DOSSIER DE PRESSE. Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers"

Transcription

1 Direction de la Communication Marina DUPUY DOSSIER DE PRESSE Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire NTÉ Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers En décembre 2012, le ministère de l Agro Alimentaire réunissait à Paris de nombreux acteurs oeuvrant dans le domaine de l alimentation de manière directe ou indirecte. Parmi ces derniers, le ministère avait retenu comme territoire pilote le Conseil général de la Dordogne L objectif de ces premières rencontres était d établir ensemble un pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. 6 mois plus tard en juin 2013, ce pacte était présenté et lancé nationalement. Pourquoi un pacte? 7 millions de tonnes d aliment sont gaspillés tout le long de la chaîne alimentaire (de la production à la consommation). Le gaspillage alimentaire représente un poids de déchets de 20 kilos/an/habitant. Parmi ces 20 kilos, 7 concernent des produits encore emballés. Au niveau de la Restauration Hors Domicile (les cantines), l estimation est de 150 grammes de bio-déchets générés par chaque repas dont 100 grammes dus aux restes laissés dans les assiettes. Les 50 grammes restant sont liés à la préparation des repas. La restauration collective dans le pacte national mettre en oeuvre des opérations-pilotes dans des cantines de collèges, des restaurants sociaux et des restaurants d entreprises, avec une évaluation chiffrée des résultats obtenus après quelques mois, et pour ajuster la préparation des repas aux besoins réels. mise en place de circuits courts d approvisionnement. gestion des couverts au plus juste, par le biais d outils informatique notamment, et mise en place de menus «ajustables». Vente au poids et/ou pesée des aliments jetés. les progrès (ou non) hebdomadaires sont affichés dans les établissements et sur le site internet 1

2 Pourquoi la Dordogne? Dans le cadre de sa compétence de gestion des collèges, le Conseil général de Dordogne a, en 2009, souhaité promouvoir l introduction de produits alimentaires biologiques et locaux dans les cantines des collèges. Pour faciliter l approvisionnement et la relation entre acheteurs et producteurs, des plates formes ont été créées. Elles sont au nombre de deux. L association de producteurs Isle Mange Bio est exclusivement axée sur le bio. La SCIC Mangeons 24 s est ouverte aussi aux producteurs conventionnels. Cette SCIC regroupe la Chambre d Agriculture de la Dordogne ainsi que l association Agrobio Périgord. Dans les deux cas, ces structures permettent de déterminer au mieux les besoins avant la mise en culture. Ainsi le taux d invendus, et donc de gaspillage, est très faible. Le Conseil général de Dordogne est aussi l autorité planificatrice en matière de gestion des déchets. Une démarche de compostage in situ dans les collèges a été initiée. Elle se couple d une action pour habituer les élèves à moins gaspiller. Ces actions de prévention sont réalisées en partenariat avec le SMD3 (syndicat départemental des déchets de la Dordogne). Le collège Aliénor d Aquitaine de Brantôme est doté d un pavillon de compostage et a impliqué l ensemble de la communauté éducative. Le self est organisé de façon à ce que le tri des déchets soit réalisé par les élèves eux-mêmes. Ils disposent de trois poubelles : une dédiée au pain - le sac jaune (pour les emballages) et une pour le résiduel. Ne demeure dans les assiettes présentent sur le plateau que les déchets fermentescibles (c est-à-dire tout ce que l élève n a pas mangé). En procédant ainsi, le collégien prend conscience de ce qu il n a pas consommé et donc gaspillé. Au final, depuis deux ans, le collège a réduit sa production de déchets par deux. Une enquête a été réalisée auprès des collèges du département pour mieux connaître leur pratique en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire. 24 collèges (soit 65 %) proposent sous différentes formes, permanentes ou occasionnelles, des actions visant à sensibiliser à la fois le personnel, les enseignants et bien sûr les élèves. Un réseau des chefs de cuisine des collèges a été créé cette année. Le gaspillage alimentaire est une des thématiques d un des groupes de travail. L objectif de ce groupe est de réaliser un guide des bonnes pratiques en matière de gaspillage à l attention de l ensemble des collèges. Ils nous ont déjà fait part de certaines pratiques qu ils suivaient : Mettre en place des actions pour réduire le gaspillage du pain Éviter les portions individuelles et mettre les entrées en libre-service Confectionner un menu ou un plat principal à partir de restes tout en respectant les normes sanitaires. 2

3 Parmi les 24 collèges, cette année nous souhaitons mettre en exergue le projet proposé par le collège Jean Moulin de Coulounieix-Chamiers Coulounieix-Chamiers (Jean Moulin): Projet sur la réduction du gaspillage de pain au service de restauration du collège Actions menées : Réfléchir sur les ressorts de cette consommation en Conseil de Vie Collégienne. Réfléchir en commun (Direction et agents de service) afin de modifier l agencement géographique des aliments («le pain en fin de chaîne»). Axes du projet : Sensibiliser l ensemble de la communauté scolaire au gaspillage alimentaire (agents de service, surveillants, élèves) et mobiliser le Conseil de Vie Collégienne et le Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté. Constater objectivement la situation de gaspillage au collège et son évolution dans le temps : les élèves récolteront les déchets et pèseront la récolte à échéance régulière. Mesurer l impact de l action sur les quantités gaspillées. Rechercher et expérimenter les alternatives à la mise au rebut systématique des aliments non consommés. Nous pouvons aussi citer d autres opérations comme celles des collèges de : Saint Aulaye (Dronne-Double): Le projet est copiloté par la professeure de SVT et l infirmière. Il s appuie sur l observation et la participation. Tout comme à Coulounieix, le pain est la cible centrale. Il nécessite de : Trouver un volontaire par classe pour observer les plateaux de ses camarades Mettre en évidence le pain jeté par la présence d un récipient transparent Porter à connaissance des élèves les possibilités de transformation offerte par le pain Quantifier les déchets alimentaires jetés Faire un compte rendu des observations sur les déchets alimentaires 3

4 Montignac (Yvon Delbos) : Plus classique dans son approche mais non moins efficace, le collège de Montignac proposera de : Mettre en place du pain en fin de service Ajuster des portions servies dans le respect des quantités prescrites. Travailler les restes (resservis le lendemain ou présentés d'une autre manière).le collège est équipé d une cellule de refroidissement ce qui facilite cette possibilité. Sarlat (La Boétie) En plus de l affichage de la campagne officielle, des images vont être disposées dans le self pour sensibiliser les élèves au gaspillage. Depuis le début de la semaine le pain laissé sur les plateaux fait l objet d une collecte séparé. Ce tas sera disposé, jeudi, sur la rotonde afin de montrer le volume généré par ce gaspillage. La collecte des bio-déchets est séparée dans le réfectoire. Des écriteaux vont être installés pour informer des quantités jetées quotidiennement. Thenon (Suzanne Lacore) : Le collège participe à la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire le jeudi 16 octobre A ce titre, plusieurs actions sont menées pour sensibiliser les élèves sur ce thème. La campagne de sensibilisation a débuté dès lundi avec l affichage des visuels officiels. Un jeu «anti-gaspi» a été défini. Il vise à n avoir aucun déchet de nourriture sur le plateau à la fin de son repas. Il préconise aux élèves de : Lire le menu pour choisir son repas Préciser poliment aux agents la quantité souhaitée Manger tout ce qu il y a sur son plateau Prolonger ce jeu quotidiennement Une affiche présentant les règles du jeu a été réalisée par les élèves et sera affichée jeudi. Le menu de jeudi sera anti-gaspi et bio. Enfin, une évaluation du volume de nourriture jeté sera faite à l'issue du repas Tous ces collèges se sont inscrits dans une démarche globale et sur le long terme de lutte contre le gaspillage. 4

5 Cette journée vise aussi à : Renforcer l accès de la restauration collective aux produits agricoles locaux. Réduire notre volume de déchets ultimes. Participer à l amélioration de l équilibre des repas. Améliorer le pouvoir d achat de nos concitoyens. Cette année le Restaurant Administratif Départemental de la rue du Plantier s engage. Il sensibilisera ses convives en proposant au menu des entrées des plats et des desserts façonnés avec des «restes». 5

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

Les déchets en général

Les déchets en général Les déchets en général Enjeux prioritaire de notre agenda 21 Les déchets sont-ils triés au lycée? - Globalement non. - Les cartons font l objet d un tri. - La caféteria a commencé à trier les canettes

Plus en détail

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010 Programme local de prévention des CCSPL 22 avril 2010 SOMMAIRE 1- Historique de la prévention des sur l agglo 2- Le Grenelle : des moyens pour la prevention 3- Les enjeux 4- Le plan d action 2010 5- Les

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie de remise des Prix Projection de séquences du film «Solutions locales pour un désordre global» 8 juin 2011 à partir de 14h Durée : 2h30 Programme

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Mobiliser les étudiants dans un projet de réduction du gaspillage alimentaire d un restaurant universitaire Organisme rédacteur de la fiche intervention

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Table des matières Présentation de l'association... 3 A propos du partenaire... 3 Missions... 4 Projet : enfance/ jeunes... 4 Informations sur le projet... 4

Plus en détail

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 De la cantine scolaire à la restauration collective Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 Présentation personnelle Stéphane Veyrat, formation en agriculture et parcours en tant qu animateur puis directeur d

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP.

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. > DOSSIER DE PRESSE Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. CCCP sera présent sur le Salon HIT Paris 2011 STAND H11 Les 17, 18

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi»

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» M O B I L I S AT I O N D E L A S S E M B L E E D E P O LY N E S I E F R A N C A I S E 3 E M E T E M P S F O R T E N F A V E U R D E L A P R O M O T

Plus en détail

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Philippe OURLIAC publié le 17 février 2010

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES LANDES L ARCHIVAGE ELECTRONIQUE 2 e RENCONTRES LANDESPUBLIC ORGANISEES PAR L ALPI Jeudi 29 septembre 2005 Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Plus en détail

Un engagement durable!

Un engagement durable! Congrès FEHAP 2014 - Deauville La FEHAP et la RSE Un engagement durable! La RSE en quelques mots La RSE (Responsabilité sociale et environnementale) est l application des principes du Développement Durable

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

Et si vous passiez au verre?

Et si vous passiez au verre? Attention, les sacs noirs contenant du verre ne sont plus collectés! Contact : Alexa BADIN - Responsable communication 05.45.05.22.52 / abadin@calitom.com ZE La Braconne - 16600 MORNAC / Tel 05 45 65 82

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Statistiques : Vers une meilleure perception du tissu économique

Statistiques : Vers une meilleure perception du tissu économique du 10 avril 2010 Statistiques : Vers une meilleure perception du tissu économique Première opération statistique du genre en Algérie, le recensement économique 2011, qui débutera le 8 mai prochain, permettra

Plus en détail

s engage auprès des enfants en proposant des livres

s engage auprès des enfants en proposant des livres communiqué de presse janvier 2015 McDonald s s engage auprès des enfants en proposant des livres toute l année dans le menu Happy Meal Dès le 14 janvier prochain, McDonald s marque un pas de plus dans

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011 Collège Amédée Dunois Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011 Ouverture de la séance à 18h00 21 présents Le Président du C.A. donne lecture de l ordre du jour et y ajoute 3 points

Plus en détail

Un dispositif éducatif sur le compostage

Un dispositif éducatif sur le compostage Un dispositif éducatif sur le compostage et la transformation de la matière KIT PEDAGOGIQUE SUR LE COMPOSTAGE Pour mettre en situation de comprendre que «la matière se présente sous une multitude de formes

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS International Pharmaceutical Federation Fédération Internationale Pharmaceutique Boîte postale 84200, NL-2508 AE La Haye, Pays-Bas DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES

Plus en détail

Projet tableau de bord

Projet tableau de bord Projet tableau de bord Sommaire I. Constat II. Objectifs (Inspiré de Eteams) III. Mode Opératoire IV. Voir V. Analyser VI. Agir VII. Généralisation Un développement qui répond aux besoins des générations

Plus en détail

Le Développement Durable chez Avenance Enseignement. 23 mars 2011

Le Développement Durable chez Avenance Enseignement. 23 mars 2011 Le Développement Durable chez Avenance Enseignement 23 mars 2011 Sommaire A. Les innovations techniques durables 1. Le véhicule électrique 2. Les barquettes biodégradables 3. La gestion des déchets B.

Plus en détail

Un agrément pour toutes les entreprises de distribution, d application ou de conseil à l utilisation des produits phytopharmaceutiques

Un agrément pour toutes les entreprises de distribution, d application ou de conseil à l utilisation des produits phytopharmaceutiques DGER V2 Un agrément pour toutes les entreprises de distribution, d application ou de conseil à l utilisation des Une réglementation qui vise à sécuriser et à diminuer l utilisation des La réduction du

Plus en détail

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur.

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur. Présentation WE WARN 2016 CONTENU DU DOSSIER Le WE WARN en bref Contexte de l événement Contenu de l événement Programme L après WE WARN Organisateur Connectons-nous 2 3 6 8 9 10 11 LE WE WARN EN BREF

Plus en détail

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Cet été 2015 a vu la publication de deux lois importantes pour l'exercice de la politique de gestion des déchets au niveau territorial : la

Plus en détail

Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne

Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne Siège social : Au pied des marches 15,rue Robert 42000 Saint-Etienne Contact (Porteuse de projet) : Cécile Venard 06 26 10 34 16 cafedesmatrus@gmail.com Blog : http://cafedesmatrus.blogspot.fr Facebook

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

Produits transformés en Restauration Collective

Produits transformés en Restauration Collective Produits transformés en Restauration Collective 9 et 10 octobre 2013 Rencontres nationales des ateliers de transformation collectifs et de l'agroalimentaire paysan Produits transformés en Restauration

Plus en détail

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Publication faisant suite à la rencontre du 24 mars 2013. «Constituant une forme

Plus en détail

PREPARATION DE LA RENTREE 2016

PREPARATION DE LA RENTREE 2016 PREPARATION DE LA RENTREE 2016 DANS L ACADEMIE DE POITIERS Préparation de la rentrée 2016 dans l académie de Poitiers Janvier 2016 1 Sommaire De nouveaux moyens humains d enseignement pour poursuivre la

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi

10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi 10 jours sans écrans les enfants et les parents d une école de Strasbourg ont relevé le défi Du 20 au 29 mai 2008, les 259 élèves de l école du Ziegelwasser, dans le quartier du Neuhof à Strasbourg, ont

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires QUESTIONS REPONSES J habite dans une Ville ou un Pays d art et d histoire : Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page

Plus en détail

POINT PRESSE. La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers. LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30

POINT PRESSE. La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers. LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30 POINT PRESSE La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30 Depuis bientôt deux ans la préfecture de l Yonne s attache à améliorer et à moderniser

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

MÉMOIRE déposé par. Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans. Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré. Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier

MÉMOIRE déposé par. Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans. Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré. Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier MÉMOIRE déposé par Le syndicat de l UPA de l Île d Orléans Le syndicat de l UPA de la Côte-de-Beaupré Le syndicat de l UPA Québec, Jacques-Cartier Dans le cadre de la Consultation publique sur le Projet

Plus en détail

Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux (deux Régions Pilotes)

Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux (deux Régions Pilotes) Royaume du Maroc Ministère délégué chargé de l Environnement Institut Royal des Science Naturelles de Belgique Rapport narratif du Projet n 2015SO2-CHM-0261 Développement et alimentation des CHM régionaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE DOSSIER DE PRESSE Table ronde sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté et visite de l association ADAGE Lundi 07 mars 2016 SOMMAIRE L ASSOCIATION ADAGE 4 ADAGE, une association au service

Plus en détail

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19 Page 7 SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 1.1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE DES MENAGES... 11 1.1.1 Produits alimentaires consommés... 11 1.1.2 Organisation des repas...

Plus en détail

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement).

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement). Avant propos Cette exposition a été réalisée par la Maison écocitoyenne de Bordeaux, en partenariat avec les centres d animation de la Ville. A partir d affiches publicitaires, les participants ont créé

Plus en détail

Point de vue de la GEFeL François Lafitte

Point de vue de la GEFeL François Lafitte Pertes/gaspillage alimentaires au sein de la filière F&L - Stades amonts Point de vue de la GEFeL François Lafitte De quoi parle-t-on quand on évoque les mots «gaspillage alimentaire»? Définition «gaspillage

Plus en détail

Résultats de l enquête relative à la mission commande publique dans les Centres de Gestion - Février 2016 1

Résultats de l enquête relative à la mission commande publique dans les Centres de Gestion - Février 2016 1 Résultats de l enquête relative à la mission commande publique dans les Centres de Gestion - Février 2016 1 Cette enquête s inscrivait dans le cadre d une sollicitation de la mission conduite par l IGA

Plus en détail

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité

Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Note détaillée Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité Etude Harris Interactive pour la Fédération Nationale des Marchés de Gros / Cap Les résultats sont issus

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

"Volet Equilibre alimentaire et activité physique "

Volet Equilibre alimentaire et activité physique Dossier de Presse "Volet Equilibre alimentaire et activité physique " 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT EXPLOITATION AGRICOLE 1. CONDITIONS D ENGAGEMENTS (à lire attentivement) A. Objet Les Chambres d agriculture des Pays de la Loire 1 ont mis en place un site internet destiné

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique!

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! 1 Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! Face à l urgence climatique, les territoires se mobilisent pour répondre aux enjeux des crises climatique et énergétique. Les citoyens

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

VOUS ÊTES EMPLOYEUR. À savoir

VOUS ÊTES EMPLOYEUR. À savoir VOUS ÊTES EMPLOYEUR 1 Embaucher une personne pour se faire aider à la maison, entretenir le jardin ou garder les enfants, c est devenir employeur; un employeur à la fois comme tous les autres, qui applique

Plus en détail

Alignement des Programmes d action nationaux sur la Stratégie décennale de l UNCCD

Alignement des Programmes d action nationaux sur la Stratégie décennale de l UNCCD Alignement des Programmes d action nationaux sur la Stratégie décennale de l UNCCD Historique 1992- Sommet de Rio naissance de la CCD et de ses sœurs, les Conventions sur la Biodiversité et sur les Changements

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps 1 Octobre 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux

Plus en détail

COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI. Dossier de présentation. 27 novembre 2015 LEMPDES

COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI. Dossier de présentation. 27 novembre 2015 LEMPDES COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI 27 novembre 2015 LEMPDES Dossier de présentation ORGANISE PAR : AVEC LE SOUTIEN DE : CERAPCOOP Centre de Ressources et d

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06

Adoptée : Le 25 février 2003. En vigueur : Le 25 février 2003. Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 Dotation de personnel Adoptée : Le 25 février 2003 En vigueur : Le 25 février 2003 Amendement : Le 22 mars 2005 (CC-2005-080) Section 06 1. But de la politique Le but de la présente politique est de préciser

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER

Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques MASTER Le master Tourisme «Aménagement et Gestion des Équipements, Sites et Territoires touristiques» (AGEST) de l IATU (Institut

Plus en détail

PRESTATIONS DE RESTAURATION COLLECTIVE

PRESTATIONS DE RESTAURATION COLLECTIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET 3 RUE DU PROFESSEUR FELIX LEJARS 28160 UNVERRE TELEPHONE : 02 37 97 30 57 FAX : 02 37 97 32 68 E-MAIL : cdc.perchegouet@wanadoo.fr CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PRESTATIONS

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LE STRESS AU TRAVAIL 1. Introduction Le stress au travail est considéré sur le plan international, européen et national comme une préoccupation à la fois, des employeurs

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Recommandations sur la vente d aliments sur le domaine public (cuisine de rue) LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez!

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Le 03/05/2011 - Karen Jégo - Validé par Dr Jean Michel Borys, médecin endocrinologue et nutritionniste L'objectif de la méthode Libre Forme

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Vire, 20 ème ville de France, première en Basse Normandie récompensée pour ses efforts et ses résultats dans le domaine de l Environnement La ville de Vire a été labellisée Cit'Ergie

Plus en détail

14/15. Grandir. à Labenne

14/15. Grandir. à Labenne 14/15 Grandir à Labenne ALSH Périscolaire 3/6 ans École Océane Halte garderie fripouilles Accueil de loisirs Moussaillons 3/11 ans Restaurant Municipal Maison de l Enfance Espace Jeunes Bibliothèque ALSH

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

UN WEEK-END A LA CAMPAGNE

UN WEEK-END A LA CAMPAGNE UN WEEK-END A LA CAMPAGNE POUR UN GROUPE DE 5 A 9 PERSONNES Enterrement de vie de jeune fille, anniversaire surprise adultes ou enfants, départ à la retraite Chambres d hôtes près de Saumur Gaël le et

Plus en détail

TéMiS. Transport Management System. Présentation fonctions "consignations emballages" Version 1.2

TéMiS. Transport Management System. Présentation fonctions consignations emballages Version 1.2 Présentation Auteur : TeMiS 1.2 L. AUPLAT TéMiS Transport Management System Présentation fonctions "consignations emballages" Version 1.2 Version 1..3 Date de création 08 novembre.2013 Date de dernière

Plus en détail

Préparation au Bachelor- Toulouse

Préparation au Bachelor- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation au Bachelor- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours BACHELOR, pourquoi une

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles Des fausses élections dans ton école : L avenir nous appartient! 1 Table des matières 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? a. Si tu ne t'occupes pas de la politique, la politique

Plus en détail

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012 lutte contre le gaspillage alimentaire 6 décembre 2012 DOSSIER DE PRESSE dossier de presse lutte contre le gaspillage alimentaire page 1 LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Présentation des opérations

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option art Ecole supérieure d art de

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse Emploi Un chantier qualification deuxième chance aux Baignots Dossier de Presse www.dax.fr Dans un contexte économique difficile, la Ville de Dax mène depuis 2008 le déploiement d un projet global visant

Plus en détail