Service d Imagerie Médicale Hôpital A.Mami, Ariana, Tunisie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service d Imagerie Médicale Hôpital A.Mami, Ariana, Tunisie"

Transcription

1 VERRE DEPOLI SEMIOLOGIE TOMODENSITOMETRIQUE ET APPROCHE DIAGNOSTIQUE I.Baccouche, A.Jaoua, I.Ridène, A. Zidi, S.Hantous-Zannad, K.Ben Miled-M rad Service d Imagerie Médicale Hôpital A.Mami, Ariana, Tunisie

2 DEFINITION Le «verre augmentation dépoli» de correspond à une la densité du parenchyme pulmonaire mais qui n efface pas les contours des vaisseaux pulmonaires et des parois bronchiques qui la traversent.

3 DEFINITION Sa description nécessite: - Etude en fenêtre large (1600UH) avec un centre à -600UH. - Acquisition en inspiration profonde. - Coupes millimétriques. - A distance d un lavage broncho- alvéolaire (LBA).

4 DEFINITION Il faut éliminer les aspects de pseudo «verre dépoli»: - Perfusion en mosaïque Redistribution vasculaire (emphysème, HTAP post-embolique) Bronchiolite constrictive (piégeage) - Coupes réalisées en expiration - Hyperdensités postéro-basales liées à la déclivité.

5 Emphysème/DDB Perfusion en mosaïque

6 Bronchiolite constrictive Inspiration Perfusion en mosaïque Expiration

7 Déclivité

8 PHYSIOPATHOLOGIE - Comblement de la lumière alvéolaire par du liquide, des cellules ou des substances étrangères. et/ou - Epaississement des cloisons alvéolaires (oedémateux, inflammatoire granulomateux ou non, fibrotique)

9 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE - Contexte aigu, subaigu ou chronique - Anamnèse (antécédents médicaux, symptômes, prise médicamenteuse, exposition à des allergènes) - Signes cliniques et biologiques ( NFS, VS, bilan immunologique, LBA) - Imagerie (TDM+++) - Biopsie bronchique et transbronchique, biopsie labiale - Biopsie pulmonaire chirurgicale

10 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE ANALYSE SEMIOLOGIQUE TOMODENSITOMETRIQUE -«Verre dépoli» diffus, multifocal ou localisé (plage ou nodule) - Contours nets ou mal définis - Systématisé ou non systématisé - Localisation ou prédominance (supérieure, centrale ou basale, péri-hilaire ou périphérique, antérieure ou postérieure) - Nodule partiellement ou totalement en «verre dépoli», de forme sphérique, lobulée, polygonale ou aplatie

11 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE ASPECTS PARTICULIERS -«Verre dépoli» centro-lobulaire ( aspect de micronodules centro-lobulaires flous et peu denses): infection, PHS, hémorragie alvéolaire -«Verre dépoli» péri-nodulaire (tumeur/métastase hémorragique, vascularite, aspergillose) -«Crazy-paving» (protéinose alvéolaire, pneumopathie lipidique, pneumocystose, carcinome bronchiolo-alvéolaire, hémorragie alvéolaire, SDRA, infection)

12 ETIOLOGIES

13 ETIOLOGIES DU VERRE DEPOLI DIFFUS OU MULTIFOCAL Contexte aigu ou subaigu - Œdème cardiogénique - Œdème lésionnel et dommage alvéolaire diffus (DAD) ou SDRA - Hémorragie alvéolaire - Infections communautaires et opportunistes - Pneumopathie d hypersensibilité (PHS) - Pneumopathie médicamenteuse - Pneumonie radique - Pneumopathie aiguë à éosinophiles - Pneumopathie interstitielle aiguë Contexte chronique - Pneumopathie interstitielle non spécifique (PINS) - Pneumopathie interstitielle desquamative (PID) - Pneumopathie interstitielle lymphocytaire (PIL) - Bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle (BR-PI) - Protéinose alvéolaire - Pneumopathie lipidique -PHS avec fibrose - Pneumopathie médicamenteuse avec fibrose - Pneumopathie chronique à éosinophiles - Sarcoïdose -UIP - BOOP - Carcinome bronchiolo-alvéolaire - Lymphome

14 ETIOLOGIES DU VERRE DEPOLI LOCALISE Causes bénignes Infection Inflammation Fibrose localisée Hyperplasie adénomateuse atypique (lésion précancéreuse) Causes malignes Carcinome bronchiolo-alvéolaire Adénocarcinome Lymphome

15 VERRE DEPOLI DIFFUS OU MULTIFOCAL CONTEXTE AIGU OU SUBAIGU

16 Œdème cardiogénique Secondaire à une hypertension veineuse pulmonaire TDM: «verre dépoli» diffus, épaississement septal régulier, épanchement pleural, cardiomégalie Souvent péri-hilaire et déclive

17 - Homme, 34 ans, CMD d origine ischémique - Dyspnée aiguë - Angioscanner réalisé pour suspicion d embolie pulmonaire: «verre dépoli» bilatéral et diffus Œdème cardiogénique

18 Œdème lésionnel Lésions de l endothélium vasculaire augmentation de la perméabilité vasculaire fuite de liquide dans l interstitium périvasculaire Associé dans le DAD à des lésions de l endothélium respiratoire Etiologies: traumatisme, sepsis, prise de toxiques, CIVD, hypotension prolongée, pancréatite TDM: condensations alvéolaires et «verre dépoli» +/- réticulations et fibrose, bilatéral et déclive

19 - Femme, 38 ans - Biopsie chirurgicale (adénomégalies hilaires): tuberculose - SDRA post-biopsie - TDM: «verre dépoli» bilatéral et diffus + condensations à prédominance basale et déclive

20 Hémorragie alvéolaire Saignement intra-alvéolaire alvéolaire d origine capillaire Etiologies: vascularites, connectivites, infections, toxiques, médicaments. TDM: «verre dépoli» et/ou condensations, micronodules centro-lobulaires Bilatérale, à prédominance péri-hilaire Signes négatifs: pas d épanchement pleural, pas de cardiomégalie, pas d hypertension veineuse pulmonaire, pas d adénomégalie

21 - Homme, 47 ans - Dyspnée aiguë, hémoptysie, anémie - Insuffisance rénale avec protéinurie et hématurie - Echocardiographie normale - AAN +, C-ANCA + - LBA: score de Gold élevé - TDM: «verre dépoli» bilatéral à prédominance péri-hilaire, épaississement septal, «crazy paving» Polyangéite microscopique + Hémorragie alvéolaire

22 - Jeune femme,16 ans - Hémoptysie, anémie - LBA: score de Gold élevé,présence de sidérophages -TDM: «verre dépoli» diffus, micronodules centrolobulaires, emphysème paraseptal - Bilan étiologique avec biopsie chirurgicale: Hémosidérose idiopathique + Hémorragie alvéolaire

23 Pneumonies infectieuses: germes communautaires Germes atypiques ( Mycoplasme, chlamydia ) et certaines viroses TDM: «verre dépoli», condensations, micronodules centro-lobulaires, épaississement péri-broncho broncho-vasculaire

24 Pneumonies infectieuses: germes opportunistes Pneumocystis jirovecii++ - VIH+, au stade SIDA - TDM: «verre dépoli» diffus à prédominance supérieure et centrale, condensations, kystes, nodules, réticulations, adénopathies, épanchement pleural CMV, herpès, varicelle, VRS.. Aspergillus

25 - Homme, 48 ans - Dyspnée, toux, expectorations et fièvre - Pas d amélioration après antibiothérapie -TDM: «verre dépoli» diffus à prédominance supérieure et centrale, épaississement septal, kystes + emphysème -VIH+ - LBA: pneumocystis jirovecii+ : Pneumocystose

26 - Homme, 42 ans - Insuffisance respiratoire aiguë, fièvre -TDM: «verre dépoli» multifocal à prédominance supérieure et centrale, micronodules centrolobulaires, épaississement septal - LBA: pneumocystis jirovecii -VIH+ Pneumocystose

27 - Femme, 55 ans, asthmatique depuis 20 ans, diabétique - Insuffisance respiratoire aiguë - Angioscanner réalisé pour suspicion d embolie pulmonaire: plages de «verre dépoli» mutifocales, DDB - LBA: aspergillus++ - Sérologie aspergillaire positive++: Aspergillose invasive

28 Pneumopathie d hypersensibilité PHS Pneumopathie immunoallergique secondaire à l inhalation d antigènes organiques (maladie des éleveurs d oiseaux, maladie du poumon de fermier): alvéolite luminale et pariétale TDM: micronodules centro-lobulaires en «verre dépoli» et /ou «verre dépoli» diffus ou multifocal

29 - Femme, 54 ans - Dyspnée d effort, toux sèche - Notion d élevage d oiseaux -TDM: «verre dépoli» diffus, micronodules centro-lobulaires, piégeage expiratoire - EFR: syndrome restrictif réversible - LBA: hyperlymphocytose - Amélioration après éviction et corticothérapie Inspiration PHS Expiration

30 Pneumopathies médicamenteuses Diagnostic d exclusion Anamnèse (prise de médicament à toxicité pulmonaire) Réversible et corticosensible/ parfois évolution vers la fibrose Substratum anatomique: œdème lésionnel, hémorragie alvéolaire, PHS, PINS, pneumopathie à éosinophiles, BOOP, vascularite

31 Pneumonie radique Survient en zone irradiée, 1 à 3 mois après l irradiation Dommage alvéolaire diffus avec membranes hyalines TDM: «verre dépoli» en plages multifocales Evolution vers la fibrose ou régression

32 - Homme, 53 ans - Carcinome épidermoïde du poumon gauche - Chimiothérapie + radiothérapie (octobre 2008) - TDM de contrôle Janvier 2009: foyers de «verre dépoli» du poumon gauche Pneumonie radique

33 Pneumonie aiguë à éosinophiles Hyperéosinophilie au LBA Pas d hyperéosinophilie sanguine TDM: «verre dépoli» bilatéral, condensations labiles, épaississement septal, épanchement pleural

34 Pneumopathie interstitielle aiguë Rarement primitive, forme idiopathique du DAD avec membranes hyalines Poussée d UIP++ TDM: «verre dépoli» diffus ou multifocal, bilatéral et symétrique, condensations Prédominance basale

35 VERRE DEPOLI DIFFUS OU MULTIFOCAL CONTEXTE CHRONIQUE

36 Le «verre dépoli» correspond: - à des lésions actives (remplissage alvéolaire et alvéolite murale): «verre dépoli» réversible et /ou - à un «rayon de miel» microkystique : «verre dépoli» irréversible

37 Pneumopathie interstitielle non spécifique: PINS Primitive ou secondaire Trois types Type 1: inflammatoire Type 2: mixte, inflammatoire et fibreux Type 3: fibreux TDM: «verre dépoli» prédominant, bilatéral et symétrique, souvent périphérique, condensations, réticulations irrégulières, bronchectasies et distorsion

38 Femme, 42 ans - Syndrome anti-synthétase - Dyspnée d aggravation progressive -TDM: «verre dépoli», condensations et réticulations de répartition bilatérale, à prédominance basale - Biopsie chirurgicale: PINS - Corticothérapie régression des condensations, persistance des lésions de fibrose 2005

39 - Femme, 36 ans - Toux chronique, dyspnée d effort - EFR: syndrome restrictif sévère - TDM: discrètes plages de «verre dépoli» bilatérales, quelques épaississements septaux - Biopsie chirurgicale: PINS - Bilan étiologique négatif - Corticothérapie

40 Même patiente: contrôle après 1 an: régression partielle des lésions

41 Pneumopathie interstitielle lymphocytaire: PIL Idiopathique ou secondaire ( syndrome de Gougerot-Sjögren, VIH+) Infiltration des parois alvéolaires par des lymphocytes TDM: «verre dépoli» prédominant, micronodules centrolobulaires, réticulations, épaississement péri- broncho-vasculaire, kystes

42 Pneumopathie interstitielle desquamative/ Bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle PID - Liée au tabac -Rare - Alvéolite à macrophages -TDM: «verre dépoli» prédominant, souvent périphérique et basal, signes de fibrose associés (réticulations irrégulières, rayon de miel minime) BR-PI - Forme mineure de PID - Régressive à l arrêt du tabagisme -TDM: «verre dépoli» mutifocal en petits foyers, micronodules centrolobulaires flous, de faible densité, épaississement bronchique - Prédominance supérieure

43 Pneumopathie lipidique Inhalation chronique d une substance lipidique TDM: condensations, «verre dépoli», réticulations, «crazy paving» Prédominance centrale et basale Fibrose rare

44 - Homme, 70 ans, BPCO - Aggravation de la dyspnée -TDM: «verre dépoli» diffus, épaississement septal, «crazy paving», nodules acinaires, petits foyers de condensation (prédominance droite et basale) - LBA pneumopathie lipidique (notion d ingestion quotidienne d huile d olive+ dyskinésie oesophagienne)

45 Protéinose alvéolaire Rare, souvent primitive, parfois secondaire à un désordre immunologique ou hématologique, à une pneumopathie d inhalation ou à certaines infections Anomalie du métabolisme du surfactant / dysfonctionnement des macrophages Remplissage des alvéoles par une substance PAS+, riche en protéines et en lipides TDM: «verre dépoli» prédominant, réticulations, «crazy paving» Prédominance centrale, péri-hilaire

46 - Homme, 35 ans, fermier - Dyspnée d effort depuis 4 mois -TDM: «verre dépoli» diffus, réticulations, «crazy paving» - LBA: LBA: lipoprotéinose alvéolaire

47 Sarcoïdose Hyperlymphocytose au LBA avec CD4/CD8 supérieur à 1 Biopsie bronchique et des glandes salivaires: granulomatose tuberculoïde sans nécrose caséeuse TDM: micronodules de distribution lymphatique, épaississement septal et péri- broncho-vasculaire, condensations, «verre dépoli» non prédominant, signes associés (fibrose, adénopathies, atteinte extra- thoracique )

48 - Homme, 47 ans - Toux sèche, dyspnée depuis 4 ans - TDM: nodules en verre dépoli et mixtes, diffus, épaississement péribronchovasculaire proximal droit - Biopsie bronchique: sarcoïdose

49 PHS avec fibrose Signes de fibrose «Verre dépoli» et micronodules si persistance de l exposition

50 Pneumopathie médicamenteuse avec fibrose

51 - Femme, 56 ans - HTA, CMD, AC/FA - Traitée par amiodarone depuis Dyspnée d aggravation progressive, découverte d un syndrome interstitiel en TDM: «verre dépoli» multifocal bilatéral, réticulations et fibrose

52 PINS SECONDAIRE Contrôle à trois mois après arrêt du traitement: très discrète diminution du «verre dépoli», fibrose irréversible

53 Pneumopathie chronique à éosinophiles Remplissage des alvéoles par un infiltrat inflammatoire riche en éosinophiles Hyperéosinophilie sanguine Hyperéosinophilie dans le LBA (> 25%) TDM: verre dépoli et condensations Prédominance supérieure et périphérique Corticosensible

54 - Homme, 51 ans - Dyspnée d effort, fièvre, asthme récent -TDM: «verre dépoli» bilatéral, multifocal, à prédominance basale et périphérique, réticulations, emphysème paraseptal et centrolobulaire - Hyperéosinophilie sanguine - LBA: hyperéosinophilie à 55%: - Diagnostic retenu: pneumopathie chronique à éosinophiles - Corticothérapie

55 Même patient: contrôle après 2 ans: TDM: régression partielle du «verre dépoli» LBA: éosinophilie à 1%

56 Pneumopathie interstitielle usuelle UIP Idiopathique ou secondaire (PR, sclérodermie, polymyosite et dermato- polymyosite..) TDM: signes de fibrose+++(réticulations, rayon de miel, bronchectasies, distorsion) à prédominance périphérique et basale, «verre dépoli» en zone de fibrose (rayon de miel microkystique), «verre dépoli» en dehors des zones de fibrose ( alvéolite inflammatoire)

57 Bronchiolite oblitérante avec pneumonie organisée: BOOP Idiopathique ou secondaire (infection, gaz toxique, médicaments, inhalation, vascularite, PHS, pneumopathie à éosinophiles, collagénose) TDM: condensations sous- pleurales et péri-bronchiques souvent migratrices+++, nodules, «verre dépoli»

58 Carcinome bronchiolo-alvéolaire TDM: condensations et «verre dépoli», bronchogramme irrégulier Diffus, multifocal ou localisé

59 - Femme, 64 ans - SDRA -TDM: «verre dépoli» diffus, réticulations, «crazy paving», fibrose débutante - LBA:hyperéosinophilie (29%) - Hyperéosinophilie sanguine - Dg évoqué: pneumopathie chronique à éosinophiles - Aggravation sous corticothérapie - TDM de contrôle à 1 mois: extension du «verre dépoli» - Biopsie post-mortem: carcinome bronchiolo- alvéolaire diffus+ dommage alvéolaire diffus

60 Lymphome Condensation pseudo-tumorale, nodules, épaississement péri-broncho broncho-vasculaire, infiltrat alvéolaire ou interstitiel, parfois «verre dépoli» Lymphome pulmonaire primitif ( MALT) d évolution lente condensation chronique

61 - Femme, 36 ans - Diabète insulino-dépendant, hypothyroïdie, toux sèche, altération de l état général - Syndrome inflammatoire biologique -TDM: «verre dépoli» multifocal + nodules pulmonaires bilatéraux, adénomégalies hilaires, épanchement péricardique et pleural bilatéral, hépatomégalie et splénomégalie homogènes

62 Même patiente - Bilan immunologique: AAN +, Ac anti SSA+ - Biopsie labiale: sialadénite chronique - Examen ophtalmologique: syndrpme sec sévère, shirmer + Syndrome de Gougerot Sjögren primitif - LBA: macrophages 45%, lymph: 51%, CD4/CD8=0.3 - Biopsie pulmonaire: lymphome type MALT + amylose nodulaire

63 VERRE DEPOLI LOCALISE Plage ou nodule partiellement ou totalement en «verre dépoli»

64 Hyperplasie adénomateuse atypique

65 - Homme, 55 ans - TDM demandée pour exploration de douleurs thoraciques - Découverte d un nodule en «verre dépoli» du LSD, de 15 mm de diamètre, avec un petit contingent solide central. - Opéré Adénome papillaire

66 Carcinome bronchiolo-alvéolaire

67 - Homme, 76 ans, tabagique - Douleur thoracique et dyspnée - TDM: plage de «verre dépoli» du LSD contenant des réticulations, «crazy paving» - Biopsie chirurgicale: Carcinome bronchiolo-alvéolaire

68 Adénocarcinome

69 - Homme, 57 ans - Adénocarcinome broncho- pulmonaire droit (fig. 2) + nodule mixte du LSD (fig.1) - Chimiothérapie - Contrôle après 3 cures: extension tumorale, augmentation de la taille du nodule devenu solide Métastase (fig. 3) fig.1 fig. 2 fig. 3

70 Infection

71 - Homme, 69 ans - Pontage aorto- coronarien - Fièvre post-opératoire opératoire - TDM: collection médiastinale + plage de «verre dépoli» du LSD+épanchement pleural - Bonne évolution après antibiothérapie

72 - Homme, 65 ans, tabagique - Toux, hoquet persistant - Echographie abdominale normale - TDM:nodule mixte du LID, de forme allongée - Régression après antibiothérapie 1 2 3

73 Fibrose localisée Plage de «verre dépoli» avec bronchogramme dilaté et distordu

74 CONCLUSION Verre dépoli: signe fréquent et non spécifique, pouvant traduire un œdème, une inflammation ou une fibrose Le diagnostic étiologique nécessite une analyse sémiologique fine du verre dépoli et des signes associés, un interrogatoire et un examen clinico-biologique ciblés Le recours à une biopsie chirurgicale est parfois nécessaire

item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses

item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses item 206 Pathologies Interstitielles Diffuses représentation schématique du lobule pulmonaire septa inter-lobulaires (SIL) vus en thoracoscopie chez un fumeur Cause connue 1/ Proliférations malignes lymphangite

Plus en détail

APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE APPORT DE LA TDM THORACIQUE (HR) DANS LE DIAGNOSTIC DES MANIFESTATIONS PULMONAIRE AU COURS D UNE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE DR SOULEF KRIAA Département d imagerie d médicale m EPS Fattouma Bourguiba Monastir

Plus en détail

Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette

Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette Approche diagnostique des lésions en verre dépoli à la TDM multibarette H Zian, S Kilali, L Hammani, A Ajana, I Nassar. Hopital Ibn Sina, Rabat - Maroc Définition Le verre dépoli : augmentation de la densité

Plus en détail

C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur

C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur C BASTIANI, E BONNARD, L MONDOT, T BENZAKEN, D DUCREUX, B PADOVANI CHU de NICE - Hôpital Pasteur POUMON ET TABAC Le tabac est responsable sur le plan pulmonaire de: Pathologies obstructives chroniques

Plus en détail

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Poumon Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le poumon normal Lobes droits (3) et gauches (2) Bronches souches, divisions Bronchioles, alvéoles

Plus en détail

Démarche diagnostique : Pneumopathies Interstitielles Diffuses

Démarche diagnostique : Pneumopathies Interstitielles Diffuses Collège de pathologie respiratoire d Alsace Strasbourg - avril 2012 Démarche diagnostique : Pneumopathies Interstitielles Diffuses S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS STRASBOURG

Plus en détail

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE

MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE MANIFESTATIONS THORACIQUES DU CANCER DU SEIN TRAITE INTRODUCTION La TDM est l examen de choix pour le suivi d un cancer du sein traité Les lésions thoraciques fréquentes et très variées. découvertes sont

Plus en détail

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses 3 à 5/100 000 habitants Augmente avec l age 175 /100 000 >70 ans Notre file active toutes les maladies interstitielles confondues plus de 120 patients

Plus en détail

Item 206 (ex item 120) Pneumopathie interstitielle diffuse Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 206 (ex item 120) Pneumopathie interstitielle diffuse Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 206 (ex item 120) Pneumopathie interstitielle diffuse Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités Définitions... 3 2. Examens cytologiques et histologiques

Plus en détail

ALVEOLITE ALLERGIQUE EXTRINSEQUE

ALVEOLITE ALLERGIQUE EXTRINSEQUE ALVEOLITE ALLERGIQUE EXTRINSEQUE Auteurs Ali Belgour (*) Cendrine Godet (**) Olivier Delval (*) Romain Vialle (*) Jérôme Hannequin (*) Aurélie Miot (**) Paul Ardilouze (*) Fabrice Staub (*) Jean Pierre

Plus en détail

Foyer de Pneumonie. Foyer de condensation sous pleuraux. Hyperdensités en verre dépoli. Opacités hétérogènes

Foyer de Pneumonie. Foyer de condensation sous pleuraux. Hyperdensités en verre dépoli. Opacités hétérogènes Foyer de Pneumonie Foyer de condensation sous pleuraux Hyperdensités en verre dépoli Opacités hétérogènes REPONSE: FOYERS DE CONDENSATION SOUS PLEURAUX CONDENSATION : Hyperdensité effaçant les scissures,

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1

EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1 ASPECTSENIMAGERIEDE EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1 Hantous-Zannad S., Trabelsi S., Ridène I., Zidi A, Baccouche I., Belkhouja K., Ben Romdhane K., Besbes M., Ghedira H., Ben Miled-M

Plus en détail

Les patterns TDM incompatibles avec la PIC. François Laurent

Les patterns TDM incompatibles avec la PIC. François Laurent Les patterns TDM incompatibles avec la PIC François Laurent Critères tomodensitométriques Cottin V, Crestani B, Valeyre D et al. Recommandations pratiques pour le diagnostic et la prise en charge de la

Plus en détail

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies Homme 60 ans. Pas d ATCD. Origine française; vit au Gabon. Découverte récente d une infection VIH avec immunodépression sévère (CD4+ à 50/mm3) Pancytopénie et fièvre Scanner initial. Quels sont les éléments

Plus en détail

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Auteurs Cendrine Godet (*) Jean-Pierre Frat (**) Cédric Landron (*) Lydia Roy (***) Paul Ardilouze (****) Jean-Pierre Tasu (****) (*)

Plus en détail

Pneumopathies Infiltrantes d origine infectieuse

Pneumopathies Infiltrantes d origine infectieuse Pneumopathies Infiltrantes d origine infectieuse Dr H.Ropion-Michaux Radiologie Brabois Adultes - Juin 2012 Approche radiologique «Lésions élémentaires» micronodules, verre dépoli, condensations alvéolaires,

Plus en détail

Poumon «en mosaïque» au scanner : sémiologie et orientations diagnostiques

Poumon «en mosaïque» au scanner : sémiologie et orientations diagnostiques Poumon «en mosaïque» au scanner : sémiologie et orientations diagnostiques Groupement d Imagerie Médicale, Hôpital Bretonneau, CHRU Tours Kathleen Gaillot, Olivier Favelle, Aymeric Saint-Hilaire, Marie-Loïc

Plus en détail

Hyperdensités en verre dépoli

Hyperdensités en verre dépoli Hyperdensités en verre dépoli D. Ducreux, I.Faurie, S. Chanalet, CP. Raffaelli, B. Padovani Hôpital Pasteur, CHU Nice Sommaire 1) Définition- Physiopathologie 2) Rappel anatomique 3) Analyse sémiologique

Plus en détail

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali.

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Service de Radiologie. Hôpital d instruction militaire Mohammed V Rabat.Maroc

Plus en détail

Opacités parenchymateuses hétrogènes non systématisées à contours flous; prédominance périhilaire et dans les régions supérieures

Opacités parenchymateuses hétrogènes non systématisées à contours flous; prédominance périhilaire et dans les régions supérieures Femme 32 ans, obèse, détresse respiratoire aiguë subfébrile avec mise sous oxygène au masque à 50%. Apparition progressive des symptômes sur plusieurs jours. Test diagnostic grippe A positif. Lymphopénie

Plus en détail

Aspects scanographiques du poumon rhumatoïde

Aspects scanographiques du poumon rhumatoïde Aspects scanographiques du poumon rhumatoïde S.Narquin, O.Delval, C.Godet, M.Chan, C.Prévost, P.Vandermarcq, JP.Tasu CHU Poitiers Plan général de la présentation Introduction Anatomopathologie Pneumopathie

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome bronchique Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Syndrome Interstitiel Opacités en verre dépoli Miliaire et images nodulaires

Plus en détail

quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir cette patiente sur les coupes thoraciques submillimétriques,en fenêtre parenchymateuse

quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir cette patiente sur les coupes thoraciques submillimétriques,en fenêtre parenchymateuse 43 ans,origine congolaise Ancienne institutrice Pas de tabac. HIV - Dyspnée d apparition progressive depuis 18 mois Pas d AEG Pas d anomalie à l auscultation quels sont les principaux éléments sémiologiques

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Opacités alvéolaires floues bilatérales Non systématisées De topographie plutôt basale Péri-hilaire Pas d épanchement pleural.

Opacités alvéolaires floues bilatérales Non systématisées De topographie plutôt basale Péri-hilaire Pas d épanchement pleural. - Homme de 47 ans - ATCD : HTA, tabagisme 15 PA, - - Dyspnée depuis 2 semaines d aggravation progressive, crépitants bilatéraux - hématurie microscopie, arthralgies bilatérales (épaules), myalgies, purpura.

Plus en détail

des coupes fines de 1mm d épaisseur en inspiration profonde en apnée à distance d un lavage bronchiolo-alvéolaire

des coupes fines de 1mm d épaisseur en inspiration profonde en apnée à distance d un lavage bronchiolo-alvéolaire L aspect en verre dépoli : sémiologie et orientations diagnostiques J El Azizi El Alaoui, H Hadjkacem, A Hanine, M Mahi, S Chaouir Service d imagerie médicale HIM Mohammed V- CHU Rabat Maroc Introduction

Plus en détail

PNEUMOPATHIES INTERSTITIELLES DIFFUSES item 120

PNEUMOPATHIES INTERSTITIELLES DIFFUSES item 120 Collège des Enseignants de Pneumologie Référentiel pour la préparation de l ECN Pr Crestani (Paris), Pr Israel Biet (Paris) Pr Reynaud-Gaubert (Marseille); Pr Marquette (Nice) Dernière mise à jour : Juin

Plus en détail

RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES. Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris

RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES. Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris Signe de la silhouette 2 structures accolées dans le même plan de même tonalité non séparables l une de l autre Utilisé

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

«Mosaic Attenuation» Verre dépoli et ses variantes

«Mosaic Attenuation» Verre dépoli et ses variantes «Mosaic Attenuation» Verre dépoli et ses variantes H.Ropion-Michaux, 2010 Mosaic attenuation Trappage Verre dépoli en mosaïque Verre dépoli Crazy Paving Diffus Nodulaire Origine vasculaire Perfusion en

Plus en détail

SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR. Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014

SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR. Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014 SCANNER THORACIQUE INTERPRETATION PAR LE MEDECIN REANIMATEUR Dr LIMEME.M, Dr AMARA.H CHU Farhat Hached, Sousse Cours collège Juin 2014 Place du scanner thoracique Rôle essentiel surtout si le diagnostic

Plus en détail

Pneumopathie interstitielle diffuse.

Pneumopathie interstitielle diffuse. Pneumopathie interstitielle diffuse. Grégoire PREVOT et Dominique LAUQUE Hôpital LARREY 31059 TOULOUSE Objectif : Diagnostiquer une pneumopathie interstitielle diffuse. 119 PLAN Ce qu il faut comprendre

Plus en détail

Pneumopathies interstitielles de l enfant. Pr Ralph Epaud

Pneumopathies interstitielles de l enfant. Pr Ralph Epaud Pneumopathies interstitielles de l enfant Pr Ralph Epaud Pneumopathies interstitielles de l enfant Pneumopathies interstitielles ou pathologies infiltratives diffuses (PID) de l enfant Groupe hétérogène

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Syndrome alvéolaire Architecture pulmonaire: l unité morphologique est

Plus en détail

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Une cavité pulmonaire est une hyperclareté parenchymateuse circonscrite au sein d

Plus en détail

Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet.

Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet. Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet. Epidémiologie Etiologies Diagnostic Causes d IRA selon le délai dans les hémopathies

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM. Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat.

Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM. Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat. Les fibroses pulmonaires : Aspect TDM Nassar I, Jaziri, Hammani L, Bouklata S, Ajana A, Imani F. Service de radiologie. CHU Ibn Sina. Rabat. Maroc Introduction La TDM à haute résolution (HR) : permet une

Plus en détail

homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique.

homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique. homme 52 ans, défaillance cardio-circulatoire aiguë,4 heures après un voyage aérien de 10 heures en classe économique. Principaux éléments sémiologiques -hypertransparence de l hémi-champ pulmonaire droit

Plus en détail

4- MODE DE CONTAMINATION

4- MODE DE CONTAMINATION PNEUMOCYSTOSE 1- DEFINITION La pneumocystose humaine est due à un microorganisme, cosmopolite, ubiquitaire, opportuniste, Pneumocystis jiroveci, se développant principalement dans les poumons de patients

Plus en détail

Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib

Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Service d imagerie médicale; CHU Farhat Hached; Sousse Tunisie -L amiante est une

Plus en détail

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Depuis le jeune âge toux récidivantes.1a2 exacerbations par ans. Stabilisation 2006 1 ans exacerbation rapprochée avec dyspnée et sifflement.amélioration transitoire

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme

Patho Med Cours 5. Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme Patho Med Cours 5 Maladie Pulmonaires Obstructives BPCO Asthme BPCO: B: Broncho ( Bronche) P: Pneumopathie C: Chronique O: Obstructive Asthme Maladies avec des spasmes bronchiques Maladies avec des spasmes

Plus en détail

il ya une splénomégalie,un fenêtrage adapté montre son caractère nodulaire. vous réclamez probablement les images du thorax et vous avez raison

il ya une splénomégalie,un fenêtrage adapté montre son caractère nodulaire. vous réclamez probablement les images du thorax et vous avez raison Homme de 31 ans, tabagique,, d'origine africaine,se présente aux urgences pour une dyspnée d aggravation progressive. Un scanner thoraco abdomino-pelvien montre les images suivantes, à l'étage abdominal.

Plus en détail

Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY

Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY Dr A. LABANI CCA NHC service Pr C.ROY Définition des PID Processus inflammatoire et diffus, souvent fibrosant, situé de façon prédominante dans l interstitium. IL s agit d une infiltration cellulaire ou

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS Ridene I., Dbebria H., Ayadi A.*, Hantous-Zannad S., Ben Hassine A., Zidi A., Baccouche I., Mezni F.*, Ben Miled-M rad K. Service d imagerie médicale

Plus en détail

Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et Aspergillose pulmonaire en Bilan d hypertension pulmonaire HTP :

Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et Aspergillose pulmonaire en Bilan d hypertension pulmonaire HTP : Madame L, 58 ans tuberculose pulmonaire en 1983 et 2000. Aspergillose pulmonaire en 2014 Bilan d hypertension pulmonaire HTP : -insuffisance respiratoire chronique IRC sur atteinte parenchymateuse? MTEV

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes

Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes 11 ème RENCONTRE SUR LES URGENCES ET COMPLICATIONS SEVERES CHEZ LE PATIENT CANCEREUX N Meuleman 16/10/2010 Atteintes pulmonaires et hémopathies malignes

Plus en détail

PNP interstitielle diffuse

PNP interstitielle diffuse PNP interstitielle diffuse Démarche diagnostique Interrogatoire : Mode de début : aiguë/chronique Retentissement Terrain : Médicaments Profession, habitat TABAC ATCD Physique : Fièvre, AEG? Dyspnée, toux

Plus en détail

PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP)

PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP) PNEUMOPATHIE ORGANISEE CRYPTOGENETIQUE (COP) ASPECTS TOMODENSITOMETRIQUES F Staub(1) O Delval(1) C Godet(2) E Cabon(1) S Velasco(1) M Bihan(1) N Bouamama(3) JP Tasu(1) P Ardilouze(1) (1) Service de radiologie

Plus en détail

LE SYNDROME CAVITAIRE. DR SELLAMI Yousra Service de pneumologie Hopital Regional Gabes

LE SYNDROME CAVITAIRE. DR SELLAMI Yousra Service de pneumologie Hopital Regional Gabes LE SYNDROME CAVITAIRE DR SELLAMI Yousra Service de pneumologie Hopital Regional Gabes DEFINITION Le syndrome cavitaire est défini par la présence d'une ou de plusieurs cavités néoformées dans le poumon

Plus en détail

31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE. Plan

31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE. Plan 31/03/2014 THOMASSIN Guillaume L2 AIH Carole CASSAGNE Relecteur 6 10 pages LA PNEUMOCYSTOSE Plan A. L'agent infectieux I. Développement de la maladie II. Mode de transmission III. Cycle du parasite IV.

Plus en détail

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Nodule Thyroïdien en ville Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Introduction Définition: hypertrophie localisée s'individualisant au sein de la glande thyroïde 95% des

Plus en détail

Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles. - pathologie tumorale

Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles. - pathologie tumorale Traduction anatomo-pathologique : - pathologies pulmonaires inflammatoires aigües ou chroniques interstitielles - pathologie tumorale B. Vergier et H. Bégueret Service de Pathologie CHU Bordeaux Pathologies

Plus en détail

Séméiologie radiologique

Séméiologie radiologique Séméiologie radiologique I Le lobule secondaire de Miller II Le syndrome alvéolaire III Le syndrome interstitiel IV Le syndrome bronchique V Le syndrome pleural Séméiologie radiologique I Le lobule secondaire

Plus en détail

Les lésions cavitaires du poumon: comment s en sortir???

Les lésions cavitaires du poumon: comment s en sortir??? Les lésions cavitaires du poumon: comment s en sortir??? J. MATHIAS, O. BRUOT, PA. GANNE, V. LAURENT, D. REGENT CHU Nancy Brabois Adultes Définition Une lésion «cavitaire» du poumon correspond à une destruction

Plus en détail

Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax

Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax Apport du scanner dans l interprétation des examens TEP du thorax G. Bonardel, E. Gontier, M. Mantzarides, M. Soret, H. Foehrenbach H.I.A Val de Grâce Paris. 1. Localisation anatomique précise: RADIO-anatomie

Plus en détail

La toux. Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année

La toux. Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année La toux Dr Sophie Figon, Pr Dubois. Département de médecine générale UCBL1. Sémiologie. Pharmacie 2 année Plan - Définition, caractéristiques - ce que le pharmacien doit savoir et demander - ce que fera

Plus en détail

Aspergillus. Aspergillus : morphologie. Aspergillus : plan. Agent pathogène : Aspergillus

Aspergillus. Aspergillus : morphologie. Aspergillus : plan. Agent pathogène : Aspergillus Aspergillus : plan Aspergillus DFGSM 2/3 Interactions Hôte - Agents infectieux Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Année 2012-2013 Agent pathogène Eco-épidémiologie Pathogénicité Clinique Bases du diagnostic

Plus en détail

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Les signes respiratoires: un tiers des manifestations cliniques du Lupus érythémateux systémique (LES) Ils sont de sévérité variable allant

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir chez cette patiente

Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir chez cette patiente Patiente de 36 ans, insuffisance respiratoire aiguë fébrile (39 C). Antécédent d asthme bien équilibré, allergie aux acariens (désensibilisation à l'âge de 18 ans). Polypose nasale Hyperéosinophilie sanguine

Plus en détail

Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois

Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois Dossier CT Marrakech P Fajadet, J Giron F, 57 ans Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois Diagnostic? Un peu plus de clinique?

Plus en détail

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Patiente de 43 ans ATCD : tabagisme sevré 2003, G3P2 Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Biologie : Cytolyse, cholestase ALAT, ASAT 80, GGT 107,

Plus en détail

Pneumopathies médicamenteuses

Pneumopathies médicamenteuses Pneumopathies médicamenteuses Stanislas FAGUER DESC Réanimation médicale Bordeaux, Mars 2009 3 % des pneumopathies interstitielles Fréquence variable 1/100.000 pour la Nitrofurantoine 1-2% Amiodarone >

Plus en détail

Radiologie du thorax. Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle

Radiologie du thorax. Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle Ronéotypeur : Charlotte de Chillaz Mardi 11 mars 2014 Ronéotypeur : Romain Salle Radiologie du thorax Nous avons volontairement mis aucune radio pour ménager l encre de vos imprimantes, je vous conseille

Plus en détail

du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007

du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007 Séméiologie éi i radiologique i du thorax (2 partie) V Tran-Minh, DCEM1, sept 2007 Deux objectifs principaux Savoir analyser sur une radiographie simple et sur un scanner les signes radiologiques couramment

Plus en détail

Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques

Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques Pathologies interstitielles Etudes anatomopathologiques Aurore Coulomb Service d anatomie et cytologie pathologiques Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau 12 mars 2009 Pathologie

Plus en détail

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux

N1: ganglions métastatiques hilaires ou péri-bronchiques homolatéraux Bilan d extension ganglionnaire du cancer bronchique B Padovani, D Ducreux, S Stolear, A Ocelli, E Giordana, L Mondot, S Chanalet, CP Raffaelli, P Carrier Extension ganglionnaire Élément essentiel de l

Plus en détail

Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse

Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse Épidémiologie Item n 120 : Pneumopathie interstitielle diffuse Cause de PID les plus fréquente en fonction du terrain : Entre 20 et 40 ans : maladie systémique et sarcoïdose Après 50 ans : FIP Sujet noir

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

endocardite infectieuse

endocardite infectieuse Patient de 65 ans suivi pour ADK bronchique LSD opéré (2003) Récidive LID en 2006 (cyber-knife) Juin 2008 ; depuis quelques jours, détresse respiratoire septique réfractaire à une ATB-thérapie probabiliste:

Plus en détail

PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte. F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL

PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte. F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL conflits d intérêt Pas de conflit d intérêt sur le sujet Définition Infection du parenchyme pulmonaire (alvéole et

Plus en détail

Examen cytologique Lavage broncho-alvéolaire. Cellules et profils

Examen cytologique Lavage broncho-alvéolaire. Cellules et profils Examen cytologique Lavage broncho-alvéolaire Cellules et profils LBA valeurs de référence X 10 3 ml M% L% PN% Rennard 145 81 12 3 Van Vyve 146 77 7 5 Sutinen 103 85 13 2 LBA : hypercellularité Fumeurs,

Plus en détail

Dossier n 4 : questions

Dossier n 4 : questions Dossier n 4 : questions Dossier n 4 Énoncé Un homme de 65 ans, plombier à la retraite, est adressé aux urgences d un hôpital général, pour hémoptysie. Ses antécédents sont marques par un tabagisme estimé

Plus en détail

CLASSIFICATION DES TUMEURS BENIGNES BRONCHO-PULMONAIRES

CLASSIFICATION DES TUMEURS BENIGNES BRONCHO-PULMONAIRES CLASSIFICATION DES TUMEURS BENIGNES BRONCHO-PULMONAIRES F. Ichrouch, D. Hoa, G. Durand, J.-P. Sénac Service d'imagerie médicale, hôpital Arnaud de Villeneuve, 371, avenue du Doyen Gaston-Giraud, 34295

Plus en détail

Depuis décembre 2007: plusieurs consultations aux urgences et une hospitalisation au service Porte

Depuis décembre 2007: plusieurs consultations aux urgences et une hospitalisation au service Porte Dossier 1 A. Khalil MF Carette Homme de 44 ans Asthme depuis 2001 Depuis décembre 2007: plusieurs consultations aux urgences et une hospitalisation au service Porte Le 01/06/2008, consultation aux urgences

Plus en détail

Masses kystiques compliquées et complexes du sein de l image échographique à l histologie S.Kechaou, M.Jrad, A.Ayedi,M.Chaabane Ayedi Service de radiologie de l hôpital de l Ariana. Tunis.Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Aspects scanographiques de la grippe A H1N1 : présentations usuelles et formes graves

Aspects scanographiques de la grippe A H1N1 : présentations usuelles et formes graves Aspects scanographiques de la grippe A H1N1 : présentations usuelles et formes graves A.OLIVER (1), A.FAIRISE (1), H.ROPION (1), C. PROUST (1), B.OSEMONT (1), V.LAURENT (1), L.LETRANCHANT (2), S. BOURRY

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact:

MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact: MC Baqué-Juston, A Benarrous, A Pellegrin, S Leroy, CH Marquette, B Padovani Nice, France Contact: mariejuston@sfr.fr Processus de réparation du tissu pulmonaire qui peut être: CRYPTOGENIQUE (POC) ou idiopathique

Plus en détail

CAT devant un ictère cholestatique

CAT devant un ictère cholestatique CAT devant un ictère cholestatique Dr N.Annane, L.Abid Service de chirurgie viscérale. Pr. L.Abid Hôpital de Bologhine Introduction, définition L ictère est un symptôme clinique coloration jaune des téguments

Plus en détail

Maladies systémiques et autoimmunes

Maladies systémiques et autoimmunes Maladies systémiques et autoimmunes Olivier Fain Médecine interne Hôpital Saint Antoine Université Paris 6 75012 Paris olivier.fain@aphp.fr 01 71 97 05 84 Maladies systémiques Atteinte de plusieurs systèmes

Plus en détail

pas d'épanchement pleural ni de redistribution vasculaire bi-apicale

pas d'épanchement pleural ni de redistribution vasculaire bi-apicale femme 60 ans, dyspnée progressive depuis plusieurs années, évoluant par poussées, devenue invalidante. Multiples épisodes de "pneumopathie infectieuse" dans les antécédents. Pas de tabagisme actif ni passif.

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE

IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE IMAGERIE THORACIQUE DES CONNECTIVITES N MAMA, S MKAOUAR, A AUGIER, H NUNES, P BRILLET, M BRAUNER HOPITAL AVICENNE BOBIGNY - FRANCE INTRODUCTION Les connectivites: groupe hétérogène de maladies Point commun

Plus en détail

T D D C T

T D D C T T D C D Résidente Ines aceur T SRVIC D ÉDC T HÔPITAL HABIB THAUR T D D C T T D D C T T D D C T T D D C T T D C D T PP :Hypoalbuminémie Hypergammaglobulinémie polyclonale Dosage pondéral des immunoglobulines:

Plus en détail

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance P. Padoin, ML. Dalphin, S. Beaussant, P. Manzoni, M. Lenoir Société de Médecine de Franche-Comté Nourrisson de 6 mois Naissance à 40 SA,

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Table des matières. Louis-Philippe Boulet, M.D., FRCP(C) Christian Couture, M.D., M. Sc., FRCP(C) Liste des figures... XIX Liste des tableaux...

Table des matières. Louis-Philippe Boulet, M.D., FRCP(C) Christian Couture, M.D., M. Sc., FRCP(C) Liste des figures... XIX Liste des tableaux... Table des matières Liste des figures... XIX Liste des tableaux...xxiii Remerciements... XXVII Avant-propos... XXIX Louis-Philippe Boulet, M.D., FRCP(C) Chapitre I Embryologie, anatomie et histologie du

Plus en détail

Les circonstances. L imagerie thoracique dans la tuberculose. Cas n 1 Cas n 1. Quelle imagerie? Cas n 1 27/11/2015

Les circonstances. L imagerie thoracique dans la tuberculose. Cas n 1 Cas n 1. Quelle imagerie? Cas n 1 27/11/2015 Les circonstances L imagerie thoracique dans la tuberculose 27 novembre 2015 P. Fraisse GREPI, Centre de luee anftuberculeuse du Bas- Rhin Un dépistage Des symptômes poussant à l imagerie Un avis, un diagnosfc

Plus en détail

Fièvre au retour d un pays tropical

Fièvre au retour d un pays tropical Fièvre au retour d un pays tropical Dr Mathieu Lederlin CHU Rennes Contexte clinique Homme de 26 ans Fièvre 39, dyspnée et toux sèche, survenant au décours d un séjour de trois mois au Bénin ATCD : tabagisme

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail