Typologie des fibres musculaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Typologie des fibres musculaires"

Transcription

1 Typologie des fibres musculaires

2 INTRODUCTION Muscle = ensemble de faisceau de fibres musculaires Potentialités différentes pour utiliser ATP Vitesse de contraction de fibre dépend de rapidité à scinder ATP Les fibres se distinguent par : les processus métaboliques qu elles utilisent leur résistance à la fatigue En fonction de la filière métabolique sollicitées (majoritairement), sollicitation d une typologie particulière de fibres.

3 1- Classification des fibres musculaires Classement des fibres musculaires selon leurs caractéristiques physiologiques Type 1 ou fibres à contraction lente (slow twich ou ST) Type 2 ou fibres à contraction rapide (fast twich ou FT) Type 2a ou fibres à contraction intermédiaires (FTa) Type 2b ou fibres à contraction rapides (FTb) Muscle à dominante lente Muscle à dominante rapide Fibres 1 Fibres 2

4 IIb IIa I

5 Structure 2- Caractéristiques des fibres musculaires Type I Type IIa Type IIb Taille et diamètre petit moyen gros Volume mitochondrial ATPase lente moyenne rapide Enzymes oxydatives Enzymes glycolytiques Réticulum sarcoplasmique [Glycogène] [Lipides] [Myoglobine] Vascularisation

6 2- Caractéristiques des fibres musculaires Fonctionnel Type I Type IIa Type IIb Métabolisme oxydatif mixte glycolitique Résistance à la fatigue Force de contraction Vitesse de contraction

7 Innervation / U.M 2- Caractéristiques des fibres musculaires Type I Type IIa Type IIb Taille de l unité motrice (Fibres / motoneurone) Diamètre du motoneurone petit large très large Vitesse de conduction nerveuse Seuil de recrutement lente rapide très rapide bas élevé élevé NB1: NB2: Nb Le de diamètre fibres par du motoneurone UM dépend de qui la innerve taille et l UM finesse conditionne d action du la vitesse musclede conduction Ex: Muscle nerveuse oculaire = et 12 donc fibres la / vitesse UM; Quadriceps de contraction = 2000 de la fibres fibre. / UM

8 En résumé Fibres I (fibres rouges) Caractéristiques fonctionnelles : Utilisation du métabolisme oxydatif Fibres activées par motoneurones modérés, vitesse de conduction lente Seuil d activation bas donc souvent mobilisées pour contractions de faible niveau Très résistantes à la fatigue donc exercices prolongés

9 Fibres II (fibres blanches) Fibres IIa Caractéristiques fonctionnelles : Utilisation du métabolisme oxydatif et glycolytique Résistance à la fatigue plus faible que type I Force de contraction + élevée que type I Fibres IIb Caractéristiques fonctionnelles : Utilisation du métabolisme glycolytique Résistance à la fatigue très faible Force de contraction très élevée

10

11

12 3 Répartition des différentes fibres au sein du muscle En moyenne, les muscles contiennent : 50 % de fibres de type I 25 % de fibres IIa 25 % de fibres IIb Le % de fibres varie considérablement en fonction des muscles Exemple : muscle vaste externe de l homme 53 % de fibres I 33 % de fibres IIa 14 % de fibres IIb

13 ces 3 types de fibres forment la plupart des muscles squelettiques mais proportion liée à leur fonction usuelle : Muscles posturaux (cou, dos, jambe) : proportion ++ de fibres I Muscles actifs (bras, épaule) : proportion ++ fibres glycolytiques Certains groupes musculaires sont composés en majeur partie par un seul type de fibre (soléaire : fibres lentes)

14 extensor digitorum brevis (60% fibres lentes) 3- Répartition des fibres au sein du muscle La proportion de fibres dans muscle est variable et détermine sa fonction: - Muscles posturaux: fibres lentes Muscle impliqués dans la motricité (notamment les muscles fléchisseurs et extenseurs): fibres rapides +++ frontalis/orbicularis oculi (15% fibres lentes) triceps (60% fibres rapides) soleus ( 80% fibres lentes)

15 Composition moyenne 50 % Fibres I 25 % Fibres IIa 25 % Fibres IIb Pourcentage de fibres I dans différents muscles Jumeaux Vaste externe Soléaire Triceps brachial Biceps brachial Deltoïde Prélèvement biopsique 54±10 57±13 72±12 40± Prélèvement autopsique 53±8 43±8 89±7 34±11 54±10 61±10 Mixte Lent Rapide Toujours une dominante mais jamais un seul type de fibres!!!

16 4- Recrutement des fibres musculaires Principe de la taille de Henneman: Ordre d'activation des MN Un même signal électrique (amplitude égale) recrute les petits MN avant les grands. Au cours d'une activité motrice de plus en plus puissante, les moto neurones sont recrutés suivant l'ordre de leur taille.

17 4.1 Recrutement selon la force Activation en 1 er des fibres innervées par des MN de faible Ø (loi de Henneman ou principe de taille) % de fibres utilisées IIb I IIa faible Modérée Maximum Force musculaire

18 Exercices de faible intensité (marche) : force musculaire essentiellement générée par fibres lentes Si tension musculaire augmente : fibres IIa interviennent en association avec fibres I Exercices d intensité max : fibres IIb recrutées fibres IIb mises en jeu pour tension max uniquement (musculation : 70 à 80 % de charge max) Même lors d efforts max, le système nerveux ne recrute pas 100 % des fibres disponibles (seulement 1 fraction) : prévenir les lésions musculaires et tendineuses

19 D après Wilmore et Costill, 1998

20 4.2 Recrutement selon la vitesse Balistique: recrutement impulsif Soit loi de Henneman respectée Soit seules UM II recrutées

21 5- Types de fibres et exercice Les fibres de type I métabolisme oxydatif Peu fatigables mais tensions faibles Activité d endurance à faible intensité comme le marathon, la natation Les fibres de type II métabolisme glycolytique Sont fatigables et développent des tensions fortes IIa : exercices bref, intense et bref comme m, IIb : exercices très explosifs m, haltérophilie, sauts lancers.

22 6- Détermination du type de fibres Génétiquement déterminée Evolution pendant l enfance Jumeaux homozygotes Varie peu de l enfance à l adulte Vie fœtale: 100% fibres sont indifférenciées (IIc) 21ème semaine: apparition fibres I 32ème semaine apparition fibres II différenciation quasi complète à 1 an Avec l âge, les muscles perdent des fibres rapides, ce qui augmente le %age de fibres lentes.

23 Naissance: nombre de fibre quasi complet jusqu à 3 mois Pdt 3 mois après la naissance : types I types II indifférenciées Distribution modifiée renforcement du métabolisme oxydatif PUIS Nombre total de fibres reste constant

24 6- Détermination du type de fibres Théorie de Howald: I IIa IIb Expérience innervation croisée :

25 6- Détermination du type de fibres les caractéristiques des fibres peuvent être modifiées : transformation des fibres (théorie d HOWALD) I IIa IIb Possibilité d une transformation dans l autre sens? I IIa IIb

26 dilemme sur cette conversion : 1. on sait que les fibres sont extrêmement plastiques donc à priori, rien n empêche la conversion expérience de l innervation croisée Expérience sur modèle animal : première étape : dénerver des UM de type rapide et lent et refaire le branchement opposé («nerfs rapides sur fibres lentes..») on aboutit à transformation complète des fibres Innervation responsable des propriétés des fibres 2. Passage du rapide vers le lent bien montré (études homme et animal) Inverse semble également possible

27 Expérience innervation croisée :

28 Conversion des fibres musculaires chez l homme : Vie quotidienne : influx lents en majorité (marche, assis Entraînement en endurance : Transformation fibres IIb en IIa fibres transformées : diamètre +, mitochondries + Entraînement en haltérophilie : accroissement de taille et force des fibres IIb et IIa accroissement taille par synthèse + des filaments fins et épais

29 7- Type de fibres et entraînement 1. Type de fibre : Première étude : séance de musculation intense (1H30) sur groupe musculaire précis on remarque que fibres rapides sollicités que 7 à 10 min le reste de la séance, repos vie quotidienne : influx lents en majorité disproportion influx lents/rapides

30 Expérience de C. Bosco avec surcharge : sujets soumis à une situation d hypergravité gilets lestés : 13 % du poids du corps trois semaines en permanence même pour entraînement comparaison avec un groupe témoin on remarque après 3 semaines :amélioration aux test d efforts sollicitant les fibres rapides après 4 semaines sans gilet, retour valeurs initiales augmentation du diamètre fibres rapides et donc de la performance difficulté de transformer fibres lentes en rapides

31 2. Diamètre des fibres musculaires : 2 phénomènes connus : Hyperplasie : fissuration d une fibre musculaire pour en donner 2 (preuve animal) Hypertrophie : augmentation de la surface de section du muscle Augmentation nombre et taille myofibrille Augmentation volume actine et myosine Augmentation taille du sarcoplasme

32

33

34 7- Type de fibres et entraînement Musculation 1h30 Sollicitation des fibres II que 7 à 10 min Les fibres musculaires ne reçoivent la plupart du temps que des influx nerveux lents Expérience de surcharge Gilet lesté (13% poids du corps) pendant 3 semaines Tests favorisant l intervention des fibres rapides supérieurs / groupe témoin

35 Explications de l augmentation du diamètre musculaire 1- L hypertrophie: du diamètre des fibres par taille des myofibrilles du nombre de myofibrilles Après la naissance Hypertrophie +++

36 2: hyperplasie : du nb de fibres Avant la naissance Hyperplasie +++?

37 8- Type de fibres et performance connaissance composition et utilisation des fibres musculaires : grand % fibres I : perf > en endurance grand % fibres II : perf > dans efforts courts maximaux question : la répartition en fibres musculaires conditionne t elle la performance? caractéristiques musculaires d athlètes de haut niveau (cf tableau) composition en fibres musculaires entre athlètes de spécialités opposées effets réels de l entraînement ou qualités génétiques?

38

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD FACULTE DES SCIENCES DU SPORT ET DU MOUVEMENT HUMAIN L1 STAPS Toulouse Méthodologie du travail universitaire APDP : Activités Physiques de Développement Personnel Musculation et développement de la force

Plus en détail

Calcul de forces de réaction

Calcul de forces de réaction Calcul de forces de réaction Calculer la force musculaire, F M, du biceps brachii pour maintenir la charge et calculer la force de réaction articulaire, F C, au niveau du coude. L avant-bras et la main

Plus en détail

Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif. Fred Grappe

Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif. Fred Grappe Propriétés mécaniques musculaires chez le sportif Fred Grappe Mécanismes de la contraction musculaire 1 Structuration du niveau organismique au niveau moléculaire 2 Muscle strié squelettique 3 Fibre musculaire

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

Physiologie du Muscle Strié Squelettique

Physiologie du Muscle Strié Squelettique Module Appareil Locomoteur DFGSM S4 Physiologie du Muscle Strié Squelettique «Notions de Physiologie Appliquée» Docteur Fabien PILLARD, MCU-PH Service d Exploration de la Fonction Respiratoire et de Médecine

Plus en détail

Fatigue et crampes musculaires

Fatigue et crampes musculaires Fatigue et crampes musculaires Professeur Pierre Kaminsky Unité de médecine interne orientée vers les maladies orphelines et systémiques Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires Centre de Référence

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson LE MUSCLE Références Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson Physiologie du sport et de l exercice, J.H.Wilmore et D.L.Costill, De Boeck Université Généralités Issu du mésoderme

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

Le muscle et la fibre musculaire

Le muscle et la fibre musculaire Le muscle et la fibre musculaire 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Le muscle et la fibre musculaire» 1-Les muscles 2-La fibre musculaire 3-Le sarcolemme et les tubules transverses

Plus en détail

Son poids représente environ 40 % de la masse totale de l'organisme. Au repos le tissu musculaire représente 25 % de la dépense de base.

Son poids représente environ 40 % de la masse totale de l'organisme. Au repos le tissu musculaire représente 25 % de la dépense de base. LE MUSCLE LE MUSCLE Il permet - le maintient de la posture - la saisie d'objet - le déplacement Par rapprochement des articulations Son poids représente environ 40 % de la masse totale de l'organisme.

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie

TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie QCM n 1 : En pathologie humaine Séance Pâques PHYSIOLOGIE NEUROMOSCULAIRE 1 Dr M. HAYOT Séance préparée par Marion Ahres Bastien Rives a) La sclérose latérale amyotrophique

Plus en détail

Mécanismes de développement de la force. VERGNE Morgan

Mécanismes de développement de la force. VERGNE Morgan Mécanismes de développement de la force Définition de la force Capacité d un muscle à fournir une contraction intense pour exercer une tension maximale. Force maximale : 100% de la force disponible, permet

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

La stimulation Neuro-musculaire

La stimulation Neuro-musculaire La stimulation Neuro-musculaire Le Placement des électrodes www.veritymedical.co.uk 1 Sommaire Stimulation Musculaire Page Physiologie musculaire 5 Structure du muscle 6 Séquence des phénomènes au cours

Plus en détail

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition:

Réponse de la fibre musculaire à l entrainement. Plan: Plan: Définition: Définition: Réponse de la fibre musculaire à l entrainement Objectif: Expliciter comment la fibre musculaire s adapte à un entrainement. Stefan Matecki INSERM 1046 s-matecki@chu-montpellier.fr Définition: Excitabilité

Plus en détail

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes Approche de la musculation «sans matériel lourd» du jeune et du collégien par le renforcement musculaire Nicolas DOMBROWSKI, professeur agrégé eps, académie de la Martinique, 2008 Document réalisé en 2008,

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

squelettique Juin 2003

squelettique Juin 2003 Le muscle squelettique Juin 2003 Repères Le mot muscle vient du mot latin musculus qui signifie «petite souris». Les muscles peuvent être considérés comme les «moteurs» de l organisme. Les propriétés des

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012. Le jeune Aurélien

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012. Le jeune Aurélien LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 Le jeune Aurélien 1 Vladimir M. Zatsiorsky (1966) Le jeune Aurélien 2 Selon Zatsiorsky, il existe 3 solutions pour améliorer la force : Travailler avec une charge maximale.

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

La musculation. Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement?

La musculation. Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement? Colloque de l entraînement Samedi 18 décembre 2010 La musculation Pourquoi? Quel objectif? A quelle période? Pour quel public? Quelles méthodes de développement? Renforcer groupes musculaires actifs dans

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE Licence STAPS 1ère année Stéphane TANGUY Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse CLASSIFICATION DES MUSCLES SQUELETTIQUE CARDIAQUE LISSE Mots-clés

Plus en détail

FONCTIONS. de l extraction de l O2 dans l air à l utilisation dans la cellule musculaire

FONCTIONS. de l extraction de l O2 dans l air à l utilisation dans la cellule musculaire O2 FONCTIONS Etre toujours plus efficace sur toute la chaîne de production de l énergie de l extraction de l O2 dans l air à l utilisation dans la cellule musculaire FONCTIONS Les séances longues permettent

Plus en détail

MUSCULATION ET TRIATHLON APPROCHE SYSTEMIQUE. Laurent MASSIAS - Entraîneur national 1

MUSCULATION ET TRIATHLON APPROCHE SYSTEMIQUE. Laurent MASSIAS - Entraîneur national 1 MUSCULATION ET TRIATHLON APPROCHE SYSTEMIQUE Laurent MASSIAS - Entraîneur national 1 INTERET DE LA MUSCULATION POUR LE TRIATHLETE Développer les maillons faibles des chaînes musculaires spécifiques à la

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

Théorie de l entraînement vitesse

Théorie de l entraînement vitesse Théorie de l entraînement vitesse Ellen Sprunger Nyon VD Reto Amaru Schenkel ZH Planification d entraînement / Puzzle (course) VITESSE Supra maximal Maximal Sub Maximal Endurance V Réaction Départ Accélétation

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

Structures et fonctions des sarcomères

Structures et fonctions des sarcomères Structures et fonctions des sarcomères 50 µm Fibre musculaire squelettique : mise en évidence de la striation transversale ( microscopie optique en. contraste de phase) les fibres musculaires squelettiques

Plus en détail

Le Jeune Aurélien CESA 2012

Le Jeune Aurélien CESA 2012 Le Jeune Aurélien CESA 2012 Le Jeune Aurélien 1 LES MÉCANISMES DE LA FORCE Définition de la force: C est la capacité à mobiliser ou à résister à une charge importante grâce à des tensions musculaire Le

Plus en détail

Natation et musculation

Natation et musculation Natation et musculation Pour aborder le thème de la musculation du nageur il est nécessaire d avoir une idée fondée de la locomotion du nageur Le «modèle théorique» du nageur nous renseigne : Pour limiter

Plus en détail

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport 1-Introduction: La motricité Évolution des aptitudes motrices avec la croissance amélioration jusqu à 18 ans chez amélioration jusqu à la puberté chez

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

Cellule musculaire. I- Muscle squelettique

Cellule musculaire. I- Muscle squelettique Cellule musculaire Le tissu musculaire représente environ 40 à 50% de notre masse corporelle totale (600 muscles) et est formé de cellules hautement spécialisées impliquées dans le mécanisme de contraction

Plus en détail

Force maximale volontaire

Force maximale volontaire Force maximale volontaire Capteurs de force La force maximale volontaire (FMV ou en anglais MVC, maximal voluntary contraction) d un groupe musculaire correspond à la valeur maximale de la force que peut

Plus en détail

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs.

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. I) Définition sous son aspect mécanique Les muscles Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. II) Structure et morphologie

Plus en détail

Méthodes de musculation. Planification et intérêt dans la pratique sportive

Méthodes de musculation. Planification et intérêt dans la pratique sportive Méthodes de musculation. Planification et intérêt dans la pratique sportive Philippe Connes (MCU) Université des Antilles et de la Guyane Le muscle Tendon musculaire Corps La fibre musculaire (FM) Le muscle

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

Manuel des Entraîneurs FITA

Manuel des Entraîneurs FITA Manuel des Entraîneurs FITA BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Module Niveau Intermédiaire Manuel des Entraîneurs FITA Niveau Intermédiaire Module BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Table des matières

Plus en détail

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte C est un travail très précieux pour tous les enseignants et étudiants, réalisé par l équipe Académique dirigé par F.Bergé avec

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau TERMINALE LA MUSCULATION AU LYCEE Niveau TERMINALE COMPETENCES ATTENDUES EN FIN DE TERMINALE LES DIFFERENTS OBJECTIFS DE LA MUSCULATION Les 3 objectifs principaux de la MUSCULATION REMISE EN FORME ESTHETIQUE PERFORMANCE

Plus en détail

La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti

La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti La PPG en cyclisme : quel(s) renforcement(s) musculaire? Séminaire des éducateurs Lorrains Samedi 1 décembre 2012 Ugo Zannetti Quel intérêt pour le cycliste? Renforcer les muscles posturaux Renforcer les

Plus en détail

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux Partie 4 : système nerveux Chapitre 2 : La propagation du message nerveux L arc réflexe est constitué par un réseau de neurones connectés au niveau de synapses. Le message nerveux prend naissance au niveau

Plus en détail

HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES

HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES HYPERTROPHIE MUSCULAIRE: LES METHODES Structures anatomiques concernées Hypertrophie Sarcoplasme Fibres et myofibrilles Vascularisation Tissu conjonctif Hypertrophies: les différentes formes Hypertrophie

Plus en détail

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA FORCE

LES MECANISMES DE LA FORCE LES MECANISMES DE LA FORCE Les mécanismes qui sont décrits ci dessous vont vous permettre d'argumenter et de justifier l'ensemble des méthodes d'entraînement qui ont souvent été mises en oeuvre de façon

Plus en détail

Guide d étude. Certification en conditionnement physique et entraînement privé Niveau-1

Guide d étude. Certification en conditionnement physique et entraînement privé Niveau-1 Guide d étude Certification en conditionnement physique et entraînement privé Niveau-1 Chapitre 1-2 1- Quelle force devriez-vous déployer si on vous demandait de soulever une charge de 30 kilos sachant

Plus en détail

L enfant et le sport

L enfant et le sport Spécificités de l enfant L enfant et le sport Croissance L enfant n est pas un adulte en miniature Petite enfance : première année de vie Enfance: de une année à l adolescence Adolescence: correspond au

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

La musculation du nageur : Evaluation de la puissance et construction des séances.

La musculation du nageur : Evaluation de la puissance et construction des séances. La musculation du nageur : Evaluation de la puissance et construction des séances. GILLES COMETTI, ARNAUD LALY. Centre d expertise de la performance Faculté des sciences du sport-ufr STAPS Dijon Université

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

La Musculation : Comment ça marche? A quoi ça sert?

La Musculation : Comment ça marche? A quoi ça sert? La Musculation : Comment ça marche? A quoi ça sert? B Lefort 2006 Il y plusieurs milliers de fibres musculaires dans chaque muscle. Ce sont de petits vérins travaillant en raccourcissement Chaque fibre

Plus en détail

Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route. Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015

Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route. Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015 Les indicateurs de l effort en cyclisme sur route Raphaël LECA www.culturestaps.com Mai 2015 La fréquence cardiaque exprimée en battements par minute (BPM) permet de faire circuler le sang (qui transporte

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

Séance 1 : Fonctionnement des muscles

Séance 1 : Fonctionnement des muscles Séance 1 : Fonctionnement des muscles Partie A : Structure du muscle et mécanisme de contraction Pour réaliser leurs mouvements (volontaire ou non), les animaux possèdent divers types de tissus musculaires

Plus en détail

L entraînement en pratique. I - Pourquoi différentes allures? PLAN. Allures activités d endurance

L entraînement en pratique. I - Pourquoi différentes allures? PLAN. Allures activités d endurance Licence ES - UE 45. 3. C - CM Le processus d entraînement L entraînement en pratique Bases du processus d entraînement Analyse de l activité et principe d entraînement Structure de l entraînement Individualisation

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2 Les Exercices Types Je vous propose de trouver ci-dessous, des informations concrêtes pour exécuter des Exercices Types correspondant à des Zones d entraînement spécifiques. La Préparation Energétique

Plus en détail

LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE

LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE Sommaire I. Spécificité 1. En fonction du mouvement 2. En fonction de la charge 3. En fonction de la vitesse 4. En fonction des types de contraction II. Séance de 45mn à 1h 1.

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute)

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) L ensemble de cette séance d étirements doit se faire après une journée d entraînement dans un esprit

Plus en détail

Chapitre 9 : Muscle Muscle squelettique

Chapitre 9 : Muscle Muscle squelettique Chapitre 9 : Muscle Muscle squelettique On distingue trois types de tissu musculaire : le muscle squelettique, le muscle lisse et le muscle cardiaque. La contraction du muscle squelettique est déclenchée

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE COURSE

FONDAMENTAUX DE COURSE Course Fondamentaux 08 FONDAMENTAUX DE COURSE 1. INTRODUCTION Les épreuves de course sont parfois décrites comme étant non techniques, principalement parce que courir est une action naturelle qui paraît

Plus en détail

Kinésithérapie du système locomoteur. HELHa - Cours de 1 ère année de baccalauréat Partie théorique - C.Rousseau

Kinésithérapie du système locomoteur. HELHa - Cours de 1 ère année de baccalauréat Partie théorique - C.Rousseau Kinésithérapie du système locomoteur HELHa - Cours de 1 ère année de baccalauréat Partie théorique - C.Rousseau 1 Plan du cours 1. Partie introductive 2. Terminologie articulaire 3. Mobilisations générales

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

La stimulation électrique pour restaurer des fonctions posturales

La stimulation électrique pour restaurer des fonctions posturales La stimulation électrique pour restaurer des fonctions posturales Auteur (130 signes) Christine Azevedo Coste Chercheuse au Laboratoire d Informatique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM) et

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL

LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL LA FORCE ET LE VOLLEY-BALL Un entraînement en volley-ball complet et bien planifié, prend en compte le développement de la force maximale et la force spécifique soit d'un travail séparé (musculation en

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques

MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE aspects mécaniques et energétiques 1.GENERALITES -rapport entre organisme et espace environnant : la mobilité Les muscles squelettiques assurent trois fonctions importantes :

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE

DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE L E N T R A Î N E M E N T P H Y S I Q U E D U J O U E U R D E T E N N I S LES INCONTOURNABLES DU HAUT NIVEAU CHAPITRE II DÉVELOPPER LA QUALITÉ MUSCULAIRE INTRODUCTION Lorsqu un entraîneur analyse les performances

Plus en détail

INTRODUCTION. Paul Quétin, Nicolas Perrotte et les entraîneurs physiques de la Direction Technique Nationale

INTRODUCTION. Paul Quétin, Nicolas Perrotte et les entraîneurs physiques de la Direction Technique Nationale INTRODUCTION C e nouveau document N 4 sur l entraînement physique est avant tout destiné aux enseignants de tennis et aux entraîneurs physiques. Il s adresse également aux formateurs de cadres et aux futurs

Plus en détail

CONNAISSANCES théoriques à maîtriser en terminale

CONNAISSANCES théoriques à maîtriser en terminale CONNAISSANCES théoriques à maîtriser en terminale Le muscle : Le corps humain contient plus de 400 muscles squelettiques volontaires, appelés ainsi parce qu ils peuvent être commandés volontairement par

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

Vous voulez des muscles et des abdos dessinés? Vous souhaitez développer un physique super athlétique? Pour vous aider à optimiser la fonte adipeuse,

Vous voulez des muscles et des abdos dessinés? Vous souhaitez développer un physique super athlétique? Pour vous aider à optimiser la fonte adipeuse, Vous voulez des muscles et des abdos dessinés? Vous souhaitez développer un physique super athlétique? Pour vous aider à optimiser la fonte adipeuse, tout en contribuant à la préservation et au renforcement

Plus en détail

DEVELOPPEMENT MUSCULATURE

DEVELOPPEMENT MUSCULATURE DEVELOPPEMENT DE LA MUSCULATURE (méthodes, diététique ) Point de vue anatomique Plusieurs buts recherchés donc plusieurs méthodes. Développement de la force Il existe une corrélation entre le développement

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail