Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon"

Transcription

1 Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

2 La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile Principes de la prise en charge médicale ambulatoire Yves DEVAUX Médecin oncologue, coordonnateur du département de coordination des soins externes et des interfaces, Centre Léon-Bérard, Lyon Aspects pharmaceutiques liés à la prise en charge à domicile des patients Véronique LE MARECHAL Pharmacien gérant de la pharmacie à usage intérieur de «Soins et santé», Rillieuxla-Pape Aspects pratiques de l accompagnement des patients en ambulatoire et à domicile Benoît YOU Médecin oncologue, Centre hospitalier Lyon-Sud

3 CHIMIOTHERAPIES EN HAD (Expérience de Soins et Santé) Véronique LE MARECHAL

4 QU EST-CE QUE L HAD? «les structures d hospitalisation à domicile permettent d assurer : au domicile du malade, pour une période limitée mais révisable en fonction de l évolution de son état de santé des soins médicaux et paramédicaux continus et nécessairement coordonnés» Complexité et fréquence des actes

5 ASPECTS FONCTIONNELS La demande de prise en charge est toujours médicale (hôpital, domicile, EHPAD ) Le projet thérapeutique est établi entre le médecin coordonnateur de HAD, le médecin traitant et/ou le médecin hospitalier La continuité des soins doit être assurée 24h/24, 7j/7 Financement T2A à 100%, suivant des GHT

6 REEL ETABLISSEMENT HOSPITALIER Depuis la loi HPST : Avec les mêmes réglementations et contraintes : CBUM, «CLIN», CLUD Accréditations V1, V2, V2010 CME, COMEDIMS Et..L arrêté du 6 Avril!! MAIS en cours d adaptation : ARS et HAS

7 ORGANISATION DES HAD TRÈS HÉTÉROGÈNE Privé, public, ESPIC, GCS, mixte Taille, nombre de patients Infirmiers salariés /libéraux Médecins coordonnateurs «prescripteurs» Avec ou sans PUI (officine de ville) Si PUI : indépendante ou appuyée sur un ETS

8 QUI EST «SOINS ET SANTE»? Association loi 1901, créé en 1972 ESPIC 290 patients (en moyenne) Environ 85 salariés qui travaillent avec : 2000 libéraux (médecins généralistes, infirmiers libéraux, kiné etc ) 1 département administratif 1 département médical 1 département de soins infirmiers 1 département pharmaceutique et logistique

9 DEPARTEMENT PHARMACIE- LOGISTIQUE : PUI INDÉPENDANTE 1,5 agent «prestataires extérieurs» 2 agents de préparation de DM 1 magasinier 4,5 livreurs (+ 4 externalisés) 3 «ASH» 2,5 pharmaciens 1 cadre préparateur 5,5 préparateurs 1 apprentie préparatrice

10 LES PRESTATIONS Mobilier et Matériel médical Système «d information» : moyen de communication Médicaments DM stériles et non stériles Collecte des déchets contaminés Livraisons

11 ORGANISATION DE LA PHARMACIE Des Achats directs fournisseurs Un logiciel de prescription Saisie pharmaceutique (validation médicale) Dispensation hebdomadaire/préparateur référent (Médicaments et DM) Les «urgences» Les livraisons (2000 par mois)..et les retours

12 CHIMIOTHERAPIES EN HAD La première cure a toujours lieu à l hôpital La validation de l HAD se fait toujours au cours d un RCP hospitalier 2 MODES DE PRISES EN CHARGE : Chimiothérapies ponctuelles Chimiothérapies faisant partie intégrante de la prise en charge 2 MODES D ADMINISTRATION : Injectable Orale

13 CIRCUIT DU MEDICAMENT Prescription hospitalière pour l ensemble des cures Mise en place du planning de chimiothérapie Feu vert médical coordonné pour chaque cure (protocole) Dispensation partagée Reconstitution centralisée sous traitée Administration au domicile

14 PRESCRIPTION MEDICALE Prescription initiale hospitalière : Arrive par scanner au standard et à la pharmacie Intégrée dans le dossier patient Saisie à la pharmacie, analysée, et archivée dans le dossier «chimiothérapie» à la pharmacie

15 FEU VERT MEDICAL Pour toutes les chimiothérapies (INJ et VO) Feu vert clinique donné soit par le MT, le MC ou le médecin hospitalier (CS) Feu vert définitif donné par le MC qui réalise la prescription de la cure Transmis à la pharmacie pour validation

16 DISPENSATION «PARTAGEE» Entre l URCC qui assure en sous traitance La fabrication de la préparation injectable (fax du feu vert définitif et de la prescription) Et la pharmacie de Soins et Santé qui dispense Les médicaments associés : antiémétiques, corticoïdes, facteurs de croissance Les DM stériles et non stériles

17 LIVRAISON ET ADMINISTRATION Livraison : Assurée par Soins et Santé : traçabilité Administration : (différents modes) Par l infirmier du patient, au domicile Présence pendant toute la durée de la perfusion Trace l administration dans le dossier «chevet» Saisit son acte sur la tablette INTERNET

18 CONCLUSION Permet d effectuer des soins déjà débutés à l hôpital dans un environnement plus adapté Sans mettre en jeu la qualité et la sécurité du soin Nécessite une coordination permanente Prise en charge moins coûteuse qu à l hôpital

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE PRISE EN CHARGE DE L ADMINISTRATION DE CHIMIOTHÉRAPIE ANTICANCÉREUSE INJECTABLE A DOMICILE EN RÉGION CENTRE

RÉFÉRENTIEL DE PRISE EN CHARGE DE L ADMINISTRATION DE CHIMIOTHÉRAPIE ANTICANCÉREUSE INJECTABLE A DOMICILE EN RÉGION CENTRE RÉFÉRENTIEL DE PRISE EN CHARGE DE L ADMINISTRATION DE CHIMIOTHÉRAPIE ANTICANCÉREUSE INJECTABLE A DOMICILE EN RÉGION CENTRE Version 4 OncoCentre- OMéDIT Centre Référentiel CAD v4 08.10.2012 1 Sommaire Liste

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

MANUEL MANAGEMENT. de la qualité et de la prévention des risques

MANUEL MANAGEMENT. de la qualité et de la prévention des risques MANUEL MANAGEMENT de la qualité et de la prévention des risques Mars 2013 Sommaire ENGAGEMENT DE LA DIRECTION 3 1 L EXCELLENCE AU SERVICE DES PATIENTS 5 1.1 SANTE SERVICE : UN ETABLISSEMENT DE REFERENCE

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE Les Coopérations Hospitalières APHAL Mardi 4 Juin 2013 - Strasbourg EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE DE GUEBWILLER Anne-Cécile Michallat Pharmacien TRANSFORMATION DU GCS 1 er janvier 2012 GCS Florival Harth

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Organisation MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit

Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 1 sur 17 Ce document a été élaboré par le groupe (informatisation du circuit du médicament) travaillant dans le cadre de l ORMEDMS.

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

évaluation des Nathalie FABIE Pharmacien réseau ONCOLOR Véronique NOIREZ Pharmacien CHR Metz-Thionville COPOB 14 avril 2011

évaluation des Nathalie FABIE Pharmacien réseau ONCOLOR Véronique NOIREZ Pharmacien CHR Metz-Thionville COPOB 14 avril 2011 Les démarches d d éd évaluation des Unités s Centralisées es de Préparation des Chimiothérapies anticancéreuses au sein du réseau r Oncolor Nathalie FABIE Pharmacien réseau ONCOLOR Véronique NOIREZ Pharmacien

Plus en détail

Formalisation du système qualité de la pharmacie à usage intérieur d un établissement gériatrique

Formalisation du système qualité de la pharmacie à usage intérieur d un établissement gériatrique Formalisation du système qualité de la pharmacie à usage intérieur d un établissement gériatrique Application aux secteurs préparation magistrale des médicaments non stériles et reconditionnement en doses

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

Contexte de la chimiothérapie à domicile

Contexte de la chimiothérapie à domicile Marie LAFFETAS / Stéphanie COUDERT Toulouse Le 05 octobre 2012 Contexte de la chimiothérapie à domicile Problématique et objectifs Méthode et résultats de l étude Discussion et conclusion 2 1 Développement

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Retour d expérience CHU de Nîmes CAREMEAU - MCO 853 lits - SSR 182 lits - Psy 110 lits SERRE CAVALIER - SLD, EHPAD 500 lits 1845 lits

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES Emilie Petit-Jean, Danielle Prébay Pharmaciens Centre Paul Strauss Le 16/10/2014 à Strasbourg et le 23/10/2014 à Nancy INTRODUCTION

Plus en détail

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux Au Centre hospitalier de Valenciennes 1 Le centre hospitalier de Valenciennes MCO Psychiatrie SSR Soins de longue durée Maison de retraite

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine

AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine AUDIT 2009 des UCPC de Lorraine Nom de l'établissement Date Nombre de préparations / an : Date d'installation: Personnes présentes Nom / Prénom Fonction Signature Réseau Oncolor 2010 1 SOMMAIRE Page I

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15 mars 2015 Sommaire 1. Introduction p.3 Dates et chiffres clés p.4 Evolution en France p.5 Comparaison internationale p.8 Jalons des travaux p.12 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament

Plus en détail

«Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament»

«Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament» «Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament» Prestations proposées par M. (Réactualisation 2010) Á moduler selon vos besoins 1 Contexte/Enjeux/Objectifs : La sécurisation du circuit

Plus en détail

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Sommaire Sham en quelques chiffres Les visites d analyse de risques Quel bilan? Perspectives Synthèse Sham en quelques

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances.

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances. psy Spécial Sud Management Information médicale Facturation Contrôle de gestion Activités médico-techniques Pharmacie Ressources humaines Hygiène Management des pôles Développement durable Qualité Concours

Plus en détail

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital M. Grégory Gaudillot, Pharmacien Gérant Mme Anne Otto, Pharmacienne Fédération

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Pharmacie, L équipe. Sommaire

Pharmacie, L équipe. Sommaire Pharmacie, L équipe Jean-Luc Le Moal Docteur en pharmacie, diplômé en économie et gestion des systèmes de santé (CNAM). Rejoint le CNEH en 1999 après des fonctions au CH de Quimper et au CHU de Nantes.

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Toute l équipe de MédiHAD vous souhaite la bienvenue. Nous vous remercions d avoir choisi notre structure d Hospitalisation A Domicile pour votre prise en charge médicale

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 1 Synthèse du 1 er atelier / objectifs de la 2 nde séance Fin 1ères séances des ateliers Paerpa / début des 2èmes

Plus en détail

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I.

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc Partage d expériences G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc

Plus en détail

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins Eléments pour une note de politique Introduction Les médicaments prennent une place de plus en plus importante

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE. Le 14/05/06 Version 1.2

CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE. Le 14/05/06 Version 1.2 CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE Le 14/05/06 Version 1.2 FICHE DE MISE A JOUR Diffusion Monsieur PREVOTEAU Directeur, Monsieur GOURDAIN Chef de projet Mr Richard GAINES,

Plus en détail

Fiches métiers. Fiches métiers

Fiches métiers. Fiches métiers Fiches métiers Fiches métiers Septembre 2010 EDITO Chers Confrères, Chères Consœurs, La Pharmacie occupe une place primordiale dans le système de santé et le public a besoin de pharmaciens. Attirer les

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Sécurisation des processus de production des médicaments Déroulement du cycle Place de l assurance-qualité dans l organisation

Plus en détail

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar FHF Rhône Alpes quels systèmes d information pour le parcours de santé? Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar 09/11/2015 CH MONTELIMAR

Plus en détail

Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf

Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La chirurgie ambulatoire... 3 1.1. Présentation... 3 1.2. Défis et enjeux nationaux... 3 1.3.

Plus en détail

26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr. HAD Saint Joseph. Service d hospitalisation à domicile

26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr. HAD Saint Joseph. Service d hospitalisation à domicile 26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr HAD Saint Joseph Service d hospitalisation à domicile Sommaire édito 3 édito 4 Présentation du groupe Saint Joseph 6 Qu est

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE

SERVICE PHARMACIE PROJET DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE LA PLATE-FORME LOGISTIQUE SERVICE PHARMACIE Jean-Louis LONGUEFOSSE Anne-Marie FORTUNE Géraldine LIGUORI Pharmacien Chef de service Pharmacien Pharmacien contractuel Tel : 0596 59 29 39 Tel : 0596 70 83 20 Tel : 05 96 59 28 62 jllonguefosse@ch-colson.fr

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Constats et contexte Thèse 2004 : 25 à 30% d antibiothérapies inutiles; 25 % d inappropriées

Plus en détail

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la La formation dans tous ses états Programme et méthode de formation continue sur la «Préparation des médicaments anticancéreux» Répond à (Art R 950-4 al 1 du Code du Travail) Par qui, Comment et Pourquoi.

Plus en détail

C;-onté. RENNES, le 17 janvier 2012. Le Secrétaire Général

C;-onté. RENNES, le 17 janvier 2012. Le Secrétaire Général RENNES, le 17 janvier 2012 Le Secrétaire Général à Dr Thomas TIPHINE Pharmacien (Club Utilisateurs Genois) Centre Hospitalier Départemental Les Oudairies 85925 La Roche-sur-Yon cedex 9 V/Réf : CL/TT//06

Plus en détail

Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies. V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06

Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies. V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06 Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06 Collecte des réponses Pharmacies contactées : 27 Réponses : 11 Mont-St-martin, Hayange, Bar-le- Duc, Briey,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS

LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS SES BUTS : LE DOSSIER D ADMISSION - Apprécier l adéquation de l état de santé, de l autonomie du futur résident avec les possibilités d accueil de l EHPAD à un moment

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Coordination Ville Hôpital

Coordination Ville Hôpital Coordination Ville Hôpital Lien entre pharmaciens et utilisation d une banque de données Bassin sanitaire alésien 2 juin 2015 Jean-Pierre CORNUT, Pharmacien d officine, URPS Pharmaciens LR Vincent BOUIX,

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

Directeur d hôpital Promotion 2006. La Dispensation Journalière Individuelle et Nominative au CHU de Tours : mythe ou réalité? Anne Claude GRITTON

Directeur d hôpital Promotion 2006. La Dispensation Journalière Individuelle et Nominative au CHU de Tours : mythe ou réalité? Anne Claude GRITTON R E N N E S Directeur d hôpital Promotion 2006 La Dispensation Journalière Individuelle et Nominative au CHU de Tours : mythe ou réalité? Anne Claude GRITTON Remerciements J adresse mes sincères remerciements

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Dr Nathalie CONTENTIN Mme Florence BASUYAU Mr Mikaël DAOUPHARS Mme Alice SALLES Mme Marie Hélène GRONGNET Historique ; courant 2009 Multiplication des textes

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL LOCAL

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOPITAL LOCAL ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HOPITAL LOCAL 35, Rue Rogg Haas 68510 SIERENTZ Novembre 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

Régime Elite. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Elite. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Elite Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles 1

Plus en détail

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme Coordination de la Gestion des risques Bilan - Programme La démarche Mise en place en 2007 Regroupe l ensemble des Vigilances Sanitaire. Associe le programme CLIN Associe les risques liés aux vigilances

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie SEBASTIEN BIGOT Infirmier Dispositif d Annonce CHBA Un mode de fonctionnement : le «OK chimio» la veille Consultation médicale Programmation

Plus en détail

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre hospitalier Lyon-Sud. Service du Pr P. CERUSE 1 Introduction

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital

Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital 1 2 1 - L HOPITAL FOCH, contexte et environnement Entre hôpital public et clinique privée à but lucratif, L hôpital Foch

Plus en détail

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015 Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville 28 mars 2015 Comité de pilotage: CONDUITE DU PROJET Mme J.BORIE, présidente du conseil d administration, ISC Dr F.BLANC-LEGIER,

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience

Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience Informatiser le circuit du médicament au sein des établissements de santé Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience Comité Régional du Médicament et des Dispositifs Médicaux Pays de la Loire

Plus en détail

Dispositions déclarées contraires à la Constitution :

Dispositions déclarées contraires à la Constitution : Loi n 2011-940 du 10 août 2011 modifiant certaines dispositions de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Texte définitivement

Plus en détail

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif CONTRAT DE SOINS SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif En vertu du décret N 2004-1274 du 26 Novembre 2004 relatif au contrat de séjour et/ou du document individuel de prise en charge

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire

Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Evaluation des Pratiques Professionnelles des médecins Cadre réglementaire Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation

Plus en détail