PARLEMENT WALLON SESSION NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT WALLON SESSION 2008-2009 21 NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET"

Transcription

1 4-V b c d (28-29) N 1 Annexe 1 4-V b c d (28-29) N 1 Annexe 1 PARLEMENT WALLON SESSON NOVEMBRE 28 PROJET DE DÉCRET contenant le budget général des dépenses de la Région wallonne pour l année budgétaire 29 PROGRAMME JUSTFCATF * afférent aux compétences du Ministre-Président du Gouvernement wallon * Voir Doc. 4-V b c d (28-29) N o 1. site internet :

2 TABLE DES MATÈRES Pages. NTRODUCTON RECETTES Dispositif des recettes Tableau des recettes DÉPENSES Dispositif des dépenses Liste des programmes Tableau des dépenses V. SECTON PARTCULÈRE V. ENTREPRSES RÉGONALES, SERVCES À GESTON SÉPARÉE ET ORGANSMES D NTÉRÊT PUBLCS CATÉGORE A... 85

3 . NTRODUCTON 1. Dotation au Parlement wallon (1.) Le montant de la dotation du parlement pour l année 29 s élève à milliers d, soit une majoration correspondant à l inflation estimée +1% par rapport à la dotation 28 initiale. 2. Dotation au service du médiateur de la Région wallonne (1.1) Le montant prévu en 29 pour l nstitution du médiateur de la Région wallonne s élève à milliers d, tant en MA qu en MP, soit une majoration correspondant à l inflation estimée par rapport à la dotation 28 initiale. 3. Dépenses de Cabinet (2.1) Les dépenses de Cabinet s élèvent à un montant total de milliers d tant en MA qu en MP. Elles ont été calculées sur base d un coût, par collaborateur, de 53. indexé. 4. Conseil Economique et social de la Région wallonne (9.1) Le montant total sur le programme 9.1 s élève à milliers d. Le montant prévu en 29 pour le Conseil Economique et social de la Région wallonne s élève, pour sa part, à milliers d, tant en MA qu en MP, soit une majoration correspondant à l inflation estimée +1% par rapport à la dotation 28 initiale. 5. Service d assistance en matière administrative et pécuniaire des cabinets (9.3) Le montant prévu pour le SePAC en 29 s élève à milliers d tant en MA qu en MP. Ce budget présente une croissance limitée à 51 milliers d (+2,89%). 6. Commissariat wallon EAS WAL(9.4) Les crédits 29 initiaux pour le fonctionnement du Commissariat s élèvent à milliers d en moyens d action et à 2.75 milliers d en moyens de paiement contre 3.17 milliers d en MA et 3.6 milliers d en MP inscrits au budget 28 initial. 7. Cellule d appui pour le plan stratégique n 1 «Création d activités» (9.5) La décision du GW d intégrer la cellule au secrétariat général implique le transfert de ce budget vers le Ministre de la fonction publique, les budgets ne sont donc repris que pour mémoire. 8. Secrétariat du Gouvernement wallon (9.6) Conformément à la décision du Gouvernement wallon du 8 juin 25, les crédits dédicacés au Secrétariat du Gouvernement ont été repris dans un programme spécifique. ls s élèvent pour le budget initial 29 à 1.34 milliers d en MA et MP, soit une croissance de 1,57% par rapport au budget Collaborateurs des Ministres sortis de charge (9.7) Conformément à la décision du Gouvernement wallon du 8 juin 25, les crédits dédicacés aux collaborateurs des Ministres sortis de charge ont été repris dans un programme spécifique. ls s élèvent pour le budget initial 29 à 725 milliers d en MA et MP pour milliers d en MA et MP en 28. 3

4 1. Evaluation, prospective et statistique WEPS (9.11) Le montant prévu en 29 pour l WEPS s élève à milliers d, tant en MA qu en MP. L augmentation constatée résulte de l application du Contrat de gestion de l nstitut. 11. Secrétariat général (1.2) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Les crédits afférents au Secrétariat général s élèvent à 645 milliers d en moyens d action et moyens de paiement, soit une augmentation de 3,3% par rapport à 28. Ce programme reprend également une nouvelle provision de 5 millions d euros pour les mesures du Plan Environnement-Emploi, qui devrait faire partie du plan global de lutte contre la crise économique, concerté entre l Etat fédéral et les entités fédérées. 12. Service de la Présidence, Secrétariat du Gouvernement Chancellerie (1.3) Pour l ensemble du programme 1.3, les moyens d action et les moyens de paiement s élèvent à milliers d (hors crédits variables). Relevons, à l intérieur de ce programme, les éléments suivants : a) Loterie Nationale : Conformément à l arrêté royal du 28 juillet 28 relatif à la répartition provisoire des subsides de l exercice 28, le montant du crédit variable alimenté par les recettes de la Loterie Nationale s élève à 4.87 milliers d comme en 28 (19,85% de l enveloppe francophone). b) Habitat permanent : Afin de permettre la mise en œuvre du plan Habitat permanent, les deux allocations de base pour les subventions aux institutions et associations publiques et privées chargées de la concertation locale ont été alimentées à même hauteur qu à l initial 28 à 189 milliers d. Le montant nécessaire pour la quote-part du Ministre-Président dans la convention cadre relative à la poursuite de l action pilote intégrée campings (APC) en Ourthe-Amblève reste inchangée à 3 milliers d. c) Compétence Armes : Afin de disposer d une meilleure connaissance en matière d octroi de licences d exportation, d importation et de transit d armes, une cellule de veille est chargée de suivre l évolution de ces matières afin d en informer les autorités publiques wallonnes. Les crédits y afférents se montent à 275 milliers d, tant en MA qu en MP. 13. Coordination des dossiers relatifs aux fonds structurels européens (1.4) Le montant sollicité pour le programme 1.4 s élève à milliers d en MA et milliers d en MP, contre 1.99 milliers d en MA et milliers d en MP en 28. Cette diminution s expliquant, en partie, par la fin des travaux de sélection des projets de la nouvelle programmation. 14. Communication (1.6) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Le total des crédits se monte à 913 milliers d tant en MA qu en MP, en augmentation de 55 milliers d pour des actions de communications internes sur la fusion des deux ministères régionaux. 15. Affaires Juridiques (11.6) Les crédits proviennent de l ancien programme du Secrétariat Général (1-12) qui ont été répartis dans les nouveaux programmes Secrétariat Général (1-2), Communication (1-6) et Affaires Juridiques (11-6) en fonction des compétences. Le total des crédits se monte à 17 milliers d tant en MA qu en MP, comme à l initial 28. 4

5 16. Gestion informatique du SPW (12.21) Ce programme est issu de la fusion des deux ministères et regroupe les anciens programmes de l informatique administrative affectés au MRW et au MET. Le montant des crédits s élève à milliers d en MA et milliers d en MP contre milliers d en MA et à milliers d en MP en 28. La majoration des MA et des MP est liée à quelques gros projets tels que la migration vers un nouvel operating system, à des supports techniques anciennement financés par transferts budgétaires ainsi qu à la réduction de l encours pour ce qui concerne les MP. 17. Gestion mmobilière et Bâtiments et mplantations mmobilières (12.23 et 12.31) Au total des deux programmes, les MA passent de 69.7 milliers d en 28 à 7.64 milliers d en 29 tandis que les MP passent de milliers d en 28 à milliers d. Ces augmentations résultent essentiellement de l augmentation des dépenses de fonctionnement, des charges, des loyers et de l entretien. 18. Cofinancements européens du Ministre-Président (3.1) L ancienne programmation des fonds structurels européens touche à sa fin, et avec celle-ci le programme des crédits budgétaires y afférents. Celui-ci est donc ramené milliers d tant en MA qu en MP. 19. Fonds d impulsion économique et rural (31.1) Les montants prévus au programme 31.1 concernent les Actions prioritaires pour l Avenir wallon et se montent à milliers d en MA et milliers d en MP. Le fonds permettra de financer : les majorations d aides relatives aux lois d expansion économique à concurrence de 12. milliers d en MA et 7.2 milliers d en MP ; et les halls relais à concurrence de 7.19 milliers d en MA et milliers d en MP. 2. Cofinancements européens nouvelle programmation (32.1) Le montant prévu au programme 32.1 s élève à 38. milliers d en MA et à 1.13 milliers d en MP. 5

6 . RECETTES.1. DSPOSTF DES RECETTES POUR MEMORE.2. TABLEAU DES RECETTES Moyens budgétaires Tit. Sect. D.O. Art. F G S En milliers EUR Recettes courantes découlant de la gestion du patrimoine régional G Produit d études et vente de publications dans le domaine des statistiques G Fonds budgétaire en matière de Loterie (recettes affectées au Fonds budgétaire en matière de Loterie : AB 1.1, programme 3, division 1) G (Nouveau) Recette provenant de la Communauté française au titre de sa participation au suivi du Plan Stratégique Transversal 2 "Développement du capital humain, des connaissances et du savoirfaire" Produit de la vente d immeubles découlant de la gestion immobilière des Bâtiments et des mplantations G Produit de la vente d autres biens patrimoniaux MRW G 944 TOTAL Légende : Titre : =recettes courantes; =recettes de capital; =recettes d emprunts Sect. : =recettes fiscales ; =recettes générales ; =recettes spécifiques Article : codification SEC (2erSEC,n d ordre, 3et4SEC) F.G.S. : recettes fiscales, générales et/ou spécifiques : recettes imputées aux exercices de références 29 : crédits évalués COMMENTARE PAR ARTCLE Art Recettes courantes découlant de la gestion du patrimoine régional Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de la gestion du patrimoine régional. Perception de trésorerie : non réglementée. 6

7 Art Produit d études et vente de publications dans le domaine des statistiques Base légale, décrétale ou réglementaire: décret créant le Service des Études et de la Statistique du Ministère de la Région wallonne (MB du 5 mai 1991). Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de la vente de publications dudit service. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Fonds budgétaire en matière de Loterie (recettes affectées au Fonds budgétaire en matière de Loterie : AB 1.1, programme 3, division 1) Base légale, décrétale ou réglementaire: décret créant le Fonds budgétaire en matière de Loterie nationale, voté le 8 novembre 22, publié au Moniteur belge le 15 novembre 22. Montant du crédit évalué : 487 millier(s) EUR L A.B. est destinée à accueillir les fonds «Loterie nationale» rétrocédés par la Communauté française suite à l application de l article 62bis de la loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et Régions. Le montant inscrit correspond à 19,85% du montant prévu dans l AR du 28 juillet 28 déterminant le plan de répartition provisoire des subsides de l exercice 28 de la Loterie Nationale. Perception de trésorerie : non réglementée. Art (Nouveau) Recette provenant de la Communauté française au titre de sa participation au suivi du Plan Stratégique Transversal 2 "Développement du capital humain, des connaissances et du savoir-faire" Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit évalué : 125 millier(s) EUR Suite à la décision des Gouvernements de la Région wallonne et de la Communauté française, la cellule d appui pour le plan stratégique 1 «Création d activité» est dorénavant en charge du suivi du PST2. Cette recette de 125. provient de la Communauté française pour le recrutement de deux agents chargés du suivi du PST 2. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Produit de la vente d immeubles découlant de la gestion immobilière des Bâtiments et des mplantations MRW Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte à la vente de biens immobiliers. Perception de trésorerie : non réglementée. Art Produit de la vente d autres biens patrimoniaux MRW Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août 1988 et loi spéciale du 16 janvier 1989 relative au financement des Communautés et des Régions. Montant du crédit évalué : millier(s) EUR Cet article se rapporte aux recettes provenant de biens patrimoniaux de la Région, autres que des immeubles. Perception de trésorerie : non réglementée. 7

8 . DÉPENSES..1.DSPOSTF DES DEPENSES. CHAPTRE 1 er : Dispositions générales. Article 6 Les membres du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la réalisation de politiques informatiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles vers les allocations de base «nformatique spécifique» des programmes fonctionnels des divisions organiques. Article 9 Les membres du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la réalisation de politiques informatiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles vers les allocations de base 12.3, 12.11, 12.12, 12.13, 12.14, 12.15, 12.16, 12.17, 12.18, 12.19, 12.2 et du programme 21, division organique 12. Justificatif Cette disposition vise à permettre aux membres du Gouvernement de procéder, au départ de leurs programmes, au transfert des crédits nécessaires à la mise en œuvre, au niveau informatique, de politiques nouvelles ou de dépenses exceptionnelles relatives à leurs propres compétences. Article 1 Le Gouvernement wallon est autorisé à réaliser des transferts de crédit des programmes 1 à 9 de la division organique 2 vers l'allocation de base 11.4, du programme 3, division organique 9 Justificatif Afin de permettre au comptable ordinaire désigné au Service permanent d Assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets de liquider les factures afférentes à la délivrance des titres-repas dont bénéficient les membres du personnel des Cabinets ministériels, il est nécessaire que lui soient octroyées des avances de fonds imputables aux allocations de base 11.4 des programmes 1 à 9 de la division organique 2 et du programme 3 de la division organique 9 du budget des dépenses. Ceci nécessite l insertion d un cavalier budgétaire autorisant chaque Cabinet à alimenter le compte du comptable. Article 11 Les membres du Gouvernement Wallon sont habilités à réaliser des transferts entre les programmes 1 à 9 de la division organique 2. Justificatif : L article vise à permettre les transferts budgétaires entre les crédits de fonctionnement des cabinets, rendu nécessaire par des transferts de personnel. Article 12 Les membres concernés du Gouvernement wallon sont habilités à transférer des programmes du budget les crédits nécessaires à la mise en œuvre du programme Évaluation, Prospective et Statistique vers le programme 11 de la division organique 9. Justificatif Afin de permettre la prise en charge des études sectorielles qui seront confiées à l nstitut wallon de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique à la demande des différents membres du Gouvernement. 8

9 Article 13 Le Ministre-Président du Gouvernement wallon et le Ministre du Budget sont autorisés à transférer des crédits entre les programmes 23 et 31 de la division organique 12. Justificatif Afin de permettre les transferts entre les deux programmes complémentaires que sont la «Gestion mmobilière et Bâtiments» et l «mplantation mmobilière». Article 23 Les membres du Gouvernement wallon concernés et le Ministre du Budget sont habilités à transférer des crédits entre les programmes de la Division organique 2 et le programme 3 de la division organique 9. Justificatif L éventualité des transferts proposés vise à permettre d adapter les crédits en fonction des dépenses à répartir entre les programmes visés. Article 24 Le Ministre-Président, le Ministre de l Agriculture et le Ministre du Budget sont autorisés à transférer entre les crédits du programme 2 de la Division organique 15, AB 72.1 et le Programme 31 de la Division organique 12, AB Justificatif Cet article permettra au Ministre de l Environnement de transférer sa quote-part de financement pour effectuer les travaux de rénovation de la ferme de l abbaye de Villers-la-Ville. Article 34 Les membres du Gouvernement wallon sont habilités à transférer entre les programmes les crédits nécessaires aux projets cofinancés par l Union européenne. Justificatif Article nécessaire pour permettre les transferts des provisions constituées pour les cofinancements et les allocations de base adéquates pour effectuer les dépenses Article 35 Le Gouvernement wallon est habilité à définir des règles d éligibilité de dépenses pour les projets cofinancés par le FEDER (hors régime d aide et hors investissements en crédits directs par la région wallonne) dans le cadre des programmes «convergence», «compétitivité régionale et emploi» et «coopération territoriale volet A» tels qu approuvés par le Gouvernement wallon et la Commission européenne. Justificatif Cet article se justifie par les décisions prises par le Gouvernement wallon le 19 octobre 26, portant sur la création d une cellule spécifique chargée des contrôles de 1 er niveau des projets cofinancés par les Fonds structurels (hors régime d aide), et le 27 juin 28, portant sur l adoption de règles d éligibilité communes pour les dépenses des projets cofinancés par le FEDER. Ces décisions ont été adoptées pour permettre le traitement des déclarations de créance dans des délais raisonnables (simplification administrative) et répondre au règlement de la Commission Européenne à propos de la nouvelle période de programmation sur les règles d éligibilité des dépenses. Article 36 Les membres du Gouvernement wallon concernés par les Actions prioritaires pour l Avenir wallon, le Ministre du Budget sont habilités à opérer les transferts de crédits, validés par le Comité ministériel compétent, entre les allocations de base identifiées par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre des Actions prioritaires pour l Avenir wallon. Justificatif 9

10 Cet article permet aux Comités ministériels qui examinent périodiquement l état d avancement budgétaire du Plan d Actions prioritaires pour la Wallonie de décider de modifier l affectation des crédits entre les allocations de base et les programmes qui sont identifiés par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Article 37 Les membres du Gouvernement wallon concernés par le Plan Environnement-Emploi, le Ministre du Budget sont habilités à opérer les transferts de crédits, entre les allocations de base identifiées par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Justificatif Cet article permet aux Comités ministériels qui examinent périodiquement l état d avancement budgétaire du Plan Environnement-Emploi de décider de modifier l affectation des crédits entre les allocations de base et les programmes qui sont identifiés par le Gouvernement wallon comme correspondant au périmètre de ce plan. Article 49 Dans les limites des allocations de base concernées, les subventions suivantes pourront être octroyées, en ce compris les interventions cofinancées par les fonds européens. Programme 9.4 : Commissariat wallon EAS-WAL: Subventions aux institutions et associations privées relatives à la mise en œuvre du plan d'action simplification administrative, e-gouvernement et lisibilité Subventions aux institutions et associations publiques relatives à la mise en œuvre du plan d'action simplification administrative, e-gouvernement et lisibilité Programme 9.9 : Relations extérieures : Actions de promotion des relations transfrontalières feder - subventions aux organismes privés Coopération transnationale et interrégionale Subventions aux organismes publics Actions de promotion des relations transfrontalières feder - subventions aux organismes publics Programme 1.2 : Secrétariat général : Subventions et indemnités. Subvention pour mener des actions de sensibilisation à la citoyenneté Programme 1.3 : Services de la Présidence et Chancellerie : Subvention en faveur d études et d actions d information ou de sensibilisation en matière de développement régional Subvention au GREOA Subvention en faveur des organisateurs locaux des Fêtes de Wallonie Subvention pour la gestion des vitrines de la Wallonie Subventions dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d Avenir pour la Wallonie, notamment pour l organisation d actions de partenariat avec des entreprises du secteur privé ou des A.S.B.L. Subventions en faveur d actions de promotion de la qualité totale Subventions en faveur d exercices locaux de prospective «CAW» Subvention à l asbl «Tour de la Région wallonne Organisation» Subvention aux institutions et associations privées chargées de la concertation locale - habitat permanent Subvention pour la création et le développement du site internet pour le réseau wallon de lutte contre la pauvreté Subventions a des operateurs prives ou publics spécialisés en vue de favoriser une meilleure connaissance des mécanismes d'importation, d'exportation et de transit d'armes Subvention à la RTBF pour la prise en charge d une partie des coûts inhérents à la Promotion de la Région wallonne. 1

11 Subvention en faveur de l'asbl Domaine Solvay - Château de La Hulpe Subvention en faveur d événements et d activités propices à la mise en valeur du Domaine de La Hulpe Subvention en faveur de l nstitut Jules Destrée pour des actions de promotion de l identité wallonne et de la gouvernance régionale Subvention en faveur de la Fondation Mons 215 Subventions dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat d Avenir pour la Wallonie, notamment pour l organisation d actions de partenariat avec des organismes d intérêt public. Subvention aux institutions et associations publiques chargées de la concertation locale - habitat permanent. Subvention à la Communauté germanophone Fonds budgétaire en matière de Loterie Actions humanitaires aux autorités locales Programme 1.4 : Coordination des dossiers relatifs aux Fonds structurels Subvention en vue d assurer l assistance technique et la promotion via des organismes publics ou privés COFNANCEMENT PAR LE FEDER Subvention en vue d assurer l assistance technique et la promotion via des organismes publics ou privés COFNANCEMENT PAR LE FEOGA Programme : mplantation immobilière Subventions et indemnités au secteur autre que public. Subvention à l SSEP pour l étude de la gestion énergétique des bâtiments CHAPTRE 2 : Autorisations. Article 8 En vue de lui confier la gestion financière de certaines activités du SEPAC, le Gouvernement wallon est autorisé à y installer un comptable ordinaire, à désigner par le Ministre du Budget et justiciable de la Cour des Comptes. Ce comptable est autorisé à verser à la SA SODEXHO BASS BELGUM la quote-part personnelle des agents relative à l acquisition des chèques-repas qu il lui est confiée. Justificatif En sa séance du 21 septembre 2, le Gouvernement wallon a décidé de confier au Service permanent d Assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets la gestion des chèques-repas octroyés aux membres du personnel des Cabinets ministériels. Cette décision postule la désignation d un comptable ordinaire habilité à percevoir les quotes-parts individuelles des agents pour être ensuite versées à la société émettrice des titres-repas. l est par conséquent nécessaire d insérer un cavalier permettant ce type d opération. Article 86 Le Gouvernement wallon est autorisé à prendre des participations dans le capital de la société anonyme FER dans le cadre de la mise en œuvre du plan d investissements immobiliers «MAGELLAN». Justificatif Afin de permettre la prise en charge éventuelle par la Région wallonne d investissements, via une société immobilière, en faveur de la RTBF dans le cadre de son plan de redéploiement. 11

12 CHAPTRE 9 : Organismes d intérêt publics. Article 135 : Est approuvé le budget de l nstitut wallon d évaluation, de prospective et de statistique de l année 29 annexé au présent arrêté. Ce budget s'élève à euros pour les recettes et à euros pour les dépenses. Article 136 Le Ministre qui a l Evaluation, la Prospective et la Statistique dans ses attributions peut procéder à toute nouvelle ventilation des allocations de base inscrites au budget de l nstitut Wallon de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique, avec l accord du Ministre chargé du Budget. Justificatif Cette disposition vise à permettre à l nstitut de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique d octroyer des subventions tant au secteur privé qu au secteur public. Deux nouvelles allocations de base seront créées à cet effet par l nstitut de l Evaluation, de la Prospective et de la Statistique. 12

13 .2. LSTE DES PROGRAMMES. TABLEAU SYNTHETQUE D.O Libellé Prog. Libellé 1 Parlement wallon Dotation au Parlement wallon En milliers EUR. MA MP Dotation au Service du Médiateur de la Région wallonne Dépenses de Cabinet du Ministre-Président du Gouvernement wallon 1 Subsistance Service du Gouvernement wallon et organismes non rattachés aux divisions organiques 1 3 Conseil économique et social de la Région wallonne Service d assistance en matière administrative et pécuniaire des Cabinets Commissariat wallon EAS-WAL Cellule d appui pour le plan stratégique 1 «création d activités» Secrétariat du Gouvernement wallon Collaborateurs des Ministres sortis de charge Relations extérieures nstitut Wallon de l'evaluation, de la Prospective et de la Statistique Secrétariat général 2 Secrétariat général Service de la Présidence et Chancellerie Coordination des dossiers relatifs aux Fonds structurels Communication Personnel et affaires générales 6 Affaires juridiques Budget, logistique et technologie de l'information et de la communication Gestion informatique de la Région wallonne Gestion immobilière et bâtiments mplantation immobilière Provisions interdépartementales pour la programmation 2-26 des cofinancements européens 1 Cofinancements européens du Ministre-Président Provision interdépartementale relative aux fonds d impulsion économique et rural 1 Fonds d impulsion économique et rural Provisions interdépartementales pour la programmation des cofinancements européens 1 Cofinancements européens

14 TOTAL HORS COFNANCEMENT EUROPEEN ET CREDT VARABLE Légende : D.O. : n de la division organique Libellé : dénomination de la division Prog. : n de programme Libellé : dénomination du programme MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 COFNANCEMENT EUROPEEN CREDT VARABLE TOTAL GENERAL

15 .3. TABLEAU DES DEPENSES DVSON ORGANQUE 1 PARLEMENT WALLON PROGRAMME : DOTATON AU PARLEMENT WALLON Moyens budgétaires Tit. D.O. Dotation au Parlement wallon 1 Prog. A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Dotation exceptionnelle pour élections régionales Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Parlement wallon. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Parlement wallon (cnd) (Code SEC : 1.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 9 août Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l'octroi de la dotation au Parlement wallon. Comme proposé par le bureau du Parlement wallon par son courrier du 24 octobre dernier, le montant est augmenté de 3,6% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dotation exceptionnelle pour élections régionales (cnd) (Code SEC : 1.2.) Base légale, décrétale ou réglementaire: loi spéciale du 8 août 198 de réformes institutionnelles, modifiée par la loi du 8 août Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l'octroi d une dotation exceptionnelle, au Parlement wallon, destinée à couvrir diverses dépenses suite aux élections régionales. Liquidation trésorerie : non réglementée. 15

16 PROGRAMME 1 : DOTATON AU SERVCE DU MEDATEUR DE LA REGON WALLONNE Moyens budgétaires Tit. D.O Prog. A.B. CD. CV P Dotation au service du Médiateur de la Région wallonne R E En milliers EUR MA MP Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Service du Médiateur de la Région wallonne. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Service du Médiateur de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : 1.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: décret du 22 décembre 1994 portant création de l nstitution du Médiateur de la Région wallonne. Montant du crédit proposé : 1823 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l octroi d une dotation pour le fonctionnement du Service du Médiateur. L augmentation se monte à 2,7% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. 16

17 DVSON ORGANQUE 2 DEPENSES DE CABNET PROGRAMME 1 : SUBSSTANCE Moyens budgétaires Tit. D.O. Traitement et frais de représentation du Membre du 2 Gouvernement wallon Prog. 1 A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Traitements et indemnités du personnel du cabinet du Membre du Gouvernement wallon Remboursement des traitements ndemnités généralement quelconques au personnel Loyers des biens immobiliers pris en location par le cabinet, en ce compris les loyers et charges locatives, rétributions et indemnités dus à la Régie des Bâtiments, impôts grevant les bâtiments Frais de premier établissement du cabinet (travaux et fournitures pour l aménagement de nouveaux locaux, frais de déménagement, etc.) Frais de fonctionnement du cabinet Dépenses patrimoniales du cabinet Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Cabinet du Ministre-Président. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Traitement et frais de représentation du Membre du Gouvernement wallon (cnd) (Code SEC : 11.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 116 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir le traitement du Membre du Gouvernement wallon. Liquidation trésorerie : non réglementée. 17

18 A.B Traitements et indemnités du personnel du Cabinet du Membre du Gouvernement wallon (cnd) (Code SEC : 11.2.) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 3647 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les traitements et indemnités du personnel du Cabinet du Membre du Gouvernement wallon. Ce montant résulte du nombre d agent repris au cadre actualisé, multiplié par la norme par agent de 53. indexée. En date du 6 novembre 28, le personnel du cabinet se répartissait comme suit : 38 nommés, 24 détachés sans remboursement et 12 détachés avec remboursement, pour un total de 74 membres de cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Remboursement des traitements (cnd) (Code SEC : 11.3.) Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit proposé : Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B ndemnités généralement quelconques au personnel (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: arrêté du Gouvernement wallon du 27 juillet 24 relatif aux Cabinets des Ministres du Gouvernement wallon. Montant du crédit proposé : 155 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir à l octroi de chèques-repas à certains membres du personnel et le paiement des indemnités forfaitaires de frais de séjour. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Loyers des biens immobiliers pris en location par le cabinet, en ce compris les loyers et charges locatives, rétributions et indemnités dus à la Régie des Bâtiments, impôts grevant les bâtiments (cnd) (Code SEC : 12.6.) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 7 millier(s) EUR Ce crédit est destiné aux loyers et charges locatives des biens immobiliers pris en location par le Cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B FRAS DE PREMER ÉTABLSSEMENT DU CABNET (TRAVAUX ET FOURNTURES POUR L AMÉNAGEMENT DE NOUVEAUX LOCAUX, FRAS DE DÉMÉNAGEMENT, ETC.) (cnd) Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: Montant du crédit proposé : Montant du crédit proposé : millier(s) EUR Ce crédit est destiné à Liquidation trésorerie : non réglementée. 18

19 A.B Frais de fonctionnement du cabinet (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 713 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les dépenses de fonctionnement du Cabinet. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dépenses patrimoniales du cabinet (cnd) (Code SEC : 74.1.) Base légale, décrétale ou réglementaire: lois et arrêtés sur les marchés publics de travaux, de fournitures et de Montant du crédit proposé : 2 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir les dépenses de capital du Cabinet, en particulier celles qui visent au renouvellement et à l extension du matériel informatique et bureautique et au remplacement de certains véhicules automobiles. Liquidation trésorerie : non réglementée. 19

20 DVSON ORGANQUE 9 SERVCES DU GOUVERNEMENT WALLON ET ORGANSMES NON RATTACHES AUX DVSONS ORGANQUES PROGRAMME 1 : CONSEL ECONOMQUE ET SOCAL DE LA REGON WALLONNE Moyens budgétaires Tit. D.O. Dotation au Conseil économique et social de la Région 9 wallonne Prog. 1 A.B CD CV R E P En milliers EUR MA MP Dotation complémentaire aux organisations membres du bureau du CESRW Dotation en capital au Conseil économique et social de la Région wallonne Total Légende : Moyens budgétaires : libellé des allocations Tit. : =dépenses courantes ; =dépenses de capital D.O. : n de la division organique Prog. : n de programme A.B. : codes économiques (2erSEC, n ordre, 3et4SEC) /CD/CV : crédits non dissociés, dissociés ou variables R=crédits consacrés (en tout ou en partie) à la recherche =crédits consacrés à l investissement public E=crédits destinés aux programmes particuliers cofinancés par les fonds européens P=crédits transférés (en tout ou en partie) à un pararégional MA 28 : moyens d engagement prévus initialement au budget 28 MA 29 : moyens d engagement proposés au budget 29 MP 28 : moyens de paiement prévus initialement au budget 28 MP 29 : moyens de paiement proposés au budget 29 Objectif du programme Ce programme est destiné à couvrir les frais de fonctionnement du Conseil économique et social de la Région wallonne. COMMENTARE PAR ALLOCATON DE BASE A.B Dotation au Conseil économique et social de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire : décret constitutif du 25 mai 1983 modifiant, en ce qui concerne le CESRW, la loi cadre du 15 juillet 197 portant organisation de la planification et de la décentralisation économique et instaurant un CESRW. (MB du 2 mars 1984 et MB du 21 juillet 197). Montant du crédit proposé : 4218 millier(s) EUR Ce crédit est destiné à couvrir l octroi de la dotation à verser au CESRW. L augmentation des crédits se monte à 3,5% du crédit initial 28. Liquidation trésorerie : non réglementée. A.B Dotation complémentaire aux organisations membres du bureau du Conseil économique et social de la Région wallonne (cnd) (Code SEC : ) Base légale, décrétale ou réglementaire : décret constitutif du 25 mai 1983 modifiant, en ce qui concerne le CESRW, la loi cadre du 15 juillet 197 portant organisation de la planification et de la décentralisation économique et instaurant un CESRW. (MB du 2 mars 1984 et MB du 21 juillet 197). Montant du crédit proposé : 5 millier(s) EUR 2

DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES - SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE

DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES - SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE DIVISION ORGANIQUE 11 AFFAIRES GÉNÉRALES SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PROGRAMME 0 SUBSISTANCE 01 Dépenses de personnel 04 1 11 01.01 01 05 01 Cnd Dépenses de toute nature en matière d'audit de la 61 fonction publique

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2008-2009 21 NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2008-2009 21 NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET 4-V b c d (2008-2009) N 1 Annexe 7 4-V b c d (2008-2009) N 1 Annexe 7 PARLEMENT WALLON SESSION 2008-2009 21 NOVEMBRE 2008 PROJET DE DÉCRET contenant le budget général des dépenses de la Région wallonne

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

SESSION 2012-2013. 22 novembre 2012 PROJETS DE DÉCRET. contenant le budget général des recettes de la Région wallonne pour l année budgétaire 2013

SESSION 2012-2013. 22 novembre 2012 PROJETS DE DÉCRET. contenant le budget général des recettes de la Région wallonne pour l année budgétaire 2013 4 - IV a (2012-2013) N 1 Annexe 4bis 4 - IV a (2012-2013) N 1 Annexe 4bis 4 - IV bcd (2012-2013) N 1 Annexe 4bis 4 - IV bcd (2012-2013) N 1 Annexe 4bis PARLEMENT WALLON SESSION 2012-2013 22 novembre 2012

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 331 (2015-2016) N 1 Annexe 4 331 (2015-2016) N 1 Annexe 4 332 (2015-2016) N 1 Annexe 4 332 (2015-2016) N 1 Annexe 4 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET contenant le budget

Plus en détail

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets Hanoï 6 novembre 2012 par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets STRUCTURE de l exposé INTRODUCTION 1.Le fonctionnement du système 2.Le financement du système 3.La gestion du système QUESTIONS

Plus en détail

------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT

------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE GUINEE ------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DECRET D/2012/ /PRG/SGG PORTANT ORGANISATION ET MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2002-17 du 22 octobre 2002 Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires Le Conseil national de la comptabilité a été

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 17 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 17 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 331 (2015-2016) N 1 Annexe 3bis 331 (2015-2016) N 1 Annexe 3bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 3bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 3bis PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 17 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET contenant

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 3 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2001-2002 18 juillet 2002 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2002

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET 681 (2007-2008) N 2 681 (2007-2008) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET visant à instaurer un fonds budgétaire en matière de financement du Système intégré de gestion

Plus en détail

Plan de classification

Plan de classification Plan de classification 1000 Administration et gestion 1100 Documents constitutifs 1110 Historique, mission et mandat Documents relatifs à la définition de la mission de l organisme et des mandats des unités

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 331 (2015-2016) N 1 Annexe 7 331 (2015-2016) N 1 Annexe 7 332 (2015-2016) N 1 Annexe 7 332 (2015-2016) N 1 Annexe 7 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET contenant le budget

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL

ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL ANNEXES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLEAUX CROISES DES REGROUPEMENTS ECONOMIQUE ET FONCTIONNEL TABLE DES MATIERES Page Regroupement économique des recettes sur base des réalisations 2007

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 Vu le règlement de la commission européenne n 1998/2006 en date du 15 décembre

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction interrégionale des services pénitentiaires Organigramme type Circulaire de la DAP 2007-SD2 du 19 décembre 2007 relative à l optimisation de l organigramme du siège des directions interrégionales

Plus en détail

6DEPARTEMENT DES VOSGES

6DEPARTEMENT DES VOSGES Direction de l'assemblée et de la Logistique Mission "Questure et Assemblée" 6DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil départemental Réunion du 19 octobre DECISION MODIFICATIVE N 2 Ajustements

Plus en détail

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA 2 ENTRE, - Le Centre de gestion de la Fonction Publique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Décret n o 2005-240 du 14 mars 2005 relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires NOR : SOCU0412534D

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... TABLE DES MATIÈRES PAGES Sommaire... 5 Introduction générale... 7 PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... 16 SECTION 1. Autoriser... 16 SECTION

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation HACCP

Cahier des charges d achat de formation HACCP MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation HACCP Achat d une prestation en vertu de l ordonnance n 2005-649 du 6 juin 2005 relative aux marchés passés par certaines

Plus en détail

Circulaire n 4870 du 12/06/2014. Pilotage des établissements scolaires en matière de gestion comptable. Réseaux et niveaux concernés

Circulaire n 4870 du 12/06/2014. Pilotage des établissements scolaires en matière de gestion comptable. Réseaux et niveaux concernés Circulaire n 4870 du 12/06/2014 Pilotage des établissements scolaires en matière de gestion comptable. Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel

Plus en détail

LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX. Luigi Mendola

LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX. Luigi Mendola LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX Luigi Mendola TABLE DES MATIÈRES BIOGRAPHIE DE L AUTEUR 3 PARTIE 1. Le traitement des mandataires locaux 9 1. Les mandataires communaux 9 1.1. Les conseillers communaux

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT 1 Le 11 mars 2015 RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT Le groupe de travail sur la gouvernance du Sénat présidé par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, propose, sur

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014 FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE Comptable et gestionnaire de carrières CADRE STATUTAIRE Agent titulaire de la Fonction Publique Territoriale Catégorie : B Filière : Administrative Cadre d emploi : Rédacteur

Plus en détail

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION Le budget 2013 s inscrit dans un contexte de fortes contraintes budgétaires destiné à réduire la dette de l Etat. Ce budget responsable s inscrit résolument dans le

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

COMMUNICATION 2015/03

COMMUNICATION 2015/03 COMMUNICATION 2015/03 Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police Président du Collège de la zone de secours direction Sécurité

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation. Habilitation électrique pour personnel électricien

Cahier des charges d achat de formation. Habilitation électrique pour personnel électricien MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Habilitation électrique pour personnel électricien Suivant NF C13-370 Achat d une prestation en vertu de l ordonnance

Plus en détail

N de dossier OSIRIS : Nom du bénéficiaire : Libellé de l opération : Code établissement Code guichet N de compte Clé

N de dossier OSIRIS : Nom du bénéficiaire : Libellé de l opération : Code établissement Code guichet N de compte Clé Logo des autres financeurs 13764*01 mise à jour : le 27/11/2009 FORMULAIRE DE DEMANDE DE PAIEMENT ELABORATION OU ANIMATION LIEES AU DOCOB D UN SITE NATURA 2000 (DISPOSITIF N 323A DU PLAN DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE)

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) Circulaire 31 août 2012 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement Loi du 5 septembre 2001 portant garantie d'une réduction continue de la dette publique et création d'un Fonds de vieillissement (Moniteur belge du 14 septembre 2001), modifiée par la loi du 20 décembre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

Vu l article L 1122-30 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation,

Vu l article L 1122-30 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, Du registre aux délibérations du Conseil Communal de cette ville, Province a été extrait ce qui suit : de HAINAUT ------- SEANCE DU 31 JANVIER 2013 ARRONDISSEMENT de ------------------------------- ATH

Plus en détail

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif 5 Quelques chif hiffr fres «clés» Les effectifs ectifs de l Etat au 31 décembre e 2013 7 467 193 4 825 473 159 80 37 24 Administration générale Education nationale (dont 3826 enseignants) Economie Finances

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Décret n o 2004-486 du 28 mai 2004 relatif aux règles prudentielles applicables aux mutuelles et unions pratiquant

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

Service des affaires financières "CONSEIL AUX EPLE" CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4

Service des affaires financières CONSEIL AUX EPLE CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4 Service des affaires financières "CONSEIL AUX EPLE" CONSEIL AUX EPLE BULLETIN D INFORMATION N 4 FEVRIER 2004 S O M M A I R E AGENTS COMPTABLES - GESTIONNAIRES - REGISSEURS - Prise de fonction et cessation

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Règlement Horizon 2020

Règlement Horizon 2020 Règlement Horizon 2020 Règlement pour l attribution d un subside pour le montage de projets européens dans le cadre du programme européen de recherche et innovation Horizon 2020 (2014-2020) Objectifs du

Plus en détail

A R R Ê T É relatif à la mise en place du plan de performance énergétique des entreprises agricoles en 2013 Appels à projets Investissements

A R R Ê T É relatif à la mise en place du plan de performance énergétique des entreprises agricoles en 2013 Appels à projets Investissements Direction régionale de l alimentation de l agriculture et de la forêt Service régional de l'économie forestière, agricole et rurale A R R Ê T É relatif à la mise en place du plan de performance énergétique

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION JUIN 2016 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION JUIN 2016 PROJETS DE DÉCRET 519 (2015-2016) N 1 Annexe 2 519 (2015-2016) N 1 Annexe 2 520 (2015-2016) N 1 Annexe 2 520 (2015-2016) N 1 Annexe 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 16 JUIN 2016 PROJETS DE DÉCRET contenant le premier

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

ARRETS TEMPORAIRES D ACTIVITE SUITE AUX INNONDATIONS DANS LE SUD DE LA FRANCE EN DECEMBRE 2003 CARTE EUROPENNE D ASSURANCE MALADIE

ARRETS TEMPORAIRES D ACTIVITE SUITE AUX INNONDATIONS DANS LE SUD DE LA FRANCE EN DECEMBRE 2003 CARTE EUROPENNE D ASSURANCE MALADIE SOCIAL N 67 SOCIAL N 25 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 11 mai 2004 ARRETS TEMPORAIRES D ACTIVITE SUITE AUX INNONDATIONS DANS LE SUD DE LA FRANCE EN DECEMBRE 2003 CARTE EUROPENNE D ASSURANCE

Plus en détail

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE RUE DE LA LOI 16 1000 BRUXELLES TEL. 02 501 02 11 le 4 septembre 2009 REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES PREMIER MINISTRE Service public

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS ASSOCIATIFS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d'emplois pérennes

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET 332 (2015-2016) N 1 332 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 NOVEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET contenant le budget général des dépenses de la Région wallonne pour l année budgétaire 2016

Plus en détail

Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012

Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012 Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012 LA PARTICIPATION DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Textes de référence : - Loi n 83-634 du 13 juillet

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 ORGANISATION GENERALE Article 1 Préambule... 2 Article 2 Bénéficiaires... 2 Article 3 Conditions

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Ce dossier doit être retourné accompagné impérativement de toutes les pièces demandées, à l attention de Monsieur le Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, BP

Plus en détail

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives Dossier Gestion et comptabilité Fiche 1 Les décisions budgétaires modificatives 2004-2005 Division d'appui et de conseil aux établissements et aux services (DACES) LES DÉCISIONS BUDGÉTAIRES MODIFICATIVES

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNI1408943D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la mise à disposition du public, pour un usage de réutilisation, d informations publiques

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor

DISCLAIMER: As Member States provide national legislations, hyperlinks and explanatory notes (if any), UNESCO does not guarantee their accuracy, nor 2 STATUTS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE TITRE II ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA FONDATION Article 6- Organes Les organes de la Fondation sont : - le Conseil de Fondation ; - l Administration général.

Plus en détail

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux Informations sur les demandes de paiement Principes généraux Conditions préalables Le porteur de projet et ses partenaires co-financeurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des renseignements relatifs aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées s ajoutent à celles présentées dans les Budgets supplémentaires

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1.

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1. Recrutement d un juriste(h/f) (marchés publics) (au grade de chef de bureau administratif) pour les besoins de fonctionnement du Service Technique du Patrimoine Immobilier de la Province de Namur. Engagement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Harmonisation des règles comptables

Harmonisation des règles comptables CONTEXTE À compter de l année 2007, l ensemble des municipalités appliqueront les principes comptables généralement reconnus (PCGR) recommandés par le conseil sur la comptabilité du secteur public (CCSP)

Plus en détail

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Page : 2/5 Table des matières 1. Qu est-ce que la bourse de préactivité? 3 2. Quel type

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures Keystone Fonds pour les frontières extérieures Fonds pour les frontières extérieures Le Fonds pour les frontières extérieures permet une solidarité financière au sein de l espace Schengen. Grâce à ce Fonds,

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Arrêté du 14 mars 2005 relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires NOR : SOCU0412535A Le

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 331 (2015-2016) N 1 Annexe 9bis 331 (2015-2016) N 1 Annexe 9bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 9bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 9bis PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET contenant

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine

Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine NEU NOUVEAU NUOVO NOVO 12.03.2009 Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine Entré en vigueur le 1er avril 2009 Titre I er Dispositions générales Article 1er - Objet

Plus en détail

Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS

Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS Statuts de l Association Sportive Lycée PÂRIS A. Objet et composition de l association Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du

Plus en détail

Banque de données Plan d'action bruxellois de lutte contre la pauvreté 2008. Chapitre: Logement

Banque de données Plan d'action bruxellois de lutte contre la pauvreté 2008. Chapitre: Logement Chapitre: Page 1 La construction de 5 000 logements sociaux (70 %) et moyens (30 %) 86 / Huisvesting Subvention d'investissement à la Société du de la de Bruxelles-Capitale pour la construction de logements

Plus en détail

PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6

PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6 PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6 Objectif du programme Article 1 Le programme «La Culture a de la classe» finance la création de partenariats

Plus en détail