BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE"

Transcription

1 BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE \G & P ^ «V a compte rendu de mission "environnement" en Tchécoslovaquie G. Sustrae J.J.Collin novembre DS 91 BRGM SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL Direction scientifique - 4S/EAU B.P ORLÉANS CEDEX 2 - France - Tél.: (33)

2 diffusion : P, DG/A, 4S/D, 4S/ENV, B. COME, H. BONIN, 4S/EAU, J.J. COLLIN, DCG/D, DCG/EUR, J.M. PREVOSTEAU, SGN/SP (2 ex.), DS.

3 SOMMAIRE I - MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE (BOHÊME-MORAVIE) (MERT) ORGANISATION GÉNÉRALE THÈMES D'INTÉRÊT PRÉSENTÉS CONCLUSIONS SOCIÉTÉ DES EAUX DE PRAGUE (VODNI ZDROJE PRAHA) PRÉSENTATION COLLABORATIONSSOUHAITÉES 6 3- GEOINDUSTRIA ORGANISATION GÉNÉRALE LABORATOIRES D'ANALYSE COLLABORATIONS SOUHAITÉES 7 4- STAVEBNI GEOLOGIE (SG) ORGANISATION GÉNÉRALE COLLABORATIONS SOUHAITÉES GEOTEST, BRNO PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION D'ÉTUDES DE CAS IMPRESSIONS GÉNÉRALES À LA SUITE DES VISITES COLLABORATIONS SOUHAITÉES INSTITUT DE RECHERCHE EN GÉOLOGIE DE L'INGÉNIEUR (VUGI, BRNO) PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU VUBI COLLABORATIONS SOUHAITÉES SERVICE GÉOLOGIQUE (UUG), DÉPARTEMENT D'HYDROGÉOLOGIE INSTITUT HYDROMÉTÉOROLOGIQUE (CHMI) INSTITUT DE RECHERCHES SUR L'AMÉNAGEMENT DE L'EAU AGENCE DE BASSIN DE MORAVIE 20 II - COMITÉ FÉDÉRAL POUR L'ENVIRONNEMENT 21

4 12- BILAN D'ENSEMBLE REMARQUES GÉNÉRALES STRATÉGIE PROPOSÉE Gestion des données de l'environnement Partenariat avec un bureau d'étude fortement impliqué dans l'hydrogéologie Actions de formation Le Danube et la Slovaquie Le stockage de déchets radioactifs 25 ANNEXE 1 -RÉFÉRENCES DES ORGANISMES RENCONTRÉS 26 ANNEXE 2 - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE VODNIZDROJE PRAHA (EAUX DE PRAGUE) 31 ANNEXE 3 -GEOINDUSTRIA-LISTE DES SERVICES ET PRIX 35 ANNEXE 3a -PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE GEOINDUSTRIA - HYDROGEOLOGIE 53 ANNEXE 3b - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE GEOINDUSTRIA LABORATOIRES 57 ANNEXE 4 - PRÉSENTATION D'ECOGEO 59 ANNEXE 5 - PRÉSENTATION DE CH2M HILL 63 ANNEXE 6 - COLLABORATION TCHÉCOSLOVAQUIE - U.S.A. POUR LA DÉPOLLUTION DES SITES CONTAMINÉS 67 ANNEXE 7a -PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE STAVEBNI GEOLOGIE.. 75 ANNEXE 7b - PROJET DE ROZMETAL STAVEBNI GEOLOGIE 79 ANNEXE 8 -POLLUTIONS INDUSTRIELLES DE LA RÉGION DE KOLIN 83 ANNEXE 9 -POLLUTION CHIMIQUE DESOKOLOVO 92 ANNEXE 10 -UNICOV (MORAVIE) 94 ANNEXE 11 - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE GEOTEST 95 ANNEXE 12a - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE VUBI 105 ANNEXE 12b - VUBI (BRNO), MÉTHODOLOGIE D'EXPERTISE EN GÉOTHERMIE ET PROPOSITION DE COLLABORATION 109 ANNEXE 13 ANNEXE 14 - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DU SERVICE GÉOLOGIQUE (UUG) PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE L'INSTITUT D'HYDROMÉTÉOROLOGIE 133 ANNEXE 15a - ACTIVITÉS DE L'INSTITUT DE RECHERCHE SUR LES EAUX 137 ANNEXE 15b - PROPOSITIONS DE COLLABORATION DE L'INSTITUT DE RECHERCHE SUR LES EAUX 143 ANNEXE 16 -PROTOCOLE GÉNÉRAL D'INTENTION SIGNÉ AVEC LE MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 149

5 2 Préparée par Z. JOHAN pour l'organisation générale et faisant suite à un premier contact de M. ALLEGRE dans le cadre d'une mission du CNPF(l), cette mission a eu pour interlocuteurs uniques le Ministère de l'environnement de la République Tchèque (Bohême-Moravie) et les instituts et sociétés qui sont sous sa coupe. Sont donc exclus du champ de l'enquête le Comité Fédéral de l'environnement dirigé par M. VAVROUSEK qui coiffe en particulier les problèmes liés au stockage de déchets radioactifs, et les organismes de Slovaquie : Ministère de l'aménagement des eaux et des forêts et Bureau géologique. Il n'y a pas de Ministère de l'environnement en Slovaquie mais seulement une Commission de l'environnement présidée par I. TIRPAK et qui coiffe le Bureau Géologique et le Ministère de l'aménagement des Eaux et des Forêts. C'est l'équivalent tchèque de ce dernier ministère qui, en République Tchèque, est l'ancêtre du Ministère actuel de l'environnement. A la terminologie près, la situation est donc comparable entre la République tchèque et la République Slovaque et dans les deux cas le Service Géologique se trouve sous la coupe du Ministère de l'environnement Nous présenterons d'abord l'organisation, les travaux et les besoins exprimés par chacun des organismes rencontrés avant de tenter un bilan d'ensemble (chapitre 12) qui tient lieu de résumé de ce rapport. 1 - MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE (BOHÊME-MORAVIE) (MERT) Nos interlocuteurs ont été : Mmes L. DEYLOVA et L. HOFMANOVA du département des Relations internationales ; la seconde est directeur adjoint de ce département ; L. BIZA, ingénieur au Département de la gestion des eaux ; M. RAAB, ingénieur au Département des sciences et de la technologie ; P. NOVAK, Département des déchets Organisation générale L'émergence du MERT remonte à 1988 avec la suppression de la Commission Technique pour le Développement Scientifique et Technique qui existait depuis les années 1970 et dont dépendait la Commission de l'environnement. En 1988, il y a eu un regroupement entre Environnement et Intérieur puis, en 1989, individualisation du Ministère de l'environnement successeur du Ministère de l'aménagement des Forêts et des Eaux. La dernière étape est le rattachement du Service géologique en A cette occasion (et/ou dans la période qui a suivi), un certain nombre d'organismes se sont retrouvés sous la houlette du MERT et parallèlement (ou ultérieurement) ont mis en place des entreprises correspondant à des compartiments de leur activité. Le tableau 1 donne la liste de ces organismes. On trouvera leurs références en annexe 1. (1) Rapport de mission en Tchécoslovaquie du 9 au 12 octobre. P. 90/687 du

6 3.TABLEAU 1 Liste des organismes dépendant du Ministère de l'environnement de la République Tchèque(l) Dénomination Siège Personnel Nombre d'entreprises Activités - STAVEBNI GEOLOGIE (géologie de la construction) Prague ( ) Activités en hydrogéologie, environnement, géotechnique, sondages. Activités à l'étranger. Partenariat Autriche, USA. - GEOINDUSTRIA Prague (réalisé) Recherche minière et pétrolière, laboratoires d'analyse, sondages, géologie de l'ingénieur. Pas d'enrichissement des minerais. - GEOTEST(2) Brno 500? Hydrogéologie, géotechnique, sondages. - Vodni Zdroje (Société des eaux de Prague) Prague 1000? Approvisionnement en eau de Prague. Laboratoires de contrôle. -UNIGEO(2) Ostrava 4 (réalisé Recherche d'hydrocarbures. - INTERGEO Prague? Activités à l'étranger. - Institut des matières premières minérales (UNS) Kutna Hora? Technologie, traitement des minerais et des déchets. - Institut de recherche pour l'eau (TGM) Prague 600 (avec filiales)? Evaluation quantitative et qualitative des eaux. - Institut de recherche en géologie de l'ingénieur (UUGI) - Service géologique (UUG) (3) Brno Prague ? Hydrocarbures, géothermie, hydrogéologie, technologie de pompage. -HYDROMETEO Prague > 1000? Météorologie, surveillance des eaux de surface et souterraines. (1) Le détail des références est donné dans l'annexe 1. (2) Rattachement au Ministère de l'economie au (3) Rattachement au Ministère de l'environnement au

7 4 L'impression générale est que la situation est éminement évolutive et que les organismes qui sont actuellement sous la houlette du Ministère de l'environnement pourraient relever demain d'un autre ministère. Ce sera d'ailleurs le cas pour GEOTEST et UNIGEO dès janvier On peut aussi noter l'importance considérable des effectifs globaux notamment par rapport à la population de la République Tchèque (env. 10 M hab.). Tous les organismes répertoriés dans le tableau 1 étaient présents à la réunion générale du mardi 13 novembre. Leurs représentants relevaient selon le cas de la Direction générale des organismes ou de la partie hydrogéologie-protection des eaux. N'étaient pas représentés UNIGEO, INTERGEO, ainsi que l'institut des matières premières minérales (UNS) de Kutna Hora. En dehors de départements d'administration générale, le MERT comprend quatre directions techniques principales, chacune supervisée par un adjoint du Ministre : 1 - Législation et collaborations internationales (Mme HOFMANOVA) Responsable : M. MEZRICKY. 2 - Science et technologie Responsable M. STARY M. RAAB se trouve dans cette division. Activités : informatique, formation, économie. Mise au point d'un livre blanc sur la protection de l'environnement avec un programme jusqu'en Traitement des eaux, pollution de l'air, déchets, aménagement du territoire. Responsable : M. RIHA. L. BIZA est rattaché à cette division, de même que P. NOVAK. 4 - Surveillance, inspection. Applications de la législation, inspection des eaux et de l'air. Contrôle des déchets et des terres prévu dans le futur. Responsable : M. VUCKA Thèmes d'intérêt présentés Les préoccupations du MERT n'ont été présentées que par deux personnes : L. BIZA pour la protection des eaux et M. RAAB pour les aspects informatisation, gestion de données. D'après L. BIZA, les préoccupations du MERT quatre thèmes : en matière de protection des eaux portent sur 1 pollution des eaux de surface et souterraines par l'agriculture. Plus de 50 % des sources (et captages?) dépassent la norme de 50 mg/l NO3 ; dans certains cas, on atteint 250 mgll. L.BIZA ne paraît pas au courant d'éventuelles pathologies constatées. Des problèmes sont également enregistrées pour pesticides et métaux lourds (Cd). Les phosphates utilisés proviennent principalement de Syrie ; 2 - décharges : 95 % des déchets de toute nature sont mis en décharge et sans contrôle. La pollution des sites (quelques milliers) est donc générale. La localisation de beaucoup de sites anciens est par ailleurs inconnue et le MERT se pose le problème de leur détection ; P. NOVAK soulève plus spécifiquement le problème des déchets dangereux ; 3 - utilisation de l'énergie géothermale : il n'y a pas réinjection des eaux géothermales et beaucoup dïnstallations sont arrêtées pour cette raison ; 4 - pollution industrielle : installations vétustés et polluantes.

8 5 Globalement, les besoins exprimés par L. BIZA portent sur la législation, les normes, les techniques de dépollution. Pour M. RAAB, les besoins du MERT concernent la méthodologie de surveillance de l'environnement et la gestion des données. C'est la surveillance de l'air qui semble actuellement la plus avancée avec environ 600 points de mesure. Il y a également un réseau de contrôle des eaux souterraines (HYDROMETEO) et un réseau pour la qualité des eaux de surface qui dépend des Agences de bassin principalement (HYDROMETEO également) Conclusions Encore qu'il soit malaisé de définir avec précision la demande des interlocuteurs du deux orientations sont souhaitées : MERT, la surveillance de l'environnement : métrologie, gestion des données ; - une vision économique de la surveillance de l environnement. 2 - SOCIÉTÉ DES EAUX DE PRAGUE (Vodni Zdroje Praha) Présentation Vodni Zdroje Praha est un distributeur d'eau qui a des préoccupations de ressource en eau (quantité) et de qualité de cette ressource. L'approvisionnement en eau se fait à partir d'eaux de surface et souterraines. La visite du laboratoire de Vodni Zdroje en compagnie de Jan STUPKA et V. VALENTA (laboratoire d'analyse organique) et K. CHVAL (radioactivité) a montré un haut niveau d'équipement des laboratoires : - deux équipements de Chromatographie en phase gazeuse couplées à un spectromètre de masse Hewlett Packard Les équipements ont deux ans d'âge. L'investissement a représenté 6 M Kr (± livres) couverts en partie par le Ministère des Forêts, du Bois et de l'agriculture et en partie par Vodni Zdroje ; - un équipement de comptage de la radioactivité a, ß (TESLA). En analyse organique, le besoin est d'environ 2000 analyses par an. Les analyses courantes sont faites au détecteur ECD, les analyses GC/MS au cas par cas. Les analyses de radioactivité représentent environ 300 échantillons par an. Le laboratoire comporte également une section bactériologie et une section d'analyse des métaux et anions située dans un autre bâtiment.

9 6 2.2 Collaborations souhaitées Le détail des thèmes de coopération souhaités est donné dans l'annexe 2. Sur une dizaine de thèmes touchant à la qualité des eaux, la pollution, la décontamination, la modélisation, Vodni Zdroje Praha demande des séjours de courte durée en France pour leurs spécialistes. Les thèmes souhaités sont exprimés de façon très générale et relèvent de bourses de courte durée MRT ou MAE. Le deuxième axe de collaboration souhaité concerne l'accueil des deux spécialistes tchèques sur le thème de la protection des eaux souterraines. Cet accueil, que le BRGM a promis en 1988 et différé, serait couplé avec un accueil en Agence de l'eau. 3-GEOINDUSTRIA Organisation générale(l) Le groupe GEOINDUSTRIA créé en 1909, comprenait jusqu'à une époque récente, une direction centrale, un service géologique, des laboratoires et six divisions de sondage principalement en Bohême et Moravie. La restructuration en cours devrait aboutir à la création de 7 compagnies séparées : - Compagnie pour les hydrocarbures (Prague) : regrouperait l'ancienne direction générale et deux compagnies de sondage ; - GEOINDUSTRIA s.s. : Service géologique et topographique (GMS) comprenant environ 700 personnes ; - GEOINDUSTRIA Laboratoires à Cernosice : environ 150 personnes ; - GEOINDUSTRIA Stribro, compagnie de sondages, environ 200 personnes ; - GEOINDUSTRIA Jihlava, sondages et géologie de l'ingénieur, environ 300 personnes ; - GEOINDUSTRIA Brno, géologie de l'ingénieur (fondations, routes), environ 200 personnes ; - GEOINDUSTRIA, Central informatique, Prague, personnes. GEOINDUSTRIA n'a pas d'activités dans le domaine du traitement des minerais (cf. Rudne Bane). A l'étranger, le groupe a travaillé en Libye (sondages, hydrogéologie, cartographie géologique), en Algérie (laboratoire de la Société Nationale des Matériaux de Construction) et en Allemagne (région de Bayreuth, sondages?). Après une phase d'inflation dans la prospection minière en Tchécoslovaquie, GEOINDUSTRIA a du réduire son personnel et le processus n'est probablement pas terminé. (1) Une plaquette publicitaire sur le 75ème anniversaire ( ) de GEOINDUSTRIA nous a été remise. Archivage DS.

10 7 3.2 Laboratoires d'analyse Ces laboratoires sont installés à Cernosice à proximité de Prague. La visite a été limitée à une longue discussion avec le Directeur V. KRATOCH VIL. L'orientation principale est l'analyse minérale : - absorption atomique (flamme et four graphite) ; - fluorescence X ; - quantométrie 19 canaux ; - Photometrie UV, visible, IR ; - activation neutronique ; - Chromatographie ionique. Le laboratoire ne dispose pas d'icp ni d'icp/ms et ne réalise pas d'analyses organiques. V. KRATOCHVIL soulève le problème de la qualité des données, de leur stockage, de leur valorisation, ainsi que d'une meilleure répartition des tâches entre les différents laboratoires. Le volume d'analyse représente échantillons/an pour les sols, les roches, les matières premières ( il y a 3 ans) et 1000 à 1500 analyses d'eau. Il y a également un laboratoire de géotechnique : mécanique des sols et des roches, test des agrégats, tests au four pour les produits argileux de type kaolin. C'est le plus gros laboratoire de ce type en Tchécoslovaquie. On trouvera en annexe 3 la liste des services qu'offrent les laboratoires de GEOINDUSTRIA. La liste des prix est inchangée depuis 2 ans et doit être réévaluée. Au cours de l'entretien, V. KRATOCHVIL mentionne l'existence du gite d'or de Mokrsko à 55 km à l'est de Prague, dont les réserves sont évaluées à 40 t d'or à 2 g/t. L'exploitation à ciel ouvert envisagée est bloquée pour des problèmes d'environnement et de densité de population Collaborations souhaitées Lors des deux réunions organisées par le Ministère de l'environnement, il y avait trois représentants de GEOINDUSTRIA. - Pavel HEPNAR, responsable du département hydrogéologie ; - Ivan KORCAK, ingénieur marketing ; - Vaclav KRATOCHVIL, responsable des laboratoires. La demande de collaboration écrite concernant Ihydrogéologie porte sur des stages et des bourses en France dans les deux domaines suivants (annexe 3a) : recherche d'eau dans les milieux fissurés ; - modélisation.

11 8 Les détails sont à préciser lors de négociations bilatérales. Les demandes présentées par V. KRATOCHVIL portent sur les domaines suivants, également sous forme de stages en France (annexe 3b) : - techniques de mesure de pointe (ICP/MS) ; - contrôle de la qualité des analyses et procédure d'agrément européen ; - optimisation économique de l'exploitation des laboratoires. Par ailleurs, il offre les services de ses laboratoires à façon (cf. annexe 3). 4 - STAVEBNI GEOLOGIE (SG) Organisation générale Stavebni Geologie a été fondé en 1948 à partir d'une structure existant depuis SG représente la principale structure s'occupant d'hydrogéologie et de géologie de l'ingénieur en Tchécoslovaquie. Le personnel actuel représente plus de 1100 personnes réparties selon l'organigramme joint (Fig. 1). Environ 50 % se trouvent dans les sections de sondage réparties sur quatre sites. Nous avons surtout discuté de la "division" d'hydrogéologie récemment rebaptisée" AQUATEST" et qui est dirigée par J. VRBA. La discussion s'est faite avec J. VRBA lui-même, assisté de V. KOLAJA responsable de la section de protection de l'environnement et bien connu du BRGM et J. STEHLIK responsable des opérations à l'étranger. Comme le montre la figure 1, les différents secteurs d'aquatest représentent chacun 20 à 30 personnes environ et l'ensemble est comparable en taille au département EAU de BRGM/4S. La forte implication nationale et régionale de cette structure en Tchécoslovaquie a été élargie au plan international par : - de nombreuses interventions à l'étranger : Autriche, Jordanie, Syrie, Iraq, Egypte, Iran, Koweit, Algérie, Togo, Venezuela. Le Moyen Orient et l'autriche proche ont été jusqu'à ce jour des terrains de jeu privilégiés ; - l'implication personnelle de J. VRBA dans des comités internationaux ; il est actuellement président de la commission "protection des eaux souterraines" de l'aih et a participé à la rédaction d'un ouvrage sur géologie et environnement financé par l'unesco et l'unep (1988) ; de même M. BALEK, hydrologue, joue un rôle de conseiller pour quelques années en Afrique de l'est (UNESCO?) ; - la création en 1990 de deux structures internationales : ECOGEO avec des partenaires autrichiens (annexe 4) et une joint-venture avec le bureau d'études américain CH2M HILL (annexe 5). ECOGEO est une petite structure qui vise le marché autrichien dans lequel SG est traditionnellement impliqué. La joint-venture avec CH2M HILL vise le marché des pays de l'est, en s'appuyant sur la connaissance du milieu (dont URSS) et la logistique de SG d'une part, l'expérience et l'accès aux fonds de l'us AID de CH2M HILL d'autre part.

12 9 FIGURE 1 Organisation de STAVEBNI GEOLOGIE CH2M HILL Inter. USA Join venture STAVEBNI CEOLOCIE P R A H A Director Administrât, section Economic section Business section ECO-CEO Austr-czech company AQUATEST CEOTECHNIKA FIELD MEASUREMENTS SERVICE SECTION DRILLING AND TECHNICAL SECTION MAINTENANCE Sections: ' REGIONAL HYDROCEOLOGY SPECIAL HYDROCEOLOGY " lo *fr LOU C.BUDËJOVICE NUCICE GROUNDWATER 3* PROTECTION TACHLOVICE ENVIRONMENTAL PROTECTION ÎO HYDROLOCY MODELLING CENTER WATER LABORATORIES l}- 1^ (J.«ÎV tíunber of employees: LSO

13 10 Quelques mots sur chacune des sections d'aquatest. Depuis une trentaine d'années, SG a procédé à un inventaire systématique des ressources en eau de Tchécoslovaque (Bohême essentiellement). Cette action est maintenant en phase finale. Les bassins sédimentaires sont terminés et notamment le bassin crétacé du N W, le cristallin est en voie d'achèvement. Après une phase de dégrossissage, l'évaluation a ensuite porté sur les sous-bassins. Une commission officielle des ressources en eau souterraine existe au niveau du Gouvernement fédéral et AQUATEST apparaît aussi comme le conseiller n 1 pour cette évaluation qui se traduit par un Plan général pour l'eau souterraine. Cette situation place dans une toute autre perspective les demandes d'appui auprès du BRGM des organismes autres que SG dépendant de l'environnement. L'évaluation des ressources en eau de Moravie est plutôt entre les mains de GEOTEST (cf. 5). L'évaluation des ressources s'appuie sur la compétence développée par l'équipe de modélisation de SG, essentiellement formée d'ingénieurs de l'université Charles à Prague ou de l'université Technique. Il semble que l'équipe s'appuie essentiellement sur des modèles développés à l'extérieur notamment à l'usgs, avec qui SG a collaboré de nombreuses années : AQUIFEM (modèle hydrologique de bilan d'eau de surface, dont ZNS) et SUTRA (IGWMC). Par ailleurs, c'est cette même équipe qui s'occupe de la gestion des données : plus d'un million de données (sites?) relevant du programme d'évaluation. L'étape suivante du programme d'évaluation des ressources en eau doit être représenté par des contrôles régionaux. De la section d'hydrogéologie spécialisée relève la recherche des eaux minérales (avec GEOTEST), l'exhaure minière ou de génie civil. La section de protection des eaux souterraines a un rôle particulièrement important vu l'état de pollution du pays. Elle traite de pollution diffuse et ponctuelle organique ou minérale. Il y aurait plus de 150 anciens sites militaires fortement pollués en Tchécoslovaquie de l'ouest et SG a été mandaté pour travailler à la dépollution d'un grand nombre d'entre-eux. Il s'agit surtout d'une pollution par hydrocarbures, munitions altérées, etc.. Le problème à résoudre est considérable. La distinction entre la section de protection de l'environnement et la section de protection des eaux souterraines n'est pas évidente. Disons que la première s'occupe plus de pollutions agricoles diffuses et de décharges. La pollution agricole a fait l'objet d'investigations régionales, en particulier pour les nitrates et d'une étude sur plus de 10 ans sur le site pilote de Nova Ves (50 km E de Prague) à laquelle le BRGM a participé (test du modèle BICHE). Le travail a notamment donné lieu à une publication de synthèse(l). Un rapport a été établi pour l'activité conduite avec le BRGM(2). (1) BENES V. et al. (1989) -Impact of diffuse nitrate pollution sources on groundwater quality. Source examples from Czechoslovakia. Envir. Health Perspectives, vol. 83, pp (2) BENES V., MARTIN J., THIERY D., sous presse - Modélisation des transferts de nitrate dans le bassin expérimental de Nova Ves. Rapport R EAU 4S.

14 11 En matière de décharges, on peut citer l'action conduite sur le site de Chabarovice dans le nord de la Bohème. Depuis 100 ans, on accumule des déchets industriels dans ce site qui, outre la pollution induite, bloque une importante réserve de lignite tertiaire dont l'exploitation s'arrêtera en 1993 si aucune action n'est conduite (20% de réserves perdues). Le projet bénéficie d'un financement de l'us AID. Un texte plus complet sur les projets envisagés avec l'assistance US est donné en annexe 6. La liste des sites de déchets non contrôlés est très longue. La section dite d'hydrologie s'occupe d'un réseau national de contrôle des eaux souterraines, de réseaux temporaires (2-3 ans) pour des sous-bassins et des corrélations avec les stations d'etat. La section s'occupe également des traçages. Le réseau national des eaux de surface et de la climatologie est géré par H YDROMETEO. Les laboratoires d'analyse sont apparemment très bien équipés aussi bien pour les substances minérales (ICP/MS) que pour les organiques (GC/MS et HPLC). La bactériologie est également couverte. Quelques commentaires sur les autres divisions de SG. La division géotechnique dispose de laboratoires de mécanique des sols et des roches et réalise également des essais in situ. La division mesures de terrain assure les sondages électriques, la sismique réfraction (24 canaux), les pompages d'essais, les essais de géotechnique. Le laboratoire de pétrophysique lui est rattaché. L'ingénierie géotechnique est limitée au calcul des fondations et n'aborde pas les structures. La division services regroupe la topographie et la reprographie. La division sondages dispose d'équipements permettant d'atteindre m. Les actions à l'étranger ont été l'occasion d'acquérir de nouveaux équipements. La division maintenance travaille en particulier pour cette division Collaborations souhaitées Cette collaboration comporte deux aspects : 1 - la poursuite des actions engagées dans le cadre de la collaboration antérieure (nitrates, milieu fissuré) ; 2 - une action conjointe sur le site pollué de Rozmital. Du premier thème, dont le détail est donné dans l'annexe 7a, relèvent la dénitrification naturelle et provoquée, les méthodes de prospection en milieu de socle, ITiydrogéologie(l) et la sûreté des dépôts de déchets. Sur les trois thèmes, des séjours réciproques dune à plusieurs semaines sont envisagées. (1) A ce sujet, J. VRBA pense que la politique globale qui consiste à "remonter" vers les villages des eaux captées en vallées et très polluées est très lourde et pourrait céder la place à de plus petits captages dans le socle et ses arènes, dans les collines protégées par les bois.

15 12 La deuxième action (annexe 7b) concerne un site spécifique pollué par des PCB, pour lequel on envisage une biodégradation in situ. Une proposition de coopération sur le deuxième thème ou un autre site parmi les quelques 150 anciennes bases militaires soviétiques est envisagé avec l'appui du Ministère de l'environnement. Il apparaît clairement que SG est un interlocuteur compétent et motivé, unique en Tchécoslovaquie par son expérience et son implication et à ce titre un bon partenaire pour des actions méthodologiques ou commerciales. Il ne faut néanmoins pas perdre de vue qu'il peut aussi être un concurrent sérieux sur des marchés internationaux, en particulier dans les cas ou un "package" forage et étude peut être fourni par une entreprise disposant de matériel et de sondeurs bon marché. 5-GEOTEST, BRNO Présentation générale Le sigle GEOTEST correspond à GEOLOGICKY ZAVOD GEOTEST. Après la deuxième guerre mondiale, deux organismes spécialisés ont été fondés à Brno : - Travaux de sondage de Moravie, - Branche de Brno de l'institut pour la Géologie de la Construction (Prague). En 1958, le Gouvernement a décidé de regrouper ces deux entreprises en créant la Cie de Services Géologiques à Brno, laquelle comportait un département pour la géologie de l'ingénieur. Celui-ci s'est ultérieurement constitué en une organisation séparée. En 1968, cette nouvelle société "nationale" devint indépendante et se focalisa sur les domaines de géologie de l'ingénierie et de géotechnique sous le nouveau nom de GEOTEST Brno. En 1990, GEOTEST comprenait environ 1000 personnes réparties dans cinq divisions : - Géologie : géologie appliquée, hydrologie, - Technique : forages, travaux de chantier, pompages, - Machinisme : construction de matériel et appareils pour mesures in situ, - Génie civil : fondations spéciales, parois étanches, injections, - Services : moyens communs notamment de maintenance. A compter du , l'ensemble devait éclater en compagnies indépendantes. Dans le cadre de cette réforme, seule la division Géologie va conserver le nom de GEOTEST Brno. Les quatre autres sociétés seront indépendantes sous d'autres noms. Le nouveau GEOTEST comprend environ 280 personnes dont 50 % d'ingénieurs réparties en 5 services : 1 - Protection des eaux souterraines : 75 personnes au total. Comprend l'équipe de modélisation et gestion des données et les laboratoires. S'occupe souvent de grands problèmes industriels. 2- Hydrogéologie : 50 personnes. Approvisionnement en eau potable des communes. Intérêt également pour la protection (périmètres) : il y a donc un certain recouvrement avec l'équipe Géologie de l'ingénieur : 45 personnes. Comprend les fondations spéciales et les calculs de fondations.

16 Géotechnique : 40 personnes. Comprend les laboratoires de mécanique des sols et des roches et les essais in situ. 5 - Services et moyens communs : 40 personnes. Inclut la topographie-géodésie. A ces cinq services, il faut rajouter seize personnes pour le management et une dizaine dans des services divers. Ces chiffres correspondent au personnel total, réparti entre la base de Brno (2 h de Prague par l'autoroute) et deux antennes régionales à Zilina et Ostrava. A Zilina existe d'ailleurs un autre organisme : IGHP, dont les effectifs dépassent 1000 personnes et qui est plus spécialisé en géologie de l'ingénieur qu'en hydrogéologie. Le fait que cet organisme soit bien installé en Slovaquie, n'empêche pas GEOTEST d'intervenir dans cette région, notamment en matière de protection des eaux souterraines (stockage d'hydrocarbures de la raffinerie de Bratislava par exemple). IGHP est dotée de gros moyens de laboratoire et notamment de GC/MS. Les laboratoires d'analyse chimique relèvent de la section 1 et disposent des équipements suivants : - Chromatographie en phase gazeuse : équipements HP 5880 et 5890/2 (Head space), Carlo Erba MEGA Détecteurs FID, NPD et ECD. - Spectroscopic IR Perkin Elmer 1760 FTIR. - AAS Varian Spectra AA 400 A. - UV-VIS spectroscopic Varian DMS Electroanalyse : radiomètres Copenhague DTS 833, ph-mètres, ION 83. ph-mètres et conductivimètres W T W Heranes, Ionomètre Orion. Ces laboratoires traitent environ 5000 échantillons par an pour analyses minérales (Cd, Zn, Pb, Hg, Se + majeurs, NO3, Cl, HCO3) surtout pour AAS et environ 800 analyses d'hydrocarbures. Les analyses organiques plus poussées sont sous-traitées à Vodni Zdroje, Praha (Eaux de Prague) ou aux Services de Santé de Brno. De la discussion sur les outils analytiques, il ressort clairement un sous-emploi ou une sousperformance des laboratoires ; exemple : moins d'une analyse par Chromatographie gaz par jour ouvrable. Les modèles hydrodynamiques utilisés par GEOTEST ont été développés à l'extérieur : - AQUIFEM : modèle US développé par TOWNLEY, WILLSON et DA COSTA ; éléments finis, monocouche ; aurait été donné à GEOTEST par STAVEBNI GEOLOGIE ; fonctionne sur PC. - MKP développé par K. KOVARIK (IGHP, Zilina) : élémentsfinismulticouches ; - BEMHY développé par K. KOVARIK également : différencesfinies,sur PC ; - modèle VUGI aux élémentsfinis,initialement développé pour le thermique.

17 14 GEOTEST intervient surtout comme une société de services et n'a pas de fonction de surveillance ou de contrôle qualitatif. Cette fonction est assurée notamment par les compagnies de distribution au nombre de 10, soit une par région + deux pour les deux capitales. D'après sa plaquette publicitaire (archivage 4S/EAU), GEOTEST offre ses services dans les domaines suivants : - Protection des eaux souterraines : protection en cas d'accident ; service continu 24 h sur 24 ; décontamination d'une eau polluée par les hydrocarbures ; volatils et chlorés ; protection préventive ; études régionales ou spéciales ; modélisation mathématique hydraulique sur IBM PC AT ; analyses d'eau ; analyses de sols. - Hydrogéologie études régionales ; approvisionnement en eau ; études hydrogéologiques spécifiques ; ingénierie hydrogéologique. - Géologie de l'ingénieur cartographie ; études de sites de construction ; géotechnique routière ; étude de sites spéciaux ; services et conseil. - Géotechnique tests de terrains ; mécanique des roches en laboratoire ; mécanique des sols en laboratoire : tous les tests courants ; expertises, conseil. A l'étranger, GEOTEST est intervenu dans des cadres divers : - "préparation d'investissements" à l'étranger. Il s'agit de la coopération du Gouvernement tchèque à l'étranger, sur financement tchèque. Concerne surtout la géotechnique. Pays concernés : Syrie, Pakistan, Mongolie, Somalie, Algérie, Allemagne Est, Pérou, Cuba ; - participation à des congrès et conférences internationales : pays de l'est et de l'ouest ; - cours de formation financés par l'unesco (Pérou, Mexique) ou à l'occasion de déplacements et de visites (Espagne, URSS) ; - "coopération amicale", consulting sans paiement (?) pour des projets en Pologne, Hongrie, Allemagne Est, Suisse, Italie, Yougoslavie, URSS, Roumanie, Bulgarie, Grèce, France, Egypte, Pérou, Cuba, USA, Mexique. A noter également la participation à des enseignements en Tchécoslovaquie et de nombreuses publications y compris dans des revues étrangères (environ 300 articles).

18 Présentation d'études de cas La présentation générale de GEOTEST a été faite le jeudi 15 novembre au siège de GEOTEST à Brno. Une visite du site pollué à Kolin (50 km Est de Prague) a eu lieu la veille. Le 15, GEOTEST nous a également présenté deux études de cas de pollution à Sokolovo près de Karlovy Vary et Unicov à 100 km au Nord de Brno. Ce qui nous a été dit de ces trois études de cas est donné en annexe : 8 (Kolin), 9 (Sokolovo) et 10 (Unicov). On retiendra l'ampleur des pollutions, la complexité ou l'inadéquation des solutions remèdes retenues, la relative faiblesse de l'expertise et des outils de modélisation. Sur le site de Kolin, il y a trois installations polluantes : - une raffinerie (Koramo) qui a donné lieu à la mise en place d'un mur d'étanchéité et d'un dispositif compliqué de pompage dans les passes du mur (les eaux polluées pompées sont par ailleurs rejetées dans la rivière) ; - une usine chimique (fabrication de silicones) source d'une pollution par hydrocarbures chlorés (chlorobenzène) ; - un stockage de produits chimiques ayant entraîné une pollution par cyanures et qui donne lieu à un dispositif original de dépollution par dégradation par traitement au cobalt radioactif. L'usine de Sokolovo fabrique des textiles et est auréolée d'une pollution de produits organiques (hydrocarbures, solvants, acétylène). A l'usine UNICOV, il s'agit d'une pollution par hydrocarbures chlorés Impressions générales à la suite des visites GEOTEST parait être un archétype du système. Affichant des moyens impressionnants dabo et personnel) et un nombre de grosses interventions de dépollution en cours (10)... avec 100 à 200 petites actions chaque année! Dans son document commercial GEOTEST certifie entre autres sa capacité d'intervention rapide sur accident : "pompier anti-pollution". On peut s'interroger sur la légitimité de réalisations coûteuses (ex. : paroi étanche de l'usine Koramo à Kolin) quand on sait que GEOTEST est aussi entreprise! L'absence de rôle de conseil - ou le moyen de faire appliquer les mesures de prévention et à la source - rend toutes ces opérations totalement irréalistes dans un contexte économique ; elles constituent au contraire dans l'ancien système une sorte de fond de commerce ou de rente de situation qui fait vivre l'entreprise. Visiblement, l'absence d'une approche globale et la fragmentation des décisions techniques et économiques profite à une entreprise lourde et dépassée (au plan plus conceptuel que technologique). La modélisation qui devrait être l'outil quotidien de toutes ces interventions est très en retard : moyens informatiques modernes très limités, d'acquisition récente, utilisation encore très faible, peu de personnel formé (on nous a en fait présenté une pseudo-démonstration pré-enregistrée, l'opératrice était incapable d'expliquer et de modifier...).

19 16 Les outils informatiques - soit des acquisitions "universitaires" américaines de l'usgs comme AQUIFEM, largement dépassés et peu commodes ou des fabrications locales comme le modèle MKP de IGHP de Zilina) (Dipl. Ing. Karel KOVARIK, Rajecka Cesta - Zilina) sont encore peu et très mal intégrés aux études. L'informatique est dans les mains d'une équipe peu nombreuse, peu spécialisée, et le dialogue avec le terrain paraît très lâche sinon inexistant (par exemple conception erronée du champ de données nécessaires pour modéliser - ou encore fait de se retrancher derrière cette carence pour justifier des faiblesses de conception du modèle-terrain) Collaborations souhaitées Le détail des collaborations souhaitées est donné en annexe 11. Douze thèmes sont proposés principalement dans le domaine de la protection des eaux soutarraines : 1 - décontamination des métaux lourds et acrylates du sol dans la zone de l'usine chimique de Sokolovo (cf. annexe 9) ; 2 - méthodologie pour la détermination des acrylates dans l'eau ; 3 - informations sur les limites de pollution tolérées dans les eaux de surface et souterraines en France ; 4 décontamination des sols pollués par les PCB ; 5 - modélisation hydrodynamique et chimique des pollutions d'aquifères ; 6 information détaillée sur les logiciels de modélisation hydrodynamique et de transfert de pollution ; 7 - utilisation de la télédétection pour la recherche régionale des ressources en eau : application au cas du Crétacé de la Bohème orientale, aire d'infiltration de 250 km, approchant de la ville de Brno ; 8 - colmatage des aquifères et restauration in situ ; 9 - dénitrification in situ ; 10 - élimination in situ du fer et du manganèse de l'eau ; 11 - maintenance des berges de réservoirs et gestion écologique ; 12 tomographie sismique : théorie, pratique, interprétation ; 13 - méthodes géoaccoustiques : théorie, pratique des mesures, interprétation. Il ne peut être question de satisfaire une telle masse de demandes, dans des domaines aussi divers, même s Us concernent, pour la plupart, l Tiydrogéologie sauf les points qui portent sur la géophysique appliquée à l'ingénierie géologique. Ce qui nous a été montré à Brno ne permet pas de conclure qu'une collaboration avec GEOTEST présente un quelconque intérêt pour le BRGM. Ce serait beaucoup plus une action de formation à sens unique.

20 INSTITUT DE RECHERCHE EN GÉOLOGIE DE L'INGÉNIEUR (VUGI, BRNO) La présentation de l'institut a été faite par V. NECHUTÁ, à l'exception de l'activité en géothermie qui a été présentée par Mme STEPANKOVA Présentation générale du VUGI Cet institut comprend environ 300 personnes pour la partie hydrogéologie seule (?). Il travaille sur une variété de sujets sur lesquels il semble être en concurrence directe avec GEOTEST: - protection des eaux souterraines ; conseils en cas d'accidents ; - expertises de décharges ; déchets phénoliques, produits agrochimiques ; - mesures in situ en forages : ph, t, redox, conductivité ; - mise au point du système de pompage "tubular diaphragm spacer pumps" (Riha pumps) en collaboration avec la société australienne Solavan Pty Ltd (1) qui se charge de la distribution depuis Une plaquette sur le procédé nous a été remise qui est archivée à 4S/EAU ; - analyses de laboratoires organiques et inorganiques ; - modélisation (notamment thermique?) ; - autoépuration du milieu rocheux contaminé ; collaboration avec les soviétiques en matière de dépollution sur les bases quittées par l'armée ; - interventions sur les problèmes des barrages sur le Danube ; - procédés d'autoépuration par filtrage des eaux du Danube ; - systèmes de mesure automatique (antenne de Karlovy Vary). Cette présentation catalogue ne permet guère d'apprécier la réalité des actions entreprises et le niveau d'expertise atteint. 6.2 Collaborations souhaitées Le détail des demandes est donné dans l'annexe 12a. Aussi bien V. NECHUTA que Mme STEPANKOVA se plaignent de la difficulté qu'ils ont à obtenir de la littérature spécialisée dans le domaine de la protection des eaux souterraines, des procédés de décontamination, des processus de migration des contaminants, des déterminations d'âges isotopiques, de la modélisation mathématique 3D. Le référentiel PASCAL-GEODE qu'alimente GEOFOND, dans la mesure où il leur est bien connu (?), ne semble pas les intéresser. Leur souhait porte sur des documents originaux. Sur le thème de la modélisation, ils souhaitent des stages en France, en envisageant des achats de logiciels. Il paraît douteux qu'ils paient en devises, car ils invoquent la difficulté d'en obtenir pour les achats de publications. (1) 25 Purdom Road, Wembley Downs, W A 6019 Australia. Tel. : (09)

21 18 A l'inverse, ils offrent leurs services pour des opérations du BRGM en Tchécoslovaquie : fourniture de données, participation aux modélisations mathématiques, offres de capacité de forage, d'analyses... Ils font référence aux contacts noués par V. PELIKAN avec le BRGM dans les années 1960 (contrat à court terme). La demande en matière de géothermie est du même type : publications et formation dans les domaines de la rejection et de la corrosion. Les quelques installations existantes (une trentaine environ, dont 20 pour des serres et 10 pour le chauffage domestique) n 'utilisent pas la réinjection. Les eaux sont évacuées en surface. L'avenir de la géothermie en Tchécoslovaquie passe par une meilleure gestion des systèmes. On trouvera en annexe 12b le cahier des charges de leurs opérations de service sur installations géothermiques (copie à IMRG et CFG) ainsi que le texte de leur demande de stage d'un à deux mois en France fin 1991 sur les thèmes de la corrosion et de la récupération. A noter qu'il y a trois ans environ, R. GABLE problèmes d'énergie géothermique. leur a donné un cours d'une semaine sur les Une assistance peu coûteuse à leur égard consterait à leur faire parvenir Géothermie Actualités et le rapport annuel de l IMRG. 7 - SERVICE GÉOLOGIQUE (UUG). DÉPARTEMENT D'HYDROGÉOLOGIE La présentation des activités du Service géologique en matière d'hydrogéologie a été faite par J. KRASNY (responsable de la section) et V. MYSLIL. Sur les 450 personnes qui représentent le personnel du service géologique, environ 15 sont dans la section hydrogéologie. Le service fait état de sa connaissance de la géologie régionale au travers de sa mission officielle de cartographie et de son stock de données hydrogéologiques ( sondages géologiques dont à des fins hydrogéologiques) pour justifier une demande d'appui sur l'évaluation des ressources en eau, l'archivage et la gestion des données... etc. Il faut bien noter que ces données sont ponctuelles et hétérogènes et ne correspondent nullement aux missions de surveillance qui sont confiées à d'autres organismes (H YDROMETEO, STAVEBNI GEOLOGIE, Agences de l'eau...). L'UUG réalise des études hydrogéologiques régionales et surtout a développé une approche de cartographie thématique pluridisciplinaire : géologie, pédologie, hydrogéologie, matériaux, géologie de l'ingénieur, géochimie, ressources minérales, eaux de surface, paysages, conflits d'usage (synthèse). Un jeu de cartes nous a été remis portant sur des régions différentes (archivage, SGN/SP). A noter que ces cartes ont été classifiées "secret militaire" dans l'ancien système. L'UUG a une tradition de contacts avec le BRGM et un programme de travail conjoint sur l'hercynien européen (France - Bohème) a été mis en place depuis 2 ans. Aussi bien J. KRASNY (coopération avec pays alignés à l'est, ex. Nicaragua) que V. MYSLIL (longtemps en coopération au Sénégal) connaissent bien le BRGM.

22 19 Dans le domaine de ITiydrogéologie, les demandes de collaboration souhaitées (gestion des banques de données et représentation des données de qualité, modèles hydrodynamiques, études isotopiques, exploitation écologique et hydrogéologique (eau chaude et AEP) des mines et carrières abandonnées) et dont on trouvera le détail en annexe 13, paraissent difficilement recevables en tant que telle, compte tenu de l'avance d'organismes comme STAVEBNI-GEOGIE ou GEOTEST sur ces problèmes et de la petite taille de l'équipe hydrogéologique de I VUG. Par contre, il y a peut-être matière à collaboration dans le domaine de la cartographie thématique pluridisciplinaire qui parait plus dans la vocation deltjug. Les problèmes de gestion de données pourront s'intégrer dans une collaboration avec le Ministère de l'environnement dans ce domaine, d'autant plus que Z. HRKAL responsable du projet a déjà été en contact avec des membres français du Ministère de l'environnement (MM. DEPAGNE et TRUCHOT) et a écrit le à J. DEBUISSONpour s "informer sur l observatoire de la qualité des eaux (réponse du ). 8 - INSTITUT HYDROMETEOROLOGIQUE (CHMI) Le CHMI, dont l'activité a été présentée par M. KESSL comporte un département d'hydrologie de surface et souterraine qui a notamment une mission officielle de surveillance quantitative et qualitative des eaux. Ce département comprend 200 personnes, dont 40 pour les eaux souterraines, sur un personnel total dépassant personnes. Pour les eaux de surface, le réseau de surveillance (quantité-qualité) comporte 400 points. La mesure des niveaux est continue et sert pour les prévisions de crues. Un contrôle de maintenance est fait une fois par semaine (?). Les observations, accumulées depuis plus de 100 ans, sont archivées dans une banque centrale. Environ 2000 points sont surveillés pour l'eau souterraine, essentiellement pour des mesures piézométriques, dans une moindre mesure pour la qualité (250 points). Le CHMI comporte des départements centraux et des antennes régionales. Il collabore avec la plupart des organismes représentés à la réunion organisée par le Ministère de l'environnement. Le principal problème soulevé par M. KESSL est un problème de technologie. Le détail des demandes de collaboration du CHMI sur trois domaines : est donné dans l'annexe 14. Elles portent le traitement statistique des données temporelles et spatiales ; - l'évolution dans le temps et l'espace des ressources en eau souterraine ; - le bilan des eaux souterraines par rapport au bilan d'eau national. Concrètement, le CHMI souhaite bénéficier de visites en France pour ses spécialistes, de logiciels de modélisation et de traitement statistique, de documents sur l'activité dubrgm dans ces domaines.

23 INSTITUT DE RECHERCHES SUR L'AMENAGEMENT DE L'EAU Cet institut, présenté par Mme H. PRCHALOVA et V. CIZEK (Directeur adjoint) comprend environ 600 personnes, dont 10 seulement sont concernées par les eaux souterraines (cf. annexe 14a). Il est bien difficile de se faire une opinion sur cette équipe qui déclare avoir une activité scientifique large dans le domaine de l'aménagement des eaux (quantité, qualité) et de l'environnement. Leurs souhaits de collaboration détaillés en. annexe 14bportent sur cinq domaines : - le recueil et la mise en forme de données ; - les systèmes de prévention vis-à-vis de la pollution des eaux souterraines ; - l'utilisation des eaux souterraines et la gestion des eaux ; - les méthodes d'évaluation de l'écoulement des eaux souterraines ; - la gestion de la qualité des eaux souterraines. Toutes ces demandes se recouvrent avec celles du Service Géologique et d'autres petites équipes qui s'efforcent en fait d'affirmer leur position dans des domaines où ils ne jouent qu'un rôle relativement modeste AGENCE DE BASSIN DE MORAVIE La présentation a été faite par J. MATEJICEK. L'agence de bassin de Moravie est l'une des 5 agences de la République Tchèque. Il s'agit d'un grand organisme de gestion dans le domaine de l'eau avec employés dont ouvriers (plus de pour la maintenance, dans les services notamment pour les barrages). Il y a 200 personnes dans le bureau d'études et le laboratoire d'aménagement des eaux. Il y a km de cours d'eau en République Tchèque et 110 barrages dont 25 pour la Moravie. L'agence gère l'approvisionnement en eau pour les diverses usages soit 360 MnrVan pour la Moravie dont 80 pour l'aep, 40 pour l'agriculture, 120 pour le refroidissement d'installations et 100 pour le reste de l'industrie. Le budget d'exploitation (plus investissements?) est de 6 milliards de couronnes/an. Les problèmes soulevés par J. MATEJICEK relèvent de la gestion quantitative et qualitative de l'eau, en particulier en liaison avec les aléas climatiques, les pollutions accidentelles et la pollution diffuse par nitrates et pesticides. Il évoque le besoin d'automatisation et la nécessité d'améliorer régionalement la qualité de l'eau.

24 21 M. KOLIAS représentant l'agence de l'eau de l'elbe évoque les problèmes de gestion multiparamètres de l'eau. Le représentant d'une autre agence (?), le problème des accidents (70 déversements accidentels d'hydrocarbures par an) et la nécessité de trouver des moyens pour décontaminer les eaux de surface. M. JUCHELKA de l'agence de bassin Delra (?) mentionne les problèmes de pollution liés à l'industrie minière. Globalement, les représentants des agences de bassin évoque des problèmes sans présenter de besoins spécifiques de collaboration. Ce sont les seuls organismes qui n 'ont rien écrit sur ce thème. J. MATEJICEK nous a remis un bilan d'activité de l'agence de bassin de Moravie (en tchèque, archivage 4S/EAU) COMITÉ FÉDÉRAL POUR L'ENVIRONNEMENT Cet organisme s'occupe notamment des deux barrages sur le Danube dans la République Slovaque. Le Ministère de l'environnement de la République tchèque n'avait pas prévu d'entretien sur ce thème, mais c'est lui qui a organisé la rencontre avec P. SREMER, conseiller du ministre, le 16 novembre. Les problèmes tchéco-hongrois soulevés par les barrages sur le Danube avaient déjà été évoqués dans le rapport de M. ALLÈGRE déjà mentionné et confirmés lors d'un entretien téléphonique avec J.L. DELPEUCH, assistant technique français, conseiller du Ministre de l'economie. Pour autant qu'une brève conversation permette d'y voir clair, les problèmes liés à ces barrages espacés de 200 km, Gabcikovo est le nom du site amont côté slovaque, sont triples : - le choix des sites ne correspond pas à un optimum géologique : mauvais choix de site : plaine d'alluvions grossières du Danube ; modification non contrôlée du système érosionsédimentation ; - on a privilégié la navigation (bief navigable) au détriment de la ressource en eau ; - il n'y a pas eu d'étude d'impact sérieuse sur les effets de ces barrages notamment sur les ressources en eau de la plaine, l'utilisation des matériaux, l'écologie régionale. Néanmoins, les travaux côté slovaque sont terminés à 90 % et 14 milliards de couronnes auraient déjà été investis. Les travaux sont beaucoup moins avancés côté hongrois (10-20%?) et ce sont eux qui dénoncent unilatéralement l'inadéquation de l'investissement. Actuellement les Tchèques essaient de trouver un compromis dans plusieurs directions : - politique par une négociation avec les Hongrois et la communauté internationale ; - scientifique par les études d'impact appropriées. Cela va jusqu'à l'étude des biotopes par des équipes universitaires ; - technique par une remise en cause partielle des investissements réalisés, malgré les sommes déjà investies. A la question d'un avis éventuel des organismes français impliqués dans ce type de grand aménagement de voie d'eau, P. SREMER répond favorablement. Mais on sent bien à quel point le dossier est bouillonnant et sensible. Par ailleurs, des spécialistes tchèques ont déjà vu les réalisations françaises sur le Rhin (M. HOLZIK, directeur d'un institut sur l'écologie des milieux) et sur le Rhône (M. LICITSKY, organisme?). P. SREMER conseille de rencontrer d'un des responsables de l'aménagement de l'eau à Bratislava : M. LEHOTSKY. Il signale par ailleurs le forcing fait par le bureau d'études HYDROCONSULT (Bratislava) pour récupérer les nouveaux contrats d'études ; c'est ce bureau qui a réalisé les premières études avec l'aide de sous-traitants.

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

Master Analyse et contrôle physicochimiques Spécialité Analyses physico-chimiques Parcours Analyses physico-chimiques

Master Analyse et contrôle physicochimiques Spécialité Analyses physico-chimiques Parcours Analyses physico-chimiques Descriptif du Parcours Master Analyse et contrôle physicochimiques Spécialité Analyses physico-chimiques Parcours Analyses physico-chimiques 12/03/2014 Sommaire Sommaire... p. 2 Présentation... p. 3 Contact

Plus en détail

510.624. Ordonnance sur la géologie nationale (OGN) Dispositions générales. du 21 mai 2008 (Etat le 1 er septembre 2013)

510.624. Ordonnance sur la géologie nationale (OGN) Dispositions générales. du 21 mai 2008 (Etat le 1 er septembre 2013) Ordonnance sur la géologie nationale (OGN) 510.624 du 21 mai 2008 (Etat le 1 er septembre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 5, 6, 9, al. 2, 12, al. 2, 15, al. 3, 19, al. 1, 26 et 27, al. 3,

Plus en détail

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57)

DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE. Projet de demi-échangeur Nord. de GUENANGE (57) DIRECTION DÏEPARfËIV^TALE DE L'EQUIPEMENT DE^LA MOSELLE Projet de demi-échangeur Nord de GUENANGE (57) Protection des captages AEP Rapport d'expertise Y. BABOT Mai 1992 R 34962 LOR 4S 92 Document public

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Version intégrale 2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Par rapport aux séries 2 publiées l'année précédente sur le stock de capital (SDC) et les amortissements, trois adaptations méthodologiques ont été pratiquées

Plus en détail

Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses

Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Mieux connaître le sous-sol genevois pour en exploiter les richesses Conférence de presse du 10 juin 2014 Conférence de presse du 10

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" ILE-DE-FRANCE

CONCOURS REGIONAL CREATION D'ENTREPRISE ILE-DE-FRANCE CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" Les Banques Populaires de la région parisienne ont fondé, en 1978 : avec la participation de l'association des Banques Populaires pour la Création d'entreprise,

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de construction et les acteurs Dans un projet de bâtiment ou de travaux publics, la construction est le fait

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

MASTER CHIMIE (M1, M2)

MASTER CHIMIE (M1, M2) MASTER CHIMIE (M1, M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Chimie Présentation Le master CEDD propose une formation professionnelle et recherche

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Direction générale de l'epwg-cet de Khenchela ALGERIE 30.000.000DA. Participation en Capital. Description du projet

Direction générale de l'epwg-cet de Khenchela ALGERIE 30.000.000DA. Participation en Capital. Description du projet FICHE DE PROJET Titre du Projet: CREATION D'UNITE DE PRODUCTION DE PAPIER ET DE CARTON Code du Projet 2012/5 Description du projet : Ce promoteur souhaite créer une unité de production de papier et de

Plus en détail

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Je réponds en tant que...: réponses % Consommateur 41 ( 31.1%) Organisation représentative 30 ( 22.7%) Entreprise

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

Orléans, le 14 décembre 2004. Monsieur le Directeur du Centre d'etudes Commissariat à l'energie Atomique de Saclay 91191 GIF SUR YVETTE CEDEX

Orléans, le 14 décembre 2004. Monsieur le Directeur du Centre d'etudes Commissariat à l'energie Atomique de Saclay 91191 GIF SUR YVETTE CEDEX DIRECTION REGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT D'ILE-DE-FRANCE Division d'orléans DEP-DSNR-Orl/ChM/MCL/1807/04 L:\CLAS_SIT\SACLAY\INB35\07vds04\INS_2004_CEASAC_0016.doc Orléans,

Plus en détail

Offre de services spéciale bureaux d études

Offre de services spéciale bureaux d études Offre de services spéciale bureaux d études Analyses et diagnostics multirisques Gestion de crise Cartographie SIG Outils de communication Information préventive Réseau de spécialistes pluridisciplinaires

Plus en détail

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE C SAG COMMISSION LOCALE DE L EAU GE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion......2 2. Les obligations du SAGE

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Cahier des charges de diagnostic énergétique 1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent cahier

Plus en détail

Introduction. Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie.

Introduction. Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie. Introduction Depuis tout temps, les hommes cherchent une énergie propre, viable ; cette énergie c est la géothermie. La géothermie par captage horizontal DÉFINITION La géothermie, du grec géo (la terre)

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Cours international sur la prospection de l'uranium

Cours international sur la prospection de l'uranium Cours international sur la prospection de l'uranium par P.M.C. Barretto Dans le cadre de son programme d'assistance technique aux pays en développement, l'agence internationale de l'énergie atomique a

Plus en détail

Newport Consulting L accompagnement de tous vos projets Audit Coaching Conseil - Formation Team-building www.newport-consulting.fr

Newport Consulting L accompagnement de tous vos projets Audit Coaching Conseil - Formation Team-building www.newport-consulting.fr Newport Consulting L accompagnement de tous vos projets Audit Coaching Conseil - Formation Team-building Contexte environnemental La nécessité d anticiper et de s adapter en permanence aux évolutions de

Plus en détail

CABINET Oliver Bossard

CABINET Oliver Bossard 01 46 40 05 95 olivier.bossard@wanadoo.fr MISSIONS COMPTABLES MISSIONS SOCIALES MISSIONS DE CONSOLIDATION MISSIONS JURIDIQUES ET FISCALES 1 2 3 4 MISSIONS D'AUDIT ET COMMISSARIAT AUX COMPTES 5 MISSIONS

Plus en détail

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET.

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET. Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE Article premier OBJET La présente annexe a pour objet de donner des lignes directrices et d'indiquer les

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

La géothermie (exploitation par forage)

La géothermie (exploitation par forage) 22 Plusieurs codes réglementaires sont impliqués. La réglementation instaurée par le code de l environnement encadre la géothermie suivant son usage domestique ou non. Ainsi, l article R.214-5 du code

Plus en détail

Géotechnique appliquée au BTP

Géotechnique appliquée au BTP Géotechnique appliquée au BTP Pierre Martin Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12271-8 TABLE DES MATIÈRES Préface... 1 Introduction... 3 Trente cinq ans après... 3 Des échantillons au site... 3 Les

Plus en détail

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Rapporteur : M. Jean-Pierre TAILLARD, Vice-Président Commission n 5 séance des 26/05/04, favorable 23/03/05 et 20/05/05 Bureau séance

Plus en détail

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 La géothermie, une énergie adaptée aux besoins des bâtiments Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 Des approches interdépendantes

Plus en détail

Eau, environnement, aménagement

Eau, environnement, aménagement Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources et de gérer les problèmes environnementaux

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

DECRET N 2-08-243 DU30 rabii I 1431 17 mars 2010) INSTITUANT LA COMMISSION DES POLYCHLOROBIPHENYLES (PCB)

DECRET N 2-08-243 DU30 rabii I 1431 17 mars 2010) INSTITUANT LA COMMISSION DES POLYCHLOROBIPHENYLES (PCB) DECRET N 2-08-243 DU30 rabii I 1431 17 mars 2010) INSTITUANT LA COMMISSION DES POLYCHLOROBIPHENYLES (PCB) LE PREMIER MINISTRE; Vu l'article 63 de la Constitution ; Vu le décret n 2-99-922 du 6 chaoual

Plus en détail

Nous trouvons vos partenaires commerciaux

Nous trouvons vos partenaires commerciaux innovative international consulting Nous trouvons vos partenaires commerciaux Marketing produit Marketing partenaire Recrutement de partenaire Gestion de partenaire s'est spécialisé dans les réseaux de

Plus en détail

Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001

Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001 AGENCE DE L'EAU SEINE NORMANDIE CONSEIL D'ADMINISTRATION Réunion du 15 novembre 2001 Délibération no 01.26 du 15 novembre 2001 PORTANT APPROBATION DU VII ème PROGRAMME ETENDU A L'ANNEE 2002 Le Conseil

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 70 70 ACTIVITÉS DES SIÈGES SOCIAUX ; CONSEIL DE GESTION Cette division comprend le conseil et l'assistance à des entreprises et autres organisations

Plus en détail

Management environnemental : ISO 14001

Management environnemental : ISO 14001 GEME Management environnemental : ISO 14001 Arnaud Hélias arnaud.helias@supagro.inra.fr PUB... Plan Introduction Généralités & grandes lignes de la normes Démarche Quelques chiffres les coûts, les entreprises

Plus en détail

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p.

p.2 p.6 ... Exposé des motifs Texte du projet de règlement grand-ducal Commentaire des articles Fiche financière Fiche d'évaluation d'impact p. ... LE GOUVERNEMENT Projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions d'accès du public et des administrations aux informations conservées par la Centrale des bilans et le tarif applicable. 1.

Plus en détail

Présentation de SPK Engineering. Ingénierie de la Sécurité Incendie. Assistance à maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre

Présentation de SPK Engineering. Ingénierie de la Sécurité Incendie. Assistance à maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre Présentation de SPK Engineering Ingénierie de la Sécurité Incendie Assistance à maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre Sommaire Présentation de SPK Engineering Références Prestations proposées : Audit

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex Tél / Fax : 05 49 45 34 14 / 34 06 iutp.gte@univ-poitiers.fr Le Génie Thermique et Energie, c'est

Plus en détail

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie DIRECTION AIR BRUIT EFFICACITE ENERGETIQUE DEPARTEMENT INDUSTRIE ET AGRICULTURE SYLVIE RIOU Efficacité énergétique/air/procédé en PME Aide à la

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

Cas n COMP/M.2704 - ELYO / COFATHEC / CLIMESPACE. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n COMP/M.2704 - ELYO / COFATHEC / CLIMESPACE. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n COMP/M.2704 - ELYO / COFATHEC / CLIMESPACE Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b)

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/412 10 novembre 2003 (03-5973) Original: anglais RAPPORT SUR LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER.

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER. - 25 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER TITRE I ER DÉFINITION DE L AUTOPARTAGE DÉFINITION DE

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

LE GAZ A SOULTZ LES BAINS

LE GAZ A SOULTZ LES BAINS LE GAZ A SOULTZ LES BAINS 1996 : LE DEBUT DE LA PROCEDURE : Le Conseil Municipal, désireux de faire bénéficier la Commune de Soultz-les-Bains d un service public de distribution de gaz, a demandé en date

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC)

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible voie

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

G R E C A U Rapport sur le mémoire de thèse de doctorat ENSA de Toulouse, INSA, école doctorale MEGeP, Spécialité Génie Civil, En co-tutelle avec l'université de Laval, Québec, Canada présenté par Catherine

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

Projet de construction

Projet de construction Assainissement définitif de la décharge industrielle de Bonfol Projet de construction Synthèse des réponses aux exigences E1/Commentaires sur les E2 Annexe 10 Rapport technique 6 15 novembre 2006 Institut

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 25 juin 2015 relatif à l agrément d expert en matière de géothermie de minime importance

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 28 mars 2014 Stratégies d'entreprise En 2012, 87,8 % des entreprises ont principalement

Plus en détail

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Un partenaire historique dans les métiers de la logistique nucléaire et de la radioprotection Présent dans le nucléaire depuis plus de 20

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Outils et et méthodologie

Outils et et méthodologie Reconnaissance des des sites et et sols pollués Outils et et méthodologie m CNAM CNAM :22 :22 janvier 2008 2008 Valorisation des sites industriels : activités d ANTEA N 1 1. Exemples de sites soumis à

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Hydrocarbures de roches mères

Hydrocarbures de roches mères Hydrocarbures de roches mères Conseil Général de Haute Savoie 2 juillet 2012 DREAL Rhône Alpes Ressources Énergie Milieux et Prévention des Pollutions Unité Territoriale des deux Savoie Direction régionale

Plus en détail

Note, Qualification Informaticien des services de l automobile

Note, Qualification Informaticien des services de l automobile Note, Qualification Informaticien des services de l automobile 1- Demande de la CPN Lors de la commission paritaire nationale du 14 décembre 2005, dans le contexte de la remise à jour annuelle du RNC,

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 9354 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 26 août 2004 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 1 250 000 F pour le remplacement et

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS

MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : GEOSCIENCES Spécialité : GEOLOGIE DES RESERVOIRS

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

greencountries.net 1 (CIAPOL) ET DETERMINANT SES ATTRIBUTIONS, SON ORGANISATION ET SON FONCTIONNEMENT TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES

greencountries.net 1 (CIAPOL) ET DETERMINANT SES ATTRIBUTIONS, SON ORGANISATION ET SON FONCTIONNEMENT TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES greencountries.net 1 DECRET N 91-662 DU 9 OCTOBRE 1991 PORTANT CREATION D'UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE ADMINISTRATIF (E.P.A.), DENOMME «CENTRE IVOIRIEN ANTIPOLLUTION» (CIAPOL) ET DETERMINANT SES

Plus en détail

Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES)

Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES) Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11476 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 juin 2014 Projet de loi de bouclement de la loi 10112 ouvrant un crédit de 5 405 000 F destiné à financer

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013- Thierry Rouaud GEP-AFTP L industrie parapétrolière et paragazière française Quel poids économique?

Plus en détail

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Étude de marché Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 MS-4034/GS Afin d être pris en considération en tant que soumissionnaire

Plus en détail

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Ce document et proposé aux particuliers par le Conseil Général de la Manche afin de les guider dans la réalisation

Plus en détail

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Etude prévisionnelle de l'influence d'un captage sur la nappe du Cénomanien par simulation mathématique Etude réalisée dans le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 INSTRUCTION N 3543/DEF/DCSEA/CAB fixant l'organisation et les attributions

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail

Dessinateur projeteur en béton armé

Dessinateur projeteur en béton armé Référentiel de Certification UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen DSP REAC RC RF CDC Dessinateur projeteur en béton armé Libellé réduit: DPBA Code titre: TP-00314 Type de document: Guide RC Version:

Plus en détail