CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve commune concours Physique et concours Chimie MECANIQUE PARTIE I. Durée : 2 heures PARTIE I

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve commune concours Physique et concours Chimie MECANIQUE PARTIE I. Durée : 2 heures PARTIE I"

Transcription

1 SESSION 26 CONCOURS NAIONA DEUG Epreuve commune concours Physique et concours Chimie MECANIQUE PARIE I Durée : 2 heures PARIE I es calculatrices sont autorisées. NB : e candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui sembler être une erreur d énoncé, il le signalera sur sa copie et devra poursuivre sa composition en expliquant les raisons des initiatives qu il a été amené à prendre. Avertissement : ous les résultats numériques sont demandés dans un format scientifique avec une précision au millième (exemple :, ) et en unité S.I., unité qui est à préciser. Exercice : Satellites sélénostationnaires y θ y x x a lune de masse M décrit autour de la terre une orbite circulaire de rayon a et de centre. a masse de la terre est km. e référentiel R est considéré comme galiléen ; il est rapporté au repère (, x, y, z). e référentiel R est associé à la terre. On note R le référentiel rapporté au repère orthonormé direct ( x,, y, z) tel que z = z. e repère a ( x,, y, z), lié rigidement à la lune, se déduit à chaque instant de (, x, y, z) par une rotation d angle θ autour de l axe z. On négligera l influence de tous les astres autres que la terre et la lune. On note G la constante de gravitation universelle.. En appliquant le théorème de la résultante cinétique à la lune en projection sur l axe x, déterminer la vitesse de rotation et M. ω =θ de la lune autour de la terre en fonction de a, k, G /5

2 .2 En considérant une particule de masse m située sur l axe à la distance x de la lune, déterminer la position x du point d équigravité du système terre-lune (point où les champs de gravitation de la lune et de la terre ont même intensité) en fonction de k et a..3 Application numérique : Calculer x pour a = km et k = 8. y y 2 x 2 On se propose de réaliser un satellite S sélénostationnaire, c est-à-dire immobile par rapport à la surface de la lune. On note R 2 le référentiel rapporté au repère orthonormé direct ( S, x2, y2, z2) tel que z 2 = z. r θ 2 S x e repère ( S, x2, y2, z2), lié rigidement au satellite S, se déduit à chaque instant de ( x,, y, z) par une rotation d angle θ 2 autour de l axe z. On note m la masse du satellite S..4 a lune possède la même période de révolution autour de la terre que sur elle-même. En déduire une relation simple entre ω et la vitesse de rotation la lune. ω =θ 2 2 du satellite S autour de.5 En considérant que le référentiel R est galiléen et en supposant que l on puisse négliger l attraction terrestre, déterminer le rayon r de l orbite du satellite S sélénostationnaire en fonction de k et a..6 Application numérique : Calculer r pour a = km et k = 8..7 Que peut-on en conclure? P P 2 x a Dans la suite de l exercice, on ne néglige plus l attraction terrestre. Il existe sur la droite () 2 points P et P 2 tels qu un satellite S de masse m placé en P ou en P 2 accompagne la lune dans son mouvement autour de la terre en restant à une distance constante de la terre et de la lune. On pose les distances P = xa et P2 = x2a. 2/5

3 .8 Déterminer les équations que vérifient x et x 2..9 En considérant que x et x 2 sont petits devant, déterminer complètement x et x 2.. Application numérique : Calculer les distances P et P 2 pour a = km et k = 8. Brusquement, la lune perd sa vitesse orbitale et se met à chuter vers la terre en utilisant une trajectoire elliptique.. A l aide d une loi de Kepler que vous expliciterez, déterminer la durée t de la chute en fonction de..2 Application numérique : Calculer la durée de la chute t pour = 27 jours 7 h 43 min s. Exercice 2 : Etude d un moteur électrique y y x Stator Rotor y Poulie 2 Poulie 2 O A θ x z O A Vue de face Bâti Vue de coté Un moteur électrique est constitué de 2 parties : - un stator qui est lié rigidement au bâti et qui reste fixe au cours du temps - un rotor qui est généralement animé d un mouvement de rotation. e système (S) étudié ici est constitué du rotor et d une poulie 2 de rayon R. e stator entraîne le système (S) en rotation autour de l axe. e système (S) possède une inertie J Oz par rapport à l axe Oz. e référentiel terrestre R est considéré comme galiléen ; il est rapporté au repère ( Ox,, y, z). e référentiel R est associé au stator. On note R le référentiel rapporté au repère orthonormé direct ( Ox,, y, z) tel que z = z. e repère ( Ox,, y, z), lié rigidement au système (S), se déduit à chaque instant de ( Ox,, y, z) par une rotation d angle θ autour de l axe Oz. On s intéresse tout d abord au démarrage à vide du moteur. On désire que la vitesse de rotation ω =θ du système (S) par rapport au stator atteigne la vitesse de fonctionnement ω f en un nombre de tours N. 3/5

4 2. En supposant que le mouvement est uniformément accéléré au cours de cette phase, déterminer l accélération angulaire ω en fonction de ω f et de N. 2.2 En appliquant le théorème du moment cinétique en projection sur l axe Oz au système (S), déterminer le couple C d nécessaire au démarrage du système (S) en fonction de ω f, N et J Oz. 2.3 Application numérique : Calculer l accélération angulaire ω et le couple C d si ω f = 34rd/s, N = 8 tours et J Oz =,68 kg.m 2. On étudie maintenant le démarrage en charge du moteur. e stator exerce sur le système (S) un couple constant Cd = Cdz. es liaisons n étant pas parfaites, il existe du frottement qui exerce sur le rotor un couple résistant Cf = Cf z. D autre part, la poulie 2 entraîne une courroie. a courroie exerce donc au point A un effort tangentiel = x sur la poulie Déterminer le couple C P engendré par la courroie sur la poulie au point O. 2.5 En utilisant le théorème du moment cinétique en projection sur l axe, déterminer l accélération angulaire ω 2 lors du démarrage en charge du moteur en fonction de J Oz, C d, C f, et R. 2.6 En déduire la durée t nécessaire pour que le moteur atteigne sa vitesse de fonctionnement ω f. 2.7 Application numérique : Calculer la durée de démarrage t pour C d = 7,8 mn, C f =,6 mn, = 78 N et R = 7 mm. 2.8 Que devient le couple moteur au moment où la vitesse de rotation atteint la vitesse de fonctionnement ω? f Exercice 3 : De l eau dans le diesel diesel H h d h e e principal danger pour les nouveaux moteurs diesel (HDI, DI, ) est une forte présence d eau dans le carburant. indication de remplissage d un réservoir de carburant est proportionnelle à la pression mesurée par une jauge placée au fond du réservoir. eau, de densité plus élevée que le diesel, vient se loger au fond du réservoir, faussant ainsi la mesure prise par la jauge. e réservoir possède une hauteur totale H. 4/5

5 On note ρ e la masse volumique de l eau, ρ d la masse volumique du diesel, g l accélération de la pesanteur et p a la pression atmosphérique. 3. Déterminer la pression p max indiquée par la jauge lorsque le réservoir est rempli uniquement de diesel en fonction de p a, ρ d, g et H. 3.2 e réservoir contient maintenant de l eau sur une hauteur h e, déterminer en fonction de ρ e, ρ d, h e et H quelle est la hauteur h d de diesel pour laquelle la jauge indique le plein du réservoir. h 3.3 Application numérique : Calculer le taux de remplissage = d pour H = 25 mm, H h e = 8mm, ρ e = kg/m 3 et ρ d = 846 kg/m 3. Fin de l énoncé 5/5

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Exercice 1 : Chute d un arbre : On assimile un arbre à une tige longue et homogène de longueur L et de masse m. On le scie

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION I LE MOUVEMENT CIRCULAIRE UNIFORME 1 Expérience Une barre et 2 petites masselottes sont entraînées dans un mouvement circulaire par la chute d'un objet de masse m = 400 g. Un chronomètre commandé par une

Plus en détail

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!!

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!! EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2015 Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Nomenclature partielle

Plus en détail

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes.

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes. MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES Les trois parties sont indépendantes. I. Étude d un satellite de télédétection terrestre La télédétection par satellite est utilisée en météorologie, climatologie et

Plus en détail

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface Action du vent Cette fiche donne des indications de base pour déterminer la stabilité des parties d ouvrages en phases transitoires et des équipements de chantier sous l action du vent. Dans tous les cas,

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE Déterminer les caractéristiques d'entrée et de sortie de la chaîne de transmission de puissance. Exploiter une documentation technique pour dimensionner un composant. Tracer

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI SESSION 2016 PSIMA02 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES Mardi 3 mai : 14 h - 18 h NB : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction

Plus en détail

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X MECANIQUE DU VOL 1 Equilibre de l avion autour du centre de gravité (Avion de conception classique) 11 Stabilité en tangage Le contrôle longitudinal de l avion consiste à contrôler ses évolutions autour

Plus en détail

Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS

Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS Comment peut-on expliquer que la Lune ne tombe pas sur la Terre? Pourquoi peut-on observer 2 fois par jour des marées hautes et basses? En

Plus en détail

LA MECANIQUE AU NIVEAU SECONDE

LA MECANIQUE AU NIVEAU SECONDE LA MECANIQUE AU COLLEGE le système solaire notion d interaction et particulièrement de l interaction gravitationnelle notion de force distinction entre poids et masse notion d énergie : énergie mécanique,

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI SESSION 215 PSIMA2 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES Durée : 4 heures NB : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction Si

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE

11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE Nouvelle Calédonie 11/2004 EXERCICE III. LE LANCER DU POIDS AUX CHAMPIONNATS DU MONDE 2003 (5,5 points) Lors des derniers championnats du monde d'athlétisme qui eurent lieu à Paris en août 2003, le vainqueur

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 08-ACT DOC Temps et relativité restreinte 1/9

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 08-ACT DOC Temps et relativité restreinte 1/9 Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 08-ACT DOC Temps et relativité restreinte CORRIGE Objectifs : Extraire et exploiter des informations relatives à l évolution de la mesure du temps et de la définition

Plus en détail

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300 MNSTÈ D L ÉDUCTON NTONL MNSTÈ D L NSGNMNT SUÉU T D L CHCH T OBJCTF DU B Test autocorrectif de physique *029776* 1-5667-TC--01-12 300 xercice 1 : Cinématique On considère le déplacement d'un mobile suivant

Plus en détail

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE JLB TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor TD DIMENSIONNEMENT D UN DONE TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor JLB ourbe : z en fonction de l angle d

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2011 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003

PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003 PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003 Exercice I corrigé la semaine précédente Exercice II : Grenade Un projectile est lancé d un canon avec une vitesse de sortie de 466 m/s et un angle de 57.4 par

Plus en détail

EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS

EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS Broyage et Hydrométallurgie Minéraux industriels Déchets zincifères http://www.bhil.fr EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS 1) Données d'entrée 2) Calcul de la puissance admissible de la

Plus en détail

Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21)

Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21) Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21) par Patrick Rocher Pour simplifier le problème, on suppose que la Terre et Vénus tournent autour du Soleil dans un même plan, d un mouvement

Plus en détail

Devoir sciences physiques (mars 2010)

Devoir sciences physiques (mars 2010) Devoir sciences physiques (mars 2010) Données : m(proton) = m(neutron) =1,67.10-27 kg ; charge du proton : e = +1,6.10-19 C ; charge de l'électron : -e = -1,6.10-19 C I) Le fer (7,5pt) : Fe (Z=26, A=56)

Plus en détail

1- Pourquoi ne doit-on pas considérer le nombre de chiffres significatifs de la valeur de la vitesse de la lumière pour estimer sa précision?

1- Pourquoi ne doit-on pas considérer le nombre de chiffres significatifs de la valeur de la vitesse de la lumière pour estimer sa précision? En 2011, il est constitué d'une constellation de 30 satellites NAVSTAR7. Ces satellites évoluent sur 6 plans orbitaux ayant une inclinaison d'environ 55 sur l'équateur. Ils suivent une orbite quasicirculaire

Plus en détail

Chapitre 3: Quantité de mouvement

Chapitre 3: Quantité de mouvement 2 e B et C 3 Quantité de mouvement 30 Mécanique : dynamique En classe de 4 e, les forces ont été présentées comme causes des modifications des mouvements : «Sans force, le mouvement d un corps n est pas

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà2

Devoir de Sciences Physiques nà2 Devoir de Sciences Physiques nà2 L épreuve dure 1h45. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé. Exercice n 1 : le pur son de Lucien 1/ Lorsqu un récepteur mobile s éloigne d un émetteur

Plus en détail

a. [W AB F AB = F AB cos α ; la relation c convient. Manuel numérique Animation : Travail d une force sur un objet en mouvement.

a. [W AB F AB = F AB cos α ; la relation c convient. Manuel numérique Animation : Travail d une force sur un objet en mouvement. Travail et énergie Activités Chapitre 7 Travail d une force (p 84 Le bloc de pierre est soumis à son poids,, à la force exercée par les Égyptiens, F, et à la réaction verticale exercée par la rampe, R

Plus en détail

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement

Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement L2 (Semestre 2) Durée : 2 h. 3LTC4 30 novembre 2012 Examen CCF2 de Biomécanique du mouvement Document autorisés : aucun IMPORTANT : Calculatrice interdite. Exercice 1. On lance une balle de golf de masse

Plus en détail

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie Mise en situation EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR Description du mécanisme Le mécanisme étudié fait partie de la transmission du mouvement d avance d une machine outil conventionnelle.

Plus en détail

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Mécanique 1 La gravitation Mécanique 1 Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Décrire le système solaire Objectifs Définir ce qu est un satellite Définir

Plus en détail

Sauter sur une autre planète!

Sauter sur une autre planète! ACTIVITÉ DE CLASSE Sauter sur une autre planète! Informations générales Niveau scolaire : Troisième cycle du primaire, secondaire 1 à 5 Nombre d élèves par groupe : Trois Durée de l activité : Une périodes

Plus en détail

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle.

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. Buts du TP : le but du TP n 2 est l étude générale des systèmes du premier ordre alimentés par un signal sinusoïdal (réponse fréquentielle).

Plus en détail

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 I Principe - Un fluide hydraulique est mis en mouvement par l action d une roue à aube appelée pompe. L énergie cinétique ( ½.m.v 2 ) acquise par le fluide

Plus en détail

- Exercice : Miroirs sphériques

- Exercice : Miroirs sphériques ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d'admission session 2014 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L'utilisation de calculatrices n'est pas autorisée pour

Plus en détail

Turbine Pelton - Théorie

Turbine Pelton - Théorie Turbine Pelton - Théorie 8 novembre 008 On va considérer l écoulement qui vient frapper un auget simple à 180. On considère un problème plan et l action de la pesanteur n est pas prise en compte. Un liquide,

Plus en détail

Engrenages page 1 / 8. Engrenages. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies 2 et 3.

Engrenages page 1 / 8. Engrenages. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies 2 et 3. Engrenages page 1 / 8 Engrenages 1. Roues de friction. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies et. y1 y y y1 y1 d D O A O x1 z1 = z x θ x1 z1 = z x θ x1 Aspect cinématique : 1 remarque

Plus en détail

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? 3ème Mécanique 1 La gravitation Mécanique Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Objectifs 1 Décrire le système solaire 2 Définir la gravitation et ses effets

Plus en détail

Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers

Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers I) Quelques mouvements : Au cours d'un déplacement : un corps présente un mouvement de translation

Plus en détail

TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM

TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM TABLEAU CORRESPONDANCE TENSION COURROIE/UNITÉS SEEM 4099-T (C.TRONIC 105) Outillages 4122-T (C.TRONIC 105.5) B1EP135D 35 COURROIE D'ENTRAÎNEMENT DES ACCESSOIRES Moteurs : Essence Diesel Outillages Appareil

Plus en détail

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR 1 2 FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE AVEC UN CYCLE CLASSIQUE : La charge est déplacée sur le convoyeur par l opérateur. Avec une levier l opérateur bloque les 6 rouleaux centrales. Une cellule de sécurité

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

LA PLANETE TERRE ET SES MOUVEMENTS DANS L ESPACE. Astro. Découverte

LA PLANETE TERRE ET SES MOUVEMENTS DANS L ESPACE. Astro. Découverte Astro 1 La Terre, 3ème planète du système solaire Le Soleil Saturne Mars Mercure Neptune Nous sommes ici Vénus Jupiter Uranus Pluton V 2 2 La Terre tourne... H La Terre fait un tour sur elle-même en 1

Plus en détail

DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS

DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS TaleS / P5 DESCRİPTİON ET MODÉLİSATİON DES MOUVEMENTS 1/ DESCRİPTİON DES MOUVEMENTS : activité 1 Le mouvement d un objet se décrit grâce à la connaissance de sa trajectoire, de sa vitesse et de son accélération

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence SCIENCES Objectifs : Ombres et Lumière : - Connaitre les conditions d obtention d une ombre. - Savoir qu à plusieurs sources lumineuses correspondent plusieurs ombres. La Terre et le Ciel : - Mettre en

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. DUREE DE L EPREUVE : 3H30 - Coefficient : 6. L usage de la calculatrice est AUTORISE

PHYSIQUE-CHIMIE. DUREE DE L EPREUVE : 3H30 - Coefficient : 6. L usage de la calculatrice est AUTORISE LYCEE de La Possession PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUREE DE L EPREUVE : 3H30 - Coeicient : 6 L usage de la calculatrice est AUTORISE Ce sujet comporte trois exercices présentés sur 7 pages numérotées de 1

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU B REVET

DIPLÔME NATIONAL DU B REVET REPÈRE 13DNGENMTMEG1 DIPLÔME NTIONL DU REVET SESSION 2013 Épreuve de : MTHÉMTIQUES SÉRIE GÉNÉRLE Durée de l épreuve : 2 h 00 oefficient : 2 Le candidat répond sur une copie modèle Éducation Nationale.

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L'astronomie. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Travaux Pratiques. Les cratères!

Travaux Pratiques. Les cratères! Travaux Pratiques Les cratères! Introduction Qui n a jamais remarqué que la Lune était criblée de cratères? Les cratères sont-ils présents uniquement sur la Lune? Y en a-t-il sur Terre? Sur d autres planètes?

Plus en détail

Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai 2011 (1 à 10)

Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai 2011 (1 à 10) Préparation du CRPE, problèmes du jour, mai 2011 (1 à 10) Problème 1, les baguettes de bois Jean et Cécile forment chacun une ligne en mettant bout à bout des baguettes de bois. Toutes les baguettes utilisées

Plus en détail

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière 2 e B et C 1 Visibilité. Propagation de la lumière 1 Optique L optique est l étude des phénomènes lumineux, donc de tous les phénomènes qui se rapportent aux ondes électromagnétiques visibles. Nous nous

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

Le système Soleil - Terre - Lune

Le système Soleil - Terre - Lune Le système - - I Le système -- Le diamètre du est environ 100 fois plus gros que la et 400 fois plus gros que celui de la. Voir fiche activité «le système --» II L aspect de la depuis la La est un astre

Plus en détail

I. Nature de l énergie :

I. Nature de l énergie : I. Nature de l énergie : Pour réaliser une action, la majorité des systèmes utilisent de l énergie électrique (qui est très répandue) Ou de l énergie pneumatique (sous forme d air comprimé utilisé dans

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures Cours Privé Catholique Maintenon BACCALAUREAT BLANC Session 2012 MATHEMATIQUES -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Durée de l épreuve : 4 heures Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées,

Plus en détail

TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction

TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction TP 8: Vecteur vitesse v et accélération a Seconde loi de Newton - Correction Objectifs: Définir et reconnaître des mouvements rectilignes uniformes, rectilignes uniformément variés, circulaires uniformes

Plus en détail

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Nous reprenons dans cet article un des thèmes présentés lors de la journée organisée par l ATTT (Association technique du traitement

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

Chapitre 2 : Cinématique du point matériel

Chapitre 2 : Cinématique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 2 : Cinématique SMPC1 Chapitre 2 : Cinématique du point matériel I - Définitions Générales I.1)- Cinématique La cinématique est l étude du mouvement en fonction

Plus en détail

Exercices de Mécanique des Fluides

Exercices de Mécanique des Fluides Normal Exercices de Mécanique des Fluides Terminale STL PLPI Normal Relation de continuité : 1- De l eau s écoule dans une conduite de 30,0 cm de diamètre à la vitesse de 0,50 m.s -1. Calculer le débitvolume

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne

Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Déversement d hydrocarbures lors d une opération de transfert 17 juillet 2010 Speyer Allemagne Raffinerie Hydrocarbures Déchargement Tuyauterie Fuite Dépollution Procédures LES INSTALLATIONS CONCERNÉES

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. - SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE. Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. - SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE. Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation CONCOURS COMMUN LYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE S.I. Préparation : 0 minutes Interrogation : 0 minutes Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation Conseils : Vous pouvez

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées SESSION 2015 TSIMA02 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES Durée : 4 heures N.B. : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Chapitre 2 OSPH Mouvement du boulet de canon page 8

Chapitre 2 OSPH Mouvement du boulet de canon page 8 Chapitre OSPH Mouvement du boulet de canon page 8. La cinématique en deux dimensions.1.la première loi de Newton En 1687, Newton énonça sa première loi du mouvement, qu il déduit des travaux de Galilée

Plus en détail

Du Cadran Solaire à la Montre

Du Cadran Solaire à la Montre Du Cadran Solaire à la Montre Heure solaire locale Heure légale en France 1 - Le Midi Solaire. Il est midi solaire en un lieu lorsque le Soleil passe au méridien c'est à dire dans le plan Nord-Sud. Cet

Plus en détail

Les interactions fondamentales-loi de Coulomb (chap1) mouvement de rotation autour d'un axe fixe

Les interactions fondamentales-loi de Coulomb (chap1) mouvement de rotation autour d'un axe fixe Les interactions fondamentales-loi de Coulomb (chap1) Les unités du système international (U.S.I.)-Les changements d'unité mouvement de rotation autour d'un axe fixe Exercice 27 p 39(le passage des vitesses

Plus en détail

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout

Bidon d huile renversé. huile A. Bidon d huile renversé. huile. Vue transversale de l embout EXERCICES SUR LA DYNAMIQUE DES FLUIDES Exercice 1 1) a) Lorsque le bidon d huile est renversé à l horizontale, la pression p B à la surface de l huile est de 1 bar. La masse volumique de l huile est ρ

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

P4 - CORRECTİON DES EXERCİCES

P4 - CORRECTİON DES EXERCİCES P4 - CORRECTİON DES EXERCİCES Exercice 1 page 138 1.c ; 2. b et c ; 3. a et d Exercice 4 page 138 1. Quand sa vitesse est stable ; 2. Dans la même phase du mouvement. Exercice 7 page 139 1. b, c et d ;

Plus en détail

PROJET «BUREAU D ETUDE»

PROJET «BUREAU D ETUDE» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEUR DE BRETAGNE SUD Spécialité : INGENIEUR MECATRONIQUE PROJET «BUREAU D ETUDE» Etude d un lève-vitre Encadré par M. Stéphane BOCHARD & M. Christophe CELLARD Présenté

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II ROBOT DE CHARGEMENT - DÉCHARGEMENT DE MÉCANISMES D EMBRAYAGE I.A - Généralités Partie I - Présentation du système L entreprise Valeo produit des systèmes d embrayage

Plus en détail

ThyssenKrupp Industrial Solutions. Notre nouveau nom est. www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com. La presse à rouleaux POLYCOM.

ThyssenKrupp Industrial Solutions. Notre nouveau nom est. www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com. La presse à rouleaux POLYCOM. Notre nouveau nom est ThyssenKrupp Industrial Solutions www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com La presse à rouleaux POLYCOM Polysius 2 La presse à rouleaux POLYCOM La solution éprouvée pour les économies

Plus en détail

Planétologie. BOUR Ivan Laboratoire de Géologie de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1. TD géosciences. Logique du TD :

Planétologie. BOUR Ivan Laboratoire de Géologie de Lyon Université Claude Bernard Lyon 1. TD géosciences. Logique du TD : TD géosciences Planétologie Logique du TD : observation des différents corps du système solaire, comprendre leur différences de composition, détermination grossière de la structure d une planète BOUR Ivan

Plus en détail

LYCEE CMN/MECKHE TERMINALES S ANNEE2009/2010

LYCEE CMN/MECKHE TERMINALES S ANNEE2009/2010 La cinématique étudie le mouvement d un corps sans tenir compte des causes (forces) et des conséquences (énergie). IL n apparaitra pas dans cette étude ni de forces ni de masse encore moins de grandeurs

Plus en détail

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine.

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine. GRINDLUX 4000 GRINDL UX 4000 GRINDLUX 40 00 GRINDLUX 4000 GR INDLUX 4000 GRINDLU X 4000 GRINDLUX 400 0 GRINDLUX 4000 GRIN D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 GRINDLUX 4000 GRIND

Plus en détail

Fiche n 2 - Signalements «particules de verre dans les injectables» Eléments d investigation à prendre en compte et mesures préventives

Fiche n 2 - Signalements «particules de verre dans les injectables» Eléments d investigation à prendre en compte et mesures préventives Fiche n 2 - Signalements «particules de verre dans les injectables» Eléments d investigation à prendre en compte et mesures préventives La présente fiche résulte du groupe de travail mis en place à l Afssaps

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015

Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 Licence 2 nde année Jussieu, année 2014/2015 INTRODUCTION Rappel Dans le cas où système matériel et champ de rayonnement sont en déséquilibre, les interactions entre molécules et photons conduisent à des

Plus en détail

Cinématique Angulaire

Cinématique Angulaire Cinématique Angulaire Variables Angulaires Linéaire Angulaire Position m s deg. ou rad. Vitesse m/s v rad/s Accélération m/s 2 a rad/s 2 La mesure des angles Angles relatifs (angles des articulations)

Plus en détail

l indigo (C 16 H 10 N 2 O 2 ) synthétisé en 1878 par Baeyer ;

l indigo (C 16 H 10 N 2 O 2 ) synthétisé en 1878 par Baeyer ; GÉÉRLITÉS Partie 1 : Généralités O O L indigo C est icolas Lémery qui, le premier, a divisé la chimie en deux domaines : chimie minérale (à partir de la matière inerte) ; chimie organique (à partir des

Plus en détail

Etude du fonctionnement du GPS : des satellites au récepteur

Etude du fonctionnement du GPS : des satellites au récepteur CX6612 Banque commune École Polytechnique - interens PSI Session 2016 Épreuve de Modélisation Durée: 5 heures Aucun document n est autorisé Aucune calculatrice n est autorisée Si, au cours de l épreuve,

Plus en détail

Chapitre III PHENOMENES NON RADIATIVES. Fig. III-1- Exemples de transitions multiphonons des ions Nd 3+, Er 3+ et Tm 3+

Chapitre III PHENOMENES NON RADIATIVES. Fig. III-1- Exemples de transitions multiphonons des ions Nd 3+, Er 3+ et Tm 3+ 18 Chapitre III PHENOMENES NON RADIATIVES Deux types de phénomènes non radiatifs peuvent intervenir dans le processus de désexcitation d un activateur: les processus multiphonons et les transferts d énergie

Plus en détail

Profil de denture en développante de cercle. 1. Définition d une développante de cercle. 2. Equation de la développante de cercle.

Profil de denture en développante de cercle. 1. Définition d une développante de cercle. 2. Equation de la développante de cercle. Profil de denture en développante de cercle.. Définition d une développante de cercle. La droite roule sans glisser sur le cercle de base C b. Le point M de la droite décrit une développante D du cercle

Plus en détail

Mécanique Partie 4. Terre. Corrigé

Mécanique Partie 4. Terre. Corrigé Exercice 1 : et connaissan On considère une boule de pétanque de masse m = 0,816 kg. B Terre a. Exprimer puis calculer la valeur de la force gravitationnelle F T/B exercée par la Terre sur cette boule

Plus en détail

Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30)

Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30) Licence 1 UE PHY124/125 Examen d Optique 2ème session 26 Juin 2015 (durée 1h30) Aucun document n est autorisé calculatrice, règle et rapporteur conseillés. Le sujet comporte 3 pages plus 1 document réponse

Plus en détail

TP 3 : Système de transformation de mouvement

TP 3 : Système de transformation de mouvement TP 3 : Système de transformation de mouvement Programme : Génie mécanique. Cours : Mécanique Générale et Résistance des Matériaux Niveau : 1 Durée : 3 heures. Objectifs : Déterminer expérimentalement une

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le FONCTION DEMARRAGE FONCTION D USAGE Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le faire démarrer. Il doit vaincre le couple résistant du à l inertie des pièces, aux frottements, à

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES 2010 Sommaire -1- SOMMAIRE AVANT PROPOS... 2 FONDATIONS SUPERFICIELLES... 3 1.1 Définitions... 3 1.1.1 Types de fondations superficielles... 3 1.1.2 Capacité

Plus en détail

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Antenne METRONIC

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Antenne METRONIC MATIERE Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes Antenne METRONIC ENERGIE INFORMATION Principes Outils Solutions "Parabole" Dossier technique LNB 1. Présentation du système : SYSTEME

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013. Série STI2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013. Série STI2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 Série STI2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 3 heures Coefficient : 4 SUJET TRAITÉ EXCLUSIVEMENT PAR LES

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques

Modélisation des actions mécaniques CPGE - Sciences de l Ingénieur - Chapitre 9 Modélisation des actions mécaniques PCSI TD Compétences visées: B2-20, B2-21 v0.1 Lycée Michelet 5 Rue Jullien - 92170 Vanves - Académie de Versailles Vol d

Plus en détail

Séquence 8. Sommaire. 1. Observation de l Univers Exercices 2. Besoins et réponses de l organisme lors d une pratique sportive. Consignes de travail

Séquence 8. Sommaire. 1. Observation de l Univers Exercices 2. Besoins et réponses de l organisme lors d une pratique sportive. Consignes de travail Séquence 8 Consignes de travail Étudiez les chapitres 9 et 10 de physique et les chapitres 6 et 10 de chimie des «Notions fondamentales» : Physique : La force gravitationnelle et l Univers. Chimie : Les

Plus en détail

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Chapitre 4 - Quelques notions de mathématiques financières 1 Ce chapitre vise à présenter quelques

Plus en détail

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE. TD 21 - Loi E-S pour les réducteurs et multiplicateurs de vitesse à train simple Page 1/8 EXERCICE 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.... 1 Exemple 1.1 : Engrenages cylindriques simples.... 1 Exemple 1.2 : Motoréducteur

Plus en détail

INTRODUCTION - HYPOTHESES

INTRODUCTION - HYPOTHESES COURS DE RDM PAGE 1 SUR 12 INTRODUCTION - HYPOTHESES Gravure montrant l essai d une poutre en flexion COURS DE RDM PAGE 2 SUR 12 (Extrait de «Discorsi e dimostrazioni mathematiche» de Galilée) COURS DE

Plus en détail