Ethernet Commuté pour Applications Temps Réel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ethernet Commuté pour Applications Temps Réel"

Transcription

1 Ethernet Commuté pour Applications Temps Réel YeQiong SONG LORIA UHP Nancy 1 INRIA Lorraine Ecole d Informatique Temps Réel, in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003

2 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 2

3 Exigences sur bus de terrain Petits paquets avec temps de réponse borné Transfert périodique (deadline < période) Trafic sporadique (avec temps de réponse borné) Multicast pour synchroniser des actions (contrôle distribué) Indication des erreurs temporelles: Statut de cohérence spatiale (1 ou M vers N) Statut de cohérence temporelle (M vers 1) Couche physique résistante (vibration, CEM, téléalimentation, ) Faible coût et miniaturisation si pour capteurs/actionneurs in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 3

4 Nouveaux besoins en communication industrielle Implémentation du concept de DCS (Distributed Control Systems)! plus de données intra-usine et inter-usines à échanger, données multimédia Echanges de données entre applications bureautiques et contrôle-commande! un même réseau de support, une API commune (COM/DCOM, OPC-XML), utilisation de standards du monde d Internet (FTP, SMTP, HTTP, ) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 4

5 Insuffisance des bus de terrain Bien que des solutions existent en encapsulant des paquets IP dans les trames des bus de terrain, Mais: Débit trop faible pour supporter les nouveaux besoins de communications Difficulté d interfaçage avec d autres réseaux API spécifique et protocoles spécifiques " coût de développement et installation élevé! in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 5

6 Apports d Ethernet-TCP/IP-API standards Haut débit évolutif (10, 100, 1000 Mbit/s et 10G) en partagé et dédié (full duplex en commuté) Composants fiables et à faible coût grâce à large distribution Coût de formation très réduit Bon support des protocoles couches hautes et APIs standards du monde de IT par les OS (Win, Unix/Linux) Bonne flexibilité de déploiement (VLAN, WLAN) Fiabilité (en réseau multi-chemins avec STP, fast STP, trunk link aggregation au lieu d un bus) Télé-opérations grâce à facilité d interconnexion avec Internet Pas de problème d interconnexion si tout Ethernet in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 6

7 Quelques approches IDA (www.ida-group.org) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 7

8 Ordinateur Ordinateur Pon PB Ordinateur Portabl Pon Serveur Routeur Coupe-feu Quelques approches Foundation Fieldbus (www.fieldbus.org) Management... Internet Process control Ethernet... Pon Field device FF HSE (100 Mbps) FF H1 (31.25Kbps) Other fieldbus in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 8

9 Quelques approches PROFInet (www.profibus.com) est un logiciel basé sur: Ethernet,IP, TCP-UDP (v1.0) et Ethernet, RTS, RTD (V2.0) COM/DCOM + OPC XML (www.opcfoundation.org) Dt1 Dt2 Dt3 Dt4 Dt5 Production de données Mise en trame TCP/IP Transfert de données Extraction de trame TCP/IP Consommation de données in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 9

10 Quelques approches IEA (www.industrialethernet.com): Ethernet hardware renforcé + couches hautes des bus de terrain (Modbus, ControlNet) ODVA (www.odva.org): CAN/DeviceNet et Ethernet/DeviceNet (EtherNet/IP) IAONA (avec IDA et ODVA): Spécification de couches 1 à 4 Guide d installation (téléchargeable depuis le site) Protocole AFDX (ARINC 664, Draft8, Jan. 2002): Ethernet commuté et UDP in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 10

11 Ethernet pour applications temps réel? Paquets de petites tailles: 64 octets. Mais le faible rendement du protocole est largement compensé par le haut débit Temps de réponse borné. Suppression de collisions grâce à la commutation et full-duplex. En cas de faible charge, commutation «cutthrough» réduit le temps de transit. En cas de charge non négligeable " besoin d une classification des trafics (priorité IEEE802.1p), un ordonnancement et une méthode d évaluation de temps de réponse in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 11

12 Ethernet pour applications temps réel? Gestion du trafic périodique: Pas de mécanisme prévu mais utilisateur peut implémenter une table de scrutation en maître-esclave Temps de réponse peut être inférieur à la période si correctement configuré " ordonnancement FP non-préemptif Trafic sporadique: traité comme périodique Multicast: naturellement supporté à la couche 2 mais impossible avec UDP/TCP sauf un modèle publisher/subscriber implémenté au dessus Contrôle d admission: protocole SBM Cohérence temporelle et spatiale: non prévue Couche physique: réadaptée pour milieu industriel Coût et dimension: coût faible; carte miniaturisée en proposition in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 12

13 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 13

14 Carte Ethernet Extrait du Cours Cisco in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 14

15 Paires torsadées Tx + Blanc Orange 2 Tx Orange 3 Rx + Blanc-Vert Rx - Vert 7 8 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 15

16 Full-duplex [IEEE802.3x] in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 16

17 Full-duplex vs. Half-duplex Half-duplex Lmin Lmax IFG Slot time Full-duplex Lmin Lmax IFG Slot time 10M bits 51,2 µs bits 51,2 µs 100M bits 5,12 µs bits 5,12 µs 1G bits 4,096 µs bits 0,512 µs in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 17

18 Ordinateur Ordinateur Hu Pon Ordinateur Ordinateur Médium partagé vs. commutation HUB t Forwarding delay = frame length/line speed SWITCH in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG Forwarding delay Switch latency + buffering Forwarding delay t

19 Augmentation du débit Extrait du Cours Cisco in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 19

20 Modes de commutation 7 bytes Pream ble SFD DAD SAD Type D ata/jam CRC Cut-through After the 64th by te Fragment free Store & forw ard Non effectif quand messages sont bufferisés: Buffer par port ou global (shared memory buffering): in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 20

21 Contrôle de Congestion Problème: débordement de buffer Solutions IEEE802.3x Pause command pour full-duplex Back pressure (collision provoquée) pour halfduplex À ne pas utiliser si l application exige du déterminisme in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 21

22 Priorité Priorité basée sur adresse MAC et N Port Priorité selon IEEE802.1p/Q (Frame tagging, Traffic class, Mapping table) 7 bytes Preamble DAD SAD SFD Tag Type Data/Jam CRC 16 bits TPID = 0x bits 1 bits 12 bits User priority CFI VID (VLAN Identifier) Canonical Format Indicator in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 22

23 Priorité IEEE802.1p Traffic classes 1. Background (bulk transfers) 2. Spare 0. Best Effort 3. Excellent Effort Mapping table 4. Controlled load 5. Video (délai < 100 ms) 6. Voice (délai < 10 ms) 7. Network control Handled traffic classes User priority in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 23

24 VLAN et STP VLAN supporte: Limitation du trafic de diffusion Renforcement de Securité Priorité (IEEE802.1Q tagging) STP (Spanning Tree Protocol) et Fast STP améliorent la fiabilité en exploitant les chemins multiples Attention: reconstruction d un ST peut prendre du temps! (30 s par défaut mais paramétrable) Pour Fast STP, ce temps est de l ordre de 3 s in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 24

25 WLAN (IEEE802.11) et Ethernet Flexibilité en implantation du réseau Seul le mode infrastructure est apte à temps réel Mode Infrastructure Mode Ad Hoc in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 25

26 QoS dans Ethernet Paramètre de QoS: Bande passante (ou débit): maximum et moyen Délai: de bout en bout, gigue Fiabilité: taux de pertes IEEE802.1p ne fournit que la priorité. Garantie statique: calculer a priori un pire temps de traversé sous ordonnancement à priorité fixe (et WFQ) Garantie dynamique: CAC Protocole SBM (Sub Bandwidth Manager), IETF RFC 2814 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 26

27 SBM Overview 27

28 SBM Overview DSBM Election SBM entity : Prio =255 I_AM_DSBM SBM entity : Prio =30 I_AM_DSBM I_AM_DSBM I_AM_DSBM I_AM_DSBM 1- DSBM I_AM_DSBM Election I_AM_DSBM I_AM_DSBM I_AM_DSBM SBM entity : Prio =70 SBM entity : Prio =200 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 28

29 SBM Overview DSBM Initialization Static configuration Available Bandwidth Negotiation of Link Speed Discovery of Link Capacity in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 29

30 SBM Overview Steps For Admission Control WAN 2 TCP/IP Process PATH Message PATH builds PATH State Remember PHOP L2/L3 address (R1) Inserts its self as intermediate node Router R2 Host C DSBM Host B WAN 3 TCP/IP Shared LAN / Ethernet Router R3 Router R1 RESV PATH Host A RESV PATH message {AD_IP_X,., AD_IP_R1,AD_IP_DSBM} WAN 1 TCP/IP in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG Sender X 30

31 SBM Overview Steps For Admission Control WAN 2 TCP/IP Router R2 P V RS SV Host C E R DSBM Host B RESV message request can be granted WAN 3 TCP/IP Shared LAN / Ethernet Router R3 Router R1 Host A RESV_ERR message request cannot be granted in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 WAN 1 TCP/IP YeQiong SONG Sender X 31

32 Architecture interne d un commutateur Matrice (e.g. Cross-bar) Bus TDMA Mémoire partagée (Shared memory) Input buffering vs. Output buffering [Karol et al. 87] Full wire speed (no blocking) Per port output buffer vs. Global output buffer Priority queues in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 32

33 QCM Juste un petit test avant d aller plus loin in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 33

34 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 34

35 Commutateur à mémoire partagée et avec buffer à la sortie Latence des traitements (borne sup) N ports d entrée Classification du trafic Recherche destination Délai de bufferisation (dépend de la charge, peut être aléatoire ou borné) 1... N N Cartes Ethernet Buffers de réception Prog. de commutation Analyse MAC destination et Recherche dans table de commutation Classification de trafic Commutateur in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG RAM Buffers de transmission N Cartes Ethernet N ports de sortie 1... N

36 Modèle d un commutateur I 1 S 1 S j d I j p j1 p jm s 1 O 1 p jn I N s m O m S N s N O N in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 36

37 Délai de bufferisation Etude du système se réduit à l étude d une file d attente d un port de sortie: Evaluation du délai dépend de la connaissance sur le flux d arrivée Pour flux périodique ou sporadiquement périodique, l analyse de l ordonnançabilité [Lehoczky90] fournit le pire délai Pour flux (σ,ρ)-borné, l approche Network calculus [Cruz91] fournit la borne supérieure du délai Pour flux apériodique (aléatoire), M/G/1 peut fournir des résultats in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 37

38 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 38

39 Evaluation du délai du pire cas pour temps réel dur (HRT) Hypothèses: S 1 M sources périodiques (M N) classées en P priorités (P 8) et destination à la même sortie (i.e., on connaît l application!) Ordonnancement à PF Notation: {C i (k i ), T i (k i ), D i (k i )} avec k i = 1, 2,, K i i = 1, 2,, P S k1 S K1 S 1 S ki S Ki S 1 S kp S KP Prior=1 Prior=i Prior=P in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 39

40 Cas du Ki = 1 (i = 1, 2,, P) et Di Ti Chaque source a une priorité unique Exemple du pire cas i C i T i R i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 40

41 Mise en équation Méthode: analyse de l ordonnançabilité [Tin94] TdR du pire cas de priorité m : R m = C m + I m Calcul récurrent : I I B C m 1 n n+ 1 m m = m+ j j= 1 Tj 0 = 0 I m n+1 m I = Ci Condition de convergence : 1 T m i= 1 i I n m Exercice: vérifier l exemple en prenant x = [ x] + 1 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 41

42 Application sur l exemple (exercice) I = B + 0 = I = I = 1+ 1 = 12 R I C 1 0 I2 = B2 + C1 = B2 + C1 = I2 = B2 + C1 = B2 + 2C1 = I = B + C = B + 2C = 18= I = I R2 = I2 + C2 = 24 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 42

43 Application sur l exemple (exercice) I3 = B3 + C1+ C2 = B3 + C1+ C = I3 = B3+ C1+ C2 = B3+ 2C1+ C = I3 = B3 + C1+ C2 = B3 + 3C1+ C = I3 = B3 + C1+ C2 = B3 + 3C1+ 2C = I3 = B3 + C1+ C2 = B3 + 4C1+ 2C = I = B + C + C = B + 4C + 2C = 42= I = I R I C in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 3 = = 48 43

44 Cas du Ki > 1 et Di quelconque Une trame de priorité i peut aussi être bloquée par une autre trame de la même priorité Trames issues des autres sources classées dans la même priorité Cumul des trames issues de la même source mais n ont pas été envoyées à l arrivée de la trame en question Quel est le pire cas? in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 44

45 Examiner une «busy period» «Busy period» de niveau i a une durée finie si: C ( k ) = 1 ( ) i i K j j j ρ j j= 1 j= 1 k = 1Tj kj j «Busy period» démarre avec le pire cas précédent Calculer le délai R i,k (k i ) pour tous les k (k = 1, 2, ) trames transmises durant la «busy period» «Busy period» s arrête quand on rencontre R i,k (k i ) < T i (k i ) Le max des R i,k (k i ) correspond au pire délai in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 45

46 Mise en équation i K j 0 i i = + i j j j= 1 k = 1 I ( k ) B C ( k ) j I ( k ) B kc ( k ) C ( k ) i K j n n+ 1 Ii ( ki) i i = i + i i + j j j= 1 k 1 T ( ) j = j kj k k Rik, ( ki) = Ii( ki) ( k 1) Ti( ki) On s arrête quand R i,k (k i ) T i (k i ) R ( k ) = max { R ( k )} i i k i, k i j i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 46

47 Exemple (Ki = 1 et Di quelconque) On remarque que dans ce cas: i 1 n n 1 Ii ( k ) + i Ii ( ki) = Bi + kci( ki) + Cj( kj) j= 1 Tj( kj) Un exemple i C i T i D i R 3,1 = 260 > T 3 R 3,2 = 130 < T 3 R 3 = max(260, 130) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 47

48 Exemple (Ki = 1 et Di quelconque) Pour k=1 (1er paquet de la «busy period») I 0 = B + C 1 + C 2 + C 3 = = 160 I 1 = / / = 230 I 2 = / / = 260 I 3 = / / = 260 = I 2 R 3,1 = 260 > T 3 = 250 Pour k=2 (2ème paquet de la «busy period») I 0 = = 310 I 1 = x / / = 380 I 2 = x / / = 380 = I 1 R 3,2 = = 130 < T 3 = 250 (fin busy period) R 3 = max(260, 130) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 48

49 Extension pour inclure les gigues J i K j 0 i i = + i j j j= 1 k = 1 I ( k ) B C ( k ) j I ( k ) + J ( k ) I ( k ) B kc ( k ) C ( k ) i K j n n+ 1 i i j j i i = i + i i + j j j= 1 k 1 T ( ) j = j kj k k Rik, ( ki) = Ii( ki) ( k 1) Ti( ki) On s arrête quand R i,k (k i ) T i (k i ) R ( k ) = max { R ( k )} i i k i, k i j i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 49

50 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 50

51 Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Chaque flux est caractérisé par une rafale σ i et un débit moyen ρ i (au lieu de C i, T i, D i, J i ) avec une fonction d arrivée de travail pour tout t > s : F() t F( s) σ + ρ ( t s) 0 s t i i i i Pour un serveur de vitesse c bit/s, relation entre modèle de tâche et modèle de (σ,ρ): ρ = i Cc i T i L'effet de la gigue Cc σ = T + ( J ) i i i i Ti 150 σ2 100 σ in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong Qtt Travail Arrivée SONG -50 J= 8 Qtt Travail Arrivée J=0 51 Pente Optimale J=8 Pente Optimale J=0

52 Borne du temps de réponse du modèle (σ,ρ) Application directe des résultats de l approche «network calculus» de l Internet (ref. Le Boudec et Thiran: R i σ + max ( Cc) j i+ 1 j N j j= 1 i = max i 1 c j= 1 ρ j in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 52

53 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 53

54 Evaluation du délai avec flux apériodique Hypothèses: taille de trame constante, p ij = 1/N Flux d arrivée non standard à cause de «d» Deux approximations Bernoulli, Binomial (temps discrétisé ou «slotted») Poisson (d " 0) I 1 S 1 S j d I j p j1 p jm s 1 O 1 p jn I N s m O m S N s N O N in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 54

55 Distribution de proba. du délai pour SRT Flux de Poisson, M/D/1 Flux Binomial [extension de Karol87] Comparaison in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 55

56 Poisson arrival case Buffering delay distribution: k = 1 t ( k 1) Tc Wq[ t] pn + pk = Tc n With: 0 p 0 p = 1 ρ ρ 1 = (1 ρ)( e 1) ; ( k 1) Tc t ktc k = 1,2,... p n n = (1 ρ) j= 1 ( 1) n j ( jρ) n j 1 ( n j)! ( jρ + n j) e jρ n = 2,3,... in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 56

57 Poisson arrival case P[Wq <= t] in M /D/1 queue 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 ρ = 0,1 ρ = 0,2 ρ = 0,3 ρ = 0,4 ρ = 0,5 ρ = 0,6 ρ = 0,7 ρ = 0,8 ρ = 0,9 0*Tc 1*Tc 2*Tc 3*Tc 4*Tc 5*Tc 6*Tc 7*Tc 8*Tc in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 57

58 Binomial arrival case Hypothesis: Constant frame length = 1 slot time Bernoulli process with p frame per slot per input port Probability 1/N to destine to an output port Buffering delay distribution: k 1 m 1 1 PW [ t] = ( p ( a)) + q n i m= 0 n= 0 p i= k n k 1 t ( k 1) T + ( p ( ai)) T n n= 0 p i= k+ 1 n in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 58

59 Binomial arrival case (ctd) With: a i = Prob[ A= i] = ( N i p 0 = P[ Q= 0] = 1 a 0 )( p p N 1 a a p = P[ Q = 1] = p i )( a0 1 a a p P Q n p p p N n n 1 i [ ] n 1 a0 i= 2 a0 n i ) N i = = = for n 2 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 59

60 Binomial arrival case (ctd) P[Wq<=t] M/D/1 Binom ial Arrival w ith N=8 1,2 1 0,8 0,6 ρ=0,1 ρ=0,2 0,4 ρ=0,3 ρ=0,4 0,2 ρ=0,5 ρ=0,6 ρ=0,7 ρ=0,8 0 ρ=0,9 0*Tc 1*Tc 2*Tc 3*Tc 4*Tc 5*Tc 6*Tc in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 60

61 Comparaison Poisson - Binomial P[Wq<=t] w ith ρ = ,8 0,6 0,4 0,2 0 N=8 N=2 Poisson in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 61

62 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 62

63 Etude de cas: acquisition des données 5 capteurs envoient des données de taille 1250 octets et avec périodes: 2, 5, 5, 30 et 30ms S4 et S5 sont classifiés en priorité P4 Question: un switch de 10Mbit/s peut-il garantir Ri < Ti pour i=2 et 3? Commutateur Ethernet S1 S2 S3 S4 cpu P1 P2 P3 P4 Serveur S5 in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 63

64 Etude de cas: calcul du pire temps de réponse Pour i = 1, 2, 3, 4, 5, C i = 1250*8/ = 1 ms. On a : i C i T i R i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 64

65 Etude de cas: calcul du pire temps d attente m C Pour m = 2 et 3, on a vérifié que i 1. i= 1 Ti Ce temps d attente est donc borné Le pire temps d attente : R m = C m + I m avec I I B C m 1 n n+ 1 m m = m + j j= 1 Tj En cours nous avons traité un cas similair avec: i C i T i R i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 65

66 Etude de cas: calcul du pire temps d attente Le pire temps d attente dans le commutateur: i C i T i R i in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 66

67 Etude de cas: calcul du pire temps de réponse Délai = 2T + C + T + R = 2* R = R transf p m r m m m Délai transf-m2 = = 5140 µs Délai transf-m3 = = 9140 µs in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 67

68 Un exemple d installation (extrait de IAONA guide d installation) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 68

69 PLAN Introduction: Ethernet Industriel vs. Bus de terrain Rappel: de Ethernet partagé à Ethernet commuté Modèle d un commutateur, trafic d entrée et contraintes temps réel Temps de réponse du pire cas du trafic périodique Borne du temps de réponse des flux (σ,ρ)-bornés Temps de réponse du trafic apériodique Etude de cas: acquisition en temps réel des données via Ethernet commuté Conclusion: possibilités et limites in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 69

70 Marché et produits Pour Ethernet Industriel, voir le site: Aussi le guide d installation de IAONA Pour Ethernet d entreprise, voir Réseaux & Télécoms, n 197, 12 avril 02, Quelques installations (par Hirschmann): Jaguar Ford (Halewood, UK) BP Chemicals (Baglan Bay, South Wales, UK) in2p3, La Londe les Maures, 26 mars 2003 YeQiong SONG 70

Le protocole AFDX/ARINC 664

Le protocole AFDX/ARINC 664 Le protocole AFDX/ARINC 664 Pascal Berthou berthou@laas.fr Antécédents Depuis l entrée en service de l A320 en 1998 La commande «fly-by-wire» s impose dans les nouvelles construction aéronautique. De nombreux

Plus en détail

Architectures de QoS pour Internet

Architectures de QoS pour Internet Architectures de QoS pour Internet IntServ, Diffserv 2011 RMMQoS-chap5 1 Architecture Intserv Intégration de Service définie en 1997 dans les RFC2205 à RFC2216 définie par flux (ex : IP src + IP dst +

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Partie QoS dans le réseau. QoS : mécanismes réseau. A voir. Chapitre 3 : Switching

Partie QoS dans le réseau. QoS : mécanismes réseau. A voir. Chapitre 3 : Switching Partie QoS dans le réseau Chapitre 3 : Switching 2011 RMMQoS-chap3 1 QoS : mécanismes réseau Utile (nécessaire?) applications multimédia applications contraintes (ex : télé-chirurgie) garanties sur débit/délai/gigue/pertes

Plus en détail

Rappel sur Ethernet commuté

Rappel sur Ethernet commuté Les VLAN sur les commutateurs Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.fr Rappel sur Ethernet commuté Un commutateur ne diffuse pas les trames, contrairement à un concentrateur (si la table de commutation

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Convergence. Introduction (1/24) Introduction (2/24) Introduction (4/24) Introduction (3/24)

Convergence. Introduction (1/24) Introduction (2/24) Introduction (4/24) Introduction (3/24) Introduction (1/24) Internet = Interconnexion de réseaux et Services Informatiques (Années 60) Applications Informatiques: Transfert de fichier, Messagerie, News Internet = Interconnexion de réseaux et

Plus en détail

Web Smart Switch 16 ports Fast Ethernet 10/100MBPS. Manuel Utilisateur. Ver:1.3.3 - 0 -

Web Smart Switch 16 ports Fast Ethernet 10/100MBPS. Manuel Utilisateur. Ver:1.3.3 - 0 - Web Smart Switch 16 ports Fast Ethernet 10/100MBPS Manuel Utilisateur Ver:1.3.3-0 - Configuration du Web Smart Switch NG-PS16W Merci de suivre les étapes ci-dessous. Etape 1: Utilisez un cordon réseau

Plus en détail

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet Industriel Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet C est quoi Ethernet? Ethernet est une méthode de transmission d un signal entre deux appareils ou plus sur un média partagé. Cela ne

Plus en détail

Formation SIARS. Les réseaux virtuels (Vlans)

Formation SIARS. Les réseaux virtuels (Vlans) Formation SIARS Les réseaux virtuels (Vlans) Plan Les principes La réalisation Les standards Un scénario de mise en œuvre Exemple de configuration d équipements Les principes Les principes Historiquement

Plus en détail

Exercice : Calcul des délais dans une réseau

Exercice : Calcul des délais dans une réseau Exercice : Calcul de délai dan une réeau L objectif principal de cet exercice et de comprendre le calcul du délai de bout en bout d un meage (délai de tranfert) dan un réeau en terme de : - délai de tranmiion

Plus en détail

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice Chapitre 5 Réseaux locaux Exercices No Exercice Ethernet, partage d un canal 1. Soit un groupe de N stations partageant un canal à 56 kb/s selon le protocole ALOHA pur. Chaque station émet une trame de

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP BTS I.R.I.S NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP G.VALET Nov 2010 Version 2.0 Courriel : genael.valet@diderot.org, URL : http://www.diderot.org 1 LE BESOIN D UN MODÈLE Devant

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN Introduction F. Nolot 2009 2 Architecture d'un réseau Pour séparer, sur un réseau global, les rôles de chacun Solution classique : utilisation de sous-réseaux

Plus en détail

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements VLANs Les principes La réalisation Les standards Un scénario de mise en œuvre Exemple de configuration d équipements Les principes - longtemps, la solution a consisté à introduire des routeurs entre les

Plus en détail

Les réseaux virtuels (VLAN)

Les réseaux virtuels (VLAN) Les réseaux virtuels (VLAN) Définition un réseau virtuel = ensemble de ressources interconnectées et regroupées logiquement indépendamment de leur localisation géographique Techniquement un VLAN = domaine

Plus en détail

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010]

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010] 4. Réseaux locaux Réseau Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par des supports de transmission : ces éléments communiquent entre eux à partir de règles appelées protocoles. Caractéristiques

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Formation Réseaux : Notions de base

Formation Réseaux : Notions de base Formation x Formation Réseaux : Notions Jean-Philippe André (), p2009 3. Couche Septembre 2007 Que sont les x? Formation x Wikipedia.org : Un est un ensemble de nœuds (ou pôles) reliés entre eux par des

Plus en détail

QoS dans le réseau. Objectifs. Étapes de la QoS. Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling

QoS dans le réseau. Objectifs. Étapes de la QoS. Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling QoS dans le réseau Chapitre 4 : Ordonnancement et QoS Scheduling 2011 RMMQoS-chap4 1 Objectifs Hypothèse : plusieurs flux en compétition dans un switch/routeur même interface de sortie Quelques objectifs

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS

QoS et Multimédia SIR / RTS QoS et Multimédia SIR / RTS Les principes fondamentaux de la qualité de service Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous 1 Introduction

Plus en détail

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 Plan Notions sur les réseaux Couche/Service/Protocole Le modèle OSI Le modèle TCP/IP J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 2 Problématique J.L Damoiseaux

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

Exercices Réseaux : 1 partie

Exercices Réseaux : 1 partie Table des matières I. Exercices de base...3 1. Calcul de débit (D)...3 2. Calcul de temps de transmission (t)...3 3. Calcul de la taille des données (Q)...3 II. Protocole Ethernet Ethernet 802.3...4 1.

Plus en détail

Réseaux en automatisme industriel

Réseaux en automatisme industriel Réseaux en automatisme industriel IUT-1 département GEii - 1 28/11/2008 1 Les Architectures d automatismes industriel Modèle multicouche Couche liaison Couche application 28/11/2008 2 Approche multicouche

Plus en détail

Téléinformatique! Réseaux Locaux

Téléinformatique! Réseaux Locaux Téléinformatique! Réseaux Locaux AS - 2010/2011 Thomas Morsellino IUT Bordeaux 1 (Dépt. Info) Réseau 2 n Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par un support de transmission : ces éléments

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014 École Supérieure d Économie Électronique Chap 9: Composants et systèmes de sécurité 1 Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 tagging et port trunk Création des via les commandes sur switch cisco 1 / 48 2 / 48

Plus en détail

Ethernet as a fieldbus. CERN 28 Septembre 2001

Ethernet as a fieldbus. CERN 28 Septembre 2001 Ethernet as a fieldbus CERN 28 Septembre 2001 1 Communication dans l entreprise Volume de données Cout Gestion de production Automatisme Machines Robustesse Temps de Reponse 2 Communication dans l entreprise

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose Nom Prénom ID École Instructions: Durée 90 minutes, sans documents Cet examen se compose de question choix multiples (QCM, ~15/20 de la note) et de questions à réponses libres (QRL, ~5/20) Veillez à compléter

Plus en détail

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11 Covage s Version du doc v1.1 Page 1 sur 11 Document : Date : STAS IP Transit v1.1 20/09/2011 Covage s Version du doc v1.1 Page 2 sur 11 Sommaire 1. Description du «IP Transit»... 3 2. Périmètre géographique

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS

INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS Introduction aux Réseaux Locaux Industriels ou Bus de Terrain INTRODUCTION AUX RESEAUX LOCAUX INDUSTRIELS I) Définir le Bus de Terrain II) Avantages et Inconvénients III) Hier et Aujourd hui IV) Classification

Plus en détail

et contrôle de topologie dans les Support de la qualité de service réseaux mobiles ad hoc rabah.meraihi@enst.fr GET / Télécom Paris Rabah Meraihi

et contrôle de topologie dans les Support de la qualité de service réseaux mobiles ad hoc rabah.meraihi@enst.fr GET / Télécom Paris Rabah Meraihi Support de la qualité de service et contrôle de topologie dans les réseaux mobiles ad hoc Rabah Meraihi GET / Télécom Paris rabah.meraihi@enst.fr Rabah Meraihi 1 Plan 1. Introduction et contexte 2. Qualité

Plus en détail

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP I REPRÉSENTER SON RÉSEAU Remettez en état votre petit réseau VOIP et réalisez-en le schéma (avec Vision 2010 éventuellement) II PEAUFINER LE PARAMÉTRAGE Pour activer la messagerie

Plus en détail

Quoi de neuf en acquisition de données?

Quoi de neuf en acquisition de données? Quoi de neuf en acquisition de données? Jean-Luc DELAY National Instruments, Ingénieur d applications Les nouveautés en acquisition de données chez NI USB Série X NI SC Express Nouveau châssis NI CompactDAQ

Plus en détail

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr Année 2010-2011 Réseaux I Conclusion : retour sur l architecture protocolaire Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Rappels 2 Le dialogue

Plus en détail

Switch WS16POE. Guide de l utilisateur

Switch WS16POE. Guide de l utilisateur Switch WS16POE Guide de l utilisateur Version: 01/01/2011 Configuration 3 Administrator: Authentication Configuration 5 Administrator: System IP Configuration 6 Administrator: System Status 7 Administrator:

Plus en détail

Fiche de Réseau de données

Fiche de Réseau de données Fiche de Réseau de données V.R May 25, 2015 Contents I Le modèle OSI 2 1 Concepts de base 2 2 Modèle OSI 4 II Réseau de données 5 1 Erreurs et correction d erreurs 5 2 Contrôle de flux 6 3 Contrôle de

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/9 http://robert.cireddu.free.fr/sin LA SEGMENTATION VIRTUELLE DES DOMAINES DE DIFFUSION : LES VLANs

Plus en détail

Les classes de service de RAP

Les classes de service de RAP Les classes de service de RAP Séminaire «Classes de service et nouveaux usages de RAP» 10 novembre 2005 CORAP Lionel.David@rap.prd.fr Agenda Définition de la qualité de service Les mécanismes de QoS Contexte

Plus en détail

Les LANs virtuels (VLANs)

Les LANs virtuels (VLANs) C h a p i t r e 7 : L e s V L A N s Slide 1 Les LANs virtuels (VLANs) Génaël VALET Version 1.21 Jan 2011 C h a p i t r e 7 : L e s V L A N s Slide 2 Sommaire Dans ce chapitre, nous aborderons : Qu est-ce

Plus en détail

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN)

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 8 avril 2011 1 Principes Problématique

Plus en détail

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 3 IP : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence Semestre 1 - version du 13/11/2009 1/32 Cyril Pain-Barre IP : introduction et adressage 1/24 TCP/IP l

Plus en détail

Commandes utiles à connaître

Commandes utiles à connaître La commande ping Commandes utiles à connaître La commande ping sert à tester les fonctions de transmission et de réception de la carte réseau, la configuration TCP/IP et la connectivité réseau. Les différentes

Plus en détail

Administration des réseaux et systèmes

Administration des réseaux et systèmes dministration des réseaux et systèmes IUT Département Informatique nthony usson Plan du cours Cours Ethernet IP Spanning Tree VLN Routage (rappel) Firewall / CL NT / PT DHCP (rappel) SNMP 1 Spanning Tree

Plus en détail

Ed 03/95 PAQ 1530 NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE. OBJET : CONFIGURATION DU VLAN (802.1q) SUR LES ÉQUIPEMENTS IP DE L'OmniPCX 4400

Ed 03/95 PAQ 1530 NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE. OBJET : CONFIGURATION DU VLAN (802.1q) SUR LES ÉQUIPEMENTS IP DE L'OmniPCX 4400 Ed 03/95 PAQ 1530 COMMUNICATION TECHNIQUE N TC0295 Date : 15-03-2002 Nb de pages : 33 URGENTE (FLASH PRODUIT) NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE OBJET : CONFIGURATION DU VLAN (802.1q) SUR

Plus en détail

Chapitre 6-2. Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage

Chapitre 6-2. Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage Chapitre 6-2 Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage 1. Présentation de IPv6 1.2. Adressage v6; 1.5 Le format V6 1.3. Les types d adressage; 1.6 Fonctionnement Multicasting 1.4

Plus en détail

2A SI. 2 - Architecture des systèmes de communication. 2.3 Réseaux locaux. Stéphane Vialle

2A SI. 2 - Architecture des systèmes de communication. 2.3 Réseaux locaux. Stéphane Vialle 2A SI 2 - Architecture des systèmes de communication 2.3 Réseaux locaux Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique

Plus en détail

Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant?

Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant? Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant? Les routeurs ne peuvent empêcher les boucles qu'au niveau de la couche 3, alors qu'ethernet se trouve

Plus en détail

Ordonnancement Sous Contraintes Temps Réel

Ordonnancement Sous Contraintes Temps Réel Ordonnancement Sous Contraintes Temps Réel Nicolas NAVET Slides du cours 9/10 Cours Ordonnancement Temps Réel, DEA, 9/10 Plan du cours 1. Test de Spuri (reprise cours précédent) 2. Temps de réponse sous

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

Laboratoire de téléinformatique, TIN Niveau 2 : Les LANs virtuels (VLANs)

Laboratoire de téléinformatique, TIN Niveau 2 : Les LANs virtuels (VLANs) Laboratoire de téléinformatique, TIN Niveau 2 : Les LANs virtuels (VLANs) 1. Description La création de réseaux virtuels (Virtual LANs : VLANs) permet de «séparer» des groupes de stations liées physiquement

Plus en détail

Réseaux informatiques

Réseaux informatiques PC / Réseau Réseaux informatiques Ethernet, WiFi, Bluetooth Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Réseaux locaux et étendus Éléments du réseau local, topologie Réseau Ethernet Sous-couches

Plus en détail

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11 s Version du doc v1.1 Page 1 sur 11 Document : Date : STAS VPN IP v1.1 20/09/2011 s Version du doc v1.1 Page 2 sur 11 Sommaire 1. Description du «VPN IP»... 3 2. Périmètre géographique de l offre... 3

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

CISCO - Routage et Commutation 2ième module de préparation à la certification CCNA 200-120 (Nouvelle édition)

CISCO - Routage et Commutation 2ième module de préparation à la certification CCNA 200-120 (Nouvelle édition) Introduction A. Objectifs de l'ouvrage 14 B. Les certifications Cisco 14 C. La formation CCNA R&S NetAcad 16 D. La certification 17 E. Les outils importants 18 F. Organisation de l'ouvrage 18 1. Guide

Plus en détail

Services d infrastructure réseaux

Services d infrastructure réseaux Services d infrastructure réseaux Cours de Réseaux Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 2012-2013 Tuyêt Trâm DANG NGOC Services d infrastructure réseaux 1 / 30 Plan 1 Adressage

Plus en détail

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements

VLANs. Les principes. La réalisation. Les standards. Un scénario de mise en œuvre. Exemple de configuration d équipements VLANs Les principes La réalisation Les standards Un scénario de mise en œuvre Exemple de configuration d équipements 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 69 Les principes - longtemps, la solution a consisté

Plus en détail

Exemple : 1 local technique comportant la baie de brassage et 4 salles avec prises murales. portable 1. Salle 3. Poste1 2

Exemple : 1 local technique comportant la baie de brassage et 4 salles avec prises murales. portable 1. Salle 3. Poste1 2 Plan Panneau de brassage Services d infrastructure réseaux Cours de Réseaux Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 22-23 2 Encapsulation IP dans IP Les panneaux de brassages

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP. Partie 2 : Présentation du modèle. Modèle TCP/IP LIENS APLICATION TRANSPORT RESEAU

Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP. Partie 2 : Présentation du modèle. Modèle TCP/IP LIENS APLICATION TRANSPORT RESEAU Modèle TCP/IP Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP APLICATION TRANSPORT RESEAU LIENS LLC LIAISON ----------- MAC PHYSIQUE Partie 2 : Présentation du modèle Positionnement des modèles INTERNET (adressage

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP

Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP Rappel Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP Le modèle OSI définit sept couches. TCP/IP est basé sur le modèle DOD, qui ne comporte que quatre couches, mais en cohérence avec le modèle

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Implémentation des protocoles Spanning Tree

Implémentation des protocoles Spanning Tree Implémentation des protocoles Spanning Tree ITE I Chapter 6 2006 Cisco Systems, Inc. All rights reserved. Cisco Public 1 Objectifs Expliquer le rôle de la redondance dans un réseau qui a convergé Expliquer

Plus en détail

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 1 Réseaux locaux et modèle OSI Le modèle OSI est orienté réseau maillé La couche physique : Caractéristiques physique du support de communication. Communication

Plus en détail

Westermo i-line MRI-128-F4G / MRI-128-F4G/DC

Westermo i-line MRI-128-F4G / MRI-128-F4G/DC Westermo i-line MRI-128-F4G / MRI-128-F4G/DC Switch au format Rack 19" 1U 24 ports 10/100 et 4 ports combo 10/100/1000 24 ports Fast Ethernet et 4 ports Gigabits SFP combo Fonctions de management réseau

Plus en détail

Réseaux Informatiques 2

Réseaux Informatiques 2 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Mohamed Khider - Biskra Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie Département d informatique

Plus en détail

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS

Formation SIARS. Principes de base TCP/IP QoS Formation SIARS Principes de base TCP/IP QoS Plan La situation actuelle Qu est-ce que la QoS? DiffServ IntServ MPLS Conclusion La situation actuelle La situation actuelle La famille des protocoles TCP/IP

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

94 Glossaire Ethernet

94 Glossaire Ethernet Glossaire Ethernet 10Base2 10Base5 10BaseFL 10BaseT Adresse IP Adresse MAC AUI Autodétection (autosense) Standard de câblage Ethernet utilisant un câble coaxial de faible section. Permet de réaliser des

Plus en détail

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot FastEthernet et GigaBit Ethernet F. Nolot 1 FastEthernet et GigaBit Ethernet Rappel sur Ethernet F. Nolot 2 Ethernet? Regroupe 4 familles Ethernet et IEEE 802.3 : définition d'origine à 10 Mbps Fast Ethernet

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Transport de contenu multimédia

Transport de contenu multimédia Transport de contenu multimédia Jean Le Feuvre Cyril Concolato lefeuvre, concolato @telecom-paristech.fr Plan Définitions et problèmes généraux Étude détaillée de certains modes de transport Streaming

Plus en détail

I. Plusieurs types de VLAN

I. Plusieurs types de VLAN Type de la séance : Courrss Série : Commutation Les réseaux locaux virtuels VLAN Virtual LAN NOM : NOTE : Le :. Classe : Durée :.. Les réseaux virtuels (VLAN : Virtual Local Area Network) permettent de

Plus en détail

Compte-rendu des tests pour le déploiement des classes de services sur gw-rap

Compte-rendu des tests pour le déploiement des classes de services sur gw-rap Compte-rendu des tests pour le déploiement des classes de services sur gw-rap Description : Ce document présente la validation des mécanismes de qualité de service sur un Juniper M7i à l aide d une maquette

Plus en détail

Rapport du projet Qualité de Service

Rapport du projet Qualité de Service Tim Autin Master 2 TI Rapport du projet Qualité de Service UE Réseaux Haut Débit et Qualité de Service Enseignant : Congduc Pham Sommaire Introduction... 3 Scénario... 3 Présentation... 3 Problématique...

Plus en détail

Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED

Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED Evaluation de l'influence d un réseau de communication sans fil sur la commande d un SED Gilbert Habib (1), Pascale Marangé (2), Jean François Pétin (1), Thierry Divoux (1) (1) Centre de Recherche en Automatique

Plus en détail

La garantie de performance dans les réseaux TCP/IP

La garantie de performance dans les réseaux TCP/IP La garantie de performance dans les réseaux TCP/IP Olivier Bonaventure Groupe Infonet Institut d Informatique FUNDP Rue Grandgagnage 21, B 5000 Namur (Belgium) Email : Olivier.Bonaventure@info.fundp.ac.be

Plus en détail

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 Plan 1 Introduction 2 Mécanisme et architecture 3 Algorithmes de régulation du débit vidéo Algorithme

Plus en détail

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire Les réseaux Ethernet Les origines 1970 : développement au centre de recherche Xerox de Paolo Alto 1980 : publication des spécifications Ethernet comme standard industriel 1983 : Ethernet 10 Mbps devient

Plus en détail

La Qualité de Service sur Internet

La Qualité de Service sur Internet Brève introduction à La Qualité de Service sur Internet Chaput Emmanuel 2011-2012 Chaput Emmanuel () Brève introduction à La Qualité de Service sur Internet 2011-2012 1 / 42 1 2 3 La qualité de service

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur

Principe de la récupération d erreur dans TCP. Exercices sur La couche Transport. Récupération d erreur Exercices sur La couche Transport Principe de la récupération d erreur dans TCP» Fenêtre d anticipation avec re-émission sélective et acquittements cumulatifs (voir chapitre Contrôle d erreur) 4 3 2 Transport

Plus en détail

Université de Reims Champagne - Ardenne Qualité de Service suivant la norme 802.11e

Université de Reims Champagne - Ardenne Qualité de Service suivant la norme 802.11e Université de Reims Champagne - Ardenne Qualité de Service suivant la norme 802.11e Présenté par : BOUAMAMA Nadjib SAILE Yassine HAFERSAS Nabil 2007-2008 1 PLAN Introduction Généralité sur la QoS Le standard

Plus en détail

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave 1 Quelle est la couche OSI et TCP/IP qui apparaît dans les deux modèles, mais qui a des fonctions différentes? La couche session La couche physique 2 Parmi les unités suivantes, indiquez celles qui sont

Plus en détail

TP 1 - Wireshark et Ethernet

TP 1 - Wireshark et Ethernet TP 1 - Wireshark et Ethernet Nommage des cartes réseaux Sous Linux, tous les périphériques (disques durs, cartes réseau, imprimantes,... ) sont nommés et ce nommage respecte certaines règles. Par exemple,

Plus en détail

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études Mikaël Capelle Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou 27 Juin 2014 Plan 1 Introduction - La virtualisation de réseau 2 3

Plus en détail

INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES

INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES Organisation matérielle et logicielle d un dispositif communiquant Anthony Médassi ADAPTATEUR RÉSEAU Filaire Wifi (Wireless Fidelity) Bluetooth USB CPL (Courant porteur

Plus en détail

Installation de technologies Sur switch cisco 2950

Installation de technologies Sur switch cisco 2950 Installation de technologies Sur switch cisco 2950 Tanji slimane le 02/12/2005 Page 1 sur 26 Sommaire INTRODUCTION... 3 OBJECTIFS... 3 MATERIEL... 4 IOS... 4 CONFIGURATION DE LA CONNEXION HYPER TERMINAL...

Plus en détail

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012 Le Multicast A Guyancourt le 16-08-2012 Le MULTICAST Définition: On entend par Multicast le fait de communiquer simultanément avec un groupe d ordinateurs identifiés par une adresse spécifique (adresse

Plus en détail

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs Philippe Fournier-Viger Département d informatique, U.de M. Bureau D216, philippe.fournier-viger@umoncton.ca Automne 2014 1 Introduction Au dernier cours

Plus en détail

Réseaux Ethernet 802.3

Réseaux Ethernet 802.3 Réseaux Ethernet 802.3 Sommaire Introduction Principes de fonctionnement La couche physique La couche liaison L'interconnexion Exploitation du réseau 2 Introduction Norme 802.3 Développé à l origine par

Plus en détail

RTSP - Introduction (1/2)

RTSP - Introduction (1/2) RTSP - Introduction (1/2) Protocol suite: TCP/IP. Type: Application layer protocol. Working group: mmusic, Multiparty Multimedia, Session Control RFC 2326: «RTSP is an application-level protocol for control

Plus en détail

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33)

Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Fiche technique CPU 315SN/PN (315-4PN33) Données techniques N de commande 315-4PN33 Information générale Note - Caractéristiques SPEED-Bus - Données techniques de l'alimentation Alimentation (valeur nominale)

Plus en détail