La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations"

Transcription

1 La coronarographie L angioplastie coronaire Les recommandations

2 La coronarographie A quoi sert-elle? La coronarographie est un examen invasif (il faut ponctionner une artère ) qui permet de parfaitement visualiser l ensemble des artères coronaires. Elles sont placées en couronne autour du cœur et apporte le sang nécessaire à son fonctionnement. Cette angiographie ou radiographie des coronaires est destinée à préciser l'état général de ce circuit.

3 Dans quel cas? En dehors de l urgence cardiologique (l attaque cardiaque ou infarctus du myocarde ou «crise cardiaque»), la coronarographie n'est pas un examen de première intention. Elle est le plus souvent précédée de tests tels que l'électrocardiogramme (ECG) de repos, l ECG d effort et/ou la scintigraphie myocardique d effort, et/ou l échocardiographie d effort (ou de stress). Les patients présentent, en général, des douleurs thoraciques typiques à l effort : barre ou serrement dans la poitrine (comme un étau) irradiant (vers la mâchoire ou le bras gauche) ou atypiques mais déclenchées par un effort. Cette souffrance du cœur, appelée angine de poitrine (ou angor) est le premier signe qui doit faire penser à une maladie coronaire.

4 La décision de réaliser une coronarographie nécessite une juste mesure des bénéfices attendus et des risques encourus de l examen : le risque de complications graves est rare, le risque de décès est estimé entre 1 pour 1000 et 1 pour 2000 examens. Quand la coronarographie est indiquée, cette dernière permet d'évaluer l'importance de l athérome coronaire quand il existe, l existence de rétrécissements ou sténoses de ou des coronaires malades et d'en évaluer leur sévérité. De cette évaluation anatomique de la maladie coronaire, le cardiologue proposera plusieurs attitudes thérapeutiques : un traitement médical plus ou moins associé à une revascularisation d une ou des coronaires malades par angioplastie associée ou pas à la pose d un stent, réalisée par un cardiologue «interventionnel» (procédure invasive non chirurgicale, car elle ne nécessite pas l'ouverture du thorax) ou par pontage(s) coronaire(s) réalisé par un chirurgien cardiaque.

5 Voici un exemple d artère saine (en haut) et une autre (en bas) présentant une plaque d athérome. Cette plaque peut rester stable, ou évoluer sous la forme d un rétrécissement (sténose coronaire) ou d une obstruction par un caillot.

6 L examen est réalisé en salle de coronarographie à cet étage (2 ème étage à proximité du service d hospitalisation) Une préparation est nécessaire (douche bétadinée) Ambiance de bloc opératoire (cf photos) Sous anesthésie locale après avoir reçu un comprimé pour vous détendre (prémédication) Voie d abord : artère radiale dans plus de 90% des cas (poignet) ou fémorale (cuisse)

7 SONDE CORONAIRE Une sonde est acheminée au niveau de l origine de votre coronaire Un produit de contraste iodé est injecté permettant de visualiser l artère sur un écran de contrôle Exemple de coronaire droite normale

8 Voici un exemple de coronaire gauche normale et ses branches de division : Artère interventriculaire antérieure Artère circonflexe

9 Une fois la coronarographie réalisée : 4 possibilités 1) L examen est normal : le plus souvent pas de traitement. 2) L examen est modérément pathologique : traitement médicamenteux. 3) L examen montre des artères rétrécies ou occluses accessibles à une angioplastie coronaire (ou pose de stent); le plus souvent, ce traitement est réalisable dans le même temps opératoire. 4) L examen montre également des artères rétrécies ou occluses mais difficilement accessibles à la pose d un stent; une opération chirurgicale peut alors être proposée (pontages coronariens). Cette intervention est programmée ultérieurement avec nos correspondants chirurgiens cardiaques de Lyon ou Grenoble.

10 LA SALLE D EXAMEN Les préparatifs

11 «Ambiance» bloc opératoire Mais l examen est réalisé sous simple anesthésie locale

12 Ecrans de contrôle permettant de Visualiser les artères coronaires Injecteur de Produit de contraste

13 Cathéter posé au niveau de l artère radiale et enlevé en fin d examen. Après asepsie (Bétadine, couleur orangée) et anesthésie Locale.

14 SONDES DE CORONAROGRAPHIE Ces sondes ont une forme spéciale de manière à cathétérisme sélectivement la grande coronaire (ou coronaire gauche) et la petite coronaire (ou coronaire droite). Un produit de contraste iodé est injecté permettant de visualiser l artère sur l'écran de contrôle.

15 A la fin de l examen voici le petit dispositif qui permet de comprimer Le point de ponction artériel Il sera enlevé quelques heures plus tard, Une fois le point de ponction refermé

16 L angioplastie coronaire L angioplastie coronaire consiste à dilater une sténose coronaire à l aide d un ballonnet de manière à élargir la lumière de l artère. Le plus souvent, un stent coronaire est posé; ce stent est monté sur le ballonnet qui, une fois gonflé, est impacté dans la paroi de l artère, corrigeant ainsi le rétrécissement. Il existe deux types de stent : Stent nu, classique, cicatrisant rapidement après la pose. Stent actif, enduit d un produit diminuant le risque de formation d un nouveau rétrécissement. Ce stent cicatrice lentement. Il est contre indiqué si une opération chirurgicale est proche. Le choix du stent est à discuter avec le cardiologue inteventionnel

17 DILATATION PREALABLE AU BALLONNET POSE DU STENT CORONAIRE

18 Exemple d angioplastie avec pose de stent AVANT APRES

19 Après l angioplastie coronaire Le point de ponction est comprimé par un dispositif spécial qui sera enlevé par l infirmier(ère) quelques heures après la procédure (cf. photo) Par voie radiale, le lever est autorisé le plus souvent (sauf si examen réalisé en urgence, le repos est alors souhaitable); par voie fémorale, un alitement de quelques heures est recommandé afin d éviter la survenue d un hématome. En cas d examen programmé, la sortie est possible le lendemain de l examen. Si l angioplastie est réalisé lors d un épisode coronarien aigu, la durée d hospitalisation est variable en fonction du tableau clinique.

20 Après l hospitalisation Une bonne observance du traitement Nous insistons sur l importance d une bonne prise du traitement. En particulier, vous sortirez du service avec deux médicaments fluidifiants le sang: Soit Clopidogrel (ou PLAVIX ) + aspirine (KARDEGIC par exemple) Soit Prasugrel (ou EFFIENT ) + aspirine Soit Ticagrelor (ou BRILIQUE - attention deux prises) + aspirine Vos médicaments doivent être pris avec régularité; un oubli doit être rattrapé le jour même. En effet, ne pas prendre son traitement avec régularité expose à la survenue d un caillot au niveau du stent (risque d infarctus du myocarde)

21 Après l hospitalisation, organiser votre surveillance Votre médecin traitant vous verra certainement en premier. Un courrier à son attention vous est remis à votre sortie. Il fera la première évaluation clinique, renouvellera vos médicaments et organisera la surveillance cardiologique. Après la pose d un stent, il est recommandé de consulter un cardiologue entre 1 et 3 mois; un test d effort et une échographie du cœur sont également proposés dans le suivi. Le médecin traitant et le cardiologue vous proposeront des pistes d amélioration de votre mode de vie.

22 Après l hospitalisation, améliorer votre mode de vie

23 Améliorer son mode de vie! Voici quelques recommandations à suivre en fonction de vos facteurs de risque. L objectif est de mettre tous les atouts de votre côté afin de stabiliser l évolution de la maladie coronarienne mais, plus simplement, pour rester en forme sur le plan psychique et physique.

24 Adopter une nutrition protectrice : Une équipe Lyonnaise a montré qu une alimentation de type méditerranéenne (comme le fameux «régime» Crétois était capable de réduire fortement la mortalité cardiovasculaire. Cette alimentation n est pas un régime mais un mode alimentaire. Les grandes lignes sont les suivantes : 1) Faible consommation de viandes (surtout les viandes rouges) et sucreries 2) Consommation modérée des volailles et des œufs (une à deux fois par semaine) 3) Consommation modérée des fromages et yaourt ou produits laitiers (une à deux fois par semaine) 4) Consommation fréquente des poissons et fruits de mer (au moins deux fois par semaine) 5) Chaque repas comportera des fruits, légumes, céréales (surtout entières), Huile d olive (ou colza pour ceux qui n aiment pas l huile d olive), fèves, noix, légumineuses, herbes et épices. 6) La consommation de vin (surtout le vin rouge qui contient des poly phénols) est incitée mais avec modération (2 à 3 verres de vin par jour). Ce dernier conseil ne concerne pas les patients ayant un problème d addiction actuelle ou récente, l abstinence est alors la règle.

25 Pratiquer régulièrement une activité physique : Une activité physique régulière a une grande incidence positive contre la mortalité cardiovasculaire, les accidents vasculaires cérébraux et l infarctus du myocarde. Les efforts physiques longs et peu intenses sont les plus bénéfiques marche rapide, footing lent, natation, vélo. L effort doit se faire en aisance respiratoire et obtenir une légère sudation. Selon l âge, le minimum est de 30 minutes deux à trois fois par semaine pour les plus âgés, et jusqu à une heure trois fois par semaine pour les autres. Il n est pas déconseillé de faire plus. L effort physique régulier procure beaucoup d autres effets bénéfiques pour la santé: amélioration de l humeur (c est un traitement de dépression), de l estime de soi et la libido, favorise la perte de poids, améliore la densité osseuse et le tonus musculaire, fait partie du traitement de l hypertension artérielle, participe à l amélioration des chiffres de l hypercholestérolémie, accroît la capacité d effort Le bien être procuré par ces activités est lié à la sécrétion des endorphines, des hormones naturelles secrétées par l organisme dans les conditions décrites.

26 Se libérer du tabac (les méthodes) : Le tabagisme est directement corrélé à la mortalité cardiovasculaire et à l incidence de différents cancers. La décision de ne plus fumer améliore rapidement le pronostic individuel. Pour y arriver, nous avons de nombreuses méthodes. Nous vous proposons, si cela n a pas été fait pendant l hospitalisation, de consulter un tabacologue en consultation externe (consultation Centre hospitalier de Valence : téléphone ). Pour information, d autres méthodes sont efficaces : substituts à la nicotine, acupuncture, l hypnothérapie (selon les cas 1 à 4 consultations). En effet, sous réserve d une volonté préalable d arrêt du tabac, cette dernière méthode a un bon taux de réussite. La thérapie peut être associée à un traitement non médicamenteux de l anxiété et des troubles associés. La diminution de l anxiété de l ex fumeur augmente les chances de sevrage définitif du tabac. Les effets positifs du tabac sont connus (stimulation intellectuelle, effet relaxant, convivialité, plaisir de l inhalation de la nicotine.). Le seul problème est le «prix à payer» pour avoir ces effets positifs. Ils sont de deux ordres : financier, bien sûr, mais surtout le risque important de survenue d une maladie.

27 La surcharge pondérale : L obésité ou à un moindre degré, la surcharge pondérale, favorise l émergence d un diabète, d une HTA, d une apnée du sommeil, de problèmes ostéo articulaires. L obésité augmente la mortalité cardiovasculaire. Pour réduire son poids, il vaut mieux réaliser une enquête diététique. Les «régimes» miracles ne marchent pas et la reprise des kilos est souvent la règle après un amaigrissement trop rapide. Pour éviter l effet «yoyo», l idéal est de consulter une diététicienne qui vous expliquera comment maigrir durablement, mais lentement. Vous lui demanderez d intégrer la nutrition méditerranéenne (le «régime Crétois») à votre programme nutritionnel. Il est parfois intéressant de coupler cette prise en charge avec une approche comportementale (le but est de modifier le comportement alimentaire durablement). Ce traitement peut être proposé par un spécialiste en diététique comportementale, un psychologue.

28 Traiter votre hypertension artérielle : Les médicaments sont très utiles mais vous pouvez améliorer votre pression artérielle par des mesures simples : exercice physique régulier, réduction de la consommation de sel et réduction du poids. Pour réduire la consommation de sel, il faut surtout éviter les aliments industriels (souvent très salés pour donner du goût). En préparant ses repas soi même, on utilisera peu ou pas sel en préférant les aromates pour donner de la saveur. Pour finir, l utilisation du sel à table sera limitée. Il est utile d apprendre l automesure de la pression artérielle à domicile.

29 Améliorer votre diabète sucré: Tout commence par une consultation de diététique. Ensuite, avec l aide de votre médecin traitant et votre diabétologue, il faudra mettre en place un traitement, un suivi et des objectifs. L exercice physique, la réduction pondérale et la nutrition sont au cœur de la prise en charge de cette pathologie. La prise en charge du diabète doit être précoce et énergique.

30 Améliorer votre bilan lipidique: Les médicaments sont souvent utiles mais vous pouvez améliorer votre hypercholestérolémie ou votre hypertriglycéridémie en adoptant une nutrition de type méditerranéenne («régime Crétois»). Vous pouvez aussi adopter un mode de vie différent : faire de l exercice physique et réduire une éventuelle surcharge pondérale.

31 Mieux gérer votre «stress» ou anxiété: Le «stress» fait partie de notre quotidien. Il nous fait avancer, envisager des projets... Parfois, ce stress devient néfaste et engendre un mal être qui peut entraîner des troubles médicaux psychiques ou somatiques. Il est alors préférable de remédier à cette situation : De nombreuses techniques de relaxation sont enseignées (Yoga, training autogène, musicothérapie, sophrologie, méditation). Il y a forcément, dans votre quartier ou pas très loin, une institution qui enseigne ces techniques. Certaines activités physiques sportives sont aussi relaxantes ; il s agit surtout des activités d endurance (marche rapide, footing, natation) mais aussi certaines gymnastiques, citons le tai-chi. Pratiquer une activité plaisante peut aussi amener à la détente. Lorsque l anxiété devient trop importante, il ne faut pas hésiter à consulter un psychologue ou un psychiatre : o Les médicaments pourront parfois être utilisés pour passer un cap difficile ou en cas de dépression très sévère. o La plupart du temps, les thérapies modernes dites «brèves» amènent des améliorations rapides et durables en quelques séances. o La durée de ce type de thérapie dépend aussi du nombre de problèmes à traiter. Votre médecin peut certainement vous mettre en relation avec un psychothérapeute ou un psychologue. Dans le cas contraire, notre psychologue pourra vous aider.

32 Vivre votre sexualité en confiance: Ce chapitre n est pas souvent abordé pendant l hospitalisation. C est bien normal car cela relève de notre intimité. Cependant après un accident cardiaque, l activité sexuelle peut se poursuivre comme avant. Il n y a pas de contre indication médicale en lien avec votre pathologie. Il faut aussi savoir que certains médicaments cardiologiques sont incompatibles avec la prise de VIAGRA (comme la trinitrine, IKOREL ou ADANCOR ). Si vous utilisez ce type de médicaments, merci de nous en aviser. Enfin, les troubles de la sexualité peuvent être améliorés par une psychothérapie après avoir éliminé un problème organique (consultation d urologie pour les hommes et de gynécologie pour les femmes).

33 Conclusion (1) L amélioration de votre mode de vie et la prise régulière de vos médicaments sont les axes principaux de votre prise en charge ultérieure. Pour mieux mémoriser le message, penser à un tabouret à 4 pieds symbolisant les 4 recommandations principales! 1) Activité physique recommandée, 2) Nutrition adaptée, 3) Bien être psychique souhaitable, 4) Observance du traitement indispensable. Penser aussi à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant et votre cardiologue, si vous en avez un (sinon votre médecin vous conseillera).

34 Conclusion (2) A propos du traitement par NATISPRAY (trinitrine) C est un traitement très actif sur la crise d angine de poitrine (ou angor). C est un traitement vasodilatateur qui permet d améliorer une crise angineuse. La posologie est d'une pulvérisation sous la langue, à renouveler, une ou deux fois avec un intervalle de 2 à 3 minutes, si la crise persiste. Il est conseillé au patient de s'asseoir et de rester assis pendant une dizaine de minutes. Si la douleur persiste, contacter le centre 15 (SAMU). Un contact médical est obligatoire même en cas de disparition de la douleur.

35 BON COURAGE! L équipe soignante du service de Cardiologie

Dilatation Coronaire

Dilatation Coronaire Guide du Patient La Dilatation Coronaire Unité d Angiographie et de Cardiologie Interventionnelle Docteurs X. de Boisgelin - G. Lévy - P. Gallay - M. Pons - D. Carabasse - F. Rivalland Clinique du Millénaire

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire?

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire? CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient La maladie des artères coronaires Maladie, diagnostic et traitements 1 La maladie : l athérome coronaire Artères coronaires Le cœur est un muscle

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne.

Clinique universitaire de cardiologie. Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire. Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne. 10ISP 5.4 Clinique universitaire de cardiologie Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Inselspital Prévention et réhabilitation cardio-vasculaire Centre Cardio-vasculaire Suisse Berne CH-3010 Berne

Plus en détail

Sa Situation : Le Centre de RééR

Sa Situation : Le Centre de RééR Groupe AHNAC Centre LES HAUTOIS Service Cardiologie I. Présentation du Centre de Réadaptation R Fonctionnelle et Cardiaque «LES HAUTOIS» de OIGNIES Sa Situation : Le Centre de RééR ééducation «LES HAUTOIS»

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Guide du patient. La coronarographie L angioplastie coronaire

Guide du patient. La coronarographie L angioplastie coronaire Guide du patient La coronarographie L angioplastie coronaire 8 rue Dr Calmette - CS 10043-38028 GRENOBLE CEDEX 1 Tél : 04 76 70 70 54 Fax : 04 76 70 71 45 secr.cardiologie@ghm-grenoble.fr www.ghm-grenoble.fr

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218

Plus en détail

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient.

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Ce document a pour seul objectif d informer, il ne s agit pas Ce d un document outil de diagnostic. a pour seul Pour objectif toute d informer, question,

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION. sur la coronarographie et la dilatation coronarienne

GUIDE D INFORMATION. sur la coronarographie et la dilatation coronarienne GUIDE D INFORMATION sur la coronarographie et la dilatation coronarienne Table des matières Maladie coronarienne athérosclérotique 1 Coronarographie 2 Dilatation coronarienne 2 Préparation avant l examen

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim.

Marquez des points, Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts. reunica-interim. Marquez des points, mangez mieux! Retrouvez toutes les solutions pour éviter les maladies cardio-vasculaires. score + 10 000 pts reunica-interim.com Regles du jeu Garder votre cœur en bonne santé sera

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie EXAMENS coronaires INTERVENTIONNELS Table des matières 3 Préface 4 Introduction 4 Généralités 5 Préparations à la coronarographie 6 La coronarographie 6 Soins après la coronarographie 7 Complications possibles

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle CFLHTA_dec2012.indd 1 28/11/12 15:38 Edito «L hypertension artérielle est une maladie silencieuse responsable de 7

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE

HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE LA CORONAROGRAPHIE ET L ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANÉE (05/2005) Les maladies des artères coronaires sont généralement provoquées par l'athérosclérose,

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN Cette brochure gratuite a été réalisée par «Liège Province Santé» de l O.M.S. sur base d un texte scientifique du Professeur André SCHEEN, Professeur de Médecine, Université de Liège, Chef de Service du

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE. Communauté Hospitalière de Territoire des Landes

Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE. Communauté Hospitalière de Territoire des Landes Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE ET L ANGIOPLASTIE Communauté Hospitalière de Territoire des Landes Fédération Landaise de Cardiologie Depuis novembre

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention santé du cœur Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger Les ennemis de votre cœur TABAC : LAISSEZ VOTRE CŒUR RESPIRER L'ennemi n 1 de votre cœur Le monoxyde de

Plus en détail

La maladie Coronaire

La maladie Coronaire La maladie Coronaire Les artères coronaires irriguent le muscle cardiaque La maladie athéromateuse Sténoses (rétrécissements) par des "plaques" composées de cholestérol et de plaquettes Toutes les artères

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Je me dépense pour soigner ma tension Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle La pratique régulière

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Conseils aux hypertendus stressés

Conseils aux hypertendus stressés Conseils aux hypertendus stressés 1. 2. 3. 4. 5. 6. Si votre pression artérielle est élevée mais a été prise dans une période de stress, dites-le à votre médecin, et faites-la mesurer à nouveau, dans un

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.»

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» «Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» Boire peu pour boire longtemps. Marcel Aymé Le vin est dans notre pays synonyme de plaisir (gastronomique) ou de déchéance (alcoolique). Le débat

Plus en détail

6 thèmes abordés. Comment prendre soin de son cœur quand on est une femme?

6 thèmes abordés. Comment prendre soin de son cœur quand on est une femme? Bienvenue! Comment prendre soin de son cœur quand on est une femme? 6 thèmes abordés Le risque cardiovasculaire chez la femme Pourquoi le tabac est l ennemi mortel du cœur Hypertensions artérielles de

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

La Circonflexe. La Coronaire Droite. l IVA

La Circonflexe. La Coronaire Droite. l IVA La dilatation coronaire (ou angioplastie) Celle-ci permet de rétablir un flux sanguin normal dans les artères coronaires rétrécies par l athérosclérose. Que sont les artères coronaires? Le c ur, pour fonctionner,

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

Pourquoi, par milliers, réclamons-nous la réouverture de la cardiologie interventionnelle à l Hôpital de Mantes?

Pourquoi, par milliers, réclamons-nous la réouverture de la cardiologie interventionnelle à l Hôpital de Mantes? Pourquoi, par milliers, réclamons-nous la réouverture de la cardiologie interventionnelle à l Hôpital de Mantes? Les maladies cardiaques 2ème cause de décès chez les hommes 1ère cause de décès chez les

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

La revascularisation myocardique

La revascularisation myocardique La revascularisation myocardique La pathologie coronaire Artériosclérose : Terme désignant l épaississement de la paroi artérielle, causée par une accumulation locale de dépôts lipidiques, responsable

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. Plus d informations sur : www.fa-avc.be Ligue Cardiologique Belge www.liguecardiologique.be FIBRILLATION AURICULAIRE

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression?

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Dr. Etienne LARGER Hôtel Dieu de Paris UniversitéParis 5 et INSERM U 833 La néphropathie diabétique en chiffres.

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé!

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé! plaquette ok:mise en page 1 31/03/10 17:39 Page 1 la microalbuminurie Vous pouvez choisir d agir et d être efficace pour votre santé. Une valeur élevée de votre microalbuminurie vient de vous être annoncée

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

Comprendre la maladie coronarienne

Comprendre la maladie coronarienne Comprendre la maladie coronarienne Aperçu de la trousse Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès chez les Américains. Chaque année, le nombre de décès dus à ces maladies est plus

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie

Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger Document non contractuel / MOD.3331/09.2011 / Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Tension artérielle,

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail