La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias"

Transcription

1 La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias

2 # Tabias # Les montagnes tunisiènnes couvrent une superficie de 2 millions d hectares, en considérant les terrains dont l altitude dépasse 3m. El Gouazine Catchment System N Limit of Tunisia Sebkhat hydrographic network Gouazine Tabia system Kilometers

3 Ressources en eau en Tunisie en million de m 3 Ressources en eaux Eaux de surface Nappes profondes Nord Centre Sud Total Utilisation % >9% Total Lac collinaire Banquette Tabia

4

5 Un lac collinaire Recharge de la nappe Protection des infrastructures àl aval Irrigation et usages domestiques

6 .7.6 Densité des longueurs expérimentales et théoriques par classe Bassin versant DEKEKIRA densité expérimentale théorique (n/2) longueur en m.6 Bassin Versant El Gouazine N densité densité expérimentale densité théorique (n/2) Kilometers longueur en m

7 Dekékira crue du pluie nette 2 Q en m3/s pluie totale Q ruisselé mesuré Q simulé avec densité éxpérimentale Q simulé avec densité théorique :1 19:3 19:5 2:1 2:3 2:5 21:1 21:3 21:5 22:1 22:3 22:5 pluie en mm 8 9 1

8 El Gouazine crue du Q en m3/s 19: 19:3 2: 2:3 21: 21:3 22: 22:3 23: 23:3 : :3 1: 1:3 2: Pluie en mm pluie nette pluie totale Q mesuré Q simulé avec densité expérimentale Q simulé avec densité théorique

9 Principales Crues enregistrées à Dékekira entre 1993 et 1999 Date de la crue Pluie totale en mm Temps de réponse en mn Volume ruisselé en m 3 Débit max. en m 3 /s Coefficient de ruissellement en % Temps de monté en mn Temps de base en mn 3/1/ ,25 37, /9/95 18, ,41 27, /9/ ,9 49, /1/96 24, ,53 8,

10 Principales Crues enregistrées à El Gouazine entre 1993 et 1999 Date de la crue Pluie totale en mm Temps de réponse en mn Volume ruisselé en m 3 Débit max. en m 3 /s Coefficient de ruissellement en % Temps de monté en mn Temps de base en mn 3/1/94 32, , /9/ , /9/95 26, , /1/ ,27 3,6 8 3

11 Reconstitution des pluies exceptionnelles Pluie cumulée en mm Durée en mn ans 2, 5,5 9, 2,1 29,6 38,1 51,6 62,1 74,6 78, 1 ans 3, 8, 14,5 29,5 41,5 52,5 69,5 81,5 91,1 93,6 2 ans 8,5 25, 61, 79, 89, 11, 16,5 19,6 5 ans 8, 33, 81, 15, 116, 127, 13,5 131,3 pluie en mm Pluie (1 ans ) pluie totale pluie en mm Pluie ( 2 ans ) pluie totale : :3 1: 1:3 2: 2:3 3: 3:3 : :15 :3 :45 1: 1:15 1:3 1:45 2: 2:15 2:3 2:45 3: 3:15 3:3 3 pluie en mm Pluie ( 5 ans ) : :15 :3 :45 1: 1:15 1:3 1:45 2: 2:15 2:3 2:45 3: 3:15 3:3 pluie totale

12 Crues exceptionnelles à Dékekira Bassin Versant de Dékekira Q en m3/s : :15 :3 :45 1: 1:15 1:3 1:45 2: 2:15 2:3 2:45 3: 3:15 3:3 3:45 4: 4:15 4:3 4:45 5: 5:15 Q simulé 5 ans Q simulé 2 ans Q simulé 1 ans Q simulé 5 ans Q simulé 2 ans

13 Crue récurrente,2 Crue récurrente,1 Crue récurrente,5 Crue récurrente,2 Crues exceptionnelles Bassin versant Dékekira Volume m 3 Débit de pointe m 3 /s Q max déversé Q max du déversoir Tm * en minute Tb** en minute , , , ,

14 Crues exceptionnelles à El Gouazine Bassin Versant El Gouazine : :3 1: 1:3 2: 2:3 3: 3:3 4: 4:3 5: 5:3 6: 6:3 7: 7:3 Q en m3/s Q simulé 5 ans Q simulé 2 ans Q simulé 1 ans Q simulé 5 ans Q simulé 2 ans

15 Crue récurrente,2 Crue récurrente,1 Crue récurrente,5 Crue récurrente,2 Crues exceptionnelles Bassin versant El Gouazine Volume m 3 Débit de pointe m 3 /s Q max déversé Q max du déversoir Tm * en minute Tb** en minute ,56 2, ,59 44, ,86 15, ,11 158,

16 Impact d un lac collinaire sur la recharge d une nappe phréatique à l aval

17 lac eau sol puits 1 puits 2

18

19 15-oct oct oct-97 5-nov nov nov nov-97 3-déc-97 1-déc déc déc déc-97 7-janv janv janv janv-98 4-févr févr févr févr-98 4-mars côte en m hauteur de pluie en mm Pluie Lac Puits 1 Puits 2

20 côte en m 1-mars-98 8-mars mars mars mars-98 5-avr avr avr avr-98 3-mai-98 1-mai mai mai mai-98 7-juin juin juin juin-98 5-juil-98 hauteur pluie en mm Pluie Lac Puits 1 Puits 2 niveau des sédiments

21 Evolution de la remonté de la nappe au niveau des puits à l'aval du Lac collinaire El Gouazinz - Tunisie cent rale hauteur de l'eau en m 9 8 Lac Puits Puits sept sept-98 7-oct oct-98 6-nov nov-98 6-déc déc-98 5-janv-99 2-janv Pluie en mm

22 Τ/Σ oct nov déc janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv févr mars-99 niveau de l'eau en m oct nov déc janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv févr mars-99 niveau de l'eau en m Niveau de l eau dans le Lac Diffusivité niveaux piézométriques des puits Impulsion Modèle Réponse Système global : Lac / aquifère La propagation d influence est régie par la diffusivité

23 Calage du modèle ( 534 jours ) niveau de l'eau en m 15/1/97 15/11/97 15/12/97 15/1/98 15/2/98 15/3/98 15/4/98 15/5/98 15/6/98 15/7/98 15/8/98 15/9/98 15/1/98 15/11/98 15/12/98 15/1/99 15/2/99 15/3/99 hauteur de pluie en mm Hauteur pluie Lac puits 1 puits 2 simulation Puits 1 simulation Puits 2

24 Validation du modèle (23 jours) niveau de l'eau en m 1-avr avr-99 1-mai mai mai juin-99 3-juin juil-99 3-juil août août sept sept oct oct nov-99 hauteur de pluie en mm Hauteur pluie simulation Puits1 simulation Puits 2 Lac Puits 1 Puits 2

25 recharge de l'aquifère en m 3 /jour hauteur de l'eau dans le lac en m

26 Impacts hydrologiques des banquettes mécaniques

27 Banquettes Retardement des écoulements Améliorer l infiltration de l eau dans le sol Réduire l érosion sur les versants et le transport des sédiments vers les grands barrages

28

29 Les banquettes du Bassin Versant El Gouazine : Le bassin versant d El Gouazine a connu un terrassement mécanique d une superficie totale de 536,5 ha. du 17-juin-96 au 27-juillet-96 et :une superficie de 13 ha, du 23-aout-96 au 7-décembre-96 : une superficie de 22 ha, entre le 6-juin-97 et le 29-juillet-97 : une superficie de 231,5 ha. Les banquettes entreprises dans ce bassin versant sont à rétention totale c est à dire avec une pente longitudinale nulle. Elles sont coupées par des ouvertures de 3 à 4 m tous les 1 mètres linéaires. L élément de banquette (1ml) est fermé du côté de la piste et ouvert du côté de l oued l exutoire naturel. La section transversale du canal de ces banquettes a une superficie de 2,28 m².

30 Bilan des apports d eau par ruissellement avant et après aménagement en banquettes mécaniques du bassin versant d El Gouazine Avant aménagement Après aménagement Année Pluie en mm 298,5 575, ,4 Nombre de pluie >=2mm Volume ruisselé en m Nombre de crue Pluie de la crue maximale en mm Volume de la crue maximale en m

31 Avant l aménagement: l année avec une pluviométrie moyenne annuelle de 298,5 mm a engendré un apport total annuel de m 3. Après aménagement: au cours de l année avec une pluviométrie moyenne annuelle de 245 mm nous n avons enregistré un apport total de m 3. Avant l aménagement: le coefficient de ruissellement moyen du le bassin versant est de 4% pour les crues d automne (septembre et octobre) et de 16% pour les crues d hivers (novembre mai). Après aménagement: on a enregistré des apports d eau très faibles qui sont du plutôt aux écoulements retardés souterrains. Les pluies qui ont engendré du ruissellement sont: la pluie du 9/9/96 de 5,5 mm avec un apport total de m 3 et un coefficient de ruissellement de 3%, la pluie du 2-21 septembre 1998 de 9 mm a engendré un apport total de 127 m 3 avec un coefficient de ruissellement de 9%. la pluie du janvier 1999 de 12mm ( mm) a provoqué un apport total de 72 3m 3 (16m 3 +9m 3 +28m 3 +67m 3 ) avec un coefficient de ruissellement global de 3,3%.

32 Avant aménagement du BV en banquettes El Gouazine crue du : 19:3 2: 2:3 21: 21:3 22: 22:3 23: 23:3 : :3 1: 1:3 2: Q en m3/s pluie nette pluie totale Q mesuré Q simulé avec H2U Pluie en mm Pluie totale : 66 mm temps de réponse : 35 mn Volume ruisselé : m 3 Q max. : 35 m 3 /s

33 Après aménagement du BV en banquettes El Gouazine 5et après aménagement Q en m3/s pluie nette pluie totale Q mesuré Q simulé avec H2U sans banquètes : 13: 14: 15: 16: 17: 18: 19: 2: 21: 22: 23: : 1: 2: 3: 4: 5: 6: pluie en mm Pluie totale en mm: 66,5 temps de réponse en mn: 39 Volume ruisselé en m 3 : Q max en m 3 /s: 35, 3 Pluie totale en mm: 66,5 temps de réponse : 8 heures Volume ruisselé en m 3 : Q max en m 3 /s: 1,64

34 Tabias: Rainfall harvesting system In the south of Tunisia

35 Les Tabias

36

37

38 Localisation du Système Tabias Bou Hedma - Sidi bouzid Système Tabias Bou Hedma - Sidi bouzid $Z$Z 9 $Z & && & 11 $Z Site des tabias & 13 # $Z $Z N Tabia en terre Retention tabia Cactus Courbe de niveau Tabia en terre Escarpement Route Rigole $Z Pluviographe & Habitations # Citerne d'eau N W E W E Kilometers S Meters S

39 Les mesures des volumes déversés Tous les seuils déversoirs des quatre tabias ont été réaménagés en maçonnerie tout en gardant les mêmes dimensions pour avoir une estimation correcte des débits déversés.

40 5 Hauteur de pluie moyenne annuelle station de bou Hedma ,8 327,8 36, / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /1996 hauteur de pluie moyenne annuelle en mm hauteur de la pluie maximale enregistrée en mm Moyenne annuelle =141 mm = Σ 1 pluie >3mm + 2 pluies (2 à 3mm) + 4 pluies (1 à 2mm) + pluies (<1mm)

41 pluie en mm ETP en mm Sept Oct Nov Dec Jan Feb Mars April Mai Jun Jull Aug

42 Ruissellement Nous avons enregistré 45 pluies pendant 4 années de suivi (de Mars 1995 jusqu à Décembre 1999). Mais nous avons enregistré seulement 11 crues dans la tabia 1, 7 crues dans la tabia 2, 3 crues dans les tabia 3 et tabia 4. Les crues les plus importantes ont été enregistrées pendant le Janvier et le 6-7 Octobre Le tableau suivant nous montre toutes les crues enregistrées dans chaque tabia. Hauteur d eau maximale Date Pluie Tabia1 Tabia2 Tabia3 Tabia4 (mm) (mm) (mm) (mm) (mm)

43 ΔV=Vr + Vp - Vd - Vi - Ve

44 Crue du janvier Volume stocké en m tabial 1 tabia 2 tabia 3 tabia /1/99 : 16/1/99 6: 16/1/99 12: 16/1/99 17/1/99 17/1/99 17/1/99 17/1/99 18/1/99 18/1/99 18/1/99 18: : 6: 12: 18: : 6: 12: 18/1/99 19/1/99 19/1/99 19/1/99 19/1/99 18: : 6: 12: 18:

45 Evolution de l'humidité dans la parcelle n Humidité en % 22-sept oct nov déc-98 2-janv févr mars-99 2-avr-99 2-mai juin juil août sept oct nov-99 Pluie en mm pluie en mm P1-1 P1-2 P1-4 P1-8

46 balance hydrologique des tabias: Crues du janvier volume ruisselé pluie interceptée volume déversé Volume infiltré volume en m Tabia 1 Tabia 2 Tabia 3 Tabia 4

47 with all tabias without tabias harvested runoff in mm rainfall in mm

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER

CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER CALCUL DU VOLUME EQUIVALENT DES EAUX PLUVIALES A STOCKER Etape 1 : calcul de la pluie de projet La pluie de projet utilisée pour les calculs est donnée par la formule de Montana : t : durée de l évènement

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau «Sous nos pieds, un service public départemental de premier ordre : celui de l assainissement. Le Conseil général

Plus en détail

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau»

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau» NOTE RELATIVE A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LES PARCELLES PRIVATIVES «le Pré Bourdeau» 55 b rue Gaston Boulet 76380 Bapeaume les Rouen TEL : 02.32.82.36.81 FAX : 02.35.76.96.50 contact@infraservices.fr

Plus en détail

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Jean-Joël Gril, Julien Tournebize et Yves Nédélec, pour les équipes : «Pollutions

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS

MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS MISE EN CONFORMITE DE LA PRISE D EAU DES RICOUS DISPOSITIONS RELATIVES A LA SURETE ET LA SURVEILLANCE 1 DOSSIER ETABLI PAR LE CANAL DE GAP EN AOUT 2011 AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE L UNION EUROPEENNE DE

Plus en détail

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE FRANCE SYMSAGEL PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS DE SURFACE RAPPORT FINAL DE PHASE 2 OCTOBRE 2005 N 1

Plus en détail

Epuration Assainissement autonome

Epuration Assainissement autonome Epuration Assainissement autonome P20.1/2 Réglementation P20.3/4 Différentes filières de traitement P21 Fosses toutes eaux P22 Fosse toutes eaux polyéthylène P23 Micro station 20.0 Epuration Aspect réglementaire

Plus en détail

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL

LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL LE GUIDE DE L ASSAINISSEMENT À CRÉTEIL RÈGLEMENT e règlement d assainissement communal permet de préciser les modalités de déversements d effluents* dans les réseaux d assainissement communaux. Ce règlement

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME Pour tous renseignements

Plus en détail

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX Sous bassin versant du Haut Drac Rapport de phase 3 septembre 2012 2010-2015 ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX SDAGE Rhône-Méditerranée TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 RECONSTITUTION DE L

Plus en détail

Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales

Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales Commune du Folgoët (29) Schéma directeur d assainissement des eaux pluviales Source : LeFolgoët.fr Mai 2013 Siège Social 11 bis, rue Gabriel Péri - B.P. 286 54515 Vandoeuvre-lès-Nancy cedex 03 83 50 36

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT

Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT Chapitre III: CALCUL ET SUPERPOSITION DES HYDROGRAMMES DE RUISSELLEMENT 1 Calcul des hydrogrammes à l exutoire de chaque sous bassin 1.1 Sous bassin 1 À partir des données exposés dans le chapitre I, on

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 30 septembre 2009 Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine Samia Mejdi DHI Eau Environnement

Plus en détail

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006 Séminaire modélisation des hydrosystèmes APR VMC 2006 Schéma méthodologique simplifié Scénarios climatiques 2020 I 2040 Modélisation des hydrosystèmes Impact sur la ressource Impact en sur eau la ressource

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS MACROECONOMIQUES ASEAN-6

PRINCIPAUX INDICATEURS MACROECONOMIQUES ASEAN-6 janv.-1 mars-1 mai-1 juil.-1 sept.-1 nov.-1 janv.-1 mars-1 mai-1 juil.-1 sept.-1 nov.-1 PRINCIPAUX INDICATEURS MACROECONOMIQUES Croissance trimestrielle (% g.a) Croissance trimestrielle (% g.a) 2 2 1 1

Plus en détail

Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement

Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole Aménagement Erdre La Loire et ses petits affluents Bureau de la CLE du 8 mars 2016 Aménagement du Champs de Manœuvre à Nantes Nantes Métropole

Plus en détail

Annexe 4 : Fertilisation du colza

Annexe 4 : Fertilisation du colza Annexe 4 : Fertilisation du colza Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan azote telle que développée

Plus en détail

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc»

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» un projet du Programme de Gestion et de Protection de l Environnement en Maroc (PGPE) en coopération

Plus en détail

1. Références administratives; 2. Résultats de l inventaire d exploit exploit.; 3. Limites de l AAC 2 3; 4. Mise en œuvre du plan de gestion;

1. Références administratives; 2. Résultats de l inventaire d exploit exploit.; 3. Limites de l AAC 2 3; 4. Mise en œuvre du plan de gestion; PLAN ANNUEL D OPERATION C est l outil de gestion basé sur la connaissance de la ressource à partir de l inventaire d exploitation 1. Références administratives; 2. Résultats de l inventaire d exploit exploit.;

Plus en détail

Zakia JENHAOUI et Damien RACLOT

Zakia JENHAOUI et Damien RACLOT Le travail du sol à Kamech (Cliché : Zakia Jenhaoui, janvier 2009) Zakia JENHAOUI et Damien RACLOT IRD Tunis, 2011 2 Plan du rapport I. LE LABOUR PRIMAIRE... 6 I.1. Définition...6 I.2. Description du mode

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

- LE BASSIN VERSANT -

- LE BASSIN VERSANT - - LE BASSIN VERSANT - Cours Master 1 C. Legout Laboratoire d étude des Transferts en Hydrologie et en Environnement Université Joseph Fourier Cedric.Legout@hmg.inpg.fr Plan 1- L eau dans les sols : rappels

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Bassin versant de la rivière Ferrée

Bassin versant de la rivière Ferrée Carte d identité n 19 OBV de la Côte-du-Sud L'Île-d'Orléans Montmagny Québec L'Islet Cette carte d identité dresse le portrait du bassin versant de la rivière Ferrée, inclus dans le territoire de l OBV

Plus en détail

La Gestion Participative de l Eau en Egypte

La Gestion Participative de l Eau en Egypte La Gestion Participative de l Eau en Egypte Agriculture traditionnelle le long du Nil 30 Sep. 2013 Eng. NAITO Kunihiko Chief Advisor, Projet de Renforcement du Transfert de la Gestion de l Eau (Projet

Plus en détail

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U U S Y S T E M E S E T R E S E A U T I C P L A N D E C O U R S R I M E S T R E D E P R I N T E M P S 2 0 1 3 A la fin de chaque trimestre, un contrôle de compétences est organisé sous la forme 26 mars 28

Plus en détail

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES 11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES SOLS POLLUÉS Cette fiche documentée présente les procédures techniques mises en place pour identifier et caractériser les sols pollués ainsi que

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des lacs à usages multiples

La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des lacs à usages multiples Integrated Design of Hydrological Networks (Proceedings of the Budapest Symposium, July 1986). IAHS Publ. no. 158,1986. La planification des réseaux de mesures hydrologiques et de la qualité des eaux des

Plus en détail

TAUX DE REFERENCE TAUX MARCHE MONETAIRE

TAUX DE REFERENCE TAUX MARCHE MONETAIRE TAUX DE REFERENCE SARICA Année 2013 JANV. FEV. MARS AVRIL MAI JUIN JUIL. AOUT SEPT. OCT. NOV. DEC. 00026 T.M.M. (T4M) 0,0709 0,0683 0,0702 00001 EURIBOR à 1 mois 0,112 0,120 0,118 00003 EURIBOR à 3 mois

Plus en détail

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP

Éditorial. Sommaire. Pourquoi un établissement. 29 juillet 2011 : naissance de l EPMP Éditorial Le Marais poitevin est un territoire exceptionnel, aux milieux naturels riches et diversifiés. J y suis très attachée. L Etablissement public du Marais poitevin est en charge de la gestion de

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D'AMENAGEMENT

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D'AMENAGEMENT PREFECTURE D'INDRE-ET-LOIRE GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D'AMENAGEMENT CONCEPTION DES PROJETS ET CONSTITUTION DES DOSSIERS D'AUTORISATION ET DE DECLARATION AU TITRE DE LA POLICE DE L'EAU

Plus en détail

AOUT 2014. Votre projet de construction résidentielle

AOUT 2014. Votre projet de construction résidentielle AOUT 2014 Votre projet de construction résidentielle Au départ AVANT d entreprendre un projet de construction, vous devez vous informer de la réglementation en vigueur afin de planifier ce dernier adéquatement.

Plus en détail

2. Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «HN_SCAR_HE4»

2. Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «HN_SCAR_HE4» Direction départementale des territoires et de la mer de Seine - Maritime TERRITOIRE «SYNDICAT MIXTE DU SAGE DES BASSINS VERSANTS CAILLY AUBETTE ROBEC» MESURE TERRITORIALISEE «HN_SCAR_HE4» CAMPAGNE 2010

Plus en détail

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana Avant-propos Ce document élaboré par le CGDR a pour vocation la présentation des atouts du Gouvernorat de l Ariana, pour orienter les investisseurs. Le Gouvernorat de l Ariana est situé au Nord Est du

Plus en détail

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2 octobre 2015 28 sept. 29 30 1 oct. 2 40 41 5 6 7 8 9 12 13 14 15 16 42 19 20 21 22 23 De 17 oct. Vacances de la Toussaint Zone B (Aix Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy Metz, Nantes, Nice, Orléans Tours,

Plus en détail

Pour tout renseignement, contactez

Pour tout renseignement, contactez Le SMAGE des Gardons (Syndicat Mixte pour l Aménagement et la Gestion Equilibrée des Gardons) regroupe 120 communes adhérentes et le Conseil général du Gard, unis pour la gestion des Gardons et ses affluents

Plus en détail

SMPVD DEPARTEMENT DU LOT COMMUNE DE PUYBRUN

SMPVD DEPARTEMENT DU LOT COMMUNE DE PUYBRUN Réalisé par G2C ingénierie 75 Avenue de Paris 19100 Brive-la-Gaillarde Etabli par CHN/FRG Validé par FRG SMPVD DEPARTEMENT DU LOT PROJET D AMENAGEMENT D UN BASSIN D INFILTRATION SUR LA COMMUNE DE PUYBRUN

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Le rôle des réseaux de drainage agricole dans le ralentissement dynamique des crues : interprétation des données de l observatoire Orgeval

Le rôle des réseaux de drainage agricole dans le ralentissement dynamique des crues : interprétation des données de l observatoire Orgeval Le rôle des réseaux de drainage agricole dans le ralentissement dynamique des crues : interprétation des données de l observatoire Orgeval H. Hénine, C. Chaumont, J. Tournebize, B. Augeard, C. Kao, Y.

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 Conférence de presse - Hôtel de Roquelaure 19 juin 2009 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i)

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) MISSION INTERMINISTERIELLE DES RISQUES NATURELS DU PUY - DE - DÔME PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES INONDATION (P.P.R.N.P.-i) NOTE DE PRESENTATION Bassin de la TIRETAINE NORD et ses

Plus en détail

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Formation aux : Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basket-Ball (DEFB)

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

Analyse pluviométrique au Niger : récentes modifications et impacts environnementaux. Focus sur la région de Gouré, Niger oriental.

Analyse pluviométrique au Niger : récentes modifications et impacts environnementaux. Focus sur la région de Gouré, Niger oriental. Analyse pluviométrique au Niger : récentes modifications et impacts environnementaux. Focus sur la région de Gouré, Niger oriental. Dr. Pierre OZER DSGE, ULg Pierre Ozer Niamey, Niger _ 13 décembre 2007

Plus en détail

Réglementation en matière de ressources alternatives en Flandre. Ingeborg Limbourg - Kris Van den Belt

Réglementation en matière de ressources alternatives en Flandre. Ingeborg Limbourg - Kris Van den Belt Réglementation en matière de ressources alternatives en Flandre Ingeborg Limbourg - Kris Van den Belt Vue d ensemble Vision eaux pluviales Séparation Récupération et réutilisation Infiltration Déversement

Plus en détail

A F R I C O N S U L T

A F R I C O N S U L T L A F R I C O N S U L T CALENDRIER PAR DOMAINES DES PROGRAMMES DE FORMATION 06 Afin de les repérer plus aisément, nos programmes sont présentés dans le calendrier ci-dessous, par grands domaines de compétences

Plus en détail

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Préambule : L infiltration ou la rétention Comme mentionné dans la directive «Evacuation des eaux pluviales» du VSA, une planification

Plus en détail

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES

ZONAGE D ASSAINISSEMENT EAUX PLUVIALES DEPARTEMENT DE LA LOIRE ATLANTIQUE SEPTEMBRE 2009 MIS A JOUR : DECEMBRE 2011 N 4.57.0168 N Affaire 4-57-0168 Etabli et Vérifié par 8 Avenue des Thébaudières - BP 20232 44815 SAINT HERBLAIN CEDEX Tél. :

Plus en détail

La base de données ArSeine : Spatialisation des systèmes de culture à partir de l étude de statistiques agricoles et dires d acteurs.

La base de données ArSeine : Spatialisation des systèmes de culture à partir de l étude de statistiques agricoles et dires d acteurs. La base de données ArSeine : Spatialisation des systèmes de culture à partir de l étude de statistiques agricoles et dires d acteurs. Atelier Prospective PIREN SOMMAIRE 1. Contexte, objectifs 2. Sources

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Ville de TARBES. N PA0186701 Version 2

Ville de TARBES. N PA0186701 Version 2 Ville de TARBES Étude diagnostique des réseaux et schéma directeur d assainissement de la ville de Tarbes Phase 4 N PA0186701 Version 2 JANVIER 2010 Siège social : Parc de l île 15/27 rue du Port 92022

Plus en détail

DT/SGE RAPPORT D ACTUALISATION DES NORMES TECHNIQUES D ENTRETIEN A L OFFICE DU NIGER

DT/SGE RAPPORT D ACTUALISATION DES NORMES TECHNIQUES D ENTRETIEN A L OFFICE DU NIGER OFFICE DU NIGER DIRECTION GENERALE DT/SGE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi RAPPORT D ACTUALISATION DES NORMES TECHNIQUES D ENTRETIEN A L OFFICE DU NIGER Novembre 2008 1 La maintenance des infrastructures

Plus en détail

PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE

PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE 533 PETITE HISTOIRE D'UNE OPÉRATION DE BOISEMENT EFFECTUÉE PAR UNE COMMUNE Le canton dit «Montagne Saint-Martin» qui appartient à la commune de Faucogney (Haute-Saône), d'une

Plus en détail

ASSAINISSEMENT BOITE DE BRANCHEMENT PRO 600. gertrudda - Fotolia.com. Boîtes de branchement et d inspection Légèreté, Modularité, Robustesse

ASSAINISSEMENT BOITE DE BRANCHEMENT PRO 600. gertrudda - Fotolia.com. Boîtes de branchement et d inspection Légèreté, Modularité, Robustesse ASSAINISSEMENT BOITE DE BRANCHEMENT PRO 600 gertrudda - Fotolia.com Boîtes de branchement et d inspection Légèreté, Modularité, Robustesse Fonction des regards sur le réseau Introduction Le rôle des «regards»,

Plus en détail

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages.

SIRHYUS. Projet de R&D collaboratif. Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages. Appel à projet du 12 ème FUI Projet: SIRHYUS Projet de R&D collaboratif Services d'information pour la gestion des Ressources HYdriques et leurs USages SIRHYUS Soutiens demandés auprès de : Etat (FUI),

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

Optimiser les pratiques rurales exemplaires pour améliorer la qualité de l'eau

Optimiser les pratiques rurales exemplaires pour améliorer la qualité de l'eau Optimiser les pratiques rurales exemplaires pour améliorer la qualité de l'eau Utiliser des technologies et approches SIG avancées pour cibler les lieux de gestion des sols et des éléments nutritifs Un

Plus en détail

Emploi intérimaire en janvier 2012

Emploi intérimaire en janvier 2012 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Emploi intérimaire en janvier 2012 7 mars 2012 Principaux résultats Fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à 620 100, soit une évolution de -0,2%

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS Le savoir pour nourrir le monde 1 0 0 1, r u e S h e r b

Plus en détail

GISER 16 novembre 2011

GISER 16 novembre 2011 GISER 16 novembre 2011 1. Communiqué de presse GISER Coulées de boues en milieu agricole : des solutions par une Gestion Intégrée de l ensemble Sol Erosion Ruissellement Désormais, administrations communales,

Plus en détail

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT

DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À L ARTICLE 22, 2 E ALINÉA DE DE LA LOI SUR LA QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT 241 DB74 MILIEUX HUMIDES Projet d implantation du terminal méthanier Rabaska et des infrastructures connexes Lévis 6211-04-004 DÉMARCHE D AUTORISATION DES PROJETS DANS LES MILIEUX HUMIDES ASSUJETTIS À

Plus en détail

Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire

Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire Colloque Photogrammétrie Numérique et Perception 3D : les nouvelles conquêtes. ENSG, 15-17 mars 2016 Potentiel des MNT haute résolution acquis par cerf-volant pour la caractérisation de l'érosion ravinaire

Plus en détail

Le dispositif «Classe d eau»

Le dispositif «Classe d eau» Le dispositif «Classe d eau» Ce dispositif a été créé en 1987 suite à plusieurs constats : Pollution de la terre et de l eau L eau, un bien précieux à protéger Besoin d éduquer les nouvelles générations

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA REALISATION D ASSAINISSEMENTS INDIVIDUELS A LA PARCELLE

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA REALISATION D ASSAINISSEMENTS INDIVIDUELS A LA PARCELLE Bureau d Etudes Techniques MONTEMONT 12, rue Auguste Boulan, 49 130 les Ponts de Cé, tél/fax : 02-41-44-61-78 Courriel : bureau-etudes-montemont@wanadoo.fr Date de rédaction : mercredi 27 mai 2009 ETUDE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ETUDE... 2 2. METHODOLOGIE... 2 3. PARAMETRES DU BILAN... 6 4. RESULTATS... 19 5. BILAN ET CONCLUSIONS...

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ETUDE... 2 2. METHODOLOGIE... 2 3. PARAMETRES DU BILAN... 6 4. RESULTATS... 19 5. BILAN ET CONCLUSIONS... SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ETUDE... 2 2. METHODOLOGIE... 2 2.1. PARAMETRES LIES A LA PRODUCTION DE LIXIVIATS...2 2.2. PRINCIPE DES CALCULS...3 2.2.1. LA RFU...4 2.2.2. ÉVOLUTION DE LA RFU...4 2.2.2.1.

Plus en détail

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau

Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Nitrates et qualité de l eau Impacts des modifications des pratiques de la fertilisation azotée sur l évolution de la qualité de l eau Programme régional d études sur sites bougies poreuses 1999-25 Contexte

Plus en détail

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Cahiers des indicateurs gaz Evolution des prix du gaz Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux infrastructures 2 Prix Day-ahead en France

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF ANNUEL DES RECETTES ET DEPENSES EXERCICE 20..

TABLEAU RECAPITULATIF ANNUEL DES RECETTES ET DEPENSES EXERCICE 20.. NOM... Prénom. Adhérent N. TABLEAU RECAPITULATIF ANNUEL DES RECETTES ET DEPENSES EXERCICE 20.. A.G.M.L - Janvier 2011 RECOMMANDATION : Nous vous demandons de remplir COMPLETEMENT et SOIGNEUSEMENT l état

Plus en détail

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD Caractère de la zone : Cette zone UD recouvre des secteurs d'habitat peu dense, réservés notamment à l habitat individuel et aux activités compatibles avec

Plus en détail

Signature de la convention de transfert du domaine public fluvial de la Sèvre Niortaise, du Mignon et des Autizes

Signature de la convention de transfert du domaine public fluvial de la Sèvre Niortaise, du Mignon et des Autizes Signature de la convention de transfert du domaine public fluvial de la Sèvre Niortaise, du Mignon et des Autizes vendredi 20 décembre 2013 à 17h30 à la Préfecture 1 Le transfert du Domaine public fluvial

Plus en détail

PERSPECTIVES POUR LA SAISON CHAUDE 2015 2016 en Polynésie Française (de novembre 2015 à avril 2016)

PERSPECTIVES POUR LA SAISON CHAUDE 2015 2016 en Polynésie Française (de novembre 2015 à avril 2016) PERSPECTIVES POUR LA SAISON CHAUDE 2015 2016 en Polynésie Française (de novembre 2015 à avril 2016) LE POINT EN DEBUT DE SAISON Température de la mer D epuis le début de l hiver austral, on observe une

Plus en détail

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Le contexte Situés au cœur de la région méditerranéenne, Montpellier

Plus en détail

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D PUBLIC : GEOMETRES- EXPERTS, INGENIEURS, ARCHITECTE OU TOUTES PERSONNES SOUHAITANT MAITRISER COVADIS. PRE- REQUIS : BONNE CONNAISSANCE DU LOGICIEL AUTOCAD.

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

1. Description du type d opération

1. Description du type d opération HERBE_08 - Entretien des prairies remarquables par fauche à pied Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques 1. Description du type d opération L objectif de

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Projet tableau de bord

Projet tableau de bord Projet tableau de bord Sommaire I. Constat II. Objectifs (Inspiré de Eteams) III. Mode Opératoire IV. Voir V. Analyser VI. Agir VII. Généralisation Un développement qui répond aux besoins des générations

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

ANNEXE 5 STATION HYDROMÉTRIQUE SUR LE DOURDUFF

ANNEXE 5 STATION HYDROMÉTRIQUE SUR LE DOURDUFF ANNEXE 5 STATION HYDROMÉTRIQUE SUR LE DOURDUFF Banque Nationale de Données pour l'hydrométrie et l'hydrologie Données extraites le 15/05/2009 CARACTERISTIQUES GENERALES D'UNE STATION Généralités Cours

Plus en détail

Résumé non technique

Résumé non technique Résumé non technique Contexte du projet La réalise le prolongement de la ligne 12 de la station «Porte de la Chapelle» (Paris 18 ème ) à la station (93) soit un linéaire de 3,8 km sur le territoire de

Plus en détail

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à l assainissement

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE TOUSSIEUX AMENAGEMENT TROTTOIR ROUTE DE REYRIEUX ET TRAVAUX CHEMIN DE GATEFER Bordereau des prix Page 1 sur 8 BP 01 Enlèvement haie et grillage Au forfait, l arrachage

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

... 11... 13... 16... 17...17...17...19...20...23...23...24...25...26...27... 30...30...34 35 36...36...37...40...40...41...42...42...46...47...47...48...49...49...49...53...53...57...66...72...74...76

Plus en détail

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar Vingt-sept postes pluviométriques gérés par la Direction de l'eau et de l'assainissement

Plus en détail

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments

VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments VII Fiche technique N 5 : Les systèmes de retenue des eaux de ruissellement et des sédiments Table des matières 1. DÉFINITION... 2 2. OBJECTIF... 2 3. ZONES À RISQUES CONCERNÉES... 2 4. DESCRIPTION ET

Plus en détail

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits Avril 2006 F COMITE FINANCIER Cent treizième session Rome, 8-12 mai 2006 Rapport sur les placements 2005 Rappel des faits 1. Le présent document est soumis au Comité financier pour information, conformément

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport Martine ROMAND-PARMENTIER Aéroports de Paris Etablissement créé en 1945, transformé en Société Anonyme en 2005, introduit en bourse en

Plus en détail

PROJET D ASSAINISSEMENT DU QUARTIER DES MAUPAS. VILLE D'AMILLY Loiret. Résultats des essais d'absorption

PROJET D ASSAINISSEMENT DU QUARTIER DES MAUPAS. VILLE D'AMILLY Loiret. Résultats des essais d'absorption VILLE D AMILLY Loiret M "BT R7G. MX 2 3. MA! 1984 BIBi IOTHÉQUE PROJET D ASSAINISSEMENT DU QUARTIER DES MAUPAS VILLE D'AMILLY Loiret Résultats des essais d'absorption BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET

Plus en détail

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine

Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine 2010-05-31 Les mesures compensatoires pour les zones humides Eléments de doctrine Les acteurs de la compensation sont engagés, par respect du cadre réglementaire, à porter une réflexion sur la compensation

Plus en détail

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS Kurt-R. Scheidegger SA Bureau d ing. conseils 1010 LAUSANNE en collaboration avec: F. Liard + Associés SA Ing. civils dipl. HES 1163 Etoy L.-E. Rossier Ing. EPF Bureau d études - géomètre officiel 1170

Plus en détail