DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction"

Transcription

1 DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

2 SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion

3 INTRODUCTION On connaît bien les effets néfastes du tabac sur le fœtus et souvent les femmes promettent : Dès que je suis enceinte, j arrête! Mais il faut aussi arrêter de fumer pour être enceinte. Quelques chiffres, la consommation de tabac des femmes a augmenté de 17 % en 1972 à 39 % en Plusieurs travaux scientifiques ont montré une augmentation du risque d infécondité en fonction du degré de tabagisme (nombre de cigarettes fumées et âge de début), avec une nette différence pour les grandes fumeuses à plus de 20 cigarettes par jour. Le tabagisme maternel et paternel augmente la durée et le délai à la conception. Ceci est bien évidemment lié à l importance du tabagisme et à l âge des futurs parents. La majorité des études s accorde pour dire que le taux d avortements spontanés est multiplié par 2 à 3 en cas de tabagisme et que ce risque est proportionnel à la consommation : plus de 20 % si la femme fume plus de 20 cigarettes par jour et plus de 35 % si elle fume plus de 35 cigarettes par jour. Le tabagisme passif (au travail, à la maison) induit un risque global d infertilité pouvant être équivalent à une consommation de 10 cigarettes/jour. 4

4 Comment le tabac agit-il sur la fécondité? PAR ATTEINTE OVARIENNE Certaines études ont lié la diminution de la fécondité des fumeuses à l altération de la fonction ovarienne et, en particulier, à la diminution de la qualité des ovocytes. Cet effet est d autant plus net que la femme est plus âgée. r Les grandes fumeuses (à partir de 20 cigarettes / jour) ont quatre fois plus de risques que les non fumeuses d avoir des cycles courts (menstuels 28 jours) et des troubles de l ovulation. r La nicotine modifierait les sécrétions hormonales de l ovaire. r La cotinine, dérivée de la nicotine, se retrouve dans le liquide folliculaire et doit avoir un effet néfaste sur l ovocyte contenu dans le follicule ; il multiplie par 4 les risques d anomalies de la fécondation. LES INFECTIONS ET LE RISQUE DE GROSSESSE EXTRA-UTÉRINE (GEU) r Le tabagisme diminue l immunité chez les fumeuses et celles-ci sont plus sensibles aux infections génitales, dont les infections à Chlamydiae. r La nicotine diminue la mobilité tubaire avec des spasmes et une diminution des battements des cils chargés de pousser l embryon dans l utérus, augmentant ainsi le risque de GEU. r Le tabac constitue, après les infections génitales, le facteur de risque le plus important de GEU, et de façon proportionnelle à la quantité de cigarettes fumées (cf tableau I). Mais une femme qui arrête de fumer le mois qui précède la conception diminue le risque de façon significative. Tableau I : Risque de grossesse extra-utérine en fonction du nombre de cigarettes consommées par jour. Nombre de cigarettes par jour Risque de GEU 10 X 1,5 20 X 2 30 X 3 PAR ATTEINTE UTÉRINE a) baisse du taux d implantation embryonnaire r Le tabagisme abaisse le flux sanguin niveau de l utérus avec des conséquences directes sur l implantation des embryons. r Les études en fécondation in vitro (FIV) montrent des chances d implantation embryonnaire faibles chez les fumeuses, plus de 2 fois inférieures à celles des non fumeuses. 5

5 Tableau 2 : D après une étude réalisée par J. de Mouzon, épidémiologiste INSERM Non fumeuses Ex-fumeuses Fumeuses Age 32,9 33,8 31,5 Nombre d embryons 3,6 3,5 3,6 transférés Taux d implantation 16,4% 15,9% 6,7% L analyse de la vascularisation de l utérus se fait par échographie-doppler et un arrêt du tabac de quelques mois permet souvent de constater une amélioration des index mesurés. b) augmentation des fausses couches spontanées (FCS) r Cette réduction de la vascularisation utérine, c est-à-dire de la circulation du sang dans l utérus, fait partie des raisons de l augmentation des fausses-couches spontanées (FCS) chez les fumeuses. On sait aussi que le risque de fausses-couches spontanées est augmenté si la femme enceinte est exposée à un tabagisme passif comme lorsque son conjoint est fumeur. c) action directe de la nicotine sur l embryon r La nicotine agit directement sur l embryon comme une substance pouvant entraîner un avortement. Et l homme? LE TABAGISME MASCULIN JOUE ÉGALEMENT UN GRAND RÔLE DANS LA FERTILITÉ DU COUPLE, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT : r Le tabac entraîne une inflammation chronique des organes génitaux. r Plusieurs études en fécondation in vitro ont montré une altération de la qualité du sperme : - Du nombre et de la mobilité des spermatozoïdes - De la capacité des spermatozoïdes à féconder les ovocytes - Augmentation de la fragmentation de l ADN, c est-à-dire du matériel génétique à l intérieur du noyau des spermatozoïdes, provoquant des anomalies embryonnaires après la fécondation et donc une diminution des chances de grossesses et une augmentation du risque de fausse-couche. r On sait que les fumeurs sont aussi plus consommateurs d alcool, de café, ou encore soumis au stress, ce qui également entraîne une altération des paramètres du sperme. De même, les fumeurs sont aussi plus sensibles aux effets néfastes de la pollution. 6

6 CONCLUSION Alors, quand un couple souhaite concevoir, l arrêt du tabac par la femme et l homme doit être le premier traitement d amélioration de la fertilité qui pourra peut-être éviter d avoir recours à des traitements plus lourds. 7

7 LEXIQUE : Chlamydia : Micro-organisme que l on trouve dans les voies génitales ; transmis le plus souvent par contact sexuel. Cils : Microvillosités (microplis) présents sur les parois des trompes utérines et facilitant le mouvement de l ovocyte. Les cils font avancer l ovocyte le long de la trompe utérine et le conduisent dans l utérus. Echographie : Technique diagnostique utilisant des ondes ultra-sons, plutôt que des rayons X, pour visualiser les structures internes du corps. Echographie-doppler : Technique utilisant des ultra-sons, pour analyser le flux du sang dans les artères et permettant ainsi d évaluer la vascularisation d une structure interne du corps. Follicule : Structure à l intérieur de l ovaire qui nourrit l ovocyte en voie de développement et à partir duquel ce dernier est libéré. Mobilité tubaire : Capacité de déplacement à l intérieur des trompes. Noyau : Petite poche souple qui contient le matériel génétique porteur de l hérédité : l ADN. Ovaires : Glandes sexuelles féminines qui produisent les hormones estrogène et progestérone, et à partir desquelles les ovocytes sont libérés. Il y a deux ovaires, un de chaque côté du bassin. Ovocyte ou Ovule : Cellule reproductrice féminine produit par l ovaire. Ovulation : Libération d un ovocyte ayant atteint la maturité qui se produit vers le milieu du cycle menstruel. Spermatozoïde : Cellule reproductrice mâle ayant atteint sa maturité. Fonction ovarienne : Processus de maturation folliculaire et de l ovulation. Implantation : Fixation de l ovocyte fécondé dans l endomètre (paroi interne de l utérus). Infécondité : Fait qu un couple volontairement ou non, ne conçoive pas. Infertilité : Incapacité d un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports sexuels réguliers non protégés. Liquide folliculaire : Liquide contenu à l intérieur du follicule.

8 MEMBRES DU COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L ISFR Pr. Jean-Marie Antoine Professeur des Universités Praticien hospitalier Service de Gynécologie-Obstétrique Hôpital Tenon Paris Dr. Catherine Avril Médecin de la Reproduction Clinique Saint-Antoine Bois-Guillaume Dr. Jean-Marie Barbeault Gynécologue-Obstétricien Responsable clinique du centre d AMP de la clinique Saint-George Nice Dr. Bruno Camier Gynécologue-Obstétricien Clinique Sainte-Thérèse Amiens Dr. Isabelle Cédrin-Durnerin Endocrinologue, Médecin de la Reproduction Hôpital Jean-Verdier Bondy Dr. Dominique Cornet Gynécologue-Obstétricien Attaché à la maternité de l Hôpital Tenon Paris Dr.Véronique Isnard Centre médical à la procréation Hôpital de l Archet II Nice Dr. Catherine Nathan Gynécologue-Obstétricien Paris Dr. Isabelle Parneix Médecin de la reproduction Bordeaux Dr. Michelle Plachot Chargée de recherche INSERM CHI Jean-Rostand Sèvres Pr. Jacqueline Selva Professeur des Universités Praticien hospitalier Laboratoire de Biologie de la Reproduction Centre hospitalier Intercommunal de Poissy Saint-Germain-en-Laye Dr. Robert Wainer Praticien hospitalier Service de Gynécologie-Obstétrique Centre hospitalier Intercommunal de Poissy Saint-Germain-en-Laye Pr. Jean-Philippe Wolf Professeur des Universités Praticien hospitalier Laboratoire de Biologie de la Reproduction Hôpital Jean-Verdier Bondy

9 Serono France S.A. 738, rue Yves Kermen Boulogne Cedex Tél. : Fax : Information médicale et service clients : FF octobre 2004 Site internet :

DÉSIR D ENFANT ET ALCOOL / AUTRES DROGUES. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSIR D ENFANT ET ALCOOL / AUTRES DROGUES. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSIR D ENFANT ET ALCOOL / AUTRES DROGUES Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Désir d enfant et alcool 7Désir d enfant et autres drogues 11 Conclusion INTRODUCTION

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET ENDOMÉTRIOSE. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET ENDOMÉTRIOSE. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET ENDOMÉTRIOSE Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction 4Introduction 5Comment se développe-t-elle? Qui touche-t-elle? 6L endométriose peut-elle être grave? Quels sont les

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de la fécondation in vitro L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l a F I V Madame, Monsieur,

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

avoir un enfant après un cancer collection comprendre et agir

avoir un enfant après un cancer collection comprendre et agir Votre conjoint ou vous-même avez été ou êtes traité pour un cancer. Votre désir d enfant est présent mais entre en conflit avec vos inquiétudes liées à la maladie. Vos interrogations sont nombreuses :

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Grossesse et naissance

Grossesse et naissance Grossesse et naissance Objectif : Les élèves décriront le processus de la grossesse et de la naissance Structure : Jumelage deux par deux Durée : 25 minutes Matériel : Cartes «Grossesse et naissance» Marche

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

COMMENT ÉVITER D AVOIR RECOURS À LA PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE EN 2013?

COMMENT ÉVITER D AVOIR RECOURS À LA PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE EN 2013? HIRSLANDEN LAUSANNE CLINIQUE BOIS-CERF CLINIQUE CECIL COMMENT ÉVITER D AVOIR RECOURS À LA PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE EN 2013? LE 13 NOVEMBRE 2013, À L HÔTEL ALPHA-PALMIERS, LE PROF. MARC GERMOND,

Plus en détail

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Que se passe-t-il pour que ce nouveau-né puisse voir le jour? rencontre de l ovule et du spermatozoïde,

Plus en détail

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME NOM : 2014-15 Prénom : Classe : Cours de Sciences de la Vie et de la Terre Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME M. VIORA Page 1 sur 16 II. Séance 1 : Représentations initiales Schéma des appareils

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction I] Régulation des naissances Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction 1) Méthodes de contraception et de contragestion Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception, comparer

Plus en détail

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 La système génital et reproducteur Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 Les gonades Gonade Semences Testicules chez l homme et ovaire chez la femme Élaboration de gamètes (époux) n Fonction de production

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE La puberté est une période de transition entre l enfance et l âge adulte. Elle est caractérisée par un ensemble de transformations qui vont faire d un enfant

Plus en détail

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 I- Introduction 1. QU'EST-CE QUE LA REPRODUCTION HUMAINE? 2. QU'EST-CE QUE LA MAITRISE DE LA REPRODUCTION HUMAINE? II- La FIVETE 1.

Plus en détail

TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation

TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation Partie 4 - Chapitre 4 TaleS TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation Objectifs et compétences : - saisir des informations ( I ) - analyser des résultats expérimentaux

Plus en détail

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin Document d information Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin Document rédigé avec la collaboration du Docteur Michèle Savale, Gynécologue-obstétricien (Paris), spécialiste de l Assistance

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition -

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition - Document destiné aux patients Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition - www.procreanet.com Sommaire INTRODUCTION 2 LA REPRODUCTION NATURELLE 4 Les

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Devenir parents, l aventure d une vie

Devenir parents, l aventure d une vie Liens utiles Les associations de groupes d entraide peuvent se révéler une aide précieuse pour partager les expériences des uns et des autres. Pour trouver des adresses et informations, vous pouvez vous

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

Comportement reproductif et fécondation. Cours de Première S

Comportement reproductif et fécondation. Cours de Première S Comportement reproductif et fécondation Cours de Première S Hormones et comportement sexuel Hormones et comportement sexuel! Sommation spatio-temporelle des neurones de l hypothalamus! Intègrent des messages

Plus en détail

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39%

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39% 2 èmes Journées Internationales Anti-tabac Constantine 22 & 23/ 05/2010 La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. La consommation

Plus en détail

quels examens chez la femme?

quels examens chez la femme? Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme? Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu un bilan d infertilité

Plus en détail

LES TECHNIQUES PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

LES TECHNIQUES PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE LES TECHNIQUES De PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Dr Jean-Louis CORDONNIER Lundi 3 décembre 2012 LES TECHNIQUES De PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Présentation Avoir un enfant. LES TECHNIQUES De PROCREATION

Plus en détail

préimplantatoire et vous

préimplantatoire et vous Le diagnostic préimplantatoire et vous Actualisation suite au vote du 7 juillet 2011 Agence relevant du ministère de la santé Sommaire Avant-propos 1 Les étapes du DPI 3 L obtention des embryons 9 Le diagnostic

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

CORPS HUMAIN ET SANTE (3)

CORPS HUMAIN ET SANTE (3) CORPS HUMAIN ET SANTE (3) Sexualité et procréation (suite) Bases biologiques du plaisir Des études en laboratoire ont montré que la satisfaction procurée par différents comportements incite certains animaux

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours, retrouvele sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 5 : donner la vie. Je dois

Plus en détail

Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine

Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine 23 Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine Brochure d information Pour vous, pour la vie Quelques faits. La grande majorité des bébés naissent normaux ;. Toutes les femmes, quelque soit leur âge, présentent

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Infertilité et procréation médicalement assistée Immersion en communauté 2008 Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Plan I. Infertilité: Un peu d épidémiologie Quelques définitions Etiologies

Plus en détail

Centre de Fertilité et de Procréation Assistée

Centre de Fertilité et de Procréation Assistée Centre de Fertilité et de Procréation Assistée L aventure commence avec nous Bienvenue au Centre de Fertilité de HC Former une famille avec des enfants peut, pour de nombreux couples, se transformer en

Plus en détail

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre Sous la direction du Dr Laurence LÉVY-DUTEL Isabelle BERTHAUT Laurence BRUNET Charlotte DUDKIEWICZ-SIBONY Dr Carole MINKER Dr Jérôme PFEFFER LE GRAND LIVRE DE LA FERTILITÉ Si la grossesse se fait attendre

Plus en détail

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin.

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. Chapitre 3 : Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. OC : A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est cyclique chez la femme jusqu à la ménopause. A chaque cycle,

Plus en détail

Réglementation de l insémination intra-utérine

Réglementation de l insémination intra-utérine IAC.des questions? DOSSIER GUIDE «INSEMINATIONS INTRA-UTERINES» Laboratoire Ingels Vignon Vous avez décidé en accord avec votre gynécologue de débuter une prise en charge en vue d une insémination (technique

Plus en détail

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre).

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre). Le D.U. : «Diagnostic de l infertilité et Aide Médicale à la Procréation» est organisé sous forme de modules obligatoires et optionnels. Il s obtient en capitalisant trois modules obligatoires et au moins

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA)

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) Devenir parents, l aventure d une vie Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) La vie contrarie parfois vos plus beaux projets La décision de fonder une famille est un projet primordial pour

Plus en détail

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2008-2009 deuxième Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation (AMP)

Assistance médicale à la procréation (AMP) Assistance médicale à la procréation Grossesses multiples Assistance médicale à la procréation (AMP) > Davantage de naissances issues de l AMP en Ile-de-France qu en France. > Des tentatives qui concernent

Plus en détail

NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI

NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI NOTRE PROGRAMME FIV/ICSI Dans le Centre de Fertilité Manzanera nous avons conçu un programme de FIV/ICSI pour les couples résidant à l'étranger, qui nous permet d'obtenir des taux de réussite élevés et

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 23/04/2015 KHELFAOUI Kamélia L3 HORMONOLOGIE CR : BAUMIER Vincent Pr Grillo 8 pages La fertilité du couple Plan A. Définitions et épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. les facteurs féminins II.

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITE : STERILITE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

TITRE DE L ACTIVITE : STERILITE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE TITRE DE L ACTIVITE : STERILITE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Thème(s) concerné(s): La Terre dans l Univers, la vie et l évolution Enjeux planétaires contemporains Corps humain et santé Niveau(x)

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET SURPOIDS. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET SURPOIDS. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET SURPOIDS Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction 4Introduction 5Qu est-ce qu un cycle menstruel normal? Quel est le lien entre le surpoids et les troubles du cycle? 6Quels

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Cours 1 ère ES Enseignement scientifique APPAREIL GÉNITAL HOMME APPAREIL GÉNITAL HOMME APPAREIL GÉNITAL HOMME Méat urinaire et prépuce APPAREIL GÉNITAL HOMME Anus Méat urinaire

Plus en détail

La procréation médicalement assistée

La procréation médicalement assistée 1 La procréation médicalement assistée La bioéthique La bioéthique s intéresse aux problèmes que soulèvent, pour les êtres humains, les avancées de la biologie et de la médecine. Elle est, par essence,

Plus en détail

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2

puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! JOURNAL DE L ÉLÈVE Vers une meilleure connaissance de mon corps RENCONTRE 2 La puberté, UN MONDE DE CHANGEMENTS! RENCONTRE 2 Vers une meilleure connaissance de mon corps JOURNAL DE L ÉLÈVE Les organes génitaux internes et externes Les organes génitaux sont les organes du corps

Plus en détail

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 Table des matières Préface 3 Introduction 5 Première partie Aspects médicaux 9 Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 1. L appareil reproducteur masculin et la fonction reproductrice 11

Plus en détail

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE.

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Prof. P. Bischof Vénus de Willendorf 24 000 22 000 av JC L infertilité ou infécondité est définie comme l inaptitude à obtenir une grossesse

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL Etats des lieux en Aquitaine Dr S. Frantz-Blancpain- Pr C. Hocké- Dr L. Gomes Centre d AMP clinique CHU Bordeaux Séminaire de formation CNGOF 24 mai

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Historique 1978 : Affiche du mouvement français pour le planning familial (MFPF) Source : Planning familial Au XXI e siècle : 2000-2005

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 24/04/2014 SALMON Emeline L3 Hormonologie Reproduction Pr GRILLO Relecteur 11 7 pages Plan A. Définitions, épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. Facteurs féminins II. Facteurs masculins III. Rapports

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris I - Bilan de la GPA dans le monde II - La situation actuelle en France III - Les possibilités d évolution dans la perspective de la révision des lois de bioéthique

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 12/11/2011 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

Approches politiques du diagnostic préimplantoire

Approches politiques du diagnostic préimplantoire Colloque Pro Infirmis - Vaud 30 août 2011 Josiane Aubert, conseillère nationale, membre commission science éducation culture Approches politiques du diagnostic préimplantoire Historique des décisions politiques

Plus en détail

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Document d information Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) WOMN-1091522-Broch AMP.indd 1 27/09/2013 10:37:04 Guide d initiation aux techniques de l Assistance

Plus en détail

DOSSIER GUIDE AMP CBM 25 CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25. Service d'assistance Médicale à la Procréation

DOSSIER GUIDE AMP CBM 25 CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25. Service d'assistance Médicale à la Procréation CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25 Service d'assistance Médicale à la Procréation CBM 25 Laboratoire de Planoise Polyclinique 1 rue Rodin 25000 BESANCON Tel : 03.81.41.80.15 Fax : 03.81.41.80.19 DOSSIER

Plus en détail