Pourquoi une maison passive?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pourquoi une maison passive?"

Transcription

1 Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles que les installations de chauffage classiques n ont plus lieu d être. C est sans nul doute, dans notre pays comme ailleurs, lorsqu on prend en compte la précarité énergétique, l état des réserves des énergies fossiles et le prix de l énergie, que l on prend conscience que le coût supplémentaire d un bâtiment passif ne peut plus être un obstacle à la décision de construire passif. Qu est-ce qu une maison passive? * La maison passive, ou maison sans chauffage, est le concept global de construction très basse consommation. Dans une maison passive, le bien être thermique n est pas assuré par un système de chauffage conventionnel (généralement installé pour compenser les erreurs de conception et les défauts de construction), mais uniquement par le réchauffement de l air entrant via la ventilation mécanique contrôlée. Pour que cela soit possible, la puissance de chauffage demandée par le bâtiment ne doit pas dépasser 10W/m 2. Pour faire simple : > Une maison passive est une maison conçue, implantée et orientée de manière à capter le maximum de chaleur provenant du soleil tout en se protégeant des surchauffes estivales, c est la base de l architecture Bioclimatique. > Pour conserver ces apports gratuits, les murs, les planchers et les toitures doivent être très isolés et très étanches à l air de manière à limiter les déperditions thermiques, les ponts thermiques doivent être supprimés ou fortement réduits, afin d atteindre le seuil de 15 kwh/m²/an de besoin en chauffage, ce qui représente 1,5 litres de fioul par m² par an pour assurer le chauffage. > Une ventilation contre flux à récupération de chaleur très performante doit être installée afin d assurer le maintien en température de la maison, tout en garantissant une qualité de l air et un confort de vie inégalés.

2 Quels sont les avantages de la maison passive? > Plus de confort, grâce à une température homogène dans chaque pièce, une qualité de l air nettement supérieure à une construction dite «standard», et surtout un habitat très lumineux. > Economique. Des coûts de fonctionnements très réduits, 90% d économie de chauffage soit environ 10 à 20 euros mensuels en coût de chauffage, 15 à 30 euros toutes consommations énergétiques confondues. Cela permet un retour sur investissement de moins de 20 ans (17 ans selon les dernières études du Passiv Haus Institut en mai 2011, et cela ne fera que diminuer avec l augmentation du coût de l énergie). > Écologique : la maison passive permet par sa très faible consommation, la protection des ressources terrestres et des émissions réduites de CO2. Cette dynamique écoresponsable est une évidence aujourd hui et touche tous les aspects de notre vie quotidienne : le transport, alimentation Les critères de construction passive correspondent au standard du PassivHaus Institut allemand et à la certification délivrée par la Fédération Française de la Construction Passive : Critères PassivHaus : Un besoin de chauffage inférieur à 15 kwh d énergie utile ou finale par m² et par an ; Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kwh d énergie primaire par m² par an ; Une perméabilité à l air de l enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 volume par heure ; Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25 C) inférieure à 5 % des heures de l année. Critères complémentaires de la Fédération Française de la Construction Passive : Une garantie de qualité de l air intérieur, mesure de CO2 et pilotage de la ventilation, silencieux sans fibres minérales ; Une garantie de la pérennité des parois, vérification d absence de condensations ; Une garantie des consommations énergétiques, appareil de mesure AVIP (Appareil de Veille, Information et Pilotage) ou factures contrôlées.

3 Concrètement, pour les 4 maisons passives du sentier des Gravières : > Une architecture bioclimatique qui s adapte à son environnement pour en tirer le meilleur (implantation et orientation optimisées, compacité du bâti, distribution intérieure efficace, choix de matériaux sains, ) ; > Une isolation très renforcée et homogène de l enveloppe (murs en ossature bois de 45cm d épaisseur isolés en fibre de bois et ouate de cellulose) ; > Des apports solaires et lumineux amenés par de grandes surfaces vitrées assurant un confort d hiver (dont une grande baie vitrée donnant sur le jardin) ; > Des brises soleils électriques orientables assurant un confort d été ; > Un bâtiment très étanche avec un minimum de fuites avec un résultat de test d étanchéité à l air inférieur de 30% au minimum exigé par le PassivHaus ; > Des fenêtres triples vitrages spécifiques certifiées (marque Hilzinger) ; > La suppression des ponts thermiques ** ; > Une très bonne qualité de l air intérieur assurée par une ventilation mécanique double flux (aerosmart de Drexel und Weiss certifiée PassivHaus Institut) à très haute efficacité énergétique qui produit également l eau chaude sanitaire ; > Des équipements peu gourmands en énergie (ventilation, éclairage LED, ) ; > Un équipement AVIP associé à différents capteurs (température intérieure et extérieure, CO2, hygrométrie, ) permettant un suivi fiable des consommations du logement ; informations consultables depuis internet ; > Une seule source d énergie et donc une seule facture ; > Un positionnement en ville à proximité de services et transports en commun ; ET > Un locataire actif pour une maison passive.

4

5

6 Pour en savoir plus en s amusant https://www.youtube.com/watch?v=0muvwgt5nfy * Source : Fédération française de la construction passive ** Un pont thermique est une zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l'enveloppe d'un bâtiment, présente une variation de résistance thermique. Il s'agit d'un point de la construction où la barrière isolante est rompue.

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Concevoir une Maison Passive

Concevoir une Maison Passive Concevoir une Maison Passive OU «Comment réaliser un Habitat Ecologique sans système conventionnel de chauffage?» Adeline Guerriat Quincay Le 28 novembre 2008 1. Le standard passif 2. Aspect technique

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

31, rue de la Vedette Saverne Tél Jean Claude Tremsal octobre 2013

31, rue de la Vedette Saverne Tél Jean Claude Tremsal octobre 2013 31, rue de la Vedette 67700 Saverne Tél 09 72 34 89 59 www.passivhaus.fr Jean Claude Tremsal octobre 2013 www.fedepassif.fr L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen

Plus en détail

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Maisons passives & nouveaux bâtiments Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Principes de planification Isolation thermique 3 Principes de planification Lors de la

Plus en détail

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö Depuis février 2010, le bureau d'études thermiques Viheriö accompagne le maître d'œuvre Evolia ainsi que les maîtres de l'ouvrage dans la conception du projet de maison passive certifiée MISWEB. Cette

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

MAISON POSITIVE TOUT SAVOIR SUR LES ISOLANTS VÉGÉTAUX P 46 TRIPLE ZÉRO! P 30. Zéro énergie, zéro émission, zéro déchet pour cette maison

MAISON POSITIVE TOUT SAVOIR SUR LES ISOLANTS VÉGÉTAUX P 46 TRIPLE ZÉRO! P 30. Zéro énergie, zéro émission, zéro déchet pour cette maison MAISON POSITIVE VERS LE ZÉRO ÉNERGIE! N 4 NOVEMBRE-DÉCEMBRE 4,50 MAISON POSITIVE Le guide pratique du confort énergétique TOUT SAVOIR SUR LES ISOLANTS VÉGÉTAUX P 46 P 20 HAUT DE GAMME ET POSITIVE TRIPLE

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons Marie-Alix VIALLE Partenaires financiers L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables Association

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie SUCCESS STORY Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie Contexte Soucieuse de proposer à ses citoyens un service administratif efficace, moderne et regroupé,

Plus en détail

Ventilation de Confort

Ventilation de Confort JUMELAGE Eco-Construction Ventilation de Confort CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 Contexte Label BTuBC 2 Contexte Composantes du Label BTuBC 3 Contexte Critères

Plus en détail

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg)

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg) Perméabilité à la vapeur d eau d un matériau (δ) : C est le rapport de la quantité de vapeur d eau traversant un matériau par unité d épaisseur; par unité de temps et par unité de différence de pression

Plus en détail

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE PASSIF, RÈGLEMENTATION THERMIQUE, BEPOS : COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE GUILLAUME MENET PASSIPHILE PAUL LIRET - DIAGOBAT Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable 13

Plus en détail

Le principe de «Maison passive»

Le principe de «Maison passive» Le principe de «Maison passive» Développé depuis près de trois décennies par les trois pays Allemagne, Autriche et Suisse parallèlement, avec des différences toutefois minimes, et jusqu ici pratiquement

Plus en détail

LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif. Plate-forme Maison Passive asbl

LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif. Plate-forme Maison Passive asbl Plate-forme Maison Passive asbl LES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le label passif Mercredi de l'info cd2e Loos en Gohelle Adeline Guerriat Le 25 mars 2009 1. La Plate-forme Maison Passive 2. Le standard

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020.

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. Les mercredi de l info, CD2E, le 18 Mai 2011 LE CONTEXTE. Synthèse de l évolution réglementaire

Plus en détail

Présentation du logiciel. Kephi 2.2

Présentation du logiciel. Kephi 2.2 Présentation du logiciel Kephi 2.2 Ce logiciel de dimensionnement thermique utilise les algorithmes de calcul du PHI (Passiv Haus Institut) avec de nombreuses fonctionnalités en plus: Adaptation à la réglementation

Plus en détail

Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse

Ilôt Point du jour, 41 logements sociaux passifs à Gonesse Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse P. Gontier 1 Ilôt "Point du jour", 41 logements sociaux passifs à Gonesse Pascal Gontier Architecte FR-Paris 2 Ilôt "Point du jour", 41 logements

Plus en détail

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère)

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1+2 - Isolation thermique 1 Pour réduire les consommations d énergie Pour

Plus en détail

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres)

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Projet conduit selon la Démarche Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM)

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie 1/ Répartition des consommations d énergie dans un habitat moyennement isolé (années

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Siège social de Sorea Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Concevoir ensemble Afin d appréhender toutes les dimensions de la performance énergétique et environnementale, cr&on,

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 19 Maître d Ouvrage d Insertion : Monde en Marche Monde en Marge 38 rue de Lormoy 91310 Longpont sur Orge Adresse logement : 8 rue de censive

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

La résidence Solatium 14 appartements pour séniors

La résidence Solatium 14 appartements pour séniors Retrouvez toutes nos offres de location et de vente également sur votre téléphone mobile www.mmhabitat.fr meurthe & moselle HABITAT propose à la LOCATION Location fin 2017 à Vandœuvre-lès-Nancy La résidence

Plus en détail

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Rofaïda Lahrech CSTB avec la contribution de : Jean Robert Millet et Laurent

Plus en détail

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label MINERGIE en Suisse www.minergie.ch Aperçu général Qu est-ce que c est Minergie produits, histoire, resultats Les different standards

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 8 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : rue de l espérance 94 800 Villejuif

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS

QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS SA HLM LE TOIT VOSGIEN LES AMERIQUES 6 RUE DU BREUIL BP31 88101 SAINT-DIE-DES-VOSGES Tel : 03 29 55 15

Plus en détail

Emmanuel Cosgrove, LEED AP Homes LES ENVELOPPES HYPERPERFORMANTES, LE PREMIER ARRÊT SUR LE CHEMIN DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE NETTE ZÉRO

Emmanuel Cosgrove, LEED AP Homes LES ENVELOPPES HYPERPERFORMANTES, LE PREMIER ARRÊT SUR LE CHEMIN DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE NETTE ZÉRO Emmanuel Cosgrove, LEED AP Homes LES ENVELOPPES HYPERPERFORMANTES, LE PREMIER ARRÊT SUR LE CHEMIN DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE NETTE ZÉRO Notre mission Écohabitation est un organisme à but non lucratif qui

Plus en détail

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40%

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40% RAPPORT Numéro du rapport : # 01 Titre : Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique La présentation se porte sur la version 0 situation existante : Répartition des surfaces

Plus en détail

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 Ma maison, ma planète - 18/10/2011 CETE de Lyon DLCF Olivier BONNEAU Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2017 Le projet de loi de finances pour 2018 modifie l'éligibilité de certains équipements au CITE (sous réserve de son adoption).

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail

Construction d un bâtiment de bureau à Verviers

Construction d un bâtiment de bureau à Verviers Construction d un bâtiment de bureau à Verviers Olivier Henz FHW architectes spcrl, Belgique F2 1 PRINCIPES DE BASE Pour chauffer et rafraîchir "passivement", notre nouveau bâtiment deux principes s'imposent

Plus en détail

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives En lien avec l'association Régionale pour la Promotion de l'eco-construction Le Passif en action, retours d expériences des Vosges Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

SURPRENEZ-VOUS EN RéALISANT TOUS VOS SOUHAITS GRÂCE AUX SYSTÈMES REHAU

SURPRENEZ-VOUS EN RéALISANT TOUS VOS SOUHAITS GRÂCE AUX SYSTÈMES REHAU SURPRENEZ-VOUS EN RéALISANT TOUS VOS SOUHAITS GRÂCE AUX SYSTÈMES REHAU Le choix des fenêtres et des fermetures ne se fait pas tous les jours: il ne se fait qu au moment d une rénovation ou d une construction

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global I - Caractéristiques du projet Rapport 3 juin 2012 à 17:42 Fichier C:\Users\cedric\Desktop\maison natura\productions numériques\archiwizard\simulation BBC avec Archiwizard.awz

Plus en détail

Pourquoi changer ses fenêtres? Les performances thermiques des fenêtres

Pourquoi changer ses fenêtres? Les performances thermiques des fenêtres Les menuiseries isolantes 18 mars 2014 changer ses fenêtres? Les performances des fenêtres La réglementation : Thermique Fenêtres : un peu de vocabulaire Glossaire La menuiserie : la partie opaque (le

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron»

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» «ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» L OPAC43 en quelques chiffres: 6000 logements 25 structures d accueil spécifique

Plus en détail

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité

R filter. Pour une étanchéité à l air maîtrisée. OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité R filter Pour une étanchéité à l air maîtrisée OPTEZ POUR LA PERFORMANCE Praticité Étanchéité Rapidité Facilité 02 03 DES OBJECTIFS RT 2012 AMBITIEUX DES EXIGENCES DE PERFORMANCES GLOBALES DE 3 TYPES >

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX Formulaire : Appel à projets «Construction d équipements publics sportifs ou culturels» Date limite de réception des dossiers : 15 décembre 2011 12 h Bénéficiaire : Raison sociale :.. N SIRET : Code APE

Plus en détail

La RÉglementation. Thermique L essentiel

La RÉglementation. Thermique L essentiel La RÉglementation Thermique 2012 L essentiel RT 2012 RT 2012 & isolation La Réglementation Thermique Un outil indispensable pour réduire la consommation énergétique des bâtiments Ce qu il faut retenir

Plus en détail

UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION. Une réhabilitation passive : la ventilation

UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION. Une réhabilitation passive : la ventilation UNE REHABILIATION PASSIVE : LA VENTILATION Une réhabilitation passive : la ventilation 17 Septembre 2014 1 VENTILATION DF Conception d un système performant Le fonctionnement physique des différents systèmes

Plus en détail

Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008

Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008 Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008 À Fribourg, une société de logements sociaux a décidé de rénover

Plus en détail

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA 7 e Forum International Bois Construction FBC 2017 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL E. Syriani 1 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse Emissions de gaz à effet de serre : bilan 2008 Régimes d aides pour les économies d énergie : bilan Aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables

Plus en détail

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir Guide préalable à la rénovation énergétique Tout ce qu il faut savoir Sommaire: Quelques chiffres et constats Des objectifs à atteindre Apprendre à reconnaitre le bâti, en définir la typologie Faire un

Plus en détail

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU. Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable

SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU. Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable SOLÉO ZAC de la Fleuriaye 2 CARQUEFOU Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable Objectifs de VILOGIA VILOGA a un souhait d être exemplaire en matière de développement durable et d innovation au service

Plus en détail

COUPON-RÉPONSE. Nom. Prénom. Adresse. Ville.

COUPON-RÉPONSE. Nom. Prénom. Adresse. Ville. COUPON-RÉPONSE Dans le cadre d un projet de construction de type : L Maison individuelle L J ai un terrain L Je n ai pas de terrain L Rénovation/Extension Nom Prénom Adresse J envisage de réaliser ce projet

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET

PRÉSENTATION DU PROJET IUT DE BÉZIERS PRÉSENTATION DU PROJET MAÎTRE D OUVRAGE Communauté d agglomération Béziers Méditerranée MANDATAIRE DU MAÎTRE D'OUVRAGE SEBLI PROGRAMME Construction d'un l IUT comprenant 4 départements,

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

4 / Les travaux pour améliorer son logement

4 / Les travaux pour améliorer son logement 4 / Les travaux pour améliorer son logement Damville - 6 Novembre 2010 les travaux pour diminuer les besoins énergétiques des logements Les Déperditions Isoler sa maison Limiter les pertes Supprimer l

Plus en détail

Béthune 49, le logement social au standard passif

Béthune 49, le logement social au standard passif Béthune 49, le logement social au standard passif 09.11.2011 Anne Reychman, architecte, BCDE Architecture Rémy Delbaere, chargé d opérations, HABITAT 62/59 Picardie Johann Souvestre, Ingénieur efficacité

Plus en détail

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE INTRODUCTION Depuis le 1 er janvier 2015, des exigences visant une haute performance énergétique ont été

Plus en détail

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment.

Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Information sur les mots-clés dans le domaine de l'isolation thermique des batiments La conductivité thermique ou Lambda La conductivité thermique

Plus en détail

Construction et Isolation. COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché

Construction et Isolation. COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché Construction et Isolation COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché Votre rêve est de faire construire une maison moderne, économe

Plus en détail

BALADE THERMOGRAPHIQUE

BALADE THERMOGRAPHIQUE BALADE THERMOGRAPHIQUE SEPTÈMES-LES-VALLONS QUARTIER DES GENÊTS Samedi 28 février 2015 Animée par l Espace Info-Energie SOMMAIRE 1. L ALEC, une Agence pour la transition énergétique du territoire 2. Retour

Plus en détail

R. Carrié, CETE Lyon Formation Développement Durable et Constructions Publiques mars 2004

R. Carrié, CETE Lyon Formation Développement Durable et Constructions Publiques mars 2004 Ventilation et énergie R. Carrié, CETE Lyon Formation Développement Durable et Constructions Publiques 24-25 mars 2004 Enjeux - Objectifs Principes généraux Assurer des conditions d hygiène acceptables

Plus en détail

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas Maison à énergie positive et chauffage électrique Jacques Ortolas 2013 Aujourd hui une maison à énergie positive peut utiliser l'électricité pour couvrir ses besoins de confort. En application de la loi

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

ENERGIEPASS CERTIFICAT ÉNERGÉTIQUE

ENERGIEPASS CERTIFICAT ÉNERGÉTIQUE EXPOSITION OEKOFOIRE 08 ORDRE DES ARCHITECTES ET INGÉNIEURS-CONSEILS CRP HENRI TUDOR ENERGIEPASS CERTIFICAT ÉNERGÉTIQUE NACHHALTIGES BAUEN CONSTRUCTION DURABLE La performance énergétique dans l habitat

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

Pourquoi et comment mesurer la perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments BBC?

Pourquoi et comment mesurer la perméabilité à l air de l enveloppe des bâtiments BBC? Dossier Technique - Septembre 2010 Influence des Fenêtres et Façades Rideaux en Aluminium sur la perméabilité à l air des bâtiments BBC Pourquoi et comment r la perméabilité à l air de l enveloppe des

Plus en détail

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES!

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES! SERVICE DE PRESSE : FP&A - Frédérique PUSEY - Farida IBBARI / 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson - Tel : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Email : fpa.farida@wanadoo.fr Visuels disponibles

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-8 : BATIMENTS PUBLICS LIES A L ENSEIGNEMENT Version adoptée à la CE du 07/12/15

Plus en détail

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR -

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - EKWATION ISABELLE CARI SOLENER HÉLÈNE DELATTRE Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF

Plus en détail

Demande de subventions. Les points forts. Revalorisation fondamentale des mesures dans le domaine de la rénovation énergétique

Demande de subventions. Les points forts. Revalorisation fondamentale des mesures dans le domaine de la rénovation énergétique 1 2 Demande de subventions Les points forts Le Ministère du Développement durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés civiles immobilières ainsi que les promoteurs

Plus en détail

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 Le label HPE à été mis en place dans le cadre de la Réglementation Thermique RT 2005 et est défini par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions

Plus en détail

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010 Réglementation thermique 2012 CAPEB de la Savoie 27 septembre 2010 23 juin 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr La feuille

Plus en détail

Rénovez votre maison : des solutions écologiques

Rénovez votre maison : des solutions écologiques MOHAMED AMJAHDI JEAN LEMALE Rénovez Rénovez votre maison : des solutions écologiques votre maison : des solutions écologiques Réalisez votre projet de rénovation Réduisez vos factures d énergie Donnez

Plus en détail