Règlement intérieur du Comité Technique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement intérieur du Comité Technique"

Transcription

1 Règlement intérieur du Comité Technique Préambule: le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les conditions de fonctionnement du Comité Technique (C.T) placé auprès du Centre de Gestion du Finistère. Le Comité Technique exerce la compétence hygiène et sécurité et fait, dès lors, fonction de Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail (C.H.S.C.T). Toutes les dispositions concernant le Comité Technique sont applicables lorsqu il siège en Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail. Les modalités d organisation liées à la spécificité hygiène et sécurité figurent au titre IV. Les conditions de fonctionnement du CT relèvent : - de la loi n du 26 janvier 1984 modifiée, - de la loi du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social - du décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle et préventive dans la Fonction Publique Territoriale - du décret n du 27 décembre 2011 relatif aux comités techniques et aux commissions administratives paritaires des collectivités territoriales et de leurs établissements publics - du décret du 30 mai 1985

2 SOMMAIRE I - Composition... p 2 II - Mandat... p 2 III - Compétences... p 4 IV - Hygiène et sécurité... p 5 V - Présidence... p 6 VI - Secrétariat... p 7 VII - Périodicité des séances... p 7 VIII - Convocations... p 8 IX - Ordre du jour... p 8 X - Quorum... p 9 XI - Déroulement de la séance... p 9 XII - Avis et vote... p 10 XIII - Procès-verbal... p 11 XIV - Modification, adoption et publicité... p 12

3 I Composition Article 1 : Le Comité Technique comprend en nombre égal des représentants des employeurs et des représentants du personnel. Le nombre des représentants du personnel au C.T a été fixé par délibération du Conseil d'administration du Centre de Gestion du 09 juillet 2014 après consultation des organisations professionnelles et compte tenu des effectifs relevant du C.T.P. au 1 er janvier Le maintien du paritarisme et du droit de vote des représentants des employeurs ont été validés par délibération du Conseil d Administration du 24 mars 2014 après consultation des organisations syndicales. - les représentants des employeurs sont désignés par le Président du Centre de Gestion, parmi les membres du Conseil d Administration issus des collectivités ou d établissements ayant moins de 50 agents et parmi les agents de ces collectivités ou établissements ou les agents du Centre de Gestion (art 4 - décret n du 30/05/85). - les représentants du personnel sont élus, conformément aux dispositions du décret n du 30 mai 1985, au scrutin de liste avec représentation proportionnelle. Ce scrutin a eu lieu le 4 décembre Les suppléants sont en nombre égal à celui des titulaires Collège des représentants employeurs Collège des agents - 11 titulaires - 11 titulaires - 11 suppléants - 11 suppléants Article 2 : groupes de travail A la demande d une majorité de ses membres ou sur proposition du Président, un groupe de travail peut être constitué sur un sujet particulier Les travaux sont animés par un représentant du collège employeur désigné par le Président, chargé de rapporter les conclusions du groupe devant le CT, seul compétent pour émettre un avis. II Mandat Article 3 : La durée du mandat des membres du collège employeur correspond à celle de leur mandat électif. La durée du mandat des représentants du personnel est de 4 ans. Leur mandat expire lors du renouvellement des instances.

4 Fin du mandat Le mandat des représentants des employeurs expire en même temps que leur mandat ou fonction pour quelque cause que ce soit, ou à la date du renouvellement total ou partiel de l organe délibérant de la collectivité ou de l établissement Le mandat des représentants du personnel expire une semaine après la date des élections organisées pour leur renouvellement. Le mandat des représentants du personnel (titulaire et suppléant) cesse également dans les cas suivants : - démission : elle doit être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception au Président, et prend effet un mois après sa réception. - mise en congé de longue maladie ou de longue durée, - mise en disponibilité ou pour toute autre cause que l avancement, - agents n exerçant plus leurs fonctions dans le ressort territorial du comité technique, - agents frappés d une sanction disciplinaire du troisième groupe (sauf amnistie ou relèvement de la peine) - agents frappés d une des incapacités prononcées par les articles L. 5 et L. 7 du code électoral (majeurs placés sous tutelle, interdiction de droit de vote et d élection prononcée par jugement, condamnations prévues aux article à , 433-1, 433-2, et du code pénal ou pour le délit de recel de l'une de ces infractions). Article 4 : Remplacement en cours de mandat. 4.1 Remplacement d un représentant des employeurs En cas de vacance du siège d un représentant titulaire ou suppléant des employeurs, il est pourvu par la désignation du Président du Centre de Gestion d un nouveau représentant pour la durée du mandat en cours. 4.2 Remplacement d un représentant du personnel En cas de vacance du siège d'un représentant titulaire du personnel, le siège est attribué à un représentant suppléant de la même liste. En cas de vacance du siège d un représentant suppléant du personnel, le siège est attribué au premier candidat non élu de la liste. Lorsque l organisation syndicale ayant présenté la liste se trouve dans l impossibilité de pourvoir aux sièges de titulaires ou suppléants auxquels elle a droit, elle désigne son représentant pour la durée du mandat restant à courir parmi les agents relevant du périmètre du comité technique éligible au moment de la désignation. Article 5 : Autorisation d absences Les représentants du personnel, titulaires et suppléants convoqués et les experts appelés à participer aux séances bénéficient d une autorisation d absence pour participer aux réunions sur simple présentation de leur convocation. La durée de cette autorisation comprend, outre les délais de route et la durée prévisible de la réunion, un temps égal à cette durée pour permettre aux intéressés d'assurer la préparation et le compte rendu des travaux.

5 La convocation reçue est transmise par le représentant du personnel à son administration pour obtenir son autorisation d absence. Le calendrier des réunions est publié sur le site du Centre de Gestion et communiqué à chaque membre du Comité Technique Paritaire. Article 6 : Information des membres Toutes facilités sont données aux membres du Comité Technique représentant le personnel par leurs employeurs pour exercer leurs fonctions Article 7 : Frais de déplacement Les membres du Comité Technique et les experts convoqués ne perçoivent aucune indemnité du fait de leurs fonctions dans cette instance. Les participants siégeant avec voix délibérative ainsi que les experts sont toutefois indemnisés de leurs frais de déplacement selon le barème réglementaire applicable aux fonctionnaires, pour leur participation aux réunions et à l examen des dossiers au Centre de Gestion. Article 8 : Obligation de discrétion professionnelle Les membres du Comité Technique et les experts sont soumis à l obligation de discrétion professionnelle en ce qui concerne tous les faits, débats et documents dont ils ont connaissance en cette qualité. III Compétences Article 9 : A la demande d un employeur le Comité Technique est appelé à donner un avis préalable sur les questions relatives à l organisation des services des collectivités et établissements publics relevant du CT départemental notamment : 1. à l organisation et au fonctionnement des services 2. aux évolutions des administrations ayant un impact sur les personnels 3. aux grandes orientations relatives aux effectifs, emplois et compétences 4. aux grandes orientations en matière de politique indemnitaire et leurs critères de répartition 5. à la formation, à l insertion et la promotion de l égalité professionnelle

6 6. aux sujets d ordre général intéressant l hygiène, la sécurité, et les conditions de travail (cf. titre IV) 7. Sur les aides à la protection sociale complémentaire, lorsque la collectivité territoriale ou l établissement public en a décidé l attribution à ses agents, ainsi que sur l action sociale 8. le Comité Technique doit avoir connaissance des rapports d activité prévus par les textes (ex : rapport sur la féminisation des emplois notamment de direction ; bilan social, bilan handicap ) Article 10 : Le Comité Technique ayant pour rôle de se prononcer sur les conditions collectives de travail, l examen des questions d ordre individuel n est pas de sa compétence. L avis préalable du CT est obligatoire lorsque la réglementation l impose. A défaut, la décision de la collectivité territoriale est irrégulière. Le CT départemental n est pas compétent sur les sujets relevant du CT des collectivités qui, compte tenu de leurs effectifs, doivent disposer de leur propre instance. IV Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (Décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle et préventive dans la Fonction Publique Territoriale). Article 11 : Le C.H.S.C.T. délibère annuellement sur un programme prévisionnel de visites des locaux de travail. Il désigne à cet effet les membres du comité, constitués en délégation du C.H.S.C.T. Les missions accomplies donnent lieu à un rapport présenté en C.H.S.C.T. Article 12 : Le C.H.S.C.T. procède à une enquête à la suite de tout accident ou maladie professionnelle grave ayant pu entraîner mort d homme ou paraissant devoir entraîné une incapacité permanente ou ayant révélé l existence d un danger grave. Chaque enquête est conduite par une délégation composée de deux membres du comité, l un représentant les employeurs, l autre représentant le personnel. Ils peuvent être assistés par le médecin de prévention, l ACFI, le conseiller/assistant de prévention de la collectivité. Le C.H.S.C.T. est tenu informé des conclusions de chaque enquête et des suites qui leur sont données.

7 Article 13 : Le C.H.S.C.T. doit avoir connaissance des rapports d activité prévus par les textes (ex : rapport du service de médecine préventive, rapport annuel sur la santé sécurité et les conditions de travail, le programme annuel de prévention des risques professionnels et d amélioration des conditions de travail, etc..). Article 14 : Composition Un médecin de prévention ou, à défaut, un représentant du service de médecine préventive, assiste de plein droit aux séances avec voix consultative pour les dossiers relatifs à l hygiène, la sécurité et les conditions de travail. Article 15 : Le conseiller/assistant de prévention de la collectivité assiste au comité avec voix consultative lorsque la situation de la collectivité auprès de laquelle il est placé, est évoquée. Article 16 : Le Président du C.H.S.C.T peut faire entendre l agent chargé d une fonction d inspection pour les questions le concernant : enquête accident, rapport d inspection, etc. Article 17 : Formation des membres Les membres représentants du personnel (titulaires et suppléants) bénéficient d une formation en matière d hygiène et de sécurité d une durée minimale de 7 jours. Cette possibilité est ouverte aux représentants des élus. Article 18 : Présidence L établissement de l ordre du jour, la convocation, l animation des débats et la signature du procès-verbal peuvent être délégués à un autre élu du collège employeur. Article 19 : Secrétariat Le service prévention du CDG assure le secrétariat du comité. Le C.H.S.C.T. fonctionne de façon autonome et distincte du service prévention du CDG. Il peut néanmoins s appuyer ponctuellement sur l expertise de ce dernier. Article 20 : Déroulement de la séance Un temps est dédié dans la séance du comité technique aux sujets relatifs à l hygiène, la sécurité et les conditions de travail.

8 V Présidence Article 21 : Désignation Le Président du Comité Technique est désigné par le Président du Centre de Gestion parmi les membres du Conseil d Administration du Centre de Gestion En cas d absence ou d empêchement, il peut se faire représenter par un élu du Centre de Gestion, membre du Comité Technique. Il est comptabilisé parmi les représentants des employeurs. Article 22 : Rôle du président Le Président ouvre les séances, dirige les débats et veille à leur bon déroulement. Il décide de la suspension de séance d une durée maximale de 15 minutes, à la demande d au moins 3 membres du Comité Technique ayant voix délibérative. Il clôt le débat, soumet au vote et lève la séance. Il veille à l application des dispositions réglementaires auxquelles sont soumises les délibérations du Comité Technique ainsi qu à l application de son règlement intérieur. VI Secrétariat de la séance Article 23 : Le secrétariat est assuré par un représentant du collège employeur, désigné par le Président. Un représentant du personnel est désigné par le collège des représentants du personnel pour exercer les fonctions de secrétaire adjoint. Ils sont désignés au début de chaque séance et pour la seule durée de celle-ci. Article 24 : Les tâches de secrétariat et d assistance administrative (instruction des dossiers, préparation des ordres du jour, convocations, procès-verbaux, ) sont effectuées par les services du CDG. En cours de séance, le Président peut se faire assister par des agents du centre de gestion qui présentent les dossiers inscrits à l ordre du jour.

9 VII Périodicité des séances Article 25 : Le Comité Technique se réunit au moins deux fois par an sur convocation de son Président : - soit à l initiative de ce dernier, - soit à la demande écrite de la moitié des représentants titulaires du personnel (soit 6). Dans ce dernier cas, la demande écrite est adressée au Président et précise la ou les questions à inscrire à l ordre du jour. Le Comité Technique se réunit alors dans le délai maximal d un mois à compter de la saisine. Le Comité Technique se réunit habituellement dans les locaux du Centre de Gestion, ou dans tout autre lieu, par décision du Président. VIII Convocations L ensemble des documents destinés aux membres du CT titulaires et suppléants (convocation, ordre du jour, pièces jointes, compte rendu ) est transmis par le CDG par voie électronique. Article 26 : Les convocations, l ordre du jour et les pièces jointes sont adressés, aux représentants titulaires, au moins 15 jours avant la date de la réunion. Les membres suppléants sont destinataires des mêmes informations mais ne sont pas convoqués. Les documents complémentaires reçus par le CDG après l envoi de l ordre du jour sont portés à la connaissance des membres du CT dans les plus brefs délais. Les convocations comportent l indication du jour, de l heure et du lieu de réunion, ainsi que la date à laquelle les dossiers sont consultables au CDG (8 jours au moins avant la réunion). Pour cette consultation, une salle est mise à disposition ainsi qu un téléphone et une connexion internet. En cas de seconde consultation du C.T suite à un avis défavorable unanime des représentants du personnel, le jour, l heure et le lieu de la réunion sont fixés au cours de la séance et inscrits au compte-rendu. Une convocation est envoyée au moins 8 jours avant la date de la nouvelle réunion qui doit se tenir dans les 30 jours maximun.

10 Article 27 : Tout membre titulaire du CT qui ne peut se rendre à la convocation en informe directement son suppléant puis le secrétariat du CT qui lui adresse une convocation pour qu il puisse bénéficier d une autorisation d absence avec remboursement des frais de déplacement. Si à son tour, ce suppléant ne peut siéger il en prévient un autre, jusqu à épuisement de la liste des suppléants. Article 28 : Des experts peuvent être convoqués par le Président à la demande de tout membre du Comité Technique, afin qu ils soient entendus sur un point inscrit à l ordre du jour. Les représentants des collectivités du CT départemental peuvent être invités à venir présenter leurs dossiers. IX Ordre du jour Article 29 : L ordre du jour de chaque réunion du Comité Technique est arrêté par le Président. Il doit mentionner également les questions entrant dans la compétence du Comité Technique dont l inscription a été demandée par la moitié au moins des représentants titulaires du personnel. Article 30 : Recevabilité des dossiers Les dossiers que les collectivités et la moitié au moins des représentants du personnel souhaitent soumettre au Comité Technique doivent être réceptionnés au plus tard 3 semaines avant la réunion, et être accompagnés de toutes les pièces nécessaires à leur examen. Passé ce délai, les dossiers seront présentés à une séance ultérieure. Dès la transmission de l ordre du jour, les membres peuvent joindre les conseillers ressources humaines du CDG pour plus d information. Les avis sont préalables à la décision. Toutefois, compte-tenu de la périodicité des réunions, il est tenu compte de la date de réception au CDG de la saisine du Comité Technique. Aucun ordre du jour complémentaire ne peut être établi. Les dossiers transmis par les collectivités qui ne relèvent pas des compétences du CT ne sont pas inscrits à l ordre du jour. Article 31: Le CT est informé des dossiers dont elle est saisie postérieurement à la décision de l autorité territoriale, cependant aucun avis n est rendu.

11 X Quorum Article 32 : Le Président du Comité Technique ouvre la séance après avoir vérifié que les conditions du quorum sont remplies, soit la présence de la moitié au moins des représentants du personnel et de la moitié au moins des représentants des collectivités. Dans le cas où le quorum n est pas atteint, la séance est renvoyée à une date ultérieure, 15 jours au moins séparent les deux réunions. Une nouvelle convocation est adressée dans un délai de huit jours aux membres du comité. Les avis émis lors de cette seconde séance sont valables quel que soit le nombre de participants. XI Déroulement de la séance Article 33 : Si l ordre du jour le permet, et avec l accord unanime de ses membres, la consultation du CT peut être organisée à distance. Article 34 : En début de réunion, le Président procède à l appel. Le Président désigne le secrétaire et fait désigner le secrétaire adjoint de la séance. Le Président soumet le procès-verbal de la séance précédente à l approbation des membres. Article 35 : Les séances ne sont pas publiques Les suppléants peuvent assister aux séances et participer aux débats sans pouvoir prendre part aux votes. Ils n ont voix délibérative qu en l absence des titulaires qu ils remplacent. Le président peut désigner le DGS ou son représentant pour l assister lors de la réunion du CT.

12 Les collectivités et établissements publics concernés par l ordre du jour ainsi que les experts n ont pas voix délibérative. Ils ne peuvent assister qu à la partie des débats relatifs aux questions pour lesquelles leur présence a été demandée, à l exclusion du vote XII Avis et vote Article 36 : En toute matière, il ne peut être procédé à un vote avant que chaque membre présent ayant voix délibérative ait été invité à prendre la parole Le vote a lieu à main levée, sauf volonté contraire exprimée par le tiers au moins des membres présents ayant voix délibérative. Auquel cas, il a lieu à bulletins secrets. Aucun vote par procuration n est accepté. Article 37 : L avis du comité technique est rendu lorsqu ont été recueillis, d une part, l avis du collège des représentants des collectivités et, d autre part, l avis du collège des représentants du personnel. Chaque collège émet son avis à la majorité de ses membres présents ayant voix délibérative. En cas de partage des voix au sein d un collège, l avis de celui-ci est réputé avoir été donné. Lorsqu une question à l ordre du jour dont la mise en œuvre nécessite une délibération recueille un avis défavorable unanime des représentants du personnel, cette question fait l objet d un réexamen et donne lieu à une nouvelle consultation du comité technique dans un délai qui ne peut être inférieur à 8 jours ni excéder 30 jours. Le comité technique siège alors valablement sur cette question quel que soit le nombre de membres présents. Il ne peut être appelé à délibérer une nouvelle fois suivant la même procédure. Le Président ne dispose pas de voix prépondérante. Le départ en cours de séance, de tout ou partie des membres ne fait pas obstacle à la procédure. Le Comité Technique peut continuer à délibérer. Article 38 : Le Comité Technique peut émettre des vœux ou avis de principe sur des questions relevant de sa compétence. Proposé par le Président ou au moins la moitié des représentants titulaires du personnel, le vote est identique à celui des avis.

13 Article 39 : Les avis sont portés à la connaissance des collectivités ou établissements concernés par tout moyen approprié, dans les meilleurs délais après validation du compte rendu. Article 40 : Le comité technique doit être informé dans un délai de deux mois lorsqu une autorité territoriale prend une décision contraire à l'avis ou à la proposition émise par le CT. Elle l informe des motifs qui l'ont conduite à ne pas suivre cet avis ou cette proposition. Article 41: XIII Procès-verbal Pour garantir la fiabilité du procès-verbal, il est procédé à l enregistrement sonore de la séance. Le procès-verbal est préparé par les services du CDG. Le président, le secrétaire, et le secrétaire-adjoint, valident le procès-verbal de la séance. Le procès-verbal est soumis à l approbation des membres du CT lors de la séance suivante. En cas d observations, celles-ci sont inscrites au nouveau procès-verbal. Article 42 : XIV Modification, adoption et publicité Le présent règlement intérieur est adopté par le Comité Technique en séance du 18 décembre La modification du présent règlement pourra faire l objet d une révision à chaque renouvellement de l instance ou en cours de mandat. Si des dispositions réglementaires contenues dans le présent règlement intérieur sont modifiées, elles s appliqueront de droit. Après adoption, le présent règlement sera remis à chaque membre du comité et porté à la connaissance des collectivités relevant du Comité Technique placé auprès du Centre de Gestion (publication sur le site internet (art 23 - décret n du 30/05/85). Le Président, Bernard SALIOU

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT PREAMBULE Le Comité Technique d Etablissement (C. T. E.) du Centre Hospitalier de SOMAIN est régi par les textes législatifs et réglementaires suivants

Plus en détail

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés.

DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. DECRET N 68-DF-254 Portant modalités d application du régime des congés payés. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FEDERALE, VU la Constitution du 1er Septembre 1961; VU le n 67/LF/67 du 12 Juin 1957 portant

Plus en détail

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique

STATUTS. AIDUCE : Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique STATUTS Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901, ayant pour dénomination : AIDUCE : Association Indépendante

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les conditions de fonctionnement du Comité Technique Paritaire fonctionnant auprès du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

Plus en détail

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES A l attention des : Délégués Régionaux Secrétaires de Syndicats Délégués syndicaux MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES L élection des représentants du personnel au Comité d Entreprise permet : D obtenir

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE Ergonomie SNCE Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE SYNDICAT NATIONAL

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION MINISTERE DE L INTERIEUR FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU CONCOURS INTERNE DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE NORMALE DE L INTERIEUR ET DE L OUTRE-MER au titre de l année 2013 pour la région Corse Date limite

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art»

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art» REGLEMENT DU JEU : Article 1 : ORGANISATION Le COMSE Comité d Organisation des Internationaux de Gymnastique Rythmique de Thiais - ci-après «l Organisateur», organise, un Jeu-concours gratuit et sans obligation

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/11 I / Certification initiale 1-1 Candidature

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN FORMATION MENANT AU DIPLOME D'ETAT D EDUCATEUR SPECIALISE 1 - MODALITES & CONDITIONS D'INSCRIPTION 1-1 LA FORMATION PREPARATOIRE AU DEES N EST OUVERTE QU AUX CANDIDATS

Plus en détail

RÉF.: EASO/2016/CA/003

RÉF.: EASO/2016/CA/003 Avis de vacance pour le poste d assistant en ressources humaines (agent contractuel, GF III) au sein du Bureau européen d appui en matière d asile (EASO) RÉF.: EASO/2016/CA/003 Publication Intitulé de

Plus en détail

le 24 avril 2014 à 17 heures 30 à l hôtel MELIA Luxembourg, 10 Park Drai Eechelen, 1499 LUXEMBOURG, Grand-Duché de Luxembourg ORDRE DU JOUR

le 24 avril 2014 à 17 heures 30 à l hôtel MELIA Luxembourg, 10 Park Drai Eechelen, 1499 LUXEMBOURG, Grand-Duché de Luxembourg ORDRE DU JOUR EUROFINS SCIENTIFIC S.E. Société Européenne au capital de 1.507.331,10 Siège social : 10A, rue Henri M. Schnadt, L-2530, Luxembourg Registre de Commerce et des Sociétés Luxembourg B 167775 la «Société»

Plus en détail

B. JUSTICE ETATIQUE :

B. JUSTICE ETATIQUE : B. JUSTICE ETATIQUE : Principes fondamentaux (I) Organes (II) Acteurs (III) Prof. Jochen BAUERREIS - Avocat & Rechtsanwalt 2 I. PRINCIPES FONDAMENTAUX: Les principes issus des exigences du service public

Plus en détail

Extrait n 2 de la publication Le mandat d élu CE

Extrait n 2 de la publication Le mandat d élu CE Extrait n 2 de la publication Le mandat d élu CE Partie 7 - Les réunions du comité d entreprise Chapitre 7.1 L organisation des réunions Réf. Internet QRM.07.1.110 La convocation d un élu à temps partiel

Plus en détail

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : TRAVAUX D ENTRETIEN DES TOITURES ET DES DISPOSITIFS ANTI-

Plus en détail

AVENANT N 27 DU 24 NOVEMBRE 2014

AVENANT N 27 DU 24 NOVEMBRE 2014 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8535. COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL AGRICOLE (Bretagne et Pays de la Loire)

Plus en détail

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Mesdames et Messieurs les Directeurs de CIO Rectorat Département de la Gestion

Plus en détail

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU

ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------ ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 05- /AU Portant loi électorale Conformément aux dispositions de l Article 19 de la constitution de l Union des Comores

Plus en détail

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR - adopté lors de sa séance du 1 er juillet 2015 - ARTICLE 1 ER : Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser,

Plus en détail

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr ement tionn t de fonc n e m e l g è R Des éta cueil c a d s t n blisseme d Evry e l l i V a ts de l n a f n

Plus en détail

ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT

ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT ANNEXE À LA DECISION N 000179/MPT/SG/DPE DU 07 OCT. 2003 PORTANT DESIGNATION ET ATTRIBUTIONS DU FOURNISSEUR LOCAL PROVISOIRE D ACCES AU SEGMENT SPATIAL CAHIER DES CHARGES Cahier des charges de CAMTEL comme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Commune de CAGNES-SUR-MER BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex Objet de la consultation DECONSTRUCTION et RECONSTRUCTION de la

Plus en détail

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES)

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) RÈGLEMENT D ADMISSION à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) en formation continue (dont apprentissage) en complément de formation dans le cadre de la validation des

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

Élus locaux STATUT DE L ÉLU. ! Références :

Élus locaux STATUT DE L ÉLU. ! Références : Élus locaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Espace Performance 3-35769 SAINT GRÉGOIRE Cedex - www.cdg35.fr - Téléphone 02 99 23 31 00 - Télécopie 02 99 23 38 00 - E-mail : contact@cdg35.fr

Plus en détail

Le Guide de l ACTIONNAIRE. Décembre 2005

Le Guide de l ACTIONNAIRE. Décembre 2005 Le Guide de l ACTIONNAIRE Décembre 2005 Sommaire Alcatel en bourse...1 1.1 Qu est-ce qu une action?... 1 1.2 La cotation d ALCATEL... 3 Etre actionnaire d Alcatel...6 2.1 Acheter ou vendre des actions...

Plus en détail

» Délégations du personnel» Comités mixtes d entreprise» Représentants des salariés dans le sociétés anonymes

» Délégations du personnel» Comités mixtes d entreprise» Représentants des salariés dans le sociétés anonymes FR COLLECTION La représentation des salariés dans les entreprises Le guide complet de la Chambre des salariés sur les modifications introduites par la loi du 23 juillet 2015 portant réforme du dialogue

Plus en détail

SEANCE DU 28 JUILLET 2010

SEANCE DU 28 JUILLET 2010 ASSEMBLEE DE CORSE DELIBERATION N 10/143 AC DE L ASSEMBLEE DE CORSE DECIDANT DE LA MISE EN ŒUVRE DE L ACTION SOCIALE DE LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE EN FAVEUR DE SES AGENTS SEANCE DU 28 JUILLET

Plus en détail

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CCITT E.140 COMITÉ CONSULTATIF (08/92) INTERNATIONAL TÉLÉGRAPHIQUE ET TÉLÉPHONIQUE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE

Plus en détail

du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS

du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS Election du Conseil de foundation du 01.10.2008 Version En vigueur au Remplace Décision CF OFAS 30.11.2004 01.01.2005 30.11.2004 16.09.2008 01.10.2008 30.11.2004 16.09.2008, aucune remarque VSM-Election

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail

NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2015/2016

NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2015/2016 NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2015/2016 Avant-propos : Vous trouverez ci-après exposées les informations utiles à votre participation au mouvement intra départemental : calendrier, barème, types

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT V.A.E. D.S.B. VISANT LE DIPLÔME D ÉTAT ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) Inscriptions ouvertes jusqu au 19 novembre 2009.

ACCOMPAGNEMENT V.A.E. D.S.B. VISANT LE DIPLÔME D ÉTAT ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) Inscriptions ouvertes jusqu au 19 novembre 2009. IRTS Aquitaine PÔLE RESSOURCES AQUITAINE Ce.F ITS Fondation John Bost Pierre Bourdieu ETCHARRY Formation Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social - Fondation John Bost DOSSIER D INSCRIPTION

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION PREFET DE LA REGION FRANCHE-COMTE FORMULAIRE D'INSCRIPTION RECRUTEMENT SANS CONCOURS D'ADJOINT ADMINISTRATIF DE 2 ème CLASSE DE L'INTERIEUR ET DE L'OUTRE-MER Session 2014 Date limite de retrait du formulaire

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

Travail. Guide de l employeur au sujet de la Loi sur l indemnisation des agents de l État

Travail. Guide de l employeur au sujet de la Loi sur l indemnisation des agents de l État Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Guide de l employeur au sujet de la Loi sur l indemnisation des agents de l État LT-057-02-12 Le numéro, 1-800-641-4049, offre un service

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2016/2017

NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2016/2017 NOTICE DE PARTICIPATION AU MOUVEMENT 2016/2017 Avant-propos : Vous trouverez ci-après exposées les informations utiles à votre participation au mouvement intra départemental : calendrier, barème, types

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Institut National Polytechnique - Service des Marchés Publics 6, allée Emile Monso BP 34038 31029 Toulouse cedex 4 ACHAT D UN APPAREIL DE CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL

RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL MARDI 28 OCTOBRE 2014, À 18 H 30, À LA SALLE 107 DE L AGENCE 7 RAPPORT DU COMITÉ D ALLOCATION DES RESSOURCES

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE (Mode d emploi de la FPC) SOMMAIRE I La mise en place du comité technique paritaire p. 2 A Une instance paritaire pour

Plus en détail

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE

LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE LETTRE DE MISSION PERSONNE PHYSIQUE Le client Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Le conseiller Nom de l'établissement : Nom du conseiller : Prénom du Conseiller : Nom du dirigeant : Prénom

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE CONSIGNES AUX CANDIDATS SESSION 2016. Epreuves ponctuelles terminales Candidatures individuelles

CAP PETITE ENFANCE CONSIGNES AUX CANDIDATS SESSION 2016. Epreuves ponctuelles terminales Candidatures individuelles CAP PETITE ENFANCE CONSIGNES AUX CANDIDATS Epreuves ponctuelles terminales Candidatures individuelles SESSION 2016 Le titulaire du C.A.P Petite enfance est un professionnel qualifié compétent pour l accueil

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Version coordonnée au 19 février 2013

Version coordonnée au 19 février 2013 Lettre circulaire modifiée 09/1 du Commissariat aux Assurances relative au rapport distinct à fournir par le réviseur des entreprises d'assurances directes Version coordonnée au 19 février 2013 Conformément

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE

CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE CODE DES INVESTISSEMENTS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE ADOPTE PAR ORDONNANCE N 001/PRG/87 DU 3 JANVIER 1987, MODIFIE PAR LA LOI L/95/029.CTRN DU 30 JUIN 1995 ARTICLE I La présente Ordonnance portant Code

Plus en détail

PROCURATION. Assemblée générale d Anheuser-Busch InBev SA/NV (la «Société») du mercredi 25 avril 2012 (à 11.00 heures)

PROCURATION. Assemblée générale d Anheuser-Busch InBev SA/NV (la «Société») du mercredi 25 avril 2012 (à 11.00 heures) PROCURATION Assemblée générale d Anheuser-Busch InBev SA/NV (la «Société») du mercredi 25 avril 2012 (à 11.00 heures) Ce formulaire de procuration doit être communiqué à la Société au plus tard le jeudi

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet

La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet La distinction entre l accident du travail et l accident de trajet Accident du travail ou de trajet : la santé du salarié peut, du fait ou à l occasion de son travail, se trouver altérée. Il bénéficie

Plus en détail

Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche REPUBLIQUE FRANCAISE Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche - Projet de loi relatif aux organismes génétiquement modifiés EXPOSE DES MOTIFS Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé Gestion de la production industrielle Spécialité : Optimisation des Préparations Industrielles Arrêté d habilitation : 20080263 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016.

CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : ORGANISATION MATERIELLE DU SALON DU TOURISME ET DES LOISIRS DE GUYANE 2016. Date limite de réception des offres : le 4 mars 2016 à 12h00 Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org

2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org 2, allée du Vercors CS 80002 33306 Lormont Cedex 05.57.77.21.60 05.56.74.60.29 @ : www.fsl33.org APPLICABLE AU 1 ER JANVIER 2016 REGLEMENT DU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT VISAS VU la loi du 6-01-1978 -article

Plus en détail

ETUDES D EDUCATEUR SPECIALISE EN BELGIQUE

ETUDES D EDUCATEUR SPECIALISE EN BELGIQUE ACTUEL NORD-PAS DE CALAIS Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas de Calais 2, rue Nicolas Leblanc - 59000 LILLE Tél. : 03.20.12.87.30 - Fax : 03.20.12.87.31 - www.crij-npdc.asso.fr Information Jeunesse

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Parties du contrat Objet Droits et obligations du client Droits et obligations du Prestataire Conditions financières Responsabilités Force Majeure Lois et tribunaux compétents

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT Soumettez votre demande, tous les documents requis (voir page suivante) et le paiement complet (par la poste ou en personne) à l adresse suivante : Bureau de la sécurité

Plus en détail

COMITE TECHNIQUE FAISANT OFFICE DE COMITE D HYGIENE, pages 9-10-11-12-13 DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

COMITE TECHNIQUE FAISANT OFFICE DE COMITE D HYGIENE, pages 9-10-11-12-13 DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PREAMBULE page 1 COMPOSITION page 1 MANDAT pages 1-2 DROITS ET OBLIGATIONS DES MEMBRES pages 2-3 COMPETENCES pages 3-4 PRESIDENCE page 4 SECRETARIAT page 4 PERIODICITE DES SEANCES page 5 CONVOCATIONS pages

Plus en détail

ASSOCIATION FRANCOPHONE DE TENNIS STATUTS I. CONSTITUTION, DENOMINATION, SIEGE, BUT, DUREE ET EXERCICE SOCIAL

ASSOCIATION FRANCOPHONE DE TENNIS STATUTS I. CONSTITUTION, DENOMINATION, SIEGE, BUT, DUREE ET EXERCICE SOCIAL ASSOCIATION FRANCOPHONE DE TENNIS STATUTS I. CONSTITUTION, DENOMINATION, SIEGE, BUT, DUREE ET EXERCICE SOCIAL Article 1 : Constitution : L association a été constituée à l'initiative de Messieurs Armand

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

International Art Gallery Peintures, sculptures, photographies,street art, dessins...

International Art Gallery Peintures, sculptures, photographies,street art, dessins... International Art Gallery Peintures, sculptures, photographies,street art, dessins... Convention IAGallery Pack Expo Galerie Convention PACK EXPO Inscription du:... au...2016 Nom:...... Prénom:... Pseudonyme

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente CONSEIL COMMUNAUTAIRE Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée du LUNDI 30 JUIN 2014 à 18 heures LÉZIGNAN LA CÈBE Salle polyvalente ORDRE DU JOUR FINANCES N 1. BUDGET PRINCIPAL DE LA CAHM : approbation

Plus en détail

obligation de sécurité de résultat de l'employeur

obligation de sécurité de résultat de l'employeur obligation de sécurité de résultat de l'employeur Obligation de sécurité de résultat et sentiment d insécurité. Cass.soc, 6 octobre 2010, n 08-45.609 La Cour de cassation considère que le «sentiment d

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095.

IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095. IP Network Services S.A., Société Anonyme. Siège social: L- 2430 Luxembourg, 18, rue Michel Rodange. R.C.S. Luxembourg B 153.095. STATUTS L'an deux mille dix, le douze mai. Par- devant Maître HELLINCKX,

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Mission Information et Communication 1 ter avenue de Lowendal 75700 PARIS 07 SP Suivi par : Fabienne ANDRE

Plus en détail

Lexbase. La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils. de conseil

Lexbase. La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils. de conseil Lexbase La convention collective des bureaux d études techniques, cabinets d ingénieursconseils et sociétés de conseil dite Syntec Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3236-9 Chapitre 1 La convention

Plus en détail

Embauche. (mise à jour août 2005) - embauche - minima

Embauche. (mise à jour août 2005) - embauche - minima 3 Embauche (mise à jour août 2005) - embauche - minima paragraphes en noir, concernent tout le personnel en rouge, uniquement les salariés de droit privé en bleu, uniquement les fonctionnaires embauche

Plus en détail

A.C.A.C.C.I.A. Présentation du cabinet. Barème général des honoraires

A.C.A.C.C.I.A. Présentation du cabinet. Barème général des honoraires A.C.A.C.C.I.A Présentation du cabinet & Barème général des honoraires Cette présentation est aussi disponible sur le site internet du cabinet http://www.acaccia.fr. Vous y trouverez aussi des plans d accès,

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement adopté lors de la réunion du CHSCT du 16 février 2015,

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 Médicaments à usage humain : nouvelle réglementation 3

Edito 2. Le dossier 3 Médicaments à usage humain : nouvelle réglementation 3 LaLettredeLyon Octobre 2007 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 Médicaments à usage humain : nouvelle réglementation 3 Fiscalité 4 «Paquet fiscal» : des mesures intéressantes en matière de fiscalité patrimoniale

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LES PENSIONS DE RÉVERSION n LC 167 Décembre 2006 - 3 - LES PENSIONS DE RÉVERSION Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE... 5 DISPOSITIONS NATIONALES

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PROGRAMMES ET SERVICES À L ÉLÈVE Politique : Excursions éducatives (abrogée) PSE.11.0 En vigueur le : 9 septembre 1998

Plus en détail

Avenant au Règlement du CONCOURS «LES FEMMES VAVELIE PRODUCTIONS»

Avenant au Règlement du CONCOURS «LES FEMMES VAVELIE PRODUCTIONS» Avenant au Règlement du CONCOURS «LES FEMMES VAVELIE PRODUCTIONS» Etant rappelé : Que la société Vavélie productions, SARL au capital de 2 000, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 529 930 216 dont

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Nous, Maire de la Commune de Calonne-sur-la-Lys, Vu le Code Générale des Collectivités Territoriales, notamment les articles L.2213-7 et suivants ; Vu le Code des Communes notamment les articles R.361-1

Plus en détail

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS RI de 2012 Règlement intérieur applicable au conseil national de l action sociale du ministère de l économie, des finances et de l industrie et du ministère

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - FISCALITE - OBJET : La redevance audiovisuelle Base juridique Art.41 de la loi de finances pour 2005 Loi

Plus en détail

Dans le cadre du renouvellement des marchés publics,

Dans le cadre du renouvellement des marchés publics, Le renouvellement des marchés publics en cours d exécution Au fil du temps, les dispositions relatives au renouvellement des marchés publics en cours d exécution ont évolué. Compte tenu des incidences

Plus en détail