Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises"

Transcription

1 Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Jean-Pierre Voyer, SRSA Table ronde Canada-Québec sur les PME et le développement des compétences, Montréal, 24 février 2011

2 LE MANDAT DE RECHERCHE 1. Revue des programmes, politiques et pratiques provinciaux visant à promouvoir le développement des compétences au sein des PME Revue de la littérature portant sur l étendue et la nature des défis auxquels les PME font face pour encourager le développement des compétences Aperçu des programmes, politiques et pratiques dans quatre provinces : la Colombie-Britannique, l Alberta, le Québec et la Nouvelle-Écosse

3 LE MANDAT DE RECHERCHE 2. Consultation auprès d experts par le biais d un sondage en ligne Représentants des gouvernements provinciaux (13) Représentants d entreprises et du personnel (7) Intervenants et représentants de prestataires de services (6) Chercheurs (4)

4 RÔLE DES PME DANS L ÉCONOMIE Les PME apportent une contribution majeure à l économie canadienne : 6,7 millions de travailleurs du secteur privé travaillaient dans des firmes de moins de 500 employés en 2009, soit 64 % de l emploi total dans le secteur privé 39 % travaillaient dans des firmes de moins de 50 employés Plus de 60 % de la croissance nette totale de l emploi en est attribuable aux PME Les PME constituent aussi la plus grande source d emplois pour les nouveaux venus sur le marché du travail

5 PME ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES En général, les PME offrent moins d opportunités de développement des compétences à leurs employés que les grandes firmes Les PME ont aussi plus tendance à investir dans la formation informelle en cours d emploi Environ un quart du budget de formation des PME est dépensé pour la formation formelle (FCEI, 2008)

6 Proportion des établissements appuyant des activités de formation, selon la taille de l établissement N = Taille de l établissement Formation structurée (1) Formation en cours d emploi (2) Petits établissements 49,2 69,8 De 10 à 19 employés 39,0 63,8 De 20 à 49 employés 53,8 74,0 De 50 à 99 employés 79,2 86,4 Établissements de taille moyenne 86,3 90,4 De 100 à 299 employés 85,2 90,0 De 300 à 499 employés 93,1 93,2 Grands établissements 500 employés ou plus 96,1 94,9 Total 51,9 71,4 Source : Statistics Canada, Workplace and Employee Survey, Tiré de : Rabemananjara et Parsley (2006).

7 PME ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES Mais lorsqu elles investissent, les PME le font avec autant d intensité Les dépenses moins élevées dans les PME en matière de formation formelle s expliquent par une incidence plus faible, et non une intensité plus faible Les firmes qui poursuivent des stratégies de croissance et d innovation, ainsi que celles qui utilisent la technologie de façon plus intensive, investissent davantage dans le développement des compétences, peu importe leur taille

8 Intensité de la formation dans les établissements appuyant la formation structurée (pourcentage) N = Taille de l établissement Proportion d employés ayant suivi une formation Dépenses de formation structurée par rapport aux recettes d exploitation Petits établissements 39,3 0,20 De 10 à 19 employés 44,2 0,24 De 20 à 49 employés 38,1 0,20 De 50 à 99 employés 38,2 0,19 Établissements de taille moyenne 41,7 0,26 De 100 à 299 employés 39,5 0,23 De 300 à 499 employés 47,3 0,34 Grands établissements 500 employés ou plus 41,4 0,22 Total 40,6 0,22 Source : Statistics Canada, Workplace and Employee Survey, Tiré de : Rabemananjara et Parsley (2006).

9 OÙ SESITUELEQUÉBEC? Une enquête de la Fédération canadienne de l entreprise indépendante auprès de propriétaires d entreprises au Canada de moins de 500 employés laisse entendre que : Les PME du Québec tendent à investir moins dans la formation que les autres provinces... mais que l investissement en formation structurée ou formelle est plus élevé que la moyenne canadienne.

10 Dépenses de formation annuelles des PME, par province Heures de formation par employé Dépenses totales ($) Dépenses par employé ($) Colombie-Britannique Alberta Saskatchewan Manitoba Ontario Québec Nouveau-Brunswick Nouvelle-Écosse Île-du-Prince-Édouard Terre-Neuve-et-Labrador Canada Source : Calculs de la FCEI basés sur le sondage Formation dans votre entreprise, 2 juin 11 juillet 2008.

11 Incidence de la formation, par province (% des réponses) C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. Can. Formelle 6,8 7,0 10,2 9,5 9,2 12,5 9,6 10,8 9,0 12,8 9,5 Informelle 49,6 42,2 46,6 44,3 47,1 39,7 43,2 49,1 56,4 49,6 45,3 Les deux 40,3 47,9 39,9 42,5 39,3 34,2 37,9 34,6 28,2 32,0 39,1 Aucune 3,4 2,9 3,3 3,7 4,4 13,5 9,3 5,4 6,4 5,6 6,1 Incidence 96,6 97,1 96,7 96,3 95,6 86,5 90,7 94,6 93,6 94,4 93,9 Source : FCEI, Sondage Formation dans votre entreprise, 2 juin 11 juillet 2008.

12 LES BÉNÉFICES Effets positifs reconnus sur des résultats clés au niveau des entreprises, notamment : la profitabilité, la productivité et l avantage concurrentiel des entreprises l adoption de pratiques innovatrices l introduction de nouvelles technologies la prestation de services et la satisfaction des clients les taux de rétention des employés (diminution du roulement du personnel) le sentiment d appartenance au milieu de travail de la part du personnel Les experts consultés sont en général du même avis, mais les chercheurs font remarquer que le lien entre la formation et la performance de l entreprise demeure équivoque.

13 LES BÉNÉFICES Effets positifs sur des résultats auprès des employés, notamment : la productivité la satisfaction professionnelle et la motivation la possibilité d un développement de carrière la confiance en soi des travailleurs la santé et la sécurité en milieu de travail l usage compétent de la technologie Les experts questionnés confirment ces résultats.

14 QUI REÇOIT LA FORMATION? Les entreprises ont tendance à mettre plus d emphase sur la formation de certains employés : Les employés ayant fait des études supérieures o mais pas nécessairement le cas pour la formation en cours d emploi Les employés qui occupent leur poste depuis longtemps Les employés réguliers, à temps plein

15 LES OBSTACLES Pour les employeurs : Manque de ressources : Les coûts financiers sont plus élevés et ce, de façon disproportionnée, pour les PME que pour les grandes entreprises Manque de temps : Les coûts d opportunité reliés à la libération du personnel peuvent être relativement élevés pour les PME Manque d information : Manque de preuves concrètes quant à la rentabilité de la formation Manque d infrastructures adéquates : Manque de compétences en RH et de ressources spécialisées pour planifier et structurer des activités de formation enrichissantes et adéquates

16 LES OBSTACLES (SELON LES EXPERTS CONSULTÉS) Pour les travailleurs : Dépend du bon vouloir des patrons de PME Manque de temps Pas assez de formations offertes menant à l obtention d un certificat officiel Manque de compétences essentielles

17 LES APPROCHES À LA FORMATION EN MILIEU DE TRAVAIL Approches orientées vers les employeurs Taxes ou prélèvements Crédits d impôts ou subsides Programmes encourageant la responsabilité sociale Conseils sectoriels Approches orientées vers les travailleurs Droits au congé de formation Comptes d apprentissage individuels Programmes de soutien à l apprentissage et aux métiers spécialisés Autres Information sur le marché du travail et services d orientation Cadre d analyse pour l évaluation des compétences et des besoins

18 LES TENDANCES AU CANADA Pratiques répandues Crédits d impôts pour les programmes d apprentissage et les métiers spécialisés Conseils sectoriels Pratiques en hausse de popularité Arrimage des systèmes de certification et normes professionnelles avec la formation Mesure des besoins et formation reliés à la littératie et aux compétences en milieu de travail Réseautage

19 COLOMBIE-BRITANNIQUE Projet pilote de Formation en milieu de travail pour l innovation (Workplace Training for Innovation Pilot Project) Fournissait aux employeurs ayant moins de 50 employés jusqu à $ pour offrir à leurs employés la formation Le financement est accordé sans que l employeur ait à remplir beaucoup de formalités administratives et les exigences quant à l admissibilité des employés sont inclusives SkillPlus Axé sur la formation en compétences essentielles en milieu de travail, dans des secteurs professionnels choisis Admissibilité flexible, reddition de comptes flexible et formalités administratives allégées Programme de formation des employés de petites entreprises (ASPECT) Fournit un soutien aux employeurs pour choisir la formation en institution et en ligne qui répond le mieux aux besoins identifiés (jusqu à 900 $ par employé) Limité à participants à l échelle de la province et aux employés sans diplôme du secondaire

20 ALBERTA Programme de formation en compétences essentielles en milieu de travail (Workplace Essential Skills Training Program) Soutient principalement les PME qui n ont pas la capacité de réussir à résoudre par elles-mêmes les problèmes de compétences essentielles en milieu de travail Partenariat entre employeurs, fournisseur de la formation et Alberta Emploi et Immigration Pour les entreprises de moins de 100 employés Financement des coûts directs de la formation et de gestion de projet

21 NOUVELLE-ÉCOSSE Initiative d éducation en milieu de travail (Nova-Scotia Workplace Education Initiative) Formation en compétences essentielles en milieu de travail Les programmes sont personnalisés et livrés par des instructeurs membres de l Association des éducateurs en milieu de travail de la Nouvelle-Écosse Les frais de formation sont couverts par le programme Incitatif aux compétences en productivité et à l innovation en milieu de travail (Workplace Innovation and Productivity Skills Incentive) Encourage les entreprises à investir dans le développement des compétences des employés et du personnel de la direction et à s adapter à l arrivée de nouvelles technologies et de procédés innovateurs Jusqu à $ par employé sous un régime de partage des coûts

22 QUÉBEC La taxe sur la formation de 1 % Nouvelle législation (2007) : la taxe s applique maintenant à toutes les entreprises dont la masse salariale est de 1 million de dollars ou plus Programmes d apprentissage en milieu de travail (PAMT) Apprentissage personnalisé et programmation individualisée Les programmes respectent les normes de qualifications professionnelles reconnues Mutuelles de formation Consortiums de PME Fournissent des services de formation pour répondre aux besoins communs et aux écarts de compétences dans un secteur ou une région donné SERRÉ et SEMER Soutiennent les PME qui vivent un ralentissement cyclique Aident à conserver les emplois pendant les périodes de difficultés économiques tout en offrant de la formation pour accroître la productivité une fois l économie relancée

23 APPROCHES PROMETTEUSES Système efficace et flexible d identification des qualifications professionnelles requises et des besoins de formation liés à l obtention de ces qualifications Programmes de formation qui répondent aux besoins commerciaux concrets et spécifiques des PME Établissement de réseaux d entraide et de consortiums entre PME (p. ex., les Mutuelles) Outils, matériel de soutien et autres mécanismes visant à aider les employeurs à reconnaître la valeur de leur investissement en formation

24 APPROCHES PROMETTEUSES Formation en ligne étendue aux PME Promotion d une culture de formation au sein des PME Programme de courtiers en formation des compétences visant à aider les PME à accéder à des programmes de formation ou à en établir Crédit national d impôt pour reconnaître la formation formelle et informelle

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires Le marché du travail au Canada : Les salaires Cette fiche de données sur le marché du travail présente une analyse des données actuelles pour le Canada et les provinces sur : - Les salaires hebdomadaires;

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 :

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Annexe technique Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Commission, Rapport annuel de gestion 2013-2014, septembre 2014, p. 78;

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Employeur de choix? Innovation en milieu de travail dans le secteur publique

Employeur de choix? Innovation en milieu de travail dans le secteur publique Employeur de choix? Innovation en milieu de travail dans le secteur publique Graham S. Lowe Résumé Le rapport de synthèse est accessible à partir du site http://www.rcrpp.org On peut aussi obtenir des

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Venir en aide aux chômeurs

Venir en aide aux chômeurs Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2009) Tous droits réservés Toute demande de

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances LES BONS CHOIX : RÉDUIRE LES IMPÔTS POUR CRÉER DES EMPLOIS Pour diffusion immédiate Le 27 mars 2003 Le budget de 2003 reflète la grande priorité qu accorde le gouvernement de Ernie Eves aux réductions

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003 Transferts fédéraux et santé Finances Canada Janvier 2003 1 1 Justification traditionnelle pour les transferts aux provinces A B Pour corriger les déséquilibres horizontaux (p. ex., à ramener la capacité

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES EMPLOIS PERSPECTIVES POUR LES ET CANADIENS LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2012 SOUTENIR LA CRÉATION D EMPLOIS Pour améliorer la croissance économique à long terme du Canada, il faut qu un plus grand nombre

Plus en détail

La formation et le développement des compétences dans les PME de Montréal et de Winnipeg : une enquête de l OCDE

La formation et le développement des compétences dans les PME de Montréal et de Winnipeg : une enquête de l OCDE La formation et le développement des compétences dans les PME de Montréal et de Winnipeg : une enquête de l OCDE SYLVIE ANN HART Au printemps 2011, DRHC Canada et l OCDE confiait au Centre interdisciplinaire

Plus en détail

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON : 1 MILLION D EMPLOIS. NOUS REPENSONS L ÉDUCATION ET

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Les décideurs financiers des entreprises de taille moyenne du Canada ont un point de vue éclairé quant à la conjoncture

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Solutions à la pénurie de main-d œuvre en hygiène dentaire dans les régions rurales et éloignées. Mémoire présenté au

Solutions à la pénurie de main-d œuvre en hygiène dentaire dans les régions rurales et éloignées. Mémoire présenté au Solutions à la pénurie de main-d œuvre en hygiène dentaire dans les régions rurales et éloignées Mémoire présenté au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS

PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS LE PRÉSENT PROTOCOLE PROVINCIAL-TERRITORIAL SUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS (ci-après le «Protocole») entre en vigueur le 16 e jour de juillet

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Accords de transfert du marché du travail

Accords de transfert du marché du travail Accords de transfert du marché du travail Catherine Demers, Directrice exécutive, Gestion des partenariats fédéral-provincial-territorial Direction des programmes d'emploi et partenariats le 23janvier,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Saskatchewan. Définition de l alphabétisation. Nom du ministre Personnes-ressources. L hon. Donna Harpauer Directeur, Bureau de l alphabétisation

Saskatchewan. Définition de l alphabétisation. Nom du ministre Personnes-ressources. L hon. Donna Harpauer Directeur, Bureau de l alphabétisation Ministère responsable de l alphabétisation Nom du ministre Personnes-ressources Ministère responsable de l Entente sur le marché du travail (EMT) Nom du ministre Personnes-ressources Ministère responsable

Plus en détail

Information Essentielle sur Singapour et raisons de participer au PEICA

Information Essentielle sur Singapour et raisons de participer au PEICA Information Essentielle sur Singapour et raisons de participer au PEICA Xiangcen Guo Soon-Joo Gog Institute for Adult Learning Email: guo_xiangcen@ial.edu.sg gog_soon_joo@ial.edu.sg septembre 2013 Soutien

Plus en détail

Indicateurs sommaires des écoles publiques pour les provinces et les territoires, 1997-1998 à 2003-2004

Indicateurs sommaires des écoles publiques pour les provinces et les territoires, 1997-1998 à 2003-2004 N o 81-9-MIF au catalogue N o 44 ISSN : 1711-8328 ISBN : -662-7214-3 Documents de recherche Culture, tourisme et Centre de la statistique de l éducation Indicateurs sommaires des écoles publiques pour

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie

CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE. grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC

Plus en détail

Impôt des particuliers Québec 2015

Impôt des particuliers Québec 2015 des particuliers Québec 2015 Tableau P1 Québec (2015) Taux Taux marginal imposable Québec Total effectif Québec Total $ $ $ $ 10 000 - - - 0,0 0,0 0,0 0,0 11 000 - - - 0,0 8,4 0,0 8,4 12 000 84-84 0,7

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Jeux de hasard : miser gros

Jeux de hasard : miser gros Jeux de hasard : miser gros Tableau 1 Dépenses des ménages consacrées aux jeux de hasard Au moins Autres Casinos et un jeu de Loteries loteries/ machines hasard d État tombolas à sous Bingos Pourcentage

Plus en détail

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec et au ministre des Finances du Canada, lors

Plus en détail

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI)

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Perspectives 2014 -Canada 2013 Robert Half Technology. Employeur offrant l équité en matière d emploi. La discussion d aujourd hui

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D.

Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D. Annexe A Exigences par province ou territoire Agents et courtiers d assurances I.A.R.D. Document à joindre à la demande : Les non-résidents doivent joindre une attestation de droit de pratique de la BC

Plus en détail

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage PRB 05-25F Service d information et de recherche parlementaires Bibliothèque du Parlement Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage Marc-André Pigeon Le 16 septembre 2005 INTRODUCTION

Plus en détail

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action Titre du projet : Évaluation de la Loi sur les contraventions Centre de responsabilité : Réponse de la direction et Plan d action Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action On devrait

Plus en détail

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

Points de vue 2002 Contenu

Points de vue 2002 Contenu Points de vue 2002 Contenu Environ 1 200 gestionnaires et dirigeants syndicaux des secteurs et ont participé à l enquête Points de vue 2002. Cette enquête particulière est menée par le CSPC tous les deux

Plus en détail

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013 : une impulsion nouvelle avec les partenaires Février 2013 Un marché du travail dynamique, mais faisant face à des enjeux d importance Le nombre de personnes en âge de travailler commencera à diminuer,

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) Conférence ALINE GRENIER, AGR. ET PIERRE MASSIE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) 38 Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) ALINE GRENIER ET PIERRE MASSIE POURQUOI LE

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005 Respecter ses engagements Le budget de 2005 Forger une économie productive et durable le 23 février 2005 Les résultats économiques et financiers remarquables du Canada Depuis l élimination du déficit en

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines Groupe Helvetia Politique en matière de ressources humaines Chères collaboratrices, chers collaborateurs Notre politique en matière de ressources humaines est basée sur la charte d entreprise «Les meilleurs

Plus en détail

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 www.bdo.ca FISCALITÉ Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 Renseignements fiscaux 2013 contient un résumé des taux d impôt sur le revenu des particuliers et des montants en vigueur pour 2013

Plus en détail

La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES

La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES Sans frais Les dentistes, le personnel dentaire et les membres de leur famille n ont rien à payer Confidentiel Le PAM est strictement

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Emploi Québec Mauricie L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Août 2003 Plan de la présentation Introduction : la toile de fond Le contexte économique

Plus en détail

Vous bâtissez le monde, le FFIC le perfectionne!

Vous bâtissez le monde, le FFIC le perfectionne! 1 Vous bâtissez le monde, le FFIC le perfectionne! 2 Dans le secteur du génie civil et voirie, on ne manquera pas de main-d œuvre, à condition que... 3 Travaux de construction projetés en 2010-2011 pour

Plus en détail

Observations aux fins du budget fédéral 2015

Observations aux fins du budget fédéral 2015 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances de la Chambre des communes finapbc-cpb@parl.gc.ca Observations aux fins du budget fédéral 2015 Résumé Nous vous remercions de nous permettre de vous faire connaître

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 Dépôt légal Novembre 2014

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

Fiscalité comparée : une utilisation prédominante des assiettes fiscales au Québec

Fiscalité comparée : une utilisation prédominante des assiettes fiscales au Québec une utilisation prédominante des assiettes fiscales au Québec Document de travail 2010/05 Luc GODBOUT Diana DARILUS Suzie ST-CERNY 9 décembre 2010 Remerciements La Chaire de recherche en fiscalité et en

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses

PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique. Questions et réponses PROTOCOLE D ENTENTE (PE) sur la mobilité des apprentis de la région de l Atlantique Questions et réponses Généralités 1. Avec qui dois-je communiquer pour obtenir de l information sur la façon de devenir

Plus en détail

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance

Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance RAPPORT SCHÉMATIQUE DES ENJEUX PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE RESSOURCES HUMAINES Soutenir les employeurs des services éducatifs et de garde à l enfance Conseil sectoriel des ressources humaines

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Défis, stratégies et innovations 28 et 29 septembre 2010 Véronique Gilbert, ing. Ministère

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

La PME au Québec Profil comparatif. par. Marie-Hélène LÉGARÉ Germain SIMARD Louis Jacques FILION. Cahier de recherche no. 1999-06 Avril 1999

La PME au Québec Profil comparatif. par. Marie-Hélène LÉGARÉ Germain SIMARD Louis Jacques FILION. Cahier de recherche no. 1999-06 Avril 1999 La PME au Québec Profil comparatif par Marie-Hélène LÉGARÉ Germain SIMARD Louis Jacques FILION Cahier de recherche no. 1999-06 Avril 1999 ISSN : 0840-853X Copyright 1999 - École des Hautes Études Commerciales

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail