CHAPITRE I LA TÉLÉGRAPHIE MORSE. Un petit retour dans le passé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE I LA TÉLÉGRAPHIE MORSE. Un petit retour dans le passé"

Transcription

1

2 SOMMAIRE Avant-propos... 3 Chapitre I : Généralité sur le morse... 4 II : Le manipulateur... 5 III : L'alphabet morse... Tenue du manipulateur... Exercices de manipulation... IV : Oscillateur BF... La lecture auditive... V : Exemples d'épreuves aux examens VI : Un manipulateur électronique... Manipulation avec le «double-contact»... Contrôle sur l'air... VII : Quelques indications sur la manipulation d'un émetteur VIII : Les liaisons (QSO)... Les abréviations radioamateurs... Le code Q pour les radioamateurs... Le code Q pour les radios de bord (lien)... Échelle de lisibilité ou de force pour les codes QRK, QSA, QRM et QRN... Une dernière note

3 AVANT-PROPOS La télégraphie est-elle un plaisir? On ne peut guère en juger sans l'avoir essayé, sans y avoir «goûté». Ce mot par lui-même peut paraître rébarbatif à celui qui est obligé d'apprendre la télégraphie parce qu'elle fait partie du programme d'un examen. Il n'en est pourtant rien. Ceux qui en doutent ne soupçonnent pas la satisfaction que l'on éprouve à entrer facilement en contact avec les pays du monde entier. Des liaisons qui seraient difficiles en «phonie» sont réalisables avec bien plus d'aisance, et, en utilisant les abréviations prévues, sans difficulté aucune quel que soit le pays. Mais on pourrait se demander si le «Morse» est encore d'actualité? Devant les étonnants appareils modernes, de plus en plus perfectionnés, on pourrait ne pas le croire. Or, ces appareils nécessitent des installations considérables et coûteuses, que le particulier ne peut approcher. Seuls les spécialistes, les professionnels, les utilisent, mais c'est de moins en moins un travail personnel. Par contre, la petite installation de télégraphie est à la portée de tous et permet des performances surprenantes. Elle reste un moyen sûr de se faire entendre dans des conditions précaires, et, pour le plus grand plaisir des «graphistes», elle est, avec un appareillage simple un instrument efficace pour de sympathiques liaisons mondiales sans connaître de langues et un moyen d'utiliser celles que l'on connaît. 3

4 CHAPITRE I LA TÉLÉGRAPHIE MORSE Un petit retour dans le passé Il n'y a pas si longtemps encore la télégraphie morse était utilisée pour des liaisons départementales, régionales, voire internationales. C'était l'époque du «sounder», sorte d'électro-aimant qui attirait une palette solidaire d'une barre métallique ; un ressort la maintenait au-dessus de l'électro-aimant contre une butée supérieure et le passage du courant provoquait l'attraction de la barre qui venait frapper une butée inférieure ; à la cessation du courant, la barre venait frapper la butée supérieure grâce au ressort de rappel, ce qui produisait deux claquements sonores distincts dont l'espacement entre eux, court ou long, exprimait le point ou le trait. Cet appareil avait remplacé celui à remontoir et déroulement d'une bande de papier sur laquelle s'imprimaient les points et les traits. La transcription d'un message d'après la lecture des signaux sur la bande de papier était moins rapide qu'avec l'audition directe du sounder. Si des appareils imprimeurs automatiques et rapides ont remplacé le télégraphe morse sur les liaisons fixes, celui-ci subsiste pour des liaisons mobiles : service radiomaritime et surtout pour les liaisons des radioamateurs. Par radio, ce n'est plus un claquement qui fait distinguer les signaux, mais une note audible dont la durée plus ou moins longue représente les points et les traits. Grâce à ce système de transmission, il est possible de faire des liaisons dans de mauvaises conditions (brouillages, parasites, etc.) bien plus facilement qu'en «phonie». Il y a également un côté sportif, si l'on peut dire, car la pratique et l'entraînement permettent des lectures à des vitesses incroyables pour un profane, comme par exemple 10 à 50 mots à la minute (transmis, bien sûr, à l'automatique). La figure 1 représente un exemple de réception sur bande de l'appareil morse (mot PARIS). La figure 2 représente le même mot reçu à l'ondulateur, appareil qui permettait la réception des signaux morses à grande vitesse (jusque 500 mots à la minute pour les plus perfectionnés, à cellule photo-électrique). Figure 1. Figure 2. Les signaux se reconnaissent sur la ligne supérieure où l'on retrouve au sommet les points et les traits habituels. 4

5 CHAPITRE II LE MANIPULATEUR La figure 3 représente le manipulateur Modèle P.T.T. La figure 4, le principe de ce modèle qui comprend : un réglage du ressort de rappel (R) pour une tension moyenne. Une tension trop faible aurait tendance à provoquer des «collages» ; trop dure, la manipulation serait fatigante ; un réglage de distance entre le levier et le contact inférieur (contact de travail CT). Ce réglage se fait habituellement par une vis-contact reposant sur un contact de repos (CR) ; 0,5 mm est une bonne valeur. Figure 3 Figure 4 N.B. Ce contact de repos n'est pas connecté pour la commande d'un émetteur. Alors, à quoi servait-il? 5

6 A l'époque du sounder mentionné précédemment se pratiquait déjà ce qu'on appelle maintenant le «BK», c'est-à-dire une réception possible entre les signaux, qui indiquait la volonté du correspondant d'interrompre la transmission en cours. Ceci s'explique facilement. Voyez la figure 5. Figure 5 Supposons le correspondant A en train de transmettre. Lorsque le levier de son manipulateur est appuyé sur CT, le courant suit la ligne L, arrive en B à travers le contact CR dans l'électro-aimant du «sounder» qui est alors actionné. Si B, pour une raison quelconque voulait arrêter A. il appuyait sur son manipulateur ; sa réception était coupée et il envoyait donc un courant sur la ligne ; celui-ci actionnait le sounder A lorsque le manipulateur de A venait sur repos entre les lettres. L'opérateur A, entendant son appareil fonctionner, arrêtait sa transmission et attendait les explications du correspondant. On peut s'amuser à faire des liaisons locales sur fil sur le même modèle en remplaçant le sounder par un oscillateur BF. Un modèle de cet oscillateur figure page13. Figure 6 La figure 6 représente un autre type de manipulateur. Il comporte une barrette de court-circuit qui peut être utile lorsqu'on a besoin d'un contact permanent, par exemple lors d'essais sur l'émetteur. 6

7 CHAPITRE III L'ALPHABET MORSE Évidemment, il faut commencer par apprendre l'alphabet. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z = (,) / ( ) (-) (.)? + VA : (') Il n'est pas obligatoire de l'apprendre dans l'ordre alphabétique. Il est plus facile de retenir d'abord les signaux les plus simples : e i s h t m o Ensuite les mélanges progressifs : a u v n d b ce qui représente la moitié de l'alphabet. Ensuite : w g r l f p k x c y j q z 7

8 Tenue du manipulateur On peut très bien apprendre conjointement la lecture auditive et la manipulation. Mais il ne faut absolument pas manipuler des lettres tout de suite. Il faut d'abord éduquer le poignet. Un manipulateur est comme un instrument de musique : on peut jouer du piano avec deux doigts, tenir l'archet d'un violon à sa guise, on jouera un air, mais on ne sera jamais un virtuose. Il n'y a qu'une façon de bien tenir le manipulateur. Il doit être placé au bord de la table. Il faut s'asseoir sur un siège de hauteur convenable pour que l'avant-bras et le poignet soient horizontaux et dans le prolongement du manipulateur (fig. 7). Le bras doit être entièrement libre, parallèle verticalement au corps (fig. 8) ; donc ni en avant (fig. 9), ni en arrière (fig. 10), ni collé au corps (fig. 11), ni surélevé (fig. 12). Le bouton du manipulateur doit être tenu fermement par les trois premiers doigts (fig. 13). Une fois ces conditions remplies, il faut faire, non pas des lettres comme déjà dit, mais de la gymnastique du poignet. Partant de sa position horizontale (fig. 14), sans lâcher le bouton abaisser le poignet comme sur la figure 15, et le ramener à sa position horizontale de départ (fig. 14). Figure 7 Figure 8 Figure 9 (mauvaise position) Figure 10 (mauvaise position) 8

9 Figure 11 (mauvaise position) Figure 12 (mauvaise position) Figure 13 Figure 14 Figure 15 9

10 Faire ce mouvement de nombreuses fois, lentement, en souplesse, sans crispation. On n'y arrivera peutêtre pas du premier coup, surtout si le mouvement est trop rapide. Plusieurs séances, peut-être plusieurs semaines, seront nécessaires pour y parvenir. Ne pas s'en étonner. La souplesse une fois acquise, toujours lentement, faire des séries de points, c'est-à-dire abaisser le poignet sans le laisser séjourner «en bas» ; le ramener sans tarder à sa position horizontale. Faire ensuite des séries de traits : le poignet restera abaissé plus longtemps que pour les points. On se base normalement sur une durée trois fois plus longue. Attention : l'amplitude du poignet doit être la même pour les points et pour les traits. On a tendance, au début, à abaisser le poignet moins profondément pour les points. Il faut éviter ce défaut qui brise la cadence et fait apparaître une coupure dans le signal, ce qui risque de faire prendre, par exemple, ST au lieu de V Pour faciliter la distinction de longueur entre points et traits, il est pratique, au début, de «chanter» les signaux pour accompagner le mouvement et acquérir ainsi une cadence régulière. On peut utiliser le mot «ti» (bref) pour les points et «tâ» (long) pour les traits ; ainsi, pour une série de points, on chantera : ti ti ti ti... pour accompagner le poignet. Pour une série de traits, ce sera : tâ tâ tâ tâ tâ... Quand le poignet sera souple, et à ce moment-là seulement, on commencera à former les lettres de l'alphabet qui, entre-temps, a dû être appris. Toujours lentement et en chantant, on doit entendre : ti ti en manipulant les deux points de «i», ti tâ ti en manipulant «r», ti tâ en manipulant «a», etc. Encore une fois, attention à l'amplitude du poignet qui doit être égale pour les points et pour les traits pour avoir des signaux bien formés. Exercices de manipulation en cadence ti tâ ti ti ti tâ ti ti ti tâ tâ tâ ti ti ti tâ ti tâ tâ ti tâ ti tâ tâ ti ti tâ tâ ti tâ ti ti ti tâ tâ ti tâ ti tâ tâ ti ti ti tâ ti tâ ti ti tâ ti ti ti tâ ti tâ ti ti tâ ti ti ti ti tâ ti ti ti ti ti ti tâ tâ tâ tâ ti tâ ti ti tâ ti ti tâ tâ ti ti ti tâ ti tâ tâ 10

11 ti tâ tâ tâ tâ tâ ti ti ti ti ti ti tâ tâ tâ tâ tâ ti ti ti tâ tâ ti ti tâ tâ tâ ti ti ti ti ti tâ ti ti ti ti tâ tâ tâ ti ti tâ tâ tâ tâ tâ tâ ti ti ti tâ ti tâ ti tâ ti ti ti ti tâ ti tâ ti ti tâ tâ ti ti Important : restez longtemps à une vitesse lente. Si vous essayez d'aller vite trop tôt, vous risquez de contracter ce qu'on appelle la crampe du manipulant : on se crispe, on fait malgré soi quatre points pour trois, trois pour deux, etc. Il est très difficile de se débarrasser de ce défaut. Ne laissez donc venir la vitesse que très graduellement. Passez ensuite à la manipulation de mots et de phrases. Pensez à faire un espace entre chaque lettre d'un mot et un espace plus long entre les mots : l e s p a c e e s t p l u s l o n g e n t r e l e s m o t s Passez à la manipulation des chiffres. Ils sont faciles à retenir, leur composition étant bien symétrique Et les signes de ponctuation :? = / + VA Ce sont les plus utilisés en trafic amateur ; en particulier = (signal de séparation) qui pratiquement remplace dans un texte le point ou la virgule. 11

12 Cependant les autres signes, bien que moins utilisés, doivent être connus surtout des radios de bord : (.) ( (,) ) : (') (-) attente compris signal de début (peu utilisé) 12

13 CHAPITRE IV OSCILLATEUR BASSE FRÉQUENCE Si vous voulez entendre votre manipulation, ou si quelqu'un peut vous manipuler des textes, construisez un oscillateur BF. Différents montages sont possibles. Voyez figure 16 le schéma de celui que nous utilisons. Figure 16 Les valeurs ne sont pas critiques ; le type de transistors non plus. Suivant les transistors et le haut-parleur utilisés, on peut essayer différentes valeurs de résistances et de capacités de façon à obtenir un volume sonore suffisant. La pile de 4,5 volts peut aussi être remplacée par une plus faible, par exemple 3 volts ou 1,5 volt, mais le volume sonore sera moindre. La lecture auditive La connaissance de l'alphabet une fois acquise, il faut reconnaître les signaux à l'écoute. Cette étude sera bien plus longue que pour la manipulation. Ecouter sa propre manipulation n'aide pas du tout pour cela. Il faut entendre un signal non connu à l'avance. A cet effet, on peut utiliser les disques et bandes magnétiques enregistrés qui existent dans le commerce. Cela facilitera les débuts. Si l'on a appris à manipuler correctement, on peut aussi enregistrer soi-même des textes que l'on relira par la suite. Au début, le moyen le moins fastidieux est de décomposer mentalement les signaux en points et en traits ; c'est celui qui permettra de lire plus tard n'importe quelle manipulation, qu'elle soit lente ou rapide. Et puis, on perd cette habitude de décomposer, au fur et à mesure que la vitesse de lecture s'améliore. Il faut bien se persuader que la lecture auditive est à la portée de tous à condition d'en faire beaucoup. Ainsi, s'il est possible d'en faire un peu tous les jours, on peut compter quatre mois pour lire à la vitesse imposée ; et comme à l'examen on perd un peu de ses moyens, il est préférable d'en faire un peu plus longtemps. Penser aussi que, si l'on s'arrête assez longtemps avant d'avoir dépassé largement la vitesse prévue de cinquante mots en cinq minutes, on oublie très vite ce que l'on a appris et tout est à recommencer. Les disques ou bandes que l'on peut acquérir présentent des textes composés de mots de cinq lettres mélangées. Lorsqu'on saura les lire, il ne faudra pas en rester là, car inconsciemment on finit par les savoir 13

14 par cœur et on s'habitue à une cadence de cinq caractères alors qu'à l'examen de radioamateurs l'épreuve consiste à prendre un texte normal en langage clair. N.B. Aux examens de radios de bord, il y a une épreuve en code (cinq caractères : lettres, chiffres ou signes de ponctuation mélangés) et une épreuve en langage clair. Recommandation importante commune à tous les candidats au sujet de cette dernière épreuve : s'exercer à ne pas lire les mots que l'on écrit : on croit bien faire pour s'aider sur une fin de mot, l'esprit se concentre ailleurs que sur les lettres qui suivent et des fautes plus nombreuses se produisent finalement. Ainsi, il arrive que des candidats admissibles pour le code échouent en clair! Autre conseil : à l'examen, il ne faut pas réfléchir : si au cours de l'épreuve on manque une lettre, prendre la suivante sans attendre ; ne pas essayer de rattraper une lettre manquante ou une faute, sinon on courrait le risque d'en faire plusieurs au lieu d'une seule. Pour ceux qui veulent enregistrer eux-mêmes, il y a une solution commode. Il est préférable de ne pas utiliser des groupes de cinq signes mélangés (mots de code) pour les raisons suivantes : composer de tels textes pour l'enregistrement représente un travail long et fastidieux. on s'habituerait à une cadence régulière de cinq signes, ce qui en pratique ne se produira pas pour le radioamateur, ni en trafic, ni à l'examen. (Il n'en est pas de même pour les radios de bord.) pour la relecture des exercices, il faudrait vérifier signe par signe pour relever les fautes. Il faut donc utiliser des mots composés d'un nombre quelconque de lettres par mot. C'est le cas des textes en clair. Seulement, si l'on enregistre soi-même, on aura lu ce que l'on va entendre ; ce sera moins efficace pour l'assimilation. Il y a une solution qui convient parfaitement : c'est d'enregistrer un texte en clair, mais en commençant par la dernière lettre du dernier mot et en remontant jusqu'au début. Ainsi, la phrase «transmettez message sur une autre fréquence» devient à l'audition «ecneuqerf ertua enu rus egassem zettemsnart». Vous ne pourrez vous rappeler ce que vous avez enregistré et vous pourrez relire, à l'envers, plus rapidement que de vérifier lettre par lettre, comme dans le cas de mots en code. Exemple d'un texte à enregistrer : «les transistors a jonction sont également utilisables dans de tels convertisseurs mais ils y presentent à l etat conducteur une tension residuelle de collecteur qui varie avec la temperature = voir la figure 184 et le schema qui s'y rapporte». Le texte entendu sera : etroppar y s iuq amehcs el te 481 erugif al riov = erutarepmet al ceva eirav iuq ruetcelloc ed elleudiser noisnet enu ruetcudnoc tate l a tnetneserp y sli siam sruessitrevnoc slet ed snad selbasilitu tnemelage tnos noitcnoj a srotsisnart sel. En relisant ce texte en commençant par la dernière lettre du dernier mot, on retrouve le texte en clair. Lettres accentuées : Certains correspondants les utilisent si la transmission se fait dans leur langue. Voici celles à connaître : ä à é ö ü ň ch 14

15 CHAPITRE V Deux exemples d'épreuves de lecture auditive à l'examen de radioamateur (texte de 50 mots ; durée 5 minutes ; maximum 10 fautes) L ' E F F E T D E G A I N E S T P R E S Q U E C O M P L E T E M E N T U N I L A T E R A L E N R A I S O N D E L ' I S O L E M E N T P R E S Q U E P A R F A I T E N T R E E N T R E E E T S O R T I E E T L ' E L E M E N T P E U T E T R E U T I L I S E C O M M E U N E R E S I S T A N C E O U A T T E N U A T E U R V A R I A B L E C O N T R O L E P A R L A T E N S I O N L O R S Q U I L F O N C T I O N N E A V E C D E S T E N S I O N S D A L I M E N T A T I O N A S S E Z B A S S E S = L E C I R C U I T D E C O M P E N S A T I O N D E D E C A L A G E A P O U R B U T D E R A T T R A P E R L A D I F F E R E N C E D E F R E Q U E N C E D E S Q U A R T Z M I S E N S E R V I C E S E L O N L E M O D E C H O I S I = C E S D I F F E R E N C E S D E F R E Q U E N C E D E S Q U A R T Z P O R T E U R S S E T R A D U I S E N T P A R U N E D I F F E R E N C E E G A L E D E L A F R E Q U E N C E D E C O U T E O U D E T R A N S M I S S I O N = L'épreuve de manipulation à cet examen ne présente pas de difficulté si l'on a appris à bien tenir le manipulateur et fait les exercices d'assouplissement du poignet pour que ce soit bien celui-ci qui forme les signaux. Ne pas s'emballer pour transmettre rapidement. On pourrait se crisper, s'énerver et perdre ses moyens. La vitesse exigée n'excède pas celle de l'épreuve de lecture auditive. Donc, manipuler posément, sans hâte fébrile. Plus tard, lorsque les performances se seront améliorées, on trouvera ci-après des exemples d'épreuves aux examens de radios de bord, avec l'indication des vitesses. Ces épreuves permettront aux radioamateurs de se rendre compte s'ils ont atteint ou même dépassé la vitesse minimale des professionnels. CODE Maximum de fautes : 8 Vitesse : 20wpm. EXEMPLES D'EPREUVES A L'EXAMEN DE RADIOS DE BORD l re Classe B A L A R L U X O R S U X E D T E Z I B ( T O P ) S Y Q O K B L H E M P H O N G G O M E R C O P R A 15

16 F U M A X D E J H I P O C E K J C / Q Y W E Q H A J A S N O T Y Q E D Y T H A K C / M Q E L I F R U / 9 3 P Y C O R N F 5 9 J E S O S F E W I N C I S O R D A R E X T U R C A B E L I X S C O P I T H U B E F I G U S 7 5 / L I F A R S I W E B T E J U F X R : Y Z E R E K A P O P O V R E S C O 5 1 6, 8 ( 4. 2 ) P Y T I E D I R E C Z A Z I H K I K O Z N A M U R Y S E S U C O C I F N A N E T Z I B U S «S D N» L I V Y D G E B O L M A N N I P L A I D M / K E M A L I J H O S S I C C O H O T I Q L Y P H E 4 3 : 9 6 B O L I D C U V E T P Y 2 C K W D U V A L T I S H U + CLAIR Maximum de fautes : 12. Vitesse : 25wpm. 1 re Classe B I E N Q U ' E L L E S O I T U N B A S S I N F E R M E, L A M E D I T E R R A N E E A T T E I N T D E S P R O F O N D E U R S R E S P E C T A B L E S : m D A N S L A F O S S E D E M A T A P A N, A U S U D D E L A G R E C E, E T D E S F O N D S D E P A S S A N T S O U V E N T m. S A S E U L E P O R T E D ' E N T R E E N A T U R E L L E, L E D E T R O I T D E G I B R A L T A R, N ' A Q U E 1 5 k m D E L A R G E U R E T U N E P R O F O N D E U R Q U I V A R I E D E m V E R S L ' A T L A N T I Q U E A m V E R S L A M E D I T E R R A N E E. C E L A E X P L I Q U E P O U R Q U O I L E S E A U X P R O F O N D E S D E C E T T E M E R E T D E L ' O C E A N N E S E M E L E N T P A S. L A M E D I T E R R A N E E E S T, A P R O P R E M E N T P A R L E R, U N E E N O R M E C U V E T T E Q U I N E C O M M U N I Q U E A V E C L ' A T L A N T I Q U E Q U E T R E S S U P E R F I C I E L L E M E N T. M E R A S S E Z C H A U D E ( S E S E A U X D E S U R F A C E P E U V E N T A T T E I N D R E U N E T E M P E R A T U R E D E 2 5 D E G R E S ), E L L E E S T S U J E T T E A U N E F O R T E E V A P O R A T I O N. + 16

17 2 e Classe CODE Maximum de fautes 7. Vitesse : 16wpm. L I M U R F R I G O B E L U S B L Y T Z P I V E R T I X I T S O S Y F ( 5 / 7 ) S E S U H P I C A R Z U L E X , 5 / 6 K L A N S C Y C L E Z E Q H Y I P E C A J E R O M K A M E L H U M I D F E B U M N I R E S N Y Q I F Z E N O H A L T E R B I S A B Z E D A X «P R O» Y Z , 7 H Y G E X Q E S U J V I W A P L U T H O Y X E T A E X O H A S O C A B N A B O S W Y Z K G / S Y L F E J E T E B / 3 1 C U S E H P U S S Y E T A M P M O N I Q E A 4 B J D X : V W Y A L T A I S H O L ( S V P ) P U F I W N E S A Q B A. B I F A C E L + Maximum de fautes : 10. Vitesse : 20 wpm. 2 e Classe C ' E S T E N Q U E F U T L A N C E L E P A Q U E B O T N O R M A N D I E. C E M A G N I F I Q U E B A T I M E N T D E t x M E S U R A I T m. P R O P U L S E P A R 4 G R O U P E S T U R B O - E L E C T R I Q U E S D ' U N E P U I S S A N C E T O T A L E D E c h. I L S O U T I N T 3 1 N O E U D S. I L O F F R A I T U N E N S E M B L E D ' I N S T A L L A T I O N S A U S S I S P A C I E U S E S Q U E C O N F O R T A B L E S. R A P P E L O N S S E U L E M E N T S A S A L L E A M A N G E R D E S P R E M I E R E S C L A S S E S, L O N G U E D E 8 6 m, H A U T E D E 9, 5 m, Q U I A T T E I G N A I T L E S D I M E N S I O N S D E L A G A L E R I E D E S G L A C E S D U P A L A I S D E V E R S A I L L E S. C E P A Q U E B O T, L E P L U S R E M A R Q U A B L E D E S O N E P O Q U E F U T D E T R U I T P A R U N I N C E N D I E, P E N D A N T L A G U E R R E. + 17

18 Épreuves de manipulation pour la 1 re classe Manipulation correcte de deux épreuves de 2 minutes chacune : un texte de 40 groupes de code. un texte de 50 mots en langage clair. Épreuves de manipulation pour la 2 e classe Manipulation correcte de deux épreuves de 2 minutes chacune : un texte de 32 groupes de code. un texte de 40 mots en langage clair. 18

19 CHAPITRE VI LE MANIPULATEUR AUTOMATIQUE Vous savez maintenant lire et manipuler correctement. Et vous avez probablement remarqué que certaines transmissions sont rapides tout en conservant des signaux bien réguliers. Ceci est possible grâce à un «manipulateur automatique». On peut l'acquérir ou encore le réaliser soimême. Tout d'abord, quelques précisions sur les manipulateurs du type à contacts latéraux, appelés couramment «double contact» (fig. 17). La figure 18 en donne le schéma de principe. Figure 17 Figure 18 Une lame-ressort peut être déplacée latéralement à droite ou à gauche de sa position de repos pour venir s'appuyer sur un contact à droite ou à gauche. Certains utilisent ce manipulateur en manuel, à la place du manipulateur classique. Les traits et les points des signaux se font alors indifféremment mais alternativement sur un contact ou sur l'autre. Mais; une bonne régularité est moins facilement acquise. N.B. Il existe aussi dans le même genre un manipulateur semi- automatique (vibro-mors, ou vibroplex), qui, grâce au réglage d'une masselotte, donne automatiquement les points, mais les traits doivent être faits manuellement et leur régularité dépend de l'habileté de l'opérateur (fig. 19). 19

20 Figure 19 Le grand intérêt du «double contact» de la photo figure 17 est de pouvoir commander un manipulateur électronique, qui donne automatiquement des points et des traits bien réguliers. On appuie vers la droite pour obtenir des points, vers la gauche pour obtenir des traits ; ces signaux sont émis continuellement tant que le contact subsiste ; tous les traits conservent une longueur égale, même si le contact n'est qu'amorcé. Il existe différents montages satisfaisants, comportant un nombre plus ou moins grand de transistors, avec un réglage de vitesse progressif. Leur fonctionnement est impeccable. Si leur réalisation paraît compliquée, voici le montage simple que nous utilisons (fig. 20). Figure 20 20

21 Le réglage de la vitesse n'est pas progressif ; il se fait par paliers, au moyen d'un commutateur. L'avantage de cet appareil en est la simplicité : il utilise le temps de décharge de fortes capacités dans un relais et toute l'astuce repose sur le sens de branchement d'une simple diode. Fonctionnement Le contact de droite donne des points : la tension positive est appliquée à travers P1 aux condensateurs C1, C2, C3 ou C4 selon la vitesse choisie. Lorsque le condensateur est chargé, le courant arrive au relais en «a», ressort en «b» relié à «c» qui est l'armature et le courant se referme sur le négatif à travers le contact «e». Le passage du courant dans le relais provoque l'attraction de l'armature qui vient au contact de «d», ce qui court-circuite les prises M1 et M2 qui commandent la manipulation comme avec un manipulateur ordinaire. Mais comme, en même temps, la coupure s'est faite entre l'armature et le contact «e», le courant ne passe plus, l'armature n'est plus attirée et revient au contact de «e», ce qui provoque à nouveau la charge du condensateur et le cycle recommence. On obtient donc une série de points qui subsiste tant que le contact du manipulateur est maintenu à droite. Le sens du branchement de la diode empêche la charge des condensateurs C5, C6, C7, C8. Lorsque le contact se fait à gauche, on voit que la tension positive est appliquée à travers P2 et S2 au condensateur correspondant à la même position de S1. Le condensateur côté «traits» se charge, passe à travers D et le condensateur côté «points» se charge aussi. La capacité de cet ensemble branché en parallèle est bien plus grande que pour les points, le temps de décharge à travers le relais est plus long et l'on obtient des traits. La valeur de ces capacités détermine donc la longueur des signaux et la vitesse. Les réglages de P1 et de P2 permettent d'obtenir des espaces convenables et identiques entre les points et entre les traits des signaux d'une même lettre. P3 est quelquefois utile, selon le relais utilisé, pour parfaire les réglages. Une fois réglé sur une position, on n'a pas à y retoucher pour les autres. Il y a des différences assez sensibles d'un condensateur électrochimique à l'autre. C'est pourquoi leurs valeurs ne sont données ici qu'à titre indicatif ; il faut essayer, augmenter ou diminuer ces capacités le cas échéant. Prendre des chimiques d'une tension de service de 50 volts. Pour la mise au point sur une position donnée, commencer toujours par le côté «points». Parfaire le réglage en agissant sur P1 pour un espacement convenable (signaux ni collés, ni trop secs). Pour la même position, passer au réglage des traits et agir sur P2 pour que les espaces entre les traits soient les mêmes que pour les points. Les valeurs indiquées ci-dessous ont permis d'obtenir quatre vitesses : lente, semi-lente, moyenne et rapide. Mais encore une fois, suivant les chimiques utilisés, les différences peuvent être assez importantes. C 1 = 147 µf C2 = 100 µf C3 = 066 µf C4 = 050 µf C5 = 147 µf C6 = 122 µf C7 = 066 µf C8 = 050 µf P 1 = 400 Ω bobiné P 2 = 400 Ω bobiné P 3 = 400 Ω bobiné S 1 /S 2 = commutateur 4 positions 2 circuits D = 40J2R = relais miniature de 600 ohms, un contact de repos, un contact de travail. La manipulation est branchée entre M1 et M2. (Rien ne s'oppose à l'utilisation d'un relais à 2 contacts de travail.) Le relais de 300 ohms (KACO), plus récent, donne également toute satisfaction (fig. 21). 21

22 Figure 21 Alimentation : un transfo donnant 14 volts au secondaire convient. La tension redressée atteindra 19 volts à vide. Les valeurs ne sont pas critiques. Par exemple : C9 = 50 µf, C10 = 500 µf, R1 = 47, R2 = 100 Ω. Si l'on tient à conserver en même temps le manipulateur ordinaire pour parer à toute éventualité, le brancher tout simplement entre M1 et M2 ; il se trouve ainsi toujours prêt à remplacer le manipulateur électronique sans faire aucune manœuvre. Ses connexions figurent en pointillé sur le schéma. Manipulation avec le «double contact» Le côté droit du poignet, ou l'avant-bras, prend appui sur la table. La palette de la lame-ressort se trouve placée entre le pouce et l'index. Ceux-ci, au repos, ne touchent pas la palette. Une distance de 5 à 10 mm convient (fig. 22). Pour faire des points, le poignet pivote pour que le pouce vienne appuyer sur la palette, ce qui provoque le contact du côté droit. Dans ce mouvement l'index suit la même course sans toucher la palette. Figure 22 22

23 Pour faire cesser les points, le poignet pivote, le pouce abandonne la palette et la lame revient à sa position de repos. La manœuvre est identique pour faire des traits, mais c'est l'index qui appuie vers la gauche. Pour faire un ou plusieurs points suivis d'un ou de plusieurs traits, lorsque le pouce abandonne la palette, l'index entre aussitôt en action. Pour faire un ou plusieurs traits suivis d'un ou plusieurs points, dès que le trait (ou le dernier de plusieurs) est amorcé, il n'est pas nécessaire d'attendre la fin de ce trait pour amorcer le contact côté points (d'après le contrôle auditif indispensable ; voir plus loin). Il faut s'exercer à vitesse lente pour bien prendre l'habitude de passer sans tarder du mouvement du pouce à celui de l'index et inversement pour éviter une prolongation de l'espace entre des points et des traits qui provoquerait une coupure du signal. Par exemple, pour le chiffre 3, il ne faut pas entendre mais bien Les amateurs ayant utilisé le double contact comme manipulateur ordinaire seront au début quelque peu décontenancés, car ils faisaient les points et les traits indifféremment à gauche ou à droite. Ils devront persévérer pour perdre cette habitude. Contrôle sur l'air Avec un manipulateur simple, le contrôle auditif de la manipulation n'est pas obligatoire ; le claquement des contacts du manipulateur permet de lire les signaux (comme c'était le cas avec le sounder). Mais si l'on préfère entendre une fréquence audible, il faut un appareil de contrôle qui sera actionné par les signaux transmis réellement sur l'air. Cet appareil (schéma fig. 23) est nécessaire pour l'utilisation d'un manipulateur automatique. L'oscillateur BF décrit précédemment va pouvoir servir. Le manipulateur est supprimé, une connexion est établie vers le positif à travers l'espace collecteur-émetteur d'un transistor. En l'absence de HF, la base n'est pas polarisée, le transistor n'est pas conducteur, la tension positive n'alimente pas l'oscillateur BF. Figure 23 Lorsque la station est manipulée, la HF recueillie par la petite antenne (1 mètre de fil souple isolé, rapproché de l'émetteur, est très commode) est appliquée à la diode qui polarise la base, le transistor est conducteur, la tension est appliquée à l'oscillateur BF qui fonctionne et matérialise ainsi les signaux HF. 23

Radioamateur, c est quoi? Le radioamateur est une personne qui a reçu l autorisation officielle de communiquer, par radio, avec d autres personnes

Radioamateur, c est quoi? Le radioamateur est une personne qui a reçu l autorisation officielle de communiquer, par radio, avec d autres personnes Radioamateur, c est quoi? Le radioamateur est une personne qui a reçu l autorisation officielle de communiquer, par radio, avec d autres personnes dans le monde, elles aussi légalement autorisées. Ce sont

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine Guide d utilisation 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Plus performante qu un répondeur, elle prend vos messages même si vous êtes en ligne. Ce service

Plus en détail

Mode d emploi de la Boîte de Couplage. LDG AT-897Plus

Mode d emploi de la Boîte de Couplage. LDG AT-897Plus Mode d emploi de la Boîte de Couplage LDG AT-897Plus Ce mode d emploi est issu d une traduction partielle du Manuel du fournisseur qui est en anglais. Je n ai traduit que les explications que j ai jugées

Plus en détail

Petit rappel sécurité: le courant et la tension peuvent être très dangereux voire mortels!!! Les différents éléments :

Petit rappel sécurité: le courant et la tension peuvent être très dangereux voire mortels!!! Les différents éléments : Multimetre, mon ami! Eh oui, il existe une autre méthode que la langue sur les fils pour tester si il y a du jus je rappelle que cette méthode peut être appliquée sans retenue, mais dans d autres circonstances

Plus en détail

Le mode digital JT65 A avec le logiciel JT65-HF

Le mode digital JT65 A avec le logiciel JT65-HF Le mode digital JT65 A avec le logiciel JT65-HF Les modes digitaux sont de plus en plus prisés et, parmi ceux-ci, il existe deux modes bien particuliers. Les modes JT65 A et JT65 B créés par K1JT, Jim

Plus en détail

RECEPTEUR METEO HF-3 W. compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX

RECEPTEUR METEO HF-3 W. compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX RECEPTEUR METEO HF-3 W compatible VISTA B.L.U. METEO-FAX RADIO-TELEX NAVTEX 1 On/off et bouton de volume 2 Réglage de la réception 3 Sélecteur du Mode : USB- AM- LSB 4 Fréquences sélectionnée 5 Touches

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

Site internet du collège Comment écrire un article?

Site internet du collège Comment écrire un article? Site internet du collège Comment écrire un article? Préambule : les rôles. L administrateur du site vous a attribué des droits. L utilisateur simple peut, par exemple, simplement commenter un article ou

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Bonjour. Le but de ce document est d'éclaircir certains points de fonctionnement de ces composants très pratiques que sont les LEDS. Il décrit dans les grandes

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Le module Clonage des stations

Le module Clonage des stations Le module Clonage des stations Présentation Le module clonage des stations s'appuie sur l'outil libre udpcast ainsi que sur la possibilité pour les machines modernes de "booter" sur la carte réseau. On

Plus en détail

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Objectif : Comprendre le principe de détection et de correction d erreurs lors de la transmission d une information numérique. Compétences : Utiliser

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4 Crésus-facturation multilingue Dès version 3.4 2 Crésus-facturation multi-lingue 1 Introduction Comment faire des factures multilingues? Qu'est ce qu'une facturation multilingue? Pour le logiciel Crésus-facturation,

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Fonctionnement des électrovannes de suspension

Fonctionnement des électrovannes de suspension Fonctionnement des électrovannes de suspension Le calculateur de suspension décide d agir sur la suspension suite à l analyse des informations fournies par les différents capteurs. Pour ce faire il peut

Plus en détail

Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service

Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service Robot COMPACT MODE D EMPLOI A lire impérativement avant la mise en service Avant la première mise en service Mise en place du robot et du filet de récupération Page 2 Désignation des pièces Page 3 Montage

Plus en détail

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 1. Création d'un état... 2 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 4. Création d'un état avec plusieurs tables... 9 5. Modifier la structure d'un état...11

Plus en détail

L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100. Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec

L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100. Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100 SO f AD Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec Ce guide a été produit par la Société de formation

Plus en détail

Utilisation d un multimètre numérique

Utilisation d un multimètre numérique Fonctions Mesure des Tensions en courant continu Mesure des tensions en courant alternatif (non utilisé actuellement en automobile) Mesure des intensités en courant continu (maxi 10 A, suivant contrôleur)

Plus en détail

Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur!

Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur! Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur! Author : soufiane Bonjour, Êtes-vous victime d une connexion très lente? Pensez-vous que le débit de votre connexion n est plus celui

Plus en détail

A la découverte des capteurs 1/6

A la découverte des capteurs 1/6 But de l'activité Amuse-toi avec les dont tu disposes dans ton atelier. En les connectant à l ordinateur, programme une petite station météo, une station d alarme, une hôtesse d accueil automatique pré-requis

Plus en détail

DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES

DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES Préparé par Eric Bélanger Ateliers de la SQCRA 14 novembre 2005 ATELIER SQCRA, 14 NOVEMBRE 2005 2005 Eric Belanger Page 1 TABLE DES MATIÈRES MÉTHODOLOGIE DE

Plus en détail

Sauvegarde des données du scribe sur disque USB

Sauvegarde des données du scribe sur disque USB Sauvegarde des données du scribe sur disque USB Objectif : Palier aux dysfonctionnements provoqués par une sauvegarde «Bacula» proposée dans l'ead du Scribe. Réaliser une sauvegarde des données du serveur

Plus en détail

BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4

BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4 MIETLICKI Pascal 3 MIC C2 BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4 1. Mode Console... 2 2. Mode Graphique... 2 3. Architecture de notre logiciel... 3 4. Manuel d utilisation... 5 5. Aide au joueur...

Plus en détail

Prénom :. Classe : 4QEM1. Cours : TPEM. EXAMEN DE NOEL PREMIERE PARTIE THEORIE

Prénom :. Classe : 4QEM1. Cours : TPEM. EXAMEN DE NOEL PREMIERE PARTIE THEORIE EX1 ITL ATH Nom :. Date : le / / Prénom :. Classe : 4QEM1. Cours : TPEM. EXAMEN DE NOEL PREMIERE PARTIE THEORIE REPONDEZ AUX QUESTIONS SUR FEUILLES DE L ECOLE. 1. De combien d appareil est constitué le

Plus en détail

Messagerie vocale. Guide d utilisation

Messagerie vocale. Guide d utilisation Messagerie vocale Guide d utilisation Table des matières Messagerie vocale.... Configuration du service de messagerie vocale... 2 Récupération des messages...4 Pendant l écoute des messages...5 Après

Plus en détail

Switcher2 Guide d'assemblage. Guide d'assemblage Circuit imprimé (CI) principal 1. Condensateurs céramique. 2. Résistances. www.soundskulptor.

Switcher2 Guide d'assemblage. Guide d'assemblage Circuit imprimé (CI) principal 1. Condensateurs céramique. 2. Résistances. www.soundskulptor. Guide d'assemblage Avertissement concernant la sécurité Les kits sont alimentés par le secteur et utilisent des tensions potentiellement dangereuses. Aucune personne ne devrait entreprendre la réalisation

Plus en détail

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone (9 août 2013) A écouter sur edencast.fr [Générique musical] Voix féminine : edencast.fr vous présente un nouvel épisode de son podcast.

Plus en détail

Contrôler jeu train avant

Contrôler jeu train avant Contrôler jeu train avant Il est important de comprendre que définir un jeux est assez difficile, le faite qu'une pièce soit légèrement mobile ne veut pas dire que c'est HS. Un silentbloc par exemple a

Plus en détail

Un site web quelques informations

Un site web quelques informations Un site web quelques informations Qu est-ce qu un site Web? Ce sont des pages faites d images et de textes. Tout le monde peut les consulter sur Internet à l aide d un logiciel appelé navigateur. Pour

Plus en détail

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation 102-1406 Esther Blondin, Québec, G1Y 3S5 www.sane-solution.com 418-952-3243 Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation Lorsqu'on parle d'évaluation au rendement, voici

Plus en détail

Commutation automatique sur DOMETIC 7601L

Commutation automatique sur DOMETIC 7601L Commutation automatique sur DOMETIC 7601L Votre camping car est équipé d'un réfrigérateur DOMETIC de type 7601L, tri mixte, à sélection manuelle. Vous voulez lui adjoindre une sélection automatique. DOMETIC

Plus en détail

Centrale d Alarme 32 zones sans fils

Centrale d Alarme 32 zones sans fils Centrale d Alarme 32 zones sans fils Ultra facile à installer et à programmer Sans fil : Aucune connexion nécessaire!!! Nombreux capteurs différents disponibles : permet de détecter une intrusion par infrarouge,

Plus en détail

Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR

Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR Sommaire Se créer un compte... 3 A quoi sert ce compte?... 3 Se connecter... 3 J'ai perdu mon mot de passe, comment je fais?... 4 Tableau de bord Wordpress... 5

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

PAROICIEL V11 - UniformServer INSTALLATION

PAROICIEL V11 - UniformServer INSTALLATION PAROICIEL V11 - UniformServer INSTALLATION Table des matières 1 - Introduction... 1 2 - UniformServer... 3 2.1/ Téléchargement... 3 2.2/ Installation... 3 3 - Mise en service de Paroiciel... 6 4 - Comment

Plus en détail

Débuter avec Easyweb B

Débuter avec Easyweb B Débuter avec Easyweb B Sommaire :. Vous êtes utilisateur.... Connexion à Easyweb B en tant que responsable :... 5. Vous êtes gestionnaire :... 6. Vous êtes formateur :... 7 3. Création de plusieurs bureaux...

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Paramétrage d'un ordinateur pour l'activation des langues orientales et l'utilisation du chinois dans les outils bureautiques

Paramétrage d'un ordinateur pour l'activation des langues orientales et l'utilisation du chinois dans les outils bureautiques Paramétrage d'un ordinateur pour l'activation des langues orientales et l'utilisation du chinois dans les outils bureautiques 1. Activation de la prise en charge des langues orientales par Windows XP Attention

Plus en détail

Création : JJ Pellé le 30 mars 2015 page 0

Création : JJ Pellé le 30 mars 2015 page 0 page 0 Création : JJ Pellé le 30 mars 2015 SOMMAIRE I - Accès aux comptes utilisateurs en passant par la barre de Charme... 2 II- Accès aux comptes utilisateurs en passant par le panneau de configuration...

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Gestion des alertes d activité

Gestion des alertes d activité Gestion des alertes d activité Sommaire 1. Généralités 2. Paramétrage 3. Paramétrage des alertes proprement dites 4. Consultation du tableau récapitulatif des alertes d'activités Gestion des alertes d

Plus en détail

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé.

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. Multisim permet la saisie de schéma et la simulation de ceux-ci Présentation Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. les composants à gauche, ils sont regroupés par catégorie,

Plus en détail

Guide d utilisation 9216

Guide d utilisation 9216 Guide d utilisation 9216 Table des matières Introduction aux touches de fonction 1 Installation du téléphone 2 Raccordement du cordon de combiné 2 Raccordement du cordon téléphonique 2 Raccordement facultatif

Plus en détail

Version pour un ordinateur Macintosh

Version pour un ordinateur Macintosh Procédures à suivre pour accéder au site internet de l UQAM afin de poser votre candidature sur les cours à l affichage Étape n 1 : Version pour un ordinateur Macintosh N. B. : Cette étape s adresse aux

Plus en détail

«Augmentez votre vitesse à la batterie»

«Augmentez votre vitesse à la batterie» Ce guide est sous licence Creative Common 3.0 «Paternité pas de modification», ce qui signifie que vous êtes libre de le distribuer à qui vous voulez, à condition de ne pas le modifier, et de toujours

Plus en détail

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIIAL sans math est presque sans formules Pour partir sur une bonne base Afin que tout soit bien clair et afin de faciliter la compréhension de l exposé qui suit, je me permets de

Plus en détail

Diagnostiquer un problème d'alimentation?

Diagnostiquer un problème d'alimentation? Créé par : Peoplbrain Ce guide est reproductible en : 10 à 20 min et est d'un niveau : Débutant Un guide simple d'auto diagnostique pour solutionner un problème lié au bon démarrage matériel d'un PC. 1

Plus en détail

Utiliser ma messagerie GMAIL

Utiliser ma messagerie GMAIL Utiliser ma messagerie GMAIL Doc réalisé par : Delphine BERTRAND Service AVAMN Décembre 2013 Version SOMMAIRE 1 Comment se connecter à Gmail --------------------------------------------- p.1 2 Comment

Plus en détail

Manuel d utilisation ASTUCES QUESTIONS. Page 10-20

Manuel d utilisation ASTUCES QUESTIONS. Page 10-20 Manuel d utilisation ASTUCES Si vous voulez utiliser un canal précis pour TV2 (par exemple, le canal 60), la télécommande pour TV2 doit être programmée avec un canal pour l entrée TV2 avant que vous puissiez

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA Premiers Pas avec le lecteur NVDA 2 Table des matières Introduction 3 Comment ouvrir NVDA? 4 Sous Windows 8 4 Sous Windows 7 4 Comment et pourquoi épingler NVDA à la barre de tâches? 5 Comment modifier

Plus en détail

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com ATTENTION! L'OBSERVATEUR NE DOIT EN AUCUN CAS REGARDER DIRECTEMENT DANS LE SOLEIL. NI À TRAVERS LA LUNETTE CHERCHEUSE NI À TRAVERS

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite.

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite. Kit solaire 12V 260W Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30 MyShopEnergy.com - Sommaire Principe de fonctionnement... 2 Consignes d utilisation... 2 Mise en service de votre

Plus en détail

ARMOIRE AUTOMATE RÈGLES GÉNÉRALES ET SCHEMAS DE CÂBLAGE LIAISONS AUTOMATE / BORNIER / EQUIPEMENT

ARMOIRE AUTOMATE RÈGLES GÉNÉRALES ET SCHEMAS DE CÂBLAGE LIAISONS AUTOMATE / BORNIER / EQUIPEMENT ARMOIRE AUTOMATE RÈGLES GÉNÉRALES ET SCHEMAS DE CÂBLAGE LIAISONS AUTOMATE / BORNIER / EQUIPEMENT Le texte ci-dessous définit les principes de l'installation d'un automate programmable SAIA PCD3 (modules

Plus en détail

Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2

Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2 Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2 LE COURRIER... 4 CREER UN NOUVEAU MESSAGE... 4 1. Comment envoyer un mail?... 4 2. Envoi avec une pièce jointe?... 7 REPONDRE A

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Pneumatique Schémas de principe

Pneumatique Schémas de principe Pneumatique Schémas de principe 1 Schéma de principe Commande d un vérin à simple effet Problème posé : Le piston d un vérin à simple effet doit amorcer son mouvement de sortie dès qu on actionne un bouton

Plus en détail

Pour rallye de régularité

Pour rallye de régularité CADENCEUR PROGRAMMABLE Pour rallye de régularité MODE D EMPLOI (À lire en entier avant de commencer toute manipulation) 1) INSTALLATION DU BOITIER «CADENCEUR» Selon le véhicule sur lequel vous allez installer

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

CHORUS-DT MODE D EMPLOI. En pied de chaque page vous trouverez un lien. pour revenir à la table des matières

CHORUS-DT MODE D EMPLOI. En pied de chaque page vous trouverez un lien. pour revenir à la table des matières CHORUSDT MODE D EMPLOI En pied de chaque page vous trouverez un lien pour revenir à la table des matières Cliquez sur la rubrique qui vous intéresse Je suis un personnel itinérant (IEN, TZR, SP.). Dans

Plus en détail

Firewall : Pourquoi et comment?

Firewall : Pourquoi et comment? Firewall : Pourquoi et comment? En ai-je besoin? Internet, bien que très utile et pratique, est parsemé d'embuches. Parmi elles : les virus et les troyens. Un virus est un programme créé pour modifier

Plus en détail

L antenne W3HH / T2FD, le retour.

L antenne W3HH / T2FD, le retour. L antenne W3HH / T2FD, le retour. Robert BERRANGER F5NB (Article publié dans Radio-REF de janvier 2003) En janvier 2002, F5HUP décrivait une antenne du type «W3HH» qu il nommait «Folded dipôle». En avril

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON 1. Recommandations Générales...2 1.1. Introduction...2 1.2. Avertissement...2 1.3. Pré-Requis...2 1.4. Conseils pour la saisie des données...2 1.5. Comment soumettre

Plus en détail

PROGRAMMATEUR PIC ICSP

PROGRAMMATEUR PIC ICSP PROGRAMMATEUR PIC ICSP 1 LES NORMES MICROCHIP En ce qui concerne la programmation ICSP, Microchip a établi un connecteur type, ainsi que quelques règles de conception de circuit, permettant à la fois de

Plus en détail

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs :

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs : Logique dépannage La logique de dépannage dépend d une multitude d aspect, et un de ses aspects que j ai pu constater avec le temps en tant que formateur est que les techniciens industriels apprennent

Plus en détail

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE -

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - 62 ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - PREMIÈRE PARTIE (sur 6 points) Le candidat choisira l'un des deux sujets proposés, qu'il traitera en 200 à 300 mots.

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux.

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var Tel : 04.93.07.00.66 bij@agasc.fr www.agasc.fr. Word: Les tableaux. Word: Les tableaux Introduction 6 ième partie Il est préférable par moments de présenter de l'information sous forme de tableau. Les instructions qui suivent démontrent comment créer un tableau et comment

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

Tout savoir sur la clé USB.

Tout savoir sur la clé USB. Espaces multimédia Communauté de Communes Moyenne Vilaine et Semnon : Tout savoir sur la clé USB. Qu est ce qu une clé USB? Comment choisir une clé USB? Comment se servir de la clé USB? Comment renommer

Plus en détail

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13 ACCUEIL...2 LA COMMANDE...3 ONGLET "NATURE DES TRAVAUX"...3 ONGLET INFORMATIONS...8 ONGLET RECAPITULATIF...9 LA COMMANDE SIMPLE A VALIDER PAR LES ACHETEURS...10 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12

Plus en détail

Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi

Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi - le 09/04/2013 Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi Ce tutoriel est la dernière partie sur les formules de calculs basiques d Excel

Plus en détail

Guide d Utilisation :

Guide d Utilisation : Guide d Utilisation : Fauteuil élévateur pour escalier droit E120 / D160 SOMMAIRE Ce monte escalier est conçu pour être utilisé par une personne seulement lors des déplacements. Une mauvaise utilisation

Plus en détail

Audacity 1.2.x : Effectuer et retoucher des enregistrements sonores

Audacity 1.2.x : Effectuer et retoucher des enregistrements sonores Audacity 1.2.x : Effectuer et retoucher des enregistrements sonores Relier la source sonore (magnétophone, ampli de chaîne stéréo..) à la prise line in (prise bleue au format jack 3.5'') de la carte son

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

Systèmes de communications Ascotel IntelliGate A150 A300 2025 2045 2065. Système de messagerie vocale Ascotel IntelliGate de I7.

Systèmes de communications Ascotel IntelliGate A150 A300 2025 2045 2065. Système de messagerie vocale Ascotel IntelliGate de I7. Systèmes de communications Ascotel IntelliGate A150 A300 2025 2045 2065 Système de messagerie vocale Ascotel IntelliGate de I7.8 Mode d emploi Table des matières A propos de ce document................................................3

Plus en détail

SONNETTE SANS FIL PERSONNALISÉE

SONNETTE SANS FIL PERSONNALISÉE SONNETTE SANS FIL PERSONNALISÉE 1 Contenu 1 Contenu... 1 2 Info générale... 2 2.1 L unité extérieur... 2 2.2 L unité intérieur... 3 3 Configuration... 4 3.1 Section intérieure... 4 3.1.1 Placez votre récepteur

Plus en détail

Guide d installation rapide et de dépannage du TVLink S de Phonak

Guide d installation rapide et de dépannage du TVLink S de Phonak Guide d installation rapide et de dépannage du TVLink S de Phonak Installation rapide de Phonak TVLink S Remarque : ComPilot est uniquement compatible avec TVLink S (076-0815-00xx) icom est uniquement

Plus en détail

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL I Exemple d introduction Deux châteaux d'eau alimentent 3 villes à travers un réseau de canalisations au sein duquel se trouvent également des stations de pompage. Les châteaux

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Instructions d installation et d utilisation du Module Comfort CMR171

Instructions d installation et d utilisation du Module Comfort CMR171 Instructions d installation et d utilisation du Module Comfort CMR171 Avant l installation : Veuillez lire ces instructions soigneusement et prendre votre temps pour l installation. Ne pas effectuer une

Plus en détail

Les Baluns. Leurs Fonctionnement. Leurs Fabrication

Les Baluns. Leurs Fonctionnement. Leurs Fabrication Notes de construction d un Balun Baluns à transformateur Utilisez du fil rigide, vernis de préférence, pour les enroulements. Pour la transmission le fil devrait être du #14 ou moins. Un ferrite/poudre

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

Les pages suivantes vous aideront à résoudre les problèmes particuliers liés à votre découverte des compteurs Wintech USB.

Les pages suivantes vous aideront à résoudre les problèmes particuliers liés à votre découverte des compteurs Wintech USB. FAQ WINTECH USB Ce document n a pour objectif de remplacer la notice livrée sur le CD Wintech Manager. La plupart des réponses aux questions usuelles liées à l utilisation du logiciel Wintech Manager se

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP

Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP Manuel d utilisation HEATSTRIP,. HEATSTRIP 1 Table des matières Contenu de la livraison Page 2 Introduction Page 3 Préparation Page 4 Lieu d'installation Page 5 Instructions de montage Page 6 Indications

Plus en détail

DUT Informatique Module Système S4 C Département Informatique 2009 / 2010. Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream

DUT Informatique Module Système S4 C Département Informatique 2009 / 2010. Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2009 / 2010 Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : manipuler les primitives relatives à la communication par sockets

Plus en détail

Examen B-C radioamateur : Session du 10 octobre 2001. Réglementation : Examens B et C

Examen B-C radioamateur : Session du 10 octobre 2001. Réglementation : Examens B et C Examen B-C radioamateur : Session du 10 octobre 2001 Réglementation : Examens B et C 1. Un(e) radioamateur peut-il/elle utiliser une station de relais? A. Pas quand il/elle fait partie de la section "A"

Plus en détail

Comment intégrer des images dans un texte

Comment intégrer des images dans un texte Quoi de plus utile que de pouvoir ajouter une image, un graphique à un commentaire afin d étoffer celui-ci. C est possible de le faire de plusieurs façon dans le forum Météocentre. Cependant il faut limiter

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations»

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Ce logiciel a pour but d aider les élèves à vérifier leurs réponses en ce qui a trait aux circuits RLC, dans le domaine «s», ainsi qu à faire l

Plus en détail

Logiciel de gestion de cours Manuel d'utilisation

Logiciel de gestion de cours Manuel d'utilisation Logiciel de gestion de cours 08.11.2009 bonobo@mvsi.ch Table des matières 1. Préambule 1 2. Fichiers 2.1 Texte par défaut 1 2.2 Langues 1 2.3 Base de données 1 2.4 Quitter 1 3. Participants Page 3.1 Liste

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail