LE PARCOURS EDUCATIF DE SANTE ET LES CPS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PARCOURS EDUCATIF DE SANTE ET LES CPS"

Transcription

1 LE PARCOURS EDUCATIF DE SANTE ET LES CPS

2 RAPPEL LEGISLATIF En référence à la loi n du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école qui stipule que les actions de promotion de la santé font partie des missions de l école La promotion de la santé participe à la bonne acquisition des apprentissages, elle permet la réduction des inégalités scolaires. Le service public prépare les élèves à vivre en société et à devenir des citoyens responsables et libres, conscients des principes et règles qui fondent la démocratie.

3 DEFINITION du PES Le parcours éducatif de santé désigne un ensemble de contenus cohérents et progressifs d enseignements, non exclusivement disciplinaires, et de pratiques éducatives, scolaires et extra scolaires autour d un même thème (il reconnaît les compétences acquises en dehors du milieu scolaire) qui permet à l élève de construire progressivement des compétences. Il s inscrit de la maternelle à la terminale, est en lien avec les besoins des élèves avec les ressources disponibles S articule avec les enseignements du socle commun de compétence et de culture avec les EPI en collège (enseignement pratique interdisciplinaire) Est l affaire de tous : équipes enseignantes, éducative, professionnels de santé, gestionnaire, élèves, parents

4 Le PES se structure en 3 axes : L éducation à la santé La prévention La protection Le but étant de développer à l école une politique de promotion de la santé : La promotion de la santé est donc «un processus» qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d améliorer celle ci! (OMS Ottawa 1986)

5 AXE 1 L EDUCATION A LA SANTE Elle met en œuvre une démarche qui implique les élèves en leur fournissant des éléments de réflexion et d information pour renforcer leur capacité et leur autonomie à prendre les *décisions éclairées qu ils jugeront favorables à leur santé : l hygiène de vie, addiction, repérer le harcèlement, prévention des jeux dangereux * L élève gardera son libre arbitre, il assumera «librement»ses choix!.

6 L EDUCATION A LA SANTE Mais on sait que l information ne suffit pas, il sera important de : Développer une approche globale par un travail sur les représentations de la santé, les alternatives aux comportements à risques et la résolution de problèmes Développer des compétences individuelles pour apprendre à «faire face» : les compétences psychosociales

7 Les CPS Les CPS (OMS 1986) : capacité d une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. Aptitude d une personne à maintenir un état de bien être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture, son environnement. Les CPS ont une valeur transculturelle, c est à dire qu elles ont été validé dans toutes les sociétés qui les ont expérimentées

8 Il en existe 10, elles sont présentées en couple : 1. Avoir conscience de soi / avoir de l empathie pour les autres 2. Savoir communiquer efficacement / être habile dans les relations interpersonnelles 3. Avoir une pensé créatrice / avoir une pensée critique 4. Savoir résoudre des problèmes / savoir prendre des décisions 5. Savoir gérer son stress / savoir gérer ses émotions

9 LES CPS.. Permettent une approche transversale du parcours éducatif de santé, dans tous les temps scolaires en classe et hors classe. (FOLIO sur EDUSCOL)

10 Elle est centrée sur une ou plusieurs problématiques de santé prioritaires ayant des dimensions éducatives et sociales : Protection de l enfance Alimentation et activité physique conduites addictives Hygiène de vie Education à la sexualité Jeux dangereux, Harcèlement AXE 2 LA PREVENTION APS (apprendre à porter secours)

11 En lien avec les instances académiques (cellule de pilotage), les instances régionales de santé (ARS) la préfecture qui déterminent les priorités du territoire. Dans le cadre des CESC en y associant les familles. Et en rendant l élève «acteur de son parcours»

12 Axe 3 LA PROTECTION le PES intègre : Les visites médicales et de dépistage, les consultations systématiques et/ou à la demande, le suivi infirmier, l accompagnement social, les dispositifs locaux de prise en charge des jeunes enfants et adolescents (réseau dys, PMI, psychiatrie) Les démarches visant à créer un climat d établissement favorable à la santé et au bien être de tous L amélioration de l environnement : la restauration scolaire, l ergonomie, sécurité et entretien des locaux, des sanitaires, en lien avec les collectivités territoriales (notion de climat scolaire)

13 CONCLUSION Le parcours éducatif de santé constitue l outil pivot de la promotion de la santé. Il a pour but de permettre l émancipation de l élève, l apprentissage de la liberté basé sur l autonomie. L élève s inscrira dans un cercle vertueux de «l estime de soi» qui nous le savons bien renforce les capacités d apprentissage.

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1 PRESENTATION DE LA CIPCA MILDECA- colloque INSERM 1 LA CIPCA A ÉTÉ MISE EN PLACE DANS LE CADRE DU PLAN GOUVERNEMENTAL 2013-2017 Pour que la prévention devienne une priorité des politiques de lutte contre

Plus en détail

FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DES PERSONNELS D EDUCATION A LA PREVENTION DES VIOLENCES ET A LA RESOLUTION NON-VIOLENTE DES CONFLITS

FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DES PERSONNELS D EDUCATION A LA PREVENTION DES VIOLENCES ET A LA RESOLUTION NON-VIOLENTE DES CONFLITS ET DE LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DES PERSONNELS D EDUCATION A LA PREVENTION DES VIOLENCES ET A LA RESOLUTION NON-VIOLENTE DES CONFLITS PROPOSITION DES

Plus en détail

Contacts presse ARS du Limousin : Laurence Dominge Directrice de la communication - 05 55 41 83 02 laurence.dominge@ars.sante.fr Marie-Claude Savoye

Contacts presse ARS du Limousin : Laurence Dominge Directrice de la communication - 05 55 41 83 02 laurence.dominge@ars.sante.fr Marie-Claude Savoye Contacts presse ARS du Limousin : Laurence Dominge Directrice de la communication - 05 55 41 83 02 laurence.dominge@ars.sante.fr Marie-Claude Savoye Chargée de communication - s 05 55 11 54 61 marie-claude.savoye@ars.sante.fr

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Projet d Etablissement 2013-2016

Projet d Etablissement 2013-2016 Projet d Etablissement 2013-2016 L organisation pédagogique d un établissement scolaire doit être conçue en fonction d un projet d établissement. Le dernier projet (2007-2010) est arrivé à son terme. Le

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

ANNEXE I CONDUITE D UN PROJET : CADRE THEORIQUE ET OUTILS PRATIQUES

ANNEXE I CONDUITE D UN PROJET : CADRE THEORIQUE ET OUTILS PRATIQUES ANNEXE I CONDUITE D UN PROJET : CADRE THEORIQUE ET OUTILS PRATIQUES Mener à bien un projet en prévention/éducation pour la santé nécessite d identifier et d ordonnancer un certain nombre d étapes. Avec

Plus en détail

Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône

Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône Structure juridique porteuse : C.C.A.S. Périmètre : La Commune Budget global (indicatif) : 83669 euros Autres dispositifs locaux (éducation)

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Introduction de Monsieur Le Recteur

Introduction de Monsieur Le Recteur Introduction de Monsieur Le Recteur Faire progresser l Ecole vers plus de justice pour tous, d exigence pour chacun et d inclusion nécessite un accompagnement renforcé des équipes et des acteurs de l académie.

Plus en détail

Politique académique de la formation des personnels : Cahier des charges «cadre» 2015-2018

Politique académique de la formation des personnels : Cahier des charges «cadre» 2015-2018 Faire progresser l Ecole vers plus de justice pour tous, d exigence pour chacun et d inclusion en faisant vivre les valeurs de la République nécessite un accompagnement renforcé des équipes et des acteurs

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION CENTRALE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL (CCHSCT) DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT

RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION CENTRALE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL (CCHSCT) DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION CENTRALE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL (CCHSCT) DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT RELATIVES A LA REALISATION, DANS TOUS LES SERVICES,

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Vous accompagner dans votre projet Contexte Pourquoi s intéresser aux Risques PsychoSociaux (RPS) et au bien être (bien vivre) au travail à

Plus en détail

Charte de partenariat «Du sport dès l'école»

Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Etablie entre les soussignés Monsieur Denis Toupry Directeur Académique des services de l Education nationale ou son représentant Monsieur David Thiberge Maire

Plus en détail

Nom de la session / l atelier. École 21. Philippe Lorenzo Ireps Picardie. Votre logo

Nom de la session / l atelier. École 21. Philippe Lorenzo Ireps Picardie. Votre logo Nom de la session / l atelier École 21 Philippe Lorenzo Ireps Picardie Votre logo École 21 : Principe Développer dans l école et son environnement des actions faisant appel à la fois et en même temps à

Plus en détail

Présentation de l Union

Présentation de l Union Présentation de l Union Mutualité Fonction Publique Mise àjour : Novembre 2011 MFP Pôle Communication novembre 2011 L Union mutualiste du secteur public 2 L Union mutualiste du secteur public «MFP : le

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe Table des matières Remerciements 5 Préface 7 Table des sigles et des principales abréviations 9 Programme du concours externe 13 Partie I. Les épreuves du concours externe Chapitre 1 Maîtrise des savoirs

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble

Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon. Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Inspection de l Education Nationale Circonscription de Chinon Celui dont on a besoin Qui nous rassemble Qui nous ressemble Sommaire Introduction I. Projet, enjeu de réussite II. Problématique 1. Un outil

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Sommaire Contexte de création Voie générale et technologique ou voie

Plus en détail

Dossier de. Claude MACENO communication@ @ac-martinique.fr. Dossier de presse. 1 sur 7

Dossier de. Claude MACENO communication@ @ac-martinique.fr. Dossier de presse. 1 sur 7 Jeudi 5 novembre 2015 Mobilisation contre le harcèlement à l école Dossier de presse Dossier de presse académique complémentaire au dossier de presse national Contacts réservés à la presse : Nathalie CHAMPLONG

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

ADAPEI DU VAR. Les obligations des professionnels - Responsabilité des salariés - Responsabilité de la direction. Dispositions légales de protection

ADAPEI DU VAR. Les obligations des professionnels - Responsabilité des salariés - Responsabilité de la direction. Dispositions légales de protection ADAPEI DU VAR Définition PREVENTION ET TRAITEMENT DE LA MALTRAITANCE EN ETABLISSEMENT ****** Les obligations des professionnels - Responsabilité des salariés - Responsabilité de la direction Dispositions

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur d école doit être en mesure d assurer des missions de trois ordres : missions pédagogiques, missions administratives, missions sociales.

Plus en détail

Projet d établissement Collège Eugène BELGRAND 10130 Ervy-Le_Châtel

Projet d établissement Collège Eugène BELGRAND 10130 Ervy-Le_Châtel Projet d établissement Collège Eugène BELGRAND 10130 Ervy-Le_Châtel Présentation. Axe 1 : Les élèves, leur scolarité (Axe 2 du projet académique) : Garantir une réussite scolaire pour tous, Prendre en

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

être porteur d un diplôme de l enseignement supérieur de type court d Assistant Social ; satisfaire aux épreuves mentionnées ci-après :

être porteur d un diplôme de l enseignement supérieur de type court d Assistant Social ; satisfaire aux épreuves mentionnées ci-après : ASSISTANT SOCIAL être porteur d un diplôme de l enseignement supérieur de type court d Assistant Social ; - 2 Rédaction d un rapport sur une problématique sociale d intérêt communal N.B. En ce qui concerne

Plus en détail

Diagnostics RePèreS. WellScan ID RePèreS Orientation ID RePèreS Action. Présentation générale. Finalités. Livrables. Page 1

Diagnostics RePèreS. WellScan ID RePèreS Orientation ID RePèreS Action. Présentation générale. Finalités. Livrables. Page 1 Diagnostics RePèreS WellScan Présentation générale Finalités Livrables Baromètre du stress en ligne A l échelle individuelle, il est destiné à : mieux comprendre son état de stress prendre conscience de

Plus en détail

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg Pour une approche globale de la santé au sein des territoires Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg SIGNORINI Elodie Chargée

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011. Administratifs. Laboratoire. Sociaux

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011. Administratifs. Laboratoire. Sociaux PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011 P E R S O N N E L S Administratifs Laboratoire Sociaux Techniques Santé Informations générales..3 4 Modalités d inscription...5 Personnel d intendance.6

Plus en détail

Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG)

Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG) Filière d études sanctionnée par un diplôme pour les enseignant-e-s de culture générale exerçant dans les écoles professionnelles (DCG) Description des modules Modules Module 1 Identifier le contexte de

Plus en détail

Points de repères pour l élaboration du diagnostic d établissement

Points de repères pour l élaboration du diagnostic d établissement DOCUMENT D AIDE Points de repères pour l élaboration du diagnostic d établissement. Collège Circulaire n 2001-263 du 27 septembre 2001 relative à l évaluation des personnels de direction (extraits) I -

Plus en détail

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU MEDECIN DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006) NB : Ne pas oublier la médecine statutaire dans la

Plus en détail

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A)

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A) 14 Ressources Humaines Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de permettre l'atteinte des objectifs de l'entreprise par la mobilisation des ressources et des compétences nécessaires,

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ECOLE

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ECOLE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES S PROFESSIONNELS EN ECOLE (ARTICLE R 4121-1 DU CODE DU ET DECRET 82-453 DU 28 MAI 1982 MODIFIE LE DECRET 2011-774 DU 28 JUIN 2011 RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves (atelier animé par l académie de Besançon) Le fil conducteur

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne»

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» B. Rougier - IEN SBSSA académie de Versailles - Janvier 2011 Sommaire Contexte de création Voie générale et technologique ou

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Intervention Atelier 3 : De la sécurité publique à la tranquillité publique : vers une évolution des politiques de prévention et de lutte contre la délinquance Objectifs

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Personnels. 1 sur 5 20/03/2007 09:53 PRIORITÉS ET ACTIONS DÉVELOPPEMENT DES ACTIONS

Personnels. 1 sur 5 20/03/2007 09:53 PRIORITÉS ET ACTIONS DÉVELOPPEMENT DES ACTIONS 1 sur 5 20/03/2007 09:53 accueil bulletin officiel [B.O.] n 43 du 23 novembre 2006 - sommaire MENH0602761X Personnels COMITÉ CENTRAL D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ Programme annuel de prévention 2006-2007 (enseignement

Plus en détail

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles Dossier de presse Lancement des schémas territoriaux des services aux familles 7 février 2014 Contact presse francois.coen@famille.gouv.fr 1. UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT Le gouvernement a annoncé en

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Préparation au concours d aide-soignant

Préparation au concours d aide-soignant Préparation au concours d aide-soignant Le métier Il contribue à une prise en charge globale des personnes en liaison avec les autres intervenants au sein d une équipe pluridisciplinaire, en milieu hospitalier

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe terminale de la série ST2S Sciences et techniques sanitaires et sociales Ces documents peuvent être utilisés et modifiés

Plus en détail

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 Dossier de Presse Vendredi 31 août 2012 Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 RENTREE 2012 85 623 élèves attendus pour les premier et second degrés, (soit 3 637 de plus

Plus en détail

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Mercredi 16 septembre 2015 SEGPA du Collège Clemenceau actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Réunion de rentrée des DACS Intervention de Mme MEILLER Inspecteur référente académique SEGPA

Plus en détail

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude Nous, chefs d entreprise, sommes responsables de la santé et de la sécurité de nos salariés dans nos entreprises. Depuis plusieurs années, une

Plus en détail

Contribution de l UNICEF France

Contribution de l UNICEF France Contribution de l UNICEF France Septembre 2012 I La France et la Convention internationale des droits de l enfant 1. La Convention internationale des droits de l enfant 2. Les droits de l enfant et l éducation

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCÈS AU GRADE D EDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES PRINCIPAL DE 1ère CLASSE PAR AVANCEMENT DE GRADE

EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCÈS AU GRADE D EDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES PRINCIPAL DE 1ère CLASSE PAR AVANCEMENT DE GRADE Service Interrégional des Concours Filière sportive EXAMEN PROFESSIONNEL D ACCÈS AU GRADE D EDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES PRINCIPAL DE 1ère CLASSE PAR AVANCEMENT DE GRADE Cette

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATEGIQUES

ORIENTATIONS STRATEGIQUES MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels ingénieurs, administratifs, techniques,

Plus en détail

Administratifs. Laboratoire. Sociaux

Administratifs. Laboratoire. Sociaux PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2011 2012 P E R S O N N E L S Administratifs Laboratoire Sociaux Techniques Santé Informations générales..3 4 Modalités d inscription...5 Personnel d intendance.6

Plus en détail

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations Formations et ACCOMPAGNEMENT 2015-2016 http://fr.iofc.org/projets/education/formations Notre démarche Fondé en 2005, le programme Education à la Paix s inscrivait dans la «Décennie internationale de promotion

Plus en détail

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie Licence Psychologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Sciences humaines et sociales Mention Psychologie Conditions d accès Être titulaire d un baccalauréat Pour tout autre diplôme : admission

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

CONTENTIEUX ADMINISTRATIF

CONTENTIEUX ADMINISTRATIF TECHNIQUES JURIDIQUES CONTENTIEUX ADMINISTRATIF Dates : 21 22 septembre 2015 Lieu : AMIENS Xavier FURON, responsable des affaires juridiques et règlementaires de l Université de Lille 1. Etre en capacité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école

Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école Suggestions de pistes pédagogiques pour une éducation financière à l école La FSMA (l Autorité des services et marchés financiers) est un organisme public autonome. Parmi les missions qui lui ont été confiées

Plus en détail

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes Questionnaire Université du Luxembourg, Version novembre 2013 Ulla Peters, Julia A. Jäger, Danielle Lellinger sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSEVAULX EN VELIN Document 6 : Demijournée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Synthèse des échanges sur la mise en œuvre des leviers

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale SYNTHÈSE 2/12 INTRODUCTION Le programme régional d accès à la prévention et aux soins (PRAPS) est un programme destiné à tous les professionnels concernés par l accès à la prévention et aux soins ainsi

Plus en détail

Définition 6.1 : Compétences (1/2)

Définition 6.1 : Compétences (1/2) Définition 6.1 : Compétences (1/2) «Caractéristique positive d'un individu témoignant de sa capacité à accomplir certaines tâches. Les compétences sont d'une très grande diversité. ( ) Certaines compétences

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges IMPACTS DE LA MUTUALISATION SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL L accompagnement des

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Leader des services énergétiques

Leader des services énergétiques Introduction Leader des services énergétiques Activités Réseaux de chaleur et de froid Services thermiques & prestations multitechniques Utilités industrielles Gestion globale de bâtiments Maintenance

Plus en détail

I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES. 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental

I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES. 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental II FONCTIONS DES INFIRMIERS DANS LES ECOLES ET LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES 1 Accueillir et

Plus en détail

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions

Une liste des priorités de services. Un phasage pluriannuel des actions Jeudi 11 septembre 2008 FREHEL Kévin GABOREAU Mélina GENELOT Emilie LACLERGUE Alexia TOURNIS Sophie XIAO Peng Présenter: Pour: Une stratégie Une liste des priorités de services Un phasage pluriannuel des

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Évaluation des élèves du CP à la 3 e

Évaluation des élèves du CP à la 3 e Évaluation des élèves du CP à la 3 e Un livret scolaire plus simple, un brevet plus complet Dossier de presse Mercredi 30 septembre 2015 1 Table des matières Le nouveau livret scolaire 4 Aujourd hui,

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

La Protection de l enfance

La Protection de l enfance La Protection de l enfance Sommaire 1. Une vision globale de la protection de l enfance et de la pluralité de ses objectifs Définition donnée par la loi du 5 mars 2007 La philosophie de la loi du 5 mars

Plus en détail