DU MONDE LABORATOIRE CHINE. «Il nous semble capital de développer et entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DU MONDE LABORATOIRE CHINE. «Il nous semble capital de développer et entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois»"

Transcription

1 Le Magazine de la Chambre de commerce et d industrie française en Chine 中 国 法 国 工 商 会 季 刊 N.70 été 夏 Innovation & nouvelles technologies CHINE LABORATOIRE DU MONDE Interview exclusive - Fleur Pellerin «Il nous semble capital de développer et entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois»

2

3 Éditorial Positionner l innovation au cœur des relations France-Chine DR DR Olivier GUIBERT Président de la CCIFC 欧 技, 中 国 法 国 工 商 会 会 长 Norbert PALUCH Conseiller pour la science et la technologie à l ambassade de France en Chine 包 若 柏, 法 国 驻 华 大 使 馆 科 技 参 赞 Alors que la France et la Chine célèbrent le 50 e anniversaire de l établissement de leurs relations diplomatiques, nous avons voulu avec Connexions nous tourner vers un thème d avenir, tout en démontrant que la France n est pas que le pays du luxe, de la culture et du savoirvivre. C est vrai mais très réducteur. Cette image encore trop répandue en Chine bien qu elle représente une force pour de nombreuses entreprises françaises implantées dans l empire du Milieu dissimule bien souvent les savoir-faire de nos entreprises françaises en termes d innovation et de nouvelles technologies de pointe. Il nous apparaît ainsi essentiel pour le renforcement des échanges entre nos deux pays, de rappeler aux autorités et à la communauté d affaires chinoises, les compétences dont disposent les entreprises françaises évoluant avec ou en Chine, et de démontrer que les technologies françaises peuvent apporter des solutions concrètes et innovantes aux défis auxquels la Chine fait face dans plusieurs secteurs clés (santé, développement durable, aéronautique, numérique). L innovation est un thème cher à la France comme à la Chine. Alors qu en France elle est le symbole du renouveau industriel, illustré par les 34 plans de reconquête du gouvernement ou encore le concours mondial d innovation lancé fin 2013, l innovation est perçue à juste titre par la Chine comme le nouveau moteur de son développement. Ainsi, le rythme de l innovation en Chine s accélère, faisant du pays un acteur incontournable du domaine scientifique. Cette montée en puissance, qui s accompagne d un accroissement de la concurrence, doit-elle nous faire douter de l intérêt d intensifier nos coopérations scientifiques? Il nous semble plutôt que ce mouvement représente une opportunité formidable de fortifier les liens franco-chinois et de se saisir d enjeux déterminants pour l avenir de la Chine. Un thème qui en appelle d autres, celui de l environnement légal chinois, surtout en termes de protection intellectuelle et de transferts de technologies, ou encore celui de l éducation, pour former les innovateurs et concevoir les progrès de demain. 将 创 新 置 于 中 法 关 系 发 展 的 核 心 地 位 值 庆 祝 中 法 建 交 50 周 年 之 际, 我 们 希 望 借 联 结 杂 志 共 同 关 注 一 个 引 领 未 来 的 主 题, 以 展 示 法 国 不 仅 仅 是 一 个 奢 侈 品 文 化 与 礼 仪 之 邦 这 一 正 确 但 也 片 面 的 认 识 在 中 国 依 旧 深 入 人 心, 对 于 众 多 进 驻 中 国 的 法 国 企 业 来 说, 这 种 形 象 虽 然 代 表 了 一 种 实 力, 却 往 往 掩 盖 了 法 国 企 业 在 创 新 与 高 新 技 术 方 面 的 优 势 因 此 我 们 认 为, 为 了 加 强 两 国 之 间 的 交 流 有 必 要 呼 吁 中 国 政 府 部 门 与 中 国 事 务 团 体 重 视 法 国 企 业 同 中 方 联 合 发 展 的, 或 在 华 独 立 发 展 的 技 术, 同 时 需 要 证 明 法 国 技 术 能 为 中 国 在 卫 生 可 持 续 发 展 航 空 及 数 字 等 多 个 关 键 领 域 所 面 临 的 挑 战 提 供 切 实 可 行 与 全 新 的 解 决 方 案 无 论 对 于 法 国 还 是 中 国, 创 新 都 是 一 个 极 为 重 要 的 主 题 在 法 国, 创 新 是 工 业 复 兴 的 象 征, 政 府 的 34 项 振 兴 计 划, 或 者 2013 年 底 推 出 的 国 际 创 新 大 赛 都 突 显 了 这 一 点 在 中 国, 创 新 也 被 理 所 当 然 地 看 作 发 展 的 新 动 力 而 且, 中 国 日 益 加 快 的 创 新 步 伐 使 该 国 成 为 国 际 科 技 领 域 不 可 或 缺 的 参 与 者 中 国 实 力 的 增 长, 伴 随 着 竞 争 力 的 增 强, 我 们 还 需 要 怀 疑 两 国 加 强 科 技 合 作 的 意 义 吗? 我 们 更 认 为 这 一 发 展 预 示 着 一 个 大 好 机 会, 我 们 需 要 抓 住 它 来 加 强 中 法 联 系 并 参 与 中 国 未 来 决 定 性 问 题 的 建 设 中 这 一 主 题 还 使 我 们 思 考 到 其 他 问 题, 例 如 中 国 法 律 环 境 ( 尤 其 是 知 识 产 权 保 护 与 技 术 转 移 方 面 的 法 律 ) 或 教 育 问 题 ( 培 育 创 新 人 才 和 构 建 明 日 发 展 ) connexions 3

4 Comité de Patronage Le magazine de la Chambre de commerce et d industrie française en Chine 中国法国工商会季刊 Numéro 70, été 2014 Direction de la publication Michael Amouyal & Marion Sardou Rédacteur en chef Pierre TIESSEN, avec Madeleine BARBIER Graphiste XIE Bin Ont collaboré à ce numéro Raphaël BALENIERI, Edgar DASOR, Erwan PACAUD, Renaud de SPENS, Françoise BLÉVOT, HE Feng. Traducteur QIN Zhiyu Comité de relecture : Commission communication de la CCIFC Couverture Imagine China Publicités CHINE DU SUD : Michaël Bouchut Pékin : Frédérique BELLOY Félix FEI SHANGHAI & CORPORATE : Morgan LEFEVRE Connexions est édité par la CCIFC C/O UCCIFE 46 Av. de la Grande Armée. CS PARIS Cedex 17 Tél. +(33) Imprimé par Beijing Haoxin Advertisement Co., Ltd. 北京昊鑫广告制作有限公司 «Dépôt légal» : avril 2011 Numéro ISSN : Toute reproduction même partielle des textes et documents parus dans ce numéro est soumise à l autorisation préalable de la rédaction. La CCIFC décline toute responsabilité quant aux documents qui lui auraient été fournis, ou aux erreurs qui auraient pu échapper à son attention. Les propos tenus dans les articles n engagent que la responsabilité de leurs auteurs. 4 connexions

5 connexions 5

6

7 N.70 ÉTÉ 夏 InnovatIon & nouvelles technologies Chine laboratoire du monde Confrontée à de véritables défis scientifiques et technologiques, la Chine rattrape son retard en R&D et renforce l innovation sur son territoire. Le renforcement des politiques en soutien à l innovation fait partie des priorités affichées par les autorités chinoises «dans le programme national à moyen et long terme pour le développement des sciences et technologies sur la période , produit par le Conseil des affaires d État», note l ambassade de France à Pékin. Et de préciser : «En dehors du financement direct par le biais de programmes gouvernementaux, des politiques de stimulation de l innovation ont été mises en œuvre dans différents domaines, tels que la fiscalité, la propriété intellectuelle, l attraction des talents, la popularisation des sciences ou encore le développement de nouvelles plateformes d innovation». Comment les entreprises françaises peuvent-elles profiter de cet élan? Sur quels secteurs en particulier? Quelles stratégies adopter? Nicolas Reitzaum 12 Dossier spécial Imagine China Connexions Connexions 17 Imagine China L'ActualitÉ business EN CHINE L actualité Business EN Chine 8 Grande Interview : Fleur Pellerin «Il nous semble capital de développer et entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois» 12 DOSSIER Numéro spécial Innovation & nouvelles technologies Chine, laboratoire du monde 16 Analyse Xavier BAILLARD, L innovation au coeur des ambitions chinoises 24 exclusif Interview croisée Pour accéder au marché chinois, «il faut faire de la science» 28 Lenovo Une stratégie de micro-innovations et de méga-acquisitions 32 Analyse Antoine Mynard, La Chine et l innovation : les chaînons manquants 34 PAROLE à Wang Haofeng Dassault Systèmes «L innovation : notre ADN» 37 Analyse Olivier Dubuis, Transfert de technologie, Prudence et précaution 38 EDF R&D, «La Chine offre des conditions exceptionnelles» 40 Veolia Trois questions à Goulven Inial 42 AFD La Chine : «un laboratoire à grande vitesse» 43 Décryptage Olivier Vérot, L exemple de Xiaomi, une «start-up» qui explose 46 5 PME françaises INNOVANTES SAFT : «Un écosystème encore peu favorable aux entreprises étrangères» 48 TERAO : Green tech : l innovation par absorption 50 Ceva : mise sur l industrialisation de l agricole chinoise 51 Novacyt : pleins feux sur la Chine 52 Ip- Label : Le savoir-faire informatique «made in France» 54 Enquête Ifop : High-tech : ces tendances qui rapportent 56 ABÉCéDAire 58 ActualitÉS DE LA CHAMBRE CCIFC 60 Business Services 62 Antennes 64 Membres 70 DÉCRYPTAGE Une des médias 72 Clichés 74 Livres 76 联 结 科 技 创 新 与 高 新 技 术 中 国, 世 界 实 验 室 78 会 员 企 业 简 讯 80 connexions 7

8 L actualité business en Chine Imagine China + 75 % Hausse en mai dernier de l excédent commercial chinois sur un an (pour un total de 35,92 milliards de dollars). Une performance très nettement au dessus des prévisions des analystes. Pour les économistes de la banque ANZ, indique La Tribune, «ces chiffres vont conforter les Américains dans leur critique de la politique monétaire chinoise. Washington s'inquiète en effet de voir la Chine maintenir sa monnaie à un niveau artificiellement bas afin de doper les exportations du pays». Conjoncture Number one? La Chine deuxième puissance mondiale pourrait dès cette année voler la première place aux États- Unis, selon une récente étude de la Banque Mondiale. Un tel scénario qui était jusqu alors attendu et prédit pour 2020 bousculerait le rapport de force entre les deux hyper puissances du globe. La Chine reste un «pays en voie de développement», comme aime à le rappeler le régime de Pékin. Selon Jean-Louis DUFOUR dans les colonnes du l Économiste et conformément au classement du FMI pour 2010, la Chine se situe «au 93 e rang pour le PIB par habitant (7 500 USD), quand les États-Unis sont 6 e ( USD), l Allemagne 19 e ( USD), la France 23 e, ( USD), le Japon 24 e ( USD)». En ligne Une «toile» à croquer L internet chinois devient une aire de plus en plus convoitée des grands groupes alimentaires et autres géants du e-commerce. Amazon a ainsi investi en mai dernier 20 millions de dollars, soit 14,7 millions d euros dans l e-commerçant alimentaire chinois Yummy77. Son but est d intégrer le catalogue du shanghaïen dans son site, note Les Échos. Et de préciser : «les ventes numériques de produits de bouche sont estimées à 1 ou 2 %. Mais cette part pourrait grossir jusqu à représenter un quart ou un tiers du marché, selon le patron du supermarché en ligne Yihaodian». L épicerie shanghaienne Fields China est également «en discussion avec des Imagine China Imagine China investisseurs», relève le quotidien économique. «Elle a déjà noué récemment un partenariat avec un logisticien, ce qui lui a permis d étendre sa couverture géographique» sur d autres provinces. ILS ONT DIT... «Certains ont parlé d'un ralentissement de l'économie chinoise et craignent un atterrissage brutal. Je serai très franc avec vous et aussi très solennel : cela ne se produira pas.» DR Li Keqiang, lors de sa visite à Londres mi-juin. Le Premier ministre chinois a souligné que la Chine n'aurait pas recours à de «puissants stimulus» pour atteindre ses objectifs de croissance, mais qu'elle comptait plutôt sur des mesures réfléchies et ciblées. Des propos confirmés par le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Zhou Xiaochuan, qui a déclaré être convaincu que la croissance soutenue et la stabilité financière assureraient la confiance du marché dans la monnaie chinoise, le yuan. 8 connexions

9 Imagine China E-commerce : Nouveau record de ventes Selon un rapport du ministère du Commerce chinois publié en mai, le marché des achats en ligne en Chine a généré une valeur de milliards de yuans (297 milliards USD), représentant 7,8 % de l'ensemble de la vente au détail l'année dernière. Les transactions de commerce électronique ont augmenté de 26,8 % par rapport à 2012, tandis que la vente au détail en ligne a bondi de 41,2 %. La Chine comptait en 2013 quelque 300 millions d acheteurs en ligne. «Made in France» : la force de frappe de Alibaba Paris a choisi un partenaire de choix pour promouvoir le «made in France» sur la toile chinoise. En visite officielle à Shanghai, Laurent Fabius a ainsi signé en mai un protocole d entente avec Jack Ma (PDG du géant du e-commerce) afin de mettre en avant les produits tricolores. «{C est} une excellente opportunité pour que davantage de consommateurs chinois découvrent de nouvelles marques françaises, à travers un système de distribution moderne», a alors estimé le ministre français des Affaires étrangères. Cet accord permettra ainsi, note l AFP, «de renforcer la visibilité des articles tricolores sur les différentes plateformes d'alibaba». Ce dernier s'engage à accorder aux entreprises françaises «une procédure d'inscription accélérée» sur sa plateforme Tmall, ainsi que des «services sur mesures» et un «soutien marketing» privilégié, est-il indiqué dans Imagine China un communiqué commun. «Quiconque veut croître rapidement sur le marché online en Chine devra se faire aider par Alibaba, qui avec 231 millions d utilisateurs actifs domine l e-commerce chinois», estime le site spécialisé retail detail. Alibaba qui s apprête à faire une entrée fracassante à la Bourse de New-York a récemment absorbé son compatriote UC Web, dont il contrôlait déjà 66 % des parts Nombre de modèles du groupe PSA vendus en Chine au mois de mai, contre en France. C est la première fois dans l histoire du Groupe que les chiffres de vente en Chine se retrouvent ainsi supérieurs à ceux de l'hexagone. «Ces données ne sont pas franchement une réelle surprise», relève Le Monde. «Avec près de 20 millions de voitures vendues par an, le marché chinois est dix fois plus important que le français, encore déprimé par la crise». En Chine, PSA détient désormais 4 % du marché avec ventes en 2013 (loin cependant derrière Volkswagen et ses 3 millions d unités écoulées la même année). Imagine China «Avec cette nouvelle norme de surveillance de la qualité de l'air, seules 4,1 % des 74 villes ont un niveau acceptable. Parmi les 256 villes qui sont toujours contrôlées avec les anciens standards, 69,5 % ont décroché une note satisfaisante. La question des pluies acides s'avère très sérieuse dans les régions du fleuve Yangtsé. 10,6 % du territoire chinois est confronté à ce genre de problème.» Imagine China Li Ganjie, vice-ministre chinois de la Protection de l'environnement. La Chine a récemment «déclaré la guerre à la pollution», tout en reconduisant pour 2014 un objectif de croissance de 7,5 %. Le gouvernement chinois veut soutenir l activité, actuellement ralentie, mais il veut dans le même temps, faire évoluer un modèle de croissance oublieux des questions environnementales. Exercice d équilibriste. connexions 9

10 Imagine China Le CIC dans le collimateur La Cour des comptes chinoise a épinglé, mijuin, le fonds souverain chinois CIC et deux des plus grosses banques en annonçant jeudi avoir identifié des irrégularités impliquant l équivalent de 3,7 milliards d euros. Comme le rappelait alors le quotidien Les Échos, «ce fonds, China Investment Corporation (CIC), ainsi que les établissements financiers Bank of China (BOC) et Agricultural Development Bank of China (ADBC) auraient «enfreint les règlements» de façon multiple, avec notamment des cessions d actifs et des facturations frauduleuses». Le CIC, qui était fin 2012 à la tête de 575 milliards de dollars d actifs, a été mis en place en 2007 avec pour mission de réaliser des investissements rentables à partir des colossales réserves de devises étrangères du pays. Tourisme Objectif 100 millions La France se fixe comme «prochain objectif», selon Laurent Fabius, d'accueillir 100 millions de touristes étrangers, contre 83 millions en «Le tourisme est la première industrie au monde, représentant 12 % du PIB mondial et plus de deuxcent-millions d'emplois», et pour la France, «je pense que nous pouvons nous fixer un objectif à la fois simple et mobilisateur : nous devons avoir pour ambition d'être le premier (tourisme) au monde», a-t-il précisé aux Assises du tourisme à Paris, en juin dernier. Pour booster cette fréquentation, Paris mise sur la clientèle chinoise, de plus en plus nombreuse ; touristes de plus en plus dispendieux. La Chine en effet est passée première en 2012 en termes de dépenses des touristes à l'étranger, avec un total de plus de 75 milliards d'euros. À l horizon 2020, plus 2 millions de touristes chinois (contre 1,2 million actuellement) feront chaque année le voyage en France, leur destination préférée après les États- Unis et Singapour. Imagine China TÉLE X Imagine China Imagine China Imagine China Imagine China Immobilier D après Reuters, Les prix immobiliers dans les principales métropoles chinoises ont enregistré en mai leur première baisse mensuelle depuis juin Le prix moyen d'un logement neuf dans 100 des plus grosses villes du pays a reculé de 0,32 % en mai par rapport à avril, à yuans (1 306 euros) le mètre carré, selon le cabinet China Index Academy qui a réalisé l'étude. Hôtellerie Le Club Méditerranée a partiellement (72 chambres sur 267 au total) ouvert vendredi 20 juin un troisième village de vacances en Chine, à Dong'ao Island sur une île au large de Hong Kong et Macao, qui sera le premier village balnéaire du groupe dans ce pays. Ce village cinq tridents sera ouvert complètement en novembre. Le groupe Accor a par ailleurs ouvert, fin mai, son 19 e établissement Sofitel en Chine ; ce dernier (Sofitel Legend) se trouve à Xian. Inflation La hausse des prix à la consommation a ralenti en juin à 2,3 % ; une modération qui pourrait ouvrir la voie à des mesures accrues pour stimuler l'activité économique. Ce ralentissement de l'inflation est un peu plus marqué que ce qu'attendaient les analystes. Les mois précédents, la hausse des prix avait fortement accéléré, passant de 1,8 % en avril à 2,5 % en mai, au plus haut en quatre mois. Automobile Selon une étude de PwC, le taux de croissance annuel en Chine du secteur des voitures de luxe devrait être en progression de 11,5 % entre 2013 et 2020, soit près du double de celui des automobiles de moyenne gamme. «Quelque trois millions d'unités de cette gamme devraient être vendues d'ici 2020», relève le magazine Challenges. «Le marché chinois pourrait même dépasser le marché américain d'ici 2016». 10 connexions

11 En Chiffres Réalisé en partenariat avec le Service Économique Régional de Pékin (ambassade de France) Téléchargez le bulletin économique mensuel à cette adresse : https://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/chine/cadrage-general + 2,0 % ÉCHANGES COMMERCIAUX : les importations chinoises de biens ont augmenté de 2,0 % tandis que les exportations ont diminué de 3,5 % en USD et en g.a. au premier trimestre ,3 % INFLATION : l'indice des prix à la consommation a enregistré une croissance moyenne de 2,3 % en g.a. durant le premier trimestre ,3 % SALAIRE MOYEN : le salaire nominal moyen a augmenté de 10,3 % (en g.a.) au premier trimestre Croissance du PIB : 7,4 % La croissance du PIB chinois s est établie à 7,4 % au premier trimestre 2014 (en g.a., glissement annuel, c est-à-dire par rapport au premier trimestre 2013). Consommation + 11,8 % Les ventes de détail ont augmenté en moyenne de 11,8 % (en g.a. et en valeur nominale) durant le premier trimestre Nombre d entreprises françaises représentées au salon international de l agroalimentaire à Shanghai (en hausse de 14 % par rapport à 2013). 3 millions RMB Nouveau plafond d indemnisation en cas d utilisation illicite des marques (soit six fois le niveau précédent) selon la loi révisée sur les marques entrée en vigueur le 1 er mai millions Nombre de passagers transportés par la ligne TGV Pékin-Shanghai au 13 avril 2014 (soit environ passagers par jour depuis sa mise en service le 30 juin 2011). 100 Mds USD Stock d investissements directs étrangers chinois sur le continent africain à l horizon 2020 selon l objectif annoncé par LI Keqiang le 5 mai dernier à Addis-Abeba. 1 Md USD Depuis le 8 mai 2014, conformément à l annonce de la NDRC, seuls les investissements chinois à l étranger de plus de 1 Md USD sont soumis à une demande d autorisation préalable (pour les autres, elle sera remplacée par une procédure d enregistrement). connexions 11

12 Grande Interview Nicolas Reitzaum Fleur Pellerin Secrétaire d État chargée du Commerce extérieur «Il nous semble capital de développer et entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois» Fleur Pellerin détaille pour Connexions la rénovation du dispositif public d'accompagnement des entreprises à l'international et analyse les opportunités des entreprises tricolores en Chine. Connexions : Vous êtes venue en Chine pour appuyer l'image de la France en tant que puissance économique, industrielle et technologique. Une mission difficile? Fleur Pellerin : Au cours de mon déplacement en Chine, je me suis rendue compte que la France jouit d'une image très forte, mais que celle-ci tourne plus autour de son art de vivre que du dynamisme de ses entreprises. Mon premier objectif est bien entendu de changer cette perception et de faire connaître l'excellence de nos entreprises et l'intérêt pour les Chinois de leur faire confiance. Pour l'atteindre, notre premier atout, ce sont les implantations des entreprises françaises présentes en Chine. Leur succès est la meilleure démonstration que nous disposons d'une offre industrielle et technologique de haut niveau, propre à répondre aux attentes des entreprises chinoises. Elles répondent aux besoins de l'économie chinoise qui accompagnent l'émergence d'une classe moyenne de masse, en matière d'équipements, de transports, de technologies de pointe, de santé, de produits et de solutions agroalimentaires. Aux côtés de nos grandes filières classiques d'excellence luxe, automobile, aéronautique, métallurgie et mécanique, énergie, les filières, ou familles, prioritaires que nous avons identifiées et structurées pour stimuler notre commerce extérieur «mieux se soigner», «mieux communiquer», «mieux vivre en ville», ou «mieux se nourrir» rassemblent des opportunités considérables pour répondre à cette demande nouvelle et donnent de la visibilité à notre offre industrielle et technologique. Vous avez également participé le 20 avril au 7 e Green Companies Summit de Nanning, événement visant à promouvoir le développement économique durable, et dont la France était l'invitée d'honneur. Est-ce un secteur synonyme d'opportunités pour les sociétés tricolores? Ce déplacement en Chine a constitué ma première mission en tant que Secrétaire d'etat chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger, moins de deux semaines après ma nomination. Le 7 e Green Companies Summit, organisé par le China Entrepreneur Club, a rassemblé à Nanning des chefs d'entreprises chinois et internationaux de très haut niveau. Dans le cadre de l'action menée par le gouvernement en faveur du renforcement de l'attractivité de la France, il nous semble capital de développer et d'entretenir une relation privilégiée avec le patronat chinois. Le CEC a été reçu par le Président de la République en juin Ma présence à cet événement témoigne de notre intention d'inscrire cette relation dans la durée. 12 connexions

13 J'y étais accompagnée par une délégation d'une quinzaine d'entreprises françaises organisée par le Comité France Chine et menée par Jean-Pascal Tricoire, président du directoire de Schneider. J'encourage les entreprises françaises à renforcer leurs efforts de développement de partenariat avec des décideurs chinois. Il importe désormais de mettre en œuvre sur le terrain notre stratégie du commerce extérieur. La famille à l'export «Mieux vivre en ville» (sous le label «Vivapolis»), réunie autour de sa fédératrice Michèle Pappalardo, doit permettre de fédérer l'offre françaises dans le domaine de la ville durable afin que l'équipe de France soit capable de proposer une offre intégrée en réponse aux appels d'offres lancés par les municipalités chinoises. Les offres ainsi constituées en réponse aux marchés que les villes de Wuhan, Shenyang et plus récemment Chengdu ont lancés font l'objet d'un fort soutien des autorités locales chinoises. La Chine est-elle une «nation où il fait bon investir» (comme vous avez récemment qualifiée la France) pour ces entreprises French Tech? La Chine recèle de grandes opportunités, mais seulement pour ceux qui préparent leur implantation avec la plus grande rigueur. La Chine est un marché complexe, dont les usages et les modes de fonctionnements sont différents de ceux qui existent en France. Cela ne veut pas dire qu'il faille faire l'impasse sur un marché de 1,3 milliard d'habitants. Mais cela rend d'autant plus nécessaire pour les entreprises intéressées de s'appuyer sur l'ensemble des structures en Chine pour l'accompagnement des entreprises : services de l'ambassade, Ubifrance, Sopexa, CCI, CCEF, régions, acteurs privés. Je les ai rencontrées au mois d'avril, et je peux témoigner de leur expérience et de leur professionnalisme. Ce sont des ressources précieuses pour les entreprises, et j'encourage chacune à s'adresser à elles. Le gouvernement français entend-il les accompagner différemment afin qu'elles puissent pénétrer davantage le marché chinois? 1/2 170x125 Le gouvernement français a engagé une rénovation du dispositif public d'accompagnement des entreprises à l'international. Cette rénovation va se traduire par la fusion entre Ubifrance et l'afii mais elle ne s'arrêtera pas là. J'engage des étapes nouvelles notamment par un dialogue et un diagnostic partagé entre les deux grands réseaux que sont Ubifrance et l'afii, d'un côté, et les CCI, de l'autre. En Chine comme ailleurs, le dispositif d'appui aux entreprises doit être rendu plus lisible et «Notre premier atout, ce sont les implantations des entreprises françaises présentes en Chine. Leur succès est la meilleure démonstration que nous disposons d'une offre industrielle et technologique de haut niveau, propre à répondre aux attentes des entreprises chinoises» encore plus performant. Chaque membre de «l'équipe de France de l'export» doit connaître son rôle et sa place, pour des prestations claires, accessibles, homogènes et de qualité. Cela permettra d'améliorer encore le service rendu aux entreprises françaises et le marché chinois sera un des premiers à en bénéficier. Nous ne partons pas de rien : de nombreuses initiatives positives ont déjà été lancées depuis deux ans. Il faut consolider et amplifier ce qui fonctionne et compléter le dispositif par de nouvelles actions. Mon approche se veut à la fois pragmatique et volontariste. Je me concentre sur des solutions pratiques qui répondent aux attentes des entreprises, qui doivent être encore davantage placées au centre du système. Je pense notamment au French Tech Hub développé à San Francisco et qui doit être créé en Chine pour soutenir nos entreprises les plus innovantes. J'envisage également d'initier une «plate-forme export Chine» dans nos grands ports français où les PME pourront trouver toutes les facilités pour exporter en mutualisant les coûts et en réduisant la complexité des opérations. Le gouvernement entend également accompagner plus d'entreprises chinoises à investir en France, les investissements chinois n'étant pas au niveau de nos relations politiques et économiques. Les entreprises qui investissent en France sont en grande majorité satisfaites de leurs opérations et réinvestissent dans notre pays. Les deux fonds d'investissements franco-chinois, dont l'un créé lors de la visite du Président Xi Jinping en France en mars dernier, doivent y contribuer. On sait qu'une telle action en faveur de l'attractivité exerce une influence positive sur nos exportations. D'autres initiatives sont naturellement possibles et je souhaite que cette année de célébrations du cinquantenaire de nos relations diplomatiques soit l'occasion de mettre en valeur les secteurs sur lesquels nous pouvons travailler ensemble avec notre partenaire chinois, afin d'approfondir notre partenariat. Propos recueillis par Marion Sardou et Pierre Tiessen La French Tech en quelques mots La French Tech a été lancée en novembre 2013 et a pour ambition d accélérer la croissance des start-up numériques et de renforcer l attractivité de la France dans la course mondiale à l innovation. Il s agit d une initiative soutenue par le Programme d Investissements d Avenir à hauteur de 215 millions d euros. Pour atteindre ces objectifs, la French Tech a été structurée autour de trois leviers : Labellisation : les métropoles développant un écosystème dynamique d entreprises numériques et portant un projet ambitieux de croissance et de visibilité internationale seront identifiées et distinguées par le label French Tech. Accélération : l État disposera d une enveloppe de 200 millions d euros pour soutenir et accélérer des initiatives privées portées par des entrepreneurs du numérique présentant un modèle économique viable. Attractivité : les écosystèmes labellisés seront mis en réseau dans un effort de marketing et de promotion de la French Tech à l international. Une enveloppe de 15 millions d euros sera consacrée à cet effort. connexions 13

14 Regard d un professionnel du trading DR Innover sur les marchés financiers Interview Bernard Prats-Desclaux Trader Bernard PRATS-DESCLAUX a plus de 20 ans d expérience en tant que trader de produits dérivés ( futures et options). Il expose pour Connexions sa vision des marchés et ses solutions innovantes d investissement. Connexions : Quelles ont été les évolutions du métier de trader? Depuis la crise financière, le phénomène de remplacement des traders par des robots de trading pour les tâches d achat et de vente sur les marchés n a fait que s accélérer. Le high frequency trading a aussi pris de l'ampleur et on note un clair changement sur certains comportements et la disparition de liquidités à certains moments de la journée (le flash krach du 6 mai 2010 en étant le triste symbole). En résumé, comme dans toutes les professions, le métier de trader n'échappe pas aux progrès, bons au mauvais. Si certains s'en émeuvent, il convient surtout d'en tenir compte dans nos actions au quotidien. C. : Quelle est la réalité des marchés financiers? Depuis les attentats de 2001, les marchés sont essentiellement guidés par les actions des banques centrales. Ainsi, en ayant laissé le robinet des liquidités ouvert trop longtemps, la Réserve Fédérale américaine a eu une part de responsabilité forte dans la crise de Aujourd hui, les mesures d assouplissement mises en place par la BCE, la politique Abenomics au Japon et les plans d'assouplissement monétaire quantitatif aux États-Unis (QE), laissent craindre la création d une nouvelle bulle sur les actifs dits risqués, notamment sur l'obligataire des pays périphériques en Europe, mais aussi sur certaines classe d'actifs des marchés actions, comme on a pu le voir en début d'année avec le secteur des biotechs et des valeurs internet. «J ai voulu quitter cet environnement formaté de gestion car j estimais qu il limitait les possibilités de performance et chargeait trop les clients en frais. Je m inscris aujourd hui dans un projet novateur qui doit privilégier le résultat rendu au client et dans le cadre des FinTechs, ces startups qui commencent à révolutionner le monde de la finance.» C. : Pourriez-vous nous présenter votre parcours? J ai été trader pour compte propre pendant dix ans ce qui est une excellente école car l on apprend réellement la maîtrise du risque et la valeur des capitaux que l on a en gestion. Je crois que c est grâce à cet apprentissage que j ai réussi ensuite à performer régulièrement sur les marchés car je n ai jamais considéré que la bourse était un jeu, que les marchés étaient un casino électronique. Dès 2004, j ai commencé à jouir d une bonne réputation dans le milieu du trading grâce à mes interventions et surtout grâce à mes performances puisque dans une période plutôt délicate pour nombre de traders et d investisseurs, j avais réalisé un résultat de 164 % sur une année civile et de près de 300 % sur dix neuf mois, résultats que je publiais quotidiennement sur un site internet et mon ancien blog Cette exposition a attiré l'intérêt des éditeurs d'ouvrages financiers et boursiers et des professionnels. C est ainsi que j ai été recruté en tant que trader dans un Hedge Fund, Hermés Alpha Fund. Après quelques mois, devant les piètres résultats de l équipe de gestion, j ai été convoqué par le board en réunion qui m a annoncé le licenciement du directeur du fonds et m a demandé de prendre la responsabilité de la gestion du fonds et de l équipe de traders. Je suis resté dans la gestion alternative durant sept ans. C. : Pourquoi avoir souhaité évoluer vers la gestion pour compte propre? J ai voulu quitter cet environnement formaté de gestion car j estimais qu il limitait les possibilités de performance et chargeait trop les clients en frais. Je m inscris aujourd hui dans un projet novateur qui doit privilégier le résultat rendu au client et dans le cadre des FinTechs, ces start-up qui commencent à révolutionner le monde de la finance. Pour cela, je suis en train de créer avec Éric OMS trader depuis huit ans à 14 connexions

15 Pékin et des partenaires financiers, une société de gestion. L idée est de travailler sur des investissements à court terme, essentiellement des positions intradays, autrement dit, ouverture et clôture des positions dans la journée, à partir de stratégies algorithmiques propriétaires que j ai développées depuis près de quinze ans. Nous avons démarré un compte de gestion pour compte propre depuis le 1 er octobre 2013 afin de valider notre expertise commune pour nos futurs clients. Pour indication, à ce jour, la performance est de 26,7 % avec un drawdown (perte maximale atteinte sur la période) de 7,6 % (soit une performance annualisée en cours de près de 40 %). Mon objectif est clair, il n est pas celui d une recherche de performance à tout prix mais bien de maximiser le couple rendement/ risque sur des périodes annuelles. En termes simples, il s agit de dégager le maximum de performance tout en ayant toujours en tête que l essentiel reste la sécurisation des avoirs, la préservation du capital et donc la gestion des risques encourus. Dès le premier juillet, nous lancerons la dernière version de nos stratégies de trading et nous publierons nos résultats mensuellement, audités par notre intermédiaire financier, de manière totalement transparente. C. : Quelle est votre méthodologie? Nous travaillons à partir d algorithmes de trading qui détectent des configurations Bernard PRATS-DESCLAUX a publié en 2008 aux éditions Eyrolles le livre «Trading et contrats futures». techniques spécifiques. Les marchés sont scannés par un logiciel d analyse technique et de programmation qui s appelle NinjaTrader et qui permet de travailler multi-sous-jacents et multi-timeframes afin de détecter des débuts de tendance dans un cadre de trading de type trend-following. La prise de décision est ensuite manuelle afin de laisser au trader discrétionnaire la possibilité de décider si l environnement global se prête à l ouverture de position ou pas. À ce jour, les robots seuls n ont pas encore réussi à surperformer l humain, mais ils sont une aide précieuse. C. : En quoi votre approche est-elle innovante? Il faut bien reconnaître que la finance n a pas toujours bonne presse et même s il y a des excès dans les critiques, certains comportements indécents nuisent à l image de la communauté financière. Mon idée est simple et mes engagements forts. Il s agit d avoir une approche du métier cohérente, autrement dit, il est logique d être rémunéré dès lors que la performance est là. Notre engagement sera donc de supprimer tous les frais de gestion ainsi que tous les frais indirects qui parfois n apparaissent pas clairement, afin de rendre au client toute la performance réalisée. En contrepartie, notre future société de gestion recevra une rémunération basée uniquement sur le résultat. Autrement dit, nous acceptons de dire clairement à nos clients que si nous ne sommes pas suffisamment bons pour ne pas dégager des résultats trimestres après trimestres, nous n avons pas à recevoir des commissions. C est une assurance forte, un engagement clair vis-à-vis de tous les futurs clients qui nous ferons confiance. Nous avons choisi de travailler avec Activtrades pour le dépôt des fonds, un des meilleurs courtiers de la place londonienne car il assure les comptes clients à hauteurs de Dans un contexte toujours tendu de crise latente, c est un argument fort et décisif. Notre solution s adressera donc aussi, bien évidemment, aux communautés d expatriés en recherches de solutions d investissement innovantes, dès que nous aurons finalisés l'obtention de tous les agréments, d'ici quelques mois. Contact : Propos recueillis par M. S connexions 15

16 Innovation & nouvelles technologies Chine laboratoire du monde Confrontée à de véritables défis scientifiques et technologiques, la Chine rattrape son retard en R&D et renforce l innovation sur son territoire. Le renforcement des politiques en soutien à l innovation fait partie des priorités affichées par les autorités chinoises «dans le programme national à moyen et long terme pour le développement des sciences et technologies sur la période , produit par le Conseil des affaires d État», note l ambassade de France à Pékin. Et de préciser : «En dehors du financement direct par le biais de programmes gouvernementaux, des politiques de stimulation de l innovation ont été mises en œuvre dans différents domaines, tels que la fiscalité, la propriété intellectuelle, l attraction des talents, la popularisation des sciences ou encore le développement de nouvelles plateformes d innovation». Comment les entreprises françaises peuvent-elles profiter de cet élan? Sur quels secteurs en particulier? Quelles stratégies adopter? Dossier spécial 16 Connexions

17 Connexions 17

18 Bull : objectif Chine Présent en Chine depuis 1993, le groupe français (9 200 salariés dans le monde pour 1,3 milliard de chiffre d affaires) entend s attaquer au marché local. C est en tout cas la mission confiée à Chen Yan, general manager Chine de l entreprise, en poste depuis janvier dernier. «En Chine, nous travaillions jusqu alors pour le Groupe dans le développement et la maintenance de nos logiciels 1», confie-t-elle. «Nous allons à présent renforcer nos relations avec nos partenaires chinois». Avec la volonté de développer les affaires sur le marché des smart-city notamment mais aussi la sécurité, «un sujet très important en Chine», souligne Chen Yan. 1. Le Groupe Bull développe des logiciels très innovants de gestion pour les administrations publiques, les télécoms, les grandes entreprises de transport, l énergie, la défense, etc. «PM2.5 free» Page précédente : Imagine China Ce n est pas un nom de code mais un cap d innovation à atteindre dans une Chine urbaine gravement touchée par des problèmes de pollution Pékin et Shanghai en particulier, mégapoles régulièrement noyées sous les particules fines, type PM2.5. Et c est pour un certain nombre d entreprises, un créneau particulièrement porteur. «Proposer des logements «PM2.5 free», qui filtrent entièrement ces particules est véritablement l enjeu d ici à deux ou trois ans», soutient ainsi Alexandre Credoz, directeur R&D de Aldes en Chine, entreprise familiale lyonnaise spécialisée dans la VMC, créée en 1925 (230 millions d euros de chiffre d affaires (CA), dont 80 % en France). Proposer des solutions pour chasser ces particules des logements neufs et en renovation, est de fait un critère de différenciation important. «Nous sommes sur un marché de système centralisé qui amène l air purifié sur un seul point dans toutes les pièces et extrait l air pollué vers l exterieur», détaille le Français. L entreprise qui réalise aujourd hui 6 à 7 millions d euros de son CA en Chine s est fixée pour objectif de multiplier par deux ce volume d ici à La Chine, «un paradis pour chercheurs», s enthousiasme un ingénieur français, fasciné par les moyens déployés par Pékin pour booster la recherche. «La dynamique y est incroyable». Et ce, dans tous les domaines jugés prioritaires : l agriculture, les biotechnologies, l énergie, l urbanisation dite «durable», l environnement, etc. Là, l argent et les projets coulent à flot La Chine serait-elle devenue, en moins de dix ans, l Eldorado mondial pour laborantins en tous genres? Elle ne consacre pourtant que «2,09 % de son PIB 1» à la R&D, précise la délégation de l Union européenne (UE) à Pékin. Effet de taille oblige, le résultat est néanmoins surprenant. Les progrès dans la science et les technologies notamment y sont «sans précédent». «Il y a en Chine un énorme prestige lié à l innovation et à la recherche», précise Phong Nhuyen, directeur du LIAMA (Laboratoire Sino- Européen d'informatique, d'automatique et de Mathématiques Appliquées, voir p. 59). «Les gens sont prêts à investir sur des projets innovants!» «Point de bascule» Une dynamique qui impacte quantité d entreprises qui veulent croire à une Chine 18 Connexions

19 DR Imagine China high-tech et innovante. «Nous sommes à un point de bascule où la Chine n est plus l usine du monde ; elle ne se contente plus d imiter. Dans le domaine du numérique en particulier, elle développe ses propres logiques, ses propres services», argumente Thomas Alix, directeur consulting et digital Chine du groupe Keyrus, présent à Shanghai depuis trois ans, spécialisé dans la Business intelligence, le commerce digital et le big-data analytic. «On voit clairement émerger en Chine des usages différents» de ceux en place en Europe. Cet écosystème dans lequel le digital «est un driver d innovation très fort» vit sa propre vie, dixit Thomas Alix. Mieux : «sur certains usages, la Chine est en avance», Repères Innovation, ce que pèse l Europe 24 % des dépenses mondiales en recherche 32 % des publications à fort impact 32 % des demandes de brvets Chiffres présentés lors du symposium «Enseignement supérieur, recherche, innovation La coopération franco-chinoise en mouvement» qui s est tenu à Pékin les 19 et 20 juin 2014, par Pierre Vialatte (Head, Science, Technology and Environnement Section ; EU Delegation to China and Mongolia). soutient le Français. Un constat que partagent de nombreux experts. «Ca va décoller», prédit pour sa part Mathieu Verove, directeur Chine de Ecritel, ETI spécialisée dans l hébergement de site internet et le développement d applications e-commerce, qui a ouvert une filiale à Shanghai (quinze personnes sur place) en Un décollage programmé avec l amélioration des connectivités internet sur l ensemble du territoire et la montée en qualité du réseau. «Les Chinois avaient il y a peu un certain retard dans les nouvelles technologies mais ils le rattrapent à une vitesse impressionnante», constate lui aussi Mathieu Verove. Les consommateurs «prennent de plus en plus Parole à Frank Zhang Chargé d affaires grands comptes ventes et marketing Saint Gobain Sekurit L innovation, un moteur «L innovation est le moteur de notre croissance en Chine ; moteur qui nous permet de nous différencier de nos concurrents, qu ils soient locaux ou internationaux. L innovation permet en effet pour Saint- Gobain Sekurit d offrir aux constructeurs automobiles des solutions adaptées au design de leurs véhicules mais aussi adaptées à leur effort de réduction des coûts. L innovation apporte également de la valeur au client final, avec davantage de sécurité, de confort, de design. { } Nous nous appuyons pour cela sur notre réseau R&D mondial, ainsi que sur notre centre de recherche local basé Shanghai où travaillent plus de 300 chercheurs expérimentés. En tant que fournisseur de verre automobile, nous travaillons beaucoup dans le domaine de la gestion de la chaleur, la sécurité, et le confort. Nous avons également examiné toutes les possibilités pour remplacer l'acier par du vitrage transparent, afin d'offrir un espace intérieur plus lumineux tout en améliorant le confort thermique et la vie privée. { } Avec la forte croissance du marché automobile en Chine, l innovation prend une place très importante et le gouvernement central met en place des politiques incitatives pour booster l innovation politiques qui s adressent non seulement aux sociétés locales mais qui profitent également aux entreprises internationales comme la nôtre. Au fil des années, nous notons par ailleurs que la propriété intellectuelle est mieux protégée en Chine. Mais il reste beaucoup à faire. Certains de nos concurrents développent ainsi des applications qui sont la copie des nôtres ou d autres brevets. { }Pour Saint-Gobain Sekurit, la Chine est un pays très important en termes d'innovation et de R&D. Les constructeurs automobiles internationaux développent de plus en plus de voitures adaptées spécialement pour le marché chinois et ceci est inévitablement un appel pour innover localement. Cela peut paraître évident mais on ne peut pas innover en Europe pour des besoins en Chine». Connexions 19

20 L Oréal L innovation permanente Ce que représente la Chine pour le premier groupe cosmétique mondial? «C est un marché absolument stratégique», tranche Stéphane Ortiz, responsable R&I (Research & Innovation) du groupe en Asie. C est bien sur ce pays-continent entre Shanghai, Pékin, la Chine du Sud et les régions du centre que le Groupe entend capter un maximum du nouveau milliard de consommateurs qui, espère son état major, achèteront des produits L Oréal en Au cœur de cette stratégie de conquête : l innovation, alors que le Groupe compte déjà en Asie trois pôles de recherche (en Inde, à Tokyo et à Shanghai, lequel est ouvert depuis 2005), tous à vocation mondiale. «Nous développons un modèle d innovation unique, basé sur la science et aussi sur le choix de l entreprise de focaliser exclusivement sur le bienêtre et la beauté, ce qui fait partie de l ADN de la société. Ce n est donc pas une approche multi-secteurs», précise Stéphane Ortiz. Stratégie amont/aval Concrètement, l Oréal investit 3,5 % de son chiffre d affaires dans la recherche et l innovation. «En amont, nous privilégions la recherche avancée et appliquée afin de maximiser les effets des actifs nous travaillons en Chine sur la connaissance de la peau chinoise, et des modèles uniques de peau reconstruite développées dans notre Centre de Recherche à Shanghai permettent d évaluer l efficacité de nouvelles molécules... En aval, nous appliquons les résultats de ces recherches sur des catégories de produits. Pour les shampoings et les traitements des cheveux par exemple, les technologies sont très spécifiques». Ou encore les produits de soin, avec un travail appuyé sur les effets de blanchiment, d hydratation, de nettoyage du visage, mais aussi de maquillage du teint et des lèvres. «Nous avons tout un ensemble de dispositifs qui étudient les caractéristiques des peaux chinoises et des cheveux chinois au service de l innovation pour ce pays». Stratégie inévitable tant le marché chinois est «extrêmement compétitif» P. Ti conscience de la force du réseau internet avec notamment l arrivée de la fibre optique dans les grandes villes». Mais pour profiter de cet élan sur le numérique, il vaut mieux, conseille Thomas Alix, «faire preuve d humilité, et bien comprendre comment la société chinoise vit et pense l innovation, dans le digital notamment». Atout stratégique Pour nombre de PME/ETI françaises, l innovation reste au cœur de leur stratégie de développement, selon une dernière étude CCI International 2. À la question, quels sont les principaux enjeux stratégiques de votre entreprise, 30 % misent sur l innovation de leurs produits et de leurs services (et 11 % sur les nouvelles technologies). Surtout, 86 % des structures interrogées estiment «que l innovation est un atout pour se développer à l international». Et en Chine, reconnaît Lin Ping, «ça bouge dans tous les sens». Pour le general manager Chine de Micropole (groupe de Business intelligence et services informatiques, créée en salariés, présent en Chine depuis 2011), «le marché n est pas encore saturé, ce qui permet aux compétiteurs locaux d être très réactifs et particulièrement innovants. Dans le BtoC par exemple, il y a des idées intéressantes à prendre même si nous remarquons plus de faiblesses sur le BtoB». 20 Connexions

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique 1 Technos et usages du numérique Transition numérique de l Etat French Tech Subventions et avances remboursables Appels à projets Fonds propres Investissement avisé Prêts Subventions Subventions Fonds

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Lancement de bpifrance export

Lancement de bpifrance export PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Communiqué de presse www.economie.gouv.fr NICOLE BRICQ MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR Communiqué de presse www.commerce-exterieur.gouv.fr Soutenir

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Conclusion du rendez-vous du commerce «Transition numérique du commerce BtoB» -Lundi 19 octobre 2015 -

Conclusion du rendez-vous du commerce «Transition numérique du commerce BtoB» -Lundi 19 octobre 2015 - MARTINE PINVILLE SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises D O S S I E R D E P R E S S E O c t o b r e 2 0 0 8 Information journalistes : Dominique Picard, Responsable Relations presse, UBIFRANCE

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015.

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Communiqué de presse Paris, le 29 Septembre 2015 HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Holosfind annonce qu elle va présenter sa stratégie lors

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03.La gamme d interventions 04. Les nouveaux dispositifs 2 01.Qui sommes-nous? Bpifrance, partenaire de confiance

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013

DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 DASSAULT SYSTEMES Newswire Conférence Téléphonique 2013 Résultats du Deuxième Trimestre Jeudi 25 juillet 2013 Thibault de Tersant Directeur Général Adjoint, Affaires Financières Bonjour à tous et merci

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans le 9 avril, dans le 11 avril et diffusé sur LEVEE D EMBARGO LE 9 AVRIL 8H Rappel méthodologique

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 En avance sur son temps «Notre startup AddBike cherche à révolutionner la culture du vélo urbain en proposant des produits innovants pour faire du vélo une alternative crédible aux

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance.

J aimerais donc rappeler pour commencer comment les Français prennent toute leur part à cette belle performance. 1 Eléments d intervention de l Ambassadeur de France au Luxembourg Paris, le 25 septembre 2015 [Formule d appel / Remerciements à l Ambassadeur du Luxembourg Paul Dühr ainsi qu à Laurence Sdika] La France

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France - 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011 Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France Notre challenge : accompagner des PME en forte croissance sélectionnées parmi

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises dxhnfjkmdqsjkfgvw Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises Paris, le 05 mai 2010 Pour la 3ème année consécutive, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES

L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES L ENQUÊTE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cible Secteurs Industrie, Services aux entreprises,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail