RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA"

Transcription

1 RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA Reshaping Canada s Equities Trading Landscape Thoughtful OCTOBER 2014 innovation FOR ALL LE MARCHÉ CANADIEN. POUR TOUS. tmx.com

2 RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA Éléments intrinsèques des marchés financiers canadiens, les Marchés boursiers TSX assument pleinement leur rôle d exploitants de marchés nationaux. Avec la Bourse de Toronto (TSX), la Bourse de croissance TSX (TSXV), TMX Select et Alpha, nous offrons des places boursières où tous peuvent négocier dans la confiance et la certitude. Il s agit là pour nous d une responsabilité de longue date qui constitue un aspect profondément ancré de notre culture. Depuis plus de 160 ans, nous faisons la promotion de marchés financiers canadiens dynamiques et bien établis en nous adaptant et en évoluant de concert avec le secteur pour renforcer notre position collective sur la scène mondiale. Nous avons ainsi su relever les défis et saisir les occasions grâce à des solutions qui répondent aux besoins diversifiés de la clientèle et des investisseurs. Nous sommes aujourd hui de nouveau confrontés à des défis sectoriels qui commandent l adoption de mesures décisives pour préserver l efficience et l intégrité de nos marchés. Trois enjeux majeurs retiennent notre attention et requièrent notre intervention : la migration des flux d ordres canadiens vers les États-Unis le fait que les marchés fondés sur la technologie ne sont pas optimisés pour servir tous les participants la complexité grandissante du marché Nous avons examiné chacune de ces questions avec attention, notamment lors de consultations approfondies auprès de nos clients et d un groupe diversifié d autres participants au marché. Nous proposons maintenant pour les résoudre un ensemble de mesures audacieuses qui sont le fruit d une analyse rigoureuse. Le présent document fournit un aperçu des changements que nous proposons d apporter, sous réserve de l approbation des autorités de réglementation. Nous sommes d avis qu ils seront bénéfiques et auront un effet réellement significatif sur le marché. Il s agit d initiatives qui sont d ailleurs ouvertes à la discussion et nous invitons tous les participants au marché à les examiner soigneusement et à faire part de leurs commentaires. Pour que cette transformation du paysage de la négociation d actions au Canada en faveur de tous se réalise, le débat, la collaboration et les appuis doivent être francs et soutenus. Nous vous invitons à y prendre part. 2

3 Les flux d ordres canadiens migrent vers les États-Unis L ENJEU : À mesure qu augmentent la fragmentation et la complexité des marchés financiers canadiens, les épargnants, les investisseurs institutionnels ainsi que leurs mandataires sont toujours en quête de moyens d améliorer la qualité de l exécution et d en réduire les coûts, ce qui les amène de plus en plus fréquemment à chercher au-delà des frontières. Aux États-Unis, la structure du marché permet aux grossistes et à d autres intermédiaires d offrir des solutions intéressantes aux courtiers en valeurs mobilières canadiens. En contrepartie des flux d ordres de certains investisseurs naturels qui effectuent des placements dans les titres canadiens les plus actifs, les courtiers bénéficient de modalités financières d exécution avantageuses. Ce modèle ne peut toutefois pas être reproduit au Canada en raison du cadre réglementaire existant, notamment des règles régissant l accès équitable, de l interdiction de rémunération pour l acheminement d ordres entre courtiers et des normes minimales en matière d amélioration des cours pour la négociation d ordres invisibles. En raison de ces contraintes, certains courtiers canadiens envisagent ou ont déjà entrepris de modifier leurs pratiques de routage d ordres afin d exécuter les ordres immédiatement exécutables (dits actifs) d épargnants et d investisseurs institutionnels canadiens auprès de grossistes des États-Unis, plutôt que sur les marchés publics du Canada. Ce déplacement de liquidité au sud de la frontière présente un sérieux danger pour la qualité et le dynamisme des marchés financiers canadiens dans leur ensemble et peut avoir des conséquences irréversibles. NOTRE DÉFI : Fournir une solution axée sur le marché adaptée au cadre réglementaire existant pour conserver les flux d ordres au Canada. NOTRE RÉPONSE : Offrir chez nous une exécution de qualité supérieure pour les flux d ordres naturels actifs. Nous prévoyons procéder au lancement, en juin 2015, d un modèle de négociation novateur pour le marché Alpha qui offrira de meilleures modalités financières et une qualité d exécution supérieure pour les flux d ordres naturels actifs, tout en améliorant les conditions de négociation pour les pourvoyeurs de liquidité disposés à s engager à fournir une taille d ordre minimale. Ce nouveau modèle d Alpha repose sur le principe selon lequel les flux d ordres au détail et institutionnels les plus actifs valorisent la certitude et la taille d exécution plutôt que la vitesse et que les courtiers qui exécutent ces types d ordres cherchent à réduire leurs coûts de négociation tout en s acquittant de leur obligation d exécution au meilleur cours. Cette qualité d exécution supérieure sera atteinte en appliquant un délai de traitement particulier (ou «ralentisseur») aux ordres susceptibles de saper la liquidité du registre des ordres, en imposant un volume minimal pour les ordres qui apportent de la liquidité et en accordant des rabais pour les ordres actifs acheminés 1. Élaboré dans le contexte du cadre réglementaire canadien et offert de manière équitable à toutes les catégories de participants, ce modèle s avérera nettement plus économique pour les investisseurs et les courtiers et leur procurera une solution attrayante pour l exécution des flux d ordres naturels actifs au Canada. 1 TSX a déposé une demande de brevet à cet égard. 3

4 Application d un délai de traitement particulier aux ordres consommateurs de liquidité Un ralentisseur sera appliqué aux ordres susceptibles d être exécutés à l encontre de la liquidité passive plus précisément, à tout ordre qui n est pas destiné uniquement à l affichage. Ce ralentisseur s appliquera uniformément aux ordres de ce type pour tous les participants investisseurs naturels et autres et devrait être réglé à une valeur comprise entre 5 et 25 ms. Les ordres pour affichage seulement qui apportent de la liquidité ne seront pas assujettis à un délai de traitement, ce qui permettra aux fournisseurs de liquidité de gérer le risque de manière efficace. Le ralentisseur dissuadera le recours aux stratégies actives sensibles à la latence, mais non les flux d ordres naturels actifs pour lesquels un délai mesuré en millisecondes importe peu. Ainsi, les pourvoyeurs de liquidité passive bénéficieront d une probabilité accrue d interaction avec les ordres actifs d investisseurs naturels, tout en étant protégés contre les stratégies actives opportunistes et sensibles à la latence. L interaction accrue avec les ordres actifs d investisseurs naturels associée à la capacité de contourner le ralentisseur pour la gestion des ordres passifs favorisera l apport de liquidité, de meilleurs cours visibles et une augmentation du volume affiché, ce qui entraînera une amélioration de l exécution pour les flux d ordres naturels. Taille minimale des ordres pour affichage seulement En contrepartie du droit de contourner le ralentisseur, tous les ordres pour affichage seulement seront assujettis à une exigence de taille minimale. Le seuil relatif à la taille permettra d assurer que les pourvoyeurs de liquidité apportent un volume suffisant à l encontre duquel les ordres actifs peuvent être exécutés, ce qui contribuera à accroître la taille moyenne des opérations et à rehausser la qualité et le taux d exécution des flux d ordres naturels actifs et, du même coup, réduira les signaux de déplacement de la liquidité à destination d autres marchés de même que l incidence sur le marché. Étant donné que les titres ont tous leur propre profil de liquidité, l exigence de volume minimal pourra varier en fonction du symbole. Rabais pour ordres actifs Un modèle de tarification «teneur-preneur» inversé procurera un rabais pour les ordres actifs, réduisant ainsi les frais de négociation des courtiers au détail et institutionnels, ainsi que pour les stratégies consommatrices de liquidité qui ne sont pas sensibles à la latence. SOMMAIRE DES AVANTAGES Exécution de haute qualité pour les flux d ordres actifs grâce à une augmentation de la certitude d exécution et de la taille des ordres Réduction des coûts de négociation pour les flux d ordres au détail et institutionnels actifs Augmentation de la taille des ordres affichés à des cours plus concurrentiels Solution de remplacement attrayante aux services offerts par les grossistes des États-Unis 4

5 Les marchés fondés sur la technologie ne sont pas optimisés pour servir tous les participants L ENJEU : L innovation technologique a entraîné des changements remarquables dans la négociation sur les marchés financiers du monde entier. Ces progrès ont permis de lier de multiples bassins de liquidité internationaux en une seule source de liquidité dont la profondeur et la résilience sont sans précédent. Les barrières entre les pays, les secteurs et les catégories d actifs sont tombées et les investisseurs ont aujourd hui accès à un éventail de choix de placements d une richesse impressionnante à des coûts historiquement bas. Alors que nous intégrons ces changements au sein de marchés financiers qui reposent sur la technologie, il est devenu évident que, dans un environnement où certains participants rivalisent de plus en plus au chapitre de la vitesse, d autres sont dépassés et s inquiètent des atteintes à la qualité d exécution et à l intégrité du marché. En particulier, les appréhensions à l égard de l intermédiation à court terme excessive, la course technologique vers la «latence zéro» et la mise à l écart des négociateurs humains ont sapé la confiance de certains participants envers un marché censé maintenir un équilibre entre les besoins de tous les intéressés. NOTRE DÉFI : Préserver les bienfaits des avancées technologiques tout en donnant à chacun les moyens de négocier dans la confiance. NOTRE RÉPONSE : Donner les moyens d agir aux investisseurs naturels et autres investisseurs qui ne sont pas sensibles à la latence en récompensant la liquidité engagée. La Bourse de Toronto et la Bourse de croissance TSX prévoient procéder, au quatrième trimestre de 2015, à la mise en œuvre de modifications qui amélioreront la qualité de l exécution pour les investisseurs naturels et leurs courtiers au détail et institutionnels en récompensant ceux qui sont disposés à engager de la liquidité au registre pendant une période donnée au moyen d un nouveau type d ordre à durée étendue 2. Les ordres à durée étendue seront un engagement inscrit au registre pour une période de répit minimum mesurée en secondes durant laquelle ils ne pourront être annulés. En contrepartie de cet engagement de liquidité, ces ordres auront priorité sur les ordres au même cours qui ne font pas l objet d une période de répit minimum. Les opérations seront attribuées en fonction d un appariement de type cours courtier durée étendue temps plutôt que la séquence actuelle, soit cours courtier temps. En employant le type d ordre à durée étendue, les investisseurs naturels, leurs courtiers et les autres participants qui ne sont pas sensibles à la latence seront en mesure de prendre pleinement part aux marchés en toute confiance, sans devoir rivaliser de vitesse. SOMMAIRE DES AVANTAGES Taux d exécution plus élevés des flux d ordres naturels passifs Taux d exécution plus élevés des ordres actifs en raison d une fiabilité accrue de la cotation Réduction de la liquidité éphémère, de l intermédiation inutile et du trafic de messages Augmentation des interactions entre les ordres d investisseurs naturels 2 TSX a déposé une demande de brevet à cet égard. 5

6 La complexité des marchés s accroît L ENJEU : Les progrès technologiques et l invention de nouveaux produits financiers rendent les marchés plus complexes et plus concurrentiels. Parallèlement, les négociateurs sont témoins d une fragmentation accrue de la liquidité et d une augmentation des risques, des coûts et de la complexité opérationnels. En général, les participants du marché canadien sont de plus en plus dépassés par le nombre sans cesse croissant de marchés et de plateformes qui ne leur offrent qu une valeur marginale. Les coûts excessifs, la fragmentation et les opérations alambiquées représentent un fardeau pour le secteur. NOTRE DÉFI : Réduire la complexité du marché sans sacrifier les choix en matière de négociation. NOTRE RÉPONSE : Simplifier et rationaliser les fonctionnalités et le fonctionnement du marché tout en réduisant la fragmentation. Grâce à un ensemble d initiatives, nous offrirons une approche rationalisée de la structure de marché qui répondra efficacement aux besoins des clients tout en réduisant la fragmentation et les coûts qu elle entraîne. Réduction de la fragmentation Nous prévoyons procéder à la fermeture de TMX Select et à la désactivation d Alpha IntraSpread en juin Ce changement permettra de réduire la complexité, la fragmentation et les coûts pour les négociateurs, sans compromettre le choix. Le mandat d offrir une destination de premier choix pour les flux d ordres au détail actifs, assurée précédemment par Alpha IntraSpread et TMX Select, sera désormais pris en charge par le nouveau modèle d Alpha. Harmonisation des fonctionnalités Les initiatives suivantes rationaliseront les fonctionnalités au sein de l ensemble formé par la Bourse de Toronto, la Bourse de croissance TSX et Alpha : Élimination des enchères d ouverture d Alpha pour les titres cotés à la Bourse de Toronto et à la Bourse de croissance TSX Exécution des lots irréguliers au meilleur cours acheteur ou vendeur national (NBBO) sur chacun des marchés Mise en place de fonctions de prévention et de gestion de l autonégociation correspondantes Mise à niveau d Alpha à la plateforme de négociation TMX Quantum XA Prolongation de l horaire de négociation continue sur Alpha Désactivation du protocole de saisie d ordres STAMP SOMMAIRE DES AVANTAGES Réduction de la complexité opérationnelle Réduction des coûts Amélioration de l expérience utilisateur 6

7 Aperçu des marchés d actions TSX DÉCEMBRE 2015 PROPOSITION DE VALEUR MARCHÉS DU CANADA POUR LA DÉTERMINATION DES COURS ET LES COURS DE RÉFÉRENCE PREMIER CHOIX DES INVESTISSEURS NATURELS POUR L AFFICHAGE TAUX D EXÉCUTION LES PLUS ÉLEVÉS POUR LES FLUX D ORDRES PASSIFS NATURELS FIABILITÉ ACCRUE DE LA COTATION RÉDUCTION DE L INTERMÉDIATION ET DU TRAFIC DE MESSAGES PREMIER CHOIX POUR LES ORDRES AU DÉTAIL ET INSTITUTIONNELS ACTIFS TAUX D EXÉCUTION PLUS ÉLEVÉS ET VOLUME SUPÉRIEUR DE FLUX D ORDRES ACTIFS RÉDUCTION DES COÛTS DE NÉGOCIATION POUR LES FLUX D ORDRES ACTIFS PROTECTION DE LA LIQUIDITÉ PASSIVE AUGMENTATION DE LA TAILLE DES ORDRES AFFICHÉS MODÈLE DE MARCHÉ MÉCANISMES D OUVERTURE ET DE CLÔTURE APPARIEMENT : COURS COURTIER DURÉE ÉTENDUE TEMPS LIQUIDITÉ CACHÉE AU REGISTRE TYPE D ORDRE À DURÉE ÉTENDUE PROGRAMME DE TENUE DE MARCHÉ (TSX) NÉGOCIATION DE LOTS IRRÉGULIERS (TSXV) MODÈLES DE TARIFICATION TENEUR-PRENEUR ET SYMÉTRIQUE HORAIRE DE NÉGOCIATION NORMAL AUCUN MÉCANISME D OUVERTURE NI DE CLÔTURE APPARIEMENT : COURS COURTIER TEMPS REGISTRE DES ORDRES VISIBLES UNIQUEMENT DÉLAI DE TRAITEMENT APPLIQUÉ AUX ORDRES ACTIFS (TOUS LES ORDRES, SAUF CEUX POUR AFFICHAGE SEULEMENT) TAILLE MINIMALE DES ORDRES POUR AFFICHAGE SEULEMENT MODÈLE DE TARIFICATION TENEUR-PRENEUR INVERSÉ (RABAIS POUR LES ORDRES ACTIFS) HORAIRE DE NÉGOCIATION CONTINUE PROLONGÉ CARACTÉRISTIQUES ET SERVICES COMMUNS PLATEFORME DE NÉGOCIATION TMX QUANTUM XA TYPES D ORDRES ET FONCTIONNALITÉS HARMONISÉS ROUTEUR D ORDRES INTELLIGENT SERVICES DE GESTION DU RISQUE TMX INSTALLATIONS DE COLOCALISATION DE TMX CENTRE DE SERVICE À LA CLIENTÈLE UNIQUE 7

8 Exprimez votre point de vue Les changements présentés dans le présent document sont assujettis à l approbation des autorités de réglementation ainsi qu à un processus de sollicitation de commentaires. Nous avons déposé les documents relatifs au projet de modification du marché Alpha auprès des autorités de réglementation et prévoyons la publication de ces documents aux fins de sollicitation de commentaires au début du mois de novembre Nous vous invitons à participer activement à l examen de ce projet de Thoughtful modification et à formuler des commentaires. Le groupe de la négociation d actions des Marchés boursiers TSX continuera de lancer d autres dialogues au sein du secteur par le biais de comités consultatifs et de rencontres individuelles et sollicitera des opinions sur les aspects précis des projets, notamment sur la durée du délai de traitement des ordres pour le ralentisseur d Alpha, celle de l engagement de l ordre à durée étendue et l incidence des ordres à durée innovation étendue sur le programme de tenue de marché. Nous vous remercions à l avance de travailler avec nous au parachèvement de ces modifications. Ce n est qu en travaillant ensemble que nous serons en mesure de réaménager le paysage de la négociation d actions au Canada afin de mieux répondre aux besoins de l ensemble des négociateurs et des investisseurs. FOR ALL LE MARCHÉ CANADIEN. POUR TOUS. OCTOBRE 2014 tmx.com tmx.com TMX GROUP Equities Derivatives Post-trade Services Energy Fixed Income Information Services Technologies Le présent document constitue un résumé. De plus amples renseignements sont publiés au ou le seront ultérieurement. Les projets et les applications dont il est question dans ce document sont assujettis à l approbation des autorités de réglementation TSX Inc. Tous droits réservés. TMX, Bourse de Toronto, Bourse de croissance TSX, TMX Select et TMX Quantum XA sont des marques de commerce déposées de TSX Inc. Alpha est une marque de commerce d Alpha Trading Systems Limited Partnership. Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Alpha Bourse de Montréal BOX NGX Shorcan Marchés privés TSX La Caisse canadienne de dépôt de valeurs limitée Corporation canadienne de compensation de produits dérivés TMX Datalinx TMX Atrium Solutions technologiques TMX TMX Equicom Services de transfert de valeurs TMX

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Placements directs TD, Conseils de placement privés, Gestion de patrimoine TD et Valeurs Mobilières TD («nous», «notre» et «nos») ont pris l

Plus en détail

BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES

BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES La Bourse de croissance TSX Inc. (la «Bourse de croissance TSX») publie le présent avis concernant des

Plus en détail

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés TD Waterhouse et Valeurs Mobilières TD ont pris l engagement d utiliser tous les moyens raisonnables afin de veiller à ce que les clients obtiennent

Plus en détail

Étude de l OCRCVM sur l incidence des modifications apportées aux

Étude de l OCRCVM sur l incidence des modifications apportées aux Avis administratif Généralités RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Victoria Pinnington Vice-présidente

Plus en détail

RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES

RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES Le tableau qui suit renferme des renseignements sommaires à l égard de chacun des marchés qui ont retenu les services de l OCRCVM

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers Avis sur les règles Avis d approbation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Kevin McCoy Vice-président

Plus en détail

Avis aux organisations participantes et aux membres

Avis aux organisations participantes et aux membres Avis aux organisations participantes et aux membres Le 13 août 2007 2007-027 MARCHÉS BOURSIERS TSX AVIS DE MODIFICATION DES FRAIS DE NÉGOCIATION DES ACTIONS En prévision du lancement de TSX Quantum, la

Plus en détail

ALPHA EXCHANGE INC. AVIS D APPROBATION MODIFICATIONS AUX POLITIQUES DE NÉGOCIATION DE LA BOURSE ALPHA TSX

ALPHA EXCHANGE INC. AVIS D APPROBATION MODIFICATIONS AUX POLITIQUES DE NÉGOCIATION DE LA BOURSE ALPHA TSX ALPHA EXCHANGE INC. AVIS D APPROBATION MODIFICATIONS AUX POLITIQUES DE NÉGOCIATION DE LA BOURSE ALPHA TSX Introduction Conformément au processus d examen et d approbation des règles et de l information

Plus en détail

Étude de l OCRCVM sur la négociation à haute vitesse Appel à collaboration

Étude de l OCRCVM sur la négociation à haute vitesse Appel à collaboration Avis administratif Appel à commentaires RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Victoria Pinnington

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (l «OCRCVM») Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant

Plus en détail

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas)

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) 2014 BCSECCOM 499 Ordonnance de dispense Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) Paragraphe 33(1) de la Securities Act, RSBC 1996, ch.418 1 Historique

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

Guide pour les clients

Guide pour les clients Guide pour les clients géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Gestion de portefeuille de premier ordre et une vaste sélection de placements Ensemble, Gestion

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE. Guide de l investisseur

PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE. Guide de l investisseur PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE Guide de l investisseur la protection de votre patrimoine Au fur et à mesure que votre patrimoine financier s accroît, de nouvelles possibilités se présentent, tant

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Avis aux organisations participantes et aux membres

Avis aux organisations participantes et aux membres Avis aux organisations participantes et aux membres Le 30 octobre 2007 2007-037 MARCHÉS BOURSIERS TSX AVIS DE MODIFICATION DES DROITS DE NÉGOCIATION DES ACTIONS Veuillez prendre note des changements aux

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba.

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba. ALPHA EXCHANGE INC. DÉCISION N 2012-PDG-24 DANS L AFFAIRE intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouvelle-Écosse Nunavut Saskatchewan

Plus en détail

F O I R E A U X Q U E S T I O N S

F O I R E A U X Q U E S T I O N S FOIRE AUX QUESTIONS La présente FAQ a été rédigée en fonction des activités et du modèle opérationnel actuels de Marchés privés TSX. Les réponses peuvent être modifiées sans préavis. NOVEMBRE 2014 2 COMMUNIQUEZ

Plus en détail

Vu les faits et les arguments soumis par IFE au soutien de la demande, notamment :

Vu les faits et les arguments soumis par IFE au soutien de la demande, notamment : DÉCISION N 2014-PDG-0177 Dispense de reconnaissance d ICE Futures Europe à titre de bourse et de marché organisé en vertu de l article 12 de la Loi sur les instruments dérivés, RLRQ, c. I-14.01 Dispense

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés*

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Chris D Souza et Alexandra Lai Jusqu à récemment, la réglementation en vigueur au

Plus en détail

Les produits dérivd. des instruments incontournables du paysage financier

Les produits dérivd. des instruments incontournables du paysage financier Les produits dérivd rivés s : des instruments incontournables du paysage financier Léon Bitton Vice-président, R&D Bourse de Montréal Inc. CONGRÈS DE L'ASDEQ 19 mai 2005 1 Produits dérivd rivés s : Outils

Plus en détail

Références http://tmx.complinet.com/en/tsx_rulebook.html. http://www.tmxinfoservices.com/?lang=fr. www.ocrcvm.ca

Références http://tmx.complinet.com/en/tsx_rulebook.html. http://www.tmxinfoservices.com/?lang=fr. www.ocrcvm.ca Gestion du document Le présent document sera mis à jour une fois l an ou à l occasion du lancement d une nouvelle fonction ou fonctionnalité, selon la première de ces éventualités, par l équipe des produits

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

Types d ordres particuliers

Types d ordres particuliers Le Canada compte de nombreux marchés financiers et CitiGroup Global Markets Canada Inc. (CGMCI) souhaite informer ses clients de la façon dont elle gère leurs ordres. Sachez que sauf instructions contraires

Plus en détail

Avis aux organisations participantes et aux membres

Avis aux organisations participantes et aux membres Avis aux organisations participantes et aux membres Le 16 février 2011 2011-012 Lancement des types d'ordres s À la suite de l avis # 2010-030 publié le 27 septembre 2010, cet avis vous offre plus de renseignements

Plus en détail

TOUS LES DOS D ÂNE NE SE VALENT PAS

TOUS LES DOS D ÂNE NE SE VALENT PAS TOUS LES DOS D ÂNE NE SE VALENT PAS LES CONSÉQUENCES INVOLONTAIRES, LES CONFLITS D INTÉRÊTS ET LE CHAOS QUI DÉCOULERONT DU RÉGIME DE PROTECTION DES ORDRES PARTIAL. NEO BOURSE AEQUITAS EXPOSÉ DE PRINCIPE

Plus en détail

Considérant les faits et les arguments soumis par ICE US au soutien de la demande, notamment :

Considérant les faits et les arguments soumis par ICE US au soutien de la demande, notamment : DÉCISION N 2014-PDG-0149 Dispense de reconnaissance d ICE Futures U.S., Inc., à titre de bourse et de marché organisé en vertu de l article 12 de la Loi sur les instruments dérivés, RLRQ, c. I-14.01 Dispense

Plus en détail

En vrac : le point sur certaines propositions réglementaires récentes. Par Jean-Pierre Chamberland et Marie-Josée Neveu Le 6 février 2014

En vrac : le point sur certaines propositions réglementaires récentes. Par Jean-Pierre Chamberland et Marie-Josée Neveu Le 6 février 2014 En vrac : le point sur certaines propositions réglementaires récentes Par Jean-Pierre Chamberland et Marie-Josée Neveu Le 6 février 2014 Les sujets 1. Modifications au système d alerte 2. Cadre de gouvernance

Plus en détail

Étude sur la monnaie numérique

Étude sur la monnaie numérique Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO. et de l'ocrcvm sur la structure des marchés. Mary Condon

Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO. et de l'ocrcvm sur la structure des marchés. Mary Condon Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO et de l'ocrcvm sur la structure des marchés Mary Condon Vice-présidente, Commission des valeurs mobilières de l'ontario Toronto Le 26 juin 2012 1 Bonjour. La

Plus en détail

Flex Multipath Routing

Flex Multipath Routing Flex Multipath Routing Regroupement des liens privés et publics pour les réseaux étendus (WAN) d entreprise Flex Multipath Routing (FMR) Regroupement des liens privés et publics pour les réseaux étendus

Plus en détail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail

Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada. Document de travail Projet de lancement d un programme de mise en pension de titres du gouvernement canadien détenus par la Banque du Canada Document de travail le 27 août 2001 2 Introduction Un certain nombre de mesures

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ PARTIE 1 INTRODUCTION 1.1. Introduction Les bourses, les systèmes de cotation et de déclaration d opérations et les SNP

Plus en détail

Plan stratégique 2014-2017 Page 1

Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Plan stratégique 2014-2017 Plan stratégique 2014-2017 Page 1 Avant-propos Au nom de tous les membres du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), j ai le plaisir de présenter

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Bons aujourd hui, meilleurs demain

Bons aujourd hui, meilleurs demain Fonds d investissement BMO Portefeuilles de retraite Bons aujourd hui, meilleurs demain Vous le savez, une saine alimentation et la pratique de l exercice physique vous aideront à vivre plus longtemps

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

Directive 5: Services «Over the Exchange»

Directive 5: Services «Over the Exchange» SIX Swiss Exchange SA Directive 5: Services «Over the Exchange» du.08.0 Entrée en vigueur: 5.0.0 Directive 5: Services «Over the Exchange» 5.0.0 Sommaire. But et fondement... I SIX Swiss Exchange Liquidnet

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS. Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens

BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS. Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens AUTOMNE 2008 BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens LES FONDS COTÉS EN BOURSE EN BREF Un fonds coté en bourse (FCB) est

Plus en détail

Négociation. Compensation. Formation

Négociation. Compensation. Formation www.m-x.ca Négociation Compensation Formation Information de marché Réglementation La Bourse de Montréal est la bourse de produits dérivés financiers au Canada. Elle offre aux investisseurs particuliers

Plus en détail

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Octobre 2015 Préparé par : William Gardner Heather Woltman

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 DATÉE DU 10 SEPTEMBRE 2015 MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 TEL QUE PRÉCÉDEMMENT MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N 1 DATÉE DU 10 AVRIL 2015 ET PAR LA MODIFICATION N 2 DATÉE DU

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014 CMC MARKETS UK PLC et CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation Decembre 2014 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société autorisée et réglementée par la Financial

Plus en détail

Politique en matière d investissement responsable

Politique en matière d investissement responsable Politique en matière d investissement responsable Le 12 février 2009 1. Notre mandat... 1 2. Nos principes... 1 3. Stratégie de placement...2 4. Engagement des actionnaires...3 5. Processus d engagement...4

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation Avis relatif à l intégrité du marché Orientation 28 juillet 2005 N o 2005-026 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et Conformité NÉGOCIATION DE TITRES SUR LES MARCHÉS EN DEVISES AMÉRICAINE

Plus en détail

conseils connexes ainsi qu un aperçu moins compliqué à établir et retraite à prestations simple pour les seulement une

conseils connexes ainsi qu un aperçu moins compliqué à établir et retraite à prestations simple pour les seulement une une seulement simple pour les retraite à prestations moins compliqué à établir et conseils connexes ainsi qu un aperçu at solution de placement nt seulement toute simple pour les régimes de retraite à

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (la «CDCC») Modifications aux règles Rendre obligatoire l ouverture d un compte bancaire en dollars américains L'Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié)

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié) PARTIE 1 - INTERPRÉTATION Règle 1-101 Définitions (modifié) (1) Sauf indication contraire du contexte, les termes employés dans une exigence de la Bourse et a) définis ou interprétés à l article 1 de la

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées SOLUTIONS EFFICACES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS ACTUELS ET FUTURS DE VOTRE ENTREPRISE ET DE VOTRE PERSONNEL Répondre aux besoins

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles

Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles Les processus de sélection et de surveillance des gestionnaires des portefeuilles de NEI : Un engagement envers la gestion exceptionnelle de nos portefeuilles LES FONDS COMMUNS VUS DIFFÉREMMENT..888.809.

Plus en détail

Politique d Exécution Covéa Finance

Politique d Exécution Covéa Finance Politique d Exécution Covéa Finance 1. Cadre règlementaire et périmètre d application En application de la directive des Marchés d Instruments Financiers (MIF), il est demandé à Covéa Finance de prendre

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. RAISON D ÊTRE La présente charte décrit le rôle du conseil d administration (le «conseil») d Aimia Inc. (la «Société»). La présente charte est assujettie aux dispositions

Plus en détail

Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des ordres fermes

Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des ordres fermes Avis technique 11-022 À : DE : OBJET : Participants de la Bourse de Montréal, rediffuseurs et FIL Responsable de la connectivité des participants Exigences techniques relatives à la fonctionnalité des

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 CMC MARKETS UK PLC des Ordres pour les CFDs Janvier 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority sous

Plus en détail

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU NOTE DE SYNTHESE PASSAGE A LA COTATION EN CONTINU CONTEXTE GENERAL Dans le cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques visant à améliorer sa liquidité et son développement, la BRVM passera

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances

Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances Collections360 MC de CGI pour les gouvernements Solution centralisée de gestion des créances ENGAGEMENT. COLLABORATION. RÉSULTATS. Depuis plus de 30 ans, CGI fournit des solutions de gestion de recouvrement

Plus en détail