Défenses contre le givrage en vol. Jean-Pierre Hénault DGAC/DCS/PN/PEPN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Défenses contre le givrage en vol. Jean-Pierre Hénault DGAC/DCS/PN/PEPN"

Transcription

1 Jean-Pierre Hénault DGAC/DCS/PN/PEPN

2 Introduction Principe de base en conditions givrantes devenant fortes : quitter ces conditions ou choisir une stratégie permettant de moins givrer Pour lutter contre le givrage, il faut : Anticiper la rencontre de telles conditions Les détecter au plus tôt Utiliser les moyens de protection Élaborer une stratégie de sortie

3 1- Prévention Afin d anticiper la rencontre de zones de givrage : Étudier attentivement les informations météo disponible avant vol cartes TEMSI, METAR, TAF, SPECI Les réactualiser dès que possible Prendre en compte les observations météo en provenance d autres aéronefs (AIREP/PIREP) Au cours du vol : Utiliser les dispositifs préventifs de protection (antigivrage) Anticiper la mise en fonctionnement des dispositifs de dégivrage

4 2- Détection Méthodes de détection : Observation d indices visuels Détecteur de conditions givrantes Détecteur d accrétion Surveillance des performances 2-1 Indices visuels: Sondes dédiées (ice evidence probe) Éléments sensibles aux accrétions (essuie-glaces, cônes d hélices )

5 2-2 Sondes de détection Sondes de détection de conditions givrantes De type pénétrant Sondes de détection d accrétion de givre De type affleurant 2-3 Surveillance des performances L augmentation de traînée et la diminution de portance se traduisent par une modification de l incidence (avec le PA) et une diminution de la vitesse. APM (aircraft performance monitoring system) Informe l équipage sur la sévérité du givrage Délivre des alarmes permettant de quitter les conditions givrantes

6 3 Dispositifs de dégivrage et d antigivrage 3-1 Dispositifs communs à tous les appareils Éléments protégés : Sondes Entrées d air moteur Bords d attaque des ailes Bords d attaque de l empennage Glaces frontales Éléments dégivrés ou antigivrés Mise en fonctionnement manuelle ou automatique Dispositifs à effet thermique ou mécanique

7 3-2 Appareils à hélices Protection de l hélice Bords d attaque, cône Dispositifs électriques (parfois glycol) Dégivrage des entrées d air Électrique ou par air chaud Dégivrage des bords d attaque: utilisation de «boots» (Puissance plus limitée des turbopropulseurs)

8 3-2 Appareils à hélices (suite)

9 3-2 Hélicoptères Dégivrage des pales Par tapis chauffant sur les bords d attaque Cyclé ou permanent

10 4 Stratégie de défense Principe de base : surveiller attentivement les performances. Afin d éviter la rencontre de conditions givrantes: Prendre en compte les prévisions météo et toute actualisation possible Prendre en compte les AIREP/PIREPS Surveiller l évolution des conditions extérieures Tenir compte des alarmes des systèmes de détection et des indices visuels

11 Lorsque la traversée de conditions givrantes est inéluctable: Assurer le suivi des paramètres de vol, des conditions extérieures Si besoin anticiper l utilisation des systèmes de protection Reporter à l ATC toute difficulté rencontrée

12 En conditions de givrage fort : Appliquer les procédures spécifiques de l AFM (reprises dans le Manex) Continuer à assurer le suivi et la surveillance des performances et des conditions extérieures Modifier sans tarder le profil du vol Se préparer à sortir en urgence de conditions pouvant devenir sévères Informer sans délai l ATC des difficultés rencontrées

13 Lorsque les conditions deviennent sévères : Quitter immédiatement ces conditions La sortie par le bas est généralement la meilleure solution lorsque les performances ont été dégradées par l accrétion. (Attention aux altitudes de sécurité). Garder à l esprit que la perte de contrôle peut intervenir à tout moment Être prêt à appliquer les manœuvres de récupération

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair N ISBN : 978-2-11-098012-0 Rapport sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair Bureau d Enquêtes et d Analyses

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006

Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006 Économies de carburant Procédures opérationnelles dans un souci de meilleur rendement environnemental Dave Anderson Ingénierie des opérations aériennes Boeing Commercial Airplanes Septembre 2006 Qu est-ce

Plus en détail

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe)

DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE. CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) DECLARATION D EXPERIENCE PRATIQUE DE MAINTENANCE CATEGORIE B1 AERONEFS 5,7 t NON COMPLEXES (Voir Annexe 6 pour la notion d aéronef non complexe) Cette liste de n est pas exhaustive. En fin de tableau,

Plus en détail

Risque météo et sécurité du vol

Risque météo et sécurité du vol Risque météo et sécurité du vol 1 Risque météo et sécurité du vol Groupe de travail «Météo» : Florence BARBINI Jean-Michel BISCARAT Roger COATMEUR Vincent DUPEROUX David NOUVEL Michel RAMADIER 2 Sommaire

Plus en détail

FLASH Sécurité des vols

FLASH Sécurité des vols FLASH Sécurité des vols n 5 SGS Conduite du vol en cas de panne ou perte de contrôle en vol : conscience de la situation et prise de décision. Un équipage a eu à traiter dernièrement une panne en vol délicate

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES AGENTS AFIS Les missions de l agent AFIS s articulent autour de trois objets L exécution de fonctions opérationnelles La tenue de documents L exercice de relations avec la

Plus en détail

Le décrochage. revenir aux incidences de vol

Le décrochage. revenir aux incidences de vol Le décrochage Direction générale de l Aviation civile Direction de la sécurité de l Aviation civile 50, rue Henry Farman 75720 Paris cedex 15 téléphone : 01 58 09 43 21 Directeur de la publication Florence

Plus en détail

Les nouveaux concepts de la Navigation Aérienne dans l espace ASECNA ------ ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU MODULE B0-AMET A L ASECNA

Les nouveaux concepts de la Navigation Aérienne dans l espace ASECNA ------ ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU MODULE B0-AMET A L ASECNA SEMAINE DE LA METEOROLOGIE Antananarivo (Madagascar), 08 au 12 décembre 2014 Les nouveaux concepts de la Navigation Aérienne dans l espace ASECNA ------ ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU MODULE B0-AMET A L ASECNA

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

APPLICATION AU VOYAGE

APPLICATION AU VOYAGE LEÇON 33 APPLICATION AU VOYAGE Lectures avant vol : Manuel ou E-Learning Circulation aérienne et NOTAM Dossier Météo Plan de vol Règle emport carburant Préparation et gestion Nav OBJECTIF Préparer et actualiser

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante L Ouvrier Qualifié en Réparation des Equipements Electroménagers est chargé d intervenir sur les appareils tels que : lave-linge, lave-vaisselle,

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC REGISTRE DE SECURITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOM DE LA COLLECTIVITE : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R123-51 du Code de la Construction et de l Habitation Dans les établissements soumis aux

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) :

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : MAINTENANCE DES LOCAUX, EQUIPEMENTS, MATERIELS : Programme Pré-Requis (PRP) Curative : JOUR TRANCHES HORAIRES MOYENS D APPEL LUNDI AU VENDREDI 8 H - 12 H 13 H - 16 H

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

LES DEGIVRAGES 1) Généralites: chauffage par l'intérieur des tubes, chauffage par l'extérieur des tubes,

LES DEGIVRAGES 1) Généralites: chauffage par l'intérieur des tubes, chauffage par l'extérieur des tubes, LES DEGIVRAGES 1) Généralites: Lorsque, dans les évaporateurs refroidisseurs d'air, la température de la batterie est inférieure à 0 C, du givre se dépose sur les tubes. Le givre réduit l'intensité des

Plus en détail

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM DUO : Smart Noise Monitor Sonomètre Station de surveillance Brand of ACOEM 25 ANS D INNOVATIONS 01dB introduit DUO Smart Noise Monitor, nouvelle génération d instruments dédiés à la mesure de bruit dans

Plus en détail

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 Dossier maintenance Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 CONTRAT D'ABONNEMENT MAINTENANCE Contrat n : Du : Société prestataire

Plus en détail

Pour une visibilité optimale de vos investissements, PRO-MEGA vous présentent la solution Serverscheck dédiée aux installations BTS!

Pour une visibilité optimale de vos investissements, PRO-MEGA vous présentent la solution Serverscheck dédiée aux installations BTS! Pour une visibilité optimale de vos investissements, PRO-MEGA vous présentent la solution Serverscheck dédiée aux installations BTS! La solution de monitoring BTS tout-en-un par Serverscheck! Imaginez

Plus en détail

CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES

CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES! CET HIVER, ADHEREZ EN TOUTES CIRCONSTANCES LA ROUTE EN HIVER La route en hiver présente des conditions particulières de circulation (visibilité, adhérence) dues

Plus en détail

Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte

Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte Protocole pour vol au-dessus des grandes cités. Par Daniel Turcotte Historique À l occasion, les commanditaires peuvent demander un peu plus de visibilité en survolant les grandes villes comme Montréal

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

Rapport. Accident survenu le 16 décembre 2008 sur l aérodrome d Orléans (45) à l avion Beechcraft - B 300 Super King Air 350 immatriculé F-GKYY

Rapport. Accident survenu le 16 décembre 2008 sur l aérodrome d Orléans (45) à l avion Beechcraft - B 300 Super King Air 350 immatriculé F-GKYY f-yy081216 Rapport Accident survenu le 16 décembre 2008 sur l aérodrome d Orléans (45) à l avion Beechcraft - B 300 Super King Air 350 immatriculé F-GKYY Bureau d Enquêtes et d Analyses pour la sécurité

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone Programme individuel de formation Formation Télé-pilote de drone Pilotage de Drone Civil De Type Multi-rotor Et au métier de la prise de vue aérienne. Programme de formation 2015 Durée : Formation théorique

Plus en détail

FUTURAN Made in Finland

FUTURAN Made in Finland FUTURAN Made in Finland PAC / VMC 4 ECHANGEURS INTERNES 1 Le système FUTURAN Principe de chauffage du Futuran basé la technologie des pompes à chaleur. Le système de ventilation Futuran répond aux principes

Plus en détail

STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. www.traqueur.fr

STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. www.traqueur.fr STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. EN PARTENARIAT AVEC LES FORCES DE L ORDRE www.traqueur.fr 1 VOITURE VOLÉE TOUTES LES 5 MINUTES EN FRANCE STOP AUX VOLS!

Plus en détail

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ MCC et incertitude 10 mars 2015 Par Christophe Béesau et Christian Leliepvre Avec Altran, Solar Impulse s attaque au défi du tour du monde à l énergie solaire. Depuis 2010, Solar Impulse vole à l énergie

Plus en détail

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Accédez aux données de vos matériels sur un tableau de

Plus en détail

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS 2 EDF ENR Solaire La Supervision-Maintenance des toitures photovoltaïques

Plus en détail

MP ANALYSE DE RISQUES Ch 8 ANALYSE DE RISQUES. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

MP ANALYSE DE RISQUES Ch 8 ANALYSE DE RISQUES. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 8 ANALYSE DE RISQUES 1 LES RISQUES Un projet ayant par nature un caractère novateur présente évidemment des risques A la fin de la phase de Préparation, on analysera les risques qui paraissent les plus

Plus en détail

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE 1 10 2 3 4 A. TABLEAU DE COMMANDE CONDUCTEUR 1 - Régulation de confort automatique Un appui sur cette commande, confirmé par l affichage du voyant A/C et de AUTO sur l afficheur, permet de gérer automatiquement

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall.

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall. APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL Société Le groupe Tunstall, avec siège en Angleterre, jouit d'une longue activité couronnée de succès dans le domaine des appels d'urgence et de communication.

Plus en détail

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique ELÉMENTS DE THERMIQUE Diagnostic De Performance ÉnergÉtique Mesurer la performance énergétique La conduction La conduction est un transfert de chaleur entre solides. L exemple plaque électrique. La plaque

Plus en détail

Nos Piscines: un avenir au «Juste Prix» Colloque AES Cofely Services du 25 novembre 2009

Nos Piscines: un avenir au «Juste Prix» Colloque AES Cofely Services du 25 novembre 2009 Nos Piscines: un avenir au «Juste Prix» Colloque AES Cofely Services du 25 novembre 2009 GDF SUEZ UN GROUPE A VOTRE SERVICE GDF Suez Nos piscines : un avenir au juste prix 25.11.2009 3 GDF Suez Energy

Plus en détail

AERONEF TELEPILOTE VOILURE FIXE DOSSIER TECHNIQUE N donnez une référence à votre dossier

AERONEF TELEPILOTE VOILURE FIXE DOSSIER TECHNIQUE N donnez une référence à votre dossier AERONEF TELEPILOTE VOILURE FIXE DOSSIER TECHNIQUE N donnez une référence à votre dossier Note : joindre au présent dossier les manuels d utilisation et d entretien de l aéronef. Constructeur : indiquez

Plus en détail

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Heurt avec la cime des arbres et collision avec le relief, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

Moteurs dans l aéronautique

Moteurs dans l aéronautique Moteurs dans l aéronautique p. 115 à 118 Moteurs dans l aéronautique MOT / INTAERO MOT / INTAERO-E NEW Introduction à l aéronautique et à l astronautique 5 Jours Niveau : Découverte Programme Finalité

Plus en détail

Air-Eau Pompe à chaleur

Air-Eau Pompe à chaleur Air-Eau Pompe à chaleur 2 Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet de serre est une préoccupation

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication N 1735 Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation concernant l accident de l avion Piper

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Sortie du train d atterrissage en secours, rétraction du train avant lors du roulement à l atterrissage (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie

FICHE INFORMATION. Le Comptage comptage individuel. Votre partenaire en économie d énergie FICHE INFORMATION Le Comptage comptage individuel de du l eau chauffage Votre partenaire en économie d énergie Le répartiteur de frais de chauffage Le répartiteur est un appareil de mesure du chauffage

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Perte momentanée du contrôle de la trajectoire lors d une remise de gaz (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps universel

Plus en détail

Sécurité événementielle

Sécurité événementielle Securitas Réponse Sécurité événementielle Securitas Réponse vous propose des solutions de sécurité adaptées à vos événements sportifs et culturels, salons, foires et expositions. Face aux obligations de

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE USINES DE TRANS- FORMATION DES DÉCHETS EN ÉNERGIE

ANALYSE SPÉCIFIQUE USINES DE TRANS- FORMATION DES DÉCHETS EN ÉNERGIE ANALYSE SPÉCIFIQUE USINES DE TRANS- FORMATION DES DÉCHETS EN ÉNERGIE Usines de transformation des déchets en énergie ANALYSE POUR LE SECTEUR DE DÉCHETS La définition correcte des mesures de sécurité dans

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

Rapport N /2014. de Visite d Aéronef. 1. INFORMATIONS GENERALES (à remplir par le demandeur)

Rapport N /2014. de Visite d Aéronef. 1. INFORMATIONS GENERALES (à remplir par le demandeur) Rapport N /2014 de Visite d Aéronef Instructions Générales Pour les opérateurs : Si l aéronef n est pas concerné noter S.O. Pour les Inspecteurs Si une case contrôle comporte une croix cela signifie qu

Plus en détail

Pilatus PC-6 Porter/Turbo-Porter

Pilatus PC-6 Porter/Turbo-Porter Pilatus PC-6 Porter/Turbo-Porter Le Pilatus grandeur Le Pilatus PC-6 est un avion utilitaire ADAC (avion à décollage et atterrissage court) à ailes hautes construit par la société suisse Pilatus Aircraft.

Plus en détail

ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE

ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE ST-Box 300 ST-Box 200 ST-Box 300 ST 551 Bain-Marie ST-Box 300 ST 521 Unité de commande ST-Box 200 ST 960 LED Unité de commande ST 58 Répétiteur ST 181 Unité de commande

Plus en détail

Version originale, juillet 2015

Version originale, juillet 2015 Guide de Transports Canada sur les durées d'efficacité Hiver 2015-2016 Version originale, juillet 2015 Ce document devrait être utilisé parallèlement au document Lignes directrices pour les aéronefs lors

Plus en détail

ANNEXE 1 ÉPREUVES THÉORIQUES. Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients.

ANNEXE 1 ÉPREUVES THÉORIQUES. Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients. ANNEXE Article premier. (Arrêté du 29 juillet et Modifié par : Arrêté du..2009).). Matières, durée, coefficients. ÉPREUVES THÉORIQUES MATIÈRES DURÉE DES ÉPREUVES COEFFICIENTS Aérodynamique Construction

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

systèmes à air Roomtop RTC-RTH 15 à 30 - L

systèmes à air Roomtop RTC-RTH 15 à 30 - L systèmes à air Roomtop RTC-RTH 15 à 30 - L produits de climatisation york Roomtop RTC-RTH 15 à 30 - L Une gamme complète de 14,6 kw à 27,0 kw YKN2open Caractéristiques Nouvelle platine YKN2open Possibility

Plus en détail

Motorisation hybride Toyota Prius

Motorisation hybride Toyota Prius Motorisation hybride Toyota Prius Modélisation phénomènes physiques : Coefficient d adhérence : f : coefficient d adhérence φ = arctan f φ = φ s limite adhérence φ < φ s adhérence φ > φ s glissement Plus

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES INTRODUCTION: UN DÉFI MONDIAL L éventualité d attaques NRBC ou de déversements délibérés ou involontaires de substances

Plus en détail

TD 3 Piloter un projet

TD 3 Piloter un projet TD 3 Piloter un projet 1 Rappel: le fonctionnement d un projet : phasage Sélection Décision de lancer Définition Décision d étudier un scénario Conception Décision de réaliser Réalisation Décision d exploiter

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit une pièce d une fumée

Plus en détail

Clés et télécommandes

Clés et télécommandes Clés et télécommandes PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT MISES EN GARDE Retirez toutes les clés intelligentes d un véhicule laissé sans surveillance. Vous vous assurerez ainsi que le véhicule reste dans les conditions

Plus en détail

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes privés virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation.

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes privés virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes privés virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. Les conditions de participation à la formation. Introduction Tout a commencé

Plus en détail

HABITATIONS / RESIDENCES

HABITATIONS / RESIDENCES HABITATIONS / RESIDENCES BARRIERES IR SOLAIRES CLAVIER DEPORTE LCD & TELECOMMANDES DIFFUSEUR DE GAZ IRRITANT GENERATEUR DE BROUILLARD DETECTEUR DE FUMEE & MONOXYDE SIRENE EXTERIEURE SIRENE INTERIEURE DETECTEUR

Plus en détail

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Mobile Vidéo Scopic Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Les différentes solutions pour surveiller un chantier? - Le Gardiennage Traditionnel:

Plus en détail

COPP Façades de Quai de la Station Paris Châtillon. Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON

COPP Façades de Quai de la Station Paris Châtillon. Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON Date de mise en service : mai 2008 Nombres de Trains équipés : 73 Nombre de Quais : 3 Station : Paris Chatillon line 13 Une nouvelle version

Plus en détail

LE GUIDE MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE

LE GUIDE MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE LE GUIDE BALAIS d Essuie-glaces MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE COMMENT DÉTECTER DES Essuie-glaces USÉS? Zones non essuyées Pression insuffisante du porte-balai. Soulèvement

Plus en détail

REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL

REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL MANUEL D UTILISATION Modèles des réfrigérateurs : CFD-1RR, CFD-2RR, CFD-3RR Modèles des congélateurs : CFD-1FF, CFD-2FF, CFD-3FF VEUILLEZ LIRE LE MANUEL ATTENTIVEMENT

Plus en détail

Fiche Technique Produit

Fiche Technique Produit BlaXtair Fiche Technique Produit 1 Présentation du produit Figure 1 Tête du Blaxtair Blaxtair est un système embarqué de détection d obstacles et de piétons pour engins industriels. Blaxtair est le seul

Plus en détail

PROGRAMME DE GESTION DU CARBURANT Atelier OACI/Transports Canada Septembre 2006

PROGRAMME DE GESTION DU CARBURANT Atelier OACI/Transports Canada Septembre 2006 PROGRAMME DE GESTION DU CARBURANT Atelier OACI/Transports Canada Septembre 2006 Ordre du jour Introduction Contexte Historique de la gestion du carburant à Air Transat Par où commencer Processus Résultats

Plus en détail

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Note d application Pour nous contacter : Tel. : 01 39 67 67 67 67 Fax. :

Plus en détail

Les solutions hygroréglables en pavillon

Les solutions hygroréglables en pavillon GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR N 1 Les solutions hygroréglables en pavillon Basse consommation et économies d'énergie Qualité d'air : ventilation intelligente Silence Pourquoi Ventiler? Sans ventilation les

Plus en détail

Préparation du vol. Documents de navigation Journal de Nav Cartes 1/500 000, 1/1 000 000, VAC Sup AIP Plan de vol Guide VFR

Préparation du vol. Documents de navigation Journal de Nav Cartes 1/500 000, 1/1 000 000, VAC Sup AIP Plan de vol Guide VFR Actions et Checklist CESSNA F172N F-GYFP Préparation du vol Documents de navigation Journal de Nav Cartes 1/500 000, 1/1 000 000, VAC Sup AIP Plan de vol Guide VFR Météo Carte TEMSI Carte des Vents METAR

Plus en détail

STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. www.traqueur.fr

STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. www.traqueur.fr STOP AUX VOLS! Traqueur leader de la détection et récupération de véhicules volés. EN PARTENARIAT AVEC LES FORCES DE L ORDRE www.traqueur.fr Le leader de l après-vol vous propose un ensemble de services

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Brevet et licence de pilote de planeur

Brevet et licence de pilote de planeur REPERE : 8.1. EDITION : 20102009 NP : 10-12809_082.VS DATE : 10/02/2010300130.09.2009 8.1. BREVET ET LICENCE DE PILOTE Nota préliminaire : Insérer la présente note après l onglet 8. Annule et remplace

Plus en détail

Suivo Summer Release 3.7 Suivo se met à l heure de l été

Suivo Summer Release 3.7 Suivo se met à l heure de l été Suivo Summer Release 3.7 Suivo se met à l heure de l été Plus de liberté et de flexibilité. Intégration de Suivo avec la plate-forme télématique Garmin Plate-forme télématique Garmin (Fleet 590 ) Suivo

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Tripette AéroTraining

Tripette AéroTraining Tripette AéroTraining Agent de chargement niveau de base Module: Agent de piste Débutant Sommaire Parcours de professionnalisation pour l assistance en escale Agent de piste /chargement : Formation de

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! www.protectfrance.fr En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty. serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

VALORISEZ VOTRE CLIENTELE

VALORISEZ VOTRE CLIENTELE PROFESSIONNELS - INSTALLATEURS Ceci vous concerne VALORISEZ VOTRE CLIENTELE Avec nos Canons Fumigènes Générateurs de Fumée Générateurs de Gaz CS ANTI-INTRUSION - ANTI-BRAQUAGE ANTI-VANDALISME - ANTI-CAMBRIOLAGE

Plus en détail

Thierry Cadiot Juillet 2012

Thierry Cadiot Juillet 2012 Les règles d emport de Carburant Thierry Cadiot Juillet 2012 Sommaire Introduction La loi et les règles La loi Les règles d opération Le Carburant Généralités Manuel de vol Application au voyage Préparation

Plus en détail

PERFORMANCE DES AERONEFS

PERFORMANCE DES AERONEFS PERFORMANCE DES AERONEFS A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. VITESSES CARACTERISTIQUES DES AERONEFS EN APPROCHE

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE PourQuoi Ventiler? sans ventilation les polluants s accumulent > de nombreuses

Plus en détail

Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable.

Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable. Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable. CADOÉ Technologie 04 74 37 55 53 contact@cadoe.net Gestion de tous les types de chauffage : Gaz, Fioul,

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

1/8 DR 400-120 CHECK.LIST DR 400

1/8 DR 400-120 CHECK.LIST DR 400 1/8 CHECK.LIST DR 400 VISITE PRE-VOL EXTERIEURE Effectuer un rapide tour de l avion Batterie------------------------------------------ON Essence-------------------------------------Vérifiée Pompe Carburant------------------------------ON

Plus en détail

Numéro d avril 1958! JLB-Michelet

Numéro d avril 1958! JLB-Michelet Numéro d avril 1958! 1 Un peu d histoire 1480 : Léonard de Vinci Vis aérienne 1754 : Lomonossov rotors coaxiaux contrarotatifs, mise en évidence de la force de sustentation 2 1862 : Ponton d Amécourt Inventeur

Plus en détail

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LE TOUR DE PISTE A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. DEFINITION: Le tour de piste ou appelé également circuit

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail