Petits et grands héros, d hier et d aujourd hui Par Fernand SCHWARZ Président de la Fédération Des Nouvelle Acropole

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Petits et grands héros, d hier et d aujourd hui Par Fernand SCHWARZ Président de la Fédération Des Nouvelle Acropole"

Transcription

1 Revue de Nouvelle Acropole n 251 Avril 2014 Sommaire ÉDITORIAL : Petits et grands héros, d hier et d aujourd hui HOMMAGE À : L héroïsme au féminin, Marie Curie PHILOSOPHIE À VIVRE : Critiques et bons exemples CHRONIQUE DE L ÉCUREUIL : L amour plus fort que la mort EXPOSITION : Le voyage de l obélisque de Louxor À LIRE AGENDA SORTIR Éditorial Petits et grands héros, d hier et d aujourd hui Par Fernand SCHWARZ Président de la Fédération Des Nouvelle Acropole Dans notre monde actuel, agité par des soubresauts et où il est facile de se perdre dans la négativité, nous avons besoin de temps à autre d exemples positifs et désintéressés. 1

2 Il y a quelques semaines, un héros très discret séjournait à Paris, pour suivre à la Bibliothèque Nationale de France (B.N.F.), un stage de conservation, de restauration et de numérisation des manuscrits. Il s appelle Mohamed al-kadi Souleimane Maïga (surnommé par tous Maïga) et fait partie des «anges gardiens» de Tombouctou (au Mali), où il a été chercheur à l Institut des hautes études et des recherches islamiques, Ahmed Baba. Les islamistes occupant la ville, Maïga n a plus été en mesure de veiller sur l étude et la surveillance des textes, rassemblés par de grandes familles de la ville depuis le XIII e siècle. Ces textes contiennent de véritables trésors sur les lois et les coutumes et l éducation mais également des extraordinaires connaissances, développées à l époque où le Mali constituait un grand empire sub-saharien. Déjà le mythe prit forme avec la flamboyante Description de l Afrique qu en fit Jean- Léon l Africain (1526) (1) et qui évoquait le grand nombre de médecins, lettrés, juges, commerçants, scientifiques, qui convergèrent à ce carrefour de civilisation qu était alors Tombouctou, qui devint ensuite un véritable creuset de connaissances. L exfiltration (2) des textes commença quand le groupe islamiste dirigé par Ansār ad- Dīn, (Ansar Dine) occupa Tombouctou dix mois durant et s installa dans l un des deux bâtiments contenant les manuscrits, appliquant sans pitié la charia (3) avec ses corrélations d amputations, de coups de fouet aux couples «illégitimes» Maïga témoigna avec modestie de son épopée. «D abord je n étais pas seul. Et puis nous n avons sauvé que manuscrits Nous avons commencé notre opération de sauvetage en juillet C est Abdel Kader Haïdara qui en a eu l idée. Au début, nous étions trois à faire des rotations dans la bibliothèque, la nuit, avec une lampe torche. Il fallait aller vite. Les manuscrits étaient entreposés par ordre chronologique sur des étagères. Nous les mettions dans des sacs à dos et les déposions chez un collègue dans Tombouctou. Puis nous les listions et les enfermions dans de grandes malles en fer.» Dès la première nuit, ils sortirent mille livres, dans un véhicule tout terrain et ils firent route vers Bamako, à 900 km, au sud du pays. Mais ensuite, ils décidèrent que Maïga poursuivrait seul l entreprise, sans en informer personne, pour éviter les soupçons. 2

3 Grâce au courage des commerçants et des convois clandestins, les manuscrits furent récupérés par l ONG Savama-DCI (4). Maïga avoua qu il lui était arrivé de craindre pour sa vie : «quand j ai eu tout terminé, je me suis dit qu ils auraient pu me couper les mains, si ce n est pire.» Maïga appartient aux nombreux héros de la paix qui agissent au milieu des conflits, des situations misérables et des champs de ruine qui s étendent sur notre planète. Ils savent qu ils ne peuvent pas tout changer mais que le destin offre des opportunités pour provoquer de petites transformations au quotidien, permettant ensuite de réaliser de plus grands changements. Bien sûr, les civilisations sont mortelles. Mais l histoire nous montre que les grands changements et rénovations des sociétés et des cultures se sont toujours produits au milieu du chaos et de la barbarie, à des époques où il semblait presque impensable de croire en ce sentiment d humanité qui réside dans l homme et qui est la source de sa dignité. Malgré les apparences, nous ne devons pas nous complaire dans des visions pessimistes de l évolution de nos sociétés. Car c est au cœur de la confusion que germent souvent les embryons du renouveau. À Paris, au grand Palais, une exposition extraordinaire retrace l avènement d une période exceptionnelle, qui imprégna de son génie toute l histoire de l Occident. Il s agit du siècle d Auguste (5). Ce grand homme d État (6), de nature chétive et piètre guerrier, sut instaurer la paix et insuffler le sentiment de victoire dans l un des plus vastes empires connus au monde entier, mettant fin à l une des périodes les plus troublées et sanglantes que l histoire de Rome ait connue. Les citoyens qui vécurent à cette époque auraient pu facilement imaginer la fin de leur civilisation. En fait, Auguste réussit à mettre en place un monde «nouveau» qui connut presque quarante ans de paix et de stabilité. Lorsqu il se fit représenter, portant la cuirasse du chef militaire, les motifs qu il choisit ne montraient aucune victoire militaire mais un accord diplomatique conclu avec la grande puissance de l époque, les Parthes, qui maîtrisaient une bonne partie de l Asie. Il livra ainsi un message de paix mais sans naïveté. Comme il l avait dit lui-même «Si tu veux la paix, prépare toi à la guerre». Par sa détermination et la puissance de ses réformes, il réussit à assurer, sur un territoire équivalent à 5 fois et demi la France et peuplé de 56 millions d habitants, non seulement la paix mais le retour au bien-être, partagé par toutes les couches sociales. Sa politique de réforme et d urbanisation, promouvant les arts et les lettres, entraîna, selon les spécialistes d aujourd hui, l adhésion de toutes les couches sociales, des esclaves jusqu aux aristocrates romains. La preuve en est que l empire fonctionna parfaitement avec seulement fonctionnaires et 28 légions, c est-àdire avec environ hommes, déployés sur un territoire qui s étendait de l Espagne à la Syrie, de la Gaule à l Égypte! Même avec nos moyens modernes actuels, nous serions incapables de faire de même, sans la totale adhésion de l ensemble de la population. Cette perception d une unité de destin, qui a relié les hommes de cette époque, a permis de développer ce que nous appelons aujourd hui «l Empire romain». Ce qu il est important de retenir des dernières découvertes, c est que pour mettre en place son projet, Auguste construisit un programme de propagation de ses idées, à partir de l art et du retour aux racines mythiques de Rome. L historien Suétone (7) prétendit qu Auguste aurait dit : «J ai trouvé Rome en brique, et je l ai laissé en marbre». En réalité, sa force résida dans le fait que tout le monde a pressenti qu il participait à l événement d un retour à l âge d or. Les arts, sous toutes leurs formes, parvinrent à un apogée inégalé. Le sentiment d appartenir à une seule communauté humaine, au-delà des origines sociales et des ethnies se répandit 3

4 partout. Grace à son effort de plus d un demi-siècle de gouvernance, Auguste donna l impulsion à l une des plus grandes épopées de l histoire occidentale. Et si la civilisation qu il a contribué à bâtir fut également mortelle, elle nous rappelle que le développement de la culture, de l éducation et d une administration fluide, est aussi indispensable que l économie voire plus, pour réussir à assurer la paix et un esprit de victoire. (1) Hassan al-wazzan, (Al-Hasan ibn Muhammad al-zayyātī al-fāsī al-wazzān - vers après 1550), dit Jean-Léon l Africain, diplomate et explorateur d Afrique du Nord, auteur de Description de l Afrique, paru en 1980 aux Éditions Maisonneuve (2) Transfert secret d une ville ou d un pays à un(e) autre (3) Loi canonique islamique régissant la vie religieuse, politique, sociale et individuelle, appliquée de manière stricte dans certains États musulmans, notamment au Mali (4) Association pour la sauvegarde et la valorisation des manuscrits en langue arabe de Tombouctou. Ces manuscrits constituent le patrimoine culturel et islamique du Mali, la mémoire collective de l Afrique et font partie intégrante du patrimoine de l humanité (5) Moi, Auguste, Empereur de Rome, exposition au grand Palais, à Paris, jusqu au 13 juillet. Voir annonce dans la rubrique agenda de la revue Acropolis (6) Caius Octavius Thurinus, appelé Octave puis Octavien (63 av. J.-C. 14 ap. J.-C.), premier empereur romain, fils adoptif de Jules César. Il se fit appeler ensuite Imperator Caesar Divi Filius Augustus (7) Historien romain (vers 69 ap. J.-C. 125 ap. J.-C.), principalement connu pour sa Vie des douze Césars, qui comprend les biographies de Jules César à Domitien L empire gréco-romain Paul VEYNE Éditions du Seuil, 1055 pages, 14,40 La première mondialisation a commencé dans l Antiquité avec l empire gréco-romain (baptisé ainsi par Paul Veyne, spécialiste de la Rome antique). Elle a été la conséquence de l expansion militaire romaine dans une bonne partie du monde, apportant une unité politique, économique et culturelle grâce à l influence profonde de la Grèce (notamment dans l art). Portrait d une civilisation qui a profondément marqué l Histoire et qui influence encore de nos jours nos manières de vivre, de penser et d appréhender le monde. Le déclin de Rome et la corruption du pouvoir Ramsay Mac MULLEN Éditions Tempus/Perrin, 578 pages, 11 Y-a-t-il eu un déclin de Rome? Beaucoup de théories ont été élaborées sur le sujet. L auteur, spécialiste de l histoire antique et professeur émérite à l université de Yale, apporte une vision novatrice, basée sur des faits et non des interprétations : le fonctionnement des institutions et des centres de décision. Il montre à quel point la corruption pots de vin, extorsions, concussions -, encouragée par la perversion du droit, la multiplication des fonctionnaires et l isolement de l empereur, a miné la notion même de pouvoir, préparant la voie inéluctable de sa destruction. 4

5 Hommage à L héroïsme au féminin Marie Curie La foi et l œuvre d une femme Par Annette Mansire Grâce à sa détermination, son courage et à l idéal de progrès scientifique dont elle était porteuse, Marie Curie a non seulement fait des découvertes qui ont révolutionné la science, mais encore ouvert la voie à l expression du meilleur de la pensée et de la réalisation de soi au féminin. «Qui suis-je pour faire quoi? Dès qu elle s est posée la question, la seule qui vaille quand on s interroge sur soi-même, Marie lui a donné la réponse : elle sera quelqu un» (1). Marie Curie - Maria Slodowska - est née à Varsovie le 7 novembre 1867, sous l occupation russe. Ses parents enseignants, vivaient d une façon très modeste, mais «ils possèdent les seules richesses que [les enfants] ont appris à convoiter : la culture, le savoir, la connaissance» (2). Encore très jeune, Marie perdit successivement sa sœur et sa mère ; le choc la conduira à se réfugier dans les études - qu elle réussit brillamment -. Mais, en Pologne, les universités n étaient pas encore accessibles aux jeunes filles, si bien que sa sœur aînée et ellemême durent s exiler pour faire leurs études à Paris. Après cinq années, en tant que répétitrice dans des familles riches, afin de payer les études de sa sœur Bronia puis les siennes, elle put envisager son départ. Le 3 novembre 1891, elle s inscrit à la Sorbonne, pour faire une licence de sciences, l idéal à ses yeux. La passion du savoir Les prouesses de Marie étaient bien connues : toujours la première ou presque, dans ses études de sciences chimique et physique, première chercheuse scientifique, première femme étudiante puis enseignante à l école normale supérieure de jeunes filles, première scientifique à découvrir la radioactivité, première femme prix Nobel de physique (en 1903, avec son mari) ; première scientifique récipiendaire d un 2 e prix Nobel (de chimie en 1911) Mais, ce n était pas la gloire qu elle recherchait, elle pensait que la science, la connaissance pure, pouvait et devait servir au progrès de l humanité. «La science tiendra dans sa vie la fonction du sacré» (3) dit Françoise Giroud. Et aussi : «La recherche ne doit avoir à leurs yeux [Pierre et Marie Curie] qu un objet : repousser les frontières du savoir» (4). 5

6 Le désintéressement et le don de soi C est son grand mot, l aune à laquelle elle mesura les êtres. Elle-même se refusa les bénéfices qu elle aurait pu tirer de ses découvertes sur le radium, et leur exploitation commerciale lui semblait méprisable. Elle repoussa les propositions de postes et de financements qui lui furent faits, excepté ceux qui pouvaient servir à la recherche. De même qu elle n admettait pas le brevetage des découvertes scientifiques, elle mit les siennes à la portée de tous. Elle accepta seulement les dons qui lui vinrent souvent de l étranger, pour acheter le radium, car la recherche était très négligée en France. Dès le début des recherches, Marie Curie s était intéressée à la possibilité d applications médicales des radiations. Lors de la création de l Institut du radium, elle sera la première femme nommée chef d un laboratoire de recherches purement physiques (le pavillon Curie), associé à celui d une section de médecine, dirigée par le professeur Régaud. «Lorsqu une chose est juste, il faut la faire, aurait-on mille raisons de s abstenir». Pour obtenir quelques grammes de radium, il faut utiliser des tonnes de pechblende (5) que l on verse dans une bassine. Marie Curie travaillait dans un hangar ouvert à tous les vents, sans chauffage ni évacuation des gaz toxiques que la distillation produisait. Il fallait remuer le produit pendant des heures. «Le soir, j étais brisée de fatigue». Ce travail harassant, elle le continua pendant des années, mettant en danger une constitution fragile, sans compter les radiations qui finiront par la tuer. Ses deux grossesses n interrompirent pas sa recherche bien qu elles se fussent passées dans des conditions difficiles. Une éducation ouverte et éclairée Ses carnets montrèrent à quel point elle était attentive à la santé et à l éducation de ses filles. Le petit cercle de chercheurs qui gravitait autour des Curie avait pris en main les différentes leçons à donner à domicile, aux enfants du petit groupe, chacun enseignant sa spécialité ou ses passions. Marie était ravie de partager sa passion de la recherche avec sa fille Irène mais respecta les goûts peu scientifiques de la seconde. De même que ses étudiantes témoignèrent de l intérêt que Marie leur porta individuellement et celle-ci fut la première à ouvrir la recherche scientifique aux femmes. Ses étudiants furent «frappés par l étendue de son savoir, par la clarté lumineuse de sa pensée qui saisissait toujours l essentiel d un problème» (6). Pour les demoiselles Slowodska, être femme au foyer n était pas un «destin» et elles n auraient jamais envisagé de sacrifier la réalisation de leurs rêves à un «parti» aussi brillant fût-il. Marie ne portait guère attention à ses soupirants et les frais de toilette n étaient que très réduits dans son budget. Jeune fille, elle avait même saccagé sa chevelure - grand attrait des femmes de cette époque -. Dans le courrier que Pierre Curie et Marie échangèrent au départ, de leur relation, il était surtout question de leur passion commune : la recherche scientifique. Ce qui était étonnant, ce fut l attitude de Pierre Curie, soulignant toujours les qualités intellectuelles et humaines de sa 6

7 femme et attestant qu il ne jouait qu un rôle d assistant dans les recherches sur le radium. Pendant de nombreuses années, négligeant ses propres travaux, il aidera son épouse à réaliser ses travaux exténuants. Il y eut toujours une grande connivence et un respect mutuel entre eux. Même si elle paraissait très froide et même rigide parfois, cependant après la mort de Pierre Curie, elle eut des accents déchirants et d infinie tendresse à l égard de son mari. La patriote et la citoyenne La Pologne, quand Marie est née était sous la domination des tsars russes ; la langue russe était imposée dans tout le pays et bien sûr dans l enseignement. C est pourquoi des jeunes étudiants, avaient créé des «universités volantes», pour enseigner clandestinement la langue et l histoire polonaise. En réalité, la police tsariste se souciait plus des socialistes que de ces jeunes positivistes. Ils pensaient que la Révolution se ferait plus par l éducation des masses que par la révolte armée. C est ce que retint surtout Marie qui défendit par son exemple et par son enseignement l idée que l éducation des femmes était primordiale dans cette évolution. «Ce n est pas par les armes que l on sèmera la subversion : c est en formant les cerveaux» (7). Quand la guerre de 1914 éclata, on commença à utiliser la radiographie. Pour détecter rapidement l implantation des balles dans le corps, Marie imagina de transporter des appareils de radiologie au plus près des combats. Elle se démena pour trouver des voitures et former des radiologues. Sa fille Irène la seconda avec une grande efficacité. Les «petites Curie», nom donné aux voitures-radio épargnèrent bien des vies. Comme d habitude, elle ne ménagea jamais ses allées et venues par les chemins défoncés et par tous les temps, pour être en première ligne. Marie avait pourtant été la cible de calomnies ; on la soupçonnait d être une espionne allemande. Mais, elle trouva une réponse digne de son élévation morale, pour répondre à sa fille qui se plaignit d être elle-même attaquée : «J ai été désolée d apprendre que tu as des ennuis au sujet de ta nationalité [ ], tu dois supporter avec patience ces petites misères, mais c est ton devoir de protéger Joséphine et Valentine (ses cousines polonaises) qui sont étrangères. Ce serait ton devoir même si elles étaient allemandes [ ]. Chérie, prends conscience de ce que tu dois comme Française, à toi-même et aux autres.»(8) Le rêve humanitaire Marie Curie a vécu une époque où des hommes pensaient que les idées patriotiques et humanitaires allaient triompher du mal en Europe. C était vrai pour le petit cercle de chercheurs qui travaillaient avec de petits moyens, autour des Curie. Ils vivaient dans l espoir d un monde nouveau plus éclairé. C était vrai aussi des patriotes polonais, proches des Slodowska. Marie Curie sacrifia toute sa vie à l idéal humanitaire qu elle plaçait dans les progrès de la science et de la connaissance. Elle le fit avec la conscience d ouvrir le chemin aux femmes pour exprimer leur spécificité et sans d ailleurs négliger son rôle auprès de sa famille. Elle donna l image d une femme qui avait décidé «d être quelqu un» et qui se réalisa. Elle fut d abord inhumée dans le caveau familial de Sceaux, puis en 1995, ses cendres ainsi que celles de son mari, furent transférées au Panthéon ; elle est encore la seule femme à avoir eu cet honneur. 7

8 (1) Françoise Giroud, Une femme honorable, éditions Fayard, 1998, page 12 (2) ibidem p. 22 (3) ibidem p. 35 (4) ibidem p. 75 (5) Oxyde naturel d uranium, composé essentiellement d uraninite, le plus important minerai d uranium dont on extrait le radium. Pierre et Marie Curie, ont utilisé la pechblende provenant du gisement de Jachymov (district de Karlovy Vary en République tchèque), le plus connu, et aujourd hui épuisé (6) ibidem p. 197 (7) ibidem p. 27 (8) ibidem p. 264 L excellence en tout Première femme diplômée de la Faculté des sciences de Paris Première femme professeur à l École normale supérieure Première femme chercheuse à l Institut du radium Première femme prix Nobel de physique en 1903 Première et unique femme à recevoir un deuxième prix Nobel (de chimie) en 1911 Première et unique femme inhumée au Panthéon Simone Weil, notre contemporaine Collectif Revue Esprit, 239 pages, 20 Cette revue mensuelle consacre un numéro à la philosophe Simone Weil, pas assez connue en France. Des articles lui sont consacrés. Issue de famille juive bourgeoise, Simone Weil devint professeur de philosophie et enseigna aux ouvriers, aux chômeurs. Elle lutta contre la guerre civile qui déchira l Espagne, rejoignit la France en Angleterre durant la seconde guerre mondiale. Une vie courte mais cependant héroïque dont les œuvres influencent la pensée d aujourd hui. Annee Bretagne, Reine de France Henri PIGAILLEM Éditions Tallandier, 540 pages, 12 L auteur nous introduit dans le monde d Anne de Bretagne ( ). Solidement documenté pour son côté historique et également humain, il relate la politique internationale de l époque : les alliances, les guerres, les traîtrises entre souverains européens. Duchesse à onze ans, Anne sera contrainte d épouser deux rois de France : Charles VIII puis Louis XII. Femme d une grande noblesse, érudite et sage, elle sut ouvrir la France à la Renaissance. Une héroïne dans son temps. 8

9 Philosophie à vivre Critiques et bons exemples Par Délia STEINBERG GUZMAN - Présidente internationale de l association Nouvelle Acropole L auteur s interroge sur la critique et ses conséquences. Plutôt que de critiquer, mettons-nous en action. Bien qu ils soient nombreux et en de nombreuses occasions ceux qui ont parlé des critiques constructives et des critiques destructives, nous osons manifester notre désaccord à ce sujet car l expérience quotidienne nous montre que les critiques sont toujours destructives. Et ce n est pas la faute de la critique en tant que démarche rationnelle mais celle des personnes qui agissent sous l impulsion de leurs émotions subjectives, plutôt que guidées par la raison et le bon sens. Nous vivons dans un monde qu on a maquillé de certitudes et d assurance mais la contrepartie se joue dans les profondeurs de chaque être humain, où se manifeste de manière plus ou moins explicite l insécurité, le doute et la peur. Le potentiel d action et de création est notablement réduit ; la capacité de comprendre et de surmonter les problèmes se voit amoindrie par l ignorance qui existe dans ces domaines. Et c est ainsi que l homme se protège, en camouflant également ses craintes et son incapacité sous la forme de critiques. D une manière générale, tout est objet de critique, et destructive à coup sûr car, pires sont les autres, mieux se sent celui qui se défend inconsciemment en cachant ses propres défauts. Celui qui critique est automatiquement celui qui sait, celui qui, bien entendu, peut faire les choses mieux que les autres et celui qui a les solutions à tous les problèmes. L attitude critique destructive Celui qui critique ne se préoccupe jamais de chercher quoi que ce soit de bien en rien ni en personne, il n excuse aucune erreur ni ne pardonne la moindre faute ; celui qui critique est donc celui qui se croit en possession de toute la vérité et qui se considère exempt de toute erreur. Tout au plus gardera-t-il ses éloges plus ou moins poussés selon les besoins pour la personne, le groupe ou la structure sociopolitique dans laquelle il se sent protégé. Celui qui critique, dans tous les cas, se garde de bien de mettre en pratique ses idées car il n y a rien de mieux que la mise en action pour démontrer qu il pourrait également être 9

10 l objet de critiques semblables ou pires que celles qu il a formulées. La critique engendre des critiques ; de la mauvaise volonté ne naît que de la mauvaise volonté. Sans que ce qui vient d être exposé veuille dire fermer les yeux, les oreilles et la bouche en laissant passer tout ce qui est honorablement considéré comme erroné, nous croyons qu il y a manière et manière de signaler des erreurs et manière et manière d exercer l esprit critique à son propre égard, à la recherche d un perfectionnement qui au moins cautionne cette critique. Au-delà des tromperies délibérées envers ceux que nous voyons soumis au cadre diabolique de vie actuel que nous menons, ce qui est certain est qu il continue à exister des êtres de bonne volonté dans le monde. Ce qui est certain est qu il n y a rien de plus beau que de reconnaître les réussites de ces êtres et de les encourager. Et ce qui est certain aussi est que, si nous ne trouvons rien qui vaille la peine, il n y a pas de critique plus constructive que de se mettre au travail dans ce que nous croyons bon et possible. Traduit de l espagnol par M.F. Touret N.d.l.r. : le chapeau et l intertitre ont été rajoutés par la rédaction Mort de Jean-François Mattéi Jean-François Mattéi s est éteint le 24 mars 2014 à Marseille, dans une ville à laquelle il était profondément attaché. Homme du Sud, né à Oran le 9 mars 1941, ce grand philosophe avait choisi de mener une carrière universitaire loin de la capitale et de s engager, en tant qu humaniste, dans les problèmes sociaux de notre époque. Diplômé de l Institut d'études politiques d Aix-en- Provence et agrégé en philosophie en 1967, il avait consacré sa thèse d État à une étude approfondie de l ontologie platonicienne (L Étranger et le Simulacre. Essai sur la fondation de l ontologie platonicienne, PUF, 1983). Devenu le plus jeune professeur de l'enseignement supérieur, à Nice-Sophia-Antipolis, il dirigea aux éditions PUF les deux tomes de l'encyclopédie philosophique universelle, une gigantesque contribution à la diffusion de la philosophie. Il fut un grand amoureux de Platon (Platon, Éditions PUF, coll. Que sais-je? 3e éd., 2010, Platon et le miroir du mythe, Éditions PUF, 2002) et il sut magistralement montrer l actualité de la pensée platonicienne dans La Puissance du simulacre. Dans les pas de Platon (Éditions François Bourin, 2013). Il intervenait régulièrement sur les questions d actualité (crise des banlieues, violences urbaines, euthanasie, identité de l Europe) car il avait le souci d expliquer sa vision philosophique des problèmes de notre temps. Son essai le plus remarqué, La Barbarie intérieure (PUF), paru en 1999, fustige l immonde moderne : malgré ses promesses, la modernité aurait échoué à repousser la barbarie. Il y explique que la barbarie est bien plus proche de notre quotidien que nous aimons à le penser, et que notre civilisation ferait bien d affronter ses propres démons plutôt que de toujours chercher le monstre chez les autres. Car, si le XX e siècle, ce «siècle des droits de l homme», fut celui de «la destruction de l homme», la violence ne s'est pas évaporée avec le nouveau millénaire. Dans L'Homme indigné (Éditions du Cerf, 2012), dont le titre est un hommage à Albert Camus, l'un des auteurs qu'il admirait le plus, Jean-François Mattéi opposa l indignation selon la raison à l'indignation selon la loi du cœur. Grand amateur de jazz, pianiste virtuose, il s'intéressa à l'histoire de l'art comme à l'esthétique. Il aimait à dire que «la philosophie doit être intempestive et inactuelle, c est-à-dire pour un temps à venir». 10

11 Chronique de l écureuil L amour plus fort que la mort Ce conte révèle comment l amour peut être plus fort que la mort à travers le temps. La Reine des neiges est l histoire de deux sœurs, princesses du royaume d Arendelle. L ainée, Elsa, au caractère plus trempé, avait le pouvoir de produire de la neige avec ses mains. La cadette, Anna, joyeuse et insouciante, aimait jouer avec sa grande sœur, jusqu à ce qu un jour, cette dernière la blessât involontairement et les jeux durent cesser. À la mort de leurs parents, Elsa se prépara à devenir reine. Au moment de l intronisation, Elsa eut une dispute avec sa sœur et ne contrôla plus son pouvoir, provoquant un hiver glacial dans son royaume. Elle décida donc de se retirer au sommet d une montagne, se considérant incapable d assumer sa tâche convenablement. Là, elle se retrouva avec elle-même, et convoqua son pouvoir en construisant le plus beau palais de glace, où elle vécut dans la solitude, en paix avec elle même. Sa petite sœur partit à sa recherche, pour la convaincre de reprendre le contrôle et de ramener le printemps dans son royaume, qui était en train de dépérir dans un hiver mortel. Elsa la blessa une deuxième fois, mais cette fois-ci au cœur et non à la tête. Après de multiples péripéties, les deux sœurs se retrouvèrent. Anna était en train de mourir congelée car le mal progressait en elle. Dans un dernier élan, Anna s interposa pour sauver sa sœur et cette dernière la prit dans ses bras et pleura car elle avait compris qu Anna lui portait un grand amour. Ses larmes furent un véritable geste d amour qui permit de guérir Anna, car seul l amour pouvait vaincre le sortilège. Ainsi s unissent dans un seul être, l ego et le Soi. Une personnalité joyeuse et insouciante (Anna) qui a besoin d être au service de l Être intérieur (Elsa) qui doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs, pour relier dans l harmonie les divers plans de la réalité et faire revenir le printemps au cœur du royaume. L amour a vaincu la mort. Chaque année, le 15 janvier, la Comédie française célèbre la naissance de Molière. Cette année, une comédie-ballet assez légère de Molière, Psyché, a été présentée. Cette histoire est aussi celle de la victoire de l amour sur la mort, car Eros, amoureux de Psyché finit par l amener à l Olympe où l âme devient immortelle par la force de l amour. Mais le plus bel acte d amour est celui que témoignèrent les comédiens du célèbre théâtre, envers leur maître incontestable, Molière, quand à la fin de la représentation, toute la compagnie apparut, des plus jeunes aux plus anciens, en habits très variés, récitant chacun une phrase du poète immortel. Et tous finirent par une salutation devant le buste de Molière, qui trônait pour cet hommage annuel. Toute la salle se lèva dans un long applaudissement, pour rendre hommage à cette belle famille qui sert le Beau et le Bon à travers l art. Et là encore, l amour a vaincu la mort. 11

12 12

13 Petit cahier d exercices de tendresse pour la Terre et l Humain. La voie du Colibri Pierre RABBI et Anne van STAPPER Illustration de Jean AUGAGNEUR Éditions Jouvence, 64 pages, 6,90 Le colibri s adresse à ceux qui veulent une transformation écologique et humaine de la société. À travers des textes et des exercices pratiques (quiz, exercices de rédaction, dessins, questionnaires), comment accroître son émerveillement sur ce qui nous entoure, cultiver nos valeurs et devenir un véritable acteur-ami de la planète. Exposition Le Voyage de l obélisque Louxor/Paris ( ) Par Michel GRANDGUILLOT Cette exposition (finissant le 6 juillet) retrace la grande aventure que fut le transport de l obélisque de Louxor jusqu à Paris ainsi que son installation sur la célèbre place de la Concorde à Paris. Peu après la campagne d Égypte de Napoléon Bonaparte ( ), l Europe se passionna pour ce monde mystérieux. En 1829, le vice-roi d Égypte, Méhémet-Ali, qui employait des officiers et ingénieurs français à la modernisation de son pays, proposa le don de deux obélisques d Alexandrie à la France, ceux du temple de Louxor, bien conservés mais situés à 700 kilomètres de l embouchure du Nil. 13

14 L épopée du transport de l obélisque, de Louxor à Paris Situé au sud de l ancienne ville de Thèbes, le temple de Louxor, dédié au dieu Amon, est édifié près du temple de Karnak au XIV e siècle av. J.-C. Un siècle plus tard, Ramsès II lui ajouté un pylône d entrée devant lequel il érigea deux grands obélisques. Ces aiguilles de pierre symbolisent la première butte de terre dans la mythologie égyptienne. Rayon de soleil pétrifié, l obélisque est le point de contact entre le monde des dieux et celui des hommes. Selon la coutume, Ramsès II fit graver sur ces obélisques certaines dédicaces aux dieux et certains accomplissements de son règne. L exposition retrace sur 350 m² l extraordinaire épopée du transport de cet obélisque, que l on pensait impossible à l époque. La construction d un bateau nommé Luxor capable de transporter ce monolithe de 23 m de haut et pesant 230 tonnes fut d abord engagée ; puis vint la navigation jusqu à Louxor, où l on commença par protéger l obélisque avant de le dégager et de le charger dans le bateau. Pendant les sept mois passés à attendre la crue du Nil nécessaire pour déséchouer le Luxor, les officiers et quelques membres d équipage en profitèrent pour visiter la Haute Égypte et la Nubie. Si la descente du Nil semblait s être déroulée sans anicroches, il fallut faire remorquer le Luxor par un bateau à vapeur (le Sphinx, premier bateau à vapeur de la Marine française) jusqu au Havre, où le Luxor fut démâté et halé par 28 chevaux jusqu à Paris. La place de la Concorde fut choisie comme site par Louis- Philippe pour l érection de l obélisque afin qu elle ne soit plus le symbole des décapitations de la Révolution. Le 25 octobre 1836, tandis qu un orchestre jouait Les Mystères d Isis de Mozart, deux cent mille spectateurs assistèrent à l érection de l obélisque à Paris. Trois ans plus tard, des inscriptions relatives à cette expédition furent gravées à l or fin sur le piédestal de l obélisque. Le second obélisque de Louxor fut officiellement «restitué» à l Égypte en septembre En 1998, l obélisque de la Concorde fut coiffé d un pyramidion en bronze doré à l imitation de celui, en électrum (1) qu il arborait dans l Antiquité. Il fallut donc sept années pour venir à bout de cette aventure dont deux ans et demi entre le départ de Louxor et l arrivée à Paris. Le parcours de l exposition L exposition nous fait revivre, pas à pas, les préparatifs et les péripéties de cette aventure par le biais de maquettes, de dessins, d aquarelles, de livres, journaux de l époque, et de courts extraits du documentaire L Odyssée de l Obélisque. Elle met également en valeur les hommes qui ont été les principaux artisans de cet exploit : Champollion, tout d abord, qui sut choisir le cadeau de Méhémet-Ali ; le commandant du Luxor, Raymond de Verninac Saint-Maur ; son second, Léon de Joannis, grâce auquel nous disposons de nombreuses illustrations de ce périple ; et surtout l ingénieur Jean-Baptiste Apollinaire Lebas, qui programma et réussit toutes le opérations liées à l obélisque (démontage, embarquement, débarquement, installation en place de la Concorde). En récompense pour cet exploit, A. Lebas sera nommé au poste de conservateur du musée de la Marine. (1) Alliage d or et d argent qu on peut trouver à l état naturel dans des proportions variables Musée national de la marine - Palais de Chaillot 17 place du Trocadéro, Paris - Tel :

15 À lire Les nouvelles passions françaises Réinventer la société et répondre à la crise François MIQUET-MARTY Éditions Michalon, 198 pages, 16 Après avoir parcouru la France et recueilli la parole de femmes et d hommes, où il n était pas question de PIB ni de courbe de chômage mais de crise de valeurs humaines, l auteur constate que la France vit un problème de société, qui se traduit par une dépression, pathologie d une psychologie collective. Il est indispensable de réviser les valeurs de société essentielles, promesses d avenir : respect, éducation, travail et ordre. La vérité vaincra Abel ARIAS Editions Hugues de Chivré, 236 pages, 17,50 Léonard de Vinci, était-il le fils d un Médicis? Plusieurs personnages de notre époque mènent une enquête serrée autour d Amboise, de Florence et au Clos Lucé, la dernière demeure de Léonard, et examinent attentivement les toiles où ils espèrent trouver des indices, des ressemblances entre les diverses figures représentées. On est transporté en pleine Renaissance où s accumulent les différentes pièces de ce puzzle. Toutes les théories sont bouleversées. La généalogie de Léonard de Vinci semble complexe. Dictionnaire du libéralisme Sous la direction de Mathieu LAINE Éditions Larousse, 720 pages, 28,50 Cet ouvrage est l œuvre de 65 contributeurs d horizons différents qui définissent et analysent chaque thème de ce vaste sujet. Le classement par ordre alphabétique en permet une longue exploration après une présentation de l auteur, qui expose le libéralisme dans toute sa complexité, ses variantes, son passé historique ainsi que son avenir dont il ne doute pas ; car il considère que «ces penseurs, partageant un socle de valeurs communes, approfondissent et améliorent toujours plus la compréhension de l agir humain». 15

16 Néo-libéralisme(s) Une archéologie intellectuelle Serge AUDIER Éditions Grasset, 617 pages, 27 Philosophe et historien des idées, maître de conférences en philosophie politique à l Université Paris-Sorbonne et membre de l Institut universitaire de France, Serge Audier définit le «néo-libéralisme» dans une dimension plurielle comme étant les politiques économiques et sociales anti-étatistes (théories traditionnelles néo marxistes, foucaldiennes, bourdieusiennes et anti-mai 68...) Malgré de nombreuses références historiques et biographiques et des réflexions pertinentes, on se perd un peu dans la description qui nécessite une solide culture d économiste. Big Bang et au-delà Balade en cosmologie Aurélien BARRAU Éditions Dunod, 149 pages, 14,50 Cet ouvrage décrypte les grandes questions de l Univers, du Big Bang en passant par les trous noirs, les particules élémentaires. Un récit dans lequel se mêlent également des réflexions personnelles, parce que la science est également une aventure humaine. Par un jeune physicien, professeur d université et chercheur au CNRS, spécialisé en cosmologie. Mémoires AMADOU HAMPÂTE BÂ Actes Sud, collection Thésaurus, 842 pages, 28 Préfacé par Théodore Monod, cet ouvrage passionnant nous fait découvrir la vie de ce sage très connu en France pour ses contes africains. Il nous dévoile toute la Sagesse contenue dans les traditions et les initiations des différentes ethnies de cette région sub-saharienne (Mali, Sénégal, Burkina Faso, Bénin, Niger ). C est également une leçon d histoire de l Afrique et de la France coloniale au XX ème siècle. Comme l écrit l auteur : «le fait de n avoir pas eu d écriture n a donc jamais privé l Afrique d avoir un passé, une histoire et une culture.» 16

17 Agenda - Sortir VINCENNES Cinéma Mardi 8 avril 2014 à 19 h Fleurs d Équinoxe Wataru Hitayama (joué par Shin Saburi), grand chef d entreprise prend très mal l affront que lui fait subir sa fille Setsuko (jouée par Ineko Arima), en refusant un mariage qu il a arrangé pour elle. Le titre du film fait référence à, d un coté l automne près d un père vieillissant et autoritaire, de l autre, le printemps avec Setsuko, résolue à épouser l homme de son choix. Elle organise le mariage sans son aide et c est contre sa volonté qu il y assiste. Le couple part ensuite pour Hiroshima et, poussé par ses amis, Hirayama surmonte ses convictions et va leur rendre visite. En véritable artiste zen, Yasujiro Ozu a réussi à capter le temps qui s écoule et plus que cela encore. En un mot, chaque être dans le monde tout entier est un temps particulier dans un continuum unique. Cinéaste unique, il a restitué le temps dans sa vraie dimension. Alors que la pendule universelle est toujours en mouvement, que la marée de la vie monte et descend conformément à la loi, la caméra du maître reste en dehors. Posée sur une plate-forme privilégiée, elle contemple les êtres dans leur alternance. L action est toujours reliée par des plans étranges qui semblent surgir d un autre espace-temps. Tous les lampions de la rue oscillent à peine dans le vent ; plus loin dans la campagne le soleil se lève, des panneaux publicitaires envahissent l espace, un enfant écoute la pluie tomber et tous ces plans n ont a priori rien à voir avec l histoire qui se déroule. Et pourtant, dans le déroulement du récit, ces images nous renvoient dans le grand Tout, dans l Universel. La touche d Ozu se reconnaît entre mille autres. Des principes immuables s opèrent. Les êtres sont filmés, liés aux objets et aux choses. À la limite, ils ne sont que des atomes identiques à ceux que constituent un vase, une fleur, un paysage, un décor. Et pourtant la vie pulse à l intérieur de ces corps d hommes et de femmes qui agissent dans des cadres à grande profondeur de champ. Cette profondeur permet à Ozu de réunir dans un seul plan plusieurs actions en même temps, qui ont bien sûr des résonances entre elles. La caméra est toujours placée à 50 centimètres du sol et contemple sans sourciller les mouvements vibratoires qui interagissent entre ses personnages. Le regard à faible hauteur accentue encore la profondeur de champ, donne de la noblesse à ses acteurs et sur le plan philosophique c est le regard humble d Ozu sur le monde, son humilité en tant qu homme face au Tout qui l entoure et dont il n est que l infime partie. Dégagé du principe de causalité, son œuvre nous montre toute chose dans sa gravitation. Chaque film d Ozu s'inscrit dans la famille japonaise, depuis les enfants, les adultes et les grands parents. Ozu dira vers la fin de sa vie «À travers l évolution des parents et des enfants, j ai voulu montrer comment le système familial japonais commençait à se désintégrer.» Fleurs d équinoxe en est un bel exemple. C est le premier film en couleurs d Ozu, couleurs qu il va utiliser avec la subtilité d un maître en haïkus comme le choix de la couleur rouge comme dominante, rouge de la passion, rouge de la blessure. Entre joie et tristesse Ozu filme sublimement et subtilement cette aspiration de chacun au bonheur, quête d un équilibre dérisoire selon lui face à l impermanence. Espace Daniel Sorano : 16, rue Charles Pathé Vincennes Tel :

18 MARSEILLE Exposition Jusqu au 4 mai 2014 Femmes en Provence et en Méditerranée Cette exposition explore la thématique de la Femme du Sud en combinant arts visuels (dessins, peintures, sculptures et photographies) et écrits sonores (mots de la femme en tant que romancière, poète ou artiste). Les femmes sont évoquées dans leur vie quotidienne : pastresse, lavandière, femme puisant l'eau fraîche d'un puits, vendangeuse, femmes au café ou marchandes se disputant, poissonnière... portraits anonymes peints par Valère Bernard, Moutte, Delacroix, Pignon, Marchand, Cousturier, Leydet, Grivolas, Bernard Qui sont ces femmes, d où viennent-elles, où vont-elles? Des extraits de romans, essais, poèmes et des témoignages, conjoints à l exposition mais sans corrélation directe avec les œuvres, sont à savourer séparément et apportent une nouvelle profondeur à la peinture. L'exposition nous montre alors le pouvoir des mots et de la combinaison infinie de phrases donnant une foule d interprétations possibles, entre ce qui se voit et ce qui se lit. La peinture est silence, le texte est sonore. Musée Regards de Provence Allée Regards de Provence - Avenue Vaudoyer Marseille - Tel : PARIS Colloque Samedi 12 Avril 2014, de 9 h à 18 h 30 Les nouvelles logiques du vivant L'évolution a-t-elle un sens, va-t-elle toujours vers plus de complexité ou est-elle un phénomène chaotique qui, comme un buisson pousse dans toutes les directions? Faut-il avoir peur des OGM ou représentent-ils une opportunité pour le développement futur de l'humanité? Quel type de lien peut-on faire entre la physique quantique et la biologie ou les sciences de la conscience? C'est autour de ces questions fondamentales que l'université Interdisciplinaire de Paris, sous la direction de Jean Staune, le Laboratoire d'ethique médicale et de Médecine légale de la faculté de médecine (Université Paris V) et la fondation Denis Guichard se réuniront à ce colloque, où des intervenants français et étrangers de renommée internationale expliqueront des théories et positions complémentaires ou contradictoires : Michael Denton, Vincent Fleury, Marc Godonot, Marc Henry, Baraba Nicolescu, Vasily Ogryzko Université Paris V, salle Claude-Bernard, 4 ème étage 45, rue des Saints-Pères Paris Information et réservations : UIP : 29, rue Viala Paris Tel : PARIS Exposition - Jusqu au 13 juillet 2014 Moi, Auguste empereur de Rome Fils adoptif de Jules César et premier empereur romain de l Histoire, Auguste (63 av. J.-C. 14 ap. J.-C.) est associé à la grandeur de l Empire romain, qu il contribua à pacifier et à 18

19 développer (réforme des institutions, politique d urbanisation ) pendant ses quarante années de règne. L exposition, qui commémore le bimillénaire du décès de l empereur, montre l âge d or du règne d Auguste, caractérisé par le message de paix, le foisonnement et le raffinement de l art (production d œuvres inspirées de l art grec, installation d artistes grecs à Rome, construction de l Ara Pacis, développement du théâtre à Rome ). L exposition décline les différentes périodes de la vie d Auguste : d Octave à Auguste (la guerre civile, les triumvirats, la bataille d Actium), le règne de l empereur, sa famille, ses représentations, l âge d or (l architecture de Rome, l art, les temples, la maison romaine, les pratiques funéraires..), l Empire (l Afrique, l Hispanie, la Grèce et l Asie mineure, la Gaule, la Germanie), la mort et l apothéose de l Empereur. Grand Palais : entrée Clémenceau : 3 avenue du général Eisenhower Paris Tel : TOULOUSE Forum Vendredi 2 mai 2014, de 8 h 30 à 18 h La transformation sociale et économique de la société Nous sommes face à une transformation de la civilisation mondiale, en train d'aborder une façon de vivre plus respectueuse de l'environnement et de la justice sociale, orientée vers des valeurs de Vie. C est ce que tenteront d expliquer le 2 mai des intervenants engagés dans cette transition sociétale : Pierre Rabhi (réseau Colibris), Philippe Desbrosses (Association Intelligence Verte), Guibert Del Marmol (Lunt Foundation), Thanh Nghuiem (Institut Angénius, réseau de professionnels pour un développement équilibré et durable), Antonella Verdiani, docteur en sciences de l éducation, formatrice et conférencière, Philippe Derudder, conférencier et animateur de séminaires sur l économie alternative, les monnaies complémentaires et la réforme du système monétaire, Frédéric Laloux, titulaire d un MBA de l INSEAD et diplômé de l école de coaching Newfield Network, Lilou Mace de La Télé de Lilou et Patrice Van Eersel, journaliste et écrivain français, qui animera cette journée. Centre de Congrès Pierre Baudis - Auditorium Saint-Exupéry - 11, Esplanade Compans Caffarelli Toulouse Informations et réservations : Tel : BORDEAUX - Conférence Jeudi 3 Avril 2014 à 20 h Éros, la voie du héros La naissance du héros intérieur Qui n a pas senti un jour l Appel au fond de son cœur? Les mythes ont conservé la mémoire de ce chemin de transformation intérieure qui va de la vie ordinaire vers la vie profonde, de la mort vers la conscience de notre immortalité, étapes du parcours de notre héros intérieur. Par Luc Bigé, auteur et astrologue Informations et réservations : ANAB : 2, rue Boyer Bordeaux Tel :

20 LYON Spectacle Jeudi 3 avril 2014 à 20 h Le mythe d Er de Platon Le grand guerrier Er, mort sur un champ de bataille, revient témoigner de ce qu il a vu à la croisée des chemins. Soirée théâtrale suivie d un dialogue philosophique sur les thèmes universels de la destinée et de la responsabilité individuelle. Par la troupe de l école de Philosophie Informations et réservations - 7 Place Antoine Vollon Lyon - Tel : PARIS Conférence Jeudi 24 avril 2014 à 20 h La crise symbolique de nos sociétés actuelles Malgré la sécularisation de nos sociétés contemporaines, le fond archaïque symbolique de l être humain n a pas disparu. Les traces du sub-religieux et la dimension du sacré se retrouvent camouflées dans nos pratiques quotidiennes. La désacralisation de nos sociétés actuelles, le détournement de l imaginaire et de la fonction symbolique ont coupé l homme moderne de ses racines, de son identité et l ont plongé dans un profond désarroi métaphysique par la perte de sens. La crise que nous traversons peut-elle être l opportunité de revivre la dimension symbolique et de ressourcer nos sociétés? Par Fernand Schwarz, philosophe et auteur d ouvrages sur la philosophie et les civilisations anciennes Informations et réservations : Espace Le Moulin : 48, rue du Fer-à-Moulin Paris Tél BIARRITZ Conférence et atelier Vendredi 25 avril 2014 à 20 h Conférence Le Petit Prince, Saint- Exupéry et nous Le Petit Prince, ce personnage venu d ailleurs, aux interrogations troublantes est-il né de la pensée d un seul homme? Ou bien habitet-il le cœur de tous les hommes? Que veut-il nous dire? Comment Antoine de Saint-Exupéry lui a-t-il donné naissance? Par Olivier Larrègle, philosophe, conférencier, diplômé en ethnomédecine et anthropologie Samedi 26 avril 2014 de 10 h à 17 h Atelier pratique «Être homme, c est précisément être responsable, c est sentir en déposant sa pierre que l on contribue à bâtir le monde». (Antoine de Saint-Exupéry Terre des Hommes). L œuvre de Saint-Exupéry est riche en enseignements philosophiques pour bien vivre. Par Olivier Larrègle Conférence au Colisée de Biarritz : 11, rue Sarasate Biarritz Atelier à Espace Lehena Informations et réservations : Espace LEHENA -1, Rond-Point de l Europe Biarritz Tél :

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

II- L'environnement matériel des séances d histoire

II- L'environnement matériel des séances d histoire Magali Chapelet-Guirriec - Pierrick Friquet Circonscription de Brest - Nord - Novembre 2012 Enseigner l'histoire en cycle 3 «Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps.

Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps. Identifier des présupposés en situation d habileté : dans un premier temps. Dans un premier temps, nous mettons davantage l accent sur les présupposés que peuvent contenir les questions des participants.

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Bus Parisiens c est quoi?

Bus Parisiens c est quoi? Bus Parisiens c est quoi? Tout a commencé par le site Internet d Antoine LEROY qui est la référence des transports assurés en autobus par la RATP. Via un forum ce site permet d apprendre multitude de choses

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014

17 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : Dimanche 27 juillet 2014 17 eme : Dimanche 27 juillet 2014 Au service du Royaume déjà là! Comme un négociant qui recherche des perles fines. Réf. Biblique : 1 ère lecture : Rois (1 R 3,5.7-12) 5 A Gabaon, pendant la nuit, le Seigneur

Plus en détail

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA»

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» Conférences philosophiques mensuelles sur les relations entre l Être Humain et son corps ECOLE DE MASSORELAXATION TEL : 05.61.32.77.42-06.63.06.38.90 93 RUE SAINT-

Plus en détail

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité Qu est-ce que l ICCROM? L ICCROM est la seule institution du genre dont le mandat est de promouvoir la conservation du patrimoine culturel sous toutes ses formes

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

DIVISION DES PERSONNES HANDICAPÉES

DIVISION DES PERSONNES HANDICAPÉES Du 12 janvier au 31 décembre 2013 PAVILLON M Place Villeneuve- Bargemon Quai du Port 13002 Plateforme d information, le Pavillon «M» offre un concentré de la programmation Structure éphémère de 3000 m²,

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

La Caravane 2014-2015, c est :

La Caravane 2014-2015, c est : BILAN CARAVANE 2014-2015 La Caravane 2014-2015, c est : 2 compagnies impliquées 3 structures partenaires 104h d ateliers 41 participants 3 restitutions réussies 200 personnes touchées par un parcours de

Plus en détail

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER?

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? Bien-aimé frères et sœurs en Christ, que la paix et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec chacun d entre vous. Aujourd hui par la grâce de Dieu et avec l aide

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Château de Fontainebleau Livret de visite

Château de Fontainebleau Livret de visite Château de Fontainebleau Livret de visite Le château de Fontainebleau fut la maison des rois de France. Les rois de France, comme François Ier, aimaient y venir pour les nombreux animaux qu ils pouvaient

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET

L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET L ILLUSTRATION DOSSIER DE PRESSE LES TABLEAUX D HONNEURS DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ACCESSIBLES GRATUITEMENT SUR INTERNET Les Tableaux d Honneurs Les Tableaux d Honneurs de L Illustration, véritable

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine Maurice Schwob, fondateur de 100.000 Chemises Exposition présentée du 1 er mars au 13 avril 2014 Musée de la Chemiserie et de l Elégance masculine ARGENTON-SUR-CREUSE (INDRE) Communiqué de presse A l'occasion

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV»

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Portrait de Louis XIV, collection Musée des Beaux-Arts, D.R. Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Louis XIII et Louis XIV avec leurs ministres respectifs, Richelieu et Colbert,

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Avis à l opinion Public

Avis à l opinion Public Avis à l opinion Public La Syrie était le berceau de la civilisation humaine où toutes les civilisations ont né et se sont épanouies. La Syrie a une situation géographique et stratégique très importante

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE Département de management et technologie École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Chronique éditoriale DE L INTÉRÊT

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

L Art de devenir artiste créateur de sa propre vie!

L Art de devenir artiste créateur de sa propre vie! L Art de devenir artiste créateur de sa propre vie! Calendrier des Activités Mise à jour le 21 août 2014 Conférences/Ateliers «UNE RENCONTRE UNIFICATRICE PAR LE BIAIS D UN ART NOUVEAU» Au Québec Horaire

Plus en détail

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser»

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» Ar5cles Pré- Event Le Sursaut Le Mandat L Intelligent d Abidjan L Inter Le Sport Supersport Ar5cles Post- Event Fraternité Ma9n Le Mandat Le Patriote Le Sport Le Sursaut

Plus en détail

À PROPOS DU SITE SÉSAMATH LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE

À PROPOS DU SITE SÉSAMATH LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE 189 À PROPOS DU SITE «SÉSAMATH» LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE On a souvent dit, du professeur, qu il était seul, seul face à ses élèves. Et comment nier cette évidence : en dernier recours,

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre Une Confession A l occasion du cinquantième anniversaire de la défaite japonaise, je confesse devant vous surtout, Seigneur, le crime

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

LE TRÉSOR DES MOUSQUETAIRES

LE TRÉSOR DES MOUSQUETAIRES LE TRÉSOR DES MOUSQUETAIRES Premier parcours interactif œnotouristique dans l appellation Jurançon DOMAINE DU CINQUAU LE MOT DU PROPRIÉTAIRE Le Domaine du Cinquau est dans ma famille depuis presque 400

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Chapitre 2. Usages et mésusages

Chapitre 2. Usages et mésusages Chapitre 2 Usages et mésusages Si la faculté de voyance existe, si effectivement des hommes et des femmes peuvent capter directement des informations exactes dans l espace et dans le temps, les questions

Plus en détail

S engager comme Ange gardien de la planète

S engager comme Ange gardien de la planète S engager comme Ange gardien de la planète Une action pour répondre aux défis du 21 ème siècle Ange gardien de la planète est un projet construit dans l objectif d inciter le public à des changements de

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Ceux qui nous nourrissent

Ceux qui nous nourrissent Ceux qui nous nourrissent Exposition photographique et sonore Depuis 2009 Marc Bernard, Céline Delestré photographes et Romain Brunel journaliste radio consacrent leur travail à la petite paysannerie,

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA»

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» Conférences philosophiques mensuelles sur les relations entre l Être Humain et son corps ECOLE DE MASSORELAXATION TEL : 05.61.32.77.42-06.63.06.38.90 93 RUE SAINT- ROCH, 31400

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

On parle beaucoup aujourd hui de

On parle beaucoup aujourd hui de Couverture Noël: une reconnaissante dépendance du Christ Le message de Sa Grâce Rowan Williams, archevêque de Canterbury, pour les lecteurs de 30Jours On parle beaucoup aujourd hui de ceux qui préfèrent

Plus en détail