Édition N o 76 octobre Chiens à but social. Chiens d accompagnement pour autistes. Fondation école suisse pour chiens d aveugles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Édition N o 76 octobre 2014. Chiens à but social. Chiens d accompagnement pour autistes. Fondation école suisse pour chiens d aveugles"

Transcription

1 Édition N o 76 octobre Actualités 7 Ma première année de future instruc trice 18 Chiens à but social: Prévention des morsures 24 Chiens d assistance selon les normes internationales Fondation école suisse pour chiens d aveugles Chiens d accompagnement pour autistes Chiens à but social Chiens d assistance

2 D i r e c t i o n Chers amis de l école pour chiens d Allschwil le plaisir aujourd hui de vous présenter notre tout nouveau Bulletin, qui sera pour moi le dernier, car je vais prendre très prochainement ma retraite. Ils me manqueront, ces petits J ai cahiers qui m ont tenu sur la brèche durant des journées entières Mon travail à l école m a donné la chance unique de rencontrer des gens merveilleux, des gens pleins d énergie et généreux. Les uns conduisent leur vie avec courage et dignité, les autres font preuve de compréhension et de compassion à leur égard. D autres, souhaitant partager généreusement leur confort matériel, nous font aveuglément confiance dans nos activités ici, à l école. Et d autres enfin qui font leur travail avec patience, ténacité et beaucoup d idéalisme. J ai fait la connaissance de centaines de chiens magnifiques et j étais chaque jour heureuse de retrouver nos chiens à l école. Eux aussi m ont beaucoup appris. Oui, j ai vraiment vécu des moments privilégiés durant toutes ces années et il était bien normal que je m efforce de donner toujours le meilleur de moi-même. Dans quelques jours, le moment sera venu de rendre mes clés et de quitter l École. Même si ce départ sera un peu douloureux, tout se passera pour le mieux, car je sais que tous nos collaborateurs poursuivront leur tâche avec beaucoup d enthousiasme et de compétence. Eux tous sont l école de chiens-guides! 1

3 Mon successeur a pris ses fonctions au 1er juillet déjà. Je vais l accompagner encore jusqu à fin octobre. Je suis contente que l on nous ait accordé ce délai pour bien préparer ce changement, car les domaines d activité de l école sont multiples et les processus de travail complexes et interdépendants. bon de savoir que vous êtes là, chers amis de l école, et que vous continuerez à soutenir cette magnifique institution et sa mission, sur le plan financier et philosophique. Pour moi, une porte se ferme et une nouvelle C est étape de ma vie s ouvre. Je m en réjouis. Mais je suivrai assurément avec attention le développement de l école de chiens-guides. Et afin que vous sachiez sans plus attendre qui, à l avenir, codirigera l école et vous adressera désormais ces lettres en ouverture du Bulletin, je passe la plume à mon successeur Gérard Guye, qui va se charger de se présenter lui-même. Vous tous qui me lisez, je vous remercie pour ces nombreuses années d amitié et de confiance, ainsi que pour le soutien que vous avez apporté et continuerez d apporter à l école de chiens-guide d aveugles d Allschwil. Silvana Gross Mesdames et Messieurs, amis de l école de chiens-guides, Il y a encore un an, je ne pensais pas le moins du monde être un jour actif au sein de l école de chiens-guides d aveugles. Entretemps, j ai eu l occasion de connaître mieux l École et de rencontrer les membres de l équipe dirigeante, du conseil de fondation ainsi que mes futurs collègues de travail, et de les apprécier. Le 1 er juillet, j ai été accueilli très cordialement et loyalement et depuis lors, je suis heureux de pouvoir, aux côtés de Madame Silvana Gross et de l ensemble des collaborateurs de l école, être mis au courant des divers secteurs d activité et des processus de travail complexes de l école de chiens-guides. Silvana Gross et Gérard Guye 2 3 Ayant grandi dans une coopérative de construction et d habitation, j ai intériorisé tout jeune l idéal d aide à autrui et d entraide défendu par les organisations à but non lucratif et j ai désiré depuis toujours pouvoir un jour m engager, sur le plan professionnel également, pour une telle organisation. De formation, je suis économiste d'entreprise ESCEA et organisateur diplômé disposant d une expérience de plusieurs années dans le secteur bancaire. Durant les huit dernières années, j ai dirigé l administration d une petite société commerciale. Avec les chiens également j ai développé très tôt une relation intense, puisque c est en m accrochant à la solide fourrure de notre chienne Collie que j ai fait mes premiers pas.

4 Départ à la retraite de Silvana Gross de chiens-guides d aveugles, je la connais depuis mon enfance. Elle est pour moi le modèle d une institution durable et très sympathique, apportant une aide décisive à des L école êtres humains devant vivre avec des handicaps de nature diverse, cela en faisant preuve d un grand professionnalisme et de compétences remarquables. Elle fournit cette aide grâce à l élevage de nos chiens, élevage respectueux des besoins de leur race, et à leur formation dispensée avec amour, en choisissant soigneusement pour ceux-ci leur terrain d activité. J ai déjà pu aussi moi-même constater que l attribution des chiens à leurs futurs détenteurs se fait avec le plus grand sérieux, dans le but d assurer la meilleure combinaison possible homme/animal/sphère d intervention. Notre activité ne pourrait être réalisée sans la fidélité d amis et sympathisants généreux qui, jour après jour, nous apportent leur soutien, certes par des dons, mais aussi par leur dynamisme et leur implication personnels. Prendre la succession de Silvana Gross n est pas une tâche aisée. Je ferai tout mon possible pour remplir mes fonctions selon la voie qu elle nous a tracée, en m efforçant de la compléter avec mon expérience. Je suis conscient de n être pas seul dans l accomplissement de cette mission: mes collègues m ont apporté dès le début leurs conseils et leur soutien. Avec votre aide, nous continuerons à diriger l école avec pour souci d offrir notre assistance à des personnes handicapées et de mettre à leur disposition, grâce à nos chiens formés avec soin, un ami et une aide efficace. Gérard Guye Nous savions tous qu il approchait, le moment où Silvana Gross allait prendre sa retraite et pourtant nous refusions tous d envisager cette échéance car, semaine après semaine, elle était active comme toujours et ne montrait aucunement qu elle pensait à cesser bientôt son activité. Pour beaucoup, et notamment pour moi, elle était tout bonnement la personnification même de Roman Meury, Président notre école, et cela aussi bien au niveau interne qu à du Conseil de Fondation l extérieur de l institution. Celui qui voulait savoir quelque chose pouvait s adresser à Silvana Gross, et celui qui avait entre les mains un imprimé quelconque de l école pouvait être assuré d y trouver quelque part son nom. En mars 1982, c est-à-dire il y a 32 ans, elle prenait ses fonctions en tant que directrice d une administration encore relativement petite, dans l ancien bâtiment Waldheim situé sur le terrain du Markstallrain, 10 ans exactement après la création de l école. Les fondements de notre institution étaient en place; il s agissait à présent de susciter auprès des clients et donateurs potentiels comme auprès des autorités compétentes l attention nécessaire au bon développement de l École. C est en ce domaine que l esprit créateur et les capacités linguistiques et imaginatives de Silvana Gross purent s exprimer pleinement. considérable de l école au milieu des années 90 obligea ses responsables à repenser fondamentalement son organisation structurelle: une direction tricéphale prit en L agrandissement mains les destinées de l école. Désormais, les responsables des secteurs élevage, formation et administration seront à la tête de l école au titre de partenaires aux fonctions d un niveau équivalent. Il allait de soi que Silvana Gross devienne membre de la nouvelle équipe de direction, ce qui fut fait à l automne Depuis 2009, elle assume la direction de cette autorité collégiale. En plus de sa charge de directrice de l institution dans son ensemble, elle a conservé la responsabilité du secteur administratif 4 5

5 C h i e n s - g u i d e s d a v e u g l e s qui, depuis son accès, ou plutôt sa promotion au sein de l équipe dirigeante, a connu une très forte extension, parallèlement à la croissance de l école. Elle a néanmoins conservé la responsabilité de la plupart des publications de l école, telles que le Bulletin, les plaquettes de présentation, livres pour petits et grands et autres articles publicitaires. Elle a aussi joué un rôle déterminant dans la conception de trois grands documentaires: «Pilotes pour l obscurité», «Avanti. Brava.» et «Chemin partagé». Par ailleurs, elle a représenté notre école lors des manifestations les plus diverses telles que les foires et salons, les rencontres avec des sponsors et les séminaires internationaux. Et toutes les tâches administratives liées à la collaboration avec nos partenaires de Berlin étaient également accomplies depuis son bureau. Chère Silvana, j ai pu t accompagner quelques années dans ton parcours, d abord en tant que membre du comité directeur, puis président de ce comité et du conseil de fondation. Travailler avec toi fut toujours une grande joie pour moi parce que je sentais ton engagement constant et savais que l on pouvait compter sur toi. Tu n as jamais tenté de te mettre en avant, bien au contraire; ce que tu préférais, c est, tout en restant en retrait, pouvoir simplement réaliser que tout se passait bien. Je te remercie personnellement ainsi qu au nom du comité directeur et de l ensemble du conseil de fondation pour ces 32 années de Fondation école suisse pour chiens d aveugles et te souhaite le meilleur pour les années à venir. Roman Meury Président du Conseil de Fondation Ma première année de future instruc trice de chiens-guides En juin 2013 je commençais à l école d Allschwil la formation d instructrice de chiens-guides d aveugles, formation qui s étale sur trois années. Elle se compose de neuf modules, dont chacun porte sur un thème spécifique et s achève par un contrôle pratique, écrit et /ou oral. Depuis lors, un an déjà s est écoulé, au cours duquel j ai vécu des expériences inoubliables et passé quelques examens. Il est temps de jeter un coup d œil rétrospectif sur mes premiers mois d apprentissage. Au début de la formation, nous devons effectuer divers stages pratiques, à l école même ou à l extérieur. C est ainsi que durant mes quatre premières semaines, j ai été initiée au travail de gardien et soigneur de chiens. Ce fut pour moi l occasion d apprendre quantité de choses sur la façon de s occuper des chiens en général et de tenter de 6 7 De Aline Lienhart différencier une vingtaine d adultes tous noirs. Ensuite, je suis allée faire connaissance avec notre progéniture dans le secteur élevage. Là, j ai réussi à retenir plus facilement les noms des chiots, car durant leurs premières semaines, nous les appelons tous «Wulli», c est-à-dire petite boule de laine.

6 J ai découvert avec grand étonnement qu un garçon de sept ans, complètement aveugle de naissance, parvenait, au cours de ses séances d entraînement à la canne longue, à se déplacer en utilisant exclusivement l écholocalisation. Les jambes un peu griffées par les pattes des chiots, mais riche d expériences magnifiques et de moments intenses, comme par exemple la joie d assister à une naissance, j ai rejoint ensuite le «Blindenheim» (home pour aveugles) de Bâle. Peu après mon arrivée, j ai dû préparer ma valise, car je devais aussitôt partir en vacances à Charmey avec huit résidents. Des personnes handicapées de la vue en vacances? Absolument! Chacun sait que le voyage est bien plus que la simple récolte d impressions visuelles. C est également un défi que l on s adresse à soi-même, une incitation à l éveil de tous les sens, une évasion hors du monde familier. Et c est exactement cela que j ai ressenti et vécu lors de cette semaine. Ces handicapés visuels ont savouré pleinement leurs vacances, se laissant chaque jour embarquer avec enthousiasme dans de nouvelles excursions et aventures. Beaucoup se sont complètement épanouis, oubliant rapidement les réticences qu ils pouvaient avoir au début concernant leurs capacités à s orienter et à jouir d une certaine autonomie dans un environnement étranger. passé ensuite trois semaines à l école pour aveugles de Zollikofen. J ai découvert avec J ai grand étonnement qu un garçon de sept ans, complètement aveugle de naissance, parvenait, au cours de ses séances d entraînement à la canne longue, à se déplacer en utilisant exclusivement l écholocalisation. Produisant des clics avec sa langue, il s orientait en interprétant l écho de ces sons. Grâce à cette technique, il parvient sans difficulté à détecter la nature, la distance ou la grandeur d objets ou d espaces devant lui. Il peut même reconnaître à plusieurs mètres la présence de gens, de voitures, de vélos, d arbres ou de portes ouvertes. C était pour moi très impressionnant de voir comment il réussissait à identifier chaque obstacle afin de le contourner avec habileté. Il ne se servait de sa canne longue que pour détecter les obstacles en profondeur, qui ne peuvent évidemment renvoyer un écho. Après tous ces stages, je suis revenue à l école de chiensguides pour y suivre un cours de technique d orientation et d aide à la mobilité sous la férule de Björn et André, deux instructeurs expérimentés de chiens-guides qui ont aussi suivi une formation de maîtres O+M. Munie d un masque opaque sur les yeux, il s agissait pour moi d apprendre les fondements de la technique de déplacement à l aide de la canne longue. 8 9 j Aline Lienhart avec Gomez: «Nous avons réussi!» Durant trois semaines, Christophe, lui aussi en formation d instructeur de chiens-guides, et moi-même nous nous sommes exercés au maniement de cette canne. Au terme de cette période, nous devions, en guise d examen, effectuer le parcours suivant: marcher de la «Tellplatz» au restaurant Manor du Petit-Bâle, via la gare et le marché de Noël installé sur la «Barfüsserplatz» le trajet complet sans le secours de nos yeux! Seule aide à la mobilité permise: la canne longue. Il m a fallu 1 h 15 pour boucler ce parcours, une pause

7 non-planifiée au McClean de la gare incluse. Déboussolée, j allais et venais avec ma canne directement devant les WC pour handicapés quand le personnel de nettoyage, compatissant et fort serviable, me demanda si je devais aller aux toilettes. Ce qui n était pas du tout le cas! Dans le cas d une perte totale d orientation, il faut pas mal de sangfroid pour garder son calme et parvenir à se réorienter. Les arbres de Noël du centre-ville, qui semblaient posséder un pouvoir d attraction magique, mirent eux aussi ma patience à rude épreuve Une fois passé cet examen, j étais prête à attaquer l apprentissage de la marche avec le masque opaque en compagnie d un chien-guide. Le chien-guide est un compagnon précieux pour vous aider à éviter des obstacles de toute nature, mais comme lors de l utilisation de la canne longue, c est vous qui détenez la pleine responsabilité du choix du trajet et devez conserver votre capacité d orientation. Si vous perdez votre sens de l orientation, le chien ne sait pas non plus dans quelle direction il doit poursuivre son chemin. Pour les deux semaines qui suivirent, Gomez me servit de chien-guide. Au tout début, ce ne fut pas si facile que ça pour moi de faire confiance à mon chien et de m abandonner complètement à lui. Mes premiers pas avec le chien-guide étaient encore hésitants, d autant plus que Gomez sentait mon manque d assurance et ne me guidait pas avec son aplomb habituel. Mais de jour en jour le lien grandissait entre nous et par conséquent aussi notre confiance mutuelle et notre assurance. Au terme de ces deux semaines figurait au programme le même parcours que celui que j avais dû faire avec la seule canne longue, mais à accomplir cette fois avec Gomez comme chien-guide. C était un vendredi après-midi et le centre-ville grouillait de gens pressés de faire leurs achats de Noël. Il nous fallut tout juste 30 minutes pour effectuer ce parcours, que nous avons bouclé avec brio. J étais énormément fière de Gomez, comme on peut certainement le voir sur la «photo-finish»! Avec la nouvelle année vint aussi enfin le jour tant attendu où je devais recevoir le premier chien que j étais chargée de former comme chien-guide, Oriana, une petite chienne adorable, fiable, sûre d elle, parfois un peu coquine et aussi drôlement futée. Oriana était très appliquée et pouvait faire littéralement des culbutes dès qu elle voyait que l on prenait son harnais. Ma première formation d un chien-guide fut relativement facile, car Oriana apprenait très vite et faisait preuve d une grande volonté dans son travail. Le second chien que l on me confia un mois plus tard pour entreprendre sa formation possédait un tout autre caractère. Fait insolite, je le connaissais depuis qu il était tout jeune, vu que c était le chien pris en parrainage par mes parents que je devais former. Il s appelait Paras, un mâle que tout le monde adore, très câlin, enthousiaste mais parfois aussi un peu pataud. Il ne faisait malheureusement pas preuve de l autonomie nécessaire pour pouvoir remplir la tâche d un bon chien-guide d aveugle. J ai dû interrompre la formation de Paras après trois mois, une décision prise en accord avec Marianne, chargée de chapeauter mon travail de future instructrice, et qui fut particulièrement difficile pour moi. Voilà que je devais déjà faire l expérience de Voir mon premier team circuler en pleine ville sera certainement un moment chargé d une grande émotion, mais magnifique. ma première interruption dans la formation d un chien-guide, et cela justement avec Paras que j avais vu grandir et que je portais dans mon cœur depuis si longtemps! Je sais cependant qu une telle décision me fera toujours de la peine quel que soit le chien que l on me confiera, car je me suis tout de suite attachée à Oriana également, comme à la «remplaçante» de Paras, Race. De telles expériences font aussi partie de la formation et du travail d une instructrice de chiens-guides, tout comme les innombrables moments merveilleux que l on peut vivre dans notre métier. Oriana a entretemps grandement progressé dans sa formation et elle pourra vraisemblablement passer cet automne son examen final en présence d un expert de l AI. Je me réjouis donc, entre autres, de pouvoir, si tout se passe bien, remettre Oriana à une personne handicapée de la vue au cours de ma seconde année d apprentissage. Voir mon premier team circuler en pleine ville sera certainement un moment chargé d une grande émotion, mais magnifique

8 C h i e n s d a c c o m p a g n e m e n t p o u r a u t i s t e s «J étais complètement désemparée, je ne savais plus que faire.» Grâce au chien d accompagnement pour autistes Uno, Daniela parvient enfin à s insérer dans son entourage. Un article de Denise Dollinger, Basler Zeitung Margot Janz, tenant le Labrador Uno en laisse, va prendre le train avec sa fille Daniela. En fait, Margot ne conduit pas seulement le chien, mais également sa fille. La fillette est reliée au chien par une sangle attachée autour de sa taille. Daniela, âgée de douze ans, souffre de troubles du spectre autistique (TSA). Elle vit dans son propre univers. Elle a du mal à établir des contacts avec son environnement et, dans la moindre situation qui la dépasse ou qui est simplement nouvelle pour elle, elle se met en colère et crie. Avant l arrivée d Uno il y a un an et demi, la famille Janz, qui comprend quatre membres, a vécu des moments douloureux qui l ont manifestement profondément perturbée. Grâce à la présence d un chien d accompagnement pour autistes, la vie quotidienne s améliore maintenant peu à peu pour elle, devient plus détendue. Daniela est venue au monde en 2002, un an après la naissance de sa sœur aînée Stefanie. Comme nous le dit elle-même sa maman Margot, la petite était une enfant «étrange». «Elle criait beaucoup et devenait complètement nerveuse pour un rien», se souvient-elle. «Si nous essayions, mon mari ou moi-même, de n Daniela est reliée à Uno par une ceinture. Margot Janz conduit le couple. la calmer, elle refusait qu on la touche et nous repoussait». Cet enfant se repliait totalement dans son propre monde et ne se développait que très très lentement. Inquiète, la mère est allée consulter un pédiatre. Ce dernier lui a déclaré qu il n y avait aucune raison de s alarmer, que sa fille avait simplement besoin de plus de temps que d autres enfants. «Je n ai absolument pas eu l impression qu on me prenait au sérieux et pourtant je sentais bien que quelque chose n allait pas», nous 12 13

9 n «Mami, voilà, maintenant nous sommes assis dans le tram.» dit-elle. Alors que Daniela, âgée alors de trois ans, ne parvenait pas à aligner six mots de suite, le médecin prescrivit d entreprendre une éducation précoce spécialisée. A l âge de cinq ans, la fillette fut préscolarisée dans un jardin d enfants thérapeutique spécialisé dans les troubles du langage. Les craintes qu avait sa maman, à savoir que sa fille n était pas en bonne santé psychique, n ont pas été prises en compte dans cet établissement non plus. Daniela avait pourtant chaque jour plusieurs «attaques» incontrôlées, durant lesquelles elle restait confinée dans son propre monde, complètement refermée sur elle-même, criant et se débattant. Lorsque la famille Janz, suivant le conseil d une amie, demanda que l on voie si leur fille ne souffrait pas d autisme, on lui répondit que c était parfaitement inutile. «J ai été considérée comme une mère d une sensibilité excessive, quasi hystérique, et Daniela comme une enfant débile», dit Margot les larmes aux yeux. Les inquiétudes de la mère n ont pas été prises au sérieux parce que Daniela ne présentait pas tous les symptômes classiques de l autisme. Personne n a voulu reconnaitre qu il existe des formes très diverses de TSA. «Lorsque le comportement de Daniela continua de s aggraver, le jardin d enfants déposa auprès de la commune une notification de mise en danger, sous le prétexte que nous nous occupions mal de nos enfants», poursuit Margot. En plus de la situation presque intenable dans laquelle elle se trouvait, la famille Janz avait à présent une plainte sur le dos. C en était trop pour la maman de Daniela: «J étais complètement désemparée, je ne savais plus que faire.» ALausen, où vit la famille, les gens commençaient à causer. Le comportement extrême et incontrôlé de Daniela ne passait pas inaperçu. «On chuchotait derrière notre dos; à l école, Stefanie devait subir moqueries et tracasseries parce quelle avait une sœur idiote. Face à n Flynn a passé son examen de chien d accompagnement pour autistes en février. Depuis le mois de mars 2014, il est en service auprès d une famille avec un enfant autiste. cette situation, la famille Janz n était pas loin de s effondrer quand quelqu un lui indiqua le nom d un médecin spécialisé dans les problèmes d autisme. Dès la première consultation se dégagea la certitude que Daniela souffrait de TSA. Une fois ce diagnostic établi, la fillette de sept ans fut admise au Centre scolaire de thérapie à Münchenstein (TSM). Un grand soulagement: Daniela pouvait enfin recevoir des soins adaptés à son état

10 Les excursions, visites chez le médecin ou simples achats avec leur fille demeuraient néanmoins pour cette famille un véritable parcours du combattant. «Beaucoup de rencontres ou de circonstances inhabituelles déclenchaient régulièrement chez Daniela des crises», raconte sa maman. La fillette s immobilisait, s énervait, refusait d aller plus loin. «Avec le temps, nous ne sortions plus que quand c était absolument indispensable.» Les regards mauvais, intolérants, que lui On ne remarque pas que les enfants ayant un trouble du spectre autistique (TSA) ne sont pas toujours en mesure, du fait de leur ressenti, de bien saisir les attentes à leur égard. Et lorsqu'ils attirent l'attention, c'est généralement par un comportement indésirable, des mouvements stéréotypés, leur obstination ou tout simplement par le désintérêt qu'ils manifestent à l'égard de leurs semblables. Ils ont leur propre perception des choses et façon de penser et mettent souvent en place leurs propres règles. Ils ont parfois du mal à communiquer intelligiblement avec d'autres personnes, même avec leurs parents. Une hypersensibilité ou une hyposensibilité à la jetaient les gens étaient trop déprimants dans la situation déjà difficile que vivait cette famille. Qu'est-ce que l'autisme? lumière, aux odeurs, aux bruits ou aux contacts physiques sont souvent des symptômes concomitants. Les enfants autistes présentent parfois des comportements répétitifs et ont des intérêts particuliers très marqués auxquels ils aiment s'adonner. Le TSA est un trouble inné et incurable du traitement des informations et des perceptions par le cerveau. sion assez similaire à celle des chiens d aveugles. L animal s arrête avant de traverser la chaussée et aide le parent à préserver l enfant des dangers», nous explique l instructeur Peter Kaufmann. Le chien guide et accompagne l enfant relié à lui par une sangle, tout en suivant les ordres donnés par l adulte référent. «Chaque nouveau détenteur est mis au courant et formé par nos instructeurs», précise P. Kaufmann. Le chien est ensuite introduit par étapes dans la famille. Généralement, il trouve rapidement sa place chez ses nouveaux maîtres. Dans bien des situations, il facilite les contacts, voire permet un «déblocage», et devient l être de confiance très étroit de l enfant souffrant de TSA. La famille Janz en a fait l expédience concrète. Après s être demandée, au début, si la prise en charge d un chien d accompagnement n allait pas représenter une charge supplémentaire, elle a décidé, voici deux ans, de franchir le pas. La Il y a environ deux ans, la famille Janz apprit l existence de chiens d accompagnement pour autistes à la Fondation école suisse pour chiens d aveugles d Allschwil. Depuis 2012, cette école est la première en Suisse à former de tels chiens d accompagnement. «Ces chiens ont une mismeilleure décision qu elle ait prise, affirme aujourd hui Margot Janz. «Depuis qu Uno vit chez nous, Daniel est devenue plus calme et plus autonome. Elle communique davantage avec nous et a un meilleur feeling pour son entourage. Uno est une bénédiction pour nous.» Dans des situations où la fillette de douze ans autrefois se rebellait et faisait obstruction, elle accepte maintenant de coopérer. Il n y a plus de discussions sans fin et qui n aboutissaient à rien. «Si je donne un ordre à Uno, Daniela suit tout simplement», dit Margot. La famille a ainsi enregistré un grand succès tout récemment. «Alors que, allant du train au tram, nous devions traverser une foule de gens, Daniela a marché simplement avec nous, sans faire une nouvelle crise. Après nous être assis dans le tram, Daniela m a dit: Mami, voilà, maintenant nous sommes assis dans le tram. C était un moment vraiment merveilleux», conclut Margot. Après des années d affrontements et d innombrables situations très pénibles, la famille a trouvé une nouvelle voie lui permettant de progresser avec la maladie de Daniela comme dans sa vie de tous les jours. Et cela, grâce à Uno

11 c h i e n s à b u t s o c i a l Visites de chiens d activité sociale dans les écoles Prévention des De Monika Schär morsures On compte en Suisse environ 500'000 chiens. Le chien est l ami de l homme, mais il parle sa propre langue, une autre langue que la nôtre. Il est donc normal que des malentendus surgissent parfois entre les chiens et nous, ainsi que des situations dangereuses qui, dans les cas les plus graves, peuvent aboutir à des morsures. Afin de prévenir de tels accidents, nos chiens d activité sociale n Les enfants peuvent mettre en pratique ce qu ils ont appris. L e but de ces visites est multiple: faire baisser la peur, inciter au respect à l égard du chien, apprendre le comportement correct à adopter face à des chiens, faire des exercices pratiques et prévenir les accidents. Ces visites durent généralement plus ou moins deux heures, lors desquelles on discute, sur la base d exemples tirés de la vie quotidienne, et élabore des solutions. Des jeux de rôle et la présence de nos chiens permettent de rencontrer directement l animal et d apprendre comment il faut se comporter face à un chien. Ainsi les enfants peuvent se confronter de manière positive et ludique au «problème chien». Ils apprennent notamment pourquoi un comportement erroné peut déclencher des réactions indésirables. se rendent aussi régulièrement dans des petites classes, en accord avec les enseignants et les parents des enfants. Les parents sont hautement bienvenus lors de nos visites dans les écoles. Ils peuvent ensuite pratiquer et consolider au quotidien avec leurs enfants ce que ceux-ci ou eux-mêmes ont appris lors de ces rencontres

12 Des petits de première et deuxième année travaillent avec des chiens d activité sociale Le compte-rendu de Lotti Ruef, maîtresse d école Le thème «chien» fascine les enfants. Les écolières et écoliers de l école BHS (école des trois communes Brienzwiler, Hofstetten et Schwanden) on eu, durant plusieurs semaines, l occasion de se familiariser avec divers aspects du chien. L histoire qui servit de point de départ à ces rencontres était celle de «Barry», que tous les enfants adorent Ils ont pu apprendre à connaître diverses races de chiens, les différentes parties du corps de cet animal, découvrir le chien au travail ou comme aide de l homme et tout ce que l on doit savoir pour détenir correctement un chien. La question «Comment dois-je me comporter lorsque je rencontre des chiens?» était aussi un point très important. Cette année, il y avait parmi nous trois enfants qui avaient déjà été mordus par un chien. On a donc longuement discuté de la manière dont on devrait se comporter en cas d attaque par un chien. La visite de Moni Schär, accompagnée de trois chiens d activité sociale et de leurs détenteurs, marqua le temps fort de notre projet. Elle a veillé avec une attention particulière à ce que les enfants qui ont peur des chiens n entrent à aucun moment en contact direct avec un chien. Les écolières et écoliers ont n Moni Schär et la chienne d activité sociale Sky ont pu accompagner la classe lors de sa course d école. pu, par petits groupes, appliquer dans la pratique avec les propriétaires des chiens et leurs compagnons ce qu ils avaient appris. Quelques exemples d attitudes à adopter afin d éviter les accidents avec des chiens, et qui ont été discutées et expérimentées lors de ces rencontres. Comment passer près d un chien? Avancer toujours du côté de son propriétaire. r Les enfants ont dessiné leurs impressions

13 n Le temps fort du projet: Les chiens d activité sociale et leurs détenteurs. Un chien veut attraper le goûter ou la balle d un enfant Ne pas bouger, détourner les yeux, laisser tomber l objet et attendre que le chien s en aille. L enfant veut caresser un chien 1. Ne jamais aller directement vers lui, demander d abord toujours l autorisation du propriétaire. 2. Tendre la main pour la faire sentir par le chien (= faire connaissance). 3. Ne caresser le chien que s il s approche lui-même de l enfant; s il détourne la tête ou recule un peu, c est qu il ne veut pas qu on le caresse. C est son droit, il faut l accepter. Que faire lorsqu un chien court derrière un enfant? S arrêter, se mettre à genoux et se protéger la tête avec les bras (faire la boule); attendre que le chien ne s intéresse plus à soi. Pour finir, un conseil important Ne jamais regarder un chien directement dans les yeux, car il peut interpréter cela comme une menace. Je pense et j espère que les enfants auront, grâce à ces exercices, compris quel comportement ils doivent adopter lors de rencontres directes avec des chiens. n Que faire lorsqu un chien court derrière un enfant? S arrêter, se mettre à genoux et se protéger la tête avec les bras (faire la boule); attendre que le chien ne s intéresse plus à soi. Par la suite, Moni Schär nous a accompagnés avec sa chienne Sky lors de notre course d école. Une petite expérience positive pour moi vécue lors de cette journée: l un des enfants qui avaient été mordus par un chien, un garçon, s est porté volontaire pour tenir Sky en laisse, ce qu il a fait en étant très fier de lui. Je remercie bien cordialement Moni Schär et Sky ainsi que les détenteurs de chiens d activité sociale et leurs compagnons pour leur travail effectué avec beaucoup de sensibilité

14 C h i e n s d a s s i s t a n c e examen de fin de formation selon les normes internationales De SILVANA GROSS Les chiens-guides d aveugles sont formés en fonction de normes fixées au niveau national et achèvent leur période de formation par un examen prescrit par l Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et défini avec précision par un expert reconnu des chiens-guides, mandaté par l Assurance-invalidité. Pour les chiens d assistance, par contre, il n existe pas de procédure d examen réglementée ni d ailleurs d obligation de passer un tel examen. Il est du ressort de l institution de formation respective de décider si et sous quelle forme les aptitudes et le niveau de formation des chiens doivent être contrôlés et cette décision est laissée à sa seule appréciation. Dans le but de protéger tous les clients potentiels à mobilité réduite, l école d Allschwil a pris des mesures visant à garantir un certain standard de formation pour ces chiens. A cet effet, les responsables de l école, se fondant sur les normes de l Assistance Dogs International (ADI), dont notre école est membre, ont élaboré un programme interne d examens. Le chien d assistance trouve et amène le téléphone, même quand celui-ci ne sonne pas. r A vant même d entreprendre une formation, nos chiens sont soumis à un strict contrôle de santé portant sur la dysplasie de la hanche et du coude, les maladies des yeux et d éventuelles maladies héréditaires. Nous pouvons ainsi empêcher qu un chien qui n est pas en bonne santé soit formé. Le caractère et le comportement des chiens font également l objet d une observation continue bien avant le début de leur formation éventuelle, à savoir dès leur plus jeune âge déjà. Seuls les sujets qui sont bien socialisés et manifestent un comportement absolument fiable et amical envers l homme, les 24 25

15 chiens et les autres animaux entrent en ligne de compte pour cette formation. Seuls les sujets qui sont bien socialisés et manifestent un comportement absolument fiable et amical envers l homme, les chiens et les autres animaux entrent en ligne de compte pour cette formation. dont fait preuve le chien face à des bruits caractéristiques tels qu un claquement sec L assurance au milieu du trafic, les coups de tonnerre ou l éclatement d un pétard est testée à l âge d un an environ au moyen d une détonation d arme à feu. En cas d incertitude acoustique ou optique notable, le chien concerné n est pas admis pour la formation. Les critères décrits bonne santé et caractère assuré n ont ainsi plus à être considérés lors de l examen et celui-ci peut porter exclusivement sur les aptitudes au travail du chien. j Au signe auditif «Reka», le chien d assistance doit marcher en reculant (par exemple lors du passage à la caisse). r Ignorer la nourriture fait partie de l examen. tailles et faits de matériaux différents: trousseau de clés, stylo bille, trombone, etc. Autres aides utiles pour la personne handicapée que doit pouvoir fournir le chien: trouver et amener le téléphone même quand il ne sonne pas aboyer sur ordre et ouvrir et fermer la porte. Le premier examen a lieu à la fin de la formation. L instructrice de chiens d assistance, assise dans un fauteuil roulant, tient ellemême le chien devant être examiné. Une partie de l examen se déroule dans l environnement familier à tous deux, c est-à-dire l école, et l autre partie à l extérieur, dans un lieu public comme par exemple un centre commercial très animé et offrant des occasions de déconcentration. Un instructeur expérimenté accompagne le team et observe le travail du chien. On teste tout particulièrement les points suivants: montée et descente contrôlées dans et hors d un véhicule, pénétration dans un bâtiment public et comportement dans un tel endroit, obéissance (notamment rester assis et attendre, même lorsque le détenteur s éloigne) et nécessité d ignorer tout aliment à proximité. Lors de l examen, le chien doit aussi apporter au moins trois objets de diverses 26 27

16 Environs six mois après le placement du chien, soit lorsque la période d introduction s achève et que le nouveau team peut se déplacer de façon harmonieuse et en toute sécurité, la cession du chien à son nouveau détenteur peut avoir lieu. Celui-ci doit alors passer son propre examen avec son chien d assistance, en présence d un examinateur membre de l équipe de formation. L examen est identique à celui qui marque la fin de la formation du chien et se déroule dans un environnement familier au team. Lors d une promenade, on teste en outre le bon rappel du chien. Ce n est que lorsque les deux examens ont été passés avec succès que l école considère la cession du chien d assistance comme définitive. Ce n est que lorsque les deux examens ont été passés avec succès que l école considère la cession du chien d assistance comme définitive. Les chiens d assistance demeurent cependant toujours la propriété de la fondation. En cas d échec, les examens peuvent être repassés au maximum deux fois et entre deux examens il doit s écouler une période d au moins trois semaines. D ans notre école sont formés des chiens d assistance depuis deux ans et demi. L école a pu, durant cette période, placer 8 chiens, dont deux ont dû être repris après peu de temps, en raison de problèmes de santé de leurs détenteurs. Ils ont toutefois pu chacun être remis à un nouveau candidat. De tels changements de détenteurs sont quasiment inévitables, dans la mesure où nous tenons à donner la possibilité de tenter l expérience à chaque candidat à l obtention pour lequel nous estimons qu il existe une chance que cela puisse fonctionner. Lors de nf l examen, le chien doit aussi apporter divers objets de différentes tailles

17 é l e v a g e De Manuela Arlati Photos Cher Kaufmann Je m appelle Champ. Je suis une petite boule de laine toute blonde et je viens d avoir neuf semaines. Avec mes frères et sœurs et notre maman, nous logeons dans le box d élevage qui nous est réservé. Je m amuse beaucoup avec eux et j ai envie de vous raconter ce que nous fabriquons toute la journée. Vous vous imaginez bien que je n ai pas le temps de m ennuyer! Quand je ne sais plus quoi faire comme bêtise, l un ou l autre de mes frères et sœurs a toujours une idée géniale pour nous entraîner. Sans compter que les dames qui s occupent de nous prévoient chaque jour un programme d activités, car à notre âge, nous avons une foule de choses à découvrir et à apprendre. Dans les box voisins, à gauche et à droite du nôtre, il y a en ce moment encore d autres mamans chiens et leurs petits. Nos gardiennes ont donc fort à faire du matin au soir avec nous tous. 1 Ces dames attaquent leur travail à 7 heures déjà, par un petit briefing pour discuter du déroulement de la journée. Ensuite, l une d elles emmène notre maman faire un tour dehors pour ses petits besoins. Nous sommes alors tous très impatients et excités, car dès qu elle revient, on nous ouvre la tions qui marque le début porte du couloir, où nous de la journée. Nous fouinons partout et suivons avons le droit de batifoler, de nous faire chouchouter et de jouer, sous la passe, surtout quand nous avec curiosité ce qui se surveillance de maman remarquons que l une des et d une gardienne. C est gardiennes est en train de pour nous toujours un préparer notre nourriture. chouette rituel de saluta- Il se peut alors que nous 30 31

18 arrivions à nous faufiler entre ses jambes jusqu au tiroir où sont cachées les croquettes et dans lequel nous tentons de grimper. Eh oui, il faut reconnaître que nous sommes doués pour maintenir nos gardiennes sous pression 2 Après ces retrouvailles matinales et une dernière partie de jeux dans le couloir, nous pouvons revenir dans notre box fraîchement nettoyé où l on va nous donner à manger. Un moment de grande agitation, surtout quand nous entendons qu une autre portée dans l un des box d à côté a été «servie» avant nous. Mais voilà que notre gardienne arrive enfin. Elle s immobilise devant nous, tenant entre ses mains la gamelle tant attendue. Elle attend que nous restions tous bien tranquilles, en levant la tête vers elle. Je dois dire que là, j ai un comportement vraiment exemplaire, alors que mes frères et sœurs ont encore bien à apprendre. Quand nous nous sommes tous parfaitement calmés, les yeux levés vers la gamelle, notre gardienne siffle un coup et dépose la gamelle sur le sol. Alors seulement nous avons le droit de nous jeter sur la nourriture. Maman, quant à elle, reçoit sa pitance en dehors du box, pour ne pas avoir à craindre de voir son repas englouti encore par nous. Quand elle a terminé, elle nous rejoint dans le box. 4 Un programme d activités a été établi pour chaque portée. Nous entreprenons par exemple une virée en forêt, une excursion au village ou devons nous exercer à marcher à la laisse. Au programme pour nous aujourd hui: une virée en forêt Pendant que les gardiennes lavent les gamelles et effectuent d autres travaux de nettoyage, nous pouvons profiter d un moment de liberté. Comme nous sommes à présent déjà assez grands, nous allons souvent tout seuls dehors. D une part nous devons, après ce repas, faire nous-mêmes nos besoins et d autre part il y a toujours, à l extérieur, plein de choses à renifler et de jeux à entreprendre.

19 5 On nous conduit en voiture jusqu à l orée de la forêt. Le trajet est très court, mais il est important de nous habituer tout petits à la voiture. Et nous nous réjouissons tous toujours de monter dans cette auto. Peut-être est-ce surtout à cause des biscuits et des jouets qui nous y attendent. Mais je ne veux révéler ici aucun secret En tout cas, quand maman se met en marche, nous nous dépêchons de la suivre car chacun veut être le premier à grimper. 6 Après la balade dans la forêt, nous recevons notre deuxième repas. Puis c est la pause de la mi-journée, le moment venu pour nous de faire une bonne sieste. Parfois nous avons juste le temps d entendre encore une autre portée passer le long de notre box, elle aussi en route pour une excursion, mais la plupart du temps nous sommes tellement fatigués que nous ne pensons qu à nous blottir les uns contre les autres et dormir. 7 A 14 h, nos gardiennes reprennent le travail. Nous autres débordons alors à nouveau d entrain et je dois reconnaître que nous pouvons devenir quelquefois très bruyants et impatients de bouger. Surtout les jours où nous constatons que nous ne sommes pas la première portée à attaquer les activités de l après-midi. Les plus jeunes, par exemple, vont maintenant rejoindre le jardin pour chiots en compagnie de leur mère. A l aide d une voiturette spécialement construite pour cela, la collaboratrice conduit toute la portée dans le jardin des chiots aménagé à l extérieur, où ont été construites diverses installations ludiques plus amusantes les unes que les autres. 8 Je me souviens très bien de la première fois où j ai débarqué dans ce jardin avec mes frères et sœurs. Je confesse qu au début, je ne savais pas trop ce que

20 9 je devais faire et que j avais été heureux que notre gardienne soit à mes côtés et nous encourage à partir à l aventure 10 Mais peu après j avais été fier et content d avoir osé descendre de la voiturette, car explorer ce grand jardin, c est chaque fois vraiment fabuleux! En fin d après-midi, nos gardiennes prennent notre poids avant de nous préparer un dernier repas. Fatigués par le vécu de cette journée et les nombreuses impressions emmagasinées, nous nous réjouissons de passer une bonne nuit avec notre maman, tout en songeant déjà à tout ce qui nous attend de passionnant pour le lendemain. 36

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure - 1 - - 2-1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure Pendant que le chien soit mesuré/ jugé au standard son comportement est observé: Le chien réagit déjà d une manière craintive/ agressive

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA

THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA Qu est-ce un «animal visitant»? Pour simplifier, on pourrait dire qu'il s'agit d'un genre de "thérapie" importé des Etats-Unis où un «animal visitant» ou «animal de thérapie»,

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10

Contenu. Respect 6 Inclusion / Tous capables 7 Empathie 7 Joie 8 Discipline 8 Attention 9 Confiance 9 Clarté & transparence 10 CHARTE 1 Dans Eis Schoul l idée de l inclusion, de la solidarité entre enfants et adultes provenant de contextes sociaux et ethniques différents et aux talents et compétences distincts est fondamentale.

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Tout au long de ce récit, je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions émanant de ma

Plus en détail

Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens

Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens A l intention des parents et des éducateurs Conseils à donner aux enfants Page 3 Conseils pour les parents Page 7 Cohabitation enfants-chiens Page 9 Introduction

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs?

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Problème No 1 : Votre enfant ne fait pas de son mieux Les enfants qui manquent de motivation ne fournissent qu un minimum d

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE Activités éducatives pour les 8 à 9 ans PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE VOTRE ENFANT APPREND À : PLANIFIER UN PROJET FAMILIAL EN COOPÉRATION S INITIER À LA NOTION DE BUDGET COMPRENDRE LES AVANTAGES DE L

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail. Un apprentissage professionnel te permet d accéder directement à la vie professionnelle en sortant

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

La lettre de présentation

La lettre de présentation La lettre de présentation Importance de la lettre de présentation Cette lettre est votre premier contact personnalisé avec l employeur. C est pourquoi vous devez y attacher beaucoup d importance. C est

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

L «éducation» du bouvier

L «éducation» du bouvier L «éducation» du bouvier Si le terme éducation est mis entre guillemets dans cet article, c est qu il ne convient pas tout à fait dans le domaine canin ni animalier de façon générale. En effet, éduquer

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

L objectif du programme et nos exigences envers les familles d accueil. Une brève description de nos programmes.

L objectif du programme et nos exigences envers les familles d accueil. Une brève description de nos programmes. Bonjour, Vous avez fait une demande d information pour le Programme famille d accueil de la Fondation Mira. Nous vous remercions de l intérêt porté à notre organisation. Vous trouverez dans ces documents

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Des hommes et des chiens

Des hommes et des chiens Des hommes et des chiens Handi chiens: depuis ses débuts 1989, création de l association ANECAH Association Nationale d Education de Chiens d Assistance pour Personnes Handicapéeset du premier centre

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail