Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/2013. Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/2013. Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde."

Transcription

1 Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ Synthèse des prévisions economiques Croissance du PIB, % Taux d'inflation, % Bal. courante (% PIB) Solde. Apu* (% PIB) e e 2014 e e e 2014 e e e 2014 e e e 2014 e Zone OCDE 1,1 1,1 1,8 2,1 1,9 1,8 États-Unis 2,2 2,4 3,0 2,2 2,4 2,3-2,8-2,1-2,1-8,1-6,9-5,5 Japon 2,0 0,2 0,0 0,0-0,1 1,0 1,1 1,0 1,4-10,0-10,5-8,0 Zone euro -0,4-0,2 1,0 2,5 1,8 1,4 0,8 1,0 1,3-3,4-2,6-1,8 Allemagne 0,9 0,9 2,2 2,1 1,6 1,8 6,1 5,9 5,4-0,1-0,3-0,2 France 0,1 0,0 0,9 2,0 1,6 1,9-2,1-1,9-1,3-4,5-3,8-3,0 Italie -2,1-0,7 0,7 3,3 2,1 1,7-1,2-0,8-0,9-2,5-1,8-1,1 Espagne -1,4-1,4 0,4 2,5 2,5 0,9-3,3-1,3 0,2-8,2-5,5-4,0 Royaume-Uni -0,3 0,6 1,6 2,9 2,5 2,0-2,2-1,8-1,5-6,4-6,2-5,3 Emergents 5,0 5,3 5,5 4,5 4,8 4,7 1,6 1,2 1,0-1,3-1,3-1,2 Chine 7,7 8,2 8,0 2,6 3,5 3,5 2,4 1,9 1,9-2,0-2,0-2,2 Inde 5,7 6,3 6,7 7,5 7,0 7,2-3,0-3,3-2,9-8,0-7,5-7,0 Brésil 1,0 4,0 4,4 5,3 6,0 5,8-2,2-2,6-3,0-2,8-3,0-2,6 Russie 3,6 3,2 3,9 5,1 6,8 7,4 5,2 3,7 2,8 0,4-1,4-0,4 Monde 3,2 3,4 3,9 e: Estimations, Prévisions BNP Paribas *Apu: Administrations publiques Synthèse des prévisions financières Taux d'intérêt ###### ###### ###### Fin de période T1 T2 T3 T4 T1 e T2 e T3 e T4 e e 2014 e Etats-Unis Fed Funds 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25 Libor 3 mois $ 0,47 0,46 0,36 0,31 0,30 0,30 0,30 0,30 0,31 0,30 0,40 T-Notes 10 ans 2,22 1,66 1,64 1,75 1,65 1,70 1,80 1,85 1,75 1,85 2,00 Zone euro Taux "refi" BCE 1,00 1,00 0,75 0,75 0,75 0,75 0,75 0,75 0,75 0,75 0,75 Euribor 3 mois 0,78 0,65 0,22 0,19 0,20 0,20 0,20 0,20 0,19 0,20 0,40 Bund 10 ans 1,81 1,60 1,41 1,30 1,40 1,45 1,55 1,60 1,30 1,60 1,70 OAT 10 ans 2,80 2,70 2,19 1,99 2,10 2,10 2,10 2,10 1,99 2,10 2,20 BTP 10 ans 5,12 5,69 5,11 4,50 4,30 3,85 3,75 3,60 4,50 3,60 2,90 Royaume-Uni Taux de base BoE 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 0,50 Libor 3 mois GBP 1,03 0,90 0,60 0,52 0,50 0,50 0,50 0,50 0,52 0,50 0,50 Gilts 10 ans 2,11 1,66 1,72 1,82 1,80 1,85 1,95 2,00 1,82 2,00 2,10 Japon Taux JJ BoJ 0,08 0,08 0,08 0,08 0,10 0,10 0,10 0,10 0,08 0,10 0,10 Taux 3 mois (%) 0,34 0,34 0,33 0,31 0,35 0,35 0,35 0,35 0,31 0,35 0,50 JGB 10 ans 0,99 0,84 0,78 0,79 0,75 0,80 0,80 0,85 0,79 0,85 0,95 e: Estimations, Prévisions BNP Paribas Taux de change Fin de période T1 T2 T3 T4 T1 e T2 e T3 e T4 e e 2014 e USD EUR / USD 1,33 1,27 1,29 1,32 1,32 1,32 1,32 1,32 1,32 1,32 1,25 USD / JPY GBP / USD 1,60 1,57 1,61 1,63 1,69 1,74 1,78 1,78 1,63 1,78 1,79 USD / CHF 0,90 0,95 0,94 0,92 0,95 0,95 0,98 0,98 0,92 0,98 1,08 EUR EUR / GBP 0,83 0,81 0,80 0,81 0,78 0,76 0,74 0,74 0,81 0,74 0,70 EUR / CHF 1,20 1,20 1,21 1,21 1,25 1,25 1,30 1,30 1,21 1,30 1,35 EUR / JPY 109,59 101,26 100,09 114,00 109,56 105,60 102,96 100,32 114,00 100,32 106,25 e: Estimations, Prévisions BNP Paribas 33 economic-research.bnpparibas.com

2 Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ États-Unis T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t 0,5 0,3 0,6 0,3 0,8 0,7 0,7 0,6 PIB 2,4 2,1 2,5 1,7 2,0 2,3 2,5 2,8 1,8 2,2 2,4 3,0 Consommation privée 1,8 1,9 1,8 1,8 1,8 2,0 2,3 2,4 2,5 1,8 2,1 2,5 Dépenses publiques -2,2-2,2-0,6-0,6-0,5-1,1-2,8-3,0-3,1-1,4-1,9-2,4 FBCF 11,9 9,9 6,2 5,0 5,6 7,4 10,1 11,4 6,6 8,0 8,7 12,0 Exportations nettes (contribution) 0,0-0,1-0,0 0,2 0,2 0,1 0,1-0,1 0,1 0,0 0,1-0,0 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 2,8 1,9 1,7 1,7 1,8 2,0 1,7 1,7 3,2 2,2 2,4 2,3 IPC hors alimentaire & énergie 2,2 2,3 2,0 2,2 2,2 2,2 2,3 2,3 1,7 2,1 1,9 2,2 Emploi 1,5 1,3 1,4 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 1,2 1,4 1,5 1,7 Taux de chômage - niveau, % - 8,3 8,2 8,3 8,1 7,9 7,8 7,8 7,9 9,0 8,1 7,6 7,1 % PIB ou USD mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, USD mds Balance courante, % PIB -3,1-3,1-3,0-2,8-2,5-2,4-2,2-2,2-3,0-2,8-2,1-2,1 Solde des Adm. Publiques, %PIB ,2-8,1-6,9-5,5 Dette publique, %PIB , Japon T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t, cvs 1,4-0,0-0,9-0,1 0,2 0,3 0,3 0,3 PIB 3,4 3,9 0,5 0,4-0,8-0,4 0,8 1,2-0,6 2,0 0,2 0,0 Consommation privée 4,0 3,2 1,4 0,6-0,3-0,1 0,6 1,6 0,4 2,3 0,4 0,0 Dépenses publiques 2,9 3,7 4,8 5,0 2,4 0,9 0,0-0,5-0,1 4,1 0,7-0,1 Investissements fixes privés 5,8 6,9 1,4-4,1-1,6-0,8 2,3 3,0 3,6 2,5 0,7-0,5 Exportations nettes (contribution) -0,7 0,2-1,5-0,8-1,0-0,8-0,0 0,1-0,8-0,7-0,4 0,3 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 0,3 0,2-0,4-0,1-0,6-0,3 0,3 0,3-0,3 0,0-0,1 1,0 IPC hors alimentaire & énergie -0,6-0,5-0,6-0,4-0,7-0,5-0,3-0,0-0,9-0,6-0,3 0,7 Emploi 0,1 0,4-0,1-0,3-0,4-0,5-0,6-0,5-0,2 0,0-0,5-0,6 Taux de chômage - niveau, % - 4,5 4,4 4,3 4,2 4,3 4,2 4,2 4,2 4,6 4,3 4,2 4,2 % PIB ou JPY'000 bn T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, JPY '000 mds Balance courante, % PIB 1,2 1,3 0,8 1,0 1,0 1,0 1,1 1,0 2,1 1,1 1,0 1,4 Solde des Adm. Publiques, % PIB ,3-10,0-10,5-8,0 Dette publique, % PIB , economic-research.bnpparibas.com

3 Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ Zone euro T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t -0,0-0,2-0,1-0,3-0,1 0,1 0,1 0,2 PIB -0,1-0,5-0,6-0,5-0,6-0,4-0,2 0,3 1,5-0,4-0,2 1,0 Consommation privée -1,0-1,0-1,3-0,9-0,8-0,2-0,1 0,2 0,2-1,1-0,2 0,4 Dépenses publiques -0,1-0,2-0,1-0,3-0,4-0,4-0,2 0,0-0,3-0,2-0,3 0,3 FBCF -2,3-3,8-4,2-4,4-3,4-1,4-0,4 0,8 1,6-3,7-1,1 1,8 Exportations nettes (contribution) 0,4 0,5 0,3 0,1-0,1-0,1 0,0 0,1 1,0 1,7 0,2 0,2 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 2,7 2,5 2,5 2,4 2,0 1,7 1,7 1,6 2,7 2,5 1,8 1,4 IPC hors alimentaire & énergie 1,5 1,6 1,6 1,5 1,4 1,3 1,3 1,3 1,4 1,5 1,3 1,2 Emploi -0,5-0,6-0,6-0,5-0,3-0,4-0,4-0,3 0,3-0,6-0,4 0,1 Taux de chômage - niveau, % - 10,9 11,3 11,5 11,9 12,2 12,5 12,8 13,0 10,1 11,4 12,6 12,8 % PIB ou EUR mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, EUR mds Balance courante, % PIB 0,9 1,2 0,6 0,6 1,1 1,3 0,9 0,9 0,1 0,8 1,0 1,3 Solde des Adm. Publiques, % PIB ,1-3,4-2,6-1,8 Dette publique, % PIB , Allemagne T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t 0,5 0,3 0,2-0,2 0,2 0,4 0,5 0,6 PIB 1,2 1,0 0,9 0,8 0,4 0,6 0,8 1,6 3,1 0,9 0,9 2,2 Consommation privée 0,5 1,1 0,1 0,6 0,9 0,9 0,8 1,0 1,7 0,6 0,9 1,3 Dépenses publiques 1,7 0,8 1,0 0,6 0,3 0,6 0,3 0,3 1,0 1,0 0,4 0,3 FBCF 0,6-1,7-1,9-4,2-3,7-1,4-1,2 0,9 6,4-1,8-1,4 3,0 Exportations nettes (contribution) 0,7 0,7 0,3 0,1 0,1 0,2 0,2 0,2 0,6 1,3 0,8 0,6 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 2,4 2,1 2,1 2,0 1,6 1,6 1,6 1,7 2,5 2,1 1,6 1,8 IPC hors alimentaire & énergie 1,3 1,4 1,2 1,2 0,8 0,9 1,1 1,1 1,2 1,3 1,0 1,6 Emploi 1,4 1,1 0,9 0,4 0,2 0,1 0,2 0,3 1,4 0,9 0,2 0,6 Taux de chômage - niveau, % - 6,8 6,8 6,8 6,9 7,0 7,1 7,1 7,0 7,1 6,8 7,1 6,9 % PIB ou EUR mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, EUR mds Balance courante, % PIB ,7 6,1 5,9 5,4 Solde des Adm. Publiques, % PIB ,8-0,1-0,3-0,2 Dette publique, % PIB , economic-research.bnpparibas.com

4 Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ France T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t -0,0-0,1 0,2-0,2-0,1 0,0 0,2 0,2 PIB 0,2 0,1 0,1-0,0-0,1-0,0-0,1 0,3 1,7 0,1 0,0 0,9 Consommation privée -0,5 0,1 0,1 0,2-0,0 0,2 0,0 0,6 0,3-0,0 0,2 0,3 Dépenses publiques 0,8 1,3 1,6 1,4 1,1 1,0 0,9 0,9 0,2 1,3 1,0 0,7 FBCF 1,1 1,2 0,7-1,8-1,8-3,1-3,4-2,3 3,5 0,3-2,6 0,4 Exportations nettes (contribution) 1,5 0,6 0,7-0,2 0,0 0,5 0,2 0,3-0,0 0,6 0,2 0,5 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 2,3 2,0 2,0 1,7 1,5 1,5 1,5 1,7 2,1 2,0 1,6 1,9 IPC hors alimentaire & énergie 1,5 1,5 1,4 0,9 1,1 1,0 1,0 1,3 1,1 1,3 1,1 1,2 Emploi 0,1-0,3-0,4-0,4-0,8-0,9-0,7-0,6 0,8-0,2-0,7-0,0 Taux de chômage - niveau, % - 10,0 10,2 10,3 10,6 10,7 10,9 11,1 11,3 9,6 10,3 11,0 11,2 % PIB ou EUR mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, EUR mds Balance courante, % PIB ,0-2,1-1,9-1,3 Solde des Adm. Publiques, % PIB ,2-4,5-3,8-3,0 Dette publique, % PIB , Italie T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t -0,8-0,7-0,2-0,5-0,2 0,1 0,1 0,2 PIB -1,3-2,3-2,4-2,2-1,7-0,8-0,6 0,2 0,6-2,1-0,7 0,7 Consommation privée -3,2-4,3-4,8-4,4-3,5-2,6-1,8-0,9 0,1-4,2-2,2 0,1 Dépenses publiques -1,6-1,1-0,8-0,7-0,8-1,2-1,1-1,2-0,8-1,0-1,1-0,5 FBCF -7,9-9,6-9,8-8,3-5,5-3,5-2,2-0,7-1,3-8,9-3,0 1,1 Exportations nettes (contribution) 3,2 2,9 2,6 2,0 1,5 1,4 1,1 1,1 1,5 2,7 1,3 0,6 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 3,6 3,6 3,4 2,6 2,0 1,7 2,3 2,4 2,9 3,3 2,1 1,7 IPC hors alimentaire & énergie 2,2 2,3 2,1 1,4 1,3 1,4 2,3 2,6 2,0 2,0 1,9 1,9 Emploi 0,1 0,1 0,0-0,1-0,3-0,7-0,8-0,3 0,3 0,0-0,5 0,5 Taux de chômage - niveau, % - 10,0 10,5 10,6 11,1 11,2 11,3 11,4 11,5 8,4 10,6 11,4 11,4 % PIB ou EUR mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, EUR mds -48,4-18,7-12,7-14,7 Balance courante, % PIB -3,1-1,2-0,8-0,9 Solde des Adm. Publiques, %PIB -3,9-2,5-1,8-1,1 Dette publique 120,7 126,5 126,3 123,8 36 economic-research.bnpparibas.com

5 Synthèse des prévisions mise à jour : 14/01/ Espagne T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t -0,3-0,4-0,3-0,9-0,4-0,2 0,0 0,1 PIB -0,6-1,3-1,6-2,0-2,0-1,8-1,4-0,4 0,4-1,4-1,4 0,4 Consommation privée -1,5-2,2-1,9-3,4-5,5-5,4-5,4-2,8-0,9-2,3-4,8-0,5 Dépenses publiques -3,6-3,0-4,0-5,6-6,2-6,2-4,0-2,7-0,5-4,1-4,8-2,7 FBCF -7,7-9,4-9,5-8,3-6,2-3,6-4,3 0,1-5,3-8,7-3,5 1,9 Exportations nettes (contribution) 2,7 2,6 2,8 3,1 3,9 3,4 3,2 1,3 2,3 2,8 3,0 1,3 Production industrielle -1,4-5,4-0,3 0,8 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 1,9 1,9 2,8 3,4 3,7 3,1 1,9 1,3 3,1 2,5 2,5 0,9 IPC hors alimentaire & énergie 0,8 0,8 1,3 2,2 2,4 2,3 1,4 0,4 1,2 1,3 1,6 0,8 Emploi -2,9-4,6-3,2-2,7-2,3-1,7-0,7-0,2-1,9-3,4-1,2 0,2 Taux de chômage - niveau, % - 24,4 25,0 25,5 26,0 26,4 26,8 27,2 27,3 21,6 25,2 26,9 27,5 % PIB ou EUR mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, EUR mds Balance courante / PIB -5,8-2,7-1,8-2,8-3,5-0,6 0,1-1,2-3,5-3,3-1,3 0,2 Solde des Adm. Publiques ,9-8,2-5,5-4,0 Dette publique ,1 87,6 93,7 96,3 Royaume-Uni T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e PIB, t/t -0,1-0,5 1,0-0,3 0,0 0,1 0,4 0,3 PIB -0,2-0,5-0,1-0,3 0,3 0,8 0,2 1,0 0,7-0,3 0,6 1,6 Consommation privée -0,1-0,8 0,9 0,1 0,1 0,3 0,3 0,5 1,2 0,0 0,3 2,0 Dépenses publiques 1,8 2,0 2,0 2,1 0,0-0,8-1,7-1,6 0,1 2,0-1,0-1,2 FBCF -0,4-1,2 4,5 0,0 1,0 2,7 2,7 3,0-1,2 0,7 2,4 2,7 Exportations nettes (contribution) -0,3-0,8 0,7-0,2-0,1 0,1 0,1 0,1 1,0-0,2 0,1 0,3 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Indice des prix à la consommation (IPC) 3,5 2,8 2,4 2,7 2,5 2,6 2,6 2,1 4,5 2,9 2,5 2,0 IPC hors alimentaire & énergie 2,5 2,2 2,2 2,6 2,3 2,3 2,2 1,9 3,2 2,4 2,2 1,8 Emploi 0,2 0,9 1,6 1,2 0,8 0,3 0,3 0,7 0,5 1,0 0,5 0,7 Taux de chômage - niveau, % - 8,2 8,0 8,0 8,1 8,2 8,3 8,3 8,3 8,1 8,1 8,3 8,4 % PIB ou GBP mds T1 T2 e T3 e T4 e 2011 e e 2014 e Balance courante, GBP mds Balance courante, % PIB ,9-2,2-1,8-1,5 Solde des Adm. Publiques, %PIB ,0-6,4-6,2-5,3 Dette publique, % PIB , Informations, contact : cellule statistique : Sylvie Barbet, Veary BOU, Patrick Capeillère, Tarik Rharrab (2) economic-research.bnpparibas.com

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Été 2015

Tendances conjoncturelles Été 2015 Tendances conjoncturelles Été 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2015» Pour toute question technique

Plus en détail

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011 "Un retour sur les causes profondes de la crise de la zone euro". Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 11 Emploi manufacturier

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013 Les stratégies de sortie de crise Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 213 S endetter est facile se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/7/211 ECO/EIS

Plus en détail

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance Journées de l économie Lyon 10 novembre 011 La soutenabilité de la croissance Quel business plan pour la politique économique de la France? 1 La France en 00 suivant les tendances actuelles Le business

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

La BCE modifie sa «forward guidance» Les projections de croissance sont revues en hausse Mais le discours reste prudent sur l inflation

La BCE modifie sa «forward guidance» Les projections de croissance sont revues en hausse Mais le discours reste prudent sur l inflation ECOWEEK N 17-23 du 9 Juin 2017 La BCE tient l équilibre La BCE modifie sa «forward guidance» Les projections de croissance sont revues en hausse Mais le discours reste prudent sur l inflation Comme attendu,

Plus en détail

France : bonne tenue de l emploi

France : bonne tenue de l emploi DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES Sommaire Zone euro Une conjoncture favorable L attention accordée ces derniers mois aux risques politiques en Europe a relégué au second plan l amélioration économique.

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Perspectives d investissement 2015

Perspectives d investissement 2015 Perspectives d investissement 2015 Henri Ghosn Président Club Finance HEC Laurent Geronimi Directeur de la Gestion taux SwissLife Banque Privée Auditorium de SCOR 12 décembre 2014 Perspectives d investissement

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE er juillet N 78 L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie L exemple présent du Royaume-Uni montre à nouveau le rôle

Plus en détail

ECOWEEK. Et désormais la question est : «Quand»? N du 16 Juin Alexandra Estiot

ECOWEEK. Et désormais la question est : «Quand»? N du 16 Juin Alexandra Estiot ECOWEEK N 17-24 du 16 Juin 2017 Et désormais la question est : «Quand»? La Fed relève le taux cible des fonds fédéraux Elle annonce la méthode de réduction de la taille de son bilan Et pendant ce temps,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le jeudi 16 avril 2015 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 2015-2016 LA REPRISE QUI S ANNONCE La croissance est là en 2015 et 2016. Tous les freins qui pesaient sur elle se sont levés.

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 11 mai 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Revue de marché hebdomadaire. Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Revue de marché hebdomadaire. Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action ont bien performé sur la semaine alors qu'une combinaison de forts chiffres économiques sont sortis en

Plus en détail

Les taux peuvent encore baisser en zone euro

Les taux peuvent encore baisser en zone euro Les taux peuvent encore baisser en zone euro 3 Mars 5 Sommaire : p. Edito p.3 Indicateurs p.5 Scénario macro p.6 Zone Euro p.8 Etats-Unis p. Royaume-Uni p. Suisse p. Japon p.6 Indicateurs à paraitre p.7

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 13 avril 2016 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 N 1 L écart entre la croissance et la croissance potentielle dans la période récente comme mesure de l efficacité des politiques économiques stimulantes Nous regardons

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Suite au puissant rebond des marchés action de jeudi, les marchés action se sont consolidés avec une légère hausse. Des ventes de détail moins bien qu'attendu ont été contrebalancés par une confiance des

Plus en détail

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 23 octobre 214 1 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 1. Croissance mondiale contrastée 2. ZE : croissance et inflation revues en baisse 3.

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Les marchés action ont été enfoncés alors qu'une combinaison de bénéfices plus faibles qu'attendus et d'un indice de sentiment des consommateurs décevants ont entamés la confiance des investisseurs. La

Plus en détail

SCENARIOECO Société Générale Département des études économiques et sectorielles

SCENARIOECO Société Générale Département des études économiques et sectorielles N MARS 16 SCENARIOECO Société Générale Département des études économiques et sectorielles CROISSANCE AFFAIBLIE, TAUX D INTERET BAS JUSQU OU? Le ralentissement de la croissance des pays émergents en 15

Plus en détail

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Séminaire SMI Lyon 16 mars 215 Absence de coordination internationale des politiques

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Trésorerie

Plus en détail

Prévision de croissance relevée à 1,6% cette année Nouvelle amélioration du climat des affaires en juin

Prévision de croissance relevée à 1,6% cette année Nouvelle amélioration du climat des affaires en juin Prévision de croissance relevée à 1,6% cette année Nouvelle amélioration du climat des affaires en juin En l espace d à peine deux mois, les perspectives de croissance en France pour cette année se sont

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Perspective des marchés financiers en 2015

Perspective des marchés financiers en 2015 Perspective des marchés financiers en 2015 20/01/2015 14 ème édition 1 2 BIENVENUE! 3 Nouveautés Fortuneo Le PEA-PME 4 Nouveautés Fortuneo Les Portefeuilles Types 3 profils à suivre : prudent, équilibré

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE?

FLASH ÉCONOMIE. Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE septembre 1 N 7 Hiérarchie entre croissance et taux d intérêt et reprise du crédit : qu observet-on dans les grands pays de l OCDE? Le canal de transmission «normal» de la

Plus en détail

PREVISIONS DU FMI POUR LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PREVISIONS DU FMI POUR LA CROISSANCE ECONOMIQUE Croissance réélle du PIB en % Optimiste, le FMI estime néanmoins la reprise incomplète Le Fonds se dit également préoccupé par le comportement des investisseurs en quête de rendement La politique monétaire

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT)

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Réservé aux investisseurs professionnels Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Asset management Stéphane Scherer Client Relationship Manager 18

Plus en détail

Grèce : la BCE adopte une ligne dure

Grèce : la BCE adopte une ligne dure Grèce : la BCE adopte une ligne dure 6 Février 5 Sommaire : p. Edito p.3 Indicateurs p.5 Scénario macro p.6 Zone Euro p.8 Etats-Unis p. Royaume-Uni p. Suisse p. Japon p.6 Indicateurs à paraitre p.7 Dates

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

La situation économique

La situation économique La situation économique Assemblée Générale U.N.M.I Le 2 octobre 2013 J-F BOUILLON Directeur Associé La situation économique en 2013 3 AG UNMI 2 Octobre 2013 La croissance Les chiffres des principaux pays

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Panorama macroéconomique. allocation des actifs

Panorama macroéconomique. allocation des actifs Panorama macroéconomique mondial et allocation des actifs Par Andreas Koester, Head of Asset Allocation & Currency, Global Investment Solutions (GIS) En tant qu investisseurs multi-actifs, nous consacrons

Plus en détail

Revue des marchés Baromètre Scénario économique

Revue des marchés Baromètre Scénario économique La semaine prochaine, la BCE devrait prolonger son programme de QE tout en diminuant ses rachats mensuels Si le sens du changement est clair, son ampleur l est moins L objectif du QE est dorénavant de

Plus en détail

Revue des marchés Baromètre Scénario économique

Revue des marchés Baromètre Scénario économique La projection médiane du taux cible des fonds fédéraux à fin 2018 est restée remarquablement stable Les rendements des obligations d Etat américaines à 10 ans (taux spot et taux forward dans un an) y sont

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Une lecture marxiste de la crise

Une lecture marxiste de la crise janvier - N Une lecture marxiste de la crise Notre interprétation de la crise est la suivante : il y a excès mondial de capacité de production, dû essentiellement à la globalisation et à l'investissement

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences?

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? Patrick ARTUS, Directeur de la Recherche et des Etudes, NATIXIS Table Ronde Les

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Attijariwafa bank Weekly Forex

Attijariwafa bank Weekly Forex Du 5 au 9 janvier 2009 Attijariwafa bank Weekly Forex Sommaire I. Evénements clés et statistiques de la semaine du 5 janvier 2009 La zone euro est officiellement entrée en récession. 300 milliards de dollars

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Chine : la croissance du PIB atteint +7,5% au T2 sur un an.

Chine : la croissance du PIB atteint +7,5% au T2 sur un an. 18 juillet 2014 Informations générales Juridique et financière Innovations et services L essentiel de la semaine Zone euro : inflation confirmée à +0,5% sur un an en mai et recul de l activité dans la

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années.

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N Espérons que la BCE comprend qu il ne faut pas sortir trop tard du Quantitative Easing Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : soit que les réformes structurelles

Plus en détail

L interprétation des émissions obligataires sur le Forex

L interprétation des émissions obligataires sur le Forex L interprétation des émissions obligataires sur le Forex Par Philippe Lhermie Trader institutionnel Forex Conférence du 30 mars 2012 Organisée par Lors de cette conférence, nous détaillerons : Pourquoi

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE

L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE L'ÉCONOMIE EN PÉRIODE DE POLITIQUE MONÉTAIRE EXPANSIVE Geert Gielens, Ph.D. Économiste en chef 19 mai 2015 Ordre du jour La différence avec l'année passée La zone euro Les USA La BCE & sa politique Conclusion

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

La Lettre de l Institut d émission

La Lettre de l Institut d émission 01/01/2003 01/07/2003 01/01/2004 01/07/2004 01/01/2005 01/07/2005 01/01/2006 01/07/2006 01/01/2007 01/07/2007 01/01/2008 01/07/2008 01/01/2009 01/07/2009 01/01/2010 01/07/2010 01/01/2011 01/07/2011 01/01/2012

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

JANVIER 2015. L imbroglio 2015

JANVIER 2015. L imbroglio 2015 JANVIER 2015 L imbroglio 2015 Forces adverses Éléments positifs Éléments négatifs Chute des prix du pétrole Perspectives de consommation Politiques monétaires Normalisation budgétaire Baisse de l euro

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Budget 2016 Barème des contributions

Budget 2016 Barème des contributions CERN/FC/5926 Original : anglais 10 juin 2015 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH Suite à donner Procédure de vote Recommandation au Conseil

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 décembre 1 N 119 L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? La baisse du prix du pétrole, quand on prend en compte la taille

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N 79 Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole Nous pensons que le scénario le plus probable pour le prix du pétrole est : - une

Plus en détail

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg

L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg L-Bank : bénéficiant d une garantie explicite L agence pour le développement économique du Land de Bade-Wurtemberg depuis le 1 er décembre 1998 www.l-bank.de Bloomberg : LBANK Téléphone : +49-721-150-3644

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Variation des actifs détenus par les banques centrales par rapport au PIB de leurs pays respectifs

Variation des actifs détenus par les banques centrales par rapport au PIB de leurs pays respectifs Graphique 1 Certaines banques centrales se sont engagées à procéder à un nouvel assouplissement monétaire substantiel en recourant à des mesures non traditionnelles Variation des actifs détenus par les

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010 Perspectives économiques et financières françaises et internationales - : Après la crise, la reprise Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le juin Marc Touati,

Plus en détail

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125 Finances REF : DAF2012019 Signataire : MT/GH Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 RAPPORTEUR : Jacques SALVATOR OBJET : Emprunts

Plus en détail