L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN"

Transcription

1 2012 L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN 2012 Volume 3 - Numéro 7 AVEC LA COLLABORATION DE

2

3 table des matières FAITS SAILLANTS... 4 CONNEXION... 5 Presque tous les internautes sont à présent des internautes réguliers... 5 Internet progresse auprès des ans... 5 Les adultes moins scolarisés rattrapent leur retard... 5 Le revenu influence l utilisation d Internet, jusqu à un certain seuil... 5 En moyenne, les adultes québécois passent 2h30 par jour sur Internet Les femmes et les jeunes passent plus de temps sur Internet mobile foyers sur 10 sont à présent branchés à Internet....7 La haute vitesse, quasi systématique....7 Profil des internautes... 8 ÉQUIPEMENT Équipement informatique : 8 adultes sur 10 possèdent au moins un ordinateur... 9 Équipement de connexion Internet: 1 adulte sur 4 possède une clé Internet mobile...10 Équipement de divertissement: près de deux tiers des adultes ont une télévision haute définition...10 Taux de possession des équipements selon le profil SÉCURITÉ internautes sur 4 effectuent des transactions sécurisées en ligne Les plus jeunes effectuent davantage de transactions sur appareil mobile Renseignements personnels en ligne: des internautes prudents internautes sur 100 ont été victimes de vol d identifiants sur Internet DÉFIS ET ENJEUX L informatisation du Québec en 2012 L enquête NETendances 2012 a été réalisée par le CEFRIO, avec la collaboration de BIP, et financée par Adviso, le Mouvement des caisses Desjardins, Services Québec et TELUS. COLLABORATION ÉQUIPE DE PROJET Josée Beaudoin Vice-présidente, Innovation et Transfert, CEFRIO Supervision du projet Claire Bourget Directrice de la recherche marketing, CEFRIO Coordination du projet Marianne Lorthiois Chargée de projet, CEFRIO Analyse des données et rédaction Raphaël Danjou Directeur de la veille stratégique, CEFRIO AVIS D EXPERTS Jean-Frédéric Bergeron-Poudrier Stratège Web, Adviso ÉQUIPE D ÉDITION Guillaume Ducharme Directeur des communications et des relations avec les partenaires, CEFRIO Annie Lavoie Conseillère en communication, CEFRIO Coordination de l édition Tony Bureau Révision linguistique Brigitte Ayotte, Ayograph Graphisme Méthodologie Pour réaliser le volet «L informatisation du Québec en 2012» de l enquête NETendances 2012, nous avons fait appel à un cumulatif annuel et à plusieurs collectes de données (juin et juillet 2012) au cours desquelles nous avons interrogé au téléphone environ adultes québécois chaque fois. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l âge, de la région et de la langue des répondants, afin d assurer la représentativité de l ensemble des adultes québécois. La marge d erreur maximale, selon la proportion estimée, se situe à ± 0,89 % pour la base des adultes quant à la question du taux d utilisation d Internet, à ± 3,1 % pour la base des adultes quant aux autres questions et à ± 3,4 % pour la base des internautes, 19 fois sur 20. Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en 5 grandes régions : la RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [RMR], les Laurentides [RMR] et la Montérégie [RMR]) ; la RMR de Québec (Québec [RMR] et la Chaudière-Appalaches [RMR]) ; l Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay Lac-Saint-Jean, la Côte- Nord et la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine) ; le Centre du Québec (la Mauricie, l Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [hors RMR] et la Chaudière-Appalaches [hors RMR]) ; et l Ouest du Québec (l Outaouais, l Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [hors RMR], les Laurentides [hors RMR] et la Montérégie [hors RMR]). Merci à l équipe de BIP pour sa collaboration à la collecte et au traitement des données ainsi qu à l équipe d Adviso pour ses avis d experts. Dépôt légal : 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISSN (version imprimée) ISSN (PDF) La version PDF de ce numéro sur «L informatisation du Québec en 2012» peut être téléchargée dans la section «Publications» du site Web du CEFRIO : L information contenue aux présentes ne peut être utilisée ou reproduite à moins d une autorisation écrite du CEFRIO. Photo de la couverture : shutterstock.com/wavebreakmedia Notes explicatives Adultes québécois : ensemble des répondants de 18 ans et plus, qu ils utilisent Internet ou non. Internautes québécois : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. données comparatives de 2011 : les données ont été recueillies lors de plusieurs collectes en 2011 auprès de 1000 adultes chaque fois. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l âge, de la région et de la langue des répondants, afin d assurer la représentativité de l ensemble des adultes québécois. La marge d erreur maximale, selon la proportion estimée, est de ± 3,1 % pour la base des adultes et de ± 3,6 % pour la base des internautes, 19 fois sur 20. netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

4 FAITS SAILLANTS La quasi-totalité des internautes sont des internautes réguliers En 2012, 78,3 % des adultes québécois ont utilisé Internet au moins une fois au cours des 7 jours ayant précédé le sondage (internautes réguliers), et 5,5 % utilisent Internet de manière occasionnelle. Ainsi, le taux total d internautes reste stable mais l utilisation d Internet est plus régulière : 93 % des internautes sont aujourd hui des internautes réguliers, par rapport à 84 % il y a 5 ans. L utilisation d Internet progresse auprès des adultes de 55 à 74 ans La quasi-totalité des adultes ayant moins de 55 ans utilisent déjà Internet de manière régulière. Au-delà de cet âge, l écart se creuse, surtout après 75 ans. En effet, les adultes de 75 ans et plus sont 2 fois moins nombreux que ceux de 65 à 74 ans à utiliser Internet (respectivement 23,9 % et 56,2 % d internautes réguliers). Entre 2011 et 2012, l utilisation régulière d Internet a par ailleurs progressé de 4 points au sein des ans. Le revenu influence l utilisation d Internet jusqu à un certain seuil seulement Dans les foyers gagnant moins de $ par an, seulement 52,2 % des adultes utilisent régulièrement Internet; parmi ceux qui gagnent entre $ et $ par an, ils sont 68 %, et entre $ et $, 84 %. Audelà de $ de revenu familial annuel, l utilisation d Internet stagne autour de 93 % des adultes. Une heure de connexion Internet sur 6 est passée sur un appareil mobile En moyenne, les internautes québécois se connectent 10 h par semaine sur un poste de travail fixe, que ce soit à domicile, au travail ou ailleurs; 6 h sur un ordinateur portable ou un miniportable; et 3 h sur un appareil mobile comme un téléphone intelligent, une tablette, un baladeur numérique ou encore une liseuse électronique. Les plus jeunes, les plus scolarisés et les plus aisés sont généralement les mieux équipés Environ 4 adultes sur 5 (81,1 %) possèdent au moins un ordi nateur. Le taux de possession de matériel informatique et de divertissement varie généralement en fonction de l âge, du niveau de scolarité et du revenu. Cette tendance est toutefois moins prononcée pour les équipements de divertissement, les plus jeunes n étant dans ce cas pas nécessairement les plus équipés. 3 internautes sur 100 victimes de vol d identifiants sur Internet Au cours de la dernière année, 3,1 % des internautes se sont fait voler leurs identifiants ou mots de passe pour accéder à un ou des comptes, un phénomène qui semble toucher davantage les hommes que les femmes. Par ailleurs, 0,1 % des internautes ont été victimes de vol de renseignements personnels sur Internet. 4 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

5 CONNEXION Presque tous les internautes sont à présent des internautes réguliers Depuis les premières mesures de l enquête NETendances, le taux d internautes réguliers au Québec progresse continuellement. Il y a aujourd hui 78,3 % d internautes réguliers 1 (et 83,8 % d internautes au total), soit presque deux fois le taux observé en Depuis 2008, le CEFRIO mesure également le taux d utilisateurs occasionnels (qui ne se sont pas connectés au cours des 7 jours ayant précédé l enquête, mais qui utilisent quand même Internet). On voit que si le taux total d internautes ne varie pas depuis 5 ans, la fréquence d utilisation d Internet, elle, semble augmenter. À présent, la quasi-totalité des internautes se connectent au moins une fois par semaine, surtout au sein de certains groupes sociodémographiques comme les adultes de 18 à 44 ans. Internautes réguliers et occasionnels, de 2000 à % 11 % 7 % 5 % 6 % 40 % 49 % 52 % 55 % 59 % 64 % 66 % 71 % 72 % 73 % 75 % 77 % 78 % Base : adultes (n=12 000) Internautes réguliers Internautes occasionnels Internet progresse auprès des ans La marge de progression d Internet auprès des adultes de 18 à 44 ans est très limitée, voire nulle, étant donné que le taux d utilisation frôle déjà les 100 %. Au-delà de 45 ans, cette marge est au contraire importante. Notamment, après 75 ans, seul 1 adulte sur 3 utilise Internet (1 sur 4 de manière régulière). Pour autant, tout comme pour les adultes de 45 à 54 ans, l utilisation d Internet n a pas progressé chez les adultes de 75 ans et plus par rapport à En revanche, entre 2011 et 2012, le taux d internautes réguliers a significativement augmenté chez les 55 à 74 ans (+4 points de pourcentage). Les adultes moins scolarisés rattrapent leur retard De la même manière, on note une forte progression du taux d utilisation d Internet de façon régulière auprès des adultes ayant arrêté leurs études au primaire (+11 points par rapport à 2011) et au secondaire (+4 points). Le revenu influence l utilisation d Internet, jusqu à un certain seuil Par rapport à 2011, on observe une stagnation de l utilisation d Internet au sein des sous-groupes de revenus. Notons qu à présent, au-delà de $ par an, le revenu du foyer n a plus réellement d incidence sur l utilisation d Internet, tout comme la détention d un diplôme universitaire ne change pas beaucoup les chances d utiliser Internet par rapport à celle d un diplôme collégial. En revanche, les adultes dont le revenu familial annuel est inférieur à $ sont toujours significativement moins nombreux à utiliser Internet. Internautes réguliers et occasionnels en , selon l âge 2 % 1 % 4 % 3 % 4 % 4 % 6 % 7 % 7 % 7 % 8 % 95 % 97 % 92 % 94 % 91 % 92 % 8 % 82 % 83 % 70 % 73 % 52 % 56 % 9 % 9 % 23 % à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans 75 ans et plus Internautes réguliers Internautes occasionnels Base : adultes (n=12 000) Internautes réguliers et occasionnels en , selon le niveau de scolarité 4 % 4 % 3 % 3 % 9 % 19 % 10 % 63 % 30 % 8 % 8 % 67 % Primaire Secondaire Collégial Universitaire Internautes réguliers Internautes occasionnels Base : adultes (n=12 000) Internautes réguliers et occasionnels en , selon le revenu 3 % 3 % 3 % 3 % 2 % 2 % 5 % 5 % 9 % 51 % 8 % 52 % 7 % 68 % 9 % 68 % 83 % 84 % 92 % 86 % 91 % 88 % 93 % 94 % 92 % 96 % 93 % 96 % 1 Au moins une connexion au cours des 7 jours précédant l enquête Moins de $ $ à $ $ à $ Base : adultes (n=12 000) Internautes réguliers $ à $ $ à $ Internautes occasionnels $ et plus netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

6 En moyenne, les adultes québécois passent 2 h 30 par jour sur Internet Toutes plateformes confondues, dans le cadre d une utili sa tion personnelle comme professionnelle, les internautes passent en moyenne 17 heures et 24 minutes par semaine sur Internet (on parle ici d utilisation active, p. ex. faire une recherche, lire un article, consulter son compte Facebook, etc.). C est encore sur un ordinateur fixe que l on passe le plus de temps à naviguer sur Internet : 10 h par semaine en moyenne, comparativement à 6 h sur un ordinateur portable ou un miniportable, et à 3 h sur un appareil mobile (téléphone intelligent, tablette, baladeur numérique ou encore liseuse électronique) 2. Les femmes et les jeunes passent plus de temps sur Internet mobile Hommes et femmes passent autant de temps, chaque semaine, à utiliser activement Internet. Cependant, les hommes se connectent plus longtemps que les femmes sur un ordinateur fixe, et les femmes passent plus de temps à naviguer depuis un appareil mobile. Par ailleurs, les internautes de 18 à 24 ans sont ceux qui passent le plus de temps sur Internet, suivis des ans, puis des ans, et enfin des 65 ans et plus. Bien que l on note quelques différences quant à l utilisation de l ordinateur de table (les ans sont ceux qui l utilisent le plus, les 65 ans et plus ceux qui l utilisent le moins), c est surtout la navigation sur appareil mobile qui varie selon l âge. Les plus jeunes se démarquent nettement : les internautes de 18 à 24 ans passent en moyenne 8,4 h en ligne sur un téléphone intelligent, une tablette ou tout autre appareil mobile, comparativement à 3,1 h pour les ans, à environ 2 h pour les ans, et à seulement 0,7 h (soit moins de 3/4 d heure) pour les 65 ans et plus. avis d expert Mobilité et mouvement : la fin d un mythe Alors que nous croyions il y a quelques années que les appareils mobiles étaient surtout utilisés par les gens en mouvement, force est de constater que ceux-ci sont de plus en plus présents dans nos vies sédentaires. Maintenant, on s en sert davantage pour accéder à Internet sans avoir à démarrer son ordinateur, ou bien comme deuxième écran lorsqu on regarde la télévision. Cette tendance chez les adultes de 18 à 24 ans tend aussi à se propager chez les autres tranches d âge. Jean-Frédéric Bergeron-Poudrier Stratège Web Adviso Que signifie aujourd hui «en ligne»? Les nouvelles générations ne connaissent pas le bruit du modem qui se met en route ni les restrictions au nombre d heures de connexion. Avec l avènement des appareils mobiles, nombre d internautes sont aujourd hui connectés 24 h/24, 7 j/7 (d où notre mesure ici d utilisation active, pour la distinguer d une page Web en arrière-plan). PBS Idea Channel pose la question : La distinction entre «en ligne» et «hors ligne» est-elle encore pertinente de nos jours? (http:// video.pbs.org/video/ /) N hésitez pas à nous faire part de votre avis sur le blogue du CEFRIO : Nombre d heures passées sur Internet par appareil, selon le sexe 18,4 16,4 11,5 6,1 2,4 Homme Femme Total Ordinateur de table Ordinateur portable Appareil mobile Base : internautes (n=814) Nombre d heures passées sur Internet par appareil, selon l âge 23,8 9,8 8,8 8,4 19,1 19,7 11,8 5,5 12,4 6,6 15,5 8,9 16,7 6 3,5 9,5 5,9 2,2 1,9 2,1 3,8 3,1 0,7 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 ans et plus Total Ordinateur de table Ordinateur portable Appareil mobile Base : internautes (n=814) 9,8 4,9 9,9 6,9 2 La somme des heures passées sur chacune des plateformes est supérieure à la somme des heures toutes plateformes confondues, car tous les internautes n utilisent pas nécessairement ces trois plateformes. 6 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

7 8 foyers sur 10 sont à présent branchés à Internet Si 83,8 % des adultes utilisent Internet au Québec, réguliè rement ou juste à l occasion, 79,7 % sont branchés à Internet à leur domicile (75,1 % le sont à haute vitesse), ce qui signifie que 4,1 % des adultes québécois utilisent Internet sans disposer de branchement à la maison. Domiciles branchés à Internet 72 % 75 % 73 % 75 % 76 % 65 % 67 % 56 % 80 % On observe pour le branchement les mêmes variations sociodémographiques que pour le taux d internautes régu liers : les hommes sont plus branchés que les femmes (83,1 %, comparativement à 76,6 %), et le branchement diminue avec l âge à partir de 45 ans, tandis qu il augmente avec le niveau de scolarité et le revenu. La haute vitesse, quasi systématique En 2012, 94,2 % des foyers branchés à Internet le sont à haute vitesse. Parmi les types de connexion, c est le câble qui occupe la plus grande part du marché avec 56,8 % des foyers branchés (soit 45,3 % de tous les foyers), suivi du modem téléphonique et du sans-fil Foyers branchés à Internet en 2012, selon l âge 91 % 92 % 93 % 86 % 77 % 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans 75 ans et plus Base : adultes (n=1 000) 56 % 36 % Proportion de chaque type d accès Internet parmi les foyers branchés à Internet 32 % 32 % 37 % 14 % 3 % 36 % 17 % 4 % 34 % 4 % 13 % 7 % 27 % 8 % 5 % 31 % 3 % 10 % 11 % 22 % 3 % 2 % 6 % 15 % 2 % 5 % 11 % 1 % 37 % 39 % 47 % 45 % 45 % 50 % 49 % 50 % 57 % Haute vitesse par câble Haute vitesse par modem téléphonique (ADSL) Haute vitesse sans fil (satellite, clé Internet sans fil, Wi-Fi, WiMAX, etc.) Vitesse intermédiaire Basse vitesse, connexion téléphonique Haute vitesse portable (terminal intelligent ou smart hub qu'on branche dans une prise de courant électrique) Base : foyers connectés à Internet (n=560 à 797) D après les données de l UIT 3, en 2013, 39 % de la population mondiale (soit 2,7 milliards d individus) utilisent Internet, et 41 % des foyers sont branchés. Le taux de branchement à Internet est de 78 % dans les pays développés et de 28 % dans les pays émergents. En effet, dans ces derniers, le coût de connexion du domicile est prohibitif, représentant en moyenne 30 % du revenu mensuel moyen. Cette moyenne ne reflète pas les vastes différences entre ces pays, mais explique la popularité d Internet mobile, moins cher. Au Canada, la pénétration d Internet dans les foyers figure parmi les meilleures du monde; en revanche, la percée de la très haute vitesse (> 10 Mbit/s) reste plus limitée que dans certains pays d Asie (p. ex. Corée, Hong Kong, Japon) ou d Europe (p. ex. Bulgarie, Islande, Portugal). 3 union INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, «The World in 2013 ICT Facts and Figures», [En ligne], février [ ] (Consulté le 15 avril 2013). netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

8 Profil des internautes Connexion et branchement Nombre d heures actives sur Internet Base Internautes Adultes (n=11 991) Internautes réguliers (7 derniers jours) Adultes (n=11 991) Domicile branché à Internet Adultes (n=1 000) En caractères gras rouges : résultat significativement supérieur, dans un intervalle de confiance d au moins 95 %. En caractères bleus italiques : résultat significativement inférieur, dans un intervalle de confiance d au moins 95 %. Total Sur un ordinateur de table Sur un ordinateur portable Internautes (n=814) Sur un appareil mobile TOTAL 83, 8 % 78, 3 % 79,7 % 17,4 10,2 6 2,9 Sexe Homme 85, 5 % 80,4 % 83,1 % 18,4 11,5 6,1 2,4 Femme 82, 2 % 76,4 % 76,6 % 16,4 8,9 6 3,5 Âge 18 à 24 ans 97,6 % 96, 8 % 91,4 % 23,8 9,8 8,8 8,4 25 à 34 ans 97, 3 % 94,4 % 92, 2 % 19,1 11,8 5,5 3,1 35 à 44 ans 96, 3 % 92, 3 % 92, 8 % 19,7 12,4 6,6 2,2 45 à 54 ans 89, 5 % 82,9 % 86,0 % 15,5 9,8 4,9 1,9 55 à 64 ans 80, 5 % 73,4 % 76,9 % 16,7 9,9 6,9 2,1 65 à 74 ans 64, 5 % 56, 2 % 56, 3 % 75 ans et plus 33, 3 % 23,9 % 36,1 % Langue maternelle 9,5 5,9 3,8 0,7 Francophone 83,6 % 78, 2 % 80,3 % 16,8 10 5,8 2,5 Non francophone 86,0 % 80, 5 % 80,1 % 20,7 11 6,9 4,5 Scolarité Primaire 39, 3 % 29,6 % 38, 3 % Secondaire 75,0 % 66,8 % 65,9 % 18,1 10,3 6,3 3,7 Collégial 91,6 % 87, 5 % 85, 3 % 15,5 9,4 4,7 3,1 Universitaire 95,9 % 93,0 % 92, 3 % 18,9 10,9 6,8 2,4 Avec ou sans enfant Avec enfant(s) 96,6 % 93,0 % 93,7 % 20,1 10,8 6,4 4,3 Sans enfant 77,9 % 71, 5 % 74, 3 % 15,8 9,9 5,8 1,9 Revenu Moins de $ 60, 2 % 52, 2 % 51,8 % 20 9,7 11,8 2,9 Entre $ à $ 76,6 % 68,0 % 73,4 % 14,1 9,2 4,9 1,8 Entre $ à $ 88,8 % 8 4,0 % 87, 3 % 17,8 12 5,9 2 Entre $ à $ 94, 2 % 90, 8 % 90, 8 % 14,8 8,5 4,7 2, $ et plus 97, 2 % 94, 8 % 95,0 % 20,7 11,5 6,1 3,8 Occupation Employé (services, bureau, vente) 94,7 % 90,9 % 89,7 % 19,3 12,9 5,2 3,1 Travailleur manuel 87, 5 % 77,6 % 77,9 % 10,5 6,4 3,3 1,5 Professionnel 95,0 % 91, 3 % 95, 5 % 19 11,5 6,5 2,3 Au foyer 76,7 % 68, 2 % 73,2 % 16,7 8,9 7,3 3,9 Étudiant 98,4 % 97, 8 % 91, 5 % 28,3 10,9 11,5 8,2 Retraité 59,8 % 52, 2 % 58,0 % 11,2 6,9 4,6 1 Sans emploi 77,9 % 67,1 % 54,8 % 27,6 15,4 9,3 4,7 Région Montréal (RMR) 86,6 % 82,0 % 83,1 % 20,7 11,9 7,3 3,5 Québec (RMR) 86,9 % 83,0 % 78,9 % 16,6 10,2 5 3 Est-du-Québec 78,0 % 71, 2 % 76, 2 % 13,6 7,5 4,2 4,3 Centre-du-Québec 78,8 % 72, 3 % 72,7 % 13,8 9,8 3,9 1,5 Ouest-du-Québec 81,9 % 74,9 % 79,0 % 13,7 7,1 5,7 2,2 8 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

9 ÉQUIPEMENT La télévision haute définition poursuit sa progression au sein des foyers québécois : 63,2 % des adultes en possèdent une en 2012, comparativement à 53,9 % en 2011, soit une hausse de 9 points de pourcentage. Également, les ordinateurs portables continuenàgagner en popularité (10 points de hausse depuis 2010), tandis que les ordinateurs de table stagnent. Routeurs (62,9 % des adultes en possèdent un) et webcaméras (43,7 %) augmentent aussi, progressant respective ment de 9 et 12 points par rapport à De leur côté, les consoles de jeux vidéo (42,8 % des adultes) et les enregistreurs numériques personnels 4 (22,9 %) restent stables par rapport à Le CEFRIO a par ailleurs mesuré de nouveaux équipements cette année : 18,5 % des adultes possèdent un miniportable (ou miniportatif ou netbook), 21,8 % une imprimante sans fil, 26,8 % une clé Internet mobile, 13,1 % un terminal intelligent 5 (ou smart hub), 57,8 % un décodeur numérique et 34,4 % un enregistreur DVD. De manière générale, le taux d équipement diminue avec l âge, et augmente avec le niveau de scolarité et le revenu. Cependant, ce constat est bien moins marqué pour le matériel de divertissement, sur la possession duquel l âge et la scolarité n ont plus le même effet. Équipement informatique : 8 adultes sur 10 possèdent au moins un ordinateur Une proportion de 81,1 % des adultes possèdent au moins un ordinateur : 59,8 % ont au moins un ordinateur fixe, 59,5 % un ordinateur portable et 18,5 % un miniportable. Ce taux est significativement plus élevé chez les personnes de 18 à 54 ans, qui sont environ 9 sur 10 (91 %) à posséder au moins un ordinateur. En revanche, seuls 6 adultes sur 10 de 65 à 74 ans en possèdent un (60,5 %), et au-delà de 75 ans, 4 adultes sur 10 (41,6 %), des taux significativement inférieurs à la moyenne. Tout comme pour l utilisation d Internet, la scolarité et le revenu jouent un rôle dans le fait de posséder ou non de l équipement informatique. Ainsi les adultes détenant un diplôme collégial ou universitaire, ou encore ceux dont le revenu familial annuel est de $ et plus sont significativement plus nombreux à posséder au moins un ordinateur. 4 Appareil électronique destiné à l enregistrement dans une forme numérisée d un signal vidéo et du son associé, sur divers supports tels qu une vidéocassette à bande magnétique, un disque dur ou une mémoire flash (clé USB, carte SD, etc.). 5 appareil permettant de se connecter à Internet sans fil sur un réseau 3G ou 4G à partir de plusieurs appareils en branchant le terminal dans une prise de courant électrique. 6 Charles ARTHUR, «How tablets are eating the PC s future but might save the desktop computer», The Guardian, [En ligne], 25 avril [ technology/2012/apr/25/tablet-pc-market-analysis ] (Consulté le 15 avril 2013). Equipement informatique, Internet et de divertissement, Télévision haute définition 54 % 63 % 43 % Routeur 54 % 63 % non mesuré en 2010 Ordinateur de table Ordinateur portable 58 % 57 % % % 50 % Décodeur numérique 58 % non mesuré en 2011 non mesuré en 2010 Webcaméra Console de jeux vidéo Enregistreur DVD 44 % 32 % 30 % 43 % 42 % 43 % 34 % non mesuré en 2011 non mesuré en 2010 Clé Internet mobile 27 % non mesuré en 2011 non mesuré en 2010 Enregistreur numérique personnel (PVR) Imprimante sans fil 23 % 17 % 22 % non mesuré en 2011 non mesuré en % Miniportable (ou miniportatif ou netbook) non mesuré en 2011 non mesuré en 2010 Terminal intelligent (smarthub) 13 % non mesuré en 2011 non mesuré en 2010 Base : adultes (n=1 000) Équipement informatique en 2012, selon l âge 94 % 93 % 92 % 82 % 72 % 72 % 72 % 63 % 66 % Total au moins un ordinateur Ordinateur portable (laptop) 87 % 66 % 64 % 76 % 62 % 61 % 46 % 42 % 30 % 33 % 25 % 25 % 19 % 19 % 19 % 13 % 3 % 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans 75 ans et plus Base : adultes (n=1 000) 48 % Ordinateur de table (autre que portable) Miniportable (ou miniportatif ou netbook) Les tablettes ont-elles signé l arrêt de mort des ordinateurs? D après Forrester, les tablettes numériques ralentissent les ventes d ordinateurs, et elles deviendront à terme le premier appareil technologique, non pour leur puissance, mais pour leur côté pratique (autonomie, mobilité, etc.). Elles se développent d ailleurs particulièrement rapidement dans les pays émergents, qui représenteront 40 % du marché des tablettes en Cela ne signifie pas que les ordinateurs disparaîtront prochainement de nos foyers et bureaux, car ils seront toujours nécessaires pour effectuer certaines tâches, mais les ordinateurs portables pourraient être davantage cannibalisés par les tablettes, étant moins efficaces que ces dernières sur le plan de la mobilité 6. netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

10 Équipement de connexion Internet : 1 adulte sur 4 possède une clé Internet mobile En 2012, 68,9 % des adultes québécois possèdent au moins un équipement leur permettant de connecter un ordinateur à Internet : 62,9 % ont un routeur, 26,8 % une clé Internet mobile et 13,1 % un terminal intelligent (smart hub). Les équipements de connexion Internet suivent la même tendance, sauf pour les clés Internet mobile. En effet, le taux de possession des routeurs et des terminaux intelligents diminue avec l âge, tandis qu il augmente avec le niveau de scolarité et le revenu. Les clés Internet mobile sont quant à elles significativement plus présentes chez les adultes de 45 à 54 ans (34,7 %), les femmes (30,1 %), les professionnels (32,3 %), les adultes ayant un diplôme collégial ou universitaire (30 %) et ceux dont le revenu familial annuel dépasse $ (35,7 %). Équipement de divertissement : près de deux tiers des adultes ont une télévision haute définition Le divertissement aussi a sa place dans l équipement des foyers québécois, puisque 63,2 % des adultes possèdent une télévision haute définition. Par ailleurs, 57,8 % ont un décodeur numérique, 42,8 % une console de jeux vidéo, 34,4 % un enregistreur DVD et 22,9 % un enregistreur numé rique personnel (PVR). En matière de matériel de divertissement, les facteurs généralement observés ont moins d incidence. En effet, les plus jeunes et les plus scolarisés ne sont pas nécessairement ceux qui possèdent le plus ces appareils. Ainsi, ce sont les ans (75,4 %) et les ans (70,3 %) qui sont les plus nombreux à avoir une télévision haute définition, et c est chez les adultes de 55 à 64 ans que l on retrouve le plus d enregistreurs DVD. Par ailleurs, les hommes sont significativement plus nombreux que les femmes à posséder une télévision haute définition (68,3 %, comparativement à 58,4 %) ou une conso le de jeux vidéo (47,8 %, comparativement à 38,3 %). Équipement Internet en 2012, selon l âge 89 % 87 % 83 % 77 % 80 % 75 % Équipement de divertissement en 2012, selon l âge 77 % 70 % 54 % 44 % 33 % 35 % 28 % 36 % 20 % 21 % 19 % 16 % 16 % 22 % 16 % 15 % 13 % 9 % 9 % 3 % 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans 75 ans et plus Total au moins un routeur, Routeur une clé Internet ou un terminal intelligent Clé Internet mobile Terminal intelligent (smarthub) Base : adultes (n=1 000) 75 % 70 % 69 % 70 % 66 % 61 % 66 % 64 % 60 % 35 % 65 % 65 % 50 % 34 % 28 % Décodeur numérique Enregistreur numérique personnel (PVR) Enregistreur DVD Télévision haute définition (HD) Console de jeux vidéo 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 à 74 ans 75 ans et plus Base : adultes (n=1 000) 35 % 40 % 61 % 56 % 55 % 56 % 46 % 18 % 19 % 50 % 33 % 16 % 6 % 44 % 23 % 16 % 11 % 4 % avis d expert Convergence des appareils : l avenir du marché? Contrairement à Apple, qui continue d offrir des tablettes et ordinateurs portables à part entière, les fabricants de PC tentent de fusionner ces deux entités en un seul appareil hybride : Samsung Series 7 et 5, Lenovo IdeaPad Yoga, Intel North Cape, Windows Surface, etc. Pour certains, il s agit d une réponse à un besoin réel, rendue possible par l arrivée de Windows 8 ; pour d autres, notamment Tim Cook, directeur général d Apple, aucun système hybride ne pourra être aussi performant qu une tablette et un ordinateur portable séparés. Il compare cette convergence, qu il juge forcée, à la fusion, par exemple, entre un réfrigérateur et un grille-pain : techniquement réaliste, mais contre-productif. Jean-Frédéric Bergeron-Poudrier Stratège Web Adviso 10 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

11 Taux de possession des équipements selon le profil Ordinateur de table Ordinateur portable Miniportable (ou miniportatif, netbook) Webcaméra Décodeur numérique Enregistreur numérique personnel (PVR) Enregistreur DVD Télévision haute définition (HD) console de jeux vidéo TOTAL 59,8 % 59,5 % 18,5 % 43,7 % 57,8 % 22,9 % 34,4 % 63,2 % 42,8 % Sexe Homme 61,6 % 58, 8 % 19,6 % 44,1 % 59, 5 % 23,3 % 33,4 % 68, 3 % 47,6 % Femme 58,1 % 60, 2 % 17, 5 % 43,2 % 56, 2 % 22,6 % 35, 3 % 58,4 % 38,3 % Âge 18 à 24 ans 72,1 % 82, 3 % 23,7 % 55,9 % 65,8 % 34, 3 % 34, 5 % 66,0 % 68,7 % 25 à 34 ans 63, 2 % 71,5 % 19,4 % 52,6 % 63,8 % 24,0 % 24,4 % 75,4 % 70, 2 % 35 à 44 ans 65, 5 % 71,6 % 24,9 % 53, 2 % 60,9 % 28,4 % 35,1 % 70, 3 % 59, 8 % 45 à 54 ans 64,0 % 65,7 % 19,1 % 47,9 % 65, 2 % 24,3 % 39,8 % 64,7 % 50,1 % 55 à 64 ans 61, 5 % 48,0 % 18,7 % 37,0 % 56,4 % 17,9 % 45,6 % 55,7 % 18,6 % 65 à 74 ans 45,9 % 33,2 % 13,0 % 28,3 % 50,1 % 15,7 % 33,0 % 55,4 % 6,0 % 75 ans et plus 29,5 % 25,2 % 3,2 % 13,8 % 23,3 % 11,1 % 15,6 % 44,4 % 4,0 % Langue maternelle Francophone 59, 2 % 58,9 % 17,1 % 42,5 % 62, 2 % 22,5 % 35,2 % 64,2 % 42,3 % Non francophone 63,7 % 63,4 % 23,8 % 48,8 % 41,6 % 24,1 % 33,3 % 60,7 % 45,6 % Scolarité Primaire 38,9 % 18,6 % 4,5 % 5,9 % 37,7 % 18,5 % 22,4 % 40,9 % 23,4 % Secondaire 51,1 % 38,7 % 10,5 % 31,8 % 48,5 % 17,9 % 35,0 % 60,9 % 41,5 % Collégial 63, 3 % 66, 2 % 23, 3 % 45, 3 % 65,4 % 26,0 % 35,4 % 65,3 % 47,4 % Universitaire 67, 2 % 74, 8 % 22,7 % 55, 8 % 62,6 % 25,0 % 36,1 % 67,1 % 43,6 % Avec ou sans enfant Avec enfant(s) 66,6 % 78, 8 % 26, 8 % 59, 8 % 69, 8 % 29, 2 % 37,1 % 72,9 % 75,0 % Sans enfant 57,2 % 51,6 % 14,8 % 36,7 % 53,0 % 19,8 % 33, 8 % 59,2 % 28,8 % Revenu Moins de $ 42,8 % 26,2 % 5,6 % 21,2 % 33,3 % 11,3 % 31,1 % 35,3 % 22,7 % Entre $ à $ 58, 8 % 47,1 % 11,1 % 47,6 % 50,4 % 18,1 % 32,7 % 51,0 % 32,1 % Entre $ à $ 62,7 % 64,1 % 18, 2 % 42,1 % 57,2 % 26,3 % 33,6 % 62, 3 % 38, 2 % Entre $ à $ 67,7 % 65, 2 % 17, 8 % 43,4 % 64,2 % 27,7 % 36, 3 % 73, 8 % 47,4 % $ et plus 65,7 % 82, 8 % 27,1 % 60,0 % 80, 3 % 30,4 % 39,5 % 84,1 % 64,9 % Occupation Employé (services, bureau, vente) 62,0 % 64,1 % 21,1 % 41,7 % 60,3 % 27,4 % 41, 2 % 65,1 % 50,4 % Travailleur manuel 57,7 % 58, 3 % 11,6 % 36,9 % 62,2 % 21,3 % 23,6 % 67,7 % 67,0 % Professionnel 70,6 % 75, 8 % 23,6 % 59,4 % 65,6 % 28,6 % 33,9 % 73,6 % 55,0 % Au foyer 61,0 % 51,4 % 14,4 % 50, 3 % 52,1 % 18,3 % 30, 8 % 60,6 % 48, 5 % Étudiant 74, 5 % 82,9 % 31,0 % 60,0 % 62,0 % 25,2 % 38,0 % 62, 3 % 65, 8 % Retraité 45,1 % 36,0 % 12,2 % 27,9 % 48,6 % 15,6 % 34,9 % 53,2 % 8,0 % Sans emploi 43,0 % 50,9 % 18,9 % 17,1 % 44,3 % 10,8 % 7,4 % 39,6 % 34, 5 % Région Montréal (RMR) 61,1 % 63, 3 % 21, 2 % 48,1 % 53,0 % 24,7 % 33,7 % 64,7 % 44,4 % Québec (RMR) 57, 5 % 56, 2 % 21,1 % 42,4 % 62,3 % 26,1 % 31,4 % 60, 8 % 42,0 % Est-du-Québec 51, 5 % 59,4 % 21,1 % 40,7 % 68,1 % 21,8 % 35, 2 % 65, 8 % 45, 3 % Centre-du-Québec 56, 2 % 53,6 % 8,4 % 38,7 % 67, 8 % 15,5 % 31,1 % 62, 5 % 4 4,1 % Ouest-du-Québec 64,9 % 56,6 % 17,7 % 38, 8 % 54,2 % 23,7 % 40,0 % 59, 8 % 36,9 % En caractères gras rouges : résultat significativement supérieur, dans un intervalle de confiance d au moins 95 %. En caractères bleus italiques : résultat significativement inférieur, dans un intervalle de confiance d au moins 95 %. netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

12 SÉCURITÉ 3 internautes sur 4 effectuent des transactions sécurisées en ligne Au Québec, 76,2 % des internautes effectuent des transac tions sécu risées sur Internet, un taux stable par rapport à Plus précisément, 72,4 % des internautes en réalisent à partir de leur domicile, 14,9 % de leur lieu de travail, 9,3 % d un appareil mobile et 3 % d un poste informatique situé dans un lieu public, comme une bibliothèque. Effectuez-vous des transactions sécurisées sur Internet? Oui 76 % Non Base : internautes (n=814) À partir de quel(s) endroit(s)? 72 % Domicile (ordinateur fixe ou portable) 15 % Lieu de travail (ordinateur fixe ou portable) 9 % Appareil mobile 3 % Postes informatiques publics En moyenne, les internautes sont le plus confiants lorsqu ils effectuent leurs transactions en ligne depuis leur domicile (7,4/10), leur lieu de travail (5,9/10), un appareil mobile (5,2/10) et enfin un poste informatique public (3,9/10). On ne note pas de changement de percep tion de sécurité par rapport à l année précédente, sauf en ce qui concerne les transactions effectuées sur un appareil mobile, qui gagnent en confiance auprès des ans. Les plus jeunes effectuent davantage de transactions sur appareil mobile Les ans sont significativement plus nombreux à réaliser ces transactions sur un appareil mobile (18,6 %), et ils se sentent d ailleurs bien plus en sécurité que les autres groupes d âge quand ils le font, puisqu ils sont davantage habitués à ce type d appareil. Ils se sentent même plus en confiance que lorsqu ils effectuent ces transactions depuis leur lieu de travail (ou d études). Ce sont cependant les internautes de 25 à 34 ans qui font le plus de transactions sécurisées sur Internet (90,5 %), surtout depuis leur domicile (89,4 %). À l inverse, les aînés en effectuent significativement moins (54,7 %). Les internautes de 45 à 54 ans réalisent beaucoup plus de transactions depuis leur lieu de travail (20,6 %). Ceux de 25 à 34 ans ont une plus grande confiance envers les transactions en ligne réalisées à domicile, et les ans aux transactions faites sur le lieu de travail. avis d expert Les microtransactions : bientôt plus fréquentes. Le concept de microtransaction, jusqu ici surtout utilisé pour le contenu de divertissement (musique, films, jeux mobiles), se propage actuellement à d autres secteurs comme les journaux en ligne ou l édition, où il sera par exemple possible de payer 0,99 $ pour continuer de lire une nouvelle archivée ou d acheter un seul chapitre d un livre. Ce modèle viendrait compléter la stratégie actuelle de l abonnement, en offrant une solution n obligeant pas le consommateur à s engager à long terme. Jean-Frédéric Bergeron-Poudrier Stratège Web Adviso Transactions sécurisées et lieux, selon l âge 91 % 72 % 70 % 89 % TOTAL EFFECTUE DES TRANSACTIONS SÉCURISÉES SUR INTERNET 81 % 79 % 76 % 19 % 20 % 20 % 21 % 11 % 12 % 10 % 7 % 8 % 4 % 4 % 1 % 2 % 3 % 5 % 3 % 4 % 3 % 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 ans et plus Base : internautes (n=814) Perception de sécurité en matière de transactions sur Internet, en fonction du lieu, selon l âge 8 7,8 7,8 6,3 5,7 3,8 6,2 5,7 4 6,6 5,3 3,8 Domicile (ordinateur fixe ou portable) Lieu de travail (ordinateur fixe ou portable) 73 % 72 % 67 % 55 % 50 % Domicile (ordinateur fixe ou portable) Lieu de travail (ordinateur fixe ou portable) Appareil mobile Postes informatiques publics 7 6 4,6 3,7 7,1 5,6 4,7 4,2 6,8 4,5 4,1 4,1 18 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans 55 à 64 ans 65 ans et plus Appareil mobile Postes informatiques publics Base : internautes (n=814) Question : Sur une échelle de 0 à 10, où 0 signifie «pas du tout sécuritaire» et 10 «très sécuritaire», comment jugez-vous la sécurité des transactions sur Internet à partir des lieux suivants? (score moyen sur 10) 12 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

13 Renseignements personnels en ligne : des internautes prudents La quasi-totalité (98 %) des internautes qui divulguent des renseignements personnels en ligne le font en prenant des précautions particulières, afin d éviter tout cas de fraude ou de mauvaise utilisation de leurs données. La principale mesure utilisée, par 55,9 % des internautes, est de s assurer que le site Web est sécurisé, puis que l organisation à qui appartient le site est digne de confiance (52,5 % des internautes effectuent cette vérification). Les internautes sont également 52,3 % à ne divulguer que les informations nécessaires et 51,1 % à fermer systématiquement leur session Web en quittant un ordinateur. Par ailleurs, 29,2 % d entre eux affirment lire les politiques de protection des renseignements personnels. Concernant les mots de passe ou d accès, 49,8 % évitent de les communiquer à d autres personnes, 47,9 % s assurent de leur complexité, et moins d un internaute sur 4 (22,8 %) les change régulièrement. Ce sont les internautes de 18 à 44 ans qui sont les plus prudents en la matière : ils sont significativement plus nombreux à prendre des mesures lorsqu ils divulguent des informations personnelles, au même titre que les internautes dont le revenu familial annuel est supérieur à $, les professionnels, les étudiants, et les personnes détenant un diplôme universitaire. Lorsque vous divulguez des renseignements personnels en ligne, quelles précautions prenez-vous? Je m assure que le site Web est sécurisé (par exemple https dans l URL) Je m assure que l'organisation à qui appartient le site est digne de confiance Je ne divulgue que les informations nécessaires Je ferme toujours mes sessions Web en quittant un ordinateur Je ne divulgue mes codes d accès et/ou mots de passe à personne Je choisis des codes d accès et/ou mots de passe complexes Je lis les politiques de protection des renseignements personnels Je change souvent mes codes d accès et/ou mots de passe J utilise d autres mesures Je ne prends aucune mesure pour protéger mes renseignements personnels lorsque je les divulgue en ligne Base : internautes (n=814) Victimes de vol de renseignements ou d identifiants sur Internet Vol d'identifiants ou de mots de passe pour accéder à un ou des comptes (p. ex. compte bancaire, réseau social, gouvernement, etc.) par hameçonnage 2 % 9 % 23 % 29 % 53 % 52 % 51 % 50 % 48 % 56 % 2 % 3 internautes sur 100 ont été victimes de vol d identifiants sur Internet Malgré ces précautions, 3,1 % des internautes affirment s être fait voler, au cours de la dernière année, leurs identifiants ou mots de passe pour accéder à un ou des comptes, par hameçonnage 7 ou non, et 0,1 % ont été victimes de vol de renseignements personnels sur Internet. Vol d'identifiants ou de mots de passe pour accéder à un ou des comptes (p. ex. compte bancaire, réseau social, gouvernement, etc.) hors hameçonnage Vol de renseignements personnels (p. ex. numéro d assurance sociale) Base : internautes (n=814) 0,1 % 1,1 % Les hommes ont proportionnellement été plus fréquemment victimes de vol d identifiants ou de mots de passe que les femmes (3,5 % d entre eux ont subi un vol par hameçonnage et 2 % hors hameçonnage, comparativement à respectivement 0,5 % et 0,2 % des femmes). Les ans (4,1 %) et les étudiants (4,2 %) ont également été plus nombreux à être victimes de vol d identifiants hors hameçonnage. Fin 2011, on dénombrait sites d hameçonnage, d après NextAdvisor, qui estime qu aux États-Unis, environ 5 % des internautes ont été victimes de vol d identité en ligne cette année-là. Ce taux s élève à 7 % chez les utilisateurs de téléphones intelligents : 62 % ne bloquent pas leur appareil par un mot de passe ou un code, alors que 32 % enregistrent leurs identifiants et mots de passe dans leur appareil. Pour limiter les risques, il importe donc d utiliser des mots de passe, forts de préférence («password» reste le plus utilisé au monde), d éviter de laisser ses sessions actives sur un appareil et de verrouiller les informations que l on diffuse sur les médias sociaux, car il est facile pour un voleur de s en servir pour récupérer des mots de passe 8. 7 Hameçonnage (phishing) : Courriel semblant provenir d une institution financière ou d un site commercial connu, dans lequel on vous demande de mettre à jour vos coordonnées bancaires ou personnelles, en cliquant sur un lien menant vers un faux site Web, copie conforme du site de l institution ou de l entreprise. 8 Lorenzo FRANCESCHI-BICCHIERAI, «How to Protect Yourself Against Identity Theft Online», Mashable.com, [En ligne], 27 mars [ ] (Consulté en ligne le 15 avril 2013). netendances CEFRIO L informatisation du Québec en

14 Défis et enjeux Poursuivant sa progression, Internet est à présent utilisé par plus de 8 adultes sur 10 au Québec, une proportion variant sensiblement selon le profil, notamment l âge. En effet, jusqu à 55 ans, les technologies ont été adoptées par la quasi-totalité des adultes : forte utilisation d Internet, branchement à haute vitesse, équipement informatique et Internet. Les usages qu ils en font en tant qu internautes se démarquent également, surtout entre 18 et 44 ans : ils passent un plus grand nombre d heures connectés et sont plus prudents lorsqu il s agit de divulguer leurs renseignements personnels en ligne. Ils sont ainsi globalement plus confiants quant aux transactions qu ils réalisent sur Internet. Les plus jeunes, soit les adultes de 18 à 24 ans, se démarquent encore un peu plus avec un goût plus prononcé pour la mobilité, au point de considérer, à présent, que les transactions faites sur un appareil mobile sont plus sécuritaires que celles réalisées au moyen d un ordinateur fixe ou portable sur le lieu de travail ou d études. La perception de sécurité envers les transactions mobiles a en effet significativement augmenté entre 2011 et 2012 chez les adultes de 18 à 24 ans, et plus largement encore chez ceux de 18 à 44 ans. Au-delà de 55 ans, le taux d utilisation d Internet diminue sensiblement. Cependant, la proportion d internautes a augmenté de 4 points de pourcentage en moyenne au cours de la dernière année parmi les adultes de 55 à 74 ans. Après 75 ans, en revanche, l utilisation d Internet chute considérablement : moins d un adulte de 75 ans ou plus sur trois est un internaute. Loin de se résorber, la fracture numérique risque de s accroître pour cette génération si ce taux continue de stagner, comme c est le cas cette année par rapport à Il n y a donc pas qu un seul point de rupture dans l utilisation d Internet, mais bien plusieurs paliers pour plusieurs types d usages : mobilité pour les 18 à 54 ans (avec une prédominance du téléphone intelligent 9 et de l ordinateur portable de 18 à 24 ans, les tablettes étant davantage présentes chez les ans), adoption progressive auprès des 55 à 74 ans et informatisation très restreinte au-delà. La marge de progression d Internet est forte au sein de certains sous-groupes sociodémographiques; pourtant, la progression y est faible, voire nulle. Le perfectionnement des équipements mobiles, de plus en plus intuitifs et accessibles, viendra-t-il changer la donne? Alors que, comme le souligne Forrester, Apple se concentre sur le marché des tablettes et des téléphones intelligents 10, Windows, avec le Windows Surface, semble vouloir concilier les différentes attentes des acheteurs en un seul appareil. Il est délicat de prédire si l avenir est effectivement à une seule et même machine intégrant toutes les fonctionnalités (puissance, mobilité, légèreté, autonomie, logiciels, clavier, etc.) ou au maintien d un ensemble d appareils. Cependant, il est certain que l ordinateur de table stagne, voire baisse (notre mesure concerne la possession d appareils et non l achat ou l intention d achat) et que l ordinateur portable, malgré une progression de 6 % entre 2011 et 2012, n évolue pas au même rythme que les tablettes (+160 % sur la même période). Lors de leur premier achat ou au moment de renouveler leur équipement, quel choix feront les particuliers, à l avenir? 9 CEFRIO, «La mobilité au Québec : une tendance en croissance», NETendances 2012, vol. 3, no 3, [En ligne], décembre [ ] (Consulté le 15 avril 2013). 10 Charles ARTHUR, «How tablets are eating the PC s future but might save the desktop computer», The Guardian, [En ligne], 25 avril [ ] (Consulté le 15 avril 2013). 14 netendances CEFRIO L informatisation du Québec en 2012

15

16 2012 Le CEFRIO est le centre facilitant la recherche et l innovation dans les organisations, à l aide des technologies de l information et de la communication (TIC). Il regroupe près de 150 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 80 chercheurs associés et invités. Sa mission : contribuer à faire du Québec une société numérique, grâce à l usage des technologies comme levier de l innovation sociale et organisationnelle. Le CEFRIO, en tant que centre de liaison et de transfert, réalise, en partenariat, des projets de recherche-expérimentation, d enquêtes et de veille stratégique sur l appropriation des TIC à l échelle québécoise et canadienne. Ces projets touchent l ensemble des secteurs de l économie, tant privé que public. Les activités du CEFRIO sont financées à près de 67 % par ses propres projets et à 33 % par le ministère de l Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), son principal partenaire financier. PRINCIPAL PARTENAIRE FINANCIER Pour tout renseignement complémentaire, communiquez avec nous. Bureau de Québec 888, rue Saint-Jean Bureau 575 Québec (Québec) G1R 5H6 Canada Tél. : Bureau de Montréal 550, rue Sherbrooke Ouest Tour Ouest, bureau 1770 Montréal (Québec) H3A 1B9 Canada Tél. : Merci à nos partenaires

INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE

INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2013, CEFRIO NETendances INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 5

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU TABLE DES MATIERES FAITS SAILLANTS... 4 BRANCHEMENT INTERNET... 5 Huit foyers sur dix branchés à Internet,

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE 2 Publictié 2013, CEFRIO NETendances LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE

DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE 2 NETendances DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE TABLE DES

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES 2 TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

L informatisation. du Québec. Volume 1 - Numéro 6. Une réalisation du. Avec la collaboration de

L informatisation. du Québec. Volume 1 - Numéro 6. Une réalisation du. Avec la collaboration de L informatisation du Québec Volume 1 - Numéro 6 Une réalisation du Avec la collaboration de Un choix d enfer au bout des doigts. La Boutique Musique TELUS offre le plus grand répertoire de chansons francophones

Plus en détail

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE VOLUME 5 NUMÉRO 8 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE 1 NETENDANCES

Plus en détail

l Internet mobile Un fort potentiel Québec pour

l Internet mobile Un fort potentiel Québec pour Le CEFRIO est un centre de liaison et de transfert qui regroupe plus de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux, ainsi qu une soixantaine de chercheurs associés et invités. Sa mission

Plus en détail

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 4 UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX... 5 Progression chez

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE NETendances ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ

Plus en détail

MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT 2 TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 4 LE TÉLÉPHONE

Plus en détail

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE 2 NETendances LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT EN LIGNE :

LE GOUVERNEMENT EN LIGNE : 2012 LE GOUVERNEMENT EN LIGNE : DES DÉFIS À L HORIZON VOLUME 3 - NUMÉRO 4 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 LA VISITE DES SITES WEB GOUVERNEMENTAUX : DES SIGNES DE STAGNATION...

Plus en détail

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec 2012 Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec Volume 3 - Numéro 6 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 LE NOMBRE MOYEN DE CYBERACHETEURS QUÉBÉCOIS

Plus en détail

De Y à A: cinq générations d internautes. Volume 1 - Numéro 8. Une réalisation du. Avec la collaboration de

De Y à A: cinq générations d internautes. Volume 1 - Numéro 8. Une réalisation du. Avec la collaboration de De Y à A: cinq générations d internautes Volume 1 - Numéro 8 Une réalisation du Avec la collaboration de table des matières Faits saillants............................................ 4 la génération

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux

L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux Printemps des réseaux sociaux 14 avril 2015 Guillaume Ducharme Directeur des communications et

Plus en détail

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS

Plus en détail

Un intérêt croissant pour le. gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7. Une réalisation du. Avec la collaboration de

Un intérêt croissant pour le. gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7. Une réalisation du. Avec la collaboration de Un intérêt croissant pour le gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7 Une réalisation du Avec la collaboration de Services Québec, la porte d entrée aux services gouvernementaux. www.servicesquebec.gouv.qc.ca/citoyens

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME Semaine mondiale de l entrepreneuriat SADC des Laurentides, 18 novembre 2015 Guillaume Ducharme Directeur

Plus en détail

Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011. Volume 2 - Numéro 7

Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011. Volume 2 - Numéro 7 Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011 Volume 2 - Numéro 7 Une réalisation du Avec la collaboration de Architectes du Web stratégie ergonomie marketing référencement analytics

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et Transfert 20 octobre 2011

Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et Transfert 20 octobre 2011 Forum sur les réseaux sociaux Activité de la rentrée Association des étudiants de l'université du 3e âge Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et

Plus en détail

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans

Taux de décrochage (ou sorties sans diplôme) et taux de diplomation après sept ans Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Taux de décrochage (ou sorties ) et taux de diplomation après sept ans Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Chiffres à l appui du MCC. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec

Chiffres à l appui du MCC. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec Chiffres à l appui du MCC Culture, communications au Québec Mars 2013 1 Réalisation Direction générale de la planification et des sociétés d État Supervision Jacques Laflamme Mise à jour Guy Therrien Préparation

Plus en détail

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE

sociodémographique Coup d œil INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme DÉMOGRAPHIE DÉMOGRAPHIE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Coup d œil sociodémographique Avril 2013 Numéro 25 Les naissances au Québec en 2012 : un peu moins de 1,7 enfant par femme par Chantal Girard L année 2012

Plus en détail

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Volume 1 - Numéro 5 Une réalisation du Avec la collaboration de table des matières Faits saillants............................................

Plus en détail

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse.

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse. Résumé de l étude Les seniors et Internet Pro Senectute Suisse L utilisation des technologies de la communication et de l information (TIC) par les personnes de 65 ans et plus en Suisse en 2015 Institut

Plus en détail

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME SIAL CANADA 2016 - Montréal - 13 au 15 avril 2016 Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME Guillaume Ducharme Directeur des communications et des

Plus en détail

EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec

EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec EnsEmblE du QuébEC En 2010, 75,4 % des adultes québécois utilisaient Internet au moins une fois par semaine, comparativement à 72,9 % en 2009. Au total, le Québec comptait donc plus de 5,3 millions d internautes

Plus en détail

Construire son savoir de manière personnalisée : êtes- vous prêts à accueillir cefe éventualite?

Construire son savoir de manière personnalisée : êtes- vous prêts à accueillir cefe éventualite? Construire son savoir de manière personnalisée : êtes- vous prêts à accueillir cefe éventualite? Journées d étude de l ACDEAULF Moncton, 1 er novembre 2012 Vincent Tanguay Vice-président Québec, Innovation

Plus en détail

NETGOUV MICRO-ENTREPRISES PORTRAIT DE L UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN LIGNE PAR LES MICRO-ENTREPRISES DU QUÉBEC AVEC LA COLLABORATION DE

NETGOUV MICRO-ENTREPRISES PORTRAIT DE L UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN LIGNE PAR LES MICRO-ENTREPRISES DU QUÉBEC AVEC LA COLLABORATION DE NETGOUV MICRO-ENTREPRISES PORTRAIT DE L UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN LIGNE PAR LES MICRO-ENTREPRISES DU QUÉBEC AVEC LA COLLABORATION DE TABLE DES MATIÈRES LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES...

Plus en détail

Chiffres à l appui du MCCCF. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec

Chiffres à l appui du MCCCF. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec Chiffres à l appui du MCCCF Culture, communications au Québec Mai 2012 1 Réalisation Direction générale de la planification et des sociétés d État Supervision Jacques Laflamme Préparation de la version

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Vendredi 27 novembre 2015-10h30

Vendredi 27 novembre 2015-10h30 Vendredi 27 novembre 15-1h3 Luc Rousseau Vice-président du Conseil général de l économie (CGE) Martine Lombard, Membre du Collège de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023

Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants. Août 2011 Projet: 13026-023 Perception des Québécois à l égard de la rémunération des enseignants Août 2011 Projet: 13026-023 Contexte et objectif Méthodologie Faits saillants Analyse détaillée des résultats 6 8 10 12 Opinion

Plus en détail

Divertissement en ligne : des activités qui se. confirment au Québec. Volume 3 - Numéro 2. Avec la collaboration de

Divertissement en ligne : des activités qui se. confirment au Québec. Volume 3 - Numéro 2. Avec la collaboration de Divertissement en ligne : des activités qui se confirment au Québec Volume 3 - Numéro 2 Avec la collaboration de Le réseau qui ne vous laisse pas tomber. n Faites l expérience d un réseau fiable n Téléchargez

Plus en détail

La mobilité au Québec : une tendance en croissance

La mobilité au Québec : une tendance en croissance 2012 La mobilité au Québec : une tendance en croissance Volume 3 - Numéro 3 AVEC LA COLLABORATION DE Le réseau qui ne vous laisse pas tomber. n Faites l expérience d un réseau fiable n Téléchargez à des

Plus en détail

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 À QUI A-T-ON PARLÉ? 5 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013

Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Le SPF Economie publie son Baromètre de la société de l information 2013 Bruxelles, le 25 juin 2013 Le SPF Economie publie annuellement un baromètre global de la société de l information. Les résultats

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de téléchargement

L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de téléchargement 24 février 2012 Présentation des résultats N 110 200 Contacts : 01 72 34 94 64 François Kraus Jean-Philippe Dubrulle francois.kraus@ifop.com L impact de la fermeture de MegaUpload sur les pratiques de

Plus en détail

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241)

Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) Description de la profession Les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique sont regroupés sous le code

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015 STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) ACHAT DE BILLETS DE CINÉMA PAR GROUPE DE SPECTATEURS (CANADA) On dénombre 20,3 millions de Canadiens de plus de 13 ans qui fréquentent les salles

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Les Français sont de plus en plus nombreux à acquérir des biens culturels 20 décembre 2013 Raphaël Couderc Service de Presse T : +33(0)1 74 18 61 57 raphael.couderc@gfk.com Dernière

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE VOLUME 5 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC

Plus en détail

Vague 3. Février 2013

Vague 3. Février 2013 Vague 3 Février 2013 Ce baromètre semestriel, réalisé pour les auteurs et éditeurs associés au sein de la SOFIA, a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique Méthodologie La

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 février 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 février 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 février 12 L ACCES DES BELGES A L INTERNET CONTINUE DE PROGRESSER En 11, 77% des ménages avaient un accès à internet, majoritairement à large bande. Cela ressort des

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015 Politique québécoise Pour publication le 11 avril 2015 Méthodologie Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble des régions du Québec. La présente étude a été réalisée par le biais

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Institut Économique de Montréal Rapport de recherche Octobre 2007 Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Octobre 2007 13026-016 507, Place d Armes, bureau 700,

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance

Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Quelques données statistiques sur la clientèle adulte au Cégep@distance Cégep@distance Septembre 2006 Recherche et rédaction : Lyne Forcier, Diane Laberge Table des matières Introduction... 5 La méthodologie...

Plus en détail

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca TITRE DE POSTE : RELÈVE DE : EN LIAISON AVEC: Responsable du marketing numérique

Plus en détail

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bruxelles, le 10 septembre 2014 Le SPF Economie publie l édition 2014 de son Baromètre annuel de la société

Plus en détail

Baromètre SOFINCO Les Français et leur budget technologies Vague 3

Baromètre SOFINCO Les Français et leur budget technologies Vague 3 Baromètre SOFINCO Les Français et leur budget technologies Vague 3 Novembre 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre

Plus en détail

Programmeurs et développeurs en médias interactifs (CNP 2174)

Programmeurs et développeurs en médias interactifs (CNP 2174) Programmeurs et développeurs en médias interactifs (CNP 2174) Description de la profession Les programmeurs et développeurs en médias interactifs sont regroupés sous le code 2174 de la Classification nationale

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

Le commerce électronique. et les services bancaires en ligne. Volume 2 - Numéro 6

Le commerce électronique. et les services bancaires en ligne. Volume 2 - Numéro 6 Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Volume 2 - Numéro 6 Une réalisation du Avec la collaboration de AccèsD vous suit partout. Disponible en tout temps par internet ou au moyen de

Plus en détail

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Nous avons créé ce questionnaire pour vous aider dans votre préparation à l atelier et pour vous faire réfléchir sur divers aspects portée, priorités

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

Une étude pour les membres d OCLC

Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Études pour les membres 2003 2005 2007 2009 2010 Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est

Plus en détail

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude post-campagne publicitaire Sécurité à motocyclette Rapport final Juin 2010 Dossier 77236-138 www.legermarketing.com Table des matières

Plus en détail

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Rapport d analyse final Dossier 79083-024 2 novembre 2012 Contexte

Plus en détail

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011

Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Étude sur les attitudes des consommateurs de téléphonie cellulaire 2011 Préparée pour le compte de l ACTS Le 29 avril 2011 Copyright 2009-2012 Le groupe conseil Quorus Ltée OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Déterminer

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Médias sociaux: gare aux conclusions rapides

Médias sociaux: gare aux conclusions rapides Présentation dans le cadre de la 73 e édition du Congrès annuel de la FQM Médias sociaux: gare aux conclusions rapides Pierre Veilleux, président 26 septembre 2014 Petite histoire Le 3 avril 1973, Martin

Plus en détail

L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016.

L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016. Introduction Ce sondage fait partie du processus consultatif et participatif du Pacte pour un Enseignement d'excellence. Il a été réalisé entre septembre 2015 et janvier 2016 à partir d'un questionnaire

Plus en détail

Les entreprises françaises face au défi du. mobile!"#$!"%&'(#&!"#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$(

Les entreprises françaises face au défi du. mobile!#$!%&'(#&!#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$( Les entreprises françaises face au défi du mobile!"#$!"%&'(#&!"#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$( Objectifs de l étude Comprendre la perception et les usages des mobinautes français, et plus spécifiquement!

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Les Canadiens et les REER

Les Canadiens et les REER PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et les REER Rapport Mars 2003 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464! Télec. : 514-987-1960! www.legermarketing.com

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC travail et rémunération Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE Pour tout renseignement concernant l

Plus en détail

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire?

Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Colloque de l Aide financière aux études, 14 novembre 2006 Si la tendance se maintient, quelle sera l évolution des clientèles de la formation professionnelle, du collégial et de l universitaire? Claudine

Plus en détail

Les Français, le numérique et la culture

Les Français, le numérique et la culture Les Français, le numérique et la culture Raphaël Berger, Directeur du département Média & Numérique 6 février 2015 MEDIA & NUMERIQUE 1 Panorama des équipements MEDIA & NUMERIQUE 2 L usage d Internet ne

Plus en détail

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185

Annexe B. Liste des tableaux disponibles en ligne. L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B Liste des tableaux disponibles en ligne L égalité des sexes dans l éducation : Aptitudes, comportement et confiance OCDE 2015 185 Annexe B : Liste des tableaux disponibles en ligne Annexe B Liste

Plus en détail

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523)

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs de matériel électronique sont regroupés sous le code 9523 de la Classification nationale

Plus en détail