Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008"

Transcription

1 Formation infirmière au Luxembourg - Propositions ANIL Réunion MENFP et MISA du 7 février 2008 Remarques et questionnements par rapport à la préformation (avant l entrée au LTPS) Âge de décision pour la profession trop jeune (9 e pour la section PSS, puis 11 e pour la profession infirmière) Motivations douteuses ou mauvaise information par les SPOS? «Réorientation» difficile en cours de route? Formation infirmière conditions requises: rajouter au moins 1200 heures (équivalent à plus ou moins 1 année scolaire «normale») o dont au moins 40% pour le volet théorique heures en vue de mettre à disposition des enseignants le temps nécessaire pour l enseignement prévu actuellement au programme et aux élèves le temps d assimiler mieux les matières en question, donc sans ajouter du contenu supplémentaire o et 60% pour le volet clinique 720 heures en vue d augmenter les compétences de jugement clinique, de communication, de développement personnel et professionnel ainsi que les compétences techniques émanant du rôle propre et du rôle délégué, veiller à ce que les moyens mis à disposition par le MENFP soient utilisés de manière adaptée pour l encadrement des élèves en voie de formation de la 12 e jusqu en fin de formation. Le premier modèle décrit ci-dessous pourrait, si toutes les conditions sont respectées, être une solution pour les prochaines années, tout en restant vigilant au développement de la formation et de la profession infirmière en Europe. Ce modèle garantira la reconnaissance de la profession au niveau européen sans pourtant considérer l académisation de plus en plus importante de cette profession, en vue de valoriser sa responsabilité grandissante du point de vue rôle propre par rapport à la citoyenneté. Modèle diminuant les congés des élèves en rajoutant 6 (six) mois pour garantir 4600 d heures de formation en fin de formation infirmière : une ajoute d au moins 480 heures d enseignement théorique professionnelle, réparties sur les 3,5 années une ajoute d au moins 720 heures d enseignement clinique encadrées, réparties sur les 3,5 années une 12 e et 13 e avec une moyenne de 32 heures / semaine avec 10 (dix) semaines de congé par année scolaire heures sont possibles, sans décompter les heures tombant en souffrance pour jours fériés et jours libres pré-semestriels et pré-examen de langues en 13 e, l examen des langues en fin de 13 e pourrait être maintenu, en vue de garantir un enseignement purement professionnel durant les 1,5 années scolaires suivantes, ANIL- proposition de pistes de solution pour la formation infirmière au Luxembourg-février

2 une 14 e et 14 e bis (6mois) avec une moyenne de 36 heures / semaine, avec également 10 semaines de congé par année scolaire complète heures sont possibles, sans décompter les heures tombant en souffrance pour jours fériés et jours libres pré-semestriels et pré-examen 14 e bis (l examen final aura lieu après la totalité des enseignements théoriques et cliniques o pour que les élèves puissent bénéficier de toutes leurs expériences cliniques, en vue d augmenter leurs compétences cliniques à évaluer pour la branche de l enseignement clinique o pour éviter que les élèves ne soient considérés comme «main d œuvre» bon marchée par les employeurs La directive 2005/36/CE prévoit de toute façon, que tous les enseignements cliniques sont à organiser par l école, il nous semble logique que ces périodes contribuent à une amélioration des capacités et compétences de l élève à évaluer jusqu en fin de son curriculum scolaire les 8 heures de travail personnel hebdomadaires rajoutés depuis cette année scolaire à l Horaire et Programme de la formation infirmière sont à enlever ; elles ne peuvent être considérées, parce qu elles font partie de tout curriculum scolaire. Ce type de prise en compte de travaux personnels ne peut se faire que pour les études de type «bachelor master doctorat» et est donc réservé aux études post-secondaires dans le cadre des ECTS. de garantir à l élève son statut d élève pendant toute sa formation, de mettre la formation infirmière luxembourgeoise en accord avec la directive européenne 2005/36/CE, d augmenter les compétences cognitives et cliniques des futurs professionnels armés à différents niveaux, de pouvoir proposer aux élèves, ne désirant pas continuer leur formation (la formation infirmière), un examen spécial de fin d études secondaires peutêtre en session de septembre, pour finaliser une formation secondaire technique (section à déterminer ou à créer). l âge de décision pour la profession doit être pris en classe de 9 e à 15 ans, ce qui est trop jeune pour s engager dans une voie professionnelle, ce qui est vrai pour l infirmier et pour l éducateur, l âge d admission aux études d infirmière des élèves reste inchangé 17 ans, ce qui est trop jeune professionnelle avec une responsabilité si élevée pour la vie humaine, de sortir les élèves du modèle scolaire «normal», de diminuer les congés dont ils ont besoin pour récupérer (ou pour gagner de l argent), de rendre difficile l accès à des études universitaires dans leur domaine sans perte de temps (1,5 années scolaires), les VAP et VEP seront moins faciles à obtenir, surtout que les élèves ne disposeront «que d un «bac»» en sortant de leurs études, par rapport à actuellement 19 pays européens dans lesquels la formation infirmière requiert un «bac» comme condition d entrée, ANIL- proposition de pistes de solution pour la formation infirmière au Luxembourg-février

3 de devoir organiser des enseignements théoriques et cliniques en dehors des «horaires scolaires normaux», de devoir engager du personnel enseignant qualifié supplémentaire pour assurer un enseignement de qualité tout au long de la formation, se déroulant pendant certaines périodes de «congés scolaires». Une organisation par semestres et simultanément en «blocs théoriques» et «blocs cliniques» permettra des semaines successives à «horaire scolaire normal» des semaines successives au rythme des «postes» du matin et de l après-midi pour la 12 e et la 13 e et éventuellement de nuit au courant des 18 mois suivants (veiller à ce que les postes de nuit ne dépassent pas une dizaine de nuits) En ce qui concerne l attractivité d une formation de tel type, il se pourrait que ceci soit vécu de manière positive par les élèves; la majorité des élèves revendique de manière réitérée des enseignements cliniques moins disparates dans le temps et quantitativement plus élevés, en vue d une meilleure intégration dans le service dans lequel ils sont en enseignement clinique. Pour soutenir cette hypothèse : la grande majorité des élèves apprécie le «stage d intégration à la vie professionnelle OVIP, qui en classe de 14 e consiste en 2 périodes d enseignement clinique de 3 semaines 120 heures successives. Dans ce modèle, nous pourrions nous imaginer une indemnisation - par un Ministère et non pas par les employeurs - des élèves pendant les enseignements cliniques en classe de 14 e et de 14 e bis sous condition que les élèves soient encadrés par des enseignants pendant ces périodes et que ces enseignements cliniques ne soient pas considérés comme «stages» et comme main d œuvre bon marchée par les employeurs. Les spécialisations post-diplôme étant au niveau BTS avec une organisation semestrielle et modulaire, elles pourraient commencer en semestre d été au lieu de commencer tous au semestre d hiver. L ANIL se tient à disposition pour discuter des modalités pratiques d un tel changement Pour être complet, nous rajoutons les 2 modèles favorisés par l ANIL, en ordre de priorité : Le modèle «Bachelor en soins infirmiers» de type bachelor professionnel d augmenter l âge de décision et d entrée en formation infirmière de quatre respectivement de deux ans à 19 ans, de se baser sur une formation initiale se terminant par un diplôme de fin d études secondaires techniques, de faire rentrer à cette formation des personnes motivées pour la profession infirmière, ANIL- proposition de pistes de solution pour la formation infirmière au Luxembourg-février

4 de pouvoir utiliser les trois années de formation de manière spécifiquement professionnelle avec tous les avantages y relatifs, de diminuer les échecs pendant et en fin de formation, les candidats ayant à préparer seulement une discipline de garantir au candidat à la profession infirmière le statut d étudiant, de garantir les requis de la directive européenne 2005/36/CE, armés à tous les niveaux, d offrir aux étudiants des études de niveau équivalent avec les études infirmières en France et en Belgique, de rendre possible à l infirmière diplômée luxembourgeoise de poursuivre des études de spécialisation diversifiées dans tous les pays européens ou de poursuivre un Master en relation avec les soins infirmiers, d autoriser aux adultes un accès plus adapté à la formation infirmière. qu il pourrait y avoir des revendications salariales de la part des syndicats, ce qui pour le moment n est pas la préoccupation principale de l ANIL Nous pensons que le nombre d élèves ne diminuera pas, si cette formation pourrait se faire au Luxembourg et si les élèves nécessiteux pourraient profiter des aides proposées par l Etat. Le projet de l ALEPS appuyé par l ANIL et «l interassociation» en définissant: une année supplémentaire une 12 e et 13 e SI avec un volet surtout théorique comprenant des stages uniquement chez des personnes saines de tout âge en vue d acquérir des compétences o en observation o en description o en analyse de situation o en communication un encadrement des élèves par les professeurs infirmiers, comprenant des enseignements «post-pratiques» pour discuter de tous les problèmes rencontrés lors des enseignements pratiques un examen de fin d études secondaires techniques «section santé /social» pour les élèves ne désirant pas continuer la formation entamée, sans pouvoir avoir une équivalence avec la fin des formations «auxiliaire de vie» ou «aide-soignant», mais rendant possible des passerelles vers ces métiers, si nécessaire un niveau de formation rendant apte les candidats à poursuivre un enseignement postsecondaire de leur choix après l obtention du bac technique en 13 e, une 14 e et 15 e axée uniquement sur les soins infirmiers appliqués théorique et pratique de garantir à l élève son statut d élève pendant toute sa formation, de lui conférer des compétences nécessaires à une formation supérieure après la classe de 13 e, s il ne veut pas continuer la formation entamée, de le mettre en accord avec la directive européenne 2005/36/CE, ANIL- proposition de pistes de solution pour la formation infirmière au Luxembourg-février

5 de permettre aux élèves non-intéressés à la profession infirmière d obtenir un bac technique lui conférant des compétences utiles pour tout autre métier ou profession, de garantir aux élèves s intéressant à la profession infirmière un encadrement professionnel plus soutenu, de garantir aux élèves s intéressant à la profession infirmière des compétences professionnelles bien fondées, d avoir moins d échecs soit dans les branches générales (en 13 e ) soit dans les branches professionnelles (en 15 e ), de pouvoir conférer à l élève un BTS en fin de formation, armés à différents niveaux, de rapprocher le niveau de la formation infirmière par rapport aux formations offertes en France et en Belgique, de rendre possible par une validation des acquis - VAP (formations continues et expérience professionnelle) ou par une validation de l expérience professionnelle VEP, l accès à des formations académiques tels que des spécialisations infirmières dans différents pays européens, ou tels que des formations de Master dans différents domaines, qui ne leurs sont pas accessibles pour le moment, puisqu ils ne terminent «qu avec un bac». l âge de décision pour la profession doit être pris en classe de 9 e donc à l âge de 15 ans, ce qui est trop jeune pour s engager dans une telle voie, l âge d admission aux études d infirmière des élèves reste inchangé à 17 ans, ce qui est très jeune pour la confrontation avec des problèmes existentiels dès le début de la formation pas de possibilité pour un adulte de faire la formation infirmière qu il pourrait y avoir des revendications salariales de la part des syndicats, ce qui pour le moment n est pas la préoccupation principale de l ANIL L ANIL s oppose formellement à l intégration de 1200 heures dans le système de formation infirmière existant actuellement, plusieurs propositions ayant déjà été rejetées par l ANIL et ensuite été laissées tombées par le MENFP. Presque tous les congés seraient abolis, l organisation d heures théoriques se ferait aux dépens d heures d enseignement clinique pour lequel il serait difficile d organiser un encadrement adapté des élèves. ANIL- proposition de pistes de solution pour la formation infirmière au Luxembourg-février

DIPLOME DES ECOLES NATIONALES DE COMMERCE ET DE GESTION DENCG. Cahier des Normes Pédagogiques Nationales adopté par la CNCES

DIPLOME DES ECOLES NATIONALES DE COMMERCE ET DE GESTION DENCG. Cahier des Normes Pédagogiques Nationales adopté par la CNCES DIPLOME DES ECOLES NATIONALES DE COMMERCE ET DE GESTION DENCG Cahier des Normes Pédagogiques Nationales adopté par la CNCES CNPN du DENCG 1/9 Septembre 2013 1. Normes relatives aux filières (FL) Définition

Plus en détail

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014 Foire aux questions Réalisée le 1 er mars 2015 Les études de kinésithérapie sont actuellement en

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 25 avril 2016 Objet: Projet de loi n 6957 portant modification 1. de la loi modifiée du 10 juin 1980 portant planification des besoins en personnel enseignant de l enseignement postprimaire

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 6 Fonds d assurance pour l achèvement de la formation

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle visant un même

Plus en détail

Licence Economie et Société

Licence Economie et Société Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et Société Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

L université chez soi!

L université chez soi! L université chez soi! Droit suisse BACHELOR OF LAW (BLaw) En français ou avec mention bilingue français-allemand Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille, une carrière sportive,

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE Allemagne France Luxembourg LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE DÉFINITION La kinésithérapie est une profession de santé

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Année 2015/2016 REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Application de l'arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de Master et de la décision du conseil d'administration

Plus en détail

COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012

COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012 Règlement des études et des examens du cycle Ingénieur de l Ensimag COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012 Applicable

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Energie et techniques environnementales Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION MENTION DROIT PUBLIC MENTION DROIT PRIVE Spécialité recherche Protection des droits fondamentaux et des libertés M2

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion

Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en Informatique de gestion Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée

Plus en détail

Règlement d'études du Programme Passerelle. Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire. en médecine humaine de la Faculté de médecine

Règlement d'études du Programme Passerelle. Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire. en médecine humaine de la Faculté de médecine Règlement d'études du Programme Passerelle Bio-Ingénierie Médecine et de la Maîtrise universitaire en médecine humaine de la Faculté de médecine de l Université de Genève Règlement d études approuvé par

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

- Version adoptée par la CNaCES -

- Version adoptée par la CNaCES - CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER EN SCIENCES ET TECHNIQUES -MST- - Version adoptée par la CNaCES - 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) Définition de la filière FL 1 Une filière du

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 6 mai 011, vu le règlement d admission

Plus en détail

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées.

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. BTS - DUT Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. Les DUT permettent plus facilement la poursuite en école de commerce.. Travail soutenu avec 35

Plus en détail

EPREUVE DE SELECTION : JEUDI 12 MARS 2015. Clôture des inscriptions : MARDI 10 FEVRIER 2015

EPREUVE DE SELECTION : JEUDI 12 MARS 2015. Clôture des inscriptions : MARDI 10 FEVRIER 2015 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION D'INFIRMIER/IERE DANS LE DEPARTEMENT DU RHÔNE PROCEDURE D ADMISSION DANS LES I.F.S.I. DU RHONE (HORS CROIX-ROUGE FRANCAISE) POUR LES AIDES SOIGNANTS ET AUXILIAIRES

Plus en détail

Contrôle des connaissances. Licence professionnelle Notariat

Contrôle des connaissances. Licence professionnelle Notariat Contrôle des connaissances Licence professionnelle Notariat Approuvé par : - Le Conseil de Gestion de l Ecole de Droit du 9 juin 204 - Le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire de l Université d

Plus en détail

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE 2014 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) FL1 Définition de la filière Une filière du cycle Master est un cursus de formation,

Plus en détail

De l école au métier. Nos exigences pour permettre aux jeunes handicapés d accéder au monde du travail.

De l école au métier. Nos exigences pour permettre aux jeunes handicapés d accéder au monde du travail. De l école au métier Nos exigences pour permettre aux jeunes handicapés d accéder au monde du travail. Prise de position sur l intégration professionnelle d insieme Suisse, de l association Cerebral Suisse

Plus en détail

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La Licence

Plus en détail

Règlement des départs en semestre d études à l étranger. avec validation d expériences

Règlement des départs en semestre d études à l étranger. avec validation d expériences Règlement des départs en semestre d études à l étranger avec validation d expériences Qui peut partir et à quel niveau? En TC4, si l étudiant a validé au minimum 18 UV à l issue du TC03. En GX1, si l étudiant

Plus en détail

Bienvenue. au Collège Montmorency. Présentation destinée aux nouveaux admis

Bienvenue. au Collège Montmorency. Présentation destinée aux nouveaux admis Bienvenue au Collège Montmorency Présentation destinée aux nouveaux admis Document mis à jour le 3 avril 2015 Conditions d admission au collégial Conditions minimales pour être admis au cégep : Diplôme

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL Article 1 : CREATION ET PHILOSOPHIE GENERALE Le Centre d Etudes et de Recherches sur le Droit international général et les Droits

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Niveau : Domaine : Mention : Spécialité : LICENCE PROFESSIONNELLE ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE SYSTEMES D INFORMATION LOGISTIQUE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LP 180 ECTS Volume horaire étudiant : 120 h 330 h

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES Droit international et droit européen M1 60 ES Volume horaire étudiant : 420 à 492 h 93 à 126

Plus en détail

Modalités Générales de contrôle des connaissances M1 et M2 Master MEEF Mentions 1 er degré 2 nd degré - EE

Modalités Générales de contrôle des connaissances M1 et M2 Master MEEF Mentions 1 er degré 2 nd degré - EE Modalités Générales de contrôle des connaissances M1 et M2 Master MEEF Mentions 1 er degré 2 nd degré - EE Assiduité : Les étudiants doivent suivre tous les enseignements de toutes les unités des quatre

Plus en détail

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES DÉPARTEMENT D ÉTUDES EST-ASIATIQUES PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES MAÎTRISE UNIVERSITAIRE MASTER OF ARTS (MA) Entrée en vigueur : Septembre 2011 Avant-propos Les objectifs

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT PRIVE DROIT NOTARIAL M1 60 ES Volume horaire étudiant : 413 à 479h 60 à 90 h h h h 503 à 539h cours magistraux

Plus en détail

Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155

Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155 Directive LPers n 02.03 LPers art. 2 RLPers art. 3-155 Stages 1. Champ d application La présente directive s applique à l ensemble des services et offices de l Administration cantonale vaudoise, y compris

Plus en détail

F Géomètres A05 Bruxelles, le 29.9.2005 MH/BL/JP A V I S. sur L EQUIVALENCE DE CERTAINS DIPLOMES EN VUE DE L OBTENTION DU TITRE DE GEOMETRE-EXPERT

F Géomètres A05 Bruxelles, le 29.9.2005 MH/BL/JP A V I S. sur L EQUIVALENCE DE CERTAINS DIPLOMES EN VUE DE L OBTENTION DU TITRE DE GEOMETRE-EXPERT F Géomètres A05 Bruxelles, le 29.9.2005 MH/BL/JP A V I S sur L EQUIVALENCE DE CERTAINS DIPLOMES EN VUE DE L OBTENTION DU TITRE DE GEOMETRE-EXPERT (entériné par le Conseil Supérieur des Indépendants et

Plus en détail

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CAHIER DES NORMES PÉDAGOGIQUES NATIONALES DE LA LICENCE

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE DROIT - ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE LOGISTIQUE HOSPITALIERE. «Sous réserve d habilitation» et «sous réserve de modifications»

LICENCE PROFESSIONNELLE DROIT - ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE LOGISTIQUE HOSPITALIERE. «Sous réserve d habilitation» et «sous réserve de modifications» Niveau : Domaine : Mention : LICENCE PROFESSIONNELLE DROIT - ECONOMIE GESTION LOGISTIQUE LP Spécialité : Volume horaire étudiant : LOGISTIQUE HOSPITALIERE 180 ES 120 h 330 h h h 150 h 600 H cours magistraux

Plus en détail

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle?

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? Ma future formation 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? 3. Qu est-ce que la Validation des acquis de l expérience (VAE)? 4. Comment se passent les stages?

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES 2011-2016 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES Parcours Droit des affaires 1 re année M1 60 ES Volume horaire étudiant : h h h h

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

BAC Professionnel Commerce

BAC Professionnel Commerce BAC Professionnel Commerce Objectif de la formation Le baccalauréat professionnel commerce forme des personnels qualifiés dans le secteur du commerce de détail. Le titulaire du bac professionnel commerce

Plus en détail

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL Mbour, Sénégal Master Santé Environnementale Les problèmes environnementaux auxquels l Etat, les collectivités locales, les entreprises et la société civile doivent

Plus en détail

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT Document de référence pour la conception et la rédaction des Rapports de Stage effectués en milieu professionnel pour l obtention du Master

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Examen d admission. Le dossier de candidature Le dossier de candidature est électronique téléchargeable. Identité N national d auditeur Hors Cnam VES

Examen d admission. Le dossier de candidature Le dossier de candidature est électronique téléchargeable. Identité N national d auditeur Hors Cnam VES Examen d admission Examen d admission : L examen d admission est obligatoire pour tout candidat quel que soit son niveau d études initial. Objectifs Cet examen d'admission permet au jury de se prononcer

Plus en détail

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois.

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois. 1. REGLEMENT DU STAGE OFFICINAL 1.1. Du stage et des stagiaires 1.1.1. Le stage est accompli dans une officine ouverte au public ou dans une officine hospitalière, dirigée par un pharmacien comptant au

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale

GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leurs expertises du primaire

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises (MIAGE) MASTER 1

Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises (MIAGE) MASTER 1 Institut supérieur en sciences de gestion Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises (MIAGE) MASTER 1 Titulaire d un diplôme français - Date limite de dépôt du dossier le 7 Juin 2013

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E) Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du juin 015 Master Professionnel (M) «Administration générale» (VET09E) Domaine Droit, Science politique Mention Administration publique Spécialité

Plus en détail

o Etablissement.. o Centre de Formation Continue

o Etablissement.. o Centre de Formation Continue ⵜⴰⴳⵍⴷⵉⵜⵏⵍⵎⴰⵖⵔⵉⴱ ⵜⴰⵎⴰⵡⴰⵙⵜⵏⵓⵙⵙⵍⵎⴷⴰⵏⴰⴼⵍⵍⴰ ⴷⵓⵔⵣⵣⵓⴰⵎⴰⵙⵙⴰⵏ ا ا وزارة ا ا وا ا اط Royaume du Maroc Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres N d ordre CNaCES

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : FINANCE 120 ES Volume horaire étudiant : 335 h 35 h

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE

DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Spécialisation en Droit européen et français des Affaires et des nouvelles technologies.

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3)

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) LICENCE Informatique Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Tours (L1) Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) Formation continue Type de diplôme : Durée des études

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L INFORMATIQUE : CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET TEST DE LOGICIELS - PARCOURS : GÉNIE LOGICIEL, SYSTÈME D INFORMATION

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L INFORMATIQUE : CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET TEST DE LOGICIELS - PARCOURS : GÉNIE LOGICIEL, SYSTÈME D INFORMATION LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L INFORMATIQUE : CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET TEST DE LOGICIELS - PARCOURS : GÉNIE LOGICIEL, SYSTÈME D INFORMATION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle

Plus en détail

Conducteur de travaux en maisons individuelles

Conducteur de travaux en maisons individuelles Licence pro Conducteur de travaux en maisons individuelles Objectifs de la formation L objectif de la formation est de former des professionnels de niveau II spécialisés dans le domaine de la conduite

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur)

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) MODE DE FONCTIONNEMENT 1. Participation au Conseil mondial: Les délégués des associations membres Le bureau et les

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Règlement de la scolarité et d admission

Règlement de la scolarité et d admission Règlement de la scolarité et d admission SOMMAIRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Domaine d'application 2. Principes et déroulement du programme 3. Conditions de candidature et conditions d admission II PRINCIPES

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS

BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS ! Formations BACHELOR HES-SO EN SOINS INFIRMIERS Dispositif de formation pour les titulaires d un diplôme en soins infirmiers d une école supérieure (ES) ou d un titre équivalent au bénéfice d une validation

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

Un stage est proposé pour mieux accompagner les étudiants qui le souhaitent vers une insertion professionnelle directe.

Un stage est proposé pour mieux accompagner les étudiants qui le souhaitent vers une insertion professionnelle directe. Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Licence 3ème année uniquement Objectifs Le parcours de formation proposé en Licence 3 Information Communication est destiné à offrir aux étudiants

Plus en détail

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Rangueil /Cartoucherie

CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Rangueil /Cartoucherie CYCLE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN I.F.S.I. Site : IFSI Rangueil /Cartoucherie Le métier d infirmier : Les infirmiers dispensent des soins de nature préventive, curative ou palliative, visant

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Directives de filière du Bachelor of Science HES-SO en soins infirmiers (S appliquent aux étudiant-e-s entrant en formation à partir de l année académique 01/01) Le Comité directeur de la Haute école spécialisée

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ. ACTIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations numériques (COMEN)

SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ. ACTIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations numériques (COMEN) Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE Année 3 Domaine : Mention : Intitulé : Volume horaire étudiant : SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ AIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16

Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire 2015-16 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Master 2ème année - Mention Droit des affaires Spécialité Droit et gestion de patrimoine Règlement des études et modalités d'évaluation des étudiants Année universitaire

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Règlement d admission en Bachelor dans le domaine Santé HES-SO Version du 10 février 015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la Convention intercantonale sur la Haute école

Plus en détail

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1 GUIDE DE L ADMISSION PARTICULIèRE A L UNIVERSITé LILLE 1 2013/2014 INTRODUCTION 3 Avant de pouvoir procéder à votre inscription administrative à Lille 1 (à partir de juillet 2013), vous devez d abord (entre

Plus en détail

Objectif 2014. Introduction

Objectif 2014. Introduction Objectif 2014 Introduction Le nouveau gouvernement luxembourgeois, issu des élections du 7 juin 2009, se voit confronté à de nombreux défis, en partie aggravés par la crise économique actuelle. L Association

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

Modalités pratiques des stages Année académique 2015-2016

Modalités pratiques des stages Année académique 2015-2016 Modalités pratiques des stages Année académique 2015-2016 Le présent règlement (version juin 2015) ne remplace pas les principes généraux des stages (http://www.ulb.ac.be/facs/medecine/stages/docs/reglementstages.pdf).

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université de Carthage Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication Guide de l Etudiant

Plus en détail

AVENANT N 292 DU 14 JANVIER 2004. Relatif aux emplois d EPS et d APS

AVENANT N 292 DU 14 JANVIER 2004. Relatif aux emplois d EPS et d APS AVENANT N 292 DU 14 JANVIER 2004 Relatif aux emplois d EPS et d APS Agréé Arrêté du 8 juin 2004 JO du 22 juin 2004 Entre Le Syndicat général des organismes privés sanitaires et sociaux à but non lucratif

Plus en détail

Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises

Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises Institut supérieur en sciences de gestion Licence Gestion L3 Gestion Parcours MIAGE Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises Titulaire d un diplôme français - Date limite de dépôt

Plus en détail

diplôme est valable dans toute L Union Européenne Le master MEEF (Métiers de l Enseignement, de être titulaire du master MEEF 2nd degré (Bac + 5).

diplôme est valable dans toute L Union Européenne Le master MEEF (Métiers de l Enseignement, de être titulaire du master MEEF 2nd degré (Bac + 5). Le MEEF pour les nuls Le master MEEF (Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation) se décline en 4 mentions : 0 Mention 1er degré : Professeur des écoles 0 Mention 2nd degré : Professeur

Plus en détail