Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT"

Transcription

1 Imagerie Médicale : Fondements Radiographie et scanner CT Master 2 MultiMedia : Image et Son Numériques Pascal Desbarats IMF : Radiographie et scanner CT p.1

2 Questions Comment produit-on des rayons X? Comment se forme une image radiologique? Quelles sont les différences avec un scanner CT? Comment accélerer un examen scanner? IMF : Radiographie et scanner CT p.2

3 Rappel : le tube à rayons X IMF : Radiographie et scanner CT p.3

4 Formation de l image radiologique Principe Différence d atténuation des rayons X d un tissus à l autre. Opacités radiologiques contrastes radiologiques. Le faisceau qui a traversé le sujet transporte les ombres portées des structures. Il transporte une image radiante qui est transformée en image lumineuse. Le contraste peut être modifié en utilisant un produit de contraste (radiographie des vaisseaux, rein ou arbre urinaire,...). IMF : Radiographie et scanner CT p.4

5 Image radiante et image lumineuse IMF : Radiographie et scanner CT p.5

6 Contraste radiologique (1/2) n I1 = I 0 e µ 1x I 2 = I 0 e µ 2x ou si µx 1 n I1 I 0 (1 µ 1 x) I 2 I 0 (1 µ 2 x) Le contraste est défini par : C = I 2 I 1 I 2 +I 1 soit : C 1 2 (µ 1 µ 2 )x IMF : Radiographie et scanner CT p.6

7 Contraste radiologique (2/2) Caractéristiques supplémentaires : Le contraste est diminué par la diffusion dans le milieu. Il décroît lorsque la tension aux bornes du tube croît. Pour obtenir des contrastes suffisants entre la graisse et le muscle ou un parenchyme glandulaire, il est nécessaire d utiliser de faibles tensions (20 à 30 kv pour la mammographie par exemple). Problème : les rayons X de faible énergie ne peuvent traverser une grande épaisseur. La quantité de rayonnement incident doit donc être très forte. Problèmes : limites du tube et limites biologiques. Tensions généralement utilisées : 60 à 120 kv suivant le type d examen. IMF : Radiographie et scanner CT p.7

8 Problèmes dans l image radiologique Ils sont essentiellement dus aux déformations lors de l acquisition. Ombre portée d organes et de structures de transparences radiologiques différentes. La superposition peut compliquer l identification des contours. Une structure très opaque peut en masquer d autres. Agrandissement des ombres portées par rapport aux dimensions réelles des organes. Certains contours qui ne correspondent pas à une limite de la structure peuvent apparaître (région atteinte tangenciellement par le faisceau). Si le bord d une structure s amincit proportionnellement (bord inférieur des côtes par exemple), son contour peut disparaître de l image. Présence de flous : flou de foyer (la source n est pas ponctuelle), flou du détecteur (le rayon X va diffuser dans le détecteur), flou cinétique (mouvement du coeur par exemple). Influence du rayonnement diffusé. IMF : Radiographie et scanner CT p.8

9 Conversion en image lumineuse (1/2) Écran radioscopique : Certaines substances émettent des photons de lumière visible lorqu elles sont irradiées par des rayons X. Sulfure de Zinc (émission lumineuse intense vers 550 nm). Écran : fine couche de sulfure de zinc collée sur un support mince + vitre de verre au plomb pour bloquer les rayons X pour l observateur. La fluorescence est proportionnelle à l intensité du rayonnement reçu et est faible pour des débits admissibles par l organisme. De plus les performances visuelles sont médiocres abandon progressif. Film radiologique : image en négatif. Temps de pose relativement lent pour des rayons X. Utilisation d écrans luminescents et d oxysulfure de gadolinium à la place du tungstate de calcium Temps de pose 50 fois plus bref que pour une exposition directe. IMF : Radiographie et scanner CT p.9

10 Conversion en image lumineuse (2/2) Amplificateur de luminance : Techniques modernes : piège à électrons (désexcitation avec un pinceau laser + photomultiplicateur), le signal électrique est numérisé puis traité numériquement. À noter : la résolution est encore actuellement inférieure au film. IMF : Radiographie et scanner CT p.10

11 Exemples IMF : Radiographie et scanner CT p.11

12 Scanner CT CT : Computer Tomography. TDM : Tomodensitométrie. IMF : Radiographie et scanner CT p.12

13 Scanner CT : Principe IMF : Radiographie et scanner CT p.13

14 Modes d acquisition (1/4) IMF : Radiographie et scanner CT p.14

15 Modes d acquisition (2/4) IMF : Radiographie et scanner CT p.15

16 Modes d acquisition (3/4) IMF : Radiographie et scanner CT p.16

17 Modes d acquisition (4/4) IMF : Radiographie et scanner CT p.17

18 Reconstruction Les intensités sont des projections du faisceau incident à travers le patient selon une ligne droite. Utilisation de la transformée de Radon. Actuellement : rétro-projection filtrée. 2ème méthode : Transformée de Fourier. IMF : Radiographie et scanner CT p.18

19 Unités Hounsfield Unités arbitraires (de à 1000) basées sur l absorption des rayonnement X par les tissus. Permet de fixer une fenêtre d acquisition et/ou de visualisation. IMF : Radiographie et scanner CT p.19

20 Fenêtrage IMF : Radiographie et scanner CT p.20

21 Limitations de la tomodensitométrie IMF : Radiographie et scanner CT p.21

La Tomodensitométrie

La Tomodensitométrie La Tomodensitométrie Du plan à la coupe Nous vivons dans un monde tridimensionnel, mais l image que nous avons de ce monde se forme sur le plan (2D) de notre rétine. La vision binoculaire nous donne l

Plus en détail

PARAMÈTRES INFLUANT L IMAGE EN RADIOLOGIE

PARAMÈTRES INFLUANT L IMAGE EN RADIOLOGIE DES module national Lundi 3 Février 2014 PARAMÈTRES INFLUANT L IMAGE EN RADIOLOGIE Antoine Feydy, Jean-Luc Drapé Université Paris Descartes CHU Cochin - APHP Service de Radiologie B Effet Compton Effet

Plus en détail

DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010

DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010 DES Radiologie Module rayons X mardi 12 janvier 2010 La Radiologie standard Formation et qualité de l image Résolution en densité : le contraste Résolution spatiale : le plus petit élément visible Quelle

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1 Table des matières Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques.......................... 1 1.1 Les composants des films...................................................... 1 1.1.1 Le support............................................................

Plus en détail

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015 1 Expression de la Concession et de l Opposition in La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 2 Concession /Opposition Compléter avec un des mots ou expressions suivantes : au lieu de

Plus en détail

Les bases physiques de l'imagerie radiologique

Les bases physiques de l'imagerie radiologique Les bases physiques de l'imagerie radiologique Radiographie 1895 Röentgen Découverte des propriétés des rayons X par Roentgen. Les rayons X permettent de voir uniquement l'os, le poumon et les produits

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

Les rayons X. Olivier Ernst

Les rayons X. Olivier Ernst Les rayons X Olivier Ernst Lille La physique pour les nuls 1 Une onde est caractérisée par : Sa fréquence F en Hertz (Hz) : nombre de cycle par seconde Sa longueur λ : distance entre 2 maximum Sa vitesse

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Bases physiques des rayons X - CERF 2001 - Solacroup, Boyer, Le Marec, Schouman Claeys

Bases physiques des rayons X - CERF 2001 - Solacroup, Boyer, Le Marec, Schouman Claeys SCANNER A RAYONS X 1 HISTORIQUE 1971 : premier examen tomodensitométrique cérébral 1974 : premier appareil corps entier 1979 : Prix Nobel de médecine décerné à Allan MacLeod et Godfrey N.Hounsfield pour

Plus en détail

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit TOMODENSITOMETRIE sémiologie JY Gauvrit Neuroradiologie - Neuroimagerie Modalités : - Radiographie standard - Echographie - Artériographie - Tomodensitométrie (Scanner) - Imagerie par Résonance Magnétique

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Microscope confocal à balayage laser. Microscopie photonique. lumière Laser Objectif. Miroir dichroïque Source de. Filtre confocal.

Microscope confocal à balayage laser. Microscopie photonique. lumière Laser Objectif. Miroir dichroïque Source de. Filtre confocal. Microscope confocal à balayage laser Photo-détecteur Filtre confocal Plan image Image reconstruite point par point par balayage laser Miroir dichroïque Source de lumière Laser Objectif Obtention directe

Plus en détail

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE LAURENT Rémy laurent@clermont.in2p3.fr http://clrpcsv.in2p3.fr Journées des LARD Septembre 2007 M2R

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Radiographie, quels risques pour le patient?

Radiographie, quels risques pour le patient? Radiographie, quels risques pour le patient? Qu est-ce qu un rayon X? Quel est le risque? Quels outils pour vous aider? Les rayons X sont des rayonnements électromagnétiques ionisants; ils peuvent traverser

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Soirée SFR-IDF, 15 Mars 2012 Une Technique Très Encadrée Dépistage organisé (DO) Départements pilotes

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail

La radioprotection des patients. radiologie interventionnelle et au bloc opératoire

La radioprotection des patients. radiologie interventionnelle et au bloc opératoire La radioprotection des patients et des travailleurs en radiologie interventionnelle et Journées Françaises de Radiologie 16 au 20 octobre 2009 Ph. MENECHAL / ASN Division de Bordeaux M. VALERO/ ASN Direction

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13 LA LUMIERE : Les lentilles (p 188) I Lentille convergente et lentille divergente Quelle est l action d une lentille sur un faisceau de lumière parallèle? Activité 1 p 190 J observe l expérience p 190 Je

Plus en détail

MODULE NATIONAL D ENSEIGNEMENT DE RADIOPROTECTION DU DES DE RADIOLOGIE

MODULE NATIONAL D ENSEIGNEMENT DE RADIOPROTECTION DU DES DE RADIOLOGIE Collège des Enseignants en Radiologie de France MODULE NATIONAL D ENSEIGNEMENT DE RADIOPROTECTION DU DES DE RADIOLOGIE Paris, 3 et 4 Février 2015 PROTECTION DES OPERATEURS EN RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons

Microbiologie BIOL 3253. Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Microbiologie BIOL 3253 Étude de la structure microbienne: microscopie et préparation des échantillons Les lentilles et la déviation de la lumière Quand un rayon lumineux passe d un milieu à un autre,

Plus en détail

Optimisation de la Dose en Radiologie. C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP

Optimisation de la Dose en Radiologie. C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP Optimisation de la Dose en Radiologie C. SALVAT, A. JEAN-PIERRE, J. RAGOT Service de Radioprotection et de Physique Médicale AP-HP Principes en radioprotection du patient Toute exposition du patient aux

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles II.2 ptique 1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles 1.1) Définitions 1.1.1) Rayons et faisceaux lumineux

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

MAINTENANCE ET CONTRÔLE QUALITÉ DE LA CHAÎNE DE PRODUCTION DE L IMAGE

MAINTENANCE ET CONTRÔLE QUALITÉ DE LA CHAÎNE DE PRODUCTION DE L IMAGE MAINTENANCE ET CONTRÔLE QUALITÉ DE LA CHAÎNE DE PRODUCTION DE L IMAGE Hervé Leclet OPTA-S - Conseil et formation en management en imagerie médicale 17 rue de Boulogne - 62520 Le Touquet www.opta-s.fr La

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

4-Principes généraux en microscopie électronique.

4-Principes généraux en microscopie électronique. 3-Microscopie confocale La microscopie confocale est une des avancées technologiques les plus notables en microscopie optique depuis une centaine d années. Elle est basée sur une architecture technologique

Plus en détail

4. systèmes analogiques de recueil de l'information et facteurs de qualité de l'image radiographique

4. systèmes analogiques de recueil de l'information et facteurs de qualité de l'image radiographique 4. systèmes analogiques de recueil de l'information et facteurs de qualité de l'image radiographique 4.1 couples écrans renforçateurs-film -les écrans renforçateurs absorbent une partie des photons X [

Plus en détail

Eclairage artificiel

Eclairage artificiel Eclairage artificiel Directions de lumière Effets de la source Mise en Scène Mise en Valeur Eléments de Projet Directions de lumière La composition lumineuse d une scène suppose la maîtrise des directions

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries Une caméra, de multiples possibilités AIR COMPRIMÉ ASPIRATION IMAGERIE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE HYGIÈNE Dispositif Médical de classe

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Scanner. Principes et techniques. Laurent Hermoye Service de radiologie

Scanner. Principes et techniques. Laurent Hermoye Service de radiologie Scanner Principes et techniques Laurent Hermoye Service de radiologie Machine IRM / CT Imagerie tomographique Atténuation du faisceau Diminution du nombre des photons N = N 0. e μx μ = σ + τ Atténuation

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

Intérêt de la fluorescence. La finesse

Intérêt de la fluorescence. La finesse Intérêt de la fluorescence La finesse R R V B lumière blanche chromophore V B En fond clair: le contraste est du à l absorption des photons par les chromophores excitation λ1 bleu λ2 > λ1 émission λ2 vert

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

- I - Fonctionnement d'un détecteur γ de scintillation

- I - Fonctionnement d'un détecteur γ de scintillation U t i l i s a t i o n d u n s c i n t i l l a t e u r N a I M e s u r e d e c o e ffi c i e n t s d a t t é n u a t i o n Objectifs : Le but de ce TP est d étudier les performances d un scintillateur pour

Plus en détail

OP200 D ORTHOCEPH ORTHOPANTOMOGRAPH OC200 D. VT Tomographie Volumétrique OP200 D OC200 D VT. VT Tomographie Volumétrique

OP200 D ORTHOCEPH ORTHOPANTOMOGRAPH OC200 D. VT Tomographie Volumétrique OP200 D OC200 D VT. VT Tomographie Volumétrique OP200 D OC200 D VT Imagerie panoramique numérique Imagerie céphalométrique dentaire numérique VT Tomographie Volumétrique ORTHOPANTOMOGRAPH OP200 D ORTHOCEPH OC200 D VT Tomographie Volumétrique 1 À la

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

LA MICROSCOPIE CONFOCALE

LA MICROSCOPIE CONFOCALE LA MICROSCOPIE CONFOCALE Philippe COCHARD, Directeur de recherche CNRS Centre de Biologie du Développement UMR 5547 CNRS/UPS Université Paul Sabatier Philippe.cochard@univ-tlse3.fr Principe Fonctionnement

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

J. Manelfe, E. Desportes, B. Dallaudière, P. Copin, G. Juillien, P. Loriaut, E. Schouman- Claeys, P. Ou

J. Manelfe, E. Desportes, B. Dallaudière, P. Copin, G. Juillien, P. Loriaut, E. Schouman- Claeys, P. Ou J. Manelfe, E. Desportes, B. Dallaudière, P. Copin, G. Juillien, P. Loriaut, E. Schouman- Claeys, P. Ou Service de Radiologie Hôpital Bichat Claude-Bernard Université Paris VII Les fractures de l extrémité

Plus en détail

FORMATION LES SCANNERS

FORMATION LES SCANNERS FORMATION LES SCANNERS Généralités Les scanners à plat modernes sont constitués d'éléments CCD, une technologie initialement développée pour les techniques satellites et de télévision. Les CCD transforment

Plus en détail

Vision Industrielle Dispositif d éclairage

Vision Industrielle Dispositif d éclairage Vision Industrielle Dispositif La lumière halogènes fluorescentes électroluminescentes Lumière et sources lumineuses laser La lumière halogènes fluorescentes électroluminescentes laser Cours de Vision

Plus en détail

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6)

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) PhotoFiltre est un logiciel gratuit qui permet d effectuer quelques retouches de base aux photos venant d appareils photo numériques ou scannées. On peut le télécharger

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique.

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique. Chapitre 19 Sciences Physiques - BTS Lumière et couleur 1 Introduction. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par

Plus en détail

PRINCIPES D UTILISATION DES EXAMENS D IMAGERIE. Professeur F. JOFFRE

PRINCIPES D UTILISATION DES EXAMENS D IMAGERIE. Professeur F. JOFFRE PRINCIPES D UTILISATION DES EXAMENS D IMAGERIE Professeur F. JOFFRE La prise en charge d un patient passe largement par la réalisation d un ou plusieurs examens d imagerie. Ceci implique une connaissance

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11959-3 annexe B Piano Corner, (c) 2005 par Zsolt Stefan : http://deeppixel.uw.hu/gallery.html YafRay, le moteur de rendu photoréaliste Dès sa création, par une équipe

Plus en détail

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D

Ligne Dentaire. Système Dentaire Panoramique et 3D Ligne Dentaire Système Dentaire Panoramique et 3D La Société Villa Sistemi Medicali est fière de présenter son nouveau panoramique Rotograph Evo 3D, un système d'imagerie dentaire avec fonctionnalité 3-en-1:

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

1 La représentation visuelle

1 La représentation visuelle 1 La représentation visuelle L ŒIL, SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES (PHYSIQUE-CHIMIE) L œil, organe des sens détecte les variations des stimuli externes comme les variations de la lumière et transmet

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette).

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Ce type de lumière a été découvert en 1801 par Ritten. Après des recherches par Stoke et Schumann entre 1862 et 1903 c'est en fin de compte

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Strioscopie et contraste de phase.

Strioscopie et contraste de phase. Strioscopie et contraste de phase. Première couche : Principe de la strioscopie question On place une source ponctuelle monochromatique au foyer-objet d une lentille convergente ; le faisceau émergent

Plus en détail

Le Black Piranha est un instrument de contrôle qualité des plateaux techniques d imagerie médicale simple et rapide

Le Black Piranha est un instrument de contrôle qualité des plateaux techniques d imagerie médicale simple et rapide Le Black Piranha est un instrument de contrôle qualité des plateaux techniques d imagerie médicale simple et rapide Le Black Piranha et ses accessoires permettent un contrôle qualité simple et rapide des

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES Conserver et gérer des documents photographiques INTÉRÊT DES PHOTOGRAPHIES Miroir du passé et du présent Environnement familier dans notre société de l image 1 CONSERVER

Plus en détail

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE

L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE L ETUDE DE LA CELLULE ET LA MICROSCOPIE Ce document a été réalisé à partir du dossier«sagascience: La celluleanimale» http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doscel/decouv/norm/global.htm. Les outils utilisés pour

Plus en détail

Formation Photoshop De A à Z

Formation Photoshop De A à Z La Pédagogie au service de la Technologie TECHNOLOGIE Formation Photoshop De A à Z Objectif >> A la fin de ce cours, les stagiaires seront à même d effectuer les tâches suivantes : Modifier la colorimétrie

Plus en détail

Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème

Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème Leçon N 8 Traitement des photos 4 ème Partie Voyons maintenant quelques applications de GIMP 10 Renforcement de la netteté Aucun logiciel de retouche ne peut restituer une photo dont la netteté est très

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Convivial Polyvalent Rentable. Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique.

Convivial Polyvalent Rentable. Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique. Convivial Polyvalent Rentable Faisceau conique 3D et imagerie panoramique numérique combinés en un système unique. Un meilleur rapport qualité-prix SOREDEX fabrique des systèmes de radiographie de qualité

Plus en détail

Séquence 2. Étudiez le chapitre 4 de chimie des «Notions fondamentales»

Séquence 2. Étudiez le chapitre 4 de chimie des «Notions fondamentales» Séquence 2 Consignes de travail Étudiez les chapitres 3 de physique et de chimie des «Notions fondamentales» Physique : Ondes électromagnétiques Chimie : Classification périodique des éléments chimiques

Plus en détail

Application et méthodologie d acquisition d images

Application et méthodologie d acquisition d images Application et méthodologie d acquisition d images Application industrielle et acquisition de l image 2 Imagerie industrielle est utilisée comme outil de contrôle et de gestion augmentation flexibilité

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Détecteur à comptage de photons uniques, ultra-rapide, pour applications bio-photoniques A. Dominjon (1) (1) Institut de Physique Nucléaire de Lyon IN2P3/CNRS - Université de Lyon E. Chabanat (1), P. Depasse

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

SAVOIR-FAIRE ET RADIOPROTECTION

SAVOIR-FAIRE ET RADIOPROTECTION SAVOIR-FAIRE ET RADIOPROTECTION Y-S Cordoliani pour le Groupe de travail Radioprotection de la SFR Le savoir-faire en imagerie utilisant les rayons X impose la connaissance des risques que ceux-ci peuvent

Plus en détail

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 Les activités de notre service sont nombreuses et sont réalisées sur des machines de génération récente. 1 IRM 1,5T 2 SCANNERS 5 SALLES

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

GE Healthcare. Senographe Crystal Un choix aussi clair qu un cristal

GE Healthcare. Senographe Crystal Un choix aussi clair qu un cristal GE Healthcare Senographe Crystal Un choix aussi clair qu un cristal Senographe Crystal Un choix aussi clair qu un cristal. Le mammographe Senographe* Crystal facilite la transition vers la mammographie

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43.

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43. Avant-propos....................................................................................................... ix Chapitre 1 Hydrostatique.........................................................................

Plus en détail

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1 Comprendre le DICOM Décembre 2005 Eric PICEL 1 DICOM DICOM = Digital Imaging COmmunication in Medicine Décembre 2005 Eric PICEL 2 Plan Présentation Les modalités Les images DICOM Les services DICOM Les

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail