ELEVAGE. La livraison peut se faire en vrac ou en BigBag (poids moyen de 700 Kg). La quantité minimale pour être livré est de 2,5 T.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELEVAGE. La livraison peut se faire en vrac ou en BigBag (poids moyen de 700 Kg). La quantité minimale pour être livré est de 2,5 T."

Transcription

1 BULLETIN INTERNE BIO AUTOMNE 2013

2 ELEVAGE CONJONCTURE ELEVAGE Le secteur de l élevage a subit cette année une très forte hausse du coût des protéines végétales. La féverole bio atteint un coût de 530 /T et le tourteau de soja arrive à son cours le plus haut atteignant 1000 /T. Les fabricants d aliments tirent la sonnette d alarme pour dire que les prix des matières premières sont à un prix plafond et que le prix des aliments atteint un niveau qui peut remettre en cause la pérennité économique des élevages bio. Nous espérons que cette année les cours diminueront. La CAPLA assure une disponibilité en triticale, orge, maïs, féverole et blé fourrager pour répondre aux besoins des éleveurs. Ces céréales sont produites sur le territoire de la CAPLA. La féverole manque très souvent car nous avons très peu de producteurs et nous nous réapprovisionnons en cours d année. Les éleveurs doivent trouver des sources de protéines sur leur exploitation. Nous pouvons citer les productions de fèveroles, de luzernes, de trèfle pour les terrains acides ou bien les méteils qui sont largement pratiqués sur le territoire. Nous voudrions porter sur ce bulletin une attention toute particulière sur la qualité des prairies qui sont pâturées et/ou fauchées. La source en protéine d un fourrage peut être très variable. Il y a la qualité du séchage qui est primordial mais aussi sa composition en espèces végétales. Le trèfle blanc est indispensable dans les parcelles à pâture mais aussi dans les parcelles de fauche. La présence de lotier sera un plus ainsi que les minettes. Il faut que les prairies trouvent un équilibre avec des espèces désirables (fétuque, fléole, dactyle, brome, ray gras anglais/ trèfle violet, trèfle blanc, minette, lotier, ) pour avoir un fourrage de bonne qualité. Si les prairies se dégradent, il faudra alors les détruire et semer une autre prairie adaptée à nos besoins. Contactez votre technicien pour savoir quel sera le meilleur mélange d espèce qui correspondra au mieux à vos besoins et au contexte pédoclimatique où vous vous situez. Le nombre d espèce et les proportions de semences fourragères sont à adapter selon l usage prévu. CEREALES VRAC La CAPLA propose l approvisionnement pour l alimentation animale avec les céréales suivantes : Fèverole, Orge, Triticale, Maïs roux, Blé fourrager. La livraison peut se faire en vrac ou en BigBag (poids moyen de 700 Kg). La quantité minimale pour être livré est de 2,5 T. Pensez à communiquer vos besoins pour que nous puissions proposer un approvisionnement régulier tout au long de l année! CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François ELEVAGE 2

3 ALIMENTS Nous sommes fournisseur d une large gamme d aliments complets et complémentaire pour l élevage BIO. Vous pouvez commander en sac de 25 Kg (les 50 Kg disparaissent), en BB ou en vrac à partir de 4 T. SEMENCES FOURRAGERES SEMENCES PURES CERTIFIEES AGRICULTURE BIOLOGIQUE Pourquoi acheter des semences fourragères en agriculture biologique? - faire reconnaitre l activité de l agriculture biologique en France ce qui sera propice pour son développement et son accroissement. - faire reconnaitre aux sélectionneurs leur travail de sélection spécifique à l agriculture biologique - développer la recherche spécifique en agriculture biologique. Nous vous proposons des variétés qui sont prouvées pour leur qualité (pérennité/production). Il existe d énormes différences de qualité de production selon les variétés. Attention aux semences de fourragères à bas prix. Semer une prairie est un investissement pour 5 ans! Nous saurons vous répondre pour toutes questions de mélanges de semences de prairies. Nous vous conseillerons un mélange adapté à vos besoins et à votre parcelle. ESPECE AB DACTYLE FLEOLE FETUQUE ELEVEE FETUQUE DES PRES LUZERNE RAY GRASS ANGLAIS VARIETE AB LUXOR A confirmer SWAJ MINTO DIMITRA POLIM Info technique Demi-tardif. Très bonne pérennité. Sécurise les zones séchantes des parcelles ainsi que les périodes de température élevées et sécheresse. Fait son rendement à partir de la deuxième coupe. Tardive. Valeur alimentaire et productivité plus élevée qu un dactyle ou une fétuque élevée. S adapte à tous types de terrain. Très bonne appétence. Sécurise la production estivale. Plus adaptée aux zones humides de la parcelle. Feuilles souple. Variété très appétible. Bonne capacité de repousse. Pour le pâturage. Sécurise la pousse lorsque les températures sont supérieures à C. Bon comportement estival. Améliore la valeur alimentaire. Flamande. Bonne reprise après coupe. Tiges fines. Début de groupe tardif (n épiais pas rapidement). Excellent état sanitaire. Cdt CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François ELEVAGE 3

4 SEMENCES NON TRAITEES VARIETE non traitée Info technique BROME COLZA FOURRAGER DACTYLE DACTYLE HYBRIDE FESTULOLIUM FETUQUE JACHERE LUZERNE Cdt ATOUT - BARENO - BARSICA Semer en dérobé. Assure un stock fourrager en fin d été CRISTOBAL Grande vitesse d implantation/ épiaison tardive Tolérant maladies, redémarrage rapide après DACTINA exploitation. S adapte à tous les contrastes climatiques. FOLY Epiaison demi-tardive LUNELLA Dactyle hybride/plus productif/épiaison tardive BECVA Hybride RGI x fétuque des prés, pérennité de 2 3 ans. Idéal en association avec TV. Productivité très élevée. Plus résistant sécheresse. BAROLEX Tige fine et feuilles souples. Bon rendement. Résistant à la sécheresse. Epiaison tardive BELFINE Feuilles plus fines. Epiaison tardive ENHERB BAN Mélange D LOTIER LEO 5 kg DORINE Flamande/implantation rapide/très productive GALAXIE Flamande/typée sud-ouest GIULIA méditerranéenne fauche, rustique et sûre MELANGE MOSAIK MELANGE MOSAIK MARSHAL Flamande, très productive, tige fine PROLUZ Mélange de deux luzernes RACHEL Flamande, finesse de tige, résistante à la verse SALSA Flamande, fauche ou pâture, résistante à la verse, riche en protéine, résistante aux nématodes TRILUZ GRAMINEES Mélange trois luzernes (Daphnée, Euver, Capitana) 23% Dactyle Foly + 47% Fétuque élevée Belfine + 10 % Ray-grass hybride Sirene + 20 % Ray grass Anglais Delphin PROTEAG Pois assas + vesce + seigle 15 Kg 25 Kg PROTA PLUS MELANGE 60% RGI + 40% Trèfle incarnat FIRST MELANGE 20% Trèfle incarnat + 20% Minette + 20% Lotier + 20% Trèfle 5 Kg MULTIFLORE blanc intermédiaire + 20% Trèfle blanc nain RAY GRASS AZUR Diploide/pour fauche durée 4-5 ans ANGLAIS MONTOVANI BARITMO Production importante dès la première coupe RAY GRASS DA DAXUS RAY GRASS BARPRISMA Nous consulter pour une aide au choix des CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François ELEVAGE 4

5 DNA ALICAR variétés ALTRIA ISIDOR MAJESTY 10 KG NIBBIO SILOR RAY GRASS Durée exploitation de 2 à 3 ans. Souvent associé IBEX HYBRIDE au TV. Eviter semis en terres séchantes. RAY GRASS TA ELUNARIA RAY GRASS TNA BAREXTRA TREFLE BLANC GEANT LADINO A associer à d autres espèces 5 Kg TREFLE BLANC NAIN RIVENDEL Fauche / Pâture 5 Kg TREFLE BLANC 1Kg / HAIFA HUIA Prairie de longue durée/association NAIN 5Kg TREFLE BLANC Mélange de deux trèfle blancs nain et intermédiaire. Boite 3 kg TREFLE INCARNAT A préciser Annuel TREFLE VIOLET DIPER Diploïde Association de trèfles violets diploïdes et TREFLE VIOLET DUETTO tétraploïdes Fauche et pâture, 70 % de CORVUS et 30% de LARRUS VESCE COMMUNE HIVER VESCE VELUE PEPITE/JOSE /NIKIAN Pour méteil ou couvert végétaux Pour couverts végétaux. Explose début printemps Nous avons une large gamme d espèces pour couvert végétaux. N hésitez pas à nous contacter. AMENDEMENTS-FERTILISATION PRAIRIES (&GRANDES CULTURES) Produits Nom Composition Cdt PHYSIOLITH 36% CaO, 2.5% de MgO Sac de 40 Kg, BB 500 Kg RODACALC 52% CaO, 3% MgO, VN : 56% BB 600 Kg ou semi 25T SCORIES THOMAS CaO : 420U/T, MgO, 70 U/T, Seulement en semi de 25T P2O5 : 24 U/T + oligoéléments En étude pour des BB PATENTKALI 30% de K + oligoéléments 600 Kg ou en sac CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François AMENDEMENTS-FERTILISATION PRAIRIES (&GRANDES CULTURES) 5

6 Conseil Les amendements permettent de maintenir une flore diversifiée sur les prairies et d éviter les phénomènes de dégradations. Une prairie s acidifie naturellement et si nous ne réagissons pas, ce sont des espèces végétales de faibles valeurs alimentaires non voulues qui apparaîtront. Pour un bon maintien de la flore diversifiée et pour pouvoir récolter de la quantité et de la qualité, il faut soit amender pour rectifier les caractéristiques physico-chimique du sol et/ou fertiliser à hauteur de U de N, de P et de K. Nous pouvons venir sur votre parcelle et évaluer son ph. Nous sommes équipés d un ph-mètre précis. DIETETIQUE ANIMALE Blocs à lécher Nom Conditionnement Composition NATEGRAL 12 Kg 100 % chlorure de sodium SOL-SEL Pâture 100 % chlorure de sodium CALSEA NATURE 15 Kg Sodium, calcium, phosphore, magnésium, zinc, manganèse, iode, cobalt, sélénium Seaux à lécher Nom Cdt Composition Conseil Lithothamne, magnésie, phosphate de Approuvé et testé magnésium, phosphate bicalcique, chlorure de de plus de 20 ans. sodium, son de ble, levure, mélasse de canne à sucre, argile, charbon végétal, lactosérum. Le top pour Plantes : Fénugrec, thym, fougère, ail, ortie, contrôler les NUTRABLOC 30 MG 20 Kg romarin, prêle. pressions Constituants : Phosphore, Calcium, Magnésium, parasitaire. Sodium Oligo-éléments : Zinc, iode, manganèse, fer, cobalt, sélénium. Stabilisateur de flore digestive. Gestion parasitisme Nom Conditionnement Composition Conseil Nutrasem 630 Sac 25 Kg Poudre Plantes, minéraux Assure et/ou évite une pression importante du parasitisme. Permet de faire une cure à l automne à la rentrée des animaux à l étable. PREMEL 35 B K P Substance aromatiques et apéritives, huiles essentielles, vitamines, acides aminés Permet d assurer le confort respiratoire Stimule l appétit Favorise la production laitière CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François AMENDEMENTS-FERTILISATION PRAIRIES (&GRANDES CULTURES) 6

7 Avec le soutien de : Asséchant et désinfectant Nom SANIBLANC Litière SANIBLANC Vide sanitaire Composition Utilisation Peut-être épandu régulièrement deux à trois fois par semaine. 1 Kg par UGB / semaine. Chaux vive Uniquement lors d un vide sanitaire g/m². Laisser agir au moins 24H00. MATERIEL D ELEVAGE Nous sommes fournisseurs de tout type de matériel d élevage : Barrières, cornadis, nourrisseurs, mangeoires, bac à eau, abreuvoirs, cabanes à volailles déplaçables Nous fournissons aussi des équipements de stockage de grains ou d aliments : cellules, fond conique, vis d alimentation. Vous pouvez aussi nous demander des informations et tarifs sur les tunnels d élevage ou de stockage. Contactez-nous pour un devis! CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François MATERIEL D ELEVAGE 7

8 GRANDES CULTURES SEMENCES BLE TENDRE Variété disponibles Blé tendre Les variétés de blé SKERZZO, TOGANO et PIRENEO auront le traitement de base CERALL. Pour un surcoût de /Ha, il permettra d obtenir une densité sortie hiver supérieure de près de 10% par rapport à une semence protégée. Effet sur CARIE, FUSARIOSE responsable des fontes de semis et SEPTORIOSE. Ce traitement est en commande pour l automne prochain pour pouvoir traiter les semences fermières. ATTENTION! Il y a eu 1 cas de CARIE SUR BLE en 2012 et il y en a eu 8 cas cette année en 2013! Stoppons la prolifération tant qu il est encore temps! Variété Cdt AB Alternativité Classe qualité Barbu Précocité montaison Précocité épiaison Hauteur Rouille brune Rouille jaune Oïdium Piétin verse Septoriose Fusariose sur épis Protéine SKERZZO dose Oui 4 BPS Oui TOGANO Sac 25 Kg NT BAF Oui - 6, PIRENEO dose Oui H BAF Oui ½ P H AR AS AR 8 AREZZO dose Oui 3 BPS Oui 4 7 3, ,5 7 1Précocité: 1- trés tardif,9-trés précoce, Maladies: 1-trés sensible, 9 ou R: résistant Densité de semis blé tendre : 160 Kg/Ha ou 5,3 doses/ha (env. 400Gr/m²) CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 8

9 Le SKERZZO est le premier blé inscrit au catalogue des semences biologiques. Il provient du même obtenteur que le RENAN. Nous privilégions des blés pouvant donner de bons résultats en protéine. Nous avons plus de difficultés à valoriser les blés fourragers que les blés meuniers. L AREZZO sera dédié pour l agriculteur voulant du rendement pour de l alimentation animale. Le TOGANO est un blé à semer tôt et il est très résistant au froid. Il est reconnu pour sa bonne teneur en protéine Le PIRENEO reste une variété bien adapté chez nous avec un bon comportement face aux maladies et son caractère précoce reste appréciable. INFO TECHNIQUE SEMIS FERTILIS ATION DESHERBAGE MALADIES Densité de semis : 350 à 450 gr / m². Nous adapterons la densité en fonction de la date de semis et de sa conduite. Le semis peut se faire à la volée, il permet de concurrencer au mieux la levée des adventices. Toujours semer sur un champ ayant reçu un faux semis la veille ou quelques jours avants. Semis optimal entre le 20 octobre et 20 novembre pour le Renan et de début novembre à mi-décembre pour les autres. Le blé est exigeant en azote, (3.5 Kg d azote / quintal produit). Favoriser absolument des précédents légumineuses Voir article technique ci-dessous Le binage est envisageable à partir de 30cm d écartement et présente toujours de très bons résultats. La herse étrille peut être passée au moins trois fois : à l aveugle au stade trois feuilles avant tallage Il est possible de faire un passage avant montaison pour aérer la surface du sol et ainsi aider à augmenter la minéralisation. Rester vigilant sur la carie du blé. Les variétés sélectionnées restent assez résistantes. Une rotation longue et variée est gage d un bon état sanitaire de la parcelle. Acheter des semences est gage d un bon état sanitaire Valeur alimentaire Energie Protéines Lysine Méthionine Méthionine-Cystine Mat. Grasse métabolique brutes ,5 0,31 0,18 0,43 1,9 CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 9

10 TRITICALE Variétés disponibles Variété Cdt AB Alternativité Précocité montaison Précocité épiaison Hauteur Rouille brune Rouille jaune Oïdium Piétin verse Septoriose Fusariose sur épis Protéine GRANDVAL Dose Oui TRISMART Dose Oui 1/2H 4 P AH PS PS AR PS PS AS 6 2Précocité: 1- trés tardif,9-trés précoce, Maladies: 1-trés sensible, 9 ou R: résistant Densité de semis TRITICALE : 4 Doses / Ha SEMIS FERTILISATION DESHERBAGE MALADIES INFO TECHNIQUE Densité de semis recherché : 300 à 350 gr/m². A augmenter si les conditions générales sont mauvaises. Technique semblable à celle décrite pour le Blé Semis optimum entre le 01 Novembre et le 20 Décembre. Un peu moins exigeant que le blé. Il nécessitera environ 80 unités d azote. Nous adapterons notre plan de fumure en fonction du précèdent et des apports de fumiers possibles dans les systèmes polyculture élevage. Stratégie égale à celle du blé Respecter des rotations longues et pas plus de deux céréales à pailles à la suite. Le triticale TRISMART reste une valeur sûre sur les zones piémonts pyrénéens. Le Grandval est très haut et procure beaucoup de pailles. Il a un très bon potentiel de rendement. ORGE Variété Cdt AB Alternativité Classe Brassicole Précocité montaison Précocité épiaison Hauteur Résistance verse Résistance froid Oïdium Rhynchospori ose Helminthospo riose Rouille naine Protéine GIGGA dose Oui 7 6 R ,5 4, ,5 HIMALAYA dose Oui ½ A 2 R ½ P 7,5 AH 7 AR 8 AR CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 10

11 VANESSA dose Oui 7 2 R 2 6,5 5,5 4, Précocité: 1- trés tardif,9-trés précoce, Maladies: 1-trés sensible, 9 ou R: résistant Densité de semis Orge : 5 doses / ha SEMIS FERTILISATION DESHERBAGE MALADIES INFO TECHNIQUE Densité de semis: 350 à 400 gr/m². Semis entre 2 et 3 cm comme pour blé et triticale. Un apport de 40 à 70 unités peut être nécessaire pour optimiser les potentiels de rendements. Contactez votre technicien pour faire un plan de fumure. Besoin orge : 2.5 unités/q Même stratégie que pour le blé Surveiller les attaques d oïdium. Valeur alimentaire Energie Protéines Lysine Méthionine Méthionine-Cystine Mat. Grasse métabolique brutes ,5 0,35 0,16 0,42 2,2 POIS PROTEAGINEUX Variété Cdt AB Précocité début floraison Précocité fin floraison Durée floraison Précocité maturité Hauteur Résistance verse Résistance froid Sensibilité chlorose ferrique Sensibilité anthracnose Protéine ENDURO dose Bio 5,5 6, ,5 5 NS 4,5 22,5 INFO TECHNIQUE SEMIS Enduro : à semer fin novembre pour limiter attaque de l anthracnose. Densité : 90 à 100 graines / m² Pour les pois fourrager : nous les pois fourragers, nous les sèmerons en mélange avec un triticale (cf. page METEIL). La densité de semis ne doit pas dépasser % du poids total du mélange. FERTILISATION Idem que la féverole DESHERBAGE Idem que la féverole Passage de la herse étrille à partir du stade 3 feuilles et apparition des vrillles. MALADIES Idem que la féverole CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 11

12 Valeur alimentaire Energie Protéines Lysine Méthionine Méthionine-Cystine Mat. Grasse métabolique brutes ,58 0,23 0,52 1,5 POIS FOURRAGER Variété Cdt AB Précocité floraison Hauteur PMG ASSAS dose Bio Demi précoce Assez haut g Pois fourrager ASSAS : la référence du pois pour les méteils. A utiliser pour l alimentation des ruminants. Préférer le pois protéagineux pour l alimentation des monogastriques. Voici des exemples de mélange de méteil : Mélange proposé 1 TRITICALE POIS FOURRAGER Variété GRANDVAL TRSIMART ASSAS % 70% 30% Nbre de grains / m² 300 gr/m² 15 gr / m² Commentaires Le méteil de référence pour l alimentation des bovins/ovin. A récolter en grain/ensilage Mélange proposé 2 TRITICALE POIS FOURRAGER BLE VESCE GRANDVAL PEPITE/ Variété ASSAS AREZZO TRSIMART NIKIAN % 40 % 20 % 35% 10 % Nbre de grains / 15 gr / 160 gr/m² 10 gr/m² 140 gr/m² m² m² Méteil pour mélange céréalier immature. Ensilage ou Commentaires enrubannage. Mélange proposé 3 ORGE VESCE COMMUNE HIVER Variété VANESSA HIMALAYA NIKIAN ou JOSE ou PEPITE % 80 % 20 % Nbre de grains / m² 350 gr / m² 30 gr /m² CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 12

13 Commentaires Mélange à récolter en grain. De préférence pour l alimentation des ovins. FEVEROLE Variété Cdt AB Couleur fleur Précocité début floraison Précocité fin floraison Durée floraison Hauteur Sensibilité verse à maturité Résistance froid Résistance rouille PMG Protéine Vicine-convicine IRENA 25 Kg Oui Colorée Elevée DIVA 25 Kg Oui Colorée , ,5 Elevée SEMIS FERTILISATION DESHERBAGE MALADIES INFO TECHNIQUE Date de semis optimale : du 15 octobre au 15 novembre pour les variétés précoces. Pour les variétés mi précoce, nous pourrons semer de fin octobre à fin novembre. La densité de semis recherchée est de 20 à 25 graines/m² pour un semis précoce et de 25 à 30 graines / m² pour un semis plus tardif. L écartement conseillé est de 30 à 60 cm. Quelques unités de phosphore est nécessaire sur des sols pauvres ou en état de blocage phosphore. Le phosphore est très important pour le fonctionnement des nodosités. Le binage est fortement conseillé. Nous pourrons passer une première fois à l aveugle avec la herse étrille puis deux autres passages après le stade 4 feuilles selon la pression adventice. Les variétés choisies et un semis précoce permettent de limiter les attaques de ravageurs. Valeur alimentaire Energie Protéines Lysine Méthionine Méthionine-Cystine Mat. Grasse métabolique brutes ,62 0,2 0,54 1,6 AVOINE Variété Cdt AB Alternativité Précocité épiaison Hauteur Rouille couronnée Oïdium Septoriose Couleur Protéine CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 13

14 UNE DE MAI dose Oui Noire 5,5 L avoine est une espèce très rustique. Elle craint un peu les zones d excès d eau. Elle est très agressive et se place très bien après le retournement d une vieille prairie. Très appréciée par les éleveurs de chevaux, elle reste cependant à utiliser avec précaution dans l alimentation du bétail. Ses vertus a aider la fertilité des animaux a été démontré à plusieurs reprise. Valeur alimentaire Energie Protéines Lysine Méthionine Méthionine-Cystine Mat. Grasse métabolique brutes ,41 0,18 0,5 5,2 SEIGLE Variété Cdt AB Alternativité Type Précocité épiaison Hauteur Résistance verse Résistance froid Rouille dispersée MARCELO dose Oui TH Lignée ½ P H PS R AS Espèce rustique à privilégier dans des terrains acide. Le seigle fournit beaucoup de paille. Il peut être utilisé pour l alimentation des animaux mais aussi pour la meunerie si sa qualité est bonne. Au vue des faibles quantités collectées. La CAPLA ne collectera que du seigle semé sous contrat. Contactez votre technicien si vous voulez en produire. Terragral 9/5/0 ENGRAIS Nom Cdt N P K Composition Conseil (Protéines animales, Porc et Volaille, conforme CE N 1774/2002) sont BB traitées par cuisson à 500 Kg C, sous 3 bars (bouchon) pendant 40 minutes, sont 25 Kg séchées pour garantir un état sanitaire irréprochable. Terragral 3/6/9 BB 500 Kg (bouchon) 25Kg Les matières premières organiques (compost d élevage 100% végétal) Dégradation progressive. A positionner tôt dans l année pour les céréales à pailles (janvier février) Pour les cultures exigeantes en potasse et phosphore comme féverole, soja 300 Kg / Ha CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 14

15 Kerazote 10/0/0 ORAMUS 4/6/8 Nitro Bio 7/4/2 BB 500 Kg (granulé) 25Kg BB 500 Kg (bouchon) BB 500 Kg sont traitées à 95 C, pendant 55 minutes, pour garantir un état sanitaire irréprochable Riche en Kératine, poils et crins d animaux Compost de fientes de volailles, poudre de viande et os hydrolysée, provenant exclusivement d animaux déclarés propres à la consommation humaine avant et après abattage, extrait potassique de vinasses de betteraves, cendres végétales. Fientes de volailles et farine de viande traitées Efficacité comparable à des engrais ammoniacaux. Efficacité rapide. Permet de fractionner les apports Pour les cultures exigeantes en potasse et phosphore comme féverole, soja 300 Kg / Ha Dégradation progressive. A positionner tôt dans l année pour les céréales à pailles (janvier février) Bon rapport qualité/prix En grande culture, il y a souvent des impasses de fertilisation. Le coût de l engrais est souvent un facteur déterminant. Voyons les bénéfices que peut apporter la fertilisation en agriculture biologique. Au sein de la CAPLA, nous avons fait un répertoire de 11 références technico-économiques sur différentes cultures chez certains d entre vous (ces références seront transmises lors de la réunion de bilan). Nous nous apercevons que les marges brutes à l hectare les plus fortes sont chez les agriculteurs qui fertilisent régulièrement chaque année. Nous devons regarder si le coût que représente l apport d engrais se récupère avec l augmentation du rendement induit par celui-ci. Culture Blé Tendre Céréales secondaire Besoin en azote / T de grain produit 35 Unités (30 à 35 selon variété) 25 Unités Coût de l Azote 0.32 / unité Soit un coût de 112 / T de grain produit en / unité Soit un coût de 80 / T de grain produit en + Gain que représente 1 T de grain supplémentaire Bénéfice économique 350 / T 238 / Ha 260 / T 180 / Ha CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François GRANDES CULTURES 15

16 Nous observons dans le tableau qu il y a tout à y gagner à fertiliser. La fertilisation sera tout de même à éviter dans des conditions limitantes de potentiel de rendement, tel qu une pression trop forte d adventices ou d un sol pauvre et de faible profondeur. Il ne faut pas fertiliser plus qu il n en faut. La fertilisation doit être réfléchie en examinant les besoins de la plante, l azote disponible donnée par la minéralisation du sol et des reliquats azotés du précédent. Nous devons établir un potentiel de rendement (selon la profondeur du sol et la variété) pour estimer les besoins de la plante. Fertiliser (et/ou amender) apporte des bénéfices agronomiques en plus des bénéfices économiques. Les engrais utilisables en bio apportent de la matière organique améliorant ainsi l activité biologique des sols. La fertilisation aide à augmenter le stock d éléments fertilisants présents dans le sol. Un sol vivant permettra de les rendre disponibles pour la plante. La fertilisation doit s accompagner de pratiques culturales respectant le sol ainsi qu une nécessité d apporter régulièrement de la matière organique (résidus de pailles, fumier, engrais vert, ). Contactez-nous pour réaliser une réflexion sur la nécessité et quantifié une fertilisation sur vos parcelles. N oublions pas le phosphore et la potasse. Ces deux éléments participent activement à la construction de la plante. Le phosphore disponible dépend de la nature physique du sol. Le phosphore est souvent bloqué dans nos argilo-calcaires. Plus l activité biologique est forte plus le sol pourra fournir du phosphore à la plante. De plus, le phosphore est important pour l activité des nodosités pour les légumineuses. La potasse quant à elle, favorise la fertilité du végétal. MARAICHAGE TERREAUX GAMME GEPAC Nom Intitulé Utilisation Composition Enrichissement Structure Pour légumes, BL Bio T 50 Rempotage plantes Tourbe blonde, tourbe aromatiques, 8,0 g/l engrais brune, compost plantes organique végétal, argile fraiche d agrément, Moyenne massifs BL Bio PT Presse motte BL Bio P 50 Repiquage Semis, boutures, alvéoles, godets, mottes pressés Repiquage, rempotage, alvéoles, Tourbe blonde, tourbe brune, compost végétal Tourbe blonde, compost végétal, fibre de bois, pierre ponce, 4,0 g/l farine de corne 5,0 g/l engrais organique Fine Moyenne CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François MARAICHAGE 16

17 godets argile fraiche Nous avons contacté deux autres fournisseurs de terreaux pour pouvoir élargir la gamme. Nous sommes en discussion commerciale. Il est fort probable que nous puissions fournir une autre marque de terreau. François vous en parlera lorsqu il vous rencontrera. COMPOST Nous vous proposons des livraisons de compost utilisable en agriculture biologique par camion de 25 ou 10 T. AGRO EQUIPEMENTS Paillage plastique Voici les produits que peut fournir la CAPLA. Nous avons deux produits en stock. Je dois avoir une commande de 10 produits pour déclencher la commande chez le fournisseur. Je passerais vous voir début automne pour vous présenter les tarifs et pour organiser les commandes. François GAMME SOLPLAST Produit Largeur Longueur Cmd mini Infos + 1, m 10 1, m trous / 1, m 10 6 rangs m² 1, m En stock 5 rangs 1, m 10 4 rangs 2 lignes 1,2 1, m En stock Trous/ 50 cm 40 trous / 1, m 20 m² 1, m 20 Sans trous 1, m 10 1, m 10 1, m 10 Trou / 50 cm 1 ligne 1, m 10 Trou / 60 cm 1, m 10 Trou / 50 cm 1, m 10 Trou / 60 cm Gaine T-TAPE John Deere Irrigation Produit Epaisseur Longueur Débit Diamètre Infos microns 2000 m 5 L/h 16 mm Percé tous les 20 cm Voile d hivernage Je passerais vous voir début automne pour vous présenter les modèles et les tarifs et pour organiser les commandes. François CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François MARAICHAGE 17

18 Engrais Nom N P K Cdt Composition Forme Conseil Déchets 25 ECO-MIX végétaux et Kg animaux ECO-MIX ECO-MIX TOURTEAUX de ricin 5,5 2 1,5 25 Kg 25 Kg 50 kg Déchets végétaux et animaux Déchets végétaux et animaux Mini granulé :. Répartition parfaite.epandage inodore et sans poussière.action douce et prolongée (100 jours) bouchon A mélanger avec le terreau ou à utiliser sur les planches et les pots. Prix dégressif selon quantité commandée En fumure de fond 40 à 50 kg pour 100 m² à l automne ou au printemps MARAICHAGE 20 à 25 kg pour 100 m² au printemps avant le semis Fertilisation foliaire Nom N P K Cdt Composition Vinasse de betteraves et autres OPF L composés organiques Conseil Réalise un coup de fouet sur la culture. PRODUITS PHYTOSANITAIRES Produit Cdt Composition - conseil Anti limace 20 5 kg / Ha en localisé ou 7 Kg/Ha en plein slux Kg Fongicide oïdium, à mélanger avec l Escapade/ héliosol. Souffre 600 Helio soufre 10 L 800 g/l + Escapade/ heliosol Helio cuivre 10 L Cuivre, Pyrevert 1 L A base de pyréthrines, lutte contre pucerons 500 Bacillus thuriengesis u/mg Insectobiol j g 5 g pour un traitement de 5 à 10 litres Bio insecticide à base de spores de bactéries sous forme de suspension Novodor 1 L concentrée. 5 L / Ha ADJUVANT Adjuvant Cdt Composition Escapade / Heliosol Liquide. Bidon de 5L et 10 L Origine végétale. Etalement et fixation améliorés. CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François MARAICHAGE 18

19 Vos contacts CRUVELLIER François Tél : & MONNIER Philippe Tél : CAPLA Agriculture biologique Catalogue interne CRUVELLIER François Vos contacts 19

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2. 1. Utilisation... 2. 2. Évolution des surfaces, productions, rendements...

LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2. 1. Utilisation... 2. 2. Évolution des surfaces, productions, rendements... LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2 1. Utilisation... 2 2. Évolution des surfaces, productions, rendements... 2 3. Répartition de la production sur le territoire... 5 B. BOTANIQUE

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

Contribution d essais analytiques

Contribution d essais analytiques Contribution d essais analytiques sur les prairies multi-espèces à l autonomie fourragère d un système bovin viande naisseur-engraisseur biologique Journée RMT Prairies et Agriculture Biologique Mirecourt

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Guide Technique 2015 Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Pour s affranchir du risque de sécheresse estivale OBJECTIF Cette pratique sécurise les stocks fourragers en diversifiant les

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE TERRES d'avenir Les intercultures peuvent permettre un apport de fourrage complémentaire pour les exploitations d élevage. Un groupe de travail Chambre d Agriculture,

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs plantes fourragères en pur et en mélange gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs Préconisations pour les mélanges de s L Association Française pour la Production Fourragère (AFPF),

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 Loïc PRIEUR

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015

Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 2015 Dossier céréales d automne semis 2014 récolte 20 Liste des variétés Page 2 Herbicides d automne Page 4 Fumure Page 6 Rendements des essais blés Page 9 Recommandations de production Page 10 Page 1 Page

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE)

2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE) 2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE) Principe : Votre exploitation doit maintenir ou établir des surfaces d intérêt écologique (SIE) sur l équivalent de 5 % de sa surface en terres arables.

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Connaître les différentes espèces fourragères

Connaître les différentes espèces fourragères Connaître les différentes espèces fourragères Les graminées pérennes dominantes F29 - Le Brome F30 - Le dactyle F31 - La fétuque élevée F32 - Les ray-grass d Italie et Hybrides F33 - Le ray-grass anglais

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Efficacité des systèmes pâturants

Efficacité des systèmes pâturants Efficacité des systèmes pâturants Yves Lefrileux 1 -Alain Pommaret 2 1 Institut de l Elevage 2 Ferme expérimentale Caprine du Pradel www.idele.fr 1 des craintes d une baisse de production avec le pâturage.

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Références Systèmes Septembre 2013 N 1304 Complémentarité et autonomie en protéines en région Centre Potentiels et freins à lever La France importe aujourd hui 40% de ces besoins

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

La fusariose de l épi

La fusariose de l épi La fusariose de l épi Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Juin 2015 Introduction Mise en contexte Facteurs de développement

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

Le séchage du foin en grange : principes de base

Le séchage du foin en grange : principes de base Le séchage du foin en grange : principes de base Cet article vous est proposé suite à une formation de deux jours suivie par D. Knoden en février 09 au CFPPA de Segré (Maine et Loire). L article proposé

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire :

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire : Formation «Intégrer des couverts végétaux dans mes systèmes locaux» avec l intervention de Matthieu ARCHAMBEAUD, spécialiste en agro-écologie et conservation des sols L Alpad a organisé le jeudi 8 octobre

Plus en détail

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES VALORISATION DES ANALYSES DE SOL EN CULTURES PLEIN CHAMP RÉGLEMENTATION ET RELIQUATS AZOTÉS

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

AMENDEMENTS et ENGRAIS ORGANIQUES : OFFRE DU MARCHE 2013 (liste non exhaustive)

AMENDEMENTS et ENGRAIS ORGANIQUES : OFFRE DU MARCHE 2013 (liste non exhaustive) Cette fiche est destinée à donner une vue d ensemble de l offre du marché des amendements basiques, des amendements et des engrais organiques disponibles en Maine-et-Loire. Les prix nous ont été donnés

Plus en détail

La fabrication du compost et la fosse compostière

La fabrication du compost et la fosse compostière La fabrication du compost et la fosse compostière Sommaire Objectifs et principes de la technique Quelques conseils pour les paysans La construction de la fosse compostière La fabrication du compost Calendrier

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE Maïs FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Le maïs est cultivé pour : - le grain, qui est intéressant notamment pour son apport énergétique dans la ration biologique des animaux mono

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch. Calendrier bio 2015

Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch. Calendrier bio 2015 Schwand 2 3110 Münsingen Tel. 031 722 10 70 Fax 031 722 10 71 E-Mail: info@bio-test-agro.ch Internet: www.bio-test-agro.ch SIS 056 SCESp 086 P.P Münsingen «Anrede» «Vorname» «Nachname» «Strasse» «PLZ»

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr

Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr Particuliers, enseignants et animateurs découvrez toute la collection des guides Milgraines sur le site semencemag.fr Rubrique : Ressources & jeux en ligne La série des guides Milgraines pour apprendre

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN

Rennes Le 29 janvier 2015. Programme : SOS PROTEIN Programme : SOS PROTEIN 1 Qui sommes nous! Localisation & Financements 2 Démarche! 3 Comment travaille-t-on? 4 Quelques résultats PAO CLUSTERS Bba Dairy : 85 %. Lactalis, Danone, Bongrain,... ADRO-Ouest

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

www.biopaysdelaloire.fr

www.biopaysdelaloire.fr FICHE N 10 Les objectifs du projet LOIRE ATLANTIQUE GAB 44 02-40-79-46-57 accueil@gab44.org MAINE ET LOIRE GABBAnjou La CAB travaille depuis 2005 sur un programme nommé «Acquisition de références et sélection

Plus en détail

Lait biologique : des chiffres à découvrir

Lait biologique : des chiffres à découvrir Lait biologique : des chiffres à découvrir 2013-2014 Depuis 2003 les éleveurs laitiers biologiques du Nord Pas de Calais qui le souhaitent peuvent chaque année analyser leurs résultats. L outil GTE lait

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

Préparation au vêlage

Préparation au vêlage Carences en Iode et Sélénium Problèmes de foie Carences en oligoéléments Problèmes de peau Problèmes de sabots Problèmes de fertilité Préparation au vêlage HEPATOLIC Présentation : liquide aromatisé Conditionnements

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

CRÉÉ POUR METTRE PLUS DE VIE DANS VOTRE ANIMAL.

CRÉÉ POUR METTRE PLUS DE VIE DANS VOTRE ANIMAL. CRÉÉ POUR METTRE PLUS DE VIE DANS VOTRE ANIMAL. NOS CLIENTS NOUS ET MAINTES FOIS, Q ANIMAUX PRENNE Nous avons créé GO! riche en nutriments et l énergie métabolisable ; un véritable aliment de remise en

Plus en détail

Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter

Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter Agriculture biologique : cultiver la terre et non l exploiter En 2007, un groupe d experts réunis par l Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) a publié un rapport soulignant

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Prairies PRATIQUES. Définition générale de la pratique N 8

Prairies PRATIQUES. Définition générale de la pratique N 8 PRATIQUES N 8 Prairies Définition générale de la pratique Les prairies sont des associations végétales pérennes plus ou moins diversifiées qui peuvent se rencontrer sur l ensemble de nos territoires. Leur

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis

FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013. Rotation. Préparation du sol. Semis Endive FICHE TECHNIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE - 2013 La plante Trois types de production sont définis en fonction des périodes de semis et d arrachage : - les semis de la 2 ème quinzaine d avril sous bâche

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015 Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques Année 2015 Liens entre état du sol et développement de certains ravageurs et champignons pathogènes Les sols en Pays-Basque Battance des limons/argiles

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE»

CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE» 1 /34 CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE» Caractéristiques certifiées communicantes : - Blé sélectionnés pour leur aptitude à produire des farines de qualité

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs?

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? CARTRYSSE Christine, APPO (1), Centre Pilote CePiCOP (2) Unité de Phytotechnie des Régions Tempérées, ULG-Gembloux Agro-Bio

Plus en détail