Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)"

Transcription

1 Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) SOMMAIRE 1) Assainissement : fouilles et remblais techniques 2) Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange 3) Transport 4) Traitement des sols 5) Drainage - maîtrise de l eau 6) Remblai et compactage 7) Finitions 1 - Assainissement : fouilles et remblais techniques Les fouilles sont implantées avant exécution et matérialisées sur le terrain par un marquage à la chaux ou à la peinture. Elles sont réalisées à l aide d un laser et d une mire ce qui permet à la pelle de réaliser la fouille à la bonne profondeur : soit de 10 à 20 centimètres au-dessous de l arase inférieure de la canalisation. Le lit de pose est ensuite réalisé avec du sable 0/4 réparti sur une épaisseur de 10 à 20 centimètres et correctement compacté. Il est dressé suivant la pente et l altimétrie prévue au projet. Des niches sont aménagées dans ce lit de pose au droit des joints des tuyaux de manière que les tuyaux portent sur toute leur longueur et non sur les joints. La surface ne doit présenter aucun point dur ou faible. Le fond de la tranchée est compacté par deux passes de compacteur de géométrie appropriée permettant d assurer la stabilité et la planéité du fond de la tranchée. Les remblais techniques sont réalisés après la pose de tous les tuyaux bétons emboîtés à l aide de la pelle. Ils sont réalisés avec du sable 0/4 par couches d épaisseur environ égale à 15 centimètres correctement compacté selon un nombre de passe prédéfini. La couche de sable déposée tient compte du foisonnement avant compactage. Le sable utilisé, qui doit être humide pour être correctement compacté, est régulièrement arrosé à l aide d une " arroseuse ". Il est à noter que la qualité des travaux en tranchée dépend pour une bonne part de la qualité du compactage, compactage dont l objectif est : * d éviter les tassements ultérieurs, * d éviter les différences de perméabilité trop importantes, * assurer une bonne tenue mécanique de la tranchée. Le passage des compacteurs doit être effectué à une distance raisonnable de la conduite : 0,25 à 0,55 mètre.

2 Le contrôle de compactage est effectué au moyen d un Gamma densimètre aussi appelé Troxler. L interprétation des mesures nécessite que puisse être réalisé l essai Proctor fournissant la référence de compactage. Sous chaussée, la partie supérieure du remblai de la tranchée doit offrir un support suffisamment rigide permettant de compacter efficacement les assises. 2 - Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange Les tuyaux en béton armé sont livrés sur le chantier par camions et déchargés non loin de l emplacement de l ouvrage à réaliser pour faciliter et accélérer leur pose ultérieure. Des cales en bois peuvent être utilisées pour ne pas détériorer les éléments. L emboîtement des tuyaux armés se fait à l aide d une pâte spécifique étalée sur les joints intégrés à la fabrication. Les joints doivent auparavant être soigneusement nettoyés. Le premier tuyau béton est posé au laser et calé à l aide de sable pour assurer son maintien. Les tuyaux sont posés à partir de l aval et leur emboîture (extrémité femelle) est dirigée vers l amont. Les collets mâles et femelles sont tous graissés à l aide d une pâte spécifique, particulièrement au niveau de l extrémité arrondie du joint, avant l emboîtement des joints dits glissants. Chaque élément est descendu sans heurt dans la tranchée et présenté dans l axe de l élément précédemment posé, emboîté, réaligné et calé à l aide du laser. Les tuyaux sont posés en file bien alignée et avec une pente régulière. L emboîtement est réalisé à l aide d un godet de pelle par une poussée progressive exercée suivant l axe de l élément précédent. Le remblayage de l assise est entrepris avec soin en poussant les matériaux sous les flancs de la canalisation afin de ne pas laisser de cavité. Les têtes de buses sont ensuite posées de niveau et bétonnées sur les buses pour réaliser un ensemble solidaire. Le béton utilisé pour bétonner est régulièrement contrôlé. De l enrochement est également mis en place le long de ces têtes pour caler le sable des remblais et pour améliorer l aspect esthétique. Il faut alors mettre en place, entre le fonds de fouille et le tuyau, un support enveloppé d un textile, baptisée chaussette, constitué soit de 80 centimètres de grave 40/70, simple couche drainante, soit, sur les terrains compressibles, une grave de 0/150 formant poutre sous le tuyau. Le niveau du fond de fouille est donc descendu de 80 cm. Le géotextile, qui permet d éviter le mélange des matériaux en place avec les matériaux nobles, est refermé pour former une chaussette drainante. La mise en œuvre de tels ouvrages permet d assurer la stabilité du bloc technique contre les venues d eau et les tassements différentiels en terrain compressible.

3 3 - Transport Tout chantier de terrassement génère des déblais et nécessite la réalisation de remblais. Il faut donc transporter les matériaux extraits avec des engins adaptés : * transport sur route : camions routiers ; * transport de matériaux rocheux : tombereaux de chantier ou camions routiers spéciaux ; * transport sur longues distances : camions routiers ; * transport de grandes quantités à grandes cadences : camions de chantier, tapis roulant ; * transport de matériaux meubles sur de courtes distances à grande cadence : décapeuses ; * transport sur un terrain meuble et humide (ornières) : tombereaux articulés à essieux multiples ; * transport dans des sites urbains à proximité d une rivière : péniches ; * transport dans des carrières, des tunnels ou des sites urbains : tapis roulant (convoyeur). 4 - Traitement des sols Le traitement est une opération qui consiste à mélanger un sol naturel avec de la chaux et/ou un liant hydraulique. Il permet, en améliorant ses caractéristiques, d utiliser un sol qui était impropre à l état naturel. Par ailleurs, cette technique conduit à préserver l environnement : en utilisant les matériaux du site, on sauvegarde les ressources naturelles nobles (roches massives) et on réduit les nuisances (pas de circulation de camions de transport sur les voiries publiques). Le traitement à la chaux (vive) permet de diminuer très rapidement la teneur en eau et ainsi de rendre «portant» des sols non circulables à l état naturel. Lorsque le sol est argileux, le traitement à la chaux (vive, éteinte ou lait de chaux) augmente à long terme ses caractéristiques mécaniques. Le traitement au liant hydraulique procure au mélange des caractéristiques mécaniques pérennes et permet ainsi de l utiliser en couche de forme ou en assises de chaussées.

4 Le matériel nécessaire est composé de : * une épandeuse de liants : citerne tractée de 12 à 16 m3 avec système de dosage pondéral asservi à la vitesse d avancement ; * une arroseuse de 10 à 15 m3, avec une rampe munie d injecteurs, tractée ou automotrice ; * un malaxeur : soit une charrue à socs tractée par un bouteur, soit un pulvérisateur automoteur (pulvi-mixer) à rotor horizontal. 5 - Drainage - maîtrise de l eau La réalisation d un chantier de terrassement passe obligatoirement par la maîtrise de l eau contenue dans les sols mais également de l eau de la nappe phréatique, des cours d eau permanents ou temporaires et des eaux pluviales. La maîtrise de l eau comporte 3 volets : * la collecte et l évacuation des eaux superficielles dans l emprise du projet, ce sont principalement les eaux de pluie, * la collecte et l évacuation des eaux internes, c est-à-dire le drainage, * le rétablissement des écoulements naturels, rus, ruisseaux ou rivières. Ouvrages hydrauliques de traversée : ils permettent le transit de part et d autre de la plate-forme, des eaux des bassins versants. Il peut s agir de véritables ouvrages d art selon leur capacité ou de petits ouvrages constitués d un conduit circulaire ou rectangulaire. Ils sont posés sur une fondation adaptée, et protégés par un remblai technique. Ils comportent un aménagement amont pour entonner l eau et aval pour la restituer au milieu naturel. Drainage : Il a pour fonction de recevoir ou de drainer les eaux de pluie qui s écoulent sur la plate-forme, les eaux de ruissellement des talus et des bassins versants et les eaux internes éventuellement. Les drainages à ciel ouvert sont des fossés revêtus ou non de béton, des cunettes ou des caniveaux. Les drainages enterrés sont des éléments préfabriqués, collecteurs drainants et buses : ils comportent une partie drainante pour capter les eaux et une partie qui permet l écoulement des eaux recueillies vers un exutoire. 6 - Remblai et compactage Un remblai est un ouvrage en terre qui provient de la mise en place de matériaux pour rehausser ou niveler le terrain naturel. Il doit pouvoir supporter les sollicitations ultérieures (trafics routier ou ferroviaire, bâtiments, superstructures...) sans déformation préjudiciable (tassements, glissements...). La qualité d un remblai dépend de la nature des matériaux qui le compose et de leur mise en œuvre.

5 Les matériaux, issus des déblais du site ou d un emprunt, doivent être mis en place à une teneur en eau correcte (pour assurer une portance suffisante) et compactés (pour garantir leur stabilité). Le compactage : c est l action de tasser un matériau à l aide de moyens mécaniques (pour réduire les vides et augmenter sa cohésion). Il est réalisé soit au moyen de compacteurs statiques (à pneus ou à pieds dameurs) qui agissent uniquement par leur poids, soit de compacteurs vibrants (à bille lisse ou à pieds dameurs) qui agissent par leur poids et leur vibration. Le contrôle du compactage est réalisé soit par des mesures ponctuelles de densités (nucléo densimètre), soit par une mesure en continu de l énergie de compactage. 7 - Finitions Elles comprennent : * le nivellement des dépôts ; * le nettoyage général ; * le démontage des installations ; * la remise en état des plates-formes ; * Les dépôts définitifs de matériaux impropres ou excédentaires seront mis en forme et revêtus de terre végétale afin d être remis éventuellement en culture. Un nettoyage général du chantier sera fait afin de permettre sa réception. Les installations seront démontées et les matériels évacués. Les plates-formes utilisées seront remises en état et rendues à leurs propriétaires ou exploitants.

Le traitement de sol.

Le traitement de sol. Le traitement de sol. 1 ) Intro : Pourquoi un traitement à la chaux? Les sols fins ont naturellement une qualité médiocre qui empêche de les utiliser en l état. Ils peuvent gonfler, devenir plastique en

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Chapitre3 Travaux. de terrassement

Chapitre3 Travaux. de terrassement Chapitre3 Travaux de terrassement 1-Introduction 2 - Cas de renforcement d une voirie existante 3-Cas de réfection d une voirie existante 4-Cas de construction d une voirie neuve 5 - Conclusion 39 Chapitre

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES Cuve à enterrer 1600 L Cuve à enterrer 2650 L Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation,

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MAITRE DE L'OUVRAGE : Commune de GARENNES SUR EURE 4, Place de la Mairie 27780 GARENNES SUR EURE OBJET DU MARCHE : Assainissement en traverse Chemin

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse, niveau de remontée de

Plus en détail

ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement

ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement ASSAINISSEMENT Entretien des réseaux d assainissement Vincent Rouch Lrpc de Strasbourg 11 mars 2009 Les Présentations du Laboratoire de Strasbourg Les contrôles obligatoires sur les réseaux d assainissement

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

CONDUCTEUR D ENGINS TERRASSEMENT

CONDUCTEUR D ENGINS TERRASSEMENT CARNET DE COMPETENCES CONDUCTEUR D ENGINS TERRASSEMENT Conducteur d engins de terrassement Page 1 A quoi peut vous servir ce carnet? Ce carnet est fait pour vous permettre de garder les traces de ce que

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Recommandations pour les plateformes

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Recommandations pour les plateformes Guide pour la réalisation des terrassements des plateformes de bâtiments et d aires industrielles dans le cas de sols sensibles à l eau Olivier Pal Pierre Vezole 1 2 3 4 Rédacteurs principaux Maurice Bufalo

Plus en détail

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Désignation Code Article Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 1500L 1411070046 Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 3500L 1411070007

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

Ville de Carbon-Blanc Service Technique

Ville de Carbon-Blanc Service Technique Ville de Carbon-Blanc Service Technique 33560 Tél. 05.56.06.59.91 Fax : 05.56.38.17.09 AMENAGEMENT DE LA PLAINE DES SPORTS DU FAISAN DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES I / OBJET DE LA CONSULTATION

Plus en détail

La construction des. routes Dossier n 2 DP3

La construction des. routes Dossier n 2 DP3 Présentation de la séquence : La construction des Fiche Professeur routes Dossier n 2 DP3 La construction d une route Cette séquence doit permettre aux élèves de découvrir les matériels et les personnels

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Maître d ouvrage Maîtrise d'œuvre Objet du marché Création d'un bassin de rétention en remblai-déblai INSTALLATION ET PREPARATION DU CHANTIER

Plus en détail

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres En complément de ses chambres de visite utilisées comme coffrage perdu étanche à bétonner, Canplast SA présente ses chambres

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? COMMENT CHOISIR UNE FILIÈRE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse,

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux PRESCRIPTION GENERALES Prestations et obligations de l entreprise Le présent document a pour objet de décrire les prestations de travaux relatives au lot n 01 TERRASSEMENTS VRD prévu dans le cadre de l

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT SOMMAIRE Préambule I- Canalisation gravitaire 3 II- Regards de visite 3 III- Tampons des regards 4 IV- Branchements

Plus en détail

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2 Sols et fondations «Je me suis vite persuadé que l expression architecturale est une chose d autant plus difficile à obtenir qu on la recherche volontairement. En conséquence, ayant abandonné tout préjugé

Plus en détail

AFITEX. L intelligence des sols

AFITEX. L intelligence des sols AFITEX L intelligence des sols AFITEX 25 ans d expertise au service des sols >>> Depuis plus de 20 ans, AFITEX, destinés principalement aux aujourd hui sur ses deux atouts société industrielle, s est marchés

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT PARTICULIERS INSTRUCTIONS TECHNIQUES Page 1 sur 11 QUELQUES REGLES À CONNAITRE Obligation de raccordement Comme le prescrit l article L.33 du code de la santé publique,

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL 8 500 L 10 000 L Code : 37353 Code : 37354 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, les

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL 16 000 L 26 000 L 36 000 L 46 000 L 56 000 L 66 000 L Code : 37355 Code : 37356 Code : 37357 Code : 37358 Code : 37359 Code

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

IMPLANTATION DE LA PISCINE

IMPLANTATION DE LA PISCINE 4 IMPLANTATION DE LA PISCINE Sur le plan administratif, une piscine fait l objet d une déclaration de travaux, à faire sur le formulaire CERFA 13703*02 et à remettre en mairie. Celle ci doit être accompagnée

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS»

VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS» VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS» COMITE FRANÇAIS AIS DE MECANIQUE DES SOLS 3 décembre d 2008 Syndicat Professionnel des Terrassiers de France Patrice CHARDARD entreprise

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE Maître d ouvrage : Opération : Situation des études et travaux : Version 1.0 Février 2005 SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions générales...

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous allez construire ou améliorer un habitat : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre terrain

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie Conseils de pose des pavés et dalles de voirie (référence : norme NFP 98 335) RESUME DU PHASAGE : La pose s effectue traditionnellement selon le phasage ci-dessous : 1. Acceptation des assises et du drainage

Plus en détail

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Bonne pratiques de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Plan de l intervention 1. Installation

Plus en détail

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm VI Chemins et places 1. Notions et généralités Les données pour la construction des infrastructures des chemins et places dépendent, en grande partie, du type de trafic auquel les chemins et places seront

Plus en détail

Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate

Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate Notice d installation et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Extra-Plate 5 000 L 7 500 L Code : 37351 Code : 37352 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, il

Plus en détail

INTRO. Comment installer un récupérateur d eau de pluie enterré? NIVEAU DE

INTRO. Comment installer un récupérateur d eau de pluie enterré? NIVEAU DE Comment installer un récupérateur d eau de pluie enterré? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Une pelleteuse et grue de location Une pelle Une pioche Un

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique - Lit

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 GENERALITES Article 1 - Objet du marché La ville de Saint-Galmier souhaite réaliser un terrain

Plus en détail

LE PRéTRAITEMENT. Remarques

LE PRéTRAITEMENT. Remarques LE PRéTRAITEMENT Le prétraitement assure au mieux 0 à 0% de la dépollution des eaux usées selon deux principes : la rétention rapide des matières solides et des déchets flottants non désagrégés (pour éviter

Plus en détail

Filtre à sable horizontal

Filtre à sable horizontal Pla02-1 - Date de rév. : 20/07/04 Filtre à sable horizontal Ce système est constitué, à partir de l alimentation, d une succession de matériaux filtrants de granulométrie décroissante. Les effluents prétraités

Plus en détail

Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives. Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT

Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives. Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT Division des Bâtiments et des Infrastructures sportives Infrasports CAHIER SPECIAL DES CHARGES POUR L AMENAGEMENT DE TERRAINS DE TENNIS STABILISES PERMEABLES TYPE «BRIQUE PILEE». Note préliminaire aux

Plus en détail

www.urvoyprefa.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc, RDV sur notre site

www.urvoyprefa.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc, RDV sur notre site Fort de notre expérience et notre savoir-faire depuis 1922, Urvoy préfa est à votre service pour vous offrir des ouvrages en béton de qualité supérieure. Nous vous proposons une gamme complète de produits

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2012

TRAVAUX DE VOIRIE 2012 COMMUNE DE SAINT GENEST MALIFAUX TRAVAUX DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DESCRIPTIF DES PRIX Prix n 1 REALISATION COMPLETE DE LA COUCHE DE FONDATION DE LA CHAUSSEE Travaux comprenant : - la scarification du support

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

par Guy RAOUL Ingénieur de l École spéciale des travaux publics Ancien Directeur de GTM Construction

par Guy RAOUL Ingénieur de l École spéciale des travaux publics Ancien Directeur de GTM Construction Terrassement Construire un ouvrage en terre par Guy RAOUL Ingénieur de l École spéciale des travaux publics Ancien Directeur de GTM Construction 1. Le terrassement, une activité... C 5 350 2 2. Le terrassement,

Plus en détail

Les contrôles dans un projet d assainissement

Les contrôles dans un projet d assainissement Les s dans un projet d assainissement Le rôle de l entrepreneur, du maître d œuvre et du ur Gilles BIEBER BEREST Préparation de chantier / Analyse des matériaux du site Naturede la tâche ou de d oeuvre

Plus en détail

Tuyaux de grands diamètres en PVC

Tuyaux de grands diamètres en PVC Tuyaux de grands diamètres en PVC Les canalisations plastiques: Une solution efficace La solution canalisations plastiques, tubes et raccords en PVC, garantit une étanchéité absolue et une résistance excellente

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole 1. Le sol, l eau, l air et la plante 2. Le drainage : Définition

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage: Cette filière

Plus en détail

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos teradrain géocomposite de, Nos solutions sur ouvrages bassin p.28 couvertures centre de stockage p.37 stockage de déchets p.33 Le joue un rôle capital dans la stabilité et la durabilité de vos ouvrages.

Plus en détail

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 MUNICIPALITÉ DE CHELSEA 100, chemin Old Chelsea, Chelsea (Québec) J9B 1C1 Tél.: (819) 827-1124 Télécopieur : (819) 827-2672 Courriel : info@chelsea.ca CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES 4- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Objet du marché TRAVAUX D INFRASTRUCTURE FORESTIERE EN FORET COMMUNALE DE CHEVREMONT Nature des travaux

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

CONTRÔLE DE BONNE EXECUTION

CONTRÔLE DE BONNE EXECUTION Communauté de Communes des Monts de Gy Service Public d Assainissement Non Collectif 10 rue des Chênes ZA «Les Graverots» 70700 Gy ccmgy.eau@orange.fr 03.84.32.76.67 Référence du dossier : Date du contrôle

Plus en détail

Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995)

Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995) Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995) Omar ESSEKELLI Chef de Service Chaussées et Développement Division Technique - DRCR Les entrants du dimensionnement Quatre familles

Plus en détail

Éléments préfabriqués de béton

Éléments préfabriqués de béton Éléments préfabriqués de béton DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectués dans le présent cahier, par rapport

Plus en détail

2. Les différents types de sols et liants

2. Les différents types de sols et liants Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : La stabilisation Rédaction : Geffroy Loïc / Tilleuls 3 / 1422 Grandson Date : 05 décembre 2006 Stabilisation à la chaux et au ciment Table

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires

Bordereau des Prix Unitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître de l Ouvrage Commune de LE FAUGA (31) 4 Marché selon la Procédure Adaptée (articles n 26 et 28 du CMP) Travaux d assainissement eaux usées Extension des réseaux Chemin Roucade

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption).

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption). ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION L organisation des travaux de terrassements vise à optimiser l utilisation des matériels afin de déplacer le plus de terre possible en un minimum de tems. L idéal est

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

Tegra 600 Wavin Belgium

Tegra 600 Wavin Belgium Guide d installation Tegra 600 Ces instructions n ont pas pour but de remplacer les règles d installation telles qu indiquées dans la norme EN 1610. En tous cas, les conditions mentionnées dans la EN 1610

Plus en détail

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire BÉTON PROVINCIAL EST UNE ENTREPRISE SOLIDEMENT IMPLANTÉE DEPUIS PRÈS D UN DEMI-SIÈCLE DANS

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de construire s il y

Plus en détail

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 (voie inter-quartiers, voie latérale) caractérisée par le partage de circulation. - Une voie de desserte qui permet Voirie, l approche

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail