Bilan de la Prime de Fonction 2012 des directeurs d hôpital

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de la Prime de Fonction 2012 des directeurs d hôpital"

Transcription

1 Bilan de la Prime de Fonction onctions et de Résultats 212 des directeurs d hôpital 1

2 Retour des évaluations 212 non exhaustif Sur les évaluations attendues, retours sont enregistrés, soit un taux de retour d évaluation des directeurs d hôpital de 88,1 %. Cependant, ont été intégralement complétées, soit 79,2 %. Seules 3 régions ont retourné à plus de 9 % leurs évaluations intégralement complétées. Il s agit de la Basse-Normandie, de la Haute-Normandie et de la région Poitou-Charentes. Le taux de retour des évaluations des chefs d établissements par les directeurs généraux d Agence Régionale de Santé est inférieur à celui des directeurs adjoints par les chefs d établissement (75,9 %, contre 8 %). Tableau : Taux de retour des évaluations selon la région Région Evaluations attendues Evaluations reçues Evaluations intégralement complétées Taux de retour (évaluation entièrement renseignée) Effectif Effectif % Effectif % Directeurs chefs d établissement Alsace , ,1 75, 85,2 Aquitaine , ,6 82,1 88,9 Auvergne , ,7 7,6 93, Basse-Normandie ,7 68 9,7 83,3 93, Bourgogne , ,1 81,8 83,6 Bretagne , ,1 75, 72,7 Centre 96 96, 78 78, 95,7 72,7 Champagne-Ardenne , ,9 41,7 85,3 Corse ,2 4 3,8-4, Franche-Comté , 21 53,8 83,3 4,7 Haute-Normandie , ,4 94,1 9,6 Ile-de-France , ,2 77,4 78,3 Languedoc-Roussillon , ,1 85,7 88,6 Limousin , 31 77,5 72,7 79,3 Lorraine , ,1 9,5 68,8 Midi-Pyrénées , ,6 84, 72,2 Nord-Pas-de-Calais , ,1 79,3 81,6 Pays de la Loire , ,1 75,9 85, Picardie , ,9 68,4 87,7 Poitou-Charentes ,8 8 96,4, 95,5 Provence - Alpes - Côte d'azur , ,7 78, 8,1 Rhône-Alpes , ,2 82, 76,1 DOM & TOM , ,8 5, 73, Directeurs adjoints , ,2 75,9 8, Source : CNG, remontée des fichiers d évaluation 2

3 Encadré : Les textes de référence suivants ont eu pour effet de notifier le régime indemnitaire des personnels des corps de direction de la fonction publique hospitalière avec l instauration de la prime de fonctions et de résultats PFR : - Décret n du 9 mai 212 relatif à la prime de fonctions et de résultats des corps ou emplois s des personnels de direction et des directeurs des soins de la fonction publique hospitalière, - Arrêté du 9 mai 212 fixant les montants de référence de la prime de fonctions et de résultats applicables aux corps ou emplois s des personnels de direction et des directeurs des soins de la fonction publique hospitalière, - Arrêté du 9 mai 212 fixant la liste des indemnités relevant des exceptions prévues par l article 7 du décret n du 9 mai relatif à la prime de fonctions et de résultats des corps ou emplois s des personnels de direction et des directeurs des soins de la fonction publique hospitalière Concernant la part fonctions (PF), les cotations se basent sur les éléments figurant dans les référentiels métiers des corps de direction, sur les responsabilités et sur la complexité du poste occupé, ainsi que sur l étendue et la nature des délégations accordées aux directeurs adjoints. La cotation de la part liée aux fonctions doit être fixée à partir d une échelle de cotation, modulée selon différents niveaux, pour chacune des six grandes familles retenues. Le tableau ci-dessous donne les niveaux de cotation possibles de la part liée aux fonctions pour chacune de ces familles. La cotation ne peut excéder le coefficient 3 dans le cas d un directeur d hôpital bénéficiant d une concession de logement. En revanche, pour les directeurs d hôpital ne bénéficiant pas de concession de logement, la cotation de la part liée aux fonctions peut être affectée d un coefficient maximal de 6. Grades et emplois Chef d établissement sur emploi Chef d établissement hors Chef d établissement Adjoint sur emploi Niveaux de cotation Variation possible en sus du niveau retenu afin de tenir compte de sujétions particulières Modalité de la variation 2,8 ou 3 Aucune - 2,8 +,2 Variation possible en cas de difficultés liées à la situation financière, sociale, géographique et démographique, en cas de sujétions liées au rôle pivot de l établissement dans le territoire ou en cas d exercice des fonctions d administrateurs de GCS, de GCSMS ou de GIE 3 Aucune - 2,7 ou 2,9 Aucune - Adjoint hors 2,5 ou 2,7 +,2 Adjoint 2,4 ou 2,6 +,2 Variation possible en cas d exercice multi sites ou d exercice des fonctions de directeur de site avec délégation générale dans le cadre d un établissement issu d une fusion ou au sein d une direction commune ou en cas d exercice des fonctions d administrateurs de GCS, de GCSMS ou de GIE Variation possible en cas d exercice multi sites ou d exercice des fonctions de directeur de site avec délégation générale dans le cadre d un établissement issu d une fusion ou au sein d une direction commune ou en cas d exercice des fonctions d administrateurs de GCS, de GCSMS ou de GIE 3

4 La modulation de la part liée aux résultats (PR) s inscrit dans une fourchette allant de à 6. 6 Elle doit être en parfaite adéquation avec l évaluation de l année, laquelle doit être fondée sur une définition des objectifs annuels clairement identifiés, en nombre réalisables et raisonnables, dans le respect de la note d informations annuelle sur l évaluation élaborée par le CNG. L évolution de la part résultats, et si possible le montant correspondant, doivent être communiqués au directeur évalué à l issue de l entretien d évaluation et impérativement confirmée par une notification dans un délai d un mois par l évaluateur. 4

5 I) La part fonctions L analyse de la prime de fonctions et de la prime de résultats s effectue sur un ensemble de directeurs, dont 396 directeurs chefs d établissement (18,6 %) et directeurs adjoints (81,4 %). Les instructions relatives à l application du dispositif ont été à maintes reprises rappelées aux évaluateurs. On constate toutefois quelques erreurs de cotations, aussi bien pour les directeurs chefs d établissement (6 professionnels) que les directeurs adjoints (49 professionnels). Il apparaît que 7 directeurs chefs d établissement et 7 directeurs adjoints bénéficient du doublement de la cotation (non logés, non indemnisés). Tableau : Distribution des DH selon la cotation PF, l emploi et le grade Directeur chef d établissement (effectif) Directeur adjoint (effectif) (effectif) Part fonctions 2, ,3%,1%,% 2, ,2% 21,%,% 2, ,7%,4%,% 2, ,7% 46,3% 7,6% 2, ,6% 15,3% 14,4% 2, ,2% 1,% 15,9% ,3% 3,6% 57,6% 4, ,2%,%,% ,% 1,6%,% 5, ,7%,%,% 5, ,% 1,5% 1,5% 5, ,%,3%,8% 5, ,%,1%,8% ,2%,1% 1,5% ,%,%,% Moyenne 3,2 2,9 3, 2,9 2,6 2,8 3, 2,7 2,7 2,8 3, Médiane 3, 2,8 3, 2,8 2,6 2,7 2,9 2,7 2,6 2,7 3, *Les valeurs surlignées en bleu correspondent aux parts fonctions possibles selon le grade et l emploi Les directeurs, tous grades et catégories confondus, bénéficient d une part fonctions en moyenne de 3 pour ceux sur emploi f onctionnel, 2,8 pour ceux en hors et de 2,7 pour ceux en, pour une moyenne de 2,9 pour les chefs d établissement et de 2,7 pour les directeurs adjoints, avec une moyenne plus élevée pour les directeurs chefs d établissement de (3,2). 5

6 Parmi les chefs d établissement, la part fonctions la plus importante est respectivement de 3 pour ceux en (près de 92 %) et sur emploi (près de 78 %), tandis que ceux en hors se positionnent très majoritairement sur la cotation 2,8 (près de 78 %). Tableaux : Répartition des DH selon la part fonctions, l emploi et le grade Directeur chef d établissement Part fonctions 2,5,4,3 2,6,4,3 2,7,4,3 2,8 77,6 18,9 58,8 2,9,4 1,1,5 3, 91,7 19,5 77,9 37,9 4,8 4,2,3 5,6 1,1,,8 5,8 6, 4,2,4 2,1 1, *Les valeurs surlignées en bleu correspondent aux parts fixes possibles selon le grade et l emploi Directeur adjoint Part fonctions 2,4 28,9,1 6,7 2,5,3 25,4, 19,1 2,6 49,5,4 11,6 2,7 1,8 56,1 27, 43,1 2,8 16,5 2, 2,7 5,4 2,9,3 12, 54,1 1,2 3,,2 5,4,2 4,8 1,,2 5, 1,9, 1,4 5,2 1,8,4 5,4 1,8 5,4 1,4 5,6,,1 2,7,1 5,8,1 2,7,1 6,,1,1 Parmi les directeurs adjoints, la part fonctions dominante est de 2,6 pour ceux en (près de 5 %), de 2,7 pour ceux en hors (plus de 56 %) et de 2,9 pour ceux sur emploi (plus de 54 %). 6

7 II) La part résultats 1) La cotation PR de départ (transcription du régime indemnitaire 211) 54,4 % des directeurs chefs d établissement ont une PR de départ supérieure ou égale à 3, contre 1,1 % chez les directeurs adjoints. Alors que les directeurs chefs d établissement ont une PR de départ moyenne de 3,2, elle est de 2,5 pour les directeurs adjoints, soit,7 d écart. Les directeurs adjoints de ont une PR de départ moyenne de 1,6. Tableau : Répartition des DH selon la cotation PR de départ, l emploi et le grade Directeur chef d établissement Directeur adjoint PR de départ % % % % % % % % 2,,1,5 De,1 à,49 7,9,1 1,8 De,5 à,99 17,8,4 4,3 De 1,,7,5 15,5 1,2 4,4 8,3 3,2 1,1 3, 16,2 4,5 2,7 7,2 De 2, 4,2 4, 2,1 3,5 12,4 8,7 9,4 De 2,5 à 2,99 12,5 27,1 77,9 38,4 25,9 73, 73, 62,3 De 3, à 3,49 58,3 1,1 8,4 12,6 1,5 1,2 16,2 8,4 De 3,5 à 3,99 8,3 46,9 6,3 34,8,8 1,5 1,3 De 4, à 4,49 4,2 3,2 4,2 3,5,3 8,1,4 De 4,5 à 4,99 4,2 4,7 3,5 De 5, à 5,49 De 5,5 à 6, Moyenne 3,2 3,3 3, 3,2 1,6 2,7 2,8 2,5 Médiane 3,4 3,7 2,9 3,1 1,7 2,8 2,7 2,8 2) La cotation PR ,9 % des directeurs chefs d établissement ont une PR 212 supérieure ou égale à 3 (54,4 % en 211), tandis que les directeurs adjoints en bénéficient à hauteur de 71,5 % (1,1 % en 211). Ceci montre l effet de l évaluation 212 qui marque une évolution favorable de la PR. La PR 212 moyenne des directeurs chefs d établissement est de 3,7, contre 3,1 pour les directeurs adjoints, soit,6 d écart. Le coefficient d évolution se traduit par une légère diminution de l écart observé entre la PR de départ et la PR 212 entre les directeurs chefs d établissement et les directeurs adjoints. Tableau : Répartition des DH selon la cotation PR 212, l emploi et le grade Directeur chef d établissement Directeur adjoint PR 212 % % % % % % % % De,1 à,49,3,1 De,5 à,99 7,1 1,6 De 1, 12,7,4 3,2,7,5 17,8 1,1 4,9 De 2, 4,2 1,4 1,1 1,5 17,3 3,4 6,5 De 2,5 à 2,99 8,3 15,2 4,2 12,1 16,2 11,3 2,7 12,2 De 3, à 3,49 12,5 14,8 47,4 22,5 17,5 41,7 29,7 35,9 De 3,5 à 3,99 41,7 14,8 35,8 21,5 9,9 34,1 54,1 29, De 4, à 4,49 16,7 32,5 5,3 25, 1,3 7,1 5,4 5,7 De 4,5 à 4,99 8,3 17, 5,3 13,6,9 5,4,8 De 5, à 5,49 De 5,5 à 6, 8,3 3,6 1,1 3,3,1,1 Moyenne 3,8 3,8 3,5 3,7 2,3 3,4 3,6 3,1 Médiane 3,7 4, 3,4 3,7 2,3 3,4 3,7 3,3 7

8 3) Le coefficient de variation de la PR 212 La progression est un peu plus forte en moyenne pour les directeurs adjoints que pour les directeurs chefs d établissement. Elle est en moyenne de,5 pour les directeurs chefs d établissement, tandis qu elle est de,6 pour les directeurs adjoints. Un cinquième des directeurs adjoints a une évolution de PR de 1, contre 7,1 % pour les directeurs chefs d établissement. Tableau : Répartition des DH selon la variation 211/212 de la PR, l emploi et le grade Directeur chef d établissement Directeur adjoint Coefficient d'évolution % % % % % % % % Inférieur à 1,1,3,1,1 4,2 3,2 2,5 4,1 2,8 3, De,1 à,49 33,3 44,8 37,9 42,4 2,3 21, 5,4 2,5 De,5 à,99 37,5 45,1 53,7 46,7 51, 56,9 62,2 55,7 1 2,8 6,1 6,3 7,1 23,9 18,8 32,4 2,3 De 1,1 4,2,7 1,1 1,,8,3,4,1,1 Moyenne,6,5,5,5,6,6,8,6 Médiane,5,5,5,5,6,6,9,6 La part des directeurs adjoints ayant une évolution de PR comprise entre,5 et 1 (76 %) est supérieure à celle des directeurs chefs d établissement (53,8 %). Graphique : Répartition des DH selon les coefficients de variation et la catégorie de d emploi 8

9 Le coefficient d évolution par tranche de la PR 212 varie sensiblement selon la catégorie d emploi occupé. Alors que la tranche comprise entre,1 et,49 concerne principalement les chefs d établissement hors, celle comprise entre,5 et,99 concerne davantage les chefs d établissement sur emploi, tandis que ceux en sont 2,8 % à bénéficier d une PR cotée à 1, contre un peu plus de 6 % pour ceux positionnés en hors et sur emploi. Graphique : Répartition des directeurs chefs d établissement selon les coefficients de variation et le grade Concernant les directeurs adjoints, les variations observées pour les directeurs sur emploi sont supérieures à celles relevées pour les directeurs hors et à partir de la tranche comprise entre,5 et,99. Graphique : Répartition des directeurs adjoints selon les coefficients de variation et le grade 9

10 4) Répartition régionale de la PR 212 et du coefficient de variation Il convient de souligner que 82,5 % des directeurs chefs d établissement bénéficient d une PR 212 comprise entre 3 et 4,99. 14,1 % des directeurs chefs d établissement ont une PR 212 inférieure à 3. Mais cette part varie fortement selon les régions. Alors que 5 % des directeurs chefs d établissement de la région Lorraine, 3 % de la région Franche-Comté et 29,3 % de la région Ile-de-France ont une PR inférieure à 3, ils sont 4,9 % en région Rhône- Alpes. Tableau : Répartition des directeurs chefs d établissement selon la région et la tranche de cotation de la PR 212 Régions Directeur chef d'établissement Inférieur à 3 3, à 3,99 4, à 4,99 5, à 6, Moyenne Alsace 16,7 58,3 16,7 8,3 3,6 Aquitaine 13, 34,8 47,8 4,3 3,8 Auvergne 8,3 41,7 5, 4,1 Basse-Normandie 6,7 33,3 53,3 6,7 4, Bourgogne 22,2 44,4 27,8 5,6 3,7 Bretagne 22,2 38,9 38,9 3,6 Centre 31,8 63,6 4,5 4,3 Champagne-Ardenne 4, 6, 3,9 Corse Franche-Comté 3, 4, 2, 1, 3,3 Haute-Normandie 12,5 31,3 5, 6,3 3,9 Ile-de-France 29,3 51,2 19,5 3,3 Languedoc-Roussillon 16,7 5, 27,8 5,6 3,7 Limousin 37,5 62,5 4, Lorraine 5, 5, 3,5 Midi-Pyrénées 9,5 61,9 28,6 3,5 Nord-Pas-de-Calais 13, 43,5 39,1 4,3 3,7 Pays de la Loire 13,6 31,8 5, 4,5 3,9 Picardie 7,7 61,5 23,1 7,7 3,7 Poitou-Charentes 11,8 47,1 41,2 3,8 Provence - Alpes - Côte d'azur 21,9 5, 28,1 3,5 Rhône-Alpes 4,9 43,9 46,3 4,9 4, DOM & TOM 42,9 57,1 4, 14,1 43,9 38,6 3,3 3,7 La moyenne de la PR 212 s établit à 3,7. 11 régions se distinguent avec un niveau plus élevé allant jusqu à 4,3, tandis que 7 régions se situent en dessous. 1

11 Un tiers des directeurs chefs d établissement de la région Centre a un coefficient d évolution de PR de 1. Près d un cinquième des directeurs chefs d établissement de la région Nord-Pas-de-Calais enregistre une absence d évolution (cette région connaît l évolution la plus faible avec une moyenne de +,2). Tableau : Répartition des directeurs chefs d établissement selon la région et la tranche de variation 211/212 Régions Directeur chef d'établissement Inférieur à De,1 à,49 De,5 à,99 1 Supérieur à 1 Moyenne Alsace 8,3 58,3 8,3 25,,4 Aquitaine 8,7 6,9 3,4,3 Auvergne 25, 41,7 25, 8,3,7 Basse-Normandie 26,7 6, 13,3,6 Bourgogne,,7 Bretagne 72,2 16,7 11,1,4 Centre 18,2 45,5 36,4,8 Champagne-Ardenne,,7 Corse Franche-Comté 6, 3, 1,,4 Haute-Normandie,,6 Ile-de-France 78, 22,,3 Languedoc-Roussillon 5,6 38,9 55,6,4 Limousin, 87,5 12,5,7 Lorraine 5, 5,,6 Midi-Pyrénées 42,9 57,1,5 Nord-Pas-de-Calais 19,2 8,8,2 Pays de la Loire 59,1 27,3 4,5 9,1,5 Picardie 23,1 76,9,6 Poitou-Charentes 23,5 76,5,6 Provence - Alpes - Côte d'azur 6,3 68,8 6,3 15,6 3,1,4 Rhône-Alpes 2,4 9,8 82,9 4,9,7 DOM & TOM 14,3 14,3 14,3 57,1,3,3 2,5 42,4 46,7 7,1 1,,5 11

12 Hormis dans les régions Auvergne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine, la majorité des directeurs adjoints ont une PR 212 comprise entre 3, et 3,99 (64,8 %). A l exception des directeurs adjoints de 6 régions, dont la Franche-Comté (PR moyenne de 2,6), l ensemble des directeurs adjoints des autres régions ont une PR proche de la moyenne nationale de 3,1 et 7 régions se situent au-dessus allant jusqu à 3,4 (DOM et TOM). Tableau : Répartition des directeurs adjoints selon la région et la tranche de cotation de la PR 212 Régions Directeur adjoint Inférieur à 3 3, à 3,99 4, à 4,99 5, à 6, Moyenne Alsace 38,5 59,6 1,9 3, Aquitaine 26, 67,3 6,7 3,1 Auvergne 42,5 47,5 1, 3, Basse Normandie 3,2 69,8 3, Bourgogne 26,1 69,6 4,3 3,1 Bretagne 22,9 69,8 7,3 3,2 Centre 26,8 73,2 3,2 Champagne-Ardenne 48,3 34,5 17,2 3,1 Corse* 5, 5, 2,8 Franche-Comté 54,5 45,5 2,6 Haute-Normandie 29,2 6,4 1,4 3,1 Ile-de-France 24,5 67, 8,3 3,2 Languedoc-Roussillon 21,8 7,5 7,7 3,2 Limousin 3,4 6,9 8,7 3,1 Lorraine 54,5 38,6 6,8 2,8 Midi-Pyrénées 3, 7, 3, Nord-Pas-de-Calais 36,3 62,5 1,3 2,9 Pays de la Loire 3,2 59,4 1,4 3,1 Picardie 4, 54, 6, 3, Poitou-Charentes 36,5 58,7 4,8 2,9 Provence - Alpes - Côte d'azur 16,3 78, 5,,7 3,3 Rhône-Alpes 25,3 66, 8,6 3,2 DOM & TOM 21,7 67,4 1,9 3,4 28,7 64,8 6,5,1 3,1 *Les données de la Corse sont à lire avec précaution car l étude se fait sur un effectif faible 12

13 1 régions enregistrent une progression de la PR 212 supérieure à la moyenne (,6). A l inverse, 2 régions se distinguent plus particulièrement. Il s agit de la région Franche- Comté (72,7 %) et de la région Poitou-Charentes (55,6 %), régions dans lesquelles une large majorité des directeurs adjoints connaît une évolution de PR inférieure à,5. Tableau : Répartition des directeurs adjoints selon la région et la tranche de variation 211/212 Directeur adjoint Régions Supérieur à Inférieur à De,1 à,49 De,5 à, Alsace 3,8 26,9 44,2 25,,6 Aquitaine 7,7 31,7 45,2 15,4,5 Auvergne 15, 65, 2,,6 Basse-Normandie 1,9 11,3 45,3 41,5,7 Bourgogne 4,3 21,7 54,3 17,4 2,2,6 Bretagne 42,7 33,3 2,8 3,1,6 Centre 8,9 64,3 26,8,8 Champagne-Ardenne 3,4 1,3 44,8 41,4,8 Corse*, 1, Franche-Comté 9,1 63,6 18,2 9,1,3 Haute-Normandie 12,5 68,8 18,8,7 Ile-de-France 1,8 14,2 64,9 18,9,3,7 Languedoc-Roussillon 3,8 19,2 56,4 2,5,7 Limousin 34,8 47,8 17,4,6 Lorraine 2,3 13,6 34,1 5,,8 Midi-Pyrénées 4,3 21,4 6, 14,3,6 Nord-Pas-de-Calais 5, 23,8 63,8 7,5,5 Pays de la Loire 3,1 18,8 63,5 13,5 1,,6 Picardie 6, 22, 46, 26,,6 Poitou-Charentes 14,3 41,3 41,3 3,2,4 Provence - Alpes - Côte d'azur,7 2,8 17, 56, 22, 1,4,6 Rhône-Alpes 1,2 17,3 65,4 16,,7 DOM & TOM 4,3 6,5 54,3 34,8,7 Moyenne,1 3,2 2,5 55,4 2,4,5,6 *Les données de la Corse sont à lire avec précaution car l étude se fait sur un effectif faible 5) Le versement exceptionnel Une très large majorité des directeurs, tous grades confondus, ne s est pas vu attribuer de versement exceptionnel au titre de 212. Seuls se démarquent les directeurs sur emploi. Qu ils soient chefs d établissement ou adjoints, ils sont respectivement 24,2 % et 32,4 % à bénéficier d un tel versement. Tableau : Versement exceptionnel Directeur chef d'établissement Directeur adjoint Versement exceptionnel % % % % % % % % 87,5 89,5 75,8 86,1 87,3 87,6 67,6 87,1 De,1 à,49 7,6 17,9 9,6 4,6 4,8 5,4 4,8 De,5 à,99 8,3 1,8 5,3 3, 3,3 3,8 13,5 3,9 De 1, 1,1 1,1 1, 4,6 3,6 1,8 4, 4,2,3,3,1 De 2,,1 2,7,1 13

14 14,1 % des directeurs chefs d établissement et 13,2 % des directeurs adjoints ont obtenu un versement exceptionnel de la PR. Cette part varie fortement d une région à l autre. En Auvergne, par exemple, 16,7 % des directeurs chefs d établissement et 25 % des directeurs adjoints, soit 23,1 % des DH ont perçu un versement exceptionnel. Dans la région Centre, une telle attribution concerne 4,5 % des directeurs chefs d établissement et 7,1 % des directeurs adjoints, soit 6,4 % des DH. Tableau : Répartition régionale des directeurs concernés par le versement exceptionnel selon la catégorie d emploi Part concernée Région Directeur chef Directeur d'établissement adjoint Alsace 16,7 7,7 9,4 Aquitaine 13, 15,4 15, Auvergne 16,7 25, 23,1 Basse-Normandie, 13,2 1,3 Bourgogne 27,8 4,3 1,9 Bretagne 5,6 7,3 7, Centre 4,5 7,1 6,4 Champagne-Ardenne, 24,1 2,6 Corse - 5, 5, Franche-Comté 2, 9,1 14,3 Haute-Normandie, 29,2 21,9 Ile-de-France 41,5 1,9 14,2 Languedoc-Roussillon 11,1 2,5 18,8 Limousin, 8,7 6,5 Lorraine, 6,8 6,5 Midi-Pyrénées 4,8 7,1 6,6 Nord-Pas-de-Calais 17,4 1, 11,7 Pays de Loire 9,1 14,6 13,6 Picardie 38,5 14, 19, Poitou-Charentes, 4,8 3,8 Provence - Alpes - Côte d'azur 3,1 23,4 19,7 Rhône-Alpes 19,5 4,9 7,9 DOM & TOM, 39,1 34, 14,1 13,2 13,4 Si 13,4 % des effectifs de directeurs d hôpital, tous grades confondus, se sont vu attribuer un versement exceptionnel en 212, la part la plus importante concerne ceux exerçant dans 5 régions ; au profit des chefs d établissement et des directeurs adjoints en Auvergne, et au seul bénéfice des directeurs adjoints en Champagne-Ardenne, Corse, Haute-Normandie, DOM et TOM. Par contre, c est en Ile-de-France, Picardie et Bourgogne que les directeurs chefs d établissement sont les plus fortement impactés par le versement exceptionnel. 14

15 III) Croisement de la PF et de la PR de départ 1) Directeurs chefs d établissement Un quart des directeurs chefs d établissement, tous grades confondus, bénéficie d une part fonctions de 2,8 et d une PR comprise entre 3,5 et 3,99. Les directeurs chefs d établissement sont 45,5 % à avoir une PR d entrée inférieure à 3 et 51 % à se situer sur une PR comprise entre 2,5 et 3,49. Tableau : PF par PR de départ de l ensemble des directeurs chefs d établissement (, hors et emploi ) PR de départ Part fonctions De,1 à De,5 à De 1, à à De 2, à De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, à De 5,5,49,99 1,49 1,99 2,49 2,99 3,49 3,99 4,49 4,99 5,49 à 6, 2,5,25,25,25 2,6,25,25,51 2,7,25,25,76 2,8,25 1,77 2,27 2,45 5,5 25,25 1,77 2,2 58,84 59,6 2,9,25,25,51 6,1 3,25,76 1,26 16,67 7,7 8,59 1,77 1,52 37,88 97,98 4,8,25,25 98,23 5,6,25,51,76 98,99 6,51,25,25 1,1,51 3,3 3,54 38,38 12,63 34,85 3,54 3,54,51 3,54 7,7 45,45 58,8 92,93 96,46 Parmi les directeurs de, 91,7 % ont une part fonctions de 3, dont plus de la moitié (54,2 %) se concentre sur la tranche de PR de 3 à 3,49. Plus du tiers (35,4 %) des directeurs hors a une PR comprise entre 3,5 et 3,99 pour une PF de 2,8. Ils sont 54,9 % à avoir une PR supérieure ou égale à 3,5, contre 16,7 % pour les directeurs de et 1,5 % pour ceux sur emploi. Tableau : PF par PR de départ des directeurs chefs d établissement selon le grade Directeur Part fonctions PR de départ De De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, 3 4,17 4,17 12,5 54,17 8,33 4,17 4,17 91,67 91,67 4,8 4,17 4,17 95,83 6 4,17 4,17 8,33 4,17 12,5 58,33 8,33 4,17 4,17 8,33 12,5 25, 83,33 91,67 95,83 15

16 Directeur hors Directeur emploi PR de d départ Part fonctions De De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, 2,5,36,36,36 2,6,36,36,72 2,7,36,36 1,8 2,8,36 2,53 3,25 23,83 7,22 35, ,17 2,89 77,62 78,7 2,9,36,36 79,6 3,36,36,72 2,53 2,53 1,11 1,8 1,81 19,49 98,56 5,6,36,72 1,8 99,64 6,36,36,72 3,25 3,97 27,8 1,11 46,93 3,25 4,69,72 3,97 7,94 35,2 45,13 92,6 95,31 PR de d départ Part fonctions De De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, 2,8 15,79 2,11 1,5 18,95 18,95 2,9 1,5 1,5 2, 3 1,5 2,11 58,95 8,42 4,21 3,16 77,89 97,89 5,6, 97,89 6 2,11 2,11 1,5 2,11 77,89 8,42 6,32 4,21 1,5 3,16 81,5 89,47 95,79 16

17 2) Directeurs adjoints 89,9 % des directeurs adjoints, tous grades confondus, ont une PR inférieure à 3 (45,5 % pour les directeurs chefs d établissement). Parmi les directeurs adjoints, 43,1 % ont une cotation emploi de 2,7. Près d un tiers (31,8 %) des directeurs adjoints a une PF de 2,7 pour une PR située dans un intervalle compris entre 2,5 et 2,99. Tableau : PF par PR de départ de l ensemble des directeurs adjoints (, hors et emploi ) PR de départ Part fonctions De,1 à De,5 à De 1, à à De 2, à De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, à De 5,5,49,99 1,49 1,99 2,49 2,99 3,49 3,99 4,49 4,99 5,49 à 6, cumulée 2,4,12,64 1,62,92 1,1,75 1,44,6 6,64 6,64 2,5,17,35,69 2,54 14,15 1,4,17 19,12 25,77 2,6,35,98 1,39 2,14 1,68 1,56 3,6,29,12 11,55 37,32 2,7,6,52 1,79 3,6 31,77 5,37,29,23 43,1 8,42 2,8,6,12,87,29,75,64 1,96,23,4 5,31 85,73 2,9,6,6,58,58 7,51 1,16,23,6 1,23 95,96 3,23,23 96,19 4,8,6,6,12,23 96,42 5,6,6,17,12 1,4 1,44 97,86 5,2,6,6,17,6,6,4 98,27 5,4,6,12,6,81,29 1,44 99,71 5,6,12,12 99,83 5,8,12,12 99,94 6,6,6,52 1,85 4,33 4,39 7,16 9,36 62,28 8,38 1,33,4,52 2,37 6,7 11,9 18,26 27,61 89,89 98,27 99,6 17

18 Près de la moitié (49,5 %) des directeurs adjoints de bénéficie d une part fonctions de 2,6. 14,9 % des directeurs adjoints hors ont une PR inférieure à 2,5, contre 71,8 % des directeurs adjoints de et 2,7 % pour ceux qui sont sur emploi. Tableau : PF par PR de départ de l ensemble des directeurs adjoints selon le grade Directeur adjoint PR de d e départ De Part fonctions De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à cumulée (en à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, %) 2,4,51 2,79 7,11 4,6 4,82 3,5 6,35,25 28,93 28,93 2,5,25,25 29,19 2,6 1,27 4,31 6,9 9,39 7,11 6,6 13,2 1,2,51 49,49 78,68 2,7,25,25 1,2,25 1,78 8,46 2,8,25,51 3,81 1,27 2,79 2,54 5,8,25 16,5 96,95 2,9,25,25 97,21 4,8,25,25,51 1,2 98,22 5,2,25,25,76,25,25 1,78 5,6 2,3 7,87 17,77 15,48 16,24 12,44 25,89 1,52,76 2,3 9,9 27,66 43,15 59,39 71,83 97,72 99,24 Directeur adjoint hors Part fonctions,8,8 PR de d départ De De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à cumulée (en à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, %) 2,4,8,8,8 2,5,15,46,92 3,38 18,85 1,38,23 25,38 25,46 2,6,8,8,8,8,8,38 25,85 2,7,8,62 2,23 4,8 41,38 7,8,38,23 56,8 81,92 2,8,15,8 1,8,15,54 2, 83,92 2,9,8,77,77 8,85 1,15,31,8 12, 95,92 3,15,15 96,8 4,8, 96,8 5,8,8,23,15 1,38 1,92 98, 5,2, 98, 5,4,8,15,8 1,8,38 1,77 99,77 5,6,8,8 99,85 5,8,8,8 99,92 6,8,8,,8,8,38 1,15 4,54 8,69 73, 1,23 1,54,31,8,15,54 1,69 6,23 14,92 87,92 98,15 99,69 18

19 Directeur adjoint emploi PR de d e départ De Part fonctions De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, 5,5 à cumulée (en à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 6, %) 2,7 2,7 21,62 2,7 27,3 27,3 2,8 2,7 2,7 29,73 2,9 4,54 13,51 54,5 83,78 3 5,41 5,41 89,19 5,4 5,41 5,41 94,59 5,6 2,7 2,7 97,3 5,8 2,7 2,7 2,7 72,97 16,22 8,11 2,7 2,7 75,68 91,89 91,89 IV) Croisement de la PR de départ et de la PR 212 1) Directeurs chefs d établissement 84,7 % des directeurs chefs d établissement ont vu leur PR augmenter d au moins,5 par rapport à la PR d entrée. Près d un cinquième (19,4 %) des directeurs chefs d établissement est passé d une PR d entrée comprise entre 2,5 et 2,99 à une PR comprise entre 3, et 3,49. La même proportion (21,5 %) est observée pour les directeurs chefs d établissement qui sont passés d une PR d entrée se situant entre 3,5 et 3,99, à une PR comprise entre 4, et 4,49. Tableau : PR de départ par la PR 212 de l ensemble des directeurs chefs d établissement (, hors et emploi ) PR 212 PR de départ De,1 à De,5 à De 1, à à De 2, à De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, à De 5,5,49,99 1,49 1,99 2,49 2,99 3,49 3,99 4,49 4,99 5,49 à 6, De 1,,25,25,51,51,25 1,26 1,26,25 3,3 3,54 De 2, 2,53 1,1 3,54 7,7 De 2,5 à 2,99 8,33 19,44 1,1,51 38,38 45,45 De 3, à 3,49 1,52 8,59 2,27,25 12,63 58,8 De 3,5 à 3,99,25 2,78 21,46 1,35 34,85 92,93 De 4, à 4,49,76 1,77 1,1 3,54 96,46 De 4,5 à 4,99 1,26 2,27 3,54,51 1,52 12,12 22,47 21,46 25, 13,64 3,28 cumulée,51 2,2 14,14 36,62 58,8 83,8 96,72 96,72 19

20 Les directeurs chefs d établissement de sont un tiers à avoir une PR d entrée comprise entre 3, et 3,49 associée à une PR totale 212 se situant entre 3,5 et 3,99 (incluant le coefficient d évolution). 53,1 % des directeurs chefs d établissement hors ont une PR totale 212 supérieure à 4,, contre 33,3 % pour les directeurs en et 11,6 % pour ceux sur emploi. Tableau : PR de départ par la PR 212 de l ensemble des directeurs chefs d établissement selon le grade Directeur PR 212 PR de d départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, De 5,5 à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 3,99 4,49 4,99 à 5,49 à 6, 4,17 4,17 8,33 8,33 De 2, 4,17 4,17 12,5 De 2,5 à 2,99 4,2 8,33 12,5 25, De 3, à 3,49 8,3 33,33 12,5 4,17 58,33 83,33 De 3,5 à 3,99 4,17 4,17 8,33 91,67 De 4, à 4,49 4,17 4,17 95,83 De 4,5 à 4,99 4,17 4,17 4,17 8,33 12,5 41,67 16,67 8,33 8,33 4,17 12,5 25, 66,67 83,33 91,67 91,7 Directeur hors PR 212 PR de d e départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, à De 5,5 à,49 à,99 2,99 3,49 3,99 4,49 4,99 5,49 à 6, De 1,,36,36,72,72,36 1,8 1,44,36 3,25 3,97 De 2, 3,25,72 3,97 7,94 De 2,5 à 2,99 1,47 12,27 3,97,36 27,8 35,2 De 3, à 3,49 1,44 6,86 1,81 1,11 45,13 De 3,5 à 3,99 3,97 29,6 13,36 46,93 92,6 De 4, à 4,49,72 1,81,72 3,25 95,31 De 4,5 à 4,99 1,81 2,89 4,69,72 1,44 15,16 14,8 14,8 32,49 16,97 3,61,72 2,17 17,33 32,13 46,93 79,42 96,39 96,39 Directeur emploi PR 212 PR de d départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, De 5,5 à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 à 6, 1,5 1,5 1,5 De 2, 2,11 2,11 3,16 De 2,5 à 2,99 4,21 44,21 28,42 1,5 77,89 81,5 De 3, à 3,49 7,37 1,5 8,42 89,47 De 3,5 à 3,99 1,5 2,11 3,16 6,32 95,79 De 4, à 4,49 1,5 2,11 1,5 4,21 1,5 4,21 47,37 35,79 5,26 5,26 1,5 1,5 5,26 52,63 88,42 93,68 98,95 98,95 2

21 2) Directeurs adjoints Pour les directeurs adjoints, 91,7 % ont une augmentation de PR d au moins,5, contre 84,7 % pour les directeurs chefs d établissement. 58 % ont une PR totale supérieure ou égale à 3, pour une PR d entrée comprise entre 2,5 et 2,99. Tableau : PR de départ par la PR 212 de l ensemble des directeurs adjoints (, hors et emploi ) PR 212 PR de d départ De,1 à De,5 à De 1, à à De 2, à De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, à De 4,5 à De 5, à De 5,5,49,99 1,49 1,99 2,49 2,99 3,49 3,99 4,49 4,99 5,49 à 6,,29,23,52,52 De,1 à,49,6,75 1,4 1,85 2,37 De,5 à,99,58 1,62 2,14 4,33 6,7 De 1,,29 2,8 2,2 4,39 11,9,58 3,35 3,18,6 7,16 18,26 De 2, 1,1 4,91 3,18,12,6 9,36 27,61 De 2,5 à 2,99 4,16 31,54 26,46,6 62,22 89,83 De 3, à 3,49 1,16 2,14 5,8 8,38 98,21 De 3,5 à 3,99,29,4,58,12 1,39 99,6 De 4, à 4,49,12,23,4,6 1,62 3,18 4,9 6,47 12,25 35,93 29, 5,72,81,,12,6 1,68 4,85 9,7 16,18 28,42 64,36 93, ,8 99,88 99,88 71,3 % des directeurs adjoints de ont une PR totale inférieure à 3,, contre 16,2 % des directeurs adjoints hors et 2,7 % des directeurs sur emploi. Tableau : PR de départ par la PR 212 de l ensemble des directeurs chefs d établissement selon le grade Directeur adjoint PR 212 PR de d e départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, De 5,5 à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 à 6, 1,27,76 2,3 2,3 De,1 à,49,25 3,3 4,31 7,87 9,9 De,5 à,99 2,54 6,35 8,88 17,77 27,66 De 1, 1,27 7,11 7,11 15,48 43,15 1,78 7,87 6,35,25 16,24 59,39 De 2, 2,28 6,85 2,79,51 12,44 71,83 De 2,5 à 2,99 3,5 14,47 8,38 25,89 97,72 De 3, à 3,49,51 1,2 1,52 99,24 De 3,5 à 3,99,51,25,76,25 7,11 12,69 17,77 17,26 16,24 17,51 9,9 1,27,25 7,36 2,5 37,82 55,8 71,32 88,83 98,73 21

22 Directeur adjoint hors PR 212 PR de départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 à De 3, à De 3,5 à De 4, De 4,5 à De 5, De 5,5 à,49 à,99 2,99 3,49 3,99 à 4,49 4,99 à 5,49 à 6,,8,8,8 De,1 à,49,8,8,15 De,5 à,99,23,15,38,54 De 1,,62,54 1,15 1,69,23 2,8 2,23 4,54 6,23 De 2,,77 4,46 3,38,8 8,69 14,92 De 2,5 à 2,99,8 4,62 36,77 31,46,8 73, 87,92 De 3, à 3,49 1,54 2,38 6,31 1,23 98,15 De 3,5 à 3,99,23,46,77,8 1,54 99,69 De 4, à 4,49,15,15,31,38 1,8 3,38 11,31 41,69 34,8 7,8,92,8,38 1,46 4,85 16,15 57,85 91,92 99, 99,92 99,9 Directeur adjoint emploi PR 212 PR de départ De,1 De,5 De 1, De 2, De 2,5 De 3, De 3,5 De 4, De 4,5 De 5, De 5,5 à,49 à,99 à 2,99 à 3,49 à 3,99 à 4,49 à 4,99 à 5,49 à 6, 2,7 2,7 2,7 De 2, 2,7 De 2,5 à 2,99 29,73 43,24 72,97 75,68 De 3, à 3,49 1,81 5,41 16,22 91,89 De 3,5 à 3,99 91,89 De 4, à 4,49 5,41 2,7 8,11 2,7 29,73 54,5 5,41 5,41 2,7 2,7 32,43 86,49 91,89 97,3 97,3, 22

23 Zoom sur les MAD : Les chiffres présentés ci-après sont à prendre avec précaution. 57 évaluations étaient attendues. Seules 27 ont été reçues, soit un taux de réponse de 47,4 %. 39,1 % des MAD ont une part fonctions de 2,7, et 17,4 % de 5,4. Trois quarts (76,2 %) des directeurs ont une PR se situant entre 2,5 et 3,99. Tableau : Part fonctions Part fonction % 2,4 4,3 2,6 4,3 2,7 39,1 2,8 13, 3 8,7 5 4,3 5,4 17,4 5,6 4,3 5,8 4,3 Tableau : Part résultats Intervalle Part résultats % 14,3 De 2, 4,8 De 2,5 à 2,99 23,8 De 3, à 3,49 23,8 De 3,5 à 3,99 28,6 De 4, à 4,49 De 4,5 à 4,99 De 5, à 5,49 4,8 La PF moyenne des MAD est de 3,3, tandis que la PR 212 moyenne est de 2,8. Tableau : Moyenne, minimale, maximale et médiane de la PF et de la PR 212 des MAD Moyenne Minimale Maximale Médiane PF 3,3 2,4 5,8 2,7 PR 212 2,8 5,3 3,3 23

Bilan de la Prime de fonctions et de résultats (PFR) 2012 des directeurs d établissement sanitaire, social et médico-social (D3S)

Bilan de la Prime de fonctions et de résultats (PFR) 2012 des directeurs d établissement sanitaire, social et médico-social (D3S) Bilan de la Prime de fonctions et de résultats (PFR) 2012 des directeurs d établissement sanitaire, social et médico-social (D3S) Des retours d évaluation 2012 non exhausti tifs Sur les 1 725 évaluations

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 Les chiffres clés Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 Progression par rapport à l'année 2009 26,0% 43,6% Nombre de stagiaires financés 37 805 43

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE (avril 2015) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage

Plus en détail

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions TOUS METIERS CONFONDUS HEBERGEMENT - RESTAURATION Nombre de projets : 225 934 Part de projets difficiles : 37.9 % Part de saisonniers : 61.6 % Alsace 3837 40.4 % 41.1 % Aquitaine 16463 38.5 % 64.2 % Auvergne

Plus en détail

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Notice explicative La notice ci-après détermine la méthodologie

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE (juillet ) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage au sens

Plus en détail

STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE

STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE é MARS 29 I/ PSYCHIATRIE EN FRANCE A/ A/ SOURCE DREES - EFFECTIF TOTAL DES PSYCHIATRES EN FRANCE - STRUCTURE PAR AGE - SECTEUR D ACTIVITE B/ SOURCE

Plus en détail

Enquête CET. Présentation

Enquête CET. Présentation Enquête CET Présentation Les décrets n 2008-454 et 2008-455 du 14 mai 2008 ont prévu la possibilité d'indemniser les jours épargnés au 31 décembre 2007 sur un CET. Le décre n 2008-456 du 14 mai 2008 a

Plus en détail

Répertoire ( / /72)

Répertoire ( / /72) Commerce et Artisanat ; Direction du commerce intérieur ; Sousdirection de l'équipement commercial ; Bureau circuits de distribution, études, plan (1975-1976) - Bureau circuits de distribution (1977-1983)

Plus en détail

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 111 Mars 2010 Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2009, il y avait 4 450 000

Plus en détail

Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015

Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015 Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015 METHODOLOGIQUE Origine des données Les données sur l activité de prélèvement de cornée proviennent des services de régulation et d appui

Plus en détail

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000»

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 73 Octobre 2009 Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Le réseau Natura 2000 concerne un quart

Plus en détail

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016 ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016 Version 1 1 I LA MASSE GLOBALE D INTERESSEMENT 2016 : 2,5 % DE LA MASSE SALARIALE HORS CHARGES

Plus en détail

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG Statistiques sur la en France Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG EFFECTIFS DES PHARMACIENS AU er JANVIER 9 MAI 9 PLAN de la PRESENTATION I/ PHARMACIE EN FRANCE A/ A/ SOURCE DREES - EFFECTIF

Plus en détail

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS I L évolution du nombre de nouveaux candidats inscrits et de diplômés entre 2003 et 2007 : : Si le nombre de nouveaux a fortement augmenté entre 2004 et 2005 (+ 14 %), cette

Plus en détail

Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires

Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires Chirurgiens-Dentistes et autres spécialités s. Ces professions sont également disponibles dans les D.O.M. - T.O.M. Source, Mise à jour Une équipe de

Plus en détail

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 TABLE DES MATIERES EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 I. Méthodologie... 13 I.1. Périmètre de l Observatoire... 13 I.2. Démarche de recensement... 14 I.3. La Base de données... 14 I.4. Règles retenues pour estimer

Plus en détail

Section A Pharmaciens titulaires d officine

Section A Pharmaciens titulaires d officine Pharmaciens titulaires d officine Répartition régionale 21 Conseils régionaux Ile-de-France 4 821 inscrits 2 133 2 688 4 185 officines Féminisation Poursuivie à un rythme soutenu (environ un demi-point

Plus en détail

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014 ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014 Version 2 1 I LA MASSE GLOBALE D INTERESSEMENT 2014 : 2,5 % DE LA MASSE SALARIALE HORS CHARGES

Plus en détail

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 1 L observatoire économique Grâce aux données issues des cotisants et de leur situation de paiement, le réseau des Urssaf produit et publie

Plus en détail

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs Bulletin officiel des douanes Remboursement d une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les véhicules routiers de 7, 5 tonnes et plus, destinés au transport de marchandises. Remboursement d'une

Plus en détail

du 06/07/2010 au CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE

du 06/07/2010 au CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE BILAN DES CLACT du 06/07/2010 au 05/07/2011 CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE Rappel du contexte Instruction DGOS/RH3 2010 248 du 6 juillet 2010 relative à la mise en œuvre des CLACT au

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 72 Novembre 21 Tableau de bord : éolien Troisième trimestre 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Après avoir démarré dans les années 199 puis accéléré

Plus en détail

Activité des abattoirs de volailles et de lagomorphes en Comité de pilotage de l Observatoire National des abattoirs du 10 avril 2013

Activité des abattoirs de volailles et de lagomorphes en Comité de pilotage de l Observatoire National des abattoirs du 10 avril 2013 Activité des abattoirs de volailles et de lagomorphes en 2012 Comité de pilotage de l Observatoire National des abattoirs du 10 avril 2013 Activité des abattoirs de volailles et de lagomorphes en 2012

Plus en détail

FLASH 4 RÉGIONS. 1 Régions administratives (lieu de travail des personnels) PERSONNELS TITULAIRES RÉGIONS PROFESSIONNEL ET SOCIAL DÉVELOPPEMENT

FLASH 4 RÉGIONS. 1 Régions administratives (lieu de travail des personnels) PERSONNELS TITULAIRES RÉGIONS PROFESSIONNEL ET SOCIAL DÉVELOPPEMENT 4 Régions administratives (lieu de travail des personnels) Ingénieurs France métropolitaine = 8 64 Total général = 8 64 Techniciens France métropolitaine = 5 64 Total général = 5 655 Chercheurs France

Plus en détail

État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016

État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016 État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016 Définitions Contrat prescrit : Le contrat est prescrit par le service public de l emploi (PE,

Plus en détail

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective de l évaluation et des statistiques N 2005-1 La mobilité des Français âgés de 25 à 35 : Un peu plus de vacances et plus souvent Globalement,

Plus en détail

ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER

ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER 2010 - (1) Radiologues hospitaliers statutaires = radiologues hospitaliers temps plein et temps partiel

Plus en détail

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de 131 826,27 503 068 306 R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, 75002 Paris Garantie Financière de 110 000 : AXA France IARD SA 26, rue Drouot

Plus en détail

3.1 Partenariats et financements

3.1 Partenariats et financements 3 : rémunérations et indemnités La rémunération ou l indemnisation des personnels non permanents et stagiaires est prise en charge principalement sur les subventions allouées au budget du CNRS par l État.

Plus en détail

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION. Situation au 30 Septembre 2011

SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION. Situation au 30 Septembre 2011 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS SALAIRES DE REFERENCE ET TAUX MENSUELS D INDEMNISATION FRANCE METROPOLITAINE Situation au 30 Septembre 2011 19 mars 2012 Le salaire mensuel moyen de référence

Plus en détail

Le prêt à taux zéro En Pays-de-la-Loire

Le prêt à taux zéro En Pays-de-la-Loire service connaissance des territoires et évaluation Novembre 2015 Le prêt à taux zéro En Pays-de-la-Loire 2 ème trimestre 2015 : Une augmentation des prêts tirée par le neuf Au 2 ème trimestre 2015, 1 149

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Économie Agricole Mars 2015 N 1503 Cartographie des nouvelles régions françaises L'Assemblée Nationale a adopté le 25 novembre 2014, en seconde lecture, la nouvelle carte des régions.

Plus en détail

Le prêt à taux zéro. En Pays-de-la-Loire. Forte hausse des prêts accordés au 3 ème trimestre 2015 par rapport au 3 ème trimestre 2014.

Le prêt à taux zéro. En Pays-de-la-Loire. Forte hausse des prêts accordés au 3 ème trimestre 2015 par rapport au 3 ème trimestre 2014. Le prêt à taux zéro service connaissance des territoires et évaluation En Pays-de-la-Loire 3 ème trimestre 2015 : l augmentation du nombre de prêts se poursuit Mars 2016 Au 3 ème trimestre 2015, 1 290

Plus en détail

L intérim en Franche-Comté en septembre 2013

L intérim en Franche-Comté en septembre 2013 DÉCEMBRE 20 L intérim en Franche-Comté en septembre 20 L emploi intérimaire en légère baisse en septembre 20 Chiffres clés Le nombre d intérimaires diminue de 0,1% en un mois En septembre 20, le nombre

Plus en détail

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015 Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en 2014 Novembre 2015 Le tableau de bord de la situation de l emploi en 2014 Les caractéristiques des salariés du secteur Ensemble des salariés

Plus en détail

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Observatoire de la FPT Mai 2015 Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Au 31 décembre 2012, 1 842 300 agents travaillent au sein

Plus en détail

Emploi scientifique et carrières Personnels permanents / Régions

Emploi scientifique et carrières Personnels permanents / Régions 4 régions 4.1 Régions administratives (lieu de travail des personnels) 50 Chercheurs France métropolitaine = 11 490 Total = 11 641 Ingénieurs France métropolitaine = 8 815 Total = 8 870 Techniciens France

Plus en détail

Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse

Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse I N T E R S E C T E U R P A P I E R C A R T O N Production Transformation Distribution Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS INTER-SECTEURS

Plus en détail

Anesthésiologie - Réanimation et Médecine d urgence

Anesthésiologie - Réanimation et Médecine d urgence Mme Marie Claude Chatenay-Rivauday- Marel Séverine Buisine Odile Romain ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCED SEPTEMBRE

Plus en détail

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes 1 - Recettes fiscales directes et indirectes (hors compensations de l'état) niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions propres directes (produit 3 taxes) indirectes

Plus en détail

ANALYSE DES RESULTATS

ANALYSE DES RESULTATS Conseil Dette Conseil Investissement Conseil Stratégique ANALYSE DES RESULTATS Appel d offres simplifié Toitures Photovoltaïques 100 250 kwc 6 Juin 2016 CONTEXTE Le mécanisme d Appel d offres simplifié

Plus en détail

Les NEET : qui sont-ils?

Les NEET : qui sont-ils? Les NEET : qui sont-ils? En France en 2013, près de 1,6 million de jeunes entre 15 et 29 ans sont des NEET. Cette fiche présente les caractéristiques (situation familiale, origine sociale, etc.) de ces

Plus en détail

Quelles sont les offres documentaires dans les 13 régions métropolitaines et les pratiques d utilisation des étudiants?

Quelles sont les offres documentaires dans les 13 régions métropolitaines et les pratiques d utilisation des étudiants? Dépêche N 553192 Par Anaïs Gérard Paris, le 04/01/2017 Quelles sont les offres documentaires dans les 13 régions métropolitaines et les pratiques d utilisation des étudiants? C est en Corse que les dépenses

Plus en détail

Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE. Données au 30/09/2011

Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE. Données au 30/09/2011 Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE Données au 30/09/2011 Indicateurs de la MOA SIRH POLE EMPLOI COMPTE 25 534 AGENTS DE DROIT PUBLIC: données issues d OASIS àdécembre 2009 hors

Plus en détail

D A T A L A B. Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET Variation T/T-1 (1) Variation T-1/T-2 (2)

D A T A L A B. Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET Variation T/T-1 (1) Variation T-1/T-2 (2) D A Essentiel T A L A B Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET 2016 Le nombre de logements autorisés à la construction en données corrigées des variations saisonnières

Plus en détail

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 271 Décembre 2011 Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2011 le

Plus en détail

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Note descriptive 13 janvier 216 Cette note décrit le profil et l indemnisation

Plus en détail

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 (Sources : INSEE DGCIS, enquête de fréquentation hôtelière ; Centre des Monuments Nationaux ; Fondation Claude Monet) P.1 La fréquentation russe dans les hébergements marchands

Plus en détail

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales 1 - Recettes fiscales directes et indirectes, compensations de l'état comprises: niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions totales directes indirectes millions 2001/2000

Plus en détail

LE CHÔMAGE EN LORRAINE EN 2014 : BILAN EN HAUSSE

LE CHÔMAGE EN LORRAINE EN 2014 : BILAN EN HAUSSE n 2 mai 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de Lorraine DIRECCTE LORRAINE chômage LE CHÔMAGE EN LORRAINE EN : BILAN EN HAUSSE Le nombre

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales

La sur-occupation des résidences principales Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales par aire urbaine Dans l ensemble

Plus en détail

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 U18 ELITE SECTEUR MASCULIN U18 ELITE SECTEUR MASCULIN SAISON 2015/2016 Clubs Concernés 1 ère Phase: Sept à Décembre 2 ème phase: Janv à Avril

Plus en détail

l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions

l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions Contrairement aux jeunes arrivés sur le marché du travail en 1998, qui avaient largement bénéficié d une embellie économique, ceux

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 521 Mai 2014 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au premier trimestre

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres

RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres Rapport financé par le GNP RAPPORT DE BRANCHE Du commerce de détail de livres Données 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Novembre 2014

Plus en détail

- Le process d'engagement reste le même que la saison dernière.

- Le process d'engagement reste le même que la saison dernière. Bureau Fédéral du 05 février 2016 - Le process d'engagement reste le même que la saison dernière. - 48 équipes à engager MASCULINS 46 équipes avec : 1 minimum par LR 5 maximum par LR + 2 places réservées

Plus en détail

4.1 Régions administratives (lieu de travail des personnels)

4.1 Régions administratives (lieu de travail des personnels) 4 RÉGIONS 4.1 administratives (lieu de travail des personnels) Chercheurs France métropolitaine = 11 529 Total = 11 677 2 250 Ingénieurs France métropolitaine = 8 814 Total = 8 871 Techniciens France métropolitaine

Plus en détail

Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008

Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 vivant Audio Hors Alsace Intermittents 244 50 15 309 11 4 19 1 2 21 10 4 - - - 72 381 62 443 10 4 119 Permanents

Plus en détail

Dépistage et diagnostic du VIH dans les laboratoires en France LaboVIH

Dépistage et diagnostic du VIH dans les laboratoires en France LaboVIH Dépistage et diagnostic du VIH dans les laboratoires en France LaboVIH 2001-2003 Source : Institut de veille sanitaire Synthèse réalisée par : Françoise Cazein, Sophie Couturier, Caroline Semaille Mots-clés

Plus en détail

Les Français et la biodiversité. Module Opinion de l'epiq

Les Français et la biodiversité. Module Opinion de l'epiq Les Français et la biodiversité Module Opinion de l'epiq Sommaire 1. La préservation de la biodiversité : un combat important pour les Français 2. Une actualité connue et dont l impact est bien identifié

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales en 2006

La sur-occupation des résidences principales en 2006 Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales en 2006 par aire urbaine Dans

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine :

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : l offre en 2004 Marie-Anne LE GARREC Direction du Tourisme Bureau des études, des statistiques et des comptes économiques Sommaire Introduction 3 L offre

Plus en détail

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France La population 1.2 Le contexte Avec 57,8 millions d'habitants en 1994, la France se place au 3e rang des pays de l Union européenne pour sa population, derrière l'allemagne (81,3 millions) et le Royaume-Uni

Plus en détail

Appartements : le niveau des réservations toujours à la hausse

Appartements : le niveau des réservations toujours à la hausse COMMISSARIAT GENERAL AU DEVELOPPEMENT DURABLE n 768 Mai 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2016 Au premier trimestre 2016, 28 600 logements neufs ont été réservés,

Plus en détail

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE Service d'information et de Communication de la P OLICE NATIONALE Janvier - 2012 LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE Le concept

Plus en détail

Répertoire ( / /85)

Répertoire ( / /85) Agriculture ; Direction générale de l'enseignement et de la recherche ; Service enseignement ; Sous-direction de l'enseignement technique ; Bureau examens, concours (1970-1984) Répertoire (19860147/1-19860147/85)

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE Anesthésiologie siologie - ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE D Mars 2009 I/ ANESTHESIE REANIMATION A/ A/ SOURCE

Plus en détail

Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées

Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées En 2008, la Drees a réalisé un exercice de projection des effectifs de médecins sur la période - 2030,

Plus en détail

La formation professionnelle dans le secteur du commerce de gros de produits laitiers

La formation professionnelle dans le secteur du commerce de gros de produits laitiers //STATISTIQUES Avril 2006 La formation professionnelle dans le secteur du commerce de gros de produits laitiers (CCN N 3044, NAF 513G) Analyse statistique Exercice 2005 SOMMAIRE Nombre d entreprises Nombre

Plus en détail

La nouvelle région Normandie

La nouvelle région Normandie La nouvelle région Normandie Quelle place pour les jeunes? Présentation du 7 juillet 2016 pour la matinée jeunesse organisée par la Plateforme de coordination de l'observation médico-sociale, sociale et

Plus en détail

Entreprises et emploi en Pays de la Loire

Entreprises et emploi en Pays de la Loire Avril 216 Service "Études, Statistiques, Évaluation" (ESE) Entreprises et emploi en Pays de la Loire Principaux indicateurs de conjoncture 4e trimestre 215 BAROMÈTRE REGIONAL (évolutions sur un an) Emploi

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L. Session 2012

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L. Session 2012 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE L Session 2012 ÉPREUVE ANTICIPÉE DE MATHÉMATIQUES-INFORMATIQUE Durée de l épreuve : 1 heure 30 Coefficient : 2 Le candidat doit traiter les deux exercices. Le candidat est invité

Plus en détail

Analyse sur le profil des candidats aux élections régionales 2010

Analyse sur le profil des candidats aux élections régionales 2010 Analyse sur le profil des candidats aux élections régionales 2010 Février 2010 Note de lecture Les éléments présentés dans ce document sont issus de traitements statistiques des données du Ministère de

Plus en détail

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 LES SÉJOURS DES FRANÇAIS EN 2004 En 2004, trois Français sur quatre sont partis en voyage au moins une fois, toutes destinations (France et étranger) confondues.

Plus en détail

SOUS PARTIE II LES RÉGIONS FRANÇAISES

SOUS PARTIE II LES RÉGIONS FRANÇAISES L ESPACE NATIONAL LES RÉGIONS FRANÇAISES SOUS PARTIE II LES RÉGIONS FRANÇAISES Tableau 1-2-1-0 Régions françaises : données de cadrage population, population active, PIB et PIB par habitant (2007) Région

Plus en détail

+19,0% +14,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE

+19,0% +14,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 +19,0% EVOLUTION TRIMESTRIELLE +14,2% EVOLUTION ANNUELLE L indicateur Markemétron a été réalisé avec le soutien de nos partenaires : LES EVOLUTIONS

Plus en détail

CONJONCTURE DE LA FILIÈRE CONSTRUCTION L ESSENTIEL DE LA CONJONCTURE NATIONALE ET INTERRÉGIONALE

CONJONCTURE DE LA FILIÈRE CONSTRUCTION L ESSENTIEL DE LA CONJONCTURE NATIONALE ET INTERRÉGIONALE CONJONCTURE DE LA FILIÈRE CONSTRUCTION L ESSENTIEL DE LA CONJONCTURE NATIONALE ET INTERRÉGIONALE Retrouvez l ensemble des informations conjoncturelles de la filière Construction sur notre site internet

Plus en détail

TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES

TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES Régions Avis des C.R.S.A. Arrêtés définissant les Alsace Résumé de la réunion plénière de Arrêté du 07.10.10 Dossiers : la C.R.S.A. du 14.09.10 De nouveaux

Plus en détail

LE PASSEPORT FORMATION

LE PASSEPORT FORMATION TOUT SAVOIR SUR LE PASSEPORT FORMATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE PASSEPORT FORMATION Véritable journal de bord du parcours professionnel, le Passeport

Plus en détail

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total Direction du Tourisme Saison d été 2008 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Hôtellerie de plein air Résultats définitifs - Décembre 2008 Une bonne saison

Plus en détail

TAUX DE CHOMAGE LOCALISE PAR DEPARTEMENT ET ZONE D EMPLOI Situation au 1 er trimestre 2015

TAUX DE CHOMAGE LOCALISE PAR DEPARTEMENT ET ZONE D EMPLOI Situation au 1 er trimestre 2015 TAUX DE CHOMAGE LOCALISE PAR DEPARTEMENT ET ZONE D EMPLOI Situation au 1 er trimestre 2015 En Lorraine, le taux de chômage au 1 er trimestre 2015 s établit à 10,5 %, en baisse de 0,2 point par rapport

Plus en détail

Fédérations Syntec et CINOV Etude «Rapport de Branche» Questionnaire 2016

Fédérations Syntec et CINOV Etude «Rapport de Branche» Questionnaire 2016 Fédérations Syntec et CINOV Etude «Rapport de Branche» Questionnaire 2016 Q.1) Dans quel secteur d activité votre entreprise intervient-elle? (réponse multiple possible réponse obligatoire) Numérique Société

Plus en détail

D A T A L A B. Tableau de bord : solaire photovoltaïque Deuxième trimestre 2016 AOÛT 2016

D A T A L A B. Tableau de bord : solaire photovoltaïque Deuxième trimestre 2016 AOÛT 2016 D A Essentiel T A L A B Tableau de bord : solaire photovoltaïque Deuxième trimestre 216 AOÛT 216 La puissance du parc solaire photovoltaïque français s élève à 6 911 MW fin juin 216. Celle des installations

Plus en détail

Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines)

Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines) Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines) ORGANISATION Document destiné à contribuer aux échanges & MISSIONS avec les professionnels de santé dans le cadre du programme d analyse et d amélioration

Plus en détail

Des premiers emplois diversifiés selon les régions, mais des trajectoires professionnelles proches

Des premiers emplois diversifiés selon les régions, mais des trajectoires professionnelles proches Des premiers emplois diversifiés selon les régions, mais des trajectoires professionnelles proches Claire Warzée* L insertion professionnelle des jeunes débutant en 1999 ne se fait pas dans les mêmes secteurs

Plus en détail

ÉTUDE : OÙ LES FRANÇAIS ONT-ILS DÉMÉNAGÉ EN 2016?

ÉTUDE : OÙ LES FRANÇAIS ONT-ILS DÉMÉNAGÉ EN 2016? ÉTUDE : OÙ LES FRANÇAIS ONT-ILS DÉMÉNAGÉ EN 2016? 0 SOMMAIRE 1. MÉTHODOLOGIE... 2 2. CLASSEMENT DES RÉGIONS DE FRANCE PAR LEUR TAUX ENTRANT... 3 2.1. NOUVEAU DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF... 3 2.2. ANCIEN DÉCOUPAGE

Plus en détail

+18,5% +15,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 5 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE

+18,5% +15,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 5 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 5 +18,5% EVOLUTION TRIMESTRIELLE +15,2% EVOLUTION ANNUELLE L indicateur Markemétron a été réalisé avec le soutien de nos partenaires : LES EVOLUTIONS

Plus en détail

infirmier diplômé d Etat - IDE

infirmier diplômé d Etat - IDE infirmier diplômé d Etat - IDE Définition (source ONISEP) Code Rome Terminologie J1506 Salaire moyen en 2015 par région Bretagne 2 304 Basse-Normandie 2 223 Pays de la Loire 2 190 Poitou-Charentes 2 145

Plus en détail

Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé

Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé États généraux de l organisation de la santé Paris - 8 Février 2008 Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé 1 Les médecins n'ont jamais été aussi nombreux qu'aujourd'hui

Plus en détail

ANNUAIRE STATISTIQUE 2015

ANNUAIRE STATISTIQUE 2015 ANNUAIRE STATISTIQUE 215 ÉDITION JUIN 216 SOMMAIRE Données d ensemble 4 Cadre économique et démographique 6 Paramètres du régime 8 Rétrospective sur 15 ans Données démographiques 12 Employeurs 214 14

Plus en détail

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 4 e partie LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 59 4 - La fréquentation des hébergements Définition Ce chapitre rassemble les données quantitatives sur la fréquentation des hôtels de tourisme (de chaînes

Plus en détail

Mathématiques-informatique Métropole juin 2012

Mathématiques-informatique Métropole juin 2012 Mathématiques-informatique Métropole juin 2012 EXERCICE 1 Étude de deux types de régime 12 points Dans l énoncé ci-dessous, le mot «poids» est utilisé dans sa signification en langage courant, c est-à-dire

Plus en détail

APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE. 25 mai RÉFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES - (n 2516) AMENDEMENT

APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE. 25 mai RÉFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES - (n 2516) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 et du dernier alinéa de l article 55 du Règlement APRÈS L'ART. PREMIER N 570 Rect. ASSEMBLÉE NATIONALE 25

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 642 Mai 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au cours du premier

Plus en détail