Petits déjeuners des PME et des start-up. Nouveau droit de la révision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Petits déjeuners des PME et des start-up. Nouveau droit de la révision"

Transcription

1 Petits déjeuners des PME et des start-up Nouveau droit de la révision René-Marc Blaser Expert-comptable diplômé Partenaire Directeur BDO Visura Genève Genève, le 27 février 2009

2 1. Bref rappel historique (1) Volonté de refondre le droit de la SA au niveau de la révision et de la comptabilité Avant-projet de loi fédérale sur l établissement et le contrôle des comptes annuels LECCA (1998) Scandales comptables et financiers mettant la pression sur la Suisse => création d une autorité de surveillance en discussion Juin 2004 : message du Conseil fédéral Décembre 2005 : approbation de la modification législative (modification du CO / CC, création LSR) 2

3 1. Bref rappel historique (2) Avril 2006 : expiration du délai référendaire (non utilisé) Mai 2007 : projet d ordonnance sur l ASR (OSRev) ASR en fonction depuis le 1 er septembre 2007 Modifications du CO / CC en vigueur depuis le 1 er janvier 2008 Séparation du projet de loi en 2 parties: - 1ère priorité: la révision - 2ème priorité: la comptabilité Message du Conseil fédéral sur le droit de la SA et sur le droit comptable publié en décembre

4 2. Caractéristiques principales Neutralité de la forme juridique Pas de contrôle pour les sociétés de personnes (raisons individuelles, sociétés en nom collectif, commandite) Différenciation en fonction de l importance économique en contrôle ordinaire et contrôle restreint 4

5 3. Bases légales en matière d audit (1) Droit des sociétés anonymes (CO) Art. 727 Contrôle ordinaire 727a Contrôle restreint 727b Qualifications contrôle ordinaire 727c Qualifications contrôle restreint 728 Indépendance contrôle ordinaire 728a 728c Attributions / rapports / avis obligatoires ctrl ordinaire 729 Indépendance contrôle restreint 729a 729c Attributions / rapport / avis obligatoire ctrl restreint a Election / durée / informations (communes au contrôle ordinaire et au contrôle restreint) 5

6 3. Bases légales en matière d audit (2) Forme juridique Références légales Commentaire Sàrl Art. 818 CO Renvoi au droit de la SA Coopérative Art. 906 CO Renvoi au droit de la SA Association Fondation Art. 96b CCS Art. 83b CCS Réglementation spéciale, mais notamment également renvoi au droit de la SA Réglementation spéciale, mais notamment également renvoi au droit de la SA Art. 89 bis al. 6 CCS LPP prime pour les fondations LPP 6

7 3. Bases légales en matière d audit (3) Catégories de sociétés Obligation de révision Possible sur une base volontaire Sociétés cotées (ouvertes au public) Contrôle ordinaire --- Sociétés d une certaine importance économique Contrôle ordinaire --- Sociétés devant consolider Contrôle ordinaire --- Sociétés plus petites PME Contrôle restreint Contrôle ordinaire Sociétés occupant moins de 10 personnes Pas de révision, accord unanime des actionnaires / associés 7 Contrôle ordinaire ou contrôle restreint

8 4. Les exigences professionnelles Catégories de sociétés Obligation de révision Contrôle effectué par Norme - Sociétés ouvertes au public Contrôle ordinaire Société de révision soumise à la surveillance de l état Normes d audit suisses (NAS) => ISA - Autres sociétés économiques importantes - Obligation de consolider Contrôle ordinaire Expert réviseur agréé Normes d audit suisses (NAS) => ISA - Plus petites entreprises PME Contrôle restreint Réviseur agréé Norme sur le contrôle restreint Entreprises qui n occupent pas plus de 10 collaborateurs à temps complet (EPT) Pas de contrôle, moyennant l accord de tous les actionnaires

9 5. Taille des entreprises (nombre de collaborateurs) Rapports de force Nombre de collaborateurs Nombre entrep. en % Sous-total % Catégories Micro entreprises Petites entreprises Moyennes entreprises 2.2 plus de Grandes entreprises Total Source: recensement des entreprises

10 6. Les différentes options possibles 1 actionnaire peut demander que les comptes annuels soient soumis à un contrôle restreint Optingup Optingin Contrôle ordinaire Optingdown Contrôle restreint Opting-out - 10% actionnaires / associés - AGO / statuts - accord de tous les actionnaires / associés - max.10 emplois à plein temps Aucun contrôle 10 Si les conditions d un opting-out sont remplies contrôle à la carte

11 7. Ampleur du contrôle ordinaire (art. 728a CO) L entreprise de révision ou l expert-réviseur agréé vérifie : si les comptes annuels / comptes de groupe sont conformes aux dispositions légales, aux statuts et au cadre de référence choisi (Swiss GAAP RPC, IFRS, US GAAP, etc.). si la proposition du CA à l AG concernant l emploi du bénéfice est conforme aux dispositions légales et aux statuts. s il existe un système de contrôle interne. => Attestation positive 11

12 8. Ampleur du contrôle restreint (art. 729a CO) Le réviseur agréé vérifie s il existe des faits dont il résulte : que les comptes annuels ne sont pas conformes aux dispositions légales et aux statuts. que la proposition du CA à l AG concernant l emploi du bénéfice n est pas conforme aux dispositions légales et aux statuts. => Attestation négative 12

13 9. Degré d assurance Pas d assurance Assurance maximale Assurance minimale vers 20 % Assurance moyenne vers 60 % 100 % Assurance élevée % Compilation Review Audit 13

14 10. Rapports Contrôle ordinaire (art. 728b CO) Rapport détaillé à l intention du CA Rapport écrit à l intention de l AG : 1. avis sur le résultat du contrôle 2. indications attestant de l indépendance 3. indications sur les personnes qui ont dirigé la révision et sur leurs qualifications professionnelles 4. recommandation d approuver (avec ou sans réserve) les comptes annuels et les comptes de groupe ou de les refuser 14

15 11. Rapport Contrôle restreint (art. 729b CO) Rapport écrit à l intention de l AG : 1. mention du contrôle restreint 2. avis sur le résultat de la révision 3. indications attestant de l indépendance de l organe de révision et, le cas échéant, de la collaboration à la tenue de la comptabilité ainsi que la fourniture d autres prestations à la société soumise au contrôle 4. indications sur les personnes qui ont dirigé la révision et sur leurs qualifications professionnelles 15

16 12. Avis obligatoires Contrôle ordinaire (art. 728c CO) Avertissement écrit au CA des violations de la loi, des statuts ou du règlement d organisation. Avertissement à l AG : 1. de violations graves de la loi ou des statuts, 2. si le CA ne prend pas les mesures adéquates suite à l avertissement écrit de l organe de révision Avis au juge si la société est manifestement surendettée et si le CA omet de le faire. 16

17 13. Avis obligatoire Contrôle restreint (art. 729c CO) Avis au juge si la société est manifestement surendettée et si le CA omet de le faire. 17

18 14. Indications supplémentaires dans l annexe Art. 663b : Annexe ch indications sur la réalisation d une évaluation du risque ch le cas échéant, les motifs qui ont conduit à la démission de l organe de révision ch les autres indications prévues par la loi (ancien chiffre 12) 18

19 15. Conclusion Merci de votre attention! 19

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014)

Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014) Autorité fédérale de surveillance en matière de révision ASR Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014) du 24 novembre 2014 Sommaire I. Contete

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision

Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision Les instructions sur l'assurance-qualité représentent une application des exigences dans des PME de révision formulées

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable www.pwc.ch Le nouveau droit comptable Aperçu des principales nouveautés et textes de loi remaniés Janvier 2015 Une publication de PwC destinée aux responsables de la présentation des comptes et de l audit

Plus en détail

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires 30 janvier 2015 Petit déjeuner des PME et des start-up FER, Genève Audit.Tax.Consulting.Corporate Finance. Agenda Nouveau droit

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. GÉNÉRALE TD/B/C.II/ISAR/47 * 21 août 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT Commission

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME?

Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME? Le nouveau droit comptable Comptabilité ordinaire ou «décompte de carnet du lait» pour PME? Herbert Schaller Etapes Décision du parlement le 23.12.2011 Délai référendaire échu le 13.04.2012 Première partie

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Aspects fiscaux et comptables du 2ème pilier Florian Magnollay Expert-comptable diplômé Expert diplômé en finance et controlling Partner, Ernst & Young

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de management des risques et Système de Contrôle Interne (SCI) 22 Septembre 2009, Technopôle 3, 3960 Sierre

Nouvelles exigences en matière de management des risques et Système de Contrôle Interne (SCI) 22 Septembre 2009, Technopôle 3, 3960 Sierre Nouvelles exigences en matière de management des risques et Système de Contrôle Interne (SCI) 22 Septembre 2009, Technopôle 3, 3960 Sierre Table des matières Obligations de révision Contrôle ordinaire

Plus en détail

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) 221.302 du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er septembre 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... VII SOMMAIRE... IX TABLE DES MATIÈRES... XII BIBLIOGRAPHIE... XXXI ABRÉVIATIONS... XXXIV PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE I.

Plus en détail

Mandat d audit confié à l expert-réviseur

Mandat d audit confié à l expert-réviseur Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 2.1.4 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises?

Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises? Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises? PETIT DEJEUNER DES PME & START-UP 23 novembre 2007 Panorama des nouveautés en droit des sociétés (1) 1. Transparence des indemnités

Plus en détail

PERTINENCE DE LA RÉVISION Étude sur l utilité de l audit en Suisse [1]

PERTINENCE DE LA RÉVISION Étude sur l utilité de l audit en Suisse [1] RETO EBERLE CHRISTIAN JAAG CHRISTIAN BACH PERTINENCE DE LA RÉVISION Étude sur l utilité de l audit en Suisse [1] La Chaire d audit et de contrôle interne de l Université de Zurich, avec le concours de

Plus en détail

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) 221.302 du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

STATUTS - JbEole SA. I.. Raison sociale, siège, actionnaires et but

STATUTS - JbEole SA. I.. Raison sociale, siège, actionnaires et but I.. Raison sociale, siège, actionnaires et but STATUTS - JbEole SA Art. 1 Raison sociale Il est formé sous la raison sociale «JbEole SA» (ci-après la société) une société anonyme qui est régie par les

Plus en détail

Formation continue Programme 2010. Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande

Formation continue Programme 2010. Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande Formation continue Programme 2010 Educaris SA Académie de la Chambre fiduciaire Suisse romande Chère lectrice, cher lecteur, C est avec plaisir que nous vous présentons notre programme 2010. Vous y trouverez

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

Norme relative au contrôle restreint

Norme relative au contrôle restreint Norme relative au contrôle restreint Norme relative au contrôle restreint Chambre fiduciaire Limmatquai 120 Case postale 1477, 8021 Zurich Union Suisse des Fiduciaires STV USF Schwarztorstrasse 26 Case

Plus en détail

Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses

Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses Un résumé de Simone Weiss (2007), travail de bachelor Université de Zurich, Institut de comptabilité et de controlling (Institut für Rechnungswesen

Plus en détail

Statuts de la Société Coopérative social-in3

Statuts de la Société Coopérative social-in3 Statuts de la Société Coopérative social-in3 dénommée «social-in3» COOPÉRATIVE POUR L APPLICATION ET L EXPLOITATION DE RECHERCHES ET DE TECHNOLOGIES PAR ET POUR LES INVENTEURS, CHERCHEURS ET CONTRIBUTEURS.

Plus en détail

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir?

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Muriel Sella Bassoli, titulaire du brevet d avocat, LLM Senior Manager, Département juridique et fiscal Blaise Praz, titulaire du brevet d avocat Consultant,

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre

4.2. Contrôle des formalités d arrêté, d approbation et de publication des comptes annuels et consolidés (6 septembre conformité avec les dispositions de la directive 83/349/CEE de l Union européenne relative aux comptes consolidés ou, si elle ne relève pas du droit d un Etat membre de l Union européenne, de façon équivalente.

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 3.1 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

Le nouveau droit comptable et ses conséquences pour votre entreprise

Le nouveau droit comptable et ses conséquences pour votre entreprise www.pwc.ch/academy Le nouveau droit comptable et ses conséquences pour votre entreprise 26 septembre 2012 Centre Patronal Programme 17h00 Introduction Dino Venezia, Président de la Fédération patronale

Plus en détail

Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable

Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable Comité / Vorstand Union des autorités fiscales suisses Vereinigung der schweiz. Steuerbehörden Associazione delle autorità fiscali svizzere Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable Décision

Plus en détail

www.pwc.ch/boardroom Le comité d audit Guide pratique des exigences et tâches incombant aux membres d un comité d audit

www.pwc.ch/boardroom Le comité d audit Guide pratique des exigences et tâches incombant aux membres d un comité d audit www.pwc.ch/boardroom Le comité d audit Guide pratique des exigences et tâches incombant aux membres d un comité d audit A des fins de simplification, le présent texte utilise exclusivement la forme masculine.

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS. Art.1

ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS. Art.1 ASSOCIATION SUISSE POUR LA QUALITE DANS LES SOINS PALLIATIFS STATUTS I. Nom et siège Art.1 Sous le nom de qualitépalliative, Association suisse pour la qualité dans les soins palliatifs existe une association

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up

Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up Swiss Tech Talks - 26 février 2015 - Sion Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up Avocat-stagiaire à Sion Juriste spécialisé en droit des technologies de l information Secrétaire

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Présentation structurée et explication. des principales nouveautés. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Présentation structurée et explication. des principales nouveautés. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés kpmg.ch 2 Le nouveau droit comptable Audit Table des matières Avant-propos 3 1. Introduction 4 2. Comptabilité

Plus en détail

Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse

Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse (ORAb) du 20 novembre 2013 Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 95, al. 3, et 197, ch. 10, de la Constitution

Plus en détail

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise 1. Avantages/inconvénients des principales structures juridiques 2. Modalités de création (SA, Sàrl, Succursale) 3. Modalités de transmission 4.

Plus en détail

Assurance-qualité dans les entreprises de révision de PME

Assurance-qualité dans les entreprises de révision de PME Frank Schneider Expert-comptable diplômé, directeur de l Autorité fédérale de surveillance en matière de révision ASR, Berne www.revisionsaufsichtsbehoerde.ch Assurance-qualité dans les entreprises de

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er juin 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

5. Création et gestion d une entreprise.

5. Création et gestion d une entreprise. 5. Création et gestion d une entreprise. Créer une entreprise en Suisse est une procédure simple et rapide. De nombreux organismes officiels et privés conseillent les entrepreneurs et les aident à choisir

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

Conseil SA UN PARTENAIRE DE CHOIX

Conseil SA UN PARTENAIRE DE CHOIX Conseil SA UN PARTENAIRE DE CHOIX CHOISIR UN PARTENAIRE En travaillant avec une société de conseil et d'audit, vous allez évoquer vos affaires privées, ouvrir les portes de votre entreprise, parler chiffres

Plus en détail

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT COMMANDITÉ DE BROOKFIELD RENEWABLE ENERGY PARTNERS L.P. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Février 2015 Un comité du conseil d administration (le «conseil») du commandité (le «commandité») de Brookfield Renewable

Plus en détail

FASMED FEDERATION DES ASSOCIATIONS SUISSES DU COMMERCE ET DE L INDUSTRIE DE LA TECHNOLOGIE MEDICALE STATUTS

FASMED FEDERATION DES ASSOCIATIONS SUISSES DU COMMERCE ET DE L INDUSTRIE DE LA TECHNOLOGIE MEDICALE STATUTS FASMED FEDERATION DES ASSOCIATIONS SUISSES DU COMMERCE ET DE L INDUSTRIE DE LA TECHNOLOGIE MEDICALE STATUTS I. Nom, siège et but Nom Art. 1 Sous le nom de "FASMED" "Dachverband der schweizerischen Handels-

Plus en détail

Loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Loi fédérale sur la Banque nationale suisse Loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Loi sur la Banque nationale, LBN) du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 99, 100 et 123 de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Communes SCI. PricewaterhouseCoopers. Séminaire de l'association pour les finances et la comptabilité publiques Soleure, le 8 septembre 2009

Communes SCI. PricewaterhouseCoopers. Séminaire de l'association pour les finances et la comptabilité publiques Soleure, le 8 septembre 2009 PricewaterhouseCoopers Communes SCI Séminaire de l'association pour les finances et la comptabilité publiques Soleure, le Roland Schegg, PwC Saint-Gall Agenda Intégration d'un SCI dans la gouvernance des

Plus en détail

Disclose. L actualité sur la présentation des comptes et l audit. Juin 2007

Disclose. L actualité sur la présentation des comptes et l audit. Juin 2007 Disclose L actualité sur la présentation des comptes et l audit Juin 2007 Disclose Juin 2007 Éditorial 3 Attributions du conseil d administration en matière d évaluation des risques 4 SCI: les avantages

Plus en détail

Contrôle cantonal des finances

Contrôle cantonal des finances C ONTROLE CANTONAL DES FINANCES Rue Dr. César-Roux 37 1014 Lausanne Contrôle cantonal des finances Mai 2015 C ONTROLE CANTONAL DES FINANCES www.vaud.ch T 41 21 316 19 70 F 41 21 316 19 90 E-mail : info.ccf@vd.ch

Plus en détail

«ENFORCEMENT» DES SWISS GAAP RPC Bilan de l activité de surveillance de la SWX Swiss Exchange *

«ENFORCEMENT» DES SWISS GAAP RPC Bilan de l activité de surveillance de la SWX Swiss Exchange * PHILIPP LEU Depuis plus d une décennie, la SWX Swiss Exchange voue une partie de son activité à la surveillance des sociétés cotées pour ce qui est du respect des règles de présentation des comptes. Dans

Plus en détail

Un plan comptable avec des exigences ambitieuses

Un plan comptable avec des exigences ambitieuses Le nouveau droit comptable est entré en vigueur le 1 er janvier 2013. Les dispositions sont applicables à compter de l exercice 2015 pour les comptes annuels individuels, et de l exercice 2016 pour les

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

relative à la formation continue du personnel de l Etat

relative à la formation continue du personnel de l Etat Ordonnance du 30 mai 2012 Entrée en vigueur : 01.01.2013 relative à la formation continue du personnel de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu les articles 20, 73, 118 al. 2 et 121 de la loi

Plus en détail

Statuts de Swiss Life Holding SA

Statuts de Swiss Life Holding SA Statuts de Swiss Life Holding SA (Traduction du texte original en allemand) I. Raison sociale, but et siège 1. Raison sociale, forme juridique 2. But Une société anonyme au sens des articles 620 et suivants

Plus en détail

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt)

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) 12.4.2013 I Nom, siège, but Article 1: Nom de l association Sous le nom «Ortra Forêt Suisse», ci-dessous

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

STATUTS. du 21 août 1990 (version du 25 avril 2015)

STATUTS. du 21 août 1990 (version du 25 avril 2015) STATUTS du 21 août 1990 (version du 25 avril 2015) Page 2 Statuts BAS Page 3 Statuts BAS I. La société... 4 Art. 1 Raison sociale, siège et durée... 4 Art. 2 But... 4 Art. 3 Capital-actions... 5 Art. 3a

Plus en détail

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale du Le Conseil fédéral suisse, Vu l art., al., de la loi fédérale du 6 octobre 006 sur la politique régionale,

Plus en détail

comptable suisse Le nouveau droit

comptable suisse Le nouveau droit Le nouveau droit comptable suisse 2 ème édition veb.ch, fondée en 1936, est la plus importante organisation professionnelle suisse des experts en finance et en controlling. Le nouveau droit comptable

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES TATOUEURS PROFESSIONNELS ASTP

STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES TATOUEURS PROFESSIONNELS ASTP STATUTS DE L ASSOCIATION SUISSE DES TATOUEURS PROFESSIONNELS ASTP I. Personnalité, siège et but Art. 1 1. L Association Suisse des Tatoueurs Professionnels ASTP (en abrégé ASTP dans le texte ci-dessous)

Plus en détail

04.2009. HOTELA Assurances SA. Statuts

04.2009. HOTELA Assurances SA. Statuts 04.2009 HOTELA Assurances SA Statuts Valables dès le 18 mai 2009 Page 1 1. Raison sociale But Siège Durée Article 1 Il est formé sous la raison sociale HOTELA ASSURANCES SA (HOTELA VERSICHERUNGEN AG) (HOTELA

Plus en détail

Statuts Association Press Play domiciliée à Zurich

Statuts Association Press Play domiciliée à Zurich Statuts Association Press Play domiciliée à Zurich Article 1 nom Il existe sous le nom PRESS PLAY une association au sens des dispositions des art. 60 et suivants du Code civil suisse. Article 2 siège

Plus en détail

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies A. Introduction Les organes d une société anonyme de droit suisse sont le plus souvent recherchés en

Plus en détail

Nouveau droit comptable Le compte à rebours. Questions choisies. Genève, le 1 er octobre 2015

Nouveau droit comptable Le compte à rebours. Questions choisies. Genève, le 1 er octobre 2015 Nouveau droit comptable Le compte à rebours Questions choisies Genève, le 1 er octobre 2015 Nouveau droit comptable - Agenda 1. Bref aperçu théorique (D. Spiess) 2. L évaluation individuelle des participations

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL INDEX 1. INTRODUCTION Page 2 1.1 Base légale 1.2. Objectifs 2. CHAMP D APPLICATION Page 3 3. METHODOLOGIE Page 3 3.1 Contrôle

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) du 17 décembre 2004 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 82, al. 1, 98,

Plus en détail

4 - L affectation du résultat des sociétés

4 - L affectation du résultat des sociétés Les écritures liées à la vie d une société 3.2 4 - L affectation du résultat des sociétés Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016 DESCRIPTIF DE MODULE Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016 PREMIERE PARTIE : DESCRIPTIF DU MODULE (champs obligatoires) 1. Domaine Economie et Services 2. Filière(s) Economie d entreprise

Plus en détail

Statuts Alpiq Holding SA

Statuts Alpiq Holding SA Statuts Alpiq Holding SA État au 18 mai 2015 I. Raison sociale, siège et but Art. 1 Sous la raison sociale Alpiq Holding SA (Alpiq Holding AG, Alpiq Holding Ltd.) existe une société anonyme qui a son siège

Plus en détail

Séminaire LPP 2013 Actualité dans le domaine de la Prévoyance professionnelle

Séminaire LPP 2013 Actualité dans le domaine de la Prévoyance professionnelle Séminaire LPP 2013 Actualité dans le domaine de la Prévoyance professionnelle Invitation au Séminaire LPP des 19 et 28 novembre 2013 Starling Geneva Hotel & Conference Center Route François-Peyrot 34 1218

Plus en détail

Les Matinales du créateur d'entreprise

Les Matinales du créateur d'entreprise Les Matinales du créateur d'entreprise Créer son entreprise : les pièges à éviter. Patrick Schefer Délégué à la promotion économique www.ge.ch/entreprises www.whygeneva.ch Programme 1. Présentation du

Plus en détail

DTA 7 Examen selon l article 52e LPP d institutions de prévoyance comptant plusieurs œuvres de prévoyance

DTA 7 Examen selon l article 52e LPP d institutions de prévoyance comptant plusieurs œuvres de prévoyance DTA 7 Examen selon l article 52e LPP d institutions de prévoyance comptant plusieurs œuvres de prévoyance Version 2014 Bases légales LPP art. 52e, art. 56 al. 3, art. 65 OPP 2 art. 1 à 1h, art. 48 Swiss

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

Révision du droit de la société anonyme et du droit comptable; où en sommesnous?

Révision du droit de la société anonyme et du droit comptable; où en sommesnous? Michael Annen lic. oec. HSG, expert comptable dipl. Partenaire de SRG Schweizerische Revisionsgesellschaft AG et de la Buchhaltungs- und Revisions-AG, Zoug www.srgch.ch / www.brag.ch Révision du droit

Plus en détail

INFLUENCE DE L AUDIT SUR LA QUALITÉ DES COMPTES ANNUELS Etude ACA-HSG: écart positif par rapport aux attentes *

INFLUENCE DE L AUDIT SUR LA QUALITÉ DES COMPTES ANNUELS Etude ACA-HSG: écart positif par rapport aux attentes * PETER LEIBFRIED MARC SAGER INFLUENCE DE L AUDIT SUR LA QUALITÉ DES COMPTES ANNUELS Etude ACA-HSG: écart positif par rapport aux attentes * Le résultat du travail de l organe de révision est souvent réduit

Plus en détail

Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up

Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up Du rôle et de la responsabilité du Conseil d Administration de la S.A. Lausanne, le 17 janvier 2003 1 Département de l économie, Service de l Economie et

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS CONTEXTE ET THÉMATIQUE Durant les vingt dernières

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

Règlement d admission en Bachelor HES-SO

Règlement d admission en Bachelor HES-SO Règlement d admission en Bachelor HES-SO Version du 15 mars 01 Le Comité stratégique de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Comité stratégique de la Haute école spécialisée santé-social

Plus en détail

Bienvenue. Séminaire sur le Nouveau droit comptable. Le nouveau droit comptable suisse 1

Bienvenue. Séminaire sur le Nouveau droit comptable. Le nouveau droit comptable suisse 1 Bienvenue Séminaire sur le Nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable suisse 1 Intervenants Philippe ISAAZ Administrateur-directeur Hervé PITTET Administrateur-directeur, spécialiste en finance

Plus en détail

IFPI SUISSE. Statuts. Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry

IFPI SUISSE. Statuts. Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry IFPI SUISSE Statuts Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry Version du 8..04 Table des matières I. Dispositions générales... Art. Dénomination et siège...

Plus en détail

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Référence : Circ.-FINMA 08/31 «Rapport de groupe groupes d assureurs»

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie Entreprises

Plus en détail

Lettre circulaire 09/2 du Commissariat aux Assurances relative au rapport distinct à fournir par le réviseur des entreprises de réassurance

Lettre circulaire 09/2 du Commissariat aux Assurances relative au rapport distinct à fournir par le réviseur des entreprises de réassurance Luxembourg, le 2 février 2009 Lettre circulaire 09/2 du Commissariat aux Assurances relative au rapport distinct à fournir par le réviseur des entreprises de réassurance Conformément à l'article 100 de

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1 arrête: (Droit de la société anonyme et droit comptable; adaptation des droits de la société en nom collectif, de la société en commandite, de la société à responsabilité limitée, de la société coopérative, du

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Rapport annuel commun. Système belge de supervision publique des réviseurs d entreprises

Rapport annuel commun. Système belge de supervision publique des réviseurs d entreprises Rapport annuel commun Système belge de supervision publique des réviseurs d entreprises Le Conseil supérieur des Professions économiques tient à remercier le SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre/

Aide à la mise en œuvre/ Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse (ORAb) Aide à la mise en œuvre/ Contexte Bref résumé L ORAb est entrée en vigueur le er janvier 204. Le Conseil

Plus en détail

Joseph CATALANO. Rte de Sous-Pendu 2 1566 Saint-Aubin / FR

Joseph CATALANO. Rte de Sous-Pendu 2 1566 Saint-Aubin / FR Joseph CATALANO Rte de Sous-Pendu 2 1566 Saint-Aubin / FR Né le 1 er avril 1968 Nationalité suisse Téléphone +41(0)76 3269295 Télécopie +41(0) 327513500 Site internet www.exfina.com ETUDES 1983-1986 Ecole

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Status de la Société Suisse de la Médecine Aéronautique ( SSAVmed )

Status de la Société Suisse de la Médecine Aéronautique ( SSAVmed ) Status de la Société Suisse de la Médecine Aéronautique ( SSAVmed ) Table des matières, articles 1. Nom, siège 2. But 3. Adhésion 4. Démission 5. Exclusion 6. Devoirs des membres 7. Cotisation 8. Autres

Plus en détail

Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur?

Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur? Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur? Normes comptables internationales et «libres choix de l Employeur» Nicolas Girardoz 22 mars 2013 2013 Towers Watson. All rights reserved. Sommaire

Plus en détail

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire. Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire. Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse Quelle que soit sa taille, son activité et sa forme juridique, l'entreprise d'économie sociale et sociale est tenue de maintenir une comptabilité conforme à

Plus en détail

STATUTS. I. Nom, siège et but de l Association. Article 1 - Nom et siège

STATUTS. I. Nom, siège et but de l Association. Article 1 - Nom et siège STATUTS I. Nom, siège et but de l Association Article 1 - Nom et siège COPTIS «Association suisse des professionnels en titrisation Immobilière», (ci-après «l'association») est une association au sens

Plus en détail

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel.

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel. P 16 Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration Monika Ribar Andrea Hämmerle Andreas Hunziker Conrad Löffel Alexandra Post Quillet Peter Siegenthaler Hans-Jürg Spillmann Daniel Trolliet P 17 Conseil

Plus en détail

PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010

PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010 COMMISSION DES MISSIONS COMPTABLES PRESENTATION DU CADRE DE REFERENCE 2010 A LA COMMISSION DE DROIT COMPTABLE 12 Juillet 2010 Joëlle LASRY/Guy ZERAH CREATIVE WORK Page 1 PRESENTATION GENERALE Le Conseil

Plus en détail

Juin 2008Disclose. L actualité sur la présentation des comptes et l audit

Juin 2008Disclose. L actualité sur la présentation des comptes et l audit Juin 2008Disclose L actualité sur la présentation des comptes et l audit Disclose Juin 2008 1 Éditorial 3 SCI: une nouvelle norme d audit pour plus de clarté 4 Le SCI fait partie intégrante de la gestion

Plus en détail