internet permettant à toute personne possédant un compte de publier de l information dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes possédant

Plus en détail

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS LE PASSAGE A L AGE ADULTE, UNE PERIODE CHARNIERE CE QU IL FAUT SAVOIR : Nécessité de posséder

Plus en détail

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris AGEP Association Générale des Étudiants de Paris Introduction Pour un étudiant parisien, la vie coûte cher, et chaque année voit le

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi

Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Le film Nouveau en Suède / Nouveau à l Agence pour l emploi Filmen Ny i Sverige/Ny på Arbetsförmedlingen Franska A propos du film Bienvenue dans notre guide pour les détenteurs de carte de séjours en Suède

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : K. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 101 Appel n o : GE-14-945 ENTRE : K. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

Le droit au crédit-temps

Le droit au crédit-temps Le droit au crédit-temps Le 28 décembre 2011 a été publié au Moniteur belge l Arrêté royal qui a modifié le régime du crédit-temps, et plus particulièrement les conditions d octroi des allocations d interruption

Plus en détail

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Présenté conjointement par le Réseau FADOQ et la Fédération des Associations de Retraités du Québec (FARQ) devant la Commission de l économie et du

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs)

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) 7Les droits sociaux Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) Les droits économiques Généralement à 18 ans, et parfois pour une durée plus ou

Plus en détail

Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus

Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus Règlement intérieur Accueil de Loisirs de Vertus 1 2 La structure sera ouverte pendant les petites vacances scolaires (excepté Noël) et au mois de Juillet. Sa gestion est assurée par Le Relais Familles

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS

Seuil d accès à l aide sociale Résultats de l évaluation partielle. Theres Egger, bureau d'études de politique du travail et de politique sociale BASS Mise en œuvre des nouvelles normes CSIAS dans le canton de Berne: évaluation partielle concernant le seuil d accès à l aide sociale Conférence de presse du 11 mai 2006 Seuil d accès à l aide sociale Résultats

Plus en détail

ZOOM sur. le crédit-temps dans le secteur privé

ZOOM sur. le crédit-temps dans le secteur privé 0 ZOOM sur le crédit-temps dans le secteur privé Pour vous permettre d avoir plus de temps pour vous ou vos proches, vous pouvez obtenir une interruption de carrière ordinaire qui, dans le secteur privé,

Plus en détail

Logiciel d aide à l évaluation des risques professionnels

Logiciel d aide à l évaluation des risques professionnels Logiciel d aide à l évaluation des risques professionnels SARL au capital de 8.000-5 bis, rue du Pont de Lattes - 34070 MONTPELLIER Tél. 09 52 84 08 22 / Fax. 01 34 29 61 83 SIRET : 449 269 208 00020 Site

Plus en détail

Le transport scolaire en taxi

Le transport scolaire en taxi Un taxi pour aller à l école, en soin Le transport scolaire en taxi Les transports en taxis du domicile à l école sont réservés aux élèves qui ne peuvent pas utiliser les moyens de transports en commun

Plus en détail

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ

DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans DISTINGUER LE TRAVAIL RÉMUNÉRÉ DU TRAVAIL NON RÉMUNÉRÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves font la différence

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation.

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. B Se 35 familiariser 40 / N 19 avec 39 le vocabulaire. Les cases du damier sont numérotées de 1 à 50 pour permettre l écriture, puis la lecture

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

+ Une Junior-Entreprise

+ Une Junior-Entreprise Expertise financière Au sein de l Université Paris-Dauphine, Dauphine Junior Conseil s est créé un pôle d expertise en finance qui bénéficie de la reconnaissance du monde professionnel. Une Junior-Entreprise

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée.

Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée. Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée. Tutoriel réalisé par Mme Boquié. Sommaire Contrôler ses traces volontaires...p3 A Pour

Plus en détail

Les assistants maternels

Les assistants maternels Les assistants maternels De la nourrice... La profession d assistant maternel tire ses origines de la fonction nourricière exercée depuis des siècles par certaines femmes. L existence des nourrices est

Plus en détail

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées La Maison Départementale des Personnes Handicapées 0 800 31 01 31 Depuis son installation en 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées assure le rôle de guichet unique départemental pour

Plus en détail

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire

Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Presentation de la mise en œuvre des visites en presence d un tiers sur le territoire de Roanne. Loire Présentation : Agnès ROCHE : CDS enfance depuis 2010 auparavant responsable éducatif enfance sur le

Plus en détail

Habileté D Niveau 2. à la communication. professionnelle Nom :

Habileté D Niveau 2. à la communication. professionnelle Nom : Page 1 Vous travaillez actuellement dans un grand magasin comme vendeur au rayon électroménager. On vient d ouvrir une nouvelle partie dans le magasin. Elle est consacrée à la vente de produits anglais

Plus en détail

Inclusion sociale et services à domicile. Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie

Inclusion sociale et services à domicile. Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie Inclusion sociale et services à domicile Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie Présentation d Ex aequo Ex aequo est un organisme montréalais se consacrant à la promotion et à la défense

Plus en détail

Choisir le meilleur résumé corrigé

Choisir le meilleur résumé corrigé Choisirlemeilleurrésumé corrigé Lisez les textes suivants et les propositions de résumé pour chacun d eux. Quel résumé rend le mieux compte du texte initial? TEXTE 1 Créé en 1939, le Centre national d

Plus en détail

Sommaire. Le champ de la dépense publique «handicap» implique l ensemble des administrations publiques

Sommaire. Le champ de la dépense publique «handicap» implique l ensemble des administrations publiques La dépense publique dans le champ du handicap : une croissance forte depuis 2005 qui traduit un engagement marqué de l Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale Sommaire Le champ de la

Plus en détail

Adaptation et Finalisation du produit

Adaptation et Finalisation du produit Groupe de Travail 6 Adaptation et Finalisation du produit VERSION FINALE DES TESTS INTERACTIFS Téléchargés sur le projet de site Web pour la préparation et la formation à la validation des salariés peu

Plus en détail