Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane"

Transcription

1 Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane Le traitement des effluents de fromagerie, lactosérum et eaux blanches, par cultures fixées sur filtre pouzzolane a été mis au point à la station expérimentale régionale du PRADEL. Plusieurs études ont mis en évidence la capacité épuratoire du procédé à traiter les effluents chargés (lactosérum) et les effluents de salle de traite et de fromagerie (eaux blanches). 1. Descriptif de la filière pour le traitement des effluents de salle de traite Principe du procédé Le procédé est basé sur le développement de cultures bactériennes fixées sur un support granulaire constitué de pouzzolane. Le traitement est réalisé par la combinaison des mécanismes épuratoires physiques et biologiques. Le mécanisme physique est celui de filtration par la pouzzolane (roche volcanique à forte porosité) ; il permet la rétention des matières en suspension grossières à la surface du filtre. L épuration biologique repose sur la formation d un biofilm à la surface des grains de pouzzolane. Elle agit en deux phases : adsorption et stockage rapide des composés organiques, puis minéralisation. Cette dernière se poursuit notamment au cours de la phase de repos à laquelle sont soumis les filtres fonctionnant en alternance. Description de la filière La filière de traitement est composée d une cuve de recyclage munie de deux pompes, de deux massifs filtrants qui fonctionnent en alternance et d une zone d épandage végétalisée (schéma 1). Schéma 1 : Descriptif 1

2 L effluent collecté est stocké pour deux traites successives dans la cuve de recyclage. Il est ensuite traité sur l un des deux filtres par recyclage. Cette opération se fait généralement entre la traite du matin et celle du soir afin de surveiller le fonctionnement du dispositif. La porosité importante du filtre contribue au transit rapide de l effluent qui revient dans la fosse de recyclage par gravité. Quatre recyclages sont nécessaires pour traiter l effluent. Après cette phase de traitement une deuxième pompe vide la cuve, avant la traite suivante, en envoyant l effluent sur une zone d infiltration végétalisée aménagée sur le site. La cuve de recyclage vide est à nouveau disponible pour recevoir le nouvel effluent brut à traiter des deux traites suivantes, du soir et du lendemain matin. Chacun des deux filtres est alimenté par alternance avec une semaine d aspersion et une semaine de repos. CAS DES EAUX VERTES Les eaux vertes de nettoyage des quais peuvent également faire l objet d un traitement dans les filtres garnis de pouzzolane. Il faut alors mettre en place une fosse toutes eaux de décantation avant la cuve de recyclage. Cette dernière a pour but de piéger les matières en suspension qui risquent de colmater le filtre et boucher de façon intempestive les ajutages des asperseurs. Conception de la filière - La cuve de recyclage La cuve de recyclage est enterrée afin de permettre l écoulement gravitaire des effluents provenant de la salle de traite. Compte tenu de l alternance des phases de remplissage et de vidange, la cuve doit avoir une bonne résistance mécanique. Elle peut être en polyéthylène renforcée ou en béton. Elle doit être équipée, à l arrivée de l effluent, d un filtre destiné à retenir les matières grossières. La pompe de recyclage doit assurer un cycle d aspersion du filtre en moins d une heure. La Hauteur Manométrique Totale (HMT) doit être égale à la hauteur des filtres et de la cuve plus la pression nécessaire à l aspersion. Le débit doit ainsi être de 6 m 3 /h et la HMT de 8 mètres. La pompe de vidange doit vider la fosse en une heure maximum et permettre un refoulement pour une HMT égale à la hauteur de la cuve ; c est à dire un débit minimum de 3 m 3 /h et une HMT de 2 mètres. Les deux pompes sont commandées par horloge et équipés de sécurités : poires de niveaux haut et bas. - Les filtres Les filtres reposent sur une dalle bétonnée de 10 cm d épaisseur minimum avec une pente de 2 % dirigée vers un tuyau PVC ou un caniveau de collecte qui dirige l effluent vers la cuve de recyclage. Des hourdis, disposés horizontalement sur toute la surface du filtre, assurent le drainage et l aération de ce dernier. Ces hourdis communiquent à l extérieur du filtre par des ouïes aménagées à la base des parois (photo 2). 2

3 Photo 2 : Hourdis d aération et de drainage Des galets de granulométrie 20/40 recouvrent les hourdis sur une épaisseur de 20 cm. La pouzzolane, de granulométrie 6/10 mm, (photo 3) garnit le filtre sur une hauteur de 80 cm (schéma 2). Si elle n est pas fournie lavée, elle devra être débarrassée de ses fines par rinçage à l eau pour éviter le colmatage interstitiel des grains de pouzzolane. Des drains d aération horizontaux disposés à mi-hauteur de la couche de pouzzolane, et reliés à la surface par des cheminées, améliorent l oxygénation du substrat. Schéma 2 : Coupe du massif filtrant. Photo 3 : Pouzzolane 6/10 Les deux filtres, installés en parallèle, sont alimentés en alternance sur un cycle de deux semaines : l un en aspersion et l autre en repos. Cela permet au support (substrat) de se régénérer et éviter son colmatage par la biomasse (photo 4). Une vanne trois voies assure la distribution, apres la cuve de recyclage, vers l un ou l autre des deux filtres (schéma 1). 3

4 Photo 4 : Deux filtres à fonctionnement en alternance Les parois des filtres peuvent être construites en métal galvanisé protégé par un revêtement époxy, ou en béton (Photos 5 et 6). Photo 5 : Filtre avec paroi métallique Photo 6 : Filtre avec paroi «béton» - L aspersion L aspersion sur le filtre est assurée au moyen de soucoupes (arroseur statique circulaire) réparties uniformément à la surface (photo 7 et 8). Photos 7 et 8 : Dispositifs d aspersion 4

5 Le fonctionnement et l entretien du dispositif consistent à : - basculer la vanne trois voies une fois par semaine (sélection du filtre) ; - nettoyer le filtre de la cuve de recyclage tous les 15 jours à 1 mois ; - vérifier le bon fonctionnement du système (pompes, asperseurs, ). 4. Dimensionnement de la filière La cuve de recyclage doit pouvoir contenir la production quotidienne d effluent et la pluie tombant sur la surface des filtres sur une période de 24 heures. L activité bactérienne du filtre dépend de la température, donc indirectement de l altitude et de la période à laquelle se produit le pic de lactation. Le tableau 2 indique la charge organique maximale applicable par m² de filtre et par jour en fonction de la période du pic de lactation et de l altitude. Tableau 2 : Charge organique maximale applicable : grammes de DCO par m² de filtre et par jour. Période du pic de lactation Printemps Eté Automne Hiver Altitude 300 à 400 m à 500 m à 600 m à 700 m m et plus Le filtre à pouzzolane étant sensible au froid il est par conséquent inadapté aux zones de gel prolongées (montagne). Pour des altitudes supérieures à 500 m, on prendra soin de placer les installations dans des zones ensoleillées en hiver( versant sud) S il y a traitement des eaux vertes, la fosse toutes eaux est dimensionnée sur la base de 9 jours de stockage d effluents (eaux blanches et eaux vertes). Les concentrations des effluents prises en considération pour dimensionner les surfaces de filtre sont respectivement de 2,9 g DCO/litre pour les eaux blanches et 3.2 g DCO/l pour les eaux blanches mélangées aux eaux vertes après traitement primaire en fosse de décantation. 5. Coût de la filière pour le traitement des effluents de salle de traite Deux situations peuvent être envisagées pour le traitement des effluents de salle de traite : Cas 1 : traitement des eaux blanches seules avec un dispositif réduit à 1 cuve de recyclage et 2 massifs filtrants. Cas 2 : traitement des eaux blanches et vertes (de quais) avec un dispositif constitué d une fosse toutes eaux, 1 cuve de recyclage et 2 massifs filtrants. Ces deux situations, chiffrées pour deux élevages de taille différente, sont présentées dans le tableau 3. 5

6 Tableau 3 : Exemples de dimensionnement et de coûts. Type d installation Bovin, 2 x 4 épi double équipement Caprin, 2 x 8 épi double équipement Volume eaux blanches Volume eaux vertes Cas 1 Eaux blanches salle de traite seules Bovin, 2 x 12 TPA Cas 2 Eaux blanches salle de traite + eaux vertes quais Bovin, 2 x 4 épi double équipement Bovin, 2 x 12 TPA 400 l/jour 800 l/jour 400 l/jour 800 l/jour DCO à traiter g/jour g/jour Dimensionnement de la filière Volume de la cuve de recyclage Volume de la fosse toutes eaux Surface totale de filtre (300 g DCO / m²) Coût moyen en auto-construction (en ) l/jour 640 l/jour g/jour g/jour g/jour g/jour 1 1 m 3 1 m 3 1 m 3 2 m m 3 13 m 3 4 m² 8 m² 7 m² 16 m² Unités de filtration et cuve 2 Fosse toutes eaux Pompes et accessoires Electricité TOTAL Après traitement primaire 2 Structure béton + pouzzolane + asperseurs + cuve 6

Guide de conception d ouvrages de traitement d effluents par CULTURES FIXEES SUR POUZZOLANE «Type PRADEL»

Guide de conception d ouvrages de traitement d effluents par CULTURES FIXEES SUR POUZZOLANE «Type PRADEL» Guide de conception d ouvrages de traitement d effluents par CULTURES FIXEES SUR POUZZOLANE «Type PRADEL» Effluents de fromageries eaux blanches de fromagerie lactosérum Effluents d élevage eaux vertes

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite les eaux vertes de quai de traite. Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage

Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite les eaux vertes de quai de traite. Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Je suis Eleveur Laitier Les solutions techniques pour gérer les effluents d élevage et de fromagerie Jacques CAPDEVILLE Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite

Plus en détail

Présentation technique de la microstation S 21 EH

Présentation technique de la microstation S 21 EH Microstations de traitement des eaux usées domestiques De 4 à 1350 EH Présentation technique de la microstation S 21 EH «Quand l eau a besoin d une nouvelle vie» 1 Principe de fonctionnement épuratoire

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des.

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf Réussir son assainissement non collectif jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg Un guide à l usage des particuliers. o6 64 67 33 97 Mot du Président du Conseil général Notes La protection

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

Mini stations d épuration selon EN 12566-3

Mini stations d épuration selon EN 12566-3 Mini stations d épuration selon EN 12566-3 Vous n êtes pas raccordé à la canalisation? Alors vous n êtes pas le seul, car un citoyen sur cinq est dans le même cas en Europe. Rien qu en France, il y aura

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

Il existe aujourd hui un panel de solutions techniques pour gérer

Il existe aujourd hui un panel de solutions techniques pour gérer Choisir une filière de traitement adaptée à votre élevage pour gérer les effluents peu chargés Il existe aujourd hui un panel de solutions techniques pour gérer les effluents peu chargés issus de l élevage.

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 PHASE 3 : ASSAINISSEMENT COLLECTIF Version : Date : Etablie par : Vérifiée par : 1 02/2005 Y.B S.M 2 08/2005 Y.B S.M Schéma Général d Assainissement

Plus en détail

Le traitement des effluents liquides peu chargés : une alternative au stockage et à l épandage

Le traitement des effluents liquides peu chargés : une alternative au stockage et à l épandage Fiche 14 Traitement des effluents peu chargés Bâtiment d élevage - Détails de réalisation Le traitement des effluents liquides peu chargés : une alternative au stockage et à l épandage Les systèmes de

Plus en détail

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER 4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER L utilisation de filtres à sable pour traiter des eaux usées domestiques est connue depuis très longtemps; elle était déjà pratiquée dans le Massachusetts vers la fin des

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Conseils d utilisation Afin d assurer la pérennité et le bon fonctionnement de la filière d assainissement non collectif

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

ARRETE. Le présent arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge.

ARRETE. Le présent arrêté entre en vigueur le jour de sa publication au Moniteur belge. Arrêté ministériel portant agrément du système d épuration individuelle «Roselière sur lit de graviers» présenté par la Société ECOLOGIE AU QUOTIDIEN sise Rue Saint Antoine, 23 à 5580 Havrenne Le Ministre

Plus en détail

TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF

TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF LES TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF Les prétraitements Les stations compactes type boues activées Les filtres plantés de roseaux Les filtres à sable Les disques biologiques Les filtres à tourbe

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

VEOUA MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique et Réglementaire

VEOUA MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique et Réglementaire EAU d Août 2013. L exécution des travaux devra respecter la norme AFNOR du DTU 64.1 de l Ecologie et du Développement Durable. 27 avril 2012) et des documents réalisés par l Agence de l Eau et le Ministère

Plus en détail

La réglementation applicable à l atelier d élevage

La réglementation applicable à l atelier d élevage Chapitre1 La réglementation applicable à l atelier d élevage 1.1 Les ouvrages 1.2 Les textes 1.2.1 - Les sols 1.2.2 - Les ouvrages de stockage des effluents 1.2.3 - Les eaux de pluie et les eaux de nettoyage

Plus en détail

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020 Microstation à culture fixée Aquameris AQ2 MONOCUVE 3 EN 1 agrément ministériel 2014-020 Conforme à l arrêté ANC du 7 septembre 2009 modifié Robustesse Simplicité Efficacité CARACTÉRISTIQUES Performances

Plus en détail

Filtres à Coco pour le petit collectif - Premier Tech

Filtres à Coco pour le petit collectif - Premier Tech Partenariat 2013-2015 - Domaine eau et aménagements urbains Action 40-2 «Evaluation des procédés nouveaux d assainissement Conception et exploitation des stations de traitement des eaux usées des petites

Plus en détail

Aire individuelle de remplissage et de lavage du pulvérisateur

Aire individuelle de remplissage et de lavage du pulvérisateur Aire individuelle de remplissage et de lavage du pulvérisateur Dans le cadre du traitement des cultures, plusieurs mesures doivent être mises en œuvre afin d assurer la protection de l utilisateur et de

Plus en détail

"Logements séniors" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation

Logements séniors Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX. Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation "" Saint Georges les Bains (Ardèche) DESCRIPTIF DES TRAVAUX Lot n 2 :Assainissement - Eau potable - Irrigation Dressé par la S.C.P. REMY et FAURE Géomètres Experts D.P.L.G. 20 Ave de la Libération 26000

Plus en détail

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation SOMMAIRE I ) L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF I.1 ) Généralités I.2 ) Le SPANC II ) PRETRAITEMENT II.1 ) Principe II.2 ) Dimensionnement II.3 ) Installation II.4 ) Entretien III ) TRAITEMENT III.1 ) L'EPANDAGE

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Reconnaître et comprendre le phénomène...2. Identifier les éléments qui contribuent au phénomène...5

Reconnaître et comprendre le phénomène...2. Identifier les éléments qui contribuent au phénomène...5 TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 Reconnaître et comprendre le phénomène...2 Identifier les éléments qui contribuent au phénomène...5 Évaluer le risque pour la construction d un nouveau bâtiment...7 Poser

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

STATION D ÉPURATION : OXY 8

STATION D ÉPURATION : OXY 8 STATION D ÉPURATION : OXY 8 8 équivalents habitants PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'unité d'épuration biologique à boues activées OXY 8 reçoit toutes les eaux usées (eaux vannes et eaux ménagères) à l'exclusion

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH - Traitement eaux et effluents - Maillol Grand - 81990 CAMBON D ALBI Tél. 05.63.78.92.96 - Fax. 05.63.53.06.25 E-mail. eauclin@hotmail.fr - Spécialisée dans les stations d épuration biologique à culture

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS. Distribué par AEDES. Développé, breveté et produit par AB7 Industries

CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS. Distribué par AEDES. Développé, breveté et produit par AB7 Industries Bio7 Curage CURAGE BIOLOGIQUE DES COLONNES E.U. et E.V. DES IMMEUBLES COLLECTIFS Distribué par AEDES Développé, breveté et produit par AB7 Industries www.aedes.fr 1 PRINCIPE ACTIF Dans tous les pays du

Plus en détail

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France.

C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau ramifié sous pression en France. SALMSON ÉQUIPE LA COMMUNE DE NESLE ET MASSOULT EN RÉSEAU RAMIFIÉ SOUS PRESSION. Mars 2007. C est en Côte d Or (21), dans la commune de Nesle-et-Massoult, que SALMSON vient de réaliser son premier réseau

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. Complément à la notice Fleck tête 5600 V. ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc. VANNE Volumétrique Mécanique

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. Complément à la notice Fleck tête 5600 V. ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc. VANNE Volumétrique Mécanique NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION Complément à la notice Fleck tête 5600 V ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc VANNE Volumétrique Mécanique AQUAMAGASIN 13 rue Mendès France, 83 136 Garéoult - Tel :

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

les alternatives au "tout stockage" simples et économes des exemples de réalisations des témoignages

les alternatives au tout stockage simples et économes des exemples de réalisations des témoignages pourquoi comment réaliser une mise aux normes économe les alternatives au "tout stockage" simples et économes des exemples de réalisations des témoignages Edition Juillet 2005 Les alternatives au "tout

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE

QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE MISE EN SERVICE REMPLISSAGE AU 2/3 SUPERIEUR DU SKIMMER 1) Contrôler le PH de l eau : chaque matin lorsque l eau est neuve et une à deux fois par semaine lorsque le

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE SUR LES TRAITEMENTS. Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE SUR LES TRAITEMENTS. Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF GUIDE LES TRAITEMENTS SUR Roannaise de l Eau intervient sur la compétence Assainissement pour le compte de SOMMAIRE PROPOS INTRODUCTIFS QU EST-CE QUE L ANC? LES MISSIONS DU

Plus en détail

Recueil technique sur l Assainissement Non Collectif

Recueil technique sur l Assainissement Non Collectif Recueil technique sur l Assainissement Non Collectif Ventilation secondaire Ventilation : coude Fosse toutes eaux Fosse toutes eaux installée Lit filtrant à flux vertical non drainé avant installation

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide Technique L Assainissement non collectif Aujourd hui, du fait de l obligation d arriver à un bon état écologique des masses d eau en 2015, il faut impérativement que

Plus en détail

Comment concevoir son lit biologique

Comment concevoir son lit biologique santé - sécurité au travail > RISQUE PHYTOSANITAIRE Gestion des effluents phytosanitaires Comment concevoir son lit biologique > Choix du procédé > Méthode de conception > Construction du lit biologique

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système 1.0 SYSTÈME BIONEST MD 1.1 Description et fonctionnement du système Le système de traitement BIONEST utilise un procédé biologique au moyen d'une culture microbienne fixée sur un support synthétique appelé

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 Sommaire Réseaux techniques... 7 1. Les réseaux... 9 2. Alimentation en eau

Plus en détail

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS Page 1 / 6 La présente étude s inscrit dans le cadre de l article 18 de l arrêté du 9 septembre 1997 relatif aux installations de «déchets non dangereux» modifié. La création du casier 4 ayant lieu sur

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME suivant le cahier des charges Agence de l Eau Loire Bretagne Projet : Monsieur et Madame. Adresse Dossier établi le 12 mars 2015 RESUME

Plus en détail

Les causes possibles de mauvais fonctionnement

Les causes possibles de mauvais fonctionnement Les causes possibles de mauvais fonctionnement Symptômes Causes et remèdes possibles Dégagement de mauvaises odeurs dans le logement - Absence de siphons au niveau de vos équipements domestiques - Évaporation

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 1, rue d Orfeuil 51000 Châlons-en-Champagne Tél : 03 26 69 38 68 Fax : 03

Plus en détail

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée.

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée. 1. CONTEXTE GÉNÉRAL Les parcelles sont actuellement vierges de tout bâtiment. Celles ci seront aménagées en 3 constructions neuves comportant des logements de type F5 (3 chambres augmentées forfaitairement

Plus en détail

de votre installation

de votre installation GUIDE D UTILISATION et d entretien de votre installation d assainissement non collectif Communauté de Communes du Pays de Pont-Château - Saint Gildas des Bois Vous venez de réaliser une installation d

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Différentes techniques d épuration

Différentes techniques d épuration Différentes techniques d épuration Le lagunage naturel Les caractéristiques de cette technique sont tirées du document technique FNDAE n 22, Filières d épuration adaptées aux petites collectivités, Ministère

Plus en détail

A PIECES CONSTITUTIVES DU DOSSIER Dossier administratif : Pièce A : Fiche descriptive du projet (à remplir par le pétitionnaire) Pièce B : Fiche de renseignements de la collectivité (à remplir par votre

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Conception et dimensionnement des dispositifs d étanchéité drainage par géosynthétiques dans les ISD

Conception et dimensionnement des dispositifs d étanchéité drainage par géosynthétiques dans les ISD Conception et dimensionnement des dispositifs d étanchéité drainage par géosynthétiques dans les ISD Journée CFMS Géotechnique et Protection de l'environnement - 23 Janvier 2008 Thierry GISBERT, vice président

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

Assainissement individuel par roselière à flux horizontal

Assainissement individuel par roselière à flux horizontal Assainissement individuel par roselière à flux horizontal Un assainissement rustique, écologique et performant. Pour le particulier et petites collectivités Bâtiment Basse Consommation Maison passive Isolation

Plus en détail

Les offres VM. Relevages Micro stations d épuration. Filières Boîtes. LES FILIERES En application de la norme XP DTU 64.1 P1-2 de mars 2007

Les offres VM. Relevages Micro stations d épuration. Filières Boîtes. LES FILIERES En application de la norme XP DTU 64.1 P1-2 de mars 2007 LES FILIERES En application de la norme XP DTU 64.1 P1-2 de mars 2007 FILTRE À SABLE VERTICAL NON DRAINÉ TERTRE D INFILTRATION NON DRAINÉ S.A. R. THÉBAULT www.vm-materiaux.fr Agence VM 05/08-6748 - VM

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE

MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE MISE EN OEUVRE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF A.N.C. GUIDE PRATIQUE Page 1 sur 15 L assainissement non collectif. L'assainissement vise à assurer l'évacuation et le traitement des eaux usées en minimisant

Plus en détail

la solution à vos problèmes d évacuation des eaux usées en milieu rural

la solution à vos problèmes d évacuation des eaux usées en milieu rural Le système à lit bactérien Le système SBR la solution à vos problèmes d évacuation des eaux usées en milieu rural Petites stations d épuration pour une population de 4 à 400 habitants Fonctionnement simple,

Plus en détail

Direction de l Environnement et de l Agriculture - Mission eau

Direction de l Environnement et de l Agriculture - Mission eau Direction de l Environnement et de l Agriculture - Mission eau sommaire Rôle de l assainissement et réglementation P. 4 Schéma de principe d'un dispositif d'assainissement non collectif P. 6 Implantation

Plus en détail

COURS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

COURS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE COURS D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Elaboré par H. AAYA SOMMAIRE : A / GENERALITES SUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE I / Introduction II / Installations III / Usage de l eau B / EVALUATION ET EVOLUTION

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU 1.4 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Assainissement eaux usées rue de la Motte Moreau

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Commune de Ressons le Long Service assainissement 2, rue de l Eglise - 02290 RESSONS LE LONG http://www.ressonslelong.fr

Commune de Ressons le Long Service assainissement 2, rue de l Eglise - 02290 RESSONS LE LONG http://www.ressonslelong.fr Commune de Ressons le Long Service assainissement 2, rue de l Eglise - 02290 RESSONS LE LONG Déroulement de la soirée 1 Présentation de l existant (réseaux et STEP) 2 Les travaux sur le domaine public

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction.

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ❶ Collecte ❷ Traitement Vous allez construire ou améliorer un logement : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre

Plus en détail

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse, niveau de remontée de

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux, le lagunage naturel et leurs associations : comment? pourquoi? (1)

Les filtres plantés de roseaux, le lagunage naturel et leurs associations : comment? pourquoi? (1) Sinfotech Les fiches Les filtres plantés de roseaux, le lagunage naturel et leurs associations : comment? pourquoi? (1) Cemagref 2007 Les savoir-faire Fiche accessible en ligne sur le site http://sinfotech.cemagref.fr/asp/index.asp

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES FICHE TECHNIQUE : MONOCOQUES propose un large choix de garages préfabriqués monocoques en béton, garantie pour vous de trouver celui qui correspond parfaitement aux exigences techniques de votre projet.

Plus en détail

Dimensions Extérieures (m) Dimensions Intérieures (m) Passage de Porte (m) Longueur Largeur Hauteur Longueur Largeur Hauteur Largeur Hauteur

Dimensions Extérieures (m) Dimensions Intérieures (m) Passage de Porte (m) Longueur Largeur Hauteur Longueur Largeur Hauteur Largeur Hauteur - modèle TRIAS - Les parois ont une épaisseur de 10 cm en moyenne (renfort et résine d imperméabilisation disponible en option), - Toiture terrasse en béton armé admettant une charge de 250 kg/m² avec

Plus en détail

Filtres plantés de roseaux

Filtres plantés de roseaux Filtres plantés de roseaux Principe de fonctionnement et exploitation Préambule Le traitement de nos eaux usées est primordial pour la qualité de l environnement que nous allons laisser aux générations

Plus en détail

Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement :

Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement : Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement : neuves, dans le cadre des permis de construire existantes, dans le cadre des mises en conformité des installations privatives afin

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ET MANUEL D'ENTRETIEN

GUIDE PRATIQUE ET MANUEL D'ENTRETIEN GUIDE PRATIQUE ET MANUEL D'ENTRETIEN DE VOTRE ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Syndicat du Sud Est des Ardennes S.P.A.N.C - Service Public de l Assainissement Non Collectif 2 Hameau de Landèves - 08400 BALLAY

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE ET DESCRIPTIF. MICROSTATION D EPURATION EYVI 07 EH modèle BSI

DOSSIER TECHNIQUE ET DESCRIPTIF. MICROSTATION D EPURATION EYVI 07 EH modèle BSI DOSSIER TECHNIQUE ET DESCRIPTIF MICROSTATION D EPURATION EYVI 07 EH modèle BSI Agrément n 2011-008 3 rue du Moulin EUROPLUS ZA bioverte@aol.com du Charpenay 69210 LENTILLY Tel: +33 (0) 243 08 97 54 Fax:

Plus en détail

Guide du particulier. Réussir son assainissement non collectif. rhône méditerranée & corse

Guide du particulier. Réussir son assainissement non collectif. rhône méditerranée & corse ajugf djh g jg gh hgdf jsh hgf fjh fjh dg gf fjh hdgf f fjdhgf f jh hdgh jfg Réussir son assainissement non collectif Guide du particulier jshgfjhdgfjhdgf ajugfdjhgjghgdf jdhgjdfhgf jhdghjfg jdhgjdfhgfjdhgf

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE

DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE DIMENSIONNEMENT DES SYSTÈMES D ÉPURATION INDIVIDUELLE EN RÉGION WALLONNE Michel LEJEUNE Président Comité d experts chargés de l examen des demandes d agrément de SEI Agrément wallon depuis 2001 du système

Plus en détail