CONSEIL SCIENTIFIQUE CONSULTATIF DE THEMIS S.L. COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DES 20 ET 21 FÉVRIER 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL SCIENTIFIQUE CONSULTATIF DE THEMIS S.L. COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DES 20 ET 21 FÉVRIER 2006"

Transcription

1 CONSEIL SCIENTIFIQUE CONSULTATIF DE THEMIS S.L. COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DES 20 ET 21 FÉVRIER 2006 La réunion s'est tenue à l'observatoire de Paris, salle du Conseil, les lundi 20 et mardi 21 février Membres du Conseil présents: T. Appourchaux, F. Berrilli, V. Bommier, E. Landi Degl'Innocenti, F. Paletou, P. Palle Membres invités présents: B. Gelly (directeur de THEMIS S.L.), N. Vilmer (représentant le PNST), F. Zuccarello (représentant l'inaf) Membre du Conseil excusé: A. Gandorfer Ordre du jour de la réunion 1 - Groupe de travail "Polarisation" (F. Paletou) objectif: date et contenu de la prochaine réunion, plan de travail du groupe 2 - Groupe de travail "Détecteurs" (T. Appourchaux) objectif: compte-rendu de la réunion du 20 janvier, actions à entreprendre, plan de travail du groupe 3 - B. Gelly: panorama d'ensemble des actions de maintenance à entreprendre, planning du temps technique 4 - discussion: grandes lignes de la répartition du temps d'observation, balance entre les programmes et le temps technique. Etude préliminaire de la faisabilité d'observations systématiques 5 - discussion prospective sur l'atst, organisée par F. Paletou avec des intervenants extérieurs 6 - répartition du temps d'observation: 6.1/ rapports techniques sur les demandes de temps (B. Gelly) 6.2/ rapports scientifiques sur les demandes de temps (2 rapporteurs par demande) 6.3/ répartition du temps d'observation (conseil restreint). 7 - date et lieu de la prochaine réunion Groupe de travail "Polarisation" (F. Paletou) objectif: date et contenu de la prochaine réunion, plan de travail du groupe Le travail du groupe, présenté par F. Paletou, a 4 volets auxquels il ajoute un 5ème (l'infrarouge) Modélisation et mesures de la polarisation instrumentale entre les foyers F1 et F2. Ce travail est motivé par et est une étape préliminaire à un éventuel projet de séparateur installé en F2. Il comporte deux volets: - une partie "mesures". Cette partie, effectuée au printemps 2005, doit être reprise car les conditions météo n'étaient pas bonnes - une partie "modélisation", qui n'a pas encore réussi à reproduire complètement les mesures. La discussion est en cours sur ce point entre A. López et M. Collados et doit se poursuivre.

2 L'intérêt d'améliorer notre expertise de la polarisation instrumentale s'accroît dans la perspective de l'atst (voir point 5): il est donc essentiel de faire avancer les deux volets, "mesures" (en refaire) et "modélisation" (aboutir) 1.2 Accueil de ZIMPOL sur THEMIS: les contacts techniques ont été établis entre les deux équipes. B. Gelly informe le Conseil que l'épaisseur optique du modulateur ZIMPOL est telle que des réglages particuliers seront peut-être nécessaires. 1.3 projet "Semel" de séparateur placé après la fente d'entrée du spectrographe: une expérience préliminaire doit avoir lieu au Pic-du-Midi, plus simple que THEMIS. Les plans de cette expérience préliminaire sont faits et la fabrication est en cours, l'expérience au Pic-du-Midi (Lunette Jean Rösch) est prévue pour l'été Les conclusions de cette expérience sont la première étape pour envisager son extension à THEMIS. 1.4 Caractérisation de la polarisation des lames d'entrée/sortie (par interposition d'un polaroïd): cette action, demandée depuis longtemps par le groupe polarisation, doit être envisagée. Bernard Gelly indique qu'elle ne pourra être faite pendant les courts temps techniques répartis pendant la campagne et qu'elle ne peut donc être envisagée avant le temps technique d'hiver Le conseil recommande néanmoins d'en commencer l'étude dès que possible. 1.5 nouveau volet: pérenniser l'accès à l'infrarouge proche (typiquement raie nm). 4 programmes de recherche incluent un souhait d'accès à ce domaine de longueurs d'onde. Cela peut se faire (et s'est déjà fait) en empruntant la caméra du TIP de l'iac. Bernard Gelly indique que d'une part une convention pourrait être préparée pour pérenniser ces emprunts, et que d'autre part il envisage de faire réaliser un montage permettant de rendre d'intégration de la caméra TIP plus facile. Recommandation du Conseil au groupe "Polarisation" Recommandation 1 le conseil recommande au groupe de se réunir FIN 2006 pour entendre: - les résultats de l'expérience "ZIMPOL sur THEMIS" et étudier la poursuite éventuelle - les résultats de l'expérience "Semel" au Pic-du-Midi et examiner son extension à THEMIS. Pour cela, UN DOSSIER DOCUMENTÉ FOURNI PAR M. SEMEL SERA NÉCESSAIRE POUR ÉTAYER LA RÉFLEXION. - D'autre part, une prospective sur l'intérêt scientifique du domaine IR proche devra être menée au colloque THEMIS 2 - Groupe de travail "Détecteurs" (T. Appourchaux) objectif: compte-rendu de la réunion du 20 janvier, actions à entreprendre, plan de travail du groupe Au cours de sa réunion du 20 janvier, le groupe de travail a établi une liste de spécifications minimales de nouveaux détecteurs MTR. Cette liste sera incluse dans le compte-rendu de la réunion du 20 janvier, en cours de préparation. La caméra ANDOR DV887BI 512x512 a été testée par THEMIS S.L., depuis déjà près d'un an. Entre temps d'autres caméras ont été mises sur le marché, dont les spécifications pourraient convenir, avec une taille de détecteur 1000x1000 (caméra SARNOFF en particulier ), et qu'il serait intéressant de tester. La demande de complément de financement a été soumise à l'insu et a obtenu 50 k en P0 ( financée au printemps) et 10 k en P1 (automne), soit la totalité des 60 k qui étaient demandés. Le

3 niveau de financement souhaité est donc atteint et le projet peut débuter immédiatement, mais uniquement sur la base des caméras déjà testées. Le conseil reconnaît l'intérêt de tester les nouveaux modèles disponibles, mais le temps nécessaire à ces tests entraînerait nécessairement un glissement du projet et repousserait la disponibilité de ces nouvelles caméras à L'objectif prioritaire approuvé par le conseil est qu'il est urgent d'avoir de nouvelles caméras pour la campagne Les seuls programmes d'observations qui seront gênés par une taille insuffisante de détecteur s'il n'est que 500x500 sont les programmes qui envisageraient d'utiliser le champ complet de THEMIS, 4 arcmin, en mode grille et avec un pixel de 0.2 arcsec compatible avec le tip-tilt. Notons que ce montage (champ complet + grille) n'a encore jamais été réalisé. D'autre part, il n'est pas exclu de pouvoir acquérir une ou plusieurs caméras CMOS pour satisfaire ces besoins. Recommandation du Conseil au groupe "Détecteurs" Recommandation 2 Le Conseil Scientifique estime que l'opération renouvellement des caméras MTR doit être engagée dans les meilleurs délais de telle sorte que les nouvelles caméras soient disponibles pour la campagne Le Conseil Scientifique charge Bernard Gelly et Thierry Appourchaux de finaliser avant le 15 mars le cahier des charges à partir du travail réalisé par le groupe Caméras dans sa réunion du 20 janvier, Il ne sera pas nécessaire de réunir de nouveau le groupe caméras pour procéder à la sélection finale du modèle: mandat est donné à la présidente pour faire cette sélection avec l'équipe THEMIS. Le Conseil scientifique remercie le groupe caméras du travail fourni. Il n'est pas prévu de réunion suivante de ce groupe. 3 - B. Gelly: panorama d'ensemble des actions de maintenance à entreprendre, planning du temps technique - l'opération "transfert de connaissances IPM -> THEMIS", qui n'a pu être réalisée en 2005, est reportée à Durée prévue 12 jours - la caméra IPM revenue est requalifiée pour servir à l'ipm - caméras DPSM: les spécifications réalisées (2.6 images/seconde contre 5 images/seconde annoncées) sont en accord avec les spécifications demandées par les scientifiques. Il reste à vérifier la fiabilité de l'interface. - caméras MTR: l'étude du système de contrôle des nouvelles caméras est avancée à 60% - caméra infrarouge du TIP de l'iac (voir point 1.5): - B. Gelly propose de prendre contact avec l'iac pour contractualiser l'emprunt - effectuer des montages pour rationnaliser l'intégration - pilotage du M5: un nettoyage de la mécanique a été effectué. Une étude a été faite et du matériel acheté pour réduire d'un facteur 2 la durée du pas de balayage. - contrôle-commande: le système a été parallélisé en partie. La rotation des lames de l'analyseur est désormais concurrente du vidage des buffers. Ceci réduira de 40% les temps totaux d'acquisition. le planning du temps technique de la fin de l'hiver 2006 est guidé par les spécifications suivantes:

4 - priorité 0: l'achèvement du tip-tilt - "commissionning" technique: en cours, devrait se terminer fin février. Un rapport sera écrit et les résultats seront publiés. - "commissionning" scientifique: à venir ensuite, 1 mois devrait suffire. l'objectif du commissionning scientifique est de connaître et montrer les limites du système. - l'installation de la boîte DPSM à 14 canaux se fera pendant le set-up du programme 163 de P. Mein le planning du temps technique pendant la campagne (35 jours demandés en tout, répartis dans la campagne) est le suivant: - "transfert de connaissances IPM -> THEMIS": 13 jours (en fait, ce temps figurant aussi dans le tableau de répartition, cela libère à cet endroit ces 13 jours qui peuvent être employés à un autre objectif technique à déterminer) - changement du joint d'azimuth de la coupole: 10 jours - peinture des parties métalliques: 5 jours - ZIMPOL sur THEMIS: l'épaisseur optique du modulateur ZIMPOL étant nettement supérieure à celle du polarimètre THEMIS, certains foyers vont être déplacés et il est donc nécessaire de prévoir un temps de set-up post-zimpol. Le temps de set-up ZIMPOL sur THEMIS, partie THEMIS, est donc de: - 5 à 7 jours avant l'opération (prévoir 5 jours) - 2 à 3 jours après l'opération (prévoir 2 jours) Recommandation du Conseil sur l'évolution de l'instrumentation Recommandation 3 Le Conseil Scientifique rappelle que THEMIS est un TGE et que par conséquent les spécifications de l'instrumentation doivent être connues des proposants au moment de l'appel d'offre et rester inchangées pendant la campagne. Ces spécifications doivent avoir été commissionnées. La campagne commencera le 10 avril 2006 et s'achèvera le 3 novembre 2006, soit 208 jours de campagne. Sur ces 208 jours seront pris 35 jours de temps technique, restent 173 jours de programmes scientifiques. 0 jours ont été attribués sur le temps international (pas de demande), et 40 jours ont été alloués sur le temps espagnol. 10 jours sont attribués comme "temps discrétionnaire du directeur". 10 jours sont réservés à ZIMPOL pour son premier essai (2 jours de set-up ZIMPOL sur THEMIS, partie ZIMPOL, et 8 jours de premier run), et 13 jours doivent être consacrés au transfert de connaissances IPM -> THEMIS qui n'a pu se faire l'an dernier. Il reste donc 100 jours à répartir, et le temps total demandé est de 135 jours, soit un facteur de pression L'étude préliminaire de la faisabilité d'observations systématiques est reportée à la prochaine réunion. 5 - discussion prospective sur l'atst, organisée par F. Paletou avec des intervenants extérieurs Cette discussion se déroule en présence de B. Leroy (directeur scientifique adjoint MIPPU au moment de la préparation de la réunion), et J. Leibacher (visiteur à l'ias). Un point est fait sur l'état du projet de télescope solaire de 4-m ATST et en particulier sur la participation européenne à ce dernier. Nous rappelons que le projet ATST est maintenant intégré

5 dans le programme MREFC de la NSF ("major facilities") et qu'il jouit d'une très bonne dynamique aux USA. Les positions des communautés européennes majeures vis à vis de l'atst sont passées en revue; on constate qu'actuellement la plupart de ces pays sont en position d'attente (le KIS- Freiburg a néanmoins signé un MOU avec NSO; l'espagne manifeste déjà un grand intérêt avec un projet de création d'un centre européen de physique solaire en soutien scientifique à l'atst si le site de La Palma est finalement retenu.). Un comité international pour l'atst est en cours de mise en place et seul les britanniques ont à ce jour désigné leur représentant. Une structure de projet "ATST France" incluant un volet de développement et de valorisation de THEMIS est proposée. En particulier, l'intérêt d'approfondir sur THEMIS l'étude de la polarisation instrumentale est accru par la perspective ATST. Une demande ANR concernant plus particulièrement les compétences françaises en haute résolution angulaire est envisagée dès Une demande ANR a été déposée,après le conseil. Elle s'intitule "Participation française à l'atst" et son responsable est F. Paletou. Cette demande comprend: 1/ des simulations d'optique adaptative pour grand télescope (P.I.: Maud Langlois, OAMP), et 2/ un programme de calibrations polarimétriques (caractérisation de la polarisation instrumentale, simulations numériques et mesures in-situ; P.I. Arturo López Ariste, THEMIS). 6 - répartition du temps d'observation: Allocation du temps d'observation 2006 # PI Thème / Titre Time Rq Al Rk B. Gelly Discrete Director Time ddt F. Leone Stellar magnetic fields ddt 159 M. Faurobert Mesures en profondeur de la photosphère f V. Bommier Vector Magnetic Field maps of Active Regions f A. Lopez Ariste Magnetometry of proeminences f M. Derouich IR multiplet line inside limb and off-limb f J-M. Malherbe Spatial variations of 2nd solar spectrum f A. Lopez Ariste Photospehric MF with HFS f P. Mein MTR-MSDP observations of active regions, spicules, prominences f B. Schmieder Filaments JOP TO MMF (JOP 157) f F. Paletou Spectropolarimetry of proeminences f V. Bommier Second Solar Spectrum in and out of the limb f G. Chambe Eruptions, programme sur alertes f 0* 0* T. Appourchaux Solar FP tests in the SDO perspective f J. Arnaud Second solar spectrum with spatial res f P. Mein (Bharti) Flux emergence in photosphere and chromosphere f A. Imaging of Ne and K exospheres of Mercury Doressoundiram f A. Asensio 160 Ramos Molecular and atomic polarimetry s 7 7 M.J. Martinez 161 Gonzalez Spectropolar of lines with hyperfine structures s 7 7 I. Dominguez 162 Cerdeña Quiet sun magnetic field s R. Manso Sainz Second solar spectrum in the red s M. Collados Measurements of optical wavefront s J. 0. Stenflo Zimpol opt T1 F. Cavallini IPM Knowledge transfer T Total *: l'observation sera réalisée selon la procédure "flare alert" approuvée au Conseil Scientifique du 4-5 novembre 2005 Colonnes: #: numéro de la proposition

6 Time: type du temps: ddt: temps discrétionnaire du directeur; "f": temps franco-italien, "s": temps espagnol, "opt": temps déjà attribué à titre initial à l'expérience ZIMPOL sur THEMIS au Conseil Scientifique du 4-5 novembre 2005; "T1", première période de temps technique Rq: temps demandé ("requested") Al: temps alloué ("allocated") Rk: classement des propositions (à l'heure où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que l'équipe ZIMPOL ne dispose plus de temps pour réaliser l'opération ZIMPOL sur THEMIS en 2006: cette opération est donc reportée en 2007, et les 10 jours de campagne libérés deviendront temps discrétionnaire du directeur, conformément au vœu du du CA d'étendre ce temps à 20 jours ; le temps technique libéré sera affecté à des tâches techniques à déterminer). 7 - date et lieu de la prochaine réunion La prochaine réunion du Conseil Scientifique de THEMIS aura lieu les lundi 2 et mardi 3 octobre 2006 à l'iac à La Palma. (au moment où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que pour des raisons financières cette réunion aura lieu à la suite immédiate du colloque "Solar Magnetism and Dynamics & THEMIS Users Meeting" qui aura lieu à l'observatoire de Meudon les Novembre La réunion du Conseil Scientifique est donc déplacée aux lundi 20 et mardi 21 novembre 2006 à l'observatoire de Paris). Compte-rendu approuvé par le 26 mai 2006 pour le Conseil, V. Bommier

INSU COMMISSION SPÉCIALISÉE ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE. Compte-rendu de la réunion des 25-26 janvier 2011

INSU COMMISSION SPÉCIALISÉE ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE. Compte-rendu de la réunion des 25-26 janvier 2011 INSU COMMISSION SPÉCIALISÉE ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE Compte-rendu de la réunion des 25-26 janvier 2011 Présents : B. Bézard (président), M. Arnaud, D. Bockelée-Morvan, S. Chaintreuil, M. Ferrari, T.

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

I. Candidature à un poste de physicien adjoint ou physicien

I. Candidature à un poste de physicien adjoint ou physicien Recommandations pour la constitution des dossiers de candidature à un poste de Physicien ou de Physicien Adjoint, titularisation, demande de mission longue durée et demande de détachement soumis à la commission

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic Cahier des charges Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic CAHIER DES CHARGES ENQUETE ANNUELLE DE SATISFACTION 2 I. Contexte... 3 II. Objet...

Plus en détail

DELFINGEN INDUSTRY. Société Anonyme au capital de 3 117 283,48 Zone Industrielle 25340 Anteuil (France) 354 013 575 R.C.S.

DELFINGEN INDUSTRY. Société Anonyme au capital de 3 117 283,48 Zone Industrielle 25340 Anteuil (France) 354 013 575 R.C.S. DELFINGEN INDUSTRY Société Anonyme au capital de 3 117 283,48 Zone Industrielle 25340 Anteuil (France) 354 013 575 R.C.S. Besançon RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE

Plus en détail

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION 1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION L'innovation, étymologiquement, signifie «renouveler». L'innovation caractérise l'acte de déploiement du potentiel économique d'un résultat produit dans le champ de la connaissance

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 emploidavenir@cdg-64.fr CONTRATS EMPLOIS D'AVENIR - Mettre en œuvre le suivi personnalisé

Plus en détail

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium Cinquante-sixième Session 25/03/2014 Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium POINT SUR LE PROJET DE «NOUVEAU CENTRE» 1. Ce document décrit l état d avancement du projet de «Nouveau Centre» présenté dans les documents

Plus en détail

Règlement et dossier de. Candidature

Règlement et dossier de. Candidature Règlement et dossier de Candidature Prix France Lymphome Espoir Jeune Chercheur 2013 Prix France Lymphome Espoir Jeune chercheur 2013 Règlement Article 1 L association France Lymphome Espoir, dont le siège

Plus en détail

Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD

Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD Guide utilisateurs Cette interface a été développée pour fournir un outil spécifique de publication des annonces relatives aux marchés

Plus en détail

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise 3 mars La Salle de Conférence Centre Panafricain Ecobank 2365 Boulevard du Mono Lomé Togo 3443_GRP_EX_AGM_NOTICE_275x190mm_FR.indd 2 11/02/ 10:04 Proposition

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle

Procédure et dates officielles du Concours Passerelle www.-esc.com concours 2015 CONCOURS Procédure et dates officielles du Concours Passerelle Le Concours Passerelle est commun aux 12 Grandes Écoles membres. Les candidats ne peuvent pas s'inscrire directement

Plus en détail

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET -- Introduction : - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence Quelques définitions P. 2 Selon l AFITEP-AFNOR

Plus en détail

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT ETAPES ET OUTILS D INGENIERIE DE PROJET DANS LE CADRE DU 7 PCRDT OPPORTUNITE EMERGENCE Veille et diffusion de l informatio n Veille de l information Diffusion de l information Lobbying (rôle actif dans

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences olivetto@apc.univ-paris7.fr 27/11/2013 Gestion de Projets à l APC 1 Gestion de Projets à l APC Plan de la présentation Gestion de projets

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

Voyages et sorties scolaires

Voyages et sorties scolaires Voyages et sorties scolaires Préambule Les voyages et sorties scolaires participent par nature à la mission des établissements publics locaux d enseignement dès lors qu ils permettent d approfondir ou

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006.

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006. PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006. Bénin Burundi Comores Guinée Niger RCA - Togo Bénin... 1 Burundi...

Plus en détail

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PREAMBULE La Ville d'aubagne met gratuitement à disposition des associations locales, des salles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012

COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012 Règlement des études et des examens du cycle Ingénieur de l Ensimag COMPLEMENT au règlement cadre du cycle ingénieur de l'institut polytechnique de Grenoble Avis favorable de la CPVE du 23 mai 2012 Applicable

Plus en détail

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne)

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne) MARCHES PUBLICS : GUIDE DE PROCEDURE INTERNE RAPPEL CODE DES MARCHES PUBLICS Textes de référence : - Code des Marchés Publics (D 2006-975 du 1er août 2006) - Règlement Intérieur CCIT de l ARIEGE - Règlement

Plus en détail

Patrimoine culturel immatériel

Patrimoine culturel immatériel Patrimoine culturel immatériel 2 GA Distribution limitée ITH/08/2.GA/CONF.202/9 bis Paris, le 16 juin 2008 Original anglais ORGANISATION DE NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE ASSEMBLÉE

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Thème 3 : Marchés et prix

Thème 3 : Marchés et prix Thème 3 : Marchés et prix Séquence : Marché et prix Question 1 : Comment se forment les prix sur un marché? Détermination du contexte : Effectifs : 35 élèves Salles : grande salle dans laquelle les élèves

Plus en détail

La réalisation des tâches de planification stratégique

La réalisation des tâches de planification stratégique Identifier les principaux composants de la réussite Pour obtenir les résultats escomptés, un projet doit bénéficier d'objectifs clairement définis et approuvés, d'une équipe motivée, ainsi que d'un plan

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Biophotonique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence EXEMPLE 1 POLITIQUE DU SERVICE DE RÉFÉRENCE Conseil de la bibliothèque publique de Trillium Politique du service de référence Mars 1994 Cet exemple de politique a été inclus dans ce Guide pour vous aider

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14)

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) INFORMATIONS SUR L AGENT EVALUE Direction Service Lieu d affectation AGENT CONCERNE NOM Prénom Libellé du poste Cf. détail

Plus en détail

COMMISSION SPORT ET JEUNESSE

COMMISSION SPORT ET JEUNESSE Pôle Animation, Jeunesse, Sports et Vie Associative COMMISSION SPORT ET JEUNESSE Compte-rendu de la réunion du lundi 9 février 2015 à 18h00 dans la Salle de Réunion 47 au 144, route de Thionville ORDRE

Plus en détail

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Juin 2013 Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Recommandation pour la mise en œuvre de la procédure d audit prévue par la norme EN 13850 ISSN : 2258-3106

Plus en détail

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Programme de bourses de recherche Amy Mahan pour évaluer l impact de l accès public aux TIC Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Table des matières À propos la Question

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 31 mars 2005 Délibération n 2005/115 Mise en place d'une procédure interne de passation des conventions publiques d'aménagement MM., La Cour

Plus en détail

UNIVERSITE PAUL SABATIER U.F.R. MATHEMATIQUES INFORMATIQUE GESTION

UNIVERSITE PAUL SABATIER U.F.R. MATHEMATIQUES INFORMATIQUE GESTION UNIVERSITE PAUL SABATIER U.F.R. MATHEMATIQUES INFORMATIQUE GESTION PROCES-VERBAL DU CONSEIL D UFR en sa séance du 15 septembre 2005 ETAIENT PRESENTS J.P. BAHSOUN, Directeur F. BERTELOOT, Directeur Adjoint

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Tube optique Celestron EdgeHD

Tube optique Celestron EdgeHD Télescope à haute résolution pour l observation du soleil en bande Hα Avertissement : Le télescope HαT ne doit pas être utilisé pour l observation du soleil sans filtration complémentaire. Il appartient

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production

Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production Formation et assistance à l Assurance Qualité et à la Gestion de la production Formation possible en anglais, français et espagnol A - PRESENTATION Compte tenu de sa connaissance des pays en développement,

Plus en détail

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MUTUELLE D ENTREPRISE LEROY-SOMER CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE Article 1 : composition L Assemblée Générale est constituée : - de délégués titulaires de sections de vote

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION

COMPTE RENDU DE REUNION COMPTE RENDU DE REUNION LE COMPTE RENDU DE REUNION DEFINITION Le compte rendu est un texte informatif et rigoureux dont le but est de préciser et notifier des questions, débats, événements qui se sont

Plus en détail

L Advanced Technology Solar Telescope

L Advanced Technology Solar Telescope L Advanced Technology Solar Telescope Frédéric Paletou 1 Observatoire de la Côte d Azur Département G.D. Cassini 06304 Nice Cédex 4 paletou@obs-nice.fr Le projet ATST (atst.nso.edu) est mené par le National

Plus en détail

Questions et réponses (Dernière mise à jour: 24 janvier 2014)

Questions et réponses (Dernière mise à jour: 24 janvier 2014) Comité économique et social européen Direction des Ressources humaines et des Services intérieurs Unité Services intérieurs Questions et réponses (Dernière mise à jour: 24 janvier 2014) Question n 1, reçue

Plus en détail

QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION. Bilan de l année 2013. Rapport final

QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION. Bilan de l année 2013. Rapport final QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION Bilan de l année 2013 Rapport final BRGM/RP-63015-FR Décembre 2013 QUALIFORAGE DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION VERS UNE CERTIFICATION Bilan de

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL 11

RÈGLEMENT GÉNÉRAL 11 RÈGLEMENT GÉNÉRAL 11 PROCESSUS DE CONSULTATION EN VUE DE LA DÉSIGNATION DES CHEFS D ÉTABLISSEMENT NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des règlements de l'uq. Leur version

Plus en détail

Que vais-je apprendre en suivant ce cours?

Que vais-je apprendre en suivant ce cours? BIENVENUE à l atelier des Trésoriers CHÂTEAU FRONTENAC Québec 3,4,5 MAI 2013 Atelier donné par : Lion Marie-Paule Boudreault, trésorière Club Lion Clermont La Malbaie Que vais-je apprendre en suivant ce

Plus en détail

Choisir ensemble Notre projet collectif

Choisir ensemble Notre projet collectif 5 module Choisir ensemble Notre projet collectif p. 01 Pendant les pauses, on ne parle plus de tout et de rien, on parle de notre projet! C est bien de faire un projet ensemble, pour voir les capacités

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

La procédure de demande de travaux immobiliers

La procédure de demande de travaux immobiliers La procédure de demande de travaux immobiliers Introduction L'Administration du Patrimoine Immobilier et des Infrastructures (en abrégé ADPI) assure la gestion, au sens large, du patrimoine immobilier

Plus en détail

Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France

Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France Compte rendu de réunion du Conseil d Administration de Touch France Conférence téléphonique du Mardi 7 Février 2012 Début de la réunion : 20h30 Présents : Ilse Carpentier, Sébastien Chassande, Marc Rosenstiehl,

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

ETUDES D ASSAINISSEMENT

ETUDES D ASSAINISSEMENT REFFOUH Abdelhafid Chef de division des études Direction de l Eau et de l Assainissement Direction Générale des Collectivités Locales Ministère de l Intérieur 10/12/2009 1 ETUDES D ASSAINISSEMENT Etudes

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

HIGH ALTITUDE PHYSIOLOGY AND PHYSIOPATHOLOGY, FROM THE ORGANISM TO THE MOLECULE HAPPOM RAPPORT INTERMEDIAIRE

HIGH ALTITUDE PHYSIOLOGY AND PHYSIOPATHOLOGY, FROM THE ORGANISM TO THE MOLECULE HAPPOM RAPPORT INTERMEDIAIRE HIGH ALTITUDE PHYSIOLOGY AND PHYSIOPATHOLOGY, FROM THE ORGANISM TO THE MOLECULE HAPPOM European Commission Project ALFA n II-0379-FCD RAPPORT INTERMEDIAIRE I. Rappel des objectifs de l action: Développer

Plus en détail

F ONDS CULTUREL R IVIERA

F ONDS CULTUREL R IVIERA F ONDS CULTUREL R IVIERA CONVENTION ENTRE LES COMMUNES DE BLONAY, CHARDONNE, CORSEAUX, CORSIER, JONGNY, MONTREUX, ST-LÉGIER-LA CHIÉSAZ, LA TOUR-DE-PEILZ, VEVEY ET VEYTAUX FONDS CULTUREL R IVIERA - SERVICE

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES LIÉES À L EXPLOITATION DES BÂTIMENTS» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie

Plus en détail

La définition de l examen critique par les pairs dans le contexte du processus AEO

La définition de l examen critique par les pairs dans le contexte du processus AEO Module 5 Examen critique par les pairs Aperçu Ce module souligne l importance de l examen critique par les pairs de l évaluation et du rapport environnemental intégrés, notamment pour en assurer la crédibilité

Plus en détail

Le comité de programme

Le comité de programme Le comité de programme U n des concepts fondamentaux qui a servi au Renouveau de l enseignement collégial est ce qu il est convenu d appeler l approche programme. Le renouvellement de la convention collective

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de la qualité et des risques dans les bio-industries de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague

Plus en détail

De la notation à l entretien professionnel : L expérimentation.

De la notation à l entretien professionnel : L expérimentation. T@mT@m/CFTC.FAE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fédération CFTC des Fonctionnaires et agents

Plus en détail

Volet " Informer pour mieux faire connaître les métiers de l Enseignement agricole " Action : étude d opportunité (2010) et mise en œuvre du développement selon les conclusions de l étude (2011/2012) pour

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Municipalité Direction administration générale, finances et affaires culturelles. Préavis No 2-2007 au Conseil communal

Municipalité Direction administration générale, finances et affaires culturelles. Préavis No 2-2007 au Conseil communal Municipalité Direction administration générale, finances Préavis No 2-2007 Crédit cadre - Crédits d'études années 2007-2011 31 janvier 2007 Table des matières 1. Objet du préavis... 1 2. Fonctionnement

Plus en détail

Ordre du Jour Provisoire

Ordre du Jour Provisoire 14 E REUNION DU CONSEIL DE L ITIE, BRUXELLE DU 13 14 DECEMBRE 2010 Document du Conseil 14-1 Ordre du Jour Provisoire Secrétariat International de l ITIE Oslo, 29 novembre 2010 Lundi 13 décembre 11:30 14

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON Bruxelles, le 08 septembre 2004 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON I- Introduction 1. Le Forum

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DEPENSES ENERGETIQUES DANS L INDUSTRIE ET LE RÔLE DU RESPONSABLE ENERGIE» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ CLT-10/CONF.204/6 PARIS, le 14 septembre 2010 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT

Plus en détail

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions TABLE DES MATIERES... 1 INTRODUCTION... 2 1 FINANCEMENT ET FINANCEMENT MINIMUM... 3 1.1 FINANCEMENT... 3 1.2 FINANCEMENT DE PLAN... 3 1.3 FINANCEMENT MÉTHODE

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour»

CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour» CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour» 1/7 Sommaire 1. objet de la convention.4 2. engagements de la structure animatrice.4

Plus en détail

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN

RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN RÈGLES DE PERFECTIONNEMENT POUR LE PERSONNEL ENSEIGNANT ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR UNE DEMANDE D'AIDE FINANCIÈRE EN ACCORD AVEC L'APPLICATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE Document adopté par le Comité

Plus en détail

IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE

IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE Restitution du livrable 4 CPNEFP du 23 juin 2011 23 juin 2011 Rappel

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3. Les deux infinis. G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012

ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3. Les deux infinis. G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012 ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3 Les deux infinis G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012 IN2P3 Les deux infinis 1 I Titre SOMMAIRE de chapitre : Xo 1 I L intérêt d une démarche d

Plus en détail

PROCES-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DU COMITE DE GESTION DE L ASSOCIATION DU LYCEE FRANÇAIS DE DOHA DU 21 MARS 2011

PROCES-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DU COMITE DE GESTION DE L ASSOCIATION DU LYCEE FRANÇAIS DE DOHA DU 21 MARS 2011 PROCES-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DU COMITE DE GESTION DE L ASSOCIATION DU LYCEE FRANÇAIS DE DOHA DU 21 MARS 2011 L'an deux mille onze, Le vingt et un Mars à 18h30, Les membres du comité de gestion de l

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail