Les Pépinières d'entreprises d'île-de-france Observatoire de P3MIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Pépinières d'entreprises d'île-de-france Observatoire de P3MIL 2012-2013"

Transcription

1 Les Pépinières d'entreprises d'île-de-france Observatoire de P3MIL Vers les Pépinières d'entreprises de demain

2 Observatoire de P3MIL des Pépinières d'entreprises

3 Observatoire de P3MIL Edition Avertissements et remerciements Cet observatoire est le fruit d un travail collaboratif de l ensemble des pépinières, incubateurs et partenaires constituant l association Réseau P3MIL. P3MIL ne peut être tenue responsable des témoignages des pépinières et des entreprises contenus dans l ouvrage. Les informations contenues dans cet ouvrage sont publiées par P3MIL pour une diffusion grand public. Une large diffusion est encouragée ; son contenu peut être utilisé en citant la source. P3MIL remercie la Région Île-de-France, ses partenaires et ses membres pour leurs contributions et suggestions.

4 Observatoire de P3MIL des Pépinières d'entreprises Jean-Paul PLANCHOU Vice-Président du Conseil régional d'île-de-france Le Conseil régional, dans son rapport cadre en matière de parcours résidentiel du créateur d entreprises innovantes voté le 28 juin dernier, vient de confirmer de manière forte son soutien au réseau P3MIL. En effet le rôle de l association dans la structuration et l animation du réseau des pépinières franciliennes y est reconnu et souligné. Aujourd hui, plus que jamais, il est essentiel d échanger entre acteurs du développement économique pour adapter nos solutions aux besoins des entreprises dans le respect des particularités de chaque territoire. La Région Île-de-France encourage ces échanges qui permettent de mutualiser les expériences et de diffuser les bonnes pratiques. A cette occasion, la Région a aussi réaffirmé sa volonté de soutenir la création de pépinières en Île-de-France et a souligné l intérêt d offrir aux jeunes entreprises un véritable parcours intégré depuis la définition de leur projet entrepreneurial jusqu au stade du développement : adosser incubateur, pépinière, hôtel d entreprises et immobilier de bureaux classiques, telle pourra être la logique de nouveaux projets destinés à faciliter la croissance des entreprises et à pérenniser leur ancrage territorial. Dans un contexte de crise économique, le soutien des collectivités à la création d entreprises est essentiel. En accord avec ces orientations définies par le Conseil régional et ses partenaires, l observatoire des pépinières d Île-de-France produit par P3MIL, met en lumière le fonctionnement et les évolutions de ces structures comme l illustrent les différents témoignages. Le dynamisme des acteurs locaux franciliens et la diversité des solutions proposées par chaque territoire y sont également valorisés. 2

5 EDITOS Christophe POUPART Président de P3MIL, le réseau des pépinières d'entreprises d'île-de-france Depuis sa création en 1994, P3MIL encourage la promotion de la pépinière d entreprises comme outil de développement économique local, adapté aux besoins des jeunes entreprises tant en locaux qu en services. Fort du soutien de la Région Île-de-France et de la Caisse des Dépôts, P3MIL anime un réseau d'une quarantaine de pépinières et incubateurs en Île-de-France, chaque année plus nombreux à se mobiliser autour d actions communes au sein de groupes de travail et d ateliers. Le présent Observatoire traduit l évolution des pépinières à l heure des mutations conjuguées des collectivités, leur tutelle et des entreprises, leurs clientes. Pour approfondir sa connaissance des pépinières, le lecteur pourra se référer aux guides de la collection «Panorama» de P3MIL. Les témoignages des pépinières présentés rendent compte des actions menées pour s adapter aux nouveaux besoins des territoires et des nouvelles formes de services proposées aux entreprises qui, elles aussi, ont été invitées à s exprimer et à témoigner de l évolution de l offre de services qui leur est faite. Je tiens à remercier les administrateurs, les membres et les entreprises en pépinière ainsi que le Délégué général pour le temps consacré à la réalisation de cet Observatoire. 3

6 Les graphiques ont été constitués à partir d indicateurs issus de 38 pépinières et incubateurs membres du Réseau P3MIL en Une «pépinière» s entend ici comme une pépinière unique (confondue avec sa structure juridique qui la porte) ou une structure juridique susceptible de porter plusieurs pépinières. Ces indicateurs rendent compte de l activité des pépinières et des entreprises qu elles hébergent pour les années 2010 et 2011 ; ils ont été élaborés par le Réseau au cours du second semestre Ils donnent des informations sur le développement des territoires et des entreprises et, enfin, fournissent des statistiques sur la gestion des pépinières d entreprises en Île-de-France. METHODOLOGIE Avec un taux de participation des pépinières de près de 90%, la forte mobilisation du Réseau indique son adhésion massive pour cet exercice de «benchmarking» et traduit une représentativité élevée des informations fournies au niveau de l ensemble des pépinières d Île-de-France. Quelques éléments ont été en outre tirés de l étude «Pépinières d Entreprises et Entreprises Durables» parue en 2011 et publiée par P3MIL. Les témoignages des pépinières et des entreprises ont été recueillis par P3MIL au cours du second semestre 2012.

7 Editos 2-3 Méthodologie 4 Sommaire «Témoignages des pépinières d entreprises» 6 Sommaire «Témoignages des entreprises en pépinière» 7 Offres et services Localisation 9 Dimensionnement 9 Thématisation 11 Politique Qualité 11 Accueil des entreprises internationales 13 Fonctions assurées 13 Parcours entrepreneurial 15 Structure et management Les équipes d'animation et d'accompagnement 17 Les structures de portage 19 Les équilibres budgétaires 21 Les taux d'occupation 23 Résultats Le nombre d'entreprises 25 Les entrées et sorties d'entreprises 27 Territoires d'implantation 29 Levier de la création d'emplois 31 Profil des entrepreneurs 33 Capitalisation des entreprises 35 L'accompagnement de la jeune entreprise 37 Conclusion 52 Le Conseil d'administration de P3MIL et son Délégué général 53 SOMMAIRE

8 Les témoignages des pépinières d entreprises SOMMAIRE ACCET - Val d'oise Technopole 8 Aéropole ROISSY CDG 10 Apis Développement 12 Espace Arnold de Ville 14 Centre d Activités d Arromanches 16 Pépinière Atrium 18 Pépinières de la CAPS 20 CITEC 22 Cité Descartes Marne-la-Vallée 24 Entreprendre à Sénart 26 Entrepreneurs en Seine 28 Pépinière du Pays de Fontainebleau 30 Génopole Entreprises 32 Isaac Newton 34 Le Magellan 36 Paris Incubateurs 38 Pépinières de la Plaine Commune 40 Promopole 42 Quai des Entrepreneurs 44 SEMAD 46 Paris Soleillet 48 Pépinière Val d Yerres 50 Versailles Grand Parc 51

9 Les témoignages des entreprises en pépinière Entreprise Citrage 39 Entreprise Dualo 41 Entreprise Echoes Technologies 43 Entreprise H-Log 45 Entreprise Pixel Cookers 47 Entreprise VoltaGreen 49 SOMMAIRE

10 ACCET - Val d'oise Technopole Centre Européen d Entreprise et d Innovation du Val d'oise Christophe POUPART, Directeur de l ACCET - Val d'oise Technopole, A C C E T C E R G Y 4 place de la Pergola C e r g y Contact : Julie Guérimand ACCET NEUVITEC 95 1 mail Gay-Lussac Neuville sur Oise Contact : Isabelle Bidaud A C C E T S A N N O I S 2 esplanade de la Gare S a n n o i s Contact : Chantal Lizee Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Depuis 1985, l ACCET-Réseau des pépinières et hôtels d entreprises du Val d Oise a développé une expertise reconnue en matière d hébergement, d accompagnement et de suivi des porteurs de projets et créateurs d entreprises au travers des pépinières d entreprises de Cergy-Préfecture, Sannois, Plessis- Bouchard et Neuville-sur-Oise. A ce titre elle a obtenu une certification NF X «Activités des pépinières d entreprises» ainsi qu une labellisation européenne «Centre Européen d Entreprise et d Innovation». L ACCET-Val d'oise Technopole accompagne chaque année environ 70 entreprises en création. Pour 2011, les résultats sont les suivants : taux de succès à 3 ans de 90%, taux d implantation dans le Val d'oise de 88,5%, nombre d emplois créés en 2011 : 142, niveau global de satisfaction 85%. Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? Depuis plusieurs années l ACCET-Val d'oise Technopole a développé une stratégie d ouverture autour des thématiques création et innovation en déployant plusieurs programmes et projets. Ainsi l ACCET-Val d'oise Technopole propose 4 domaines de compétences comptant chacun de 2 à 4 programmes : Entrepreneuriat (Pôle Entrepreneuriat Etudiant du Val d'oise, pré-incubation/coworking, et Val d'oise Incubation), Création (6 pépinières et hôtels d entreprises et mission création/développement pour Val de France), Innovation (Val d'oise Technopole et convention avec le Centre Francilien de l'innovation), Financement (conventions de revitalisation). L objectif est donc d accompagner les entrepreneurs à tous les stades de leur développement (de l idée à la PME). Pour ce faire l équipe de l ACCET-Val d'oise Technopole compte 14 personnes. 8 Le réseau P3MIL nous apporte d une part un espace d échanges afin d améliorer nos services et prestations auprès des entrepreneurs, nous permet de professionnaliser nos pratiques mais aussi de disposer d un véritable centre de ressources et de faire reconnaître nos outils auprès des pouvoirs publics, notamment grâce aux multiples publications.

11 Offres et services Localisation L Île-de-France, avec plus de 12 millions d habitants est la région comptant le plus grand nombre de pépinières d entreprises. Créé en 1994, le réseau régional P3MIL assure une très bonne représentativité régionale puisqu il fédère 80 % des pépinières de la Région qui en compte cinquantecinq environ. La répartition spatiale des structures est assez homogène entre les départements de la Région Île-de- France et est corrélée avec la densité démographique et économique (forte concentration dans un rayon de 20 kms autour de Paris). Il faut aussi noter le nombre important de pépinières d entreprises dans le nord de l Essonne, qui s explique par le potentiel du territoire Paris-Saclay et la présence de grandes zones d activités. Sur le plan organisationnel, nombre d opérateurs assument dorénavant la responsabilité de plusieurs sites (Communauté d Agglomération du Plateau de Saclay, ACCET-Val d'oise Technopole, SCIEGE, CCI Seine et Marne, Paris Incubateurs ). Cette tendance s accentue depuis plusieurs années. Dimensionnement Si 57% des pépinières proposent une surface locative comprise entre 500 et m², 32% dépassent cette taille. Pour cette dernière catégorie, l offre s articule autour d un parcours résidentiel du type Incubateur / Pépinière / Hôtel d'entreprises et le nouveau terme d'"iphe" caractérise ces ensembles immobiliers dévolus au parcours entrepreneurial de la jeune entreprise à potentiel. Dimensionnement des pépinières La taille moyenne de l espace pépinière en Île-de-France est de m², ce qui est identique à la moyenne nationale. 9

12 Aéropole ROISSY CDG Valérie FREMONT, Directrice de la pépinière AEROPOLE Roissy CDG www. aeropole-roissy.com R O I S S Y P O L E 5 r u e d e C o p e n h a g u e Roissy CDG cedex Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Aéropole, association loi 1901, créée en 2000 à l'initiative d'aéroports de Paris et des départements de la Seineet-Marne, de la Seine-Saint-Denis et du Val d'oise, est la seule pépinière interdépartementale d'île-de-france dont l'objectif est d'accueillir aussi bien des projets locaux qu'internationaux. Située au cœur de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles de Gaulle, Aéropole bénéficie d'une localisation idéale. Ce sont plus de 80 entreprises qui sont ou ont été hébergées à la pépinière. A ce jour 71% des entreprises qui ont été hébergées sont toujours en activité, pour deux raisons essentielles. Premièrement, Aéropole propose un parcours résidentiel permettant d'héberger les sociétés pendant les six premières années de leur développement, deuxièmement car elles sont accompagnées lors de leur sortie par les agences de développement économique des trois départements. Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? Depuis trois ans, pour répondre à la fois à une concurrence internationale accrue, mais aussi à l'évolution des besoins en matière de création d'entreprises à savoir de plus petits bureaux avec des contrats flexibles, la proximité entre lieu de travail et lieu de résidence pour allier qualité de vie et vie professionnelle, Aéropole a choisi d'adapter son offre aussi bien en terme d'hébergement que de services au travers de trois grands axes stratégiques : Pour répondre à la demande croissante de porteurs de projets désireux de travailler dans un environnement professionnalisant et d'échanger avec d'autres créateurs d'entreprises, des espaces partagés ont été créés au sein de la pépinière avec différentes options (5 jours par mois, 2 jours par semaine ou à temps complet). Plus adaptés à la toute jeune entreprise, ils permettent également de bénéficier de coûts maitrisés et de loyers modérés. Des sessions de coaching sont proposées pour répondre individuellement aux problématiques de développement de la jeune entreprise ; 10 Aéropole a reçu le label PRIBL, décerné aux lieux d'accueil d'entreprises internationales par l'agence régionale pour le développement d'ile de France (ARD). En effet, ce sont en moyenne 25% des sociétés hébergées qui sont à capitaux étrangers. La version anglaise du site internet et la création de brochures spécifiques en langue anglaise ont également contribué à l'implantation d'entreprises étrangères. De plus, grâce au soutien des agences pour le développement économique des départements partenaires, Aéropole bénéficie d'une promotion permanente tant au niveau national qu'international ; En 2012, Aéropole a reçu le soutien de la région de la Région Île-de-France pour la mise en place d'un espace télécentres permettant d'élargir la gamme de services à tout type d'activités et d'entreprises du domaine tertiaire, notamment avec la création d'espaces de télétravail et de co-working.

13 Offres et services Thématisation Le positionnement dominant en Île-de-France est la pépinière généraliste, avec plus de 75% du total. Les pépinières technologiques sont principalement localisées au cœur de Paris ou dans les principaux pôles économiques que sont les villes (ou ex villes) nouvelles, à savoir Marne-la-Vallée, Cergy-Pontoise, Evry ou Saint-Quentin-en-Yvelines, complétées par le Plateau de Saclay. Ceci s explique notamment par la présence de Pôles de Recherche et d Enseignement Supérieur qui sont des environnements plus propices à l entrepreneuriat innovant. Dans la majorité des cas, des relations étroites existent entre les pépinières d entreprises et les établissements d enseignement supérieur notamment au travers de programmes de sensibilisation à l entrepreneuriat. Pour ces territoires, les pépinières d entreprises constituent les éléments clés de la stratégie de développement économique. Nature des Pépinières Répartition en % et en 2011 Qualité/Pépinières certifiées AFNOR Politique Qualité Depuis sa création en 1994, P3MIL a souhaité promouvoir la certification AFNOR «activités des pépinières d entreprises» en préconisant cette norme auprès de ses membres. Au-delà de la préconisation, P3MIL a mis en œuvre, il y a quelques années et avec le soutien du Conseil régional, un protocole d accompagnement dans la démarche de certification. Après avoir constaté une marque d intérêt prononcée en faveur de l engagement vers la certification NF, on constate depuis quelques années un ralentissement des déclarations d intention. Ainsi le niveau de pépinières certifiées NF est quasiment le même qu à l échelle nationale, à savoir 28% (contre 27% en France). Cette stagnation s explique pour des raisons économiques liées à des contraintes budgétaires mais aussi à l émergence d outils intégrés privilégiant la certification ISO. La Région Île-de-France ne compte qu un seul Centre Européen d Entreprises et d Innovation, à savoir l ACCET-Val d'oise Technopole alors que l on en dénombre au moins deux dans les régions françaises les plus importantes. 11

14 DEVELOPPEMENT Apis Développement Olivier FRAUDEAU, Directeur d APIS DEVELOPPEMENT www. apisdeveloppement.com APIS DEVELOPPEMENT 1 5 a v e n u e d e N o r v è g e V i l l e b o n s u r Y v e t t e Courtaboeuf cédex Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Installée depuis 2008 dans un bâtiment de 2400 m 2 entièrement conçu pour l accueil des jeunes entreprises, APIS DEVELOPPEMENT est un établissement public rattaché à la Communauté d Agglomération d Europ Essonne. Sa vocation est d offrir aux entrepreneurs la possibilité de démarrer leur entreprise dans des locaux haut de gamme (Très haut Débit, climatisation, VoIP ) au sein d un parc d activité tertiaire de 1200 entreprises, assortie d une palette complète de services, tout en bénéficiant d un accompagnement fortement structuré. Nous accueillons ainsi des entreprises de toutes origines (6 entreprises étrangères en 2012) et 40% de sociétés dont l activité est liée aux NTIC. En 2012, les 38 entreprises installées dans la pépinière emploient près de 100 personnes. Le taux de succès constaté à 5 ans est de 85%. Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? 12 Face aux nouvelles modalités d exercice de l entreprenariat, et dans un contexte économique difficile, Apis Développement adapte en permanence son offre pour offrir une réponse ajustée à toutes les situations : Nous prenons en compte la croissance des entreprises, en leur proposant une réelle modularité des surfaces ; permise par la conception même du bâtiment ; Nous avons ouvert en 2012 un espace de coworking : ce lieu est accessible tant aux autoentrepreneurs qu aux porteurs de projet en phase de finalisation, mais aussi aux jeunes entreprises pour lesquelles les solutions technologiques de mobilité ne justifient plus la location d un bureau à plein temps ; Nous développons les services aux entreprises pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier : saisie comptable, mailings, marketing téléphonique, travaux administratifs et de secrétariat, numérisation de documents et bientôt une conciergerie d entreprises ; Enfin, Apis Développement soutient le développement de l économie sociale et solidaire en accordant des tarifs préférentiels aux entreprises de l'ess. Dans le même esprit, nous abritons désormais une couveuse d entreprises.

15 Offres et services Accueil des entreprises internationales Qualité : accueil entreprises internationales Un tiers des pépinières membres de P3MIL a obtenu le label PRIBL (Paris Region Innovation Business Location). Ce label géré par l Agence Régionale de Développement (ARD) à partir d un cahier des charges et d un appel d offres reconnaît la capacité de ses titulaires à accueillir des entreprises internationales. Fonctions assurées Depuis maintenant plusieurs années, nombre de pépinières d entreprises se sont engagées dans un processus d évolution, notamment orienté vers le concept de parcours résidentiel. 39% des répondants à l'étude assurent une offre de ce type. Répartition des entreprises/projets implantés sur les sites membres P3MIL Il s agit d intégrer dans un même lieu et au sein d une même structure toute la chaîne de valeur de l entrepreneuriat depuis le montage et la validation du projet (incubateur-21 % des cas), la création de l entreprise (pépinière) et son 1er développement (hôtel-30 % des cas). Par ce biais l entrepreneur bénéficie d une unité de lieu et d accompagnement plus propice à son développement et à sa stabilité. 13

16 Espace Arnold de Ville Laurence MONDAN, Directrice de l'espace Arnold de Ville, Louveciennes ESPACE ARNOLD DE VILLE 12, rue Georges Blandon L o u v e c i e n n e s Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Aujourd hui, l Espace Arnold de Ville est rempli à 100% (14 bureaux). Sa vocation est d accompagner les entrepreneurs dans le développement de leur projet. Sa réussite s appuie sur la mise en place d un relationnel qui permet aux entrepreneurs d évoluer dans la confiance et l entraide, ce qui demande patience et longueur de temps Le principe du fonctionnement est d atteindre l équilibre budgétaire grâce à une petite subvention communale. Nous assurons sa communication de façon locale grâce à la CCIV, des mails d information, des rencontres locales. Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? Nous tentons de développer les réseaux, les mises en contact. 14

17 Offres et services Parcours entrepreneurial : IPHE Typologie des montages juridiques liés à la fonction immobilière Les pépinières engagées dans ce processus sont soit celles disposant de surfaces immobilières importantes, soit celles déployant des relations fortes avec le monde académique et donc localisées en proximité d un pôle d enseignement supérieur. On constate que la première étape dans ce processus d évolution est l intégration de la fonction aval (hôtel d entreprises) puis de celle amont (incubateur). Paris, le Val d'oise et le Plateau de Saclay sont les trois territoires les plus engagés dans cette évolution. Les projets de type IPHE (Incubateur, Pépinière et Hôtel d'entreprises) permettront de satisfaire le parcours résidentiel de l'entreprise innovante en fonction de ses phases de développement. 15

18 Centre d Activités d Arromanches Thierry DESLOT, Directeur du Centre d activités d Arromanches de Saint Maur des Fossés C E N T R E D ' A C T I V I T E S D'ARROMANCHES avenue du Port-au-Fouarre Saint Maur des Fossés Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Le Centre d Activités d Arromanches est une pépinière créée en 1988 par la ville de Saint-Maur-des-Fossés et gérée par ses services municipaux. La spécificité de notre structure est de proposer des locaux (9 bureaux et 14 ateliers) donnant la possibilité d accueillir des projets intervenant dans des secteurs d activité très variés et aussi par la mise à disposition de surfaces évolutives permettant de répondre de manière satisfaisante aux besoins des créateurs pendant toute la période d hébergement. Même si elle est considérée avant tout comme généraliste, notre pépinière privilégie pour les locaux d activité les professionnels liés aux Métiers d Art. Le créateur d entreprise désireux de bénéficier d une surface au sein de notre pépinière doit constituer un dossier de candidature qui est soumis à un comité de sélection. Depuis son ouverture, notre structure a permis à 208 créateurs d entreprise de pouvoir faire naître leur projet. 16 Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? Les constats que nous avons pu dresser depuis l inauguration de notre structure indiquent deux préoccupations majeures croissantes auxquelles sont confrontées les créateurs : une spécialisation accrue et une complexification dans la gestion de l entreprise. Prenant en compte ces préoccupations, nous avons mis en place de nouveaux services d accompagnement. Pour ce faire, des partenariats ont été développés s appuyant sur des conseils extérieurs privés (avocats spécialisés, conseils en marketing et communication) ainsi que sur des acteurs publics ( Chambres consulaires, Agence du développement du Val-de-Marne, ) afin de répondre de manière pertinente aux attentes de nos créateurs. D autres actions sont également organisées et proposées notamment au travers de salons professionnels (Salon de l Artisanat, Salon de l Emploi, ) ou d actions ciblées telles celles visant à accroître leur potentiel commercial (Meeting point entreprises, Club de Chefs d entreprise, ).

19 Structure et management Les équipes d'animation et d'accompagnement Répartition des équipes par fonction en pépinières (en %) en 2011 En 2011, les équipes d animation des pépinières sont en moyenne de 3,7 personnes si l on retient l ensemble des pépinières. Si l on enlève les quatre grosses structures qui emploient plus de 10 personnes, la moyenne se situe à 2,3 personnes ETP. La tendance est légèrement à la baisse entre 2011 et 2010, car cette moyenne s élevait à 2,7 personnes ETP. Les activités se répartissent de manière équilibrée entre l accompagnement, l administration et l accueil. C est souvent la même personne qui assure la direction et l accompagnement des entreprises. Mais il faut noter que les aspects accompagnement et services techniques/entretiens du bâtiment sont les activités les plus régulièrement confiées à des personnels extérieurs à la structure. 17

20 Pépinière Atrium Grégory GUIMIOT, Responsable de la pépinière Atrium de Montreuil A T R I U M avenue de la Résistance Montreuil cedex Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? L'Atrium est une pépinière d'entreprises hébergeant actuellement une vingtaine d'entreprises. La ville de Montreuil et bientôt la Communauté d'agglomération Est Ensemble, assument sa gestion directement. Cet établissement fait partie des outils d'aide au développement économique du territoire et s'intègre au sein de la direction du développement économique. Son objectif, invariant depuis sa constitution est d'offrir aux jeunes entreprises un cadre de développement privilégié favorisant leur croissance afin de dynamiser le tissu économique du territoire. Si la présence sur un même site favorise l'échange, celui-ci n'est toutefois pas automatique. Le rôle de la pépinière est d'intensifier le mouvement naturel des rencontres entre entrepreneurs mais également d'accroître le volume de contacts directement utiles à chacun. L'insertion de la pépinière dans le cercle des développeurs économiques du territoire doit être optimale afin d'offrir à ses entreprises la liste des contacts qui lui seront nécessaires. L'équipement appartenant en propre à la collectivité, l'absence de coût de structure hors la maintenance du bâtiment facilite la tâche du responsable qui peut s'affranchir de contraintes de rentabilité trop strictes rendant difficiles la conciliation entre l'objectif de développement économique et l'objectif de rentabilité financière. Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? La gestion de la pépinière par une collectivité territoriale permet d'intégrer cet outil efficace de développement économique dans la politique économique générale du territoire en lien avec tous les acteurs du développement de celui-ci. La pépinière est donc plus à même de suivre les orientations impulsées par les décideurs politiques économiques. Son imbrication étroite dans le tissu économique de la collectivité accélère sa réactivité aux modifications de l environnement. Cependant, afin d'anticiper pleinement les modifications dans les attentes des jeunes entreprises, l'apport de point de vue et les expériences extérieures sont nécessaires. P3MIL répond à ce besoin. En permettant l'échange entre responsables de pépinières sur une aire économique aussi dense que l'île-de-france, le réseau rend possible et efficace la comparaison que ce soit de situation ou de pratiques d'une part, et est un vecteur de diffusions de bonnes idées d'autre part. Au-delà de la convivialité qui règne dans chaque rencontre, le réseau est également une source d'émulation. 18

21 Structure et management Les structures de portage Les collectivités locales sont généralement à l origine de la création des pépinières d entreprises dans un objectif affiché de dynamisation du tissu économique. Les modes de mises à disposition en pépinières en % en 2011 Dans 31 % des cas, les structures qui gèrent les pépinières sont propriétaires des locaux (ex : SEM). Le modèle dominant (45 %) est la mise à disposition du bâtiment par les collectivités territoriales sans paiement de loyer (ou très symbolique) afin de réduire les charges de fonctionnement ; c est une forme évidente de soutien à la création d entreprises. Seulement 24 % des pépinières acquittent un loyer à un propriétaire privé mais le budget de fonctionnement est de ce fait considérablement alourdi ; il est alors dans un certain nombre de cas compensé par une subvention d équilibre de la collectivité concernée. 19

22 Pépinières de la CAPS Marie-Christine JEANJEAN, Directrice des pépinières de la CAPS (Gif-sur-Yvette, Orsay et Palaiseau) www. economie-innovation.scientipole.fr ORSAY ENTREPRISES Parc Club 2 rue Jean Rostand O r s a y G I F E N T R E P R I S E S 2 route de la Noue Gif-sur-Yvette PALAISEAU ENTREPRISES 7 rue de la Croix Martre P a l a i s e a u Comment fonctionne votre pépinière et quels en sont les résultats? Les pépinières gérées par la CAPS (Communauté d agglomération du plateau de Saclay) à Gif-sur- Yvette, Palaiseau et Orsay fonctionnent comme les petites entreprises qu elles accueillent! Premier objectif : la satisfaction du client! Cela s applique dans tous les domaines et permet aux nouveaux chefs d entreprises de disposer de services fiables, modulables et adaptés pour des activités innovantes ou dans le secteur du service aux entreprises. Labellisées AFNOR (norme qualité) et PRIBL (accueil entreprises internationales), elles accompagnent une soixantaine d entreprises sur les trois sites. Le taux de pérennité des entreprises hébergées est de plus de 80% sur trois ans. Chaque année, une quinzaine de nouvelles entreprises s y installent. Permanences d experts, réseautage, projet collaboratif et partage sont les points forts de ces structures. Localisées au coeur du cluster PARIS SACLAY, les pépinières de la CAPS permettent à des entreprises innovantes d être proches des partenaires scientifiques de renommée internationale (organismes de recherche, établissements d enseignement supérieur) pour renforcer leur développement. Accélérer cette synergie est le challenge que nous nous fixons! Que faites-vous pour adapter votre pépinière aux mutations de votre environnement? A l écoute des besoins d une nouvelle génération d entrepreneurs, nous apportons des services innovants comme la fibre optique en 2013 sur les trois sites. Un espace partagé «open-spaces» à la pépinière d Orsay depuis 2012, s adresse aux nouveaux entrepreneurs plus mobiles. 20 Elles participent au projet PEEPS pour favoriser l entreprenariat auprès des jeunes étudiants des établissements d enseignement supérieur de PARIS SACLAY. Ils sont les futurs créateurs d entreprises de demain qui écriront le développement économique et l avenir de notre pays. Un projet de structure, «l IPHE» permettant de satisfaire le parcours résidentiel de l entreprise innovante, de l incubateur à l hôtel d activité en passant par la pépinière, est en gestation sur la Plateau de Saclay, afin de répondre aux nouveaux besoins des entrepreneurs innovants.

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ!

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ! F.A.Q. Qu est ce qu une pépinière d entreprise? «Une pépinière d'entreprises est un organisme de développement économique local généralement soutenue par un organisme public (communes, communautés d agglomération,

Plus en détail

LETTRE AUX ADHÉRENTS Décembre 2013

LETTRE AUX ADHÉRENTS Décembre 2013 ADEZAC Territoires de Courtabœuf, Limours, Marcoussis, Saclay LETTRE AUX ADHÉRENTS Décembre 2013 Page 1 sur 6 L ÉVÈNEMENT DU MOIS : Petit déjeuner ADEZAC du 5 décembre 2013 «Partenariat avec les pépinières

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

J INSTALLE MON ENTREPRISE

J INSTALLE MON ENTREPRISE 47 Grafvision - Fotolia.com Étape 8 > Je m installe à domicile > Je signe un bail commercial > J acquiers un fonds de commerce ou un fonds artisanal > Je choisis la société de domiciliation ou un centre

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande

DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande // La Base Académie // DOSSIER DE PRESSE 25 mai 2011 Contact presse : Cécile Mériguet cecile.meriguet@savoie-technolac.com 06 45 48 38 58 Illustrations et photos sur demande Dispositif d accompagnement

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Les Intervenants. Virginie DAVOUST. Sandrine PLANA. Bernard ABONDANCE. Marie Christine JEANJEAN. Bruno CENDRON

Les Intervenants. Virginie DAVOUST. Sandrine PLANA. Bernard ABONDANCE. Marie Christine JEANJEAN. Bruno CENDRON Les Intervenants Virginie DAVOUST Chambre de Commerce et d Industrie de l Essonne & Réseau CREE Sandrine PLANA Bernard ABONDANCE Marie Christine JEANJEAN Bruno CENDRON Agence Pour la Création d Entreprise

Plus en détail

Centre d Animation d Information et Relais Economique

Centre d Animation d Information et Relais Economique www.caire-haguenau.fr Campanile Hôtel LES PINS 84 route de Strasbourg - BP 70273 F-67500 HAGUENAU Cedex Tél 0033 (0) 3 88 63 39 00 Fax 0033 (0) 3 88 63 39 01 Email : caire@ville-haguenau.fr Les voies d

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Accompagnement et aides Panorama des solutions pour lancer son activité : portage salarial, Co-working, incubateurs, pépinières d entreprises, : quelle solution retenir? - Madame Christine LEGAUD - RESEAU

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up»

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Catherine MERLET Responsable Incubateur Catherine.merlet@carinna.fr

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur

Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur Votre avenir professionnel commence au Campus de la CCI! enseignement supérieur Le Campus de la CCI d Eure-et-Loir 2 Acteurs du développement économique territorial, les Chambres de Commerce et d Industrie

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

60 ANS D EXPÉRIENCE ÉTUDIANT À EDC PARIS ET PORTEUR DE PROJET?

60 ANS D EXPÉRIENCE ÉTUDIANT À EDC PARIS ET PORTEUR DE PROJET? 60 ANS D EXPÉRIENCE ÉTUDIANT À EDC PARIS ET PORTEUR DE PROJET? Etudiant à EDC Paris et porteur de projet? EDC Paris met à votre disposition des dispositifs uniques d accompagnement et d'aide à la création

Plus en détail

Appel à projets Télécentres et téléactivités

Appel à projets Télécentres et téléactivités Appel à projets Télécentres et téléactivités Ouvert en continu sur la période 2005-2007 1 janvier 2006 En croissance régulière, le télétravail concerne déjà 7% des salariés en France, contre 25 % dans

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Université Paris-Est Créteil & Université Paris-Est Marne-la-Vallée Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Pourquoi choisir l IAE Gustave Eiffel pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

Bâtiment 7. GENOPOLE Une nouvelle offre immobilière. Un concept inédit pour stimuler l innovation en sciences de la vie!

Bâtiment 7. GENOPOLE Une nouvelle offre immobilière. Un concept inédit pour stimuler l innovation en sciences de la vie! + Bâtiment 7 + GENOPOLE Une nouvelle offre immobilière Un concept inédit pour stimuler l innovation en sciences de la vie! + Bâtiment 7 Au cœur de Genopole Le Bâtiment 7 offre un cadre de travail agréable

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

de la création d entreprise Vous aider à chaque étape de votre projet

de la création d entreprise Vous aider à chaque étape de votre projet GUIDE de la création d entreprise Vous aider à chaque étape de votre projet De l idée au projet ÉTAPE 1 DE L IDÉE AU PROJET ÉTAPE 2 CONSTRUCTION DU PROJET ÉTAPE 1 Communauté d agglomération Val de France

Plus en détail

www.hubstart-paris.com

www.hubstart-paris.com www.hubstart-paris.com HUBSTART PARIS ACCÉLÉRATEUR DE RÉUSSITE Avec la démarche collective de promotion internationale sous la marque Hubstart Paris, le territoire du Grand Roissy renforce son ouverture

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès

Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Ouverture d une Pépinière dédiée à la finance 5 rue d UZès Présentation à l attention des PME candidates Mercredi 30 juin 2010 www.finance-innovation.org 1 La création d une pépinière dédiée aux entreprises

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Les aides régionales au financement des entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement

Les aides régionales au financement des entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 342 - Juillet 20 Emploi Les ais régionales au financement s entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement La Région a mis en œuvre

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Jean-Pierre Boissin Mission nationale (MENESR/MEIN/CDC) Président Académie de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

FORUM. de l emploi et VOS CV! Jeudi 28 mai 2015. de la création d entreprise. de 9h à 18h À L HIPPODROME D ENGHIEN/SOISY

FORUM. de l emploi et VOS CV! Jeudi 28 mai 2015. de la création d entreprise. de 9h à 18h À L HIPPODROME D ENGHIEN/SOISY N oubliez pas VOS CV! FORUM de l emploi et de la création d entreprise Jeudi 28 mai 2015 de 9h à 18h À L HIPPODROME D ENGHIEN/SOISY ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE PARKING GRATUIT SUR PLACE RENSEIGNEMENTS : WWW.AGGLO-CAVAM.FR

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Licence Professionnelle Révision comptable

Licence Professionnelle Révision comptable Licence Professionnelle Révision comptable BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Assurance, Banque, Finance Organisation : Institut Universitaire Technologique Lieu de formation

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 2 avril 2010

COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 2 avril 2010 COMPTE-RENDU DE REUNION ACE CEE du 2 avril 2010 «Trouver du capital pour les chefs d entreprises et des investissements défiscalisés pour les investisseurs». Intervenants : - Jean-Claude CHABIN, Mécalectro

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Animé par: Malo BOUESSEL DU BOURG - PRODUIT EN BRETAGNE Christine LEGAUD - CCI RENNES Annie LAUNAY - AD MISSIONS Différentes solutions pour accueillir

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare RER

votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare RER votre entreprise à Sénart Salle de conférences Gare 1 VENIR À SÉNART Accès 4 gares. Autoroute A5a. 35 lignes de bus. Des liaisons performantes Située à 30 km au sud-est de Paris, l agglomération de Sénart

Plus en détail

Pépinière d entreprises & Télécentre de l Aéroport Paris CDG HUBSTART PARIS REGION CENTER Mise à jour juillet 2014 HISTORIQUE Septembre 2000 : Création de la pépinière d entreprises AEROPOLE à l initiative

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPUI AUX ACTIONS D INFORMATION, D ORIENTATION

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

ayant le potentiel de recréer rapidement une partie des emplois détruits ces dernières années.

ayant le potentiel de recréer rapidement une partie des emplois détruits ces dernières années. Les franchises solidaires Une nouvelle filière économique innovante, dynamique, éthique et durable vecteur de développement/créatrice d emplois pour tous les territoires 08/02/2010 1 Les franchises solidaires

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.synaphe.fr

DOSSIER DE PRESSE. www.synaphe.fr DOSSIER DE PRESSE www.synaphe.fr Contacts presse Agence Yucatan Céline BERNARD Nicolas MOUTIER cbernard@yucatan.fr nmoutier@yucatan.fr Tél. 01 53 63 27 27 SYNAPHE Bruno REBILLE Responsable Communication

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES > pépinières d entreprises : optimisez vos chances de réussite! 2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES Services à valeur ajoutée Perpignan Méditerranée Communauté d Agglomération est une

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE 1. Contexte territorial A l initiative du Pôle Media Grand Paris, et en relation avec les Pôles et Clusters franciliens concernés 1,

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

Rapport d'activité -Année2011 -

Rapport d'activité -Année2011 - METZ TECHNOPOLE Société Anonyme d'economie Mixte Locale Au capital de 266 785,78 4 Rue Marconi 57070 METZ RCSMetz TIB 391 705 787 Rapport d'activité -Année2011 - A - ACTIVITE OE LA SOCIETE 1-LA SECTION

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail