Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM. FFCD Orléans-Tours 2-3 Octobre 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM. FFCD Orléans-Tours 2-3 Octobre 2008"

Transcription

1 Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM

2 IRM DES TUMEURS RECTALES nouveaux cas/an en France Amélioration du pronostic Evolutions chirurgicales : ETM Traitements néo adjuvants et adjuvants Progrès techniques de l imagerie (EER, IRM) Staging TNM Identification pré-op du risque de récidive locale Actualisation récente des recommandations professionnelles (HAS, AFC)

3 RADIO-ANATOMIE DU RECTUM Tendu de 3ème vertèbre sacrée à la marge anale Rectum pelvien ou ampoule rectale Rectum périnéal ou canal anal On le divise en trois segments : Haut rectum : > 7 cm bord sup du SI Moyen rectum : 2 à 7 cm bord sup SI Bas rectum : < 2 cm SI

4 ANATOMIE IRM DU RECTUM : LA PAROI Muqueuse en hyposignal Sous-muqueuse en hypersignal Musculeuse en hyposignal

5 ANATOMIE IRM DU RECTUM : LE SPHINCTER Coronale T2 Coronale T1 gado

6 ANATOMIE IRM : LE MESORECTUM Mesorectum Fascia recti Mesorectum Fascia recti

7 ANATOMIE IRM : LE MESORECTUM Axiale T2

8 CLASSIFICATION TNM TUMEUR (T) Tis Tumeur in situ (muqueuse) sans envahir la sous-muqueuse. T1 La tumeur envahit la sous-muqueuse sans la dépasser. T2 La tumeur envahit la musculeuse sans la dépasser. T3 La tumeur envahit, à travers la musculeuse, le tissu périrectal. T4 La tumeur envahit les organes adjacents. GANGLIONS RÉGIONAUX (N) N0 Absence de métastase ganglionnaire N1 Une ou plusieurs métastases ganglionnaires lymphatiques < à 3 N2 Une ou plusieurs métastases ganglionnaires lymphatiques > à 3 Nx Envahissement ganglionnaire non évaluable MÉTASTASES À DISTANCE (M) M0 Absence de métastase M1 Métastases à distance Mx Envahissement métastatique inconnu

9 CLASSIFICATION TNM (UICC) Stade T N M Dukes 0 Tis N0 M0 / I T1 T2 N0 N0 M0 M0 A A II A T3 N0 M0 B B T4 N1 M0 B III A T1-T2 N1 M0 C III B T3-T4 N1 M0 C III C Tout T N2 M0 C IV Tout T Tout N M1 /

10 FACTEURS PRONOSTIQUES Stade histopathologique TNM + Degré d envahissement du mésorectum +++ = distance entre tumeur (ou gg) et fascia recti (MRC) Taux de récidive après ETM en fonction de la marge de résection circonférentielle : < 2 mm : 16 % récidive locale > 2 mm : 5,8 % récidive locale Nagtegaal, Am J Surg Pathol 2002

11 ILLUSTRATION SCHÉMATIQUE DU STADE T Sous-muqueuse VS T4 T3 T1 T3 T2 musculeuse mesorectum Fascia recti

12 AMÉLIORATIONS THÉRAPEUTIQUES L éxérèse totale du mésorectum en bloc (Heald 1982) abaisse la taux de récidive (< 10% à 5 ans) Radiothérapie et chimiothérapie pré-op diminuent la récidive locale mais avec une certaine morbidité Identification pré-op du risque de récidive Marge de sécurité à respecter en distalité est abaissée à 2 cm voire 1 cm Conservation du sphincter Résection inter-sphinctérienne parfois proposée

13 CHOIX DES THERAPEUTIQUES NEO-ADJUVANTES Cancer du moyen et du bas rectum < 10 cm de la marge anale T1 T2, N0 M0 : chirurgie T3 N0 et T1-T3 N+ Radiochimiothérapie pré-opératoire chirurgie Alternative T3 N0, si MRC > 1 mm : RT seule voire chirurgie seule T3 avec MRC < 1mm et T4 RT longue et CT avant tentative exérèse en bloc Thésaurus FFCD déc 2007

14 ÉCHOGRAPHIE ENDORECTALE Examen de première intention après rectoscopie Se et Sp élevées pour # les Tis ou les T1, des T2 Se (94%) et Spe (86%) pour classer T2 Se (90%) et Spe (75%) pour classer T3 Peu Se et Spe pour envahissement ganglionnaire Pas de visibilité du fascia recti : apport de l IRM

15 TECHNIQUE IRM RECTALE Préparation : lavement, contraste hydrique, antispasmodique Antenne de surface en réseau phasé Protocole Séquences T2 sagittale, axiale, coronale Sans suppression de graisse Coupes fines de 3 à 4 mm Petit champ de vue (25cm) Séquences T1 sans et avec gadolinium (bas rectum)

16 RESULTATS DE L IRM Compte-rendu normalisé (GICA,SFR) Siège, dimensions et % extension circonférentielle Distance du pôle inférieur au bord sup SI Stade T : T3 faible (<1/3 méso) T3 fort (>1/3 méso) Distance minimale au fascia recti Extension ganglionnaire (nombre, siège) Atteinte des sphincters (localisation et hauteur) Envahissement aux organes adjacents (T4)

17 TECHNIQUE IRM RECTALE Coupes axiales perpendiculaires à l axe de la tumeur Distance pôle inférieur à la marge anale

18 HAUTEUR, SIEGE DE LA TUMEUR Avant RTH Après RTH

19 DISTANCE AU SPHINCTER INTERNE BOUCHET BRET

20 STADIFICATION T DE LA TUMEUR (T3) Axiale T2 Sagittale T2

21 TUMEUR T4 VESICALE Axiale T2 Sagittale T2

22 REACTION DESMOPLASTIQUE Distinction difficile entre tumeur T2 et T3 Réaction desmoplastique fibreuse tumorale ou non Spicules dans la graisse du mésorectum T3 = Rupture musculeuse Envahissement nodulaire ++ Axiale T2

23 DISTANCE TUMEUR FASCIA RECTI Axiale T2 Axiale T2

24 DISTANCE FASCIA RECTI TUMEUR Beets-Tan (Lancet 2001) 2 mm en histo 6 mm en IRM (97%) 1 mm en histo 5 mm en IRM Brown ( Br J Surg 2003) 1 mm histo 1 mm IRM Aubé ( J. radiol 2007) Taille pixel IRM = 1mm Précision mesure?

25 ENVAHISSEMENT SPHINCTÉRIEN Tumeur du bas rectum envahissant le vagin et l appareil sphinctérien

26 ENVAHISSEMENT SPHINCTÉRIEN AVEC CONTRASTE

27 ADENOPATHIES Chaines ilio-obturatrices Critère de taille 5 mm Se 81% et Sp 68% G. Brown radiology 2003 Spiculation, hétérogénéité, hypersignal T2 (Kim, Eur J Radiol 2004) Adénopathie

28 PERFORMANCES ET LIMITES IRM Ne peut différencier T1 et T2 EER > IRM pour différencier T1-T2 et T2-T3 Bipat Radiology 2004 Evaluation MRC en IRM en pré-op : Se 94%, Sp 85% Purkhayastha, colorectal disease, 9, 402 Dg difficile entre T2 et «petit» T3 : réaction desmoplastique fibreuse non tumorale Envahissement organes (T4) : Se 74 % Sp 96 % Envahissement ganglionnaire : Se 66% Sp 76 % Bipat Radiology 2004

29 CONCLUSION Le rôle de l IRM est primordial dans le bilan des tumeurs T3-T4 : elle permet de mieux sélectionner les patients à faible risque de récidive locale et d éviter un traitement néo-adjuvant. Elle apporte des éléments pour la conservation sphinctérienne dans les tumeurs du bas rectum. Elle est moins performante pour le diagnostic de l envahissement ganglionnaire. Intérêt de la TDM 64 barrettes?

Radioanatomie du Rectum. Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain

Radioanatomie du Rectum. Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain Radioanatomie du Rectum Pigneur F., Djabbari M., Tran Van Nhieu J., Brunetti F., Luciani Alain Apport de l IRM dans le bilan d extension initial locorégional du cancer du rectum Pigneur F., Djabbari M.,

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

BILAN DU CANCER RECTAL. L BEDENNE Cours intensif de cancérologie digestive

BILAN DU CANCER RECTAL. L BEDENNE Cours intensif de cancérologie digestive BILAN DU CANCER RECTAL L BEDENNE Cours intensif de cancérologie digestive ALGER 6-5-2009 THESAURUS NATIONAL DE CANCEROLOGIE DIGESTIVE 2009 (tncd.org) Explorations pré-thérapeutiques : TR : distance, mobilité,

Plus en détail

Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 %

Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 % Adénocarcinome du rectum: prise en charge Caecum 14 % Colon ascendant 10 % colon transverse 12 % colon Descendant 7 % Sigmoide 25 % Rectosigmoide 9 % Rectum 23 % Séminaire de formation IRFC/Oncolie Christophe

Plus en détail

Imagerie du cancer du rectum avant et après traitement néo-adjuvant Magaly Zappa, CarolineBertin, Léon Maggiori, Yves Panis

Imagerie du cancer du rectum avant et après traitement néo-adjuvant Magaly Zappa, CarolineBertin, Léon Maggiori, Yves Panis Imagerie du cancer du rectum avant et après traitement néo-adjuvant Magaly Zappa, CarolineBertin, Léon Maggiori, Yves Panis Services de Radiologie et de CCR Hôpital Beaujon, Clichy, France. Amiens, 2014

Plus en détail

Cancer colo-rectal: quoi de neuf?

Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Cancer colique ou rectal: des différences d approche Dépistage, diagnostic et bilan d extension du cancer colique: TDM Bilan d extension

Plus en détail

Yves Gandon CANCER DU RECTUM

Yves Gandon CANCER DU RECTUM Yves Gandon CANCER DU RECTUM Enjeux Problème de santé publique: 2 nd K pays développés, 1/3 des CCR 15000 nouveaux cas/ an en France Mauvais pronostic selon : extension locale T, CRM et lymphonoeuds N

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Nom : Nom de jeune fille : Code postal domicile : Prénom : Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Nom établissement

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE REFERETIEL D AUT-EVALUATI DES PRATIQUES E CHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVE Audit clinique : Prise en charge chirurgicale de la tumeur primitive (cancer du rectum) ovembre 2010 1 I/ PRMTEUR La Fédération

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers

Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers Association Française de Chirurgie Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers Ce document est destiné à aider les pathologistes dans l'examen des pièces d'exérèse pour cancers

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Cliquez pour modifier le style du titre PROJET D EVALUATION DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX EN AQUITAINE ET MIDI-PYRENEES (EVACCOR):

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Eric RULLIER. Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter?

Eric RULLIER. Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter? Eric RULLIER Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter? Connaître les critères carcinologiques de la conservation sphinctérienne Connaître les nouvelles méthodes chirurgicales

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Place de l IRM dans le bilan d extension initial des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT

Place de l IRM dans le bilan d extension initial des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Place de l IRM dans le bilan d extension initial des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Quand faire une IRM rectale? } Dans tous les cas de tumeurs rectales (sauf si contre indication à une exploration

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Cancer du canal anal exploration IRM

Cancer du canal anal exploration IRM Cancer du canal anal exploration IRM P. Fernandez L. Abramowitz SIAD 2013 Paris-HEGP Introduction Collaboration étroite depuis 10 ans avec le service de proctologie du CHU Bichat-Claude Bernard Pathologie

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

Tumeur du canal anal. V Servois Institut Curie Paris. Journée de printemps de la SIAD HEGP 1 avril 2016

Tumeur du canal anal. V Servois Institut Curie Paris. Journée de printemps de la SIAD HEGP 1 avril 2016 Tumeur du canal anal V Servois Institut Curie Paris Journée de printemps de la SIAD HEGP 1 avril 2016 Carcinome du canal anal - généralités - 2% des tumeurs digestives - L incidence est de1.5/100 000 personnes/année

Plus en détail

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre

L imagerie en questions : Cancer de l endomètre + L imagerie en questions : Cancer de l endomètre Corinne Balleyguier, Elise Zareski Sébastien Gouy, Philippe Morice, Catherine Genestie, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Alexandra Leary, Catherine

Plus en détail

Récidive locale du cancer ano-

Récidive locale du cancer ano- Récidive locale du cancer ano- rectal en imagerie HOEFFEL C.(1), AMZALLAG-BELLENGER E.(1), FORNES P.(2), BINET A.(3), BOUCHE O.(3), VERON S.(1), MARCUS C.(1) (1) Pôle d imagerie, Hôpital Robert Debré,

Plus en détail

La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique

La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique S. Semlali, M. Eddarai, T. Amil, M. Jidal, S. Chaouir, S. Akjouj Service d Imagerie médicale Hôpital

Plus en détail

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat

cancer du col utérin Service de radiologie l institut national de l oncologie, CHU Ibn Sina, Rabat Apport de l IRM dans le cancer du col utérin H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida, L.Jroundi H.Hadj Kacem, B. Benayada, J. Azizi Alaoui, R. Latib, I.Chami, M.N.Boujida,

Plus en détail

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Bilan d extension locale d une tumeur rectale François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue

Plus en détail

J.El Azizi El Alaoui, R.Latib, I.Chami, N.Boujida,L.Jroundi Service d imagerie médical institut national d oncologie Rabat Maroc

J.El Azizi El Alaoui, R.Latib, I.Chami, N.Boujida,L.Jroundi Service d imagerie médical institut national d oncologie Rabat Maroc Apport de l IRM dans le cancer de prostate J.El Azizi El Alaoui, R.Latib, I.Chami, N.Boujida,L.Jroundi Service d imagerie médical institut national d oncologie Rabat Maroc La prise en charge du cancer

Plus en détail

Cancer colique en France: Pronostic : nouveau cas/an morts/ an

Cancer colique en France: Pronostic : nouveau cas/an morts/ an Cancer colique en France: 38 000 nouveau cas/an 15-16000 morts/ an Pronostic : Fort risque de récidive si: T3 avec envahissement extramural >5 mm, T4, N2. Récidive à 5 ans 71% ( groupe haut risque), 43%

Plus en détail

OBJECTIFS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS PRONOSTIC STADIFICATION FIGO

OBJECTIFS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS IMAGERIE ET CANCERS : INDICATIONS PRONOSTIC STADIFICATION FIGO OBJECTIFS BILAN D EXTENSION D UN CANCER DU COL PROUVE - Classification et IRM - I. Fauquet, S. Taïeb, L. Ceugnart Service d Imagerie Médicale Quand demander une imagerie? Quelle imagerie demander? Que

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013

Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Tumeurs rectales. Bilan d extension A.OLIVER F.JAUSSET 2013 Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue - Le bilan local s associe à

Plus en détail

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D COL PRE OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D COL PRE OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me B, Age, OMS Antécédents Apparition de douleurs pelviennes et de métrorragies? Ex complémentaires: IRM SCC TEP-FDG Classification stade

Plus en détail

Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE

Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE Take home message Le traitement du cancer du rectum évolue vers une approche moins invasive pour lésions débutantes

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Compte rendu-fiche en pathologie cancérologie : Tumeurs Colo-rectales

Compte rendu-fiche en pathologie cancérologie : Tumeurs Colo-rectales Compte rendu-fiche en pathologie cancérologie : Tumeurs Colo-rectales Nom : Chirurgien/Endoscopiste : _ Prénom : Pathologiste: Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Sexe : F M Code postal domicile

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Traitement par voie basse des lésions villeuses du rectum : traitement chirurgical

Traitement par voie basse des lésions villeuses du rectum : traitement chirurgical Traitement par voie basse des lésions villeuses du rectum : traitement chirurgical S. Benoist Service de Chirurgie Digestive et Oncologique CHU Bicêtre Conflits d intérêt Aucun conflit d intérêt à déclarer

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER DU rectum COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables?

Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? Symposium International de Cancérologie Digestive SAHGE-FFCD 12 Décembre 2010 Quelles métastases hépatiques des cancers colorectaux sont résécables? K. Bentabak, A. Graba Service de Chirurgie Oncologique

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée :

Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Cas Clinique Un homme de 62 ans en bon état général présente un adénocarcinome du bas rectum considéré comme opérable d'emblée : Pôle inférieur à 2 cm de la jonction rectoanale Mobile Hémicirconférentiel

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

LES TUMEURS DU CANAL ANAL

LES TUMEURS DU CANAL ANAL DU de Carcinologie Clinique 2014-2015 LES TUMEURS DU CANAL ANAL INTRODUCTION L amputation abdomino périnéale (AAP) constituait il y a 30 ans le traitement standard des lésions du canal anal. Des progrès

Plus en détail

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008 Radiothérapie dans le Cancer du Rectum Olivier Dubreuil Février 2008 Plan Pourquoi? Comment? Quand faire de la radiochimiothérapie? Conclusions Pourquoi faire de la radiothérapie? Diminution des récidives

Plus en détail

Apport de l IRM dans le bilan préthérapeutique du cancer du rectum

Apport de l IRM dans le bilan préthérapeutique du cancer du rectum Apport de l IRM dans le bilan préthérapeutique du cancer du rectum Y MORMECHE, S SEHILI, J MORMECHE, CH CHAMMEKHI, S KHELIFI, A BACCAR, MH DAGHFOUS, A CHERIF TUNIS - TUNISIE PLAN Introduction Matériel

Plus en détail

Place du Curage dans le Cancer du Rein

Place du Curage dans le Cancer du Rein Place du Curage dans le Cancer du Rein Épidémiologie des cancers du Rein Incidence MONDE 271 000 nouveaux cas en 2008 Taux stand monde pour 100 000 : Hommes : 14,2 : 5,8 France: 11 080 nouveaux cas en

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Anatomie, vascularisation et drainage lymphatique du recto-colon Anatomie du pelvis Adénome du colon Anatomo-pathologie

Plus en détail

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP-FDG et cancer colorectal. F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP-FDG et cancer colorectal F. Montravers, D. Grahek, K. Kerrou, F. Gutman, J.N. Talbot Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Glucose 6 phosphatase FDG FDG FDG 6 phosphate hexokinase Glucose

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

Indications du TEP-scanner en pathologie tumorale digestive

Indications du TEP-scanner en pathologie tumorale digestive Indications du TEP-scanner en pathologie tumorale digestive Michaël Soussan CHU Avicenne Université Paris 13 Service de Médecine nucléaire et de Biophysique Journée scientifique FFCD 13 janvier 2012 Principe

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : Non circonférentielle. Non occlusive. Histologie : A 7 cm de la marge anale

Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : Non circonférentielle. Non occlusive. Histologie : A 7 cm de la marge anale Institut Curie Cas Clinique Homme de 55 ans, Se présente avec une tumeur du moyen rectum : A 7 cm de la marge anale 4 cm de hauteur Non circonférentielle Non occlusive Histologie : Adénocarcinome bien

Plus en détail

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre Pénis................................... 242 Prostate................................ 249 Testicule................................ 255 Rein.................................... 266 Bassinet et uretère......................

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

Tube digestif

Tube digestif ANATOMIE ABDOMINALE Tube digestif mesentère Méso-colon Le péritoine et le mésentère Mésentère Le tube digestif Appendice Grêle Tube digestif : sonde superficielle linéaire Fixité: Colon Accollement

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS

LA CHIRURGIE DES CANCERS Item 141 LA CHIRURGIE DES CANCERS Professeur B.Saint-Aubert 1 Principale arme thérapeutique en cancérologie, de plus en plus souvent associée aux autres types de traitement (radiothérapie - chimiothérapie).

Plus en détail

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la

Vagin. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la Vagin Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles

Cancer des voies biliaires: le thésaurus. Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Cancer des voies biliaires: le thésaurus Ivan Borbath Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Introduction Dernière mise à jour: 11/07/2007 Cancer rare: 3% des cancers digestifs 2000 nouveaux cas

Plus en détail

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015

CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE. P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 CAS PARTICULIER : LA TUMEUR STROMALE P. SIMON, CHRU Besançon 10/04/2015 Épidémiologie Tumeur rare 10% des sarcomes utérins 0,2% des néoplasies utérines Ashraf-Ganjoei T et al. World J Surg Oncol. 2006

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Les cancers du col de l utérus

Les cancers du col de l utérus Chapitre 1 Les cancers du col de l utérus Généralités Introduction - Classification La classification utilisée est celle de la FIGO 1 Stade I : limité au col IA : micro-invasif (défini sur pièce de conisation

Plus en détail

Tumeurs des voies excrétrices supérieures et de la vessie

Tumeurs des voies excrétrices supérieures et de la vessie Tumeurs des voies excrétrices supérieures et de la vessie Tumeurs des voies excrétrices supérieures et de la vessie Anapath : carcinome à cellules transitionnelles : 85% = tumeur urothéliale ou urothéliome

Plus en détail

Imagerie des cancers:

Imagerie des cancers: Imagerie des cancers: Dépistage et bilan d extension HTrillaud Trillaud, Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Service de radiologie Hôpital Saint-André Bordeaux Objectif Définir la notion de dépistage en imagerie

Plus en détail

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures»

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» Mise à jour du 13/04/2011 Médecins responsables : Dr LANOE Matthieu, Dr TRINH Thuy Membres du groupe de travail : Dr BERGER Julien Chirurgien urologue

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Cours intensif FFCD Prodige Orléans Octobre 2008 Dr Benchellal Service de Chirurgie Digestive CHU Tours Épidémiologie des MHCCR

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas.

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie au niveau de l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. Service d ORL et CCF du Pr.SALHI INTRODUCTION Les cancers laryngo-pharyngés

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Carcinome du col versus tumeurs mésenchymateuses du col de l utérus: Quel est l apport de l IRM?

Carcinome du col versus tumeurs mésenchymateuses du col de l utérus: Quel est l apport de l IRM? Carcinome du col versus tumeurs mésenchymateuses du col de l utérus: Quel est l apport de l IRM? M FELFEL, M JABER, M JABOU, R CHAMAKHI, H RAJHI, R HAMZA, N MNIF Service d Imagerie médicale. EPS Charles

Plus en détail

Le cancer de l estomac

Le cancer de l estomac Chapitre 2 Le cancer de l estomac Bilan minimal Bilan minimal : - Fibroscopie + biopsies - TDM thoraco-abdomino-pelvien (foie, ganglions) - Biologie hépatique - Si cancer superficiel : réalisation d une

Plus en détail

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement du cancer des voies biliaires Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement chirurgical = seul traitement à visée curative Classification de Thomkins Classification de Bismuth et Corlette pour

Plus en détail

Cancer du rectum : place de l imagerie dans l évaluation préthérapeutique

Cancer du rectum : place de l imagerie dans l évaluation préthérapeutique Cancer du rectum : place de l imagerie dans l évaluation préthérapeutique Pretherapeutic evaluation: imaging Magaly Zappa*, Caroline Bertin* préthérapeutique par l imagerie fait partie de la prise en charge

Plus en détail

Définition du CTV : CTVT (1)

Définition du CTV : CTVT (1) EPU TECHNIQUES DEDIEES EN RADIOTHERAPIE HEGP 23-25 Mars 2011 Cancers du col Indications d irradiation des cancers gynécologiques Cancers de l endomètre CONTOURAGE DES VOLUMES D INTERET DES TUMEURS GYNECOLOGIQUES

Plus en détail

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013

«Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège. Le 8 octobre 2013 Docteur Thomas JALLE Chirurgie gynécologique et mammaire Clinique d Argonay «Les incontournables en Cancérologie 2013» Centre de Congrès le Manège Le 8 octobre 2013 Evaluation du statut ganglionnaire:

Plus en détail

Introduction Ce travail résulte de la collaboration étroite, établie depuis plusieurs années avec le service de proctologie du CHU Bichat-Claude berna

Introduction Ce travail résulte de la collaboration étroite, établie depuis plusieurs années avec le service de proctologie du CHU Bichat-Claude berna Intérêt de l IRM dans le diagnostic et le suivi du cancer du canal anal P. Fernandez (1), M. Tissier (1), G. Jabot (1), AL. Pelletier (2), L. Abramowitz(2), M. Hourseau (3), E. Schouman-Claeys (1) 1- Service

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM - 1/6- Lundi 02/04/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM I/ INTRODUCTION : En France le cancer colorectal est le premier des cancers

Plus en détail

Ampullome. Clinique : ictère cholestatique (prurit) continu progressif, amaigrissement récent, antécédents

Ampullome. Clinique : ictère cholestatique (prurit) continu progressif, amaigrissement récent, antécédents Ampullome Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016

Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016 Métastases Hépatiques des CCR Bilan Initial Journée de Printemps SIAD 2016 Alain LUCIANI, François LEGOU, Marjane DJABBARI, Frederic PIGNEUR, Francesco BRUNETTI, Alexis LAURENT, Alain RAHMOUNI Imagerie

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Aspects post-opératoires normaux et pathologiques du rectum en IRM

Aspects post-opératoires normaux et pathologiques du rectum en IRM Aspects post-opératoires normaux et pathologiques du rectum en IRM C. Hoeffel, L. Azizi, N. Mourra, MD. Crema, L. Arrivé, J.M. Tubiana Hôpital Saint-Antoine, Paris. ASPECTS POST-OPERATOIRES NORMAUX 1.

Plus en détail

L adénocarcinome de l ouraque : aspects en imagerie et corrélations radio-anatomopathologiques

L adénocarcinome de l ouraque : aspects en imagerie et corrélations radio-anatomopathologiques L adénocarcinome de l ouraque : aspects en imagerie et corrélations radio-anatomopathologiques JP Akakpo (1), MF Bellin (2), Y. Badachi (1), A. Guibal (1), S. Merran (3), N. Grenier (4), L. Lemaitre (5),

Plus en détail