L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS"

Transcription

1 L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS PARIS URIOPSS 16 DECEMBRE 2010 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

2 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et des établissements et services médico sociaux 2

3 Anap et ses missions Anap et les établissements et services médico sociaux Anap conduit 2 projets dans le secteur médico social 3

4 Anap et ses missions 4

5 L Agence nationale d appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux L Anap est un groupement d intérêt public (GIP) entre l Etat, l Uncam, la CNSA et les fédérations représentatives des établissements de santé et médico-sociaux Elle a été créée par la loi HPST à partir de 3 structures : Gmsih, Mainh, Meah En 2010, l équipe de l Anap est composée de 80 professionnels aux profils complémentaires couvrant l ensemble de son champ 5

6 L ANAP a pour mission d accompagner les établissements de santé et médico-sociaux et les ARS La performance selon l OMS : améliorer l état de santé de la population répondre aux attentes des personnes et des clients du système et assurer un financement équitable Cela implique un décloisonnement de l ensemble des acteurs autour du parcours des personnes dans le respect de la singularité de chacun La performance d un établissement ne peut donc se concevoir qu à travers son insertion dans une offre territoriale centrée sur la réponse aux besoins des populations 6

7 Une logique de partenariat pour renforcer l action de l Anap L Anap établit des partenariats et un plan d actions partagé avec l HAS, l Anesm et l Asip La cohérence et la pertinence de nos travaux pour les acteurs de terrain sont ainsi assurées grâce à un partage de méthodes, d expériences et d indicateurs Des partenariats internationaux apportent une ouverture sur les expériences étrangères (NHSiii, IHI ) 7

8 Différents modalités d action Il s agit d identifier sur les terrain les organisations et expériences innovantes, de les faire connaître, de les valoriser Puis de construire des outils et des méthodes utilisables par le plus grand nombre avec les professionnels de terrain 8

9 Exemples d actions Appui et expertise: Appui à la mobilité des professionnels et développement à la gestion des ressources humaines Transformation et accompagnement au changement : 50 Projet Performance et 100 Pôles Des outils et méthodes : Hospidiag, Tableau de bord MS Benchmaker avec des méthodes standardisés et un socle partagé et commun d indicateurs Benchmark imagerie 9

10 Anap et les établissements et services médico sociaux 10

11 La performance du secteur médico-social se conçoit dans un contexte particulier Un engagement fort auprès des populations fragiles Un attachement au respect de la singularité des personnes Des contraintes tarifaires fortes avec une lisibilité à court terme limitée dans un contexte économique difficile La nécessité de s adapter aux évolutions des besoins de la population et à des nouvelles formes de prise de charge et d accompagnement 11

12 Les enjeux du secteur médico-social dans le cadre de HPST Les attentes du secteur Le décloisonnement entre le sanitaire et le médico social replace ce dernier dans un parcours de prise en charge L inscription des établissements et services dans un territoire doit permettre une meilleur allocation des ressources L introduction de la procédure d appel à projet permettra la programmation en fonction des besoins de santé et l émergence de projets innovants portés par les acteurs de terrain Les objectifs de l ANAP Logique d acteurs et non plus de structures Logique de parcours qui garde la singularité et l innovation Logique d efficience Logique de transparence des outils 12

13 Anap conduit 2 projets dans le secteur médico social 13

14 Accompagner trois territoires de santé pour organiser le parcours des personnes Favoriser une logique de mutualisation et de coordination Appuyer les projets innovants pour valoriser les spécificités des territoires Développer le pilotage de la performance Créer des outils pour instaurer un dialogue de gestion avec les ARS Identifier les données nécessaires au pilotage interne des services et structures 14

15 Développer le pilotage de la performance, place de la qualité? 15

16 Notre approche de la qualité Partenariat ANAP-ANESM Une convention-cadre entre les 2 agences qui se traduit annuellement par une convention annuelle opérationnelle Sa traduction actuelle: Participation de l ANAP aux travaux conduits par l ANESM sur l élaboration d une recommandation relative à l évaluation interne en EHPAD Participation de l ANESM aux travaux relatif à la construction d un tableau de bord de pilotage partagé pour les ESMS Objectif: la cohérence des actions des agences sur des champ qui restent complémentaires 16

17 Qualité et système de santé Le système de santé s adresse: - à ceux qui sont soignés/accompagnés - aux professionnels - aux financeurs - La qualité concerne de multiples acteurs - La qualité est multidimensionnelle - Des objectifs partagés - ACCES/EQUITE - EFFICACITE/EFFICIENCE DU SYSTÈME DE SANTE - SECURITE - REACTIVITE 17

18 La spécificité du secteur médico social Bien être des personnes, résultats de santé souhaités: connaissances précises des prestations servies par des structures et des services dont les missions sont connues Conformité aux connaissances professionnelles : Niveau des compétences humaines, formation continue des professionnels, évaluation des prestations Bénéfice/risque du processus de soins: Gestion des risques, sécurité, efficience des dépenses engagées, accessibilité aux soins, soins pertinents( ni trop ni trop peu, en tenant compte des valeurs de la personne qui est prise en charge) 18

19 La qualité offerte aux personnes : un management nécessaire Organiser les soins et la gestions des personnes qui assurent les prises en charge pour que la sécurité et la qualité fasse partie intégrante de l activité Informer les usagers et leur famille des prestations servies et des risques encourus Respecter les choix des individus 19

20 Conclusion: anesm/anap La qualité un processus multidimensionnel qui doit bénéficier d une évaluation continue, d un retour d expérience qui permet les améliorations des pratiques : ANESM La qualité des processus s évaluent avec des indicateurs qui permettent l amélioration des organisations : ANAP 20

21 Développer un tableau de bord partagé 21

22 Evolution du contexte HPST Agences Régionales de Santé Logique d offre sur un territoire Objectifs d efficience et de performance Qualité ANESM Evaluation interne et externe Maintien des outils préexistants ANGELIQUE Moyens Réformes de tarification (tarification à la ressource, passage à une logique de forfait et tarifs plafonds) Développement de la contractualisation pluriannuelle Préconisations amélioration ingénierie financière (rapport IGAS/IGF CNSA) 22

23 Evolution des attentes des ESMS Lisibilité Constat de la multiplication des demandes de données et informations à remonter sans coordination entre elles Coordination De chaque structure avec ses partenaires (Etat, ARS, CG) et entre eux sur un territoire pertinent d intervention Appui / Accompagnement Des outils de diagnostic et de dialogue partagés, en lien avec les outils d évaluation de la qualité mais sans confusion entre objectifs Retours d info et partage d expériences Pouvoir se comparer aux autres ESMS Partager expertises et expériences 23

24 Evolution des attentes des partenaires Développement de la contractualisation Nouveau mode de relations entre établissements et autorités de «tutelle» Modernisation des règles budgétaires: pluri-annualité, tarification à la ressource Incitation au développement des groupements d établissements et services et des coopérations Réorientation des missions sur le cœur de métier «pilotage des objectifs sociaux et médico-sociaux» «contrôle de l efficience et évaluation des pratiques» 24

25 Rappel des objectifs du projet Construire et expérimenter un tableau de bord partagé en vue d une diffusion Répondre aux besoins de connaissance : des structures des financeurs des ARS Apporter un appui aux ESMS dans le but d optimiser les processus : de décision de suivi de reporting d évaluation Apprécier l activité des ESMS au regard de leurs missions de leur contribution aux politiques publiques 25 25

26 Amont Personnes prises en charge/accompagnées Evaluation et réévaluation Dimensionnement Aval Modèle d activité des ESMS populations ciblées Missions de l ESMS Ressources et financement Evaluation et orientation MDPH, médecins traitant, etc. Déclinaison Evaluation : Régulateurs Régulateurs Situation des personnes - Pathologie - Dépendance - Environnement Attentes des personnes Intégration territoriale Fluidité du parcours médico-social Projets individualisés Adaptation Prestations Orientation, Prévention, soins, surveillance Accompagnement, Animation et vie sociale, Education, Formation, Hébergement, repas Etc. Ressources Ressources organisationnelles et humaines Ressources financières Evaluation et réévaluation de l action menée Evaluation et réévaluation de l adéquation des ressources Equité de financement Pilotage des ESMS Synthèse des travaux de la phase 1 d «observation» 26 26

27 Outils de pilotage Modèle d activité Amont Personnes prises en charge/accompagnées Evaluation et réévaluation Dimensionnement Aval la démarche adoptée La phase d observation a permis de formaliser le modèle d activité des ESMS et d en déduire l architecture du tableau de bord partagé populations ciblées Missions de l ESMS Ressources et financement Evaluation et orientation MDPH, médecins traitant, etc. Déclinaison Evaluation : Régulateurs Régulateurs Situation des personnes - Pathologie - Dépendance - Environnement Attentes des personnes Intégration territoriale Fluidité du parcours médico-social Projets individualisés Adaptation Prestations Orientation, Prévention, soins, surveillance Accompagnement, Animation et vie sociale, Education, Formation, Hébergement, repas Etc. Ressources Ressources organisationnelles et humaines Ressources financières Evaluation et réévaluation de l action menée Evaluation et réévaluation de l adéquation des ressources Equité de financement Informations structurelles Informations d activité Objectifs Objectifs Prestations Prestations de de soins soins et et d accompagnement d accompagnement aux aux personnes personnes Objectifs opérationnels Contribution aux priorités de santé publique Territoire et coopération Ressources Ressources humaines humaines et et matérielles matérielles Ressources humaines (organisation autour de la personne et politique RH) Situation des personnes (au déclenchement de la prestation, en cours d accompagnement, en aval) Prestations proposées Tableau de de bord Equilibre Equilibre budgétaire budgétaire et et structure structure financière financière Equilibre budgétaire Patrimoine et équipements Structure de financement 27 27

28 Pilotage et qualité: 4 dimensions la situation des personnes suivies et de leurs attentes 1, permet à l ESMS, dans le cadre des objectifs définis par son projet d établissement ou son CPOM, 2 et en collaboration avec les acteurs médico-sociaux, sociaux et sanitaires du territoire 3 De dimensionner et d ajuster les prestations proposées 4 De prévoir les ressources nécessaires à la réalisation de ces prestations et leur organisation 5 D estimer le coût des prestations 6 D éclairer les bénéfices des prestations pour les personnes et la contribution globale au système de santé 7 Objectifs Objectifs Objectifs opérationnels Contribution aux priorités de santé publique Territoire et coopération Ressources Ressources humaines humaines et et matérielles matérielles Ressources humaines (organisation autour de la personne et politique RH) 2 Tableau de bord Soins Soins et et services services pour pour les les personnes personnes suivies suivies Situation des personnes (à l entrée, au cours de prise en charge, à la sortie) Prestations proposées 5 6 Equilibre Equilibre budgétaire budgétaire et et structure structure financière financière Equilibre budgétaire Patrimoine et équipements Structure de financement 28 28

29 La qualité offerte aux personnes : un pilotage a quatre dimensions Objectifs Objectifs Objectifs opérationnels Contribution aux priorités de santé publique Territoire et coopération Ressources Ressources humaines humaines et et matérielles matérielles Ressources humaines (organisation autour de la personne et politique RH) Tableau de bord Soins Soins et et services services pour pour les les personnes personnes suivies suivies Situation des personnes (à l entrée, au cours de prise en charge, à la sortie) Prestations proposées Equilibre Equilibre budgétaire budgétaire et et structure structure financière financière Equilibre budgétaire Patrimoine et équipements Structure de financement 29

30 Pilotage : 4 dimensions et 3niveaux 1 un dialogue de gestion avec les ARS, les CG, la CNSA 2 un tableau de bord, outil de management interne 3 un état descriptif et diagnostic de la situation de l établissement 30 30

31 3/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne Un tableau de bord partagé en trois niveaux Niveau 1/ Indicateurs «de dialogue (1/3) 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation Le niveau 1 est constitué d un nombre restreint d indicateurs de pilotage: porte d entrée dans le diagnostic et l analyse La sélection des indicateurs de gestion a été effectuée par le groupe technique de synthèse à partir des propositions élaborées en ateliers de travail qui se sont déroulés d avril à juin Les indicateurs ont été identifiés en prenant en compte leur pertinence pour les ESMS et leurs partenaires leur productibilité Le niveau 1 a pour ambition de constituer un outil de diagnostic et de management pour les ESMS, et une base partagée de discussion sur les questions clés de son activité, de son fonctionnement, de son organisation.

32 3/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne Un tableau de bord partagé en trois niveaux Niveau 1/ Le tableau de bord de gestion (2/3) Les questions clés 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation Questions clés Quels sont les objectifs opérationnels de l ESMS au regard de ses missions? Dynamique pour répondre aux besoins de santé priorisés dans le cadre des politiques publiques? Dynamique des partenariats et des conventions? Questions clés Les personnes accompagnées correspondent-elles à celles prévues par l autorisation? Quelle est la charge en soins et en accompagnement pour l ESMS? Quel est le positionnement de la structure sur le parcours de la personne? Quel est le niveau d activité de la structure? Quelle est la file active au sein de la structure? Dynamique d intégration de l ESMS dans son environnement? Questions clés Les ressources humaines sont-elles en cohérence avec les missions et prestations? Quelle est l importance de la contribution des partenaires externes à l activité de l ESMS sur le cœur de métier? L organisation est-elle structurée et stable? A quel stade de la démarche d amélioration de la qualité la structure se situe-t-elle? Questions clés La structure budgétaire est-elle équilibrée? Quelles ressources l activité de l ESMS lui permet-elle de dégager pour ses investissements futurs? Quel est le taux de vétusté des constructions? Quel est le niveau d indépendance financière de la structure? La structure a-t-elle la capacité de faire face à ses besoins de financement courants? 32

33 1/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services Un tableau de bord partagé en trois niveaux Niveau 2/ Le tableau de bord interne «clés d analyse» et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse et pilotage interne 1/ Indicateurs «alerte» 1/ Indicateurs «alerte» 2/ Clés d analyse et pilotage interne 3/ Fiche de caractérisation Le niveau 2 est constitué à partir des propositions formulées par les groupes de travail de la phase 2 Le niveau 2 a pour objectif : De permettre aux ESMS de suivre en infra-annuel des indicateurs pour leur propre pilotage, D éclairer les indicateurs du niveau «dialogue de gestion» par une mise en perspective dynamique des données. Le niveau 2 fera l objet d un nouveau travail en groupe technique dans le cadre de la préparation du projet 2011 afin de définir les concepts et modes de calcul

34 3/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse 3/ Fiche de caractérisation 2/ Clés d analyse Un tableau de bord partagé en trois niveaux Niveau 3/ La fiche de caractérisation de l offre de soins et d accompagnement 1/ Tableau de bord d alerte 1/ Tableau de bord d alerte 2/ Clés d analyse 3/ Fiche de caractérisation 1/ Tableau de bord d alerte 1/ Tableau de bord d alerte 2/ Clés d analyse 3/ Fiche de caractérisation Deux séries de données de description de l ESMS : Carte d identité (n finess, type d ESMS, capacité..) Fiche descriptive par domaine (4 cadrans: prestations, ressources humaines et matérielles, finances, objectifs) Ces données descriptives s appuient : Sur les nomenclatures existantes Remarque : certains champs ne sont pas couverts L objectif de la fiche est de : décrire les caractéristiques de l offre de de soins et d accompagnement de la structure (données statiques) Permettre des «tris» intelligents dans l utilisation du tableau de bord sur un mode de benchmark

35 Interactions entre les 3 niveaux Principes d utilisation Requête clé Si message clignotant 1/ Indicateur de dialogue 1er niveau clé de lecture 2/ Indicateur clé d analyse pilotage interne 2/ Indicateur clé d analyse pilotage interne 2/ Indicateur clé d analyse pilotage interne 2ème niveau clé de lecture 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 35

36 Interactions entre les 3 niveaux La question de la cohérence d ensemble Volet objectifs Construire 2 à 3 requêtes standardisées? 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation Quelle cohérence d ensemble? 1/ Indicateur de dialogue 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation Question clé pour dialoguer 1/ Indicateur de dialogue 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation Question clé pour dialoguer 1/ Indicateur de dialogue 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation 2/ Indicateur clé d analyse 3/ Information de la fiche de caractérisation 3/ Information de la fiche de caractérisation 36

37 Représentation 1/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services 1/ Fiche de caractérisation de l offre de soins et de services Interactions entre les 3 niveaux Exemple Requête Définition de la requête et de son objectif Indicateur(s) de dialogue associé(s) (niveau 1) Informations nécessaires à l analyse: - Dans le niveau 2 (clés d analyse) - Dans le niveau 3 (fiche de caractérisation) 1/ Fiche descriptive 1/ Fiche descriptive 3/ Fiche descriptive 2/ Clés d analyse 2/ Clés d analyse 2/ Clés d analyse 3/ Tableau de bord d alerte 3/ Tableau de bord d alerte 1/ Tableau de bord d alerte 1/ Tableau de bord d alerte 2/ Clés d analyse 3/ Fiche descriptive 1/Fiche descriptive 2/ Clés d analyse 3/ Tableau de bord d alerte 3/ Tableau de bord d alerte 2/ Clés d analyse 1/ Fiche descriptive 3/Fiche descriptive 2/ Clés d analyse 1/ Tableau de bord d alerte 1/ Tableau de bord d alerte 2/ Clés d analyse 3/ Fiche descriptive Marge haute Marge basse Moyenne Résultat I. Permanence des soins H. Protection du personnel J. Téléradiologie A. Gestion et pilotage du service 100% 80% 60% 40% 20% 0% B. Programmation (activité/ressource s humaines) C. Réalisation et interprétation des examens D. Organisation du secrétariat / bureau des rendezvous Valeur pour l ESMS pour lequel la requête est réalisée et positionnement par rapport aux autres ESMS comparables: benchmark G. Protection du patient F. Gestion de l'information administrative et médicale E. Relations avec les services demandeurs et prise en charge

38 I. Rappel des objectifs et de l organisation du projet II. Synthèse des résultats du projet III. Retour d'expérience de la préexpérimentation III. Tableau de Bord partagé ESMS Retour d'expérience de la préexpérimentation IV. Poursuite des travaux Pilotage des ESMS Comité de suivi n

39 La pré-expérimentation Les 4 ESMS IME L éveil CIAS Chindrieux Maison Saint Joseph Hôpital Saint Alexandre Catégorie d ESMS IME + SESSAD SSIAD, EHPAD, SAD, Centre petite enfance Court séjour gériatrique, SSR, EHPAD, Foyer de vie, UPHV USLD, EHPAD, Foyer de vie, FAM, UPHV Statut Privé non lucratif Public (FPT) Privé non lucratif Public (FPH) Région Nord Pas de Calais Rhône Alpes Pays de la Loire Pays de la Loire Activité concernée par la préexpérimentation IME (141 places) SSIAD (17 places) EHPAD 55 places EHPAD et USLD ( 110 et 144 places) Périmètre de la préexpérimentation TdB d alerte TdB interne clé d analyse Fiche de caractérisation 39

40 La pré-expérimentation Les constats généraux Un tableau de bord jugé pertinent par les ESMS et leurs ARS Des retours positifs : «un outil permettant d apprécier la santé de la structure» et d engager la discussion Une appropriation aisée du fonctionnement croisé des différentes dimensions du tableau de bord 40 40

41 I. Rappel des objectifs et de l organisation du projet II. Synthèse des résultats du projet IV. Préfiguration du projet ANAP 2011 III. Retour d'expérience de la pré-expérimentation IV. Poursuite des travaux 41 41

42 Orientations envisagées Proposition de projet ANAP 2011: Expérimentation Tester la pertinence et la faisabilité de la remontée d indicateurs retenus dans le projet 2010 Proposer une plateforme technique temporaire pour réaliser l expérimentation (support de la remontée de données et d un test sur le benchmark) Assurer un accompagnement des acteurs dans l appropriation d une culture de management comprenant le pilotage par un tableau de bord Dans le cadre de la préparation du projet 2011, le travail se poursuit : Avec un groupe technique restreint (ESMS et partenaires) pour compléter les éléments Avec l ANESM pour proposer une échelle d auto-diagnostic de la maturité de l ESMS dans sa politique d amélioration continue de la qualité Avec la puissance publique pour permettre une utilisation plus large de cet outil 42 42

43 Le cadrage du projet 2011 Le cadrage du projet 2011 sera réalisé courant décembre jusque courant janvier Ce délai permettra à l ANAP de prendre contact et de concerter ses partenaires (puissance publique et fédérations) sur les objectifs 2011, notamment pour : Définir les niveaux de partage des informations sur la base des principes suivants: Les ESMS peuvent se comparer aux autres ESMS comparables (tris pertinent grâce aux éléments de la fiche de caractérisation) ils ont accès à leur données et se comparent mais n ont pas les données des autres opérateurs pris individuellement Les ARS ont accès à l ensemble des données de leur région 43 43

44 Remarque A l issue de cette expérimentation, la puissance publique étudiera la possibilité de retenir un certain nombre d indicateurs afin de les inscrire dans le cadre de contractualisation obligatoire des ESMS avec les ARS (conventions tripartites / CPOM). Cette réflexion s'inscrira dans une réflexion plus globale sur l'ensemble des indicateurs actuellement en cours ou en construction, afin de limiter au maximum les indicateurs opposables aux établissements et services. 44

45 conclusion Un tableau de bord partagé élaboré avec les acteurs Un niveau de dialogue porte d entrée du diagnostic et de l analyse partagée pour les ESMS et leurs partenaires Un niveau «clés d analyse» et pilotage interne Une fiche de caractérisation outils de connaissance de l offre Les apports du projets : Un pré-test du niveau «alerte» auprès de 4 ESMS qui a permis : De préciser la productibilité et la pertinence du tableau De valider sa pertinence comme support de discussion entre l ESMS et son ARS et comme vecteur de développement de la culture de management par tableau de bord et indicateurs Des fondations solides pour la construction d un outil de pilotage partagé Des éléments à stabiliser et à approfondir pour une plus large diffusion 45 45

46 des éléments de cadrage encore à définir : 1. Le périmètre (géographique, nombre de structures, fonctions du tableau de bord testées) de l expérimentation 2. L accompagnement nécessaire à destination des expérimentateurs (ARS/CG/ESMS) 3. Les modalités de participation / sélection des ESMS, ARS et CG 4. Le support «technique» de l expérimentation pour le recueil, le traitement et la restitution, et l accès aux données 5. La communication sur le projet 46 46

47 conclusion La performance est avant tout celle du système au bénéfice des personnes Peut-on concevoir la performance des établissements de santé, sans les établissements et services médico-sociaux? 47

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX

LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX LA PERFORMANCE, UNE NOUVELLE CULTURE POUR LES ACTEURS SOCIAUX NANCY 19 04 2011 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Qu est ce que l ANAP? L Agence nationale

Plus en détail

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS LOOS LES LILLE 21 OCTOBRE 2010 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO 7 ème congrès FHP SSR Biarritz 20 juin 2012 DR Gilles Bontemps Directeur Associé Agence Nationale

Plus en détail

DÉVELOPPER UN TABLEAU DE BORD DE PILOTAGE POUR LES ÉTABLISSEMENTS

DÉVELOPPER UN TABLEAU DE BORD DE PILOTAGE POUR LES ÉTABLISSEMENTS DÉVELOPPER UN TABLEAU DE BORD DE PILOTAGE POUR LES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES MÉDICO-SOCIAUX Gerontexpo 17/18/19 mai 2011 24.05.11 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence nationale

Plus en détail

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS 1 Lancement des tableaux de bord du pilotage de la performance Après deux expérimentations,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap A.R.S. Auvergne Ce document est largement inspiré d un document de référence élaboré par l ARS Pays de Loire Le cadre juridique inachevé

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social 4 juin 2013 1 Déroulement des campagnes PA-PH dans un cadre préservé Progression de l ONDAM médico-social 2013 : Taux le plus élevé des sous objectifs

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS «Validation méthodologique de l élaboration de scores composites de performance hospitalière» 1.

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE. Sous-direction des affaires financières et de la modernisation

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE. Sous-direction des affaires financières et de la modernisation DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-direction des affaires financières et de la modernisation Modalités d élaboration des dispositions réglementaires, budgétaires et comptables, en application

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

Accompagnement & Suivi dans la mise en place d une Démarche d Amélioration Continue de la Qualité simple et efficiente

Accompagnement & Suivi dans la mise en place d une Démarche d Amélioration Continue de la Qualité simple et efficiente Atelier-Ressources KalitExpert Accompagnement & Suivi dans la mise en place d une Démarche d Amélioration Continue de la Qualité simple et efficiente La Démarche Qualité VOTRE CONTACT COMMERCIAL Antoine

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées

Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées Le contexte du rapport Ce rapport de l Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) et de l Inspection

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social

diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social diagnostics et solutions personnalisées pour l évaluation et l amélioration de la performance des établissements du secteur médico-social Le contexte réglementaire d évaluation interne et externe et de

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

Le bilan de la généralisation des indicateurs et les perspectives pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

Le bilan de la généralisation des indicateurs et les perspectives pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Haute Autorité de Santé Le bilan de la généralisation des indicateurs et les perspectives pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE

MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE MODERNISATION SYSTÈME DE SANTE ET REFORME TERRITORIALE Ifross 17 03 16 Lyon Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 4 LOIS! loi NOTRe: perte de compétence

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?»

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Atelier n 3 «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Florence DELORIERE Secrétaire Générale de Région UNIFAF Aquitaine SOMMAIRE : Le contexte d évolution des missions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A Certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé Juillet 2013 ACC01-F203-A Sommaire 1. Les enjeux et les ambitions : une démarche plus

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Outils et guides Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Mai 2013 Le document source est téléchargeable

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Télémédecine: Point sur les travaux relatifs aux expérimentations (Art.36 LFSS 2014) Jeudi 2 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Enjeux et constats 2. Les expérimentations

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Piloter la performance avec le tableau de bord partagé du secteur médico-social

Piloter la performance avec le tableau de bord partagé du secteur médico-social Piloter la performance avec le tableau de bord partagé du secteur médico-social POURQUOI UN TABLEAU DE BORD PARTAGÉ POUR LE MÉDICO-SOCIAL? UN SECTEUR EN PROFONDE MUTATION Depuis une dizaine d années, le

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013

AVANT-PROPOS. Dans cet objectif, le présent rapport d activité est organisé comme suit : Programme Hôpital numérique Rapport d activité 2013 AVANT-PROPOS Lancé fin novembre 2011 avec la publication du guide des indicateurs des pré-requis et des domaines fonctionnels prioritaires, le programme Hôpital numérique, plan stratégique de développement

Plus en détail

OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT

OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT OUTIL PERFORMANCE : FACTURATION/RECOUVREMENT PRÉSENTATION HIT 19 mai2011 Pascale MARTIN Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Contexte et objectifs du

Plus en détail

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP

L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP L Assistance Publique Hôpitaux de Marseille signe son «contrat performance» avec l ARS Paca et l ANAP Jeudi 31 mars 2011 Dossier de presse Contacts Presse : - AP-HM : Perrine Seghier Tél : 04 91 38 20

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

Une «nouvelle gouvernance» inspirée de la gestion des entreprises

Une «nouvelle gouvernance» inspirée de la gestion des entreprises 1 Performance hospitalière / sécurité des soins : deux objectifs antinomiques? janvier 2009, par Chauvancy Marie-Claire Rompant avec une histoire fondée sur une logique de moyens, la gestion hospitalière

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Comment rendre le pilotage du dispositif de Formation Professionnelle Continue plus efficace, efficient, cohérent et performant pour répondre aux 3 enjeux que

Plus en détail

Réunion du 27 mars 2014, commission plénière.

Réunion du 27 mars 2014, commission plénière. Les SESSAD en Mayenne Adaptation de l offre de service?... Réunion du 27 mars 2014, commission plénière. Contexte: Quelle réponse apporter à 400 jeunes sur liste d attente des SESSAD en Mayenne? Interrogation

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail