Édition. spéciale. Eure-et-Loir LE MONDE DES LA SOIRÉE DE LA QUALIFICATION RÉCOMPENSE L EXCELLENCE ARTISANALE P. 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Édition. spéciale. Eure-et-Loir LE MONDE DES LA SOIRÉE DE LA QUALIFICATION RÉCOMPENSE L EXCELLENCE ARTISANALE P. 6"

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Eure-et-Loir Édition spéciale N Bimestriel n 100 mai-juin LA SOIRÉE DE LA QUALIFICATION RÉCOMPENSE L EXCELLENCE ARTISANALE P. 6 L ARTISANATOUR S INVITE CHEZ VOUS : À VOS AGENDAS! P. 8 MOUVEMENTS DU RÉPERTOIRE P. 44

2 VOUS ÊTES ÉLECTRICIEN? Rapportez vos lampes & équipements électriques chez votre distributeur participant RECYCLONS ICI POUR APPORTER L ÉLECTRICITÉ LÀ-BAS et contribuez ainsi à l électrification d écoles et de centres de soins du bout du monde! - Récylum : RCS Paris B Suivez l actualité du défi sur defirecylumpro.com et recevez votre t-shirt de l'opération! En partenariat avec

3 P ANORAMA En octobre dernier, les Artisanales de Chartres soufflaient leur 20 e bougie. Pour sa 21 e édition, la manifestation vous réserve bon nombre de surprises durant quatre jours. P 4 ÉVÉNEMENT 4 LES ARTISANALES DE le Salon national... et familial ACTUALITÉS 6 LA SOIRÉE DE LA QUALIFICATION met en lumière l excellence artisanale 7 STARS & MÉTIERS : la Charcuterie Moussu récompensée pour sa «Dynamique Commerciale» 8 LA CMA 28 S INVITE au plus près des artisans! 9 LE PAYS DROUAIS ET LA CMA28 S UNISSENT pour faciliter vos projets 10 ÉLECTIONS EUROPÉENNES : votez! ISM : un ouvrage clé pour innover MÉTIERS de l autonomie 11 EXPORT : suivez le guide de Bpifrance RSI déclaration des revenus SAVE THE DATE! 13 CONCOURS FEMIN ITIATIVE : deux artisanes remportent les prix «reprise d entreprise» et «coup de cœur du jury» S TRATÉGIES Que ce soit pour fidéliser leurs clients ou pour attirer de nouveaux consommateurs, certains artisans ont choisi de jouer la carte des réseaux sociaux. Une carte que chacun agrémente à sa sauce et qui semble payante. P 14 STYLE DE VIE 14 CES ARTISANS qui animent le Web JEAN-PHILIPPE FALAVEL décrypter les réseaux sociaux Artisan demain L artisanat a toute sa place dans l économie de demain et de belles cartes à jouer. Pour ce N 100, c est par le biais de «mots-clés», par petites touches que nous avons choisi d aborder la thématique «Artisan demain». 18 S adapter aux mutations 20 Produire durable 22 Sécuriser son activité 24 Investir de nouveaux territoires 26 Communiquer Miser sur la proximité 30 Innover tous azimuts 32 Transmettre ses valeurs P RATIQUE JURI-PRATIQUE 34 GESTION COURANTE dématérialiser vos documents professionnels 35 DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 les délais à respecter PRATIQUE 36 LE DISPOSITIF DE REVITALISATION mis en place par Ethicon permet la création de 199 emplois 37 LES BOULANGERS EURÉLIENS DISENT «OUI» à l opération Viennoiseries 100 % maison PAROLES D EXPERTS 38 RETRAITE DES COMMERÇANTS, ARTISANS ET CHEFS D ENTREPRISE : Médicis renforce sa communication sur le web MÉTÉO 39 BRÈVES et tableau de bord R EGARDS INITIATIVES 40 LES ARTISANS D ART EURÉLIENS S AFFIRMENT au Salon d Orléans 41 ACCOMPAGNÉE PAR LES ÉCO- ARTISANS, la CMA28 apporte son expertise durant les 3 jours de salon 42 1 RE ÉDITION DE LA «JOURNÉE CRÉATION BÂTIMENT» la CMA d Eureet-Loir apporte son soutien à la FFB 43 AVIS D EXPERT : les aides à l apprentissage évoluent vers la création d une aide réservée aux TPE et d un aménagement du crédit d impôt MOUVEMENTS DU RÉPERTOIRE DES MÉTIERS JANVIER-FÉVRIER IMMATRICULATIONS et radiations Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés de l Eure-et-Loir. É DITO Michel Cibois Président de la CMA d Eure-et-Loir» Alors que la plupart des CMA ne publient que quatre numéros trimestriels d information, votre CMA a choisi d informer les artisans euréliens six fois dans l année pour être encore plus proche de l information, nationale et de proximité. La 100 e édition du Monde des Artisans, toujours gratuit, revient sur l actualité et les grands événements qui ont marqué la vie artisanale du département : Les Artisanales, les Soirées de la qualification, les Rendez-vous de l artisanat, les concours Femin Itiatives, et tant d autres actions qui montrent le dynamisme de la première entreprise eurélienne : l Artisanat! Portée par un savoir-faire unique, et dotée d une complémentarité élus-administratifs, et notamment dans sa capacité à mettre en œuvre les Artisanales de Chartres, la CMA 28 dans son ensemble veut encore et toujours gagner en proximité ; voilà pourquoi la CMA ira à la rencontre des artisans du territoire pour échanger et répondre à vos attentes. Les prochains numéros du Monde des Artisans, hauts en couleur, vous rendront compte de cette nouveauté et, d ores et déjà, je vous invite à consulter l agenda de l Artisanatour en page 8 de ce magazine. À très bientôt sur les routes d Eure et Loir! Le Monde des artisans n 100 Mai-juin 2014 Édition d Eure-et-Loir Président du comité de rédaction des pages locales : Michel Cibois Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Christelle Fénéon, Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Guillaume Geneste, Marjolaine Desmartin, Mariam El Kurdi, François Sabarly, Mélanie Kochert, Delphine Payan-Sompayrac Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Pages locales : président du comité de rédaction : Michel Cibois Rédacteur en chef : Ludovic Julien - Rédacteurs : Damien Le Pestipon, Emmanuelle Legrand Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. à l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : avril 2014 Impression : Socosprint Imprimeurs, 36 route d Archettes Épinal. Le monde des artisans mai-juin

4 vénement Eure-et-Loir LES ARTISANALES DE Le Salon national et familial En octobre dernier, les Artisanales de Chartres soufflaient leur 20 e bougie. Pour sa 21 e édition, la manifestation vous réserve bon nombre de surprises durant 4 jours. Ces 20 premières années auront été riches en changements et évolutions pour le Salon, l occasion de revenir sur les événements qui ont marqué ces dernières années L équipe organisatrice du Salon accueille son premier régisseur. Un premier pas et non des moindres vers la professionnalisation de la manifestation. Aujourd hui cette volonté s articule autour d une collaboration avec les équipes de Brandnewcoat qui permet de donner vie au Salon en donnant à chaque espace une identité propre. Avec les quelque 500 exposants et visiteurs, le Salon génère un trafic important et les parkings deviennent ainsi un point stratégique pour la réussite de la manifestation. La professionnalisation du Salon passe indéniablement par la modernisation de ses infrastructures. Une meilleure gestion des parkings est alors mise en place afin de permettre l optimisation de ces derniers Le monde des artisans mai-juin 2014

5 2009 La manifestation prend de la hauteur avec l arrivée des gigantesques chapiteaux de Paris. Une nouvelle dimension s offre alors au Salon grâce à ces structures, inédites sur le département. Cette nouveauté de taille n a pas manqué de séduire les visiteurs venus nombreux cette année-là pour découvrir ce que cachaient ces impressionnantes tentes. Pascal Rossignon, élu à la CMA28 référent des Artisanales de Chartres «Avant toute chose, il est important de rappeler que le but premier de ce Salon est de faire découvrir ou redécouvrir au grand public des métiers parfois méconnus. Lors de ce rendezvous annuel et attendu, chaque année le deuxième week-end d octobre, les artisans sortent de leurs ateliers et partagent leur savoir-faire. C est pour ces raisons que le Salon est souvent appelé «le plus grand des ateliers vivants». Face à l engouement d un public fidèle, le Salon est passé de 30 artisans à plus de 500, pour devenir aujourd hui un Salon d envergure national. Son succès réside en un travail en étroite collaboration avec le personnel de la CMA et ses élus. Le développement futur du Salon passera sans aucun doute par la mise à disposition d un nouveau parc des expositions qui offrira beaucoup de possibilités à la manifestation.» Le Salon soufflait sa 20 e bougie lors d une édition anniversaire époustouflante. Les nouveautés étaient au rendez-vous : spectacle nocturne et feu d artifice le vendredi soir, scène extérieure et garderie gratuite pour le plus grand plaisir des petits et grands. Pour une meilleure visibilité sur le plan national, la CMA s entourait pour la première fois cette année d une agence de relation presse qui lui vaudra de nombreuses retombées presse sur toute la France Corine Issanchou, responsable des relations exposants «Au fil du temps la manifestation n a cessé de se professionnaliser en termes de gestion, d accueil mais aussi d organisation. Le Salon familial des débuts a su laisser place à une manifestation incontournable dans le secteur de l artisanat. Tout cela a été possible grâce aux professionnels du secteur et aux partenaires qui nous suivent chaque année sur ce projet. L organisation de chaque nouvelle édition est pour nous l occasion de faire évoluer le Salon, c est ainsi que celui-ci a connu de grands changements comme l arrivée en 2009 des chapiteaux de Paris ou encore en 2013, à l occasion de ses 20 ans, l arrivée d un spectacle nocturne et de son feu d artifice ainsi que celle d une garderie gratuite. C est cette convivialité et proximité avec l organisateur qui poussent chaque année 500 artisans à venir exposer. Être à leur écoute nous permet une remise en question en continue afin de faire évoluer la manifestation. La prochaine grande étape pour le Salon est l arrivée prochaine du nouveau Parc des expositions qui apportera un nouveau souffle à la manifestation.» Le Salon ouvrira ses portes sous le thème des femmes. Pour cette édition spéciale, la manifestation réinvente sa charte graphique et arbore un nouveau look. Au programme, plein de surprises. La première : l entrée sera gratuite pour tous. Animations et démonstrations seront au rendez-vous pour cette édition 2014 qui s annonce plutôt séduisante. Cette année encore, l artisanat et ses artisans ne manqueront pas de vous surprendre Benoît Pommier, producteur foie gras et de plats cuisinés à base de canard en Eure-et-Loir «Je participe aux Artisanales de Chartres depuis bientôt 20 ans. Au fil du temps le Salon a grandi et s est professionnalisé. C est LE rendez-vous incontournable sur le département pour les artisans car sa visibilité nationale permet ; d une part de rencontrer nos clients mais aussi de faire connaître nos produits à de nouvelles personnes. Ce Salon qui se veut convivial, nous permet aussi, à nous artisans, de nous rencontrer et d échanger sur nos métiers. Participer à ce Salon est devenu pour moi le rendez-vous à ne pas manquer sur le territoire eurélien.» Emmanuelle Legrand Le monde des artisans mai-juin

6 ctualités Eure-et-Loir LA SOIRÉE DE LA QUALIFICATION MET EN LUMIÈRE L EXCELLENCE ARTISANALE Le 27 mars dernier, la plus grande salle du cinéma Les enfants du paradis à Chartres, accueillait l édition 2014 de la soirée de la qualification et de l excellence artisanale. La CMA d Eure-et-Loir a pu compter sur ses partenaires pour offrir une soirée conviviale aux artisans et apprentis qui se sont distingués tout au long de l année Au programme : bonne humeur, médailles, récompenses et partage autour d un cocktail dînatoire. ❶ et ❷ Lancement de l édition 2014 avec un spectacle acrobatique des Vagabonds crew. ❸ Marie-Madeleine Mialot et Michel Cibois remercient l assemblée d être aussi nombreuse pour cette soirée entièrement dédiée à l artisanat. ❹ Roger Robert, président du CFA Interpro (à droite) accompagne les apprentis du secteur automobile mis à l honneur. ❺ Les apprentis du secteur hôtellerie-restauration sont heureux que leur travail soit récompensé. ❻ Les applaudissements des 380 invités présents ont retenti lorsque l ensemble des apprentis et formateurs se sont présentés. ➐ «Derrière les grands hommes, il y a toujours de grandes femmes», a joliment souligné Alessandro, notre animateur, lors de la remise de médailles aux diplômées de l ADEA (Assistante de dirigeant d entreprise artisanale). ❽ Face à la qualité des candidatures, ce n est pas 3 mais 4 entreprises qui ont été récompensées cette année au concours Stars & Métiers. ❾ Cette année c est autour du thème «Tradition» que les participants au prix départemental des métiers d art se sont affrontés. Le lauréat Jean Brulard arbore fièrement cette médaille symbole d une reconversion réussie. À sa gauche, Sandrine Hoarau, responsable du développement du marché des professionnels du Crédit Agricole. ❿ C est à titre honorifique pour récompenser un savoir-faire mais aussi un savoir-être que Jacques Loire a reçu le titre de maître d art. Verriers de père en fils, il pose avec Bruno l un de ses fils avec qui il travaille aujourd hui. 6 Le monde des artisans mai-juin 2014 ❺ ❽ ❶ ❻ ❷ ❸ Témoignage de Michel Cibois, président de la CMA28 «Cette année, plus que jamais, cette soirée que nous voulions conviviale et dynamique a rencontré un vif succès auprès des invités. Qu il s agisse des partenaires, des personnalités présentes ou des artisans et apprentis mis à l honneur, tous étaient unanimes et ravis du déroulé de la soirée. Ces dernières années nous avons su faire évoluer le format pour que cette remise de prix soit plus vivante en incluant notamment des spectacles pour rythmer la soirée et surprendre nos invités.» ❾ ❹ ❼ ❿ Emmanuelle Legrand

7 STARS & MÉTIERS LA CHARCUTERIE MOUSSU RÉCOMPENSÉE POUR SA «DYNAMIQUE COMMERCIALE» Depuis la création de la Charcuterie Moussu en 1990 récemment installée dans la zone artisanale de Yèvres, Gilles Moussu s attache à accroître son activité en développant son outil de production. C est face à la détermination dont fait preuve cet artisan que la CMA 28 l a encouragé à participer au concours Stars & Métiers dans la catégorie «Dynamique Commerciale». Objectif réussi puisque lauréat de la sélection départementale il vise maintenant le niveau régional. À l âge où ses copains jouent au football il se passionne pour la charcuterie «J ai commencé à apprendre le métier dès l âge de 14 ans et demi en préapprentissage et obtenu mon CAP Charcutier en terminant major de promo. Avant d ouvrir mon premier laboratoire avec mon beau-père en 1990, j ai travaillé en tant que chef gourmet en grande distribution dès l âge de 20 ans pour l enseigne Casino puis en tant qu acheteur pour Leclerc. Lassé, j ai eu envie de travailler pour moi», nous raconte Gilles Moussu responsable aujourd hui de la charcuterie Moussu installée à Yèvres. L activité est officiellement lancée lorsqu il participe pour la première fois au marché de Bonneval avec son épouse. Avec l arrivée au fil des années de nouveaux collaborateurs et le vieillissement de la structure, Gilles décide de déménager son laboratoire. En juin 2010, il l installe dans des locaux flambant neufs à l arrière de la nouvelle boutique située dans la zone artisanale de Yèvres. Une distinction départementale récompense la dynamique commerciale de l entreprise Gilles Moussu voit rapidement le potentiel de développement de son entreprise permettant l évolution de son outil de production. En 2012 la charcuterie reçoit ainsi l agrément sanitaire CE. «Cette certification assure la traçabilité de nos produits, gage de qualité, et nous permet également de fournir les professionnels de la restauration. Même si ce marché ne représente qu une faible part de notre activité, il offre de réelles possibilités d accroissement. Cette certification a été un atout pour l obtention, 1 an plus tard, du label «Qualichef» décerné par la Confédération nationale des charcutiers traiteurs assurant la fabrication maison de nos produits.» La proximité entre la CMA et cet artisan a ainsi permis de voir en Gilles un profil idéal pour participer au concours Stars & Métiers dans la catégorie Dynamique Commerciale. «La CMA m a proposé de me présenter. J ai tenté et suis content d être le lauréat de cette étape départementale. C est motivant pour l entreprise et pour l équipe.» Pérenniser pour mieux transmettre Après un parcours professionnel sans répit, il est temps pour Gilles Moussu de faire le bilan et penser à l avenir de son entreprise. «Aujourd hui je veux pérenniser mon activité. Nous faisons à l heure actuelle 6 marchés par semaine. Pour cela j ai investi, avec l aide de la Chambre de Métiers, dans une nouvelle remorque. Je forme également un apprenti qui prépare son CAP charcutier. C est une première pour moi car peu de jeunes s intéressent au métier. Ils veulent tous devenir avocat ou comptable. À terme le savoir-faire artisanal risque de se perdre car les reprises sont rares. Même si je n ai que 51 ans, j y pense déjà. J ai fait un audit récemment concernant les ressources humaines de l entreprise. Je mets également en place un outil productif au service d une équipe dynamique et autonome pour laisser des possibilités de développement à mon repreneur. Les pistes sont nombreuses : vente par correspondance, livraison, ouverture hebdomadaire plus importante» Les projets ne manquent pas pour Gilles qui envisage de refondre le site internet de sa boutique, un nouveau pas pour la modernisation et dynamisation de son activité. Emmanuelle Legrand Chef d entreprise dynamique, Gilles n en oublie pas pour autant son métier et met la main à la pâte dans son laboratoire flambant neuf. Le monde des artisans mai-juin

8 ctualités Eure-et-Loir LA CMA 28 S INVITE AU PLUS PRÈS DES ARTISANS! Le temps on court tous après. Avec un agenda bien rempli, s informer et échanger sur l actualité de son secteur s apparente souvent à un véritable parcours du combattant. Les élus de la CMA d Eure-et-Loir sont, tout comme vous, des artisans qui vivent avec ces contraintes. Vous n avez pas la possibilité de venir à Chartres effectuer vos démarches, vous informer et partager? La CMA 28 et ses élus viennent à votre rencontre les prochains mois! La proximité a toujours été notre credo. Vous l offrez à vos clients, nous vous l offrons également. Aussi, et compte tenu de vos contraintes, nous vous invitons à nous rencontrer par le biais de «l Artisanatour» En partenariat avec Renault Chartres, la FFB d Eure-et-Loir et d autres, en 2014, la CMA 28 va parcourir les routes d Eure-et-Loir avec comme seul et unique objectif, celui d échanger avec ses ressortissants. C est dans un camion spécialement équipé pour l occasion, et à vos heures de «convivialité», de 11h30 à 13h30 et de 18h00 à 20h00, que nous vous proposons de nous retrouver autour d un casse-croûte et d un apéritif. Les mots d ordre sont simples : échange et bonne humeur. D Anet à Châteaudun ou de Nogent-le-Rotrou à Toury, élus et chargés de développement vous attendront sur 11 dates et 20 villes pour la première session en 2014! Le coup d envoi de cette opération est prévu à l occasion du bureau décentralisé qui se tiendra à La Loupe le mercredi 4 juin Artisans loupéens et des alentours, retrouvez-nous de 18h00 à 20h00 à la coopérative d artisans Pluriel 28 située dans la zone industrielle de la Loupe. Vous n habitez pas La Loupe? Consultez le programme ci-dessous! POUR PLUS D INFORMATIONS : sur les adresses et lieu de rendez-vous, connectez-vous à À bientôt sur les routes d Eure-et-Loir. Damien Le Pestipon Juin Mercredi 4 : 18h00 20h00 / La Loupe Jeudi 12 : 11h30 13h30 / Cloyes-sur-le-Loir 18h00 20h00 / Bonneval Vendredi 13 : 11h30 13h30 / Anet 18h00 20h00 / Nogent-Le-Roi Jeudi 26 : 11h30 13h30 / Nogent-Le-Rotrou 18h00 20h00 / Brou L Artisanatour, première session de dates Vendredi 27 : 11h30 13h30 / Janville 18h00 20h00 / Voves Juillet Jeudi 10 : 11h30 13h30 / Dreux 18h00 20h00 / Senonches Vendredi 11 : 11h30 13h30 / Illiers-Combray 18h00 20h00 / Courville-sur-Eure Septembre Jeudi 18 : 11h30 13h30 / Authon- Du-Perche 18h00 20h00 / Thiron-Gardais Vendredi 19 : 11h30 13h30 / Epernon 18h00 20h00 / Chateauneuf- En-Thymerais Octobre Jeudi 2 : 11h30 13h30 / Châteaudun 18h00 20h00 / Toury Vendredi 3 : 11h30 13h30 / Chartres 18h00 20h00 / Chartres Élus et chargés de développement vous y attendront... À vos agendas! POUR PLUS D INFORMATIONS : Pour plus d information, rendez-vous sur le site RAPPEL La date limite de dépôt pour votre déclaration d impôt sur le revenu papier est fixée au 20 mai 2014 à minuit. En optant pour une déclaration en ligne vous bénéficiez d un délai supplémentaire jusqu au 3 juin à minuit. 8 Le monde des artisans mai-juin 2014

9 LE PAYS DROUAIS ET LA CMA28 S UNISSENT POUR FACILITER VOS PROJETS Pour ce numéro, nous continuons de sillonner les territoires euréliens à la rencontre des présidents et élus qui nous décrivent comment ils apportent leur soutien aux artisans. Gérard Hamel, président de la grande communauté d agglomération du pays de Dreux, née le 1 er janvier dernier de la fusion de Dreux agglomération et cinq communautés de communes et Michel Moreau, élu de la CMA référent du territoire drouais nous parlent de leur collaboration. Quels dispositifs existe-t-il sur le territoire Drouais pour accompagner les artisans au quotidien? Gérard Hamel : Dreux a été la première à créer une pépinière d entreprises artisanales en Eure-et-Loir. Il y a plus de 20 ans maintenant que nous mettons à disposition des artisans créateurs d entreprises huit ateliers de 125 m2 et un atelier de 250 m2 à des tarifs 60 % inférieur aux prix du marché leur permettant de diminuer le plus possible leurs charges fixes et de financer leur développement. Michel Moreau : La Chambre de Métiers et de l Artisanat d Eure-et-Loir met des moyens humains et techniques à disposition du territoire afin de pouvoir apporter aux artisans conseils et formation depuis 2006 et depuis 2012 dans les locaux de la pépinière artisanale. Au 30 juin 2013 le Pays Drouais comptait ainsi entreprises artisanales sur son territoire soit 30 % de l artisanat Euréliens. Comment la collaboration entre la CMA et l agglomération drouaise s articule-t-elle? G.H. : En 2012, Dreux Agglomération et la CMA28 ont signé un accord de partenariat pour accompagner d avantage les artisans locataires de la pépinière dans leur développement. De plus, la CMA28 tient désormais une permanence au sein même de la pépinière artisanale pour aider les artisans dans leur développement. M.M. : La collaboration entre la CMA et l Agglo de Dreux passe notamment par le développement de partenariats. Dans le cadre du contrat que nous avons signé avec l agence de l eau Seine Normandie et de la convention de partage des fichiers signée avec la chambre de commerce, nous travaillons à la rédaction d une convention tripartite engageant l Agglo de Dreux et les deux consulaires. L objectif étant de préserver les ressources en eau en accompagnant et en aidant financièrement les entreprises de tous secteurs d activité. Comment se traduit le rôle d un artisan élu sur son territoire? M.M : Mon rôle est multiple et passe d une part par la mobilisation des réseaux, afin de pouvoir apporter une aide la plus concrète et complète possible aux artisans et aux élus locaux dans leur recherche d équilibre commercial, et aussi par la promotion de l artisanat afin de contribuer au rayonnement de ce dernier sur le territoire Drouais. La définition d un élu de la CMA28 référent sur le territoire drouais a-t-il facilité le développement des actions en faveur des artisans? G.H : Sans aucun doute, avoir un élu référent qui connaît bien le territoire, ses spécificités, ses forces et faiblesses nous permet d être mieux compris et entendus par la Chambre. Cela permet une réactivité plus forte et une compréhension mutuelle des contraintes de chacun. Le Pays Drouais compte 1779 entreprises artisanales sur son territoire soit 30 % de l artisanat eurélien Quelles actions communes ont été mises en place? M.M. : Nous avons mis en place un accompagnement commun afin d aider au mieux au développement des entreprises. L agglomération drouaise aide notamment à la recherche de locaux sur le territoire. La CMA, elle, apporte son expertise pour l aide à la création, la reprise et le développement de l entreprise. G.H. : Accompagnement de l Agglo du P ays de Dreux dans ses actions d animation de la pépinière artisanale : rencontre avec le service dév. éco. de l agglo. et la CMA28 tous les six mois, petit-déjeuner trimestriel sur des thématiques particulières liées à l entreprise, rencontre avec les élus, intégration au tissu économique local, visites d entreprises, etc. Emmanuelle Legrand Le monde des artisans mai-juin

10 ctualités Métiers de l autonomie Plus d emplois, plus de sécurité Lancé par le gouvernement le 27 mars dernier, le Plan pour les métiers de l autonomie a pour objectif premier de favoriser et d accompagner les métiers de l autonomie et leur mixité afin de répondre aux besoins croissants des usagers dans un souci de proximité. Il engage aussi la bataille de l emploi dans le secteur de l accompagnement des personnes âgées et handicapées. Enfin, il favorise le dialogue social pour améliorer les conditions de travail des professionnels de l autonomie et lutter contre la précarité. Première action concrète de ce plan : la signature, avec les partenaires sociaux et leurs organismes paritaires collecteurs agréés, de l accord EDEC (Engagement pour le développement de l emploi et des compétences). Soutenu par l État à hauteur de 1,8 M, cet accord soutient aussi bien la fonction RH et le management des structures que la professionnalisation, via notamment un accompagnement renforcé de la VAE (validation des acquis de l expérience). ÉLECTIONS EUROPÉENNES VOTEZ! Le Parlement européen est le principal moteur d une politique européenne en faveur des petites entreprises. Le 25 mai prochain, vous pourrez élire pour cinq ans les députés qui devront amplifier cette dynamique. Voter, c est donc faire valoir ses intérêts et peser sur les enjeux prioritaires de demain! Seule institution européenne à être directement élue par les citoyens, le Parlement voit ses pouvoirs renforcés. Avec le Conseil des ministres de l Union, il adopte la majorité des textes législatifs et le budget européen. Ses décisions ont un impact direct sur la vie quotidienne puisqu environ un tiers des législations appliquées en France sont issues de textes européens, cette proportion dépassant 50 % sur les sujets économiques. Les élections du Environ un tiers des législations appliquées en France sont issues de textes européens Aujourd hui, l innovation est devenue incontournable pour tous les acteurs de l économie, au premier rang desquels les chefs d entreprise. Mais comment faire face, quand on est une entreprise artisanale, à la mondialisation des marchés, à la crise économique, à la fuite en avant des tendances? Comment participer positivement aux grandes mutations? L Institut supérieur des métiers (ISM) prépare un ouvrage collectif sur les marchés émergents et les innovations clés susceptibles de contribuer au développement des entreprises artisanales à l horizon Un ouvrage réalisé en lien étroit avec la Direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services (DGCIS) et à l appui des organisations de l artisanat. Quatre domaines d innovations seront particulièrement analysés : les opportunités de marchés liées aux évolutions sociétales (souci de l environnement, vieillissement ), l intégration 25 mai contribueront à désigner le président de la Commission européenne. Certains projets prévus pour concernent directement les artisans, une raison de plus de se mobiliser. Il sera notamment question de la pérennisation et de l extension du taux de TVA réduit, du maintien d exigences de qualification pour s établir et réaliser une prestation de service dans un autre État membre, de l indication du pays d origine sur les produits manufacturés, de la révision des obligations environnementales en matière de gestion des déchets et de pollution de l air, de la rationalisation des contrôles officiels des denrées alimentaires, et enfin, de l adaptation des obligations de protection des données personnelles aux petites entreprises. Alors votez! ISM : un ouvrage clé pour innover des technologies numériques et nouveaux matériaux, les gains de productivité ouverts par les innovations organisationnelles et l émergence de nouvelles solutions commerciales (comme les boutiques du futur). Une équipe d expertsrédacteurs volontaires sera mobilisée et animée par l ISM pour cette publication collective, levier de mobilisation des artisans. POUR SE RENSEIGNER OU PARTICIPER : Tél. : / (Mathilde Jacquemet, chef de projet) apops - Fotolia.com 10 Le monde des artisans mai-juin 2014

11 Export : suivez le guide de Bpifrance Démarches complexes, manque de temps Les PME n osent pas toujours se lancer à l export. C est pourquoi Bpifrance a élaboré un guide complet en quatre étapes, incontournables pour mettre en place une stratégie d exportation. Première démarche, le diagnostic export permet de mettre en lumière la capacité d une entreprise à vendre à l étranger. La deuxième étape s articule autour du choix du pays cible. L idée est de s orienter vers un pays qui semble accessible ou avec lequel des échanges ont déjà eu lieu. Attention aux tarifs douaniers, parfois prohibitifs. Entre la phase de recherche d informations et la phase d action, l étude de marché dans le pays cible constitue une des clefs de la réussite. Troisième démarche : le choix de l action commerciale à mener (connaître les méthodes et documents de base du commerce international). Enfin, le développement international de l entreprise va se traduire par une nouvelle orientation de la gestion, et donc de nouvelles charges : nouvelle organisation (cellule export, recrutement ) ; investissements en études de marché ou en Salons professionnels ; augmentation des stocks et du crédit client Une prévision de ces dépenses permettra d établir un plan d affaires. CONTACT : / Votre projet / Aller à l international RSI DÉCLARATION DES REVENUS 2013 La campagne de déclaration des revenus 2013 est ouverte depuis le 17 mars Le Régime Social des Indépendants (RSI) informe les 1,7 million de chefs d entreprise indépendants concernés : de la simplicité, de l obligation et de la nécessité de déclarer leurs revenus avec la Déclaration sociale des indépendants (DSI) ; des avantages offerts par la DSI en ligne et notamment le délai supplémentaire de trois semaines pour effectuer leur déclaration (10 juin 2014 en ligne au lieu du 20 mai 2014 pour la version papier) ; des nouvelles mesures réglementaires concernant la DSI 2013 (dont l obligation de déclarer ses revenus en ligne pour certains chefs d entreprise indépendants). PLUS D INFOS SUR : Le monde des artisans mai-juin

12 ctualités Eure-et-Loir SAVE THE DATE! Le programme 2014 des Rendez-vous de l Artisanat a débuté le jeudi 20 mars au CFA Interprofessionnel de Chartres. Retour sur le succès de cette première édition mais surtout, présentation de votre prochain rendezvous! Actualité oblige, c est par la thématique de la Rénovation de l Habitat et de la RGE que les Rendez-vous de l Artisanat 2014 se sont ouverts. C est en partenariat avec le Codel, l État, la FFB 28 et Cerfrance Alliance Centre, que la Chambre de Métiers et de l Artisanat d Eure-et-Loir a répondu aux nombreuses interrogations soulevées par les professionnels du bâtiment sur le sujet. Rappels, moyens financiers, accès ou encore qualifications C est devant près de 90 personnes que les intervenants présents pour l occasion se sont prêtés au jeu de l exposé, mais également à celui des questions-réponses. Vous n avez pas eu la possibilité d y participer mais vous souhaitez plus d informations sur le sujet? Connectez-vous à rubrique «Les Rendez-vous de l Artisanat» afin de télécharger la synthèse de cet événement. Internet justement Êtes-vous présent sur la toile? Comment? Votre site est-il «vivant»? Questions légitimes qui pour certains d entre vous sembleront basiques, pour d autres épineuses, ou pour d autres encore, totalement abstraites Internet, on l utilise tous. Vous, professionnels, vous devez être présents sur ce média mais savez-vous vraiment pourquoi? Cet outil peut être un véritable vecteur de communication mais pour cela, il convient de se poser les bonnes questions et de ne pas l utiliser pour faire «comme tout le monde». C est pourquoi nous vous proposons de parler stratégie d entreprise et de maniement de l outil Internet le jeudi 22 mai 2014 pour la seconde édition des Rendez- Vous de l Artisanat. Nos partenaires, Captusite et la Banque Populaire Val de France seront présents afin d aborder ce sujet de façon pédagogique et participative. À cette occasion, des artisans viendront présenter leur site Internet, l occasion pour nous de les décortiquer, de les comprendre et de les améliorer. Damien Le Pestipon Rendez-vous le jeudi 22 mai 2014 à 18h30 au CFAInterprofessionnel de Chartres, rue Charles Isidore Douin. Le 25 juin, à l espace Jean Moulin de Champhol, votre CMA et ses partenaires vous attendent nombreux pour le «Rendez-vous de la création et de la reprise d entreprise» de 13h30 à 19h00. Cette journée se clôturera sur une conférence thématique où des experts répondront à vos questions. PLUS D INFORMATIONS SUR : 12 Le monde des artisans mai-juin 2014

13 Zoom sur les lauréates artisanes 2013 : Anne-Sophie Fauquet, fleuriste à Hanches. «L Atelier : Les Médicis». Catégorie «Jeune Créatrice» Listes des lauréates 2014 Catégorie milieu rural : Stievenard Christel, vente de mobilier et objet design à Anet. Catégorie milieu urbain : Boutoille Élodie, agence de communication à Dreux Catégorie innovation et développement : Pichard Séverine, conseil et assistance en gestion et financement d entreprises à Theuville Catégorie jeune créatrice : Coupé Anaïs, distribution de produits pour l agriculture à Pezy. Emmanuelle Legrand 2012 : Céline Jumentier, coiffeuse au Coudray. «Tête en l air». Catégorie «Reprise d entreprise» 2012 : Cécile Pigale, tapissière d ameublement à Trizay-Coutrerot- Saint-Serge. Catégorie «Milieu Rural» 2012 : Nathalie Scotet, fleuriste à Châteaudun. «Ambiance de fleurs». Catégorie «jeune créatrice» 2012 : Stéphanie Froget, créatrice de macarons à Aunay sous Auneau. «Les macarondises». Catégorie «Coup de cœur du jury» 2011 : Julie Binet, fleuriste à Auneau. «DecoQuelicot». Catégorie «Jeune créatrice» CONCOURS FEMIN ITIATIVE DEUX ARTISANES DÉTERMINÉES REMPORTENT LES PRIX «REPRISE D ENTREPRISE» ET «COUP DE CŒUR DU JURY» Mettant à l honneur l entreprenariat au féminin depuis 2001, le concours Femin itiative a récompensé cette année Sylvie Detample et Sophie Zeugin, toutes deux artisanes, respectivement lauréates dans les catégories «reprise d entreprise» et «coup de cœur du jury». Diabetoo reçoit le prix du «Coup de cœur du jury» Auparavant assistante de direction, Sophie Zeugin décide de se consacrer à son fils lorsqu on lui diagnostique un diabète de type 1. Elle constate rapidement que la pompe à insuline à laquelle il est relié n est ni pratique ni esthétique. «Ne trouvant sur le marché aucune pochette ou autre accessoire qui pourrait effacer cette gêne, je décide alors de ressortir du grenier la machine à coudre de ma mère pour confectionner une pochette plus adaptée pour mon fils de cinq ans. Je me rends compte grâce aux cercles d échange que je fréquente que le problème de mon fils est celui de beaucoup d autres enfants. C est ainsi que mon entreprise "Pochette Pour Pompe" est née.» Sophie espère pouvoir continuer de développer son entreprise en proposant des pochettes sur-mesure pour d autres appareils médicaux. Sourire aux lèvres, Sophie retrace son parcours de jeune entrepreneuse mais de maman avant tout. Le prix de la «reprise d entreprise» pour Sylvie Detample Après avoir travaillé dans le salon de coiffure de Châteaudun où elle travaille depuis son arrivée dans la région en 1996, Sylvie Detample apprend que celui-ci est à vendre. À l approche de la cinquantaine, elle est jugée trop vieille pour un poste de coiffeuse. Piquée au vif et passionnée par son métier, elle décide de créer son propre emploi en reprenant l activité. S en suivent plusieurs formations pour transformer l essai. «Lorsque j ai reçu le dossier de participation au concours, ça a été pour moi l occasion de faire le point sur le parcours accompli depuis la reprise du salon. J attache beaucoup d importance à la formation. C est en formant des jeunes que nous assurons à nos entreprises de traverser les années.» Témoignage Laurence Mazelier, élue de la CMA, présidente de la commission en charge des affaires générales «Aujourd hui, les femmes artisanes osent afficher leur ambition professionnelle. Grâce au Prix Fémin initiatives elles savent qu elles auront le soutien des services de l État et des Chambres consulaires. Ce prix met en lumière les risques qu elles prennent au quotidien pour faire avancer l économie eurélienne. Depuis toujours la femme a joué un rôle dans le monde de l artisanat en travaillant, bien souvent sans rémunération. Depuis quelques années, l obligation d avoir un statut dans l entreprise a changé les mentalités et les femmes y ont vu une reconnaissance de leur travail. Le choix du thème des Artisanales ne peut qu accentuer cette reconnaissance.» C est avec de la couleur que Sylvie a fait un salon à son image. Le monde des artisans mai-juin

14 STYLE de vie Que ce soit pour fidéliser leurs clients ou pour attirer de nouveaux consommateurs, certains artisans ont choisi de jouer la carte des réseaux sociaux. Une carte que chacun agrémente à sa sauce et qui semble payante. Ces artisans qui animent le Web 2.0 Avec mentions «J aime», la page Facebook de la pâtisserie Gilg plaît aux gourmands. Photographies de galettes, de beignets fourrés à la confiture de quetsches maison : le lèchevitrines prend tout son sens. Créée à Munster (Haut-Rhin) en 1936 par Paul Gilg, l entreprise artisanale est tenue aujourd hui par la troisième génération. Grâce à la saveur de ses pâtisseries, glaces et chocolats, Thierry Gilg, le frère de Sandra, a ouvert deux nouvelles boutiques : à Colmar en 2008 et à Ribeauvillé en Un succès prolongé et amplifié par la page Facebook de la pâtisserie, créée il y a plus de deux ans. «C est un moyen d atteindre les gens plus rapidement et de façon ludique», résume Sandra Gilg. «Exactement, confirme Gwendal Auffret, patron de Scaramouche Glaces (Céreste, Alpesde-Haute-Provence). Moi, je choisis plutôt un ton humoristique.» Les deux s accordent à dire que, fort d une image jeune, le réseau social Facebook doit être approché avec un vocabulaire «fun, sympa et direct», pour que la «communauté» soit réceptive. Avant même d avoir ouvert, en avril 2013, son laboratoire de glaces artisanales et son salon de thé, Gwendal Auffret avait La page Facebook de Scaramouche Glaces est «pensée comme un blog» et inspirée des glaciers américains, distributeurs d informations courtes et humoristiques. déjà créé une page Facebook. «J étais dans le cinéma numérique, avant, donc plus sensibilisé à tout ça, raisonne-t-il. Et puis, je voulais capter l intérêt des gens en amont.» Résultat, à l ouverture de Scaramouche Glaces, plus de cent personnes suivent déjà la page. Un outil identitaire Pour Daisy Krenzer, Facebook est un «outil d animation indispensable et un outil identitaire». C est également un moyen de se tenir au courant des nouveautés de sa profession. En passe de décrocher un brevet de maîtrise pour devenir maître artisan coiffeur, cette jeune entrepreneure a repris, au printemps 2012, un salon implanté au cœur du quartier des Sept Deniers, à Toulouse. «Cosy» et moderne, équipé d une terrasse d été et proposant à la vente des produits anglais, le Twenty Nine plaît. À coup de nocturnes, de journées promotionnelles et de soirées démos et ventes privées, Daisy Krenzer a mis en place une véritable démarche commerciale pour dynamiser son activité. Facebook étant la cerise sur le gâteau de cette chef d entreprise, récompensée du Prix du dynamisme commercial dans le cadre des Trophées du Commerce. «Je partage des vidéos de coiffure, des promotions, des nouveautés, énumère-t-elle. Je veux montrer qu il y a de la vie! J aime aussi faire participer les visiteurs avec des petits débats.» Une envie partagée par Sandra Gilg, qui regrette de manquer de temps pour en initier. «Je m occupe du site Web de la pâtisserie, de la boutique en ligne ainsi que d une newsletter que nous envoyons à nos clients Internet. Pour l instant, c est suffisant. J aime faire les choses bien», souritelle. Reconnaissant que ce qu elle chérit sur le réseau social Facebook, c est l instantanéité, elle glisse : «L information

15 «Sur Facebook, les photos sont très importantes. Elles incitent à lire, assure Sandra Gilg, communicante pour la pâtisserie Gilg. Surtout pour nous, qui vendons du rêve!» arrive directement chez les abonnés. Parfois, ce sont plus de personnes qui la lisent!» Elle en profite pour lancer des offres promotionnelles. Un ton pour tout Les trois artisans sont convaincus de la nécessité de changer de ton entre leur page Facebook et leur site «institutionnel». «Sur mon site Web, on peut trouver mes tarifs, mes produits, un livre d or. Les bases», témoigne Daisy Krenzer. Gwendal Auffret a prévu le même type d informations sur son futur site. Ainsi sur Facebook, Sandra Gilg «met de petites news, des événements ponctuels, pour inciter les gens à venir à une certaine date. Des informations sur ce qui se passe dans la ville, comme le marché de Noël». S il rédige des textes courts, Gwendal Auffret est aussi bilingue. «Mes messages sont en français et en anglais. C est pour les touristes et parce que ma femme est américaine», sourit-il. Il est aussi le seul des trois artisans à multiplier les réseaux sociaux. «Tout ce que je poste sur Facebook, je le reposte sur Twitter. J ai aussi créé un site Instagram. Le site participatif TripAdvisor (dans le domaine du tourisme) fonctionne bien. Les commentaires positifs ramènent du monde, notamment des étrangers : Allemands, Néerlandais, Américains», explique-t-il, précisant toutefois que c est sa page Facebook qui draine le plus de monde. Un constat tiré du nombre de mentions «J aime» (609 mi-avril). «Chaque semaine, Facebook m envoie GILG un récapitulatif des J aime», précise Sandra Gilg. Elle attribue ces chiffres à des clients actuels, mais aussi à de nouvelles têtes. «La page permet de fidéliser la clientèle, c est certain. Et, comme celle-ci commente et partage, de nouveaux cercles entendent parler de nous», s enthousiasme-t-elle. Même constat du côté de Scaramouche Glaces. «Les gens en parlent à leurs amis.» Le gérant enrichit sa page tous les deux ou trois jours. «Quand je m arrête, on me demande si je suis ouvert, plaisante-t-il. Et puis, beaucoup utilisent Facebook pour me joindre plutôt que le téléphone!» Si Daisy Krenzer approuve cette fréquence, Sandra Gilg met le holà : «Je pense que tous les 15 jours, c est suffisant. Il ne faut pas noyer les gens sous l information». À Daisy Krenzer le mot de la fin : «On ne peut plus se contenter de sa routine. Aujourd hui, il faut aller chercher les clients!» Marjolaine Desmartin GILG L ES SAVONS D ORÉLY Double «je» Bio, fabriqués selon la méthode de saponification à froid avec des produits naturels, les «Savons d Orély» se vendent comme des petits pains. Aurélie Vernaudon les présente sur les marchés, dans des manifestations bio, dans sa nouvelle savonnerie (Vaudeloges, Basse- Normandie) et sur son site Internet, assorti d une boutique en ligne. Cette présence sur le Web, la jeune femme la juge incontournable. À tel point qu elle est doublement présente sur le réseau social Facebook : avec un profil professionnel (Orély la Savonnière) et une page professionnelle (Les savons d Orély, 940 «J aime»). «La communication est double, assure-t-elle. Et puis, ce ne sont pas les mêmes infos, le même ton. Le profil est plus «humain», dans les coulisses de l entreprise. La page est plus traditionnelle. Sans compter que le profil me permet d adhérer à des groupes ou à des forums professionnels, pour échanger avec d autres artisans et me tenir au courant. J ai aussi lié un compte Twitter à Facebook.» Pour Aurélie, la communauté réagit d abord aux photos. «Comme j ai investi dans un smartphone, je peux prendre des photos et les poster sur Facebook dans l instant», précise-t-elle. Si elle reconnaît que «l investissement en temps est conséquent», la jeune femme ne lâche rien. «J apprécie quand, sur les marchés, les gens viennent me dire qu ils me suivent sur Facebook!», conclut celle qui vient de recevoir le «Prix Mozaïque, l Artisanat au féminin», décerné le 15 avril dernier par la CMA du Calvados. Le monde des artisans mai-juin

16 STYLE de vie Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie intégrante de la sphère professionnelle. Mais leur utilisation ne s improvise pas : elle doit être réfléchie et faire l objet d une stratégie claire. Conseils de Jean-Philippe Falavel, du Pôle Numérique de la Drôme. JEAN-PHILIPPE FALAVEL Décrypter les réseaux sociaux Chargé de développement économique au sein de l association Pôle Numérique de la Drôme, Jean-Philippe Falavel accompagne l appropriation des usages numériques par tous, et notamment par les petites entreprises. Un programme, baptisé «Atouts numériques : utiliser les outils numériques», leur est spécialement consacré. Il se décline en une formation collective de quatre modules (communication, gestion, équipement et boîte à outils) et un accompagnement individuel. Soit quatre demi-journées à chaque fois. Un premier programme a été mené de juillet à décembre 2013 en direction de huit artisans. «Les ambitions étaient variées : un site Web pour une boucherie-charcuterie, des QR codes et une visite virtuelle pour un institut de beauté», détaille Jean-Philippe Falavel. Expliquant : «Nous avons travaillé sur ces projets et d autres thématiques, comme les réseaux sociaux». Réseaux sociaux aujourd hui incontournables dans la société, mais aussi dans les stratégies de marketing et la relation client. Les artisans ne peuvent plus ignorer le Web et les nouveaux moyens de communication. Pas question pour autant de se précipiter. De se lancer à corps perdu dans l aventure sans avoir établi, au préalable, de stratégie. «Il faut d abord bien réfléchir à l objectif, aux cibles, et bien choisir son réseau social, prévient Jean- Philippe Falavel. Si l activité est B to B, d entreprise à entreprises, mieux vaut privilégier des réseaux sociaux professionnels comme Viadeo ou LinkedIn. Si en revanche, on est dans le B to C (d entreprise à consommateurs), Facebook s avère tout indiqué. Google+ également, qui monte dans les intérêts des petites entreprises. Bien que pour certains compliqué à comprendre au premier abord, ce réseau social peu s avérer plus intuitif, plus proche des habitudes des consommateurs. Le réseau social Pinterest quant à lui est avantageux si le public visé est féminin : cosmétiques, mode, esthétique» Travailler les bonnes pratiques Autre écueil à éviter : mélanger vie personnelle et professionnelle. «Pas de mélange des genres, assène le chargé de développement économique. Dans le cadre professionnel, il vaut mieux repartir sur quelque chose de propre. Éviter les liens flous, où les visiteurs ne savent plus à qui ou à quoi ils ont affaire. Une entreprise, une marque, une image» Le mode d emploi : créer un profil individuel afin de créer une page, mode d interaction avec sa communauté. «Il faut donner envie au public de lire, de réagir», embraye Jean-Philippe Falavel. Ce qui signifie éviter de n utiliser sa page que pour une communication promotionnelle. Ne pas en faire un copier-coller du site vitrine. «L idée est de partager, de poser des questions, sur un ton décalé. Il ne faut pas vendre son entreprise à tout prix, DR + Chiffres Facebook : 26 millions d utilisateurs actifs en France (Facebook, 05/09/13) LinkedIn : 6 millions d utilisateurs actifs en France (Quantcast, 10/02/14) Google+ : 5,3 millions de visiteurs uniques en France (Médiamétrie, 24/06/13) Viadeo : 7 millions de membres en France et 4 millions de visiteurs uniques en France (Médiamétrie, 02/07/13) mais interagir avec le public. Ce qui n est pas toujours évident et peut nécessiter une personne spécialisée. D ailleurs, nous pensons à un community management (gestion et animation des réseaux sociaux) mutualisé pour les participants du premier programme.» Pour le chargé de développement économique, l objectif est clair : fidéliser. «Les réseaux sociaux ne sont pas forcément là pour trouver de nouveaux clients mais pour fidéliser les consommateurs actuels en créant, non pas des relations commerciales, mais des affinités.» Depuis mars et jusqu en août, Jean-Philippe Falavel accompagne huit nouveaux projets numériques d entreprises (impression 3d, application de gestion, site e-commerce, etc.), auxquelles il n a pas manqué de dispenser ses conseils. «Pour ce qui concerne les projets concernant les réseaux sociaux, il faut d abord réfléchir à la cible et aux bonnes pratiques. Ensuite, se ménager du temps. L idéal étant de se connecter une demi-heure chaque jour.» Et le chargé de développement économique de conclure : «surtout, il ne faut pas se décourager. Le retour sur investissement demande nécessairement du temps». Marjolaine Desmartin 16 Le monde des artisans mai-juin 2014

17 mobilité veille empreinte écologique Dossier éco-construction export marketing silver économie Artisan demain proximité transmission savoir-faire artisanat a toute sa place dans l économie de demain et de belles cartes à jouer. Pour ce N 100, c est L par le biais de «mots-clés», par petites touches ici un témoignage, là un avis d expert, là encore une initiative locale ou outil à mobiliser, que nous avons choisi d aborder la thématique «Artisan demain». «Proximité, export, innovation, tradition, transmission, développement durable, coopération, mobilité : les mots-clés sélectionnés en disent long sur la richesse de l artisanat et sur les grands défis et les opportunités qui attendent les chefs d entreprise artisanale. Comme l affirme, Alexis Govciyan, directeur de l Institut Supérieur des Métiers, «l évolution de l environnement économique est favorable au modèle de l artisanat et du commerce de proximité qui savent s adapter au marché et maîtriser les savoir-faire. Les enjeux principaux des prochaines années seront sans L artisanat continuera doute moins technologiques que financiers ou sociaux. à être incontournable tant En effet, il s agira de créer ou de développer des sur le plan local, régional,» entreprises rentables, d investir pour se développer national qu à l international. et de maintenir une attractivité vis-à-vis des jeunes Alexis Govciyan, directeur de l ISM générations. Les atouts du secteur dans ces domaines sont considérables et il conviendra surtout de révéler et de valoriser les capacités d innovation des entreprises. On recherchera également de plus en plus l artisanat et le commerce de proximité car les réponses sur le besoin de différenciation, la recherche d authenticité et aussi de transparence y seront proposées. Le retour de la proximité dans les circuits de production et de distribution, la garantie de traçabilité ainsi que l intérêt pour les produits sains, locaux, régionaux seront également à prendre en compte». Alors qu il annonce la «fin programmée de la consommation de masse» et le profil du ««consomm acteur» qui privilégiera la qualité, l innovation, la créativité, en un mot l excellence des savoir-faire, Alexis Govciyan reste convaincu que l artisanat continuera à être incontournable tant sur le plan local, régional, national qu à l international».

18 Coopérative ACCROÎTRE SA COMPÉTITIVITÉ En 2013, 424 sociétés coopératives artisanales ont réalisé près de 1,2 milliard d euros de chiffre d affaires, selon la FFCGA (Fédération française des coopératives et groupements d artisans). Elle précise qu en s organisant «en coopératives d achat, de commercialisation ou de service», les artisans trouvent «des moyens d accroître leur compétitivité et d améliorer leur accès aux marchés». Alors que les coopératives «pallient les handicaps de taille et d isolement des entreprises artisanales», la mutualisation de leurs moyens leur permet «d accéder à l innovation technologique». [ + infos : ] X 2 LA PART DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE ARTISANALE A DOUBLÉ EN 30 ANS «S agissant de l évolution des profils d artisans, nous sommes déjà loin des stéréotypes. On s installe à tout âge dans l artisanat même si l âge moyen des entrepreneurs se situe entre 35 et 45 ans. La fonction de chef d entreprise se féminise, la part des femmes ayant doublé ces 30 dernières années et cette tendance se poursuivra. De même, l arrivée progressive de diplômés de l enseignement supérieur dans l artisanat sera intéressante à observer et actuellement la part est de 26 % contre 16 % en Même, elle atteint 33 % dans les activités manufacturières, c est-à-dire dans l artisanat de production.» Alexis Govciyan, directeur de l ISM (Institut Supérieur des Métiers). Alors que les profils des artisans ont fortement évolué, avec des diplômes de plus en plus élevés et une augmentation du nombre de femmes, les artisans s organisent pour accompagner Formation DES DE PLUS EN PLUS ÉLEVÉS Pour faire face aux nouveaux profils de jeunes qui souhaitent se former dans l artisanat, le secteur a dû développer une offre de formation au niveau supérieur. C est notamment la vocation des URMA (Universités régionale des métiers de l artisanat) qui regroupent toutes les formations de l apprentissage au post-bac en passant par la formation continue. «Le BTS domotique a été créé l an passé pour répondre à un marché qui se développe de plus en plus», explique Michel Beauboucher, directeur de l antenne du Tarn de l URMA Midi-Pyrénées. Axé sur les nouvelles technologies et notamment tout ce qui est lié aux personnes dépendantes, le BTS accueillera 30 jeunes l an prochain. «Pour permettre aux jeunes diplômés à bac+2 d intégrer notre secteur, nous avons développé au niveau de la CRMA, en partenariat avec l Université d Albi, une licence pro management des petites et moyennes organisations, parcours entreprises artisanales. Ils peuvent apprendre la gestion d entreprise et se former à la technique du métier en 14 mois.» Nutrition INFORMER SUR LES ALLERGÈNES AVEC Nutri Info WavebreakmediaMicro fotolia.com Un règlement européen, applicable en décembre 2014, rend l étiquetage nutritionnel obligatoire pour les denrées alimentaires préemballées. Les agents allergènes, au nombre de quatorze, doivent être clairement indiqués ; pour ces derniers, les obligations couvrent aussi les denrées non préemballées, dont celles vendues dans les restaurants et les cafés Le Centre technique des métiers de la pâtisserie (CTMP), pôle d innovation porté par la Confédération des pâtissiers chocolatiers confiseurs glaciers et traiteurs, s est penché sur la question. Le consommateur doit avoir accès à une information fiable. «Nous avons développé un logiciel, Nutri Info, qui permet de rentrer les recettes, de gérer l information par rapport aux allergènes et de calculer l information nutritionnelle», pose Gilles Bertheau, directeur du CTMP. L utilisateur se connecte sur Internet ; il peut imprimer une fiche technique par recette, qui servira à son personnel de vente ou de laboratoire, et reprendra les informations nutritionnelles, allergènes et le coût de revient ; il peut concevoir des étiquettes Nutri Info évolue et est actualisé en permanence. En partenariat avec l école Ferrandi (Paris), le CTMP teste aussi des produits faits avec des matières premières alternatives à celles qui provoquent des allergies ; les recettes sont communiquées et peuvent faire gagner beaucoup de temps aux artisans. «Certaines entreprises proposent un produit sans gluten dans leur gamme, par exemple. D autres ont même fondé leur business sur des produits sans allergène». [ + infos : nutriinfo.patisserie-artisanale.com/ ] 18 Le monde des artisans mars-avril mai-juin 2014

19 30 JOURS D ESSAI MA RÉUSSITE 1&1 MyWebsite, le site Web professionnel pour votre entreprise Designs adaptés à plus de 100 métiers and1.fr

20 Artisan demain Produire durable RSE DES ENTREPRISES RESPONSABLES La RSE, ou responsabilité sociétale des entreprises, est, selon la Commission européenne, «la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu elles exercent sur la société». Pour s en acquitter, une entreprise doit avoir initié «un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l Homme et de consommateurs dans les activités commerciales et la stratégie de base». La RSE est aujourd hui, de plus en plus, mise en avant, notamment depuis le lancement de la plateforme pour la promotion de la responsabilité sociétale des entreprises par le ministère le 17 juin Sources : Site Internet du ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie. Réparation Recyclage DR Grand témoin Dominique Soullard Président de la FFCM (Fédération française de la cordonnerie et multiservices) «L activité de la cordonnerie traditionnelle tend à disparaître. Elle a dû affronter la concurrence de la grande distribution et des points multiservices. Elle est désormais en minorité et le travail du cuir est de moins en moins présent, ce qui est regrettable puisqu il s agit du cœur de métier du cordonnier. Aujourd hui, sur les 3000 entreprises de cordonneries en France, un nombre important d entre elles n a pas pu bénéficier d une formation initiale au métier de cordonnier. Pourtant, de nombreux clients souhaitent toujours pouvoir faire réparer leurs chaussures ou leurs sacs à main de façon traditionnelle. La formation des jeunes représente un enjeu essentiel pour l avenir du métier. Il faut remédier à la pénurie de main-d œuvre qualifiée dans la profession et permettre à ce merveilleux métier de continuer à exister dans les années à venir. La reconversion des adultes doit donc également être facilitée.» DONNER une seconde vie AU PLÂTRE Empreinte écologique RÉDUIRE SES DÉCHETS Fin 2013, la CMA des Bouches-du- Rhône et Marseille Provence Métropole (MPM) se sont associées dans une opération de sensibilisation des boulangers et de leurs clients à la réduction des déchets. Les artisans ont signé une charte environnementale les engageant à respecter au moins cinq écogestes : le recyclage, le don des invendus, la limitation des emballages individuels de pâtisseries, la possibilité pour les fournisseurs de reprendre les sacs de farine, ou l utilisation de produits de nettoyage éco-labellisés. Vingt boulangers se sont également vus remettre un lot de 500 sacs à pain en tissu réutilisables à distribuer à leur clientèle. Suite à cette action, 65 % des professionnels ont choisi d adopter de façon pérenne le tri de leurs déchets, et de continuer à sensibiliser leurs clients aux problématiques environnementales. [ + d infos : ] nikolae - Fotolia.com Recycler le plâtre avec une technique innovante, et lui donner ainsi une seconde vie. C est ce que réalise l usine Ritleng Revalorisation à Rohr en Alsace. Son gérant, Jean-Luc Ritleng a eu cette idée en 2008 alors qu il était en charge du recyclage des produits issus des démolitions d immeubles dans une entreprise du BTP. Il constate que chaque jour des dizaines de tonnes de plâtre sont enfouies sous le sol avec d autres déchets non recyclés. Or, ce matériau devient polluant pour les nappes phréatiques lorsqu il perd le contact avec l air. Aujourd hui, l usine de traitement de déchets non recyclés fonctionne à plein régime. Pas moins de tonnes de plâtre y sont traitées chaque mois. «Nous employons une technique unique en Europe». Le plâtre est défragmenté avec une machine industrielle. Puis un tri minutieux est effectué, le papier polystyrène est mis de côté pour être réutilisé. Les clients de cette entreprise artisanale sont à la fois des collectivités et des professionnels du bâtiment. Équipements UN laboratoire ÉCO-CONSTRUIT POUR LES CHARCUTIERS-TRAITEURS Le Ceproc Évolution Pro, Pôle d innovation des Charcutiers-Traiteurs, a mis sur pied un chantier sur l éco-construction des laboratoires. Objectif : la rédaction d un guide technique à destination des professionnels et des architectes. Il s agit de déterminer le choix des matériaux à utiliser pour la réalisation des sols, murs, plafonds afin de limiter la consommation énergétique et l impact environnemental. La consommation d énergie des chambres froides notamment est très importante et représente un poste majeur dans le compte d exploitation. Ce guide répond donc aux tendances de la profession qui voit de nombreuses entreprises rénover leurs ateliers de fabrication ou créer des nouveaux laboratoires à l extérieur des centres-villes. Des informations recueillies auprès des membres de la profession via un questionnaire sont en cours d analyse et le guide devrait pouvoir être édité et diffusé à la rentrée [ + d infos : ] 20 Le monde des artisans mai-juin 2014

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

CONCOURS Tremplins 2013

CONCOURS Tremplins 2013 CONCOURS Tremplins Présentation Depuis 8 ans l opération «Tremplins de l Artisanat» permet à de jeunes entreprises de se faire connaître auprès du grand public. Dans un espace dédié et scénographié, ces

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Réussir. en toute indépendance

Réussir. en toute indépendance Réussir en toute indépendance notre mission Acteur reconnu dans la distribution spécialisée Nature et Jardin, le Groupe Inédis fédère aujourd hui près de 400 commerçants indépendants sur l ensemble du

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON AMBITIVE Station Pizza- 1 Presentation de votre ApplicatiON 2 - Qui sommes-nous - 3 Sommaire Qui sommes-nous? Objectifs Intérêts du client Quelques fonctions phares Accueil & Vue Principale Menus & Carte

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Petitélectroménager. Table Déco. Art de la cuisine. Le plus grand réseau français de magasins. dédiés aux ustensiles de cuisine. www.cuisineplaisir.

Petitélectroménager. Table Déco. Art de la cuisine. Le plus grand réseau français de magasins. dédiés aux ustensiles de cuisine. www.cuisineplaisir. Le plus grand réseau français de magasins dédiés aux ustensiles de. www.plaisir.fr Tout savoir sur Cuisine Plaisir L enseigne leader Adhérer à l enseigne Cuisine Plaisir, c est rejoindre le réseau leader

Plus en détail

INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR WWW.ENTRE-PRENEURS.FR Vous avez un projet? Les Rencontres [Entre-preneurs] sont faites pour vous!

INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR WWW.ENTRE-PRENEURS.FR Vous avez un projet? Les Rencontres [Entre-preneurs] sont faites pour vous! [13H - 23H] INSCRIVEZ-VOUS DÈS À PRÉSENT SUR WWW.ENTRE-PRENEURS.FR Vous avez un projet? Les Rencontres [Entre-preneurs] sont faites pour vous! S inscrire en ligne vous permettra de : Trouver une idée,

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique

Prestations de communication réservées aux membres de. Le Clust R Numérique Prestations de communication réservées aux membres de Communication gratuite sur les médias Publication d'un communiqué : - Par la plateforme collaborative, une annonce «Actus membres» sera publiée sur

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet 1 ER SEMESTRE 2016 CONFÉRENCES ET ATELIERS 100% PRATIQUES POUR LES ACTEURS TOURISTIQUES DE CORNOUAILLE UNE INITIATIVE & Les entreprises

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

French Entrée. J'adore! Marketing Services

French Entrée. J'adore! Marketing Services Votre partenaire privilégié pour la promotion de la France en tant que destination touristique sur le marché britannique et anglophone. FrenchEntrée Services Marketing Votre partenaire privilégié pour

Plus en détail

La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES

La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES CONTEXTE LRDCL PRINT WEB NLT PRIX EXPERTISE DÉCISION ÉQUIPEMENT La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES Analyser les enjeux, faire les bons choix, anticiper l avenir. Accompagner

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

LES POINTS FORTS LA SOLUTION DE PRISE DE RDV PAR INTERNET. Comment augmenter le nombre de e-rdv? Prise de RDV à tout moment

LES POINTS FORTS LA SOLUTION DE PRISE DE RDV PAR INTERNET. Comment augmenter le nombre de e-rdv? Prise de RDV à tout moment LA SOLUTION DE PRISE DE RDV PAR INTERNET Prise de RDV à tout moment Pour prendre RDV en ligne, vos clients vont sur votre site ou votre page Facebook et cliquent sur le bouton : Ils s inscrivent, choisissent

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015

PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015 PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015 LES PARTENAIRES Depuis 1996, fédératrice des commerces de la Ville de Roanne et ses quartiers Un ensemble d outils et services pour dynamiser le commerce de proximité

Plus en détail

Une vision claire de l expertise comptable

Une vision claire de l expertise comptable Une vision claire de l expertise comptable Toutes les prestations comptables et fiscales. L intégralité des prestations sociales. Les prestations juridiques d accompagnement. L ensemble des Depuis 1991,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr

Votre Contact presse Marie Charlotte MAUGAIN 02 96 75 11 54 // marie charlotte.maugain@cotesdarmor.cci.fr L événement web de l année! Attirer, séduire, fidéliser Ce vieux concept marketing, s il reste toujours d actualité, est bouleversé par les nouveaux usages web de vos clients. Pendant longtemps, le e commerce

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH IMA GI NEZ... Un service pour tous vos collaborateurs, qui fait circuler les informations et créé des liens transversaux dans l entreprise,

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon DOCUMENT ACCOMPAGNANTS Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Opencité, qu est-ce que c est? Opencité est

Plus en détail

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNNES ENTREPRISES DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBÉRALES POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

agence de communication

agence de communication agence de communication agence de communication L agence Créée en 2004, notre agence de communication est spécialisée dans les domaines de l internet, le marketing direct et l imprimerie, et compte à ce

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION MS -sms Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. vous offre la possibilité de : Communiquer en temps réal avec vos clients Promouvoir une offre Diffuser des informations

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT!

FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT! FINI LES VACANCES : NOËL, C EST MAINTENANT! NOËL, CE MOMENT E-COMMERCE INCONTOURNABLE En 2014, 28 millions de Français ont préparé ou acheté leurs cadeaux de Noël sur internet 85% des consommateurs ont

Plus en détail

Stratégie de contenus

Stratégie de contenus Stéphanie Labé Consultante. GOODNESS Optimisez votre stratégie webmarketing grâce au contenu Stéphanie Labé Consultante. GOODNESS L importance de la stratégie marketing Point sur le marketing de contenu

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Recommandation stratégique. Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT

Recommandation stratégique. Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT Recommandation stratégique Antoine HERVILLARD Clarisse FRANCISOT Marina RAIMBAULT Introduction Brief / Contexte Audit Étude Analyse de la situation Stratégie de COM Leviers Brief/Contexte 8 pays européens

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Rejoignez l aventure kalidéenne

Rejoignez l aventure kalidéenne Rejoignez l aventure kalidéenne PLAN n PHASE DÉFINITION Logotype Kalidea PME ECHELLE DATE 06/10/2011 Ce plan de principe ne peut être utilisé pour la fabrication. Les côtes sont mentionnées à titre indicatif.

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

AU BON MOMENT AU BON ENDROIT

AU BON MOMENT AU BON ENDROIT LE BON MESSAGE AU BON MOMENT AU BON ENDROIT QUI SOMMES NOUS EN 4 MOTS? #AgenceConseil #CommunicationDigitale #MédiasSociaux #StreetMarketing Notre Métier? # Décliner votre communication en temps réel et

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Professionnel, mettez en avant votre expertise!

Professionnel, mettez en avant votre expertise! Professionnel, mettez en avant votre expertise! Créer un blog pro pour vous rendre plus visible sur le web Avoir un site web, c'est bien. Etre vu, c'est mieux! 20 millions de Français se connectent chaque

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Chefs d L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Programme Ambition Développement, développé par les BGE des Pays de la Loire Envie de développer votre? BGE, spécialiste de la création & développement

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique www.ccfgb.co.uk POURQUOI LE ROYAUME-UNI? Marché de proximité de plus de 61 millions de consommateurs

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr Aides aux entreprises La Région Centre tient le CAP La Région Centre fait évoluer ses aides aux entreprises industrielles et artisanales. Elle s adapte ainsi à vos attentes et à la nouvelle réglementation

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

Thursday, November 15, 12

Thursday, November 15, 12 Le site web de IFP Legacy est une communauté mondiale d anciens élèves de l IFP en ligne. C est une source d informations et un site où vous pouvez publier des nouvelles professionelles, des évènements,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Vitaminez votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Notre cocktail pour un parcours professionnel stimulant Audioprothésiste Une intégration sans pépin Responsable

Plus en détail