CERTIFICAT D'ETALONNAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CERTIFICAT D'ETALONNAGE"

Transcription

1 CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : Code APE : 70B BP F PRIVAS Cede Tel : Fa : E-al : ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558 Bueau : Dosse : MBP METROLOGIE BC6589 CERTIFICAT D'ETALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N : 5IP0799 DELIVRE A : ISSUED TO : HOPITAL Sant Lous F-7500 PARIS INSTRUMENT ETALONNE CALIBRATED INSTRUMENT Désgnaton : Desgnaton : Constucteu : Manufactue : BASCULE SERENITE Type : S60 300kg N de sée : Type : Seal nube N d'dentfcaton : Identfcaton nube : 5S60F39789 / Ce cetfcat copend 3 pages et pages d annees Date d'ésson : Ths cetfcate ncludes 3 pages and a -page append Date of ssue: 8 jullet 05 LE RESPONSABLE DU LABORATOIRE HEAD OF THE LABORATORY CHRISTINE SCHEUBER LA REPRODUCTION DE CE CERTIFICAT N EST AUTORISÉE QUE SOUS LA FORME DE FAC-SIMILÉ PHOTOGRAPHIQUE INTÉGRAL THIS CERTIFICATE MAY NOT BE REPRODUCED OTHER THAN IN FULL BY PHOTOGRAPHIC PROCESS

2 Cetfcat d'étalonnage n 5IP0799 page /3 DESCRIPTION DU MATERIEL ETALONNE (Instuent de pesage à fonctonneent non autoatque) Potée nonale Ma : Echelon d : Rensegneents copléentaes : Coeffcent de tepéatue : 300 kg 0,05 kg 50,0.0-6 / C Dspostf ndcateu : nuéque Teps de se sous tenson : néant CONDITIONS D ETALONNAGE ( Phase ) Condtons d envonneent : Adesse : Localsaton pécse : tepéatue de,7 C à,6 C MBP METROLOGIE 3 ue du Bos Chaland 9090 LISSES Atele boedcal Ecentaton : Facteus d nfluence patcules : Caactéstques des étalons : Tae : M CONDITIONS D UTILISATION ( Phase ) Condtons d envonneent : Adesse : Localsaton : tepéatue de 0 C à 5 C Hôptal Sant Lous av Claude Vellefau PARIS (75) Atele boedcal Ecentaton : Facteus d nfluence patcules : Tae : MODE OPERATOIRE Phase : La détenaton des eeus d ndcatons et des ncettudes assocées dans les condtons d étalonnage copend : - la détenaton de la épétablté - la détenaton de l eeu d ndcaton Les ésultats de l étalonnage (Phase ) pennent en copte : - les ponts d étalonnage défns en foncton du beson de l utlsateu - la tepéatue pendant l étalonnage - les caactéstques des étalons de asse Phase : La détenaton des ncettudes dans les condtons d utlsaton : - ne copend pas la détenaton de l'effet d'eentaton - copend l'ncettude due à l'absence de coecton des eeus d'ndcaton Les ésultats de l étalonnage (Phase ) pennent en copte : - les ésultats de la Phase - la tepéatue d utlsaton - l nfluence de la asse voluque de l a su les étalons

3 Cetfcat d'étalonnage n 5IP0799 page 3/3 RESULTATS AVANT AJUSTAGE : Chage L en kg Eeu en kg RESULTATS DE L'ETALONNAGE : Les ncettudes élages entonnées sont celles coespondant à deu fos l'ncettude type coposée. Les ncettudes types ont été calculées en tenant copte des dfféentes coposantes d'ncettudes : - Phase : étalons de éféence, oyens d étalonnages, condtons d envonneent los de l étalonnage, contbuton de l nstuent étalonné, épétablté - Phase : coposantes évaluées en Phase, condtons d envonneent los de l utlsaton, contbuton de l nstuent étalonné en utlsaton, valeu de la gavté au leu d utlsaton, poussée de l a su les étalons Masse étalon (asse nonale) Indcaton Instuent avant aondssage au leu d étalonnage au leu d'utlsaton Eeu d ndcaton (E I) avant aondssage Phase Incettude Elage U(E I) Phase Incettude Elage U(IP) kg kg kg kg kg kg 0,50 0,480 0,480-0,00 0,079 0,037 30,00 9,990 9,990-0,00 0,00 0,057 60,00 60,000 60,000 0,000 0,06 0,098 90,00 90,00 90,00 0,00 0,03 0,44 50,00 50,05 50,05 0,05 0,048 0,4 0,00 0,05 0,05 0,05 0,065 0,33 300,00 300, ,000 0,000 0,090 0,47 Reaques Équaton d ntepolaton lnéae de l ncettude élage pou la Phase : U (IP) = α β. (L'ncettude pend en copte l'absence de coecton de l'eeu d'ndcaton) Doane d'étalonnage Echelon d α et epés en α β Doane De 0,5 kg à 300 kg 0,05 kg kg 0,037 0,0044 Etalonnage éalsé pa : Cédc SGUARIO Date de l'étalonnage : 7/07/05 La délvance d un cetfcat d étalonnage potant le logotype Cofac-Etalonnage gaantt le accodeent des ésultats d étalonnage au systèe ntenatonal d'untés SI. La Secton Etalonnage du COFRAC est l un des sgnataes de l accod ultlatéal de EA (Euopean Co-opeaton fo Accedtaton) de econnassance de l équvalence des cetfcats d étalonnage. Le pésent cetfcat ne péjuge pas de la confoté au pescptons applcables (dectves euopéennes, pescptons égleentaes ou autes).

4 Cetfcat d'étalonnage n 5IP0799 Annee - Page / ANNEXE : Eléents pou le calcul de la asse ou de la asse conventonnelle d un cops pesé et de son ncettude. Péabule Lataçabltédeladétenatondelaasse(oudelaasseconventonnelle)d uncopsàl aded unnstuentdepesageestassuéepalaéalsatondesdeuétapes suvantes : Etape A Etalonnage de l'nstuent Opéaton Données obtenues Coentae Eeu d'ndcaton : E I Incettude élage (k = ) assocée : U(E I ) Phase : Détenaton des eeus d'ndcatons de l'nstuent de pesage et des ncettudes assocées. Phase : Détenaton de l ncettude de l nstuent de pesage. Incettude élage (k = ) de l'nstuent de pesage : U(IP) Opéaton oblgatoe de l'«étalonnage». Opéaton facultatve de l'«étalonnage». B Pesage d'un cops Détenaton du ésultat de la pesée d'un cops, de sa asse (ou de sa asse conventonnelle) et de l ncettude assocée. Résultat de la pesée du cops : Masse (ou asse conventonnelle) du cops pesé : M Incettude élage (k = ) assocée : U(M) Pse en copte de l ncettude de l nstuent de pesage et des paaètes lés au cops pesé. L'utlsateud unnstuentdepesagepeutéalselu-êetoutescesopéatons.danslecasoùllessous-tate(àunoganseetéeu,àunestuctueétologque nteneàsonentepse,...),lnepeutsous-tatequelapeèeétape,ladeuèenepouvantêteaccoplequepaluseul.c estpouquol accédtatoncofrac délvéeauttedudocuentcofraclabgta95(gudetechnque:étalonnaged nstuentsdepesageàfonctonneentnon-autoatque)nepotequesulaphase del'étapeaplusdeanèefacultatvesulaphasedel'étapea. Lapésenteanneecopoteleséléentsnécessaespoulaéalsaton, pal'utlsateu, dela deuèe étape.. Epesson de la asse ou de la asse conventonnelle d'un cops Losqueleseeusd ndcatond unnstuentdepesagesontdétenéesàl aded étalonsdeasseconfoesàlaecoandatonr del OIMLouàladécson n du8jun00, laasseoulaasseconventonnelle(m)ducopspeséest donnéepalaelatonappochéesuvante, lesteesdusecondode étant néglgés : M = - E I C dans laquelle : M est la asse conventonnelle du cops, est le ésultat de la pesée du cops, défn pa : = I C - I 0 avec : avec I C : ndcaton de l nstuent apès avo placé le cops su son écepteu de chage, I 0 : ndcaton de l nstuent avant de place le cops su son écepteu de chage, E I est l eeu d'ndcaton de l'nstuent de pesage, donnée pa l étalonnage, C est une coecton de poussée de l a qu vaut : o ( a a o ).. losque la gandeu esuée (M ) est la asse conventonnelle a : asse voluque de l'a abant los de la pesée, epée en kg. -3, a 0 : asse voluque de l'a conventonelle égale à, kg. -3, : asse voluque du cops pesé, epée en kg. -3, 0 : asse voluque conventonnelle égale à kg. -3. S la asse voluque de l a n est pas détenée los de la pesée, l est possble, dans les condtons habtuelles de pesée, de pende la valeu, kg. -3 avec une ncettude-type assocée de 0,06 kg. -3 et cec jusqu à une alttude de 600 ètes. Ilestféquentqu unnstuentdepesagesotutlséenconsdéantcoenéglgeablelacoectondejustesse cas, l dot en ête tenu copte dans le calcul de l ncettude su (M) pa des coposantes appopées. (-E I ) oulacoectondepousséedel a(c).dansce 3. Epesson de l'ncettude de la asse ou de la asse conventonnelle du cops pesé L'ncettude su la asse (ou la asse conventonnelle) du cops pesé fat nteven deu tees : l ncettude de l nstuent de pesage u(ip), qu egoupe les ncettudes su et su E I, l ncettude de la coecton de poussée de l a. Il s'yajouteégaleent, s nécessae, unecoposanteelatveaucondtonspatculèesdepesée u aute àdocuente (stabltédesndcatons, caactéstques patculèes du cops, ).

5 Cetfcat d'étalonnage n 5IP0799 Annee - Page / 3..Incettude de l nstuent de pesage u(ip) Losquel ncettudedel nstuent depesageaétéétabledanslecetfcat d Etalonnage, elleest epéesouslafoeu(ip)=ab.et deuvaleusdecette epessonpeuventêtedonnées:l unepoulecasoùlacoectondejustesseestapplquéeaucalculde(m) etl autelosquecettecoectonestnéglgée.lavaleude lacoposanted ncettudeestdoncchoseenconséquence.ilfautpaalleusvelleàcequelescondtonspécséesdanslecetfcatd Etalonnagepoulesquellesces valeus sont étables sont espectées los de la pesée du cops. S l ncettude de l nstuent de pesage n a pas été étable los de l étalonnage de l nstuent, l est nécessae de la détene confoéent au docuent COFRAC LAB GTA 95 dsponble va le len 3..Incettude de la coecton de poussée de l'a L'ncettudedelacoectondepousséedel afatntevendeucoposantes,celle,notée u a elatveàladétenatondelaassevoluquedel a,etcellenotée u assocée à la asse voluque du cops pesé. Slacoectondepousséedel aestnéglgéedanslecalculde (M),l ncettude-typeassocéeàcettenon-coecton,notée u ncpa vaut,danslescondtonshabtuellesde pesée,l unedesvaleusdéfnesdansletableau.ellesysontdonnéessousfoeelatveobtenueendvsant u ncpa paetsontfonctondelagandeuesuée(asse ou asse conventonnelle) pou doanes de la asse voluque () du cops. Tableau : Incettude-type elatve u ncpa / due à la non coecton de la poussée de l a Masse voluque () du cops pesé 500 kg kg kg. -3 < kg. -3 Masse conventonnelle u ncpa / =,5.0-4 u ncpa / =,.0-5 Lesvaleusu ncpa/ decetableausontégalesàlaotédelacoectonaaledepousséedel adansledoanedeassevoluqueducopsconsdééetpoules vaatons aales de tepéatue ta, de pesson Pat, et d hudté HRa de l a suvantes : 0 C t a 40 C 963 hpa P at 063 hpa 0 % HR HR a 00 % HR A ces condtons, l coespond une fouchette de asse voluque (a) de l a donnée pa :,07 kg. -3 a,356 kg Incettude u(m) de la asse ou de la asse conventonnelle Letableauc-apèsécaptulelescoposantesdel ncettudesde ésultat de la pesée (). (M).Cescoposantessontévaluéespouchaquechaged'étalonnageapplquée()paappotau Tableau : Coposantes d ncettude-type de la asse ou de la asse conventonnelle (M) ORIGINE Instuent de pesage COMPOSANTE Incettude-type de l'nstuent de pesage INCERTITUDE-TYPE u(ip) =. Les coeffcents α et β sont choss en foncton de l applcaton ou non des coectons de justesse de l nstuent. Incettude-type due à la asse voluque de l'a u a = 0.u(a). Coecton de poussée de l'a (C) applquée ou néglgée Autes coposantes Incettude-type due à la asse voluque du cops Incettude-type due à la non-coecton Condtons patculèes de pesée Calcul de (M ) en asse conventonnelle u a a0 =.u(). u ncpa La valeu est chose dans le tableau. u aute à docuente S coecton (C) applquée : u(m) = u(ip) u a u u aute Incettude-type coposée S coecton (C) néglgée : u(m) = u(ip) u ncpa u aute Incettude élage su (M ) (k = ) U(M)=. u(m) 4. Suv d'un nstuent de pesage Il est ecoandé à l'utlsateu de éalse un suv étologque de son nstuent de pesage pa eeple en contôlant péodqueent : la épétablté des ésultats des pesées, l'eeu d'ndcaton de l'nstuent.

Liste des prestations

Liste des prestations Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de métrologie METAS Section Mécanique CH-3003 Bern-Wabern, 24. février 2010 Liste des prestations Laboratoire: Force, moment et pression Valable

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions Chapte I : Intoducton à la Theodynaque - Pncpales notons I. Intoducton généale La Theodynaque a pou but de ette en évdence des elatons qu peettent de calcule les échanges «d énege» s en eu dans chaque

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1528 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1528 rév. 2 Convention N 1478 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1528 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 6

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 6 Convention N 1221 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1558 rév. 6 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1

OPTIQUE ONDULATOIRE. 1. Les équations de propagation de E r et B r en vide: r r. r E (1) t 1 OPTIQUE ONDULATOIRE Le caactèe ondulatoie de la luièe a été énoncé pou la peièe fois pa C. Huygens (678). Il a été ensuite lageent développé pa A. Fesnel (8) et elié plus tad, en 876, à l électoagnétise

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal

Plus en détail

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Services SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Température / Humidité / Pression / Vitesse et débit d air / Analyse de gaz / Acoustique / Solaire Fabricant Français www.kimo.fr KIMO fabricant

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1656 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1656 rév. 3 Convention N 1801 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1656 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1161 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1161 rév. 1 Convention n 1 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1161 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1823 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1823 rév. 4 Convention N 3255 Section s ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1823 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac)

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1637 rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1637 rév. 5 Convention N 3606 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1637 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1439 rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1439 rév. 5 Convention n 1295 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1439 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1019 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1019 rév. 1 Convention n 1 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1019 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ecces Électocnétque alculs de tensons et de couants -2.1 éseau à deu malles étemne, pou le ccut c-conte, l ntensté qu tavese la ésstance 2 et la tenson u au bones de la ésstance 3 : 1) en fasant des assocatons

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-5586 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-5586 rév. 1 Convention n 1282 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-5586 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

VECTEURS ET SCALAIRES

VECTEURS ET SCALAIRES Vecteus et scalaes VECTEURS ET SCLIRES Le peme cous «nalse vectoelle» a été publé pa Wlson et Gbbs, en 90. Ce cous eposat su les tavau de Hamlton, Cauch, Gassman et Mawell. Dès los, les équatons qu décvent

Plus en détail

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique hapite 4.a Tajectoie d une paticule dans un chap agnétique Moueent dans un chap agnétique unifoe onsidéons une chage positie q se déplaçant à itesse dans un chap agnétique unifoe B où la itesse est entièeent

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1953 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1953 rév. 3 Convention N 3255 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1953 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1846 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1846 rév. 4 Convention N 2431 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1846 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444

CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444 LABORATOIRE D'ÉTALONNAGE PRESSION PRESSURE CALIBRATION LABORATORY ACCRÉDITATION N 2-1033 ACCREDITATION N 2-1033 Commande n 100811 Order CERTIFICAT D ÉTALONNAGE CALIBRATION CERTIFICATE N 24444 DÉLIVRÉ A

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1583 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1583 rév. 1 Convention N 1228 Section aboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1583 rév. 1 e Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013 PROGRAMME GENERAL SESSION : «Incertitudes de mesure - Applications pratiques» : Georges BONNIER Date : Lundi 22 Avril SESSION : «Statistiques pour la mesure : cartes de contrôles, comparaisons interlaboratoires»

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1911 rév. 6

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1911 rév. 6 Convention N 3075 Section aboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1911 rév. 6 e Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-04 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-04 rév. 2 Convention n 6 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-04 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1764 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1764 rév. 3 Convention N 2228 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1764 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités

Modélisation du transfert thermique dans les contacteurs mécaniquement agités Modélisation du tansfet theique dans les contacteus écaniqueent agités Abdelkade DEBAB *, Nacéa CHERGUI et Joël BERTRAND Laboatoie d hydodynaique et tansfet physique dans les éacteus USTOan, Dépateent

Plus en détail

Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014

Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014 le 03 mars 2015 Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014 Sommaire 1. INTRODUCTION... 2 2. ACTIVITÉS 2014... 2 3. BILAN 2014... 4 4. ANALYSE DES ACTIVITÉS 2014... 5 4.1.

Plus en détail

République du Bénin ********** Agence Béninoise de Métrologie et du Contrôle de la Qualité *********************

République du Bénin ********** Agence Béninoise de Métrologie et du Contrôle de la Qualité ********************* République du Bénin ********** Agence Béninoise de Métrologie et du Contrôle de la Qualité ********************* Laboratoire d Etalonnage des Masses *************** Sommaire I.- PRINCIPES GENERAUX.....3

Plus en détail

Banc National d'epreuve Sa int-etienne RAPPORT D'ESSAI N 222-FR/14/BNE. du 02/12/2014 DÉLIVRÉ À: SERS YS. TaverPark

Banc National d'epreuve Sa int-etienne RAPPORT D'ESSAI N 222-FR/14/BNE. du 02/12/2014 DÉLIVRÉ À: SERS YS. TaverPark ORIGINAL cofrac Banc National d'epreuve Sa int-etienne ESSAIS ACCREDITATION N 1-2211 PORTÉE DISPONIBLE SUR WWW.COFRAC.FR RAPPORT D'ESSAI N 222-FR/14/BNE du 02/12/2014 DÉLIVRÉ À: SERS YS 62, Bd Henri Navier

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1579 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1579 rév. 4 Convention N 3255 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1579 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1631 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1631 rév. 3 Convention N 3255 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1631 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

L importance des incitations financières dans l obtention d un emploi est-elle surestimée?

L importance des incitations financières dans l obtention d un emploi est-elle surestimée? L motance des nctatons fnancèes dans l obtenton d un emlo est-elle suestmée? Cylle Hagneé (*) Nathale Pcad (**) Alan Tannoy (***) Kane Van de Staeten (****) Nous estmons sx modèles où ntevennent d une

Plus en détail

Energétique des systèmes de solides

Energétique des systèmes de solides I Les Uls Cous CI9 : Eneétque Eneétque es sstèmes e soles oblématque : Le théoème e l énee cnétque EC applqué à un sstème e soles onne une elaton scalae ente les paamètes cnématques u mouvement les caactéstques

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

Testeur hydraulique de pipelines Type 80, version haute pression Type 80L, version basse pression

Testeur hydraulique de pipelines Type 80, version haute pression Type 80L, version basse pression Etalonnage Testeur hydraulique de pipelines Type 80, version haute pression Type 80L, version basse pression Fiche technique WIKA CT 31.21 Applications Tests de fuites et de limites d'élasticité Détection

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME METHODE D'ÉTALONNAGE : L'accréditation COFRAC ÉTALONNAGE porte sur les appareils listés ci-dessous. L'étalonnage est réalisé suivant un programme défini conjointement. Type d'appareils Méthode A Méthode

Plus en détail

Construire une image médicale

Construire une image médicale Vol. 10 hive pintemps 2015 6 Autefois, on passait des adiogaphies. Maintenant, on va aussi passe un examen pa scanne : la technique s appelle la tomodensitométie axiale. Dans les deux cas, ce sont des

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1446 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1446 rév. 4 Convention n 3596 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1446 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance. pesage Pouvoir entretenir une balance

Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance. pesage Pouvoir entretenir une balance UTILISATION MAINTENANCE ET VERIFICATION DES BALANCES Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance Savoir appliquer les Bonnes Pratiques de pesage Pouvoir entretenir une balance Etre

Plus en détail

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction . Intoducton LA REGULATION P.I.D Encoe utlsé en ason du pods du passé, à la fos matéel et cultuel : matéel : gâce à la découvete de l ampl cateu opéatonnel, le peme P.I.D. est commecalsé en 930; pus dans

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-2074 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-2074 rév. 2 Convention N 3255 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-2074 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Sartorius IS 64 FEG-S0CE

Sartorius IS 64 FEG-S0CE 98648-004-77 Sartorius IS 64 FEG-S0CE Technologie de pesage industriel Plateforme de pesée et balance admise à la vérification Mise en service et mode d emploi Configuration de la plateforme

Plus en détail

Des outils pour la qualité de vos analyses...

Des outils pour la qualité de vos analyses... Des outils pour la qualité de vos analyses... Nos prestations de métrologie - en toute confiance... Des outils adaptés à vos contraintes Votre société est accréditée ou doit respecter des exigences normatives

Plus en détail

Lames minces et Polarisation de la lumière

Lames minces et Polarisation de la lumière Mawan Bouch Ecol Supéu d Ingénus d Bouth, LIBAN 21-211 Lams mncs t Polasaton d la lumè A/ Pésntaton généal I/ Polasaton d la lumè Ls onds lumnuss sont ds onds élctomagnétqus caactésés pa dux champs E t

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0788 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0788 rév. 4 Convention N 435 ection Laboratoires ATTETATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0788 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Maîtrise des ressources techniques Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais. Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS

Maîtrise des ressources techniques Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais. Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS ISO/CEI 17025 4.6-5.3-5.5-5.6, mais aussi 5.4.5.2 ISO/CEI 17020 (1998) 6.4 et 9 ISO/CEI 17020

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

Guide de métrologie à l usage des Centres d Examens de Santé

Guide de métrologie à l usage des Centres d Examens de Santé Guide de métrologie à l usage des Centres d Examens de Santé Préambule à la lecture du guide Depuis longtemps les CES ont cherché à améliorer leurs pratiques, non seulement pour apporter une prestation

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

(Version du 28 Aout 2012) LABORATOIRE D ETALONNAGE DES COMPTEURS ELECTRIQUES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI.

(Version du 28 Aout 2012) LABORATOIRE D ETALONNAGE DES COMPTEURS ELECTRIQUES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. (Version du 28 Aout 2012) Sommaire LABORATOIRE D ETALONNAGE DES COMPTEURS ELECTRIQUES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. CENTRE TECHNIQUE DE METROLOGIE (CTM) DE LA LYDEC... 4 LABORATOIRE DE METROLOGIE (METROLAB)

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Liste des prestations Laboratoire: Débit

Liste des prestations Laboratoire: Débit Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 30. juin 2015 Liste des prestations Laboratoire: Débit Valable dès le: 01.06.2015 Le laboratoire Débit de METAS étalonne (ou vérifie) avec la plus

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013 Attbuton de efomance ésentaton Généale Conçu et anmé pa hlppe Duchemn Novembe 203 ogamme Objectfs Calcule la pefomance d un nvestssement et son sque Compae cette pefomance à un benchma et à d autes nvestssements

Plus en détail

Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités. Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine

Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités. Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine La section Santé Humaine Accrédite les structures réalisant des examens

Plus en détail

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques Plan du cours 1. Généralités sur l analyse chimique 2. Préparation de l échantillon 3. Analyse des métaux 4. Analyse des polluants inorganiques 5. Analyse des polluants organiques 6. Assurance qualité

Plus en détail

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts Questions techniques Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts 1 Personnel ( 5.1) 2 1 «Personnel du LBM» points à vérifier Vérification et application des dispositions

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

IMPRIMANTE A TICKETS

IMPRIMANTE A TICKETS CPGE / Sciences Industielles pou l Ingénieu DS2 IMPRIMANTE A TICKETS Un hoodateu est un appaeil automatisé qui délive un ticket autoisant le stationnement, pou une duée limitée, à un client ayant payé

Plus en détail

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme Les petits déjeuner du Réunion n 7 du Club de Laboratoires Accrédités Cartes de contrôle Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi 21

Plus en détail

BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne

BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne PREFECTURE DE LA CREUSE DRECTON DEPARTEMENTALE DE L'AGRCULTURE ET DE LA FORET mnstèe de agmcultufo et üe la pêche SYNDCAT NTERCOMMUNAL DE RECHERCHES ET D'ADDUCTON DU NORD-OUEST S..R.A.N.O. BRGM SERVCE

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 2-1144 rév. 1. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 2-1144 rév. 1. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2366 Section s ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1144 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac)

Plus en détail

Sommaire II. III. IV. VI.

Sommaire II. III. IV. VI. 1 Sommaire I. II. III. IV. V. VI. Généralités Paramètres métrologiques Etalonnage et vérification Exploitation des résultats ATOL-GPI et la 21 CFR part 11 Les technologies utilisées 2 I. Généralités 1.

Plus en détail

INDUSTRIE NUCLÉAIRE. preciamolen.com

INDUSTRIE NUCLÉAIRE. preciamolen.com INDUSTRIE NUCLÉAIRE Systèmes de pesage pour chaque étape de la chaîne du combustible preciamolen.com SU ponts-bascules et INDUSTRIE NUCLÉAIRE SYSTÈMES DE PESAGE POUR CHAQUE ÉTAPE DE LA EXCLUSIVITÉ EXCLUSIVITÉ

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative Étude collaboratve L étude collaboratve a pour but de donner une ndcaton quanttatve ur l exacttude d une éthode d analye, exprée par la répétablté r et la reproductblté R. La répétablté repréente la valeur

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Balance de précison Balance d'analyse

Balance de précison Balance d'analyse Balance de précison Balance d'analyse 321 LS Les modèles de la nouvelle série 321LS combinent précision, simplicité d utilisation et design attrayant. La technologie de pesage embarquée est éprouvée, très

Plus en détail

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées hapt.a L potntl élctu généé pa ds patculs chagés L potntl élctu L potntl élctu généé pa un nsmbl d chags à un pont P d l spac cospond à l éng potntll élctu patagé pa ls chags avc un chag stué au pont P

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INFORMATION

QUESTIONNAIRE D INFORMATION QUESTIONNAIRE D INFORMATION APPROBATION DE SYSTEME QUALITE DES FABRICANTS, REPARATEURS ET INSTALLATEURS D INSTRUMENTS DE MESURE REGLEMENTES Ce questionnaire concerne les entreprises souhaitant l approbation

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI GUIDE TECHNIQUE D ACCREDITATION METROLOGIE DES MASSES Document - LAB GTA 22 Révision 01 Section Laboratoires LAB GTA 22 rév 01 Page 1 sur 17 SOMMAIRE 1 OBJET DU GUIDE 3 2 REFERENCES, DEFINITIONS 3 3 DOMAINE

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique Floréa Sant-Esprt Etablssement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résdence Floréa St Esprt - Martnque 40 lts Une opératon mmoblère sécursée & pérenne > Se consttuer un patrmone mmobler

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI GUIDE TECHNIQUE D ACCREDITATION Etalonnage d Instruments de Pesage à Fonctionnement Non-Automatique Document - LAB GTA 95 Révision 00 Section Laboratoires LAB GTA 95 rév. 00 Page 1 sur 50 SOMMAIRE 1. OBJET

Plus en détail

Sortie Analogique Notice EZIII Utilisateur / Installateur

Sortie Analogique Notice EZIII Utilisateur / Installateur Sortie Analogique Notice EZIII Utilisateur / Installateur Fort Atkinson, Wisconsin USA Panningen (Pays-Bas) www.digi-star.com D3708-FR Rev D 8 Feb 2009 Notice utilisateur This page intentionally left blank.

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02 Introduction : Le document LAB REF 02 «Exigences pour l accréditation des laboratoires suivant la norme NF EN ISO/CEI 17025» est un document essentiel à la fois pour les laboratoires accrédités et candidats

Plus en détail

A. Étude d une installation électrique domestique

A. Étude d une installation électrique domestique Banque «go Véto» - 3 PHYSIUE Duée : 3 h 3 L usage d une calculatice est autoisé pou cette épeuve Il sea tenu le plus gand compte dans la notation de la qualité de la édaction Si, au cous de l épeuve, un

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-2325 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-2325 rév. 4 Convention N 3092 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-2325 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 Le Service Central d Analyse DIRECTION Processus Responsabilité de la Direction COMPTABILITE MANAGEMENT DE LA QUALITE

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1568 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1568 rév. 3 Convention N 2009 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1568 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Traçabilité métrologique

Traçabilité métrologique Les petits déjeuner du Réunion n 10 du Club de Laboratoires Accrédités Traçabilité métrologique Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi

Plus en détail

Exercices de Mécanique

Exercices de Mécanique Eecices de écanique Cinéatique : epèes, bases, tajectoies et ouveents éthode 1. Une base locale (coe la base clindique) est définie : - en un point de l espace («localeent», donc!) - pa appot à tois diections

Plus en détail

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage Foaton de voe J.-C. Pascal (009) Foaton de voes : détenaton d vecte de pontage Les étodes de foaton de voes sont des tecnes peettent d obten la contbton des soces se tovent dans n doane sélectonné de l

Plus en détail