PSI Les Ulis Cours CI8 DYNAMIQUE DES SYSTEMES. Dynamique des systèmes de solides

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PSI Les Ulis Cours CI8 DYNAMIQUE DES SYSTEMES. Dynamique des systèmes de solides"

Transcription

1 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES Dynaque es systèes e soles Objectf fnal : En pésence un systèe technque nustel coposé e soles ges en ouveent elatf sous l acton effots extéeus, vous evez ête capable e : ele les quanttés cnéatques (effets aux actons écanques (causes o ncpe fonaental e la ynaque o Théoèe e l énege cnétque ésoue es poblèes e 3 types : o Systèes à cnéatque posée echeche les actons écanques (Exeple : couple e éaage un oteu o Systèes à cnéatque lbe et actons écanques connues echeche les los e ouveent (Exeple : étenaton e l accéléaton lte entaînant une pete ahéence un véhcule o Systèes à nconnues xtes (cnéatque et actons écanques lan : I SYSTEME MTEIEL MSSE CONSEVTIVE... I. SYSTEME MTEIEL... I. CONSEVTION DE L MSSE... II CENTE D INETIE... 3 II. DEFINITION... 3 II. OIETES... 3 III TOSEU CINETIQUE / DYNMIQUE D UN SYSTEME MTEIEL... 4 III. TOSEU CINETIQUE... 4 III. TOSEU DYNMIQUE... 4 III.3 ELTION ENTE LE MOMENT DYNMIQUE ET LE MOMENT CINETIQUE... 5 IV INCIE FONDMENTL DE L DYNMIQUE... 6 IV. ENONCE... 6 IV. THEOEMES GENEUX DE L DYNMIQUE... 6 IV.. Théoèe e la ésultante ynaque... 6 IV.. Théoèe u oent ynaque... 6 IV.3 THEOEME DES CTIONS ECIOQUES... 7 IV.4 INCIE FONDMENTL DE L STTIQUE... 7 V CINETIQUE DES SOLIDES INDEFOMBLES... 7 V. SOLIDE U SENS DE L CINETIQUE/DYNMIQUE... 7 V. CLCUL TIQUE DU MOMENT CINETIQUE OU UN SOLIDE S... 7 V.3 CLCUL TIQUE DU MOMENT DYNMIQUE OU UN SOLIDE S... 8 Scences Inustelles pou l Ingéneu - age -

2 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES I SYSTEME MTEIEL MSSE CONSEVTIVE I. Systèe atéel Un systèe atéel est consttué un enseble e ponts chacun e asse éléentae (. ( µ ( v avec µ ( : asse voluque en v : éléent e volue ( µ ( x y z z y x La asse est éfne postve et est atve. ( ( + ( L unté e asse est le kg. ont µ(v Expesson u volue éléentae : Cooonnées catésennes Cooonnées cylnques Cooonnées sphéques Systèe, Masse M v x. y. z v.. θ. z.. θ. z v.. θ. z v..snϕ. θ.. ϕ v.snϕ.. θ. ϕ I. Consevaton e la asse Un systèe atéel ( est à asse consevatve s toute pate (S e qu on sut au cous u teps a une asse constante. Conséquence : Sot ϕ (, t est une foncton vectoelle éfne su et évable pa appot au teps. ou tout epèe, on peut éce : [ (, t ] (, t ϕ ϕ En ynaque et énegétque, les systèes étués seont à asse consevatve. Scences Inustelles pou l Ingéneu - age -

3 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES II CENTE D INETIE II. Défnton G est le cente nete e s l véfe : II. opétés oston e G : Sot O un pont quelconque. G 0 ou encoe OG O G µ ( v 0. Exeple : cette oue possèe une syéte atéelle (axe e évoluton (, z z z S pésente un éléent e syéte atéelle (syéte géoétque et syéte e la stbuton assque alos G appatent à cet éléent. Cente nete et cente e gavté En fasant l hypothèse un chap e pesanteu constant en tout pont alos le cente nete G est confonu avec le cente e gavté (pont applcaton e la ésultante es effots e pesanteu. x x Le cente 'nete appatent onc à l'axe (, z y y ésultantes cnétque/ynaque en ouveent pa appot à un epèe ; O fxe ans OG O (... ( ( OG O ( O G ( OG ( O V ( G V ( V ( G V ( ésultante cnétque e / De la êe anèe, pa évaton e la ésultante cnétque : Γ( G Γ( ésultante ynaque e / Cas e pluseus systèes atéels n G Γ( G G V ( G n Γ( G n V ( G Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 3 -

4 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES III TOSEU CINETIQUE / DYNMIQUE D UN SYSTEME MTEIEL III. Toseu cnétque Le toseu cnétque un systèe atéel ( ans son ouveent pa appot à ( est - V ( G V ( ésultante cnétque[kg..s ] { C/} - σ (, / V ( Moent cnétque en [kg..s ] Nous ontons c que { } (/ σ (B, / V ( avec σ (B, / σ (B, / (, / B ( B + V ( C est ben un toseu. Calculons ( V ( + ( B V ( σ ( σ B, / (, / + ( V ( G B foule e changeent e pont σ caactése ben un chap e oent. Donc { } ben un toseu. III. Toseu ynaque B B + onc V ( G C / est, / De la êe anèe, l est possble ntoue un toseu ynaque u systèe atéel ( ans son ouveent pa appot à ( : { D } / Γ( δ ( G E, / Γ( Γ( σ ( ésultante ynaque[kg..s Moent ynaque en [kg..s δ (B, / δ (, / + ( Γ( G B foule e changeent e pont - ] - ] Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 4 -

5 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES III.3 elaton ente le oent ynaque et le oent cnétque est un pont quelconque, Moent cnétque en : σ (, / G et. V (... ( ( σ (, / ( σ (, / V ( / ( V ( V ( + ( σ (, / ( V ( O un pont fxe ans. σ (, / Γ( ( ( / ( + V ( + ( V ( O V O 443 V ( ( σ (, / δ (, / V ( / ( V ( G 443 V ( (, / ( δ σ O δ (, / (, / + V ( / V ( G / Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 5 -

6 IV SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES IV. INCIE FONDMENTL DE L DYNMIQUE Enoncé Il exste au ons un epèe, appelé epèe galléen g, tel que pou tout systèe atéel (, le toseu en un pont quelconque es effots extéeus applqués à ( noté{ T }, sot égal au toseu ynaque en ce êe pont e ( ans son ouveent pa appot à g noté { / g } D. { T } { D } / g au êe OINT!!! eaque : Il s'agt 'un pncpe, énoncé pa Isaac Newton en 687. Il ne faut onc pas s'attene à une éonstaton e ce pncpe. Sa valté est lée à l'exacttue e ce pncpe en copaason à es expéences. Le FD ntout la noton e éféentel galléen. Un éféentel galléen est un éféentel ans lequel le FD est vale. Les éféentels galléens couants sont : le éféentel e Copenc (son cente est le cente 'nete u systèe solae, et ses axes sont tos ectons stellaes, utlsé pou l'étue es ouveents es systèes nteplanétaes, pa exeple ; le éféentel lé au cente e asse e la Tee, et 'axes ceux u éféentel e Copenc, utlsé pou l'étue es satelltes autou e la Tee, pa exeple ; la Tee, utlsé pou l'étue e tous les systèes écanques couants. IV. Théoèes généaux e la ynaque On a { T } { D } / g Qu peut s éce au pont IV.. ( Γ ( G, M, δ (, / ( Théoèe e la ésultante ynaque On en éut le théoèe e la ésultante ynaque : ( Γ( G, IV.. Théoèe u oent ynaque On en éut le théoèe u oent ynaque au pont : M (, (, / δ Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 6 -

7 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES IV.3 Théoèe es actons écpoques. Le DF applqué à onne : { T } { D } On suppose que / g sot encoe{ T } + { T } { D / } + { D / } ( Le DF applqué à Le DF applqué à g g onne { } { D / g } { T } + { T } onne { } { D } { T } { T } T ( T / + (3 g En énjectant ( et (3 ans (, on obtent le théoèe es actons écpoques (ou théoèe e l'acton et e la éacton IV.4 { T } { T } ncpe Fonaental e la Statque S un systèe est à l'équlbe, en ouveent e tanslaton ectlgne unfoe ou e asse néglgeable, { D / } { 0}, on etouve le ncpe Fonaental e la Statque. g { T } { 0} V CINETIQUE DES SOLIDES INDEFOMBLES V. Sole au sens e la cnétque/ynaque C est un sole éfn au sens e la cnéatque su lequel la asse S est pse en conséaton. Le toseu cnéatque peut ête utlsé et ses popétés : Ω( { V } S / ; foule e changeent e pont, équpojectvté, CI. V ( / V. Calcul patque u oent cnétque pou un sole S [ V ( + Ω( ]. σ (, V (. S σ (, V ( /. + Ω(. S S S G V ( S S I (, S. Ω( vec I (, S la atce nete u sole S au pont (tees caactésant la épatton es asses en kg. (vo fche su les opéateus nete Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 7 -

8 SI Les Uls Cous CI8 DYNMIQUE DES SYSTEMES Le oent cnétque en un sole S ans son ouveent pa appot au epèe galléen ( O, x, y, z est : u cente e gavté G e S : En un pont fxe : σ (, I(, S. Ω( + S. V ( G σ ( G, I( G, S. Ω( σ (, I(, S. Ω( ou calcule le oent cnétque en un pont B quelconque, on applque la elaton u changeent e pont u oent un toseu classque : σ ( B, σ (, + S. V ( G B ou un enseble e soles S, le oent cnétque en est la soe es oents cnétques en e chaque sole : σ (, σ (, S u êe pont!!! V.3 Calcul patque u oent ynaque pou un sole S Le oent ynaque en un sole S ans son ouveent pa appot au epèe galléen ( O, x, y, z s obtent pa la elaton lant les oents ynaque et cnétque : δ (, / ( σ (, / + V ( V ( G u cente e gavté G se S : δ ( G, [ σ ( G, ] En pont fxe : δ (, [ σ (, ] ou calcule le oent ynaque en un pont B quelconque, on applque la elaton u changeent e pont u oent un toseu : δ ( B, δ (, + S. Γ( G B ou un enseble e soles S, le oent ynaque en est la soe es oents ynaques en e chaque sole : δ (, δ (, u êe pont!!! Scences Inustelles pou l Ingéneu - age 8 -

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Terminale STL Physique de Laboratoire et Procédés Industriels MECANIQUE. 2. Dynamique et Énergétique d'un solide en rotation autour d'un axe fixe

Terminale STL Physique de Laboratoire et Procédés Industriels MECANIQUE. 2. Dynamique et Énergétique d'un solide en rotation autour d'un axe fixe Temnale STL Physque e Laboatoe et Pocéés Inustels MECNIQUE. Dynamque et Énegétque 'un sole en otaton autou 'un axe fxe Moment 'une foce M Couple Γ (M) Moment cnétque L Moment 'nete J (M) Théoème u moment

Plus en détail

PLAN DE LECON TORSEUR

PLAN DE LECON TORSEUR LAN DE LECON TOSEU Objectfs spécfques : A la fn de la séance l étudant dot être capable de : Comprendre la noton de torseur et ses applcatons en écanque ré requs : L étudant est supposé connaître : Les

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions Chapte I : Intoducton à la Theodynaque - Pncpales notons I. Intoducton généale La Theodynaque a pou but de ette en évdence des elatons qu peettent de calcule les échanges «d énege» s en eu dans chaque

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Année universitaire 2012/2013

Année universitaire 2012/2013 Année univesitaie 1/13 Examen Electomagnétisme PEIP Aix-Maseille Univesité 15 janvie 13 5 poblèmes - ecto veso / Duée e l épeuve heues alculettes stanas autoisées / Fomulaie Page A4 autoisée 1. (4pts Quate

Plus en détail

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique

Chapitre 4.2a Trajectoire d une particule dans un champ magnétique hapite 4.a Tajectoie d une paticule dans un chap agnétique Moueent dans un chap agnétique unifoe onsidéons une chage positie q se déplaçant à itesse dans un chap agnétique unifoe B où la itesse est entièeent

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES

Cinématique - Les engrenages LES ENGRENAGES Cinémtique - Les engenges LES ENGRENAGES Génélités Les engenges ont pou onction e tnsmette une puissnce un be en ottion à un ute be tounnt à une vitesse génélement iéente, les eux vitesses estnt ns un

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES

DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES Concos Mines-Ponts filièe MP Session 008 DOSEUR PONDERAL DE GRANULES PLASTIQUES I - ETUDE DE LA FONCTION ALIMENTER ET MAINTENIR A NIVEAU LA TREMIE DU MACRO-PRODUIT I- Coane e l aspiate VACUPLAST Question

Plus en détail

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S)

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S) Rèf : st Pincipe fondamental de la statique STI G.E. I Hypothèse de la statique En statique, les solides sont supposés géométiquement pafaits, indéfomables, homogènes et isotopes. Géométie : les aspéités,

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

- Cours de mécanique - STATIQUE

- Cours de mécanique - STATIQUE - Cous de mécanque - STTIQUE SOMMIRE. GENERLITES 5.. RPPELS DE NOTIONS DE PHYSIQUE...5.. REPERE, CONVENTIONS...6... REPÈRE DE L STTIQUE 6.3. SOLIDE RÉEL...7.4. SOLIDE DÉORMLE SELON UNE LOI CONNUE : (HYPOTHÈSE

Plus en détail

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE CIRCUITS COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE Philippe ROUX 4 CIRCUITS RLC COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE PARTIE : PRESENTATION DES CIRCUITS COUPLES ) LES FLUX DES CHAPS AGNETIQUES DANS DEUX BOBINAGES COUPLES

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S.

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S. Méthodes en Scences-Physques. Programme de Premère S. Comment réalser et utlser les tableaux d avancement en Premère S Équaton de la réacton 3Ag + aq + AsO 3 4 aq Ag 3 AsO 4 s quanttés de matère en mol

Plus en détail

Q(t) Figure 2.1 : Intervalle Temps-Ressource. Dans notre cas, la capacité Q(t) est considéré comme constante Q.

Q(t) Figure 2.1 : Intervalle Temps-Ressource. Dans notre cas, la capacité Q(t) est considéré comme constante Q. INTODUCTION : Tenr compte smultanément du temps et des ressources permet d ntrodure le concept d énerge et le concept d un rasonnement basé sur des blans énergétque. Ce chaptre donne tout d abord des rappels

Plus en détail

SYSTEME DE CONTROLE DYNAMIQUE D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION ECONOMIQUE. Yézouma Coulibaly 1 Oumarou Sié 2 Joseph Bathiébo 2

SYSTEME DE CONTROLE DYNAMIQUE D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION ECONOMIQUE. Yézouma Coulibaly 1 Oumarou Sié 2 Joseph Bathiébo 2 SYSTEME DE CONTROLE DYNAMIQUE D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION ECONOMIQUE Eic S. Taoé 1 eic.seydou.taoe@2ie-edu.og Yézouma Coulibaly 1 Oumaou Sié 2 Joseph Bathiébo 2 1 Institut intenational d Ingénieie

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

SUJET A - CONTROLE N 10 - VECTEURS NOM :.CLASSE :..

SUJET A - CONTROLE N 10 - VECTEURS NOM :.CLASSE :.. SUET - OTROLE 10 - VETEURS O :.LSSE :.. PREO : TE :.. EXERIE 1 : (à compléte su cette feuille) 1/ Place l image du point pa la tanslation qui tansfome en. / En laissant les taits de constuction, constuie

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal

Plus en détail

LES moteurs À courant continu

LES moteurs À courant continu LES motes À coant contn A se en staton : tottnette électqe à oes ( vo lve de cos page 07 ) B appels : 1 odélsaton et symbole : Enege électqe (exctaton) Commande ( /A) églage ( vtesse ) Enege mécanqe O.Enege

Plus en détail

Mathématiques SPECIALITE Cours Chap. I : Divisibilité et congruence Page 1 sur 11

Mathématiques SPECIALITE Cours Chap. I : Divisibilité et congruence Page 1 sur 11 Cous Chap. I : Divisibilité et coguece Page 1 su 11 I) Divisibilité dasz Défiitio : Soit a, b Z Die que b divise a sigifie qu il existe u etie q tel que a = b. q - q est le quotiet etie - a est u multiple

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions

Chapitre 5 Les condensateurs 1. Définitions hapite 5 Les condensateus. Définitions a. ondensateu. Si on elie chacune des bones + et - d une pile (ou aute souce de difféence de potentiel) à un conducteu, on obtient un condensateu. Les deux conducteus

Plus en détail

TP N 2. Correction par PI et PID

TP N 2. Correction par PI et PID Ateler Régulaton Inustrelle N Correcton ar I et ID Objectf L objectf e ce est e comarer eux correcteurs fférents, un correcteur roortonnel Intégral (I) et un correcteur roortonnel Intégral Dérvé (ID) Caher

Plus en détail

5 Conception technique de la chaîne de manutention

5 Conception technique de la chaîne de manutention 5 Concepton technque e la chaîne e anutenton 5. Graneur e calcul Dénonaton Sybole e forule Unté Dénonaton Sybole e forule Unté orce e tracton totale e la chaîne orce e tracton u pérètre e chaîne en tout

Plus en détail

Chapitre 9 Les oscillateurs et la mesure du temps

Chapitre 9 Les oscillateurs et la mesure du temps CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 9 Les osciateurs et a esure du teps Tabe des atières 1 Osciateurs écaniques 2 1.1 Pendue sipe.............................. 2 1.2 Pendue éastique (ressort

Plus en détail

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture

Physique du bâtiment 1 Unités de mesure Corrigé du TD1 1. Exercices corrigés Destinés aux étudiants de licence en architecture Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Eeies oiés Destinés u étuints e liene en itetue Pysique u âtient Unités e esue Coié u D Coié u D N Eeie : Cun es si systèes 'unités e esue est téisé p un etin noe

Plus en détail

Equilibreuse de roue. Géométrie des masses - Cinétique Dynamique - Equilibrage

Equilibreuse de roue. Géométrie des masses - Cinétique Dynamique - Equilibrage Equilibeuse de oue FACOM U17A Géométie - Cinétique Dynamique - Equilibage Pésentation Pésentation Diagamme des inteacteus / d infomation fonctionnelle extene A qui end-il sevice? Su quoi agit-il il? Gaagiste

Plus en détail

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!!

Seule l erreur en régime permanent est au programme de MP!! Cous 0 Pécision des SLCI Lycée Bellevue Toulouse CPGE MP Pécision des SLCI Uno I (Concet initil) Uno III Le scoote Uno III est un fit exemle de système ssevi qui doit ête nécessiement stble ou un bon fonctionnement

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

Logique avancée. Cours optionnel de Licence, A. Lecomte, 2009-2010. Système de déduction naturelle

Logique avancée. Cours optionnel de Licence, A. Lecomte, 2009-2010. Système de déduction naturelle Logique avancée ours optionnel de Licence, Lecote, 2009-2010 Systèe de déduction naturelle Les systèes de déduction sont des ensebles de règles perettant de construire des preuves L un des systèes correspondant

Plus en détail

Chapitre 17 L énergie potentielle élastique. Exercices page 4 et suivantes

Chapitre 17 L énergie potentielle élastique. Exercices page 4 et suivantes Nom : Goupe : Date : Chapite 17 Execices page 4 et suivantes 1. Su un essot, dont la constante de appel est évaluée à 5 N/cm, on exece une foce telle que le essot est compimé. Sa longueu initiale était

Plus en détail

COMPOSANTES D UN VECTEUR

COMPOSANTES D UN VECTEUR COURS : COMPOSNTES D UN VECTEUR Dans toute la suite de ce cous, nous considéeons le plan muni d un epèe ( O, I, J ). Sauf avis contaie, ce epèe est quelconque. Pou plus de facilité, nous pésenteons les

Plus en détail

1. Description. 2. Dessin technique en coupe du mélangeur. La pièce 2 est une sphère.

1. Description. 2. Dessin technique en coupe du mélangeur. La pièce 2 est une sphère. Sciences Industielles TD - Enoncé Cinématique chaînes femées. Desciption MELNGEUR Le mécanisme dont le schéma cinématique est donné ci-dessous epésente un mélangeu. Un moto-éducteu non epésenté entaîne

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE

CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE Situation de référence S engager lucideent dans l action Construire un projet d

Plus en détail

IMPRIMANTE A TICKETS

IMPRIMANTE A TICKETS CPGE / Sciences Industielles pou l Ingénieu DS2 IMPRIMANTE A TICKETS Un hoodateu est un appaeil automatisé qui délive un ticket autoisant le stationnement, pou une duée limitée, à un client ayant payé

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative Étude collaboratve L étude collaboratve a pour but de donner une ndcaton quanttatve ur l exacttude d une éthode d analye, exprée par la répétablté r et la reproductblté R. La répétablté repréente la valeur

Plus en détail

Etude comparative des propriétés thermodynamiques des piles à combustible à hydrogène et aux alcools

Etude comparative des propriétés thermodynamiques des piles à combustible à hydrogène et aux alcools Etude compaative des popiétés themodynamiques des piles à combustible à hydogène et aux alcools Mouna Nacef, Zidane Salima & Abed Mohamed Affoune Laboatoie d analyses industielles et génie des matéiaux,

Plus en détail

COURS DE MECANIQUE - VIBRATIONS. 1ère année. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 6. VIBRATIONS - OSCILLATEURS HARMONIQUES

COURS DE MECANIQUE - VIBRATIONS. 1ère année. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 6. VIBRATIONS - OSCILLATEURS HARMONIQUES A note que l numéottion des pgphes doptée ici est clquée su celle du cous ol fin de fcilite le suivi du cous mgistl mis ne épond ps u nomes de pésenttion usuelles d'un document écit. CURS DE MECANIQUE

Plus en détail

R.D.M. Résistance des Matériaux

R.D.M. Résistance des Matériaux R.D.. Réitance de atéiau 1 UT DE L R.d.. La éitance de matéiau et la mécanique de olide défomable. Elle pemet de : Caactéie le matéiau ; Dimenionne une pièce à pati de effot qu elle uppote ; Détemine la

Plus en détail

Sciences Industrielles Dérivation vectorielle Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot. Le vecteur OP >

Sciences Industrielles Dérivation vectorielle Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot. Le vecteur OP > Sceces Istelles Dévato vectoelle Paacola obet Lycée Jacqes Amyot I - DEIATIN ECTIELLE A Dévée ' vecte moble a aot à eèe: Sot vecte qelcoqe éft as la base B z y x Le vecte P > est eésetat vecte Le ot P

Plus en détail

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 12:49 Chapitre 5 Les lois de la écanique et ses outils Table des atières 1 Les référentiels et repères 2 2 Les grandeurs de l évolution 2 2.1 Le vecteur de position..........................

Plus en détail

CHAMP MAGNÉTIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE

CHAMP MAGNÉTIQUE EN RÉGIME STATIONNAIRE CAMP MAGNÉTIQUE EN ÉGIME STATIONNAIE Mgnétoésistnce En 7 Albet Fet et Pete Günbeg se sont vus décene le pix Nobel de Physique pou l mgnétoésistnce génte (GM) Ils ont monté qu une fine couche d un mtéiu

Plus en détail

NOMBRES DECIMAUX. APPLICATIONS. N tel que 10 n x Z. R N. Par définition de la partie entière, notée E, nous avons : E ( x) x E ( x)

NOMBRES DECIMAUX. APPLICATIONS. N tel que 10 n x Z. R N. Par définition de la partie entière, notée E, nous avons : E ( x) x E ( x) NOMBRES DECIMAUX APPLICATIONS () I L eseble D Défto : U obe décl est obe éel tel q l este N et Z tels qe obes déc est oté D Reqe : U éel D s et seleet s N tel qe Z Z D Q Poposto : (),, ( D ) est sos-e

Plus en détail

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot herodnaique Le paragraphe I. est consacré à l introduction (d une partie) du vocabulaire de base de la therodnaique. Dans le paragraphe II., l étude d un sstèe particulier, le gaz parfait, peret une preière

Plus en détail

Récurrence ; Sommes, produits

Récurrence ; Sommes, produits Récurrence ; Sommes, produts ECE3 Lycée Carnot 7 septembre 0 Pour ce trosème chaptre, un peu de théore, pusque celu-c va nous permettre de défnr quelques notatons et méthodes supplémentares qu nous seront

Plus en détail

Système formé de deux points

Système formé de deux points MPSI - 2005/2006 - Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R.......................2

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le champ magnétique. Le théorème d Ampère.

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le champ magnétique. Le théorème d Ampère. Lcée lemenceau S 1 - hsique Lcée lemenceau S 1 O.Ganie Le champ magnétique Le théoème d Ampèe Olivie GRANER Lcée lemenceau S 1 - hsique Énoncé du théoème d Ampèe Le théoème d Ampèe est «l équivalent» du

Plus en détail

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE)

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE) TD Electosttique ETL7 UNIVERSITE DJILLALI LIABES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEENT ELECTROTECHNIUE SERIE DE TRAVAU DIRIGES 1 (EERCICES D ELECTROSTATIUE) EERCICE 1 Tois chges sont plcées ux

Plus en détail

3.3 et 3.4 Utilisation du théorème de Gauss Procédure à suivre pour trouver l expression un champ électrique?

3.3 et 3.4 Utilisation du théorème de Gauss Procédure à suivre pour trouver l expression un champ électrique? Pocéue à suive pou touve l expession un champ électique? Φ q nette ε 0 Utile pou calcule es champs électiques ans es situations symétiques. Tois conitions impotantes pou utilise efficacement le théoème

Plus en détail

Devoir commun n 3 de Sciences Physiques (2 heures) Constante d Avogadro :

Devoir commun n 3 de Sciences Physiques (2 heures) Constante d Avogadro : our vos cours à doicile: 77965576 Devoir coun n 3 de Sciences hsiques ( heures) 3 - = 6, ol Masse Molaire : Carbone: MC = ol- ; Hdroène: MH = ol- ; Oène: MO = 6 ol- ; ρeau = k -3 Constante d voadro : Eercice

Plus en détail

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments écnique: chpitre orces; oents INTRDUCTIN Toute ction écnique s'eerçnt sur un objet pour eet soit: de odiier son ouveent ou de le ettre en ouveent, de le intenir en équilibre, de le déorer. Toute ction

Plus en détail

Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique

Exercices sur le mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 3 : La cinématique De : No : Goupe : Réul : / 90 Execce u le oueen eclgne unoéen ccéléé (MRUA) Module 3 : De phénoène écnque Objec enl 3 : L cnéque. Voc le gphque de l poon en oncon du ep d un oble. / ) Quel é le déplceen

Plus en détail

EXERCICES DE. (version 2.0 Révision 2 du 13.05.2011)

EXERCICES DE. (version 2.0 Révision 2 du 13.05.2011) EXERCICES DE DYNAMIQUE (ersion. Réision du 3.5. Dynaique EXERCICE. Nieau : Lycée Auteur : Dhyne Miguël (8.8.4, iguel.dhyne@win.be Mots-clés : force, tension Un bloc de 7 [Kg] est attaché par deux cordes

Plus en détail

Un régime oscillatoire est une évolution dans e temps caractérisé par une fonction périodique. dqa dt qa uc = C. uc E C = ½. C.

Un régime oscillatoire est une évolution dans e temps caractérisé par une fonction périodique. dqa dt qa uc = C. uc E C = ½. C. Rappels Un régme oscllatore est une évoluton dans e temps caractérsé par une foncton pérodque. ondensateur B dq = = q = - q B dt q u = u E = ½..u 2 = 1. 2 Q 2 Bobne u bob = u L = L d + r dt E L ou E bob

Plus en détail

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points)

Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Exercice 1 : «un gars, une fille» (3 points) Simulation : On a simulé la situation sur un tableur. Le graphique ci-dessous indique l évolution de la fréquence de l évènement M «Avoir un garçon et une fille»

Plus en détail

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR BTS FEE 1 èe Année Cou de Cliatiation LP Galilée L'AIR UMIDE I. PROPRIETES PYSIQUES DE L'AIR I.1. GENERALITES L'ai abiant d'un local, quel qu'il oit, contient une cetaine quantité d'eau, péente ou foe

Plus en détail

D'un noyau formé de nucléons (ou nucléide). Il existe deux sortes de nucléons : les protons et les neutrons.

D'un noyau formé de nucléons (ou nucléide). Il existe deux sortes de nucléons : les protons et les neutrons. CHIMIE 2 : L ATOME I. INTRODUCTION 1 LES ORIGINES DE L'ATOME Atoe signifie étyologiqueent "qu on ne peut pas couper" car il a longteps était considéré coe la plus petite des particules qui constituent

Plus en détail

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage

Formation de voies : détermination du vecteur de pointage Foaton de voe J.-C. Pascal (009) Foaton de voes : détenaton d vecte de pontage Les étodes de foaton de voes sont des tecnes peettent d obten la contbton des soces se tovent dans n doane sélectonné de l

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015

CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 CONCOURS INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D INGENIEUR(E)S DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE SESSION 2015 ************************************************************************************************* EPREUVE

Plus en détail

Logique propositionnelle

Logique propositionnelle 1 Sommare Lycée Lous-le-Grand Année 2003 2004 formules de la logque propostonnelle ; sémantque : l évaluaton des formules ; tautologes, formules satsfables, contradctons ; tables de vérté ; fonctons booléennes

Plus en détail

Ordonnancement temps réel multiprocesseur

Ordonnancement temps réel multiprocesseur Ordonnancement temps réel multprocesseur Matheu.Jan@cea.fr www.cea.fr Clquez pour modfer le style du ttre Ca change quo? Hypothèses et modèles Plan Anomales d ordonnancement et proprétés Algorthme globaux

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physque Statstque Chaptre Système solé et dstrbuton mcro canonque On consdère un système physque donné contenant N partcules. - Etats accessbles du système. Spécfcatons d un système étudé Un système est

Plus en détail

PROPRIETE GONNET_2003 COURS DE RDM PAGE 1 SUR 11 RESISTANCE DES MATERIAUX TORSION. Gravure montrant l essai d une poutre en flexion

PROPRIETE GONNET_2003 COURS DE RDM PAGE 1 SUR 11 RESISTANCE DES MATERIAUX TORSION. Gravure montrant l essai d une poutre en flexion COURS DE RD PGE 1 SUR 11 TORSION Gravure montrant l essai d une poutre en flexion COURS DE RD PGE SUR 11 (Extrait de «Discorsi e dimostrazioni mathematiche» de Galilée) COURS DE RD PGE 3 SUR 11 SOIRE 1.

Plus en détail

I) Le phénomène de dispersion de la lumière blanche

I) Le phénomène de dispersion de la lumière blanche I) Le phénomène de dispesion de la lumièe blanche 1) Natue de la lumièe blanche a) Histoique Cette expéience fut éalisée pou la pemièe fois pa le célèbe physicien anglais Si Isaac Newton en 1 666. Il décomposa

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Roulements à billes à contact oblique

Roulements à billes à contact oblique d 1 D 1 α α 1 D d α D D 1 d Roulements à billes à contct oblique A une ngée A deux ngées Roulements à billes à contct oblique Roulements à une ngée de billes à contct oblique... 260 Pou les oulements à

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique Cous d électomagnétisme EM15-Champ magnétique Table des matièes 1 Intoduction 2 2 Action d un champ électomagnétique su une paticule chagée 2 2.1 Foce de Loentz.................................. 2 2.2

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

Mécanique du solide. (R ) est en rotation autour d un axe fixe de (R) : (O et O sont confondus) Composition des vitesses : r

Mécanique du solide. (R ) est en rotation autour d un axe fixe de (R) : (O et O sont confondus) Composition des vitesses : r Mécanique du solide Mécanique du solide I) Cinétique des systèmes matéiels : Rappel ; composition des vitesses et des accéléations : Soit (R) un pemie éféentiel (appelé «absolu», (y)) et (R ) un éféentiel

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

Exercices de Mécanique

Exercices de Mécanique Eecices de écanique Cinéatique : epèes, bases, tajectoies et ouveents éthode 1. Une base locale (coe la base clindique) est définie : - en un point de l espace («localeent», donc!) - pa appot à tois diections

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 21 février 2015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 21 février 2015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 février 015 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient Le sujet est paginé de 1 à 5. Veuillez vérifier que vous avez bien toutes les pages. En cas d anomalie,

Plus en détail

5 La résistance électrique

5 La résistance électrique 5 La résistance électrique 5.1 La nature de la résistance électrique Expérience : Appliquons une tension U à un fil de cuivre de longueur et de diaètre connus et esurons l intensité du courant I. Ensuite,

Plus en détail

PUISSANCE ET ENERGIE ELECTRIQUE

PUISSANCE ET ENERGIE ELECTRIQUE Chapite 5 : SSNCE ET ENEGE ELECTQE ntoduction : lampes à incandescence : losque l on fait fonctionne diveses lampes à incandescence nomalement, c est-à-die sous leu tension nominale, on s apeçoit que cetaines

Plus en détail