La Forerie, Sermentizon / Courriel UN PEU DE TOILETTAGE TIENS PRENS LA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Forerie, 63120 Sermentizon 04 73 53 07 13 /09 60 04 97 53 www.chien-guide-4a.fr Courriel -quatrea@orange.fr UN PEU DE TOILETTAGE TIENS PRENS LA"

Transcription

1 L ASSOCIATION DES «4 A» VOUS PROPOSE UNE AUTRE VISION DANS LE PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPES VIVANT EN INSTITUTION PAR LA MEDIATION PAR L ANIMAL DONNE-MOI TA PATTE UN PEU DE TOILETTAGE TIENS PRENS LA TENDRESSE PAR CE BISOU La Forerie, Sermentizon / Courriel 0

2 LEUR VOCATION : LA FORMATION DU CHIEN-GUIDE AU SERVICE DES DEFICIENTS VISUELS MAIS PAS SEULEMENT! C EST AUSSI LA PROMOTION DU BIEN ETRE PAR LA MEDIATION ANIMALE. L animal est un antidote à la solitude, à nos tensions, à nos appréhensions, à notre anxiété

3 QUI SOMMES-NOUS? POURQUOI UNE APPELLATION «LES 4 A? Amitié Une équipe de bénévoles accompagnées d éducateurs de chiens-guide diplômés et de professionnels qui collaborent, pour que ce service soit proposé avec des échanges ouverts et respectueux. Assistance Une aide technique ou administrative analysant les besoins de chacun afin d apporter des réponses appropriées. Aiguillage Une orientation la mieux adaptée est proposée : 1. à des méthodes palliatives de déplacement. 2. aux conditions d'obtention d'un chien-guide. 3. aux services d autres structures. Autonomie La dépendance n étant pas une situation épanouissante, le chien guide favorise le déplacement autonome de la personne déficiente visuelle dans la jungle urbaine, ce qui lui permet une intégration facilitée dans la société. QUEL EST NOTRE ROLE QUELS SONT NOS OBJECTIFS? LA FORMATION DES CHIENS GUIDES L objectif premier de l Association est la sélection des races et des spécimens canins utilisés à l éducation de chiens-guide d aveugles. Puis la formation de ces chiens sera adaptée aux déficients visuels (non et malvoyants). L équipe éducative assure l étude des dossiers, le choix du chien en fonction de la personne, le suivi technique au centre ainsi qu au domicile du futur utilisateur. L Association assure l entière gratuité de la formation et de la remise du chien-guide. La remise du chien-guide doit être conforme aux textes de loi 2005 concernant les centres LA MEDIATION ANIMALE EN INSTITUTION DEFINITION La médiation animale est une discipline qui consiste à utiliser un animal pour apporter un bien-être à différents types de personnes (isolées, atteintes d une maladie, âgées ou handicapées). LES OBJECTIFS Lutter contre le repli sur soi Stimuler la mémoire Inciter à l activité motrice Déclencher la parole et la communication le jeu, le rire entre les résidents Aider au repérage spatio-temporel Favoriser l estime de soi Réduire l anxiété et procurer de l apaisement

4 Ces médiations animales ont bien entendu une vertu thérapeutique mais aussi récréative. Effectivement, cet échange affectif avec les animaux procure aux résidents bien-être, apaisement et réconfort. Les plus introvertis, discrets, ceux qui se confient rarement, se laissent aller à des commentaires aussi surprenants que cela puisse paraître. «L animal ne juge pas alors que l être humain juge. Il n y a alors aucun rapport de force ou de supériorité avec l animal. Il se dégage alors plein d émotions» «Ces moments d échanges sont également importants pour le personnel car ils amènent une autre relation avec le résident» *pour la partie thérapeutique : à viser à favoriser l expression des émotions, raviver la mémoire et peu à peu réapprendre à communiquer. * pour la partie animations avec les animaux. «Ils vont avoir un atome crochu avec un animal. Il y en a qui vont préférer le gros chien, d autre le petit. La venue des animaux est attendue par tous les résidents. Spontanément, les regards, les mots, les mains s orientent vers les chiens médiateur qu ils ont l habitude de rencontrer, Nous avons ainsi rencontré une dame dont la situation nécessite une aide permanente pour les gestes de la vie quotidienne : le repas, l habillage, les déplacements. Elle a intégré nos séances. Les séances de médiation par l animal ont pour but d offrir un espace de communication, de détente mais également un temps durant lequel les capacités motrices et posturales sont sollicitées par «le prendre soin» des animaux. Les résidents réalisent des caresses que ce soit avec les ou avec les pieds et les ateliers, associés au plaisir sensoriel, permettent de stimuler le travail postural afin de retrouver par exemple un appui plantaire. Progressivement, poser les pieds à plat sur le chien puis sur le sol est devenu sécurisant.

5 Pour caresser et apprécier la chaleur du ventre ou la douceur des oreilles, le résident avance son buste en décollant son dos. La répétition de ces caresses d avant en arrière induit la sollicitation des muscles du buste. Tout en caressant le chien, le résident peut renforcer ses abdominaux, ses cuisses si importants dans le maintien d une posture. Ces exercices facilitent les gestes du quotidien. Mettre un gilet ou s installer dans le lève-personne est devenu plus confortable car le résident va pouvoir apporter son aide en avançant son buste, comme elle peut le faire pour caresser le chien. La plus-value de la médiation par l animal L animal Pour toute personne en souffrance, en situation de retrait dans les relations sociales, ou en difficulté psychologique, l animal est un antidote à la solitude, à nos tensions, à nos appréhensions, à notre anxiété. Il est naturellement ce repère qui rassure, car il ne porte pas de jugement, c est alors qu il sécurise, redonne confiance et estime de soi. Cette première étape permet ensuite de créer et/ou de développer de nouveaux liens, principe de socialisation et d équilibre de chacun, quelle que soit sa problématique. La médiation par l animal La médiation par l animal est une méthode d intervention qui utilise la présence d un animal-médiateur spécifiquement éduqué auprès de personnes avec des troubles moteurs, cognitifs et/ou sociaux. C est le contact avec l animal qui apaise, met en confiance, et crée un contexte favorable à la mise en place de situations participatives. Les intervenants en médiation par l animal sont tous des professionnels issus de secteur social, paramédical et sanitaire qui ont suivi une formation de spécialisation à la médiation par l animal. En partenariat, avec les équipes professionnelles des établissements et les familles, l intervenant créée un projet individuel adapté aux capacités et aptitudes des participants pour répondre aux besoins d autonomie et de bien-être de chaque participant. LES DIFFERENTS OBJECTIFS Objectif 1: retrouver une image positive et un sentiment d utilité. Résultat : Responsabiliser la personne envers l animal. On pourra travailler les modalités de communication, même si la personne n a pas accès au langage symbolique, en utilisant les échanges non verbaux facilement accessibles avec les animaux. Objectif 2 : travailler sur la mémoire Résultat : faire resurgir des souvenirs affectifs en lien avec des animaux, l histoire de la personne, les liens mémoire proche/mémoire ancienne et ainsi ses repères dans le temps.

6 Objectif 3 : la communication et la construction du discours sont des objectifs parallèles. Résultat : l animal est source d échanges, il sert de base de discussion. On peut évoquer d autres liens affectifs, la place de la personne accompagnée dans la filiation Objectif 4: comprendre et mémoriser des consignes simples, utiliser les rapports avec l animal comme base d activité. Résultat : des apprentissages se font par le jeu avec l animal, l application des consignes (à droite, à gauche, 5 pas, touche le chien blanc), mais aussi les déclinaisons en lien avec l activité (dessiner les animaux, écrire ce que tu as, vous avez fait). Objectif 5 : stimuler l activité motrice Résultat : mise en place d activités de motricité (donner un objectif ludique à une marche, faire des parcours pour travailler l équilibre et l orientation, stimuler le travail des articulations pour maintenir ou améliorer la mobilité ), de motricité fine (prendre, donner, lancer vers, brosser l animal avec les mouvements spécifiques du poignet, tenir la laisse et guider, etc.) Objectif 6 : développer une stimulation sensorielle, cognitive, sensori-motrice et psychoaffective. Résultat : le développement de relations gratifiantes avec l animal (qui s adapte systématiquement à la personne qu il a en face de lui), favorise cette stimulation. Objectif 7 : réduire la tension artérielle et le rythme cardiaque, aussi bien chez les sujets hypertendus, que chez les sujets normaux. Résultat : une étude réalisée en 1983 (Friedmann, E., Katcher, A. H., Thomas, S. A., Lynch, J. J. & Messent, P. R. Social interaction and blood pressure: Influence of animal companions. Journal of Nervous and Mental Disease, 171(8), ) Souligne l influence bénéfique des animaux de compagnie sur la tension artérielle et les hypertendus. Objectif 8 : diminuer les risques d accident cardiaque, faire diminue le taux de cholestérol. Résultat : Baker, Warwick ont démontré que la présence d un animal domestique limite les risques d accident cardiaque et diminue le taux de cholestérol de personnes de leur entourage. Objectif 9 : diminuer le stress Résultat : l activité physique suscitée par l animal est un des facteurs de santé mis en valeur lors des études menées autour de la zoothérapie. En outre, l animal diminue naturellement le stress, c est un antidépresseur. Ainsi, la compagnie d un chien permet de mieux surmonter les événements difficiles (décès) et réduit le stress lié au mode de vie contemporain.

7 Objectif 10: réduire les effets de la solitude et de la dépendance physique, notamment la dépression. Résultat : l animal distrait des problèmes, il sollicite, stimule et va spontanément chercher de l affection et de l attention qui va permettre de se changer les idées, l animal fait obstacle au repli sur soi et à la dépression. Objectif 11 : favoriser un développement psychoaffectif sain et serein des enfants et des adolescents. Résultat : un animal favorise la maturation psychoaffective des adolescents. Il aide aussi l enfant à mieux se développer moralement et psychiquement, lui donne plus de stabilité, l enfant peut partager peines et joies avec son compagnon. Quelle que soit l importance de l effort, la plus-value de la médiation par l animal est le lien affectif ancestral qui unit l homme à l animal. Il s agit de susciter l envie de faire avec et pour lui, la stimulation est instantanée car l animal ne calcule pas et cherche naturellement le lien affectif la caresse et le jeu.

8 La triangulation personne /animal/intervenant Les trois acteurs d un projet d accompagnement sont : les personnes accompagnées avec leur singularité l intervenant professionnel de l association l animal-médiateur Pour la construction du projet de médiation, il faut pouvoir poser un diagnostic de départ (situation de la personne, problématiques, environnement, etc.), avoir des objectifs d apprentissage ou d évolution, avoir des supports pédagogiques avec des objectifs opérationnels et des grilles d observation pour évaluer et affiner l évolution des objectifs si nécessaire. Ces objectifs sont fixés en fonction des apports spécifiques de l animal, en adéquation avec les besoins identifiés chez les personnes suivies : L animal va apaiser, rassurer la personne. Il va favoriser le contact et l échange, aidé à recréer des liens sociaux et donc redonner une place et une fonction (une utilité). Dans des moments de stress, il est un facteur apaisant et limite les angoisses. L animal est en demande de contact et d attention. Par cette stimulation il va permettre une meilleure concentration et un maintien accru de l attention. La médiation par l animal constitue une approche globale visant au maintien et au développement de l autonomie physique, cognitive, psychologique et socio-affective. Elle procure une grande variété de stimulations grâce à l intervention de l animal, capable de réciprocité et d affection. L animal, par son interactivité, maintient les personnes en contact avec leur environnement en stimulant les capacités d attention, de mémoire, de concentration et en créant un but et une motivation pour les activités motrices à faire avec et pour lui. L animal stimule les 5 compétences socles (définies par Hubert Montagner, chercheur universitaire) de chaque personne accompagnée, compétences qui permettent les échanges actifs: L attention visuelle soutenue L élan à l interaction Les comportements affiliatifs L organisation structurée et ciblée du geste L imitation C est à partir de ces cinq supports de stimulation que se construit le travail de médiation par l animal, il se produit des interactions en rapport avec chacun d eux. Le but est de développer l autonomie et la valorisation individuelle, de façon pérenne et exploitable en dehors des séances.

9 Cela permet de travailler dans plusieurs domaines Moteur : La motricité, l amplitude L équilibre La prévention des chutes La posture Le tonus La respiration L adresse La coordination La dissociation La sensorialité : odorat audition vision toucher goût Cognitif : La mémoire Le repérage espace-temps La latéralité, le schéma corporel La gnosie (reconnaissance, perception des objets) La praxie (mouvement réalisé vers un but), l organisation La compréhension, l assimilation Psycho-affectif : L estime de soi La communication L attention, la concentration L émotion, l affect

10 LA MEDIATION ANIMALE EN INSTITUTION VECTEUR DE BIENFAITS TANGIBLES ET DE BIEN ETRE POUR DES PERSONNES AGEES OU DES PERSONNES HANDICAPEES Caresser et recevoir de l affection - La liste des bienfaits de la présence d un animal pour les personnes âgées est longue avec entre autres la possibilité d avoir de l affection, de réaliser différents types d exercices moteurs, de ressentir un bien-être, de se sentir responsabiliser voire de diminuer la prise médicamenteuse. Les personnes âgées ont toutes leur histoire de vie, leur parcours, leur problème de santé, leurs souvenirs, chaque personne est différente. La psychologie, apporte une analyse et une approche spécifique parmi le panel de formations que l on peut trouver dans le domaine professionnel de la médiation animale et qui sont tout à fait respectable!! C est une approche qui donne un éclairage clinique, c est à dire que chaque personne est unique. Ce «filtre de lecture» (loin d être parfait et heureusement!) nous permet une analyse, une écoute, et une prise de recul de la parole et du comportement du sujet. En psychologie on parle de «signifié» et «signifiant», ce sont des mots un peu barbares de Jacques Lacan, qui signifie tout simplement que chaque mot renvoie à chaque personne quelque chose de différent en rapport avec son vécu. Prenons un exemple concret : si je dis le mot «chien» à un groupe de 50 personnes, chaque personne aura l image d un chien différent dans sa tête. Ce mot va être associé au souvenir d un chien bien particulier : le chien de son enfance, le chien du voisin, le «beau» chien vu sur un magazine Nombreuses sont les personnes âgées en institution ou à leur domicile qui ont connus à un moment ou à un autre, un compagnon à 4 pattes à leur domicile, durant leur enfance et qui ont du s en séparer pour X ou Y raisons. Dans la grande majorité des cas, ses souvenirs sont associés à des moments d apaisement, de réconfort, de chaleur, de joie Le contact avec l animal, fait appel à des émotions dans la mémoire à long terme, et permets aux personnes, de faire remonter à la surface, des souvenirs enfouis. Le contact avec l animal permet de s appuyer sur des événements, des émotions, des instants de complicité avec l animal pour créer une dynamique de travail thérapeutique. Le chien est un médiateur très intéressant pour nos «anciens» comme disent nos amis québécois, car il donne la possibilité de travailler sur de nombreux domaines dans les pathologies de la vieillesse. Avec un chien très doux, nous pouvons travailler sur la psychomotricité, la motivation, le domaine cognitif (mémoire, apprentissage, le langage), le domaine affectif sous forme d atelier thérapeutique.

11 La personne travaille sans s en rendre compte, puisqu elle : Ne fait pas de la psychomotricité, elle gratouille le chien derrière les oreilles Ne fait pas de la kinésithérapie, elle va balader le chien Ne fait pas un exercice pour travailler sa mémoire, puisqu elle m explique comment elle s occupait de son chien dit «noiro», ou comment se nomme le chien de l institution dit «hermès» prononcé «ernest». Ne fait pas d effort pour parler, elle me raconte ses souvenirs avec ses animaux Le chien a une présence symbolique qui apporte bien-être, réconfort, apaisement, oreille poilue à l écoute, selon les besoins de la personne, tout simplement par ce qu il ne sait pas.

12 Des Exemples d Ateliers de Médiation Animale par objectif Chaque thématique peut se décompose en objectifs de groupe ou individualisés, illustrés par des exemples d'ateliers. Un atelier permet de travailler différents potentiels et objectifs. Des grilles d'évaluation doivent être proposées afin de mieux adapter ses séances au public. Domaines Objectifs Exemples d'ateliers Sensoriel Cognitif Socialisation/ Relationnel/communication Stimulation des organes des sens, Provoquer sensations, Organisation du temps, structuration des étapes d'une activité, repérage temporel. Développer l attention conjointe. Favoriser l'élaboration de la pensée, les apprentissages, la mémorisation et le respect des consignes. Augmenter la concentration et l'attention. Mobiliser la mémoire à court et à long terme, Favoriser la communication verbale et non verbale, accroitre les échanges. Encourager l expression langagière et une meilleure élocution. Facilité la mise en mots des questionnements/angoisses/émotions. Diminuer les comportements inadéquats (agitation, agressivité). Encourager le respect de l'autre. Toucher, caresser. Sentir les différents pelages. Temps calmes. Manipulation des graines.reconnaitre les bruits des différents animaux; jeux. Accompagner les différents ateliers avec les animaux de support/planification visuelle (séquençage). Faire appel à la mémoire via les différentes phases des ateliers. Apporter des éléments de connaissance sur les animaux. Permettre le choix de l'animal, de l'atelier. Discussions/échanges autour des animaux et de leur mode de vie. Travail sur les ressentis/émotions des animaux et faire le parallèle avec leurs propres émotions. Apprentissages des comportements adéquats à tenir avec les animaux. Travail avec support photos ou pictogrammes possible. Prononciation des ordres à donner aux chiens.

13 Motricité/ psychomotricité Autonomie Affectif Récréatif Favoriser l'équilibre, la latéralisation, l axe corporel, le centrage, l'organisation spatio-temporelle. Travail sur le schéma corporel et l image du corps. Stimuler les mouvements articulaires, la motricité fine, la tonicité, la coordination visuo-motrice. Encourager l adéquation gestes/paroles, l ajustement du geste à l animal, les initiatives. Travailler sur le dialogue tonico-émotionnel. Apaisement, contenance. Travailler sur l'hygiène, soin de soi. Responsabilisation, Evaluation des besoins. Permettre de briser la solitude, de Favoriser un investissement affectif. Permettre de mieux canaliser son énergie, Entrainer revalorisation et responsabilisation; meilleure confiance en soi et sentiment d'utilité. Dynamisation, apport ludique et convivial, amené du rire, du bien-être. Parcours motricité. Jeux /rapport d'objets. Mettre une laisse, un licol, verser de l'eau à un animal, tenir la brosse.tout en accompagnant le geste. Travail sur les différentes parties du corps de l'animal. Soins aux animaux: brossage, laver les dents. Donner à manger, à boire. Changer la litière de la cage. Temps de relaxation, de grooming avec les animaux, détente. Responsabilisation par la réalisation de certaines tâches. Valorisation par le retour de l'animal (obéissance et reconnaissance du chien). Jeux individuels ou collectifs avec les animaux ou sur nos supports pédagogiques construits à partir de leurs photos.

14 CONCLUSION QUOI DE MIEUX QUE SES IMAGES QUI VEHICULENT LA BIENTRAITANCE EN INSTITUTION EN APPORTANT CHALEUR HUMAINE- DOUCEUR TENDRESSE PARTAGE VIE SOCIALE -!!!!!!! " «POUR VIEILLIR EN PAIX QUOI DE PLUS BEAU QUE LA TENDRESSE»! - (NAOMI FEIL) «SAVOIR RESERVER UNE PLACE DIGNE A NOS AINES EN LEUR PROPOSANT DES CONDITIONS DE VIE DE QUALITE CE SERA DONNER UN AUTRE SENS A LEUR FIN DE VIE» TELLE DEVRAIT ETRE LA DEVISE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA VIEILLESSE EN INSTITUTION ALLIANT HUMANITUDE ET QUALITE DE VIE

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER Journée ARS «Qualité et efficience dans la prise en charge des personnes âgées et handicapées» 08/11/2012 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie?

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie? Je suis Valérie SERRETTE. Mon expérience d éducatrice spécialisée m a amenée à côtoyer différents publics, et à mettre en place de nombreuses activités avec l aide d animaux. J ai pu, ainsi, observer les

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées CFPC Formation Professionnelle Sommaire Les personnes âgées et les personnes en fin de vie 9 heures Repérer, pour mieux y répondre, les phases de la fin de vie. Comment prendre soin des personnes âgées

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

Atelier cuisine thérapeutique. Hôpital de Jour

Atelier cuisine thérapeutique. Hôpital de Jour Atelier cuisine thérapeutique Hôpital de Jour Présentation Présentation du service Atelier cuisine thérapeutique Logistique Commande des produits Réception des produits Respect des règles d hygiène Profil

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD élaboré par un groupe de psychologues travaillant en EHPAD dans le Val-de-Marne Janvier 2010, réactualisé en janvier 2013 par l APG94. PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI)

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) Blanco Pilar Ferraro Marcellina L Historique Mandats du Conseil de Direction 2002-2003 Objectif opérationnel: «Mettre M en place une démarche

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 2 ANS A 3 ANS 5 1. DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

w w w. r e s a n t e v o u s. f r

w w w. r e s a n t e v o u s. f r www.resantevous.fr Édito Sommaire Henri Estienne (Humaniste Français) disait : «Si jeunesse savait et si vieillesse pouvait». Cette citation riche de sens évoque la méconnaissance du plus jeune à l égard

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE

SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE SOLUTIONS POUR UNE PERFORMANCE GLOBALE P Relier la passion de vos collaborateurs aux performances de l entreprise? P Revisiter le rapport au travail pour une réussite durable? P Développer de nouvelles

Plus en détail

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS Robert Rigal DÉFINITIONS Motricité Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements autogénérés d un organisme; Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE

DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE La personne ayant une déficience intellectuelle rencontre des défis au niveau cognitif, psychomoteur ou social qui limitent souvent son développement

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg PROJET : ATELIERS «LECTURE PARENT-ENFANT» Les ateliers «Lecture parent-enfant» sont des ateliers de formation et de prévention. Les parents y acquièrent

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Zoothérapie : médiation par l animal? La communication La professionnalisation

Table des matières. Avant-propos. Zoothérapie : médiation par l animal? La communication La professionnalisation Table des matières Avant-propos. Zoothérapie : médiation par l animal? La communication La professionnalisation IX XI XII PREMIÈRE PARTIE ZOOTHÉRAPIE, MÉDIATION PAR L ANIMAL : AFFAIRE DE PROFESSIONNELS

Plus en détail

ABRI MONTAGNARD AM. RIVAUD OCTOBRE 2012 ABRI MONTAGNARD. L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard

ABRI MONTAGNARD AM. RIVAUD OCTOBRE 2012 ABRI MONTAGNARD. L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard ABRI MONTAGNARD L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard FAM SAINT BERTHOUMIEU L établissement est un Foyer d accueil médicalisé destiné à l accueil de 32 adultes des deux sexes,

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Formation à l approche Snoezelen. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation à l approche Snoezelen. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation à l approche Snoezelen Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Qu est-ce que l approche Snoezelen? C est une approche de l autre dans un environnement sécurisant, basée sur

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD:

Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD: Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD: ALERTES Association Departementale Loi 1901 regroupe les différents acteurs intervenant en gérontologie

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux?

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Toulouse 28 mars 2015 JOURNEE ACADEMIQUE AGEEM «Nouveaux programmes»?

Plus en détail

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels www.terredesarts.asso.fr Démarche L'association Terre des

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

ASSOCIATION «Le Poney Instituteur» Présentation des activités de médiation animale. Pour les personnes en situation de handicap

ASSOCIATION «Le Poney Instituteur» Présentation des activités de médiation animale. Pour les personnes en situation de handicap ASSOCIATION «Le Poney Instituteur» Présentation des activités de médiation animale Pour les personnes en situation de handicap Le Poney Instituteur est une association qui s est donné pour objectif d aider

Plus en détail

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels.

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Avec le concours des associations intervenant dans le domaine du handicap 1) Le handicap moteur : En France, on estime

Plus en détail

La Prise en Charge de Nathan au SESSAD E.Zola. octobre 2005 - juin 2007

La Prise en Charge de Nathan au SESSAD E.Zola. octobre 2005 - juin 2007 La Prise en Charge de Nathan au SESSAD E.Zola octobre 2005 - juin 2007 Anamnèse et diagnostic 1999 Naissance en décembre 1998 2000 2001 2002 2003 2004 2005 PSM MSM MSM GSM/CP CE1 bilans psychologiques

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs Edito Depuis la création de notre organisme de formation en 2011, 350 personnes ont bénéficié de notre pédagogie innovante : Scènésens. Les stagiaires ont montré à la fois les besoins et les intérêts de

Plus en détail

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Docteur Christian PETEL, Directeur FORMATIONS FRACTALE SUR SITE ANNÉES 2009-2010 LA BIENTRAITANCE ET L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES La bientraitance met au centre du travail la préoccupation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF ANNEXE III DOMAINES DE COMPETENCES VISES compétences 1 - Connaissance de la personne 1.1. Situer la personne aux différents stades de son développement 1.2. Situer la personne aidée dans son contexte social

Plus en détail

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil Projet pédagogique Contexte d intervention Les maisons d accueils auxquelles nous proposons nos services sont des structures

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

CONFERENCE. " Sport Santé Senior " La forme à tout âge

CONFERENCE.  Sport Santé Senior  La forme à tout âge FEDERATION FRANCAISE D EDUCATION DUCATION PHYSIQUE ET DE GYMNASTIQUE VOLONTAIRE CONFERENCE " Sport Santé Senior " La forme à tout âge La FFEPGV Une fédération dynamique 4ème fédération tous sports confondus

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module)

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Formation professionnelle Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Module 1. Comprendre et mettre en œuvre le sens corporel interne en situation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE

DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE DOSSIER DE PRESSE ECOLE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES DE CAEN-NORMANDIE Contact : A vue de truffe BP 197-14011 Caen cedex 1- tél : 02 31 39 61 53 Courriel : avuedetruffe@orange.fr / Site : www.avuedetruffe.fr

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AIDE A DOMICILE, AUXILIAIRE DE VIE

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AIDE A DOMICILE, AUXILIAIRE DE VIE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AIDE A DOMICILE, AUXILIAIRE DE VIE ITINÉRAIRES AIDE À DOMICILE, AUXILIAIRE DE VIE CODE ITINÉRAIRE 12KAD CONSEILLER FORMATION : PASCALE GEORGES - 03

Plus en détail

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités Ministère de la santé et des sports DGOS RH2 Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN Référentiel d activités Préambule La psychomotricité résulte de l'intégration en synergie des fonctions relatives au tonus musculaire,

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

Programmation à étudier selon la demande Samedis 16 et 23 janvier 2016 Annecy Samedis 19 et 26 novembre 2016 - Annecy

Programmation à étudier selon la demande Samedis 16 et 23 janvier 2016 Annecy Samedis 19 et 26 novembre 2016 - Annecy 4, Passage de la cathédrale 74000 ANNECY Mail : formation@epe74.org Présentation des Modules de Formation continue Assistant maternel - Contenu pédagogique Année 2016 Liste des modules présentés par l

Plus en détail

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS 1. Bien communiquer avec la personne atteinte de la maladie d Alzheimer Même si la personne malade semble se désintéresser de son entourage,

Plus en détail

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires de l enseignement primaire LE PROJET ÉDUCATIF «SOULÈVE

Plus en détail

CNFPT. Itinéraire : Aide soignante

CNFPT. Itinéraire : Aide soignante CNFPT Itinéraire : Aide soignante ITINÉRAIRES OU CYCLES AIDE SOIGNANTE CODE 12KAS CONSEILLER FORMATION : PASCALE GEORGES - 03 83 18 46 00 - PASCALE.GEORGES@CNFPT.FR Aide soignant(e) - Contribuer au maintien

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT Présentation Céline psychologue clinicienne installée en libéral aux Pennes-Mirabeau Diplômée de l Université de

Plus en détail

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA 2 Peyre-Plantade- 2012 La structuration temporelle pour l enfant autiste : pourquoi?

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUE Marion, SALAUN BRUGEL Isabelle

La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUE Marion, SALAUN BRUGEL Isabelle La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUE Marion, SALAUN BRUGEL Isabelle Compréhension 41 Expérimenter corporellement le vocabulaire nécessaire à l échauffement pour l assimiler 1- Objectif

Plus en détail

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles

Jeunesse / Services thérapeutiques. Kannerhaus Jean. Centre thérapeutique pour enfants et familles Jeunesse / Services thérapeutiques Kannerhaus Jean Centre thérapeutique pour enfants et familles Le centre thérapeutique Kannerhaus Jean Centre Thérapeutique Kannerhaus Jean 15a, rue du Château, L-6922

Plus en détail

Le toucher au cœur des soins Phase 1

Le toucher au cœur des soins Phase 1 Groupe national Toucher S.F.A.P. Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs Pôle Qualité de vie, des soins et de l accompagnement Le toucher au cœur des soins Phase 1 Guide pour la pratique,

Plus en détail

La mémoire des 5 sens

La mémoire des 5 sens FRANÇOIS PAUL-CAVALLIER La mémoire des 5 sens Méthode de mémorisation sensorielle Cette méthode permet d accroître sa capacité de mémorisation. Le principe en est totalement original car il s appuie sur

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé

Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé Modules de 2014-2015 GRETA Midi-Pyrénées Le réseau Formation Continue de l Education Nationale SOMMAIRE DES MODULES

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail