Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008"

Transcription

1 Paysage Martin Cas d entrepreneuriat Desjardins Place à la jeunesse 2008

2 PAYSAGE MARTIN : NICHOLAS MARTIN UN EMPLOI D ÉTÉ LUI DONNE LE GOÛT DE SE LANCER EN AFFAIRES Alors qu il n avait que quatorze ans, Nicholas Martin tondait régulièrement le gazon de son voisin à Petawawa pendant l été afin de lui rendre service et de se faire un peu d argent de poche. Le nombre de ses clients augmentait rapidement et Nicholas avait un peu de difficulté à répondre à une demande trop importante. Lors d une sortie au parc Algonquin, il proposa à un ami de la polyvalente qui venait de perdre son emploi, Christian Papineau, de l aider à tondre les gazons. Nicholas avait une deuxième tondeuse à sa disposition. Vu l ampleur de la demande et le succès que Christian et lui avaient, Nicholas décida de se lancer en affaires et de fonder sa propre entreprise. Pendant les années qui suivirent, il y avait toujours un nombre croissant de gens qui recouraient aux services de Nicholas et de Christian. Ses débuts en affaires n ont pas été faciles pour notre entrepreneur Nicholas Martin. Au commencement, il n avait que 50 dollars. Il a alors emprunté de l argent de sa famille et a réalisé un premier plan d affaires. Celui-ci étant si important dans la prise de décision, il lui a permis d avoir un meilleur contrôle sur les dépenses et le fonctionnement de son entreprise. Nicholas a également consulté d autres entreprises dans le domaine de l aménagement paysager pour obtenir un ajout d information et de conseils. Le marché de la région s avéra peu fragmenté et il se trouva chanceux, car il y avait seulement trois compagnies qui offraient des services du genre dans la région de Petawawa. Cela lui a donné l opportunité de se créer une réputation positive très rapidement. À 21 ans, Nicholas Martin avait des grandes aspirations entrepreneuriales pour son entreprise. Dans le but de faire connaître son entreprise, il plaçait régulièrement des annonces dans les journaux de la région de Petawawa comme le Petawawa Post. Ses publicités étaient également diffusées sur les radios communautaires et privées de la région. Comme l avait mentionné un de ses employés, les messages se transmettaient rapidement de bouche à oreille. Paysage Martin était très bien reconnu à Petawawa et ses environs, car les gens entendaient souvent parler du bon travail accompli par Nicholas et ses employés. UNE FOIS L ENTREPRISE ÉTABLIE Après quelques années en affaires, ce jeune entrepreneur a eu la chance d acheter un entrepôt au centre-ville de sa ville natale et il a pu se procurer de meilleurs équipements comme des camions, des tracteurs et d autres outils comme des scies, des pèles, etc. En fait de son équipe, les individus travaillant pour Nicholas adorent l esprit d équipe retrouvé au sein de la compagnie. Paysage Martin offre aussi des salaires fortement concurrentiels : un employé à temps plein reçoit en moyenne $ par année, et un employé à temps partiel reçoit environ 10 $ par heure. Actuellement, cinq employés travaillent pour Nicholas, mais pendant l été il peut y en avoir jusqu à 22. Cette augmentation considérable étant expliquée par l accroissement du secteur de la construction de nouvelles résidences et du besoin en aménagement paysager des cours extérieures de ces résidences. Le nombre de clients fluctue 2 P a g e

3 tout au long de la période d été, et un employé peut avoir jusqu à 10 clients. Christian décrit Nicholas comme étant très débrouillard et dévoué. «Ça ne lui a pas pris du temps pour progresser dans le secteur et devancer ses concurrents.» Nicholas veut que ses clients soient satisfaits et cela le rend très comblé et déterminé dans son travail. En temps normal, Paysage Martin offre des regroupements de services à ses clients afin de répondre à tous leurs besoins. En moyenne, un client dépense 1500 $ en services au cours d une année. PAYSAGE MARTIN : UN VÉRITABLE SUCCÈS Aujourd hui âgé de 29 ans, cet entrepreneur est très satisfait de l évolution de son entreprise. Paysage Martin offre aujourd hui des services d aménagement paysager pour les habitations résidentielles telles que la tonte de la pelouse, l entretien du béton, de l asphalte et du ciment, la plantation d arbres, les réparations, le déblayage de neige, etc. Nicholas et ses employés aident aussi les nouveaux propriétaires de maison dans la conception de l aménagement extérieur de leur terrain. Cette entreprise offre des services dans la région de Petawawa et ses environs, allant aussi loin que Pembroke et Deep River. Pour Nicholas, il n y a pas vraiment de limite. Si les offres sont bonnes, il n hésite pas à se déplacer pour travailler. Il y aura toujours une demande dans ce domaine, car de nouvelles maisons sont construites chaque année et plusieurs personnes veulent réaménager la cour extérieure de leur demeure. La demande est plus faible pendant les mois d hiver à cause de la neige et des mauvaises températures, mais aussitôt le printemps arrivé, Nicholas et ses employés demeurent bien occupés! Durant les dernières années, Paysage Martin à vu une croissance de ses ventes d environ 15 % annuellement depuis les deux dernières années, et Nicholas projette que ce taux sera constant pour la prochaine année. SES EXPLOITS Le service à la clientèle et sa motivation font de l entreprise de Nicholas Martin un véritable succès. Comme l explique son ancien employé Christian Papineau, Nicholas ne compte pas ses heures. Il aime ce qu il fait et il est très dévoué. Cela lui a également permis de surpasser la compétition. Il aime les risques et les défis et il en trouve toujours à relever. Ses clients sont attachés à lui tout comme il l est à eux. Nicholas Martin et ses employés partagent le même but : fournir un effort maximal. Il compare même son entreprise à une famille. Les anciens employés viennent lui rendre visite sur une base régulière pour avoir des nouvelles de l évolution de Paysage Martin. Dans le cadre des cours d entrepreneuriat, Nicholas est souvent invité à partager ses expériences personnelles avec les étudiants. Il ressent beaucoup de plaisir lorsqu il enseigne quelque chose de nouveau aux autres. «J aime apprendre et j aime enseigner à des gens qui aiment apprendre.» 3 P a g e

4 UN NOUVEAU DÉFI Paysage Martin cherche un moyen à assurer une croissance de ses activités. Il est actuellement difficile de prévoir le nombre de contrats qu aura l entreprise dans le cours d une année, et ceci peut causer des maux de tête à prévoir les ressources nécessaires aux activités d opération. D autre part, Nicholas n a toujours pas fixé de partenariat à long terme avec les différentes entreprises de construction mobilière de la région. Nicholas a toujours pensé qu il pourrait étendre les activités de Paysage Martin vers un nouveau marché. Depuis quelque temps, il pense ouvrit un centre de jardin au cœur de sa ville natale, où il pourrait offrir une large variété de services d aménagement paysager. À présent, les gens doivent se diriger à l extérieur de la ville où se retrouve la pépinière Robichaud, soit étant la seule pépinière dans la région. De plus, celle-ci est axée vers la vente au détail de produits jardiniers. Autres concurrents se retrouvent à Pembroke, et sont de type gros détaillants (Réno Dépôt, Home Depot). Nicholas sait que sa réputation ferait en sorte qu il aurait le potentiel d une solide base de client dès l ouverture de son centre de jardin. Par contre, il doit analyser sa situation présente avant d aller d avant dans ses prochains projets, car les coûts initiaux sont considérables. Il pourrait transformer l entrepôt existant en centre de jardin, mais ceci lui couterait approximativement $ en frais de rénovation, et les travaux dureraient 6 mois. De plus, il aurait à dépenser environ $ pour son l inventaire initial du centre, ainsi qu engager deux autres employés à temps plein et quatre autres pour la saison estivale. En utilisant l outil analytique Force-Faiblesse-Opportunité-Menace (FFOM), analysez les informations dans ce cas. Paysage Martin est-elle prête pour une telle expansion? Estimez les coûts initiaux pour un tel projet. Est-ce envisageable pour Paysage Martin? Quelles sont les prochaines décisions d affaires que Nicholas doit prendre afin d assurer une croissance continue de son entreprise, et comment devrait-il communiquer les activités de Paysage Martin? Précisez différentes options de croissance et déterminez un plan d action pour Nicholas. 4 P a g e

5 ANNEXE A : VENTES ANNUELLES Année Vente Augmentation $ $ 12,25 % $ 14,44 % 5 P a g e

Société Électro inc. (SCI)

Société Électro inc. (SCI) Société Électro inc. (SCI) Cas comptabilité Ronde préliminaire Place à la jeunesse 2014 Instructions Vous avez 180 minutes de préparation et le tout devra être envoyé au courriel ronde.preliminaire@gmail.com

Plus en détail

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009 Coupé cousu! Place à la jeunesse 2009 COUPÉ COUSU! Paul et Louise Cousu offrent depuis plus de 30 ans des services de confection et de réparation de vêtements. Aujourd hui, leurs économies et leurs investissements

Plus en détail

Original. Lafleur_doc_pamphlet_FR_F.indd 1

Original. Lafleur_doc_pamphlet_FR_F.indd 1 t n e m u c Do s é s i h c n fra Original I Lafleur_doc_pamphlet_FR_F.indd 1 13-05-06 14:48 Lafleur_doc_pamphlet_FR_F.indd 2 13-05-06 14:49 Historique de l entreprise Saviez-vous que le premier établissement

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois

Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois Appel de proposition Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois Résumé de projet de marina à Beauharnois La Ville de

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau

Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau Date limite pour le dépôt de candidature: le 11 décembre 2013 à midi Détails : www.entrepreneuriat.uqam.ca Programme «Mon Entreprise Sciences Techno» SCIENCES

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

LES NOUVELLES DES ROSERAIES

LES NOUVELLES DES ROSERAIES PETIT JOURNAL D INFORMATION POUR ÉCHANGER AVEC LES CITOYENS DU DOMAINE ANJOU NUMÉRO 8 JUILLET 2015 Ce petit journal, c est un outil de communication entre voisins! Il vous permet d être au courant de ce

Plus en détail

L achat d une franchise, pourquoi pas? Michel Grenier 24 janvier 2013

L achat d une franchise, pourquoi pas? Michel Grenier 24 janvier 2013 L achat d une franchise, pourquoi pas? Michel Grenier 24 janvier 2013 Aujourd hui Les franchises Modèles d affaires Franchiseur franchisés Sources d information Franchises Opportunité réelle Déploiement

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6 CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT Atelier 6 Connaître son secteur d activité Certaines personnes se disent intéressées par votre idée de projet d entreprise mais est-ce suffisant??

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

L achat LOCAL, moi j y participe!

L achat LOCAL, moi j y participe! L achat LOCAL, moi j y participe! Mars 2010 2: 3: L achat local Une tendance, une mode, une façon de vivre, une responsabilité sociale, mais qu est-ce que c est que l achat local? Est-ce que c est : d

Plus en détail

4 e édition 8 et 9 novembre 2013. Épreuve de gestion des ressources humaines

4 e édition 8 et 9 novembre 2013. Épreuve de gestion des ressources humaines 4 e édition 8 et 9 novembre 2013 Épreuve de gestion des ressources humaines Écrit par : Dave Barclay : Directeur des Opérations et Ressources Humaines chez Accessoires d auto Leblanc Ltée Cynthia Mathieu

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE Activités éducatives pour les 8 à 9 ans PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE VOTRE ENFANT APPREND À : PLANIFIER UN PROJET FAMILIAL EN COOPÉRATION S INITIER À LA NOTION DE BUDGET COMPRENDRE LES AVANTAGES DE L

Plus en détail

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION NOM : DATE : ÂGE : NIVEAU / SECTEUR : FIN DE SCOLARISATION EN JUIN 20. JE FINIS DANS AN(S). 1. QUELLES SONT MES EXPÉRIENCES DE TRAVAIL?

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 215 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF JUIN 215 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DES ÉCOLES PRIMAIRES DE

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DIDIER LECLÈRE L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE, 1997, 2001, 2002, 2004, 2011 ISBN : 978-2-212-54964-5 PREMIÈRE PARTIE L analyse des coûts complets

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Combien de cell-packs ai-je vendus au printemps dernier et quel a été mon prix moyen? À qui ai-je vendu des poinsettias roses et combien chacun de

Plus en détail

Jeunes créateurs d entreprise : leur parcours, de l initiation à la consolidation

Jeunes créateurs d entreprise : leur parcours, de l initiation à la consolidation Jeunes créateurs d entreprise : leur parcours, de l initiation à la consolidation Cândido Borges Louis Jacques Filion Germain Simard Chaire d entrepreneuriat Rogers-J.-A.-Bombardier HEC Montréal 5e Congrès

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada 2008-2009 Rapport ministériel sur le rendement L'honorable James Moore Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles Table

Plus en détail

Cultiver l esprit d équipe

Cultiver l esprit d équipe Cultiver l esprit d équipe Les objectifs : Promouvoir une prise de conscience de la nécessité de travailler en équipe et de cultiver les liens entre les personnes pour consolider l esprit d équipe Fournir

Plus en détail

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation ASSURMAXMC La force de l assurance vie avec participation En quoi consiste AssurMax? AssurMax est un régime d assurance vie entière de l Empire Vie qui donne droit à des participations. Il combine l assurance

Plus en détail

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par Av.Fiter i Rossell, 71 Escaldes-Engordany www.ada.ad-dona@ada.ad La Formation Continue des Femmes: Un aspect Essentiel de l Égalité Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz par Mme. Pilar Triquell-Seró

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Australie / Sydney 2010 IUT2 Grenoble Département Technique de Commercialisation A/ Vie pratique -Logement- Les logements sont très chers en Australie et plus particulièrement

Plus en détail

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION Du 11 février 2014 Principaux défis en matière d état d esprit et possibilités d'action Peur de l échec

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION COUGARD Cécile GRIJOL Bénédicte MARTINEZ Céline Mai 2011 Promotion 2010-2011 MEMOIRE DE SPÉCIALISATION «L e-merchandising, les meilleures recettes pour vendre mieux et plus en ligne» Dans quelle mesure

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT Pendant mon séjour en France je me suis retrouvée dans une famille qui habitait à 10km du centre de la ville où j enseignais. Pendant la semaine

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE Activités éducatives pour les élèves de 12 à 17 ans AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE NIVEAU : SECONDAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 12 À 17 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre par la pratique permet d accroître

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur Société en commandite Gaz Métro Demanderesse Décision Demande de Gaz Métro relative au

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

Magazine Manion. Dans ce numéro

Magazine Manion. Dans ce numéro Magazine Manion VOLUME 1, NUMÉR0 4 OCTOBRE 2014 Dans ce numéro 1 Projet de loi 14 du budget provincial de l Ontario bénéficiaire avant la retraite en vertu de la LRR (tous les RPA de l Ontario) 2 Les demandes

Plus en détail

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Solutions d assurance-vie progresse, les affaires aussi Protection de la vie Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Augmentez le flux de trésorerie de votre entreprise grâce à une police d assurance-vie

Plus en détail

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info Ce domaine concerne les règles les finances (l argent) de l Etat. Ce n est pas un domaine facile à comprendre mais il est indispensable de faire un effort pour en saisir l essentiel même de façon sommaire.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 PERMIS ET INSPECTION

RAPPORT ANNUEL 2014 PERMIS ET INSPECTION 1. PERMIS DE CONSTRUCTION ET CERTIFICATS D AUTORISATION - 2014 La Section des permis et de l inspection a émis un total de 4594 permis de construction et certificats d autorisation en 2014. Ces permis

Plus en détail

Horticulture ornementale

Horticulture ornementale Le secteur de l horticulture ornementale commercialisation et services Les principaux sous-secteurs de la commercialisation et des services en horticulture ornementale sont : l aménagement paysager, l

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents

Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents 1 Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents 2 Rémunération stratégique Plan de la présentation 1- Rémunération stratégique : Notions de base Établir et maintenir une structure salariale

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE Annexe A INTRODUCTION En vue de recueillir des renseignements sur tous vos terrains et édifices, nous avons commencé par extraire les renseignements, ci-joints, de la base de données du Système d inventaire

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil d administration. Domaine Bel-Air. Le jeudi 17 juillet 2014

Procès-verbal du Conseil d administration. Domaine Bel-Air. Le jeudi 17 juillet 2014 Procès-verbal du Conseil d administration Domaine Bel-Air Le jeudi 17 juillet 2014 Rédigé par Mélanie Turgeon le 17 juillet 2014 Étaient présents : Mesdames Holly Fortier Mélanie Turgeon Messieurs Daniel

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

1. Le projet d entreprise... 2 1.1 Identification... 2 1.2 Historique... 3 1.3 Sommaire... 4 1.4 Les ressources humaines... 4

1. Le projet d entreprise... 2 1.1 Identification... 2 1.2 Historique... 3 1.3 Sommaire... 4 1.4 Les ressources humaines... 4 Page 1. Le projet d entreprise... 2 1.1 Identification...... 2 1.2 Historique... 3 1.3 Sommaire... 4 1.4 Les ressources humaines... 4 2. Le contexte d affaires... 5 2.1 Les produits et le marché de l entreprise...

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS ÉTUDE DE CAS GROUPE CGI INC. Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. est l une des plus grandes firmes internationales indépendantes à œuvrer dans le secteur des technologies de l information et des processus

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

Comment faire fortune grâce à l immobilier?

Comment faire fortune grâce à l immobilier? Comment faire fortune grâce à l immobilier? Un E-book qui vous explique les différents types d investissements. Saviez-vous qu il existe des techniques qui ne requièrent aucun temps et qui sont très rentables?

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt)

Le portrait du villégiateur. ! Âgé de 52 ans! Revenu familial après impôt : 55 000 $ (environ 100 000$ avant impôt) Août-septembre 2002 RÉSIDENCE SECONDAIRE 1ERE PARTIE C est à 52 ans que l on est le plus susceptible d acheter une résidence secondaire, d une valeur moyenne de 88 000 $. Source : Statistique Canada, Enquête

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

MODELE PLAN D AFFAIRES

MODELE PLAN D AFFAIRES MODELE PLAN D AFFAIRES NOM DE L ENTREPRISE : MUNICIPALITÉ : TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIEUR : COURRIER ELECTRONIQUE : TABLE DES MATIÈRES Module 1 : Projet d entreprise Module 2 : Promoteur(s) & gestion Module

Plus en détail

Spa Inukshuk. Ronde finale Cas en marketing. Place à la jeunesse 2011

Spa Inukshuk. Ronde finale Cas en marketing. Place à la jeunesse 2011 Spa Inukshuk Cas en marketing Place à la jeunesse 2011 Le Spa Inukshuk Élizabeth Lamoureux, âgée dans la quarantaine, rêvait depuis des années de changer de carrière et éventuellement, d être sa propre

Plus en détail

Taux horaires de référence

Taux horaires de référence Chapitre 5 Taux horaires de référence Taux horaires de référence Un des éléments les plus difficiles à établir pour un entrepreneur est le taux horaire qu il doit facturer à ses clients. S il est trop

Plus en détail

Evaluation des stocks de coques de la Baie d Authie sud en mai 2011

Evaluation des stocks de coques de la Baie d Authie sud en mai 2011 GEMEL Picardie 115 Quai Jeanne d Arc 80230 Saint Valery sur Somme 03.22.26.85.25 gemel.picardie@libertysurf.fr www.gemel.org Evaluation des stocks de coques de la Baie d Authie sud en mai 2011 BOUVET Audrey

Plus en détail