Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012"

Transcription

1 Les Rencontres CAP INNOVATION Maitrise d ouvrage Publique et Privée & RT 2012 et Accessibilité

2 Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quelles exigences et évolutions dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat

3 Le contexte énergétique et environnemental Des contraintes : o Dérèglement climatique o Epuisement des ressources fossiles et tensions géopolitiques o Incertitudes sur la filière nucléaire o Augmentation du prix des énergies Des engagements : o Maîtrise des consommations d énergie et des émissions de GES du secteur du bâtiment o Volonté d exemplarité à l international o Protocole de Kyoto et Plan Climat : division par 4 des consommations d énergie du parc de bâtiments à l horizon 2050 o Grenelle de l Environnement : des mesures concrètes pour 2012 et 2020

4 Le secteur du bâtiment en quelques chiffres Les consommations d é énergie primaire* Autres 6 % Industrie 20 % Bâtiment 43 % Transports 31 % Les émissions de gaz à effet de serre Autres 26 % Industrie 21 % Bâtiment 25 % Transports 28 % * Energie primaire : énergie brute non transformée après extraction ou production. En France, coefficient relatif de 2.58 pour les usages électriques par rapport aux autres énergies.

5 Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs Objectifs et dynamique : o Mise en application de la RT 2012 : Généralisation des bâtiments BBC o Accompagnée de : Attestations de prise en compte de la règle Labels de performance énergétique et de haute qualité environnementale o Pour préparer la RT 2020 : Généralisation des bâtiments à énergie positive

6 De la RT2005 à la RT2020 sur la maison Saint-Gobain Multi-Confort % kwh ep /m².an % RT 2005 RT 2012 BEPAS Energie Positive BEPOS Chauffage réunion CAP ECSINNOVATION Eclairage2012 Ventilation PV

7 RT 2012 : domaines et dates d application Domaines et dates d application (Décret n du 26/10/10) Applicable à tous les bâtiments neufs ou parties nouvelles de bâtiments Pour les bâtiments résidentiels : o Zones ANRU : 28 Octobre 2011 o Autres cas : 1 er janvier 2013 Pour les bâtiments non résidentiels : o Bureau, enseignement, crèches : 28 Octobre 2011 o Autres cas : un an après publication des textes complémentaires, prévue début

8 RT 2012 : modalités d application Modalités et exigences techniques (Arrêté du 26 octobre 2010) : o Exigences de résultats o Exigences minimales de moyens Modèle de calcul (Arrêté du 20 juillet 2011) : o Méthode de calcul Th-BCE 2012 (Bbio, Cep, Tic, Aepenr) o Simulation thermique dynamique au pas horaire 8

9 Le cœur de la RT 2012 : 3 exigences de résultats Exigence d efficacité énergétique minimale du bâti : «Bbiomax» o o Limitation du besoin en énergie pour les composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage) Impose une conception bioclimatique, indépendamment du choix des systèmes énergétiques. Une innovation conceptuelle majeure Exigence de consommation maximale : «Cmax» o o Consommation maximale d énergie primaire de 50 kwh/m²/an en moyenne 5 usages pris en compte : chauffage, production d eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateurs, pompes) Le symbole de la RT2012 Exigence de confort en été : «Ticréf» o Limitation de la température intérieure atteinte au cours d une séquence de plusieurs jours chauds successifs (idem RT2005) 9

10 Respect de l exigence Bbiomax Une exigence en valeur absolue sur les besoins de chauffage, refroidissement et éclairage Bbio < Bbiomax = Bbiomaxmoyen (Mbgéo + Mbalt + Mbsurf) Avec : Bbiomaxmoyen : valeur moyenne du Bbiomax par type d occupation du bâtiment et par catégorie CE1/CE2 ; Mbgéo : modulation selon localisation géographique ; Mbalt : modulation selon altitude ; Mbsurf : pour les maisons individuelles ou accolées, modulation selon surface

11 Respect de l exigence Cmax Limitation de la consommation conventionnelle d énergie primaire du bâtiment 5 usages pris en compte : chauffage, production d eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires Et production locale d électricité déduite Une valeur moyenne de 50 kwhep/m² modulée selon : Type et catégorie de bâtiment, Géographie et altitude Surface moyenne des logements du bâtiment Emissions de GES des énergies utilisées Des coefficients de conversion en énergie primaire : 2,58 pour l électricité, 1 pour toutes les autres énergies

12 Répartition type des consommations pour un logement RT2012 Répartition des consommations annuelles en énergie primaire du bâtiment - exemple en logement en zone H2b 1 kwhep/m²/an 4 kwhep/m²/an 5 kwhep/m²/an 17 kwhep/m²/an chauffage ECS éclairage Auxil ventilation Auxil distribution 23 kwhep/m²/an

13 Le Cmax modulé selon la zone climatique Cmax en logement Hors autres modulations

14 Bbiomax et Cmax en non résidentiel Bureaux CE1 Crèches CE1

15 Cas particulier : bois et réseaux de chaleur Des solutions bois ou réseaux de chaleur difficilement envisageables à des coûts raisonnables avec une exigence de 50 kwh/m2/an Le bois énergie et certains réseaux de chaleur : contenus en CO2 très faibles (13g de CO2 par kwh pour le bois énergie) modulation du Cmax selon les émissions de gaz à effet de serre : o o 0 à + 30% en cas de chauffage par réseau de chaleur urbain, selon ses émissions de CO2 + 30% en cas de chauffage bois 15

16 Modulation selon la surface et la typologie Pour ne pas pénaliser les petits logements, Cmax modulé selon la surface du logement 16

17 Modulation temporaire en immeuble collectif Pour ne pas pénaliser le logement collectif par rapport à la maison individuelle (densification, transports collectifs) Constat : o Une équation investissement / économies d énergie moins favorable en logement collectif o Une filière industrielle en cours d adaptation (notamment pompes à chaleur adaptées au collectif) Cmax augmenté temporairement (jusqu au 1 er janvier 2015) de 7.5 kwhep/m²/an 17

18 En complément : quelques exigences de moyens Pour garantir la qualité de mise en œuvre : o Traitement des ponts thermiques o Traitement de l étanchéité à l air obligatoire Pour garantir le confort d habitation : o Surface minimale de baies vitrées (>1/6 SHAB) Pour accélérer le développement des énergies renouvelables : o Généralisation en maison individuelle Pour un bon usage du bâtiment : o Comptage des consommations d énergie par usage o Information de l occupant Pour une qualité énergétique globale : o Pour les logements, la production locale d électricité ne permet pas de compenser plus de 12 kwhep/m²/an 18

19 La généralisation des ENR en maison individuelle Le maître d ouvrage doit choisir une solution d énergie renouvelable suivante : o Produire l ECS à partir d un chauffe-eau solaire thermique o Être raccordé à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50% par une énergie renouvelable et de récupération o Démontrer que la consommation d énergie du bâtiment comprend a minima 5 kwh/m² d énergie primaire produite à partir d une source d énergie renouvelable individuelle En alternative, le maître d ouvrage peut choisir l une des solutions performantes suivantes : o Produire l ECS à partir d un chauffe-eau thermodynamique o Produire le chauffage et/ou l ECS avec une chaudière à microcogénération 19

20 La qualité de mise en œuvre de l enveloppe via le traitement obligatoire de l étanchéité à l air Obligation de traitement de la perméabilité à l air des logements pour imposer la vérification de la qualité de réalisation. Basé sur la disposition en vigueur dans le label BBC : Soit le bâtiment a fait l objet d une mesure de la perméabilité à l air. La perméabilité mesurée est inférieure à : 0.6 m3/h/m² de parois déperditives hors plancher bas en maison individuelle, 1 m3/h/m² de parois déperditives hors plancher bas en immeuble collectif d habitation. Soit le bâtiment a fait l objet de l application d une démarche qualité de l étanchéité à l air agréée par le MEDDTL au cas par cas, pour une durée limitée, assujettie à un suivi et des vérifications annuels (uniquement après le 1er janvier 2015 en immeuble collectif). 20

21 Une aide au contrôle : les attestations 2 attestations obligatoires de prise en compte de la RT2012 (Décret n du 18 mai 2011 et arrêté du 11 octobre 2011) : o 1 ère attestation à joindre en annexe d une demande de PC Réalisée par le MOA ou son mandataire Respect des critères portant sur l enveloppe (surface minimale de baies, Bbio<Bbiomax) o 2 ème attestation à joindre en annexe de la DAT Réalisée par architecte, contrôleur technique, organisme de certification ou diagnostiqueur DPE (en maison individuelle) Respect de réunion l ensemble CAP INNOVATION des 2012 critères de la RT

22 Les grandes étapes d un projet RT2012

23 Les grandes étapes d un projet RT2012 Conception énergétique du bâti et calcul du Bbio

24 Le Bbio : Besoins bioclimatiques du bâti Objectif : concevoir un projet performant et confortable quels que soient les équipements utilisés Représente la capacité du bâti à limiter ses besoins d énergie en : o Chauffage o Refroidissement o Eclairage artificiel Indépendamment des systèmes énergétiques choisis Besoin d interconnexions Architectes/BET + logiciels adaptés et interopérables

25 Leviers d optimisation du besoin en énergie

26 Leviers d optimisation du besoin en énergie

27 Leviers d optimisation du besoin en énergie

28 Leviers d optimisation du besoin en énergie

29 Leviers d optimisation du besoin en énergie

30 Exemples de répartitions de Bbio

31 Exemples de répartitions de Bbio En non résidentiel : des stratégies d optimisation à adapter au cas par cas

32 Exemples de répartitions de Bbio En résidentiel : la réduction du besoin de chauffage en priorité

33 Préconisations pour le bâti Bbiomax = exigence minimale interdiction de dégrader plus le bâti Respecter juste Bbio<Bbiomax n est ni une fin en soi, ni synonyme de bâti optimisé Pour optimiser : o La pérennité de la performance du bâtiment par la réduction du besoin o Le coût d investissement o Le coût d exploitation/maintenance Concevoir un bâti Bbio a minima 20% meilleur que Bbiomax (pratique moyenne constatée en BBC)

34 Préconisations par poste pour le bâti des maisons Energie renouvelable Etanchéité à l air Q4 Pa surf 0,6 m3/(h.m²) Toitures Combles : Up 0,12 W/(m².K)* Plancher léger ou rupteur thermique Ψ 0,6 W/(m.K) Fenêtres : Uw 1,4 W/(m².K Murs : Up 0.25 W/(m².K) Ψ moyen 0.28 W/(m.K) Sols : Up 0,23 W/(m².K) * Up 0,15 W/(m².K) en cas de charpente traditionnelle

35 Préconisations en immeubles collectifs Etanchéité à l air Q4 Pa surf 1 m 3 /(h.m²) Toiture: Up 0,15 W/(m².K) Fenêtres : Uw 1,4 W/(m².K Murs: Up 0.25 W/(m².K) Ψ moyen 0.28 W/(m.K) Sols: Up 0,23 W/(m².K)

36 Les grandes étapes d un projet RT2012 Justification du respect du Bbiomax et de la surface minimale de baies Attestation à joindre à la demande de PC

37 Les grandes étapes d un projet RT2012 Ajout des équipements dans le modèle de calcul Réalisation de l étude thermique Auto-vérification du respect des règles à ce stade

38 Les grandes étapes d un projet RT2012 Réalisation soignée des travaux (points singuliers) Possibilité de réaliser des tests d étanchéité à l air intermédiaires Eventuelles mises à jour de l étude thermique

39 Exemple d aide au traitement de l étanchéité à l air Formation à la mise en œuvre : Traitement de l étanchéité à l air Accompagnement de l offre industrielle par des carnets de détails constructifs Solutions de traitement : o o Solution sèche : membrane d étanchéité + accessoires Solution humide : revêtement technique élastifié projeté sur gros œuvre Outil d auto-tests en cours de chantier

40 Les grandes étapes d un projet RT2012 Pour les logements mesure de perméabilité par opérateur autorisé Respect de la même valeur seuil que dans le label BBC

41 Les grandes étapes d un projet RT2012 Production du récapitulatif standardisé d étude thermique

42 Les grandes étapes d un projet RT2012 Fourniture : mesure perméa + récap étude thermique Vérification in situ de cohérence entre étude et réalisation Production de l attestation à joindre à la DAT

43 Pourquoi? Mais pas un engagement sur la future consommation réelle o Un calcul de consommation d énergie primaire basé sur : modélisation des phénomènes physiques du bâtiment, au pas horaire, les caractéristiques énergétiques réelles du bâtiment, o Mais aussi : scénarios conventionnels d occupation du bâtiment (densité, rythme, habitudes ), basés sur des moyennes constatées nécessairement en décalage par rapport à l occupation réelle données météorologiques basées sur des années-types représentatives du climat de chacune des 8 zones climatiques de la RT non comparable au climat réel dans un lieu donné, sur une année donnée Permet un engagement de conformité au référentiel de la RT mais pas vis à vis des futures consommations réelles

44 Etude de cas : maison individuelle (Source MEDDTL) Maison individuelle 110 m² SHAB (coût 2010 : 125 k ) Maison statistiquement moyenne représentant le marché 2009 de la construction de maisons individuelles (source : base de données des PC autorisés en 2009

45 Etude de cas : maison individuelle (Source MEDDTL) Maison individuelle 110 m² SHAB (coût 2010 : 125 k ) Descriptif bâti performant BBC (variante bâti meilleures techniques disponibles) : Perméabilité : Q4Pa_surf = 0.6 (0.2) Fenêtres : Ujn = 1,40 (0.9) Porte extérieure : Uw = 1,50 (1) Porte vol. non chauffé : Uw = 1 (1) Coffre de volets roulants : Uc = 0,50 (0,50) Murs extérieurs : Up = 0,19 (0,17) Cloison garage : Up = 0,19 (0,17) Vide sanitaire : Ue = 0,21 (0,18) Plafond : Up = 0,12 (0,12) Pont thermique de plancher intermédiaire : PSI9 = 0,2 (0.2) En zone H2b : Bbio = 42 (25), pour Bbiomax = 60

46 Etude de cas : maison individuelle (Source MEDDTL) Maison individuelle 110 m² SHAB (coût 2010 : 125 k ) Ventilation : VMC simple flux hygro B dans tous les cas ECS Thermo : Performance minimale requise par la certification dans tous les cas (variante produit performant du marché en ECS thermo performante) Emission distribution de chauffage : système de chauffage par radiateurs chaleur douce ou variante plancher chauffant à eau chaude (écarts de C négligeable entre les 2 solutions) dans tous les cas sauf les cas de chauffage par effet Joule Solutions répondant à l obligation d EnR prévue par la RT2012

47 Etude de cas : maison individuelle (Source MEDDTL) Maison individuelle 110 m² SHAB (coût 2010 : 125 k ) Cas n 2 : Surcoûts d'investissement de la RT2012 selon configuration Surcoût d'investissement en TTC par rapport à solution RT2005 "toute électrique" Surcoût d'investissement en TTC/RT2005 EJ (prix 2010) Surcoût d'investissement en TTC/RT2005 EJ (prix 2010 après majo CI TEPA BBC) Surcoût d'investissement en TTC/RT2005 EJ (prix 2010 après majo CI TEPA BBC et CIDD) Surcoût d'investissement en TTC/RT2005 EJ (prix 2013 avec effet d'apprentissage) (5.5%) (5.8%) (5.8%) ECS Thermo performant ECS Thermo ECS Solaire appoint chaudière EJ PAC Chaudière CD gaz Bâti meilleures techniques disponibles Bâti performant BBC Bâti performant BBC

48 Etude de cas : maison individuelle (Source MEDDTL) Maison individuelle 110 m² SHAB (coût 2010 : 125 k ) Cas n 2 : Ecart de coûts globaux sur 20 ans selon configuration et zone climatique, par rapport à RT2005 en "tout électrique" (coûts avec effet d'apprentissage) Ecart par rapport à RT2005 tout électrique, en TTC sur 20 a Zone H1a - avec coûts d'investissement 2013 (effet d'apprentissage) Zone H2b - avec coûts d'investissement 2013 (effet d'apprentissage) Zone H3 - avec coûts d'investissement 2013 (effet d'apprentissage) 1344 ECS Thermo performant ECS Thermo ECS Solaire appoint chaudière EJ PAC Chaudière CD gaz Bâti meilleures techniques disponibles Bâti performant BBC Bâti performant BBC

49 Etude de cas : immeuble collectif (Source MEDDTL)

50 Etude de cas : immeuble collectif (Source MEDDTL) Descriptif bâti performant BBC (variante bâti meilleures techniques disponibles) : Perméabilité : Q4Pa_surf = 1 (1) Fenêtres : Ujn = 1,40 (0,9) Coffre de volets roulants : Uc = 1 (1) Murs extérieurs : Up = 0,25 (0,12) Plancher bas : U = 0,25 (0,17) Toiture : U = 0,25 (0,12) Rupteurs de ponts thermiques Ventilation : VMC simple flux hygro B dans tous les cas ECS Thermo : Performance minimale requise par la certification dans tous les cas (variante produit performant du marché en ECS thermo individuelle performante) Emission distribution de chauffage : système de chauffage par radiateurs chaleur douce ou variante plancher chauffant à eau chaude (écarts de C négligeable entre les 2 solutions) dans tous les cas sauf les cas de chauffage par effet Joule

51 Etude de cas : immeuble collectif (Source MEDDTL) Solutions techniques étudiées : Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS solaire avec appoint thermodynamique + Bâti très bonnes techniques Solution 2 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique individuelle performante + Bâti très bonnes techniques Solution 3 : Pompe à chaleur collective + ECS thermodynamique collective + Bâti performant BBC Solution 4 : Chaudière collective condensation gaz + ECS gaz + Bâti performant BBC Solution 5 : Chaudière collective condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière + Bâti performant BBC Solution 6 : Chaudière individuelle + ECS instantanée + Bâti performant BBC Solution 7 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU + Bâti performant BBC Solution 8 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS solaire avec appoint RCU + Bâti performant BBC Solution 9 : Bois + ECS bois + Bâti performant BBC

52 Etude de cas : immeuble collectif (Source MEDDTL)

53 Etude de cas : immeuble collectif (Source MEDDTL)

54 En conclusion A court terme, généralisation des bâtiments BBC en cours : Composante énergétique dès l esquisse, Amélioration des techniques bâti-équipements, Qualité de mise en œuvre Une étape vers les bâtiments : à énergie positive et à haute qualité environnementale kwh ep /m².an RT 2005 RT ChauffageECS réunion CAP INNOVATION Eclairage VentilationPV BEPAS BEPOS

55 Réunion technique CAP INNOVATION Merci de votre attention Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés!

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Damien MONOT Conseiller technique Contexte 1. Contexte mondial - Le réchauffement de la planète - dérèglement

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Les exigences prévues : La concrétisation du Grenelle Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

RT 2012 Tout est plus simple avec Knauf! Les dossiers Knauf LA RT 2012 ET

RT 2012 Tout est plus simple avec Knauf! Les dossiers Knauf LA RT 2012 ET RT 2012 Tout est plus simple avec Knauf! Les dossiers Knauf 2014 LA RT 2012 ET LEs solutions énergie knauf Les dossiers Knauf La RT 2012 et les solutions énergie Knauf Les solutions énergie pour le neuf

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 OBJECTIF Evaluation des adaptions

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique.

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Fiche conseil Édition septembre 2013 SOMMAIRE Page 2 : Contexte du chauffage au fioul domestique Page 3 : Exigences de la réglementation

Plus en détail

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage RT 2012, L enjeu de la gestion d éclairage 1 18 février 2010! Evolutions RT2005 / RT2012 & Gestion de l éclairage TCHANG Nathalie Directrice

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Performance énergétique et permis de construire Présentation de la règlementation thermique 2012 et de son vocabulaire 24 janvier 2013 / CNFPT Daniel Crison LA RÈGLEMENTATION

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION EFFINERGIEET LA RT 2012 Sébastien DELMAS, Effinergie 10 novembre 2011 Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Effinergie et la RT 2012 Sébastien Delmas 10 novembre

Plus en détail

OBJECTIF. Cette étude a été réalisée avec l autorisation du Ministère (DHUP).

OBJECTIF. Cette étude a été réalisée avec l autorisation du Ministère (DHUP). OBJECTIF Evaluation des adaptions techniques et des écarts économiques résultant de l application de la nouvelle réglementation RT2012 à une opération bénéficiant aujourd hui du label BBC 2005 Effinergie.

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Efficacité énergétique des bâtiments 29 juin 2011 David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) Direction

Plus en détail

RT 2012. Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques

RT 2012. Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques RT 2012 Energie du bâtiment Mise en place du Grenelle 2 Autres Prestations thermiques Les textes réglementaires Décret n 201-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux c aractéristiques thermiques et à la performance

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti

Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti Performance énergétique des bâtiments : de la réglementation à l'application Marylène Ficheux et Jean-Philippe Berti Le contexte général 3 Le contexte énergétique et environnemental Epuisement des ressources

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 DREAL Centre Service Bâtiment Logement et Aménagement durables Département Habitat et Construction Pole Bâtiments Durables Présentation RT 2012 1 Site Internet de la DREAL

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION Réglementation RT 2012 : nouveaux mécanismes et principales différences par rapport à la RT 2005 Jean-Pierre BARDY Sous-directeur de la qualité et du développement durable

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL

LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL LE GUIDE RT2012 RÉSIDENTIEL RT 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : POUR LES BÂTIMENTS NEUFS Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de notre environnement,

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 :

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Avril 2011 Bernard Suard-MEDDTL Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti.

Trois exigences de performance énergétique. Cepmax. Tic. Conso maxi d énergie primaire. Confort d été. Efficacité énergétique du bâti. Principes de la RT2012 Une généralisation dans le neuf des bâtiments basse consommation diviser au moins par 2 les consommations par rapport à la RT 2005 Une exigence sur l efficacité globale du bâti portant

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie La feuille de route de la réglementation énergétique Programme résidentiel en zone climatique H2b Consommations : Chauffage Eau Chaude

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Atelier n 1 Ce qui va changer avec la RT 2012 Journée Technique EIE mardi 21 juin 2011 PARIS Marc SCHOEFFTER ADEME\DEP\DVTD\SB Ministère de l'écologie,du

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012

LA RT2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012 Construction BATISTYL OCTOBRE 2012 INTRODUCTION Pour la RT2012 comme pour la RT2005 : La méthode de calcul Th-B-C-E 2012 a pour objet le calcul réglementaire des coefficients Bbio,Cep et Tic. Elle n a

Plus en détail

Économies d'énergie Comment agir

Économies d'énergie Comment agir Économies d'énergie Comment agir Impact des nouvelles règlementations thermiques sur les Établissements de Santé 31 mai 2012 Commissariat Général au Développement durable 1 Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Développement Durable, Réglementations thermiques Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Simulation numériques et calculs environnementales Paris, le 08/10/10 Séminaire Swegon Air

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique La Présidence française de l Union européenne est ainsi parvenue à la fin décembre 2008 à un accord au sein du Conseil afin de rendre éligibles aux

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

RT2012 RÉSIDENTIEL BÂTIMENTS NEUFS

RT2012 RÉSIDENTIEL BÂTIMENTS NEUFS A B C D E F G RT2012 RÉSIDENTIEL BÂTIMENTS NEUFS RT 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : POUR LES BÂTIMENTS NEUFS Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Le Label. Les perspectives

Le Label. Les perspectives Le Label Les perspectives Un bilan sur le BBC-Effinergie En France 30/09/2012-92 550 logements certifiés 460 00 logements en demandes - 97 opérations tertiaires certifiées- 792 soit 5.6 M m² Shon en demandes

Plus en détail

ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENERGETIQUE DU BATIMENT LP MIE Module UE2 2B-CEE Energétique du bâtiment I. INTRODUCTION : ENERGETIQUE DU BATIMENT Prenons l exemple d un bâtiment en hiver pour lequel on souhaiterait obtenir une température intérieure de 18

Plus en détail