RAPPORT D INCIDENCES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D INCIDENCES"

Transcription

1 Het effectenverslag is een administratief document en wordt dan ook opgesteld in de taal van de ambtenaar belast met het dossier. Met dank voor uw begrip. Le Rapport d incidence est un document administratif, il est donc rédigé dans la langue du fonctionnaire en charge du dossier. Merci de votre compréhension.

2 BOULEVARD DU SOUVERAIN, AVENUE DE TERVUEREN ET BOULEVARD DE LA WOLUWE AMENAGEMENT D UN SITE PROPRE DE TRAMWAYS COMMUNES : AUDERGHEM ET WOLUWE-SAINT-PIERRE Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles AVENUE DE LA TOISON D OR, BRUXELLES DEMANDE DE PERMIS D URBANISME AVRIL 2007 RAPPORT D INCIDENCES CET / DPU 1374/02 DOSSIER ÉTABLI AVEC LA COLLABORATION DE : GROUPEMENT CONJOINT STUDIO D URBANISME JP MAJOT FONDU LANDSCAPE ARCHITECTS

3 NOTE LIMINAIRE Vu la longueur du tracé, la présentation du projet se réfère fréquemment aux séquences paysagères qui sont repérées sur les plans d ensembles I et II, et dénommées dans le texte en abrégé, du sud au nord : Carrefour Souverain Herrmann-Debroux Section 1 - Shopping Carrefour Wavre - Souverain Section 2 - Marché Rond-point du Souverain Section 3 - Val Duchesse Section 4 - Mellaerts Section 5 - Tervueren - Woluwé. TABLE DES PLANCHES Le présent rapport d incidences comporte les planches au format A3 suivantes: I. Plan d ensemble, sud II. Plan d ensemble, nord III. Etat des arbres selon AED IV. Préservation des arbres recommandations V. Le tilleul VI. Port comparé du tilleul et du platane VII. Section 1 profil à construire VIII. Section 2 profil à construire IX. Section 2 état des arbres X. Section 3 - profil à construire XI. Carrefour Wavre - Souverain schéma 1 (éch : 1/250eme ) XII. Carrefour Wavre-Souverain schéma 2 (éch : 1/250eme) XIII. Carrefour Wavre-Souverain - profil des plantations (éch : 1/250eme) XIV. Section 5 - schéma 1 (éch 1/3.000eme) XV. Section 5 - schéma 2 (éch 1/3.000eme) XVI. Section 5 - Square av. des Prisonniers Politiques - 2 -

4 1 PRÉSENTATION DU PROJET 1.1 COMPOSITION DU DOSSIER La présente demande de permis d urbanisme se compose des documents cités ci-dessous : Référence Titre Remarque CET-DPU 1374/01 Formulaire de demande de permis d urbanisme relative à des actes ou travaux d infrastructure La demande concerne les deux communes visées. CET-DPU 1374/02 Rapport d incidences Le présent document (qui inclut la présentation du projet) est commun pour les deux territoires communaux concernés. CET-DPU 1374/031 Document de synthèse tronçon 1 : Herrmann-Debroux ch de Wavre CET-DPU 1374/032 Document de synthèse tonçon 2 : Ch de Wavre av. des Nénuphars CET-DPU 1374/033 Document de synthèse tronçon 3 : av. des Nénuphars av de Tervueren CET-DPU 1374/034 Document de synthèse tronçon 4 : av. de Tervueren entre bd. du Souverain et bd. de la Woluwe CET-DPU 1374/035 Document de synthèse tonçon 5 : bd. de la Woluwe entre av. de Tervueren et rue de la Station de Woluwé CET-DPU 1374/04 Reportage photographique CET-DPU 1374/05 Situation existante CET-DPU 1374/061 Vue en plan et coupes tronçon 1 : Herrmann-Debroux ch de Wavre CET-DPU 1374/062 Vue en plan et coupes tronçon 2 : Ch de Wavre av. des Nénuphars CET-DPU 1374/063 Vue en plan et coupes tronçon 3 : av. des Nénuphars av de Tervueren CET-DPU 1374/064 Vue en plan et coupes tronçon 4 : av. de Tervueren entre bd. du Souverain et bd. de la Woluwe CET-DPU 1374/065 Vue en plan et coupes tronçon 5 : bd. de la Woluwe entre av. de Tervueren et rue de la Station de Woluwé CT/BET/7/0704 Coupe voie type «poutre rail» CT/PAV/6/0704 Coupe voie type «poutre rail» revêtement pavés béton + égout CT/GAZ/4/0701 Coupe voie type «poutre rail» gazon en plaques avec drain et égout CT/ASP/2/0701 Coupe voie type «poutre rail» revêtement asphalte + égout A1-202/07 Embarcadère tram-bus en site propre Plan de norme A1-202/08 Embarcadère tram-bus en trottoir - 3 -

5 1.2 PÉRIMÈTRE D INTERVENTION ET SECTIONS DU PROJET Limite des travaux : voir plans CET/DPU 1358/051 et CET/DPU 1358/052 Le projet présenté concerne du sud au nord : - l av. Herrmann-Debroux entre le bld du Souverain et l av. J. Chaudron (territoire d Auderghem) - le boulevard du Souverain entre le carrefour de l av. Herrmann-Debroux et l av. de Tervueren (territoires d Auderghem et Woluwé-St-Pierre) - l av. de Tervueren depuis le boulevard du Souverain jusqu au carrefour du boulevard de la Woluwé (territoire de Woluwé-St-Pierre), y compris la rue de Leybeek - et le boulevard de la Woluwé, depuis l av de Tervueren, jusqu à la rue de la Station, qui marque la limite communale de Woluwé-St-Lambert (territoire de Woluwé-St-Pierre). Vu la longueur du tracé, la présentation du projet se réfère fréquemment aux séquences paysagères qui sont repérées sur les plans d ensembles I et II, et dénommées dans le texte en abrégé, du sud au nord : Carrefour Souverain Herrmann-Debroux Section 1-Shopping Carrefour Wavre-Souverain Section 2-Marché Rond-point du Souverain Section 3-Val Duchesse Section 4-Mellaerts Section 5-Tervueren-Woluwé - 4 -

6 Le bld. du Souverain à Boitsfort, après réaménagement 1.3 SITUATION EXISTANTE L ENVIRONNEMENT ET LE BATI Contexte général Toutes les séquences citées ci-dessus, sauf la dernière, appartiennent à l ensemble urbanistique et paysager du boulevard du Souverain : la ligne 94 depuis Boitsfort jusqu à Herrmann-Debroux a déjà été intégrée avec succès à la moitié sud de cette grande voirie de troisième couronne, dans un environnement qui présente de grandes similitudes. La dernière séquence comporte deux courtes sections d ensembles urbanistiques beaucoup plus vastes, l av. de Tervueren et le boulevard de la Woluwé. A lui seul, le statut de voiries métropolitaines au PRD justifie pleinement l équipement d un axe tramway en site propre (voir 1.4) de ces trois avenues. Ce projet s inscrit dans le cadre du prolongement de l axe tramway prévu au Plan Régional de Développement jusqu au métro Roodebeek, voire au-delà Contexte historique L'idée de la création du boulevard du Souverain est liée à celle de l'avenue de Tervueren. Celle-ci, projetée pour l'exposition Internationale du Cinquantenaire de 1897, allait donner aux communes de la périphérie jusque-là isolées de la capitale, le désir d'y raccorder une grande voirie à établir dans la vallée de la Woluwé. Le principe de la nouvelle voirie, nommée provisoirement avenue de Boitsfort, est admis par le Ministre des Travaux Publics dès La commune d'auderghem, en accord avec la Commune de Boitsfort, entame alors l'achat des terrains nécessaires à l'assiette de l'avenue et les travaux de détournement de la Woluwé. Le service des Ponts et Chaussées dresse de son côté le premier avant-projet de l'avenue, d'une largeur de 15 mètres, après consultation auprès de l'inspecteurvoyer Victor Besme

7 En 1896, cependant, le projet est loin d'être finalisé et la réalisation de l'avenue pour l'exposition de 1897 semble compromise. Il faudra attendre mai 1899 pour qu'une nouvelle solution soit proposée, à l'instar de l'avenue de Tervueren et des autres boulevards de ceinture : l'entrepreneur Edmont Parmentier, encouragé par Léopold II, se voit désigné concessionnaire de l'avenue vers Boitsfort et délégué les droits et charges d'expropriation. Dans ce nouveau projet, la largeur de la voirie serait portée à 41m, avec de part et d'autres des zones de recul de 9,50m. Aucun plan détaillé reprenant ces données n'a cependant été retrouvé. Pour financer cette nouvelle avenue, le gouvernement amende en 1899 son projet de budget en augmentant exceptionnellement le crédit pour les routes de 1,5 millions de francs, soit 50% du crédit initial! En avril 1900, une convention est signée entre l'etat belge et Parmentier : ce dernier fera l'acquisition des terrains expropriés et aura la charge du tracé et des terrassements de l'avenue, à réaliser dans un délai de cinq ans et demi après la date de l'arrêté royal autorisant les expropriations. L'Etat réalisera "dans l'année qui suit l'achèvement des terrassements, tous les travaux de pavage, d'empierrement et de plantations, ainsi que ( ) la pose des bancs et la construction de voies cyclables" (Léopold II, Urbaniste Liane Ranieri Hayez, Bruxelles, 1973, p.105) Les travaux commencèrent en 1901, puis s'interrompirent brusquement en 1902, laissant la commune d'auderghem dans un vaste chantier de démolition. Après diverses menaces d'actions judiciaires et compromis, ce n'est qu'en 1910 que fut officiellement inaugurée l'avenue, alors baptisée boulevard du Souverain, en mémoire de Léopold II récemment décédé. En résumé, on peut situer ce nouveau tracé comme un élément de troisième ceinture permettant au début du XXeme siècle de relier Uccle, Boitsfort et La Hulpe à Auderghem. Dans les années 60, le boulevard de la Woluwé la prolongera vers Zaventem, sous la forme d une autoroute urbaine Contexte urbanistique et paysager Le boulevard du Souverain Si la typologie du boulevard du Souverain est classique (une avenue de 41m avec allée cavalière centrale et longée par un tramway), sa conception est fortement dépendante du site de vallée humide qu elle occupe (jusque place Wiener): ce facteur en limite fortement l urbanisation, engendre un assainissement caractéristique (remblais, tracés des étangs, maîtrise de la rivière, ) et va progressivement déterminer l évolution des zones latérales en vastes domaines paysagers, privés ou publics. On est à l opposé d avenues paysagères comme celles du Bois de la Cambre, établies sur remblais pour dominer le relief et dégager de vastes vues plongeantes: ici, les sinuosités du boulevard, pour élégantes qu elles soient, sont avant tout liées à celles du fond de la vallée, et déterminent un paysage en couloir où étangs et rivières bordent les coudes de l avenue, tandis que les flancs, en pente, sont fortement boisés (effet que renforce à l ouest le talus du chemin de fer de Tervueren) et peu ou non lotis. Les différents domaines, zones humides, étangs et boisements qui la longent font de l avenue un lien entre différentes promenades et ont acquis une grande valeur paysagère et/ou écologique, qui a déterminé le classement de plusieurs sites (voir ). L itinéraire du boulevard correspond d ailleurs (en partie) à la «Promenade Verte», c est-à-dire au maillage vert de grande ceinture qu entend favoriser le PRD. Le caractère très simple et continu de l aménagement de l avenue, la continuité des plantations, l absence d aménagements routiers déstructurants, font de l avenue elle-même un site remarquable, malgré la charge de circulation qu elle connaît. Seules les zones proches d urbanisations plus anciennes comme la place Wiener ou le croisement de la chée de Wavre donneront au boulevard de courtes sections plus urbanisées, Auderghem et la chée de Wavre dans le cas présent. Au niveau des sections 1-Shopping et 2-Marché, l avenue a permis le développement d un quartier dense et mixte, anciennement autour de la chée de Wavre et plus tardivement sur le boulevard où se sont étendus les fronts commerciaux (maisons des années 30 proches du carrefour), les zones commerciales (shopping), les équipements publics (écoles, centre culturel d Auderghem) et tertiaires. Les constructions forment un ensemble dense, en recul sur le boulevard, très animé en journée comme en soirée (Horeca abondant), le dernier lieu urbain avant les limites régionales et la forêt de Soignes. La section 1 vers l autoroute est moins structurée, accumulant un paysage de périphérie, avec vastes parkings, constructions légères, publicités et stations-service. Le carrefour Wavre-Souverain en lui-même est assez déstructuré au niveau des plantations (voir ). Résumé du 2.2 Incidences sur l esthétique: - 6 -

8 L insertion du site tram dans ce boulevard n introduit pas d altération paysagère pour autant que la préservation des arbres d alignement soit garantie par toutes mesures utiles contre les blessures pendant le chantier, l effet des fondations et revêtements de sol sur le régime des eaux ou l effet de la taille des arbres nécessaire au passage de caténaires L avenue de Tervueren La typologie de l avenue est très large, comprenant deux voies latérales, deux allées cavalières plantées et une chaussée centrale. Il y avait donc à l origine 4 alignements de marronniers. La conception de l av. de Tervueren change de nature à l approche du site visé par la demande de permis : urbaine et rectiligne sur le plateau et dans l axe des Arcades, l avenue entame une sinuosité pour descendre vers la Woluwé, forme une magnifique corniche sur le parc Parmentier (analogie avec le Bois de la Cambre) et passe la rivière dans l étranglement artificiel des talus du chemin de fer. Celui-ci, sortant des flancs de vallée, croise la rivière au même endroit que l avenue, tout en changeant de flanc. Cela canalise par exemple les vues qui s organisent des étangs Mellaerts vers le haut de l av. de Tervueren et dans lesquelles s est très bien insérée la nouvelle passerelle de la promenade verte, dessinée par l architecte Blondel. L ensemble de ce paysage est fortement déstructuré par les altérations routières de l avenue: la pauvreté des plantations subsistant en voirie, l équipement des deux carrefours a affaibli le caractère paysager, dégagé une grande largeur d asphalte et mis à mal la symétrie, les proportions, la rectitude et les continuités visuelles de l avenue proprement dite entre les carrefours. Résumé du 2.2 Incidences sur l esthétique : Le renforcement du tram (pas plus que la réalisation de la passerelle voici quelques années) dans cette courte section de l avenue de Tervueren n a pas permis de faire aboutir une requalification de l avenue, opération qui nécessite une vue d ensemble

9 Le boulevard de la Woluwé et le carrefour avec l avenue de Tervueren Ce boulevard se présente comme une autoroute urbaine quasi rectiligne, longée de voies de desserte, sans plantations d alignement ni aménagement paysager ou urbain. Le caractère aéré et boisé des perspectives est exclusivement lié à la vallée de la Woluwé qui le longe à l est et aux zones de recul ou non loties du côté ouest. Par contre, le croisement avec l avenue de Tervuren a déterminé la formation de deux squares et d îlots directionnels de grande surface. Le premier square (photo ci-dessus et planche XVI) occupe une position dominante dans l angle nord-ouest : centré sur une statue (J. Lebeau ; R. Cliquet sculpteur), il est très ouvert sur les circulations. Ses plantations dont de nombreux jeunes sujets - sont assez hétéroclites, résultant de plusieurs campagnes dont on ne distingue pas la coordination. On retient surtout les haies encadrant la statue, quelques hêtres de belle taille, et la plantation en haie libre qui protège un îlot de logements (immeubles à appartements de l av. des Prisonniers politiques)

10 Le second square (photo ci-dessus) est situé en contrebas des voiries, dans l angle nord-est, formant un îlot de verdure jusqu au Bovenberg, à la rue de Leybeek et au dépôt de tramways. Un réaménagement par la Commune de Woluwé-St-Pierre l a restructuré de manière à centrer les vues sur la statue monumentale (José de San Martin), ce qui rend importante la préservation du bosquet d arbres situé dans l angle Woluwé-Bovenberg et du damier de platanes plantés dans l angle Tervueren-Leybeek. Les îlots directionnels au centre du carrefour forment un lieu illisible, découpé en de multiples territoires, et dangereux si l on se réfère aux signalisations exceptionnelles placées pour éviter les contre-sens. Résumé du 2.2 Incidences sur l esthétique : - L insertion du tram dans ce site a permis d initier une réflexion sur l évolution du paysage autoroutier du boulevard de la Woluwé. Celle-ci était obligatoire pour situer la position du site propre et resituer chaussées principales et latérales. Le résultat est cependant limité à ce stade à la prévision d une bande de plantation discontinue au centre et sera mieux abordé dans l étude de la 3ème phase du projet, l extension de la ligne 94 vers Roodebeek. - Le projet permet d améliorer la protection des deux squares par rapport à la circulation et d agrandir légèrement le premier cité (le square est figuré sur la planche XVI) Les sites classés Le périmètre de ces sites longe le boulevard et apparaît sur les plans d ensemble nord et sud annexés au rapport. Seul le site du Val-Duchessse possède en outre un périmètre de protection et celui-ci englobe le boulevard au long du site Le Parc de la Woluwé (Site classé 8/11/1972) L'un des plus beaux parc de style anglais de la Région bruxelloise, ce parc de 63 ha est né de la volonté de Léopold II qui voulait assurer le prestige de la nouvelle avenue de Tervuren en établissant un point fort sur le tracé entre les arcades du Cinquantenaire et le Musée colonial. Le parc sera aménagé de 1899 à 1907 d'après les plans de l'architecte-paysagiste Lainé. Le ruisseau du Bemel alimente les deux étangs longeant l'avenue de Tervueren et séparés de la partie boisée par des rocailles artificielles, très prisées à l'époque. Le dénivelé de plus de 30 m entre les limites Nord et Sud du parc renforce sa valeur paysagère. En 1909, le parc, qui faisait partie de la Donation Royale, fut légué à l'etat. Après 1945, l'ensemble du parc fut rénové. Il est aujourd hui géré par Bruxelles-Environnement (IBGE)

11 Le Bovenberg (site sur la liste de sauvegarde, 11/02/1999) Située le long de l'ancienne voie de chemin de fer Bruxelles- Tervueren, la propriété Blaton possède un vaste parc datant de la fin du XIXème siècle. Traversé par la Woluwé, ce parc comporte deux étangs, de nombreux arbres centenaires et quelques fabriques en ciment, spécialités des Blaton Le parc Parmentier (Site classé 7/12/1981) Ancien domaine de l'entrepreneur Edmond Parmentier, il fut aménagé vers par l'architecte-paysagiste Lainé. On y trouve encore une série de bâtiments datant de Parmentier, notamment une chapelle de style néogothique, et d'anciens logis de domestiques dans le style cottage-anglais. La partie basse du parc, aménagée en parc public comprend un très bel étang Les Etangs Mellaerts (Site classé 18/11/1976) Dans le prolongement du parc de la Woluwe, mais de l'autre côté du boulevard du Souverain, les étangs Mellaerts sont établis sur d'anciens marais de la Woluwe et aménagés par l'architecte Lainé. Ils doivent leur nom au propriétaire du terrain. Depuis le début de leur implantation, ils ont une fonction essentiellement nautique (canotage et pêche) Le Domaine de Val Duchesse et Ancien Prieuré de Val Duchesse (Ensemble + site archéologique classés, 5/12/2002) Ancien morceau de la Forest de Soignes, cette vaste propriété vallonnée de 25 ha se caractérise par l alternance de pelouses, de massifs boisés et de plans d'eau. Suite aux destructions de la Révolution Française, il ne subsiste que la chapelle Sainte-Anne, de l'époque romane, et un ensemble de bâtiments néo-renaissance de 1780 et postérieurs. Il est à préciser que la zone de protection englobe le boulevard du Souverain Chapelle Sainte-Anne et village primitif d'auderghem dans le Domaine de val Duchesse (Monument + site archéologique classés, 22/11/2001) D'un aspect robuste et sobre, la chapelle est un bel exemple d'architecture rurale brabançonne de style roman. Restaurée par le chanoine R. LEMAIRE en 1915, la tour est la partie la plus authentique. Le site du village primitif d'auderghem, remontant au XIème siècle, se situait aux abords immédiats de la chapelle. N'ayant subi aucune autre affectation depuis le déplacement du centre du village vers la chaussée de Wavre au XIIIème siècle, son sous-sol devrait en principe être intact Dépôt de trams et Musée du transport urbain bruxellois (Ensemble classé, 1/10/1998) Une nouvelle ligne de tramways longeant l'avenue de Tervueren pour rejoindre la section coloniale de l'exposition Internationale est inaugurée en mai Le dépôt comprenait alors une remise pour voiture, un atelier, une usine d'électricité, un bâtiment administratif et une maison pour le chef de dépôt. En 1899, la "S.A. Les tramways bruxellois" reprend le réseau et entreprendra entre 1907 et 1909 d'importants travaux qui donneront au dépôt son allure actuelle. Il se compose de trois remises avec charpentes métalliques, d'une lampisterie et d'une maison d'habitation de style éclectique, néo-renaissance flamande

12 Autres éléments patrimoniaux : - Passerelle du chemin de fer de Tervueren sur l av. du même nom, arch. P. Blondel, env. 2000, mise en lumière. - Centre culturel d Auderghem, complexe culturel et administratif représentatif du modernisme des années 70 ; visibilité étouffée par les plantations d accompagnement; devant la façade, une sculpture abstraite en acier Corten (sculpteur : Moeschal, photo ci-dessus) avec éclairage hors d usage. - square Génicot : bel aménagement en Y, incluant un buste de Léopold II (hommage de la Commune d Auderghem, 1950, Vincotte, sculpteur), avec mise en valeur nocturne bien visible du boulevard. - Rond-point du Souverain : monument aux morts de la Commune d Auderghem, sans intérêt sculptural. Résumé du 2.2 Incidences sur l esthétique : L impact du tramway, placé entre les deux voies de circulation automobile et réduisant la largeur de celles-ci, n est pas dommageable aux sites classés qu'il longe. Il contribue au contraire à agrémenter l aspect des lieux par l engazonnement des voies et la réduction des voiries carrossables. Une interférence mineure concerne le trottoir longeant le site des Etangs Mellaerts, à son débouché sur l av. de Tervueren (voir 2.2) LES FONCTIONS La circulation La circulation automobile et le stationnement 1 La circulation automobile L itinéraire longe uniquement des voiries métropolitaines (PRD), qui forment des nœuds d échange majeurs (Herrmann-Debroux/Souverain, Tervueren/Souverain et Woluwé/Tervueren) entre deux flux est-ouest (selon l axe Tervueren et selon l axe Herrmann-Debroux) et les flux nord-sud (Roosevelt-Souverain-Woluwé et au delà). Le boulevard du Souverain se caractérise en général par 2 bandes de circulation par sens complété soit par une bande pour les bus (vers Herrmann-Debroux) ou un site spécial franchissable (vers parc Louxor) entre la chaussée de Wavre et le Parc Louxor. Une troisième bande existe sur des courtes sections, notamment le long des étangs

13 Mellaerts en direction de l avenue de Tervueren et très localement une quatrième bande aux abords de carrefours (avenue de Tervueren et chaussée de Wavre). Des files se forment aux abords des carrefours de la chaussée de Wavre et de l avenue de Tervueren pendant les heures de pointe. Tous les autres croisements desservent le réseau des rues de quartier (rues assez secondaires, ne traversant pas l axe en général), sauf trois exceptions : - Un carrefour avec la chée de Wavre, voirie interquartier (PRD), qui bénéficie de bandes de tourne-à-droite et à-gauche depuis le bld du Souverain. - Un second carrefour avec une voirie interquartier (av. Parmentier) formant la 4eme branche du carrefour métropolitain Souverain/Tervueren - La distribution en anneau de quelques rues autour du rond-point du Souverain. Notons toutefois la construction de nombreux logements en rive nord du boulevard sur Auderghem (Parc Luxor), qui devrait impliquer à l avenir l insertion d un nombre plus élevé de véhicules dans le boulevard. Carrefour Herrmann-Debroux : Cette courte section de l av. Herrmann-Debroux comporte, depuis le bld. du Souverain, 3 bandes jusqu au carrefour de l av J. Chaudron (et 2 au-delà), et dans l autre sens un sas qui s élargit de 2 à 4 bandes entre l av J. Chaudron et les feux avec le boulevard. 2 Le stationnement Le stationnement se répartit comme suit : - sur l av Herrmann-Debroux, sous le viaduc (autorisé à l est de la voirie de rebroussement) - sur les sections 1 et 2 (bld de 41m de large): principalement sur la drève, et le long des trottoirs - rond-point du Souverain : le long des trottoirs, entre oreilles - sur les sections 3 (bld de 41m de large): sur la drève uniquement - sur la section 4-Mellaerts (bld de 34m de large) : le long du trottoir, en face des étangs; côté étangs, la 1ere des trois bandes de circulation est généralement occupée par du stationnement toléré durant le week-end. Celui-ci n est toutefois pas officiellement autorisé. - sur la section 5-Tervueren-Woluwé: pas de stationnement au long des voiries principales sauf exception mineure; parking en épi rue du Leybeek et av. des Prisonniers politiques. Comptage : voir plus loin Les transports en commun L itinéraire des sections 1 à 5 prolonge l extension récente de la ligne 94 (de Boitsfort à Herrmann Debroux), dans le but d y remplacer le bus 42. La vitesse commerciale de ce bus a été améliorée par le tracé de bandes bus latérales (simple marquage), mais uniquement au long de la section 3-Val Duchesse. Les arrêts du bus 42 actuel concernés par le projet sont : «Auderghem-shopping», Rond-point du Souverain, Val- Duchesse, Empain, Musée du Tram, Woluwé, et Parc des Sources. Le carrefour de l av. Herrmann-Debroux comprend les accès du métro Herrmann-Debroux, le terminus du bus 41 et est traversé par deux lignes de bus 41 et 72, qui circulent en chaussée sans priorités. La section 1-Shopping est empruntée par quatre lignes vicinales (TEC, De Lijn), en chicane entre la chée de Wavre et l autoroute de Namur, sans bénéficier de facilités ni bandes réservées. Leurs arrêts sont séparés des arrêts STIB du bus 42 dans le sens vers Ville et situé au milieu de l allée centrale. Le carrefour Wavre-Souverain est traversé par le bus 34. La moitié environ de la fréquence du bus 34 a son terminus au rond-point du Souverain. A proximité du rond-point du Souverain, un arrêt pour bus scolaires est implanté à hauteur des écoles. L avenue de Tervueren est parcourue en site propre par les trams 39 et 44, et les bus 36 et 42 (arrêts Musée du Tram, Woluwé). Deux arrêts ont donc une fonction d échange importante : «Shopping» avec la chée de Wavre et «Woluwé» avec l axe Tervueren. A la limite du périmètre de ce projet, l arrêt Herrmann Debroux assure l échange avec la ligne de métro 1A. A moyen terme, la ligne 94 étendue assurera également la liaison avec la branche 1B (Roodebeek)

14 Les fréquences des lignes citées sont à l horaire «hiver» de 2006 en minutes (heure de pointe heure creuse soirée) : - Tram 39 : Tram 44 : Tram 94 : ( à partir d avril 2007) - Bus 42 : Bus 36 : Les piétons Trottoirs Les trottoirs latéraux sont d une largeur moyenne de 3m (min. 2.50m localement) sur les sections 1 et 2. Le faible nombre ou la faible importance des débouchés donnent à ces itinéraires une bonne continuité. Ces débouchés sont sécurisés par des plateaux (Section 1), des oreilles (rond-point du Souverain, Nénuphars, ) ou non aménagés. Sur la section 3, ils se rétrécissent à env 1.50m à hauteur des sites non bâtis, ainsi que sur toute la section 4 et la section 5. Embarcadères Tous les embarcadères du bus 42 sont en trottoir. Les embarcadères du bus 72 sont établis en encoche dans l alignement des trottoirs de l av. Herrmann-Debroux. Le terminus du bus 41 est établi sur un espace latéral à l av. Herrmann-Debroux, proche d un accès au métro. Un embarcadère TEC/De Lijn est établi sur l allée centrale au carrefour Wavre-Souverain (pour le sens vers ville). Les embarcadères de l arrêt «Musée du Tram» sont établis entre voies de tram et chaussées, et n ont pas la longueur requise (45m) ; largeur 2.10m, réduite par les arbres ou les abris. Les embarcadères de l arrêt «Woluwé» sont établis sur des îlots directionnels du carrefour Tervueren-Woluwé, dans une position assez inconfortable pour les clients mais qui permet l échange entre les différentes lignes. Cheminements Les cheminements en long sont évidement beaucoup plus denses et urbains dans les sections 1 et 2 (ainsi que face à Val-Duchesse, section 3), où ils desservent de multiples fonctions, qu au long des sites et domaines des sections 3, 4 et 5. A cette hauteur, ils assurent surtout une fonction de promenade et de liaison entre les sites verts. Le cheminement central (drève) est quasi impossible dans la première partie (stationnement), alors qu il est possible sur la piste cyclable à hauteur des sections 3 et 4. Les cheminements transversaux sont limités par la densité et la vitesse du trafic et se reportent donc sur les traversées protégées : Carrefour Souverain Herrmann-Debroux - traversées Souverain - Herrmann-Debroux protégées par des feux; - traversées Herrmann-Debroux - Chaudron : idem Section 1-Shopping : 1 - aucune traversée Carrefour Wavre-Souverain : - traversées protégées par les feux; celle au nord-est aboutit sur un îlot directionnel avant de rejoindre le trottoir de Wavre. Section 2-Marché : - aucune traversée Rond-point du Souverain : - traversées protégées par les feux Section 3-Val Duchesse : - traversée protégée par des feux à ht de l av. des Nénuphars ; idem (avec feu) à ht du Parc Luxor Section 4-Mellaerts :

15 - traversée à hauteur de l ancienne laiterie protégée par des feux Section 5-Tervueren-Woluwé (y compris carrefour) - Les deux grands carrefours sont équipés de feux et de traversées piétonnes assez morcelées par les îlots directionnels souvent peu confortables et sécures (nombreuses rupture d alignement, relief compliqué, matériaux déchaussés...). - En outre, le flux piéton provenant principalement des écoles est protégé dans sa traversée du bld. de la Woluwé, à hauteur de l arrêt Parc des Sources (feux et chicane sur berme centrale). PMR L accès aux embarcadères de tram Woluwé et Musée du Tram est facilité par l abaissement des bordures ou des rampes d accès. Notons cependant que le mauvais état des trottoirs rend en de nombreux endroits le passage des PMR difficile Les cyclistes Carrefour Souverain Herrmann-Debroux - Le carrefour est équipé de traversées cyclistes protégées par les feux, qui se raccordent aux pistes existantes dans Souverain et Herrmann Debroux. - L av. Herrmann-Debroux est longée de pistes et de traversées protégées au feu de l av. J. Chaudron ; ces pistes sont assez sinueuses vu les obstacles (métro, terminus bus, viaduc ). Section 1-Shopping : 1 - Ce tronçon ne comprend aucun aménagement en faveur des cyclistes, déviés par les rues adjacentes Section 2-Marché : - Piste longeant la drève, côté est, double sens Rond-point du Souverain, section 3-Val Duchesse, section 4-Mellaerts : - Piste centrale, double sens Section 5-Tervueren-Woluwé - av de Tervueren entre Souverain et Woluwé : piste double sens sur la berme sud ; inconfortable car située entre les flux de circulation principaux - idem, vers ville : piste double sens dans la drève nord - idem, vers Tervueren : piste double sens dans la drève sud - bld. de la Woluwé, piste sens unique côté ouest débouchant sur l av. de Tervueren à travers les îlots directionnels (parcours chaotique) ; une seconde branche traverse le boulevard, jusqu à l angle du Bovenberg

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE

PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA COMMUNE D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE PLAN PLURIANNUEL DES TRAVAUX PUBLICS (RÉGIONAUX) PLAN DIRECTEUR 2005-2009 TRAVAUX PUBLICS PROJETÉS SUR LA D IXELLES NOM RUE DE LA BRASSERIE Cette rue est une voirie inter quartier et un axe de circulation

Plus en détail

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea.

enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 à canteleu www.la-crea. enquête publique ligne TEOR T3 réalisée par la crea, Avec le soutien de Enquête publique DU 12 mars au 12 avril 2012 Relative AUX AMéNAGEMENTs et aux infrastructures DE LA LIGNE TEOR T3 à canteleu www.la-crea.fr

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Dossier de presse - juin 2009 RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Les phases de travaux 2009/2013 Contact : Anthony Abihssira anthony.abihssira@euromediterranee.fr Tél.

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE SYNDICAT DES TRANSPORTS D ÎLE-DE-FRANCE TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE Projet inscrit pour les études au Contrat de Plan 2000-2006 entre l État et la Région Ile de France Schéma de

Plus en détail

CONTEXTE STRATÉGIQUE

CONTEXTE STRATÉGIQUE CONTEXTE STRATÉGIQUE Plan Régional de Développement (PRD) : 14 zones-leviers : zones d intervention prioritaire pour des initiatives coordonnées par la Région de Bruxelles-Capitale Zone-levier 12 = RTBF

Plus en détail

Date : le mercredi 18 mai à 18h. Lieu : Maison des Citoyens Administration communale Rue de Fer 5000 NAMUR

Date : le mercredi 18 mai à 18h. Lieu : Maison des Citoyens Administration communale Rue de Fer 5000 NAMUR Procès-verbal de la réunion d information publique PUCG rue de la Poteresse à Bouge Construction de 68 habitations unifamiliales et 4 immeubles à appartements Date : le mercredi 18 mai à 18h Lieu : Maison

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail

Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1

Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1 COMPOSITIONS DE DOSSIER Demande de permis d urbanisation Article 311 du CWATUPE 1 I. Actes et travaux concernés Procéder à l urbanisation d un bien, en ce compris la promotion ou la publicité y afférente.

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions 6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions Besoins identifiés par la commune : 1. sécuriser le carrefour des Tancs (peu de visibilité) et l accès à l arrêt de bus (le long de la RD942 très circulée)

Plus en détail

AMENAGER DES POLES INTERMODAUX AUX ABORDS DES GARES ET PRINCIPAUX

AMENAGER DES POLES INTERMODAUX AUX ABORDS DES GARES ET PRINCIPAUX PROGRAMME COMMUNAL DE DEVELOPPEMENT RURAL GREZ-DOICEAU - PARTIE IV : FICHES-PROJETS PROJET N MT-11 AMENAGER DES POLES INTERMODAUX AUX ABORDS DES GARES ET PRINCIPAUX ARRETS DE BUS 1. DESCRIPTION ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

6.1 IMAGE DIRECTRICE. 1. Informer la population URBANISATION. 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex

6.1 IMAGE DIRECTRICE. 1. Informer la population URBANISATION. 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex 6. MISE EN OEUVRE 6.1 IMAGE DIRECTRICE 1. Informer la population URBANISATION 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex 3. Dé nir l avenir du site patrimonial

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca

BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca Réaménagement de l autoroute Bonaventure à l entrée du centre-ville Sommaire des études de faisabilité Avril 2007 BANQUE D IMAGES www.havremontreal.qc.ca Autoroute_Bonaventure_vue_aérienne_2004.jpg Vue

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS :

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS : 1 Michel Marec 9 juin 2009 Commission Espaces Publics Conseil de Quartier Bas des Pentes Presqu'île 1 Place d Albon 69001 Lyon T 04 72 00 93 98 michelmarec@numericable.fr Objet : Traversée à vélo de la

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

Le PIIA : Approches et expériences

Le PIIA : Approches et expériences Le PIIA : Approches et expériences JOURNÉE DE FORMATION L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE D URBANISME LE 27 OCTOBRE 2012 L EXPÉRIENCE DE LA VILLE DE SAINTE-JULIE LA VITRINE AUTOROUTIÈRE ORDRE DU JOUR Présentation:

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Alignements et Accès emplacements de stationnement

Alignements et Accès emplacements de stationnement . Aménagement d emplacements de stationnement ou de carports dans l espace du recul antérieur ou dans les espaces du recul latéral, avec accès directs à la voirie de l Etat.1..1.1..1.2..1.2.1..1.2.2..1.3..1.4..1.5..1.6..1.7..2.

Plus en détail

EN ROUTE VERS UN BRUXELLES PLUS MOBILE DÉCOUVREZ ICI LE RÉSEAU DE BUS DE DEMAIN SUD-EST

EN ROUTE VERS UN BRUXELLES PLUS MOBILE DÉCOUVREZ ICI LE RÉSEAU DE BUS DE DEMAIN SUD-EST EN ROUTE VERS UN FR BRUXELLES PLUS MOBILE DÉCOUVREZ ICI LE RÉSEAU DE BUS DE DEMAIN SUD-EST Auderghem, Etterbeek, Ixelles, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre Version 11.2015

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

École Sainte-Jeanne-d Arc

École Sainte-Jeanne-d Arc École Sainte-Jeanne-d Arc Commission Scolaire de Montréal Montréal A. École Sainte-Jeanne-d Arc 2 1. L état de la situation spécifique pour l école Sainte-Jeanne-d Arc 1.1. Caractéristiques de l école

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

Commission de quartier. Côte Pavée Château de l Hers Limayrac. Réunion publique Lundi 27 avril 2015 18h30 Salle Limayrac

Commission de quartier. Côte Pavée Château de l Hers Limayrac. Réunion publique Lundi 27 avril 2015 18h30 Salle Limayrac Commission de quartier Côte Pavée Château de l Hers Limayrac Réunion publique Lundi 27 avril 2015 18h30 Salle Limayrac 1 Ordre du jour État avancement du projet de réaménagement du secteur «La Rotonde»

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements POINT D INFORMATION 29 novembre 2012 1 Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Plus en détail

PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS

PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DÉPLACEMENTS DVD 2009-101 OBJET : Aménagements cyclables éligibles aux subventions de la Région Ile de France : - Autorisation de signer avec la région Ile de France un contrat

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est Dossier d Enquête parcellaire Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION DU PROJET 3 2 INSERTION DE LA LIGNE DE BUS 5 3 COÛT ET PLANNING DE L

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES CITOYENS TROIS EXIGENCES PARTAGEES

DIAGNOSTIC DES CITOYENS TROIS EXIGENCES PARTAGEES DIAGNOSTIC DES CITOYENS TROIS EXIGENCES PARTAGEES EXIGENCES PARTAGEES VISUELLES Traiter le périphérique Diminuer les panneaux publicitaires SONORES Avec un mur anti-bruit Présence de l eau ATTENUER LES

Plus en détail

CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC

CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC Le Conseil administratif de la Ville de Genève met en consultation le projet de concept directeur de l'affichage public en Ville de Genève. Toute personne intéressée

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Une Voirie pour Tous

Une Voirie pour Tous Diapo 1 Une Voirie pour Tous :1 Bandes de guidage à Montpellier 2 Tricycle électrique pour personnes âgées Continuité des cheminements Partie 1 : Les cheminements La notion de "bande passante" Continuité

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Ville de Neuilly-sur-Seine

Ville de Neuilly-sur-Seine DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Ville de Neuilly-sur-Seine P l a n l o c a l d u r b a n i s me Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) PLU approuvé Sommaire de L OAP: LES ORIENTATIONS

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

IX. Les infrastructures routières

IX. Les infrastructures routières IX. Les infrastructures routières A. le réseau autoroutier Le massif de Haye est situé au croisement des deux axes majeurs du réseau autoroutier lorrain : l axe autoroutier Nord-Sud A31 reliant le Benelux

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015 Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Autoriser la requalification des façades du bâtiment, son occupation partielle à des fins

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions A T E L I E R 4 D A D A T R A N S I T E C CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009 Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions Préambule L espace

Plus en détail

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES ARTICLE 1 (10.1.1) : ZONE DE CONSTRUCTIONS RESIDENTIELLES EN HABITAT COLLECTIF Zone réservée à des immeubles à appartements pouvant comprendre le cas échéant, à titre accessoire,

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP)

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3 P LU p r e s c r i t l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 0 P LU a r r ê t é l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 4 PLU P l a n Ville L o c a l d U r b a n i s m e de Rosny-sous-Bois DÉPARTEMENT DE S E I N E - S A

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

3 Orientations d aménagement PLAN LOCAL D URBANISME. Communauté Urbaine de Strasbourg. Dossier approuvé. Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin

3 Orientations d aménagement PLAN LOCAL D URBANISME. Communauté Urbaine de Strasbourg. Dossier approuvé. Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin Communauté Urbaine de Strasbourg Commune de VENDENHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 3 Orientations d aménagement Dossier approuvé Février 2009 Service de la Planification Urbaine de la

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

Aménagement de la dalle de la gare de Rixensart

Aménagement de la dalle de la gare de Rixensart Aménagement de la dalle de la gare de Rixensart Séance d information riverains Marie Molens Cellule Info Riverains 27/02/2014 27.02.2014 Rixensart 2 Rixensart 1 Table des matières 1. Travaux particuliers

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

Contenu. Note de présentation

Contenu. Note de présentation Contenu Note de présentation 1. PRÉLIMINAIRE 2. LE PROJET 3. LA DESCRIPTION DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES 4. REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE 5. DISPOSITIONS ET PRESCRIPTIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES APPLICABLES

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 Cerfa 13409*03 - - Cerfa 13406*03 Septembre 2014 Préalables Pour constituer votre dossier de permis de construire, une notice explicative est disponible auprès de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT. Réf. : CWEDD/05/AV.108. Liège, le 24 janvier 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT. Réf. : CWEDD/05/AV.108. Liège, le 24 janvier 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.108 Liège, le 24 janvier 2005 Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT Avis du CWEDD portant sur la demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de

Plus en détail

Alignements et Accès les trottoirs

Alignements et Accès les trottoirs . Les trottoirs, les usoirs et les chemins pédestres.1. La largeur des trottoirs, usoirs et chemins pédestres.1.1..1.2..1.3..1.4..1.5..1.6..1.7..1.8. La largeur minimale d un nouveau trottoir à créer dans

Plus en détail

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et recommandations Le Pont des Trous constitue un des rares exemples

Plus en détail

Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2)

Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2) Inauguration de la traversée de SANDWEILER (N2) 21 mai 2012 DOSSIER DE PRESSE 1) Historique / Etat des lieux avant les travaux de réaménagement: En date du 8 juin 2004, les habitants de Sandweiler fêtaient

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République -

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0 La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Les atouts des déplacements urbains à bicyclette à l échelle de la CUB Le vélo

Plus en détail

extrait du règlement sur les plans d implantation et d intégration architecturale (2004-22) annexe b fascicule 5

extrait du règlement sur les plans d implantation et d intégration architecturale (2004-22) annexe b fascicule 5 TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REM SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRAN SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS

Plus en détail