INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE THÈSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE THÈSE"

Transcription

1 INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attribué par la bibliothèque THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE l INPG Spécialité : «Informatique : Systèmes et Communications» préparée au laboratoire LSR-IMAG, projet SARDES, dans le cadre de l Ecole Doctorale «Mathématiques Sciences et Technologies de l Information» présentée et soutenue publiquement par Renaud LACHAIZE le 14 Septembre 2005 Un canevas logiciel pour la construction de systèmes de stockage reconfigurables pour grappes de machines Directeur de thèse : Jacques MOSSIÈRE JURY M. Roger MOHR Président Mme. Christine MORIN Rapporteur M. Raymond NAMYST Rapporteur M. Yves DENNEULIN Examinateur M. Jørgen Sværke HANSEN Examinateur M. Jacques MOSSIÈRE Directeur de thèse

2

3 À mes parents À mes grands-parents

4

5 Résumé Cette thèse s intéresse aux systèmes de stockage répartis pour grappes de serveurs. Les solutions existantes sont généralement monolithiques et peu (re)configurables. Elles limitent la réutilisation de code, compliquent l administration et le développement de systèmes robustes et autonomes. Nous proposons un canevas logiciel visant à lever ces contraintes. Un service de stockage est construit à partir d un assemblage de composants et fournit une représentation explicite des flux de contrôle et de données. L architecture permet un paramétrage fin des propriétés du système, y compris au niveau des protocoles de communication et des stratégies de transfert des données. L infrastructure d exécution offre, de plus, des mécanismes de reconfiguration dynamique du code, des paramètres et de la structure du système. Un prototype, implémenté au niveau bloc, montre qu une approche modulaire est conciliable avec de bonnes performances et permet de construire des services flexibles et spécialisés. i

6 ii

7 Abstract This thesis focuses on distributed storage systems for clusters of servers. Existing solutions are generally monolithic and hardly (re)configurable. As a consequence, code reuse is limited, administration of such services is complex, and developing robust and autonomic systems is difficult. We propose a software framework to alleviate these constraints. A storage service is constructed from a set of components and provides an explicit representation of control and data streams. The architecture allows a fine-grained tuning of the system properties, including networking protocols and strategies for data transfers. In addition, the execution infrastructure provides mechanisms for dynamic reconfiguration of the code, the parameters and the structure of the system. A prototype was implemented at the block level. It shows that a modular approach can help building flexible and custom systems and is compatible with good performance. iii

8 iv

9 Remerciements Mes premiers remerciements sont adressés à Roger Mohr, Professeur à l Institut National Polytechnique de Grenoble, pour m avoir fait l honneur de présider ce jury. Je remercie Christine Morin, Directrice de recherches à l Inria et Raymond Namyst, Professeur à l Université de Bordeaux 1, d avoir accepté le rôle de rapporteur de cette thèse et évalué mon travail de manière approfondie et constructive. Merci également à Yves Denneulin, Maître de Conférences à l Institut National Polytechnique de Grenoble pour sa participation à ce jury et les échanges que nous avons eus au cours des dernières années. Je souhaite bien sûr remercier chaleureusement Jørgen Sværke Hansen, Associate Professor à l Université de Copenhague, à l initiative du projet Proboscis, pour m avoir pris sous son aile et accompagné tout au long de cette thèse. Les idées et les résultats exposés dans ce document lui doivent beaucoup. J exprime ma gratitude à Jacques Mossière, Professeur à l Institut National Polytechnique de Grenoble, mon directeur de thèse, pour son encadrement, ses nombreux conseils, sa disponibilité, son soutien et sa patience à mon égard. Son influence sur mon parcours universitaire a été décisive : il fut à l origine de ma découverte de l algorithmique, des systèmes d exploitation, et de l activité d enseignant chercheur. Au delà du jury, je tiens à remercier tous ceux qui ont permis à ces travaux d aboutir, par leurs conseils, leurs contributions et leurs encouragements. Merci à tous les enseignants chercheurs qui ont su, par leurs qualités pédagogiques et techniques, attiser mon intérêt pour l informatique et les systèmes répartis. J exprime, en particulier, mon profond respect à Sacha Krakowiak et à Xavier Rousset de Pina. Merci à ce dernier et à Luc Bellissard de m avoir aidé à m orienter vers un DEA et une thèse. Merci à Roland Balter et à Jean-Bernard Stefani de m avoir accueilli au sein des projets Sirac et Sardes. Merci à Emmanuel Cecchet pour ses nombreux coups de mains, sa bienveillance et son énergie communicative. Merci à Sébastien Jean pour ses conseils, son indéfectible bonne humeur et son aide précieuse en des moments clés. Merci à Christophe, Simon et Aurélien, qui furent mes principaux compagnons lors de mes deux premières années de thèse, pour tout ce qu ils m ont appris, leur aide et les bons moments partagés. v

10 Merci à Takoua et Oussama, mes camarades de bureau, d avoir supporté mes humeurs variables et mes petites manies. Merci à Valérie Gardès, Catherine Magnin et Élodie Toihein, assistantes du projet Sardes, pour leur gentillesse et la redoutable efficacité avec laquelle elles sont toujours parvenues à démêler de nombreuses tracasseries administratives. Merci à toutes les personnes sympathiques et intéressantes que j ai eu l occasion de côtoyer aux cours de ces dernières années (au sein de Sardes, de l Inria, des laboratoires LSR et ID, de l Ensimag, de l IUT de Valence ou ailleurs) et qui voudront bien m excuser de ne pas les citer nommément. Je commence doucement à prendre conscience de la chance insolente qui m a permis d évoluer dans des conditions matérielles et un environnement humain plus qu agréables. Enfin, je garde un place toute particulière pour ma famille et mes proches, pour tout ce qu ils ont pu (et continuent à) m apporter, en dépit de mon caractère difficile, et notamment à Cécile, pour sa présence inestimable à mes côtés. vi

11

12 viii

13 Table des matières Résumé i Abstract iii Remerciements v Table des matières viii Table des figures xiv Introduction 1 1 Grappes de machines et technologies d interconnexion Introduction Principales caractéristiques des grappes Composants matériels Profils d utilisation Applications scientifiques Serveurs de données Usages mixtes et dynamiques Technologies d interconnexion de machines Réseaux Ethernet Réseaux spécialisés Accès direct à une mémoire distante (RDMA) Scalable Coherent Interface (SCI) Myrinet Infiniband Perspectives Bilan Technologies de stockage de données Introduction Supports physiques pour la persistance Différentes interfaces ix

14 Niveau «contrôleur» Niveau «blocs» Niveau «fichiers» Système de gestion de bases de données Interface de stockage à objets Intégration des E/S dans les systèmes d exploitation Niveau contrôleur (Storage Area Network) Niveau «blocs» Techniques d exportation d un organe de stockage Principes de base Bénéfices des interfaces spécialisées Disque virtuel Réparti / RAID sur grappe Architectures pour client unique Architectures pour clients multiples Gestionnaires de volumes logiques pour grappes Bilan Niveau «fichiers» Introduction Systèmes clients-serveur Network File System (NFS) Common Internet File System (CIFS) Serveurs multiprotocoles spécialisés (NAS) Systèmes clients-serveur optimisés Bilan sur les systèmes clients-serveur Systèmes de fichiers parallèles Parallel Virtual File System (PVFS) Google File System xfs Bilan sur les systèmes de fichiers parallèles Systèmes de fichiers partagés Introduction Systèmes de fichiers partagés «symétriques» Systèmes de fichiers partagés «asymétriques» Systèmes de fichiers partagés basés sur un disque virtuel réparti Bilan sur les systèmes de fichiers partagés SGF répartis pour interfaces de stockage à objets Systèmes de gestion de bases de données Perspectives Evolution des matrices de disques (briques de stockage) Orientations générales Un exemple : Federated Array of Bricks Systèmes de stockage autonomes Conclusion x

15 3 Positionnement de la contribution Introduction Configuration flexible Reconfiguration dynamique Simplicité d administration Contraintes Systèmes de stockage flexibles, reconfigurables et autonomes Systèmes de stockage configurables Systèmes de fichiers empilables Swarm Systèmes adaptables Abacus Outils de reconfiguration non intrusifs Systèmes autonomes Bilan et proposition Organisation de la contribution Un canevas logiciel flexible pour la construction de systèmes de stockage répartis Introduction Modèle de composition Concept de «chemin» Granularité d un composant Interfaces d un composant Types de composants Extensions d extrémité Extensions asymétriques Extensions d interposition Autre axe de classification Règles complémentaires pour la programmation d extensions Liaison Modèle d exécution Programmation d un composant Commandes et événements Interface de programmation Modèle de communication Modes de routage Gestion des problèmes de transmission Infrastructure d exécution Introduction Exemple dans un contexte centralisé Mécanismes complémentaires pour les configurations réparties et les tâches annexes Processus de déploiement d un chemin Enregistrement de types d extensions et de commandes Création et destruction d un chemin Création Destruction Service de noms xi

16 4.5 Mécanismes avancés de routage réseau Discussion Modèle de composition Chemins Granularité d un composant Modèle d exécution Modèle de programmation Ressources d exécution Sécurité et sûreté de fonctionnement Bilan Gestion configurable et optimisée des transferts intensifs de données au sein d une grappe Introduction Principes de base Assemblage de tampons Espace d adressage global et mécanismes de transfert Principes généraux Mise en œuvre pour une plate-forme particulière Vue d ensemble de l architecture Exemples complets Service de stockage réparti Service de caches coopératifs Stratégies de transfert de données Stratégies de transfert pour réseaux spécialisés : l exemple de SCI Stratégies basées sur des couplages directs Stratégies basées sur les capacités de RDMA Stratégie hybride Stratégies de transfert pour réseaux banalisés : l exemple de TCP/IP Application à Proboscis Travaux connexes Bilan Infrastructure d administration et mécanismes de reconfiguration dynamique Infrastructure d administration Ajout d extension et mise à jour de code Déploiement de nouveaux types d extensions Mise à jour du code d une extension Modification des paramètres du système Modification de la structure du système Mécanismes de base Insertion d extensions Retrait d extensions Utilisation des mécanismes de base Interposition Reconstruction d un chemin Migration d extensions Protocoles de reconfiguration Modification dynamique du réseau employé xii

17 6.5.2 Tolérance aux pannes pour disques dupliqués Remarques Vers un système de stockage autonome Bilan Evaluation Introduction Implémentation prototype Environnement expérimental Plan du chapitre Impact de l architecture du canevas Performance d accès à un disque distant Introduction SCI Gigabit Ethernet Charge sur un nœud serveur Gestion configurable des transferts de données Impact d une infrastructure de transfert flexible Découplage des messages de contrôle et des transferts de données Reconfiguration dynamique Mécanismes de base Protocoles de reconfiguration Modification du réseau Tolérance aux pannes pour disques dupliqués Développement de services de stockage optimisés Pagination à distance Caches coopératifs Synthèse Conclusion Bilan Perspectives proches Implémentation à différents niveaux d interface Optimisations plus avancées Support plus fin pour outils de virtualisation de l espace de stockage Intégration avec les machines virtuelles Système de clonage pour grappes Champs d investigation complémentaires Cible de déploiement Gestion globale du contrôle de flux et de la qualité de service Support optimisé pour architecture multiprocesseurs Aide au développement Systèmes autonomes xiii

18 Liste des abréviations 199 Bibliographie 201 xiv

19 Table des figures 2.1 Principaux schémas de répartition de données sur disques (RAID) Récapitulatif des principales couches et interfaces utilisées pour la gestion des entréessorties dans un système d exploitation centralisé Principales piles de protocoles pour Storage Area Networks Lecture de données sur un serveur via Myrinet Architecture de stockage autonome proposée par le projet Self-* (schéma extrait de [78]) Exemples de systèmes de gestion de fichiers construits par empilement de modules Exemples de systèmes de stockage construits avec Swarm : Sting et ext2fs/swarm Exemple de système de stockage déployé au sein de l environnement Abacus Représentation des différents types d extensions du canevas Proboscis Représentation des différents modes de routage possibles pour une commande Exemple de flot d exécution dans un contexte centralisé Découplage entre le contexte d execution appelant et celui de l infrastructure Proboscis Découplage entre les différents contextes d execution d un serveur de fichiers construit avec Proboscis Utilisation de canaux de communication hétérogènes par un client ou un serveur Utilisation de plusieurs canaux de communication parallèles entre un client et un serveur Utilisation de différents protocoles pour une même carte réseau Illustration du rôle des principales primitives d un IAS pour le partage de données entre deux nœuds Architecture de l infrastructure IODSM Séquence de pseudo-code associée au flot de contrôle d une requête Transfert direct de données entre un contrôleur de disque et un tampon distant via une interface réseau SCI (cas d une lecture sur disque) Communication directe entre les extrémités d un chemin Proboscis grâce à l infrastructure IODSM Modes d insertion d un chemin Migration d une instance au sein d un chemin Premières étapes du protocole de reconfiguration dynamique du réseau Principales étapes du protocole de reconstruction d un disque dupliqué Latence d une requête de lecture sur pour les configurations locales Consommation CPU associée à une requête de lecture sur pour les configurations locales xv

20 7.3 Latence d une requête d écriture sur pour les configurations locales Consommation CPU associée à une requête d écriture sur pour les configurations locales Latence d une requête de lecture sur SCI Consommation processeur associée à une requête de lecture sur SCI Latence d une requête de lecture sur Gigabit Ethernet Consommation processeur associée à une requête de lecture sur Gigabit Ethernet Ralentissement de l application calc sur un nœud serveur par la charge d E/S avec Gigabit Ethernet Ralentissement de l application bt sur un nœud serveur par la charge d E/S avec Gigabit Ethernet Ralentissement de l application calc sur un nœud serveur par la charge d E/S avec SCI Ralentissement de l application bt sur un nœud serveur par la charge d E/S avec SCI Ralentissement des transferts de données du à l infrastructure IODSM Mise en œuvre d un système de cache coopératif avec Proboscis Performance du système de cache coopératif avec Proboscis sur Gigabit Ethernet xvi

21 Introduction Motivation et objectifs Le recours massif à la gestion de données numérisées, principalement à des fins de manipulation automatisée et d archivage, ne se dément pas. Cette tendance est à la source de nombreux défis technologiques à différents niveaux : acquisition, acheminement, analyse/traitement et stockage. Ce dernier aspect est crucial pour au moins deux raisons majeures. D une part, pour son rôle intrinsèque : assurer la permanence des informations pour un usage futur. D autre part, car les technologies actuelles de stockage, limitées par des paramètres mécaniques, constituent l un des principaux goulots d étranglement d un système informatique. Pour faire face aux volumes de données à traiter, les architectures monolithiques ont progressivement été abandonnées au profit d infrastructures réparties interconnectant un grand nombre de serveurs coopératifs. La première étape de cette transition majeure s est concrétisée par une mise en œuvre dans un environnement local, fortement couplé et a abouti au concept de grappes de machines. Des efforts significatifs, regroupés sous l étiquette de Grid computing 1, visent maintenant à agréger des ressources dans un cadre plus global, à la fois en termes de répartition géographique (échelle d un pays, voire de la planète) et d hétérogénéité des plates-formes (de l ordinateur de poche à un ensemble de grappes). Si le chantier des «grilles de calcul» est déjà bien avancé, cela ne signifie pas pour autant que le contexte plus restreint des grappes est parfaitement maîtrisé et n offre plus de défis, bien au contraire. L augmentation régulière du nombre de nœuds 2 (avec pour buts une vitesse de calcul/traitement accrue, une meilleure résistance aux pics de charge et davantage de tolérance aux pannes) accentue les difficultés de développement et d optimisation des applications réparties. Il en va de même pour l administration globale du système permettant de détecter d éventuelles pannes ou problèmes de performance et d y réagir. En conséquence, les coûts humains nécessaires au bon fonctionnement d une grappe deviennent préoccupants. Pire, de nombreuses études industrielles établissent qu une majorité des problèmes critiques sont en fait imputables à des erreurs d administrateurs humains, bénéficiant pourtant d une formation spécialisée. Il devient donc nécessaire d envisager la construction de systèmes capables, au moins partiellement, d auto-administration. Cette thèse s intéresse au thème des systèmes logiciels de stockage pour grappes de machines. Ce sujet a été abondamment étudié au cours des quinze dernières années, en particulier sous trois angles principaux : augmentation de la robustesse par rapport aux pertes de données, amélioration des performances d accès aux données et enfin, conséquence des deux axes précédents, gestion répartie du service de stockage. 1 L expression découle d une analogie avec le réseau de production électrique, pris comme modèle de simplicité (du point de vue des utilisateurs), d ubiquité et de montée en charge. 2 L ordre de grandeur du millier de nœuds est désormais courant. 1

22 En revanche, beaucoup moins de travaux ont cherché à faciliter la construction de systèmes de stockage flexibles, notion que nous tentons d expliciter par les trois dimensions ci-dessous : Configurabilité : possibilité de configurer finement les paramètres du système pour optimiser son fonctionnement dans un contexte opérationnel particulier ; Modularité : assemblage du système de stockage à partir d une bibliothèque de modules logiciels spécialisés afin de simplifier la mise en œuvre d un système de stockage spécialisé ; Reconfiguration dynamique : possibilité d influer sur le comportement et la composition du système en cours de fonctionnement. Ces aspects sont pourtant cruciaux car (1) les besoins des utilisateurs sont très variés, (2) la mise au point d un service de stockage de bas niveau, dont la fiabilité et les performances sont critiques, est généralement fastidieuse, et (3) les capacités de reconfiguration dynamique constituent un pré-requis important pour bâtir des systèmes hautement disponibles. L objectif des travaux présentés dans cette thèse est de contribuer à l émergence de systèmes de stockage flexibles, qui nous semblent constituer une étape nécessaire vers la réalisation de systèmes auto-administrables. Nos recherches se sont focalisées sur les couches basses (échanges de données entre machines et périphériques de stockage) afin de démontrer que l introduction de souplesse aux sein de fonctions critiques n est pas incompatible avec des critères élevés de performance. De manière plus précise, nous nous sommes intéressés à trois axes principaux : la définition d un modèle à composants spécialisé pour les systèmes de stockage réparti, afin de mieux structurer les interactions entre les différents modules fonctionnels qui composent le système, de permettre la réutilisation de code et de simplifier le déploiement de services optimisés au sein d une grappe ; l élaboration d un modèle de programmation pour l échange de données entre nœuds permettant de configurer le protocole et la stratégie de communication de façon dynamique, sans modifier le code du service de stockage, pour accroître l adaptabilité du système ; le développement de techniques de reconfiguration dynamique autorisant des modifications profondes du système en cours de fonctionnement (code, paramètres, structure) et de capacités élémentaires d introspection. Cadre du travail Cette thèse a été effectuée dans le cadre du projet Sardes (System Architecture for Reflexive Distributed EnvironmentS) dont le principal objectif est l étude d architectures et de méthodes de construction d environnements informatiques répartis au sens large (grande diversité de ressources, d échelles et de mécanismes de communication). L approche adoptée pour l élaboration de telles infrastructures repose sur l emploi systématique de techniques de programmation par composants et de réflexivité (capacité d un système à s introspecter et à opérer sur lui-même). Les recherches sur les systèmes de stockage flexibles pour grappes ont débuté dans le contexte du séjour post-doctoral de Jørgen Hansen au sein de Sardes. Le travail présenté dans ce manuscrit a largement bénéficié des jalons tant bibliographiques que pratiques déjà posés par ce dernier avant notre arrivée, ainsi que de son suivi tout au long de cette thèse. 2

23 Démarche suivie Nous avons commencé par poursuivre les pistes existantes sur l emploi de ressources banalisées pour la construction de systèmes de stockage efficaces en travaillant sur deux fronts principaux. Nous avons, tout d abord, étudié la viabilité d une approche où chaque nœud agit comme entité de calcul/- traitement «classique» tout en mutualisant une partie des ses ressources pour participer à la mise en œuvre d un service de stockage global. Par ailleurs, nous avons cherché à définir une approche plus structurée et systématique pour la construction et le déploiement d un tel service. Une première évaluation dans un contexte réaliste (réseau de stockage «virtuel» déployé en dessous d un système de fichiers partagé) nous a permis de conclure à la compatibilité de notre approche avec des exigences fortes en termes de performances [90]. Par la suite, nous avons cherché à étendre la flexibilité de notre modèle au niveau des stratégies de transfert de données employées [129] et ajouté le support d une nouvelle interface de communication (TCP/IP) à notre prototype qui ne supportait au départ qu une interface de bas niveau pour réseaux SCI. Dans une troisième phase, nos efforts ont porté sur l introduction de mécanismes de reconfiguration dynamique [128]. Nous avons enfin développé différents services de stockage réparti pour compléter notre évaluation. Plan du document Ce manuscrit est organisé en sept chapitres. Les trois premiers correspondent à l état de l art ; un lecteur familier avec les domaines abordés (et relativement en phase avec notre terminologie) devrait pouvoir ignorer les deux premiers sans grand préjudice pour la compréhension de la suite. Le premier chapitre résume l évolution des grappes de machines depuis une dizaine d années. Il met à la fois l accent sur les applications déployées sur ce type d environnement mais également sur l état actuel des technologies relatives aux principaux composants matériels d une telle plate-forme : les microprocesseurs et les interfaces de communication. Le second chapitre est axé sur les techniques de stockage de données, principalement au niveau logiciel. Il commence par introduire les notions majeures dans le contexte d un système centralisé. Dans un second temps, il décrit les solutions développées dans le contexte des grappes de serveurs, en fonction des différents niveaux d interface considérés. Le troisième chapitre achève notre examen de l état de l art en présentant les systèmes de stockage flexibles développés jusqu à présent et en identifiant leurs lacunes. Il nous permet d expliciter le positionnement ainsi que les principaux objectifs de notre proposition. Le quatrième chapitre présente le modèle à composants que nous avons défini. Celui-ci permet de développer des systèmes de stockage répartis de bas niveau par assemblage de composants, selon l abstraction de «chemin d entrées/sorties». Les modèles de composition, de programmation et d exécution y sont notamment détaillés. Le cinquième chapitre introduit un modèle de programmation (et l infrastructure logicielle associée) visant à découpler l implémentation d un serveur réparti de données et les stratégies de transfert qui lui sont associées afin de pouvoir adapter une telle application à des contraintes aussi bien statiques (contexte de déploiement particulier) que dynamiques (évolution des conditions de charge). 3

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire 1. INTRODUCTION Avant de nous intéresser aux technologies des réseaux actuelles, il est important de retracer en quelques points l évolution de l outil informatique afin de nous permettre d appréhender

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Table des matières. Principes fondamentaux de conception des ordinateurs. Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV

Table des matières. Principes fondamentaux de conception des ordinateurs. Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV Table des matières Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV Chapitre 1 Principes fondamentaux de conception des ordinateurs 1.1 Introduction 2 1.2 L évolution de l informatique et la tâche du

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Cegid Business/Expert

Cegid Business/Expert Cegid Business/Expert Pré-requis sur Plate-forme Windows Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Pré-requis sur Plate-forme Windows Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision de terminologie concernant

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Architecture des calculateurs

Architecture des calculateurs Chapitre 1 Architecture des calculateurs 1.1 Introduction Ce paragraphe n a pas la prétention de présenter un cours d informatique. D une manière générale, seuls les caractéristiques architecturales qui

Plus en détail

«Scale-to-fit» Storage

«Scale-to-fit» Storage LIVRE BLANC «Scale-to-fit» Storage Faites évoluer votre stockage de façon totalement transparente grâce au «Scale-to-Fit» de Nimble Storage. Ce livre blanc explique comment les solutions Nimble Storage

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Architecture & Nouveautés du Core i7. Xpose Core i7 Guillaume Bedos

Architecture & Nouveautés du Core i7. Xpose Core i7 Guillaume Bedos Architecture & Nouveautés du Core i7 Xpose Core i7 Sommaire Définition Historique Rôle du microprocesseur Architecture d un microprocesseur Core i7 : Améliorations Cache HyperThreading IMC/QPI TurboBoost

Plus en détail

Automatisation des copies de systèmes SAP

Automatisation des copies de systèmes SAP Pour plus d informations sur les produits UC4 Software, visitez http://www.liftoff-consulting.com/ Automatisation des copies de systèmes SAP Introduction Le thème de la copie des systèmes SAP est une source

Plus en détail

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges)

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique L histoire des systèmes d exploitation permet de dégager des concepts de base que l on retrouve dans les systèmes actuels

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 7 01 Quels sont les facteurs à prendre en compte au moment de l implémentation d un protocole de couche 2 dans un réseau?

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

Architectures Parallèles

Architectures Parallèles Architectures Parallèles Cours pour Ingénieur Préparé par Dr. Olfa Hamdi-Larbi ola_ola79@yahoo.fr Reçoit les signaux du contrôleur, cherche les données et les traite Instructions, Données à traiter et

Plus en détail

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009

ERP Service Negoce. Pré-requis CEGID Business version 2008. sur Plate-forme Windows. Mise à jour Novembre 2009 ERP Service Negoce Pré-requis CEGID Business version 2008 sur Plate-forme Windows Mise à jour Novembre 2009 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Pré-requis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 Précision

Plus en détail

Chap. 2 - Structure d un ordinateur

Chap. 2 - Structure d un ordinateur Architecture des ordinateurs Michèle Courant S2-27 octobre 2004 Chap. 2 - Structure d un ordinateur 2.1 Processeur ou unité centrale (CPU) 2.1.1 Organisation du CPU 2.1.2 Exécution d une instruction 2.1.3

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 1 / 49 Contexte

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants :

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants : GIF-3002 SMI et Architecture du microprocesseur Ce cours discute de l impact du design du microprocesseur sur le système entier. Il présente d abord l architecture du cœur ARM Cortex M3. Ensuite, le cours

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER E-Guide FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER Search Networking.de FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER En favorisant

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3 CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3 Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP V3 Version 42 Etabli par Département Accompagnement des Logiciels Vérifié

Plus en détail

Présentation du déploiement des serveurs

Présentation du déploiement des serveurs Présentation du déploiement des serveurs OpenText Exceed ondemand Solutions de gestion de l accès aux applications pour l entreprise OpenText Connectivity Solutions Group Février 2011 Sommaire Aucun environnement

Plus en détail

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+)

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) Xavier Jeannin GIP RENATER 23-25, rue Daviel 75013 PARIS Résumé Dans le cadre du projet GN3+ (avril 2013 Mars 2015), parmi la tâche orientée

Plus en détail

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Enterprise Strategy Group Getting to the bigger truth. Livre blanc Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Par Colm Keegan, Analyste senior, ESG Février

Plus en détail

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç. CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE AVANTAGES CLÉS Infrastructure RSA Security Analytics Collecte distribuée grâce à une architecture modulaire Solution basée sur les métadonnées

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Un NetApp F85 à l IFSIC. Les raisons d un choix

Un NetApp F85 à l IFSIC. Les raisons d un choix Un NetApp F85 à l IFSIC Les raisons d un choix Plan Introduction Cahier des charges DAS? NAS ou SAN? Serveur «généraliste» ou appliance? Le choix NetApp Limites du F85 Conclusion 2 Introduction Le constat

Plus en détail

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010.

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010. Guillaume ANSEL M2 ISIDIS 2009-2010 / ULCO Dossier d étude sur la virtualisation LA VIRTUALISATION 18/01/2010 Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques.

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN)

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 8 avril 2011 1 Principes Problématique

Plus en détail

Évolution de la puissance des machines. Système pour architectures multicœurs. Évolution de la puissance des machines

Évolution de la puissance des machines. Système pour architectures multicœurs. Évolution de la puissance des machines Évolution de la puissance des machines Accélération Système pour architectures multicœurs Évolution Traditionnelle des mono-processeurs CSC5001 : Systèmes Hautes Performances Architecte de Services informatiques

Plus en détail

Défi Cloud Computing

Défi Cloud Computing EQUIPE RICM 2010 Défi Cloud Computing Dossier de remarques Ricom c est l @base 04/12/2009 Sommaire Introduction... 3 Les applications et la plateforme Cloud Computing... 4 Cloud Computing - RICM-2010 Page

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/9 http://robert.cireddu.free.fr/sin LA SEGMENTATION VIRTUELLE DES DOMAINES DE DIFFUSION : LES VLANs

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

MATIERES SOMMAIRE DES COURS BTS SIO 1 ERE ANNEE. Expression et communication en langue anglaise. Culture générale et expression

MATIERES SOMMAIRE DES COURS BTS SIO 1 ERE ANNEE. Expression et communication en langue anglaise. Culture générale et expression MATIERES Expression et communication en langue anglaise Culture générale et expression Mathématiques Algorithmique appliquée Support système des accès utilisateurs Support réseau des accès utilisateurs

Plus en détail

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre La tendance actuelle vers une conception distribuée de l entreprise, avec des agences, des centres de

Plus en détail

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Stockage sécurisé des données et excellente facilité d utilisation 2 Simple et fiable Frank Moore, propriétaire

Plus en détail

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007 Rapport d activité Mathieu Souchaud Juin 2007 Ce document fait la synthèse des réalisations accomplies durant les sept premiers mois de ma mission (de novembre 2006 à juin 2007) au sein de l équipe ScAlApplix

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Séminaire Aristote : présentation du logiciel ComputeMode. Philippe Augerat

Séminaire Aristote : présentation du logiciel ComputeMode. Philippe Augerat Séminaire Aristote : présentation du logiciel ComputeMode Philippe Augerat 16 septembre 2004 la société ICATIS! SAS créée le 28 janvier 2004 avec un capital de 37 k euros! Issue du Laboratoire Informatique

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013 Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale WIN GSM en version hyper File en configuration Windows Terminal Serveur Version de novembre 2012, valable jusqu en avril

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

Activité professionnelle N

Activité professionnelle N BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2015 Kissley POUNGA Activité professionnelle N 12 Nature de l activité Objectifs ÉTUDE DU RENOUVELLEMENT DU MATÉRIEL INFORMATIQUE Remise

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

Gestion dynamique des tâches dans les grappes

Gestion dynamique des tâches dans les grappes Gestion dynamique des tâches dans les grappes une approche à base de machines virtuelles Fabien Hermenier Équipe ASCOLA, École des Mines de Nantes 26 novembre 2009 Fabien Hermenier (ASCOLA) Gestion dynamique

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Alain TCHANA - atchana@enseeiht.fr IRIT/ENSEEIHT, Equipe SEPIA Directeur de thèse : Daniel HAGIMONT et Laurent BROTO Rapporteurs : Jean-Marc

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle 212 VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle Quoi qu'il en soit, gardez à l esprit que nous n avons pas voulu favoriser une technologie en particulier. Cependant, nous

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

INF6500 Structures des ordinateurs. Plan de cours

INF6500 Structures des ordinateurs. Plan de cours École Polytechnique de Montréal Département de génie informatique et de génie logiciel INF6500 Structures des ordinateurs Automne 2015 Plan de cours Professeur coordonnateur du cours: Nom : Sylvain Martel

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

Programmation Système des Multicœurs

Programmation Système des Multicœurs Évolution de la puissance des machines Programmation Système des Multicœurs Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Accélération Évolution Traditionnelle des mono-processeurs Université Pierre et Marie Curie Master

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Optimisation : pipeline jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture des

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

REQUEA Sizing REQUEA DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA. REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA. Requea

REQUEA Sizing REQUEA DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA. REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA. Requea REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA REQUEA Requea 1 Bd Vivier Merle Tour Société Suisse Lyon, 693 REQUEA Sizing DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA T +33 ()4 72 11 44 87 F +33

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Clusters de PCs Linux

Clusters de PCs Linux Clusters de PCs Linux Benoit DELAUNAY delaunay@in2p3.fr Centre de Calcul de l'in2p3 Plan Historique PC au CCIN2P3. Une première étape. Une réponse à la demande. Une véritable orientation. La place des

Plus en détail

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé?

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé? Quelle couche du modèle de conception de réseau hiérarchique est le backbone à haut débit de l interréseau, où haute disponibilité et redondance sont vitales? Groupe de travail étendu Quelle couche du

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Besoins Exemples pour 2 métiers :

Besoins Exemples pour 2 métiers : Annexe 3 : fiche service Stockage, sauvegarde et archivage de données informatiques du laboratoire Justification : infrastructure de base, service pour l'ensemble des équipes, projets et services Profil

Plus en détail

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation.

Objectifs du cours. Master mention Informatique M1. Construction d Applications Réparties. Sommaire. Organisation. Master mention Informatique M1 Construction d s Réparties Lionel Seinturier USTL-LIFL Équipe GOAL/Projet INRIA Jacquard Lionel.Seinturier@lifl.fr 2006/2007 1 Objectifs du cours Appréhender la conception

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP I REPRÉSENTER SON RÉSEAU Remettez en état votre petit réseau VOIP et réalisez-en le schéma (avec Vision 2010 éventuellement) II PEAUFINER LE PARAMÉTRAGE Pour activer la messagerie

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies François Clémence C.R.I Université Paul Verlaine Metz UFR Sciences Humaines et Arts clemence@univ-metz.fr Olivier Mathieu C.R.I Université

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux AUCUN DATACENTER n est à l abri d un éventuel problème, d une indisponibilité ou d un imprévu! La question est de savoir que faire pour protéger votre Datacenter

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases :

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases : Définition Le plan de continuité de service PCA est mis en place pour faire face à une situation de crise pouvant perturber ou interrompre l activité de l entreprise. Le PCA est donc l ensemble des procédures

Plus en détail

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Sergey Legtchenko Motivation : LIP6-INRIA Tolérance aux pannes Stockage de données critiques Coût

Plus en détail

ComputeMode : transformer une

ComputeMode : transformer une ComputeMode : transformer une salle de PC Windows en cluster Linux Philippe Augerat CASCIMODOT 19 novembre 2004 la société ICATIS! SAS créée le 28 janvier 2004 avec un capital de 37 Ke! Issue du Laboratoire

Plus en détail

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage Examens corrigés Kaouther Nouira 2011-2012 Ministère de l Enseignement Supérieur, de le

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN Cours n 9 Trunking - VTP Inter-VLAN 1 Sommaire Agrégation (Trunking) VTP Inter-VLAN routing 2 Définition L'apparition de l'agrégation (trunking) remonte aux origines des technologies radio et de téléphonie.

Plus en détail