POUR UNE QUALITÉ DURABLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POUR UNE QUALITÉ DURABLE"

Transcription

1 POUR UNE QUALITÉ DURABLE

2 Association créé en 1974 dotée d une mission d intérêt général : «Promotion et la valorisation de la qualité du logement» L INFORMATION QUALITEL est membre de : LA CERTIFICATION CERQUAL Septembre 2014

3 Qui sommes-nous? CERQUAL Depuis 2005, QUALITEL s appuie sur sa filiale CERQUAL pour : - Elaborer les référentiels - Conduire son activité de certification pour les logements collectifs et individuels groupés - Evaluer et vérifier la qualité des logements (conformément au code de la consommation définissant la certification) CERQUAL est un organisme certificateur accrédité par le Comité Français d accréditation (COFRAC).

4 Bilan et Certifications dans l existant Champ d application : logements Collectifs, individuels groupés, Résidences pour étudiants, Foyers logements, RHVS, Maisons relais. Bilan Certifications Ré Labels Thermiques

5 Plusieurs profils possibles et adaptables pour mieux accompagner votre projet : Une approche multicritère pour plus de cohérence

6 PROCESSUS DE CERTIFICATION BILAN PATRIMOINE HABITAT* ÉVALUATION DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT À LA CONCEPTION CONTRÔLES SUR SITE CONFIRMATION DE LA CERTIFICATION EVALUATION CONTRÔLES SUR SITE CONFIRMATION DE LA CERTIFICATION L examinateur évalue l opération en trois étapes : Etude préparatoire sur la base du dossier d avant-projet Evaluation provisoire sur la base du dossier de consultation des entreprises Evaluation définitive sur la base du dossier marché signé L ensemble des critères du référentiel est évalué au vu des pièces écrites et graphiques du projet. Le vérificateur effectue des contrôle de conformité sur site avant la réception de l ouvrage. Le certificat est délivré à l opération au stade conception. Sa validité est confirmée ou infirmée par les résultats des contrôles sur site. Sur demande, CERQUAL peut délivrer le DPE.

7 La synthèse du BPH (1) Le rapport passe en revue les principaux constituants et fonctions du bâtiment et leur état d obsolescence. Des annexes spécifiques décrivent des éléments précis du bâtiment comme les garde-corps La codification du rapport est la suivante : A Etat neuf, proche du neuf, fonction remplie B Etat moyen, fonction remplie C Mauvais état, fonction partiellement remplie D Obsolescence, fonction non remplie

8 La synthèse du BPH (2) / Choisir sa certification -Symbole sur Fiche de Synthèse clairs et lisibles (Vrai, Faux, Avertissement) -Affichage des minimas atteints ou non pour obtenir la certification -Renvoi de pages sur les rubriques non atteintes 28/04/2015 8

9 Les grands principes de PH Ré Certification Multicritère Centrée sur la Rénovation énergétique Minima techniques ajustés Processus de la conception à la réalisation (Evaluations, Contrôle In Situ) Délivrance des labels énergétiques

10 Thèmes et Rubriques Ré Thème PH Rubrique PH RE Technique Rubriques techniques PE - Performance énergétique Performance énergétique VQA - Ventilation et qualité de l'air CTE - Thermique d'été Information Rubrique d'information Gestes verts IHG - Information habitants/gestionnaire Option Rubriques optionnelles Accessibilité et qualité d'usage AQUE - Accessibilité et qualité d'usage Acoustique PA - Performance acoustique Minima techniques multicritères Ajustés Rénovation énergétique Rubrique à traiter obligatoirement en note 3 Rubrique optionnelle 28/04/

11 Performance Energétique et Labels Les labels / options thermiques: Bâtiments après 1948 Labels Bâtiments avant 1948 Options Intitulé du label ou de l option Seuil du Cep pour les 5 usages kwh/m².an HPE Rénovation BBC Effinergie Rénovation Rénovation 150 Effinergie Rénovation Cep 150*(a+b) Cep 80*(a+b) Cep 150*(a+b) Cep 80*(a+b) Vérification de la performance énergétique : - En conception : - Contrôle de cohérence de la note de calcul par rapport - Aux plans - Aux pièces écrites - A l état du bâti (hypothèses de calcul) - Sur site : - Vérification des matériaux posés (et cohérence par rapport à l étude) - Vérification de la cohérence des mesures de perméabilité à l air (via un mesureur agréé) - Option à un suivi en exploitation pour sécuriser les résultats à l usage. 11

12 Réhabilitation : Maintien de l équilibre intérieur / extérieur Alerte sur l équilibre entre l acoustique intérieure et extérieure si travaux en façade : Analyse de l isolement requis selon arrêté 30 mai 1996 (NEUF) Bâtiment antérieur à 1997 Bâtiment >1997 (ou classé A par BPH acoustique) Si exigence NEUF D nta,tr 35 db Si exigence NEUF D nta,tr > 35 db Pas d exigence Exigences selon arrêté 3 mai 2002 (Points noirs du bruit) Exigences NEUF SUBVENTIONS 28/04/

13 Pourquoi choisir une approche multicritères? / Sécurisation du projet - La qualité (environnementale) d un bâtiment s apprécie de façon globale, les problématiques techniques sont fortement liées. - L approche multicritères est d autant plus vraie pour les bâtiments existants, majoritairement non couverts par des exigences réglementaires. - Des sujets sensibles méritent attention : qualité de l air, santé, matériaux, acoustique - L attente de l occupant d un logement est multiple : qualité, performance, charges, confort, usage, accessibilité, la réponse n est pas unique. Pour les opérations bénéficiant d une démarche de certification Patrimoine Habitat, le groupe SMABTP encourage les maîtres d'ouvrage publics ou privés lors de la souscription des contrats dommages ouvrage par la minoration de 5 % des conditions de base voire 10 % lorsque le maître d'ouvrage retiendra pour l'opération concernée, outre les thèmes obligatoires inscrits au référentiel, ceux portant sur le «Clos et couvert» et les «Equipements techniques des logements». Eco prêt bonifié : En tenant compte de l atteinte des le label Haute Performance Energétique (HPE) rénovation ou Bâtiment Basse Consommation Effinergie (BBC) rénovation, une majoration du montant de prêt de par logement est accordée aux opérations. Le Traitement des points noirs du bruit peut être aidé par l ADEME (aide au traitement des façades, traitement à la source, par écran ou traitement de la chaussée).

14 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant De la maintenance à la rénovation du patrimoine Prise en compte de l état du bâti et des exigences réglementaires Patrimoine existant et réglementation

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION Défis «Bâtiment & Santé» 2012 L association QUALITEL Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

Les aides financières pour les copropriétés. 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2

Les aides financières pour les copropriétés. 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2 Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mai 2016 Sommaire 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2 2.1 Diagnostic énergétique...

Plus en détail

Conférence CEMATER. Contexte réglementation et financier

Conférence CEMATER. Contexte réglementation et financier Conférence CEMATER Les clefs du financement et du montage des opérations de rénovation énergétique des copropriétés Contexte réglementation et financier Catherine BONDUAU-FLAMENT Montpellier, le 15 octobre

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 37

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 37 Le 3 janvier 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 37 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Effilogis. rénovation mode d emploi en Franche-Comté. www.effilogis.fr

Effilogis. rénovation mode d emploi en Franche-Comté. www.effilogis.fr 2016 PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis rénovation mode d emploi en Franche-Comté www.effilogis.fr HABITATION BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment

Plus en détail

La mention RGE et les aides financières qui en découlent. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.

La mention RGE et les aides financières qui en découlent. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine. La mention RGE et les aides financières qui en découlent Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE 1. Les missions et le rôle de l ALEC 2. La mention

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique

Le Diagnostic de Performance Énergétique L habitat Le Diagnostic de Performance Énergétique Comprendre Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : septembre 2012 Être bien informés pour

Plus en détail

Observatoire de la qualité

Observatoire de la qualité PANTONE 484 QUADRI C 0 PANTONE 484 484 QUADRI C C 0 0 M 95 M M 95 95 Y 100 Y Y 100 100 K 29 K K 29 29 Observatoire de la qualité Qualité technique et environnementale dans le cadre des certifications de

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE ADEME Direction régionale des Pays de la Loire 1. Description de l appel à candidature Avec 44 % du bilan énergétique, le secteur

Plus en détail

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA FORMATION A L audit Qualité interne PARTIE I: Introduction à l audit Qualité 1- évolutions des normes pour l audit 2-Concepts et Définitions

Plus en détail

«DORéMI Basse Energie Biovallée» Dispositif Opérationnel de Rénovation de la Maison Individuelle en Basse Energie

«DORéMI Basse Energie Biovallée» Dispositif Opérationnel de Rénovation de la Maison Individuelle en Basse Energie «DORéMI Basse Energie Biovallée» Dispositif Opérationnel de Rénovation de la Maison Individuelle en Basse Energie FICHE DE CANDIDATURE DES PROPRIETAIRES ETAPE DEVIS Biovallée, l Institut négawatt, la CAPEB

Plus en détail

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Agence MINERGIE romande Nicole Perrenoud Février 2010 Nouveautés 2009/2010 De nombreux règlements, normes et ordonnances ont été modifiés

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla 10/02/2012 12:46 Bâtiment Page 1/5 ACTUALITE Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment Hla Qmb E3 H2a H H2b H3 Consommation conventionnelle d'énergie primaire moyenne par zone climatique

Plus en détail

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14

Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 Impression dossier thématique Prim_fév.2012 1/14 UNE Diagnostiqueurs et auditeurs ont de l énergie à revendre! LE DIAGNOSTIC EST UN DOCUMENT OBLIGATOIRE, L AUDIT UNE DEMARCHE VOLONTAIRE. UN SEUL BUT POUR

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service auditelec Le confort pour moins d énergie Un service qu Qu est-ce auditelec? Auditelec se présente comme une analyse de la consommation d énergie de votre logement et fournit les mesures à prendre afin

Plus en détail

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables Lyon - 21 février 2013 Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Pierre HERANT Chef du Service Bâtiment de l ADEME Directeur de la Fondation

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS Lorraine LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS La dématérialisation des marchés publics est confirmée dans le nouveau code des marchés publics. Il est possible de répondre à un appel d offre

Plus en détail

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S Le mot de l architecte Pour ce qui est de l avenir, il ne s agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de St Exupéry Les créations urbaines d aujourd hui sont le patrimoine de demain.

Plus en détail

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse Emploi Un chantier qualification deuxième chance aux Baignots Dossier de Presse www.dax.fr Dans un contexte économique difficile, la Ville de Dax mène depuis 2008 le déploiement d un projet global visant

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

En toute transparence,

En toute transparence, En toute transparence, Vivre à La Trinité, c est choisir d habiter aux portes de Nice dans une petite commune limitrophe où tout est proche pour faciliter la vie au quotidien. Le cœur de ville de la Trinité

Plus en détail

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP)

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) CNCP Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) - Création, composition et missions de la CNCP - Les correspondants régionaux de la CNCP - Les certifications enregistrées

Plus en détail

ISO 9001. version 2008

ISO 9001. version 2008 ISO 9001 version 2008 LE CONTEXTE Un peu d histoire 1987 : Publication de la 1ère version des normes ISO 9000 1994 : Révision phase 1 -> premier toilettage 2000 : Publication des ISO 9000, 9001 et 9004

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT 241 DB74 MILIEUX HUMIDES Projet d implantation du terminal méthanier Rabaska et des infrastructures connexes Lévis 6211-04-004 DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Feurs, le 14 septembre 2010 Rémi PERNATON (Responsable Technique) INEED / ROVALTAIN / TGV ; 1 rue Marc Seguin BP 11168 Alixan ; 26958 Valence cedex 9 Tél : 04 75 58 59 50 contact@ceribois.com PRESENTATION

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 SCANNAVINI CHRISTIAN BATI 2 1 SOMMAIRE : Présentation de l entreprise 3 QQOQCPC 4 Problème et Solutions 5 Liste des

Plus en détail

ADIL INFOS n 2011-01

ADIL INFOS n 2011-01 Vannes, le 31 décembre 2010 ADIL INFOS n 2011-01 Loi de finances pour 2011 (loi de finances du 29.12.10 : JO du 30.12.10) Entrée en vigueur du PTZ + à compter du 1er janvier 2011 (art. 90 : CCH art. L.30-10-1

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION D'ASSURANCE DEMANDE DE TARIFICATION DO/CNR

QUESTIONNAIRE PROPOSITION D'ASSURANCE DEMANDE DE TARIFICATION DO/CNR QUESTIONNAIRE PROPOSITION D'ASSURANCE DEMANDE DE TARIFICATION DO/CNR I - SOUSCRIPTEUR 1) Nom ou raison sociale et adresse précise : 2) Agissant en qualité de : "Vendeur d'immeubles à construire" (art.

Plus en détail

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois)

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) Horizon 2020: le BEPOS. Quid de l énergie grise Bois et autres matériaux Réhabiliter

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

Système complet de chauffage par le sol

Système complet de chauffage par le sol Système complet de chauffage par le sol LE PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT SUR MESURE COMAP concentre le meilleur de son expertise pour vous proposer Biofloor, le système de plancher chauffant rafraîchissant,

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON BIM DECATHLON 2017 APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON 2017 1 1. PREAMBULE Le BIM est un pilier pour soutenir

Plus en détail

Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES

Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES Défi Bat 2016 EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 2 B. NATURE DES PROJETS ELIGIBLES... 3 1. Types de maîtres d ouvrages... 3 2. Types

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Version en vigueur à compter du 24 juin 2011 Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Communauté de Communes du Bassin de

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

GUIDE D AGREMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE (PSCE) & D OBTENTION DU CERTIFICAT DE CONFORMITE

GUIDE D AGREMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE (PSCE) & D OBTENTION DU CERTIFICAT DE CONFORMITE GUIDE D AGREMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE (PSCE) & D OBTENTION DU CERTIFICAT DE CONFORMITE AVRIL 2011 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 4

Plus en détail

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Note d information aux candidats

Note d information aux candidats PREFET DE CORSE MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Etudes relatives à la création d un pôle tertiaire à Ajaccio Lot n 1 : Etudes de faisabilité, de programmation et d assistance à maîtrise d

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

PATRIMOINE HABITAT & ENVIRONNEMENT PATRIMOINE HABITAT PROFIL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Ré

PATRIMOINE HABITAT & ENVIRONNEMENT PATRIMOINE HABITAT PROFIL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Ré RÉFÉRENTIEL MILLÉSIME 2011 - SYNTHÈSE PATRIMOINE HABITAT & ENVIRONNEMENT PATRIMOINE HABITAT PROFIL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Ré NOUVEAU Certifications Habitat Existant INTRODUCTION Actuellement, le parc des

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION

SYNTHESE DE L EVALUATION SYNTHESE DE L EVALUATION I. Contexte de l action II. III. La Guilde avait initié, dans les années 80, des dotations aux actions des petites ONG qui venaient présenter leurs actions dans le cadre du Forum

Plus en détail

AIDE AUX LOGEMENTS COMMUNAUX ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE 2015-2017

AIDE AUX LOGEMENTS COMMUNAUX ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE 2015-2017 - Page 1 sur 5 - Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes Ardèche verte Fiche Action 12 : Requalifier le bâti ancien Règlement d aide AIDE AUX LOGEMENTS COMMUNAUX ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE 2015-2017

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Plan de Rénovation Énergétique Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Qu est-ce que le Plan de Rénovation Énergétique? IIIII 29 sept. 14 Plan national de rénovation de 500

Plus en détail

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION AIDE RÉGIONALE 500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION 8 Pièces à retourner à : FREE Poitou-Charentes 15 rue de l'ancienne Comédie BP 575 86021

Plus en détail

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016

Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Conception et mise en oeuvre de bâtiments industriels conformes aux exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 26 avril 2016 Contenu de la présentation 1. Objet de la 2. Cadre réglementaire

Plus en détail

Habitat & Environnement. Référentiel Millésime 2008

Habitat & Environnement. Référentiel Millésime 2008 Référentiel Millésime 2008 Edition 1 ER JANVIER 2008 Le présent document se définit comme le référentiel de la certification, marque collective de certification propriété de l Association QUALITEL 136

Plus en détail

AVIGNON Vert Lumière. Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts

AVIGNON Vert Lumière. Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts AVIGNON Vert Lumière Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur

Plus en détail

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES

Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives. Antoine DESBARRIERES Certification à la démarche HQE Bilan et perspectives Antoine DESBARRIERES Champ couvert - Organismes Bâtiments Rénovés Bâtiments neufs Bâtiments en exploitation Aménageurs Etablissements de Santé Enseignement

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université.

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université. Charte des stages Préambule La loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires et le décret d application n 2014-1420

Plus en détail

021 601 83 23 www.biff.fr. Bureau d Ingénieurs Fenêtres & Façades SA 07-05-2009 / LF / BIFF SA THERMOGRAPHIE

021 601 83 23 www.biff.fr. Bureau d Ingénieurs Fenêtres & Façades SA 07-05-2009 / LF / BIFF SA THERMOGRAPHIE THERMOGRAPHIE THERMOGRAPHIE POURQUOI UNE THERMOGRAPHIE? COMMENT CELA FONCTIONNE? COMMENT INTERPRETER LES PHOTOS THERMOGRAPHIQUES? ISOLATION DES BÂTIMENTS AI-JE BESOIN DE M EN OCCUPER? COMMENT CALCULER

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 16/07/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel

Plus en détail

CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ

CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ CERTIFICATION PATRIMOINE COPROPRIETE LA MARQUE DES RÉNOVATIONS DE QUALITÉ Qu est-ce que la certification? La certification de produit est l'activité par laquelle un organisme, distinct du prestataire,

Plus en détail

PATRIMOINE HABITAT Ré

PATRIMOINE HABITAT Ré RÉFÉRENTIEL PATRIMOINE HABITAT PATRIMOINE HABITAT & ENVIRONNEMENT MILLÉSIME 2011 ET SA MISE À JOUR DE MARS 2013 PATRIMOINE HABITAT Ré PROFIL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Certifications Habitat Existant 1 2 3

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

Référentiel Millésime 2014

Référentiel Millésime 2014 Référentiel Millésime 2014 synthèse Patrimoine copropriété & Environnement Patrimoine Copropriété Profil Rénovation Énergétique Ré NOUVEAU Certifications destinées aux immeubles en copropriété INTRODUCTION

Plus en détail

Abattement TFPB en ZUS

Abattement TFPB en ZUS Abattement Septembre 2015 TFPB en QPV USH - Service Politiques urbaines et sociales Abattement TFPB en ZUS cadre réglementaire : article 62 de la loi de finances 2015 Application d un abattement de 0 %

Plus en détail

«Bureau d étude en expertise énergétique» Valmorel 2015

«Bureau d étude en expertise énergétique» Valmorel 2015 «Bureau d étude en expertise énergétique» Valmorel 2015 10 personnes 2 sites géographique : Rennes, Lyon Acteur en économie d énergie, le bureau d étude INOVEHA intervient sur des projets de logements

Plus en détail

assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur

assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur PUBLICATIONs de l aec 2010 - document cadre assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur groupe de travail polifonia sur l accréditation ERASMUS NETWORK FOR MUSIC assurance

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE ATTEST02 ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de capitalisation Contrat MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RENOVATION HABITAT ALSACE

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET Règlement n 271-2014 Règlement relatif au crédit de taxe CONSIDÉRANT que la Ville de Nicolet désire revitaliser certains secteurs de son territoire en favorisant la

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

L habitat économe, pour quoi faire?

L habitat économe, pour quoi faire? Exposition L habitat économe, pour quoi faire? Afin de sensibiliser et informer les habitants et consommateurs aux enjeux relatifs aux économies d énergie, la Confédération Nationale du Logement a créé

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail