Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire"

Transcription

1 Guide technique sur la participatin des emplyeurs territriaux aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire

2 PLAN 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC A / Définitin de la prtectin sciale cmplémentaire B / L'évlutin juridique depuis 2005 C / Le caractère facultatif de la participatin de l'emplyeur territrial 2 ème PARTIE : LES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES A / Les cntrats suscrits B / Les garanties exigées des cntrats uvrant drit à participatin C / Les agents bénéficiaires de la participatin D / Les mdalités de sélectin des garanties uvrant drit à participatin 3 ème PARTIE : LA PARTICIPATION DE L'EMPLOYEUR TERRITORIAL A / L'exigence d'un mntant unitaire par agent B / Les pssibilités de mdulatin C / Le régime scial et fiscal de la participatin 4 ème PARTIE : LA MISE EN ŒUVRE DE LA PARTICIPATION A / Au titre de la labellisatin B / Au titre d'une cnventin de participatin C / Au titre d'une cnventin de participatin négciée par le Centre de Gestin 5 ème PARTIE : CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE DES NOUVELLES DISPOSITIONS A / Le régime des cntrats en curs sans participatin de l'emplyeur B / Le régime des cntrats en curs avec participatin de l'emplyeur C / La majratin de la ctisatin en cas d'adhésin individuelle tardive ANNEXES : MODELES DE DOCUMENTS A / Mdèle de rapprt au Cmité Technique (Cmmunes de plus de 50 agents) B / Prjet de délibératin Labellisatin C / Prjets de délibératin Cnventin de participatin (Mise en œuvre + chix) 2

3 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC A / Définitin de la prtectin sciale cmplémentaire La prtectin sciale cmplémentaire ne dit pas être cnfndue avec l'actin sciale qui crrespnd à un autre champ d'actin des cllectivités territriales. L'actin sciale se définit cmme les mesures individuelles et cllectives qui visent "à amélirer les cnditins de vie des agents et de leurs familles ntamment dans les dmaines de la restauratin, du lgement, de l'enfance et des lisirs, ainsi qu'à les aider à faire face à des situatins difficiles" (Article 9 de la li n du 13 juillet 1983). La prtectin sciale cmplémentaire est cnstituée par les prestatins financières venant en cmplément de celles du régime bligatire de prtectin sciale furnies à chaque assuré. Seln le décret n du 8 nvembre 2011, elles se répartissent en 2 catégries : - le risque SANTE : risques prtant atteinte à l'intégrité physique de la persnne et les risques liés à la maternité garantis par la suscriptin à une cmplémentaire santé auprès d'une mutuelle ntamment, - le risque PREVOYANCE : risques liés à l'incapacité de travail, à l'invalidité et au décès garantis par la suscriptin de cntrats de type maintien de salaire. B / L'évlutin juridique depuis 2005 La Cmmissin Eurpéenne ayant estimé que les subventins versées par les emplyeurs publics aux mutuelles catégrielles cnstituaient une entrave à la libre cncurrence, le Cnseil d'etat a demandé aux puvirs publics d'abrger les dispsitins réglementaires alrs en vigueur (Cnseil d'etat du 26 septembre 2005). Depuis cette date, la participatin des emplyeurs publics à la prtectin sciale cmplémentaire de leurs agents était privée de tute base légale. Avec les lis de mdernisatin de la fnctin publique en 2007, il était prévu que les cllectivités peuvent participer à la prtectin sciale cmplémentaire de leurs agents pur les cntrats présentant des garanties de slidarité, ntamment intergénératinnelle. Les mdalités de vérificatin de cette slidarité intergénératinnelle devaient être précisées par un décret d'applicatin. Le décret d'applicatin, ainsi que 4 arrêtés cnnexes, est finalement paru en nvembre 2011 (Décret n du 8 nvembre 2011). C / Le caractère facultatif de la participatin de l'emplyeur territrial Les cllectivités territriales peuvent cntribuer au financement des garanties de prtectin sciale cmplémentaire auxquelles leurs agents adhèrent (Article 22 bis de la li n du 13 juillet 1983). Les cllectivités n'nt dnc pas bligatin de mettre en place une participatin à la prtectin sciale cmplémentaire. 3

4 2 ème PARTIE : LES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES A / Les cntrats suscrits La participatin des emplyeurs territriaux ne peut être versée qu'aux cntrats et règlements présentant des garanties de slidarité, ntamment intergénératinnelle, entre les actifs et les retraités (Article 88-2 de la li n du 26 janvier 1984 mdifiée). Ces cntrats peuvent être prpsés par : - des mutuelles u unins de mutuelles, - des institutins de prévyance, - des assurances. B / Les garanties de slidarité exigées des cntrats uvrant drit à participatin Qu'il s'agisse du risque Santé u Prévyance, les cntrats bénéficiant d'une participatin versée par l'emplyeur divent furnir des prestatins qui viennent en cmplément des prestatins servies par le régime de prtectin sciale de base (Article 2 du décret n du 8 nvembre 2011). Au-delà de cette exigence cmmune aux deux risques, les cntrats Santé et Prévyance divent présenter des garanties spécifiques de slidarité pur uvrir drit au versement de la participatin par l'emplyeur territrial. Les garanties de slidarité exigées des cntrats relatifs au risque Santé (Articles 28 et 29 du décret n du 8 nvembre 2011) Présenter un rapprt de 1 à 3 entre les ctisatins appliquées aux agents âgés de plus de 30 ans, Pas d'âge maximal d'adhésin, Pas de tarificatin seln l'état de santé, l'empli, le sexe de l'adhérent, Pas de prise en charge de la participatin incmbant à l'assuré lrs de la cnsultatin d'un médecin traitant, Prise en charge des dépassements d'hnraires des médecins autrisés à les pratiquer, Garanties identiques pur les retraités, Rembursement effectué au mins au niveau minimum prescrit par les ministères de la santé et de la fnctin publique, Le tarif "Famille nmbreuse" ne peut excéder celui prévu pur les familles cmprenant 3 enfants. 4

5 Les garanties de slidarité exigées des cntrats relatifs au risque Prévyance (Articles 30 et 31 du décret n du 8 nvembre 2011) Cuverture au mins du risque incapacité de travail, Ctisatin identique pur tus les agents exprimée en purcentage de la rémunératin, L'adhésin ne peut être cnditinnée par l'état de santé u l'âge de l'agent, L'adhésin dit intervenir dans un délai de 6 mis suivant la mise en place du cntrat u du recrutement de l'agent, Au-delà de 6 mis, l'adhésin est sumise à l'accrd de l'rganisme et peut faire l'bjet d'un questinnaire médical et d'une tarificatin majrée. C / Les agents bénéficiaires du dispsitif Quels agents peuvent adhérer à un cntrat de prtectin sciale cmplémentaire? Tus les agents territriaux, quel que sit leur statut, peuvent adhérer de façn facultative et individuelle à un cntrat de prtectin sciale cmplémentaire (Articles 1 er et 3 du décret n du 8 nvembre 2011). Dès lrs, peuvent adhérer à un cntrat de prtectin sciale cmplémentaire : - les fnctinnaires stagiaires et titulaires, - les agents nn titulaires de drit public, - les agents de drit privé (cntrats aidés, apprentis), - les agents retraités. Les agents retraités recevrnt une infrmatin par la caisse de retraite (CNRACL, IRCANTEC) qui assure aujurd'hui le paiement de leur pensin. L'infrmatin des agents en activité est assurée par l'emplyeur (Article 22 du décret n du 8 nvembre 2011). Quels agents peuvent percevir une participatin de l'emplyeur territrial? Seuls les agents en activité peuvent bénéficier directement de la participatin mise en place par un emplyeur territrial. Les agents retraités ne peuvent pas percevir de participatin de leur dernier emplyeur territrial mais ils bénéficient, de façn indirecte, des effets sur la ctisatin de la participatin versée aux agents en activité (Article 23 du décret n du 8 nvembre 2011). En effet, ces derniers bénéficient des effets indirects du nuveau système et peuvent ainsi adhérer à des garanties cmplémentaires Santé dnt le tarif ne peut pas excéder le triple de la ctisatin demandée à un agent en activité âgé de 30 ans. Par ailleurs, seuls les agents qui adhérent au cntrat "slidaire" peuvent percevir la participatin ; lrsque l'agent n'est que bénéficiaire du cntrat, et nn l'adhérent, il ne peut percevir de participatin de la part de l'emplyeur. 5

6 D / Les mdalités de sélectin des garanties uvrant drit à participatin La participatin ne puvant être versée qu'aux seuls cntrats présentant des garanties de slidarité, ntamment intergénératinnelle, l'emplyeur territrial dit déterminer s'il suhaite faire prcéder à la vérificatin de cette cnditin par d'autres rganismes u s'il suhaite vérifier par lui-même cette cnditin (Article 3 du décret n du 8 nvembre 2011). L'emplyeur détermine, par délibératin après avis du Cmité Technique, la prcédure de sélectin retenue pur chacun des risques (Article 4 du décret n du 8 nvembre 2011). La vérificatin par un rganisme extérieur (LABELLISATION) Dans ce cas, des rganismes indépendants nt sllicité l'autrité de Cntrôle Prudentielle (ACP), autrité publique de cntrôle en matière d'assurance, afin de se vir habilités à vérifier les garanties de slidarité des cntrats et règlements (Articles 6 et 7 du décret n du 8 nvembre 2011). L'habilitatin est délivrée par l'acp pur une durée de 3 ans aux rganismes qui aurnt attesté de leurs capacités et de leur indépendance dans les cnditins prévues par le décret (Article 7 du décret n du 8 nvembre 2011), sit : - Psséder des cmpétences dans le dmaine des risques santé et prévyance, en matière actuarielle, en drit de la prtectin sciale cmplémentaire et de drit de la fnctin publique, - Justifier d une expérience prfessinnelle dans ces dmaines d au mins 3 ans au curs des 5 années précédant la demande, - Déclarer les intérêts et les mandats sciaux qu ils détiennent u nt détenu dans des rganismes de prtectin sciale cmplémentaire au curs des tris ans précédant la demande, les fnctins qu ils y exercent u nt exercé ainsi que les relatins d affaires entretenues par eux-mêmes u par leur emplyeur avec ces rganismes au curs de la même péride, susceptibles de prter atteinte à leur indépendance dans l exercice de leur missin, - S engager à ne pas mettre en situatin de cnflit d intérêt et ntamment à ne pas délivrer de labels à des cntrats u à des règlements pur lesquels ils auraient précédemment effectué des prestatins de cnseil u d actuariat, que ce sit directement u par l intermédiaire de l entreprise u du cabinet dnt ils snt membres. Les rganismes habilités par l'acp délivrent les labels aux cntrats et règlements sumis par les pérateurs (mutuelles, assurances et institutins de prévyance) pur une durée de 3 ans et prcèdent également à leur retrait si le respect de la cnditin de slidarité intergénératinnelle n'est plus assuré (Article 13 du décret n du 8 nvembre 2011). Les cntrats et règlements auxquels un label a été délivré figurent sur une liste mise à jur et publiée par le ministre chargé des cllectivités lcales (Article 14 du décret n du 8 nvembre 2011). En ptant pur cette prcédure de sélectin, l'emplyeur ne versera pas sa participatin à un seul rganisme sélectinné mais à tus les cntrats et règlements auxquels les agents adhèrent qui se sernt vus délivrer un label attestant du respect de la cnditin de slidarité intergénératinnelle. La liste des cntrats labellisés a été publiée au 31 aût 2012 et est réactualisée péridiquement ; la liste est dispnible dans sn intégralité sur le site Internet de la Directin Générale des Cllectivités Lcales (www.dgcl.interieur.guv.fr). 6

7 La vérificatin par la cllectivité (CONVENTION DE PARTICIPATION) La démarche de cnventin de participatin impse à la cllectivité de mener une démarche similaire à un marché public ; tutefis, cette prcédure, mtivée par la furniture d'un service aux agents et nn à la cllectivité, ne peut pas être cnsidérée cmme étant un marché public et n'est pas sumise aux dispsitins du Cde des Marchés Publics (Nte de la Directin des Affaires Juridiques du Ministère de l'ecnmie du 21/03/2012). Le recurs à la prcédure de cnventin de participatin exclut l'utilisatin de la prcédure de labellisatin pur le même risque (Article 4 du décret n du 8 nvembre 2011). La cllectivité qui engage une démarche de cnventin dit prcéder à la publicatin d'un avis d'appel public à la cncurrence dans un jurnal d'annnces légales et dans une publicatin spécialisée dans le secteur des assurances (Article 15 du décret n du 8 nvembre 2011). Au-delà d'un mntant annuel de participatin de , l'avis d'appel public à la cncurrence devra faire l'bjet d'une publicité au Jurnal Officiel de l'unin Eurpéenne. Au terme d'un délai minimal de 45 jurs pur la réceptin des ffres, la cllectivité présente pur avis les ffres sumises au Cmité Technique et prend une délibératin d'attributin de la participatin à un seul cntrat seln des critères précisés par le décret (Article 18 du décret n du 8 nvembre 2011). Une cnventin de participatin est alrs cnclue entre la cllectivité et l'rganisme sélectinné pur une durée de 6 ans (Article 19 du décret n du 8 nvembre 2011). Les tarifs snt cnvenus pur la durée de la cnventin de participatin mais peuvent être révisés dans certaines situatins spécifiques (Article 20 du décret n du 8 nvembre 2011). L'emplyeur verse sa participatin au titre du cntrat sélectinné et peut, si l'rganisme ne respecte plus les dispsitins du décret n et après respect d'une prcédure spécifique, prcéder à la résiliatin de la cnventin avant le terme des 6 ans (Article 21 du décret n du 8 nvembre 2011). Au terme d'une péride de 3 ans et au terme de la cnventin, l'rganisme sélectinné prduit un rapprt permettant de s'assurer que les critères de slidarité prévus dans la cnventin nt été respectés (Article 19 du décret n du 8 nvembre 2011). Au curs de la cnventin, l'rganisme sélectinné dit adresser annuellement à l'emplyeur la liste des agents adhérents au cntrat. Au terme des 6 années de cntrat, la cnventin cesse nrmalement ses effets. Tutefis, il est pssible de prlnger sn exécutin pur une durée maximale d'un an pur des mtifs d'intérêt général (Article 19 du décret n du 8 nvembre 2011). En cas de nn renuvellement de la cnventin, l'emplyeur dit infrmer les agents adhérents dans le délai d'un mis avant la date d'échéance de la cnventin ; le nn renuvellement prend alrs effet au 1 er jur du secnd mis suivant la fin de la cnventin (Article 21 du décret n du 8 nvembre 2011). 7

8 3 ème PARTIE : LA PARTICIPATION DE L'EMPLOYEUR TERRITORIAL A / L'exigence d'un mntant unitaire par agent La participatin de l'emplyeur territrial à la prtectin sciale cmplémentaire cnstitue une aide à la persnne dnt le mntant est exprimé sus frme d'un mntant unitaire par agent qui vient en déductin de la ctisatin due par les agents (Article 24 du décret n du 8 nvembre 2011). La participatin de l'emplyeur territrial ne peut pas être exprimée en purcentage. La mentin d'un mntant unitaire par agent permet : - de maîtriser le cût budgétaire que représente la participatin pur l'emplyeur, - de mettre en œuvre une mesure d'équité sciale car les agents à faibles revenus vient une part imprtante de leur ctisatin prise en charge cmparativement à celle des agents aux revenus plus élevés. Les dispsitins réglementaires ne fixent aucun mntant minimum à la participatin versée par l'emplyeur. Tutefis, la participatin versée par l'emplyeur ne peut excéder le mntant de la ctisatin qui serait due par l'agent en l'absence de participatin (Article 25 du décret n du 8 nvembre 2011). L'incidence du temps de travail sur la participatin Aucune dispsitin de la réglementatin ne prévit expressément la pssibilité de mduler la participatin seln le temps de travail de l'agent (Cf. infra). Dès lrs, sauf décisin cntraire de la cllectivité, les agents emplyés à temps nn cmplet u autrisés à travailler à temps partiel peuvent percevir le même mntant de participatin que les agents emplyés à temps cmplet. Le cas particulier des agents intercmmunaux u pluricmmunaux Cncernant les agents intercmmunaux u pluricmmunaux, aucune dispsitin du décret ne prévit de limitatin de la participatin des emplyeurs. Tutefis, cnfrmément à l'bligatin que la participatin ne dépasse pas le mntant de la ctisatin, il sera nécessaire que les différents emplyeurs d'un même agent se crdnnent afin que le mntant des participatins cumulées n'excède pas le mntant de la ctisatin acquittée par l'agent. B / Le versement de la participatin L'emplyeur chisit les mdalités de versement de la participatin parmi deux mdalités (Article 24 du décret n du 8 nvembre 2011) : - Sit la cllectivité verse directement la participatin aux agents bénéficiaires, - Sit la cllectivité verse la participatin aux rganismes de prtectin sciale cmplémentaire qui la déduisent de la ctisatin due par l'agent. 8

9 Dans le cas ù la cllectivité a pté pur un versement de la participatin à l'rganisme, la cllectivité verse sa participatin au vu de la liste des agents bénéficiaires qui lui est adressée annuellement par l'rganisme (Article 25 du décret n du 8 nvembre 2011). Lrsque la participatin est versée directement à l'rganisme, celui-ci dit tenir une cmptabilité permettant de retracer l'utilisatin de la participatin reçue, prduire annuellement les pièces justificatives et faire figurer sur les appels de ctisatin le mntant ttal de la ctisatin et de la participatin versée (Article 24 du décret n du 8 nvembre 2011). C / Les pssibilités de mdulatin L'emplyeur peut décider de mduler sa participatin dans un but d'intérêt scial en prenant en cmpte le revenu des agents et, le cas échéant, leur situatin familiale (Art.23 du décret n du 8 nvembre 2011). Le décret d'applicatin et la circulaire n'nt pas prévu la pssibilité pur la cllectivité d'ajuter d'autres critères de mdulatin de la participatin. D / Régime scial et fiscal de la participatin Le régime scial de la participatin Le régime scial de la participatin versée par l'emplyeur fait l'bjet d'une étude apprfndie de la part des services du Centre de Gestin. Ce supprt sera actualisé dès finalisatin de cette étude. Le régime fiscal de la participatin La participatin versée par l'emplyeur est incluse dans le revenu impsable de l'agent bénéficiaire (Art.79 du Cde Général des Impôts). 9

10 4 ème PARTIE : LA MISE EN ŒUVRE DE LA PARTICIPATION Quelle que sit la prcédure de sélectin des cntrats bénéficiaires de la participatin, l'emplyeur territrial dit cnsulter, préalablement à sa décisin, le Cmité Technique (Article 4 du décret n du 8 nvembre 2011). Pur les cllectivités relevant du Cmité Technique Intercmmunal, celui-ci a émis les 3 juillet et 9 ctbre 2012 un avis de principe favrable à la mise en place d'une participatin pur les risques Santé et Prévyance au titre de la labellisatin. A l'issue de cette cnsultatin, la cllectivité adpte une délibératin dans laquelle elle indique : - le principe de la mise en place d'une participatin par l'emplyeur, - le u les risques bénéficiant d'une participatin (Santé et/u Prévyance), - le mntant de la participatin, - le cas échéant, les critères de mdulatin de la participatin, - le mde de versement de la participatin. L'emplyeur dit infrmer les agents en activité de la mise en place d'une participatin à la prtectin sciale cmplémentaire (Article 88-1 de la li n du 26 janvier 1984 mdifiée). L'infrmatin des agents retraités, même si elle n'est pas bligatire, peut également être réalisée par le dernier emplyeur territrial. En tute hypthèse, les agents retraités snt infrmés par les caisses de retraite (CNRACL et IRCANTEC) sur le dispsitif de prtectin sciale cmplémentaire par le biais des sites Internet et des publicatins des caisses. A / Au titre de la labellisatin 10

11 B / Au titre d'une cnventin de participatin Après signature de la cnventin de participatin, l'emplyeur infrme les agents en activité de la signature de la cnventin, des caractéristiques du cntrat et des mdalités d'adhésin (Article 19 du décret n du 8 nvembre 2011). C / Au titre d'une cnventin de participatin négciée par le Centre de Gestin Le Centre de Gestin a la pssibilité de cnclure une cnventin de participatin au nm des cllectivités lui dnnant mandat (Article 25 de la li n du 26 janvier 1984 mdifiée). Dans ce cadre, le Centre de Gestin recueille les mandats des cllectivités lui cnfiant le sin de négcier la cnventin de participatin ; cette cnventin, cnclue pur une durée de 6 ans, ne permet pas l'adhésin des cllectivités qui n'aur aient pas cnfié mandat au Centre. 11

12 Délibératin du Cnseil d'administratin du Centre de Gestin engageant la démarche après avis du Cmité Technique Intercmmunal Recueil des délibératins des cllectivités décidant d'une participatin et cnfiant mandat au Centre de Gestin Publicatin d'un avis d'appel public à la cncurrence Présentatin des ffres au Cmité Technique Intercmmunal Chix de l'rganisme par le Cnseil d'administratin du Centre de Gestin Signature de la cnventin de participatin par le Centre de Gestin Infrmatin et signature des cntrats d'adhésin par les agents des cllectivités ayant cnfié mandat au Centre de Gestin 12

13 5 ème PARTIE : CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE DES NOUVELLES DISPOSITIONS Les cllectivités, qui n'auraient ni cntrat négcié pur le cmpte de leurs agents ni participatin déjà accrdée, snt libres de mettre en place u nn une telle rganisatin seln les mdalités décrites cidessus à l'échéance qu'elles aurnt librement déterminé. Pur les cllectivités qui ctrient déjà une participatin, aucun délai spécifique n'est prévu par le décret n u par la circulaire d'applicatin pur mettre en cnfrmité la participatin aux nuvelles mdalités. Tutefis, cmpte tenu du fait que, depuis le 31 aût 2012, la liste des cntrats labellisés a été publiée et que les cnventins de participatin peuvent librement être cnclues depuis cette date, il cnvient de cnsidérer que les cllectivités divent mettre leur pratique en cnfrmité dans un délai raisnnable. A / le régime des cntrats en curs sans participatin de l'emplyeur Les cntrats suscrits par les agents n'entraînant aucune participatin de la part de l'emplyeur peuvent demeurer en l'état. Lrsqu'elle ne verse aucune participatin au financement des garanties de prtectin sciale cmplémentaire, la cllectivité emplyeur n'est dnc pas tenue de mdifier sn rganisatin. Tutefis, la cllectivité peut, sil elle le suhaite, décider de verser une participatin à ses agents. Dans ce cas, deux hypthèses snt uvertes : - sit le cntrat actuellement est labellisé et permet le versement de la participatin sans autre frmalité que l'adptin par la cllectivité de sn principe. - sit le cntrat n'est pas labellisé et dit être résilié pur permettre le versement de la participatin à un cntrat labellisé u cnventinné qu'aurnt suscrit les agents. Dans le cas ù la cllectivité décide de résilier le cntrat nn labellisé pur mettre en place une participatin, il cnvient d'être attentif au délai de préavis cntractuel. La décisin de résiliatin dit généralement être adressée à l'rganisme cntractant au mins 2 mis avant la fin de l'année civile en curs. Il peut être cnvenu, à titre exceptinnel et dérgatire, d'une résiliatin à une date intermédiaire si l'rganisme cntractant en appruve le principe. B / Le régime des cntrats en curs avec participatin de l'emplyeur Depuis l'annulatin cntentieuse de la précédente réglementatin en 2005, le versement par l'emplyeur d'une participatin aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire ne dispse d'aucune base légale. Le décret n du 8 nvembre n'impse aucun délai pur que les emplyeurs qui versent actuellement une participatin se mettent en cnfrmité avec les nuvelles dispsitins réglementaires. Dès lrs, il faut estimer que les mdalités de versement de la participatin divent être révisées dans un délai raisnnable. 13

14 En effet, cmpte tenu la publicatin de la liste des cntrats labellisés au 31 aût 2012, les cllectivités dispsent aujurd'hui de l'ensemble des utils leur permettant de se mettre en cnfrmité avec la nuvelle réglementatin. Tutefis, il cnvient de suligner que la mise en cnfrmité des cllectivités ne peut intervenir qu'à l'issue d'un dialgue scial ayant permis d'établir les principes généraux de cette participatin ; seule l'absence u l'impssibilité de tenir un dialgue scial prductif serait de nature à retarder la mise en cnfrmité. C / La majratin de la ctisatin en cas d'adhésin individuelle tardive Pur le seul risque Santé, un mécanisme de majratin des ctisatins des agents a été intégré au dispsitif afin d'inciter les agents à adhérer rapidement à un cntrat labellisé u cnventinné (Article 28 du décret n du 8 nvembre 2011). Pur les agents en activité lrs de la publicatin du décret, la majratin s'applique si leur adhésin à cntrat Santé labellisé u cnventinné intervient à cmpter du 1 er janvier 2014 (Article 4 de l'arrêté du 8 nvembre 2011 relatif aux majratins de ctisatins). Pur les agents recrutés après la publicatin du décret, la majratin est appliqué si leur adhésin à un cntrat Santé labellisé u cnventinné intervient plus de 2 ans après leur entrée dans la fnctin publique. La majratin de ctisatin, fixée à 2% par année nn ctisée à un cntrat labellisé u cnventinné, est dnc établie à partir de : - l'âge de l'agent, - sn ancienneté dans la fnctin publique, - les pérides antérieures ctisées à un cntrat labellisé u cnventinné. Pur les pérides précédant la publicatin du décret, il est cnsidéré que les agents nt tujurs adhéré à un cntrat labellisé u cnventinné lrsque : - les agents adhèrent à un cntrat labellisé u cnventinné dans le délai d'un an suivant la publicatin de la liste des cntrats labellisés, sit avant le 31 aût 2013, - les agents adhéraient à un cntrat qui a fait l'bjet d'une labellisatin dans le délai d'un an suivant la publicatin de la liste des cntrats labellisés. 14

La rupture conventionnelle du CDI

La rupture conventionnelle du CDI La rupture cnventinnelle du CDI Préambule La li du 25 juin 2008 prtant mdernisatin du marché du travail a instauré un nuveau mde de rupture du cntrat de travail à durée indéterminée (en plus de la démissin

Plus en détail

PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS

PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS PARTICIPATION FINANCIERE DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX A LA PROTECTION SOCIALE DE LEURS AGENTS LES DIFFERENTES ETAPES DU PROCESSUS 1) PARTICIPER OU NON: Si la cllectivité chisit de ne pas participer, cmme

Plus en détail

AU 1 ER JUILLET 2013

AU 1 ER JUILLET 2013 www.cdg-64.fr Directin Expertise statutaire et ressurces humaines Pôle Prtectin Sciale et retraite scial@cdg-64.fr Tél. : 05 59 90 03 90- Fax : 05 59 90 03 94 Fiche statut Rémunératin Ctisatins et cntributins

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire Guide de cnfrmité des cntrats de prtectin sciale cmplémentaire Exnératin sciale du financement patrnal des régimes de prtectin sciale cmplémentaire Vs cntrats de prtectin sciale cmplémentaire répndent-ils

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS. Sommaire

LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS. Sommaire NOTE D INFORMATION LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS L:/Circulaires 2009 NT/SG Réf : Rémunératin 7.4 SERVICE CARRIERE Octbre 2009 Références : - Li n 83-634 du 13 juillet 1983 prtant drits et bligatins

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

DR IDF CSP Service Partenariats 21/08/2012 Si vous avez des questions, merci d écrire à : csppartenaria.75980@pole-emploi.fr

DR IDF CSP Service Partenariats 21/08/2012 Si vous avez des questions, merci d écrire à : csppartenaria.75980@pole-emploi.fr LA PROCEDURE D AGREMENT - FAQ SOMMAIRE DEFINITION... 2 Qu est ce que l agrément?... 2 DELIVRANCE DE L AGREMENT... 2 Qui délivre l agrément?... 2 PUBLIC... 2 Pur quel public?... 2 SIAE ET AGREMENT... 2

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

ANNEXE REGLEMENTAIRE. Statuts des agents contractuels de la fonction publique

ANNEXE REGLEMENTAIRE. Statuts des agents contractuels de la fonction publique ANNEXE REGLEMENTAIRE Statuts des agents cntractuels de la fnctin publique Li n 84-16 du 11 janvier 1984 mdifiée - Décret n 86-83 du 17 janvier 1986 Li n 84-16 du 11 janvier 1984 mdifiée prtant dispsitins

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL FICHE OUTILS LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL Rédigé par Maïlis Massn (ASSOCIATION ARCHIMENE) 1. Le CDD 2. Le CDI 3. Le CDI Intermittent 4. Le Cntrat d Apprentissage 5. Le Cntrat de Prfessinnalisatin

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

Le Financement de la protection sociale des territoriaux

Le Financement de la protection sociale des territoriaux Le Financement de la prtectin sciale des territriaux A) Présentatin du décret N 2011-1474 du 8 Nvembre 2011 Le décret encadre et rganise la participatin financière des cllectivités relative à la prtectin

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 Sprts Culture Envirnnement Anciens cmbattants Divers Vus truverez dans ce dssier les infrmatins suivantes : Page 2 : présentatin de vtre assciatin Page 3 : bilan financier

Plus en détail

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation Tiers payant scial bligatire synthèse de la situatin Rétractes L article 53 de la li AMI a été mdifié à plusieurs reprises par Mme Onkelinx. Ces mdificatins cncernaient d une par le Tiers payant (art.53

Plus en détail

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR LE CHOIX D UNE MUTUELLE DE COMPLEMENTAIRE SANTE AU BENEFICE DES SALARIES DU CDTO CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges définit le périmètre de la prestatin attendue, en vue

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations.

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations. LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Elabratin du budget des charges de persnnel. Ntins sur les règles de calcul des rémunératins. Principes, Synthèse, Applicatin. TABLE

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex 01.49.57.16.00 01.49.57.16.02 DECES INCAPACITE INVALIDITE CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE Janvier 2012 Institutin

Plus en détail

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire.

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire. Les fiches de ntatin 2013 snt accessibles sur le site Internet du CDG01. LES FICHES DE NOTATION 2013 Elles expriment la valeur prfessinnelle du fnctinnaire, et se cmpsent : des vœux du fnctinnaire d une

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD sur 7 travail. ECF, représenté par M. André VINCENT LECHAT Et D une part IFEC, représenté par M. Francis PRÊCHEUR Entre DE LA DUREE DU TRAVAIL - AVENANT 24 bis RELATIF AU CALCUL ANNUEL EN JOURS Branche

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon CONTRAT DE SEJOUR Cntrat de séjur entre les sussignés : Mnsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudnné Cllmp de Bann D une part, et Madame Ou Mnsieur Et/pur Madame, Mademiselle, Mnsieur, En

Plus en détail

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant,

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant, REPUBLIQUE FRANÇAISE -------------------------- DEPARTEMENT LANDES EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YCHOUX NOMBRE DE MEMBRES Afférents au Cnseil Municipal En exercice

Plus en détail

Au plus tard le 15 décembre 2014

Au plus tard le 15 décembre 2014 Tableau synthèse de la Li favrisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestatins déterminées du secteur municipal (PL3) (en vigueur depuis le 5 décembre 2014) 15 décembre 2014

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES 1 AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES VICTIMES DE FAUSSES COUCHES 1. JUSTIFICATION Tant

Plus en détail

Biens sans maitre / Biens abandonnés

Biens sans maitre / Biens abandonnés Biens sans maitre / Biens abandnnés Bases juridiques Biens abandnnés : CGCT : L.2243-1 à L.2243-4 Biens sans maître et vacants : Cde civil : art.713 / CGPPP : L.1123-1 et suivants / Circulaire du 8.3.06

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE La li n 2014-366 du 24 mars 2014 pur l accès au lgement et un urbanisme rénvé (ALUR) est parue

Plus en détail

Modalités de gestion des bornes de charge pour véhicules électriques ou hybrides rechargeables

Modalités de gestion des bornes de charge pour véhicules électriques ou hybrides rechargeables Mdalités de gestin des brnes de charge pur véhicules électriques u hybrides rechargeables Entre les sussignés Brdeaux Métrple, ayant sn siège Esplanade Charles de Gaulle 33076 Brdeaux, représentée par

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE

RÈGLEMENT MUTUALISTE Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle sumise aux dispsitins du livre II du Cde de la Mutualité. RÈGLEMENT MUTUALISTE Appruvé par l Assemblée Générale du 24 avril 2014

Plus en détail

PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS

PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS PROCEDURE D URGENCE MARCHE SIMPLIFIE DE FOURNITURES ET DE SERVICES COURANTS Chapitre I - IDENTIFIANTS A - LA COLLECTIVITE Puvir adjudicateur : LYCEE GEORGES BRASSENS 16 avenue Gerges Brassens CS 80505

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

Règlement d attribution de l aide à l accession à la propriété de la Communauté de l Auxerrois

Règlement d attribution de l aide à l accession à la propriété de la Communauté de l Auxerrois Règlement d attributin de l aide à l accessin à la prpriété de la Cmmunauté de l Auxerris p. 1/8 ARTICLE 1 : Objet du présent règlement Le présent règlement définit les mdalités d attributin de l aide

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION

NOTICE D'INFORMATION Prêt nifié Agent Emprunteur bénéficiant de la bnificatin NOTICE D'INFORMATION Cntrat d Assurance Cllective Emprunteurs numér : 0023561 00001 000 des Agents relevant du Statut Natinal du Persnnel des Industries

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

VDI Vendeur à Domicile Indépendant

VDI Vendeur à Domicile Indépendant VDI Vendeur à Dmicile Indépendant Nte liminaire L'activité de vendeur à dmicile indépendant (VDI) désigne une frme de distributin réalisée auprès de particuliers, à leur dmicile u sur leur lieu de travail

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013 PKF Weber & Bntemps Les mdificatins en matière fiscale et sécurité sciale pur 2013 Le 21 février 2013 SOMMAIRE I. Nuveautés fiscales A. Accentuatin de la pressin fiscale B. Cmment y faire face? - Mise

Plus en détail

Compte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Août 2013

Compte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Août 2013 Cmpte rendu sur les régimes de retraite d Air Canada Aût 2013 En juin 2013, la Sciété a dépsé les rapprts d'évaluatin actuarielle au 1 er janvier 2013 des régimes de retraite à prestatins déterminées.

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Directive - Stage en entreprise

Directive - Stage en entreprise mb/01/05/2014 Smmaire 1. Objectif... 1 2. Terminlgie... 1 3. Dmaine d applicatin... 1 4. Objectifs du stage... 1 5. Exigences du stage Bachelr (semestre 6)... 1 6. Péride de stage... 2 7. L'entreprise

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION

DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION APPEL À PROJETS 2014 Ressurce eau Gestin des risques (Inndatins, sécheresse, submersin) Les membres de l Eurrégin Pyrénées-Méditerranée suhaitent faire de l Eurrégin un

Plus en détail

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE?

FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? FOCUS: LA PARTICIPATION A LA PERMANENCE DES SOINS EST- ELLE TOUJOURS VOLONTAIRE? Plusieurs d entre vus se snt plaints du fait que, malgré le fait qu ils sient nn vlntaires pur participer à la permanence

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie)

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie) L UNAFOR prpse une frmatin: ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITE! GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES (Secnde partie) 3 et 4 décembre 2015 UNAF 28 Place Saint-Gerges 75009 PARIS Metr: Saint-Gerges

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE Directin Départementale du Travail, de l Empli et de la Frmatin Prfessinnelle de l ARIEGE CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE La présente

Plus en détail

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis)

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis) FICHES PRATIQUES POUR SUIVRE LE PhD u LE DEB (Prérequis) Cnsultez la liste des requis nécessaires pur pstuler sur le site : http://campus-numeris.cm rubrique pré requis Inscrivez-vus aux tests indispensables,

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

FICHE 1.- CHAMP ET DISPOSITIFS DE L ACTION SOCIALE INTERMINISTÉRIELLE

FICHE 1.- CHAMP ET DISPOSITIFS DE L ACTION SOCIALE INTERMINISTÉRIELLE FICHE 1.- CHAMP ET DISPOSITIFS DE L ACTION SOCIALE INTERMINISTÉRIELLE INTRODUCTION : HISTORIQUE DE L ACTION SOCIALE L actin sciale de l Etat, qui a pur bjet l améliratin des cnditins de vie des agents

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D'ENREGISTREMENT DE NOMS DE DOMAINE

CONDITIONS PARTICULIERES D'ENREGISTREMENT DE NOMS DE DOMAINE CONDITIONS PARTICULIERES D'ENREGISTREMENT DE NOMS DE DOMAINE Pur les dmaines sectriels («aerprt.fr», «avcat.fr», «experts-cmptables.fr», «Gemetre-expert.fr», «ntaires.fr», «veterinaire.fr», «medecin.fr»,

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

VENDANGES 2014. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr

VENDANGES 2014. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr VENDANGES 2014 Saisie des TESA par Internet www.msafranchecmte.fr En cas de besin, vus puvez cntacter l assistance Internet de 8H30 à 12H00 et de 13h30 à 16h30 Téléphne : 09 69 36 37 01 Du temps de gagné

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION

CONSEIL D ADMINISTRATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DES OPERATIONS DIRECTION DES MOYENS

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS Le présent dcument définit les Cnditins Générales d'utilisatin (ci-après les «CGU») régissant

Plus en détail

Représenté(s) par (nom, prénom et qualité) : Dirk Van den Haute, agissant en qualité d Administrateur-délégué

Représenté(s) par (nom, prénom et qualité) : Dirk Van den Haute, agissant en qualité d Administrateur-délégué Cnventin cllective de travail instaurant des avantages nn récurrents liés aux résultats (C.C.T. n 90 du 20 décembre 2007 et C.C.T. n 90bis du 21 décembre 2010 Li du 21 décembre 2007) Entre l emplyeur :

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» LES REGIMES DE RETRAITE Le 11 juin 2013 Frmatin inter entreprises (Répnse suhaitée avant le 30 avril 2013) Les réfrmes successives des retraites, dnt la plus récente

Plus en détail

Marchés publics 4.2. Sommaire 1. Législation sur les marchés publics... 2. Législation européenne et nationale sur les marchés publics...

Marchés publics 4.2. Sommaire 1. Législation sur les marchés publics... 2. Législation européenne et nationale sur les marchés publics... 4.2 Marchés publics Smmaire 1. Législatin sur les marchés publics... 2 Législatin eurpéenne et natinale sur les marchés publics... 2 Règles du prgramme relatives aux marchés publics... 6 2. Erreurs les

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Demande d allocation supplémentaire d invalidité

Demande d allocation supplémentaire d invalidité Demande d allcatin supplémentaire d invalidité Ntice explicative Cette ntice a été réalisée pur vus aider à cmpléter vtre demande. Imprimé prvisire Réf. 05/2015 Demande d allcatin supplémentaire d invalidité

Plus en détail

Directive relative au traitement des données de Health Info Net

Directive relative au traitement des données de Health Info Net dnnées de Health Inf Net Le traitement des dnnées persnnelles chez Health Inf Net AG () 1 Dispsitins générales 1.1 But et champ d applicatin Le dmaine de la santé est régi par des dispsitins légales particulièrement

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail