PARLEMENT WALLON SESSION NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT WALLON SESSION 2008-2009 21 NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET"

Transcription

1 4-V b c d (28-29) N 1 Annexe 1 4-V b c d (28-29) N 1 Annexe 1 PARLEMENT WALLON SESSON NOVEMBRE 28 PROJET DE DÉCRET contenant le budget général des dépenses de la Région wallonne pour l année budgétaire 29 PROGRAMME JUSTFCATF * afférent aux compétences du Ministre-Président du Gouvernement wallon * Voir Doc. 4-V b c d (28-29) N o 1. site internet :

2 TABLE DES MATÈRES Pages. NTRODUCTON RECETTES Dispositif des recettes Tableau des recettes DÉPENSES Dispositif des dépenses Liste des programmes Tableau des dépenses V. SECTON PARTCULÈRE V. ENTREPRSES RÉGONALES, SERVCES À GESTON SÉPARÉE ET ORGANSMES D NTÉRÊT PUBLCS CATÉGORE A... 85

3 . NTRODUCTON 1. Dotation au Parlement wallon (1.) Le montant de la dotation du parlement pour l année 29 s élève à milliers d, soit une majoration correspondant à l inflation estimée +1% par rapport à la dotation 28 initiale. 2. Dotation au service du médiateur de la Région wallonne (1.1) Le montant prévu en 29 pour l nstitution du médiateur de la Région wallonne s élève à milliers d, tant en MA qu en MP, soit une majoration correspondant à l inflation estimée par rapport à la dotation 28 initiale. 3. Dépenses de Cabinet (2.1) Les dépenses de Cabinet s élèvent à un montant total de milliers d tant en MA qu en MP. Elles ont été calculées sur base d un coût, par collaborateur, de 53. indexé. 4. Conseil Economique et social de la Région wallonne (9.1) Le montant total sur le programme 9.1 s élève à milliers d. Le montant prévu en 29 pour le Conseil Economique et social de la Région wallonne s élève, pour sa part, à milliers d, tant en MA qu en MP, soit une majoration correspondant à l inflation estimée +1% par rapport à la dotation 28 initiale. 5. Service d assistance en matière administrative et pécuniaire des cabinets (9.3) Le montant prévu pour le SePAC en 29 s élève à milliers d tant en MA qu en MP. Ce budget présente une croissance limitée à 51 milliers d (+2,89%). 6. Commissariat wallon EAS WAL(9.4) Les crédits 29 initiaux pour le fonctionnement du Commissariat s élèvent à milliers d en moyens d action et à 2.75 milliers d en moyens de paiement contre 3.17 milliers d en MA et 3.6 milliers d en MP inscrits au budget 28 initial. 7. Cellule d appui pour le plan stratégique n 1 «Création d activités» (9.5) La décision du GW d intégrer la cellule au secrétariat général implique le transfert de ce budget vers le Ministre de la fonction publique, les budgets ne sont donc repris que pour mémoire. 8. Secrétariat du Gouvernement wallon (9.6) Conformément à la décision du Gouvernement wallon du 8 juin 25, les crédits dédicacés au Secrétariat du Gouvernement ont été repris dans un programme spécifique. ls s élèvent pour le budget initial 29 à 1.34 milliers d en MA et MP, soit une croissance de 1,57% par rapport au budget Collaborateurs des Ministres sortis de charge (9.7) Conformément à la décision du Gouvernement wallon du 8 juin 25, les crédits dédicacés aux collaborateurs des Ministres sortis de charge ont été repris dans un programme spécifique. ls s élèvent pour le budget initial 29 à 725 milliers d en MA et MP pour milliers d en MA et MP en 28. 3

4 1. Evaluation, prospective et statistique WEPS (9.11) Le montant prévu en 29 pour l WEPS s élève à milliers d, tant en MA qu en MP. L augmentation constatée résulte de l application du Contrat de gestion de l nstitut. 11. Secrétariat général (1.2) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Les crédits afférents au Secrétariat général s élèvent à 645 milliers d en moyens d action et moyens de paiement, soit une augmentation de 3,3% par rapport à 28. Ce programme reprend également une nouvelle provision de 5 millions d euros pour les mesures du Plan Environnement-Emploi, qui devrait faire partie du plan global de lutte contre la crise économique, concerté entre l Etat fédéral et les entités fédérées. 12. Service de la Présidence, Secrétariat du Gouvernement Chancellerie (1.3) Pour l ensemble du programme 1.3, les moyens d action et les moyens de paiement s élèvent à milliers d (hors crédits variables). Relevons, à l intérieur de ce programme, les éléments suivants : a) Loterie Nationale : Conformément à l arrêté royal du 28 juillet 28 relatif à la répartition provisoire des subsides de l exercice 28, le montant du crédit variable alimenté par les recettes de la Loterie Nationale s élève à 4.87 milliers d comme en 28 (19,85% de l enveloppe francophone). b) Habitat permanent : Afin de permettre la mise en œuvre du plan Habitat permanent, les deux allocations de base pour les subventions aux institutions et associations publiques et privées chargées de la concertation locale ont été alimentées à même hauteur qu à l initial 28 à 189 milliers d. Le montant nécessaire pour la quote-part du Ministre-Président dans la convention cadre relative à la poursuite de l action pilote intégrée campings (APC) en Ourthe-Amblève reste inchangée à 3 milliers d. c) Compétence Armes : Afin de disposer d une meilleure connaissance en matière d octroi de licences d exportation, d importation et de transit d armes, une cellule de veille est chargée de suivre l évolution de ces matières afin d en informer les autorités publiques wallonnes. Les crédits y afférents se montent à 275 milliers d, tant en MA qu en MP. 13. Coordination des dossiers relatifs aux fonds structurels européens (1.4) Le montant sollicité pour le programme 1.4 s élève à milliers d en MA et milliers d en MP, contre 1.99 milliers d en MA et milliers d en MP en 28. Cette diminution s expliquant, en partie, par la fin des travaux de sélection des projets de la nouvelle programmation. 14. Communication (1.6) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Le total des crédits se monte à 913 milliers d tant en MA qu en MP, en augmentation de 55 milliers d pour des actions de communications internes sur la fusion des deux ministères régionaux. 15. Affaires Juridiques (11.6) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Le total des crédits se monte à 17 milliers d tant en MA qu en MP, comme à l initial 28. 4

5 16. Gestion informatique du SPW (12.21) Ce programme est issu de la fusion des deux ministères et regroupe les anciens programmes de l informatique administrative affectés au MRW et au MET. Le montant des crédits s élève à milliers d en MA et milliers d en MP contre milliers d en MA et à milliers d en MP en 28. La majoration des MA et des MP est liée à quelques gros projets tels que la migration vers un nouvel operating system, à des supports techniques anciennement financés par transferts budgétaires ainsi qu à la réduction de l encours pour ce qui concerne les MP. 17. Gestion mmobilière et Bâtiments et mplantations mmobilières (12.23 et 12.31) Au total des deux programmes, les MA passent de 69.7 milliers d en 28 à 7.64 milliers d en 29 tandis que les MP passent de milliers d en 28 à milliers d. Ces augmentations résultent essentiellement de l augmentation des dépenses de fonctionnement, des charges, des loyers et de l entretien. 18. Cofinancements européens du Ministre-Président (3.1) L ancienne programmation des fonds structurels européens touche à sa fin, et avec celle-ci le programme des crédits budgétaires y afférents. Celui-ci est donc ramené milliers d tant en MA qu en MP. 19. Fonds d impulsion économique et rural (31.1) Les montants prévus au programme 31.1 concernent les Actions prioritaires pour l Avenir wallon et se montent à milliers d en MA et milliers d en MP. Le fonds permettra de financer : les majorations d aides relatives aux lois d expansion économique à concurrence de 12. milliers d en MA et 7.2 milliers d en MP ; et les halls relais à concurrence de 7.19 milliers d en MA et milliers d en MP. 2. Cofinancements européens nouvelle programmation (32.1) Le montant prévu au programme 32.1 s élève à 38. milliers d en MA et à 1.13 milliers d en MP. 5

6 . RECETTES.1. DSPOSTF DES RECETTES POUR MEMORE.2. TABLEAU DES RECETTES Moyens budgétaires Tit. Sect. D.O. Art. F G S En milliers EUR Recettes courantes découlant de la gestion du patrimoine régional G Produit d études et vente de publications dans le domaine des statistiques G Fonds budgétaire en matière de Loterie (recettes affectées au Fonds budgétaire en matière de Loterie : AB 1.1, programme 3, division 1) G (Nouveau) Recette provenant de la Communauté française au titre de sa participation au suivi du Plan Stratégique Transversal 2 "Développement du capital humain, des connaissances et du savoirfaire" Produit de la vente d immeubles découlant de la gestion immobilière des Bâtiments et des mplantations G Produit de la vente d autres biens patrimoniaux MRW G 944 TOTAL Légende : Titre : =recettes courantes; =recettes de capital; =recettes d emprunts Sect. : =recettes fiscales ; =recettes générales ; =recettes spécifiques Article : codification SEC (2erSEC,n d ordre, 3et4SEC) F.G.S. : recettes fiscales, générales et/ou spécifiques : recettes imputées aux exercices de références 29 : crédits évalués COMMENTARE PAR ARTCLE Art Recettes courantes découlant de la gestion du patrimoine régional Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de la gestion du patrimoine régional. Perception de trésorerie : non réglementée. 6

7 Art Produit d études et vente de publications dans le domaine des statistiques Base légale, décrétale ou réglementaire: décret créant le Service des Études et de la Statistique du Ministère de la Région wallonne (MB du 5 mai 1991). Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de la vente de publications dudit service. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Fonds budgétaire en matière de Loterie (recettes affectées au Fonds budgétaire en matière de Loterie : AB 1.1, programme 3, division 1) Base légale, décrétale ou réglementaire: décret créant le Fonds budgétaire en matière de Loterie nationale, voté le 8 novembre 22, publié au Moniteur belge le 15 novembre 22. Montant du crédit évalué : 487 millier(s) EUR L A.B. est destinée à accueillir les fonds «Loterie nationale» rétrocédés par la Communauté française suite à l application de l article 62bis de la loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et Régions. Le montant inscrit correspond à 19,85% du montant prévu dans l AR du 28 juillet 28 déterminant le plan de répartition provisoire des subsides de l exercice 28 de la Loterie Nationale. Perception de trésorerie : non réglementée. Art (Nouveau) Recette provenant de la Communauté française au titre de sa participation au suivi du Plan Stratégique Transversal 2 "Développement du capital humain, des connaissances et du savoir-faire" Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit évalué : 125 millier(s) EUR Suite à la décision des Gouvernements de la Région wallonne et de la Communauté française, la cellule d appui pour le plan stratégique 1 «Création d activité» est dorénavant en charge du suivi du PST2. Cette recette de 125. provient de la Communauté française pour le recrutement de deux agents chargés du suivi du PST 2. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Produit de la vente d immeubles découlant de la gestion immobilière des Bâtiments et des mplantations MRW Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte à la vente de biens immobiliers. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Produit de la vente d autres biens patrimoniaux MRW Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de biens patrimoniaux de la Région, autres que des immeubles. Perception de trésorerie : non réglementée. 7

8 . DÉPENSES..1.DSPOSTF DES DEPENSES. CHAPTRE 1 er : Dispositions générales. Article 6 Les membres du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la réalisation de politiques informatiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles vers les allocations de base «nformatique spécifique» des programmes fonctionnels des divisions organiques. Article 9 Les membres du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la réalisation de politiques informatiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles vers les allocations de base 12.3, 12.11, 12.12, 12.13, 12.14, 12.15, 12.16, 12.17, 12.18, 12.19, 12.2 et du programme 21, division organique 12. Justificatif Cette disposition vise à permettre aux membres du Gouvernement de procéder, au départ de leurs programmes, au transfert des crédits nécessaires à la mise en œuvre, au niveau informatique, de politiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles relatives à leurs propres compétences. Article 1 Le Gouvernement wallon est autorisé à réaliser des transferts de crédit des programmes 1 à 9 de la division organique 2 vers l'allocation de base 11.4, du programme 3, division organique 9 Justificatif Afin de permettre au comptable ordinaire désigné au Service permanent d Assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets de liquider les factures afférentes à la délivrance des titres-repas dont bénéficient les membres du personnel des Cabinets ministériels, il est nécessaire que lui soient octroyées des avances de fonds imputables aux allocations de base 11.4 des programmes 1 à 9 de la division organique 2 et du programme 3 de la division organique 9 du budget des dépenses. Ceci nécessite l insertion d un cavalier budgétaire autorisant chaque Cabinet à alimenter le compte du comptable. Article 11 Les membres du Gouvernement Wallon sont habilités à réaliser des transferts entre les programmes 1 à 9 de la division organique 2. Justificatif : L article vise à permettre les transferts budgétaires entre les crédits de fonctionnement des cabinets, rendu nécessaire par des transferts de personnel. Article 12 Les membres concernés du Gouvernement wallon sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la mise en œuvre du programme Évaluation, Prospective et Statistique vers le programme 11 de la division organique 9. Justificatif Afin de permettre la prise en charge des études sectorielles qui seront confiées à l nstitut wallon de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique à la demande des différents membres du Gouvernement. 8

9 Article 13 Le Ministre-Président du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont autorisés à transférer des crédits entre les programmes 23 et 31 de la division organique 12. Justificatif Afin de permettre les transferts entre les deux programmes complémentaires que sont la «Gestion mmobilière et Bâtiments» et l «mplantation mmobilière». Article 23 Les membres du Gouvernement wallon concernés et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des crédits entre les programmes de la Division organique 2 et le programme 3 de la division organique 9. Justificatif L éventualité des transferts proposés vise à permettre d adapter les crédits en fonction des dépenses à répartir entre les programmes visés. Article 24 Le Ministre-Président, le Ministre de l Agriculture et le Ministre du Budget sont autorisés à transférer entre les crédits du programme 2 de la Division organique 15, AB 72.1 et le Programme 31 de la Division organique 12, AB Justificatif Cet article permettra au Ministre de l Environnement de transférer sa quote-part de financement pour effectuer les travaux de rénovation de la ferme de l abbaye de Villers-la-Ville. Article 34 Les membres du Gouvernement wallon sont habilités à transférer entre les programmes les crédits nécessaires aux projets cofinancés par l Union européenne. Justificatif Article nécessaire pour permettre les transferts des provisions constituées pour les cofinancements et les allocations de base adéquates pour effectuer les dépenses Article 35 Le Gouvernement wallon est habilité à définir des règles d éligibilité de dépenses pour les projets cofinancés par le FEDER (hors régime d aide et hors investissements en crédits directs par la région wallonne) dans le cadre des programmes «convergence», «compétitivité régionale et emploi» et «coopération territoriale volet A» tels qu approuvés par le Gouvernement wallon et la Commission européenne. Justificatif Cet article se justifie par les décisions prises par le Gouvernement wallon le 19 octobre 26, portant sur la création d une cellule spécifique chargée des contrôles de 1 er niveau des projets cofinancés par les Fonds structurels (hors régime d aide), et le 27 juin 28, portant sur l adoption de règles d éligibilité communes pour les dépenses des projets cofinancés par le FEDER. Ces décisions ont été adoptées pour permettre le traitement des déclarations de créance dans des délais raisonnables (simplification administrative) et répondre au règlement de la Commission Européenne à propos de la nouvelle période de programmation sur les règles d éligibilité des dépenses. Article 36 Les membres du Gouvernement wallon concernés par les Actions prioritaires pour l Avenir wallon, le Ministre du Budget sont habilités à opérer les transferts de crédits, validés par le Comité ministériel compétent, entre les allocations de base identifiées par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre des Actions prioritaires pour l Avenir wallon. Justificatif 9

10 Cet article permet aux Comités ministériels qui examinent périodiquement l état d avancement budgétaire du Plan d Actions prioritaires pour la Wallonie de décider de modifier l affectation des crédits entre les allocations de base et les programmes qui sont identifiés par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Article 37 Les membres du Gouvernement wallon concernés par le Plan Environnement-Emploi, le Ministre du Budget sont habilités à opérer les transferts de crédits, entre les allocations de base identifiées par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Justificatif Cet article permet aux Comités ministériels qui examinent périodiquement l état d avancement budgétaire du Plan Environnement-Emploi de décider de modifier l affectation des crédits entre les allocations de base et les programmes qui sont identifiés par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Article 49 Dans les limites des allocations de base concernées, les subventions suivantes pourront être octroyées, en ce compris les interventions cofinancées par les fonds européens. Programme 9.4 : Commissariat wallon EAS-WAL: Subventions aux institutions et associations privées relatives à la mise en œuvre du plan d'action simplification administrative, e-gouvernement et lisibilité Subventions aux institutions et associations publiques relatives à la mise en œuvre du plan d'action simplification administrative, e-gouvernement et lisibilité Programme 9.9 : Relations extérieures : Actions de promotion des relations transfrontalières feder - subventions aux organismes privés Coopération transnationale et interrégionale Subventions aux organismes publics Actions de promotion des relations transfrontalières feder - subventions aux organismes publics Programme 1.2 : Secrétariat général : Subventions et indemnités. Subvention pour mener des actions de sensibilisation à la citoyenneté Programme 1.3 : Services de la Présidence et Chancellerie : Subvention en faveur d études et d actions d information ou de sensibilisation en matière de développement régional Subvention au GREOA Subvention en faveur des organisateurs locaux des Fêtes de Wallonie Subvention pour la gestion des vitrines de la Wallonie Subventions dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d Avenir pour la Wallonie, notamment pour l organisation d actions de partenariat avec des entreprises du secteur privé ou des A.S.B.L. Subventions en faveur d actions de promotion de la qualité totale Subventions en faveur d exercices locaux de prospective «CAW» Subvention à l asbl «Tour de la Région wallonne Organisation» Subvention aux institutions et associations privées chargées de la concertation locale - habitat permanent Subvention pour la création et le développement du site internet pour le réseau wallon de lutte contre la pauvreté Subventions a des operateurs prives ou publics spécialisés en vue de favoriser une meilleure connaissance des mécanismes d'importation, d'exportation et de transit d'armes Subvention à la RTBF pour la prise en charge d une partie des coûts inhérents à la Promotion de la Région wallonne. 1

11 Subvention en faveur de l'asbl Domaine Solvay - Château de La Hulpe Subvention en faveur d événements et d activités propices à la mise en valeur du Domaine de La Hulpe Subvention en faveur de l nstitut Jules Destrée pour des actions de promotion de l identité wallonne et de la gouvernance régionale Subvention en faveur de la Fondation Mons 215 Subventions dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d Avenir pour la Wallonie, notamment pour l organisation d actions de partenariat avec des organismes d intérêt public. Subvention aux institutions et associations publiques chargées de la concertation locale - habitat permanent. Subvention à la Communauté germanophone Fonds budgétaire en matière de Loterie Actions humanitaires aux autorités locales Programme 1.4 : Coordination des dossiers relatifs aux Fonds structurels Subvention en vue d assurer l assistance technique et la promotion via des organismes publics ou privés COFNANCEMENT PAR LE FEDER Subvention en vue d assurer l assistance technique et la promotion via des organismes publics ou privés COFNANCEMENT PAR LE FEOGA Programme : mplantation immobilière Subventions et indemnités au secteur autre que public. Subvention à l SSEP pour l étude de la gestion énergétique des bâtiments CHAPTRE 2 : Autorisations. Article 8 En vue de lui confier la gestion financière de certaines activités du SEPAC, le Gouvernement wallon est autorisé à y installer un comptable ordinaire, à désigner par le Ministre du Budget et justiciable de la Cour des Comptes. Ce comptable est autorisé à verser à la SA SODEXHO BASS BELGUM la quote-part personnelle des agents relative à l acquisition des chèques-repas qu il lui est confiée. Justificatif En sa séance du 21 septembre 2, le Gouvernement wallon a décidé de confier au Service permanent d Assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets la gestion des chèques-repas octroyés aux membres du personnel des Cabinets ministériels. Cette décision postule la désignation d un comptable ordinaire habilité à percevoir les quotes-parts individuelles des agents pour être ensuite versées à la société émettrice des titres-repas. l est par conséquent nécessaire d insérer un cavalier permettant ce type d opération. Article 86 Le Gouvernement wallon est autorisé à prendre des participations dans le capital de la société anonyme FER dans le cadre de la mise en œuvre du plan d investissements immobiliers «MAGELLAN». Justificatif Afin de permettre la prise en charge éventuelle par la Région wallonne d investissements, via une société immobilière, en faveur de la RTBF dans le cadre de son plan de redéploiement. 11

12 CHAPTRE 9 : Organismes d intérêt publics. Article 135 : Est approuvé le budget de l nstitut wallon d évaluation, de prospective et de statistique de l année 29 annexé au présent arrêté. Ce budget s'élève à euros pour les recettes et à euros pour les dépenses. Article 136 Le Ministre qui a l Evaluation, la Prospective et la Statistique dans ses attributions peut procéder à toute nouvelle ventilation des allocations de base inscrites au budget de l nstitut Wallon de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique, avec l accord du Ministre chargé du Budget. Justificatif Cette disposition vise à permettre à l nstitut de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique d octroyer des subventions tant au secteur privé qu au secteur public. Deux nouvelles allocations de base seront créées à cet effet par l nstitut de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique. 12

13 .2. LSTE DES PROGRAMMES. TABLEAU SYNTHETQUE D.O Libellé Prog. Libellé 1 Parlement wallon Dotation au Parlement wallon En milliers EUR. MA MP Dotation au Service du Médiateur de la Région wallonne Dépenses de Cabinet du Ministre-Président du Gouvernement wallon 1 Subsistance Service du Gouvernement wallon et organismes non rattachés aux divisions organiques 1 3 Conseil économique et social de la Région wallonne Service d assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets Commissariat wallon EAS-WAL Cellule d appui pour le plan stratégique 1 «création d activités» Secrétariat du Gouvernement wallon Collaborateurs des Ministres sortis de charge Relations extérieures nstitut Wallon de l'evaluation, de la Prospective et de la Statistique Secrétariat général 2 Secrétariat général Service de la Présidence et Chancellerie Coordination des dossiers relatifs aux Fonds structurels Communication Personnel et affaires générales 6 Affaires juridiques Budget, logistique et technologie de l'information et de la communication Gestion informatique de la Région wallonne Gestion immobilière et bâtiments mplantation immobilière Provisions interdépartementales pour la programmation 2-26 des cofinancements européens 1 Cofinancements européens du Ministre-Président Provision interdépartementale relative aux fonds d impulsion économique et rural 1 Fonds d impulsion économique et rural Provisions interdépartementales pour la programmation des cofinancements européens 1 Cofinancements européens

14 TOTAL HORS COFNANCEMENT EUROPEEN ET CREDT VARABLE Légende : D.O. : n de la division organique Libellé : dénomination de la division Prog. : n de programme Libellé : dénomination du programme MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 COFNANCEMENT EUROPEEN CREDT VARABLE TOTAL GENERAL

15 .3. TABLEAU DES DEPENSES DVSON ORGANQUE 1 PARLEMENT WALLON PROGRAMME : DOTATON AU PARLEMENT WALLON Moyens budgétaires Tit. D.O. Dotation au Parlement wallon 1 Prog. A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Dotation exceptionnelle pour élections régionales Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Parlement wallon. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Parlement wallon (cnd) (Code SEC : 1.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l'octroi de la dotation au Parlement wallon. Comme proposé par le bureau du Parlement wallon par son courrier du 24 octobre dernier, le montant est augmenté de 3,6% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dotation exceptionnelle pour élections régionales (cnd) (Code SEC : 1.2.) Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 8 août Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l'octroi d une dotation exceptionnelle, au Parlement wallon, destinée à couvrir diverses dépenses suite aux élections régionales. Liquidation trésorerie : non réglementée. 15

16 PROGRAMME 1 : DOTATON AU SERVCE DU MEDATEUR DE LA REGON WALLONNE Moyens budgétaires Tit. D.O Prog. A.B. CD. CV P Dotation au service du Médiateur de la Région wallonne R E En milliers EUR MA MP Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Service du Médiateur de la Région wallonne. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Service du Médiateur de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : 1.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: décret du 22 décembre 1994 portant création de l nstitution du Médiateur de la Région wallonne. Montant du crédit proposé : 1823 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l octroi d une dotation pour le fonctionnement du Service du Médiateur. L augmentation se monte à 2,7% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. 16

17 DVSON ORGANQUE 2 DEPENSES DE CABNET PROGRAMME 1 : SUBSSTANCE Moyens budgétaires Tit. D.O. Traitement et frais de représentation du Membre du 2 Gouvernement wallon Prog. 1 A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Traitements et indemnités du personnel du cabinet du Membre du Gouvernement wallon Remboursement des traitements ndemnités généralement quelconques au personnel Loyers des biens immobiliers pris en location par le cabinet, en ce compris les loyers et charges locatives, rétributions et indemnités dus à la Régie des Bâtiments, impôts grevant les bâtiments Frais de premier établissement du cabinet (travaux et fournitures pour l aménagement de nouveaux locaux, frais de déménagement, etc.) Frais de fonctionnement du cabinet Dépenses patrimoniales du cabinet Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Cabinet du Ministre-Président. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Traitement et frais de représentation du Membre du Gouvernement wallon (cnd) (Code SEC : 11.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 116 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir le traitement du Membre du Gouvernement wallon. Liquidation trésorerie : non réglementée. 17

18 A.B Traitements et indemnités du personnel du Cabinet du Membre du Gouvernement wallon (cnd) (Code SEC : 11.2.) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 3647 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les traitements et indemnités du personnel du Cabinet du Membre du Gouvernement wallon. Ce montant résulte du nombre d agent repris au cadre actualisé, multiplié par la norme par agent de 53. indexée. En date du 6 novembre 28, le personnel du cabinet se répartissait comme suit : 38 nommés, 24 détachés sans remboursement et 12 détachés avec remboursement, pour un total de 74 membres de cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Remboursement des traitements (cnd) (Code SEC : 11.3.) Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit proposé : Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B ndemnités généralement quelconques au personnel (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 155 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir à l octroi de chèques-repas à certains membres du personnel et le paiement des indemnités forfaitaires de frais de séjour. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Loyers des biens immobiliers pris en location par le cabinet, en ce compris les loyers et charges locatives, rétributions et indemnités dus à la Régie des Bâtiments, impôts grevant les bâtiments (cnd) (Code SEC : 12.6.) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 7 millier(s) EUR Ce crédit est destiné aux loyers et charges locatives des biens immobiliers pris en location par le Cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B FRAS DE PREMER ÉTABLSSEMENT DU CABNET (TRAVAUX ET FOURNTURES POUR L AMÉNAGEMENT DE NOUVEAUX LOCAUX, FRAS DE DÉMÉNAGEMENT, ETC.) (cnd) Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit proposé : Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à Liquidation trésorerie : non réglementée. 18

19 A.B Frais de fonctionnement du cabinet (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 713 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les dépenses de fonctionnement du Cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dépenses patrimoniales du cabinet (cnd) (Code SEC : 74.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 2 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les dépenses de capital du Cabinet, en particulier celles qui visent au renouvellement et à l extension du matériel informatique et bureautique et au remplacement de certains véhicules automobiles. Liquidation trésorerie : non réglementée. 19

20 DVSON ORGANQUE 9 SERVCES DU GOUVERNEMENT WALLON ET ORGANSMES NON RATTACHES AUX DVSONS ORGANQUES PROGRAMME 1 : CONSEL ECONOMQUE ET SOCAL DE LA REGON WALLONNE Moyens budgétaires Tit. D.O. Dotation au Conseil économique et social de la Région 9 wallonne Prog. 1 A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Dotation complémentaire aux organisations membres du bureau du CESRW Dotation en capital au Conseil économique et social de la Région wallonne Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Conseil économique et social de la Région wallonne. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Conseil économique et social de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire : décret constitutif du 25 mai 1983 modifiant, en ce qui concerne le CESRW, la loi cadre du 15 juillet 197 portant organisation de la planification et de la décentralisation économique et instaurant un CESRW. (MB du 2 mars 1984 et MB du 21 juillet 197). Montant du crédit proposé : 4218 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l octroi de la dotation à verser au CESRW. L augmentation des crédits se monte à 3,5% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dotation complémentaire aux organisations membres du bureau du Conseil économique et social de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire : décret constitutif du 25 mai 1983 modifiant, en ce qui concerne le CESRW, la loi cadre du 15 juillet 197 portant organisation de la planification et de la décentralisation économique et instaurant un CESRW. (MB du 2 mars 1984 et MB du 21 juillet 197). Montant du crédit proposé : 5 millier(s) EUR 2

DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES - SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE

DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES - SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE 01 Dépenses de personnel 04 1 11 01.01 01 05 01 Cnd Dépenses de toute nature en matière d'audit de la 61 fonction publique

Plus en détail

Compte général de l État pour 2008

Compte général de l État pour 2008 Compte général de l État pour 2008 166e Cahier de la Cour des comptes Complément 3 Compte de la Trésorerie Compte des variations du patrimoine Compte synthétique des opérations de l État COMPTE GÉNÉRAL

Plus en détail

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Les nouveautés APE en 2013 Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Préambule De nouvelles modifications vont entrer prochainement en vigueur. Sans changer fondamentalement le dispositif APE,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail. Fonds de l expérience professionnelle

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail. Fonds de l expérience professionnelle Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail Fonds de l expérience professionnelle Réservé à l administration Réf. du dossier : Date de réception

Plus en détail

Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine

Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine 167 e Cahier de la Cour des comptes Complément 2 Adopté le 10 juillet 2013 par l assemblée générale de la Cour

Plus en détail

OUTILS. pour la COMPTABILITE des PETITES asbl. Service d'aide à la Gestion Financière des Associations

OUTILS. pour la COMPTABILITE des PETITES asbl. Service d'aide à la Gestion Financière des Associations L'Associatif financier OUTILS pour la COMPTABILITE des PETITES asbl Service d'aide à la Gestion Financière des Associations BRUXELLES : AVENUE VOLTAIRE 135 1030 BRUXELLES TÉL : 02/242.64.30 FAX : 02/808.30.33

Plus en détail

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES Département des Etudes Juridiques DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 LE DIRECTEUR DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET 681 (2007-2008) N 2 681 (2007-2008) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET visant à instaurer un fonds budgétaire en matière de financement du Système intégré de gestion

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

Pouvoirs locaux. Cadastre des subsides

Pouvoirs locaux. Cadastre des subsides Pouvoirs locaux Cadastre des subsides Pouvoirs locaux Sommaire Pourquoi un cadastre des subsides? Que trouverez-vous sur ce site? Quels sont les renseignements disponibles pour chaque subside? Comment

Plus en détail

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis Spécificités wallonne ou bruxelloise 1. Contenu de l Accord Institutionnel 3 grands volets : 1.1. Renouveau politique

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 www.pwc.lu/hrs Flash News Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 24 mars 2015 Le 19 décembre dernier a été voté le premier volet des mesures retenues dans le

Plus en détail

COMPARAISONS INTERRÉGIONALE ET INTERCOMMUNAUTAIRE DES BUDGETS DE DÉPENSES 2006 DES ENTITÉS FÉDÉRÉES

COMPARAISONS INTERRÉGIONALE ET INTERCOMMUNAUTAIRE DES BUDGETS DE DÉPENSES 2006 DES ENTITÉS FÉDÉRÉES FUNDP The University of Namur Faculté des Sciences économiques, sociales et de gestion 8, Rempart de la Vierge 5000 Namur Belgium Tél. 081/ 72.48.53 Fax. 081/ 72.48.40 Working Papers Research Series No.

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 Abdellatif ZAGHNOUN Directeur Général des Impôts OEC, 22 janvier 2015 Contexte d élaboration de la LF 2015 Recommandations des Assises Nationales sur la

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLE DES MATIERES Page Regroupement économique des recettes sur base des réalisations 2007

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DU DOCUMENT DE PROGRAMMATION DU BUDGET OPERATIONNEL DE PROGRAMME (BOP)

NOTICE D UTILISATION DU DOCUMENT DE PROGRAMMATION DU BUDGET OPERATIONNEL DE PROGRAMME (BOP) NOTICE D UTILISATION DU DOCUMENT DE PROGRAMMATION DU BUDGET OPERATIONNEL DE PROGRAMME (BOP) Rappel des textes : - Articles 64, 66, 71, 104 et 105 du décret relatif à la gestion budgétaire et comptable

Plus en détail

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Document mis en distribution le 21 avril 2009 N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2009. PROJET

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 relative aux modalités d octroi des garanties accordées par la CGLLS Le conseil d'administration, Vu les articles

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET 266 (2014-2015) N 2 266 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l accord de coopération du 15 juillet 2014 entre l État fédéral, la Région

Plus en détail

Gouvernement Wallon Séance du 15 novembre 2012 Ordre du jour

Gouvernement Wallon Séance du 15 novembre 2012 Ordre du jour Gouvernement Wallon Séance du 15 novembre 2012 Ordre du jour 1. Comité de concertation Gouvernement fédéral - Gouvernements des Communautés et des Régions. 2. Relations avec le Parlement wallon. 3. Informatique

Plus en détail

Version 26 septembre 2009 (19h)

Version 26 septembre 2009 (19h) ACCORD SECTORIEL 2009-2010 Accord sectoriel 2009-2010. Champ d application : - les services publics fédéraux ; - les services publics fédéraux de programmation ; - le personnel civil du Ministère de la

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

FICHE n 4 Les éco-chèques

FICHE n 4 Les éco-chèques FICHE n 4 Les éco-chèques 1. Revendication Négocier la conversion des éco-chèques en salaire brut. 2. Législation a. En générale L accord interprofessionnel 2009-2010 instituait avec les éco-chèques un

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGT1/DAG/DGP/2010/1.

NOTE DE SERVICE DGT1/DAG/DGP/2010/1. SERVICE PUBLIC DE WALLONIE DGT1 Département des Affaires générales Direction de la Gestion pécuniaire Namur, le 1 er janvier 2010. NOTE DE SERVICE DGT1/DAG/DGP/2010/1. CIRCULAIRE RELATIVE AU REMBOURSEMENT

Plus en détail

1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider

1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider 1 Nom association : ------------------------------------ Discipline : ------------------------------- Page N Nous sommes là pour vous aider A ssociation Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE Adopté par le Bureau le 31 mai 2005 2005/A. 768 I. EXPOSÉ DU DOSSIER La Région wallonne et la Communauté

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales

Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales Article 1 : Ensemble de tâches Acerta (Sud) Secrétariat Social asbl», appelé ci-après «Acerta «se charge d effectuer les formalités ou tâches administratives

Plus en détail

[2014-11-07] L?ACCORD DE GOUVERNEMENT: LES DISPOSITIONS QUI VOUS IMPORTENT (2)

[2014-11-07] L?ACCORD DE GOUVERNEMENT: LES DISPOSITIONS QUI VOUS IMPORTENT (2) [2014-11-07] L?ACCORD DE GOUVERNEMENT: LES DISPOSITIONS QUI VOUS IMPORTENT (2) Par un circulaire précédent, nous vous avons informés sur quelques dispositions de l accord de gouvernement relatives à l

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 L instruction budgétaire et comptable M14 est appliquée aux collectivités locales depuis 1997 soit bientôt près de dix ans. Elle

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2013-2014 17 DÉCEMBRE 2013. 25 e CAHIER D OBSERVATIONS ADRESSÉ PAR LA COUR DES COMPTES AU PARLEMENT WALLON.

PARLEMENT WALLON SESSION 2013-2014 17 DÉCEMBRE 2013. 25 e CAHIER D OBSERVATIONS ADRESSÉ PAR LA COUR DES COMPTES AU PARLEMENT WALLON. 922 (2013-2014) N 1 922 (2013-20143) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2013-2014 17 DÉCEMBRE 2013 25 e CAHIER D OBSERVATIONS ADRESSÉ PAR LA COUR DES COMPTES AU PARLEMENT WALLON Fascicule I er 6 e session de

Plus en détail

Mise à jour : 02/07/2015

Mise à jour : 02/07/2015 Mise à jour : 02/07/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Indemnités pour frais de séjour

Plus en détail

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local?

Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Le 3 juillet 2014 Programme de stabilité 2015-2017 Quel impact sur l investissement local? Guy Gilbert * et Alain Guengant ** Les résultats qui suivent sont obtenus sous l hypothèse que les comportements

Plus en détail

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 LA LOI DE MODERNISATION DE LA REFERENCES Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique (Journal officiel du 6 février 2007)

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe supérieure affecté en service

Plus en détail

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE

O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE O5 CONSOLIDATION FINANCIÈRE 5.1. Subventions pour la sécurité sociale Le SPF Sécurité sociale prépare les engagements et la liquidation des subventions de l État pour la sécurité sociale. Nous communiquons

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)... PARC HOSINGEN 1 PARC HOSINGEN Sommaire Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...................................................................................

Plus en détail

SEANCE PUBLIQUE CONSEIL COMMUNAL DU 28 JANVIER 2009

SEANCE PUBLIQUE CONSEIL COMMUNAL DU 28 JANVIER 2009 CONSEIL COMMUNAL DU 28 JANVIER 2009 SEANCE PUBLIQUE 1. Situation de l administration et des affaires de la Commune Article L 1122 23 du code de la démocratie locale et de la décentralisation. 2. Budget

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014

L assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Thomas Rousseau 12 juin 2014 L assurance soins de santé en Belgique : une introduction Thomas Rousseau 12 juin 2014 Introduction L assurance maladie obligatoire L assurance soins de santé L assurance indemnités (maladie, accident,

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION MAIRIE DE COURNON D'AUVERGNE SERVICE TOURISME TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION Sommaire : Page 2 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Présentation de la taxe de séjour -qui est habilité

Plus en détail

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014

Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Mission Provisions Note d analyse de l exécution budgétaire 2014 Provisions - Dotation pour dépenses accidentelles destinée à faire face à des calamités et pour dépenses imprévisibles - Dotation pour mesures

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Lettre de demande de données pour l Annuaire des SFP 2014 RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Récapitulatif des modifications apportées au système de classification

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/16 - Traitement comptable des subsides, dons et legs, octroyés en espèces, dans le chef des grandes et très grandes associations et fondations bénéficiaires

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA)

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) Région Provence Alpes Côte d Azur Région Rhône-Alpes Axe 3 «Développer la résilience des territoires et des populations

Plus en détail

de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics»

de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics» Bilan de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics» Premier ministre SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE La participation des agents à la modernisation de

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE Juillet 2012 www.oc.gov.ma S O M M A I R E INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------3

Plus en détail

Orchestre national de Belgique et Théâtre royal de la monnaie Cycle du personnel

Orchestre national de Belgique et Théâtre royal de la monnaie Cycle du personnel Orchestre national de Belgique et Théâtre royal de la monnaie Cycle du personnel L Orchestre national de Belgique (ONB) et le Théâtre royal de la monnaie (TRM) poursuivent, au sein de l État fédéral, des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires.

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires. REGLEMENT INTERIEUR Ce règlement intérieur a pour objet de préciser et d adapter les règles de fonctionnement des statuts de DESIGNERS+, association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat Prof. dr. Marc Bourgeois (ULg Tax Institute) CESW Lundi 16 mars 2015 Plan 1. Le cadre institutionnel

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL RCP 2011

RAPPORT ANNUEL RCP 2011 RAPPORT ANNUEL RCP 2011 Remboursement du congé de paternité Caisse des Dépôts - Direction des retraites et de la solidarité rue du vergne - 33059 Bordeaux cedex 05 56 11 41 23 www.cdc.retraites.fr RETRAITES

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Au niveau des recettes :

Au niveau des recettes : Extrait du bulletin communal de décembre 2013 Au cours de sa séance du 23 octobre 2013, le conseil communal a examiné et approuvé à l unanimité la seconde modification budgétaire de l année. 1. Budget

Plus en détail

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF INTRODUCTION Un Etablissent Public Administratif est une personne morale de Droit Public, dotée de l autonomie

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

L examen des recettes lors du contrôle budgétaire d une collectivité territoriale en France. Séminaire Eurorai Alicante 23 avril 2010 1

L examen des recettes lors du contrôle budgétaire d une collectivité territoriale en France. Séminaire Eurorai Alicante 23 avril 2010 1 L examen des recettes lors du contrôle budgétaire d une collectivité territoriale en France 1 Plan de l exposé 1ère partie : Présentation Le contrôle budgétaire, Méthodologie du contrôle et ses suites,

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du Droit d Auteur (BUTODRA) LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du Droit d Auteur (BUTODRA) LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE MINISTERE DE LA JEUNESSE DES SPORTS ET DE LA CULTURE REPUBLIQUE TOGOLAISE Union Paix Solidarité DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du

Plus en détail

Article 7 Baisse du taux de TVA applicable aux entrées dans les salles de cinéma. Article 7 bis (nouveau) Article 7 ter (nouveau)

Article 7 Baisse du taux de TVA applicable aux entrées dans les salles de cinéma. Article 7 bis (nouveau) Article 7 ter (nouveau) - 1 - PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 Examen de l article liminaire et des articles de première partie AMENDEMENTS DU RAPPORTEUR GÉNÉRAL Mercredi 13 novembre 2013 Article liminaire Prévision de solde

Plus en détail

Liège, le 23 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/073

Liège, le 23 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/073 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 23 avril 2015

Plus en détail

Annexe 2 241. Vu la loi spéciale du 12 janvier 1989 relative aux Institutions bruxelloises, notament les articles 42 et 63;

Annexe 2 241. Vu la loi spéciale du 12 janvier 1989 relative aux Institutions bruxelloises, notament les articles 42 et 63; Annexe 2 241 Annexe 2 Accord de coopération entre l'etat fédéral, les Communautés et les Régions relatif à la continuité de la politique en matière de pauvreté L'accord de coopération entre l'etat fédéral,

Plus en détail

LE MÉMENTO POUR LES DIRIGEANTS D ASSOCIATIONS SPORTIVES

LE MÉMENTO POUR LES DIRIGEANTS D ASSOCIATIONS SPORTIVES LE MÉMENTO POUR LES DIRIGEANTS D ASSOCIATIONS SPORTIVES LES RESSOURCES HUMAINES DE L ASSOCIATION SPORTIVE F1 LE STATUT DE L INTERVENANT : SALARIÉ OU TRAVAILLEUR INDÉPENDANT? F2 L ASSOCIATION SPORTIVE

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT

GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- La Commission GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT 1 SOMMAIRE

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2008-55.

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2008-55. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2008-55 DE LA VILLE DE SAGUENAY DÉLÉGUANT CERTAINS POUVOIRS D AUTORISER DES DÉPENSES ET DE PASSER DES CONTRATS AVERTISSEMENT Le présent document constitue

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

LE REFERENTIEL ACHAT APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des gestionnaires de laboratoires

LE REFERENTIEL ACHAT APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des gestionnaires de laboratoires 1 LE REFERENTIEL ACHAT APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des gestionnaires de laboratoires PREAMBULE Depuis le 1 er janvier 2007, le nouveau système d'information «Budgétaire, Financier

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

ORGANISATION DE LA DGI

ORGANISATION DE LA DGI ORGANISATION DE LA DGI La Direction Générale des Impôts (DGI) est une structure centrale du ministère chargé des finances. Elle est chargée de l élaboration et de l application de la législation fiscale

Plus en détail

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES DÉDUCTIBLES RAPPEL Pour être déductibles des recettes, les dépenses effectuées par les titulaires de revenus non commerciaux doivent répondre aux conditions suivantes : être nécessitées par l exercice

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE

LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE REPUBLIQUE DU CONGO -------------------------- LA COORDINATION DECISIONS DE REFORMES PORTANT SUR LA FISCALITE ET LA PARAFISCALITE Mai 2013 Sommaire Sommaire...2 A - La situation Congo avant des les réformes

Plus en détail

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013

A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale. au 1er janvier 2013 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 13-02 du 3 janvier 2013 A V A N T A G E S E N N A T U R E F R A I S P R O F E S S I O N N E L S Bases de cotisations Sécurité Sociale au 1er janvier 2013 Références

Plus en détail