WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2. Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2. Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress"

Transcription

1 WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2 Bio-methane Regions Partner : AILE Date and location : 5 th June 2012 Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress Object/purpose of the presentation : _Digestate Type of the participant(s): (public, administration, ) _administration, potential developers, AD companies Nr. of participants: _50 (not all have signed) Tools used during the event Power point Leaflet Brochure Publication (article etc.) Mentions in web sites Expert speech Other: Attached documents/evidence Pictures power-point Brochure/leaflet Publication Official web site address attendance list Other: Resume

2 Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P Date of Preparation: June 2012 Technical event on digestate (in relation to Valdipro project) AILE The sole responsibility for the content of this report lies with the authors. It does not necessarily reflect the opinion of the European Union. Neither the EACI nor the European Commission are responsible for any use that may be made of the information contained therein..

3 AILE organized some technical conferences for the projects developers, anaerobic digestion (AD) firms and all the actors of AD in the West part of France. These technical conferences are a time to speak about a subject with an expert on it. For AILE these technical conferences are a time to speak about anaerobic digestion, so a time to spread information about AD in relation to the target of Bio-Methane Regions. The 5 June 2012, AILE has organized a conference during the afternoon, about digestat. This time was in relation to some other French research projects: and VALDIPRO. There are 3 presentations: - Patrick Dabert, of IRSTEA, for the project: is a French research project, in the programme ANR BioEnergies It is on the characterisation and valorisation of the digestate. - Bertrand Decoopman, of the Regional agriculture Chamber of Brittany: he introduce the results of some agronomical experimentatiosn on fields with digestate. - Sophie Merle, of AILE, for the VALDIPRO project: Valdipro is a French project, financed with the CASDAR. The objet is the valorisation of digestat like a fertiliser, and the target is to supply the farmers with an AD plants to go on the market of digestate. In this deliverable, we can find: - Presentation of, - Presentation of the results of agronomical experimentations, - Presentation of Valdipro, - Resume of Valdipro of the 5 June (interne communication of Valdipro), - Invitation for the conference, - Copy of the sign sheets, - Pictures of the conference. 2 / 2

4 Présentation technique - digestat Intervention organisée dans le cadre du projet Bio- Methane Regions Plan de la présentation 2 Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea Projet ANR BioEnergies 2010 Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 I. Présentation de Partenariat, tâches et structure II. Focus sur la caractérisation des digestats Filières suivies Analyses prévues Premiers résultats III. Focus sur la valorisation agronomique Analyses prévues 1 Présentation Diva AILE 0 2 Présentation Diva AILE 0 Enjeux et objectifs de 3 Partenariat 4 Inventorier les différents types de digestats et les filières de gestion actuellement utilisées en France Caractériser les digestats de 5 filières typiques Evaluer la capacité des digestats à être utilisés en valorisation agronomique directe ou à être transformés via des post-traitements ultérieurs Effectuer un bilan technico-économique et environnemental (notamment vis à vis des gaz à effet de serre) des filières de post-traitement des digestats en comparaison avec l'épandage direct Apporter des données pour favoriser, à terme, la mise en place d'un cadre réglementaire permettant une évolution des digestats d'un statut de "déchet" vers celui de "produit", complémentaire du projet VALDIPRO Publics 1. Irstea/Cemagref Rennes 2. Irstea/Cemagref Montoldre 3. Ecole des Mines Albi 4. INRA Grignon 5. Polytech Montpellier 2 Privés 1. Solagro 2. Suez Environnement 3. Idex/Géotexia 4 Présentation Diva AILE 0 Tâche 1 : 5 GESTION, COORDINATION ET VALORISATION DU PROJET Tâche 2 : ETAT DE L'ART DES DIGESTATS ET DE LEURS PROCEDES DE POST- TRAITEMENT : PRATIQUES ET BESOINS D'EVALUATION DES FILIERES Tâche 3 : Tâche 4 : CARACTERISATION DES DIGESTATS EVALUATION ET DEVELOPPEMENT DES PROCEDES DE BRUTS POST-TRAITEMENT DES DIGESTATS 3.1 Prélèvements 4.1 digestats solides : 3.2 Adéquation aux normes - séchage thermique amendement ou engrais - compostage 3.3 Caractérisation Traitabilité, 4.2 digestats liquides : épandabilité - Biodégradabilité - épuration biologique résiduelle - séparation membranaire 4.3 Adéquation aux normes amendement ou engrais Tâche 5 : VALEUR AGRONOMIQUE ET IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DU RETOUR AU SOL (EPANDAGE) DES DIGESTATS BRUTS ET TRAITES Valeur agronomique et émissions gazeuses Plan de la présentation I. Présentation de Partenariat, tâches et structure II. Focus sur la caractérisation des digestats Filières suivies Analyses prévues Premiers résultats III. Focus sur la valorisation agronomique Analyses prévues 6 Tâche 6 : 5 BILAN ENVIRONNEMENTAL Présentation Diva ET TECHNIQUE AILE 0 DE L'UTILISATION AGRONOMIQUE DES DIGESTATS BRUTS OU TRANSFORMES 6 Présentation Diva AILE 0 1

5 Présentation technique - digestat Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Eléments méthodologiques Sites étudiés Sites étudiés : BIOD 5 sites ; 5 types de déchets traités : un petit tour en France Déchets traités tonnes Biodéchets (FFOM, Papiers cartons + déchets verts) tonnes déchets tiers tonnes de graisses BIOD TERR Process 1 digesteur de m3, process voie humide thermophile Valorga, agitation par biogaz ; temps de séjour 21 jours Séparation de phase en 3 étapes : Pressage, tamisage, centrifugeuse. biogaz valorisé en co-génération (production de chaleur une partie pour chauffer les digesteurs) AGRI1 AGRI2 Biodéchets Territoriale Agricoles OMR Ligne prélevée Sortie digesteur : BIOD BRUT Sortie séparation phase : BIOD solide ; BIOD liquide OMR 7 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts 8 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 3 : caractérisation Eléments méthodologiques Eléments méthodologiques Sites étudiés : OMR Sites étudiés : AGRI1 Déchets traités tonnes OMR tonnes bio-déchets Déchets traités Fumiers bovins : T/an Issues céréales : 300 T/an Process 2 lignes de traitement selon nature du déchet (OMR, bio-déchets) 8 digesteurs de m3, process voie sèche thermophile, agitation par pales biogaz valorisé en co-génération (production de chaleur une partie pour chauffer les digesteurs) Process Digesteur Mésophile Agrikomp m3 (tps séjour 60 à 70 jours) Séparation par vis sans fin + tamis Fosse stockage de la phase liquide m3 (non agitée sauf période de soutirage pour épandage) biogaz valorisé en co-génération (production de chaleur eau chaude torillons, résistance fosse réception graisses, chauffages 3 maisons + bureau) Ligne prélevée digesteur 7, OMR Brute 0-20mm, Pas de séparation de phase 9 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Ligne prélevée Sortie digesteur : AGRI 1 BRUT Sortie séparation phase : AGRI 1 solide ; AGRI 10 Sites étudiés : AGRI2 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Eléments méthodologiques Sites étudiés : TERR Déchets traités Fumiers bovins : T/an Lisiers bovins: m3 ; Lisiers porcins : m3 Déchets tiers : T/an (issues céréales, IAA, ensilage) Déchets IAA liq. : m3 Sites étudiés : TERR Déchets traités (prévision) T de lisiers de porcs T de déchets d IAA Process 2 digesteurs de m3, process voie humide mésophile (38 C), 1 post digesteur de m3 Séparation de phase par centrifugation biogaz valorisé en co-génération (production de chaleur une partie pour chauffer les digesteurs, l unité d hygiénisation, le post-traitement des digestats) Process Digesteur Mésophile Agrikomp m3 (tps séjour 30 à 40 jours) Post- digesteur : m3 Séparation par vis sans fin + tamis biogaz valorisé en co-génération (production de chaleur Bâtiments d élevage, chauffages maisons + bureau) Ligne prélevée Sortie post-digesteur : TERR BRUT Sortie séparation phase : TERR solide ; TERR liquide Ligne prélevée Sortie post-digesteur : AGRI 2 BRUT Sortie séparation phase : AGRI 2 solide ; AGRI 2 liquide Présentation Diva AILE 0 1 liquide Présentation Diva AILE 0 Eléments méthodologiques 11 systématique des digestats bruts 12 Présentation Diva AILE 0 2

6 Présentation technique - digestat Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Planning des prélèvements T0 : Juillet à Septembre 2011 T1 : Novembre-Décembre 2011 T2 : Février 2012 T3 : Mai 2012 T4 : Juillet 2012 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts OMR-BRUT BIOD-BRUT AGRI 1-BRUT BIOD-SOLIDE AGRI 1-SOLIDE AGRI 2-SOLIDE TERR-SOLIDE Préparation des échantillons solides Echantillon-SOLIDE Extraction aqueuse GLOBAL EXTRAIT CULOT MS Brut C Soluble (FORMACS) Extraction EDTA : ph solide Azote Ammoniacal - polysaccharides non solubles Respirométrie solide Azote Nitrique - protéines non solubles BMP (sur BRUT) Polysaccharides solubles Protéines solubles Séchage + POUDRE Agri1 Agri2 BIOD TERR OMR MS résiduelles + MO CT Solide (FLASH) DCO Solide (T0 / T1 / T3) Azote Total (NTK) Lipides Fractionnement biochim 13 Présentation Diva AILE 0 CT : test poudre humide 14 NTK : test poudre humide Présentation Diva AILE 0 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Préparation des échantillons semi liquides AGRI 2-BRUT Echantillon-semi LIQUIDE TERR-BRUT Centri Centri méthode lisier Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Préparation des échantillons liquides AGRI 1-LIQUIDE AGRI 2-LIQUIDE BIOD-LIQUIDE TERR-LIQUIDE Echantillon-LIQUIDE Centri méthode Lisier GLOBAL CULOT SOLUBLE CULOT Extraction GLOBAL SOLUBLE CULOT MS-MO Liquide ph CT Liquide (FLASH) DCO Liquide (T0/T1/T3) Azote Total (NTK) Azote Ammoniacal Azote Nitrique Respirométrie liquide BMP Séchage + E1 C Soluble (FORMACS) Azote Tolal (NTK) Azote ammoniacal Extraction C Soluble (FORMACS) Azote Nitrique Azote ammoniacal Polysaccharides solubles Protéines solubles Extraction EDTA : - polysaccharides non solubles - protéines non solubles MS-MO Liquide ph CT Liquide (FLASH) DCO Liquide (T0 / T1 / T3) Azote Total (NTK) Azote Ammoniacal Azote Nitrique respirométrie liquide Alcalinité C Soluble (FORMACS) Azote Ammoniacal Azote Nitrique Polysaccharides solubles Protéines solubles Soluble testé sur le T0 A voir pour la suite Extraction EDTA : - polysaccharides non solubles - protéines non solubles POUDRE E2 Séchage + Broyage Lipides Fractionnement Biochim C Soluble (FORMACS) Azote Tolal (NTK) Azote ammoniacal POUDRE Lipides 15 Présentation Diva AILE 0 16 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Type d analyses Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Quelques résultats Moyenne des caractéristiques physico chimiques de base sur T0, T1, T3 ph MS MO C Total NTK (%MB) (%MB) (gc/kgmb) (gn/kgmb) T0, T2, T4 : T1, T3 : Analyse simplifiée ph, MS, MO, DCO, C, N Analyse complète (physico chimiques et microbiologiques) + analyses biochimiques (composition) + analyses biodégradabilité aérobie et anaérobie (stabilité) + analyses rhéologiques (structure, épandabilité) OMR BRUT 8,15 23,52 10,32 61,34 2,77 BRUT 8,37 16,70 11,15 61,43 3,13 AGRI 1 SOLIDE 9,38 25,13 18,59 94,64 3,64 LIQUIDE 8,11 12,72 7,80 49,05 7,95 BRUT 7,81 5,50 3,92 24,90 4,06 AGRI 2 SOLIDE 9,32 23,11 20,54 105,08 2,96 LIQUIDE 7,85 4,06 2,57 15,95 4,11 BRUT 8,00 19,25 10,63 57,88 2,77 BIOD SOLIDE 8,73 41,17 24,28 130,50 4,42 LIQUIDE 8,35 5,60 3,35 26,00 4,30 BRUT 8,12 5,32 3,77 22,85 4,34 17 Présentation Diva AILE 0 TERR SOLIDE 9,05 24,81 18,32 98,19 4,29 18 Présentation Diva AILE 0 8,31 1,51 0,87 LIQUIDE 7,70 4,31 3

7 Présentation technique - digestat Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Quelques résultats Bilan séparation de phase sur la base des analyses de MS dans les différents flux Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Quelques résultats Résultats bactériologiques sur T1 (Critères de la NFU ) %MS Partition du flux de matière brute Partition du flux de matière sèche S a l m o n e l l e s Œuf d'helminthes parasites Œuf d'helminthes parasites viables /25g /1,5g MS /1,5g MS BRUT 14,84 100% 100% AGRI 1 SOLIDE 24,14 27% 44% 05/07/11 LIQUIDE 11,37 73% 56% BRUT 6,09 100% 100% AGRI 2 SOLIDE 24,02 9% 37% 20/07/11 LIQUIDE 4,26 91% 63% BRUT 20,55 100% 100% BIOD SOLIDE 41,45 40% 80% 12/07/11 LIQUIDE 6,88 60% 20% BRUT 4,31 100% 100% TERR SOLIDE 24,78 11% 65% 06/09/11 LIQUIDE 1,69 89% 35% 19 Présentation Diva AILE 0 Résultats Critères Résultats Critères Résultats Critères OMR BRUT absence absence absence absence absence absence SOLIDE absence absence absence absence absence absence AGRI LIQUIDE absence absence absence absence absence absence BRUT absence absence absence absence absence absence AGRI 2 SOLIDE absence absence absence absence absence absence LIQUIDE absence absence absence absence absence absence SOLIDE absence absence absence absence absence absence BIOD LIQUIDE absence absence absence absence absence absence SOLIDE absence absence absence absence absence absence TERR LIQUIDE absence absence Présentation Diva absence AILE 05 juin absence 2012 absence absence Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Quelques résultats Quelques résultats Exemple de test de biodégradabilité : Mesure respirométrique sur Agri 1 Exemple de comportement rhéologique : mesure du cisaillement Shear stress [Pa] Herschel- Bulkley Bingham Shear rate [1/s] Figure 1 : Flow behaviour of 12.5 % raw agricultural digested sludge (Agri 1-brut); at higher speed, Bingham viscosity η B = 52 Pa.s; at lower speed, flow index n = 0.37 and consistency K HB = 68 Pa.s Vitesse de consommation d oxygène en fonction du temps 21 Présentation Diva AILE 0 - Cisaillement élevé : Bingham - Cisaillement faible : Herschel-Bulkley 22 Présentation Diva AILE 0 - Existence d un seuil : τ Y Tâche n 3 : caractérisation systématique des digestats bruts Travaux pour les 6 prochains mois et résultats attendus Plan de la présentation 24 Prélèvements T4 : T4 analyse simplifiée => Synthèse des résultats : Moyennes et dispersion Comparaison aux spécifications «produit» des normes Comparaison sorties des digesteurs / intrants Relation entre les paramètres : caractéristiques et biodégradabilité et épandabilité Estimation de la traitabilité à partir de la biodégradabilité I. Présentation de Partenariat, tâches et structure II. Focus sur la caractérisation des digestats Filières suivies Analyses prévues Premiers résultats III. Focus sur la valorisation agronomique Analyses prévues 23 Présentation Diva AILE 0 24 Présentation Diva AILE 0 4

8 Présentation technique - digestat Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture Valeur agronomique à court terme: -Valeur fertilisante azotée: - mesure en conditions contrôlées de labo (incubations): dynamique de minéralisation C et N en absence de plantes, calibration des paramètres pour modéliser cette dynamique avec modèle NCSOIL (INRA EGC) - Test Chaminade en serre 1 en 2012 et 1 en 2013 ( 10 produits testés, 2 doses + Témoin 0, Témoin N minéral,5 répétitions) (SE) - Essai au champ (INRA et SE) -Risques phytotoxicité au moment de l apport: - Test germination et phytotox: 4 tests phyto (2 en 2012 et 2 en 2013 ) SE - Extraction AGV, conductivité, teneurs en NH 3 : INRA - Analyses digestats IRSTEA -Emissions gazeuses : NH 3 au champ (IRSTEA), CO 2, N 2 O, CH 4, NH 3 labo (INRA) -Simulation du devenir au champ C et N à court terme: CERES-EGC. Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture Valeur agronomique à court terme: -Autres valeurs fertilisantes: analyses digestats (formes P), mesure des exportations par les plantes dans l essai au champ. Valeur amendante: capacité à entretenir stock C sol - Cinétique de minéralisation du C des digestats: ajustement du C potentiellement restant; Test ISMO pour digestats? 25 Présentation Diva AILE 0 26 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture Eléments méthodologiques conservation des sols à 20 C Scy=1.77dm2 (Vcy=1.77l Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture Flux CO 2 cumulés sur 23 jours après traitement AGRI1 Biodégradabilité des digestats très variable AGRI1 plus stabilisé: lien avec temps de séjour? AGRI1 : S > B > L AGRI2 : S > B > L TERR : L > B > S Incubateur 10 l CO 2 IR spectrosmetrie (ThermoEnvironment Inc.) Circuit fermé AGRI2 TERR Sols Traités (tamisé 5mm + mélangé avec digestats+ apport supplémentaire d eau) (QCL: Laser à cascade quantique ) ΔN2O =0.08ppb à 1s Circuit semi-ouvert 27 Présentation Diva AILE 0 28 Présentation Diva AILE 0 Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture (gn/ha) Flux de N2O cumulés à 23 jours après apport AGRI1 * Cvs + forts ~ 27% lié au processus d émission (production à partir «hot spot») * Émissions + fortes pour les AGRI1 FE ~3.5% pour AGR1 B * Émissions toujours Brut> Liquide> Solide Ce n est pas le cas pour de nombreux digestats MESURE pdt 1 mois Tâche n 5 : Evaluation de la valeur agronomique et Quantification des impacts environnementaux des digestats bruts et transformés épandus en agriculture Essai au champ Ile de France 4 Blocs cultivés, parcelles de 90m 2 : rendement, exportation éléments, teneur en protéine, N minéral sol, analyses sol - ph 2 Blocs nus: Suivi N minéral, mesure volatilisation NH 3 avec badge, cloche N 2 O? AGRI2 TERR Sens de travail (gn/ha) (gn/ha) 179 m 29 Présentation Diva AILE 0 30 Présentation Diva AILE m 5

9 Présentation technique - digestat Valorisation des résultats de Les résultats de caractérisation des digestats seront publics mais anonymes. Il en sera de même pour les travaux concernant les facteurs d'émissions gazeuses à l'épandage. Merci En revanche, la diffusion publique des informations concernant le développement des opérations de post-traitement impliquant une entreprise sera décidée au coup par coup entre les intéressés et les coordinateurs du projet. 31 Présentation Diva AILE 0 32 Présentation Diva AILE 0 6

10 Présentation technique - Digestat Rappels de bases agronomiques Quel est le coefficient d équivalence engrais azoté du digestat de méthanisation (Digestat de provenance agricole) Deux commandes annuelles en 2010 et 2011 de l ADEME Bretagne. Une concertation nationale : CAS DAR N 9109/9027 «Caractérisation des effluents d élevage» Intervention organisée dans le cadre du projet Bio- Methane Regions Dans un Produit Résiduel Organique seule une partie de l azote totale va se transformer en N 2 O et être utile à la culture. Le Coefficient Apparent d Utilisation CAU = (N abs dose X N abs dose 0)/X Le coefficient d équivalent azote : pour une quantité d N absorbée rapport entre : Nminé/Ntot pro apporté N absorbé Azote absorbé par la culture en fonction de l'azote apporté (Plélo 2011) N apporté équivalent ammonitrate Une grande variabilité des résultats observés quelque soit le PRO Ziegler (ITCF) publiait, en 1987, divers coefficients d efficacité sur des bases «rendement des cultures» et «azote absorbé» au champ. Coefficients d efficacité du lisier de bovin sur maïs ensilage Année Coeff. d effi rendement Coeff. d effi azote La variabilité est due aux conditions climatiques de l année, date d apport, conditions de l apport, composition du PRO Des difficultés pour approcher un CAU ou coefficient d équivalence azote par une méthode de laboratoire. La caractérisation en laboratoire de la matière organique par minéralisation potentielle du carbone et de l azote (Afnor XP U ) n est pour l instant pas adapté aux PRO riche en N ammoniacal comme les digestats. Le lien Laboratoire/sol est difficile entre autre car il n intègre pas les conditions d épandage En Bretagne des commandes de l ADEME en mai 2010 et avril : apport sur regain de RGI en juin 2011 : apport sur céréale en fin d hiver et comparaison lisier de porc apport sur RGI en fin d hiver apport avant maïs grain début mai et comparaison lisier de porc + comparaison injection avec apport pendillard. Des dispositifs en parcelles de 30 à 40 m 2 avec 3 répétitions par modalité. Des apports de fertilisants à la main par placette (sauf 2010 apport par outils d épandage). Des récoltes à la main ou avec des machines spécifiques Paramètres mesurés : teneur N du sol, teneur N des végétaux et digestat, rendement MS Des traitements statistiques de données qui malgré une variabilité importante conclue à la bonne répartition aléatoire des résidus. 1

11 Présentation technique - Digestat Les résultats Bretagne 2010 RGI : apport juin au pendillard Digestat : 70 % N sous forme NH 4+ Équivalence engrais digestat : moyenne 38 % Équivalence engrais lisier : moyenne 33 % CAU digestat moyenne : 17 % CAU lisier moyenne : 14 % Dans cet essais les CAU de l engrais minéral a été de 50 à 60 % Les résultats Bretagne 2011 RGI apport fin d hiver avec un équivalent pendillard Digestat : 85 % N sous forme NH 4+ Équivalence engrais digestat : moyenne 55 % (44 à 60 % selon les blocs) CAU digestat moyenne : 45 % Estimation des pertes par défaut de bilan (dégagement d NH3, réorganisation, imprécision des mesures ) : 20 à 30 % de l N apporté. Différence faible avec l ammonitrate. Référence lisier de porc sur prairie au printemps : 65 % Les résultats Bretagne 2011 blé apport fin d hiver avec un équivalent pendillard Digestat : 85 % N sous forme NH 4+ Équivalence engrais digestat : moyenne 66 % (49 à 109 % selon les blocs) CAU moyen digestat : 66 % Lisier de porc : CAU et coefficient d équivalence : 66 % Estimation des pertes par défaut de bilan (dégagement d NH3, réorganisation, imprécision des mesures ) : 30 % de l N apporté. Différence faible avec l ammonitrate à même dose. Référence lisier de porc sur blé au printemps : 60 % Les résultats Bretagne 2011 maïs grain apport début mai avec un équivalent pendillard et équivalent injection Digestat : 90 % N sous forme NH 4+ Équivalence engrais digestat apporté pendillard : moyenne 55 % (de 15 à 90 % selon blocs) Équivalence engrais digestat injecté : moyenne 88% (de 84 à 90 %) CAU moyen : 36 et 73 % Lisier de porc : équivalence engrais apporté pendillard : 75 % Référence lisier de porc sur maïs au printemps : 70 % Les résultats Loiret 2011 maïs et blé apport à la palette. Équivalence engrais digestat apporté au blé : 20 % Équivalence engrais digestat apporté au maïs : 20 %. 2

12 Présentation technique - Digestat Intervention organisée dans le cadre du projet Bio- Methane Regions Le contenu du programme ( ) ValDiPro VALorisation des DIgestat de méthanisation en tant que PROduits fertilisants Animé par AILE, TRAME, Chambre d agriculture de Bretagne, avec l expertise de RITTMO Financé par le CASDAR ( ) Cinq actions : Caractérisation des produits à homologuer, notamment au travers d une mission réalisée par RITTMO Création d outils méthodologiques pour accompagner les agriculteurs méthaniseurs vers la mise en marché de leur digestat Analyser, capitaliser et évaluer les procédures de mise sur le marché des digestats agricoles, notamment en vue de poursuivre le projet de normalisation Communication et publication d'un guide méthodologique de mise sur le marché des digestats agricoles, Relations avec les instances de mise sur le marché et coordination du programme. Le programme a expressément exclu de son champ d action les digestats contenant des boues de station d épuration urbaine et les déchets ménagers non triés à la source, afin de se concentrer sur les produits théoriquement les plus «faciles» à mettre sur le marché. 1 2 Les voies de mise sur le marché Homologation des MFSC L homologation est la règle La normalisation est une dérogation, mais en France 95% des engrais et amendements entrent dans une norme Sur les 6 sites visités dans le cadre de Valdipro, la plupart des produits solides ou liquides ne rentrent pas dans les spécifications des normes, même des produits très minéraux mais qui contiennent encore une part d azote organique Néanmoins, quelques produits de traitement élabooré du digestat, comme les précipités de struvite, pourraient sous conditions entrer dans les normes existantes Faire aboutir un nouveau projet de norme est une piste à moyen-long terme Qualité de la production Description des matières premières Description du procédé de fabrication Système de management de la qualité de la production Démonstration de la constance de composition Invariance Homogénéité Stabilité 2 - Démonstration de l'innocuité : dangers, expositions, risques Vis-à-vis de l'utilisateur et du consommateur Vis à vis de l'environnement 3 - Démonstration de l'efficacité / revendication Potentielle = essai en conditions contrôlées de laboratoire Réelle = essai en champ + informations "administratives" : description de l'entreprise, proposition d'étiquette, de FDS, 4 Frais à envisager Frais à envisager Réalisation des dossiers technique et administratif Taxes auprès de l ANSES (nouveaux tarifs) Type Constance de production Innocuité ~5-7 k Efficacité potentielle/culture cible (hors essai au champs) ~5 k Analytique + Gestion + Expertise ~ 7,5 à 9,5k (selon stabilité) Type Produit simple Ensemble de produits Rédaction, mise en forme, relations avec l'anses ~12 k + taxe auprès de l'anses Total 29,5 à 34 k Fourchette à affiner en fonction : Produit simple / famille de produit Des revendications cultures cibles Des types de produit : brut, séché, granulé,... types & nbre d'analyses Des types de matières entrantes liste paramètres à suivre 5 6 1

13 Présentation technique - Digestat Éléments pour la constitution de dossiers de demande d'homologation Forces et faiblesses des digestats par rapport à l homologation Contraintes/avantages des démarches de valorisation des déchets en agriculture Plan d'épandage : Contraintes de lieu et de surface, d'analyses sur sol d'apport et pour le suivi, Pas d'homogénéité ni de stabilité à démontrer, Homologation Contraintes de stabilité, homogénéité, Pas de contraintes de lieu ni de surface, pas de recherche de parcelle, Forces : Valeur fertilisante Procédé stable produit stable Encadrement administratif démarche qualité Faiblesses Pas de garantie absolue sur la disparition d éventuels micro-organismes indésirables. Les matières premières variées et variables au cours du temps = dossier plus long et plus coûteux + interdiction de changer la recette d une part, ensemble de produits (et non un produit simple) + des regroupements de matières par type Les coûts de constitution du dossier, la longueur et la complexité de la procédure semblent décourageantes aux méthaniseurs. Les installations visitées sont pour la plupart en cours de réglage ou envisagent des modifications de leur procédéretarde d autant la procédure d homologation qui doit prendre en compte le produit définitif 7 8 Appel à contributions Etapes suivantes 1. Apports techniques sur La maîtrise microbiologique par la digestion anaérobie Des suggestions sur les regroupements 2. Diffusion du questionnaire aux méthaniseurs intéressés En fonctionnement Sans boues urbaines ni ordures ménagères en mélange 3. Suggestions d ordre du jour pour la prochaine réunion Des pré-dossiers seront préparés et déposés auprès de l ANSES. Les livrables prévus seront disponibles avant les vacances d été Une visite d unités par les experts de l ANSES sera organisée à l automne 9 10 AILE AILE Sophie MERLE TRAME Nathalie VIARD Chambre d'agriculture de Bretagne : Pierre Quideau

14 Principaux éléments du programme VALDIPRO au Rappel des objectifs du projet VALDIPRO Le programme VALDIPRO, financé par le CASDAR et animé par AILE, TRAME et la chambre d agriculture de Bretagne, se déroule sur trois ans, de 2012 à 2014 et se concentre sur les procédures administratives de mise en marché des digestats. Il se décompose en cinq actions : - Caractérisation des produits à homologuer, notamment au travers d une mission réalisée par RITTMO - Création d outils méthodologiques pour accompagner les agriculteurs méthaniseurs vers la mise en marché de leur digestat - Analyser, capitaliser et évaluer les procédures de mise sur le marché des digestats agricoles, notamment en vue de poursuivre le projet de normalisation - Communication et publication d'un guide méthodologique de mise sur le marché des digestats agricoles, - Relations avec les instances de mise sur le marché et coordination du programme. Le programme a expressément exclu de son champ d action les digestats contenant des boues de station d épuration urbaine et les déchets ménagers non triés à la source, afin de se concentrer sur les produits théoriquement les plus faciles à mettre sur le marché. Présentation de l étude conduite par RITTMO RITTMO a visité 6 installations de méthanisation qui correspondent aux installations en fonctionnement bien établi, avec des intrants conformes au programme, et étant intéressés par la méthanisation. Ces installations sont les suivantes : SARL GAZEA (22) - SA Geotexia (22)- EARL Guernequay (56) - SARL Biowatt (56) - AGRIVALOR (67) - SARL Eurek Alias (52) Voici les premières réflexions à l issue du comité de pilotage national : Forces de la méthanisation par rapport à l homologation Les méthaniseurs souhaitent revendiquer l usage des digestats comme engrais, ce qui est possible au regard des critères de l homologation (apport de plus de 30kg de N, P ou K par hectare avec des doses normales d utilisation). L utilisation du digestat brut sera assortie de conditions d utilisation destinées à limiter la volatilisation de l azote sous forme ammoniacale. Une partie des digestats séchés pourraient, après révision, entrer dans la norme amendement, mais la valorisation des amendements est inférieure. Le procédé de méthanisation requiert une grande stabilité de la ration : les apports journaliers ne peuvent varier de plus de 10% sans perturber le processus. C est un gage de stabilité. Même si les temps de séjour indiqués ne sont que théoriques, on peut contrôler la bonne digestion en analysant les acides gras volatils en sortie de digesteur. Les unités étant encadrées par leur dossier ICPE pour l approvisionnement et soumises à l agrément sanitaire, elles sont engagées dans des démarches qualité. De manière plus générale, les analyses nécessaires pour un dossier d homologation peuvent se recouper avec les analyses déjà mises en œuvre pour l agrément sanitaire. Faiblesses de la méthanisation par rapport à l homologation La digestion à C pendant 60 à 80 jours ne donne pas de garantie absolue sur la disparition d éventuels micro-organismes indésirables. C est pourquoi il sera nécessaire de bien argumenter les dossiers sur le contrôle microbiologique. Le contrat avec les fournisseurs de déchets pourrait être retravaillé pour garantir un approvisionnement fiable. Les matières premières variées et variables au cours du temps posent deux questions : d une part, l analyse de dangers sera plus longue et donc plus coûteuse avec des sources multiples, et d autre part, lorsqu on déclare une matière première dans le dossier d homologation, elle ne peut par la suite être réduite à zéro : il est impératif de conserver quelques pourcents d approvisionnement. Pour répondre à cet enjeu, il est proposé de déposer un dossier pour un ensemble de produits (et non un produit simple) et par ailleurs de procéder à des regroupements de matières par type, afin de pouvoir gérer des composants interchangeables. A noter qu un ensemble de produits permet de gérer des compositions variables des paramètres garantis, mais que chaque produit doit être étiqueté avec ses caractéristiques exactes (à 10% près) et non une fourchette. Les coûts de constitution du dossier sont évalués entre et pour les analyses (hors essais aux champs) et le suivi du dossier auprès de l ANSES, auxquels s ajoutent les taxes qui ont été récemment Association d Initiatives Locales pour l Énergie et l Environnement 73, rue de Saint-Brieuc - CS Rennes Cedex - FRANCE Tel Fax : Site :

15 réévaluées : 6000 pour un produit simple, pour un ensemble de produits. Cela rend ces dossiers peu abordables pour des entreprises de petite taille comme les installations de méthanisation agricole. Plus généralement, la longueur et la complexité de la procédure semblent décourageantes aux méthaniseurs. Les installations visitées sont pour la plupart en cours de réglage ou envisagent des modifications de leur procédé (ajout d une étape de post traitement par exemple) ce qui retarde d autant la procédure d homologation qui doit prendre en compte le produit définitif : tout changement sur les intrants ou la filière annule le dossier en cours. Débat sur l articulation entre la variété des matières entrantes et l homologation Les unités de méthanisation traitent des déchets des entreprises agro-alimentaires et proposent ainsi un service local de traitement des déchets organiques. Elles peuvent être amenées à valoriser des écarts de production. Par exemple, en cas d incident de production, les produits retirés de la vente peuvent être valorisés dans ces unités. Cependant, ce service territorial de traitement semble difficilement compatible avec la procédure d homologation qui requiert une constance de production (matières premières et procédé). C est pourquoi le regroupement des matières entrantes est un point clé pour permettre cette souplesse. Les matières premières pourraient être regroupées soit par nature de risque, soit par similitude de gestion, que ce soit par potentiel méthanogène, par nature (matières azotées, matières grasses, matières soufrées) afin de refléter les éléments de la recette utilisée par le méthaniseur. Ces regroupements seront travaillés plus précisément dans la suite du programme (dans le livrable sur la liste des matières entrantes). La note technique de l ANSES page 90 donne une liste de catégories de matières premières qu il est intéressant de prendre en compte. Il est également évoqué la possibilité de considérer le digestat comme une matière première en elle-même, et de ne faire porter l homologation que sur le post traitement. Cela ne semble pas envisageable ; même en cas d entités juridiques distinctes, des précisions seraient demandées sur le mode de fabrication du digestat. En effet, la gestion des risques se fait à l étape de méthanisation, et le dossier ne peut se limiter au séchage. Mme Mérigout de l ANSES annonce la possibilité de déposer un pré-dossier, même sur un digestat non finalisé, qui permet d une part de sensibiliser les experts sur le sujet et d autre part de poser des questions précises aux évaluateurs. Ce dossier doit contenir au minimum une description poussée du process et des intrants, des analyses microbio, ETM, CTO, ainsi que les revendications d usage. La taxe n est pas due pour le dépôt d un pré dossier, et le délai est plus rapide (consultation de deux experts extérieurs. Diffusion de la démarche à d autres méthaniseurs Le questionnaire peut être diffusé à tout méthaniseur intéressé par la démarche d homologation. Il est réservé aux unités en fonctionnement bien établi et ne valorisant ni boues urbaines, ni ordures ménagères collectées en mélange. Les installations qui renverront le questionnaire aux partenaires de Valdipro seront accompagnées dans leur démarche (conseils et suivi pour le lancement d un dossier, recrutement de prestataire, réalisation des analyses, lien avec l ANSES et le ministère de l agriculture), mais le dossier lui-même reste à la charge du méthaniseur. Les unités intéressées par la démarche mais pas encore en fonctionnement peuvent également contacter les partenaires du programme pour plus d information. Etapes suivantes Il sera étudié l intérêt de rassembler des données sur les matières entrantes dans les différents méthaniseurs, ainsi que l opportunité de faire une étude comparative des pratiques dans les autres pays européens. Des pré-dossiers seront préparés et déposés auprès de l ANSES. Les livrables prévus seront disponibles avant les vacances d été : - Liste argumentée des matières entrantes, avec un avis critique sur les conditions dans lesquelles les matières peuvent entrer dans la composition d'un produit «digestat agricole». - Liste argumentée des produits sortants et proposition de planning pour la mise sur le marché - Manuel de recommandations pour les prélèvements et analyses - Cahier des charges pour le recrutement de prestataires d analyse, de rédaction des dossiers, de tests au champ - Feuille de route pour aller vers la mise sur le marché des digestats agricoles

16 Réunion thématique sur le digestat Dans le cadre du projet européen Bio-Methane Regions AILE vous invite une réunion d échanges sur le digestat : le mardi de 14h à 17 h à l Agrocampus de Rennes (amphi Moule) Lors de cette réunion thématique sur le digestat seront présentés les résultats de Valdipro et du programme Diva Le programme VALDIPRO (VALorisation des DIgestats en tant que PROduits fertilisants), financé par le CASDAR et animé par AILE, TRAME et la Chambre d'agriculture de Bretagne a pour objectif d'accompagner les agriculteurs méthaniseurs vers la mise en marché de leurs digestats. VALDIPRO se concentre sur les aspects administratifs de la mise en marché, c'est une démarche complémentaire des programmes comme qui se concentrent sur l'acquisition de connaissances sur les digestats et leur valorisation. Inscription par mail ou au Association d Initiatives Locales pour l Énergie et l Environnement 73, rue de Saint-Brieuc - CS Rennes Cedex - FRANCE Tel Fax : Site :

17 Pictures of the conference about digestate 1 / 1

18

19

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr 1 Présentation Diva AILE

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie Journée technique méthanisation agricole 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie TITRE CHAPITRE Sous titre Sous titre Principe Contexte Substrats Types d installations Possibilités de valorisation de l

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat M CORDELIER, JF. LASCOURREGES, C. PEYRELASSE, C.LAGNET, P.POUECH 4 ième Journées Industrielles Méthanisation 4

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013 CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS Expo Biogaz 20 février 2013 1 SOMMAIRE 1/ Methaneo, qui sommes-nous? 2/ La Méthanisation collective, territoriale et agricole 3/ Contexte des

Plus en détail

Plan de l intervention. L origine du Plan Biogaz Agricole

Plan de l intervention. L origine du Plan Biogaz Agricole AILE, Agence Locale de l Energie créée en 1995 est issue d un partenariat entre: l ADEME Bretagne et les FDCuma du Grand Ouest (adhérentes de AILE) En 2010 - Equipe de 10 personnes - Siège social : RENNES

Plus en détail

La méthanisation SOLAGRO

La méthanisation SOLAGRO La méthanisation Octobre 2011 SOLAGRO Christian COUTURIER Tél : 05 67 69 69 69 Association loi 1901 200 adhérents, 24 salariés Biomasse : biogaz, bois énergie, biocarburants, paille Maîtrise de l énergie,

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction

Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction Lionel LAUNOIS Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Journée nationale APCA

Plus en détail

La méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme La méthanisation à la ferme Un exemple de diversification des activités agricoles Marie PIERREVELCIN 2008 Introduction La méthanisation : un procédé de traitement des déchets organiques et de production

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques Florence MORIN ADEME Franche-Comté 20 novembre 2015 Fonctionnement d une unité de méthanisation Quelles solutions de valorisation des

Plus en détail

Catalogue UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE. www.apesa.fr

Catalogue UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE. www.apesa.fr UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE Catalogue APESA Plateau Technique, Cap Ecologia Avenue Frédéric Joliot Curie, Tél : 05 59 81 45 42 camille.lagnet@apesa.fr philippe.pouech@apesa.fr www.apesa.fr

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

Analyses agronomiques

Analyses agronomiques 4 C H A P I T R E Analyses agronomiques De nombreux moyens existent pour analyser et décrire les sols et les matières organiques. Les résultats des analyses agronomiques permettent d évaluer leurs caractéristiques

Plus en détail

Biogaz et biométhane en France: Panorama

Biogaz et biométhane en France: Panorama Biogaz et biométhane en France: Panorama Caroline Marchais, déléguée générale du Club Biogaz club.biogaz@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr www.biomethanecarburant.info 1 Le Club Biogaz ATEE

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte

Menu Méthanisation. L innovation au service de l énergie verte Menu Méthanisation L innovation au service de l énergie verte Avec la méthanisation, véritable voie d avenir, l innovation est au cœur de la production d énergie verte. LA MÉTHANISATION, C EST QUOI? La

Plus en détail

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV

La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Thecogas PlanET Biogastechniek BV La Méthanisation des matières organiques : comment produire votre propre énergie? Cette Présentation Vous donnera des informations sur: - notre Système de Biogas industriel, - notre Experience dans ce

Plus en détail

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001 DR FORMATION INFOMA DR R.Vezin 15 et 16 décembre 2009 Partie 2 Principe intrants technique Lionel TRICOT Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations

Plus en détail

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique La méthanisation m à la ferme Sommaire / Le fonctionnement biologique / De l action des micro-organismes à l installation sur la ferme Les substrats / le digesteur / le digestat / le biogaz / la production

Plus en détail

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté

Plus en détail

Etre agriculteur méthaniseur

Etre agriculteur méthaniseur Etre agriculteur méthaniseur Jean-Marc ONNO EARL du GUERNEQUAY 56500 Moustoir Rémungol Tél. : 0297398582 jean-marc.onno@wanadoo.fr Le parcours de Jean-Marc Onno, basé sur l innovation Jean-Marc Onon :

Plus en détail

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable M. ROUEZ*, M. LEMUNIER*, Y. LESSARD*, A. SIMAO, L. GALTIER *Suez Environnement CIRSEE

Plus en détail

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets.

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > Faisabilité > Planification > Construction > Optimisation > Exploitation Bio

Plus en détail

Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001

Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001 Colloque «Le Puy-de Dôme, terre de méthanisation?» Certifié ISO 14001 Agence régionale de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes Domaines d activité Utilisation Rationnelle de l Énergie, Promotion

Plus en détail

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr La méthanisation des déchets sources d énergie www.regioncentre.fr La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière organique, par des bactéries, en absence d oxygène et à température

Plus en détail

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Par : Pauline Doligez, IFCE «La méthanisation constitue une réponse

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Secteur de Montrevault Communauté Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Synthèse des débouchés énergétiques Deux communes sont aujourd hui desservies par

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013 La micro-biométhanisation Libramont 28 juillet 2013 Plan ValBiom : présentation Biométhanisation Technologies spécifiques à la micro-biométhanisation Micro-biométhanisation : pour qui? Mission : ValBiom

Plus en détail

Présentation Commerciale

Présentation Commerciale Présentation Commerciale Biogaskontor Plan de la présentation 1 Les technologies Naskeo 2 L offre commerciale 2 La société Naskeo Environnement en chiffres Société anonyme Capital de 63 000 Fonds propres

Plus en détail

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale :

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale : LA METHANISATION La méthanisation n est pas une technique marginale : Amiens était jusqu ici la seule référence en France. Depuis 4 à 5 ans la technique de ce process s est considérablement améliorée.

Plus en détail

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Organisme Indépendant des producteurs de boues de Lorraine Version du 18 juillet 2014 Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Le cahier des charges

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1

Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1 2014 Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1 Rapport d études phases 2 et 3 Généré Benjamin Méthode Carré 04/11/2014 SOMMAIRE A. PREAMBULE... 4 B. OBJECTIFS DE LA PHASE 2 DU LOT N 1... 4 C. L UNITE

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. Juillet / Août 2010 - Version 1.0 MAITRE D ŒUVRE

MAITRE D OUVRAGE. Juillet / Août 2010 - Version 1.0 MAITRE D ŒUVRE MAITRE D OUVRAGE Micro-Humus Laboratoire 88 rue St Julien 54000 Nancy ANALYSE BIOLOGIQUE DE POTENTIEL METHANOGENE SPECIFIQUE TEST DE FERMENTATIION Juillet / Août 2010 - Version 1.0 MAITRE D ŒUVRE agrikomp

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

La méthanisation. René MOLETTA. Consultant MOLETTA-METHANISATION

La méthanisation. René MOLETTA. Consultant MOLETTA-METHANISATION La méthanisation René MOLETTA Consultant MOLETTA-METHANISATION Méthanisation des déchets ménagers: état des lieux et perspectives Romainville le 30 mai 2012 Le gaz des marais Glupp! Glupp! Glupp! Glupp!

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan PRÉFET DE L ORNE L ORNE La méthanisation à la ferme Editorial L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan Énergie Méthanisation Autonomie Azote (EMAA) qui développe

Plus en détail

Morbihan Energies 26 janvier 2015

Morbihan Energies 26 janvier 2015 Morbihan Energies 26 janvier 2015 Méthanisation à la ferme Projet de territoire Carine PESSIOT Chambre d Agriculture du Morbihan Les 3 composantes de la construction institutionnelle d une Chambre d Agriculture

Plus en détail

L AGENCE LOCALE de L ÉNERGIE et du CLIMAT (ALE 08)

L AGENCE LOCALE de L ÉNERGIE et du CLIMAT (ALE 08) L AGENCE LOCALE de L ÉNERGIE et du CLIMAT (ALE 08) Compte-rendu de la visite de la ferme d ARCY à Chaumes en Brie 09 décembre 2014 (9 participants) L ALE08 a organisé une visite de l unité de méthanisation

Plus en détail

Unité de méthanisation à la ferme. Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague!

Unité de méthanisation à la ferme. Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague! Unité de méthanisation à la ferme Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague! Contact presse : Romain Ferrier Port. : 06.88.20.60.45 service.com@limousine.org Un site tel que le Pôle de Lanaud se devait

Plus en détail

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Rédaction : Rhônalpénergie-Environnement, validation par le Comité Consultatif Biogas Regions La méthanisation, quels

Plus en détail

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme Un partenariat à développer entre les agriculteurs et les municipalités Plan de présentation Introduction

Plus en détail

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques Précisions apportées aux coefficients d efficacité fertilisante en azote des engrais organiques Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.3.2.2

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Bretagnenonaugazdeschiste Posté par bretagnenonaugazdeschiste le 6 novembre 2012 mercredi 10 octobre 2012 Entretien chef de projet

Plus en détail

Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses

Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses L Institut National de la Recherche Agronomique Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses Jean-Philippe DELGENES Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

EFFETS DU TRAITEMENT DES DÉJECTIONS PORCINES SUR LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

EFFETS DU TRAITEMENT DES DÉJECTIONS PORCINES SUR LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE EFFETS DU TRAITEMENT DES DÉJECTIONS PORCINES SUR LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Stéphane Godbout, Ph. D., agronome, ingénieur Chercheur scientifique Institut de recherche et de développement en

Plus en détail

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel Financé par Le groupe de travail sur l injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel www.injectionbiomethane.fr réuni sous l égide de L

Plus en détail

Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org

Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org Cible de Rhônalpénergie-Environnement : collectivités et territoires Les actions en méthanisation

Plus en détail

La méthanisation à la ferme en région Centre

La méthanisation à la ferme en région Centre La méthanisation à la ferme en région Centre Jeudi 28 Novembre - Ademe Laurent Lejars présentation Inventaire du gisement fermentescible Suivi des unités de méthanisation en région centre Évolution des

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe PROJET CHARCANE Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe Contacts Denis.pouzet@cirad.fr Alfredo.napoli@cirad.fr sarra.gaspard@univ-ag.fr rhum.agricole.bielle@wanadoo.fr

Plus en détail

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE L EPLEFPA DE LA GUADELOUPE CAHIER DES CHARGES 1. Objet de l étude L objet de la présente consultation est de missionner

Plus en détail

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire 04 avril 2013 Sommaire : Les grands principes de la méthanisation Les faits déclencheurs Les étapes suivies Le

Plus en détail

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie Vincent Mouchette EMD Automatisation - Signification de «séparation» - 2 types de situations : Bâtiments existants Nouveaux

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles par le recyclage agricole Mémento à l usage des maîtres d ouvrage de station d épuration Une filière responsable 1 Toute collectivité ou

Plus en détail

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Commission Nationale du Débat Public centre de traitement des déchets ménagers d Ivry/Paris XIII

Plus en détail

Gestion des impacts environnementaux des élevages porcins : Référentiel pour le pilotage. Sandrine Espagnol (IFIP)

Gestion des impacts environnementaux des élevages porcins : Référentiel pour le pilotage. Sandrine Espagnol (IFIP) Gestion des impacts environnementaux des élevages porcins : Référentiel pour le pilotage Sandrine Espagnol (IFIP) Contexte Règles du marché international Attentes sociales des consommateurs, des riverains,

Plus en détail

La méthanisation. Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou

La méthanisation. Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou La méthanisation Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax : 05 63 48 83 09 Email : accueil@tarn.chambagri.fr

Plus en détail

Les METHAGRIS. du BLAVET

Les METHAGRIS. du BLAVET Les METHAGRIS du BLAVET Contexte sur le Pays de Pontivy Rencontre des porteurs de projets potentiels, organisée par NOV Agri Cogénération et Valorisation de la chaleur : Constat des difficultés de valorisation

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL N 3 MAITRES D OUVRAGE. Certifié ISO 14001

GROUPE DE TRAVAIL N 3 MAITRES D OUVRAGE. Certifié ISO 14001 GROUPE DE TRAVAIL N 3 MAITRES D OUVRAGE Agence régionale de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes Domaines d activité Utilisation Rationnelle de l Énergie, Promotion des énergies renouvelables,

Plus en détail

Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans

Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans COPIL Restitution finale 1er février 2011 Jérémie PRIAROLLO - Tél : 05 67 69 69 69 - Mail : jeremie.priarollo@solagro.asso.fr 3

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013 Sommaire du document 1. Naskeo en quelques chiffres 2. Les prestations proposées par Naskeo 3. Références Naskeo et projets en cours 4. Activités Narbonne

Plus en détail

Biométhane: Quand le territoire devient source d'énergie

Biométhane: Quand le territoire devient source d'énergie Biométhane: Quand le territoire devient source d'énergie L injection dans les réseaux David LE NOC Référent biométhane GrDF Rhône-Alpes & Bourgogne Pied de page ou date à remplir dans le masque L injection

Plus en détail

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Salon Best 19 octobre 2013 Situation en Région wallonne Coût d achat du courant

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

Retour d'expérences Gaec Beets - Loiret

Retour d'expérences Gaec Beets - Loiret La valorisation des digestats de méthanisation agricole Laurent Lejars : Chambre Agriculture du Loiret Biogaz Europe - Nantes le 26 Octobre 2011 Retour d'expérences Gaec Beets - Loiret Présentation du

Plus en détail

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France TEEDIF 22 mai 2014 La stratégie régionale d intervention pour le développement de la méthanisation en Ile-de-France Répondre aux objectifs régionaux : Energie Séance CR du 23 novembre 2012 Approbation

Plus en détail

La méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme ALYSE 27 janvier 2014 La Ferté Loupière La méthanisation à la ferme Vincent Gallois Relais Agri Energie Chargé d études économiques et prospectives Chambre Agriculture Yonne 27 janvier 2015 Alysé Journée

Plus en détail

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement

comme gaz de ville. En effet, un décret de 2004 1 précise que le ministre en charge de l environnement Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux Biogaz : un avenir pour les déchets ménagers? Carole Leroux est chargée de projet scientifique à la direction de l Évaluation des risques de

Plus en détail

Méthanisation des co-produits de l huilerie Programme VECIR

Méthanisation des co-produits de l huilerie Programme VECIR Méthanisation des co-produits de l huilerie Programme VECIR 1. Contexte et objectif du programme VECIR Différents essais de co-méthanisation des co-produits de l huilerie ont été réalisés au cours du programme

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Valorisation du biogaz

Valorisation du biogaz Valorisation du biogaz Valorisation du biogaz Le biogaz épuré est brûlé dans un module de cogénération pour produire de l électricité et de la chaleur. Un second module de cogénération est utilisé en appoint

Plus en détail

Valorisation du biogaz

Valorisation du biogaz Valorisation du biogaz La cogénération Le biogaz épuré est brûlé dans un module de cogénération pour produire de l électricité et de la chaleur sous forme d eau chaude à 90 C. Cogénération 1 Marque Type

Plus en détail

Les fiches Synteau. a EAUX USÉES n 6

Les fiches Synteau. a EAUX USÉES n 6 Les fiches Synteau a EAUX USÉES n 6 LA MÉTHANISATION DES BOUES D INSTALLATIONS DE TRAITEMENT DES EAUX RÉSIDUAIRES URBAINES OU INDUSTRIELLES JUIN 2014 La méthanisation connaît un développement important

Plus en détail